AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Erik Blake Thornock [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Erik Blake Thornock [Terminée]   Sam 7 Avr - 18:04

CARTE

D'IDENTITE





© Matthew Lewis



    NOM : Thornock

    PRENOMS : Erik Blake

    ALIAS ET SURNOM : Warp

    AGE : 18 ans

    DATE DE NAISSANCE : 04/07/1993

    METIER : Étudiant à Princeton University

    NATIONALITE : Américain

    GENRE : Masculin

    CLAN : Neutre




Pouvoirs :



  • Description :
    Distorsion spatiale - Manipulation des distances : (offensif)
    Erik peut augmenter ou diminuer la distance entre deux points de l'espace (l'espace en tant que dimension, pas en tant que vide interstellaire). Il ne peut mettre aucun objet en mouvement de cette manière, mais il peut les rapprocher ou les éloigner. Ce pouvoir peut lui permettre de franchir un trou de plusieurs mètres de large d'un simple pas, ou de ralentir la vitesse de course d'une personne en augmentant la distance qu'elle doit parcourir devant elle.
    En l'état actuel, ce pouvoir a une portée d'une dizaine de mètres et ne peut concerner que deux points à la fois.
    Le risque principal de ce pouvoir se situe en intérieur. En effet, les bâtiments sont construits pour pouvoir répartir leur propre poids équitablement sur toute leur structure. Mais si la forme de cette structure est modifiée par une distorsion spatiale, les efforts subis par le bâtiment risquent d'être trop disproportionnés et de fragiliser les éléments porteurs au point d'entraîner la chute d'une partie de l'édifice.
    De la même façon, si un objet voit ses dimensions changer soudainement, il risque de se briser ou de se désarticuler. Il sera simple de briser une craie en éloignant deux points qui la composent, mais il faudra beaucoup d’efforts pour briser une barre d'acier en rapprochant ses deux extrémités vers son centre.

    Distorsion spatiale - Manipulation des angles : (défensif)
    Erik peut tordre les lignes droites qui composent l'espace. Il peut ainsi par exemple dévier la chute d'un objet. L'objet ne subit aucune force réelle, pour lui, sa trajectoire reste droite, mais la droite qu'il suit a changé. Il est impossible d'endommager directement quoi que ce soit de cette manière, et seuls les objets ou personnes en mouvements peuvent être affectés.
    Une personne qui fait son footing par exemple, et qui subit ce pouvoir sur la ligne qu’elle est en train de suivre, verra le chemin se tordre devant elle. Si elle a de bons réflexes et un bon sens de l’équilibre, elle pourra tout à fait s’adapter à cette déformation et continuer à suivre son chemin initiale. Dans le cas contraire, elle partira vers ce qui semble pour elle être tout droit et est en fait le fossé.
    Erik arrive pour l’instant à tordre une seule ligne à la fois de 90 degrés au maximum, ce qui ne lui permettrait pas par exemple de renvoyer un projectile à son expéditeur, mais suffit à éviter de le recevoir.

    Propriétés communes aux deux pouvoirs :
    Pour utiliser ces pouvoirs, Erik doit localiser les points de l'espace à affecter. Le plus simple est de voir ces points. Ce n'est pas obligatoire, mais utiliser ses pouvoirs en aveugle peut s'avérer dangereux, un peu comme tirer au fusil à pompe les yeux bandés. Théoriquement, il peut aussi utiliser ces pouvoirs de l'autre côté d'un mur (les solides ne limitent pas la portée), mais il n'aura aucune idée des effets que cela pourra causer.
    Son pouvoir est limité à sa perception et sa représentation des choses. Il lui est impossible d'imaginer l'utiliser pour affecter des objets au niveau microscopique. Il pourra casser une mine de critérium s'il la tient tout près de lui pour pouvoir la regarder, mais il ne pourra pas affecter des bactéries qu'il est en train de regarder dans un microscope, simplement parce que le microscope ne lui permet pas de localiser avec précision ce qu'il voit (le microscope déforme la perception puisqu'il grossit les objets) et qu'il reste incapable de savoir à quel point précis est située cette bactérie.
    Ses pouvoirs ne sont actifs que le temps de sa concentration (exception faite des pertes de contrôle qui sont en réalité des activations inconscientes). Sitôt qu'il cesse ses efforts, l'espace reprend sa configuration normale. Le retour à la normale n'est jamais violent et ne cause pas de dégâts.
    Certains matériaux très rares ont un effet stabilisants sur la structure de l'espace et de la réalité en général, Erik ne peut pas modifier le volume qu'ils occupent (Ses pouvoirs ne peuvent pas endommager directement les métaux rares de Marvel).

    Ces deux pouvoirs offrent un spectacle assez troublant puisque le décor semble se tordre et fondre comme de la gélatine. Bien que cette vision n’ait aucun effet direct sur ses spectateurs, elle reste troublante et peut causer des vertiges aux plus sensibles.

  • Niveaux de maitrise :
    Erik ne maîtrise pas très bien ses pouvoirs. Il en a conscience, il se sent capable de s'en servir, mais il est parfois hésitant. Si ses émotions sont trop fortes ou s’il pousse trop ses pouvoirs à bout, il peut perdre le contrôle. Les distorsions spatiales arrivent alors de façon aléatoire autour de lui, et sans respecter aucune limitation. Cette perte de contrôle entraîne souvent des dommages et perturbe le sens de l'équilibre de la plupart des personnes. Il est délicat de sortir de la zone de perturbations tellement l’espace devient instable. Pour Erik, c’est une expérience très traumatisante qui s’accompagne de beaucoup de souffrance (bien que moins que le reste, son propre corps est aussi touché par ces déformations). Théoriquement, une crise de somnambulisme pourrait tout à fait lui permettre de déclencher son pouvoir sous le coup d'un forte émotion suite à un cauchemar. En temps normal, l'esprit s'isole complètement pendant le sommeil, et ses pouvoirs sont aussi verrouillés.

    L'utilisation de ses pouvoirs est assez fatigante. Il peut y faire appel environ 15 secondes au maximum pour un objet d'un mètre de long. Ce temps est réduit à environ 3 secondes pour les objets trop gros (plus de 3m de long) ou trop petits (moins d'un centimètre de long). Il récupère de sa fatigue environ quatre fois moins vite. Il faut environ une bonne minute pour disposer à nouveau de ses pouvoirs pendant 15 secondes. Plus il flirte avec ses limites, plus il prend le risque de perdre le contrôle.

    S'il savait maîtriser ses pouvoirs, il pourrait probablement étendre sa portée et réduire la concentration nécessaire à leur utilisation.

    Potentiellement, en réduisant la distance entre lui et n’importe quel point, il pourrait franchir de grandes distances quasi instantanément, du moment qu’il existe au moins un chemin continu pour le conduire jusqu’à sa cible. Le chemin qu'il trace pourrait contourner les obstacles, survoler des plaines, sauter par dessus des montagnes, mais ne pourrait pas ouvrir une porte ou passer au travers d'un mur. S'il en tentait l'expérience, il se heurterait juste à l'obstacle et se retrouverait devant. Étant donné qu'il doit franchir tous les points de ce chemin, il ne peut pas non plus passer par des conditions extrêmes sans prendre l'équipement nécessaire. Des exemples de conditions extrêmes sont : passer par le pôle sud à -50°C, passer par les basses pressions de la haute atmosphère, etc.

    De la même façon, il lui serait peut-être possible à terme de créer des singularités en bouclant des lignes sur elles-mêmes mais c’est une expérience qui promet d’être très risquée. Quant à savoir ce que cela pourrait produire...

    Pour l’instant, étant donnée la courte portée de son pouvoir, tout ceci reste hypothétique et Erik ne l’imagine même pas.

  • Lien entre les Pouvoirs:
    Ces pouvoirs consistent tous deux à modifier l'espace de manière continue (donc sans rupture nette, contrairement à la téléportation par exemple).



Description Physique :



  • Apparence : Erik mesure 5’9” (environ 1m75) pour 148lbs (environ 67kg). Il a une corpulence moyenne d’un adolescent approchant la vingtaine. Son corps a à la fois la taille de celui d’un adulte, tout en affichant encore parfois la fragilité d’un enfant. Il a tendance à se tenir un peu recroquevillé comme si sa musculature, n’ayant pas suivant l’évolution du reste du corps, avait du mal à la maintenir droit.
    Son visage est plutôt fin, laissant deviner un passé pas si éloigné où il avait encore des bonnes joues d’enfant. Son nez commence à peine à prendre des proportions correctes. Autrefois plus retroussé et rond, son arrête se dessine maintenant bien nettement. Ses sourcils assez bas lui donnent un air plutôt grave, quand bien même il est dans de parfaites humeurs. Ses oreilles sont encore un peu grande à son goût, bien que le récent élargissement de sa mâchoire les ait rendues harmonieuses avec les proportions du visage. Ses yeux sont vert pâle, virant au gris quand la lumière est plus forte. Ses pommettes ne sont presque pas marquées par rapport aux joues, ce qui contribue à donner cet aspect général de jeunesse et d’innocence.
    Ses cheveux sont bruns, pouvant avoir des reflets blonds/roux selon la lumière. Ils sont souvent en bataille de par le fait que leur implantation est assez capricieuse et qu’il est délicat pour Erik de les discipliner. Ils sont en revanche souples et lisses, ce qui limite l’impression de désordre qui aurait pu y régner. Sa barbe n’a fait son apparition que quelques années plus tôt et même sans la couper, elle reste plutôt rase, bien que répartie sur tout le bas du visage.
    Il porte souvent un jean et un T-shirt, préférant être à l’aise plutôt qu’élégant. Il porte aussi souvent une veste des Princeton Tigers (son équipe de football) dans un mélange de noir, de orange et de blanc. De la même façon, il préfère les chaussures un peu sportives plutôt que de ville.

  • Signes Particuliers : Erik a une petite tâche de naissance sur le flan gauche. Elle ressemble à une sorte de chaise arrondie. En dehors de ce détail et de quelques grains de beauté dans le dos, son corps ne porte aucune autre marque particulière.
    Petit détail supplémentaire, Erik est gaucher.



Caractère :

  • Mental : Erik n’est pas vraiment ce que l’on peut appeler un garçon courageux. Il n’aime pas se battre, et l’agressivité lui rappelle trop bien ses années de collège où en tant que petit garçon rondouillard, il était victime des plaisanteries de ses camarades. Il lui est plus facile de prendre des risques pour ceux qu’il aime que pour lui-même, mais il lui est encore plus facile de ne pas en prendre du tout.
    Erik a du mal à se confier quand il a des problèmes et il a tendance à entrer dans des phases d’isolement, persuadé comme beaucoup d’autres adolescents que de toute façon “personne ne peut le comprendre”. Il a tendance à être timide et va difficilement vers les autres, même s’il reste ravi que l’on fasse le premier pas pour lui parler.
    Jusqu’à peu, c’était un garçon très souriant, toujours d’accord pour plaisanter, ou jouer avec ses camarades. Il avait un tempérament facile, et ne se mettait en colère que dans de rares occasions et presque jamais devant des inconnus. Depuis qu’il a découvert ses pouvoirs, il est devenu plus réservé, se repassant en boucle des moments pas forcément très agréables. Il a peur de ce qu’il est et de ce qu’il pourrait faire.
    Il a toujours pensé que le phénomène mutant était une chose en marge de la société, un peu comme les millionnaires qui se disputent les marchés économiques ou les détraqués qui se mettent un jour à fusiller leurs camarades de classe. Pour lui, les mutants étaient à classer en deux catégories : ceux dont les pouvoirs sont suffisamment inoffensifs pour pouvoir vivre comme tout un chacun, et ceux qui sont tellement dangereux qu’il faut les surveiller continuellement de la même façon qu’on surveillerait quelqu’un qui aurait un lance-missiles greffé à la place du bras gauche. Pour lui, La position de la confrérie est compréhensible mais extrémiste, alors que la position du Professeur Xavier est louable mais naïve. Le BAM est selon lui la réponse la plus adaptée aux problèmes que peuvent poser les mutants : tant que tout va bien, inutile d'agir, si quelqu'un met en danger la société, il doit être arrêté et amené devant la justice.
    Mais maintenant qu’il s’est découvert lui-même mutant, il est complètement perdu. Devrait-il lui-même se livrer aux autorités ? Au BAM ? Au révérend Stryker pour être passé à tabac ?




Histoire :



  • Talents Particuliers : Doué pour la course à pied, bon dessinateur, quelques bons réflexes

  • Possessions : Erik possède une Toyota Corolla gris métallisé que ses parents lui ont offert pour ses 16 ans. Il a une maison d’étudiant en collocation sur le campus de Princeton.

  • Biographie : Erik est né d’une mère assistante sociale et d’un père gérant d’une petite entreprise de vente de volets décoratifs. Glenn et Margareth Thornock s’étaient mariés dans l’Oklahoma. L’ambiance y était aux fermes de maïs, aux ranches et aux tornades saisonnières. Glenn avait une idée d’entreprise à monter, dans le nord-est des états-unis, et le couple profita que Margareth avait cessé son travail une fois enceinte, pour venir s’installer à Freehold dans le New-Jersey. A l’approche de l’été, Margareth décida d’organiser un petit week-end en couple à New York. Comme elle l’avait répété à son époux : “Passer le jour de l’indépendance à visiter Liberty Island, c’est tellement cliché !” Ce qu’elle ne savait pas, c’est que son fils allait naître un mois en avance, mettant à mal ses projets. Mais comme il le lui rappellera plus tard : “Naître le jour de l’indépendance à Freehold, c’est tellement cliché !”
    Deux ans plus tard, Margareth mettra au monde un petit frère pour Erik : Steve. Puis à nouveau trois ans plus tard, la petite Alyn viendra compléter la fratrie.
    Les trois enfants Thornock grandirent dans une ambiance digne d’une mère assistante sociale. Margareth tâchait d’expliquer à ses enfants tout ce dont ils pouvaient être témoins. Ils comprirent tôt que les personnes pouvaient avoir des origines ethniques différentes, des croyances différentes, des opinions différentes. Ils apprirent aussi que certaines personnes pouvaient naître avec des dons particuliers ou des différences, et que ces mutations ne devaient pas faire oublier qu’il y avait une personne humaine derrière.
    Dans son enfance, Erik était un enfant bien portant, un peu trop rond pour répondre aux images d’idéal qui étaient données à sa génération. Si lui-même ne le vécut pas mal, il dût quand même subir les moqueries de ses camarades, voire même les coups. Il n’éprouvait pas particulièrement de haine envers les autres, il aurait juste voulu leur ressembler, être plus proche de ce qu’un jeune adolescent américain était censé être. Sa timidité ne l’aidait pas non plus. Il n’osait pas vraiment aborder les autres enfants et passait son temps à dessiner en espérant que quelqu’un allait le remarquer, venir lui parler, ou du moins, avoir la curiosité de voir ce qu’il avait esquissé sur ses feuilles de papier. Mais non, pour être vu, il fallait se montrer. Contre mauvaise fortune, bon cœur, il attendait patiemment et souriait quand il avait l’attention, même éphémère, d’un camarade. Le reste du temps, il esquivait les coups et il fuyait. Il était rare qu’il arrive à semer ses poursuivants : “Erik la bourrique ! Erik la bourrique !”
    Et puis arrivant au lycée, les choses commencèrent à changer : son corps d’abord. Sans vraiment qu’il s’en aperçoive, son corps grandissait et ses kilos en plus finirent pas être consommés pour alimenter cette croissance. Courir avec une charge supplémentaire l’avait bien entraîné et il s’avéra être très doué pour faire des échappées au football américain. Cette étiquette de “bon joueur” qu’il venait de gagner lui ouvrit de nouvelles portes. Quelques camarades finirent par s’intéresser à lui. D’abord ses coéquipiers, puis, le bouche à oreille fonctionnant à merveille, le reste de sa classe. Erik accueillit ces marques d’attention avec joie et sans aucune rancune.
    Et puis, il y avait Penny. Penny était une fille à lunette avec une queue de cheval, pas la fille à lunette et à queue de cheval que l’on a tendance à voir dans les films pour adolescents, non, Penny était l’élégance et la délicatesse incarnées. Elle était au premier rang et quand elle se retournait, pour jeter un regard vers le fond de la classe, elle avait l’habitude de remettre une mèche de cheveux du bout des doigts, avec un petit sourire contenu. Erik l’avait dessinée et redessinée pendant de nombreux cours, mais il n’arrivait pas à capturer la souplesse de ce geste, avec son crayon. C’était comme si la beauté de la scène était trop surnaturelle pour pouvoir continuer à exister une fois figée.
    Il avait passé des heures entières à s’entraîner à lui demander de l’accompagner au bal de fin d’année, là, dans sa chambre, en fixant ses dessins, et finalement, c’est elle qui lui avait proposé. Il avait marmonné un timide “oui” puis avait probablement rougi.
    Le soir du bal, il n’avait pas osé la toucher. Ils s’étaient embrassés pour se dire au revoir et elle lui avait lâché, comme un appel du pied, qu’elle partait faire l’année suivante à l’université de Princeton. Erik l’avait suivie, parce qu’il en avait envie, et parce que c’était facile à justifier auprès de ses parents puisque c’était l’université la plus proche de chez eux.
    Pendant le premier semestre de l’université, ils étaient resté en couple. Erik était passé outre sa timidité et se sentait vraiment bien avec elle. Et puis vers la fin de l’hiver quelque chose allait se produire qui allait changer son univers brutalement.
    Erik venait de terminer son entraînement de football américain et la nuit était déjà tombée. Penny l’avait rejoint à la sortie du stade et il s’apprêtait à traverser le parking pour la rejoindre sur le trottoir d’en face. Elle n’aimait pas trop attendre devant la porte, elle trouvait que ça faisait trop groupie pour être sain. Sans doute parce que son phare gauche était cassé ou parce que le vent lui sifflait dans les oreilles, il ne vit pas la voiture qui arrivait. Alerté par les crissements de pneu, il se tourna pour réaliser qu’il allait être percuté dans quelques dixièmes de secondes. Il était au milieu de la route et revivait ses malheurs d’enfant. Il était sans défense, prêt à se faire passer à tabac et cette fois encore il ne pourrait pas courir assez vite. Il mît machinalement la main devant lui et sentit tout de suite qu’il pouvait dévier la voiture, qu’elle pouvait très bien passer à côté de lui. Cherchant en lui la force d’agir contre ce monstre de métal, il vit la voiture tourner sur sa droite, alors que la route semblait elle-même se tordre et onduler devant lui. La voiture l’esquiva largement et vint percuter quelques mètres plus loin le lampadaire dont la lumière agonisante peinait désormais à éclairer la scène.
    Il réalisa ce qu’il avait fait en voyant que Penny ne l’attendait plus sur le trottoir. Elle était allongée parterre avec de nombreuse marques de contusion sur le corps. En déviant la voiture pour se protéger, il l'avait envoyée droit sur elle. Erik se rua vers elle en criant : “non, non ! NON !”. Il la prit dans ses bras. Elle ne bougeait pas. Il la serra contre lui. Elle ne lui rendit pas son étreinte. Il s’excusa plusieurs fois. Elle ne lui pardonna pas.
    Ses camarades accouraient du stade, alertés par le bruit de l’accident. “J’ai pas fait exprès, j’ai pas fait exprès”, répétait-il. Et puis des lumières vives apparurent, accompagnées de sons stridents et on lui enleva Penny. Il voulait lutter mais la douleur était devenue trop forte. Il voulait parler mais se noyait dans ses larmes. Il voulait partir mais tout tournait autour de lui. Et les gens se mettaient à crier aussi et il avait tellement mal à la tête qu’il devait se la serrer entre les mains pour éviter qu’elle n’explose. Il essaya de ramper mais le sol se dérobait sous lui. Et finalement, il perdit connaissance. Quand il se réveilla quelques instants plus tard, il était toujours au milieu de la route. Les gens étaient soit au sol aussi, soit partis. La voiture était toujours encastrée dans le lampadaire. Il se remémora les événements précédents. Il ne savait pas d'où venait ce pouvoir, s'il l'avait toujours eu sans jamais chercher à l'utiliser ou s'il venait d'apparaître.
    Erik peina à se relever et chercha à se diriger vers sa maison. Que pouvait-il faire maintenant ?

    Cet accident avait lieu il y a quelques heures et Erik est maintenant dans sa voiture, encore choqué par les événements et en route pour une destination encore inconnue.




Avatar : Matthew Lewis

Personnage Marvel ? : Oui [] Non [x]

Double/Triple Compte? : Oui [] Non [x]

Si oui, Qui ? :

Pseudo :

Votre Age : 32

Comment avez vous connu le Forum ? : par un site référençant les forums RP

Le Bonus : Vu alien
Je précise que je n'ai rien modifié puisqu'il n'y a pas encore eu le recrutement pour l'institut Xavier (en cours avec Paladin).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Erik Blake Thornock [Terminée]   Sam 7 Avr - 21:22

Re-bienvenue,

Relecture fait, ta fiche est validable. Bon RP
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Erik Blake Thornock [Terminée]   Dim 8 Avr - 8:38

Merci Seamus !
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Erik Blake Thornock [Terminée]   Dim 8 Avr - 12:26

Félicitations, nouveau neutre alpha, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Erik Blake Thornock [Terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erik Blake Thornock [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erik Blake Thornock [Terminée]
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Dans Le Sillage D'Erik Le Rouge et des Vikings
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: