AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Halloween Night {Libre}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Halloween Night {Libre}   Jeu 9 Avr - 17:29

- Oui… Mais n'empêche que je l'ai pas fait comme toi avec moi ! Et je pense que ça doit devenir une tradition maintenant ! Comme pour d'autre jours ou on fait des cadeaux aux autres ou que l'on faites le nouvel an, la on va fêter halloween et les bisous surprises !

Très peu pour Rachel, ce qu’elle ne dit pas puisque concentrée sur ses paroles comme sur la française dont le cœur battait à toute allure, une fois son apnée finie. Ninon-Kaede ne semblait pas en revenir, ou plutôt s’en remettre, à l’inverse de Kaede-Ninon qui était plutôt à son aise ; et quand l’avertissement sonore fut lancé, l’Echo se raidit et se crispa, attendant l’écoulement. Il n’arriva jamais, à la grande surprise de sa propriétaire dont l’emprunt n’avait pas les veines aussi fragiles. Laissant de nouvelles explications se faire, l’adoptée britannique se contenta d’une inspiration puis fit quelque pas aux alentours.

Elle se stoppa bien vite lorsqu’il fut question de l’effrayer, se retournant vers la française avec une perplexité silencieuse alors que Kaede-Ninon corrigeait le tir à sa place, lui faisant se dessiner un léger sourire. Bras toujours croisés, jambes l’une à côté de l’autre dans son court costume, l’Echo fit face alors que les flots de mots se poursuivaient et sourit encore plus aux sous-entendus et compliments. La peur mauvaise pour la ligne… sa ligne n’avait rien à craindre et elle n’avait pas peur, même s’il était possible que Ninon-Kaede soit dans le vrai puisque sa peur avait souvent été associée à la faim, donc à une perte de poids. Mais elle était contente d’elle-même actuellement et à défaut de s’empourprer Rachel baissa les yeux en plus de sourire jusqu’à ce que le sujet change.

Les laissant s’entraider pour se lever, l’Echo les vit chuter assez bêtement même si ce n’était absolument pas étrange par rapport à la situation, qui elle l’était. Baissant le regard en contrebas vers les deux autres, elle eut un soupire amusé. Les dialogues se poursuivaient avec l’habituel – car on pouvait le considérer comme habituel pour le coup – déraillement et rattrapage approximatif de Ninon-Kaede, qui repartait dans des compliments à outrance. Rachel commençait à comprendre pourquoi Jade la surnommait « courtisane » : la française courtisait à coup de compliments au moindre problème, dommage que cela enlevait toute la valeur desdits compliments.

Percevant la perplexité unilatérale de Kaede-Ninon, elle se tourna pour la regarder tout en décroisant les bras.

- Oh pardon mon Général… Vous m'accorderiez une danse pour me faire pardonner ? Je promets même de ne pas te saigner dessus. Et si ça ne suffit pas, je referai des cookies !

- Puisqu'il y a des cookies… Pourquoi pas ! Le temps que John retrouve ses esprits, on peut du coup en profiter je suppose. Tu es d'accord Rachel ?

Ce fut au tour de la concernée de lever le sourcil, sauf qu’elle le fit des deux et écarquilla les yeux. Ninon-Kaede la sauva d’une réponse instantanée à coup d’encouragement au levage et Kaede-Ninon entreprit de participer à nouveau ; une chose que Rachel fit d’un geste négligent de la main, les relevant toutes deux par télékinésie sans leur donner le droit de retomber non plus. Ce ne fut qu’une fois qu’elles tinrent bien sur leurs pattes qu’elle-même rabaissa son membre.

- Tout dépend ce que tu entends par profiter ; retourner à la fête ainsi ?

Attendant infirmation ou confirmation avant de reprendre, elle se contenta d’hausser les épaules.

- Ce sont vos corps, vous en faites ce que vous voulez.

Cela ne lui indifférait pas, non, mais Rachel respectait énormément le libre-arbitre et ne jugeait pas son accord comme nécessaire. S’il y avait eu danger, oui elle serait intervenue, mais elle n’en voyait pas : Ninon-Kaede avait ses pouvoirs bloqués et ceux de Kaede-Ninon ne faisaient pas si facilement surface donc il n’y avait pas tellement à s’alarmer.

- Voyez entre vous.

De ce qu’elle savait, Kaya et Sanzo avaient aussi relativement bien accepté l’échange de corps, continuant la mission avec la certitude qu’ils retrouveraient le leur ; c’était une mission cependant, cela faisait parti des risques tout aussi improbable que cela soit. Sanzo c’était même plutôt plus dans le corps de Kaya, du fait des capacités physiques du symbiote de cette dernière parfaitement en accord avec son tempérament chevaleresque et sa stratégie pour le moins directe. Ninon et Kaede n’avaient pas l’aspect dangereux ou l’impression de course contre la montre, peut-être était-ce dans l’esprit de vouloir pousser plus loin l’expérience. Rachel ne ferait aucun jugement de valeur là-dessus pas plus que de commentaire, ayant passée une journée entière dans le corps d’Amy (même si cela avait été dans le plus grand secret) et sachant que ladite Amy expérimentait aussi des expériences dans un domaine similaire. Et puis en tant que télépathe et qu’elle-même, l’Echo n’était pas choquée le moins du monde que cela puisse intriguer ; elle comprenait l’attrait d’un nouveau corps. Et peut-être que cela permettrait d’expliqué à John que son pouvoir n’était pas une horreur sans nom, il pouvait y avoir des personnes y réagissant bien.

Perdue dans ses pensées, Rachel c’était détournée des deux autres en baissant le regard dans le vide, croisant les bras de manière réflexive.

- Faudra me dire ce que vous faites et ce que je dis à John, du coup.

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninon Lenoir
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 24

MessageSujet: Re: Halloween Night {Libre}   Jeu 30 Avr - 13:04

_ Oh oui, ça va, ça vient ! T'es pas lourde mais t'as pas de force non plus !

La Nini dans le corps de Kaede s'offusqua face à la remarque de la japonaise. Évidemment, son corps d'adoption était plus fort, car même si elle ne l'avait pas encore vraiment « utilisé », elle sentait une nette différence dans ses muscles à chacun de ses mouvements. Mais de là à dire que la française n’avait pas de force…

_Mais... mais bien sur que si j'ai de la force ! Assez pour subvenir à mes besoins quotidiens. Ce n'est pas ma faute si mes muscles ne sont pas assez gros pour mettre plus de force dedans, et puis de toute manière, on n'a pas besoin de muscles pour dessiner et lire. Je peux porter un crayon, c'est déjà pas si mal.
T'façon une Impératrice n'a pas besoin de muscles, les autres en ont pour elle.
...
Oh Jésus Marie Joseph, je suis faible et assistée ! Mon corps est précaire et inutilisaaaaaa....


Nini écarquilla les yeux en se sentant mystérieusement soulevée dans les airs, comme si le corps de Kaede ne lui obéissait plus, et en un clin d'oeil, elle se retrouva sur ses pieds, perchée sur les talons haut du costume de la japonaise. Elle aperçut furtivement la main de Rachel s'abaisser, ce qui la conforta dans son idée que la rousse était derrière cette remise en place à la « On n'est jamais mieux servie que par soi-même ».

_ ...saaaa... sable. Merci Rachel, ça ne me rassure pas sur le fait que je sois physiquement incapable, même hors de mon corps, mais merci quand même. Jésus Marie Joseph, pourvu que je ne rejoue pas Bambi sur la glace...
Kaede, mon Général, tout va bien chez toi ? Tu tiens debout ? Et pas la peine de mentir, je sais très bien que mes jambes marchent!


Des jambes qui marchent… des jambes qui marchent… c’est intéressant ça Nini! La ninja reçut aussi la réponse à sa question, par une autre question visant à définir plus précisément le terme « profiter ». Ninon haussa un sourcil avant de regarder alternativement Kaede et Rachel. Les intentions de son Général devaient être tout ce qu'il y avait de plus honorables, comment aurait-il pu en être autrement ? De toute façon, Ninon n'avait promis que de la danse et des cookies, rien de plus frivole, et elle garderait un oeil sur ses beaux yeux ainsi que sur les parties un tantinet plus charnues de son anatomie. Mais entendons nous bien, ce n’était pas l’asiatique qu’elle craignait, nope, la jolie rousse avait toute sa confiance.
Comment ça toute sa confiance? Mais Nini, vous ne vous êtes rencontrées qu’en début de soirée, autour de quelques fraises bien trop imbibées pour ta sécurité!
Certes, certes… Tout cela était bien court, mais les cheveux rouges de son tendre Général avaient joué dans l’équation, sans compter que l’échange de corps forgeait de manière forcée la confiance par l’intimité… Donc non, Nini ne craignait pas grand chose venant de Kaede, par contre, ce qu’elle craignait, c’était les autres invités, des adolescents aux hormones libres et éméchés.
Alors fallait-il retourner à la fête malgré ce risque? Ninon jeta un regard de bas en haut à son corps qui lui faisait face avant de recommencer le même manège avec le corps d’exil dans lequel elle se trouvait à ce moment précis. Une soirée arrosée était de loin le pire moment pour s’essayer à ce genre de pratique exotique, un échange de corps aurait nécessité un cadre plus calme et plus sur. Mais d’un autre côté, comment ne pas en profiter? Après tout, cette situation ne se reproduirait peut être pas de si tôt et ce soir, elle avait l’occasion de découvrir ce que cela faisait d’être grande, de pouvoir danser avec Rachel sans avoir peur de saigner du nez et surtout de pouvoir manger des chips sans craindre pour ses hanches.
Qu’elle était cruelle la Nini qui interdisait à son Général la nourriture trop riche alors qu’elle comptait elle même en profiter… Terrible Nini, honte à tous les simples d’esprit qui pensaient qu’elle était mimi simplement parce qu’elle était Nini. Mais méfiez vous des neuneus, car qui peut savoir ce qui se trame dans la tête de celui qui n’en a lui même aucune idée?...

_ Ce sont vos corps, vous en faites ce que vous voulez, voyez entre vous. Rachel se retourna ensuite dans une pose plus pensive et introspective, bras croisés, sorte de signature physique n’appartenant qu’à la jolie rousse. Faudra me dire ce que vous faites et ce que je dis à John, du coup.

Ninon regarda alternativement les deux rousses. Pour Rachel, c’était un coup d’oeil de petit chiot battu qui n’attendait qu’une chose, que l’objet de son attention se retourne. Pour Kaede en revanche, c’était l’oeillade de l’aventure, celle qui voulait dire que l’on partait au bout du monde pour vivre comme si demain n’existait pas et ne jamais revenir!
Bon, la rousse ou la rousse?
Les deux! ♥
Le sourire de la française s’élargit alors qu’elle attrapa l’une des mains de Rachel pour la tirer de sa torpeur, avant de faire de même avec l’une de celles de Kaede squattant son corps.

_ Bon, tâchons de nous occuper, on a tout le temps de trouver petit John. Rachel, il faut que tu souris plus, je veux voir tes jolies dents. C’est ta soirée et elle est chouette! Inattendue, mais chouette quand même, alors sois-en fière mon p’tit Caramel! C'est Halloween, il y a de la musique, des citrouilles et des petits fours comestibles, du moins pour toi.
Et puis qu’on se le dise, on est plutôt sublimes. Une Georgette Washington rousse en bikini, un Shinobi super sexy (dont je suis actuellement l’heureuse locataire) et une Impératrice des Ombres terrifiante (dont tu es actuellement l’heureuse locataire mon Général).
Alors non non non et non, on ne peut définitivement pas rester dehors à croiser les bras dans l’herbe, on a de meilleures choses à faire! Vous savez quoi? On va danser jusqu'au bout de la nuit! Si si, et même qu’aucune goutte de sang ne sera versée. On mangera des fraises aussi! Oui, oui, je sais, avec mo-dé-ra-tion.
Et je vous promet que demain matin, on se réveillera dans le pâté, tout pile tout poil à l'heure pour le lever du soleil sur le lac de l'institut, ça sera beau, ça sera romantique, ça sera parfait!
Alors, on commence par quoi? Le valse, le tango ou les fraises?


Ninon poussa un long soupir de bonheur en serrant les mains de ses cavalières, une rousse à droite et une chatain à gauche. Quoi de plus beau?
Nini, délires-tu mon p’tit Trognon?
Non non non, elle ne délirait pas la Ninon, car à ce moment précis, rien ne pouvait être plus romantique que de se réveiller aux côtés des deux rousses avec lesquelles on avait passé la nuit à se faire des cloques en labourant littéralement la piste de danse. Oh, comme elle rêvait déjà de la lumière rougeoyante de l’aube illuminer l’eau et leurs beaux cheveux!
Croises les doigts Nini, c’est ta chance!
Cette nuit, aucune goutte de sang ne fut versée sur le dancefloor, ce qui était un exploit lorsque l’on savait que ce n’était pas une, mais deux jolies rousses que Nini avait fait valser, de l’extérieur, comme de l’intérieur. La française était-elle tenace? Certainement oui, mais dans le corps de Kaede, elle n’avait pas eu à se mettre sur la pointe des pieds pour faire virevolter ses cavalières qui elles n’avaient pas eu besoin de trouver des positions improbables pour passer sous ses petits bras.
Il y avait eu des fraises aussi! Une… deux… trois… enfin quelques unes quoi, mais toujours avec modération. T’façon, les fraises, c’était des fruits, alors c’était forcément bon pour la ligne.

“_Hep là mon Général, lâchez cette chip que vous vous apprêtez à engloutir! Là, prends plutôt une fraises à la place. Et Rachel laisses les p’tits fours tranquille, ils ne t’ont rien fait et mon nez va très bien. Tiens, fraise!

Il y avait aussi le vague souvenir d’un élève à l’état d’ébriété précaire qui avait tenté de tâter le croupion de Ninon. On lui souhaitait bien du plaisir à travers les nombreuses couches de jupons, mais ce genre d’acte ne pouvait pas rester impuni et il s’était vu jeter un regard sévère de la part du visage de Kaede qui avait répondu: “Hep là! Il n’y a que MES mains qui ont le droit d’aller ici, alors touches à TES fesses et fais l’avion veux-tu!
Évidemment, dit comme ça, ça avait sonné un tantinet possessif, mais devant le regard flamboyant de la Ninja, l’autre n’avait pas bronché, avait fait profil bas et étais reparti la queue entre les jambes. Nan mais oh! Tâchons seulement d'espérer qu’il aura perdu la mémoire le lendemain matin ou les rumeurs risquaient d’aller bon train…
Bravo Nini, bravo!
Mais… mais… mais …
Bref, pour conclure, on dira que la réussite d’une soirée tenait bien moins du corps dans lequel on la passait, qu’avec qui on la passait. (Et officieusement du nombre de fraises dans le punch…Cheers!)
***
Dans un univers alternatif...:
 

Samedi 1er Novembre 2014
7h58
Intérieur du gymnase
Dans le bon univers… ou pas?


Nini frissonna et se serra un peu plus contre l’une des deux choses chaudes et confortables avec lesquelles elle était blottie. Elle soupira d’aise en enfouissant sa tête dans la partie la plus moelleuse pour se protéger de la lumière des premiers rayons du soleil qui commencèrent à entrer timidement dans le gymnase. Peine perdue puisqu’elle poussa un premier grognement… Puis un second en sentant quelque chose lui chatouiller le visage. Elle se décida finalement à ouvrir difficilement les yeux après avoir froncé le nez et poussé un second grognement pour apercevoir une mèche rouge sang. Troisième grognement alors qu’elle se retourna pour se lover contre son deuxième “oreiller”, un tantinet moins moelleux, mais toujours confortable quand même. Elle ferma à nouveau les yeux et tenta de retrouver le sommeil malgré la fraîcheur.

UNE MÈCHE ROUGE!

_Oh Jésus Marie Joseph! Nini se redressa brutalement en écarquillant les yeux, se rendant compte que ses peluches chaudes et moelleuse n’étaient en fait autre que son Général et ses avantageux avantages, ainsi que Rachel. Je suis confuse, je… je… Elle s’arrêta dans ses propos en grimaçant… J’ai mal aux cheveux… Mmrf… Rachel? Kaede?... On a raté le lever de soleil… Et j'ai le coeur au bord des lèvres.

Fin pour Nini ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Halloween Night {Libre}   Mar 5 Mai - 23:50

Le réveil est dur, difficile et désagréable. J'ai des acouphènes terribles et des courbatures dans les jambes. Je manque cruellement de sommeil. Et pourtant, un petit rayon de soleil vient taquiner ma ratine à travers mes paupières. Impossible donc de dormir, impossible aussi de se réveiller. Je suis donc coincé dans un état larvaire auquel cependant j'y vois quelque chose d'agréable. En effet, je suis entourée d'amies. Et j'aurais mes deux bras en moins souffrant le martyr, je ne serais jamais mieux qu'ici.

Bon, en attendant que mes paupières se décident à s'ouvrir et vu que le reste de mon corps répond trop mollement pour bouger la masse qui repose sur mes seins, autant essayer de se souvenir de la soirée.

Quelques heures plutôt...

- ... Kaede, mon Général, tout va bien chez toi ? Tu tiens debout ? Et pas la peine de mentir, je sais très bien que mes jambes marchent!

Je la regardais d'un air exaspérée et en gesticulant les bras et les jambes.

- Comme tu peut le voir ouiiii ! Tout fonctionne !

Je regardais ensuite Rachel pour la confirmation :

Ce sont vos corps, vous en faites ce que vous voulez, voyez entre vous. Faudra me dire ce que vous faites et ce que je dis à John, du coup.

Confirmation reçu ! It's time to dance ! Je voulais profiter de la soirée. D'autant plus qu'il y avait une chose que je voulais ABSOLUMENT tester. En faites, je commençais à m'impatienter. Je voulais courir, danser et bouger, sans toutes la masse que j'ai habituellement devant.

Bah oui, quand on court, même avec un soutient gorge parfaitement adapté, y aura toujours du mouvement. Avec Ninon, ce mouvement serait certeinement moindre, donc moins douloureux, donc possibilité de courir plus vite encore ! Han ! Je sentais comme une libération tandis que j'entendais ma voix parler encore et encore.

Mais c'était de bonnes paroles que j'appuyais vivement !

- Je suis d'accord avec Ninon ! Si évidement cela ne te dérange pas, si cela ne dérange pas non plus John, et si ça dérange personne en faites ! La situation n'est pas urgente, et même plutôt drôle je trouve, il n'y a aucun danger et que de quoi découvrir le monde dans les yeux d'un / une autre. Alors, autant en faire une expérience agréable, plutôt qu'une expérience traumatisante ! Et du coup je vote pour quelques fraises avant d'aller gesticuler sur la piste !

Parce que mine de rien, je ne savais toujours pas danser. Et que effectivement, je gesticulais plus, en tentant de suivre un rythme, que je n’exécutais une chorégraphie. Ou alors ce serait une chorégraphie hasardeuse, mélange de plusieurs mouvements aléatoire formant un superbe chaos. On ne vois ça que dans les films malheureusement.

Je me dirigeais vers Rachel et lui tendit les mains pour l'inviter à s'amuser avec nous et gesticuler au hasard sur du son beaucoup trop fort avec un peu d'alcool pour désinhiber tout ça.

Et en effet, aucune goutte de sang ne fut versée cette nuit. Il y eu de la dance, beaucoup de danse, quelques boissons énergétiques pour moi et quelques verres un peu corsées. Mais pas de quoi se mettre la misère ! Juste un peu pompette, surtout sur la fin, a cause de la fatigue. J'ai courus aussi ! J'ai fait quelques tours de stade pour me rafraîchir d'air frais et profiter de ma poitrine plus légère. Le corps de Ninon avait une liberté de mouvement bien au dessus de mon corps. Et je n'avais aucun mal à m'y habituer ! C'était comme si tous mes problèmes n'avaient jamais existé. Une sensation de liberté. J'avoue aussi, une fois dans les toilettes pour me "rafraichir", ne pas avoir résister à la tentation d'observer ce corps qui n'était pas le mien, plus en détails. Je n'avais AUCUN remord car j'étais persuadé que Ninon ferait de même...

Elle était fine, élancée, peut être manquait elle d'un peu de forme en haut, mais elle avait de jolies hanches et un ventre parfaitement plat. On ne peut que respirer la joie de vivre avec un visage pareille quand on se regarde dans la glace. Ninon avait tous pour être fière de son physique. Un corps en parfaite santé. Dommage que l'esprit à l'intérieur ne l'est pas complètement.

J'avais faillit emplâtrer un élève un peu trop pervers d'ailleurs. Tandis que je me rassasier d'un petit verre généreusement offert par notre chère barman gardienne d'alcool, je sentais soudain des doigts glisser sur mon postérieure. Bien que ce ne soit pas le mien, j'étais sur le point de défendre cette zone via un bris de verre plein sur la tête de la personne a qui appartenait ce bras.

Ninon, avait réagit avant moi : Hep là! Il n’y a que MES mains qui ont le droit d’aller ici, alors touches à TES fesses et fais l’avion veux-tu!

L'élève en question ne demanda pas son reste et se contenta d'un :" Bordel, y a que des broutes-minou ici..., On peut rien draguer !" en s'éloignant et quittant par la même la salle, celui-ci étant repéré.

Comme dans le plupart de ces soirées, les plus téméraires dorment sur place, sur des lits de fortunes parfois simplement composé d'un tapis de sol et de tatamis avec des couverture dessus. Bien que moins agréable, ces lits étaient plus conviviales. La fin de la soirée, s'était terminée par un K.O. de fatigue de Kaede et Ninon. Je m'étais blottit contre MA propre poitrine, je m'en moquais car de toute manière c'était la mienne. Ce que je ne savais pas, ce que celle qui veillait sur nous, avait fait en sorte que nos esprits retrouvent aussi leurs corps en douceur.

Le lendemain matin...

C'était dur de se souvenir de tout, quand on avait l'impression que tout n'étais qu'un rêve. Les souvenirs enregistrés dans mon cerveau ne correspondait pas avec ce que j'avais vécue. Je me contentais d'étouffe... de me blottir contre ma bouillotte vivante qui me réchauffer tant bien que mal du petit courant d'air provoqué par les portes ouvertes du gymnase qui gardaient encore les traces de la fête de la veille.

- Oh Jésus Marie Joseph!

Tient, ma bouillotte vient de se réveiller. Et c'est pas ma voix que j'entend. Je lâche alors un soupir à la fois de soulagement. Home sweet home comme on dit si bien, de retour dans mon corps. Et à la fois, un soupir de nostalgie, repensant a la légèreté du corps précédent.

- J’ai mal aux cheveux… Mmrf… Rachel? Kaede?... On a raté le lever de soleil… Et j'ai le coeur au bord des lèvres.

Je ne lâchais qu'un "GRNGNFFF!" en guise de réponse. Je l'attrapais alors pour la blottir contre ma poitrine. J'avais froid à nouveau.

- Aller s'pas encore l'heure de se lever... Pas vrais Rachel ?

Je n’espérais pas de réponse de la part de Rachel, connaissant comment celle-ci dormait. La journée allait être longue. Les filles allaient être mollassonne, sans aucune motivation pour le moindre geste. Les lendemains de fêtes sont tous comme ça. Et c'est pourtant la meilleur partis quand on dort à moitié avec ces amies.

Le moment était simple et agréable et c'est tous ce qui comptait. De bon souvenirs pour masquer un peu plus les mauvais. Encore une nuit que Kaede n'oublierait pas de ci-tôt !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Halloween Night {Libre}   Jeu 7 Mai - 18:54

Ninon-Kaede la regarda en tentant de l’apitoyer, chose à laquelle Rachel ne réagit pas réellement perdue qu’elle était dans le vide comme dans ses pensées, bien que les deux fussent séparés. Kaede-Ninon, elle, était égale à elle-même et semblait déjà prête à agir.  Ce fut pourtant la première qui agit en première, ce qui était d’une logique imparable, et s’empara d’une des mains de l’Echo comme d’une des siennes (à la première puisqu’elle n’était dans l’autre corps) avant de marcher et de parler. Il n’y avait pas de temps de trouver le petit John, ce n’était pas difficile, et si Rachel ne souriait pas c’était simplement qu’elle n’avait pas de raison pour le faire ; en cas de raison, elle souriait avec tout le naturel du monde mais il n’était pas question de se forcer à sourire. C’était sa soirée oui mais il y avait également un gosse craignant son pouvoir bien plus que les « victimes » de celui-ci qui semblaient ne pas considérer le gosse au-delà dudit pouvoir leur permettant l’inattendu de la soirée. Aucune fierté à tirer de cela, peut-être même plus de la honte.

- Et puis qu’on se le dise, on est plutôt sublimes. Une Georgette Washington rousse en bikini, un Shinobi super sexy (dont je suis actuellement l’heureuse locataire) et une Impératrice des Ombres terrifiante (dont tu es actuellement l’heureuse locataire mon Général).

Si Rachel ne résista pas et suivi le mouvement se fut plus par docilité que réel accord ; rien n’empêchait les deux d’aller s’amuser avec leur location mais elle-même estimait avoir mieux à faire à John et Nobody. Danser jusqu’au bout de la nuit ne l’intéressait pas plus que rester les bras croisés dans l’herbe, et moins que les gouttes de sang qui pouvaient avoir leur utilité. Quand aux fraises… sans alcool oui, avec non ; de vraies fraises quoi. Et la promesse ne serait pas tenue pour sa part, l’Echo ayant bien l’intention de finir dans son lit une fois tout cela fini pour pouvoir grappiller les quelques heures de sommeil que lui permettrait cette nuit dans un endroit confortable. Le lever de soleil sur le lac de l’Institut l’indifférait, sachant qu’il restait assez loin depuis le gymnase en plus ; plus que l’Institution elle-même d’ailleurs !

Kaede-Ninon soutenait Ninon-Kaede moyennant le dérangement de Rachel, celui de John et quiconque pourrait l’être en fait ; elle n’avait pas vraiment d’idée mais ne voulait pas non plus risquer les problèmes. John continuait sans doute de se penser monstre et c’était plutôt vers lui que la piste de danse que l’Echo souhaitait se tourner donc que les deux autres jeunes femmes aillent s’amuser ne lui posait aucun problème tant qu’elles respectaient son libre-arbitre à elle. La situation n’était pas urgente pour elles, plutôt drôle pour elles, même si en effet il n’y avait plus aucun danger. Qu’elles en fassent une expérience agréable, Rachel participerait une fois qu’elle se serait assurée que son autre protégé pourrait en bénéficier également. Après tout, cette fête lui était destinée également.

Ce ne fut qu’une fois que les deux eurent fini de parler que Rachel se stoppa pour les laisser aller s’amuser en expliquant qu’elle les rejoindrait avant de s’en aller rechercher John, lévitant un instant pour partir rapidement du gymnase vers le parc à travers le bois et retrouvant tout aussi rapidement ce qu’elle cherchait. L’adolescent fut surpris de la réaction de ses deux victimes lorsqu’elle tenta de lui expliquer, ne commentant cependant guère plus. Ils mirent un certain temps à revenir, exception faite de Nobody qui retourna à son corps laissé inconscient à côté du stand d’alcool sans en avoir consommée une goûte pourtant, et la soirée pu reprendre.

L’Echo observa les choses et y participa à sa mesure, tentant de faire participer John également pour qu’il ne soit pas une simple attraction d’aventure mais il préférait la première activité à la seconde. Son premier centre d’intérêt était « Ninon » et « Kaede », qui eurent droit à se tailler une bonne réputation de lesbiennes en plus d’être déclarée en couple lorsque Kaede refusa qu’un autre étudiant ne drague Ninon en expliquant bien fort que seules ses mains avait le droit de ploter le cul visé. Mais avant cela, Ninon passa une bonne partie de la soirée à boire pour finir « bien » selon les critères de Nobody, une autre à courir en robe, sans sous-vêtements et pieds nus à travers les bois et peut-être jusqu’au parc, le tout sans la moindre lumière, et la troisième à danser moyennant une pause « exploration du corps » moindre que l’année précédente. Sans doute était-ce lié au taux d’alcoolémie et à l’excitation sexuelle, bien plus bas cette fois-ci.

La soirée se termina vers 04 A.M. alors que les derniers s’en retournaient chez eux là où certains s’effondraient sur place, ayant plus ou moins prévu le coup. John, qui avait tenu grâce aux sodas puisque refusant de s’en aller tant que les esprits n’auraient pas retrouvés les bons corps, eut la surprise de découvrir que cela ne sembla pas gêner les esprits concernés qui s’endormir non seulement dans une position confirmant leur statu de couple mais également dans le corps « loué ». Aucun des trois télépathes ne savait si l’échange marcherait avec des personnes inconscientes mais ce fut heureusement le cas et « Scream » put s’en repartir roupiller avant que Nobody n’en fasse de même. L’Echo savait d’ores et déjà qu’elle ne participerait pas à ce « câlin d’endormissement », n’ayant pas assez d’affinité avec aucune des deux participantes et étant parfaitement incapable de s’endormir sans quelque chose contre son dos, et souffla profondément de ne pas pouvoir retourner à sa chambre comme elle l’avait voulu puisqu’elle était toujours responsable des élèves présent.

Regardant l’état dans lequel était rendu le gymnase en bénissant ses dons pour lui simplifier monstrueusement le nettoyage à venir, puis s’en alla se trouver un pied de mur, le cherchant pas trop sale. La pièce puait la sueur, les mélanges de parfum et les boissons renversées en plus de l’habituel horreur de renfermée propre à ces lieux quasiment impossibles à nettoyer correctement, tandis que son sol était couvert des détritus de la soirée, gobelets et restes abandonnés ça et là. Néanmoins le coin des murs d’escalade était moins infecté, peut-être parce que les murs descendant n’étaient pas le meilleur lieu où renverser des choses en soirée ; enfin, les gens pouvaient bien essayer d’y grimper et s’y péter la gueule mais la pente déclinante mais c’était mieux que rien. Virant du pied l’un des coussins de sécurité, Rachel s’allongea dos contre le mur et se mis en position fœtale. Son chapeau sur le visage pour la protéger de la lumière, elle ferma les yeux et s’endormit par autosuggestion.

Samedi 1er Novembre 2014 – 08 : 00 A.M.
- Oh Jésus Marie Joseph !

Le cri comme le mouvement brusque dans un décor jusque là suffisamment calme pour ne pas la réveillé fit sursauter Rachel, qui découvrir avec dureté que s’il était le coin le plus inaccessible parce qu’il avait le « plafond » le plus bas, le coin des murs d’escalade avait en effet un plafond très bas et sursauter au-dessous n’était pas la meilleure idée qui sois. Mais un grand merci à son bouclier qui absorba le choc, sans quoi elle serait retournée roupiller de force. Se frottant la tête qui avait tout de même senti le contact brusque malgré l’absence de douleur, l’Echo était déjà parfaitement consciente de ce qui se passait autour d’elle et prête à agir, les vieilles habitudes ayant la vie dure.

Sortant de sa niche et se relevant tout en se dépoussiérant par télékinésie, Rachel récupéra son chapeau avant de regarder de ses yeux cette scène qu’elle continuait de percevoir dans sa tête.

- J’ai mal aux cheveux… Mmrf… Rachel ? Kaede ? On a raté le lever de soleil… Et j'ai le coeur au bord des lèvres.

- Aller s'pas encore l'heure de se lever… Pas vrais Rachel ?

Le bruit des talons se fit entendre dans le calme relatif du gymnase, malgré qu’il eut été violemment troublé précédemment.

- C’est vous qui venez de réveiller tout le monde, répliqua simplement l’Echo, sans animosité ni même trace de son maigre sommeil. Une fois positionnée au-dessus des autres, elle reprit : Oui on l’a raté et tu as la gueule de bois, Ninon.

Kaede ayant une plus forte constitution, elle avait visiblement mal gérée l’ingestion d’alcool ; d’un autre côté, Ninon n’avait pas forcément bien géré la consommation de nourriture non plus. C’était ça de se retrouver dans un corps étranger : une connaissance du corps à faire et des limites à trouver. Hors pour trouver ses limites, il fallait les atteindre.

- Dites, vous m’aidez à ranger ?
RP TERMINE pour Rachel

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Halloween Night {Libre}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Halloween Night {Libre}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» eau libre
» Halloween en Italie
» C’est comment l’halloween dans votre pays
» nouvelle poudre libre HD
» Calavera (Halloween)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: