AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Mer 31 Juil - 11:57

Entrainer ! Voilà sa nouvelle mission. Exodus lui a confié l'immense honneur d'entrainer les nouvelles recrues fraichement arrivées de l'extérieur pour certaines, et aussi de ce qu'on peut appeler d'anciennes nouvelles recrues. Surion se faisait un plaisir d'entrainer les confréristes, depuis un petit moment, il pensait qu'entrainer ses confrères et consœurs, lui serait très bénéfique, pour lui et pour eux. Le problème qui se pose maintenant, c'est de faire accepter aux confréristes la nécessité de s'entrainer. Car Surion connait bien les confréristes, et encore mieux les recrues, elles se croient invincibles et les puissantes, mais c'est en faisant des missions comme Peter l'a déjà fait, comme affronter le Predator X, ou des agents du BAM, qu'on se rend compte qu'on est loin d'être invulnérable.

C'est pour cela que Surion a décidé de commencer un entrainement le plus tôt possible, peu importe, si il y avait un ou des dizaines d’intéressés. Il fallait qu'il se fasse connaître en tant que tel.
Il avait tout d'abord laissé une feuille sur un panneau d'affichage, où c'était marqué quand et où il fallait se rendre pour un entrainement, mais les couloirs, même si étaient en train de se repeupler, restaient encore très vides. En espérant donc que quelqu'un aller venir au rendez vous.

Le jour venu, Surion était là, debout au milieu de la salle d'entrainement habillé d'un jogging noir et de ses gants, il n'avait pas de t-shirt et était donc torse nu.
L'heure arriva, et deux recrues entrèrent dans la salle. Il n'en connaissait qu'un seul, et encore de nom, c'était Richard Fellps, il l'avait déjà vu, et un physique de mastodonte comme ça, ça ne s'oublie. D'ailleurs Surion eut une idée de comment se servir de lui pour l'entrainement, car vu le physique, Peter n'a pas les capacités pour lui apprendre grand chose.
L'autre était un jeune arrivant, dont le nom lui échappait complétement et qu'il n'avait encore jamais vu. Personne d'autre n'entra dans la pièce, il commença alors à s'adresse aux deux confréristes
.

-Tout d'abord, bonjour à vous deux. Vous ferez votre présentation après. Pour ma part je m'appelle Peter Sylar, mais je préfère qu'on m'appelle Surion. J'ai reçu l'ordre d'entrainer tous les confréristes, et c'est donc ce que je vais faire.

Une introduction assez simple, peut être trop simple, mais ça c'est Surion, il n'est pas du genre à faire des phrases trop complexes. Il laissa les deux confréristes se présenter et poursuivit.

-Ce que vous devriez savoir, cependant, c'est que pendant mes entrainements, il faudra respecter certaines règles. Deux pour être exacte. La première, c'est pas de pouvoir. Car tout simplement je n'ai pas les capacités pour vous entrainer à développer vos pouvoirs, car même le mien j'ai du mal. Et mon entrainement vous apprendra à vous défendre sans l'aide vos pouvoirs, car il peut arriver que dans une bataille, vos pouvoirs soient "annulés", c'est pour cela que dans ces conditions, vous devez savoir vous défendre, avec armes blanches, armes à feu et à mains nues.

Surion laissa quelque secondes pour que les confréristes enregistrent la première règle. Puis continua.

-Seconde règle, Ne pas discuter les ordres que je vous donne. Je ne suis peut être pas votre supérieur hiérarchique, mais les ordres ou les conseils que je vais vous donner ne seront en aucun cas pour vous rabaisser, et si je vous dit de faire quelque chose, c'est que je sais que vous en êtes capable, et que donc vous pouvez réussir.

Dommage que pas plus de monde n'était présent, car à chaque fois qu'il y aura un nouveau, il devra redire les deux règles. Peut être d'ailleurs que d'autres règles arriveront plus tard, mais pour l'instant, ce sont les seules règles importantes.

-Maintenant, si vous avez des questions n'hésitez pas, on commencera l'entrainement tout de suite après.

_________________
Couleur des paroles


Dernière édition par Surion le Jeu 22 Aoû - 18:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Dim 4 Aoû - 15:09

Le mastodonte porta une main à sa tête et la frotta rudement, il avait l'air gauche et ce n'était pas qu'une apparence. Quant comme lui on avait une force surhumaine qu'on ne maîtrisait pas il était difficile de ne pas paraître brusque. C'est d'une voix semi hésitante qu'il se présenta lorsque Surion le lui permis

"Je suis Richard Fellps, mais mon nom de scène et de mutant est Titan"

Richard sembla hésiter un moment, il avait bien lu la feuille sur le panneau d'affichage, mais il n'était nulle mention que les dons seraient interdits.

"Sans vouloir vous vexer, monsieur, mais ce n'est pas comme si je pouvait commander à mes dons de se manifester ou pas. Mon apparence monstrueuse fait partie de mes dons, ainsi que ma force et ma resistance. Dois je apprendre à contrôler ses dons avant d'apprendre à me battre ?"

Il regarda son Yithak cherchant soit à l'évaluer soit à obtenir son appui avant de continuer.

"Je suis d'accord avec vous sur un point, nous devons apprendre à nous battre sans nos dons, si certains peuvent les annuler. Néanmoins il nous faut aussi savoir en tirer le plein potentiel. Nous sommes néanmoins pas assez nombreux pour faire des exercices dans des conditions réelles."

Puis il se garda le silence essayant de se faire le plus petit possible ce qui n'était pas évident vu sa corpulence
Revenir en haut Aller en bas
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Dim 4 Aoû - 20:23

Je ne sais pas si c’est un effet du soleil, mais depuis que j’ai le temps de me pointer un peu plus souvent à la confrérie, j’ai la très nette impression que tout le monde préfère se dorer la pilule plutôt que trouver un moyen de libérer les mutants de l’oppression. Si j’ai bien compris, le groupe connaît certains problèmes au niveau de la direction et puis, malheureusement, les recrues manquent et se découragent vite. On n’est pas à la meilleure époque ni dans le meilleur pays pour séduire la jeunesse dans une lutte armée qui implique d’avoir des idées assez solides pour ne pas souffrir de l’opprobre général. Les x-men n’ont pas ce problème. Ils s’autoproclament « super héros », tout ce qu’ils font est forcément couronné d’une faveur divine, même si la volonté du bien, dans les faits, ralentit les désastres et les laisse grandir, au lieu de tout couper à la racine.

Dans l’attente d’une mission digne de ce nom, je squattais le QG pour profiter de son matériel et de sa relative tranquillité. On n’est jamais aussi bien que loin de ses parents. J’avais terminé les cours, torpillé les révisions, et mis un terme momentané à la comédie sociale. Elle reprendrait avec l’université. Même si j’ai toujours l’air très fun et enthousiaste en public, c’est un rôle qui m’épuise. Alors, il y a des moments comme ça, où je ne me supporte plus, où je disparais du monde en coupant tous les moyens de me joindre. En un an, j’ai déjà changé deux fois de numéro de téléphone portable sur un coup de tête. Et le pire, c’est que les gens reviennent quand même vers moi. Ils doivent avoir l’impression que c’est un véritable honneur de me connaître ou je ne sais quoi. Je les plains. Leur vie doit être franchement ennuyeuse s’ils sont incapables de me rayer de leur liste d’amis.

Aujourd’hui, je m’étais trouvé une distraction inattendue. Une affiche dans une pièce commune proposait aux recrues de s’entraîner avec un dénommé Surion, mutant à la main givrante qui commençait sans doute à monter dans la hiérarchie. C’était l’occasion de le rencontrer et de trouver de nouveaux camarades de jeu. Je manquais aussi d’entraînement adapté à ma mutation. Elle stagnait. Les évolutions peuvent apparaître avec l’âge, d’accord, mais certaines mettent parfois trop de temps à venir. Il n’y a rien d’étonnant à ce que la plupart des mutants formés au combat finissent pas développer des capacités hors normes. A force d’être sollicité, un pouvoir a de très grandes chances de s’adapter, c’est un des points merveilleux du gène x.

J’arrive à l’heure dite – à quelques minutes près. L’entraîneur est déjà au milieu de la pièce, en mode j’exhibe mes muscles dans mon petit jogging sexy, avec un autre mutant un peu moins affriolant que j’avais remarqué sans jamais osé l’aborder. Que de préjugés me direz-vous ! Mais avec ces gros balourds d’hybrides, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Le traumatisme de vivre piégé dans un corps qui vous rend complètement inadapté et indésirable a tendance à développer un certain nombre de maladies mentales problématiques, surtout chez les confréristes. Donc, dans le doute, plutôt que risquer de me faire cracher à la figure à cause d’un aimable « eh salut mec, ça va comme tu veux ? » j’ai préféré garder mes distances. Maintenant, qu’il soit là est une chose très positive. C’est pas tous les jours qu’on s’entraîne avec un pachyderme de deux mètres. Et ensuite ? C’est tout ? Personne d’autre ne va se pointer ?

Un peu étonné, je lance un regard vers la porte mais, plus résigné, Surion entame un discours d’introduction. J’espère quand même qu’on ne s’est pas fait roulé. Si ça se trouve, les autres ont ignoré sciemment l’annonce en trouvant son nom dessus. Mais, après tout, s’il avait reçu des ordres…
L’hybride se présente, il s’appelle Richard… Le pauvre, il n’a vraiment rien pour lui. C’est le genre de prénom qui te fait direct passer pour un bizu en puissance, alors avec un physique pareil, ça ressemble presque à une blague. Titan, c’est mieux. Faut vraiment qu’il oublie sa première identité en fait.
Je termine les présentations :

- Yitzhak Anavim, si vous oubliez, improvisez, ou appelez moi Cymrod.

La première règle de Surion me laissa assez circonspect. Dans les fait, je saisis bien l’idée, elle n’est pas mauvaise, il faut être préparé à tout. Des scientifiques peuvent trouver un moyen de limiter un pouvoir, certains mutants peuvent l’annuler ou, en tout cas, avoir des capacités qui empêchent une utilisation normale des vôtres. Ça ne sera pas un exercice facile, mais je veux bien tenter d’oublier mes gènes dans le limite du possible pendant une heure ou deux. Mais, un regard vers le mastodonte me laisse à penser que ce plan risque de tomber à l’eau. Très mal à l’aise, le Titan ose donc une objection. Ce type a l’air tellement pataud qu’il me met relativement mal à l’aise au final. Il a cependant raison sur le fait que lui demander de brider un pouvoir qui est dans son apparence physique même serait une absurdité.
Je ne sais pas si je peux m’autoriser une réponse, mais, comme mon partenaire géant a besoin de se sentir compris, approuvé, et tout ça, je tente une prise de parole plus nuancée avant que Surion ne précise le fond encore un peu flou de sa pensée.

- J’imagine que l’on peut considérer l’apprentissage de techniques de combats ou de maniements d’armes comme hors « pouvoirs », n’est-ce pas ? Il nous sera difficile de faire disparaître les avantages qui font entièrement partis de nous, mais, s’ils sévanouissent d’une seconde à l’autre, il nous restera des réflexes qui ne reposeront pas, par exemple, sur les avantages d’une super force.

Bien sûr, j’aurais préféré commencer directement par un entraînement plus axé mutation et n’ai pas très envie de me retrouvé à la fois bridé et contre un titan, mais je suppose que le nouveau prof a besoin de nous connaître avant de faire du cas par cas.

_________________

Scipion : Je puis nier une chose sans me croire obligé de la salir ou de retirer aux autres le droit d'y croire.
Caligula : Mais c'est de la modestie, cela, de la vraie modestie ! Oh ! cher Scipion, que je suis content pour toi. Et envieux, tu sais... Car c'est le seul sentiment que je n'éprouverai peut-être jamais. [Caligula, Camus]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Lun 5 Aoû - 12:40

Greg déambulait dans les couloirs clairsemés du complexe de Magnéto. Le jeune homme regardait avec attention chaque recoin, chaque croisement, chaque porte qui se présentait à lui. Le but étant, d'une part, de se familiariser un peu plus avec son environnement, d'autre part, de mémoriser les différents endroits importants. Greg n'était membre de la confrérie que depuis peu. Et même s'il s'efforçait de venir dans le complexe le plus souvent possible, pour le moment, chaque nouvelle visite était comme la première.

Greg avait pour le moment choisi de rester vivre sur le campus. Préparant une thèse, il n'était plus astreint à un programme de cours et de travaux figé comme au début de ses études, mais un tel projet demandait un investissement assez important afin de le mener à terme. En poursuivant ses études, Greg augmentait ses connaissances, qui seraient certainement utiles un jour à la Confrérie.

Après un moment, Greg réussi à se retrouver face à face avec l'ascenseur menant au niveau inférieur du complexe, là où devait se trouver l'endroit qu'il cherchait. Greg portait un short de sport noir, un t-shirt mettant quelque peu en valeur sa musculature et des chaussures de sports, la parfaite tenue du sportif accompli, la tenue que Greg portait lorsqu'il allait faire de l'athlétisme de temps à autre sur le campus.

Cette tenue était justifiée par l'annonce que Greg avait vu quelques jours plus tôt sur un mur d'un espace à vivre au niveau supérieur. L'annonce mentionnait un entraînement organisé dans la salle d’entraînement. Il s'était dit que participer à une telle séance ne pouvait qu'être bénéfique... Au moins, se disait-il, il ferait certainement connaissance avec de nouvelles têtes. N'étant pas encore familier du niveau inférieur, Greg tourna un instant avant de trouver l'entrée de la salle d'entraînement. Il poussa alors la porte et pénétra à l'intérieur.

Ses pérégrinations dans les couloirs l'avaient visiblement desservies. La séance venait de commencer. Il était en retard. Peut être pas énormément, puis-qu’aucune activité n'avait démarrée. Greg ne chercha à pas réfléchir trop longtemps, il posa rapidement son sac-à-dos dans un coin prêt de lui et se dirigea vers le petit groupe déjà assemblé.

Le temps du trajet, Greg jeta rapidement un œil sur les autres. Il fut logiquement frappé par l'apparence de l'un d'eux, un confrérie qu'il avait déjà aperçu de loin sans jamais réussir à le rencontrer face à face. L'homme qui se trouvait seul face à eux, torse nu, visiblement du même âge que lui, était connu de Greg, également pour l'avoir souvent aperçu. Le troisième, le plus jeune visiblement, était cependant un parfaitement inconnu.

Greg vint se placer à côté du plus jeune, mettant les mains derrière le dos. Il était un peu gêné d'arriver le dernier, lui qui s'efforçait d'être le plus ponctuel possible. Il s'adressa à Surion.


« Excusez moi de mon retard... Greg Willis. »

Greg fit un bref mouvement de la tête pour saluer les deux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Lun 5 Aoû - 13:18

Évidemment qu'ils avaient des questions, si ils n'en avaient pas c'est qu'ils n'étaient pas du tout intéressés par l'entrainement et qu'il n'écoutaient pas. Et Surion s'attendait à ce qu'on lui demande comment allait faire les mutants qui avaient des pouvoirs passifs. Peter allait répondre jusqu'au moment où une autre personne entra dans la salle d'entrainement. Encore un nouveau, et encore une personne que Surion ne connaissait, autant dire qu'avec les entrainements, il allait faire beaucoup de connaissances, en espérant qu'il ait de meilleures relations avec eux qu'avec notre cher "ami" Kyle.

L'homme devait avoir le même age que Surion, il vînt se plaçait à côté de Yit ... de Cymrod, tel un militaire au garde à vous. Il s'appelait Greg, Greg Willis, c'est plus facile à prononcer que celui de Cymrod. Surion le salua d'un signe de tête
.

-Bon ! Vu que j'ai pas envie de redire les règles pour l'instant, les deux autres te les diront lorsque j'aurai fini toutes les explications.

Surion se tourna ensuite vers les deux confréristes qui avaient soulevés un point important qu'il fallait mettre au clair.

-Déjà ne m'appelez pas monsieur, ça sera Surion, monsieur ça serait plus pour un supérieur, moi je ne suis pas votre supérieur. Ensuite bien sur que je tiendrai en compte ceux qui ont des pouvoirs passifs, moi même j'ai un atout passif qui est de ne sentir que très peu la douleur. Et c'est donc grâce à ta forme de mastodonte que tu vas me servir pour faire l'entrainement. Tu seras en quelques sortes un punching ball, mais qui se défendra un peu.
Quant aux deux autres vous allez devoir l'attaquer, par différentes manières, avec ou sans armes c'est vous qui verrez, en tout cas pas d'armes à feux, il faudrait pas trouer notre ami le titan.
Je me doute que vous ne réussirez pas du premier coup ni même du deuxième, mais le but sera qu'à force d'entrainement, et grâce à moi même, j'essaierai de vous entrainer individuellement, vous arriverez à l'atteindre et probablement à le neutraliser.
Bien sur au début, Titan tu devras y aller molo, tu devras maitriser ta force, mais comme je pense que tu ne dois pas êtres très rapide, cela te permettra d'améliorer ta rapidité.


Surion laissa les trois confréristes enregistraient ceux qu'il venait de dire, puis continua
.

-Greg et Cymrod, vous apprendrez également à contrôler votre pouvoir, car comme je l'ai dis pas de pouvoir, donc même si vous êtes sous l'état de la colère ou de la douleur, car vous vous seriez pris un coup, vous allez devoir emmagasiner vos émotions. Je sais que c'est pas simple comme ça, mais si vous vouliez des choses il y a un atelier couture juste à côté.
Donc même si j'ai dit pas de pouvoir, le fait d'apprendre à ne pas l'utiliser sous la colère, vous permettra d'évoluer dans le contrôle de votre pouvoir.


En espérant qu'ils ont compris ce que Surion veut leur faire comprendre, car c'est pas son plus grand talents: la parole, et il a un peu de mal à se faire comprendre parfois, mais si ils ont compris, ils sauront que ce sera bénéfique dans tous les domaines.

-Maintenant, si vous avez d'autres questions allez-y sinon, nous allons pouvoir commencer.

Peter avait déjà plusieurs idées en têtes pour les entrainements, mais avoir un gros mastodontes comme le Titan, pourrait être un gros avantages. Évidemment, il devra contrôler sa force, il faudrait pas écraser tous les participants des séances d'entrainements. Et pour les autres quand ils se prendront des coups, car ils vont s'en prendre, cela fera que les renforcer et les endurcir.

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Lun 5 Aoû - 21:27

[Veuillez m'excuser du changement de style je tente d'améliorer la qualité de mes RPs, merci pour votre compréhension]

Ainsi j'allais servir de punching ball aux mutants ayant répondu à l'appel. Le plus dur sera de ne pas blesser mes deux confrères en ayant de mauvais réflexes. Cela me faisait un peu penser à ces combats clandestins que je menais et que je méne toujours. Les gens pensent souvent en me voyant que ça me fait plaisir de me battre, mais c'est faux et j'aime encore moins me prendre des coups. Maintenant si c'est pour permettre à notre cause d'avancer, j'accepterais d'être une fois de plus un défouloir. Cela pourrais même s'avérer un challenge intéressant de voir si l'un de mes deux confrères parviendra à me blesser. Sans utiliser de don cela m'étonnerais grandement, mais comme qui dirais wait and see.

"Greg, Cymrod vous pouvez vous donner à fond, je ne penses pas que vous parviendrez à me blesser sans vos dons."

Dis je timidement à mes deux confrères. Pourquoi, alors que je suis sans doute le plus fort et le plus resitant dans la pièce, ces deux mutants m'impressionent ils autant ? Peut être est ce par ce que je ne connais pas ce dont ils sont capables. Peut être parcequ'à force d'être traité comme le vilain petit canard, j'ai fini par être persuadé en être un. Les seules références que j'ai pour le combat c'est le peu que j'ai vu au catch, en effet si je dois m'appliquer à ne pas blesser mes confrères, je ne peux pas me permettre de ne compter que sur ma force pour me défendre. J'ota le drap qui me servait de tee shirt, puis me mis dans une position qui pourrait s'assimiler à une garde de boxe. Au vu de ma taille et de ma corpulence, adopter une garde haute, n'était pas la chose la plus intelligente que je pouvais faire pourtant c'est bel et bien la position que j'adoptais

"Pour ma part je suis prêt Surion"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Mer 7 Aoû - 7:48

(Hrp: je me permet de rejoindre ce topic si ça ne pose pas de soucis.)


Un jour était passé depuis qu’il avait rencontré Morgana, jeune fille à moto, fraîchement arrivée à la confrérie et depuis rien de bien exceptionnel ne c’était déroulé il fallait bien avouer…  On ne lui avaient pas posé plus de questions que cela sur s petite absence et ce n’était pas fois, pas plus mal. En attendant, il c’était tué au sport pour ne pas changer, avait couru un maximum, sur même la route ou autre, afin de se pousser à ses limites, avant de se lasser, car il récupère vite, trop vite, et au final, il n’y a rien de plus blasant...

Alors qu’en temps normal, l’ennui l’aurait déjà rongé les os, il laissait, cette fois passer outre, sauf lorsqu’il avait vu ce bout de papier accroché sur les murs, papier qui avait titillé toute son attention. Fort bien, pas question de plonger dans l’inertie ! Naturellement, Pietro ne rechigne jamais un peu d’action, c’est indéniable, alors lorsque dans les couloirs, une affiche d’entrainement les informait sur son dit, déroulement il ne chercha pas midi à quatorze heures pour s’y rendre, abandonnant par la même occasion son jean, pour un pantalon de sport et un débardeur noir. Il ne mit pas beaucoup de temps à trouver la dite salle.

Apparemment, c’était Surion qui avait pour tâche de les entrainer. Pietro n’avait jamais été excessivement proche de ce dernier, mais le respectait d’une certaine manière, compte tenu de ses aptitudes et de son rôle dans la confrérie.  Ce qu’il l’avait intéressé, en tout premier lieu, c’est qu’il était connu pour privilégier lors de ses entrainements  l’obligation que les confréristes ne se servent pas de leurs pouvoirs respectifs. Bien que connu comme relativement arrogant (bien que depuis de récentes claques, psychologiques ou non, Quicksilver se calmait vraiment de ce côté-là…), il était le premier à reconnaitre qu’aucun d’eux ne possédait la science infuse, encore moins les plus jeunes  et il n’y avait rien de mieux que l’expérience pour s’améliorer, et en premier lieu, s’entrainer bien entendu…

Enfin bref, évitons de partir dans des raisonnements pseudo-philosophiques, évidents et fumeux, particulièrement fumeux…  Parce que pour le moment il était en retard, trois autres individus (des gars qu’il n’avait jamais rencontré auparavant, soit dit au passage, c’est bien mignon de jouer à l’insociable des bacs à sables mais après on se retrouve comme un pauvre débilos dès qu’il s’agit d’être en groupe ) étaient déjà présents, quatre comptant Surion qui serait donc l’entraineur du jour, soit… Il arqua un sourcil.

Ils étaient tous déjà en place et il arrivait comme un cheveu sur la soupe, avec sa discrétion habituelle intersidéralement connue de tous…Hem. N’osant pas de suite perturber « le combat » qui allait se former, il salua tout de même ses confrères, se présentant. Bien joué Pietro! Parfait abruti qui débarque en plein milieu… Enfin pas vraiment, ils n’avaient, apparemment, pas encore commencés. Il se rapprocha tout de même de Surion, s’excusant vaguement de son arrivée un peu tardive.

Après tout ce n’était pas un drame, il n’arrivait qu’au début et ils n’étaient, apparemment pas, une foule de confréristes, et c’était peu dire, cinq en comptant désormais le mutant aux cheveux blancs.  L’hybride, avec son apparence atypique, capta toute l’attention de Vif-Argent. Combattre contre lui ? Seriously ? Il n’y a pas de meilleure idée pour finir en hachis Parmentier tiens, ou lasagnes de cheval roumain, selon vos préférences… Enfin … C’est peut-être eux qui allaient frapper, ou du moins tenter, ça serait plus logique.

Bon, c’est vrai que s’il était venu lors des explications, ça aurait évité un tel scénario à la limite de l’absurde, mais on ne se refait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Mer 7 Aoû - 22:38

Surion aurait gagné à être un peu plus optimiste. Alors que les conditions de l’entraînement ouvraient un pseudo débat, un nouveau débarqua, de sexe mâle encore, dans la vingtaine, mais plus proche des trente, et bien roulé. En même temps, je devrais me calmer sur ce type d’observation, on n’est pas ici pour se faire des Lan entre binoclards et trois pizza pour mener des guerres virtuelles, c’est du concret, même si quelques exceptions semblent permises. On m’a déjà parlé d’un type tellement énorme que tout le monde a fini par l’appeler Blob. Le pire, c’est que ça ne fait rire personne, parce que ce type doit avoir la puissance de frappe de notre pote l’éléphant, et a fait visiblement d’énormes efforts pour lui ressembler. Une fois de plus, je délire complètement. Donc, pour en revenir à l’essentiel, le type s’appelle Greg, il a l’air gêné, je lui lance un sourire sympa pour le saluer. Aujourd’hui, je vais être sympa. Ça m’a l’air pas mal comme plan, en plus de l’entraînement.

Et les explications se poursuivent avec ce nouveau dont je n’ai pas la moindre idée du pouvoir. Je n’ai décidément pas assez zoné dans le quartier ces dernières semaines. Surion nous précise qu’il ne veut pas qu’on lui serve du « monsieur » parce qu’il est notre égal. Normal. Il y a une sorte d’âge limite avant lequel tu peux difficilement appeler quelqu’un de cette manière. Ça fait juste bizarre, guindé, coincé. Notre titanesque partenaire donne l’impression d’être plus ou moins tout cela en même temps. Comme si cela ne suffisait pas, il se retrouve assigné au rôle de punching ball et, au fond, je ne peux pas m’empêcher de penser que notre entraîneur manque franchement de tact sur ce coup. Un mutant aussi socialement hs, tu n’en fais pas d’entrée de jeu la cible d’inconnus. L’excuse du « mais il ne ressentira rien n’est pas valable », c’est psychologiquement blessant. Ça m’ennuie un peu de devoir le neutraliser en toute amitié alors que je le sens consentant par défaut, et je m’ennuie moi-même d’avoir des pensées protectrices aléatoires et inappropriées.

Le but de l’exercice sera donc de ne jamais invoquer notre pouvoir, de retenir la frustration, et ne pas se laisser dépasser par la douleur. Ok, je veux bien mais... La seule stratégie que n’importe quelle personne censée verrait dans cette situation serait la fuite, l’exploitation du terrain, ou même du discours. Un ennemi comme Titan, par exemple, ça peut se vaincre sans combat, à la pointe des mots. Oui, je suis en contradiction presque parfaite avec moi-même, aussi attentionné qu’impitoyable. Faut pas non plus se leurrer, j’ai sincèrement envie d’être gentil, mais les occasions de faire mal sont toujours plus nombreuses et plus utiles.

Beau prince, le mastodonte nous assure qu’on ne pourra sans doute pas le blesser. Sans blague ? S’il faut en venir au corps à corps, la seule solution sera d’exploiter ses points sensibles, s’il en a. Je vais me sentir comme un chihuahua suicidaire en pleine parade d’intimidation avec ses petites dents devant un crocodile. Etrangement, je ne pense pas qu’il s’en sortira mieux avec deux autres mini chiens pour l’épauler. Ah non, trois en fait. Il y a eu comme un coup de vent dans la salle, et, soudain, un jeune homme aux cheveux blancs passait le pas de la porte. Vif argent ! ça c’était classe ! Depuis le temps que j’en entendais parler, je ne m’attendais pas à le voir débarquer ici, en survet, comme n’importe quel clampin à la bourre. De deux, nous passions finalement à quatre, ce qui devenait un peu plus honorable et qui ne pouvait que nous avantager face à l’hybride. Surion voulait-il sérieusement me le voir affronter tout seul ? Nous allions pouvoir réaliser un véritable travail d’équipe bien viril. Que du mâle, pas de filles. C’est un peu le constat de ces dernières semaines dans les couloirs d’ailleurs, une nana pour cinq mec, à croire que, mutantes ou non, elles ont vraiment un gène de la douceur plus marqué que nous.
Mais il était temps de passer à des choses plus sérieuses. Titan se tenait toujours en garde et je lançai un rapide regard à mes deux coéquipiers et fit écho à sa dernière déclaration dans un sourire presque moqueur :

- Incapables de te blesser dis-tu ? C’est bien dommage, parce que contrairement à ce que tu as l’air de penser, il semble qu’il s’agisse de notre intention première. Sérieusement… tu es venu pour quoi, nous faire des câlins ?

Je n’ai pas la moindre idée de ce que Surion peut bien attendre de moi donc, j’improvise en testant ses réactions avant de lancer les hostilités, parce qu’il n’y a jamais de loyauté dans un vrai combat, et puis, au pire, je dirais que c’est pour le côté spectacle, ambiance, les catcheurs le font bien.
En parlant de notre cher entraîneur, il reste un point important à éclaircir :

- Concernant les armes, on dispose de quoi au juste ? Du contondant, du tranchant, les deux ?

Parce l'interdiction des armes à feu nous laissait devant un choix encore relativement vaste de choses potentiellement dangereuses.

_________________

Scipion : Je puis nier une chose sans me croire obligé de la salir ou de retirer aux autres le droit d'y croire.
Caligula : Mais c'est de la modestie, cela, de la vraie modestie ! Oh ! cher Scipion, que je suis content pour toi. Et envieux, tu sais... Car c'est le seul sentiment que je n'éprouverai peut-être jamais. [Caligula, Camus]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Ven 9 Aoû - 16:17

Le sourcil droit de Greg se leva d'une interrogative stupeur lorsqu'il compris que Cymrod et lui allait devoir s'attaquer à Titan sans avoir la possibilité d'user des leurs facultés spéciales. Greg resta un moment impassible avant de tourner son regard un instant vers le géant. Géant. Un terme bien à propos. Le confrère devait mesurer au moins un bon mètre de plus que lui et avoir une épaisseur comme trois, voir quatre fois la sienne. Certes, Greg n'était un gringalet, une « crevette » comme dirait son grand-père, mais sa force et sa corpulence n'excédait pas celle d'un homme pratiquant une activité physique régulière depuis des années, sans ses dons.

Greg se demandait soudainement pour qui était vraiment destiné cet entraînement. Au vu de sa carrure et de la nature spéciale de sa mutation, Titan allait certainement avoir plus de difficulté qu'eux à maîtriser ses pouvoirs.

La colère et la frustration. Des sentiments que Greg avait ressentit à maintes reprises et qui, d'une manière ou d'une autre, avaient une influence certaine sur ses pouvoirs et la manière dont il pouvait les utiliser. Mais Greg n'en était plus au stade de se laisser dominer et de succomber aveuglement par de tels sentiments. Ses pouvoirs s'en trouvait peut être légèrement décuplés lorsqu'il se trouvait dans ses états, il pouvait agir plus rapidement et manier ses dons avec une grande aisance, mais ce qu'il retenait surtout, c'est le profond état d'épuisement qu'il pouvait éprouver une fois la tension dissipée. Agir avec plus de rapidité et de force revenait au même pour le corps, il épuisait la même énergie mais en un temps, lui aussi, beaucoup plus rapide. Greg préférait agir avec méthode, ce qui, il l'admettait volontiers, n'était toujours évident à faire.

Un petit sourire s'esquissa sur le visage de Greg lorsque Titan s'adressa à eux, leur conseillant, dans une intention amicale, de ne pas faire dans la dentelle avec lui, sachant qu'il ne craindrait pas les coups. Greg partageait son point de vue.

C'est alors que les portes de la salle s'ouvrirent pour laisser entrer un nouveau venu pour l’entraînement, vu sa tenue. Il était jeune, un peu plus jeune que lui, mais il portait déjà une belle chevelure argenté. De réputation, Greg ne connaissait qu'une seule personne à la Confrérie qui arborait une telle apparence. Le dit « Vif Argent ». Un mutant dont on dit que personne ne peut le voir tant il se déplace rapidement.

Greg venait de constater que des trois assaillants de Titan, il était certainement le plus âgé. Serais-ce un fait de nature à lui donner de l'ascendance sur les deux autres et par conséquent, le désignant naturellement comme le « chef » de leur équipe ? Une idée que Greg écarta aussitôt, tant il ne se sentait pas d'assumer une telle tâche.

Comment le pourrait-il ? Lui même n'avait encore aucune idée de comment envisager l'assaut contre Titan... Il dit à Cymrod.


 « Je veux pas te vexer, mais même si on en a envi, je vois mal ce que l'on pourrait lui faire à nous trois, même avec des armes ! »

Revenir en haut Aller en bas
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Ven 9 Aoû - 22:14

Décidément, un autre retardataire, finalement, ils ne seront pas trop de trois pour venir à bout de cette montagne de muscles. Mais cette fois-ci c'était pas n'importe qui venait de passer les portes de la salle d'entrainement, bien sur je ne dis pas que les trois autres étaient n'importe qui, mais là, c'était quand même le fils de Magneto en personne. Mais au début, Surion fût surpris de voir Quicksilver ici, il pensait tout d'abord qu'il venait pour superviser l'entrainement, ou quelque chose du genre, mais non, il vînt se mettre à côté des autres sans un mot, juste un mouvement de tête en direction de ses confrères et un autre pour Surion en signe d'excuses. Peter était quelque peu honoré de voir un confrériste affirmé participer à l'un de ses entrainements. Surtout que les entrainements étaient surtout fait pour les nouveaux confréristes.
Enfin bref, Surion lui rendit son signe de tête, mais bon, même si il est plus gradé, il a accepté de faire partit de l'entrainement, il sera donc mis au même niveau que les trois autres confréristes. Peter s'adressa donc à lui.


-Pareil pour toi, les autres t'expliqueront les quelques règles à respecter pour cet entrainement.

Ensuite, Peter se tourna vers les autres. Titan était près, près à en découdre, pour lui pas de problèmes. C'était pas le cas de Greg et Cymrod, un peu moins chaud pour se mesurer au mastodonte. C'est vrai que Surion n'avait pas précisé le choix des armes blanches, car Surion avait fait ses petites recherches sur les "élèves" potentiels qu'il aurait, et de ce qu'il se souvenait, Titan avait certaines limites de résistances, même aux armes blanches, Surion répondit alors.

-Alors ! Bonne question, car il me semble que Titan ne puisse pas résistait aux lames, au delà du couteau, si je me trompe pas. Par contre je pense que tout ce qui est bâton, massue, et en fait un peu tout ce qu'il y a ici à part armes à feu et épées, sont autorisés.

En tout cas, avec sa précédente réplique, Cymrod ne montrait pas trop de peur. Au tour de Greg maintenant d'être éclairci.

-Et c'est là l'un des buts de l'entrainement Greg, il va falloir se creuser les méninges, se concerter entre vous trois, et trouver un point faible, et même si ce mastodonte à l'air imbattable, et même sans pouvoir, il a des points faibles.

A priori, Surion a répondu à tous les problèmes visibles, maintenant place à l'action.

-Je répète les consignes, pas de pouvoirs, armes contondantes mais pas tranchantes, autorisées, Titan: t'es un punching ball, donc soit souple au début, contrôle ta force, si tu vois que tu perds l'avantage augmente un peu. Greg, Cymrod et Quicksilver: travaillez ensemble !
Maintenant choisissez vos armes et c'est partit... Ah oui et évitez de tout casser !


Les trois confréristes n'étaient pas forcément chaud, ni sur d'eux, mais ils peuvent y arriver, et ils peuvent ne pas trop se prendre de coups, et pour ce dernier détails, et bah ils ont intérêt à être rapide et même Quicksilver devra être rapide sans ses pouvoirs, challenge !

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Mar 13 Aoû - 16:07

Je secoua la tête négativement lorsque Cymrod tenta de me provoquer. Je n'étais pas du genre à foncer dans le tas sans réfléchir malgré mon apparence de lourdeau.

"Si je parviens déjà à ne pas vous briser en deux par un coup mal placé, je serais bien content."

lui dis je tandis que Surion expliquait de nouveau les règles à Vif Argent. Ma peau avait beau être resistante, elle avait en effet des points faible et toute lame plus longue que trente centimètres pouvait la percer. Néanmoins j'avais du mal à saisir où voulait en venir Surion, si je n'étais pas en danger réel, quel étais l'intérêt pour moi de me défendre ? Surtout si c'était pour risquer de blesser, voir tuer un confrère. J'abaissa ma garde et repris mon air pataud.

"C'est exact Surion, ma peau a des points faibles. Alors écoutez moi, Cymrod, Greg, et Vif Argent ! Je ne ressent pas la douleur à cause de ma peau épaisse, à moins que vous parveniez à la percer. Si vous vous limitez aux armes contondantes et armes tranchantes de moins de trente centimètres, vous ne devriez pas pouvoir me blesser sérieusement. Et je pense que c'est là que l'entraînement va être intressant pour vous. Un jour vous serz peut être confronté à un être apparemment invulnérable. C'est là que votre prise d'initative et votre esprit d'équipe pourra vous sauver la peau. Par contre je vois mal ce que moi je viens faire ici à part servir de punching ball. Je n'ai rien contre, remarquez, si vous pouvez évoluer en m'affrontant, qu'il en soit ainsi. Mais le jour où je me verrais priver de mes pouvoirs, je serais sans défense. Sans mauvais jeu de mots"

J'espérais sincérement avoir été clair sur mes motivations. Je ne souhaitais pas que l'on pense que je sois déloyal, mais sans mes dons, à quoi pourrais je servir à la Confrérie ? Je ne savais me battre qu'en utilisant ma masse et ma puissance démesurée. J'étais venu à cet entraînement dans l'espoir d'apprendre à me battre sans compter sur cette force. Il fallait que je laisse à Surion une chance d'entraîner les autres confrères présents. Je m'étais aprsè tout engagé dans la confrérie pour accomplir une vengeance et malgré ma rencontre avec deux X mens : Karma et Morph, je gardais cette vengeance en tête et dans le coeur. Il fallait que je balaie mes intérêts personnels pour faire partie d'un plan plus grand qui me dépassait. Et c'est avec cette ferveur renouvelée que je me remis dans une position inadaptée à ma taille.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Mar 20 Aoû - 8:50

(Hrp: Pardon du retard, je n'avais pas accès au net ces derniers jours.)

Son entrée n’avait pas été des plus discrètes mais Surion passa vite outre de son retard. Quicksilver dévisagea ses deux coéquipiers, le dénommé Greg était visiblement le plus âgé alors que le second semblait davantage se rapprocher de l’adolescence. Pietro leva les yeux vers Surion  puis leur adversaire en fronçant les sourcils un cours instant. Creuser sa cervelle et bosser en équipe, c’est un peu à ce genre de choses dont il s’attendait, mais le Mastodonte beaucoup moins. Soit… Il est vrai que c’était un fait tout aussi  imprévisible qu’inattendu de voir le mutant à hypervitesse  ici, mais l’idée lui semblait appropriée, je le réitère. Quicksilver avait, par le passé, bien entendu comme tous confrériste, participé à de nombreux entrainements, mais ils servaient davantage à la maîtrise des pouvoirs.  

Rien de cela ici puisque la question des armes se posa vite, pas de machettes ou autres mitrailleuses bien entendu. Pietro esquissa un sourire en coin lorsque Surion ajouta qu’ils ne devaient détruire la salle , chose assez probable vu le scénario … Si cela n’aurait pas été une « simulation » mais un véritable affrontement, il n’aurait donné que bien peu d’instant avant que les murs ne se brisent, tout comme leurs os hem…

Le mutant n’était pas des plus célèbres pour sa patience (et c’est un euphémisme !)  et encore moins pour une aisance dans la répartition des tâches ou du travail en communauté si bien qu’une telle situation était un remède assez approprié. Si son appellation de Quicksilver était connue ici, il brillait bien moins en terme de camaraderie... Alors autant agir différemment lors de cet entrainement, ce n’était pas si compliqué que ça après tout non ? Mais n’extrapolons pas tout de même. Vif-Argent avait prit une claque monumentale, vraiment, en rencontrant une nouvelle recrue, sa récente entrevue avec Morgana…Vivre pleinement, rire, se faire des amis, s’amuser était le centre des occupations de la jeune fille, du moins à ce qu’elle laissait paraître… Bon… Ce n’était pas non plus à un gros aigri à la vingtaine mais tout de même… Lorsqu’il était lui-même simplement apprenti, Pietro était déjà bien loin de tels objectifs… Sans nul doute avait-il un problème dans la caboche… Ou pas.

Revenir à la confrérie après un laps de temps d’absence ne fut donc pas chose aisée, une claque monumentale comme je le disais.  Le nombre de nouveaux visages était saisissant, il était assez dur de retrouver des têtes connues, des membres partis, qui ont changé de camps, d’autres morts ou en interminables missions, toutes les hypothèses lui semblaient plausibles. Peu importe… Les choses étaient en train de changer immanquablement et ce avec Exodus. Etrange revirement de situation…

En parlant de cela, l’hybride baissa sa garde un instant, expliquant  la nécessité de conserver ses pouvoirs. Quicksilver le dévisagea une seconde fois, impressionné par sa stature gargantuesque.  Quel avait pu être la vie de ce pauvre bougre jusqu’à ce jour ? Etait-il né ainsi ou sa mutation c’était progressivement développée, transformant son physique à jamais ? Son intarissable curiosité était piquée mais il se garda bien de le questionner un jour, ici ce que l’on était avant, à vrai dire, on s’en bat les flancs, tout le monde reste certes poursuivit par son passé cependant à la Confrérie on en fait table rase, du moins en apparence. Vengeance, colère, perte, rancune peu importe les motivations cela ne regardait personne. Il n’y avait pourtant pas de haine brûlante qui émanait de l’hybride, du moins en cet instant, en plein combat ça devait être tout autre chose. Rassurant…

Pourtant, il acceptait sa condition de punching-ball naturellement, même si cela restait une position assez humiliante… De bête sauvage. Il ne semblait pourtant pas s’en offusquer et se montrait assez altruiste, louant le travail d’équipe et espérant aider ses camarades, c'est-à-dire eux. C’était peu dire qu’il n’avait pas du tout un mauvais fond, loin de l’image sanguinaire que laissait présager son apparence au premier abord. Tout de même, alors qu’il parlait de la faiblesse de sa peau à un certain degré il était évidant qu’un tout autre point faible se posait vu sa masse, ouais  leur vis-à-vis devait manquer singulièrement de souplesse, souplesse et agilité étant la spécialité de Pietro, et ce même sans ses pouvoirs. Il serait peut-être surprit, certes, mais il en doutait fort. Il s’adressa à Greg et


-Niveau soucis de notre ami géant, surement l’endurance, donc des frappes courtes, mais rapides, et à foison. J’imagine bien que l’avantage du nombre est une maigre consolation face à ce tas de muscles, mais en vélocité…

Enfin pour ma part c’est comme ça que je procèderais, c’est plus que suicidaire de foncer dessus.

Après ‘chai pas, dites-moi vos idées  aussi,
ajouta t-il avec un sourire.

Pas qu’il voulait partir au combat tel un soldat fleur au fusil, mais il considéra les armes, avec une préférence pour les tranchantes dans la limite de ce qui étais autorisé bien entendu. Pietro eut la vision un peu crétine de s’imaginer frapper l’hybride gourdin à la main dans l’espoir de l’assommer… Affligeant. Mais Titan avait cependant raison, il ne serait pas rare de croiser au combat, au cours d’une mission ou autre un homme ou une créature tellement imposante que le battre semblerait tout bonnement improbable, quelqu’un à la carrure écrasante comme l’hybride ou bien un mutant à la maîtrise de pouvoir bien supérieures à soi-même, et là, outre l’avantage du nombre, prendre les jambes à son cou ou avoir les côtes brisées, il n’y aura pas trente-six solutions… Pourtant, tout le monde a des points faibles et l’invulnérabilité est parfois seulement affaire d’apparence. Pietro se demandait bien, par ailleurs quels étaient les pouvoirs des deux nouveaux mutants, alors que sur certains, comme Titan cela se devinait aisément, pour le reste c’était souvent le flou intersidéral jusqu’à l’occasion de combattre côte à côte ou de s’affronter.  

Malgré tout, il n’était tout de même pas des plus rassurés face à Titan qui en claquement de doigts ou presque pourrait aisément les transformer en une bouillie informe, si bien qu’il ne put s’empêcher de penser au genre de carnage plus ou moins quotidien si l’hybride se trouverait dans le camp adverse… God sick… Il ne fallait pas se leurrer, il y avait tout de même d’excellents mutants à l’institut de Xavier et ici .Ils leurs arrivaient bien trop souvent de collectionner les échecs.  Enfin, Surion n’était pas non plus un individu stupide et ce qui ressemblait à une cordiale invitation dans la tombe était également un scénario afin de se dépasser.
Revenir en haut Aller en bas
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Mar 20 Aoû - 12:25

Bien sûr que la question des armes a son importance. Même si je me doute que les coups tranchants ne seront probablement pas acceptés, j’ai besoin de connaître précisément l’étendue des possibilités. Toujours. On ne sait jamais, chaque faille est bonne à explorer. Plus sceptique, Greg me fait remarquer que, sans pouvoirs, armes ou non, nous serons dépassés. Je lui lance un regard en biais. C’est quoi ce confrériste en carton ? Ce n’est peut-être qu’un entraînement, mais il faut penser en terme d’urgences non ? Le but de l’exercice est aussi là. Si en pleine mission, devant un obstacle deux fois plus grand, ton coéquipier te sort « non mais laisse tomber, de toute façon, on va tous crever » , il est clair qu’on sera six pieds sous terre avant d’avoir pu tenter la moindre riposte.
Je hausse les épaules et lui dit d’un air presque désolé :

- Sûr qu’avec un discours de perdant, on n’arrive jamais à rien.


Nous serons réduits au rang d’êtres humains, certes, mais à trois cerveaux contre un. Elle est là, la différence, si du moins, celui de mes partenaires accepte de fonctionner. Vif Argent n’a pas l’air très chaud, il serait bien capable de s’éclipser en un quart de seconde et prétendre une erreur de salle. Je suis sûr que ce serait bien son genre ! C’est le genre a trop aimer son pouvoir pour l’abandonner un instant, je ne suis même pas certain qu’il soit capable de le limiter à force de l’utiliser naturellement. Je partage ce problème d’ailleurs. A force, je crée des choses sans même y prêter attention, sous la pulsion d’une pensée, parce que j’en ai besoin à ce moment là. Pareil pour la fusion, si je suis essoufflé, si je manque de force, elle se fait souvent un peu malgré moi. Alors, je ne sais pas encore très bien comment je vais réussir à réfléchir, garder des réflexes rapides, tout en retenant mon pouvoir. J’sais pas, vous avez déjà essayé d’oublier l’existence de votre main droite toute une journée ? Le défi a l’air tout aussi balèze à relever. Mais pas impossible à condition d’élaborer une stratégie très organisée.

Greg prétend qu’on ne peut rien faire avec des armes, et bien entendu, je ne suis pas d’accord. Avec une lame, par exemple, on peut tuer. Titan n’est pas un monstre couvert de métal, il est fait de chair, donc, de points faibles très précisément répartis malgré la résistance de sa peau. Evidemment, Peter m’arrête de suite dans mon délire psychopathiques, il n’est pas question de prendre le risque de blesser grièvement notre camarade, comme celui-ci n’est pas censé nous exploser la colonne en deux. ça semble logique. Et puis, si ça dérappe, je pense que personne ne sera assez bête pour se laisser gentiment massacrer sans débrider sa mutation.
Enfin, on s’en sortira avec des bâtons, s’il le faut. Une bonne batte en métal, ça reste toujours plus douloureux à se recevoir dans la tête qu’un poing, donc, ça donne forcément un avantage de base. Pour ce qui était de déconcentrer le mastodonte, j’avais un peu échoué, ce type avait l’air vraiment trop blasé, dommage, faudra tenter autre chose… Enfin, j’aurais pu continuer sur la voie du verbe et faire pire, mais j’aurais fini disqualifié pour incitation à la haine, manque de fair-play etc. Et c’est vrai que je ne suis pas très fair-play, si je me bats, c’est toujours pour gagner. Là aussi, je vais devoir apprendre à me calmer.
Le pauvre Titan fit remarquer qu’il ne voyait pas trop en quoi l’entrainement lui rendait service. Pas faux. Il allait un peu s’ennuyer, comme un champion de boxe attaqué par des gamins de trois ans. J’aimerais dire quelque chose mais je me retiens, c’est à Surion de répondre, pas à moi, même si j’ai une vague idée de ce qu’il pourra lui dire. On m’a souvent demandé de me la fermer, surtout en classe, quand j’anticipe sur les réponses des profs, ça les énerve prodigieusement. Et, comme, je ne suis pas tout à fait désespéré, j’ai fini par retenir la leçon. Je me la boucle et m’intéresse aux armes. Il y a de quoi faire, frapper, étrangler, faut voir. Vif Argent suggère finalement la vitesse. J’acquiesce. ça semble évident. Je lui fais signe d’approcher, ainsi qu’à Greg, pour poursuivre à voix basse :

- Bon… Une arme a toujours une puissance de frappe plus forte que nos dix doigts. On ne pourra pas faire très mal à notre pote l’éléphant, mais on peut, au moins le ralentir et le déstabiliser. Dans un contexte réel, si on ne peut pas neutraliser totalement, on doit surtout bloquer la progression de l’ennemi. Faut penser à tout ce qui reste sans doute fragile, donc, les articulations, la gorge, les yeux, le nez et les oreilles…

Ne l’oublions pas, il est à moitié éléphant, ce qui lui donne une double voir triple vulnérabilité au nez et aux oreilles, vu comme ils sont exposés.
Je laisse donc les autres aviser. S’ils ne veulent rien prendre, libre à eux ! Pour ma part, je veux bien tenter les bâtons d’acier. Faudrait que j’apprenne à maîtriser correctement les armes de combat au corps à corps, c’est vrai que ça peut être particulièrement utile.

_________________

Scipion : Je puis nier une chose sans me croire obligé de la salir ou de retirer aux autres le droit d'y croire.
Caligula : Mais c'est de la modestie, cela, de la vraie modestie ! Oh ! cher Scipion, que je suis content pour toi. Et envieux, tu sais... Car c'est le seul sentiment que je n'éprouverai peut-être jamais. [Caligula, Camus]


Dernière édition par Yitzhak Anavim le Dim 15 Sep - 20:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Jeu 22 Aoû - 11:34

Un petit sourire s'afficha sur la mine amusée de Greg, lorsque Cymrod fit allusion à son discours de perdant... Greg n'avait rien d'un perdant, il faisait seulement preuve de pondération et de réflexion, il était loin de foncer tête baisser, contrairement à tous ces jeunes confréristes plein de fougue et d'empressement. Peut être avait-il tord, mais il en était ainsi.

La faute en est certainement au schéma de pensée qui, utilisé et répété inlassablement aux cours de ses années d'études, semblait l'avoir conditionné. Calculer la vitesse de rotation d'un astre en prenant en compte sa masse et la force gravitationnelle de l'étoile autour de laquelle elle opère, impose de ne pas se précipiter et de réfléchir.

Le jeune confrériste avait envi d'en découdre, après tout, ils étaient dans cette pièce pour ça. C'est pourquoi Greg s'abstint de lui répondre. Tous trois allaient devoir travailler de concert afin de « vaincre » leur adversaire. Jettant un œil furtif sur les armes qui se trouvaient disposées non loin de là, Greg fit un rapide inventaire de ce qui pouvait l'intéresser. Il remarque la présence d'un nunchaku, une arme redoutable pour l'adversaire autant que pour son utilisateur s'il ne savait pas s'en servir. Bien que tenté, Greg abandonna vite l'idée. Son attention se jeta alors sur une barre de métal probablement aussi grande que lui.

C'est alors que tous se rassemblèrent pour élaborer le plan d'action. Malgré sa fougue, Greg admettait qu'il partageait les propos de Cymrod concernant les points sensibles qui pouvaient être exploités. Greg avait déjà eu dans l'idée de s'attaquer au nez de Titan, un endroit qui, peu importe l'espèce, présentait toujours un point sensible. Il s'adressa à Cymrod.


 « Tu as raison, la crevette, mais si on veut avoir une chance contre lui, il faut l'empêcher de se déplacer. Car même s'en aucuns pouvoirs, j'aimerai pas me prendre un bonhomme de sa carrure de front. S'il arrive à prendre de l'élan, on sera mal. »

Greg jeta une nouvelle fois un regard sur l'endroit où les armes étaient entreposées. Il reporta son regard sur la nunchaku. L'arme pouvait être jetée avec suffisamment de précision dans les jambes de Titan, alors en mouvement, pour le faire tomber.

 « Qu'est ce que vous en pensez ? »
Revenir en haut Aller en bas
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Jeu 22 Aoû - 17:40

L'entrainement se mettait en place, doucement mais surement, car ils avaient tous de nombreuses questions. Mais on sentait la motivation dans le leur regard, la peur aussi, la peur de se aplatir comme une crêpe par notre ami le mastodonte, mais heureusement qu'ils ont peur, sans cette peur, ils se feraient battre dès la première seconde, sans la peur ils auraient trop confiance en eux, et attaqueraient sans réfléchir et c'est la défaite assurée.

Le titan était en place, prêt à se défendre et à recevoir les coups. Ses points faibles étaient pas protégés, les genoux, c'est par là que Surion commencerait si il était eux, mais après tout c'est à eux de voir. Et c'est justement ce qu'ils étaient en train de faire, et c'est que Surion voulait voir, voir plusieurs confréristes se réunirent et joindre leur force pour combattre un adversaire largement plus fort qu'eux. C'est bien pour ça que Surion ne voulait pas qu'ils utilisent leur pouvoir, pour qu'ils se sentent plus faible que leur adversaire, et que même dans cette situation, ils parviennent à se défendre, voir même à gagner. Car même avec leur pouvoir, ils affronteront des plus forts qu'eux, et là ils sauront comment se comporter.

Greg, Cymrod et Quicksilver se concertaient, Surion resta à l'écart, il voulait les laisser se débrouiller seuls, il resta dont près du Titan et réfléchis à ce que le mastodonte venait de dire.
Il semblait se sous estimer, comme si sans ses pouvoirs et sa grosse masse il n'était rien, mais il se trompe, Surion essaya alors de le rassurer
.

-Ne crois pas que sans pouvoir tu n'es rien Richard, même si je ne peux pas te le démontrer maintenant car j'ai rien pour faire en sorte que tu n'ai pas utiliser tes pouvoirs, tu verras que quand ça t'arrivera tu sauras quoi faire, même si tes pouvoirs sont neutralisés, tu pourras te défendre, tu as à mon avis de nombreux talents cachés en dessous de cette carapace, bien plus que la force, mais tu ne les ressorts pas, car tu te dis que ta force et ta résistance te suffisent, mais tu sauras les découvrir par toi même, au fur et à mesure que le temps passe.

Surion se sentait presque comme maitre Yoda, mais sans l'inversement des mots. Peter poursuivit en lui rappelant les règles.

-On en reparlera si tu le souhaite... mais revenons à l'entrainement. N'oublies pas de surveiller ta force, commence le moins fort possible au début, et monte petit à petit. Montes pas trop non plus. Entraine ta rapidité et tes réflexes, car eux seront très rapide... Ou au pire n'essaie pas de les frapper mais de les attraper, si tu penses qu'il y a moins de risques de les blesser comme ça.
Eux seront plus rapide que toi au début, même sans leur pouvoir, mais toi au bout d'un moment, tu arriveras à être plus rapide qu'eux si tu t'entraines suffisamment.
Donc tu vois qu'en fin de compte cet entrainement te seras bénéfique à toi aussi.


Peter se décala du Titan, et se positionna à bonne distance, afin de ne pas être pris pour cible. Il attendit que les autres aient fini de confectionner leur plan. Surion interviendra sûrement pendant le combat, pour régler certains problèmes ou détails techniques si il y en a, mais au début, laissons les faire.

-C'est quand vous voulez !

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Ven 23 Aoû - 8:57

Les paroles de Surion me rassuraient un peu. Ainsi il croyait que je pourrais me tirer d'une situation sans mes dons. Personnellement je demandais à voir, mais je demeura silencieux. J'avais maintenant un autre problème, il me fallait maîtriser ma force pour la faire monter progressivement, mais comment faire lorsque ma peau était si épaisse qu'elle me privait des sensations inférieure à ma force ? Bon après tout c'était à moi de me débrouiller pour ne pas écraser mes confères, je ne pouvais pas toujours compter sur des conseils avisés.

Je leur laissa le temps de choisir leurs armes respectives tout en observant la pièce pour voir quels pourraient être les positions les plus facilement défendables, mais il n'y avait pas de mobilier dans la pièce et la lumière était diffusée par un néon incrusté dans le plafond. Si jamais je me trouvais en mauvaise posture, il serait toujours intéressant d'éclater cette source de lumière. Une fois que mes camarades eurent choisi leurs arme, je commença à reculer doucement, mon regard passant de l'un à l'autre de manière aléatoire. J'avais déjà combattu contre plusieurs adversaires et je savais qu'il ne fallait pas fixer un adversaire, mais les tenir tous en vue. Les consignes de Surion était claires et en accord avevc mes conviction : il n'était pas question ici d'abimer qui que ce soit. Je conservait ma garde haute tel un boxeur attendant un crochet du droit en tournant sur moi même tandis qu'ils se séparaient pour mieux me contourner. En situation de combat ordinaire j'aurais foncé sur l'un d'entre eux pour me créer une ouverture, mais je ne pouvais pas me permettre une telle manoeuvre.

Il fallait pourtant que j'agisse avant d'être encerclé. Je souffla un bref instant tandis que mon bras droit se détendit brusquement vers Cymrod. Trop court, il avait certainement calculer mon allonge et restait hors de ma portée.
Revenir en haut Aller en bas
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Dim 15 Sep - 22:29

[Toutes mes excuses pour l'attente. Je me remets doucement en jeu !]

Apparemment, Greg n’a pas trop aimé se faire taxer de looser. Tout en m’approuvant, il y répond l’air de rien avec un très condescendant « la crevette ». Je tique un peu. Faut pas jouer à ça avec moi, ça peut vite devenir infernal. Je ne suis pas du genre à me lasser facilement dans l’art d’être exaspérant. Tient-il à voir ? Il semble très posé, trop calme, à vrai dire, pour que la façade soit réellement solide. Mais nous sommes partenaires aujourd’hui. Si je veux expérimenter de nouvelles manières d’être insupportable, ce sera pour plus tard. Je dois rester cool, un gamin un peu surexcité par son premier entraînement, rien de très méchant. S’adapter aux autres est aussi tout un exercice en soi. A l’avouer, j’ai même un peu peur de faire éclater ma couverture, d’avoir un geste malheureux que je pourrais regretter en essayant de contrer Titan. Surion a bien raison de nous inciter à bosser en équipe. Mon style, c’est plutôt de réfléchir en solo et en croisant les doigts pour que mes éventuels coéquipiers comprennent d’instinct mon plan lorsque je l’applique. Du coup, ça marche plus ou moins bien. Dans ma tête, les idées sont bonnes et, en pleine action, tout devient très bancal. On finit par s’en sortir, évidemment, sinon je ne serais pas là pour en parler, mais pas sans avoir croisé la mort à plusieurs reprises. Dans le fond, je sais que je provoque un peu toutes ces difficultés. Je laisse des éléments importants de côté, je tire des conclusions parfois trop globales. On pourrait me reprocher de ne pas avoir une pensée assez structurée. Cependant, ce serait totalement faux. C’est pas le raisonnement qui est mauvais, mon esprit n’est juste pas bon. Je crois que le besoin de me mettre en danger est une chose assez maladive chez moi.

Clairement, point sensible ou non, on ne peut pas l’attaquer de front. Je ne peux qu’approuver Greg là-dessus. Vif Argent n’ajoute rien de plus, je me demande s’il compte toujours participer… Enfin, on pourra toujours faire de notre mieux à deux. Titan a visiblement l’air décidé à rester sur sa position. Sa garde est levée, il est presque intouchable. Mon regard suit celui de mon coéquipier. Des nunchakus ? Hm… Pourquoi pas. Le souci c’est qu’il faut savoir lancer ces trucs convenablement pour avoir un résultat et je ne sais pas pour lui, mais je n’ai pas encore le moindre point de compétence dans ce domaine. Je sens déjà le grand moment de solitude avec la chaîne qui par n’importe où pour frôler les jambes de la bête et s’écraser un mètre plus loin. On va peut-être éviter les tests incertains du genre sur le terrain. Si notre adversaire comprend l’intention derrière le geste manqué, il se protègerait et il n’y aura plus aucun moyen de le surprendre.
Je resserre mes mains autour des bâtons. Ils sont assez souples, pas tellement du genre matraque. Je suppose que ça doit aussi s’utiliser dans les arts martiaux, un genre de tonfa sans poignée, mais le nom ne me revient pas. Tout ce que je sais grâce à ma culture inutile en films de kung fu, c’est que ça se lance. Un bon coup dans la tête, et le sabre qui arrive par derrière. Je pourrais envisager de toucher directement un œil, une oreille, mais Titan parerait sans problème. Restons aux jambes.

- Bon… J’essaye de créer une ouverture, tu gères la suite.

Et je m’approche du mastodonte en gardant un pas souple, élastique. Il reste attentif, même si l’obligation qu’il a de surveiller deux personnes à la fois l’oblige à se détourner régulièrement son regard. Chacun doit rester d’un côté bien opposé pour qu’il ne sache plus où donner de la tête. Mes yeux ciblent son nez, ses oreilles. Je lui laisse croire que je cherche désespérément un moyen de l’approcher, de viser en haut. J’esquive un poing de justesse. Il continue de protéger son visage, c’est parfait. Avec tous les efforts du monde, je parviens à ne pas activer un mode viseur dans mes pupilles. J’en ai tellement l’habitude que c’est plutôt déstabilisant. Aucune aide pour viser cette fois, je suis censé y arriver seul et, profitant d’un regard plus appuyé vers Greg, je tente une approche un peu plus osée que les autres et envoie le bâton de toutes mes forces en plein dans le genou avant de faire un saut rapide sur le côté pour éviter un coup.

_________________

Scipion : Je puis nier une chose sans me croire obligé de la salir ou de retirer aux autres le droit d'y croire.
Caligula : Mais c'est de la modestie, cela, de la vraie modestie ! Oh ! cher Scipion, que je suis content pour toi. Et envieux, tu sais... Car c'est le seul sentiment que je n'éprouverai peut-être jamais. [Caligula, Camus]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Sam 28 Sep - 14:17

Spoiler:
 

Surion s'éloigna alors du combat pour s'asseoir sur un siège un une vingtaine de mètre du combat. Les trois attaquants, après un bref instant de concertation commencèrent l'attaque du mastodonte.
Il faut vraiment qu'ils utilisent la cohésion de groupe, qu'ils combattent ensemble, sans ça ils se feront écraser en quelques secondes. Mais certains du groupe pourraient s'avérer être trop arrogant et tenter une approche seul, ou encore vouloir montrer qui est le plus fort.

C'est justement cela que Surion observe, qu'ils combattent bien ensemble, et aussi, bien évidemment, il interviendra pendant le combat ou à la fin, pour éviter de casser le rythme, pour montrer ce qu'ils pourraient faire, et ce qu'il ne faut pas faire. On verra bien pendant le combat pour cela.

Le titan tente un coup de poing en direction de Cymrod, un peu court, et un peu inutile. Il faut qu'il garde ses forces, ne pas attaquer dans le vide, faire des attaques seulement quand il est quasiment sur de toucher sa cible.
Les trois assaillants maintenant. Ils se séparèrent afin que le titan ne puisse pas les neutraliser d'un seul coup. Bonne stratégie, classique, mais bonne. Même si Surion aurait été vraiment déçu si ils avaient fais le contraire et qu'ils étaient allés à l'attaque tous les trois d'un coup sans réfléchir.

Ah une fenêtre d'action pour Cymrod, qui envoie son bâton sur un des genou du titan alors qu'il était distrait par Greg. Ce n'était pas forcément la bonne solution que d'envoyer tout de suite son arme. L'arme, il faut la garder le plus longtemps possible, c'est seulement quand il n'y a pas d'autres solutions qu'il faut l'envoyer. Petit erreur ? Peut être, mais si Cymrod se débrouille bien, il peut la réparer.

Le début du combat commence plutôt bien, ils sont motivés, et non pas peur d'y aller, quelques erreurs des deux côtés, mais ils devront se ressaisir, sinon l'un des deux camps va perdre très rapidement.
Surion reste très attentif au moindre détail, il doit pouvoir, à la fin de l'entrainement, leur expliquer ce qu'il ne va pas, et ce qu'ils doivent changer.
N'est-ce pas là le rôle d'un coach ?

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Jeu 3 Oct - 9:25

L'entraînement commence à ressembler à un ballet où chacun essai de repérer les faiblesses de l'autre. Déjà Cymrod jette ses bâtons au travers de mes jambes, espérant peut être me faire tomber. Par réflexe, je baisse ma garde au dernier moment, mais trop tard les bâton ont atteint leur but. Je fléchis les genoux, encaissant le coup sans rien sentir. J'ai désormais un adversaire désarmé, je me tourne alors vers un des deux autres adversaire, ignorant totalement cet adversaire qui me semble ne pas présenter de danger.

Cette situation me rappelle les combats clandestins que je livre dans des entrepots abandonnés. La seule différence c'est que dans ce combat je dois faire attention à contrôler ma force. Je ne peux utiliser la méthode que j'utilise lors de ces combats en chargeant l'un de mes adversaire tête baissée pour m'en débarasser. Pendant un instant je ne sais plus où donner de la tête, déstabilisé par la situation et par la peur de tuer un confrère sans le faire exprés. C'est l'occasion rêvée pour mes agresseurs de tenter une attaque combinée. Profiteront ils des quelques instants de répis que je leur offre ? Mon regard se porte vers Surion et ma garde se baisse


"Je ne suis pas certain que cet entraînement soit équitable. Si j'attrape l'un d'entre eux, j'ai un peu peur de le casser en deux. Je suggère que je tente d'arrêter mes coups et que si l'un d'entre mes agresseurs voit mon poing en face de sa tête, il abandonne le combat."
Revenir en haut Aller en bas
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Mar 22 Oct - 20:01

Heu… Je crois que nous avons eu comme un problème de transmission, un genre d’interférence qui te coupe les connexions pile au mauvais moment. Il me semblait avoir été assez clair pourtant. J’attaque en premier, je détourne l’attention de l’ennemi, et, pendant ce temps, le coéquipier place le second coup. En toute logique, Titan devait offrir de meilleures prises sur son visage. De ce point de vue, je ne pense pas m’être trompé. Cependant, dans le feu de l’action, il est difficile d’affirmer quoique ce soit. Tout se passe au dixième de seconde prêt. C’était à l’autre d’assurer la suite. Mon seul souci après avoir balancé une de mes armes était de rester hors de portée.

J’ai entendu le bâton retomber sur le sol. Le mutant n’a pas gémi et, surtout, Greg n’a pas bougé d’un pouce. C’est une plaisanterie ? Allez, c’est pas cool mec, je me sens comme César Borgia le jour de sa mort, le type qui se lance comme un con contre une armée entière pendant que les autres restent en arrière. Que faisaient-ils d’ailleurs, ces autres ? Rien. Ils n’avaient pas bougés et semblaient toujours autant dépassés par l’énormité de la tâche. En gros, ils attendaient de voir ce que j’allais prendre avant de, peut-être, se lancer. Génial. Vous avais-je déjà signalé que je détestais le travail d’équipe ?

Evidemment, avec une petite barre dans une main, l’autre au pied de l’hybride, et un ennemi encore au meilleur de sa forme, j’avais l’air idiot. Surion ne disait pourtant rien et se contentait d’observer. Sans doute atterré par la situation, mon adversaire ne tenta pas la moindre réplique. Il relâcha sa garde et se tourna vers l’entraîneur pour partager à nouveau ses hésitations. Et il était optimiste. Il comptait Greg dans ses assaillants. En réalité, je sens que je suis juste bien parti pour me retrouver seul face à lui. Seul, sans pouvoirs, avec ma silhouette d’ado maigrichon. J’ai beau réfléchir à un truc mais, autant par la ruse que par la force, je n’ai aucune chance de le neutraliser en duel avec le terrain et le matériel dont on dispose ici.
Bien sûr, je peux encore essayer de le prendre en traître pendant qu’il s’exprime, mais ça ne marcherait pas très longtemps. L’exercice était prévu pour un minimum de 2 contre 1.
J’ai donc approuvé les mots de Titan.

- S’il faut vraiment en rester à cette idée de négation du pouvoir, je crois qu’il vaut mieux trouver autre chose en effet. J’ai pas l’impression que les autres soient motivés et, seul, sans une mise en scène particulière ou un terrain à exploiter, je ne vois pas comment il me serait possible de neutraliser mon adversaire…

En général, je n’aime pas reconnaître ce genre de choses mais, ici, le plan s’annonce vraiment trop bancal. Les pourcentages de réussir quelque chose sont tellement minimes que je ne vois pas très bien ce que je pourrais en tirer. Il nous faudrait un truc comme une salle des dangers pour qu’un 1 contre 1 soit jouable. Là, à part feinter ses attaques tout le long, je ne vois pas… Mais, ça reste un défit en soi si je ne dois pas utiliser mes pouvoirs, c’est sûr.

_________________

Scipion : Je puis nier une chose sans me croire obligé de la salir ou de retirer aux autres le droit d'y croire.
Caligula : Mais c'est de la modestie, cela, de la vraie modestie ! Oh ! cher Scipion, que je suis content pour toi. Et envieux, tu sais... Car c'est le seul sentiment que je n'éprouverai peut-être jamais. [Caligula, Camus]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Mer 23 Oct - 17:27

L'entrainement ne se passe pas super bien, Greg et Quicksilver n'ont pas l'air très en forme. Il faut que Surion intervienne pour relever un peu ce combat, et il faut aussi que les deux sortent du combat, ils ralentissent vraiment l'affrontement.

Le problème maintenant, c'est que Cymrod est désormais seul contre le Titan, c'est pour ça, que soit on arrête le combat, soit, il ne reste qu'une chose à faire, que Surion entre dans le jeu
.

-Bon ! Greg et Quick, vous sortez du combat, et vous allez vous entrainez dans le coin là bas.
Cymrod, toi tu vas continuer à affronter le Titan, mais pas tout seul, je vais t'aider, comme ça je serais directement au cœur de l'action, et on aura une chance de la battre.


Surion va choisir une arme aux râteliers, une barre de faire de 1m80 fera l'affaire. Il se plaça ensuite à côté de Cymrod.

-Prends toi une arme et on est repartit. Il prend Cymrod part l'épaule et lui fait tourner le dos au Titan. Choisis ton plan d'attaque !

Peter va pouvoir se défouler un peu, la carapace du titan pourra supporter les coups de bâton. Que le combat commence !

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Dim 2 Fév - 11:29

Je concentra mon attention sur Surion qui était maintenant mon seul adversaire armé. Je pivotais sur moi même pour lui faire toujours face, essayant de suivre ses conseils sur l'économie d'énergie. A chaque coup de bâton que je recevais, je baissais un peu ma garde instinctivement, même si je ne sentais pas les coups de bâton. Au bout d'un moment j'en eu assez de servir de punching ball. Je tenta alors d'attraper le baton et de le tirer vers moi pour approcher Surion de mon poing. Bien sûr je n'avais pas l'intention de le réduire en bouillie, mais simplement de lui montrer que je pouvais me défendre. Après tout c'était bien là le but de l'exercice.

Cependant à ce moment je sentit un picotement dans mon dos, et en tournant la tête je m'aperçu que mon second adversaire s'était saisi d'une arme et profitait que j'ai le dos tourné pour me harceler. Cela ne faisait pas bien mal mis ça m'empêchait de me concentrer sur un adversaire unique. Je ne savais pas trop combien de temps Surion avait prévu pour l'entraînement, mais je commençait à haleter, je n'était en effet pas habitué à retenir ma force et à faire durer les combats.
Revenir en haut Aller en bas
Yitzhak Anavim
Confrériste Delta
avatar

Messages : 152
Date d'inscription : 04/09/2012

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Jeu 6 Fév - 21:54

Exit les deux inutiles. Je ne sais pas pourquoi, mais quelque chose me dit que la confrérie aura des départs dans les prochaines semaines. Les premiers à se défiler sont les premiers à quitter la barque. Tant pis, on fera sans. L’entraînement de groupe vire au cours particulier. Je me retrouve à faire équipe avec Surion pour essayer de dégommer ce gros bêta d’hybride. Comme il me laisse opter pour de nouvelles armes, je m’équipe de deux matraques, de quoi frapper plus fort en misant sur le corps à corps. Il est temps d’en finir avec cet exercice à la limite de l’absurde. Mais avant, il faut trouver un autre plan d’attaque. A ce niveau, je suppose que notre seule chance est de miser sur la souplesse et la rapidité. On ne pourra pas terrasser un mutant de cette puissance… Cependant, il faut relativiser. Aussi fort qu’il soit, ce n’est jamais qu’un gros éléphant, une créature puissante lorsqu’elle charge, mais vulnérable sur les courtes distances, et rapidement encombrée par sa masse. En croisant le regard de Surion, il me semble que le message est clair. Il faut faire une attaque coordonnée.

- Je dirais, chercher à le tourmenter plutôt qu’à le blesser, ménager son énergie en le forçant à s’épuiser tout seul, ai-je soufflé avant de me mettre en position.

Ça aurait plus ou moins été l’idée de base si Greg m’avait suivi. Mais j’étais parti sur un truc un peu trop subtile. Là, ce n’était finalement pas la peine de faire dans la finesse. Je laisse donc mon partenaire s’occuper de distraire Titan en m’ouvrant d’autres possibilités en amont. Si j’attaque rapidement, il me pourra pas réagir, il le sait, ça va le stresser. Et puis, s’il doit avoir une bonne ouïe, niveau placement des yeux, ce n’est pas trop ça. Je doute qu’il possède une excellente vue latérale avec des yeux aussi enfoncés et une tête aussi grosse. C’est fou comme tout semble évident tout à coup. En tournant autour sans attaquer pour altérer sa concentration, je remarque que notre adversaire manque de sang froid. La distraction de Surion fonctionne à merveille.

A force de se faire toucher sans parvenir à répliquer, l’hybride baisse sa garde pour essayer, au moins, de lui confisquer son arme. Grave erreur. Je fonds sur lui, donne un coup au milieu de ses omoplates, droit sur la colonne vertébrale. Il le sent et tente de pivoter rageusement. Je recule d’un bond tandis que mon coéquipier est encore prêt à répliquer. Soudain, tout semble plus simple. Titan n’a pas l’habitude de combattre de cette manière, je suppose qu’il s’est toujours contenté de la méthode bourrine, efficace et impressionnante dans son cas, sans jamais exercer son endurance. Il commence à fatiguer. Dans un contexte réel, c’est à ce moment que les pires erreurs sont commises.
Je continue donc de le harceler, en tournant autour de lui, et attaquant à chaque fois que son attention se reporte sur Surion.

_________________

Scipion : Je puis nier une chose sans me croire obligé de la salir ou de retirer aux autres le droit d'y croire.
Caligula : Mais c'est de la modestie, cela, de la vraie modestie ! Oh ! cher Scipion, que je suis content pour toi. Et envieux, tu sais... Car c'est le seul sentiment que je n'éprouverai peut-être jamais. [Caligula, Camus]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   Sam 8 Fév - 14:49

Son plan était celui qu'attendait Surion, le fatiguer pour mieux lui rentrer dans le lard après. Voyant que Yitzhak était partit sur des armes plutôt de combat rapproché, ce qui voulait dire que c'était donc à Surion de le distraire pendant que son collègue allait lui asséner des coups. Avoir choisi le bâton était donc une bonne chose, car il pourra ainsi faciliter les esquives, car il peut être utiliser pour faire du saut à la perche entre les coups du Titan, son agilité humaine fera le reste. "A nous deux" Pensa Surion, "Essaies de me toucher pour voir". Il rentra dans le jeu, comme si c'était lui l'apprenti, mais bien sur, il garda quand même un œil, sur les actions de ses deux véritables apprentis, ainsi il pourra leu dire ce qu'il ne va pas après le combat.

Les deux assaillants commencèrent leur action, ils se séparèrent afin d'éviter que le Titan les touche en même temps, et du coup essayer d'en garder un "en vie". Mais aussi bien sur, pour qu'il ne sache plus où regarder, afin qu'il soit complétement perdu.

Le combat, le Titan essaya d'attaquer, Yitzhak, qui est pour lui, le plus vulnérable, et c'est ce qui est tout à fait normal, mais leur objectif est qu'il se concentre sur Surion pour que Cymrod puisse le contourner et lui asséner des coups. Surion essaya donc d'attirer son attention à l'aide de coup de bâton placer dans les genoux. La ruse avait marché, vu que Cymrod ne faisait rien, et que Peter le gênait avec ces coups de bâtons, le Titan n'avait pas d'autres choix que de ce concentrer sur Surion.

La première étape étant faite, Peter devait désormais esquiver les coups de poings dévastateurs que lui envoyaient le Titan. Dévastateurs, car même si il semble essayer de maitriser sa force, ses coups pouvaient facilement détruire un mur de béton, donc autant dire que si Surion s'en prenait une, il allait la sentir pendant plusieurs semaines.
Les esquives se suivirent, allant du salto au "saut à la perche" entre les poings, en passant par les petites roulades. Le Titan s'épuisa tout seul, en détruisant certaines poutres de la salle d'entrainement, heureusement elles ne sont pas porteuses.

A chaque fois, qu'il se concentrait trop sur Surion, plusieurs coups lui était portés par Cymrod, et au bout de 5 10 minutes de combats, le Titan commençait à faire n'importe quoi, ses coups n'étaient plus aussi précis qu'avant, et Surion n'avait plus à faire toutes ses acrobaties.
Voyant alors que le combat ne rimait plus à rien, et que Surion poivait facilment le mettre à terre, il arrêta donc le massacre
.

-Stop ! Annonça-t-il en levant la main.

-On arrête là, ça sert à rien de continuer, autant de dire que si on avait continuer, et qu'on était des ennemis tu serais mort Richard. J'ai deux trois choses à vous dire.

Surion lâcha son bâton et les fit s'approcher de lui afin qu'il fasse un point sur ce qu'il venait de se passer.

-Donc je vais commencer par Yitzhak: pas grand choses à dire, tes coups sont plutôt bien, et ton placement est correcte, on peaufinera ça en entrainement privé, mais pour l'instant c'est mal.
Richard, toi au début c'était très bien, tes coups étaient à la fois vifs et puissants, tu m'as quand même donné du fil à retordre pour les éviter, cependant, il te manque une chose importante, surtout pour toi qui est très imposant: de l'endurance. Et ça je compte bien t'apprendre, en entrainement privé également, à maitriser cette endurance en apprenant à contrôler ta respiration lorsque tu donnes des coups. Et grâce à cette maitrise de ta respiration tu pourras non seulement combattre plus longtemps, mais aussi donner des coups plus puissant.


Surion pense avoir fait le tour de ce qui s'est passé lors de l'entrainement. Voyant que le Titan était plutôt fatigué, et qu'un entrainement particulier ne pouvait se faire aujourd'hui avec Cymrod (dommage car il avait l'air d'être bien chaud), il décida d'arrêter l'entrainement, qui même si il était court, fût très bénéfique pour apprendre à connaître ses élèves. On peut dire que c'était en quelques sortes un introduction aux futurs entrainements qui arriveront d'ici peu.

-On va arrêter là pour aujourd'hui. Richard repose-toi bien, et dis moi quand tu sera prêt pour une entrainement particulier. La même pour toi Yitzhak, on se verra dans peu de temps pour un entrainement.

Surion les laissa s'en aller, et resta dans la salle pour ranger quelques trucs, comme les armes. La salle d'entrainements était dans un salle état, mais la femme de ménage remettra tout bien place. Mais au fait c'est qui la femme de ménage ?

Fin du rp:
 

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un entrainement à froid [PV: Richard Fellps, Yitzhak Anavim, Greg Willis, Quicksilver]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit coup vite fait, bien fait [PV: Jessica StJames feat Yitzhak Anavim]
» Yitzhak Anavim [Terminé]
» Le hasard fait parfois bien les choses, mais seulement parfois. (Yitzhak Anavim)(terminé)
» Dormir sur le trottoir et y mourir de froid,"...SI JE SUIS ELU ..."
» Quizz froid..... :-)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: La Confrérie-
Sauter vers: