AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Prom Night] Meet Mister Ororo ( Pv Ororo, Amy et Cait)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: [Prom Night] Meet Mister Ororo ( Pv Ororo, Amy et Cait)   Lun 8 Juil - 17:51


La danse attendrait même si une musique légèrement année 80 se faisait entendre et lui donnait des envies de sauter un peu partout , chose dangereuse avec ses escarpins, les convives s’affairaient tout à leur joie d’avoir enfin accès au buffet et à la piste. Chose étrange, elle n’avait pas vu Jubilée, il faudrait songer à lui passer quelques coups de fil ou textos incendiaires,  la Naine Jaune était capable d’oublier jusqu’à leur propre mariage si elle se donnait du mal pour y parvenir ! Pour l’heure, la main dans la main de sa fiancée, elle slalomait entre les jeunes afin de regagner près de l’estrade, celle qu’elle considérait plus comme une mère que comme un chef : la belle tornade.
C’était vraiment rare de la voir aussi resplendissante, sans doute que sa toilette et que la présence de son prince charmant y était pour quelque chose !  Caitlyn s’immobilisa devant elle en écarquillant les yeux avec un sourire des plus admiratifs, oubliant pour un instant les règles de la politesse si chères au cœur de l’ainée des X women, tout emportée qu’elle était par la magie de l’instant et cette bouffée de joie de vivre qui la prenait en cette soirée si particulière. Elle alla jusqu’à mimer avec un rire de petite fille une révérence devant Storm en inclinant la taille.

- Wahhh…Majesté Ororo, vous êtes vraiment superbe ce soir, vous devriez vous habiller comme ça tous les jours, c’est un ravissement pour les yeux et c’est dit avec sincérité.

Elle n’insista pas cependant, les coups de jalousie de sa compagne étaient une légende bien connue des couloirs de l’Institut. Amy était très en beauté ce soir et elle n’irait pas risquer une crise inutile surtout avec les projets d’ « après » qui lui couraient déjà dans la tête depuis un baiser trop fugace à son gout, échangé près des marches de l’escalier. Elle tourna un instant sur elle-même pour montrer sa tenue.

- Vous avez vu ? Vous aviez raison, en rouge c’est…j’sais pas « VOLCANIQUE » ! Et Amy hein, elle en jette non ? Et..Oupps

Elle avait énoncé volcanique à grand renfort de gestes mimant là une sorte d’explosion improbable en gonflant les joues à l’instar d’un hamster faisant ses réserves dans ses abajoues et c’est alors que son regard déviait vers la personne qui se tenait à ses côtés qu’elle stoppa net son spectacle « son et lumière » en se rendant compte de son incroyable impertinence et de sa maladresse. Elle se figea, gardant la pause un instant en une image grotesque puis s’empourpra en baissant les bras.

- Han ! Monsieur Ororo ! Je..je..désolée..Je..

« Monsieur Ororo ? » Mais What the Fuck ! Lui hurla son esprit alors qu’elle cherchait à se rattraper sa dignité ayant déjà volée en éclat dans un superbe failing digne de ses plus grands moments. Elle jeta à Amy et Ororo des regards paniqué en guise de message de détresse.

- Non mais…excusez-moi ! C’est très incorrect et tout de ne pas se présenter je le sais et d’habitude je jure que je fais tout bien comme il faut mais là c’est que..Ororo parle rarement de sa..de son..de ..Han ! ca veut pas dire que elle ne vous aime pas hein, je suis sure que dans l’intimité et tout ça doit y aller parce que vous êtes super bien bâti..HAN Non, je veux dire, vous n’avez pas l’air de passer votre temps à cueillir des marguerites et vous faites un super beau couple et..et..Par le sang du Christ que quelqu’un me fasse taire, je vais développer une mutation hybride taupe…au secours.

Rougeur et mode panique, rien à faire Miss Elioth en société, ça restait un jeu de roulette russe et le funeste BANG raisonnait encore.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: [Prom Night] Meet Mister Ororo ( Pv Ororo, Amy et Cait)   Mar 9 Juil - 8:12

Ororo n'avait pu s’empêcher d'un petit rire face à l'exubérance de Cait. Croisant le regard de son mari, elle put lire sur ses lèvres   **c'est elle ?**. Elle acquiesça aussi discrètement que possible par un sourire. Par contre elle ne voyait toujours pas Jubilee. Enfin pour l'instant elle était plongée dans le regard de T'Challa. Il lui avait pris la main. Il savait qu'elle n'aimait pas trop les manifestations d'amour devant un public. Cependant, il voulait lui montrer combien il la trouvait belle et combien il était fier d'elle. Il l'enlaça avant d'embrasser une de ses épaules nues. Ororo ne se dégagea pas et un long frisson lui parcourut l'échine. Lorsqu'il releva la tête son regarde croisa celui du professeur Xavier qu'il salua poliment. **Merci de prendre soin d'elle professeur**.
La musique se fit plus rythmée et T'Challa allait entrainer l'amour de sa vie quand 2 jeunes femmes s'approchèrent. Il les reconnu immédiatement : Caitlyn Elioth et Amy de Lauro. Ororo lui avait tellement parlé d'elles qu'elles étaient des vieilles amies. T'Challa allait les saluer quand Cait prit la parole et s'inclina devant Ororo. Il écarquilla les yeux. Meme s'il était au courant des "eliothismes" de Caitlyn il connaissait aussi le coté maniaque de sa femme concernant la politesse mais Cait ne s’arrêta pas là. Si Ororo s’empêchait sans succès de ne pas éclater de rire, son mari fixait Cait les yeux écarquillés. Etait elle folle ... La bouche ouverte comme un poisson hors de l'eau il regardait tour à tour les 3 femmes.

- Han ! Monsieur Ororo ! Je..je..désolée..Je..

Celle là on ne lui avait jamais faite .. bon il n'était pas particulièrement vexé mais quand meme sa fierté masculine en prit un coup. Il avait beau être fier et meme très fier de sa femme ... il restait un homme. Cait s'enfonçait de plus en plus en évoquant leur couple tandis qu'Ororo était prise d'un fou rire qui lui ressemblait bien peu .. quoique. En fait il avait rarement, voir jamais, vu sa femme en société avec des amies, de vrais amies. T'Challa la regarda un peu .. trahi cependant par sa réaction avant de porter son regard sur Amy. Elle au moins semblait .. normale.
"heu .. hum .. (comment ne pas bafouiller après une telle approche) je suis ravi de faire votre connaissance mesdemoiselles .. et heu .. T'Challa .. je m'appelle T'Challa et heu ..."
il se retourna vers Ororo qui essayait sans beaucoup de succès de reprendre une contenance "chérie ... tu m'aides pas là ..." son ton était très doux et affectueux démentant le "sérieux" de ses paroles. Il avait une belle voix grave et chaude.
Après un dernier hoquet, Ororo finit par pouvoir parler, elle s'essuya les yeux avant de reprendre la main de son mari
"désolée mais .... " elle eut un nouveau rire et à son tour un battement de cils très "petite fille" avant de pivoter sur elle meme, dévoilant l'une de ses longues jambes fuselées. Ce soir tous les codes, tous les masques étaient tombés. Il n'y avait qu'une jeune femme heureuse d’être entourée de ceux qu'elle aimait. "merci Caity, c'est sur que ça me change. Tu vois je ne suis pas aussi rigide que tout le monde le pense." Elle lui fit un clin d'oeil et un sourire amicale. Elle connaissait sa réputation mais ce n'était qu'un masque. Un vêtement qu'elle était obligée de porter. Etait ce la vrai Ororo qui se tenait devant elles ce soir .. pas sur en fait .. Les 2 facettes formaient celle qu'elle était.
"Tu es aussi très belle, le rouge te va vraiment bien .. très volcanique effectivement. (nouveau rire)  hum .. et toutes mes félicitations Amy. Bon un peu de sérieux ... Mesdemoiselles je vous présente mon mari T'Challa" Sa voix explosait d'une fierté mal contenue et d'un immense amour. Elle se tourna vers lui en montrant Cait "chéri voici donc Caitlyn Elioth comme tu dois t'en douter et (elle montra Amy) sa compagne Amy De Lauro .. enfin sa futur femme devrais je dire."

Plus assuré, T'Challa tendit une main vers Amy, il était au courant de la réticence de Cait envers les contacts, à la place il lui offrit un grand sourire amicale  "je suis vraiment heureux de rencontrer les amies de ma femme. Elle m'a énormément parler de vous. Elle vous aime beaucoup ... " un léger coup de coude dans les cotes le fit taire. Il regarda sa femme d'un air faussement contrit. A l'opposé d'Ororo, T'Challa était très ouvert sur les autres. Il n'hésitait pas à pousser sa femme à montrer plus ses sentiments. Elle adorait Cait qu'elle considérait comme une fille. Ses rapports avec Amy étaient un peu plus .. confus mais elle l'aimait aussi beaucoup et avait beaucoup de respect pour elle. ".. hum et toutes mes félicitations aussi non seulement pour votre diplôme Amy mais aussi pour votre mariage." Il enlaçait toujours sa femme et toute son attitude indiquait le bonheur de leur propre vie commune. Il souhaitait aux jeunes couples d'en vivre les memes merveilleux moments

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: [Prom Night] Meet Mister Ororo ( Pv Ororo, Amy et Cait)   Sam 13 Juil - 16:41

Enola Gay by Orchestral Manoeuvres in the Dark on Grooveshark

La soirée commençait ; à défaut d’avoir d’élément de comparaison, Amy n’aurait su dire si cela partait bien ou mal. Musique forte et variable, assez agressante bien qu’elle s’y soit rapidement accoutumée, et des discussions dans tous les sens, proches comme lointaines, de même que le claquement des pas de certains et de certaines qui avaient le courage, la coordination et les capacités de danser au milieu du gymnase, nullement perturbés par les lumières s’agitant dans tous les sens et si colorée qu’elles auraient pu mettre KO un daltonien épileptique. Enfin bref, un temps d’habituation où elle fut assez branlante, sur ses chausses à talons, puis se fut passé.

Il y avait toujours beaucoup de monde qui manquait à l’appel, au premier rang desquels Jubilee, bien qu’elle eut surement la tenue de camouflage idéal considérant la variation des lumières suscitées ainsi que ses habitudes vestimentaires, mais il n’y avait ni son odeur (en fait, il n’y avait pas l’odeur de grand monde qui était reconnaissable) ni le son de sa voix. En bref, elle n’était pas là. Amy ne savait pas si elle devait être vexée ou bien culpabiliser s’il s’avérait véridique que Jubilation Lee avait profitée de cette soirée de bal pour piquer un somme sans avoir le droit aux ébats du couple qui logeait à côté d’elle. Hum, peut-être ralentir le rythme si ça poussait leur amie à ainsi devoir s’absenter d’une fête ; après, peut-être que l’incarnation de la classe n’avait pas eu envie de faire ton sur ton avec l’ambiance… Bah, l’italienne irait lui poser la question, dès qu’elle aurait fini ses obligations.

Obligations au premier rang desquelles se trouvaient le fait de profiter de la soirée et de passer le meilleur moment possible avec son aimée ; que Jubilee dorme tranquille, elle serait réveillée à la fin de la soirée, comme ça, en cas d’oubli, il faudrait attendre l’année prochaine. Et au second rang desquelles il y avait des présentations à faire.

Fendant la foule à la suite de sa Caitlyn, qui l’aurait trainée par la main s’il avait fallu, Nephilim se rapprocha à nouveau de l’estrade, pour y trouver un autre couple susceptible d’être élu couple de la soirée… si l’homme avait appartenu à l’Institut tout du moins. Ororo était… décoincée, pour le moins, et cela faisait plaisir à voir. Restait à savoir si c’était son mari qui lui donnait ce teint frai et cette aura de bonne humeur, ou si elle se contentait d’être… elle le reste du temps, un peu comme Emma quoi. Dans la rivalité entre Tornade et la Reine Banche, Nephilim prenait ouvertement parti pour la seconde, alors que son aimée était fan (littéralement) de la première, ainsi Amy n’était pas si proche que cela de la chef des X-Men, même si elle n’était pas chef des X-Men en cette soirée, juste une connaissance amicale.

- Wahhh… Majesté Ororo, vous êtes vraiment superbe ce soir, vous devriez vous habiller comme ça tous les jours, c’est un ravissement pour les yeux et c’est dit avec sincérité, déclara Caitlyn une fois arrivée devant la majesté suscitée, faisant lever les sourcils d’Amy qui échangea quelques regards avec l’X-Woman, et surtout son mari, la première étant comme elle amusée, tant par Caitlyn que par la tête dudit mari.

Mais cela ne s’arrêta pas là, et emportée par la joie et l’entrain de la musique, Fuzzy laissa libre court à son expressionnisme gestuel, avouant que les conseils vestimentaires venaient d’Ororo dans une explosion imagée, entre le volcan et le hamster, et s’interrompant au plus mauvais moment alors qu’elle calculait que l’ombre gigantesque à côté de son modèle n’était pas un effet d’optique, mais bien un grand homme à la peau sombre qui commençait sérieusement à douter de ce qu’il avait potentiellement bu dans l’hypothétique vers de champagne qu’il aurait pris au buffet (chose se résumant en trois lettre : WTF ?)

- Han ! Monsieur Ororo ! Je… je… désolée… Je…

Caitlyn Elioth, égale à elle-même dans son innocence et ses fails ne pouvant qu’être qualifiés d’ « Eliothiens », en train de devenir aussi volcanique que sa robe. C’était mignon, même si elle n’allait pas s’arrêter là, et alors qu’elle regarda brièvement Ororo comme Teresa, cherchant leur approbation pour continuer (à sa manière), elle en remit une couche.

- Non mais… excusez-moi ! C’est très incorrect et tout de ne pas se présenter je le sais et d’habitude je jure que je fais tout bien comme il faut mais là c’est que… Ororo parle rarement de sa… de son… de… Han ! Ça veut pas dire que elle ne vous aime pas hein, je suis sure que dans l’intimité et tout ça doit y aller parce que vous êtes super bien bâti… HAN Non, je veux dire, vous n’avez pas l’air de passer votre temps à cueillir des marguerites et vous faites un super beau couple et… et… Par le sang du Christ que quelqu’un me fasse taire, je vais développer une mutation hybride taupe… au secours.

Ah, bah c’était pas trop tôt ! Usant de sa main qui tenait Caitlyn au flan, Amy remonta les doigts jusqu’à la joue de son aimée, pressant légèrement sur cette dernière pour lui faire tourner la tête vers son propre visage, lui souriant amoureusement avant de déposer le baiser qu’elle lui avait jadis promis à chaque fois qu’elle devrait la faire taire. Oh, il n’était pas aussi long qu’un « véritable » baisé, mais il était signé également, et il se voulait rassurant.

- Du calme puce, souffla-t-elle avant de se retourner vers celui qui aurait dû être le centre d’attention, et qui commençait à bafouiller pour répondre, déclenchant l’hilarité de sa femme.

"heu… hum… je suis ravi de faire votre connaissance mesdemoiselles… et heu… T'Challa… je m'appelle T'Challa et heu… chérie… tu m'aides pas là…"

Ça commençait bien : un partout, la balle au centre. Deux qui ne savaient pas quoi faire, et deux qui les admirait dans un naturel rare et attendrissant, ou pour Ororo, drôle. C’était vrai que face à un mètre quatre-vingt de muscles taillés par un entrainement de gymnastique et de gymnastique acrobatique rigoureux, un charisme et une prestance dignes d’un roi, le bégayement n’était pas le premier défaut auquel on pouvait penser, et la gêne devait être rare sur ces traits. Storm semblait faire dix ans de moins, lorsqu’elle riait ainsi, c’était toujours agréable à voir, et Amy restait souriante et confiante, un bras en encolure de son aimée, flan contre flan avec elle.

Des excuses, pour T’Challa, des remerciements, pour Caity, un surnom qui a une lettre près aurait fait une immense crise de N’AMOE, et qu’Amy laissait couler comme la propriété d’Ororo, pour ainsi pouvoir clamer l’exception qui confirmait la règle, et une révélation : Tornade n’était pas aussi rigide qu’elle le laissait entendre. Cool.

"Tu es aussi très belle, le rouge te va vraiment bien… très volcanique effectivement. Hum… et toutes mes félicitations Amy. Bon un peu de sérieux… Mesdemoiselles je vous présente mon mari T'Challa. Chéri voici donc Caitlyn Elioth comme tu dois t'en douter et sa compagne Amy De Lauro… enfin sa futur femme devrais-je dire."

Le seul homme des deux couples tendit la main, vers l’italienne en premier lieu, cette dernière lançant la sienne au contact, pour une poignée de main qui s’avérerait bien plus instructive que tous ne le soupçonnerait. Elle en savait déjà beaucoup plus qu’elle n’aurait dû, et attendait son heure pour faire ses maladresses à elle, Caitlyn ayant ouvert le bal

"Je suis vraiment heureux de rencontrer les amies de ma femme. Elle m'a énormément parlées de vous. Elle vous aime beaucoup…"

Tellement même qu’elle interdisait les démonstrations et les déclarations affectives, Amy eut un discret rire pour cela. Malgré le personnage qui lui faisait face, c’était assez clairement sa femme qui commandait à la maison ; avec un mari comme cela, peu étonnant qu’Ororo ait été choisie pour diriger les X-Men, elle avait l’habitude de commander à des mannequins super-intelligents et sans doute aussi forts qu’endurants. Enfin, la majorité des X-Men restaient à l’heure actuelle des X-Women. Bref.

"Hum et toutes mes félicitations aussi non seulement pour votre diplôme Amy mais aussi pour votre mariage."

- Merci,  Mr. T’Challa. J’ai lu quelques articles sur vous, on vous considère comme un véritable génie dans le domaine de la physique appliquée, et vos anciens professeurs d’Oxford ne tarissent pas d’éloges d’ailleurs ; bref, enchantée de vous rencontrer également. Mon identité complète est Amy Teresa Amaranth Grigori-Elioth de Lauro, mais vous pouvez m’appelez Amy ou Tessa, et si vous pouviez me tutoyer, je vous en serais gré.

Dans le couple Grigori-Elioth, il y avait des bizarreries des deux côtés ; et la plus remarquable d’entre elles, pour le côté Grigori, était sans doute cette manie d’insister sur les accents lorsqu’elle déclinait son identité, ayant horreur de voir son nom d’origine massacré en un « déloro » alors qu’elle se revendiquait Italienne, et à défaut d’aimer son pays, aimait le côté poétique de sa langue, même si elle savait se montrer également casse-bonbons sur les prononciations anglaises d’Amaranth Elioth. Autre point étrange, mais dont T’Challa devait avoir été averti, c’était cette vivacité de regard, dont le bleu cristallin semblait repérer le moindre défaut et analyser la moindre information, faisant qu’il restait très rarement fixe et donnant parfois une impression d’intrusivité agressante.

Laissant Caitlyn réussir à mieux se présenter, prêtre à lui poser deux doigts sur les lèvres si elle renchainait sur ses Eliothismes, elle eut encore deux questions à poser à T’Challa.

- Resterez-vous longtemps à l’Institut ? Et reviendrez-vous pour juillet ?

Si Ororo pouvait être aussi souriante à leur mariage, Amy était preneuse, mais elle ne pouvait s’empêcher de tester également la connaissance qu’avait T’Challa de leur vie, à Caitlyn et à elle-même, confiante dans le fait que Tornade lui viendrait en aide si nécessaire.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: [Prom Night] Meet Mister Ororo ( Pv Ororo, Amy et Cait)   Dim 14 Juil - 8:35

Il est dit qu’un jour, Caitlyn Emilie Elioth sauverait le monde, mais pas aujourd’hui tout occupée qu’elle fut à essayer de se sauver de ses propres bêtises. Le fail était un art de vivre chez la jeune rouquine au point de se demander s’il ne s’agissait pas là d’une évolution de pouvoir passée sous silence. De mémoire, aucune rencontre qui aurait dû se passer normalement n’avait pu l’être au final. Elle foirait tout avec une innocence digne d’un Miss Bean le retour mais parait-il, il fallait l’aimer. Et c’est ce que faisait Amy à chaque fois qu’elle perdait les pédales de la « bien séance » sociale en venant apposer d’un geste léger d’un doigt, où d’un frôlement de lèvres, un bouclier salvateur lorsque la digue à conneries qui obturait sa bouche venait de sauter sous les vagues destructrices déferlant au nom du «  bordel dis n’importe quoi mais dis le vite ! ». Mais le vite chez Cait était forcément l’ennemi du bien, ça c’était chose acquise pour elle et tout son entourage depuis fort longtemps. Rien de plus simple d’un baiser pour calmer ses ardeurs, et pis zut si c’était fait devant un public circonspect, au moins à défaut de juger, il avait plutôt l’œil amical que l’œil sévère : c’était déjà ca de prit. Oui, cela suffisait pour lui faire retrouver son calme à défaut de sa dignité déjà partie twister au loin sur les pistes.

Au moins l’hilarité d’Ororo aidait à se détendre, c’était le jugement de la X Woman qui l’importait le plus au-delà de l’embarra auprès de son conjoint dont elle était à l’origine. Durant ces six mois, elle s’était énormément rapprochée de son ainée, n’oubliant pas combien par sa fermeté et sa douceur qu’elle lui concédait volontiers dans l’intimité, elle s’était imposée bien au-delà de cette image d’icône qu’elle chérissait étant jeune. Car à défaut du chef qu’elle savait être et que Caitlyn respectait au plus haut point, c’est surtout les gestes de la mère de substitution qui lui permettait de se construire là où l’amour d’une compagne et les mots d’une sœur ou d’amies ne pouvaient pas atteindre la petite fille grandie trop vite, seule et sans repères dont l’adulte qu’elle était devenue avait à charge d’habiller sa personnalité complexe.

T’Challa, quel drôle de prénom, on aurait dit le nom d’une danse ! Lambada, Karioka, Salsa, Foumoilà. Surement un dérivé de la Saga Africa de Noah vu la carrure de bœuf du charmant monsieur et son parfum glace au chocolat qui en imposait par des muscles que ses vêtements contenaient à peine. Chuck Norris aurait dit «  Hell yeah » et les plus téméraires auraient surement levé le doigt devant lui pour demander la permission d’aller pisser sans faire le mariole. C’est sûr, il devait être Bodygard et pas à Intermarché vu la carrure, un Kevin Costner black qui faisait chanter la nuit Ororo dans les aigues en un I Will Always Love you sans fin. Et puis si ça se trouve EN PLUS, c’était un hybride poney et il était monté comme eux ! Par le Sang du Christ, pourquoi ne pouvait-elle pas s’empêcher de penser à de telles conneries ? Il avait le charisme de Marcellus Wallace dans Pulp Fiction et la voix de Barry White qui..



C’est à ce moment précis que la sono se mit à égrainer les premières notes de l’inoubliable standard de Barry ce qui eut pour effet salvateur de faire bloquer la jeune Irlandaise dans ses élucubrations et faire apparaitre un curieux sourire énigmatique sur le coin des lèvres en l’imaginant brusquement faire pivoter Ororo sur elle-même et l’emmener danser sur You’re My first…

Alors qu’elle écoutait Amy faire étale de son état civil avec sa précision sommes toute assez chirurgicale (oubliant le Kenneth au passage), d’une oreille distraite tout en fredonnant les paroles. Elle ne pouvait s’empêcher d’onduler sur le rythme, elle se sentait bien, réellement bien et heureuse d’être là. Mais son tour revient rapidement. Elle cligna un instant des yeux devant le regard de T’challa et pris une brève inspiration après un instant d’hésitation, en lui tendu une main trop assurée pour être naturelle. Cela faisait partie de sa thérapie entamée avec Emma, ne jamais perdre une occasion de se forcer au contact lorsqu’on se sentait enclin à le faire afin de retrouver l’habitude.
Le contact fut bref mais l’expression de Cait resta affreusement concentrée, elle ne put s’empêcher de croiser le regard d’Ororo et d’Amy en un léger sourire contrit trahissant l’épreuve qu’était pour elle ce simple geste et le soulagement d’y arriver.

Amy la féliciterait discrètement ensuite parce qu’elle en avait besoin, c’était ainsi que ça fonctionnait, chaque petits pas était une avancée vers un retour à un statuquo d’avant  décembre, c’était un combat qui semblait dérisoire pour quelqu’un capable de déchainer des foudres et de tuer en quelques gestes, mais c’était un combat des plus importants pour elle, effacer du mieux possible les séquelles du passé.

- Aheum…Moi c’est plus court…Caitlyn Elioth..Ou plutôt Elioth-De Lauro. Ravis de vous rencontrer Monsieur. Mais vous pouvez m’appeler Cait’ si vous voulez.


Emilie la renvoyait à un passé qu’elle niait et seul jusqu’ici Sébastian s’amusait avec son autorisation à la nommer ainsi. Quand à Kenneth…Autant dire que c’était pire vu ce que Kyle avait fait du nom. Quant au Grigori…et bien…c’était plutôt une marque négative vu la génération de tarées qui s’y bousculait. Elle prenait soin de prononcer le De Lauro comme il convenait à sa fiancée. Par contre à l’instar d’Ororo, elle méprisait le tutoiement précoce, le vouvoiement indiquant mépris ou respect et dans ce cas Respect comme les règles de la politesse l’exigeaient, celles qu’Ororo lui inculquait dès qu’elle en avait l’occasion. Caitlyn se montrait bonne élève, sauf lorsqu’elle Faillait comme précédemment.

Elle se contenta de croiser les mains derrière le dos, laissant Amy mener la discussion et s’étonnant lorsqu’elle annonça le pédigrée impressionnant de Monsieur Ororo qui finalement n’avait vraiment rien d’un vigil mais d’un Docteur Dolittle avec plein de muscles et tout…normal pour un prof de physique, non ? Après tout David Knight soignait son sourire ultrabrite et son brushing, Mr Ororo ses abdos et son fessier d’acier…Ça devait être ça.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: [Prom Night] Meet Mister Ororo ( Pv Ororo, Amy et Cait)   Dim 21 Juil - 7:49

T'Challa leva un sourcil interrogateur à l'évocation des articles ... Amy devait le confondre avec un autre. Il avait fait des études de juriste et de comptable pas dans la physique appliquée. En homme bien élevé, il ne lui fit pas la remarque si elle revenait sur le sujet il la détromperait en douceur.

-Mon identité complète est Amy Teresa Amaranth Grigori-Elioth de Lauro, mais vous pouvez m’appelez Amy ou Tessa, et si vous pouviez me tutoyer, je vous en serais gré.

De nouveau une marque de surprise sur son visage avant de tourner son regard vers sa femme qui retenait un sourire. Le jeune couple était un condensé de bizarreries mais sympathique au fond. Il leur sourit
"et bien Amy j'espère effectivement être là en juillet .. enfin si je suis invité." il fit un clin d'oeil à Amy. Il resserra son étreinte sur Ororo en lui lançant un nouveau regard mais cette fois de connivence. Depuis quelques jours le couple était en discussion (voir dispute) pour avoir leur propre chez soi, ici à New york ou non loin de l'institut.
"et si j'arrive à convaincre ma têtue de femme je risque de rester un long, très long moment. Mais vous savez combien elle peut avoir la tête dure"
Son ton affectueux démentait ses paroles. Contrairement à l'illusion qu'il donnait, T'Challa était loin d'etre soumis à sa femme. Le plus souvent il allait dans son sens pour lui faire plaisir mais quand il avait une idée en tête, c'était toujours lui qui avait le dessus. Et là, il savait qu'elle céderait. Mais Ororo était une guerrière, elle ne se rendrait pas sans se battre. T'Challa l'avait compris depuis leur toute première rencontre ou presque. Heureusement qu'il avait des arguments très très convaincants ... mais ça ne regardait ni Cait ni Amy.

Cait semblait être un peu ailleurs et fredonnait mais quand il la regarda pour la saluer, se gardant bien de lui tendre la main, elle le fit dans un geste pas vraiment naturel, mais elle le fit quand meme. Sachant l'effort que cela représentait pour la jeune rousse, il lui serra. Elle avait une main ferme et dynamique aussi volcanique que sa chevelure. T'Challa remarqua le regard qu'elle porta à Ororo et à Amy comme un enfant en quete d'approbation. Un bref signe de tête d'Ororo ainsi qu'un sourire et surtout une immense fierté dans ses yeux furent sa "récompense".

La présentation de Cait fut plus courte. Finalement les jeunes femmes étaient conformes à la description qu'Ororo lui en avait faite et il prit toute l'ampleur de la place que prenait Cait dans sa vie. T'Challa était un peu surpris. Sa femme n'avait jamais vraiment manifesté l'envie d'avoir des enfants contrairement à lui. A chaque fois qu'il abordait le sujet, elle brandissait l'excuse de son travail comme un bouclier mais là ... la façon dont elle regardait Cait, dont elle l'encourageait ... c'était celui d'une mère. Une pointe de jalousie l'envahit. Il la chassa tant bien que mal.
Ororo le regardait indéchiffrable ou presque. Une légère tristesse. T'Challa l'embrassa sur les cheveux avant de regarder tour à tour les jeunes femmes.
"Vous devez mourir de faim et de soif. Si vous voulez bien m'excuser, je vais vous chercher de quoi vous restaurer."

Ororo le regarda partir avant de se retourner vers Cait et Amy, ses yeux bleus étincelants grand ouverts "alors, vous le trouvez comment ?" son ton était celui d'une ado qui cherchait l'approbation de ses copines. C'était la première fois qu'elle ressentait ce besoin. En agissant en "fille" Cait avait fissuré son mur de dureté, sa façade si soigneusement entretenue durant toutes ses années. Seul le professeur (et bien sur T'Challa) avait eu droit à la "vrai" Ororo. Aujourd'hui elle l'offrait à ses jeunes amies et surtout à Cait.

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Prom Night] Meet Mister Ororo ( Pv Ororo, Amy et Cait)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Prom Night] Meet Mister Ororo ( Pv Ororo, Amy et Cait)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Prom Night : le bal de fin d'année 2012-2013 [libre]
» Ororo Munroe (Storm) [terminée]
» Qui récolte la tempête a semé la tornade [PV Ororo]
» Le pigment Moonlight Night
» Sandron Michel 1969 cherche potes de prom pour repas annuel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: