AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Blake Bering [ terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Blake Bering [ terminée]   Lun 23 Juil - 16:52

CARTE
D'IDENTITE









©️ Blake


    NOM : Bering

    PRENOM : Blake

    ALIAS ET SURNOM : depuis qu’il a quitté les Purificateurs et donné quelques-uns de ses anciens camarades aux autorités, « le traître » est semble-t-il la seule manière dont ces derniers le désignent à présent.

    AGE : 28 ans

    DATE DE NAISSANCE : le 11 Juin 1984

    METIER : Ex-sniper dans les forces spéciales, agent de terrain du BAM

    NATIONALITE : Américaine

    GENRE : Masculin

    CLAN : Agent de terrain du BAM, rattaché au département investigation.




Pouvoirs :


  • Description : Aucun. Blake est un Humain de tout ce qu’il y a de plus ordinaire.



Description Physique :


  • Apparence : Blake possède un visage pâle et plutôt mince -qu’il essaie désespérément de masculiniser en se laissant pousser la barbe, ainsi qu’une masse de cheveux blonds foncés tombant sur ses yeux bleus. Son regard las et désabusé a quelque chose de touchant. Les yeux sont les miroirs de l’âme dit-on ; ceux de Blake résument à eux seuls toutes les blessures de son esprit craquelé et révèlent une fragilité qu’il est loin de réellement assumer. Sa voix lente et grave est bien souvent sarcastique et emplie de cette politesse moqueuse qui lui est propre. Son corps mince, toujours noyé dans des vêtements trop grands pour lui, parait de prime abord plus frêle qu’il ne l’est en réalité, et donne à tort une fausse impression de fragilité. Gros fumeur, il a toujours une cigarette à la bouche. Il continue à porter la petite croix en argent que sa mère lui a un jour offert, mais plus par habitude qu’autre chose, puisque son athéisme n’est plus à démontrer. Il a toujours un léger mouvement de recul quand quelqu’un tente de le toucher et a toujours bien malgré lui un ensemble de postures et de mimiques, qui le fait apparaitre comme profondément antipathique aux yeux des autres. Son sourire continuellement dédaigneux n’arrange rien. Il pourrait, s’il le voulait, jouer la comédie comme il le faisait avant pour se faire aimer des autres, mais il n’en ressent pas l’envie. Il n’accorde pas grande importance à son apparence ; ses cheveux un peu trop long, toujours en bataille, ainsi que ses vêtements trop larges tendent à donner l’image de quelqu’un de négligé, ce qui n’est pas pour améliorer sa côte auprès de ses collègues.

  • Signes Particuliers : Une petite boucle à son oreille gauche. Ainsi qu’une ancienne cicatrice sur la joue gauche.





Caractère :

  • Mental : Sous ses sourires et sa fausse politesse, Blake donne une impression d’extrême froideur. Ce dédain glacé envers tous ceux qui l’entoure a nettement tendance à le pousser à laisser échapper de temps à autre quelques paroles malheureuses, souvent blessantes et méprisantes. Il est également désespérément dénué d’humour, et souvent sujet à des cauchemars. Sous ses dehors de froideur et de sarcasmes, c’est quelqu’un de loyal, naturellement protecteur, se mettant facilement en danger pour autrui et respectant toujours la parole donnée. Même s’il n’a plus aucun contact avec sa mère depuis quatorze ans, il continue à tenir énormément à elle et cultive l’espoir fou d’un jour la sortir de la secte

    Malgré son côté légèrement antipathique, Blake reste quelqu’un d’extrêmement droit. Ce qu’il a vécu durant son enfance l’a vacciné à vie contre les idéaux des Purificateurs (qui l’ont dégouté à jamais de la religion) et contre la propagande anti-mutante. Il hait par ailleurs les Purificateurs de tout son être. Il n’a pas oublié tout ce qu’il avait enduré à cause d’eux et perd à chaque fois le contrôle de lui-même quand il a le malheur d’en croiser un. Ce sont les seules personnes que Blake a un plaisir tout particulier à tuer.

    Il met un point d’honneur à se comporter de la même manière avec un humain qu’avec un mutant. Il ne sent pas tout particulièrement fier d’être « normal » (même si l’utilisation de ce mot lui hérisse le poil), il est ce qu’il est c’est tout. Même s’il reconnait que sans pouvoir, il reste désespérément faible pour lutter sur tous les fronts, il ne n’a jamais vraiment souhaité être un mutant. En fait, il ne s’est jamais posé la question. Il ne sait pas ce que sa famille lui aurait fait si le frêle petit garçon qu’il était s’était révélé être un mutant, et préfère ne pas l’imaginer. Il a à une certaine époque éprouvé une admiration toute enfantine pour les mutants, mais cela remonte à très loin, il ne s’en souvient pas.

    Ce qui ne l’empêche pas de se sentir profondément insulté en entendant certains mutants appeler à l’extermination des « insectes ». Un mutant ayant parlé devant lui d’ « asservissement de la race humaine » s’en sortit avec les deux bras brisés par ses soins. Malgré tout le ressentiment que Blake a pour ses semblables, cela ne veut pas pour autant dire qu’il s’estime inférieur. Il peut se montrer extrêmement violent avec quiconque prétendant le contraire. C’est pour cette raison qu’il éprouve le plus grand mépris pour Magneto et toute sa clique. Ils lui rappellent désagréablement les Purificateurs, avec leurs discours de haine et leur pseudo-supériorité. A contrario, il éprouve le plus grand respect pour Xavier et pour ses X-men. Cependant, l’idée que les mutants et les humains puissent un jour cohabiter en paix lui parait malheureusement trop belle pour être réalisable.

    Mutant ou humain, au fond, c’est du pareil au même. Tous des monstres en puissance, qu’ils aient la peau bleu ou une furieuse envie d’éradiquer la « menace mutante ». Toute cette haine finira par détruire ce monde si on ne fait pas attention.

    La BAM est pour lui le seul moyen à même de lutter de manière équitable contre les dérives des deux camps. Il est très fier d’en faire partie. Il espère qu’un jour le BAM s’intéressera plus particulièrement à la menace des Purificateurs, et qu’il mettra enfin ces dégénérés hors d’état de nuire. Si les gens, humains comme mutants l’ont tous profondément déçu, Blake a encore une grande confiance dans le gouvernement, qu’il idéalise même complètement. L’Etat ne peut toujours qu’aspirer qu’au meilleur pour ses citoyens, n’est-ce pas ?



Histoire :

  • Talents Particuliers : Blake a été dès ses douze ans formé au combat, et plus particulièrement à tuer. Même si aujourd’hui, il est plus à l’aise avec les armes à feu, les vieilles habitudes et les vieux réflexes ont la vie dure : il reste un adversaire particulièrement redoutable au corps à corps même face à un mutant. Mais ses capacités tiennent plus de l’art de l’esquive face à ces derniers. Après , il peut tout à fait frapper au bon endroit au bon moment, mais peut aussi finir comme n’importe quel humain gravement blessé. Il n’a bien entendu pas la moindre chance face à un télépathe, ou dans un corps à corps avec un mutant doté d’une force surhumaine. Mais cela ne l’empêche pas d’essayer.
    Blake est aussi un excellent acteur. Il est capable de vous croire absolument n’importe quoi, pour peu qu’il le veuille vraiment, et ne lésine pas sur les moyens pour arriver à ses fins.



  • Possessions : Le fusil de précision qui l’a accompagné durant toutes les années où il a joué au sniper et auquel il tient comme à la prunelle de ses yeux, un studio à New-York où il n’est que rarement, et la petite croix en argent que sa mère lui avait offert à l’époque des jours heureux. Il est sentimentalement incapable de s’en séparer.
    Ainsi qu’un long couteau à cran d’arrêt avec une lame effilée d’une trentaine de centimètres sur laquelle est gravé « la colère de Dieu », vestige de sa période « Purificateur », qu’il continue à conserver dissimulé sur lui. Il a grandi dans l’idée que s’il avait le malheur de s’en séparer, il prenait le risque de se faire tuer. Aujourd’hui, il sait bien que c’est faux, mais comme je l’ai déjà dit les vieilles habitudes ont la vie dure.


  • Biographie : Le père de Blake, Davis, était un activiste anti-mutant notoire, qui avait pour habitude d’emmener sa joyeuse petite famille dans les réunions de son groupe. Ce fut ainsi qu’à huit ans, Blake vit son premier mutant, un hybride félin. Blake le trouva beau, le compara même à une grosse peluche. Il fut incapable de comprendre pourquoi son père et d’autres hommes s’acharnèrent ainsi sur la « peluche », à coups de pieds, de pierres et de barres de fer, ne laissant qu’un tas de chairs sanguinolents derrière eux. L’enfant qu’il était alors se mit à pleurer. On le gronda, on le traita de faible et on lui dit qu’il ne devait pas pleurer, que son père avait eu raison de tuer un monstre. Les monstres ne méritaient pas de vivre. Blake hocha la tête, mais ne comprenait pas. Il était encore trop jeune, trop naïf, pour voir ce qui ferait l’unique réalité de son lui adulte : il n’y avait rien à comprendre.

    Petit à petit, l’enfant se referma sur lui-même. Il ne pleurait plus, puisqu’il n’était pas « faible », mais cessa également de sourire. Il faisait des cauchemars épouvantables, le regard de la « peluche » le poursuivait. Pour ses parents, ce qui s’était passé était tellement normal, tellement naturel, que l’impact traumatique de l’évènement sur l’esprit d’un enfant leur échappa totalement. Blake commença à s’isoler. Les gens commençaient à se sentir mal à l’aise en sa présence, face à ce garçon si jeune et pourtant si sinistre.

    Le premier dérapage eut lieu à peine quelques années plus tard. A douze ans, Blake partit seul camper avec son père. Son père qui pour « endurcir » son fils, l’avait obligé à regarder d’autres exécutions sommaires de mutants. Blake avait retenu la leçon : on avait le droit de tuer les monstres. Les monstres faisaient du mal aux autres, c’était même un devoir de les tuer avant qu’eux ne le fasse. Alors ce n’était pas si grave d’apposer un oreiller sur le visage de son propre père, ce n’était pas si grave de le regarder lentement s’étouffer… Il tuait un monstre, il avait donc gagné sa place au paradis aux côtés des anges comme n’avait cessé de lui répéter Davis.

    La réaction de sa mère face à ce parricide fut tout à fait surprenante. Elle se persuada que son fils adoré ne pouvait pas avoir commis un acte pareil de son plein grès. Elle avait déjà vu ça, lui avait-elle désespérément beuglé, comme pour s’en persuader elle-même. Un mutant, un de ces maudits démons, avait sûrement réussi à prendre contrôle de son esprit pour le forcer à faire ça, ou alors avait tué Davis et avait donné de faux souvenirs à Blake pour qu’il s’accuse du crime. Même aujourd’hui, Blake n’arrive toujours pas à expliquer ce qu’il lui a pris. Il adorait son père, il n’aurait jamais pu lui faire de mal… Mais l’explication était plus à chercher dans son inconscient, que du côté d’un hypothétique mutant. Il finit par occulter les évènements de cette terrible soirée, tout en sachant parfaitement ce qu’il avait fait et qui se résumait en une seule et unique phrase : il a tué son propre père.

    Mais sa mère, elle, en était tellement persuadé qu’elle dissimula la mort de son époux aux autorités, et confia son fils à son pasteur.

    Le révérend Cooper régnait d’une main de fer sur une paroisse de quatre cent fervents partisans des purificateurs. Il se mit dans l’idée d’ « exorciser » Blake. L’exercice tourna à une quasi-séance de torture pour le malheureux garçon dont on plongea de force la tête sous l’eau encore et encore, sans vraiment lui laisser le temps de respirer. Le tout sous les exclamations extatiques des autres paroissiens. Quand tout fut enfin finit, sa mère, ravie, décida de le confier définitivement aux bons soins de cet homme. Ce que Blake fut tout simplement incapable d’accepter. Il voulait rester avec sa mère, qu’il aimait plus que tout au monde, il voulait rester avec elle. Il ne voulait pas rester avec Cooper, qui lui faisait peur. Il pleura, supplia, mais sa mère resta inflexible.

    - Cesse de faire l’enfant, c’est pour ton bien…

    Mais Blake refusa de comprendre. C’était sa mère, elle ne pouvait pas l’abandonner. Il tenta de courir derrière la voiture qui s’éloignait, mais on le rattrapa. Comme on le rattrapera à chaque fois qu’il tentera de fuir. Il réussit malgré tout un beau jour, presque deux ans après que sa mère l’ait laissé derrière elle, à retrouver le chemin de la maison familiale. Ce qui fut long et extrêmement éprouvant ; il avait dû partir en pleine nuit pour échapper à la vigilance de ses gardiens, passer par la fenêtre et se faufiler dans une complète obscurité pour ne pas se faire surprendre par les hommes en armes qui patrouillaient autour de l’église. Après quoi, il dû marcher sur une trentaine de kilomètres, dans le noir, le froid et en pyjama.

    Quand il arriva enfin chez lui, il annonça à sa mère qu’il ne voulait plus jamais revenir « là-bas ». Il lui raconta les exorcismes à répétition, le fait qu’on le privait de plus en souvent de nourriture et que les coups de ceinture volaient facilement. Sa mère lui répondit qu’il n’aurait plus jamais à revenir chez Cooper. Et pendant quelques magnifiques heures, Blake crut que le cauchemar était finit. Ce fut pour cela qu’il ne comprit pas tout de suite quand trois Purificateurs déboulèrent dans sa chambre, en lui demandant de les suivre. Il hurla, appela sa mère au secours. Celle-ci regarda la scène sans intervenir. Elle laissa sans rien dire des hommes lui prendre son enfant. Elle avait trop longtemps été soumise à l’autorité de Cooper pour s’y dérober aussi facilement. Il ordonnait, elle obéissait.

    En mûrissant, Blake la verra comme une autre victime de la secte. Mais à seulement quatorze ans, il vécut l’évènement comme une terrible trahison, et décida arbitrairement qu’il n’avait plus de famille.

    Blake passa le reste de son adolescence aux côtés de d’autres jeunes, à s’entraîner à se battre, tant au corps à corps qu’avec des armes à feu, à prier, à s’entraîner, à écouter ce fou de Cooper dont les sermons lui paraissaient de plus en plus surréalistes. Mais il semblait bien être le seul à trouver toutes ces références au Diable étranges et totalement inappropriées pour parler des mutants. Ceux qu’il avait vu, suppliaient, hurlaient de douleur sous les coups… Tellement humains en fait, peut-être même plus que ceux qui se revendiquaient comme tels. S’ils s’agissaient vraiment de démons, ne les auraient-ils pas déjà rayés de la surface de la Terre aux vues de leurs extraordinaires pouvoirs ? Non, lui répondait-on avec une insupportable mauvaise foi. Parce que Dieu les protégeait. Dans ce cas, pourquoi est-ce que Dieu ne descendait pas lui-même régler tout ça ? Il posait trop de questions, tentait de comprendre l’incompréhensible. Il devint rapidement un paria. Les autres détournaient le regard en le voyant, l’évitaient, comme s’ils avaient peur d’être « contaminé » par sa simple présence.

    Et s’il y avait bien une chose que Blake détestait à l’époque, c’était de se retrouver seul, de se sentir détesté. Alors, il fit semblant de changer, que les exorcismes à répétition de Cooper avait porté leurs fruits, et finit par accompagner les autres adolescents de sa paroisse en « mission ». Il haïssait profondément ce qu’il y voyait. Il ne supportait pas tous ces morts, toute cette haine qu’il ne comprenait pas. Mais à force de cauchemars, à force d’être le seul à se révolter, vint la lassitude. Son esprit, pour se protéger de ces agressions quotidiennes, se ferma. Il ne ressentit bientôt plus rien en voyant ses « amis » passer à tabac un mutant. Ni écœurement, ni colère, et encore moins cette excitation bestiale qui transfigurait les traits de ses camarades. Juste le vide. Il ne tenta plus de s’interposer, il se contentait de regarder de loin les abysses de la nature humaine, ne se sentant absolument pas concerné. Même quand un mutant se révéla plus coriace que prévu et tua un à un ses petits camarades, Blake ne réagit pas. Il se contenta de les regarder agoniser, avant de s’en aller sans un regard en arrière.

    Cet évènement fut le prétexte du commencement de sa nouvelle vie. Il décida de ne pas rentrer au quartier général, de disparaître de la circulation pour éviter que sa famille et les autres ne le retrouvent. Mais que pouvait-il bien faire maintenant que la secte n’était plus là pour subvenir à ses besoins ? Il n’avait jamais fait d’étude, Cooper et ses parents ayant jugé que l’école risquait de corrompre son esprit. Tout comme il n’avait jamais mis un pied dans le monde réel, sauf lors de ses « missions ». Alors âgé de dix-huit ans, il décida de s’engager dans l’armée. Ce qui lui parut le plus logique, la secte l’ayant déjà formé au combat au corps à corps et au maniement des armes. Sauf que dans le cas présent, Blake eut enfin l’impression de savoir pourquoi il se battait.

    Le fusil à lunette devint rapidement son arme de prédilection. Non seulement, il était doué pour les tirs de précision, mais en plus cela lui permettait d’éprouver un certain détachement par rapport à ce qu’il était en train de faire. Il n’aimait pas tuer, l’idée même lui était insupportable, et lui rappelait trop de souvenirs qu’il aurait aimé oublier. Jouer au sniper lui permettait au moins de ne pas vraiment distinguer le visage de la personne sur laquelle il tirait, et surtout de ne rien voir de ce regard accusateur qu’ils ont tous en mourant.

    Il passa plusieurs années ainsi, sans se poser de questions. Puis le passé le rattrapa. Un beau jour, ses anciens « amis » accompagnés de nombreux autres vinrent incendier Mutant Town, massacrant sans distinction hommes, femmes et enfants. Blake se sentit mal en apprenant la nouvelle ; il vomit et passa plusieurs jours alité. Les cauchemars étaient revenus, pleins d’yeux suppliants et de promesses à la damnation éternelle. Et surtout, il avait honte, tellement honte, de savoir les membres de sa famille derrière certains de ces ombres monstrueuses. Alors, quand il se sentit mieux, il s’empressa de dénoncer les Purificateurs qu’il connaissait. C’était bien peu à côté de l’immense foule rugissante de haine qui avait déferlé dans les rues de New-York, mais c’était déjà ça.

    De ce fait, il reporta du même coup l’attention de la secte sur lui. Ils l’avaient cru mort. Son visage trônait même aux côtés des photos des autres « martyrs » tués ce jour-là par ce mutant. Il passa ainsi successivement et extrêmement rapidement du statut de héro, à celui de déserteur, avant de devenir « le traître » quand ils apprirent qu’il avait parlé. Ce ne fut qu’à ce moment que Blake comprit à quel point les Purificateurs étaient partout. Un de ses camarades de chambrée, Johnson, qu’il connaissait depuis presque dix ans et qu’il n’aurait jamais soupçonné faire partie de ces gens qui avaient salopé sa vie, tenta de l’égorger en pleine nuit.

    Blake, qui avait de nouveau des problèmes de sommeil, somnolait à peine lorsqu’il sentit le contact glacé d’une lame sur sa gorge. A la faible lueur de la lune, il réussit à distinguer les mêmes mots gravés sur son propre couteau. La colère de Dieu. Ainsi que le visage de celui qu’il avait jusqu’alors considéré comme son ami, déformé par cette excitation caractéristique.

    - Cooper t’envoie ses salutations.

    Blake perdit les pédales. Ce qui s’est passé par la suite reste assez flou dans son esprit, il se souvient juste du regard suppliant de Johnson, de son visage ensanglanté, et du fait qu’on le trainait en arrière, avant de l’immobiliser sur le sol. Alors seulement, il se rendit compte qu’il tenait le couteau de Johnson et qu’il était tâché de sang.

    Blake fut aussitôt mis aux arrêts. Personne ne comprenait comment deux soldats avec d’aussi bons états de services avaient pu déraper à ce point. Et puis, vu la position dans laquelle on les avait surpris, Johnson commençait de plus en plus à être perçue comme une victime. Blake apprit qu’il avait pris un soin tout particulier à s’acharner sur le visage de l’autre, et que ce dernier devrait sans doute passer par la case chirurgie réparatrice après ce qu’il lui avait fait. Blake se défendit du mieux qu’il put. Il expliqua ce qu’il était, d’où il venait avant de s’enfuir. Et puis que c’était Johnson qui l’avait agressé, pour avoir trahis leur « cause ».

    - Capitaine Bering, comment expliquez-vous qu’il n’ait pas tenté de vous tuer avant, si vous vous connaissiez ? Cela fait quand même dix ans que vous dormez l’un à côté de l’autre sans le moindre problème !

    Blake expliqua patiemment qu’il ne connaissait pas Johnson. Tous les Purificateurs étaient loin de se connaitre tous. Il ne l’avait rencontré qu’une fois après s’être engagé. Pour une raison qu’il n’expliquait pas, les photos exposées dans sa petite paroisse n’avaient pas dû traverser tous les Etats Unis. Johnson était du Dakota, alors que lui-même était du Minnesota. Il y avait trop de groupes disséminés un peu partout sur le territoire. Seule sa trahison avait dû remonter jusqu’aux plus hauts cadres de la secte.

    Il se défendit du mieux qu’il put, mais on ne le crut pas. Ou du moins on fit semblant de ne pas le croire, parce que Blake surprit quelques regards dégoûtés. Son avocat, désigné parmi les membres du JAG, lui sortit qu’il avait mieux à faire que de défendre « l’ami des mutants ». Un des gardiens renversa son assiette de nourriture sur sa tête, avant de le traiter de « traître à sa propre race », préférant défigurer un bon Américain, plutôt que de se battre contre ces monstres.

    Ce fut dans cette ambiance, alors que Blake se préparait à être jugé, que Johnson, pourtant encore convalescent, commit l’erreur de retenter son coup. Il perdit tout sens commun en se jetant sur lui, alors que Blake revenait d’une séance plutôt tendue avec son avocat. Blake ne comprit pas ce qui arrivait, avant de se retrouver projeté à terre. Johnson, dont les forces étaient décuplées par son fanatisme, hurlait, écumait presque. Comment avait-il osé les trahir ? Ne comprenait-il donc pas ce qu’ils essayaient d’accomplir ? Le tout avant de lui promettre qu’il allait le renvoyer en Enfer d’où il était sorti. Il leva son couteau et… S’écroula. Un des gardes, remis de sa surprise, venait de l’abattre.

    Bon gré, mal gré, les autorités durent prendre en compte ce nouvel élément et relâchèrent Blake. Mais tout avait changé. Les gens l’évitaient, chuchotaient dans son dos, quand ils ne s’essayèrent pas au jeu de l’humiliation publique.

    Alors qu’il se demandait s’il ne devait pas préparer sa reconversion, il reçut une nouvelle affectation. On l’envoya rejoindre un petit groupe, chargée d’une mission de reconnaissance spéciale, en plein désert. Il s’agissait d’enquêter sur la mort mystérieuse de dix marines, retrouvés morts avec d’étranges plaques noires sur le corps.

    La mission tourna très rapidement au cauchemar. Une fois sur les lieux du massacre, ils se firent attaquer
    par la chose qui en était responsable. Une étrange fillette avec un troisième œil au milieu du front et des espèces de tentacules qui lui sortaient du dos. Elle toucha un des hommes stupéfaits, qui s’écroula instantanément en hurlant de douleur. Des plaques noires commençaient à apparaitre sur sa peau. Tous les autres levèrent leurs armes et tirèrent, mais la gamine était extrêmement rapide. Ils tombèrent les uns après les autres.

    Blake devina comment cela allait se terminer. Il allait mourir, comme ça, aussi simplement que ça. Mais il ne voulait pas mourir. Il voulait vivre, vivre ! Tout se mélangea dans sa tête. Il y eut soudain un hoquet de surprise, mêlé de douleur. Blake baissa les yeux et vit son bras tendu, serrant désespérément la garde de son couteau, dont la lame s’enfonçait à présent dans la poitrine de l’enfant. Il la retira aussitôt ; la fillette s’écroula sans vie sur le sol.

    L’instinct de survie avait été plus fort que tous ses principes. Il avait tué une petite fille, sans hésiter le moindre instant. Cet incident l’ébranla profondément. C’est pourquoi, aucune des louanges que purent lui faire ses supérieurs lorsqu’il rentra seul à la base avec le cadavre de l’enfant, ne l’atteignit. Il s’enfonça dans une profonde dépression, décida de quitter l’armée et de rentrer aux Etats Unis, malgré tous les dangers que cela supposait. S’il rentrait, il était sûr d’avoir tous les Purificateurs à ses trousses, mais s’en moquait totalement.

    Ce fut à cette époque qu’on lui proposa d’intégrer le BAM. Certains dans le gouvernement avait eu vent de ses problèmes avec les Purificateurs, ainsi que du fait qu’il avait réussi à vaincre un mutant de type Gamma à lui tout seul alors que lui-même ne possédait pas le moindre pouvoir. Et puis, ses connaissances sur les Purificateurs pourraient se révéler utiles…

    Blake finit par se laisser tenter. Ses liens avec les fous de Dieu furent rapidement connus par les autres membres du personnel. Blake commence à prendre l’habitude des regards insistants, ainsi que de l’extrême froideur qu’on lui manifeste au quotidien. Il a décidé de ne plus se laisser toucher par ce genre de futilité désormais.




Avatar : James Morrison
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [] Non [X]
Si oui, Qui ? : /
Pseudo : Neithyify, Cami
Votre Age : 20 ans
Comment avez vous connu le Forum ? : Recherche google

Et le mot magique est : Vu par Firefist



Dernière édition par Blake Bering le Ven 27 Juil - 8:27, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Lun 23 Juil - 16:57

Bienvenu sur le forum Wink

Je te souhaite bon courage pour ta modération et ta validation, cependant, comme je sais que tu as lu le règlement, tu devrais savoir que les avatars doivent mesurer 200*400 ou 200*320.

Je serais donc d'avis que tu change celui présent dans ta fiche et ton profil Wink

A très vite Razz
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Lun 23 Juil - 17:07

Intégrer dans un nouveau perso les événements récents du forum, c'est cool *___*
Bienvenue, charmant humain traitre à son sang OO (pour peu je me croirais sur un forum HP, faut que je fasse gaffe aux mots que j'utilise xD)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Lun 23 Juil - 17:50

Citation :
Je te souhaite bon courage pour ta modération et ta validation, cependant, comme je sais que tu as lu le règlement, tu devrais savoir que les avatars doivent mesurer 200*400 ou 200*320.

Ooops, désolée. Voilà c'est corrigé !



Citation :
Intégrer dans un nouveau perso les événements récents du forum, c'est cool *___*

Merci ! Razz C'était juste trop tentant en lisant le synopsis.

Merci pour ton accueil !
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Lun 23 Juil - 18:13

Une fiche originale intégrant le bg, c'est cool *.*

Bienvenu. Bon, comme je t'ai à la bonne voici un conseil : si tu vois un type en blanc, c'est pas un monsieur de l'institut pour les fous mais un modo. Fin, pendant la journée. Pendant la nuit ils font aussi gardes fous, mais ça c'est une autre histoire.

Bon courage à toi et fait bon usage de ce judicieux conseil OO

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Lun 23 Juil - 18:17

Bienvenu Mr Bering ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Mar 24 Juil - 9:06

Cette fiche est elle terminee? Ou doit elle encore subir quelques arrangements?
Si oui merci de le preciser dans le titre du sujet en ajoutant la mention > [Terminee]

Merci de ta comprehension Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Mar 24 Juil - 10:31

Citation :
Bienvenu Mr Bering !


Citation :
Une fiche originale intégrant le bg, c'est cool *.*

Bienvenu. Bon, comme je t'ai à la bonne voici un conseil : si tu vois un type en blanc, c'est pas un monsieur de l'institut pour les fous mais un modo. Fin, pendant la journée. Pendant la nuit ils font aussi gardes fous, mais ça c'est une autre histoire.

Bon courage à toi et fait bon usage de ce judicieux conseil OO

Merci à vous deux ! Wink Quand aux modos, je suis prêt à les accueillir *enfile une tenue de combat*

Fiche terminée ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Mar 24 Juil - 16:42

Et me voilà pour de nouvelles aventures!

Donc je suis le premier modérateur a passer sur ta fiche et je dois avouer que c'est une très belle fiche bien construite et agréable a lire: très logique, et décrivant un personnage fort intéressant!
Alors d'habitude j'utilise un code couleur pour les premières modérations, mais dans ton cas, je n'ai que quelques détails a te demander donc seul le rouge doit t'inquiéter OO (Un peu...) Donc c'est parti!



Identité

Ok, tranquillou

Pouvoirs

On ne peut pas être plus clair la dessus OO

Description physique

Est-ce que tu peux préciser le genre de posture qu’il adopte quand il marche, l’effet qu’il donne aux autres en le voyant ? Ce qu’il inspire via son physique, si il a l’air d’être quelqu’un de bien ou de complètement a coté de la plaque ? Bref un peu la vision de l’autre coté du miroir quoi ? ^^

Mental

♦️ Est-ce que les divers combats qui opposent mutants et humains peuvent lui faire perdre un certain self contrôle ? J’ai bien compris qu’il est honnête avec lui-même et fidele a une pensée neutre ne mettant aucune des deux races sur un piedestal, mais les choses peuvent aller tellement loin au BAM, il y a des bon morceaux que tu risque de rencontrer et donc te pousser a bout !
♦️ Est-ce qu’il a déjà pensé que son combat aurait été plus facile s’il avait été mutant (après coup bien sur) , et donc avec des pouvoirs? Même s’il s’est persuadé qu’humains et mutants étaient sur un pied d’égalité ? Est-ce qu’en voyant ce Félin (Comme dit dans la Bio) il a déjà rêvé petit de devenir mutant, avant qu’on lui inculque l’idée que les mutants sont des monstre… bien sur
♦️ Pourrais tu s’il te plait donner des détails quand a sa vision concernant les groupes Confrérie, Institut et étoffer éventuellement le BAM ? De même il faudrait que tu parle des Purificateurs qui ont quand même fait partie de ta vie il me semble Wink
♦️ Détailler peut être aussi les relations qu’il a gardé avec sa mère : son père était un monstre, mais parfois la vision de la mère est plus adoucie et il peut y avoir contradiction sur ce point, et ca peut être intéressant Wink

HISTOIRE

Talents particuliers : Efficace au corps a corps ok.. mais y’a une limite quand à l’adversaire mutant non ? Un Colossus au corps a corps ne serait il pas de trop comparé a son niveau ^^ Il faut relativiser, donc préciser un mutant dont les capacités ne sont pas physiquement améliorées par rapport aux siennes.
Je pense que tu peux rajouter également qu’il est bon acteur et qu’il met même du cœur a l’ouvrage! Pour avoir fait semblant aussi longtemps … Je ne sais pas trop comment tu peux tourner ca pour expliquer cette notion.

Possessions : D’après ce que j’ai compris il a aussi une chaine ?

Biographie :

♦️ Comment a-t-il vécu la séparation avec sa mère ? Je serais curieux de savoir si il la considérait comme un monstre au même titre que son père.
♦️ Alors voilà le seul point un peu tendu que j'ai trouvé: Sa disparition de la circulation lors de sa prise de conscience s’est faite aussi simplement ? Je doute que les purificateurs laissent leurs sbires partir ainsi sans plus s’en préoccuper non ? N’a-t-il pas été recherché, a-t-il eu des rencontres indésirables par exemple ? Ce groupe se rapprochant pratiquement d'une secte ne laisserait probablement pas passer un tel acte, et en etoffant un peu cette partie de l'histoire, il te serait éventuellement possible d'expliquer la première fois que tu as été considéré comme un traitre, presque chassé OO je sais pas mais y'a quelque chose a explorer a ce niveau.
♦️ A-t-il gardé quelques contacts avec sa mère et sa famille restante ? Ou est-il orphelin a ce point ?
♦️ Est ce que le BAM n'a pas été réticent quand a son affectation au groupe? Je veux dire ils ont quand même de bons moyens pour se renseigner sur les personnes qu'ils embauchent et ils pourraient savoir qu'il faisait partie des purificateurs malgré ses convictions... comme sur un CV c'est une sorte de tâche tu comprends? Donc j'aimerais que tu decrive un petit peu son arrivée dans le groupe (pas besoin de me dire qu'il est allé aux toilettes etc... xD ) mais c'est surtout pour savoir s'il a été accueillit aussi facilement! Aussi, le BAM choisit ses membres, on n'y rentre pas aussi facilement, il faut avoir été remarqué (Or rien de très marquant dans ton histoire ne montre son talent particulier qui pourrait lui donner une place au BAM), sinon tous les militaires pourraient finir là. Tu comprends?


Voilà pour ma part j'ai mis le doigt sur ce qui me semblait intéressant a étoffer.
Il n'y a rien de bien inquiétant, car comme dit au début, c'est déjà une bonne fiche intéressante qui en plus met en scène le Background du forum donc en partant de là Wink
Fais donc ces modifs/rectifications et puis on voit pour la suite si quelque chose m'a échappé !

bon courage!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Mer 25 Juil - 1:51

Modifications effectuées ! Razz J'espère que ça ira.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Mer 25 Juil - 15:46

Et Bonjour très cher!

Alors je viens de lire toute ce que tu as rajouté, et je trouve que tu as un veritable sens du détail qui promet un bon niveau RP. Je n'ai rien a redire sur le reste de la fiche, ce que tu as ajouté me convient et explique mieux le personnage donc... un avis positif, un!

Malgré tout un second modérateur passera prochainement sur ta fiche, parce que ce qui ne me saute pas aux yeux, sautera peut être aux yeux d'un autre Wink

quoi qu'il en soit, je t'abandonne avec un premier Avis Positif, et j'ai hate de te voir Rp (Tu risque même de me servir un jour OO )

Bon courage, merci de ton implication et a très bientot Wink
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Mer 25 Juil - 16:20

Merci Cute !!!!

Citation :
(Tu risque même de me servir un jour OO )

Ahahahaha ! J'ai hâte de voir ça !
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Jeu 26 Juil - 21:40

Round 2 : Blake Bering vs DIM mother Tucker !

Je suis le modérateur en charge de ta seconde modération, si tu as des questions, demandes de précision ou autre sur mes remarques, n'hésite pas à poster soit ici à la suite soit à m'envoyer un message privé Wink.
En italique les remarques anodines et en rouge les remarques importantes.

Identité :

Hm précise pour la partie "clan" qu'il est agent de terrain (son grade en quelque sorte) et surtout à quel département tu souhaites être affecté (Interne, Investigation, Intervention).

Pouvoirs :

Un humain, choix peu commun mais apprécié !

Description physique :

Juste éventuellement une petite précision : la manière dont il s'habille, qui n'est pas forcément importante en tant que telle, mais dans l'image qu'elle renvoie de lui, s'il est apprêté, négligé, etc...

Caractère :

Ok

Histoire :

De même, juste pour info, quel grade avait-il à l'armée s'il en avait un ?

Hors Jeu :

Ok


Bon et bien, c'est une belle petite fiche, j'aime beaucoup le personnage. Humain, aussi bien génétiquement que psychologiquement, sans extravagances délirantes, et cohérent et réaliste. Apporte juste les précisions que je t'ai demandé et tu pourras ensuite avoir ton deuxième avis positif Wink.

Félicitations Cool

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Ven 27 Juil - 8:29

Merci Very Happy !

Fiche modifiée, j'espère que ça ira Razz
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Ven 27 Juil - 19:25

C'est parfait pour moi, merci !

Deuxième avis positif donc, tu es bon pour la validation mon petit !

Un administrateur va passer sur ta fiche et te valider avec les dernières choses à savoir avant de se lancer sur le forum, d'ici là, tu peux remettre en blanc les modifications que tu avais ajouté à a fiche Wink

Bon rp !

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   Sam 28 Juil - 7:00

Félicitations, nouveau personnage humain les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Blake Bering [ terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Blake Bering [ terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erik Blake Thornock [Terminée]
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» La surpêche menace la biodivesité de la mer de Bering
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: