AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Lun 30 Juil - 21:04

CARTE

D'IDENTITE





© Salamandre



    NOM : Funke

    PRENOM : Alexander

    ALIAS ET SURNOM : Lyra l'appelait souvent Doigts de Fée en raison des tours qu'il lui faisait parfois même Allumette (pour les moment où il se craquait)
    Maintenant, il préfère se présenter comme Doigts de Fée, pour ne plus dire son nom. Sinon, c'est Alex, diminutif simple de son prénom.
    AGE : 24 ans

    DATE DE NAISSANCE : 23 janvier 1988

    METIER : Avant, il travaillait avec ses parents, dans le cirque, maintenant on peut le considérer comme un jongleur itinérant.

    NATIONALITE : Américaine

    GENRE : Masculin

    CLAN : Résident institut




Pouvoirs :



  • Description : Pyrokinésie : Alex est capable de générer des flammes, et de contrôler le feu de manière général. Le feu qu’il génère est d’environ 1300°C et apparait par sorte de rafales ou lorsque le jeune homme se concentre par formes plus ou moins géométrique : rond, losange, triangle ...
    Générer environ 2m3 de feu revient à un effort et un dépense équivalente à grosso modo une heure de brasse soutenue, soit environ 500 calorie de dépensé. Donc Alex peut générer presque 7m3 avant de commencer à ressentir une grand fatigue et à se mettre en danger (perte de conscience, problème de fonctionnement de la respiration, de l’organisme, coma …)
    Cependant, pour la maitrise, c’est plus complexe. Ce n’est pas lui qui le génère donc la masse est plus importante mais ne dépasse pas de beaucoup : 10m3 au total avant de se mettre à nouveau en danger. Cela peut lui permettre d’éteindre un feu qui s’est déclenché dans une maison et qui menace de se répandre mais face à un immeuble en feu ou un feu de forêt, il est impuissant. La quantité de nourriture qu’il ingère après une utilisation de son pouvoir est proportionnelle à la quantité de feu produite ou contrôlée, ce qui fait parfois peur à ceux qui préparent les repas.

    S’il contrôle son feu, il peut également prendre contrôle de celui des autres et ainsi de dévier les attaques en les retournant contre ceux qui les utilisent. Il peut aussi amplifier et réduire l’intensité d’un feu pour le propager ou l’éteindre.
    Selon la force avec laquelle il déploie son feu, il peut tenir plus ou moins longtemps avant de ne plus avoir de ‘’jus’’. Environ une heure s’il déploie ses force progressivement (dans un combat) mais moins de 5min s’il explose d’un coup et libère toute sa puissance. A la fin de cette durée, l’énergie dans son corps n’étant plus suffisante pour alimenter son pouvoir, les flammes crées disparaissent, le feu contrôlé ‘’reprend sa liberté’’ et Alex tombe dans les pommes, car trop faible pour rester conscient. Lorsque la durée est dépassé, son corps n’est plus d’énergie pour garder Alex conscient ou encore opérationnel. Il faut donc du repos et un solide repas pour permettre à Alex de retrouver l’énergie nécessaire au fonctionnement de son organisme, à sa survie.
    Si son pouvoir fonctionne sous la pluie, avoir le corps entièrement immergé l’empêche de l’utiliser. Par contre, il suffit qu’il ait un membre dehors, même si celui-ci est mouillé, pour que le feu apparaisse. Cependant, il peut continuer de manipuler un feu qui se trouverai hors de l’eau, tant que celui-ci ne s’éteint pas, mais le contrôler absorbera plus vite son énergie et le temps de respiration sous l’eau serait quelque peu diminué par l’effort . Avec une température considérer comme basse, il peut avoir quelques problèmes à produire le ‘’premier jet’’, s’il est coincé sous la glace par exemple ou enterré sous de la neige mais avec un peu plus de concentration, il peut le faire jaillir. Si c’est l’air ambiant qui est considérer comme froid, ça n’affectionne pas son pouvoir.
    Le feu généré peut ‘’sortir’’ par tous les membres de son corps, par les bras, les jambes, le torse, la tête, mais par souci de précision, Alex préfère les faire sortir par ses bras. Au pire, lorsque situation le nécessitent. Les flammes peuvent apparaitre par ses pieds ou même par endroits inavouables. D’ailleurs, en faisant sortir le feu par ses pieds, il arrive, en concentrant le feu massivement, à faire des bonds parfois de deux mètres. C’est une utilisation de son pouvoir qu’il développe peu à peu, voulant voir jusqu’à quelle hauteur il peut aller.


    Bouclier Thermique : Pour se protéger de son premier pouvoir pour le moins mortel, le corps d'Alex génère inconsciemment un bouclier thermique invisible à l'œil nu qui englobe le corps et ce qui s'y rattache (vêtement, chaussure, petites babioles) mais peut être perçu par quelqu’un pouvant voir les énergies pures. Ce bouclier le maintien constamment à température ambiante idéale, soit environ 20°C. Il le protège ainsi de son pouvoir mais aussi de nombreux autres problèmes extérieur et ne lui demande pas énormément d'énergie, étant continu, un organe supplémentaire, lui demandant juste de manger un peu plus. Le bouclier en effet peut encaisser la chaleur de ses flammes, soit environ 1500°C pour les plus hautes flammes qu’il peut produire, mais aussi le protège de température très basse, jusqu'à -30°C. Ainsi, Alex a constamment l'impression qu'il fait la même température. Il peut ressentir la chaleur ainsi que la froideur mais à peine, ce sera juste une impression, un changement qu’il sentira à peine.
    En permanence, ce bouclier l'entoure de très près mais parfois, en se concentrant un peu, en le visualisant dans son esprit comme un dôme, il peut l'élargir, jusqu'à un mètre autour de lui, pouvant ainsi protéger une ou deux personnes qui se collèrent à lui. Il pourrait les protéger ainsi au moins de flammes ou de froid ce qui inclut que son feu généré à l’intérieur de ce bouclier n’est qu’à 20°C et reprends sa température normale à la seconde où il est dehors. Les flammes du coup extérieures peuvent passer dans ce bouclier mais sont inoffensives pour tous ceux qui s’y trouve, jusqu’à la limite d’encaissement de son bouclier, soit 1500°C. . Les balles percent ce bouclier, ainsi que d’autres solides Une pierre peut l'atteindre, une pierre porté à fusion également mais il ne ressentira pas la chaleur de l'objet, celui-ci perdrait aussitôt sa chaleur si celle-ci ne dépasse pas la limite. [color=orange] Par contre, un projectile de glace ne pourrait pas passer, du moins pas dans son état solide car l’altération est immédiate. Le changement de température se faisait instantanément, le projectile serait changé en une eau à 20°C. Donc, au lieu de recevoir un tel projectile, il serait juste éclaboussé (à condition que la température du projectile ne soit pas en dessus de -30°C, limite d’encaissement du bouclier). [color] Les flammes par contre peuvent le traverser, mais perdront cette chaleur qui les rendait dangereuses,

  • Niveaux de maitrise : Depuis des années, Alex s’est entrainé pour faire apparaitre son feu, maintenant, il le fait presque d’instinct. Les contrôler lui demande plus d’attention, notamment quand il s’agit de leur faire suivre une ligne bien précise ou les déplacer assez loin (sachant qu’il a une portée d’environ 15 mètres). Dans la maitrise et le contrôle, le jeu des émotions prends une place importante. Durant la Nuit, lorsque sa haine fut à son paroxysme, il déploya une force encore jamais égalée ce qui lui couta sa liberté. La tristesse a tendance à calmer et réduire son feu alors que des émotions forte comme la peur et la colère, ou la joie très forte l’amplifient.


  • Lien entre les Pouvoirs: Le deuxième pouvoir est une réponse du corps au premier. Pour protéger Alex, son corps a créé ce bouclier, pour qu'il ne souffre pas de l'utilisation de son pouvoir.



Description Physique :



  • Apparence : Alex est un grand jeune homme, d'un bon mètre quatre-vingt-cinq et pesant tout mouillé un peu moins de soixante-dix kilos. Élevé dans un cirque, il a passé son enfance à travailler, à aider, à se forger. Élancé, les muscles fins mais développé et puissant, il a une démarche assez assuré, droite, du moins avant. Il connait son corps, il sait comment l'utiliser, il connait ses limites. Agile, souple, ses années d'entrainement intensifs ont fait de lui un acrobate assez impressionnant. Il n'est pas capable des mêmes prouesses que certains artistes mais un flip ou un salto ne l'effraye pas du tout. Et cette souplesse, ajouté à sa dextérité et ses réflexes travaillé depuis son année en font un virtuose de jonglage.
    De sa mère, il a hérité de beaux yeux ambré, grands, expressifs au possible , presque semblable à ceux d'un loup, animal qu'il admire. Selon la lumière, ils peuvent paraître vert, parfois même noisettes. De son père, il a obtenu sa chevelure blond-roux, qu'il garde long, jusqu'aux en dessous des omoplates. Et c'est par ses années de voyage, à parcourir les routes sous le soleil qu'il a récupéré une peau un peu mate. Un menton carré sans être agressif, des traits déterminé, il n’est pas un apollon mais a souvent fait tourner la tête de filles croisés par instant, et a percé le cœur de Lyra.
    Ayant vécu dans une caravane où l’on suivait peu la mode et où on se débrouillait avec les moyens du bord, Alex s’habille avec tout ce qu’il trouve, un jean et un tee-shirt et c’est partie. Il n’aime pas forcément les trucs bizarres mais quand on n’a que ça, on s’en contente. Ou sinon, il ne met qu’un fute et reste torse nu, truc qu’il faisait sans cesse avant. C’est selon ce qu’il trouve et qu’il peut mettre.

  • Signes Particuliers : Depuis son enfance, il a subi pas mal de brûlures dû à ses entrainements et à des craquages en spectacle survenu avant l’apparition de son bouclier thermique, et en a gardé de nombreuses traces sur le corps, parfois très fines, parfois plus visible. Et à cela s’ajoute les blessures de la Nuit, c’est-à-dire une trace de balle sur l’épaule gauche et quelques blessures du passage à tabac fait par les flics des environs lors de son arrestation fait à coup de matraque et de couteaux.
    Fait par un de ses frères du cirque, il aborde sur l’épaule droite un tatouage, sorte de signe celtique-tribal :
    Spoiler:
     
    De plus, il porte au poignet un bracelet de breloque simple, argenté, avec une lyre, une plume, un phénix, une rose et une note de musique accroché dessus. C’est un bracelet qu’il n’enlève jamais car c’est le dernier souvenir qu’il a de Lyra. Personne n’arrivera à lui enlever sans risquer de voir sonner sa dernière heure et les flammes de l’enfer se déchainer.


Caractère :

  • Mental : Avant, Alex était heureux, un garçon curieux, avide d’apprendre, pas contre l’effort pour savoir, qui aimait aider, qui aimait les gens, qui aimait le monde et ce qu’il lui offert. Un jeune homme qui avait toujours dû s’entrainer, se perfectionner pour aller plus rien. Rien ne lui avait été offert. Mais tout ce qu’il avait apprenait le rendait plus heureux encore.
    Courageux, déterminé, curieux, plein de vie, heureux, il le fut davantage quand il rencontra Lyra et pour les trois années de leur relation. C’était beau, c’était parfait, le monde l’appelait et lui ne voulait qu’une chose, le découvrir tout entier. Toujours un peu coupé du monde, il n’a jamais vraiment vu les menaces qui pouvaient entourer sa condition. Il les découvrit, le jour où il alla pour proposer à Lyra de le suivre, qu’elle laisse derrière elle toute sa vie. Il était naïf, un peu inconscient des dangers du monde, ce qu’on lui avait plus ou moins dissimuler. Le monde le rattrapa, et il changea ce jour-là du tout au tout.
    Avec la mort de sa bien-aimée s’en alla sa joie de vivre, sa curiosité, sa détermination, tout ce qui rayonnait en lui. Pendant les mois qui survirent la Nuit, il fut trimbalé, entre les cellules, les services et autres hôpitaux, pendant ses trois mois, jamais ne passait un instant sans qu’il ne pense à elle, à son crime, aux cris, à ce qu’il avait fait, à ce qu’il avait causé. A cause de lui, Lyra avait été tuée, et lui avait tué plus encore. Sans lui, Lyra aurait encore été en vie. Mais en même temps que la tristesse, la haine montait en lui, contre les humains, contre l’homme qui avaient mené les villageois contre lui, qui avait tiré sur lui, un homme de dieu, un fanatique comme il y en a eu des centaines dans l’histoire. Un fou, un illuminé qui s’est croit digne de devenir la main de Dieu sur terre pour le tuer. A cause de cet homme haineux des mutants, Alex développe peu à peu une haine certaine contre les humains, qu’il pense presque tous capable de pareilles atrocités. Le BAM est pour un groupe qui effectivement à son utilité. A partir du moment où le Bureau est venu le récupérer pour décider de son sort, il a beaucoup moins souffert. Mais cependant, même s’il est reconnaissant à cette organisation, il leur en veut un peu, de ne pas avoir pu sauver Lyra. Il en veut à un peu tout le monde pour ça, comme s’ils auraient pu agir. A lui, au BAM de ne pas avoir pu avoir cet homme qui monta le village contre lui et causa la perte de Lyra, aux humains qu’il a tués, pour avoir été assez peu déterminés pour l’écouter.
    Depuis peu, il a entendu parler de la Confrérie et même s’il trouve leurs idées assez peu morales, il commence à se dire qu’ils n’ont pas tort, et ça l’effraye, car même si l’humain est pourri de l’intérieur, certains sortent du lot, Lyra était de ses gens bon par nature, et maintenant, elle n’est plus, et maintenant, Doigts de Fée n’a plus confiance en l’humanité. Si un jour, encore un être cher à ses yeux meurt, surement qu’il les rejoindra, pour faire payer ses gens de massacrer leurs frères …
    Si maintenant il est méfiant dès qu’il croise un humain, pour les mutants, c’est l’inverse. En oubliant son côté presque dépressif depuis le meurtre de Lyra, il ne veut qu’une chose, c’est les protéger, protéger tous ceux qu’il pourra, que plus jamais il ne souffre à ce point d’une perte aussi importante. Mais une autre attitude combat celle-ci, une autre manière de voir, une autre pensée : ne plus avoir de contact, ne plus avoir d’amis, pour qu’ils ne meurent plus, qu’il n’est plus à souffrir. C’est un combat entre l’envie de retrouver la douceur et celle de ne plus jamais souffrir.
    Il ne croit plus aux légendes, il ne croit plus aux contes de fée. Et l’endroit où il va aller, l’institut, est pour lui une sorte d’utopie. De miracle aussi, car autant de mutants à l’abri du monde est un miracle mais Alex est persuadé que ce rêve prendra fin bientôt. Même s’il respecte la personne qui a pu rendre tout cela possible, il ne pense pas une seconde qu’il puisse réaliser ce qu’il veut : faire vivre les deux races en paix …
    Les hommes ont peur de ce qu’ils ne comprennent pas, et la peur entraine la haine, et la haine entraine la souffrance.
    Alex n’a aucune idée de comment continuer maintenant. La seule chose qui ait encore le pouvoir de le faire un tantinet sourire, c’est ses balles, ses bâtons, tout ce qui lui rappelle avant, et les séances de jonglages qu’il se fait l’aide à se détendre. Il vit assez dans le passé, ne pensant pas qu’un tel bonheur comme celui qu’il a vécu puisse revenir un jour.



Histoire :



  • Talents Particuliers : Elevé dans un cirque, Alex a des nombreuses compétences dans ce domaine. Agile, souple, assez endurant et surtout préparé depuis l’enfance, il a de nombreuses prédispositions pour ces arts.
    Jongleur, il savait manipuler divers objets de cette discipline avec une dextérité envié par de nombreuses personnes : Il peut jongler à 7 massues mais enchaine plus de figures et de pirouettes avec 5 (et n’en utilise que 5 lorsqu’elles sont enflammées), faire du passing avec quelqu’un et ait montée jusqu’à 8 massues et manier environ 6 couteaux sans le moindre souci. Il a également appris par son père le lancer de vrais couteaux et ne rate sa cible que rarement ce qui en fait potentiellement quelqu’un de martial. Bien qu’il ait de la force dans les bras, les couteaux n’ont qu’une portée de dix, quinze mètres max.
    Quant aux balles et aux anneaux, il peut jongler respectivement avec 9 max (en flash) et environ 8 en cascade simple.
    D’autres arts lui sont connus, comme la balle de contact, les chapeaux ; le diabolo, l’acrobatie, le trapèze, les portés, le monocycle … mais c’est plus des notions de bases qu’il connait, sa curiosité sans limite l’ayant poussé à essayer. Passant parfois 10 heures par jours en entrainement, il a eu le temps d’expérimenter de nombreuses techniques et de perfectionner les autres.
    Enfin, sa réelle spécialité, c’est la jonglerie de feu, discipline où toute son attention passait : Les staffs (où bâton indien), les bolas, les mèches, les torches (5), balles (6), bâton du diable, éventails et autres épées de feux. Il adore les manier, en utilisant les lancers ou le contact pour embellir cet art si peu connu. Les effets qu’il donnait en ajoutant un peu de pyrokinésie rendaient son spectacle féérique. Ayant aussi une passion absolue dévorante pour le feu, il a également tenté le ‘’crachage’’ de feu, chose que sa mère détestait le voir faire vu que ça bousille le corps de l’intérieur à vitesse grand V et le eating-fire.
    Cela, combiné à ses pouvoirs, son agilité et sa dextérité en font un homme potentiellement dangereux car capable de manier ses instruments comme des armes, notamment les staffs, les bolas ou encore les couteaux. Il n’est pas à proprement parlé un homme martiale mais mêlés ses capacités à ses enseignements inquiéteraient plus. En fait, si combat il devait y avoir, il jouerai plus sur l’intimidation, en maniant ses instruments à pleine vitesse et seulement s’il le doit, il se mettra à frapper, autant qu’il le pourra. Ses armes éloignent les ennemis cependant, sans il est presque vulnérable. Il lui reste ses acrobaties mais il ne sait pas s’en servir pour attaque, plutôt pour l’esquive ou la fuite. Les couteaux de lancer peuvent également lui servir d’arme, et peut enflammer des accessoires comme des frisbees ou autre accessoires de lancer pour dépasser sa limites de portée. Cependant après 15 mètres, il ne contrôle pas plus son projectile.
    Même si c’est effectivement plus un homme d’action qu’un intellectuel, Ma Costa refusait qu’il entre dans la vie sans un minimum d’éducation. Pendant les voyages, elle lui apprit à lire et écrire, à compter. Même son niveau scolaire à proprement médiocre, il a beaucoup lu, des livres d’histoire comme des romans mais aussi des livres de philosophie ou d’autres grands cerveaux. Même s’il ne comprend pas tout, ça passe le temps.
    Il sait également conduire, s’étant entrainer avant de passer le permis sur les gros camions transportant le matériel (notamment le chapiteau), et la caravane familiale mais son permis indique seulement qu’il peut conduire des voitures ordinaire.

  • Possessions : Maintenant, il n’a plus grand-chose. Il est arrivé à l’institut avec un peu de son matos, c’est-à-dire deux staffs, 5 massues de feu (torches) et sa paire de bolas. A ça s’ajoute quelques fringues, le bracelet de Lyra qu’il ne quitte jamais ainsi que quelques livres qu’il a emmené, sur divers sujets. Le tout tenait en trois sac (dont deux faits spécialement pour les bâtons et pour les massues, le reste tenait dans un sac à dos)
    Même s’il n’y a pas réellement accès vu qu’il ne peut sortir de l’institut, il a sur un compte en banque environ 500 dollars.

  • Biographie :
    Sa naissance fut perçu comme un soulagement pour beaucoup de monde car pendant les six derniers mois jusqu'à la fin de la grossesse, le cirque du se passer d'une de leurs plus grandes artistes contorsionniste, Ma Costa, sa mère. Son père, homme fort et lanceur de couteau choisi pour lui le nom de son grand père : Alexander.
    Et la vie reprit son cours. Et c’est dans cette vie à double visage que le petit Alex grandit, cette vie pleine de couleur, de paillettes, de merveilles mais également empli de souffrance, de privations. Mais les avantages compensaient les défauts et Alex fut heureux de son enfance où il apprit très vite à se rendre utile, à apprendre, à se perfectionner. Il manquait des jongleurs dans la troupe aussi son père le donna en formation aux jeunes gens qui manipulaient les objets. Si Ma avait du mal à le faire tenir lors des voyages pour lui apprendre à lire et à écrire, jamais le gamin ne rechignait à s’entrainer à toutes les disciplines qu’on lui proposait. Touche à tout, curieux comme pas deux, il voulait tout apprendre. Sa mère lui apprit la souplesse d’un corps, son père la précision qui lui fut encore plus utile pour le jonglage. Pendant les entrainements, il faisait preuve d’un esprit d’analyse et de compréhension assez monstrueux, qui dégoutaient certains autres artistes car en peu de temps, il développait certaines techniques qui avaient pris des mois à être intégré par ses ‘‘maitres’’.
    Mais malgré tout, la vie était belle. Alex, étant le seul enfant au milieu de toute la communauté depuis près de dix ans, était plus ou moins considérer comme frère d’un peu tout le monde, et enfant des autres. Les femmes se relevaient pour prendre la garde quand il était encore nourrisson et les autres membres se chargeaient de le surveiller ou de lui apprendre une fois devenu plus grand. C’était une grande famille, et Axel était le benjamin.
    La troupe se déplaçait de villes en villes, d’état en état. En quatre ans, ils firent le tour des États-Unis. Et ils recommencèrent. Alex aidait, comme tous les autres.
    Dès ses cinq ans, il fit partie de la troupe, jouant le rôle d’un petit clown jonglant avec des balles. Il montait comme les autres le chapiteau, aidait à préparer les tambouilles, à faire la lessive, à faire les préparatifs, servant de guide aux visiteurs avant le début du spectacle. Bref, la routine commençait. Il rencontrait des gens de partout, voyageait, apprenait toujours plus en art et en savoir pur.

    A ses dix ans, le 23 janvier 1998, son père considéra qu’il était maintenant assez grand pour commencer l’apprentissage de l’art de la pyrotechnie. En effet, pour son anniversaire, on lui accorda son baptême du feu, dont il profita avec la plus grande joie, maniant ses bâtons devant toutes la troupe avec une habilité hors du commun. Il eut juste un bémol, qu’il fit son deuxième dragon, il s’éteignit une partie de ses cheveux et manqua de cramer son pantalon. A part ce petit incident, la soirée d’anniversaire se passa à merveille, et un nouveau monde enflammé s’ouvrait pour Alex. On lui montra comment doser le kerdan (pétrole désaromatisé) qu’on devait mettre sur le kevlar des instruments, comment fabriquer différents effets, comme changer la couleur du feu en rajoutant quelques produits dans le liquide, à faire des pluies d’étincelles grâce à la paille de fer. Assidue, et empressé d’apprendre, Alex testa tout, et très vite, ajouta ses petites touches à l’art familial
    Bref une vie certes étrange et peu ordinaire mais absolument merveille pour qui sait s’en contenter.
    Les tournées continuaient, les années passaient, lui continuait de se développer tout en essayant d’avoir quelques numéros stables. Il voyait du monde, il était heureux. Et encore, sa vie changea du tout au tout le jour où, en 2002, accidentel, alors qu’il s’amusait avec un autre jeune de la troupe à jouer aux cowboy, une boule de feu, comme une flèche, s’échappa de ses doigt pointé vers son ami et manqua de le toucher. La flèche alla cependant s’écraser dans un panier de linge et le feu faillit se répandre … Honteux, et surtout paniqué par ce qu’il venait de faire, il s’enfuit, se cachant dans la forêt à côté de laquelle le camp avait été dressé pour ne plus voir ceux à qui il avait manqué de faire du mal. Ma le trouva le lendemain, alors qu’il s’était mis les mains dans l’eau d’une rivière qui traversait les bois après qu’il ait encore fait apparaitre une flamme. Elle non plus ne comprenait pas, mais elle réussit à rassurer ce gamin si apeuré de ce qu’il devenait. Après une heure de discussion, elle parvient à le convaincre de revenir parmi eux mais un peu d’inquiétude se lisait sur les visages de la famille.
    Pendant les jours qui suivirent, on l’évitait un peu, de peur qu’il n’explose encore par accident. Alex en déprimait, il repart dans la forêt, avec l’idée de se briser les mains à coup de pierre, pour ne recommencer, pour ne plus les mettre en potentiel danger. Mais en ramassant une pierre dans le lit de rivière, il trébuchait. La surprise de l’eau froide fut peu de chose comparer à ce qui arriver à l’arbre derrière lui. Il avait expulsé une boule de feu par le pied ! Et le gros trou dans l’arbre lui fit comprendre un truc. Il pouvait visiblement le faire sortir par tout le corps. Il passa le reste de l’après-midi à tenter de faire apparaitre son feu, par tout ce qu’il pensait possible, pour tester les différentes possibilités bien que parfois, il n’arrivait pas à bien centraliser le feu là où il désirait l’envoyer. . Son feu visiblement pouvait être concentré sur une zone et être propulsé. Il y vit là quelque chose de magnifique, un aboutissement de son travail, de son apprentissage. Il y passa la journée pour comprendre comment faire apparaitre le feu et revient le soir, fier et déterminé à montrer qu’il se contrôlait. Ou du moins, même s’il avait du mal parfois, qu’il ne faisait pas apparaitre son feu de manière intempestive. Il lui fallut beaucoup de temps pour réellement le contrôler mais depuis ce jour, il n’eut plus d’accident comme le panier à linge flambant…
    Dans un même temps, il se rendit compte que les flammes n’étaient pas la seule bénédiction qu’il ait : aucune flamme n’arrivait à lui faire mal, il n’avait plus jamais trop chaud, ni trop froid, comme s’il était protégé. Deux dons qui se complétaient si harmonieusement. A croire que la nature était tout prévue pour lui.
    On savait plus ou moins ce qu’il était, même s’ils étaient assez coupés du monde, ils connaissaient quelques peu les événements, et le mot ‘’mutant’’ se répandit bientôt dans la famille. Alex n’en avait pas honte, Ma l’ayant toujours élevé avec l’idée qu’il fallait être fier de ce qu’on est, alors il ne se le cachait pas, même si encore quelques personnes dans la communauté avait peur de lui, s’inquiétant dès qu’il était un peu énervé, se cachant à l’abri. Il ne pouvait pas leur en vouloir, c’était compréhensible. Il leur fallut du temps mais au final, Alex retrouva sa place initial dans le groupe, s’entrainant par contre seul lorsqu’il tentait de maitriser son pouvoir, ne voulant ni blesser, ni faire de dommage collatéral. Bref, à part pour ça, il était à nouveau membre à part entière de la troupe, tout en développant ce don si étrange et pourtant si connu.
    Il réussit même à ajouter quelques pirouettes de son don à ses numéros, faisant croire à des météores tournant autour de lui. Ses tours donnèrent plus de notoriété au cirque et cela ne rendait Alex que plus heureux d’aider ainsi la famille.
    Les villes se succédaient, les spectacles également, jamais la passion d’Alex pour les disciplines qu’il exerçait ne ternissait pourtant, sa passion trouva soudainement un nouvel objet à aduler. A ses 20 ans, la tournée dévia un peu de son parcours ordinaire et dans une petite ville, là-bas, ils firent quelques spectacles et Alex décida d’aller se balader comme il le faisait parfois dans les villes où ils passaient. Il alla au bord du lac et trouva, sur un promontoire qui avançait au milieu de l’eau, une jeune fille, de son âge, qui s’appelait Lyra. Ils passèrent la nuit à parler, sous les étoiles et s’endormirent l’un contre l’autre alors que l’aurore approchait. Une douce tendresse s’établit entre les deux, deux enfants qui s’appréciaient, s’émerveillaient par leurs domaines respectifs. Lyra dessinait, lui jonglait. Pendant la semaine où sa famille resta là, Alex passait ses journées avec elle, et elle venait tous les jours, Alex la faisait entrer en douce. Ses numéros, il les lui dédiait. A chaque fois, il avait l’impression qu’il n’y avait qu’elle. A travers les rideaux de feux qu’il faisait avec ses instruments, il voyait le sourire de la jeune fille.
    Des baisers furent échangés, des câlins partagés, des moments uniques. Il l’aimait, de tout son cœur. Et elle aussi. Il fallut pourtant bien se séparer, la semaine finie. Alex lui promit cependant que ça ne s’arrêterai pas ainsi. Et sur un dernier baiser, partit avec sa famille.
    Pendant l’année qui suivit, avant qu’il ne revienne vers elle avec la troupe, ils s’écrivent, s’envoyant des photos, Lyra, des dessins, Alex, des écrits. C’était une correspondance plus que hebdomadaire, les réponses s’enchainaient jusqu’à ce qu’ils se revirent. Les parents respectifs voyaient cela d’un œil bienveillant. Mais le travail les empêchaient se revoir aussi souvent que les deux jeunes ne l’auraient voulu, pas plus d’une semaine par an. Mais ils comblaient cette absence, par des lettres, parfois des colis, d’autres choses. C’était beau, c’était doux, c’était rassurant, de savoir qu’une personne comptait sur vous, ne vous oubliait jamais. Il voulait plus cependant, leur relation s’éternisait et il ne voulait plus se contenter de la semaine par ans …


    Alors il prit une décision, quelques mois après ses 24 ans, il décida de partir. Il voulait être avec elle, pouvoir partager sa vie avec elle. Il partit, il prit quelques affaires, et par auto-stop, par bus, et enfin, il arriva, le 10 mai 2012 chez elle, avec la ferme intention de lui demander de partir avec lui.
    Mais il ne reconnut rien … la ville n’était plus aussi active, tout semblait vide, avant les rues étaient emplie de vie mais là, rien. En vélo, il passa près de l’église, elle était bondée, à croire que tout le village s’y était rassemblé. Il observa ça discrètement d’une fenêtre avant de pédaler de toutes ses forces jusqu’à la maison de son aimée. Là, il la trouva, et au lieu des retrouvailles émouvantes qu’ils s’offraient à chaque fois, c’est de la peur qu’il lut sur le regard de son ange. Le soleil venait de se coucher, et elle ne savait pas que plus jamais elle ne le reverrait.
    Elle courut à sa rencontre alors qu’il laissa ses affaires tomber sur le sol, mais pour lui ordonner de fuir, de partir, car le village était devenu fou. Elle n’eut même pas le temps d’expliquer que son visage se décomposa. Derrière eux, à moins de deux cent mètres sur la plaine qui allait jusqu’à la maison de Lyra, des gens hurlaient, marchaient vite, avec des fourches à la main, des torches et d’autres armes. Un homme à leur tête criaient plus fort encore. Alex fut entrainé par Lyra, qui tremblait en prononçant des paroles qu’il ne comprenait pas :

    « Ils t’ont vu … ils vont te tuer … tu n’aurais pas dû venir … tout a changé ici ! »

    Dans le tas des personnes, il vit les parents de Lyra, visages haineux mêlés aux autres. Avant ils l’adoraient … la dernière fois qu’il les avait vu, même pas un ans, à peine dix mois … et là, ils faisaient partie du lot, à les pourchasser.
    Bientôt, la troupe rattrapa les deux jeunes. Alex se retrouva encerclé, Lyra était tenue par deux personnes du cercle, pour qu’elle ne puisse pas s’approcher de lui … des mots jaillirent de tous les côtés : Montres, aberration, mutant, démon … ses mots s’enchainèrent, prononcé par l’homme de tête, avec une fureur qu’Alex ne comprenait pas. Changé … comment tout avait pu changer si vite !!
    L’homme l’accusait de vouloir corrompre la jeune fille, qu’il disait séduit par un suppot de Satan en personne. Lyra se débattait, tentant de le rejoindre, Alex ne bougeait pas, croyant rêvé debout. Comment ?
    Et le discours prit fin, avec l’énonciation du châtiment pour sa misérable existence et sa tentative de salir la pureté : la mort.
    Alors l’homme sortit doucement un colt de son manteau, Alex ne bougeait pas, les gens autour du jeune mutant non plus, sauf Lyra.
    Elle se libéra, le coup partit, elle s’effondra contre le garçon qui n’avait rien vu venir. Contre lui tomba le corps de son aimée. Les gens criaient autour de lui, l’homme disait qu’elle était visiblement trop corrompue et qu’ainsi, la pureté était sauve …
    Mais Alex n’entendait plus rien, il ne voyait que Lyra contre lui, qu’il prit contre lui. Elle était encore vivante, et elle lui souriait alors que la haine grandissait autour d’eux. Elle n’allait pas vivre, Alex le comprenait alors qu’elle tentait de lui parler, de dire quelques choses. Alex sentait le sang ruisseler sur ses mains, il la sentait mourir doucement contre lui … ça ne se pouvait, pas elle, pas celle qu’il aimait !!
    La réalité le rattrapa vite alors que l’homme se rapprochait de lui, le forçant à relever la tête avec son arme pour qu’il le regarde. Juste trois mots, trois petits mots qui finirent de l’achever alors que Lyra rendait son dernier soupir contre son cœur :

    « C’est ta faute »

    Et un nouveau coup de feu …
    Il eut un vide, au fond duquel il entendit des cris. Il chercha à remonter cet abyme et lorsqu’il le fit, il découvrit ce que la colère était capable de faire.
    Des flammes, des flammes de partout, tous morts ou mourants … quinze personnes autour de lui, encore fumante … la seule qui fut protégée de ce massacre était contre lui, sans vie mais pas brûlée. Ce qui le protégeait lui, l’avait protégé elle.
    Il ne bougea pas, resta là, alors que d’autres personnes arrivaient, tenant contre lui son amour et ayant dans sa main le bracelet de Lyra
    Et c’est ainsi que la descente au enfer commença : Alex fut arrêté par la police du coin, dont les officier, traumatisé par l’état de leurs amis se calmèrent sur lui à coup de matraque et de poings américains jusqu’à ce que le BAM le récupère, une semaine après le drame, avec ses affaires plus ou moins en bon état.
    Là-bas, on le laissa dans une cellule. Il était mort, se remettait peu à peu de ses blessures. La balle dans l’épaule le faisait souffrir, les coups l’avaient meurtri. Maintenant, il ne demandait qu’une chose, c’est de savoir qui avait tué son aimée, qui était ce fanatique qui avait voulu le tuer au nom de dieu et qui avait eu la pureté de son âme en ayant Lyra. On ne voulait rien lui dire, rien lui révéler. Tout ce qu’il percevait de temps à autre, c’était des murmures qu’il ne comprenait pas. On parlait de lui mais jamais il n’entendait ce qu’il se disait. Parfois, on venait le voir, pour lui poser quelques questions, mais c’était toujours vague, jamais pour l’aider. Rien de plus que des questions, quelques mots pour tenter de le rassurer ou encore des personnes qui passaient, l’observant, attendant de le voir parler puis s’en allant aussi silencieuse qu’à l’arrivée.
    Pendant presque de deux mois, il resta là-bas, pendant les procès et les procédures qu’Alex ne suivait même pas, dévasté, anéanti par cette Nuit. Il ne pensait qu’à une chose, que jamais il n’aurait dû venir au monde, et qu’ainsi Lyra serait encore en vie, et heureuse, ailleurs.
    Puis, on vient lui proposer une solution : Il en avait pour trente ans donc il avait le choix entre rester ici pour au moins quinze ans si la peine était remise pour ‘’bonne conduite’’, soit d’aller à l’institut pour apprendre et faire en sorte que plus jamais cela ne se reproduise. Cependant, quelque que ce soit sa décision, il ne pourrait revoir sa famille d’ici là … il les avait presque oublié, presque trois mois sans les voir, et ça empirait son état presque suicidaire…
    Il accepta d’aller à l’institut et attendit le 12 juillet son transfert jusqu’à cet institut qu’on lui avait décrit comme une pouponnière à mutants.





Avatar : Mathieu sur
[url=mattthesamurai.deviantart.com]Mattthesamurai[/url]

Personnage Marvel ? : Oui [] Non [x]

Double/Triple Compte? : Oui [x] Non []

Si oui, Qui ? : Evangelina Grigori

Pseudo : Salamandre, Griffe, j'ai pas changé entre temps ^^

Votre Age : toujours 18 ans

Comment avez-vous connu le Forum ? : C'est la faute de la faucheuse !

Petit mot de passe magique qui règle tous les soucis : [Vu par Sebvo]


Dernière édition par Doigts de Fée le Dim 5 Aoû - 11:01, édité 10 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Mar 31 Juil - 23:51

Fiche prête à tordue, massacrée, dépecée et disséqué par les modos ...

Amusez-vous bien Cute
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Mer 1 Aoû - 22:05

Et voilà, c'est moi qui m'occupe de toi ma petite Griffe What a Face .

DIM aka James Mother Tucker Cool

Bon, tu connais la chanson je ne te la chante pas, juste, en italique les remarques anodines et en cyan les remarques que tu dois redouter.

Alors, c'est parti.

Informations générales :

Ok, rien à dire pour le moment.

Pouvoir, description :

Bon bon bon, commençons pas la pyrokinésie.

Alors, donc, 1 500°C pour la chaleur maximale, est-ce que tu peux me donner une idée de la "quantité" enfin, pas vraiment une quantité, mais plus une échelle de l'intensité maximale du feu qu'il serait capable de maîtriser/générer en même temps : barbecue, feu de poubelle, lance flamme, incendie généralisé, boule de feu style kaméhaméha, etc... ? Et aussi une idée du temps maximal qu'il pourrait passer à générer du feu en continu ? Hm, quand tu dis que sous l'eau son pouvoir de génération de flammes ne fonctionne pas, est-ce qu'il peut cependant continuer à manipuler un feu qui lui serait hors de l'eau ?

Hm, je vais considérer que maîtrise + création du feu = un seul pouvoir si ça reste dans les mesures du raisonnables Wink . Après si le deuxième modo qui passera jugera que c'est trop comparé au niveau de puissance, à lui de trancher.

Pouvoir, maîtrise :

Hm j'aurai tendance à dire que tu peux mettre la manière et l'endroit dont il fait apparaître ses flammes dans la partie description du pouvoir. Est-ce qu'une température trop basse peut, à l'instar de l'eau quand il est mouillé, diminuer la maîtrise de son pouvoir ?

Hm c'est tout pour le moment.

Pouvoir, lien : Ok.

Bio :

Bon, juste, le petit qui découvre ses pouvoirs et qui passe la journée du lendemain à apprendre à les maîtriser, ça fait un peu gros une seul journée xD. Mais bon, c'est un détail.

Hm, pas grand chose à dire sinon, dans l'ensemble y a rien de particulièrement incohérent ou qui ne va pas ^^.

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Mer 1 Aoû - 23:29

Et voilà, je pense avoir répondu à toutes tes questions ^^

Pour le petit, ce qu'il a appris en une aprèm en fait, et que j'ai du mal expliquer, c'est comment activer les flammes et du coup il apprends comment ne pas les activer pour éviter les accidents. J'ai reprécisé et j'espère que ça t'ira

*retour de balle*
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Jeu 2 Aoû - 0:20

Ah ok pour la partie dans l'histoire, c'est juste moi qui avait mal compris alors ^^.

Hm c'est tout bon *.*

Juste encore quelques question sur le bouclier thermique. Hm, le bouclier thermique d'Alex maintient en quelque sorte tout ce qui se trouve a l'intérieur (donc lui la plupart du temps) à une température ambiante, mais de combien environ ? Si il étend le bouclier en forme de dôme autour de lui et qu'un morceau de glace le traverse, il fond OO ?

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Jeu 2 Aoû - 0:40

Modifications apportées ^^
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Jeu 2 Aoû - 0:42

Bon je ne t'embête pas plus longtemps, un deuxième modérateur viendra sous peu pour la deuxième modération ^^.

Premier avis positif Cool

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Jeu 2 Aoû - 0:45

Yhea MERCI

*lui roule un patin pour la peine*
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Jeu 2 Aoû - 0:47

*Amy se pointe pour dire bienvenu à son futur copain et voit se dernier en train de rouler une pelle à un modo ; et là, c'est le drame*

Celle-là tu l'emporteras pas au Paradis, où est Josh Foley ? OO

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Jeu 2 Aoû - 0:49

J'suis pas encore validé, ça compte pas !

*la rattrape et lui fait un câlin*
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Jeu 2 Aoû - 0:50

*profite*

Ah si toutes les fins de modo étaient comme ça XD

*Regarde Amy-feuille-de-laurier*

T'as pas besoin de Josh Foley pour emballer un mec mignon dans ce topic ma jolie Cool

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Jeu 2 Aoû - 1:33

J'suis là toujours pour rendre service, belle première prestation, à la suivante ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Ven 3 Aoû - 20:54

Et bien le bonsoir!

Je passe donc en seconde modération! Tu connais la chanson, donc on va dire que pour le coup tout ce que je vais te dire vise a préciser et a rendre la fiche plus logique, donc pas besoin de code couleur ^^


    Pouvoirs:
    ♦ Jai un petit doute sur la température maximale des flammes qu’il peut créer : 1500°C , c’est exactement ce que ferait un pyrokinésiste confirmé et Marvel (Russell entre autres) donc je serais plutôt d’avis de diminuer un peu le niveau au début de ton jeu pour ensuite progresser au fil du Rp.
    ♦ Une précision : il ne « Peut » ou ne « Veut » pas générer son feu a l’intérieur du bouclier thermique ? J’ai un petit souci avec le fait que ton bouclier thermique ne laisse pas passer les flammes : En vérité, sous forme de dôme, ce bouclier reste un bouclier thermique, donc techniquement, les flammes devraient pouvoir passer, cependant elle seraient altérées par le bouclier (même sous forme de dôme) et descendraient a une température équivalente a 22°C, comme son corps si j’ai bien compris.
    Donc il faudrait préciser que les flammes peuvent passer, mais qu’elles n’ont pas de chaleur exagérée, et donc inoffensives pour lui et son entourage dans le dôme. Par contre dès qu’elles sont a l’extérieur, elles reprennent leur température normale ^^

    ♦ Donc du coup : L’altération dans ce bouclier/dôme se fait elle progressivement ou les changements opèrent en un claquement de doigt, au moment du passage du bouclier ? A toi de choisir (Pour le cas ou les flammes sortiraient de l’intérieur du dôme par exemple)

    Talents particuliers :
    ♦ Est-ce qu’en combat, admettons, il est capable de se servir d’objets pour se battre ? Allier le feu et son art serait un bon moyen de bien gérer une altercation musclée Wink
    Et potentiellement dépasser les 15m de distance de ses rafales ? (Un frisbee par exemple ><)

    Biographie :
    ♦ Un petit détail, mais… je ne suis pas sur que le BAM dévoile aussi facilement l’identité de celui qui a tué Lyra. Donc a mon humble avis, soit tu ajoute une explication en béton, soit il reste dans l’ignorance et devra chercher par ses propres moyens ^^


Voilà ! Pour moi tout le reste est bon. Il n’y avait selon moi que des détails a régler pour plus de clarté et de logique mais rien de bien méchant Wink
Et tu connais la chanson, préviens moi quand cela sera modifié, et contacte moi si tu as une question, blablabla… et c’est tout, pour le moment Cool

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Sam 4 Aoû - 12:10

Alors, dans l'ordre :

* Pour la température, je pensais que 1500°C était la température normale. La partie bleu d’une flamme normale étant à 1200°C et celle jaune-orange est à 1500°C
Donc je voudrais bien baisser mais ce ne serait pas du ''vrai feu" qu'utiliserai Axel, à toi de me dire maintenant. sachant que la température du feu peut atteindre la température du soleil en son coeur(étant une étoile en combution) soit 15 000 000°K

* Pour le Bouclier, j'ai remodifié un peu le pouvoir pour en faire un vrai bouclier thermique, en reprécisant quelques trucs, à toi de me dire si ça te semble bon.

*Pour les talents, effectivement, c'est ce que je voulais faire mais qu'au final je n'avais pas précisé, me disant que ça ferait peut-être trop. Cependant, je ne voulais pas en faire mais potentiellement, c'est tout à fait le cas (jonglant moi-même, je peux te dire que c'est parfois très efficace un coup de bâton à plein vitesse)

*Sinon, pour l'histoire, personnellement, je voies mal comment on aurait pu lui vouloir lui cacher l'identité du purificateur. Il a manqué de se faire tuer par lui (la balle dans l'épaule), et son amie est morte de ses mains. En général, on apprit aux victimes l'identité (bien qu'il soit aussi victime d'axel ...)
Et enfin, il a fallut faire des identifications des personnes calcinés qui se trouvai autour de lui. Axel a du y participer, au moins pour confirmer les fichiers trouvé (en regardant une photo et en disant : oui, c'était lui). Donc je pense qu'ils ont du lui en parler, lui parler au passage de Mutant Town.
Mais ne pas le savoir changerait aussi son mental, car du coup, Axel sera persuadé que c'est la religion en elle-même qui est la cause (puisque le mec ne cessait de parler de Dieu) donc sera contre toute forme de religion et sera soit peureux ou haineux face une personne religieuse, ce qui complique pas mal de chose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Sam 4 Aoû - 14:25

Donc:

Pour le maniement des armes enflammées, c'est OK
Idem pour l'histoire du bouclier Thermique.

Ensuite:

* Concernant la température du feu: ma question concernait uniquement le feu "crée" et non dejà existant. Je prends exemple en fait sur plusieurs Pyro du forum: un des élèves fixe sa limite a 1400 °C en fait et se laisse le choix de progresser dans ce sens. Je voulais simplement garder un équilibre des forces et puissances par rapport aux autres pyros présents sur le forum. Je ne t'oblige en aucun cas a descendre trop mais bon, restons sur 1500 mais bon...

* Concernant l'enquète du BAM sur les purificateurs: ce qui me gène c'est qu'il est fort probable que ces infos restent confidentielles et pour plusieurs raisons découlant les unes des autres:

- D'abord, eviter que les victimes se fassent justice toutes seules
- Ensuite quand on sait combien il est difficile d'entrer dans ces sections, j'imagine que beaucoup de choses restent secrètes.

donc a la limite, il faudrait que tu explique comment il a su pour l'identité du purificateur (Les murs ont des oreilles par exemples etc...) et du coup décrire cet instant qui marque le moment où il apprend qui est le purificateur (ainsi ton mental ne changerait pas)
Ou alors il ne sait pas et le reste change dans ta fiche a toi de voir.
Mais a mon avis, un agent du BAM ne lui donnera pas un papier sur l'identité du tueur comme sur un plateau d'argent.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Dim 5 Aoû - 11:01

Alors, je pense que ce sera le dernier tour, que t'auras plus rien à dire ^^

Après beaucoup de réflexions, je vais du coup baisser la température à 1300, sa flamme sera du coup entre le orange et jaune.
Cependant, pour le contrôle, la température n'affecte pas. Il peut contrôler un feu plus chaud ce que qu'il peut générer.

Et pour l'histoire, j'ai remodifié (de toute façon, si je parle de fanatique religieux voulant éradiquer les mutants, on me répondra très vite je sens ^^)
Et au passage, je rechange un petit paragraphe dans la psycho, vu qu'il ne connait du tout toujours pas l'existence du groupe des purificateurs.

Du coup, voilà Razz tout fait
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Dim 5 Aoû - 11:12

Bien pour moi c'est ok je te donne donc ton second Avis Positif!

Je te souhaite un bon rp parmi nous et puis un peu de patience avant le passage d'un grand rouge qui viendra te valider Wink


Au plaisir et merci de ta cooperation !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Dim 5 Aoû - 11:19

Merci !!

*roule une pelle aussi à Russell*
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   Dim 5 Aoû - 12:36

Félicitations, nouveau résident de l'institut Beta, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]
» Gwen alias missgwn
» 80 Comptines à mimer & jeux de doigts (1CD audio)
» Wanda Maximoff alias Scarlet Witch |Terminée|
» Wade Wilson alias Deadpool (fiche terminé)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: