AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yitzhak Anavim [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Yitzhak Anavim [Terminé]   Dim 7 Oct - 16:22

CARTE
D'IDENTITE




© avatar


    NOM : Anavim

    PRENOM : Yitzhak (dire Yitzrak)

    ALIAS ET SURNOM : Nero : « A la base c’était juste un pseudo sur internet, mais au final, avec les autres mutants, j’ai pris l’habitude de me présenter comme ça parce que c’est du latin, ça vient de « noir », ça veut dire « génie », dans le sens très intelligent, donc ça en impose direct. »
    Cymrod : « Sauf que Nero pour Tsahal (je t’explique après t’inquiète) c’était un peu trop abusif comme auto-baptême. Du coup, mon vrai nom de mutant, c’est Cymrod, Cyber et Nirmod. »
    Zack, Zazack : « Sérieux, j’aime pas que les américains qui parlent juste l’américain prononcent mon prénom, ça donne nimp. Donc je dis que je m’appelle Isaac pour être tranquille, et ça devient rapidement Zack, puis Zazack quand on me connait mieux. Parce que c’est plus mignon ou j’sais pas trop quoi. »

    AGE : 17 ans

    DATE DE NAISSANCE : 15 août 1995

    M ETIER: Lycéen

    NATIONALITE : Israélo-américaine

    GENRE : Masculin

    CLAN : Confrérie




Pouvoirs :


  • Description : :


    Android - Icon of Coil

    « La première fois qu'un type a voulu me planter, je pensais qu'il allait ressortir une lame pleine de sang de mon ventre. Au final, il s'est retrouvé comme un débile avec son manche en plastique dans la main, et moi, c'était super bizarre, j'avais une plaque de métal à la place de la peau. »

    Son corps absorbe les matières inorganiques et « mortes » (sans cellules, comme du bois coupé). Elles se décomposent en atomes au contact de sa peau, et elles fusionnent avec son corps, elles deviennent son corps. Prenons l'exemple d'une attaque au couteau, si Yitzhak se prépare à recevoir la lame en lui, un processus de fusion s'engagera avant qu'elle n'ait pu le blesser, et les atomes se mêleront tout d'abord à sa peau pour créer une plaque métallique par dessus. A savoir que plus l’objet est projeté rapidement sur lui, plus l’absorption est rapide puisqu’elle demande une certaine énergie. En somme, un objet disposant d’une forte énergie cinétique sera absorbé sans solliciter l’énergie d’Yitzhak. Cependant, si la force cinétique est trop importante, il ne sera pas en mesure de le gérer et se retrouvera blessée comme n’importe quelle autre personne. Pour donner une idée de mesure, à partir d'un magnum l'arrêt devient difficile (dans les 1300 joules) voire impossible si on dépasse les (1500 joules).
    Puisqu’il absorbe par la peau, il reste également sensible à l’empoisonnement par gaz toxique ainsi qu’aux radiations. De la même manière, Yitzhak ne peut synthétiser une substance qui affecte directement le corps (comme l’acide) puisqu’elle agirait en premier lieu sur lui.
    Il ne peut pas copier le code d’une matière et – exemple du métal - développer une armure sur tout son corps. Son don se limite à assimiler ce qu'il touche (avec une exception pour les métaux d’origine mutante, rien de plus, mais cette petite originalité génétique présente bien des avantages...
    Les atomes et les molécules inorganiques circulent librement en lui, il peut donc faire voyager une plaque de métal où bon lui semblera et modeler la matière selon les caprices de son imagination et, surtout, de ses connaissances.

    « On va rester sur la lame, c'est un exemple assez simple... Quand j'ai vu le délire, j'ai tout de suite voulu la retirer. C'est remonté jusqu'à ma main et elle est ressortie, genre parfaitement intacte. J'ai voulu voir si elle pouvait retourner dans ma chair, et elle s'est à nouveau décomposée sous ma peau. Du coup je me suis demandé si ça pouvait ressortir autrement, et j'ai réussi à hérisser ma paume d'épines. J'en ai retourné une au mec pour voir si c'était vraiment efficace... J'peux dire que sa joue a pas trop aimé. »

    Le niveau de concentration requis est assez faible d’une manière générale. Une fois la matière assimilée, la manipuler à l'intérieur du corps est aussi simple que l'action de plier un doigt. Yitzhak ne peut simplement pas réaliser des choses qui dépassent ses capacités de projection mentale (l'idée doit être nette, il doit connaître la structure, ma composition et le fonctionnement de ce qu’il crée) ou la matière disponible. S'il voit trop grand ou trop complexe, son œuvre ressortira sous une forme inachevée. Ce n'est donc pas avec un simple couteau qu'il se façonnera une épée et il ne pourrait reformer une technologie qu’il ne connaît pas de tête, même s’il en a absorbé tous les composants. S’il peut recomposer l’apparence d’une machine, elle ne s’activerait pas sans une compréhension précise de son fonctionnement. Autrement dit, un simple coup d’œil sur une technologie ou même sur son plan de construction ne pourrait lui permettre d’en maîtriser toutes les subtilités et nous revenons – s’il s’y essaye – au problème de création inachevée. A savoir que ces essais ratés peuvent comporter d’importants risques de disfonctionnement. Yitzhak évite donc de jouer les « apprentis sorciers » dans ce domaine. S’il maîtrise une technologie, il peut en revanche la recomposer instinctivement en absorbant les éléments qui lui sont nécessaires, mais son savoir faire reste pour l’instant limité à l’analogique, le numérique est trop complexe pour sa mutation.
    Mais comment fait-il pour reconnaître les atomes à l’intérieur de son corps ? C’est en réalité assez instinctif. En absorbant les éléments, Yitzhak garde une conscience assez forte des atomes extérieurs à son corps, il peut les sentir et même les reconnaître dans une certaine mesure. Décomposer un objet entraine des sensations subtiles mais variées. S’il n’a pas besoin de reconnaître les agrégats moléculaires d’un objet pour le recréer, il peut, avec l’habitude, identifier certaines molécules qui entrent en contact avec son organisme.
    La matière se fixe à son système nerveux. Il peut la faire changer d’apparence si elle apparaît sur sa peau, en contrepartie, il peut ressentir de la douleur sur ces zones. Si la fusion est récente, ça ne sera rien d'autre qu'un picotement. Il faut à peu près vingt minutes avant que le corps ne l'intègre complètement. Qu'on lui arrache une excroissance métallique devient alors aussi douloureux pour lui que perdre un membre. En revanche, si l’excroissance est coupée en son milieu, il ne serait pas plus affecté que si on lui coupait un ongle ou des cheveux. Ces fusions ne sont pas à prendre à la légère. Et c'est d'autant plus vrai lorsque l'on sait que des molécules absorbées depuis trop longtemps ne pourront plus être rejetées. En trois jours la fusion devient définitive. Il pourra modifier la forme, déplacer les atomes, mais les transformer en énergie pour les retrouver (voir explications plus bas).

    Si les molécules inorganiques peuvent fusionner avec les molécules organiques de son corps, elles ne les remplacent que de manière partielle. Par conséquent, sa capacité d'absorption totale (tous les atomes à l'intérieur de son corps) est limitée. Les molécules doivent pouvoir se confondre harmonieusement dans son organisme, s'il y a une saturation, son pouvoir devient plus erratique, et il risque alors la mort comme n'importe quel humain dont le corps serait soudain rempli de métal, de bois, ou autre matière solide étrangère. En moyenne, il peut stocker jusqu’à 15% de sa masse en atomes sans que cela n’entraîne de lourdes modifications physique. Au-delà, la présence de corps étranger se manifeste de façon visible et une partie de son corps pourrait sembler entièrement mécanisée. Vers 30% , le changement d’apparence devient manifeste et, s’il va au-delà, sa peau, en s’étendant, pourrait subir des dommages irréversibles. La saturation totale arrive dans les 50% même s’il n’est jamais allé jusque-là pour éviter de finir trop déformer, prendre 20kg d’un coup ne pardonne pas. Il ne peut donc pas se transformer en géant avec de la matière externe.

    « C'est clair qu'avec mon gabarit, je risque pas de t'avaler un ou deux buildings pour me transformer en titan. J'ai un pouvoir un peu gadget à côté de certains. T'en a qui te réduisent une ville en cendres en deux secondes, et moi je me la joue couteau-suisse humain... C'était pas une mutation évidente à comprendre. Faut un cerveau pour savoir l'utiliser... Même si à la base, ça restera entre nous, mais j'ai eu la première illumination à cause du mot gadget justement, ouais, comme l'inspecteur gadget ! Ça craint à mort. Mais sur le coup, je me suis dit « mec, t'es un génie ! ». J'ai pas poussé le vice jusqu'à me monter une hélice sur la tête mais j'avoue que les pieds à ressort, ça restait un rêve de gosse... Sauf qu'en vrai, c'est pas si cool que ça en a l'air. Si quelqu'un avait eu la mauvaise idée de faire une vidéo de ma tentative, je serais devenu la star de la loose sur youtube. D'ailleurs je me suis cassé des trucs en tombant. Je vous ai dit que j'adorais passer ma vie à l’hôpital à la suite d'accidents que tu ne peux même pas décrire sans avoir la certitude de faire marrer tout le personnel à la pause café ? »

    Les objets qu’Isaac ajoute à son corps marchent comme n’importe quel membre humain : sans articulation, rien ne bougera. Chaque partie ajoutée doit donc être conçue de la même manière qu’on le ferait pour un robot, et, pour obtenir une bonne technologie de pointe, il est nécessaire de connaître les détails de conception, ce qui rend cette mutation puissante à condition d’avoir la capacité mentale de recréer de tête une machine performante, sans le moindre défaut. Les facultés de fusion permettent ensuite de changer la structure du corps lui-même pour en améliorer significativement la résistance ou l’agilité, par exemple ( la modification de son ossature a amélioré sa souplesse, il peut faire des sauts 2 mètres sans trop de difficultés et réceptionner de manière contrôlée). Isaac peut donc créer de nouvelles articulations pour se tourner de toutes les manières possibles ou compléter son corps avec des parties mobiles entièrement inorganiques.

    « Je suis presque aussi cool qu’une poupée Barbie, tu peux me tourner dans tous les sens ! Bon, je dois dire que pour les premiers essais, j’avais plutôt le sentiment d’être un chevalier dans une armure complètement rouillée. Ça grinçait presque quand je bougeais. Maintenant c’est bon ! Avec quelques retouches à la colonne vertébrale et aux articulations, je suis presque insensible aux fractures. »

    Se construire une armure robotisée, le rêve de tout gosse n’est-ce pas ? Rattrapé par la réalité, Yitzhak a malheureusement dû renoncer en partie à ce côté « cool ». Après quelques études pratiques, il se contente de garder sur lui les molécules nécessaires à la constitution d’une combinaison de fullèrenes emprisonnant un aérogel composé de silice. On le trouvera d’ailleurs souvent occupé à la redessiner à l’ordinateur pour l’adapter à ses goûts vestimentaires du moment (sachant qu’il doit bien la visualiser pour obtenir l’effet esthétique souhaité lors de sa création.) Cet alliage peut absorber jusqu’à 10 000 joules. Sa combinaison lui permet de résister facilement à une chaleur de 600°C, considérant que le matériel fond à 1 200°C. Cette combinaison le laisse cependant aussi vulnérable que n’importe quel être humain face à une forte pression. C’est à ce moment que sa capacité à créer des métaux intervient. Face à un gros bourrin de force +1 et au-delà, capable de l’écraser comme une cannette, Yitzhak génère un exosquelette à base de titane qui lui a été inspiré par l’aéronautique. Il peut à ce moment obtenir une résistance de classe 3 (mais une pression prolongée d'une telle force aurait raison de lui). L’inconvévient de l’exosquelette est qu’il est plus lourd et ralentit donc ses mouvements. Par ailleurs, il est aussi plus long à créer qu’une combinaison complète : 30 secondes pour la combinaison à raison d’1mn30 pour l’exosquelette.

    L’amélioration du corps d’Yitzhak à travers la fusion ne se limite évidemment pas qu’aux articulations. Ce sont de véritables machines sophistiquées qui se sont peu à peu installées sous sa peau et il est souvent impossible de prévoir quel « gadget » pourra en sortir. Le mutant peut tout activer tant que le système de fonctionnement est acquis par son esprit et intégré, à son corps. Il n’a donc besoin d’aucune énergie extérieure pour activer la technologie qui est en lui. En apprenant à créer de fausses cellules photoréceptrices directement liées à son système nerveux il peut doubler sa vue et améliorer sa vision nocturne.

    Vous l’aurez donc compris, le corps d’Yitzhak est chargé d’atomes libres ou assemblés en molécules au profit d’objets sophistiqués. A l’intérieur de son corps, ces derniers deviennent semi-organiques. Comment active-t-il toute cette technologie ? Ce sera le dernier point de cette explication. Les atomes absorbés peuvent être recyclés sous forme de carburant, à condition, bien sûr, d’absorber les bons éléments (carbone, oxygène, phosphate, …). Son corps produit ainsi naturellement l’énergie nécessaire à l’activation de ces mécanismes internes tant que les ressources sont disponibles. Il peut devenir par conséquent bien plus endurant qu’un être humain normal : mettre sa rapidité au niveau d’un athlète sous stupéfiants ou surprendre par un excès de force qu’on ne lui soupçonnerait pas. En contrepartie mais sa fatigue peut devenir proportionnelle à l’énergie brûlée si les atomes viennent soudain à manquer. Cette faculté doit donc être constamment surveillée.
    Si les atomes absorbés ne dépassent pas 15% , Yitzhak ne subit aucune fatigue réelle, sachant qu’il peut utiliser le surplus pour générer de l’énergie. Au-delà, et si le but est de former de la matière, la fatigue surviendra plus vite du fait d’une difficulté d’assimilation du corps et d’une masse plus importante à déplacer. A 40%, son endurance est limitée à une demi-heure grand maximum. Il génère automatiquement de l’énergie pour absorber des éléments avec les atomes déjà présents dans son corps et l’activation de ce pouvoir influe sur sa fatigue à partir du moment où il essayera d’assimiler un objet assez imposant (disons dans les 4kg) trop rapidement, toujours pour une question d’adaptation physique qui ne suit plus.

    « En parlant de voiture d’ailleurs, la première fois que j’ai essayé d’en faire démarrer une, je suis assez vite tombé en black out total et je me suis réveillé à l’hôpital (oui, encore) trois jours plus tard. On m’a dit que j’étais vraiment pas passé loin de la mort. Et en fait, je crois que si j’avais été un peu moins téméraire, j’aurais juste fait de mon mieux pour ignorer ce pouvoir, ou n’en utiliser que les bases pas très risquées. Sauf que du coup, je le trouve encore plus cool, le maîtriser est un challenge constant alors… enfin… je touche du bois, mais pour l’instant, je gère ! »

  • Niveaux de maitrise: Yitzhak maîtrise très bien son pouvoir côté transformation de matière. Son corps assimile les molécules comme n’importe quel élément organique et permet de les utiliser de manière assez instinctive. Etant familier aux matières qu’il décompose, à la sensation que cela génère, il peut donc assez naturellement la restituer. Le mécanisme n’est pas tellement différent de tous les réflexes que peut acquérir le corps dans une vie. Sa mutation implique une mémoire sensorielle plus développée mais, en soi, la reconnaissance des sensations n’est pas plus floue pour lui que celle d’un nuancier de couleurs. Côté technologies, il est limité à ses connaissances actuelles et il étudie avec le plus grand sérieux celles qu’il compte intégrer à son corps. Avec un enseignement particulier – celui de scientifiques experts – il maîtrise relativement bien tout ce qui touche à la technologie analogique. Malgré quelques tentatives, le numérique lui échappe encore mais il ne désespère pas d’être à la pointe des dernières découvertes un jour.
    Les technologies qui sont en lui sont devenues des parties intégrantes de son corps et il n’a absolument pas besoin de réfléchir pour les utiliser. Ses ressources énergétiques demeurent en revanche plus limitées. S’il a plus d’endurance que la moyenne et arrive à déclencher des mécanismes de cette façon, le carburant qu’il crée peut vite s’épuiser, ce qui limite forcément son utilisation de matériel énergivore.
    L’émotion n’influe pas sur la décomposition de la matière. Il peut recréer des choses assez basiques sans le moindre problème et rendre fonctionnel ce qui est déjà « présent » à l’intérieur de son corps. En revanche, pour former un élément plus complexe – surtout technologique – une bonne concentration est requise. L’énergie qui lui sert d’alimentation peut aussi s’épuiser plus vite s’il ne contrôle pas ses émotions, et le mettre plus rapidement en danger.



Description Physique :



    Chips on my shoulder - Soft Cell

  • Apparence : « Je suis beau et désirable. Tu peux me dire le contraire si ça t’éclate, de toute façon je ne te croirai pas. Par contre si t’es un mec du genre comestible, je peux te filer mon numéro. Sinon… allez tu peux continuer à mater la merveille que tu n’auras jamais, je vais pas faire mon crevard là-dessus juré ! »

    A dire vrai, on ne peut pas croire, en voyant Yitzhak la première fois que ce garçon est une véritable arme de guerre entraînée pour détruire. C’est qu’il a l’air inoffensif dans ses vêtements bizarrement excentriques mais toujours de bon goût, avec cette tendance à marcher comme un mannequin en plein défilé. Ce n’est pas sa carrure qui en impose. On pourrait croire qu’un rien le casserait en deux tant il semble maigre pour un jeune homme de son âge 1m82 pour 65,5kg si l'on part d'une morphologie complètement humaine. Mais il ne faudrait pas trop y compter. Sa constitution est beaucoup plus nerveuse qu’elle n’en a l’air. D’une certaine manière, il a peut-être plus de muscles que de chair.
    Une chose frappe néanmoins chez lui. Il est désirable, c’est vrai. Beaucoup fondraient sous sa beauté vaguement orientale, sa peau de miel, sa bouche en cœur, si joliment ourlée, ses cheveux de jais, et ce regard brûlant… Ce sont deux braises noires fichées sous ses paupières, un autre monde, où les flammes les plus douces dansent au plus profond des ténèbres. Les prunelles d’Yitzhak sont difficiles à soutenir. Elles renferment une violence naturelle, foudroyante dans ses mouvements d’humeur, rien de très normal pour un adolescent à l’allure si fragile et superficielle. Son regard peut revêtir une dureté incroyable, celle de l’airain. Il est terrifiant dans ces instants. Toute sa brutalité intérieure est là, un concentré de chaos et de destruction qui n’appartient pas à un tueur, c’est bien pire que cela. On ne peut pas dire ce qu’est une personne déterminée à aller au bout de ses idées, à n’importe quel prix, tant qu’on n’a pas affronté les yeux de ce garçon. On se sent face à un bloc, un esprit que rien ne peut faire céder, pas même la pire des tortures. Combien de personnes pourraient appuyer sur un détonateur capable de rayer un continent de la carte ? Observez-le bien. S’il le faut, il le fera.
    Yitzhak a tendance à laisser une forte impression partout où il passe. Lorsqu’il est de bonne humeur, c’est un garçon diablement envahissant mais très distrayant. Il parle sans la moindre discrétion, mime à peu près tout avec ses mains et déborde d’une énergie impossible à contenir. Son expressivité fait qu’il est assez facile de voir quelles sont ses dispositions du moment. S’il tire une mine de six pieds de longs, ce n’est même pas la peine d’essayer de lui parler. Il alterne ainsi un enthousiasme excessif et une morosité tirée du fond d’un gouffre gardé par un dragon.

    « En tout cas, je suis peut-être lunatique mais au moins quand un truc me contrarie ça se voit tout de suite. Ceux qui vont pleurer après parce que j’ai été méchant avec eux, je me dis qu’ils sont aussi débiles que ces gens qui se font mordre parce qu’ils essayent de caresser un chien qui grogne. Donc qu’on n’aille pas dire je suis incohérent ! Le seul problème évidemment, c’est quand j’applique cette loi aussi avec les profs, et des gens à qui je suis censé devoir le respect… Enfin, parlons bien, parlons fringues ! Parce que j’adore les vêtements. C’est cool, ça te pose un personnage et moi, à ce niveau, je suis un peu du genre foufou. J’aime bien mettre de trucs un peu choquants, et je change souvent. Je peux débarquer un jour en fashion classe de chez classe, et le lendemain… je serai toujours classe, mais avec un look complètement destroy à la punk. Je mets surtout des trucs près du corps, j’aime le noir et les couleurs flashy (mais juste flashy, sinon je vois pas l’intérêt de mettre de la couleur), et les t-shirt avec des imprimés débiles ou des phrases provoc’ que je fais souvent écrire moi-même. Mais sérieux, tu m’offres un top de nana avec une licorne dessus moi je kiffe, j’adhère, je le porte ! Je dépense une fortune en vêtements, parce qu’il me les faut originaux et chers. Puis je m’amuse bien avec le vernis aussi. Je me mets même de l’eyeliner parfois. On me dit souvent que ce qui est dingue avec moi, c’est que je suis capable d’assembler des trucs improbables et de garder une allure parfaitement digne. Du bon goût, du charisme et du culot ça fait tout man. Moi, j’ai honte de rien. »

  • Signes Particuliers : Il a le plus souvent un anneau à l’oreille droite, un piercing sur le côté de la lèvre, un anneau au téton, et deux ou quatre piercing sur le ventre. Mais du fait de son pouvoir, il les fait parfois disparaître ou changer de place. Des plaques de métal ont aussi tendance à apparaître sur sa peau ou à donner l’impression qu’il possède un membre complètement mécanisé, tout dépend du nombre d’atomes qu’il garde stockés en lui, mais il a tendance à se faire de bonnes réserves.



Caractère :


Sa'eed - Infected Mushroom

  • Mental : « J’ai toujours l’impression d’avoir un raisonnement simple et logique mais il parait que ce n’est absolument pas le cas, ou du moins, les gens ne réagissent pas comme moi ou comme j’estime qu’ils le devraient, et ça finit toujours par m’énerver. J’ai le sentiment d’être un peu le seul dans ce monde à avoir une ligne de conduite fixe. Je change rarement d’avis, j’ai des pensées claires, blanc, noir, pas de place pour le gris, et je déteste par-dessus tout qu’on vienne me parler de nuances simplement pour éviter d’avoir à donner un Vrai point de vue. On m’a fait très vite comprendre que j’allais morfler dans la vie en fait, qu’avec un cerveau comme le mien j’étais mal barré. Il parait que je suis devenu très vite complètement ingérable, violent, coupable de toutes les conneries de gosse possibles et infernal en cours. Je refusais de faire les exercices parce que je trouvais ça bidon, j’avais l’impression qu’on se payait gentiment ma tête, puis les autres gamins autour de moi, je les voyais réfléchir comme des malades sur des trucs débiles, ça m’a vite fait conclure que j’étais entouré d’abrutis. Bon du coup on m’a diagnostiqué surdoué, à un niveau relativement élevé mais comptez pas sur moi pour vous donner mon QI parce que sérieux, je m’en fous, mes parents m’ont trop saoulé avec ça. T’es là, à même pas sept ans on t’explique gentiment que t’es différent mais que ça va bien se passer, on va te prendre en charge tout ça, tu vas grandir comme les autres… Je ne sais pas comment les autres se débrouillent, mais je suis le parfait exemple de l’échec. Et pourtant ils étaient fiers mes parents au début ! ça les consolait un peu d’avoir un fils absolument ingérable, soudain j’avais une excuse, j’étais un génie. Ils s’imaginaient, je sais pas, que j’allais avoir mon diplôme à treize ans peut-être. Faut pas rêver. J’en ai vraiment rien à cirer de l’école. J’aime pas perdre du temps sur des trucs qui ne m’intéressent pas. Ça m’ennuie, je ne supporte pas de m’ennuyer, ça bouillonne trop dans ma tête, alors si un truc me gonfle, en deux secondes j’ai zappé et je suis passé à autre chose. Plutôt qu’avoir un 20/20 je préfère aller monter une stratégie de psychopathe sur un jeu en ligne et exploser tout le monde. Je vais vers ce qui me satisfait le plus mentalement sur le moment et non je n’ai aucune envie de faire des efforts. T’as vu comme je parle ? Je pourrais te la faire à la Cicéron si je le voulais. T’inquiète j’ai été élevé par un magistrat et une sénateur, si tu veux de la joute verbale de haute volée, j’te prend quand tu veux. Mais si je parlais tout le temps comme ça, comme ces glandus qui ont besoin de montrer à tout le monde qu’ils sont supra intelligents parce que c’est un peu tout ce qui leur donne une identité au final, abusé, je me déprimerais moi-même. »

    L’Yitzhak des bons jours est un jeune homme taquin et plein d’humour. Il est infernal, insupportable, mais néanmoins de bonne compagnie puisque ses vantardises les plus éhontées ne se font jamais sans l’invocation du second degré. Son amitié est souvent recherchée pour les distractions qu’elle apporte. A l’écouter, sa vie ressemble à une vaste fête foraine. Il est toujours le premier à lancer des jeux idiots en soirée, vous l’entendrez parler de sa vie sexuelle comme de sa dernière journée shopping un premier jour de soldes, et, enchaîner les réparties sans jamais s’épuiser. Beaucoup d’adolescents l’admirent en secret. La force de sa personnalité est d’une luminosité aveuglante pour les esprits faibles. Il lui arrive souvent d’influencer les autres sans le vouloir à sa seule manière d’être et de parler. Yitzhak arrive toujours tout entier, comme un bloc de béton lâché sur de l’asphalte encore tendre. On le sent, c’est évident, ce gars-là ne doute jamais de lui, c’est le genre à vous démontrer de A par Z que les autres ont tort, cela tout en restant sincère. Sa franchise, sa façon de dire les choses de manière directe, violente, sous une argumentation parfaitement structurée, font qu’on est souvent tenté de le croire. En lui opposant un autre point de vue, la confrontation s’engagera. Sur le moment, il sera impossible de lui faire entendre quoique ce soit. Mais Yitzhak se remet plus souvent en question qu’il n’en a l’air. S’il finit par se trouver des torts, il reviendra de lui-même pour en parler. Sa sincérité est une chose qu’on ne peut pas lui retirer.
    Il se pose ainsi avec des qualités et des défauts parfaitement assumés. Bien mal avisé serait celui qui lui demanderait de changer. Mais parlons d’abord de ses qualités. Il est caractérisé par une immense droiture définie par des valeurs qui lui sont propres. Pour lui, la parole est sacrée. De ce fait, s’il vous estime ou vous apprécie, vous pourrez lui faire une confiance aveugle. En trahissant son amitié, en revanche, vous commettrez presque un acte suicidaire.
    Même si ses réparties sont parfois très blessantes, ce n’est pas un garçon cruel. Sa franchise oublie les concepts de délicatesse et de subtilité, mais il ne se trouvera jamais coupable en faisant fondre quelqu’un en larmes après l’avoir verbalement trainé plus bas que terre. Ce n’est pas être méchant, c’est être réaliste.

    « Tu vois la personne qui passe son temps à se plaindre, à se dévaloriser pour obtenir des ‘mais nooooon, dis pas des choses pareilles’, bah je lui déconseille de jouer à ça avec moi. Si elle a raison, si c’est vraiment une loque humaine, je vois pas pourquoi je ferai semblant de penser le contraire. C’est de l’hypocrisie ça, de la lâcheté, c’est pas lui rendre service de la conforter dans son misérabilisme. Puis si ça lui plait pas, alors faut croire qu’il y a pour elle une certaine complaisance à être pathétique, et là je vais lui passer l’envie de se lamenter pour rien. Je déteste ça. Mais le pire, c’est encore les gens bien qui refusent d’admettre qu’ils sont bien. Eux, j’me sens toujours obligé de les prendre en charge, je les lâche plus, je les harcèle, mais je te jure, je leur enfoncerais de l’amour-propre dans le crâne avec un marteau-piqueur si je le pouvais. Ça part pas d’une mauvaise intention mais au final je passe surtout pour un tyran. »

    Par-dessus tout, Yitzhak considère que le plus important est de rester soi-même et de s’aimer tel qu’on est. Il ne supporte pas de voir des personnes, très bien dans le fond, se faire dominer moralement et détruire par des individus qui, selon ses propres mots, ne méritent pas de vivre. Bien qu’extrême, il sait toucher juste lorsqu’il s’agit de remonter le moral à quelqu’un ou de lui insuffler une bonne dose de confiance en lui. Il peut alors devenir un soutien précieux, ce genre de personne à l’air inébranlable qui vous fera croire que vous êtes invincible. L’ennui, c’est qu’il le fera parfois pour pousser quelqu’un au centre des pires ennuis. Un exemple ? « quoi, ces personnes te persécutent et tu dis rien ? Réveille-toi ! Explose les ces connards ! ». Imaginez donc le résultat en temps de guerre civile. Il est certain qu’il aurait pu faire un excellent terroriste anarchiste, un leader né, en réalité. Mais pour lui, la logique est simple, il n’y a pas à se prendre la tête sur un problème qui peut se résoudre par la violence, tant que celle-ci n’entraîne pas des réactions en chaîne.
    Les bonnes intentions ne sont néanmoins pas toujours au rendez-vous. Il vaut mieux ne pas avoir Yitzhak en ennemi car tout est très constant chez lui, et sa haine ne vous lâchera pas. Le jeune homme n’est pas aussi frondeur qu’il n’en a l’air. C’est un stratège hors pair doté d’une pensée véritablement machiavélique. Si l’attaque frontale ne marche pas, son esprit d’analyse se met alors en marche, et vous comprendrez pourquoi le surnom de Nero lui va diablement bien. S’il n’aime pas les romans, il nourrit d’ailleurs une passion folle pour tout ce qui relève de la stratégie militaire et des intrigues politiques. Coincer la proie, l’acculer, la mettre échec et mat, c’est un plaisir de l’esprit dont il ne pourrait se priver. Lui résister, c’est l’entraîner dans un jeu, et il ne s’autorise jamais rien d’autre que la victoire.
    Vous comprenez maintenant ce regard ? Il est à la fois sensible et impitoyable, toujours animé par un flux de pensés qui ne cessent de s’entrechoquer pour provoquer des éclairs. Il ne cède rien, même ses parents ont abandonné depuis longtemps l’idée d’incarner une figure d’autorité. La plupart des ordres, donnés de manière trop impérative, mènent automatiquement au conflit. Vous ne lui ferez jamais faire ce dont il n’a pas envie. De la même manière, il pourrait être condamné à mort sans ciller, et si quelqu’un le tenait entre la vie et la mort en attendant qu’il le supplie de l’épargner, il préfèrerait encore l’insulter. La demi-mesure ? Les règles de base de survie ? Non, non, il ne les connait définitivement pas.

    « Je ne suis pas suicidaire, j’aime la vie, et c’est pour ça que je veux qu’elle soit le plus intense possible. Dès que ça devient trop morne, trop commun, je m’ennuie, ça me rend fou, je me sens complètement inutile et je me mets à déprimer. Je suis insatiable, il m’en faut toujours plus. Moi je suis comme un boulimique, mais pour le cerveau. Là-dedans, y’a une flamme immense qui consume tout en un rien de temps. Alors une fois que quelqu’un comme moi a goûté au danger, il ne peut plus s’en passer. J’aime voir mon existence comme une partie de pocker. Et si j’ai soif de puissance, c’est justement parce que je veux continuer à la gagner encore longtemps. »
    D’autres choses ? Oh, il y en aurait encore énormément à dire sur mais il serait dommage de vous donner l’impression de le connaître de trop près avant le début de l’histoire.
    « Mais il faut quand même bien que je vous parle de mon point de vue sur les mutants puisque je sais que la question vous intéresse. Je suis fier d’être un mutant, c’était même mon souhait le plus cher quand j’étais gosse, j’avais grave peur d’être un humain normal et je ne vois pas pourquoi je devrais avoir à le cacher. C’est un truc qu’on me reproche souvent d’ailleurs, cette tendance à sortir mes pouvoirs dans la rue pour tout et n’importe quoi… Alors que je ne vois pas pourquoi je devrais m’abstenir d’utiliser mes capacités exceptionnelles quand j’en ai envie pour faire plaisir à des êtres sous-évolués. Si un mec en fauteuil roulant te demandait d’arrêter d’utiliser tes jambes en sa présence parce que ça le frustre, tu le ferais ? Pour moi, c’est la même chose. Ça serait beau qu’on puisse tous vivre en paix dans l’amour et tout ça, mais j’y crois pas. Le discours de Xavier est pas franchement novateur, c’est celui qu’on sort à toutes les minorités persécutées qui continuent et continueront à l’être. Même si la démarche de l’institut est cool, tout ça, je ne pense pas qu’il puisse apporter un jour une solution. Non seulement il faudrait croire en la tolérance naturelle des gens (la blague) mais en plus, dans notre cas, il y a de gros intérêts politiques en jeu, alors à partir de là, c’est carrément mort de chez mort. Les x-men aussi je les trouve plutôt cool mais j’ai du mal à saisir le concept. Les mecs ont sauvé je ne sais pas combien de vies et ils sont toujours autant rejetés. Ben mince, moi si on me remercie à chaque fois par un poing dans la gueule, je me dis qu’il y a un problème quelque part, que peut-être les gens n’ont pas tellement envie d’être aidés. En réalité, je me sens plus proche de Magneto, il est réaliste, il sait qu’il n’y a aucun miracle à attendre de l’Homme. Les miracles, il faut les provoquer, les imposer même. La solution pacifique au final, c’est rien de plus qu’une notion de philosophie. Vous voyez bien ce qu’il se passe avec Stryker et sa bande. Ce sont des dingues, des fanatiques, faut pas espérer les calmer en invoquant la raison. Ils vous diront qu’ils la détiennent, ils arriveront à nous rendre inquiétants pour une population en manque total de repères et de victimes. On va pas se mentir sur le fait que l’humanité part totalement en vrille, et je ne laisserai pas la bêtise des masses nous détruire. Quant au BAM, sans mauvaise foi, c’est pas forcément un mal. La police arrête les criminels, et si parmi eux il y a des mutants, il faut bien les neutraliser aussi. Je ne vais pas demander l’égalité de nos droits en pleurant parce qu’une cellule spéciale régule l’utilisation des pouvoirs mutants. T’imagine un violeur tueur en série qu’on laisserait courir en liberté parce qu’une équipe d’humains ne peut pas l’arrêter ? Après, je parle de manière générale, tout dépend comme toujours de la ligne politique. Et si un jour ils me poursuivent, ça ne me fera pas plaisir non plus, mais quand on prend des risques et qu’on piétine un peu la loi, même pour une bonne cause, on sait que ça fait partie du jeu. »


Histoire :
[list]
[*]Talents Particuliers : Si Yitzhak a un inintérêt assez flagrant pour les cours il se lance dans tout ce qu’il entreprend de lui-même à l’excès, ce qui, avec sa grande intelligence et sa mutation, en fait un très bon autodidacte. Son bébé à lui, c’est l’informatique. Il pourrait vous hacker presque n’importe quoi sans invoquer l’aide de ses pouvoirs. S’il trouve une faille dans un système, aucun dossier ne peut lui résister. Il sait utiliser Backtrack et les multiples outils de cette distribution: nmap, tcpdump, websploit, winfingerprint, scylla, subterfuge, etc... Il est capable de forger des paquets IPv4 et IPv6 afin de lancer des attaques bas niveau. Il connait bien les subtilité d'un DDOS et peut en organiser un sans difficulté. Un logiciel pas a jour sur le serveur ? Yithzak, comme tout hacker qui se respecte, trouvera une faille dans la bases de donnés de http://www.metasploit.com/. Il n'est par contre pas très efficace dans le social engineering mais aucun doute, cela viendra avec le temps. Sa mutation l’a également poussé vers tout ce qui touche à la technologie et à la chimie et ses connaissances dans ce domaine, qu’il ne cesse de perfectionner au lieu de faire ses devoirs, atteignent un niveau assez poussé pour son âge (pour donner un ordre d’idées, il pourrait tenir une discussion parfaitement limpide avec un bac+3). Sa capacité de déduction est excellente.
Il parle l’hébreu couramment et maîtrise plutôt bien l’arabe, même s’il a tendance à dire le contraire pour ne pas avoir à le parler. Il a reçu de plus un entraînement intensif digne d’un tireur d’élite pour des fusils à longue portée durant une année (ce qui lui donne une bonne maîtrise sans être non plus un expert) et gère relativement bien les combats au corps à corps en employant les techniques du krav-maga. Sans prendre en compte les avantages que lui donnent son pouvoir, il maîtrise sans le moindre souci une personne de force égale ou légèrement supérieure non habituée au combat. Ce n'est cependant pas un maître en arts martiaux et, face à un mutant plus expert, il ne miserait pas sur ces compétences pour assurer sa défense.

[*]Possessions : Pas grand-chose pour l’instant, il profite très outrageusement de l’aisance de ses parents qui gagnent à eux deux environ 15 000$ par mois. Il est aussi largement gâté par son grand-père maternel dont l’empire financier se compte en millions. Il lui doit notamment une voiture de sport au prix exorbitant, à la peinture changeante (mais toujours très remarquable) et souvent accessoirisée de manière improbable. « Parce que les fans de tunnings sont nuls et que j’adore être nul. » Son grand-père ne lui donne pas une somme fixe d'argent par mois, disons que Yithzak sait négocier avec lui lorsqu'il a besoin d'une somme conséquente pour satisfaire à ses caprices. Disons qu'il peut aisément lui soutirer un millier de dollards par mois et devra faire marcher la manipulation affective plus sérieusement pour obtenir plus (sauf cas de l'achat d'une voiture ou autre objet dans lequel le vieil homme investirait directement pour faire plaisir à son petit fils).
Du reste les dépenses d’Yitzhak passent beaucoup en caprices, souvent sous forme de jeux vidéos et de vêtements. Sa garde-robe est assez impressionnante. La durée de vie de ses vêtements est d’une à deux journées. Au-delà, mis à part pour quelques t-shirt fétiches, ses vêtements finissent au fond d’un placard, donnés ou revendus (selon leur valeur).


[*]Biographie :

Quelques repères chronologiques pour s'y retrouver :
Spoiler:
 



Lowdown - Wire

« J’aurais pu être un gamin sans histoire, un gosse de riche pourri gâté qui mène sa petite vie tranquille en se moquant de la plèbe, et qui hérite du boulot de ses parents comme de sa couleur de peau. Un fils de docteur est un futur docteur, un fils d’avocat se retrouvera d’une manière ou d’une autre dans les bureaux d’un palais de justice, etc. J’étais fait pour ce genre de destin. Je le suis peut-être toujours en fait, vu que je n’ai que dix-sept ans je ne peux pas dire, mais j’ai déjà fait pas mal de conneries, alors si je me tourne vers la justice, comme mon père, ou que je tombe dans la politique comme ma mère, on va forcément me sortir les gros dossiers, les gens ne pourront jamais me prendre au sérieux. En plus, je suis un mutant. C’est dégueulasse mais t’as généralement intérêt à le cacher pour avoir une chance de réussir dans ces domaines, et moi, je marche pas dans ce genre de combines. De toute façon, je ne vois même pas pourquoi je me mets à débattre là-dessus vu que je n’ai absolument pas envie de suivre la voie de mes parents. Plus monotone, tu meurs. Alors oui, bien sûr, avec leurs professions, sénateur pour ma mère, magistrat pour mon père, ils sont toujours au taquet, mais c’est vraiment trop, à la fin y’a plus rien d’autre, je les ai jamais vu s’amuser, c’est du contrôle toujours, avec l’obsession d’être une figure aussi digne dans le public que dans le privé.
Pour tout dire, mes parents et moi, on ne s’est jamais compris. Je me suis même toujours demandé pourquoi ils avaient eu un enfant. Je suppose que c’était pour faire comme tout le monde, la bonne figure toujours : un magistrat crédible est un homme marié, un mariage réussi s’accompagne d’un fils, les conneries habituelles des sociétés bien pensantes judéo-chrétiennes quoi. J’ai passé ma vie à les croiser. Ils rentraient toujours tard. Quand ils étaient là, ils avaient des « affaires à mettre en ordre » dans leur bureau. Si je voulais leur parler, comme par hasard, le téléphone sonnait et c’était parti pour une discussion sérieuse de trois heures, quand ils n’attrapaient pas leur veste en vitesse pour dire qu’en fait, il fallait qu’ils retournent au boulot. Chez nous, pas moyen de se retrouver tranquillement autour d’un repas non plus. T’avais le frigo blindé de plats du traiteur, et le réfrigérateur chargé de surgelés. Mais je ne vous raconte pas ça pour me plaindre, c’est juste pour vous aider à situer l’environnement dans lequel j’ai grandi. Je ne voudrais pas trop vous choquer en vous annonçant cash que j’éprouve une indifférence totale pour mes parents. Limite, je suis même pas sûr d’être ému si on m’annonçait leur mort. J’ai rien contre eux, mais ils sont un peu comme ce voisin que tu rencontres tous les jours dans la rue et à qui tu ne parles jamais, mais tu lui dis bonjour, parce qu’à force de le voir, il t’est familier. La seule chose de bien avec eux, c’est qu’ils m’ont toujours acheté tout ce que je voulais. Moi ça m’allait pas si mal. Ils me donnaient un jeu vidéo, ils avaient la paix tant que je ne l’avais pas terminé. Je me rendais même pas compte du côté vicieux de ce comportement en fait. Je faisais des caprices, ils me donnaient ce que je voulais pour être tranquilles, parce qu’ils étaient incapables de me tenir, et je dois avouer que je n’étais pas facile. C’est à cause de leurs difficultés avec moi qu’ils ont consulté un psy lorsque j’avais sept ans (et aussi parce que ma maîtresse se plaignait de mon indiscipline ainsi que de la manière dont je traitais parfois mes camarades.) On était à peine au mois d'octobre. Quand on m’a découvert un QI largement supérieur à la moyenne, ça leur a retiré un poids, ils ont dû se dire un truc comme « bah il n’y a rien à faire pour lui imposer notre autorité, il devrait pouvoir se gérer tout seul ». Je trouvais que c’était un bon deal parce que je ne les avais jamais respectés que de très loin. Après, là où je me dis qu’ils n’ont pas mauvais fond, c’est que malgré toutes leurs valeurs rigides, ils ne m’ont jamais foutu dehors et pourtant, avec un fils gay et mutant qui part complètement en live comme moi, ils auraient largement pu. Mais non, ils n’en ont jamais parlé, ils ont fermé les yeux et m’ont toujours laissé revenir chez eux.
Ceux à qui je dois tout en fait, ce sont mes grands-parents paternels, les autres je m’en fiche un peu, du côté de ma mère, ça ne parle que de fric, avec le doyen à la tête d’une multinationale et tout ça. Chez mon père, ils sont plus modestes, plus humains et plus intelligents aussi. Papy Levi, c’est juste l’homme le plus génial du monde. Si vous le rencontriez, vous n’en douteriez pas un instant. Il est docteur en Histoire, et il enseigne dans les plus grandes universités du monde. Il connait tellement de choses que même moi avec mon pouvoir j’aurais pas la prétention de l’égaler un jour. C’est pas possible, parce que lui, il est passionné. Vous devriez l’entendre parler de l’Histoire romaine par exemple, il vous happe d’un coup, avec ses yeux tous pétillants et sa tendance à faire de grands gestes comme s’il vivait lui-même l’événement. Les meilleurs souvenirs de mon enfance, ils sont avec lui. Y’a toujours un tas de trucs géniaux dans sa cave, une vraie caverne d’Ali Baba. Je m’attendais toujours à trouver des objets magiques là-dedans. En plus, il aime bien les jeux de rôles, et franchement, quand t’arrives un dimanche après-midi chez tes grands-parents, à dix ans, avec une grand-mère qui sort des gâteaux au miel du four et un grand-père occupé à peindre des figurines de warhammer, tu te dis que le paradis, ça doit un peu ressembler à ça. J’ai aussi fait plein de voyages avec lui. Pendant que mes parents se la coulaient douce dans des grands hôtels, nous, on se faisait de supers excursions. Et enfin, je passais tous mes étés avec lui en Israël. C’est grâce à lui que je suis si attaché à mes origines d’ailleurs.
A la base, malgré mon nom et ma gueule d’arabe, je ne suis pas techniquement juif. En fait, j’ai une situation familiale un peu bizarre. Ma mère est une américaine pure souche de famille protestante et mon père, pas d’ambiguïté là-dessus, il est juif, parents Israéliens, origines iraniennes. Sauf qu’il a un peu tourné le dos à ses racines, ce qui a donné un mariage mixte, sans conversion ni rien. Pourquoi m’appeler Yitzhak alors ? Là j’ai envie de dire, pour la même raison que certains parents vont baptiser leur fille Cunégonde sans se dire que peut-être que ça risque de pas trop lui faciliter la vie à l’adolescence. Ma mère a dû trouver ça un peu exotique, ça allait bien avec le nom de famille, c’est graphiquement plus marrant qu’Isaac, puis ça faisait plaisir aux beaux-parents qui, bien que super cool, n'avaient quand même pas très bien pris l’union qui avait été faite quasi dans leur dos au mépris total des traditions. Quand j’y pense, j’ai du mal à croire que mes parents aient pu faire un truc comme ça. Je les vois essayer de coller désespérément au modèle américain, alors que dans ce pays où tout est fragmenté en communautés, leur couple, c’est du grand n’importe quoi, limite un acte de rébellion ultime, Ellen Brinckurst qui épouse Aaron Anavim. Rien que pour ça, je ne peux pas dire que je n’admire pas ma mère, même si j’aurais quand même préféré qu’elle se convertisse.
Non parce que maintenant, imaginez-vous deux minutes à ma place « Salut ! Je m’appelle Yitzhak Anavim ! » « Ah oui, t’es juif ? » « Non… ». Et avec ma tête et mon nom, tous les juifs me sautent dessus, rien qu’à l’école, les premiers à me parler, c’était toujours des juifs comme par hasard. Ils avaient repérés mon nom dans la liste et direct, lien communautaire oblige, ils se disaient que ça allait être la grande amitié. Au début, ils ne te posent aucune question, ça leur vient pas à l’esprit qu’avec un nom tel nom, tu puisses ne pas l’être. Mais ensuite, faut bien expliquer, c’est toujours super gênant. J’aurais pu surmonter ça si je ne m’étais pas exclusivement identifié à la famille de mon père. Seulement, je me sentais exclu du coup, et en Israël c’était pire que tout. Fucking traditions va ! J’avais pas moins de sang juif qu’un clampin né d’un mariage mixte avec la mère juive et le père goy mais non, moi j’avais pas le droit, fallait que je fasse mes preuves. Heureusement qu’ils sont plutôt libéraux dans ma famille, ça passait un peu mieux, on m’a laissé me convertir sans faire d’histoires… Je l'ai fait avant tout pour être plus proche du seul parent que je me reconnaissais vraiment, c’est-à-dire Papy Levi. Ce qui m’intéressait, c’était d’avoir un statut clair, pouvoir dire « je suis juif » point, on en parle plus. Parce que pour le reste, on peut pas dire que je sois vraiment croyant, puis les petits rituels, ça me passe complètement au-dessus. Je suis le premier à commander un double-cheese dans un fast-food, et un accro aux jeux en ligne comme moi ne peut ne serait-ce qu’effleurer l’idée de respecter shabbat.
Mais enfin, je dois donner ma biographie donc tenter de raconter ma vie de manière chronologique et avec des événements précis. On va dire que là globalement, vous avez de quoi vous faire une idée de ce qu’a été mon enfance et même un bout de mon adolescence. C’est une période dont j’aime bien parler parce qu’elle est assez heureuse au final. Après, ça a vraiment mal tourné. On va dire que je suis resté un gosse sans histoire jusqu’à mes treize ans. J’avais une vie plutôt normale, pas mal d’amis à l’école, des petites-amies pour faire bien, mais, ça me branchait pas plus que ça et fatalement, je me suis tourné vers les gars. A la limite, on aurait pu dire que j’étais assez précoce, mais des amourettes homo à treize ans, c’est pas non plus le truc le plus original du monde. Mais moi, vous pensez bien que je ne pouvais pas m’arrêter à ça. Il m’en fallait plus, j’en pouvais plus d’être entouré de gamins. J’ai fait un truc vraiment inconscient, je me suis aventuré tout seul dans un quartier gay, j’sais pas trop, je me prenais pour Justin dans Queer as Folk, sauf qu’il avait 17 ans et pas 14 ans (j’arrondis, j’en étais pas loin à ce moment, on était en juillet) et que j’étais pas dans une série.
Dans la réalité, tu tombes pas facilement sur un type bien, et si c’est un connard, il faut surtout pas croire qu’il va se bonifier en cours de saison. En fait, j’ai rencontré un type pas tellement plus âgé que moi. Il s’appelait Jason, il avait tout juste vingt ans et le profil type d’un fils à papa non-assumé qui voit ses penchants comme une perversité absolue. Ça m’a un peu fait craquer, j’ai joué les tentateurs et, pif paf pouf ça a dérapé. Il avait déjà eu d’autres mecs avant et ce n’était pas censé être un truc sérieux, juste une expérience comme ça. Mais voilà, je l’ai revu. Au début, on s’était mis d’accord sur le fait qu’il n’y aurait jamais que des plans culs une fois de temps en temps, et moi, comme c’était mon premier, je pouvais pas me dire « non mec, ce genre de truc, ça marche pas ». Puis j’étais bien avec lui, vraiment mieux que chez mes parents. Il avait son propre appart’, et venir chez lui, c’est vite devenu un prétexte pour ne pas rentrer chez moi. Je ne sais pas trop à quel moment on s’est mis à former un couple, mais, même si notre statut n’a jamais été clair, surtout pour lui qui se faisait passer dessus par un peu tout ce qui passait, ça a fini par y ressembler. Tout nous opposait, et pourtant je suis tombé complètement raide dingue de lui.

« Ce fut si beau que j’aurais voulu ne plus vivre. » Le Bleu du ciel



Lynchmob - KMFDM

Je l’ai réalisé quasiment en même temps qu’une autre découverte pas mignonne du tout. Le fils à papa, c’était pas le fils d’un quelconque PDG. Le bel appart, tout ça, il était financé par de l’argent complètement illégal. Eh oui, je pense que vous commencez à deviner, j’avais mis le pied en plein dans un territoire de mafieux, la chance ! J’étais sacrément en colère quand j’ai appris après quatre mois qu’il trempait dans des affaires que je ne pourrai jamais cautionner. Je lui ai dit clairement tout le mal que je pensais des gens comme lui, il était au bord des larmes, et voilà qu’il a réussi à m’attendrir et me garder… après c’était fini, j’étais trop attaché. Des scènes de crises comme la première, il y en a eu beaucoup, et moi je devenais cinglé à rester avec un type qui faisait derrière mon dos des trucs innommables, mais j’étais incapable de claquer la porte une fois pour toutes. Il y a eu des séparations plus ou moins longues, où on ne se donnait plus de nouvelles pendant des semaines, des mois, où je déprimais, où je faisais absolument n’importe quoi, à sombrer dans une débauche qui n’était pas de mon âge, à m’arracher quasiment la peau au couteau dans les moments de crise les plus violents, etc. Je vais vous épargner les détails. J’en suis vraiment pas fier. Et mes parents ne comprenaient pas ce qui se passait bien sûr, ils étaient désespérés eux aussi. La vérité, je peux le dire avec un peu de recul, c’est que je n’étais pas tombé sur un type méchant, mais sur un faible, et les faibles, ça te bouffe. On l’avait élevé pour en faire un bon sujet, un parfait soumis, pas un héritier, parce que c’était le cadet de quatre frères, mais celui qui obéit à l’œil, celui qui Jamais n’oserait se rebeller, fomenter des intrigues pour prendre le pouvoir etc. Non, lui, c’était l’homme de main et il n’avait pas à viser plus haut.
Je me suis mis en tête, du haut de mes quatorze ans que j’allais l’aider à se sortir de là. Et mes pouvoirs se sont révélés à cette période un jour où j’ai failli mourir parce que j’avais essayé de le suivre. Je me souviens, c'était en novembre, il faisait froid. J’étais entré dans un quartier trop mal fréquenté pour moi, et vu ma dégaine, on m’est rapidement tombé dessus. J’étais l’intrus, petit gosse perdu facile à dépouiller. Manque de chance pour le lascar de seize ans qui me menaçait avec son couteau de poche, pas moyen de m’intimider. J’ai jamais aimé coopérer, et surtout pas pour me faire délester de mon i-phone. Alors je l’ai mis au défi d’utiliser son arme en songeant qu’il n’avait probablement pas la capacité de me tuer en un coup. Je voulais résister à la douleur et je me suis tellement bien concentré que j’ai absorbé la lame. Le sang n’a pas coulé pour moi, mais pour l’imbécile qui a découvert la mutation avec moi.
Oui, tout m’est tombé dessus d’un coup. T’ajoute une crise d’adolescence précoce sur tout ça (en même temps que n’ai-je pas fait de précoce ?) et t’obtiens un sacré bazar dans ma tête. J’ai pété un câble, je l’ai quitté le jour du nouvel an, parce qu'on a pas idée d'être heureux un 1er janvier. A partir de là, je me suis enfoncé dans un gouffre sans fin. J'ai essayé de me reprendre en me prenant un séjour prolongé en Israël pendant les fêtes de Pessah. J'ai même voulu devenir croyant pour me trouver d'autres repères. Finalement, ça m'allait pas plus. En juin, je suis revenu parce que sans lui, j’avais perdu le goût de tout. C’était pas une bonne idée qu’un gars excessif comme moi de tomber amoureux, surtout que le premier amour c’est le pire à ce qu’on dit, mais après j’en sais rien, je me suis pris une telle claque avec cette histoire que je doute avoir la capacité de retrouver ce genre d’état. Enfin bref, osef du sentimentalisme, je suis revenu au lieu de m’habituer définitivement à son absence parce que j’avais appris que son père s’était fait tuer dans un règlement de comptes. Sur le moment, il avait l’air mieux, libéré du tyran, installé dans un studio plus modeste, prêt à retrouver une vie normale. J’y ai cru. Mais il m’avait encore menti par omission. Son père était sur la sellette depuis un moment en réalité et celui qui le soutenait financièrement, c’était un autre mafieux, son parrain qu’il disait. Et ce nouvel « ennemi » l’avait repris sous sa coupe, enchaîné à nouveau sous prétexte que son paternel avait encore énormément de dettes à régler. Trois mois de bonheur et on retombait au point de départ. Je ne savais pas ce qu’il faisait, il ne me disait rien. Parfois il rentrait dans des états à faire peur et c’était évident qu’il s’était fait passer à tabac, mais je n’obtenais jamais de réponses à rien.
J’ai aussi fait connaissance de la fille du fameux parrain un jour qu’elle était chez Jason, peu de temps avant Noël. On a vite sympathisé, elle avait le même âge que moi. J’ai compris qu’il la tyrannisait aussi. J’ai voulu l’aider, j’ai commencé à avoir de l’influence sur elle, parce qu’elle avait un esprit bien plus combattif que celui de Jason, mais ça n’a servi à rien. Un jour de mai, elle a disparu. Ce qui lui est arrivé ? J’ai jamais su. J’ai essayé de la retrouver mais je me suis fait chopper parce que j’avais atterri dans un endroit top secret et vu des choses que personne n’était censé voir. Ils m’ont fait passer un sale moment. Ils avaient un mutant qui envoyait des ondes de choc directement dans le cerveau. Je sais pas ce que c’était que ce pouvoir, mais j’ai jamais eu aussi mal de ma vie. Quand j’y pense, je crois que se faire couper une jambe, c’est rien du tout à côté de ça. Sans ma mutation, je serais pas là pour vous en parler. Mais


Dernière édition par Yitzhak Anavim le Mer 28 Nov - 16:45, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Dim 7 Oct - 18:50

>
Ratziti she'taidah - HaDag Nachash

    Bon enjoy ! Let’s go to Tel Aviv now babyboy !
    Mon histoire avec Jason s’est terminée progressivement mais je l’ai super mal vécu. Soudain, je me retrouvais comme vidé de toutes sensations, seul, sans aucun but auquel m’accrocher. J’avais perdu tous mes amis d’enfance et n’avais plus aucun intérêt à les retrouver. Il s’était passé trop de choses entre temps, avec la mutation et un amour qui m’avait jeté au cœur de la mafia. Déjà que je faisais des efforts à l’époque pour me mettre à leur niveau, c’est-à-dire que je faisais le gros gamin débile (et je continue d’ailleurs, ça m’aide à être social), avec mon vécu, je ne pouvais pas revenir vers eux. Les délires de lycéens, leurs petits soucis d’ado, ça me parlait pas. J’avais affronté des trucs qu’ils pouvaient pas comprendre et ça me donnait juste l’image du dépressif irascible de service en classe. J’avais perdu mon mec et ma meilleure amie, parce que même si j’ai assez peu parlé de Vanozza, la fille du parrain, c’était ce qu’elle était devenue pour moi. Et là, y repenser ça me fait un mal affreux, ça me déchire le cœur comme t’imagine pas. Je sais même pas si elle est en vie putain ! Le plus terrible, ça a été de me dire que je n’avais rien pu faire. Forcément, à quinze ans, j’avais un champ d’action super limité, mutant ou pas. Mais ils payeront ces connards. C’est un peu à cause d’eux que j’ai décidé de devenir vraiment plus fort. J’ai commencé à bidouiller des trucs dans mon coin, à apprendre seul le fonctionnement des technologies de pointe. Seulement, je manquais d’expérience et de matériel, mon père s’appelle Anavim, pas Stark.
    J’ai arrêté d’aller en cours (encore oui). Quand tu pars dans des recherches sur la robotique et tout ce délire, les cours de maths et de chimie niveau lycée ça fait quand même bien marrer. J’ai toujours été autodidacte, pas ma faute si les autres avancent trop lentement et qu’on ne va jamais vers des trucs réellement utiles à mon quotidien. Ma vie a commencé à se résumer à des tentatives d’amélioration physiques ratées et des heures et des heures de jeu sur des mmorpg. En gros, je déprimais complètement.
    Je me suis dit que j’avais besoin de changer d’air. Les souvenirs à New-York m’étouffaient sévère, j’en ai parlé à mes parents, qui savaient vraiment plus quoi faire de moi, et ils m’ont laissé prendre un aller simple pour Israël. Des cousins m’ont accueilli en novembre, j’ai obtenu la double nationalité sans trop de problèmes vu que toute ma famille l’avait et j’ai doucement commencé à me régénérer le cerveau, à laisser tout le bordel des deux dernières années de côté. Seulement, y’a fallu que je déconne encore. J’avais gardé une idée fixe en tête, celle de devenir plus fort et, s’il fallait que j’y travaille seul, j’aurais dû attendre des années pour un résultat à moitié satisfaisant.
    Au bout de deux mois, je m’ennuyais déjà, j’avais besoin d’action. Je me suis débrouillé pour entrer en contact avec le Mossad. Et j’ai pris des risques d’ordre informatique pour ça en plus. Je ne vous détaillerai pas mes combines, le plus important étant le résultat final : j’avais réussi à attirer leur attention, il fallait bien sortir l’artillerie lourde pour qu’ils se penchent sur le cas d’un ado de seize ans. Je n’avais pas l’âge requis pour travailler pour eux. Ceci dit, quand je leur ai parlé en détail de ma capacité à fusionner avec les atomes, ils ont commencé à réviser les questions d’éthique. Dans leur tête, ça a dû donner un truc du genre « c’est un mutant, pas un humain, donc on n’est pas soumis aux mêmes règles non ? ». J’ai joué là-dessus, sur le fait que je pouvais juste devenir une arme de choc pour eux, puis j’avais quand même réussi à infiltrer leur système, ils pouvaient difficilement me laisser filer sachant que les gars du hamas seraient trop heureux de me récupérer. Dans le secret le plus absolu j’ai donc intégré une cellule officieuse de l’armée, celle où on retrouve quelques mutants et des scientifiques ultra calés, en avril. Vous vous demandez peut-être à ce stade quel était mon engagement politique dans l’histoire. Je vais pas faire un long discours sur le conflit israélo-palestinien, les problèmes avec l’Iran et tout ça, je suis pas là pour faire de la polémique et aujourd’hui, franchement, j’ai envie d’oublier un peu tout ça. Sachez juste qu’au fond, j’avais quand même le sentiment de servir une cause juste. Enfin, je vais vous raconter…

    « L'accablement qui suit me fait assez semblable au naufragé qui, à la vue d'une voile, se croit sauvé quand, tout à coup, il se souvient que le verre de sa lunette porte un défaut, une buée : cette voile qu'il apercevait. » (Notre Dame des Fleurs)

    Je cherchais de la technologie de pointe à intégrer à mon corps et sur ce plan, j’ai pas du tout été déçu. La plupart des engins que j’utilise aujourd’hui sont estampillés Tsahal, alors autant dire que ça déconne pas, je me suis joliment customisé. Je suis devenu Cymrod, une véritable arme humaine. A ce moment, j’avais déjà réussi à recréer des composants électroniques à l’intérieur de mon organisme. Rien de très fou, des gadgets pour faire de la lumière et autres trucs niveau collège, mais, vu tous les composants impliqués, ils étaient fascinés. Du coup, ils ont voulu voir jusqu’où cette mutation pourrait aller avec les bonnes connaissances scientifiques. Ils m’ont aidé à comprendre de quelle manière transformer la matière en armes fonctionnelles et parfaitement adaptées à ma mutation. J’ai été bichonné comme une jolie petite machine, formé au combat et tout ça. Au début, j’étais aux anges. La simulation pendant les exercices, c’est toujours amusant. En vrai, ça l’est nettement moins. Mais la ligne de conduite reste assez stricte, faut pas croire non plus tout ce qu’on peut raconter dans les médias. J’ai rien à me reprocher, j’ai pas tué de civils. La plupart du temps, j’étais juste là pour repousser des petites attaques pas bien méchantes, et cela le plus discrètement possible parce que je restais une arme spéciale à cacher pour ne pas donner de mauvaises idées à l’ennemi. Ils m’entraînaient et me perfectionnaient.
    La plupart du temps, j’étais davantage réclamé par les services secrets pour mes capacités cérébrales d’ordre informatique ou humain. J’étais leur petit agent prodige quoi. Mais ils m’avaient quand même bien martelé le crâne avec leur paranoïa. On devient fou à bosser là-dedans. Il y a des complots potentiellement dangereux de partout, qui vont du tir provocateur de lance-roquette à Gaza qui va te tuer trois moutons, à la menace nucléaire qui va te faire tout péter. Donc les mecs, ils sont à cran tout le temps, t’as l’impression que chaque nouvelle menace va provoquer la fin de l’Etat. Je peux pas dire si c’est à tort ou à raison, des deux côtés ils sont dans la logique « si on cède une fois on est mort », un truc que je peux comprendre assez bien vu que je fonctionne comme ça aussi. Et fatalement ça m’est monté à la tête, j’ai raisonné de la même façon. Quand ils ont fini par me dire qu’ils allaient étudier plus sérieusement les atomes que je générais pour voir quelle énergie je pouvais libérer, juste au « cas ou », par simple curiosité scientifique et mesure de précaution. L’autre idée, déjà énoncée depuis un moment, était de comprendre suffisamment ma mutation pour l’appliquer à des êtres humains. J’ai trouvé ça normal, j’étais complètement consentant, même si, au final, ils surestimaient autant mes capacités que les leurs je pense.

    >
    Yisrael - Laibach

    C’est une rencontre en décembre qui m’a fait méchamment quitter la bulle dans laquelle je m’étais enfermé. Je passais une soirée banale à Tel Aviv dans un club gay branché où je n’avais théoriquement rien à faire (mais pour les limites d’âge, je trouve toujours à m’arranger) et je me suis retrouvé à discuter avec un mec de dix-neuf ans qui me plaisait vraiment bien. En fait, même s’il était pas mal, c’était pas le physique qui nous avait attiré l’un vers l’autre mais un genre d’impression mentale. Il y avait un truc dans son regard qui me renvoyait bizarrement à moi. C’était vraiment troublant. D’habitude, je dégage rapidement les mecs qui essayent de me parler dans ce genre d’endroit. Niveau social, Jason m’a épuisé, je suis devenu très cynique là-dessus, sans vouloir être trop cru, je préfère la consommation rapide et directe. Ça défoule, j’ai rien besoin d’autre. Bref, toujours est-il qu’avec lui c’était différent. J’avais l’intuition qu’il aurait des choses à m’apprendre, d’une certaine façon. Il s’appelait Hicham, et il s’est senti assez vite en confiance pour me dire qu’il avait de la famille en Palestine. Il a essayé de polémiquer là-dessus d’ailleurs, mais pour une fois, je me suis pas jeté droit sur les provocations, je me suis contenté d’écouter ce qu’il avait à dire en devinant un point de vue plus extrémiste qu’il ne le laissait paraître à travers les grandes lignes de son discours. Je me suis dit qu’on lui avait monté la tête dans l’autre sens et au final, il y avait des choses qui se valaient dans l’autre sens. Ça m’a fait réfléchir, j’ai oublié de m’énerver. Puis, il s’est passé un truc que j’ai pas compris sur le moment. A force de rapprochements, je m’étais penché pour l’embrasser, il y a répondu avec une violence très déstabilisante, genre le mec ultra chaud, et il m’a repoussé en me disant que ce serait trop mesquin de sa part de coucher avec moi. Il s’est barré comme ça.
    La réponse est venue un mois plus tard, sur le terrain. Ils étaient plusieurs à avoir infiltré une base tenue au secret et, évidemment, la mission consistait à les arrêter. Les ordres donnés étaient assez clairs, il n’était pas question de prendre des risques pour essayer de les capturer vivants s’ils refusaient de capituler. On m’avait posté à l’entrée d’un labo dont je ne connaissais pas l’existence. J’ai jamais su ce que je gardais, mais c’était hyper important, c’était pour ça que les intrus étaient là. De toute manière, ça n’aurait rien changé à ce qui s’est passé. Soudain, Hicham était devant moi, même pas surpris de me trouver là. Il a dit qu’il était un peu déçu, sans être étonné. J’aurais pu répliquer ce genre de truc aussi. Son regard disait qu’il irait jusqu’au bout. Il a pointé une arme sur moi et m’a dit de dégager. J’avais pas plus envie que lui de tirer, donc, je l’ai presque supplié d’abandonner. Tu parles… J’ai vu ses yeux se durcir d’un coup, abandonner toute humanité et… ils se sont figés, voilés, révulsés. Il est tombé sur moi. La vérité, c’est que j’ai même pas attendu qu’il commence à appuyer sur la gâchette, j’ai senti qu’il allait le faire, c’est tout. Sur le moment, j’ai réagi comme un parfait soldat. Un ennemi te menace avec une arme ? Il est prêt à tirer ? Alors y’a pas à chercher plus loin, tu le descends direct. Ça a été assez automatique en fait, ma réaction, le canon qui sort de ma poitrine et qui décharge. La détonation a brisé quelque chose en moi. C’était comme se liquéfier, redevenir à nouveau un gamin qui ne tient pas sur ses pieds. Je me suis laissé tomber par terre avec le cadavre et je me suis mis à pleurer avec l’impression que je ne pourrais plus jamais m’arrêter. Tout ce que j’avais gardé au fond de moi sous le couvert de la violence pendant un an éclatait d’un coup. Je voulais partir à des années lumières d’ici.

    Je n’arrive pas à déterminer la nature exacte de mes regrets par rapport à cet incident. On m’a dit que j’avais bien agi : il m’a menacé le premier et n’aurait pas hésité à me tuer. Mais moi, je ne serais pas mort. Oui, mais il n’était pas au courant pour la mutation… Dès que j’y pense, je repars dans un débat intérieur inextricable. J’avais peut-être eu raison, mais, c’était différent, je connaissais ce type, il m’avait parlé de sa vie, de tout ça, et je n’arrêtais pas de me remémorer notre conversation. Tout ce qu’on avait trouvé pour me remonter le moral c’était de me dire « la première fois, c’est toujours difficile ». En fait, ils étaient à côté de la plaque. Ce qui m’effrayait, c’était de me replonger dans l’état mental qui m’avait poussé à agir. Il aurait pu être mon meilleur ami, mon amant, ça se serait passé de la même façon. Y’a un truc en moi qui m’effraie vraiment, et à rester dans ce milieu, je l’avais laissé grandir sans m’en rendre compte, je me déshumanisais complètement. Il fallait que je m’en aille. Là je n’étais rien de plus qu’un pion, ils m’auraient entraîné sur la voie de la destruction, sur une pente dont je ne serais jamais revenu. J’avais beau être encore un gamin, c’était pas la peine de compter sur leurs égards. J’avais dix-sept ans, j’aurais pu en avoir trente, j’étais avant tout un mutant qu’ils avaient érigé au rang d’arme de guerre. Si je ne les servais pas, je n’avais plus aucune raison de vivre.

    >
    Mastermind - Mindless Self Indulgence

    Quand j’ai dit que je voulais rentrer aux US, ils l’ont très mal pris. Alors bien sûr, il y avait toujours les gens un peu plus sympa que les autres pour dire que, dès le départ, engager un gamin de seize ans c’était pas une bonne idée, qu’ils m’avaient demandé des choses que même un adulte aurait pu refuser, mais, avec des intérêts stratégiques en jeu, les discours de bon sens ne servent à rien. J’étais utile avec eux, dangereux dès lors que je rompais le contrat. A la limite, je pouvais jurer sur parole de ne rien dévoiler de ce que je savais, c’était pas tellement ça le problème (même si pour donner du poids aux arguments c’en est devenu un) mais ma mutation avait un potentiel énorme. Ils savaient ce que je valais et ne voulaient pas prendre le risque de me voir se retourner contre eux. Je pouvais promettre toute la loyauté du monde, avec mon pouvoir, j’étais fichu. Vous savez, on arrive à faire vraiment beaucoup de choses aujourd’hui, si un scientifique me faisait subir un lavage de cerveau pour me réduire à l’état d’esclave, ils étaient mal barrés. Et moi, j’ai toute suite pensé « man, s’ils en viennent à ce type d’argument, c’est qu’ils pensent à te faire la même chose aussi ! ». Le fait que je sois un mutant avait réduit la valeur de ma vie à leurs yeux, mais avec toutes mes modifications corporelles, je finissais par devenir une sorte de robot, de prototype, avec une conscience franchement dérangeante.
    En fait, j’ai souvent un temps d’avance sur le raisonnement des gens. Je sais pas trop comment expliquer, mais la pensée humaine c’est un mécanisme comme un autre, une fois que tu comprends la logique des individus face à toi, tu as facilement une idée de ce que chaque réflexion mise bout à bout va donner. Ils en étaient à leur phase de séduction prudente pendant que je voyais venir une mise aux fers mentale. Du coup, j’ai joué le jeu, pour retarder le processus, pour leur faire croire qu’ils m’avaient encore à la bonne. Je préparais mon retour aux States à côté. Officiellement, j'avais demandé une permission pour voir ma famille, ce qui ne posait pas de problèmes. Il n'a jamais été question dans le contrat de me retenir sur le territoire et, comme je l'ai dit, ils me pensaient trop investi dans leur combat pour que je leur fasse faux bond. J'étais un soldat exemplaire qui prenait sans l'avouer un aller sans retour.
    Le temps qu’ils s’aperçoivent de l’embrouille, j’étais déjà parti. Je suis revenu fin mai les mains limite dans les poches chez mes parents il y a deux mois en sachant très bien que c’était pas parce que j’avais changé de continent qu’on allait me laisser tranquille. Mes parents n’ont jamais rien su de mon implication à Tsahal, comme ils n’ont jamais rien vu de mes relations suspectes à l’époque de Jason. Quand je vous dis qu’ils ne font vraiment pas attention à moi, je rigole pas, on peut même plus parler d’œillères à ce stade. J’avais quand même perdu deux années scolaires. Car oui, récapitulons, mon taux d’absences en première m’a coincé au lycée un an de plus, pas que j’avais pas le niveau mais ils n’avaient aucune moyenne à mettre sur le bulletin, l’année suivante, j’ai suivi les cours parce que Jason me forçait à y aller. Ensuite, rupture, dépression, Israël et tout ça, je faisais acte de présence en cours de moins en moins souvent, et quand j’avais un élan de volonté pour me présenter le jour d’un devoir, une fois face au sujet, je décidais qu’en fait j’avais la flemme et je rendais copie blanche. Je suis complètement réfractaire au système scolaire, je marche à l’humeur, et pour l’examen final non plus, j’avais pas envie de faire d’efforts. Mes parents m’ont fait de vagues reproches qui se sont vite soldés par un « tu feras mieux l’année prochaine ». C’est vrai que ça commence à faire long, je vais tous les bluffer avec une mention très bien qui me servira à rien cette année, comme ça peut-être qu’on me fichera enfin la paix.

    Enfin, c’est pas important tout ça, je devais surtout vous dire que le Mossad avait dans l’idée de me récupérer ou de m’éliminer. Sauf qu’ils ne pouvaient pas le faire ouvertement, ça aurait été prendre des risques énormes avec l’alliance américaine, parce que dans le genre « arme et projet illégale » qui risquait de créer la polémique dans le monde entier, je me posais là. C’était pas non plus la peine de faire de la pression à mes parents. Tu touches pas à un magistrat ou à un sénateur comme ça. La seule solution était de me faire revenir dans le pays en me forçant un peu la main. Donc, je n’étais pas en sécurité, je savais que j’étais suivi et qu’ils attendaient juste le moment opportun pour me tomber dessus. C’est en partie pour cette raison que j’ai essayé d’entrer au plus vite en contact avec la Confrérie. L’autre étant, bien évidemment, que la cause mutante est encore la seule qui vaille la peine à mes yeux. Nous n’avons plus besoin des humains, ni de cette société telle qu’ils la conçoivent. Voyez ce qu’ils ont fait de ce monde ! Il me semble qu’il est grand temps d’ouvrir une nouvelle ère, et rien ne pourra me calmer. J’abandonne un combat pour en mener un autre. J’ai donc surveillé l’actualité, cherché la moindre fuite sur internet pour connaître leurs principaux lieux d’action, mais finalement, c’est à force de fréquenter Mutant Town que je suis tombé sur un contact au mois de juillet. J’ai visé mes cibles comme ils repèrent leurs futurs membres, souvent des mutants difformes ou, du moins, frustrés par la haine des hommes. A force de discuter avec eux, de leur dévoiler peu à peu ma façon de penser, ainsi que mes compétences, et en leur laissant admirer mon pouvoir, les véritables confréristes se sont intéressés à moi.[/color] Avec mon profil, ma jeunesse, Magneto n’a pas hésité très longtemps avant de m’intégrer dans ses rangs. Les nouvelles recrues qui m’entourent n’ont rien de très enthousiasmant, des rebus de la société pour la plupart, des gens qui n’ont pas d’idées mais refusent la persécution. Ils n’iront pas très loin. Quand à moi, je prends mes repères. Toujours observer avant de se démarquer. Je bénéficie d’une protection intéressante et la Confrérie a largement de quoi m’aider à faire évoluer ma mutation, alors je ne vais pas me plaindre. Et puis, j’ai d’autres trucs à régler pour l’instant, comme faire un tour du côté de la clique des mafieux. J’ai pas prévu un massacre, t’inquiète pas. Mais maintenant que je suis de retour, leurs affaires vont entrer dans une phase de déclin, je les laisserai s’entretuer ou se faire coffrer. Après une absence de deux ans, j’ai le temps de m’amuser avec eux. Jason se prendra sans doute les dégâts collatéraux mais ça me fait ni chaud ni froid et même si j’ai un peu honte de le penser, je peux pas m’empêcher de me dire que ça sera bien mérité. A le dire vraiment, j’ai pas envie qu’il soit heureux. Et qui n’a jamais réservé ce sentiment à une personne un jour me jette la première pierre. On a tous de bonnes raisons pour, pas vrai ? Au fond, on est tous une belle bande de salauds. Allez, je sens que c’est le moment de conclure parce que là, je viens de sortir le constat cynique qui déchire sa mère, tout ça. Puis si je continue je vais me mettre à disserter sur un tas de trucs hors sujets et t’arriveras plus à te débarrasser de moi. T’as peur hein ? Mais t’inquiète meuf, je suis un teigneux, pas un sadique, alors je t’épargnerai cette torture, je peux même me mettre une vraie fermeture éclaire sur la bouche, t’as vu comment c’est trop la classe ? Enfin ouais, c’est bon, tu sais tout, t’en sais même trop, je me la boucle. Sinon, j'avais une autre conclusion. »

    « A cette marée montante du meurtre, beaucoup plus acide que la vie (parce que la vie n’est pas aussi lumineuse de sang que la mort), il serait impossible d’opposer plus que des vétilles, les supplications comiques de vieilles dames. Toutes choses n’étaient-elles pas destinées à l’embrasement, flammes et tonnerre mêlés, aussi pâles que le souffre allumé, qui prend à la gorge. » (Le Bleu du Ciel)

    vu par Shaw



Avatar : Sbastien, magazine Vanity Teen
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [X] Non []
Si oui, Qui ? : Lilian D’Eyncourt
Pseudo : /
Votre Age : 23 ans
Comment avez-vous connu le Forum ? : Je le connaissais déjà : D (et pardonnez-moi l'atroce longueur de cette fiche)


Dernière édition par Yitzhak Anavim le Jeu 22 Nov - 21:00, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mer 10 Oct - 7:21

bienvenue... j'adore ta fiche. bonne chance pour ta validation Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Jeu 18 Oct - 2:20

Yo Cool !

Rebienvenue sur le forum, je suis le premier modérateur qui va s'occuper de ta fiche. Désolé pour le temps d'attente que ça a pris, mais on est un peu surchargés par le nombre de nouvelles fiches actuellement Shocked

Si tu as des questions ou des soucis suite à une de mes modérations, n'hésite pas à venir me voir ou a m'envoyer un MP Wink .

C'est parti !

Oh gosh je viens de voir la taille de la bio XD.


Bon, déjà, petit remarque vis à vis de ton lecteur youtube, voici le code pour avoir un lecteur plus ergonomique ^^ :
Code:
<param name="allowscriptaccess" value="always"></param><embed src="http://www.youtube.com/v/WP8TdWVHVJY?version=2&hl=fr_FR" type="application/x-shockwave-flash" width="343" height="25" allowscriptaccess="always" allowfullscreen="true"></embed>

(Enfin, c'est juste pour toi si tu le veux, je ne vais pas aller jusque modérer l'affichage des vidéos youtube o_o. C'est juste au cas où ça te serait utile ^^. Et au passage, plusieurs de tes musiques ont la lecture désactivée sur le forum, dommage car elles sont cools.)

CARTE
D'IDENTITE




    NOM : OK

    PRENOM : OK

    ALIAS ET SURNOM : OK

    AGE : OK

    DATE DE NAISSANCE : OK

    METIER : OK

    NATIONALITE : OK

    GENRE : OK

    CLAN : OK



Pouvoirs :


  • Description :

    Bon, pour les pouvoirs, c'est un pouvoir original et plutôt sympathique, mais il y a plusieurs choses que l'on va devoir voir ensemble point par point (et aussi pour m'assurer que j'ai bien tout saisi xD). Donc, premièrement, si je résume ton pouvoir, c'est un peu comme Wapol dans One piece qui absorbe des objets et les recrache mais modifiés XD. Bon, j'exagère, mais c'est vrai qu'on pourrait le comparer à l'alchimie dans FullMetal Shocked . Bon, donc en gros, tu peux fusionner la matière dans ton corps, tu la contrôles quand celle-ci est à l'intérieur de toi, et tu peux la faire "ressortir" soit comme elle était avant soit sous une autre forme (genre une barre de métal devient une épée). Hm, en soit, ceci ne pose pas de problèmes, mais c'est surtout la partie fusion/contrôle avec des machines ou la création de machines qui va poser problème et surtout sur un point particulier en fait : la technologie. Bon, je n'ai pas encore lu la suite de ta fiche, mais pour le moment je pars du principe que ton personnage a les connaissances moyennes qu'un type de son age pourrait avoir en comptant le fait qu'il serait allé chercher des infos supplémentaires pour ses constructions [edit - bon, en fait j'ai lu la fiche là et bon, fondamentalement le soucis reste le même ^^"]. Le soucis, c'est que si ton corps est adapté à ta mutation, ton cerveau et ta compréhension des choses, à priori, non, et tu restes humain de ce point de vue (du moins la manière dont ton pouvoir est décrit ne laisse pas suggérer à mon sens une compréhension mécanique intuitive quelconque). Je m'explique avec un exemple très simple : la clé usb que ton personnage a absorbé et utilise comme "extension de la mémoire" : je comprends bien que tu puisses interfacer des objets avec ton corps, par exemple pour un bras mécanique, les nerfs vont s'interfacer avec les fils, les os avec la structure, etc... D'une manière relativement facile à contrôler. (du moins je le vois comme ça, si je me trompe, n'hésite pas à me le dire Wink ). Mais dans le cas de la clé usb (ou même du lecteur de musique), il ne suffit pas de s'y interfacer pour le contrôler. Est-ce que ton personnage comprends le langage machine ? Est-ce qu'il est capable de convertir une succession de 0 et de 1 pour traduire ce qu'il y a dans une clé usb ? En gros, c'est ça le soucis principal que j'ai pour le moment avec ton pouvoir : c'est que si tu peux t'interfacer/fusionner avec quelque chose, ton cerveau n'est pas spécialement compatible avec ce quelque chose, tu saisis ? C'est pour ça que je dois te demander de mettre une limite à cette facette de ton pouvoir, vis à vis du niveau technologique qu'il est capable de contrôler, en lien avec sa compréhension d'un système.

    Bon, fondamentalement ça ne va pas changer des masses ton pouvoir, mais j'aimerai déjà te faire remarquer ceci pour que tu me dises ce que tu en penses.

    Autrement, j'ai deux ou trois remarques plus classiques comme : quelle masse maximale ton personnage pourrait faire fusionner et stocker en lui avant d'atteindre sa limite ?

    Pareil, quand tu dis que son regard est adapté à tous les types de visions, explique-moi comment il fait s'il te plaît.

    De même, garde bien en tête que son corps reste dans une certaine mesure mortel, dans l'exemple donné avec l'analogie sur barbie, comment fait-il pour se tordre dans tous les sens sans ni avoir mal ni se casser quelque chose ?

    Bon voilà, je te laisse avec ça déjà pour le moment pour cette partie ^^.

    Ah si une autre question : s'il décompose un alliage, il serait capable au jaugé de dire de quoi il est fait avec l'habitude ? Et en analysant ben le fonctionnement d'un objet un peu complexe, genre clé usb, et en décomposant les divers éléments qui le compose, il serait capable d'en recréer un par copie ? C'est à dire, pas juste le recomposer, mais en recomposer un autre à partir d'à peu près les mêmes éléments bruts ?

    Et, hm, mettons que quelqu'un lui tire dessus, dans le cas où il est conscient de ce qui arrive, il pourrait réagir assez vite pour absorber les balles/l'impact cinétique ?

  • Niveaux de maitrise : Ici, j'aurais juste une remarque à faire : garde bien en tête que ton personnage n'a que 17 ans et que ça fait 3 ans seulement qu'il s'est découvert son pouvoir. Donc ok pour la facilité de décomposition des choses, mais j'aimerais que tu développes un peu plus s'il te plaît, au moins pour parler de comment il gère lorsqu'il est dans un état émotionnel intense, comment il fait pour différencier les différents matériaux une fois qu'ils sont dans son corps, etc...

  • Lien entre les Pouvoirs: pas la peine de mettre quelque chose ici puisque tu n'as qu'un seul pouvoir Wink .



Description Physique :


  • Apparence : Hm je n'ai rien à ajouter, c'est parfait.

  • Signes Particuliers : Parfait aussi.



Caractère :

  • Mental : Bon, alors, là, j'ai juste une grosse grosse remarque que je peux pas laisser passer : félicitations. Ouais, ça paraît con, mais je tenais à le faire remarquer. Le caractère de ton personnage n'est pas juste torché, survolé ou quoi. Non seulement on le cerne bien, mais en plus sa vision des choses sur les différentes factions qui interagissent sur le "problème mutant" sont pertinentes et "justes" vis à vis de l'idéologie de Magnéto. Bref, ça fait plaisir à lire quelqu'un qui a compris la chose cheers .


Histoire :

  • Talents Particuliers : OK. Juste, en corps à corps il pratique quel type de combat ? Et en tire d'élite tu entends simplement une arme à feu de poing ou quelque chose genre fusil de précision ? (c'est vraiment juste pour la forme là les questions xD)

  • Possessions : OK


  • Biographie : OK



Bon, autrement, à part la partie pouvoirs qui demande juste quelques détails supplémentaires (mais bon, là j'ai envie de dire que y a très peu de perso qui n'en demandent pas pour cette partie) la fiche est excellente ^^. Tant au niveau du style que de sa construction et de la cohérence o_o. Sérieux, ça faisait bien longtemps, ça fait plaisir !

Voilà, c'est tout. Même si c'était long, c'était intéressant Wink .

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mer 24 Oct - 22:11

Hello !

Pas de souci pour le temps d'attente, j'ai eu de quoi m'occuper toute la semaine de mon côté (mais j'ai enfin le temps pour répondre!).
Alors merci beaucoup pour les codes musique parce qu'en fait, je n'arrivais pas à les trouver. Tu viens de me rendre un grand service *o* mes rp en seront encore plus musicalement fous o/.
Et contente aussi que la lecture de cette fiche n'ait pas été trop éprouvante Smile .

J'ai mis toutes les modifications/ajouts de ma fiche en rouge, mais vais reprendre au passage les points avec toi. Je ne suis pas allée au plus simple pour ce pouvoir et je m'en mords un peu les doigts mais j'espère réussir à bien clarifier tout ça ^^

Citation :
Donc, premièrement, si je résume ton pouvoir, c'est un peu comme Wapol dans One piece qui absorbe des objets et les recrache mais modifiés XD. Bon, j'exagère, mais c'est vrai qu'on pourrait le comparer à l'alchimie dans FullMetal.
Je n’avais pas pensé à Wapol mais on peut dire que c’est vaguement l’idée, en un peu plus scientifique et moins japonais xD. Je suis plus dans une idée de métamorphose (donc oui, alchimie, pourquoi pas ^^).

Citation :
Bon, donc en gros, tu peux fusionner la matière dans ton corps, tu la contrôles quand celle-ci est à l'intérieur de toi, et tu peux la faire "ressortir" soit comme elle était avant soit sous une autre forme (genre une barre de métal devient une épée).
Tout à fait. : D

Citation :
Est-ce que ton personnage comprends le langage machine ? Est-ce qu'il est capable de convertir une succession de 0 et de 1 pour traduire ce qu'il y a dans une clé usb ? En gros : c'est que si tu peux t'interfacer/fusionner avec quelque chose, ton cerveau n'est pas spécialement compatible avec ce quelque chose. C'est pour ça que je dois te demander de mettre une limite à cette facette de ton pouvoir, vis à vis du niveau technologique qu'il est capable de contrôler.
Comme je le dis dans ce passage : « Yitzhak ne peut simplement pas réaliser des choses qui dépassent ses capacités de projection mentale (l'idée doit être nette, il doit connaître la structure, ma composition et le fonctionnement de ce qu’il crée) » et « il ne pourrait reformer une technologie qu’il ne connaît pas de tête, même s’il en a absorbé tous les composants. ». J’avais plus ou moins mis les limites dans ma tête mais il est vrai que la précision reste limitée dans la fiche. J’ai essayé de souligner ses restrictions dans la partie pouvoir, maîtrise et biographie pour que ce soit plus clair.
J’avais néanmoins déjà intégré ce passage à la bio « A ce moment, j’avais déjà réussi à recréer des composants électroniques à l’intérieur de mon organisme. Rien de très fou, des gadgets pour faire de la lumière et autres trucs niveau collège, mais, vu tous les composants impliqués, ils étaient fascinés. Du coup, ils ont voulu voir jusqu’où cette mutation pourrait aller avec les bonnes connaissances scientifiques. Ils m’ont aidés à créer une mémoire informatique dans mon cerveau », ce qui implique des tentatives assez basiques sur la technologie et donc l’aide pédagogique qu’il a reçue.
Au niveau des machines mécanisées oui, les nerfs qui s’interfacent avec les fils etc, c’est l’idée : ).

Citation :
Quelle masse maximale ton personnage pourrait faire fusionner et stocker en lui avant d'atteindre sa limite ?
J’ai donné quelques pourcentages pour l'illustrer.

Citation :
Pareil, quand tu dis que son regard est adapté à tous les types de visions, explique-moi comment il fait s'il te plaît.
Je n’avais pas mesuré la complexité de toutes ces visions donc j’ai donné une explication un peu moins mégalo. Elle peut-être grossie et plus lumineuse de nuit par l’utilisation de fausses cellules photoréceptrices.

Citation :
De même, garde bien en tête que son corps reste dans une certaine mesure mortel, dans l'exemple donné avec l'analogie sur barbie, comment fait-il pour se tordre dans tous les sens sans ni avoir mal ni se casser quelque chose ?
En fait c’était plutôt une exagération du personnage xD. Je l’ai corrigée pour dire que ça lui permettait juste d’encaisser les chocs en limitant les risques de se briser les os.

Citation :
Ah si une autre question : s'il décompose un alliage, il serait capable au jaugé de dire de quoi il est fait avec l'habitude ?
Sa reconnaissance des éléments est assez intuitive donc je suppose qu’il peut reconnaître certains éléments avec l’habitude, mais il ne serait pas forcément capable de les nommer à moins d’avoir appris à les identifier précisément. Enfin, j’ai rajouté quelques lignes à ce sujet.

Citation :
Et en analysant ben le fonctionnement d'un objet un peu complexe, genre clé usb, et en décomposant les divers éléments qui le compose, il serait capable d'en recréer un par copie ? C'est à dire, pas juste le recomposer, mais en recomposer un autre à partir d'à peu près les mêmes éléments bruts ?
S’il dispose des éléments, oui. Le souci est plus dans la compréhension du fonctionnement que dans la recomposition matérielle de l’objet.

Citation :
Et, hm, mettons que quelqu'un lui tire dessus, dans le cas où il est conscient de ce qui arrive, il pourrait réagir assez vite pour absorber les balles/l'impact cinétique ?
En fait, je dirais qu'il utilise l'énergie cinétique pour absorber l'objet. Si l'élément est immobile, l’absorption sera plus lente. Après, si l'impact est trop important - genre un missile - il risque de ne pas pouvoir le gérer.

Citation :
Maîtrise :
Garde bien en tête que ton personnage n'a que 17 ans et que ça fait 3 ans seulement qu'il s'est découvert son pouvoir. Donc ok pour la facilité de décomposition des choses, mais j'aimerais que tu développes un peu plus s'il te plaît, au moins pour parler de comment il gère lorsqu'il est dans un état émotionnel intense, comment il fait pour différencier les différents matériaux une fois qu'ils sont dans son corps, etc...
C’est un peu retouché, pour la différentiation des matériaux, j’ai reprécisé pour la reconnaissance instinctive qui, selon moi, reste un seul et même pouvoir.

Voilà, j'espère que ça ira pour l'instant ; )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Jeu 25 Oct - 22:46

Re ^^ !

Bon, c'est reparti pour un tour Cool.

Alors, pour le pouvoir, j'ai lu les modifications, et il y a deux points sur lesquels j'ai bien réfléchit : c'est l'absorption des balles via l'énergie cinétique et le niveau de technologie assimilable. Pour le premier point, c'est surtout que l'absorption de ce genre se rapproche d'un autre pouvoir, mais j'y reviendrai après. Pour le deuxième point, en fait, on a déjà eu plusieurs cas de pouvoir touchant à la technologie et c'est souvent sujet à débat pour poser les limites de ce qu'il est possible de faire ou non, parce que ça reste quelque chose d'assez puissant et surtout très polyvalent d'une manière générale. Ce qui me gène actuellement, c'est principalement l'utilisation d'éléments technologiques destinés originellement à être utilisés par des ordinateurs (genre ipod, périphériques USB,ou même la mémoire informatique, etc...). En somme, tout ce qui est électronique numérique, qui va toucher à du microprocesseur, à des périphérique numérique de stockage, de mémoire, etc... Pour l'instant, au vu des capacités de ton personnage, indépendamment du fait qu'il puisse ou non s'interfacer avec ce genre de choses, comme je le disais précédemment, c'est la capacité mentale qu'il faut pour traiter et convertir ce genre d'informations, ce qui ne semble pas être le cas pour le moment. Donc, ce que je te propose, si tu es d'accord, c'est de limiter la capacité d'absorption/modification/utilisation/etc, de ton personnage à tout ce qui est électronique dit "analogique", c'est à dire en fait tout ce qui n'est pas numérique. Genre, je sais pas, une radio, un émetteur, un récepteur, un ampli, un brouilleur, un taser, une commande électrique pour un servo moteur ou une pompe, etc... Bon la majorité de ces éléments sont actuellement faits avec des éléments numériques, mais ils sont tout a fait réalisables avec des éléments non numériques. En gros, ça exclurait en somme tout ce qui est technologie qui utilise des éléments programmables, les microprocesseurs qui servent aux ordinateurs, tableaux de bord électronique dans les voitures, machine à laver, radio réveil, etc. Bon, c'est aussi dans un soucis de cohérence vis à vis des autres personnages qui ont été modérés avec de la technologie, ça reste en général quelque chose d'assez sévère, mais comme tu n'as qu'un seul pouvoir, plus cette limitation, ça reste encore correct, mais rien n'empêchera que, dans le futur, tu puisses faire une évolution de pouvoir pour avoir accès à ce genre de choses si tu le souhaites ^^.

Voilà, dis moi ce que tu en penses OO.

Après, pour l'absorption de projectiles en tout genre, en fait, concrètement, c'est quoi qui va faire qu'il va réussir a arrêter une balle de révolver et pas d'un fusil d'assaut ? La cadence trop élevée qu'il ne peut pas supporter ? Je reste un peu dubitatif pour le moment. Autrement, on est d'accord que le processus d'absorption d'un projectile doit être quelque chose d'actif, n'est-ce pas ?

Sinon, une dernière chose, précise une durée limite d'utilisation continue du pouvoir avant qu'il ne soit épuisé s'il te plaît ^^. Je parle pour l'absorption pure, étant donné que tu as déjà posé des limites sur l'intégration des éléments a ton corps au delà d'un certain nombre de jours.

Sinon, ok pour le coup de la poupée barbie, j'avais mal saisi alors xD. Pour la vision aussi et pour le reste aussi.


Sinon, bon, vu qu'il n'y avait déjà pas grand chose à retoucher à la base, voilà, c'est tout Wink.

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Lun 29 Oct - 22:31

Bon pas de soucis pour la technologie, je me rends compte que j'y vais un peu fort aussi pour l'âge de mon personnage donc ce sera tout aussi bien de le développer à l'avenir. ^^ On reste sur l'analogique et j'ai normalement modifié tout ce qui faisait référence à des choses vraiment pointues. Donc j'ai supprimé quelques passages et mis les éléments ajoutés en vert.

Le vert aussi précise d'autres points sur les limites énergétiques, donc j'espère que cela répond à tes questions.

Pour l’absorption de projectiles, je n'ai encore rien mis pour être bien sûr d'avoir ton aval. Donc c'est quelque chose d'actif oui. Et - après avoir un peu réétudié la chose - il est plutôt limité par la force cinétique. Donc je dirais qu'à partir d'un magnum l'arrêt devient difficile (dans les 1300 joules) voire impossible si on dépasse les (1500 joules). Voilà pour la réponse à ta première question, je ne vois pas tellement quoi ajouter de plus - si besoin - pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mar 30 Oct - 3:35

Re ^^ !

Ok, ça me va ! Ajoute la dernière précision sur les balles et enlève les couleurs et je te donne ton avis positif ^^.

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mar 30 Oct - 11:04

Joie! o/

Tout est édité. Merci pour cette première modération, j'attends dans l'angoisse et la peur ton successeur Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mar 30 Oct - 11:21

XD. Y a pas de raison mdr. A part Daniel qui est un peu pervers et Maiwenn la dominatrice, mais sinon, out devrait bien aller O_O.

Bon je transmets en zone staff ça devrait pas tarder ^^.

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mar 6 Nov - 19:37

Bonjour et re-bienvenu, excuse-nous des délais de re-modération, me voici donc pour ton second tour. Voici comme je fonctionne : en gras les remarques importantes, en italique les facultatives et en normal le développement de ma pensée.

Nom : Ok
Prénom(s) : Ok
Alias & Surnom(s) : Ok
Age & Date de Naissance : Ok
Métier(s) : Ok
Nationalité(s): Ok
Genre :Ok
Clan : Ok

Pouvoir(s) :
  • Description :
    • Absorption de matière inorganique :
      • Lorsque tu parle de matière, on est bien d’accord qu’il s’agit d’objet macroscopique, et que même s’il agit au niveau atomique, ton pouvoir est limité aux matières solides (incapable d’absorber les molécules formant le feu, les liquides, les gaz, etc.) ?
      • Peut-il absorber des matières inorganiques d’origines mutantes (bio-métal par exemple), extra-dimensionnelles ou des métaux Marvel ?
      • Chiffre les capacités physiques maximums dont il peut se doter.
      • Citation :
        Dans une certaine mesure, Yitzhak peut fusionner avec des machines pour en faire des extensions de lui-même, les atomes circulants dans son système nerveux. Il ne peut disparaître complètement dedans – son organisme ne le supporterait pas – mais il lui est possible de mettre en route un appareil et de le contrôler entièrement en « se connectant » à lui avec sa main. La source d’énergie étant néanmoins limitée à celle de son corps il pourrait au maximum mettre une voiture en marche mais serait incapable de la faire tourner plus de cinq minutes sans finir complètement épuisé.
        Il peut fusionner avec la technologie ? Ses pouvoirs sont de l’absorber si j’ai tout comprit, et ensuite de la réutiliser pour s’améliorer, s’il est capable de fusionner avec une machine sans l’absorber, c’est un pouvoir supplémentaire.
      • Donne la technologie maximale qu’il est apte à reproduire pour l’instant, ainsi que les possibilités actuellement offerte par le don (en création d’objet)
  • Niveau de Maîtrise : Ok
  • Lien entre les Pouvoirs : à voir.

Description Physique :
  • Apparence :
    • Chiffre sa taille et son poids.
  • Signes Particuliers : Ok

Caractère :
  • Mental : Parle des Purificateurs

Histoire :
  • Talents Particuliers :
    • Quels types de structures informatiques pourrait-il hacker ? (serveurs protégés civils, militaires, gouvernementaux ?)
    • Donne ses compétences en technologie et en chimie (en équivalence scolastique si tu veux).
    • Tireur d’élite à 17 ans ? C’est illogique. Il peut avoir apprit à tirer, mais pas avoir reçu une formation de tireur d’élite. S’il a apprit à tirer, jusqu’à quelle distance est-il capable de toucher ?
    • Combien de personnes entrainées/non-entrainées et/ou armées/désarmées peut-il vaincre avec son art martial ?
  • Possessions :
    • Chiffre sa situation financière (ou à défaut d’en avoir une personnelle, celle que ses parents lui fournissent)
    • Des armes ?
    • Des vêtements ? (inutile de rentrer dans les détails, juste que la taille de la garde robe est également une indication de la situation financière et de l’utilisation de cette dernière)
  • Biographie :
    • Insère des repères chronologiques (dates des évènements important de la vie de ton personnage, comme la naissance, l’apparition des pouvoirs, etc.) pour nous aider à suivre le développement de ton personnage.
    • Donne explicitement le métier des parents (tu l’as fais dans une autre section, mais pas ici) et leurs noms
    • Rajoute un passage sur le génie et sa découverte, car la rien n’indique sa présence.
    • Décris le moment d’apparition de la mutation, là on sait juste que tu as absorbé et recréé deux flingues, mais pas où, comment, ou pourquoi.
    • Il est illogique, vu comment tu souligne le potentiel et l’importance de ton personnage aux yeux du Mossad, qu’il parvienne à leur échapper facilement. Tu es le premier à mettre en avant leurs méthodes peu orthodoxes, ainsi, si tu avais vraiment fait mine de partir, ne t’auraient-ils pas espionné ou autre pour s’assurer que tu n’ais pas « d’idées stupides » ? Pour moi, c’est trop léger le coup du « je baise le Mossad, comme si de rien était ».
    • Comment a-t-il rencontré la Confrérie ? Ils ne font pas parti du genre de personne qu’on trouve en un claquement de doigt, surtout lorsqu’on est un agent assermenté d’une quelconque nation humaine, et de ses services secrets.


Avatar : Tu n’arrive pas à trouver son nom ?
Personnage Marvel : Ok
Double/Triple Compte : Ok
Si oui, Qui ?: Ok
Pseudo : Ok
Votre Age : Ok
Comment avez-vous connu le Forum ? Ok

Belle fiche, j’ai particulièrement aimé le mental ; ma première modération est finie, n’hésite pas si tu as besoin d’aide.

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mer 14 Nov - 22:14

Bonjour !
Temps d'attente assez long de mon côté aussi parce qu'il me fallait le temps de bien me poser pour répondre à toutes ces questions et j'en manque plutôt ces derniers temps. Donc, voilà des réponses ainsi que des modifications dans le texte d'origine (sauf pour le pouvoir dans l'immédiat). J'espère que ça pourra régler une large partie des points que tu as soulevé !

Sébastian von Orchent a écrit:
Lorsque tu parle de matière, on est bien d’accord qu’il s’agit d’objet macroscopique, et que même s’il agit au niveau atomique, ton pouvoir est limité aux matières solides (incapable d’absorber les molécules formant le feu, les liquides, les gaz, etc.) ?
Hum... On est au niveau atomique, donc la question de solide et de liquide n'a pas de sens, ce sont des états macroscopiques de la matière. Mon personnage décompose la matière en atome, donc solide, liquide ou gazeux ne fait pas la différence. Après, le souci du feu est que c'est un gaz à haute température dans lequel se produit une réaction chimique. Il se brûlerait la peau en essayant de l'absorber, donc il y reste sensible comme n'importe qui, et ne peut par ailleurs pas produire lui-même la réaction chimique d’un gaz (pour l’exemple du feu, il se brûlerait lui-même).

Citation :
Peut-il absorber des matières inorganiques d’origines mutantes (bio-métal par exemple), extra-dimensionnelles ou des métaux Marvel ?
Je pense que dans la mesure où la matière est d'une composition inorganique, peu importe sa provenance. Il n'y aurait donc à priori pas de problème pour un métal Marvel. Ce qu'il ne peut absorber, c'est la structure organique. Donc, si la matière n'est pas bio-organique, c'est possible.

Citation :
[*]Chiffre les capacités physiques maximums dont il peut se doter.
Ben il me semble avoir tout défini en terme de pourcentages, ce qui me semble assez clair et suffisant plutôt qu'entrer dans des calculs complexes et des mesures qui ne parleraient à personne (en plus d'être forcément inexactes puisque le poids d'une personne, surtout d'un adolescent, n'est pas une chose stable). Si ta question est autre, reformule parce que je ne comprends pas.

Citation :
[*]
Citation :
Dans une certaine mesure, Yitzhak peut fusionner avec des machines pour en faire des extensions de lui-même, les atomes circulants dans son système nerveux. Il ne peut disparaître complètement dedans – son organisme ne le supporterait pas – mais il lui est possible de mettre en route un appareil et de le contrôler entièrement en « se connectant » à lui avec sa main. La source d’énergie étant néanmoins limitée à celle de son corps il pourrait au maximum mettre une voiture en marche mais serait incapable de la faire tourner plus de cinq minutes sans finir complètement épuisé.
Il peut fusionner avec la technologie ? Ses pouvoirs sont de l’absorber si j’ai tout comprit, et ensuite de la réutiliser pour s’améliorer, s’il est capable de fusionner avec une machine sans l’absorber, c’est un pouvoir supplémentaire.
J'avoue que ce passage est un peu confus. Disons qu'il peut absorber un bout de la machine et relier de ce fait son système nerveux aux circuits, donc, produire une énergie qui permettrait de l'activer. Pour l'instant ce n'est qu'un détail et mettre un pouvoir secondaire ne me dérange pas mais je ne pense pas que ça en soit un du fait que ce n'est rien d'autre qu'une possibilité logique (ou du moins il me semble) à laquelle donne accès le pouvoir principale. A voir donc.

Citation :
[*]Donne la technologie maximale qu’il est apte à reproduire pour l’instant, ainsi que les possibilités actuellement offerte par le don (en création d’objet)
Eh bien il me semble l'avoir déjà fait suite à la modération de James en limitant aux technologies analogiques qui sont ses possibilités maximales de création. Il est limité par ce qui touche au numérique. Pour le reste, sa création est limitée par ses connaissances personnelles mais il serait impossible de faire la liste de toutes les choses existantes qu'il est capable de créer et de dire toutes les technologies analogiques qu'il maîtrise en détail. C'est une chose globalement acquise et maîtrisée. Il est dépassé par le numérique et le serait aussi pour une machine qu'il n'a jamais rencontrée ni pris le temps d'étudier (mais là on entre dans la cohérence à gérer en rp, du genre il est évident qu'il ne va pas recréer de vue une arme jamais rencontrée ni étudiée). Pour la matière, c'est plus ou moins la même chose. S'il ne s'est pas familiariser avec avant, il ne pourra pas la former de tête.

Citation :
Caractère :
  • Mental : Parle des Purificateurs
J'ai ajouté une petite partie en rouge (pareil pour tout ce qui suivra les précisions du background).

Citation :
Histoire :
[list][*]Talents Particuliers :
[list][*]Quels types de structures informatiques pourrait-il hacker ? (serveurs protégés civils, militaires, gouvernementaux ?)
Il n'y a pas de réponse précise à cette question puisque le principe est de chercher la faille et d'entrer. Selon le site, ce sera plus ou moins facile mais il est difficile, voire impossible, de le quantifier précisément. J'ai essayé de resserrer un peu le domaine de compétences mais je ne peux pas affirmer que les serveurs militaires lui sont tous inaccessibles alors qu'il peut hacker un serveur civil, ça n'a pas de sens. Disons qu'il se débrouille bien et que pour le concret, c'est une chose qui se décide en rp.

Citation :
[*]Donne ses compétences en technologie et en chimie (en équivalence scolastique si tu veux).
Bon je ne me connais pas suffisamment en chimie et technologie pour donner avec précision ses domaines de compétences privilégiés. Je resterai donc dans le vague scolastique en considérant, bien sûr, qu'il a avant tout creusé ce qui sert à son pouvoir. Il a du reste une connaissance générale qui lui permet de suivre une conversation sans néanmoins pouvoir intervenir au niveau théorique (comme un historien a une vision d'ensemble au-dessus de la moyenne et une idée précise des époques qui sont sa spécialité).

Citation :
[*]Tireur d’élite à 17 ans ? C’est illogique. Il peut avoir apprit à tirer, mais pas avoir reçu une formation de tireur d’élite. S’il a apprit à tirer, jusqu’à quelle distance est-il capable de toucher ?
Il est vrai qu'il est jeune mais je considère dans la biographie qu'il fait parti d'un programme spécial. On l'a formé pour en faire une arme qui soit le plus rapidement efficace possible sur le terrain, ses pouvoirs de mutants passant un peu outre la question de l'âge (ce qui leur est d'ailleurs reproché lorsqu'il exprime son ressenti vis-à-vis de cela). Il ne me semble donc pas incohérent que, dans cette situation particulière l'armée ait mis à sa disposition des formations plus avancées que celles d'un engagé de 17 ans lambda. Soyons bien d'accord sur le fait qu'il n'est pas "connu" en dehors des services secrets, ce n’est pas un soldat officiel.
Sinon pour la portée de tir, elle est tout simplement déterminée par l’arme employée XD. S’il utilise un sniper il peut tirer à plus de 1 800 mètres, etc. Après, je dis qu’il en a théoriquement la compétence sans oublier que sa formation s’étend sur une année donc que, forcément, il n’aurait pas la prétention de rivaliser en précision avec un professionnel de 20 ans d’expériences.

Citation :
[*]Combien de personnes entrainées/non-entrainées et/ou armées/désarmées peut-il vaincre avec son art martial ?
J’ai donné un vague ordre d’idée en rouge. Après, c’est très subjectif dans la mesure où il ne peut y avoir de réponse absolue tant les paramètres pouvant changer la donne sont nombreux : entraînement, fatigue, poids, armes, sans parler des avantages multiformes que peut lui donner son pouvoir et qui vont du coup un peu cheater les compétences normales ; ).

Citation :
[*]Possessions :
  • Chiffre sa situation financière (ou à défaut d’en avoir une personnelle, celle que ses parents lui fournissent)
J’ai donné un ordre d’idées un peu plus précis du salaire de ses parents (en me basant sur les revenus moyens de leurs professions).

Citation :
  • Des armes ?
  • Disons qu’il en a toujours en « gestation » en lui, donc rien de très déterminé. Je ne pense pas que ça puisse être véritablement considéré comme une possession.

    Citation :
  • Des vêtements ? (inutile de rentrer dans les détails, juste que la taille de la garde robe est également une indication de la situation financière et de l’utilisation de cette dernière)
  • Précision ajoutée.

    Citation :
    [*]Biographie :
    [list][*]Insère des repères chronologiques (dates des évènements important de la vie de ton personnage, comme la naissance, l’apparition des pouvoirs, etc.) pour nous aider à suivre le développement de ton personnage.
    [*]Donne explicitement le métier des parents (tu l’as fais dans une autre section, mais pas ici) et leurs noms
    [*]Rajoute un passage sur le génie et sa découverte
    , car la rien n’indique sa présence.
    [*]Décris le moment d’apparition de la mutation, là on sait juste que tu as absorbé et recréé deux flingues, mais pas où, comment, ou pourquoi.
    Précisions ajoutées.

    Citation :
    [*]Il est illogique, vu comment tu souligne le potentiel et l’importance de ton personnage aux yeux du Mossad, qu’il parvienne à leur échapper facilement. Tu es le premier à mettre en avant leurs méthodes peu orthodoxes, ainsi, si tu avais vraiment fait mine de partir, ne t’auraient-ils pas espionné ou autre pour s’assurer que tu n’ais pas « d’idées stupides » ? Pour moi, c’est trop léger le coup du « je baise le Mossad, comme si de rien était ».
    Il a le droit à sa vie de famille et ne peut être suivi 24h sur 24 par un agent. Ce n’est pas non plus quelqu’un que l’on pourrait tromper avec une installation de caméra de sécurité etc. Il ne faut pas exagérer, même s’il est important pour le Mossad, il a établi une relation de confiance avec eux et je ne trouve pas illogique que, s’il s’est toujours montré assez docile et engagé, on ne s’attende pas à un coup fourré de sa part. Si le Mossad devait surveiller quelque chose, ce serait plus la crainte d’une fuite d’informations sur leurs activités et, de ce côté, rien n’a filtré. Comme je le dis d’ailleurs, ils sont persuadés d’avoir une réelle influence sur lui.
    En soi, Yitzhak n’a rien fait de plus que prendre un billet d’avion pour les Etats-Unis, un voyage qui n’a aucune raison de lui être interdit, surtout que sa famille y vit. Là où le problème se pose, c’est plus à présent, puisqu’une fois sur le territoire, il a décidé de s’y établir à nouveau en coupant les ponts. C’est plutôt à cela que je fais mention, au fait qu’ils n’avaient pas anticipé qu’il les lâcherait (et là, impossible d’espionner ce qui s’est principalement passé dans sa pensée). Je prends le personnage peu de temps après ce moment là donc disons que forcément, et il le dit lui-même, les ennuis risquent de lui tomber dessus.

    [color=quote][*]Comment a-t-il rencontré la Confrérie ? Ils ne font pas parti du genre de personne qu’on trouve en un claquement de doigt, surtout lorsqu’on est un agent assermenté d’une quelconque nation humaine, et de ses services secrets.[/quote]
    J'ai essayé de donner une rapide explication, en supposant (si je regarde la plupart des sujets d'intégration qui se sont jouées par rp) que tout est généralement histoire de retenir l'attention à la suite de rencontres opportunes.

    Citation :
    Avatar : Tu n’arrive pas à trouver son nom ?
    Non, le photographe ne donne que les prénoms de ses modèles, et je n’ai pas trouvé plus d’info sur celui-ci. Je peux donner la page de son site mais c’est tout ^^.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Sébastian von Orchent
    Neutre Delta
    avatar

    Messages : 1258
    Date d'inscription : 01/04/2012
    Age : 23

    MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Sam 17 Nov - 23:20

    Citation :
    Temps d'attente assez long de mon côté aussi parce qu'il me fallait le temps de bien me poser pour répondre à toutes ces questions et j'en manque plutôt ces derniers temps.
    Pas d’inquiétude, je suis pas des plus rapides non-plus ^^’

    Citation :
    Hum... On est au niveau atomique, donc la question de solide et de liquide n'a pas de sens, ce sont des états macroscopiques de la matière. Mon personnage décompose la matière en atome, donc solide, liquide ou gazeux ne fait pas la différence. Après, le souci du feu est que c'est un gaz à haute température dans lequel se produit une réaction chimique. Il se brûlerait la peau en essayant de l'absorber, donc il y reste sensible comme n'importe qui, et ne peut par ailleurs pas produire lui-même la réaction chimique d’un gaz (pour l’exemple du feu, il se brûlerait lui-même).
    Tout le problème niveau puissance est là : l’atome compose tout, ou presque (particules). Le feu, ce n’est qu’une réaction chimique désagrégeant des molécules, dont si on touche à l’atome, il rentre dans le champ. C’était pour visualiser la puissance de ton pouvoir, qui l’est donc beaucoup trop : tu absorbe la matière, la plupart des énergies, les liquides, les gaz… C’est trop puissant, surtout si tu réutilise après (absorber de l’acide ou un gaz mortel alors que tu es déjà immunisé à toutes blessures conventionnelles impliquant des choses non-organiques).

    Citation :
    Je pense que dans la mesure où la matière est d'une composition inorganique, peu importe sa provenance. Il n'y aurait donc à priori pas de problème pour un métal Marvel. Ce qu'il ne peut absorber, c'est la structure organique. Donc, si la matière n'est pas bio-organique, c'est possible.
    Pour un début, tu n’auras pas accès aux Métaux Marveliens, qui suivent des règles différentes des métaux normaux ; tu les obtiendras lors d’évolutions. Cette explication peut te paraitre bancale, mais il s’agit de limiter la puissance d’un personnage à l’inscription ; le tiens n’échappera pas à la règle.

    Citation :
    Ben il me semble avoir tout défini en terme de pourcentages, ce qui me semble assez clair et suffisant plutôt qu'entrer dans des calculs complexes et des mesures qui ne parleraient à personne (en plus d'être forcément inexactes puisque le poids d'une personne, surtout d'un adolescent, n'est pas une chose stable). Si ta question est autre, reformule parce que je ne comprends pas.
    Je voulais que tu donne des approximations de ses forces et résistances selon le système des classes utilisés pour les mesurer (classe 1 : soulever, tracter et presser 1t, ou résister à des coups de classe 1), la vitesse à laquelle il peut courir, les sauts qu’il peut faire, etc.

    Citation :
    J'avoue que ce passage est un peu confus. Disons qu'il peut absorber un bout de la machine et relier de ce fait son système nerveux aux circuits, donc, produire une énergie qui permettrait de l'activer. Pour l'instant ce n'est qu'un détail et mettre un pouvoir secondaire ne me dérange pas mais je ne pense pas que ça en soit un du fait que ce n'est rien d'autre qu'une possibilité logique (ou du moins il me semble) à laquelle donne accès le pouvoir principale. A voir donc.
    Ton pouvoir c’est d’absorber la technologie, non ? Là, tu ne l’absorbe pas, puisque c’est plus gros que toi, donc c’est pas dans les limites de ton pouvoir. Nouveau pouvoir, qui plus est, selon moi, aussi offensif que l’autre.

    Citation :
    Eh bien il me semble l'avoir déjà fait suite à la modération de James en limitant aux technologies analogiques qui sont ses possibilités maximales de création. Il est limité par ce qui touche au numérique. Pour le reste, sa création est limitée par ses connaissances personnelles mais il serait impossible de faire la liste de toutes les choses existantes qu'il est capable de créer et de dire toutes les technologies analogiques qu'il maîtrise en détail. C'est une chose globalement acquise et maîtrisée. Il est dépassé par le numérique et le serait aussi pour une machine qu'il n'a jamais rencontrée ni pris le temps d'étudier (mais là on entre dans la cohérence à gérer en rp, du genre il est évident qu'il ne va pas recréer de vue une arme jamais rencontrée ni étudiée). Pour la matière, c'est plus ou moins la même chose. S'il ne s'est pas familiariser avec avant, il ne pourra pas la former de tête.
    Il y a des technologies supérieures au numérique dans d’autre domaine, la fission atomique par exemple. Donne les domaines dans lesquels il est formé et leurs limites, par exemple dans l’armement, c’est le simple fusil ou l’exo-armure mutante ?
    L’idée serait qu’en lisant ta fiche, un joueur sache à peu près à quoi s’attendre, pour ne pas avoir de mauvaises surprises

    Citation :
    Il n'y a pas de réponse précise à cette question puisque le principe est de chercher la faille et d'entrer. Selon le site, ce sera plus ou moins facile mais il est difficile, voire impossible, de le quantifier précisément. J'ai essayé de resserrer un peu le domaine de compétences mais je ne peux pas affirmer que les serveurs militaires lui sont tous inaccessibles alors qu'il peut hacker un serveur civil, ça n'a pas de sens. Disons qu'il se débrouille bien et que pour le concret, c'est une chose qui se décide en rp.
    Donne le maximum qu’il pourrait faire ; il revient différemment de craquer une livebox et le Triskelion ; il ne s’agit pas de dire avec précision, bien évidement qu’il y ait des services mieux protégés que d’autres, mais viendra bien un moment où il ne trouvera pas la faille.

    Citation :
    Il est vrai qu'il est jeune mais je considère dans la biographie qu'il fait parti d'un programme spécial. On l'a formé pour en faire une arme qui soit le plus rapidement efficace possible sur le terrain, ses pouvoirs de mutants passant un peu outre la question de l'âge (ce qui leur est d'ailleurs reproché lorsqu'il exprime son ressenti vis-à-vis de cela). Il ne me semble donc pas incohérent que, dans cette situation particulière l'armée ait mis à sa disposition des formations plus avancées que celles d'un engagé de 17 ans lambda. Soyons bien d'accord sur le fait qu'il n'est pas "connu" en dehors des services secrets, ce n’est pas un soldat officiel.
    […]
    Après, je dis qu’il en a théoriquement la compétence sans oublier que sa formation s’étend sur une année donc que, forcément, il n’aurait pas la prétention de rivaliser en précision avec un professionnel de 20 ans d’expériences.
    Oui, c’est cela que je pense : ces personnes pouvant perfectionner leur art durant plusieurs décennies. Donc pour moi, même sans être connu, un an de formation de tireur d’élite n’est assez pour en faire un tireur d’élite.

    Citation :
    Sinon pour la portée de tir, elle est tout simplement déterminée par l’arme employée XD. S’il utilise un sniper il peut tirer à plus de 1 800 mètres, etc.
    Déterminé par l’arme qu’il emploie, pas forcément : M4A1, fusil d’assaut de l’armée américaine, portée pratique 300m, portée maximale théorique plus de 3 kilomètres ; une personne touchant à porté pratique ne le fera que rarement à portée maximale, même avec lunette de tir et en sniping.

    Citation :
    J’ai donné un vague ordre d’idée en rouge. Après, c’est très subjectif dans la mesure où il ne peut y avoir de réponse absolue tant les paramètres pouvant changer la donne sont nombreux : entraînement, fatigue, poids, armes, sans parler des avantages multiformes que peut lui donner son pouvoir et qui vont du coup un peu cheater les compétences normales ; ).
    Oui, c’est cela : un ordre d’idée, sous conditions normales. Il est évident, pour un mutant possédant super-résistance, qu’il ne pourrait pas être vaincu par des mecs normaux, mais viendrait un moment où il serait immobilisé, ou où sa technique faillirait.

    Citation :
    a le droit à sa vie de famille et ne peut être suivi 24h sur 24 par un agent. Ce n’est pas non plus quelqu’un que l’on pourrait tromper avec une installation de caméra de sécurité etc. Il ne faut pas exagérer, même s’il est important pour le Mossad, il a établi une relation de confiance avec eux et je ne trouve pas illogique que, s’il s’est toujours montré assez docile et engagé, on ne s’attende pas à un coup fourré de sa part. Si le Mossad devait surveiller quelque chose, ce serait plus la crainte d’une fuite d’informations sur leurs activités et, de ce côté, rien n’a filtré. Comme je le dis d’ailleurs, ils sont persuadés d’avoir une réelle influence sur lui.
    En soi, Yitzhak n’a rien fait de plus que prendre un billet d’avion pour les Etats-Unis, un voyage qui n’a aucune raison de lui être interdit, surtout que sa famille y vit. Là où le problème se pose, c’est plus à présent, puisqu’une fois sur le territoire, il a décidé de s’y établir à nouveau en coupant les ponts. C’est plutôt à cela que je fais mention, au fait qu’ils n’avaient pas anticipé qu’il les lâcherait (et là, impossible d’espionner ce qui s’est principalement passé dans sa pensée). Je prends le personnage peu de temps après ce moment là donc disons que forcément, et il le dit lui-même, les ennuis risquent de lui tomber dessus.
    Ok, précise-le, puisque la chasse par le Mossad influencera pas mal ton jeu rp.

    Citation :
    Non, le photographe ne donne que les prénoms de ses modèles, et je n’ai pas trouvé plus d’info sur celui-ci. Je peux donner la page de son site mais c’est tout
    Donne juste le prénom alors ^^

    Donc, je reprends la modo en sautant la partie pouvoir :

    Description Physique :
    • Apparence :
      Citation :
      Chiffre sa taille et son poids.
      S’ils sont variables, donne une approximation.

    Caractère :
    • Mental : Ok

    Histoire :
    • Talents Particuliers : Remets en fonction de ce qui a été expliqué plus haut
    • Possessions :
        Combien peut-il lui-même avoir par mois ? si son grand-père à des millions, combien il lui donne – il s’agit d’estimer la richesse directe de ton personnage.
    • Biographie :
      Citation :
      Insère des repères chronologiques (dates des évènements important de la vie de ton personnage, comme la naissance, l’apparition des pouvoirs, etc.) pour nous aider à suivre le développement de ton personnage.

    _________________
    Le Léviathan

    "Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
    402 Messages Rp

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Yitzhak Anavim
    Confrériste Delta
    avatar

    Messages : 152
    Date d'inscription : 04/09/2012

    MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Jeu 22 Nov - 20:56

    Concernant le pouvoir :

    Je n'ai encore apporté aucune modification, j'attends de savoir si les explications données nécessitent des précisions dans la fiche ou non selon toi.

    Citation :
    Tout le problème niveau puissance est là : l’atome compose tout, ou presque (particules). Le feu, ce n’est qu’une réaction chimique désagrégeant des molécules, dont si on touche à l’atome, il rentre dans le champ. C’était pour visualiser la puissance de ton pouvoir, qui l’est donc beaucoup trop : tu absorbe la matière, la plupart des énergies, les liquides, les gaz… C’est trop puissant, surtout si tu réutilise après (absorber de l’acide ou un gaz mortel alors que tu es déjà immunisé à toutes blessures conventionnelles impliquant des choses non-organiques).

    Le feu est une réaction d'oxydation exothermique, ce qui signifie qu'elle dégage de la chaleur, une forme désordonnée d'énergie. Yitzhak peut absorber les composants chimiques qui alimentent cette réaction, mais pas l'énergie qui en résulte. Donc, il subirait les même brûlures que tout un chacun, comme je l’ai précisé. Quiconque fait l'expérience de mettre sa main au contact de la flammèche d'une bougie pourra constater par lui même que mon personnage est vulnérable.
    Ensuite mon personnage n’est pas immunisé, j’ai donné une limite à l’absorption de la matière comme à l’absorption cinétique, ce qui limite déjà considérablement le pouvoir.
    Par rapport aux gaz toxiques : Yitzhak n’absorbe que par la peau, il ne crée par de champ de force autour de lui, donc il reste sensible à l’empoisonnement.
    Concernant l’acide : Il peut effectivement s’en protéger en le décomposant, cependant, s’il essayait de le synthétiser dans son corps, disons que ça serait un peu débile puisque ça agirait sur lui en premier lieu. Donc aucun risque qu’il réutilise une quelconque arme chimique.
    Puis il ne faut pas non plus oublier les photons, empoisonnement aux radiations contre lesquels il ne pourrait rien faire.
    Enfin, avec les limites déjà mises en place, celles qui s’imposent d’emblée et le fait qu’il ne puisse pas activer son pouvoir s’il est surpris, je ne pense pas que le pouvoir soit encore « trop puissant » pour le jeu.

    Citation :
    Pour un début, tu n’auras pas accès aux Métaux Marveliens, qui suivent des règles différentes des métaux normaux ; tu les obtiendras lors d’évolutions. Cette explication peut te paraitre bancale, mais il s’agit de limiter la puissance d’un personnage à l’inscription ; le tiens n’échappera pas à la règle.

    Ça me va. Je n’y avais pas songé de base et ça ne figure pas dans la fiche de toute façon. Donc si pour une raison ou une autre les règles sont, comme dit, différentes, c’est ok. S’il me faut trouver une explication à rajouter par contre, j’aurai besoin d’aide.

    Citation :
    Je voulais que tu donne des approximations de ses forces et résistances selon le système des classes utilisés pour les mesurer (classe 1 : soulever, tracter et presser 1t, ou résister à des coups de classe 1), la vitesse à laquelle il peut courir, les sauts qu’il peut faire, etc.

    Bon on est face à un personnage qui, sans customisation moléculaire a les capacités d’un humain lambda. Tu me demandes des choses beaucoup trop précises par rapport à un personnage aussi polymorphe. Sa condition physique peut-être améliorée avec la création de carburant, il peut en cela puiser dans ses dernières ressources mais ça ne donnerait rien de plus exceptionnel que les effets d’une drogue, donc, il peut se taper un sprint impressionnant pour une personne non entraînée ou surprendre par un excès de force qu’on ne lui soupçonnerait pas, mais il s’épuiserait aussi rapidement. Rien de « surhumain » à noter dans ses capacités basiques et, dans l’immédiat, aucune amélioration moléculaire ne lui permet de dépasser ces limites.
    Concernant les sauts, on peut par contre effectivement considérer que la modification de son ossature a amélioré sa souplesse je dirais qu’il peut atteindre 2 mètres sans trop de difficultés et réceptionner de manière contrôlée en considérant bien sûr qu’il s’est exercé pour cela.
    Je veux bien regarder le système de classes mais je n’en ai jamais entendu parler, où le trouve-t-on ?
    Mais après, concernant la résistance, c’est assez simple aussi, s’il n’a « rien » d’autre entre sa chair et le coup, il a la résistance d’un garçon de 17 ans en bonne condition physique. S’il s’ajoute un genre d’armure, alors il a la résistance de base de la matière qu’il a constituée, sachant qu’il ne peut rien faire de plus que recréer ce qu’il connaît déjà.

    Citation :
    Ton pouvoir c’est d’absorber la technologie, non ? Là, tu ne l’absorbe pas, puisque c’est plus gros que toi, donc c’est pas dans les limites de ton pouvoir. Nouveau pouvoir, qui plus est, selon moi, aussi offensif que l’autre.

    Oui bon, ce n’est pour moi qu’un pouvoir secondaire pour ouvrir des possibilités par la suite. En effet, il résulte plus de la fusion et je pense que j’ai déjà assez à faire avec l’absorption pour rajouter quelque chose d’autre maintenant. Si je peux le laisser en possibilité d’évolution future ça me va, ce sera éventuellement le ressort d’une modération ultérieure.

    Citation :
    Il y a des technologies supérieures au numérique dans d’autre domaine, la fission atomique par exemple. Donne les domaines dans lesquels il est formé et leurs limites, par exemple dans l’armement, c’est le simple fusil ou l’exo-armure mutante ?
    L’idée serait qu’en lisant ta fiche, un joueur sache à peu près à quoi s’attendre, pour ne pas avoir de mauvaises surprises.


    Les limites technologiques précisées donnent un ordre d’idées des choses possibles. Je ne peux te faire la liste complète de l’ensemble des technologies connues par l’homme en matière d’armement et autre. Si on reste dans l’analogique et que Yithzak en a connaissance, c’est réalisable.
    Concernant l’exo-armure (puisque tu en parles), j’ai précisé dans la fiche qu’il avait modifié son ossature et qu’il peut se protéger avec des plaques de métal par exemple. Ça reste assez rudimentaire. Il n’y a rien de plus à ce sujet donc on peut considérer que, dans l’état actuel des choses, Yitzhak ne dispose pas d’exo-armure spécifique et élaborée.
    La physique nucléaire est quand à elle distincte de son pouvoir qui n’est actuellement pas prévu pour supporter l’énergie d’une fission, ça le détruirait. En outre, pour parler de connaissances en physique nucléaire, on en revient de toute façon au problème sur le numérique. Dans la théorie, il connaît le fonctionnement rudimentaire d’une arme atomique ou d’une centrale atomique mais ce savoir demeure insuffisant pour qu’il s’amuse à recréer ce genre de matériel.

    Pour le reste :

    J'ai normalement modifié la plupart des points en vert (afin de ne pas mélanger avec le rouge restant mais je l'efface au fur et à mesure.), ajouté une chronologie en début de biographie ainsi que les dates dans le texte (je ne l'avais pas réalisé en écrivant mais c'est vrai qu'on perd vite pied sans repères).

    Citation :
    Déterminé par l’arme qu’il emploie, pas forcément : M4A1, fusil d’assaut de l’armée américaine, portée pratique 300m, portée maximale théorique plus de 3 kilomètres ; une personne touchant à porté pratique ne le fera que rarement à portée maximale, même avec lunette de tir et en sniping.

    L’intérêt pour moi était surtout de lui donner de bonnes compétences en tir pour avoir un background cohérent vu que le personnage est censé être un « super agent » x). Maintenant, comme dit, la formation est limitée à une année donc, pas de quoi aller trop dans la portée théorique je pense. Il maîtrise la portée pratique, pour aller au-delà, ça peut sans doute se jouer sur un coup de chance (à voir en rp) mais on est dans l’hypothétique. Yitzhak n’irait pas se présenter comme un super tireur d’élite, il a des bases avancées c’est tout.

    Citation :
    Oui, c’est cela : un ordre d’idée, sous conditions normales. Il est évident, pour un mutant possédant super-résistance, qu’il ne pourrait pas être vaincu par des mecs normaux, mais viendrait un moment où il serait immobilisé, ou où sa technique faillirait.

    Certainement, personne n’est invincible. Mais on touche au cas par cas. Je ne peux pas anticiper tout ce qu’il pourrait se passer dans mes hypothétiques rp, je ne suis pas en train de créer un personnage de jeux vidéos avec des limites prédéfinies pour chaque actions à venir, sinon je ne serais pas sur ce type de forum. Je ne vais pas non plus étudier le krav-maga dans ses moindres détails pour établir la liste des points faibles ou forts, surtout qu’on part sur une base forcément cheatée par son pouvoir, donc, considération assez inutile. Les failles du pouvoir sont quant à elles indiquées dans la rubrique appropriée et je ne doute pas que les joueurs sauront s’en servir au besoin parce que je ne pense pas m’être fait remarquer par un jeu de grobill avec mon premier compte et ma façon de faire ne changera pas avec celui-ci.
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Sébastian von Orchent
    Neutre Delta
    avatar

    Messages : 1258
    Date d'inscription : 01/04/2012
    Age : 23

    MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Ven 23 Nov - 18:28

    Citation :
    Par rapport aux gaz toxiques : Yitzhak n’absorbe que par la peau, il ne crée par de champ de force autour de lui, donc il reste sensible à l’empoisonnement.
    Concernant l’acide : Il peut effectivement s’en protéger en le décomposant, cependant, s’il essayait de le synthétiser dans son corps, disons que ça serait un peu débile puisque ça agirait sur lui en premier lieu. Donc aucun risque qu’il réutilise une quelconque arme chimique.
    Puis il ne faut pas non plus oublier les photons, empoisonnement aux radiations contre lesquels il ne pourrait rien faire.
    Précise cela.

    Citation :
    Ça me va. Je n’y avais pas songé de base et ça ne figure pas dans la fiche de toute façon. Donc si pour une raison ou une autre les règles sont, comme dit, différentes, c’est ok. S’il me faut trouver une explication à rajouter par contre, j’aurai besoin d’aide.
    C’est juste une question de régulation de puissance, après pour une explications, ils peuvent être trop denses pour être décomposé par ton pouvoir (explication utilisée sur une autre fiche, Anna Howlsbridge je crois).

    Citation :
    Sa condition physique peut-être améliorée avec la création de carburant, il peut en cela puiser dans ses dernières ressources mais ça ne donnerait rien de plus exceptionnel que les effets d’une drogue, donc, il peut se taper un sprint impressionnant pour une personne non entraînée ou surprendre par un excès de force qu’on ne lui soupçonnerait pas, mais il s’épuiserait aussi rapidement. Rien de « surhumain » à noter dans ses capacités basiques et, dans l’immédiat, aucune amélioration moléculaire ne lui permet de dépasser ces limites.
    Concernant les sauts, on peut par contre effectivement considérer que la modification de son ossature a amélioré sa souplesse je dirais qu’il peut atteindre 2 mètres sans trop de difficultés et réceptionner de manière contrôlée en considérant bien sûr qu’il s’est exercé pour cela.
    Ok, à préciser.

    Citation :
    Je veux bien regarder le système de classes mais je n’en ai jamais entendu parler, où le trouve-t-on ?
    Le système de classe Marvel est simple : une Force de classe 1 permet de soulever/porter/presser 1 tonne sans effort, et une Résistance de classe 1 d’encaisser des coups de Force de classe 1.

    Citation :
    Mais après, concernant la résistance, c’est assez simple aussi, s’il n’a « rien » d’autre entre sa chair et le coup, il a la résistance d’un garçon de 17 ans en bonne condition physique. S’il s’ajoute un genre d’armure, alors il a la résistance de base de la matière qu’il a constituée, sachant qu’il ne peut rien faire de plus que recréer ce qu’il connaît déjà.
    Oui, mais cette armure lui apportera-t-elle la capacité de résister à des coups de Force Surhumaine ? (dans ce cas, indiquer la résistance en classe également) On parle de résistance aux coups, pas de dureté (exemple : la forme de diamant de Frost ou des Cuckoos offre R100, hors un personnage inventé se transformant en diamant n’aurait pas accès à une telle résistance, mais tous trois auront la dureté du diamant face à du perforant).

    Citation :
    Oui bon, ce n’est pour moi qu’un pouvoir secondaire pour ouvrir des possibilités par la suite. En effet, il résulte plus de la fusion et je pense que j’ai déjà assez à faire avec l’absorption pour rajouter quelque chose d’autre maintenant. Si je peux le laisser en possibilité d’évolution future ça me va, ce sera éventuellement le ressort d’une modération ultérieure.
    Etant lié au premier pouvoir, il est une évolution parfaite, qu’il te suffira de demander plus tard dans la storyline.

    Citation :
    L’intérêt pour moi était surtout de lui donner de bonnes compétences en tir pour avoir un background cohérent vu que le personnage est censé être un « super agent » x). Maintenant, comme dit, la formation est limitée à une année donc, pas de quoi aller trop dans la portée théorique je pense. Il maîtrise la portée pratique, pour aller au-delà, ça peut sans doute se jouer sur un coup de chance (à voir en rp) mais on est dans l’hypothétique. Yitzhak n’irait pas se présenter comme un super tireur d’élite, il a des bases avancées c’est tout.
    Ok

    Citation :
    Mais on touche au cas par cas. Je ne peux pas anticiper tout ce qu’il pourrait se passer dans mes hypothétiques rp, je ne suis pas en train de créer un personnage de jeux vidéos avec des limites prédéfinies pour chaque actions à venir, sinon je ne serais pas sur ce type de forum. Je ne vais pas non plus étudier le krav-maga dans ses moindres détails pour établir la liste des points faibles ou forts, surtout qu’on part sur une base forcément cheatée par son pouvoir, donc, considération assez inutile.
    C’est pour avoir une idée du niveau ; certains se définiront comme champion d’un art et casseront la tête à une demi-douzaine de personnes non-entrainées, ce qui n’est pas être champion d’un art. Il n’est pas question de mettre le Dan ou autre échelle de niveau, qui ne parlerait à personne, ou de mesurer un GB, mais juste de se faire une idée plutôt précise.

    Description Physique :
    • Apparence : Ok

    Histoire :
    • Talents Particuliers :
    • Possessions : Ok
    • Biographie : Ok

    _________________
    Le Léviathan

    "Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
    402 Messages Rp

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Yitzhak Anavim
    Confrériste Delta
    avatar

    Messages : 152
    Date d'inscription : 04/09/2012

    MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mar 27 Nov - 15:23

    Les modifications ont normalement été apportées comme demandé.
    J'ai apporté quelques éléments en plus sur ses capacités de résistance, j'espère que ça peut répondre à tes questions ^^
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Sébastian von Orchent
    Neutre Delta
    avatar

    Messages : 1258
    Date d'inscription : 01/04/2012
    Age : 23

    MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mar 27 Nov - 22:41

    Pouvoir(s) :
    • Description :
      • Absorption de matière inorganique :
        • Citation :
          Il peut à ce moment obtenir une résistance de classe 3 sans soucis, et résister à une force de 5 dans un temps plus limité
          La limite de résistance pour un pouvoir multiple est de classe 3.

    Histoire :
    • Talents Particuliers : Ok


    Un dernier détail est c’est bon.

    _________________
    Le Léviathan

    "Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
    402 Messages Rp

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Yitzhak Anavim
    Confrériste Delta
    avatar

    Messages : 152
    Date d'inscription : 04/09/2012

    MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mer 28 Nov - 16:46

    D'accord, j'avoue avoir répondu un peu au hasard là-dessus ^^"
    Donc, j'ai remanié la phrase pour obtenir ça :

    Citation :
    Il peut à ce moment obtenir une résistance de classe 3 (mais une pression prolongée d'une telle force aurait raison de lui)
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Sébastian von Orchent
    Neutre Delta
    avatar

    Messages : 1258
    Date d'inscription : 01/04/2012
    Age : 23

    MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mer 28 Nov - 18:44

    c'est bon pour moi ; Second Avis Positif, félicitation
    Un Admin passera sous peu te valider, bon jeu parmi nous.

    _________________
    Le Léviathan

    "Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
    402 Messages Rp

    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Maiwenn Short
    Confrériste Alpha
    avatar

    Messages : 928
    Date d'inscription : 28/03/2012
    Age : 26

    MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   Mer 28 Nov - 19:00

    Félicitations, nouvel Apprenti de la Confrérie Delta, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

    Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

    S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

    S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

    Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

    D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


    _________________
    Revenir en haut Aller en bas
    Voir le profil de l'utilisateur
    Contenu sponsorisé




    MessageSujet: Re: Yitzhak Anavim [Terminé]   

    Revenir en haut Aller en bas
     
    Yitzhak Anavim [Terminé]
    Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
    Page 1 sur 1
     Sujets similaires
    -
    » Yitzhak Anavim [Terminé]
    » Le hasard fait parfois bien les choses, mais seulement parfois. (Yitzhak Anavim)(terminé)
    » Un p'tit coup vite fait, bien fait [PV: Jessica StJames feat Yitzhak Anavim]
    » Corvée terminée !!!!
    » Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches validées-
    Sauter vers: