AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Dim 15 Juil - 14:57

Tomàs "Squad" BLAKE


CARTE
D'IDENTITE



© Will Smith


    NOM : Blake

    PRENOM : Tomàs Miguel

    ALIAS ET SURNOM : Tom (Contraction de son prénom) Squad (Alias auto-approprié du fait de son passé dans l’armé qui l'a influencé sur ce choix : Squad, de l'anglais « Escouade » est une référence à son pouvoir qui le rend toujours accompagné, en quelque sorte.)

    AGE : 35 ans

    DATE DE NAISSANCE : 20/06/1977

    M ETIER: Ex-soldat du 75ème régiment d’infanterie du corps d'armée des États-Unis, Ex-Membre de la « Delta Force », Agent du B.A.M.

    NATIONALITE : Américain (d'origine Portugo-Angolaise)

    GENRE : Masculin

    CLAN : Bureau des Affaires Mutantes. (Intervention)




Pouvoirs :


  • Description :

    Création de doubles :


Tom possède un pouvoir, pouvoir offensif qui plus est, de créer des doubles humanoïdes tangibles. Il faut imaginer en effet cela comme de la matérialisation. L'origine est l'esprit de Tom qui de part son pouvoir va faire apparaitre des doubles qui sont des êtres organiques et complètement tangibles. Cependant, ils ne sont pas fonctionnels en tant qu'être vivant "normal". Si on ouvre le ventre d'un double, on découvrira les organes et tout ce qui compose un être humain. Mais dès que la blessure ou l'attaque est assez puissante pour tuer sur le coup (décapitation, balle en plein cœur, choc de plusieurs tonnes...) le double disparait. En réalité, ce n'est pas parce qu'ils sont morts comme toi et moi mais parce que le lien psychique qui est à l'origine de cette matérialisation s'est rompu. De ce fait, couper des veines à un double ne fera rien. En effet, cela ne le tuera pas sur le coup puisque ce n'est pas une attaque qui peut tuer un homme sur le coup. Le sang coulera donc mais le lien psychique ne sera pas rompu. Pour tuer les doubles, les blesser ne servira à rien, même si ces blessures entraine normalement la mort après 10, 20 minute. Seul des attaques que je qualifierais de "fatale" peuvent rompre le lien psychique. Une fois le lien psychique rompu, les matérialisations qui y dépendaient disparaissent entièrement, même les tâches du sang des blessures des doubles. Voilà, donc ça c'est l'explication qui rentre inutilement dans les détails. Ces doubles sont des humains, leur apparence peut varier, c'est ce que nous verrons dans la deuxième partie de ses pouvoirs. Tom peut, pour l'instant, en créer que huit maximum. Ces doubles sont liés à l'esprit de Tom ce qui implique qu'il peut en contrôler les faits et gestes. Cela n'est pas vraiment de la possession mais du contrôle mental sur ces doubles à travers son lien psychique. Plus les doubles sont nombreux plus il est difficiles de les contrôler précisément comme une possession. Cependant, lorsqu'il y a un, deux, ou trois doubles. Il peut s'aider de cette vision pour affiner ses ordres. Mais il ne faut pas non plus oublier qu'un partie de l'inconscient de Tom travaille. Il n'a pas à donner tous les ordres comme : "Aller là bas", "dire ces mots", "avec telle intonation"... Il les contrôle par des ordres du genre : "Vous êtes mes seconds", "rester derrière moi et ne prenez pas la parole" ou bien, "aller dans ce bar et faites comme si vous étiez des clients normaux". Tu l'auras donc deviné, tout n'est pas pensé précisément mais sous-entendu inconsciemment comme je le précisais : "pourtant, tout cela n'est contrôlé en partie que par le subconscient de Tom ce qui veut dire que le mutant n'a pas forcément besoin d'anticiper toutes les réactions de son double, cela se fait naturellement". On peut dire que Tom se sert de personne qu'il connait où d’archétype de personnalité pour en influencer mentalement le comportement de ses doubles. Mais cela a des limites lorsqu'ils dépassent un grand nombre. Ce lien psychique est comme la marque psychique d'une personne. Il faut être expérimenté ou puissant pour le détecter de très loin tout comme il faut l'être pour détecter un esprit de très loin. Certains télépathes peuvent trouver grâce à Cerebro, n'importe qui sur la planète. Cela peut être le cas pour les doubles. En ce qui concerne la différence entre un humain normal ou un double. C'est la même chose que de comparer un humain à un mutant. Certains télépathes le peuvent, d'autres non. Quoiqu'il en soit, la différenciation reste tout à fait possible et on peut imaginer qu'un bon télépathe puisse repérer les lien psychique entre Tom et ses doubles d'assez loin et les détruire à distance pour faire disparaitre les doubles. Si un télépathe veut agir sur le mouvement des doubles, il doit passer par l'esprit de Tom. Cela implique aussi que les doubles ne peuvent pas devenir indépendant et ils doivent rester dans une zone de deux cents mètres autour de Tom pour ne pas briser le lien psychique. Cette zone de deux cents mètres reste la même qu'il y ait un ou plusieurs doubles bien qu'aucunes évolution n'est à exclure. Les doubles, sont appelés des « Garde du corps » par Tom. En effet, le fait qu'il soit liés à son esprit les conditionne à protéger leur créateur, que ce derniers soit conscient ou inconscient. En effet, lorsque les doubles sont créé, il existe trois manières pour qu'ils disparaissent :
- Il faut, qu'ils meurent, soit en brisant leurs lien psychique avec Tom, soit en mourant par des blessures ou tout autres actions létale capable de tuer un humain normalement constitué sur le coup. Les doubles ne peuvent pas mourir de maladies ou de virus car ce sont des projections de l'esprit de Tom et en aucun cas des être biologiquement vivants. Le terme "projection psychiques" , où "projections de l'esprit" n'a rien à voir avec un monde astral, comme on le retrouve souvent dans Marvel, mais bel et bien à une matérialisation tangible d'humanoïdes par l'esprit de Tom, matérialisation ayant lieu dans notre monde.
- Il faut que Tom les rappel à lui, les faisant disparaître de la même manière qu'il les a fait apparaître, dans une explosions brumeuse.
- Il faut que Tom lui-même meurs, psychiquement du moins, emmenant avec lui ses gardes du corps.

Une fois les doubles créés, ils peuvent très bien rester présent dans notre monde si Tom est inconscient ou endormi, continuant de le défendre même dans de telles conditions. Cependant, le fait que Tom soit inconscient implique que ce soit seul son subconscient qui dirige les gardes du corps, les ordres qui leurs sont donnés sont donc succincts et limités. Les gardes du corps, dans cette configuration, ne seront donc que des sortes de chiens de garde, animaux dirigés par leurs instincts, sans réelle conscience. Cela m’amène à développer les caractéristiques physiques et mentale des doubles :

Caractéristiques physique :

Les doubles sont des humanoïdes, ils peuvent donc faire ce qu'un homme peut faire. Toutefois, ce sont des projections psychiques, ils ne ressentent donc pas la douleur, la fatigue et la peur, uniquement celle de Tom. Le seule moyen de les arrêter c'est de les tuer, ce qui en fait de redoutables guerriers. Ce sont des doubles de Tom également, ils savent donc se battre aussi bien que lui, c'est à dire très bien, qualité que je développerait dans les talents particuliers. Les capacités physique sont les même que Tom, donc les même qu'un soldat américain d'élite très bien entraîné.

Caractéristique mentales :

Nous abordons là une règle primordiale, comme les doubles sont liés à l'esprit de Tom, plus il y a de doubles et plus l'esprit de Tom est utilisé pour contrôler les doubles. Il lui faut donc plus de concentration pour les contrôler ce qui le fatigue. Ainsi, il peut tenir des journées entières avec un double, une journée entière avec trois doubles, plusieurs heures avec six doubles et quelques dizaines de minutes avec huit doubles. Au delà, la fatigue mentale sera trop importante et les doubles seront également plus faible avant de disparaître. Pour Tom, lorsque la fatigue mentale est trop importante, il ne peut rien se passer de dangereux pour lui car son organisme va automatiquement faire diminuer la consommation de concentration de son pouvoir pour ne pas le blesser. Cependant, dans le cas où la disparition des doubles ne serait pas envisageable -manipulation télépathique par exemple-, on peut imaginer que Tom puisse avoir des maux de tête et des douleurs allant jusqu'à le faire tomber inconscient, voire, dans le cas le plus extrême, la mort mentale de l'être.
De la même manière les capacités mentales disponibles pour chaque double sont réduites au fur et à mesure qu'il y en a. Lorsqu'il n'y a qu'un double, ce dernier est entièrement contrôlé par le subconscient de Tom, ce qui lui confère une personnalité, une attitude en société, une capacité de dialogue et de compréhension. Mais ces facultés s'amenuisent au fur et à mesures qu'il y a de doubles. L'homme se sert de dix pour cents de son cerveau, le reste est donc largement suffisant pour contrôler un homme, dans sa plus complexe personnalité, mais plusieurs hommes à la fois restent trop difficile à contrôler pour Tom.

On a donc vu qu'un double, peut être, s'il est seul, un véritable être social, capable de tenir une discussion et de mimer des sentiments. Pourtant, tout cela n'est contrôlé en partie que par le subconscient de Tom ce qui veut dire que le mutant n'a pas forcément besoin d'anticiper toutes les réactions de son double, cela se fait naturellement, comme une projection de ce qu'il veut en faire, par son esprit. Cependant, il faut quand même que Tom se concentre et reste concentré pour que ces discussions et ces comportements aussi complexes qu'une personnalité puissent être maintenu. Ainsi, lorsqu'il se repose, qu'il est inconscient ou qu'il dort, même si le double reste présent dans notre monde, il ne pourra pas tenir de conversation, il sera juste présent pour la défense de Tom.

Dernier point, et pas des moindres, Tom est lié mentalement à ses doubles, cela veut dire qu'il peut s'en servir pour ressentir ce qu'ils ressentent. Par ressentir j'entends tout ce que les doubles peuvent posséder comme sens : La vue, l'odorat, le toucher, le gout et l’ouïe. Comme les doubles ne ressentent ni émotions, ni douleur impossible pour Tom d'avoir ce type d'empathie. Il peut se servir de ses doubles pour voir ce qu'ils voient, entendre ce qu'ils entendent et ainsi de suite pour tous les autres sens et capacités purement humaines. On peut donc dire que Tom a une empathie de très haut niveau avec ses doubles. Le défaut de cette capacités, c'est que Tom ne peut pas ressentir ce que ressentent ses doubles en même temps, il est obliger de le faire un par un, ce qui peut être perçu comme une perte de temps. Pendant que Tom se projette dans l'esprit de ses doubles pour voir ou percevoir ce qu'ils ressentent, il est encore conscient de lui même mais beaucoup moins attentif, un peu comme si vous vous mettez à pensez à quelque chose de totalement différent de ce que vous faites, c'est difficile.

Les esprits des doubles sont des projections de l'esprit de Tom, il est donc tout à fait possible qu'un télépathe pénètre l'esprit de Tom pour contrôler ses doubles, cependant il faudra un temps d'adaptation à ce télépathe pour pouvoir se diriger à travers les différents liens psychiques. En revanche, il est impossible pour un télépathe de contrôler l'esprit d'un double directement puisque ce n'est pas réellement un esprit mais une projection de Tom. Enfin, sachez que les attaques psychiques peuvent rompre le lien entre Tom et ses doubles, et ainsi « tuer » les doubles ; Voilà pourquoi Tom est particulièrement faible contre les mutants aux pouvoirs psychiques.

Capacité métamorphe des doubles :

Nous abordons ici, la capacité étroitement lié avec le premier pouvoir, mais qui peut être perçu comme un second pouvoir. En effet, les doubles créés par Tom sont des projections de son esprit, donc, de cette manière il peut en modifier l'apparence. Cependant, cette capacité ne lui permet pour l'instant que de modifier l’apparence de ses doubles pour que ces derniers restent humanoïdes :
- Il peut les transformer en femme ou en homme
- Modifier leur taille de un mètre vingt à deux mètre vingt.
- Modifier leur carrure, de l’athlète olympique à un adolescent chétif.
- Modifier leur apparence morphologique : un vieillard ou un gamin.
- Modifier leur visage, joli femme, marines afro-américain, scientifique russe...
- Modifier leurs voix, timbre de voix, odeur corporelle ou parfum...

Le changement d'apparence est uniquement un changement d'apparence et en aucun cas ces changements influent sur les caractéristiques physiques des doubles. Un vieillard se battra donc aussi bien qu'un grand gaillard ou qu'un enfant. Cependant, il est possible que cela change si le pouvoir de Tom évolue, c'est ce que nous verrons dans la partie du niveau de maîtrise. Le seule limite de Tom dans ces domaines est son imagination. Le plus simple pour lui, pour ne pas avoir à se concentrer sur l'apparence de ses doubles, c'est de puiser dans sa mémoire et donc de reprendre des personnes déjà vu. Cela comporte un inconvénient, c'est qu'ils peuvent être reconnus si Tom calcule mal son coup et prend une personne connue, mais l'avantage c'est que cela ce fait naturellement et il n'a presque plus à se préoccuper de l'apparence de ses double par la suite, puisque tout se fait inconsciemment, puisant dans sa mémoire. Cependant, Tom peut très bien inventer une apparence de toute pièce, mais cela lui demandera une très grande concentration ce qui diminuera son temps d'action avec les doubles de moitié.
Le changement d'apparence est centré sur ces points, Tom devra se concentrer et connaître des signes particuliers pour les représenter et cela augmentera sa concentration nécessaire.
En revanche, Tom est capable de modifier les accessoires, les habits et potentiellement les armes de ses gardes du corps. De ce fait, il peut aussi matérialiser des accessoires pour lui aussi mais pas indefiniement, il ne peut en créer que quelques uns, comme pour ses doubles. Concernant les balles, ce sont aussi des représentations tangibles et mécaniques de Tom. Les balles sont donc réelles lorsque la projection fonctionne mais au delà du rayon de deux cents mètres, elles disparaissent comme si un double s'y aventurais. Tom peut également matérialiser des chargeurs lorsque cela reste proportionnées à un homme. Inutile de penser qu'ils pourra matérialiser des caisses d'armes ni des caisses de munitions. Ainsi, un chargeur de trente balles par personne pour huit doubles est son grand maximum. Tom peut également se servir des armes qu'ils créer, même si une concentration est nécessaire, cependant, la encore, une perturbation et tout peut disparaitre. Cependant, alors que pour les habits cela ne lui pose pas plus de problème que de puiser dans sa mémoire, le fait de leurs donner des armes nécessite qu'il ait touché et utilisé ses armes très précisément. Impossible pour lui d'inventer des armes imaginaires ou totalement futuristes. Cependant, son passé dans l'armée et ses possession personnelles lui permettent de pouvoir doter ses doubles d'armes assez puissantes mais qui restent à la porté de n'importe quel américain pourvu d'un permis de port d'arme. Encore une fois, cela lui demandera de la concentration, notamment si huit doubles possèdent une arme et à la moindre déconcentration, les armes de ses doubles pourraient ne plus fonctionner et sembler comme enrayées ou même disparaître tout comme les doubles peuvent disparaître si le lien psychique est attaqué ou que Tom ne fournit pas le niveau de concentration requis. De même, comme un double est parfaitement gérable par le mutant, une arme l'est aussi, tout réside dans le nombre et donc la concentration nécessaire. Je signale ici, que les accessoire que Tom peut attribuer reste des accessoire purement en lien avec le double, qui reste prêt du corps et cohérent avec un homme. Tom ne peut pas faire apparaître une voiture pour ses doubles car cela n'est pas du tout un accessoire, par contre il peut faire apparaître un paquet de cigarette, une montre et ainsi de suite...

Manière d'apparition et de disparition des doubles :

Pour faire apparaître des doubles, Tom doit avoir un lieu d'apparition en visuelle, ce lieu doit se trouver dans un rayon de deux cents mètre, dans le rayon d'action du lien psychique. L'apparition se produit comme la disparition, une explosion brumeuse pas extrêmement bruyante mais pas très discrète non-plus. Le double apparaît dans cette brume qui se dissipe rapidement. Notez que le fait que les apparitions doivent être faites dans le champ visuel de Tom n'est pas tout à fait vrai si les apparitions se font très proche de lui, presque à son contact. Notez aussi que ça n'empêche pas les doubles de se déplacer autre part que dans le champ visuel de Tom par la suite. Les disparitions quand à elles , se font sans que Tom ait besoin de voir ses doubles.

  • Niveaux de maitrise:


Tom maîtrise correctement son pouvoir, du moins, lorsque le calme règne et qu'il peut se concentrer correctement. Car en cas d'émotions fortes, c'est la pagaille à tous les niveaux, il peut perdre le contrôle et transformer l'apparence de ses doubles sans le vouloir. Les armes qu'il leur aura confiées peuvent disparaître et même les doubles peuvent disparaître pour en réduire le nombre et diminuer la concentration nécessaire pour préserver leur créateur. Il lui arrive aussi de créer des doubles malencontreusement pendant des rêves trop mouvementés, pendant des cauchemars où sont subconscient se sent menacé. Donc tout type d'émotion forte, bonne ou mauvaise est nuisible pour la bonne maîtrise des pouvoirs de Tom car cela consomme de la concentration. La souffrance aussi, du fait qu'elle empêche la concentration, peut nuire à la maîtrise de Tom.
Côté évolution, elles sont nombreuses : Rien n’empêche le nombre de double d'augmenter, mais aussi la capacité de les transformer en autre chose que des humanoïde n'est pas à exclure. Finalement, ses doubles pourront développe des caractéristiques physique ou mentale surdéveloppés si Tom Blake développe son pouvoir à son paroxysme grâce à de l'entraînement.
Tom peut faire réapparaitre des doubles à n'importe quel moment. Il faut qu'il y ait simplement quelques conditions de réunies :
- Il faut qu'il soit conscient
- Il faut qu'il soit plus ou moins en forme mentalement
- Il faut qu'il soit plus ou moins en forme physiquement
Plus il voudra faire réapparaitre de doubles ou d'accessoires, plus il a besoin d'être en forme sur le plan physique et mental. Si il n'est pas assez en forme, il devra attendre de l'être avant de pouvoir faire réapparaitre à nouveau des doubles. Ainsi, après un combat, il se peut qu'il ne puisse pas faire réapparaitre des doubles si il a été blessé ou si il a couru très longtemps. Cependant, de manière générale, si il n'est pas trop blessé, une petite minute de repos sont suffisent pour qu'il reprenne ses esprits et son souffle. Cela est du à sa grande condition physique de soldat et sa solidité mentale. Il peut donc en moins d'une minute faire réapparaitre huit doubles si il n'est pas blessé ni exténué et un double quasi instantanément si il est en pleine forme (dans le cas où il en contrôlait que un à trois doubles par exemples). Dans le cas contraire, cela peut prendre beaucoup plus de temps, jusqu'à des journées entières si il a de graves blessures.

  • Lien entre les Pouvoirs:


Tom est capable de projeter des formes tangibles qu'il contrôle mentalement. Cette capacité lui permet donc de créer des doubles de lui même mais aussi de donner à ces doubles d'autres apparences suivant des limites strictes établies dans la description de ces pouvoirs. On peut signaler ici que le fait que l'esprit de Tom soit lié à ces « créations » rend ces dernières comme des gardes du corps qui défendent leur créateur sans ordres préalables.



Description Physique :


  • Apparence :


Tomàs Blake est un homme d'origine afro-américaine. Il est plutôt grand, un mètre quatre vingt dix, et musclés, quatre vingt quinze kilos. Sa carrure est très athlétique, le sport, l’armée, tout ça ont sculpté son corps. Il a une coupe de cheveux coupé très court et souvent rasée complètement, armée oblige. Cela accentue les expressions de son visage et notamment son front qui reste très proéminent et assez ridé. D'ailleurs le métier de Tom n'a pas épargné son visage qui est marqué en tout temps, fatigué et sévère, souligné par de nombreux rides pour son âge. À part ça, son visage est plutôt agréable à regarder, du fait de ses jolis yeux marron très foncé en amande. Son nez possède les caractéristiques des nez afro-américains, sans être caricaturé : Il est quelque peu écrasé. Sa mâchoire reste malgré tout assez carré et souvent serré. Ses lèvre sont plutôt grosses mais l'air sévère souvent utilisé par Tom en atténue la taille. Il porte souvent une barbe de quelques jours, mais il lui arrive de se raser pour les grandes occasions ou lorsqu'il doit être présentable. Ses expressions faciales sont hyper expressives, il lève les sourcils comme personne et fait des grimaces comme un très bon comédien. Seulement, Tom ne rit pas beaucoup en public à moins d'être fortement alcoolisé. Sa tenue vestimentaire est très variée, allant du costard cravate pour les grandes occasions à la tenue plus « jeun's ». Il est donc très probable qu'il porte des survêtement « vintages ». Le jean et les baskets sont également un style qu'il utilise car cela passe souvent très bien, en tout cas, cela passe mieux que ses survêtements. Il porte également des long manteaux ou des bonnets de laine noir de temps en temps. Le noir reste sa couleur de prédilection pour ses vêtements, exception faite pour ses survêtements très colorés. Sa démarche est une démarche que l'on trouve dans les quartiers de Brooklyn, audacieuse et provocatrice, seulement Tom s'est mis au pas de l'armée atténuant cette démarche en quelque chose de plus conventionnel même si un roulement d'épaule est encore visible et que ses pectoraux sont toujours mis fièrement en avant.

  • Signes Particuliers :


Tom ne possède aucun tatouage mais de nombreuses cicatrices dont de grandes dans son dos. L'armée ne l'a pas épargnée et faire la liste de toutes ses cicatrices serait trop long. Noté qu'il faut quand même qu'il soit torse nu pour les apercevoir.



Caractère :

  • Mental :




Tout d'abord, Tom est quelqu'un de plutôt fermé comme beaucoup de militaire. Il n'est pas très sociable et ne parle pas beaucoup. Cependant, il n'est pas méchant, c'est comme souvent, ce sera à son interlocuteur de faire le premier pas, une fois ce pas fait, la discussion devrait s'enclencher. Seulement il n'est pas très chaleureux d'apparence et ce « premier pas » risque d'être difficilement envisageable pour le citoyen lambda. Cela anéantis ses relations amicales et avec les femmes. Il est hétérosexuelle mais son attitude lui bloque l'accès aux femmes. Il s'en est fait une raison et ne chercher pas à progresser de ce côté.
Tom est quelqu'un qui portait des notions d'honneur, de fraternité et de respect. Cependant, son milieu social, son expérience de militaire aussi, ont tout balayé d'un revers de la main. Il n'a plus confiance en l'espèce humaine, sapiens ou mutante. Il sait que pour sauver les intérêts de quelques une il faut en privé d'autre. Sa vision du monde est loin d'être manichéenne mais plutôt porté vers la balance du pour et du contre et des circonstances atténuantes. Malgré ce défaitisme apparent, il est déterminé dans ces actions, mais dans ses actions seulement. Il a toujours la volonté d'aller au bout, mais il faut pour cela que ce soit des actions qui lui appartiennent. En revanche, c'est un bon coéquipier, autant sur le front qu'en missions. Son rapport avec ses collègues de même grade est courtois, loyal et professionnel. En d'autre termes, Tom travail très bien en équipe, ce qui est une nécessité lorsqu'on a un pouvoir comme le sien ou lorsqu'on est soldat et, ou, agent du B.A.M. Au début de sa vie il n’aurait en aucun cas exécuté des actions qui allaient à l'encontre de ses pensées profondes ; il faut croire que l'armée à un peu changer les choses et il a appris à faire avec les ordres dégueulasses, dans certaines limites. Il reste néanmoins un très bon soldat, même si on peut douter de sa capacité à diriger.
En ce qui concerne sa vision des mutants : Il garde encore en lui une vision très personnelle de la justice, celle que l'on retrouve aux États-Unis dans certains état. Défendre sa famille, sa propriété. Dans ce cadre, il est pour que les mutants se défendent de l'injustice humaine. Il est persuadé que la mutation est une évolution des choses. Cela fait en effet longtemps qu'il ne crois pas en Dieu, armée oblige, encore une fois. Il sait donc que tout cela va mal finir, ce qu'il aimerais et ce pourquoi il lutte, c'est que cela fasse le moins de victimes innocentes. Ce qu'il ne tolère pas c'est la discrimination envers les mutants ou bien la discrimination envers les humains, de la même manière que les noirs d’Amérique ou du monde entier sont discriminés.
Ses valeurs s'inscrivent donc bien dans l'idée du B.A.M. il comprends cependant les différentes idéologies, notamment celle de Xavier. Ce qu'il ne tolère pas chez Magnéto, c'est qu'il en viens à faire des attentas impliquant des civils innocents à ses yeux. Les purificateurs sont des criminels et de ce point de vue là, Blake les méprises. Squad est un passionné d'arts martiaux et d'armes sans en être fanatique. En réalité il n'adule rien et ne hait rien en ce qui concerne des activités. Il apprécie seulement ou n'apprécie pas en faire quelques unes. Mais Squad ne reste qu'un soldat n'ayant pas de centre d’intérêt originaux et développés. Il reste un homme de classe moyenne issue d'un quartier difficile. Il a tué des personnes, il en a sauvé d'autres. Mais on ne peut pas dire qu'il n'aime ou qu'il n'aime pas tuer ou sauver des vies. Tout dépend de la personne. Tomàs est quelqu'un qui prendra la vie au cas par cas, pesant le pour et le contre et n'ayant de ce fait aucun apriori sur ce qu'il n'a jamais fait ou vu et aucune théorie sur la vie et l'existence en générale.
Pour ce qui est du côté intellectuel, Tom n'est pas un génie au sens stricte du terme, comme certains de ses collègues du BAM, mais il est loin d'être une caricature du militaire de base. Il a eu l'équivalent de son bac dans une série scientifique et est donc plutôt intelligent pour la moyenne de Brooklyn. il a un esprit bien construit et ne peut être manipulé n'importe comment. Il faut connaître ses points faibles et agir en douceur car il sait très bien reconnaître les intentions de ses interlocuteurs. Ayant grandi dans la rue, il en connait également les rouages.

Histoire :

  • Talents Particuliers :


Tom est un militaire et il est originaire de Brooklyn. Sont principal talent c'est qu'il sait se battre, et plutôt très bien. Ayant fait partis de la Delta Force, commando d'élite de l'armée américaine, il est très doué aux différents type de combats. Il peut facilement tenir tête à une vingtaine d'individus non-entraînés et non armés. Il connaît différentes techniques de combat ce qui l’amène à un niveau nationale en combat d'arts martiaux mixtes. Il peut donc tenir tête à un champion de Boxe par exemple. Il est également un très bon athlète, de niveau mondiale, c'est une caractéristique primordiale pour entrer à la Delta Force. Son agilité est impressionnante et il est très fort en course poursuite dans la ville. Bref, vous l’aurez compris c'est un homme d''actions, un homme de terrain, d'interventions. Tom sait également combattre avec tous les types d'armes différentes : armes blanches, armes à feux, armes lourdes. Il sait conduire différents types de véhicules : Motos, voitures, tank, hélicoptère, avion et il sait sauter en parachute et en parapente.

  • Possessions :


Tom possède un appartement à New-York, comportant une chambre, une salle de bain et un salon. Ce n'est pas très grand mais ça lui suffit. Il possède une voiture aussi, plutôt belle, une chevrolet Camaro de 1967. J'ai oublié de mentionner une pièce chez Tom, un entrepôt d'arme, c'est une deuxième chambre ou il entrepose ses armes : M16, M1, Ump-45, Shotgun 870 remington, Desert-Eagle, Mp 443 grach, et son arme de service, souvent sur lui. Il possède tous les permis pour ces armes et il est parfaitement en règle. Cependant c'est leur utilisation qui n'est pas légale or, cela lui arrive de les « prendre pour le travail » en toute discrétions rassurez-vous. Il possède un compte en banque avec une somme conséquente d'argent qu'il a gagné grâce au juteux salaire de l'armé et à l'héritage de ses parents adoptif qu'il estime être d'environ 600 000 $.

  • Biographie :


Naître à Brooklyn, c'est pas toujours évident. Le niveau de vie y est difficile, les familles sont souvent des familles nombreuses et les influences malsaines y sont omniprésentes. C'est dans ce contexte sociale et culturel que va naître et grandir le petit Tom Blake, de son vrai prénom Tomàs, prénom qui ne va que très rarement être utilisé en entier. Ses parents sont honnêtes, enfin, c'est ce qu'il pense. Sa mère, Félicé Pomabia, originaire d'Angola, a fuis avec ses parents de son pays natal pour aller au Portugal. Elle y a rencontré Joseph Blake, un fils de diplomate américain possédant la double nationalité américano-portugaise mais ayant fuit sa famille pour rester vivre au Portugal, seul pays qu'il ait réellement connu. Tout les deux partirent du Portugal aux États-Unis pour espérer une vie meilleure. Ils avaient tous deux 18 et 19 ans lorsqu'ils quittèrent la dictature encore présente de 1960, la péninsule ibérique n'était pas un havre de paix et il était presque plus facile de traverser l'Atlantique que l'Espagne de Franco. Le vingt juin mille neuf cent soixante dix sept, le fils aîné et le fils unique de Félicé et Joseph qui s'étaient mariés peu de temps auparavant, naquit dans la maternité de Brooklyn. C'était le premier jour de sa vie et le plus beau jour de celles de ses parents. Les trois premières années furent belles également, comme tous les nouveaux parents, comme tout les nouveaux nés. Aucun souvenirs et ce n'est pas plus mal. Cependant, les histoires de Brooklyn sont pleines de rebondissements et un jour de décembre, alors que Tom a trois ans et qu'il voit son père comme le nouveau superman, en plus fort bien sûr, il le vit sous un angle nouveau également : devant leur immeuble, Joseph Blake se fit tabasser à mort par des caïds du quartier. Tom vit toute la scène, du début à sa triste fin. Joseph ne traînait dans aucune affaire illégale, c'était un homme droit, simplement, les caïds du quartier avait un peu trop bu et fasse à cet homme qui n'avait pas beaucoup d'argent sur lui, ils se défoulèrent. Joseph n'a même pas pu arriver jusqu'à la porte de l'immeuble, il s'était déjà noyé dans son sang. Tom en resta marqué à vie, mais ne réussis jamais à identifier ces meurtriers. Peu après ces événements, peu après l'enterrement, Félicé Pomabia se remaria avec un homme du quartier, par désespoir sans doute. Petit à petit on entendait parler du cas des mutants et de la mutation. Simple rumeurs au début, une fois que ce fut reconnus officiellement par les médias et les autorités cela n'en était plus du tout. Tom avait alors cinq ans quand son beau père devint alcoolique et commença à frapper sa femme et son beau fils. Cela dura cinq longues années, cinq longues années de cauchemars où Tom connu les pires fréquentations que l'on peut avoir pour son âge. Les coups de son beau père le rendait plus résistant, mais ça, il ne le savait pas, ce qu'il savait c'est que cela faisait mal et il restait le plus longtemps possible dehors pour éviter les coups. Ce fut cinq longues années où, dans son quartier, il vit des mutants se faire tabasser et traquer par les jeunes et ou sa famille parlait de ces personnes comme des anomalies, des êtres difformes qu'il fallait exterminer. Un soir, alors que Tom avait dix ans et que toute ses tentatives d'appel de la police, de meurtre de son beau père avaient échouées, un soir où le taux d'alcool dans le sang de ce fameux beau père qui s'appelait Jack Shelter dépassait la norme admise, un soir où les coups que recevait Félicé étaient beaucoup trop fort ; Tom appela une énième fois la police, malgré ce que l'on penserait de lui, malgré les railleries qu'il devrait subir si les jeunes du quartier l’apprendrait. Malheureusement, quand les cris de sa mère furent estompé, Jack entendit le téléphone et se précipita pour rouer de coup Tom. C'est alors que l’événement inattendu mais miraculeux se produisit, un double de Tom apparu derrière le beau père, dans la cuisine, ce double, encore dissimulé dans un nuage brumeux, saisit un couteau et vint poignarder en plein derrière le crane de Jack avant de disparaître de la même manière qu'il était apparu. Le corps inanimé de Jack chuta lourdement sur Tom qui resta silencieux malgré la panique. Bien qu'il ne savait pas réellement ce qu'il s'était produit, il venait de commettre indirectement son premier meurtre qui n'allait pas être le dernier. Lorsque la police arriva, elle découvrit le corps de Félicé, morte dans la chambre de l'appartement et le corps de Jack, dans une marre de sang, prêt du téléphone. Tom, fut envoyé à l'Insitut, grâce à la compréhension d'une juge pour enfant et la plaidoirie d'un certains Charles Xavier. Pendant trois ans le petit Tom fit l’expérience de l'Institut pour élèves surdoués : Il y appris la tolérance et il y reçu une éducation intellectuelle et sportive qui lui ont permis d'avoir de très bonne bases. Il y appris à maîtriser son pouvoir, du moins, les fondements de son pouvoir. Maintenant qu'il était mutant, il fallait qu'il oublie ce qu'il avait entendu dans son entourage et la peur qu'il en avait. Après ces trois années, il partit dans une maison, dans la banlieue de New-York, chez une famille d’accueil fortunée et très bien éduquée. Ils s'appelaient les Hallow, Vickie et Seb, de leurs vrais noms Victoria et Sebastian, ils aimaient la culture et ils étaient mutants. Ce fut cinq années les plus douces de sa vie, il passa son bac scientifique, du moins son équivalent aux États-Unis et devint champion nationale d'arts martiaux mixtes. Malgré le fait que sa famille d’accueil était très pacifique, elle était consciente qu'il fallait que Tom se défoule et que le combat pouvait apporter de bonne valeur de respect et de courage. Durant ces cinq années, il appris à changer la forme de ses doubles qui étaient du nombre de six maintenant. Le changement dans sa vie s'effectua à l'âge de dix huit ans, lorsqu'il s'engagea dans le 75ème régiment d’infanterie des USA pour participer aux différentes guerres menées par cette nation. Il partit pour la deuxième guerre du golfe, en Afghanistan et en Irak après les attentas tristement célèbre du World Trade Center. Il découvrit la guerre, ses atrocités et les crimes qu'il du commettre alors que ses camarades tombaient au combat. Il fut promu sergent pendant ses missions et pendant ce temps il cacha sa mutation tant bien que mal. En deux mille cinq, il tenta d'entrer dans le commando d'élite de l'armée américaine, la Delta Force. Le niveau requis y est extrême, mais Tom y parvint et resta au sein de cette troupe cinq années. Les missions qu'il effectua furent multiples et toute top secrètes. Assassinat, capture, infiltration, toues se passèrent au moyen-orient, notamment dans la traque de groupuscules terroristes.


Archive confidentielle de la Delta-Force : Enregistrement de l'interrogatoire du Sergent Tomàs Blake sur la mission « RedNeck » par les officiers d'état major du Pentagone...

Q.G de la Delta-Force, Afghanistan, 3 Décembre 2008, 19h00
« Ça doit être rapide et propre ! »

État Major Américain aux États-Unis, salle d'interrogatoire, 5 mai 2009
«- On faisait équipe avec les collègue du 75ème. On devait abattre un chef local, désorganiser les insurgés pour permettre à la cavalerie d'avancer. C'était la nuit, il faisait froid, on devait être parachuté juste derrière les premières lignes ennemis. L’état major avait tout prévu c'est ce qu'il répétait sans cesse. Les plans étaient clairs, on avait un entrepôt d'armes qui nous attendait pour nous planquer et nous rassembler après le parachutage. Mes potes et moi, même mes anciens collègues du 75, on s'attendait à une mission plutôt tranquille : on s'infiltre, on fait le boulot et on se tire. Personne n'avait prévu ça, personne. C'est clair que vu l'organisation qu'on avait, les plans établis, on était tous serein, sur de nous. Mais malgré ça, ce qu'il s'est passé ne peut pas être du qu'à ça, on s'est fait doubler c'est sûr.
- Qui celons vous ?
- Je connais les gars, ça faisait presque quatre ans que j'étais à leur côté, on avait pas pris plus d'une permission chacun pendant tout ce temps. Ça peut pas être eux. La deuxième raison, c'est qu'étant donné ce qu'il s'est passé, l'embuscade et les positions ennemis, un simple marines de la 75ème ne pouvait pas les connaître sans avoir espionner les plans. Et vous savez comme moi, que les accès sont surveillés, strictement...
- Qui ?
- Y'a plus que deux solution...
- Sergent Blake, arrêtez de défendre vos potes et crachez le morceau !
- Laisse-le finir.
- Soit ça viens de plus haut, sois c'est le coup d'un mutant.
- Vous savez qui est le mutant dans cette pièce monsieur Blake ?
- Ne me dites pas que...
- Que faisiez-vous la veille de l'opération RedNeck, Sergent ?
- Mais ça à rien à voir, je n'ai pas...
- Que faisiez-vous ? »

Q.G de la Delta-Force, Afghanistan, 2 Décembre 2008, 20h00
L'obscurité était à peine transpercée par les lumières de la base, les nuages bas rendaient cette nuit encore plus sombre et froide. Le quartier général était calme malgré la nervosité des hommes, chacun prenait son stress pour lui, ne communicant que des signes extérieurs de nervosité comme des grognements, des tremblements, des expressions faciales... Ce n'était pas de la peur, ou alors de la bonne peur, celle qui vous tiens en éveil, semée derrière chaque regard de chaque soldat de la base. Plus de doutes, on était à J-1 d'une mission.
On a beau être à la Delta-Force, on a beau jouer les durs et être un dur, on a beau avoir confiance au gars qui se trouve à côté de nous, on a beau être préparé, briefé, informé ; on est jamais totalement serein, celui qui l'est est un menteur. Le Sergent Blake le sait. Ce n'est pas celui qui aura en charge cette mission, c'est un simple soldat, car ici, à la Delta-Force, le recrutement des troupes d'infiltrations-parachutistes ne se font dans les autres corps d'armée qu'à partir du grade de Sergent. Le Sergent Blake, Tom Blake, le sait, pourquoi parler de lui et pas d'un autre ? Car l'histoire nous montrera qu'il aura son rôle à jouer dans la « Mission RedNeck ».
Ce soir là le sergent sortit « prendre l'air » comme il disait. Abandonnant la partie de poker sur laquelle planait beaucoup trop de triche pour qu'elle puisse suivre un cours normal. Il marcha dans la cour extérieur de la base, ses pas résonnaient dans la nuit, faisant craquer et s’effriter la terre sous ses rangers. Tout était calme, il n'était pas venu faire un tour de garde et pourtant, il ne put s'empêcher de porter son attention sur un bruit, un bruissement sonore venant du bâtiment de briefing et de réunion. Le sergent Blake avait comme l’impression que ces bruits n'étaient pas normaux, alors que n’importe quel soldat n'en aurait même pas fait attention. Il se rapprocha du bâtiment, dans la pénombre, prenant garde à ne faire aucun bruit et restant vigilant au moindre signe. Il saisit sa lampe torche au moment d'entrer dans les locaux, ouvrant légèrement la porte. Depuis les fenêtres, on ne voyait rien, aucune lumière, aucun signe de vie si on excepte les étranges bruits que le sergent cru entendre. Le voilà à l’intérieur, observant la salle du bout de sa torche et scrutant l'obscurité, les yeux froncés et les poings fermement serrés. Soudain, la porte qu'il avait refermé derrière lui s'ouvrit, la lumière s'allumant éblouissant sur l'instant le sergent. Ce dernier se retourna, le visage crispé du à la douleur de la vive lumière qui l'agressait.
« Que faite vous là sergent Blake ? »
C'était le Major O'connely qui avait fait irruption dans le bâtiment, dévisagent le sergent l'air interrogateur et soupçonneux. Il regardait tour à tour Blake, sa lampe torche et la salle de briefing où était entreposé les documents.
« J'ai entendu du bruit Major et quand je me suis approché, j'ai aperçus que la porte n'était pas verrouillé alors j'ai voulut jeter un coup d’œil. »
Pas catégoriquement convaincu, le Major s'écarta du chemin, ordonnant à Blake de rejoindre ses camarades dans la salle de réunion. Il ne soupçonnait pas vraiment Blake d'être venu fouiller cette salle, le sergent est connu et reconnu pour être un bon soldat, il est franc et droit, tout ce que l'armée américaine apprécie. Il ne parle pas trop, il obéit aux ordres mais sait donner des objections lorsque cela lui semble nécessaire. En aucun cas, dans toute sa carrière, le sergent Blake fut inquiété d'espionnage, de désertion ou de trahison. Le major le sait, mais pourtant, dans son visage on peut lire une certaine perplexité un léger doute qu'il n'oubliera pas de si tôt.

État Major Américain aux États-Unis, salle d'interrogatoire, 5 mai 2009
« - Vous croyez que vous allez nous avoir avec vos histoire de la même manière que vous pensiez berner le major, sergent ?
- Ce que je vous ai dit est la vérité !
- Avouer que votre présence dans les locaux de briefing est étrange, surtout la veille d'une fuite qui coûta la vie à un de vos camarades !
- Ce n'ai pas moi qui...
- Avouez que votre histoire de bruit est troublante, sergent !
- Je n'ai pas...
- Permettez moi d'avoir un doute sur la véracité de vos propos qui sont invérifiable parce que vous étiez se...
- JE N'AI PAS TRAHIS LA MISSION !
- Bien, voyons la suite des faits sergent, que c'est-il passé le jour-J »

Q.G de la Delta-Force, Afghanistan, 3 Décembre 2008, 18h30
Les soldats sont prêts, les armes, les équipements, les plans, l'avion, tout. Une organisation militaire pour une mission militaire. Ils sont cinq, une escouade de la Delta Force composée entre autre de trois sergents, Blake, Farris et O'Brien, du sergent-chef Bredwock et du sergent-maître Mertens, commandant des opérations sur le terrain et chef de l'escouade. Les hommes, gonflés à bloc, se dirigèrent vers la piste de décollage ou un avion les attendait pour les parachuter à leurs lieux de mission. Le silence régnait, l'appareil n'était pas en marche, on entendait uniquement les souffles des hommes et leurs pas dans le sable afghan. Ils fixèrent leurs parachutes sur le commandement de Sergent-maître Mertens, vérifiant chacun les sangles et les fixation de son coéquipier. La tension était plus que palpable, comme avant toute les missions, mais d'autant plus lorsqu'il s'agit de mission de parachutage derrière les lignes ennemis.
Le moteur de l'avion se mit en route, les vibrations emplissaient sa carlingue, secouant l'âme de chaque soldat. Puis vint le décollage, moment ou l'énorme masse d'acier s'arrache de la gravité terrestre pour aller transpercer le nuit profonde et inquiétante. Le voyant rouge s’allume, les soldats se lève silencieusement. Mertens lance ses dernières consignes : « Ça doit être rapide et propre ! ». Puis le voyant vert s'allume et le sergent-maître hurle pour couvrir le bruit « Saut ! », quatre fois avant de sauter à son tour. Le site d’atterrissage est cinq mille pieds en contre bas, les soldats chutent d'abord pendant une trentaine de seconde avant d'ouvrir leurs parachutes, au bon moment.
Quelques secondes plus tard, les cinq hommes sont sur la terre ferme, dans les reliefs montagneux du territoires des insurgés afghans, à l'est du pays. Il fallait se retrouver maintenant, se diriger vers le point de rendez-vous pour rassembler l'équipe. En effet, entre chaque saut, l'avion avance et les parachutes ne sont pas des parapentes, il ne permettent pas de se diriger précisément. Les soldats sont donc dispersé sur une distance d'un kilomètre environ. Le choix du point de largage est donc très important, et il faut très bien choisi. Le sergent Blake fut l'avant dernier à sauter, il fut donc très loin de son objectif, à environ sept cents mètre à l'est. Il activa son transpondeur, se débarrassa de son parachute et alluma sa radio. Lorsqu'il l'alluma, il entendit les cris de détresse de ses camarades Farris et O'Brien, les plus proches du point de rendez-vous et qui avaient subit visiblement une embuscade. Notre jeune soldat couru à plaine vitesse, tentant de rejoindre ses camarades au plus vite pour leur porter secours. Au même moment il annonçait sur le canal radio de secours : « Escouade Omega subit une embuscade au point de ralliement Alpha, je répète, on subit une embuscade au point de ralliement Alpha, demande équipe d'exfiltration immédiatement ! ».
Arrivé à ce fameux point Alpha, le sergent Blake observa trois de ses camarades, Bredwock les avait rejoins, se faire tirer dessus par des dizaines de troupes ennemis, plus haut dans la falaise. Ils étaient adossé à un rocher qui subissait les tir de mitrailleuses lourds. Farris semblait touché grièvement car O'Brien le soutenait. Blake était derrière un autre rocher, les ennemis ne l'avait pas remarqué, il tenta de se faufiler à travers la montagne pour prendre à revers les insurgés. Il escalada rapidement et discrètement la falaise, cent mètre à l'est de la position ennemie. Le sergent-chef Bredwock se battait admirablement bien, usant de grenades tactique pour éblouir les ennemis et riposter avec son fusil d'assaut. Il renvoyait également les grenades que les ennemis insurgé lançait. Une fois arrivé en haut, le sergent Blake longea la falaise, sortant son fusil à pompe et tirant toutes ses balles sur les ennemis prit au dépourvu. Au même moment, le sergent-maître arriva et soutenu Blake avec son fusil de précision. Une fois toutes les balles de son calibre 12 épuisée, Tomàs dégaina son pistolet pour couvrir son déplacement jusqu'à un rocher susceptible de le protéger de la riposte ennemie. Une fois à couvert, il arma son fusil d'assaut, lança une grenade et recommença à avancer sur l'ennemie. Il semblait invincible, avança d'un pas ferme sur les insurgés qui pensait gagner la partie. Il n'y eu aucun survivant du côté ennemie, ce fut un réel massacre. La rapidité et la précision d'action et de réaction de la Delta-Force fut impressionnante et fatale pour les insurgés. L'équipe d'exfiltration arriva quelque minute après, la mission avait échoué, la cible principale avait été informé de l'attaque et c'était protégé dans ses bunkers. On apprit peu après que le sergent Farris succomba à ses blessures, une balle dans le fois et une autre dans le poumon. La puissance de la mitrailleuse lourde avait traversé son gilet par balle. Il n'y a qu'un seul type d'arme pouvant transpercer un soldat en entier avec un gilet par balle, et ce genre d'armes sont conçus et fabriqué par les occidentaux. Le sergent Farris fut tué en mission, par une arme américaine. Il avait une femme et deux petite fille. C'est l'horreur de la guerre dans toute sa splendeur, bien évidemment, c'est aussi le risque des nombreux soldats engagé dans ce genre de conflits qualifié vulgairement de « Merdier ».

État Major Américain aux États-Unis, salle d'interrogatoire, 5 mai 2009
« - Forcément, vous arrivez après l'embuscade, comme une fleur et vous sauvez la baraque, vous nous prenez pour qui sergent Blake ?
- C'est exactement ce qu'il s'est passé là-bas, demandez aux gars !
- Vous avez conscience que votre « copains » est mort pendant cette mission, vous l'avez trahis, vous l'avez tu...
- JE NE L'AI PAS TRAHIS ! METEZ VOUS ÇA DANS LE CRANE !
- Major, on a les résultats des analyse, il y avait bien un mutant dans le bunker d'Al-Mouhari, un téléporteur. Les informations sont fiables à 90%.
- Qu'est-ce-que je vous disais !
- Quels sont les ordres ?
- Relâcher le sergent Blake, les faits sont appuyé par toutes les personnes interrogés dans le cadre de l'enqu...
- Et lui c'est pas un mutant, hein, c'est pas un mutant peut-être !
- Son pouvoir n'a rien à voir avec un téléporteur, les scientifiques du Pentagone sont formels.»

Fin de l'enregistrement.

Ainsi, le sergent Blake fut relâché, il était le principale suspect dans la fuite de la Mission RedNeck, notamment à cause de son caractère mutant. Sa mutation au sein du B.A.M., le bureau des affaires mutante, se fit en interne de l’armée. La sélection se passa très bien pour lui, son passé ne présageait aucune vendetta, ses capacités physique étaient parfaites pour un agent d'intervention et ses qualités intellectuelles très suffisantes. Tom est loin d'être idiot même si ce n'est pas non-plus ce que l'on appelle un "cerveau". Enfin, la phase de l'entretien sur sa motivation et sur l'assurance qu'il ne commettra pas de bavure fut assurée par son ancienneté dans l'armée où son parcours fut exemplaire si on excepte les mauvaises allégations sur sa trahison qui étaient fausses et infondées. Tom pris sa place dans les groupes d'intervention de cette brigade. Ce fut l'occasion pour lui de réutiliser ses pouvoirs et d'en parfaire sa maîtrise au niveau que vous lui connaissez maintenant. En deux mille dix, il appris la mort de Vickie Hallow qui avait survécus de son mari pendant plus d'un an. Il avait toujours gardé une relation de parfait fils avec ces deux parents qui avaient plus l'âge d'être ses grands-parents. Et c'est tout naturellement à lui que revint la moitié de leurs fortune. L'autre moitié étant partagée entre différentes organisations caritatives pour la réintégration de militaires et pour l'aide aux orphelins d'Amérique. De deux mille dix à aujourd'hui, Tom s'est acheté un appartement à New-York, une voiture et est peu à peu revenu à la vie quasi-civile après plus de quinze ans dans l'armée américaine. Dans son appartement il entrepose, dans une pièce, des armes. Il est légalement en mesure de les posséder car il possède tous les permis nécessaires. Il en dispose aussi dans sa voiture, dissimulé dans la boite à gant ou sous la moquette de la banquette arrière. C'est un résidus de paranoïa classique chez les anciens militaire et même si le B.A.M ne tolère normalement pas cela, il reste plus laxiste en ce qui concerne les unités d'intervention qui sont autorisés à disposer d'armes de plus gros calibres que les pistolets de service.

Avatar : Will Smith
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [X] Non []
Si oui, Qui ? : Seamus Mellencamp & Jubilation Lee
Pseudo : Skinstad
Votre Age : 18
Comment avez vous connu le Forum ? : Moteur de recherche.
Mot dePasse : [Vu par ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Ven 20 Juil - 13:08


La fiche est un remodelage de la précédente sur l'ancien forum : http://xmenrpg.123.st/t9793-thomas-blake-squad-terminee?highlight=thomas+blake

Voici les modifications :

IDENTITE :

Citation :
PRENOM : Tomàs Miguel

AGE : 35 ans

DATE DE NAISSANCE : 20/06/1977

NATIONALITE : Américain (d'origine Portugo-Angolaise)

MENTAL :

Citation :
Ses valeurs s'inscrivent donc bien dans l'idée du B.A.M. il comprends cependant les différentes idéologies, notamment celle de Xavier. Ce qu'il ne tolère pas chez Magnéto, c'est qu'il en viens à faire des attentas impliquant des civils innocents à ses yeux. Les purificateurs sont des criminels et de ce point de vue là, Blake les hais et les méprises.
Pour ce qui est du côté intellectuel, Tom n'est pas un génie au sens stricte du terme, comme certains de ses collègues du BAM, mais il est loin d'être une caricature du militaire de base. Il a eu l'équivalent de son bac dans une série scientifique et est donc plutôt intelligent pour la moyenne de Brooklyn. il a un esprit bien construit et ne peut être manipulé n'importe comment. Il faut connaître ses points faibles et agir en douceur car il sait très bien reconnaître les intentions de ses interlocuteurs. Ayant grandi dans la rue, il en connait également les rouages.

POSSESSION :

Citation :
Il possède un compte en banque avec une somme conséquente d'argent qu'il a gagné grâce au juteux salaire de l'armé et à l'héritage de ses parents adoptif.

BIOGRAPHIE :

Citation :
Sa mère, Félicé Pomabia, originaire d'Angola, a fuis avec ses parents de son pays natal pour aller au Portugal. Elle y a rencontré Joseph Blake, un fils de diplomate américain possédant la double nationalité américano-portugaise mais ayant fuit sa famille pour rester vivre au Portugal, seul pays qu'il ait réellement connu. Tout les deux partirent du Portugal aux États-Unis pour espérer une vie meilleure. Ils avaient tous deux 18 et 19 ans lorsqu'ils quittèrent la dictature encore présente de 1960, la péninsule ibérique n'était pas un havre de paix et il était presque plus facile de traverser l'Atlantique que l'Espagne de Franco.

Ils s'appelaient les Hallow, Vickie et Seb, de leurs vrais noms Victoria et Sebastian, ils aimaient la culture et ils étaient mutants.


Archive confidentielle de la Delta-Force : Enregistrement de l'interrogatoire du Sergent Tomàs Blake sur la mission « RedNeck » par les officiers d'état major du Pentagone...

Q.G de la Delta-Force, Afghanistan, 3 Décembre 2008, 19h00
« Ça doit être rapide et propre ! »

État Major Américain aux États-Unis, salle d'interrogatoire, 5 mai 2009
«- On faisait équipe avec les collègue du 75ème. On devait abattre un chef local, désorganiser les insurgés pour permettre à la cavalerie d'avancer. C'était la nuit, il faisait froid, on devait être parachuté juste derrière les premières lignes ennemis. L’état major avait tout prévu c'est ce qu'il répétait sans cesse. Les plans étaient clairs, on avait un entrepôt d'armes qui nous attendait pour nous planquer et nous rassembler après le parachutage. Mes potes et moi, même mes anciens collègues du 75, on s'attendait à une mission plutôt tranquille : on s'infiltre, on fait le boulot et on se tire. Personne n'avait prévu ça, personne. C'est clair que vu l'organisation qu'on avait, les plans établis, on était tous serein, sur de nous. Mais malgré ça, ce qu'il s'est passé ne peut pas être du qu'à ça, on s'est fait doubler c'est sûr.
- Qui celons vous ?
- Je connais les gars, ça faisait presque quatre ans que j'étais à leur côté, on avait pas pris plus d'une permission chacun pendant tout ce temps. Ça peut pas être eux. La deuxième raison, c'est qu'étant donné ce qu'il s'est passé, l'embuscade et les positions ennemis, un simple marines de la 75ème ne pouvait pas les connaître sans avoir espionner les plans. Et vous savez comme moi, que les accès sont surveillés, strictement...
- Qui ?
- Y'a plus que deux solution...
- Sergent Blake, arrêtez de défendre vos potes et cracher le morceau !
- Laisse-le finir.
- Soit ça viens de plus haut, sois c'est le coup d'un mutant.
- Vous savez qui est le mutant dans cette pièce monsieur Blake ?
- Ne me dites pas que...
- Que faisiez-vous la veille de l'opération RedNeck, Sergent ?
- Mais ça à rien à voir, je n'ai pas...
- Que faisiez-vous ? »

Q.G de la Delta-Force, Afghanistan, 2 Décembre 2008, 20h00
L'obscurité était à peine transpercée par les lumières de la base, les nuages bas rendaient cette nuit encore plus sombre et froide. Le quartier général était calme malgré la nervosité des hommes, chacun prenait son stress pour lui, ne communicant que des signes extérieurs de nervosité comme des grognements, des tremblements, des expressions faciales... Ce n'était pas de la peur, ou alors de la bonne peur, celle qui vous tiens en éveil, semée derrière chaque regard de chaque soldat de la base. Plus de doutes, on était à J-1 d'une mission.
On a beau être à la Delta-Force, on a beau jouer les durs et être un dur, on a beau avoir confiance au gars qui se trouve à côté de nous, on a beau être préparé, briefé, informé ; on est jamais totalement serein, celui qui l'est est un menteur. Le Sergent Blake le sait. Ce n'est pas celui qui aura en charge cette mission, c'est un simple soldat, car ici, à la Delta-Force, le recrutement des troupes d'infiltrations-parachutistes ne se font dans les autres corps d'armée qu'à partir du grade de Sergent. Le Sergent Blake, Tom Blake, le sait, pourquoi parler de lui et pas d'un autre ? Car l'histoire nous montrera qu'il aura son rôle à jouer dans la « Mission RedNeck ».
Ce soir là le sergent sortit « prendre l'air » comme il disait. Abandonnant la partie de poker sur laquelle planait beaucoup trop de triche pour qu'elle puisse suivre un cours normal. Il marcha dans la cour extérieur de la base, ses pas résonnaient dans la nuit, faisant craquer et s’effriter la terre sous ses rangers. Tout était calme, il n'était pas venu faire un tour de garde et pourtant, il ne put s'empêcher de porter son attention sur un bruit, un bruissement sonore venant du bâtiment de briefing et de réunion. Le sergent Blake avait comme l’impression que ces bruits n'étaient pas normaux, alors que n’importe quel soldat n'en aurait même pas fait attention. Il se rapprocha du bâtiment, dans la pénombre, prenant garde à ne faire aucun bruit et restant vigilant au moindre signe. Il saisit sa lampe torche au moment d'entrer dans les locaux, ouvrant légèrement la porte. Depuis les fenêtres, on ne voyait rien, aucune lumière, aucun signe de vie si on excepte les étranges bruits que le sergent cru entendre. Le voilà à l’intérieur, observant la salle du bout de sa torche et scrutant l'obscurité, les yeux froncés et les poings fermement serrés. Soudain, la porte qu'il avait refermé derrière lui s'ouvrit, la lumière s'allumant éblouissant sur l'instant le sergent. Ce dernier se retourna, le visage crispé du à la douleur de la vive lumière qui l'agressait.
« Que faite vous là sergent Blake ? »
C'était le Major O'connely qui avait fait irruption dans le bâtiment, dévisagent le sergent l'air interrogateur et soupçonneux. Il regardait tour à tour Blake, sa lampe torche et la salle de briefing où était entreposé les documents.
« J'ai entendu du bruit Major et quand je me suis approché, j'ai aperçus que la porte n'était pas verrouillé alors j'ai voulut jeter un coup d’œil. »
Pas catégoriquement convaincu, le Major s'écarta du chemin, ordonnant à Blake de rejoindre ses camarades dans la salle de réunion. Il ne soupçonnait pas vraiment Blake d'être venu fouiller cette salle, le sergent est connu et reconnu pour être un bon soldat, il est franc et droit, tout ce que l'armée américaine apprécie. Il ne parle pas trop, il obéit aux ordres mais sait donner des objections lorsque cela lui semble nécessaire. En aucun cas, dans toute sa carrière, le sergent Blake fut inquiété d'espionnage, de désertion ou de trahison. Le major le sait, mais pourtant, dans son visage on peut lire une certaine perplexité un léger doute qu'il n'oubliera pas de si tôt.

État Major Américain aux États-Unis, salle d'interrogatoire, 5 mai 2009
« - Vous croyez que vous allez nous avoir avec vos histoire de la même manière que vous pensiez berner le major, sergent ?
- Ce que je vous ai dit est la vérité !
- Avouer que votre présence dans les locaux de briefing est étrange, surtout la veille d'une fuite qui coûta la vie à un de vos camarades !
- Ce n'ai pas moi qui...
- Avouez que votre histoire de bruit est troublante, sergent !
- Je n'ai pas...
- Permettez moi d'avoir un doute sur la véracité de vos propos qui sont invérifiable parce que vous étiez se...
- JE N'AI PAS TRAHIS LA MISSION !
- Bien, voyons la suite des faits sergent, que c'est-il passé le jour-J »

Q.G de la Delta-Force, Afghanistan, 3 Décembre 2008, 18h30
Les soldats sont prêts, les armes, les équipements, les plans, l'avion, tout. Une organisation militaire pour une mission militaire. Ils sont cinq, une escouade de la Delta Force composée entre autre de trois sergents, Blake, Farris et O'Brien, du sergent-chef Bredwock et du sergent-maître Mertens, commandant des opérations sur le terrain et chef de l'escouade. Les hommes, gonflés à bloc, se dirigèrent vers la piste de décollage ou un avion les attendait pour les parachuter à leurs lieux de mission. Le silence régnait, l'appareil n'était pas en marche, on entendait uniquement les souffles des hommes et leurs pas dans le sable afghan. Ils fixèrent leurs parachutes sur le commandement de Sergent-maître Mertens, vérifiant chacun les sangles et les fixation de son coéquipier. La tension était plus que palpable, comme avant toute les missions, mais d'autant plus lorsqu'il s'agit de mission de parachutage derrière les lignes ennemis.
Le moteur de l'avion se mit en route, les vibrations emplissaient sa carlingue, secouant l'âme de chaque soldat. Puis vint le décollage, moment ou l'énorme masse d'acier s'arrache de la gravité terrestre pour aller transpercer le nuit profonde et inquiétante. Le voyant rouge s’allume, les soldats se lève silencieusement. Mertens lance ses dernières consignes : « Ça doit être rapide et propre ! ». Puis le voyant vert s'allume et le sergent-maître hurle pour couvrir le bruit « Saut ! », quatre fois avant de sauter à son tour. Le site d’atterrissage est cinq mille pieds en contre bas, les soldats chutent d'abord pendant une trentaine de seconde avant d'ouvrir leurs parachutes, au bon moment.
Quelques secondes plus tard, les cinq hommes sont sur la terre ferme, dans les reliefs montagneux du territoires des insurgés afghans, à l'est du pays. Il fallait se retrouver maintenant, se diriger vers le point de rendez-vous pour rassembler l'équipe. En effet, entre chaque saut, l'avion avance et les parachutes ne sont pas des parapentes, il ne permettent pas de se diriger précisément. Les soldats sont donc dispersé sur une distance d'un kilomètre environ. Le choix du point de largage est donc très important, et il faut très bien choisi. Le sergent Blake fut l'avant dernier à sauter, il fut donc très loin de son objectif, à environ sept cents mètre à l'est. Il activa son transpondeur, se débarrassa de son parachute et alluma sa radio. Lorsqu'il l'alluma, il entendit les cris de détresse de ses camarades Farris et O'Brien, les plus proches du point de rendez-vous et qui avaient subit visiblement une embuscade. Notre jeune soldat couru à plaine vitesse, tentant de rejoindre ses camarades au plus vite pour leur porter secours. Au même moment il annonçait sur le canal radio de secours : « Escouade Omega subit une embuscade au point de ralliement Alpha, je répète, on subit une embuscade au point de ralliement Alpha, demande équipe d'exfiltration immédiatement ! ».
Arrivé à ce fameux point Alpha, le sergent Blake observa trois de ses camarades, Bredwock les avait rejoins, se faire tirer dessus par des dizaines de troupes ennemis, plus haut dans la falaise. Ils étaient adossé à un rocher qui subissait les tir de mitrailleuses lourds. Farris semblait touché grièvement car O'Brien le soutenait. Blake était derrière un autre rocher, les ennemis ne l'avait pas remarqué, il tenta de se faufiler à travers la montagne pour prendre à revers les insurgés. Il escalada rapidement et discrètement la falaise, cent mètre à l'est de la position ennemie. Le sergent-chef Bredwock se battait admirablement bien, usant de grenades tactique pour éblouir les ennemis et riposter avec son fusil d'assaut. Il renvoyait également les grenades que les ennemis insurgé lançait. Une fois arrivé en haut, le sergent Blake longea la falaise, sortant son fusil à pompe et tirant toutes ses balles sur les ennemis prit au dépourvu. Au même moment, le sergent-maître arriva et soutenu Blake avec son fusil de précision. Une fois toutes les balles de son calibre 12 épuisée, Tomàs dégaina son pistolet pour couvrir son déplacement jusqu'à un rocher susceptible de le protéger de la riposte ennemie. Une fois à couvert, il arma son fusil d'assaut, lança une grenade et recommença à avancer sur l'ennemie. Il semblait invincible, avança d'un pas ferme sur les insurgés qui pensait gagner la partie. Il n'y eu aucun survivant du côté ennemie, ce fut un réel massacre. La rapidité et la précision d'action et de réaction de la Delta-Force fut impressionnante et fatale pour les insurgés. L'équipe d'exfiltration arriva quelque minute après, la mission avait échoué, la cible principale avait été informé de l'attaque et c'était protégé dans ses bunkers. On apprit peu après que le sergent Farris succomba à ses blessures, une balle dans le fois et une autre dans le poumon. La puissance de la mitrailleuse lourde avait traversé son gilet par balle. Il n'y a qu'un seul type d'arme pouvant transpercer un soldat en entier avec un gilet par balle, et ce genre d'armes sont conçus et fabriqué par les occidentaux. Le sergent Farris fut tué en mission, par une arme américaine. Il avait une femme et deux petite fille. C'est l'horreur de la guerre dans toute sa splendeur, bien évidemment, c'est aussi le risque des nombreux soldats engagé dans ce genre de conflits qualifié vulgairement de « Merdier ».

État Major Américain aux États-Unis, salle d'interrogatoire, 5 mai 2009
« - Forcément, vous arrivez après l'embuscade, comme une fleur et vous sauvez la baraque, vous nous prenez pour qui sergent Blake ?
- C'est exactement ce qu'il s'est passé là-bas, demandez aux gars !
- Vous avez conscience que votre « copains » est mort pendant cette mission, vous l'avez trahis, vous l'avez tu...
- JE NE L'AI PAS TRAHIS ! METEZ VOUS ÇA DANS LE CRANE !
- Major, on a les résultats des analyse, il y avait bien un mutant dans le bunker d'Al-Mouhari, un téléporteur. Les informations sont fiables à 90%.
- Qu'est-ce-que je vous disais !
- Quels sont les ordres ?
- Relâcher le sergent Blake, les faits sont appuyé par toutes les personnes interrogés dans le cadre de l'enqu...
- Et lui c'est pas un mutant, hein, c'est pas un mutant peut-être !
- Son pouvoir n'a rien à voir avec un téléporteur, les scientifiques du Pentagone sont formels.»

Fin de l'enregistrement.

Ainsi, le sergent Blake fut relâché, il était le principale suspect dans la fuite de la Mission RedNeck, notamment à cause de son caractère mutant.


Enfin, la phase de l'entretien sur sa motivation et sur l'assurance qu'il ne commettra pas de bavure fut assurée par son ancienneté dans l'armée où son parcours fut exemplaire si on excepte les mauvaises allégations sur sa trahison qui étaient fausses et infondées. Tom pris sa place dans les groupes d'intervention de cette brigade. Ce fut l'occasion pour lui de réutiliser ses pouvoirs et d'en parfaire sa maîtrise au niveau que vous lui connaissez maintenant. En deux mille dix, il appris la mort de Vickie Hallow qui avait survécus de son mari pendant plus d'un an. Il avait toujours gardé une relation de parfait fils avec ces deux parents qui avaient plus l'âge d'être ses grands-parents. Et c'est tout naturellement à lui que revint la moitié de leurs fortune. L'autre moitié étant partagée entre différentes organisations caritatives pour la réintégration de militaires et pour l'aide aux orphelins d'Amérique. De deux mille dix à aujourd'hui, Tom s'est acheté un appartement à New-York, une voiture et est peu à peu revenu à la vie quasi-civile après plus de quinze ans dans l'armée américaine. Dans son appartement il entrepose, dans une pièce, des armes. Il est légalement en mesure de les posséder car il possède tous les permis nécessaires. Il en dispose aussi dans sa voiture, dissimulé dans la boite à gant ou sous la moquette de la banquette arrière. C'est un résidus de paranoïa classique chez les anciens militaire et même si le B.A.M ne tolère normalement pas cela, il reste plus laxiste en ce qui concerne les unités d'intervention qui sont autorisés à disposer d'armes de plus gros calibres que les pistolets de service.

Voilà, je crois que je n'ai rien oublié. Fiche prête pour la modération.
Revenir en haut Aller en bas
Ashley Collins
Élève à l'Institut Delta-Espsilon
avatar

Messages : 153
Date d'inscription : 26/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Ven 20 Juil - 20:52

J'adore. Cute

J'ai eu du plaisir à découvrir le personnage. Je le dévorerai bien tout cru. ♥️
Hystérique

_________________

14 RP (+100 RP de l'ancien forum).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Dim 5 Aoû - 10:39

Bon, je sais que j’ai pas fichue une rame dernièrement en modo, mais j’ai une excuse : mon costume (de) blanc était au pressing oO
Bref, je reprends la main, et sur Squad, conformément à notre pacte secret… bon, faut que j’arrête de dire des conneries sinon je m’y mettrais jamais : en gras les remarques importantes, en italique les facultatives et en normal le développement de ma pensée.

Nom : Ok
Prénom(s) : Ok
Alias & Surnom(s) : Ok
Age : Ok
Date de Naissance : Ok
Métier(s) : Ok
Nationalité(s): Ok
Genre : Ok
Clan : Ok

Pouvoir(s) :
  • Description :
    • Création de doubles :
      - Caractéristiques physiques : Si les doubles ne sont pas à proprement parler des créatures organiques, comment peut-on les tuer ? tu dis qu’ils craignent les mêmes blessures que les humains, hors sans système sanguin, pas d’hémorragie, sans contrôle cérébral, la perte de la tête ne rime à rien… Est-ce la conscience de Tom qui les fait disparaitre quant ils sont blessés ou plutôt que les blessures infligées à ces formes psychiques les rendent instables et qu’elles se dissipent si elles ont un trop grand nombre de blessures ou des blessures trop importantes ?
      - Caractéristiques mentales : tu dis que les doubles ne ressentent pas de douleur mais que Tom ressent leur douleur, c’est illogique, non ?
      Du fait qu’il puisse prendre la vision en première personne avec ses doubles, Tom est-il à même de les contrôler comme des corps secondaires ? Je veux dire, peut-il user du corps d’un double comme s’il s’agissait du sien, comme une possession ?
      Le lien psychique émit par Tom est-il suffisant pour qu’un télépathe le détecte différemment de quelqu’un de normal ? (ex : le lien psychique du Léviathan est détectable à 1km)
    • Capacité Métamorphe des doubles : Peut-il matérialiser des accessoires pour lui-même ?
  • Niveau de Maîtrise : Ok
  • Lien entre les Pouvoirs : Ok

Description Physique :
  • Apparence : Ok
  • Signes Particuliers : Ok

Caractère :
  • Mental : Parle de ses hobbies et de ce qu’il déteste faire.

Histoire :
  • Talents Particuliers : Ok
  • Possessions : Donne un chiffre pour le compte en banque, ainsi qu’une idée de son salaire
  • Biographie : Ok


Avatar : Ok
Personnage Marvel : Ok
Double/Triple Compte : Ok
Si oui, Qui ?: Ok
Pseudo : Ok
Votre Age : Ok
Comment avez-vous connu le Forum ? Ok

Bonne fiche, déjà validée mais je suis suffisamment casse-couille pointilleux pour avoir trouvé ; j'adore le RW dissimulé ^^
Bref, pas grand chose à redire, mais tu connais la chanson et je pense pas que t'auras besoin de mon aide Wink

PS : tu l'as fais exprès de mettre les repères chronologiques en toutes lettres pour qu'ils soient pas repérable du premier regard, n'est-ce pas ?

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Dim 5 Aoû - 19:39

Enfin te voilà, je t'attendais et je n'ai pas peur. On m'a dit que tu n’aimais pas quand la réponse du modéré est plus longue que la modération. Je vais m'efforcer de faire de mon mieux, mais je ne te promets rien...

Citation :
Si les doubles ne sont pas à proprement parler des créatures organiques, comment peut-on les tuer ?

Réponse courte : Si elles sont organiques.

Réponse développée : Comme je le dis : "Ces doubles sont des humains". Mais il faut imaginer en effet cela comme de la matérialisation. L'origine est l'esprit de Tom qui de part son pouvoir va faire apparaitre des doubles qui sont des êtres organiques et complètement tangibles. Cependant, ils ne sont pas fonctionnels en tant qu'être vivant "normal". Si on ouvre le ventre d'un double, on découvrira les organes et tout ce qui compose un être humain. Mais dès que la blessure ou l'attaque est assez puissante pour tuer sur le coup (décapitation, balle en plein cœur, choc de plusieurs tonnes...) le double disparait. En réalité, ce n'est pas parce qu'ils sont morts comme toi et moi mais parce que le lien psychique qui est à l'origine de cette matérialisation s'est rompu. De ce fait, couper des veines à un double ne fera rien. En effet, cela ne le tuera pas sur le coup puisque ce n'est pas une attaque qui peut tuer un homme sur le coup. Le sang coulera donc mais le lien psychique ne sera pas rompu. Pour tuer les doubles, les blesser ne servira à rien, même si ces blessures entraine normalement la mort après 10, 20 minute. Seul des attaques que je qualifierais de "fatale" peuvent rompre le lien psychique. Une fois le lien psychique rompu, les matérialisation qui y dépendaient disparaissent entièrement, même les tâche du sang des blessures des doubles. Voilà, donc ça c'est l'explication qui rentre inutilement dans les détail.

Voici maintenant ce qu'il faut retenir sur ce point :

- Un double est un humain dans sa constitution : Corps organiques, organes, etc...
- Seul des attaques fatales sur l'instant peuvent rompre le lien psychique entre Tom et ses doubles.
- Blesser les doubles n'est pas suffisant.
- Lorsque les doubles disparaissent, tout ce qui provient des doubles disparait (armes, sang, habits, cheveux...)
- Le nuage de fumée dans lequel les doubles disparaissent n'est pas tangible et se dissipera jusqu'à ne plus exister, même si on le récolte.

Citation :
tu dis que les doubles ne ressentent pas de douleur mais que Tom ressent leur douleur, c’est illogique, non ?

Absolument, je l'ai vu en relisant ma fiche mais j'ai oublié d'ôter ce passage.

Citation :
Du fait qu’il puisse prendre la vision en première personne avec ses doubles, Tom est-il à même de les contrôler comme des corps secondaires ?

Réponse courte : Non

Réponse développée : Tom contrôle par des ordres mentaux comme indiqué dans la fiche. Cela n'est pas vraiment de la possession mais du contrôle mental sur ces doubles à travers son lien psychique. Plus les doubles sont nombreux plus il est difficiles de les contrôler précisément comme une possession. Cependant, lorsqu'il y a un, deux, ou trois doubles. Il peut s'aider de cette vision pour affiner ses ordres. Mais il ne faut pas non plus oublier qu'un partie de l'inconscient de Tom travaille. Il n'a pas à donner tous les ordres comme : "Aller là bas", "dire ces mots", "avec telle intonation"... Il les contrôle par des ordres du genre : "Vous êtes mes seconds", "rester derrière moi et ne prenez pas la parole" ou bien, "aller dans ce bar et faites comme si vous étiez des clients normaux". Tu l'auras donc deviné, tout n'est pas pensé précisément mais sous-entendu inconsciemment comme je le précisais : "pourtant, tout cela n'est contrôlé en partie que par le subconscient de Tom ce qui veut dire que le mutant n'a pas forcément besoin d'anticiper toutes les réactions de son double, cela se fait naturellement". On peut dire que Tom se sert de personne qu'il connait où d’archétype de personnalité pour en influencer mentalement le comportement de ses doubles. Mais cela a des limites lorsqu'ils dépassent un grand nombre.

Citation :
Le lien psychique émit par Tom est-il suffisant pour qu’un télépathe le détecte différemment de quelqu’un de normal ?

Réponse courte : Tout dépend du télépathe.

Développement : Ce lien psychique est comme la marque psychique d'une personne. Il faut être expérimenté ou puissant pour le détecter de très loin tout comme il faut l'être pour détecter un esprit de très loin. Certains télépathe peuvent trouver grâce à Cerebro, n'importe qui sur la planète. Cela peut être le cas pour les doubles. En ce qui concerne la différence entre un humain normal ou un double. C'est la même chose que de comparer un humain à un mutant. Certains télépathe le peuvent, d'autres non. Quoiqu'il en soit, la différenciation reste tout à fait possible et on peut imaginer qu'un bon télépathe puisse repérer les lien psychique entre Tom et ses doubles d'assez loin et les détruire à distance pour faire disparaitre les doubles. Si un télépathe veut agir sur le mouvement des doubles, il doit passer par l'esprit de Tom.

Citation :
Parle de ses hobbies et de ce qu’il déteste faire.

En vert sur la fiche : "Squad est un passionné d'arts martiaux et d'armes sans en être fanatique. En réalité il n'adore rien et ne hait rien en ce qui concerne des activités. Il apprécie seulement ou n'apprécie pas en faire quelques unes. Mais Squad ne reste qu'un soldat n'ayant pas de centre d’intérêt originaux et développés. Il reste un homme de classe moyenne issue d'un quartier difficile. Il a tué des personnes, il en a sauvé d'autres. Mais on ne peut pas dire qu'il n'aime ou qu'il n'aime pas tuer ou sauver des vies. Tout dépend de la personne. Tomàs est quelqu'un qui prendra la vie au cas par cas, pesant le pour et le contre et n'ayant de ce fait aucun apriori sur ce qu'il n'a jamais fait ou vu et aucune théorie sur la vie et l'existence en générale."

Citation :
Donne un chiffre pour le compte en banque, ainsi qu’une idée de son salaire

En vert sur la fiche. J'étais partis pour une estimation réaliste mais en fait ça m'a gavé donc disons 600 000$.

Citation :
tu l'as fais exprès de mettre les repères chronologiques en toutes lettres pour qu'ils soient pas repérable du premier regard, n'est-ce pas ?

Non, c'était pour m'entraîner à écrire les nombres en chiffres...

Voilà. Dis-moi ce que tu veux que je rajoute dans ma fiche au sujet de tes premières questions.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Jeu 9 Aoû - 15:37

Citation :
Enfin te voilà, je t'attendais et je n'ai pas peur. On m'a dit que tu n’aimais pas quand la réponse du modéré est plus longue que la modération. Je vais m'efforcer de faire de mon mieux, mais je ne te promets rien...
Non, c’est pas exactement cela : j’accepte qu’une réponse à la modération soit plus longue que la modo elle-même, mais quant c’est moi le modéré ; Cérès peut témoigner. Le cas contraire me donne l’impression que j’ai pas assez réfléchit de mon côté, et qu’il va falloir que je me creuse la tête encore plus.

Citation :
Non, c'était pour m'entraîner à écrire les nombres en chiffres...
C’est ce qu’ils disent tous oO

Bref, retournons à ton exécution personnage.

Pouvoir(s) :
  • Description :
    • Création de doubles :
      Citation :
      Comme je le dis : "Ces doubles sont des humains". Mais il faut imaginer en effet cela comme de la matérialisation. L'origine est l'esprit de Tom qui de part son pouvoir va faire apparaitre des doubles qui sont des êtres organiques et complètement tangibles. Cependant, ils ne sont pas fonctionnels en tant qu'être vivant "normal". Si on ouvre le ventre d'un double, on découvrira les organes et tout ce qui compose un être humain. Mais dès que la blessure ou l'attaque est assez puissante pour tuer sur le coup (décapitation, balle en plein cœur, choc de plusieurs tonnes...) le double disparait. En réalité, ce n'est pas parce qu'ils sont morts comme toi et moi mais parce que le lien psychique qui est à l'origine de cette matérialisation s'est rompu. De ce fait, couper des veines à un double ne fera rien. En effet, cela ne le tuera pas sur le coup puisque ce n'est pas une attaque qui peut tuer un homme sur le coup. Le sang coulera donc mais le lien psychique ne sera pas rompu. Pour tuer les doubles, les blesser ne servira à rien, même si ces blessures entraine normalement la mort après 10, 20 minute. Seul des attaques que je qualifierais de "fatale" peuvent rompre le lien psychique. Une fois le lien psychique rompu, les matérialisations qui y dépendaient disparaissent entièrement, même les tâches du sang des blessures des doubles. Voilà, donc ça c'est l'explication qui rentre inutilement dans les détails.
      Il faut donc une attaque directement létale pour en venir à bout, c’est donc plus proche de l’instabilité que j’avais supputé ; ok.

      Citation :
      Tom contrôle par des ordres mentaux comme indiqué dans la fiche. Cela n'est pas vraiment de la possession mais du contrôle mental sur ces doubles à travers son lien psychique. Plus les doubles sont nombreux plus il est difficiles de les contrôler précisément comme une possession. Cependant, lorsqu'il y a un, deux, ou trois doubles. Il peut s'aider de cette vision pour affiner ses ordres. Mais il ne faut pas non plus oublier qu'un partie de l'inconscient de Tom travaille. Il n'a pas à donner tous les ordres comme : "Aller là bas", "dire ces mots", "avec telle intonation"... Il les contrôle par des ordres du genre : "Vous êtes mes seconds", "rester derrière moi et ne prenez pas la parole" ou bien, "aller dans ce bar et faites comme si vous étiez des clients normaux". Tu l'auras donc deviné, tout n'est pas pensé précisément mais sous-entendu inconsciemment comme je le précisais : "pourtant, tout cela n'est contrôlé en partie que par le subconscient de Tom ce qui veut dire que le mutant n'a pas forcément besoin d'anticiper toutes les réactions de son double, cela se fait naturellement". On peut dire que Tom se sert de personne qu'il connait où d’archétype de personnalité pour en influencer mentalement le comportement de ses doubles. Mais cela a des limites lorsqu'ils dépassent un grand nombre.
      Ok

      Citation :
      Ce lien psychique est comme la marque psychique d'une personne. Il faut être expérimenté ou puissant pour le détecter de très loin tout comme il faut l'être pour détecter un esprit de très loin. Certains télépathes peuvent trouver grâce à Cerebro, n'importe qui sur la planète. Cela peut être le cas pour les doubles. En ce qui concerne la différence entre un humain normal ou un double. C'est la même chose que de comparer un humain à un mutant. Certains télépathes le peuvent, d'autres non. Quoiqu'il en soit, la différenciation reste tout à fait possible et on peut imaginer qu'un bon télépathe puisse repérer les lien psychique entre Tom et ses doubles d'assez loin et les détruire à distance pour faire disparaitre les doubles. Si un télépathe veut agir sur le mouvement des doubles, il doit passer par l'esprit de Tom.
      Ok
      Rajoute-le dans la fiche et c’est bon.
    • Capacités métamorphiques des doubles :
      Citation :
      Peut-il matérialiser des accessoires pour lui-même ?
  • Niveau de Maîtrise : Petit oubli de ma part : Quant un double est détruit, combien de temps faut-il à Tom pour en matérialisé un autre ?

Caractère :
  • Mental : Ok

Histoire :
  • Possessions : Ok – en quoi 600.000$ est irréaliste ?


Bon, un petit oubli de ma part sur la maîtrise, je m’en excuse ^^’
Rajoute les précisions que tu m’as apporté, répond à la question que t’as oublié et surtout, appel ton avocat : si tu refais une réponse plus longue que la mienne alors que je t’ai cité, je te fais un procès oO

Nan je déconne, deux détails à finir et t'as ton premier AP Wink

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Dim 19 Aoû - 10:18

POUVOIR :

Ajouté en vert.

MAITRISE :

En fait, pour qu'il puisse créer des doubles, il faut pas qu'il soit trop fatigué aussi bien mentalement que psychiquement et cela est d'autant plus vrai qu'il en créer beaucoup avec beaucoup d'accessoires. Du coup, le temps peut être quasi instantané si il est en pleine forme et qu'il avait qu'un seul double. Et cela peut aller à une demie journée de repos si il sort d'un combat ou il contrôlait huit doubles avant de pouvoir à nouveau en faire réapparaitre huit autres.

Si ça te va je l'ajoute.

POSSESSION :

En rien, si ça te va, ça me va aussi.

Voilà, pour moi. =)
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Dim 19 Aoû - 16:42

Pouvoir(s) :
  • Description :
    • Création de doubles :
      Euh, quant j’ai dit : « Rajoute-le dans la fiche et c’est bon. », je parlais de tout le texte ; j’aurai dû mètre « rajoute-les » ^^’
      Citation :
      Il faut imaginer en effet cela comme de la matérialisation. L'origine est l'esprit de Tom qui de part son pouvoir va faire apparaitre des doubles qui sont des êtres organiques et complètement tangibles. Cependant, ils ne sont pas fonctionnels en tant qu'être vivant "normal". Si on ouvre le ventre d'un double, on découvrira les organes et tout ce qui compose un être humain. Mais dès que la blessure ou l'attaque est assez puissante pour tuer sur le coup (décapitation, balle en plein cœur, choc de plusieurs tonnes...) le double disparait. En réalité, ce n'est pas parce qu'ils sont morts comme toi et moi mais parce que le lien psychique qui est à l'origine de cette matérialisation s'est rompu. De ce fait, couper des veines à un double ne fera rien. En effet, cela ne le tuera pas sur le coup puisque ce n'est pas une attaque qui peut tuer un homme sur le coup. Le sang coulera donc mais le lien psychique ne sera pas rompu. Pour tuer les doubles, les blesser ne servira à rien, même si ces blessures entraine normalement la mort après 10, 20 minute. Seul des attaques que je qualifierais de "fatale" peuvent rompre le lien psychique. Une fois le lien psychique rompu, les matérialisations qui y dépendaient disparaissent entièrement, même les tâches du sang des blessures des doubles. Voilà, donc ça c'est l'explication qui rentre inutilement dans les détails.
      Citation :
      Cela n'est pas vraiment de la possession mais du contrôle mental sur ces doubles à travers son lien psychique. Plus les doubles sont nombreux plus il est difficiles de les contrôler précisément comme une possession. Cependant, lorsqu'il y a un, deux, ou trois doubles. Il peut s'aider de cette vision pour affiner ses ordres. Mais il ne faut pas non plus oublier qu'un partie de l'inconscient de Tom travaille. Il n'a pas à donner tous les ordres comme : "Aller là bas", "dire ces mots", "avec telle intonation"... Il les contrôle par des ordres du genre : "Vous êtes mes seconds", "rester derrière moi et ne prenez pas la parole" ou bien, "aller dans ce bar et faites comme si vous étiez des clients normaux". Tu l'auras donc deviné, tout n'est pas pensé précisément mais sous-entendu inconsciemment comme je le précisais : "pourtant, tout cela n'est contrôlé en partie que par le subconscient de Tom ce qui veut dire que le mutant n'a pas forcément besoin d'anticiper toutes les réactions de son double, cela se fait naturellement". On peut dire que Tom se sert de personne qu'il connait où d’archétype de personnalité pour en influencer mentalement le comportement de ses doubles. Mais cela a des limites lorsqu'ils dépassent un grand nombre.
  • Niveau de Maîtrise :
    Citation :
    il faut pas qu'il soit trop fatigué aussi bien mentalement que psychiquement
    Euh, c’est pas physiquement ?
    J’aimerai que tu rajoute s’il peut les faire réapparaitre en combat même, justement.

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Dim 19 Aoû - 17:16

Voilà, toujours en vert.

Pour le niveau de maîtrise :

Citation :
Tom peut faire réapparaitre des doubles à n'importe quel moment. Il faut qu'il y ait simplement quelques conditions de réunies :
- Il faut qu'il soit conscient
- Il faut qu'il soit plus ou moins en forme mentalement
- Il faut qu'il soit plus ou moins en forme physiquement
Plus il voudra faire réapparaitre de doubles ou d'accessoires, plus il a besoin d'être en forme sur le plan physique et mental. Si il n'est pas assez en forme, il devra attendre de l'être avant de pouvoir faire réapparaitre à nouveau des doubles. Ainsi, après un combat, il se peut qu'il ne puisse pas faire réapparaitre des doubles si il a été blessé ou si il a couru très longtemps. Cependant, de manière générale, si il n'est pas trop blessé, une petite minute de repos sont suffisent pour qu'il reprenne ses esprits et son souffle. Cela est du à sa grande condition physique de soldat et sa solidité mentale. Il peut donc en moins d'une minute faire réapparaitre huit doubles si il n'est pas blessé ni exténué et un double quasi instantanément si il est en pleine forme (dans le cas où il en contrôlait que un à trois doubles par exemples). Dans le cas contraire, cela peut prendre beaucoup plus de temps, jusqu'à des journées entières si il a de graves blessures.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Dim 19 Aoû - 17:31

Ok, cela me va : Premier Avis Positif ; félicitations.

Tu connais la chanson, on va essayer de te dégoter un autre modo pour le second tour OO

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Dim 19 Aoû - 17:38

Prenez votre temps les amis. Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Mar 28 Aoû - 20:33

D’après que l’on se connait, mais on va faire comme si c’est pas le cas. Toutes façons, j’oublie souvent les gens, donc bon, je t’ai oublié hein… Mais je ne peux pas t’oublier, puisque toi j’adore t’embêter oô. Puis je vais me venger pour changer. ( Et je refuse les lunettes, tu n’es pas le roux des Experts, tu n’as pas sa classe rouquinale, c’est moche de copier oo)

Petite chose à savoir et à faire si tu es un gentil membre qui veut être validé. Si tu pouvais mettre tes modifications en couleur dans ta fiche ou les recopier dans un post après avoir terminé, ce serait formidable, et plus facile pour nous qui avons la vue qui baisse, pour continuer ta modération. Je t’en remercie. ^^

Nom Ok

Prénom Ok

Alias et Surnom Ok

Age Ok

Date de naissance Ok

Métier Ok

Nationalité Ok

Genre Ok

Clan Ok

Pouvoirs
    + Création de doubles
  • Il y a une très légère contradiction dans cette partie, vraiment minime mais ça peut être pas mal de rectifier. Tu dis dans le premier paragraphe vert que les doubles ne peuvent pas être tuer par blessures même celles qui peuvent être fatales pour un être lambda (coupure de veines, perte massive de sang etc) et plus loin, tu dis que pour les tuer, on peut le faire par toutes attaques qui tueraient un être humain. Oui je sais, c’est très léger comme contradiction oo (faut bien que je trouve des trucs après puisque je trouve rien d’autres)


    + Capacité Métamorphe des doubles
  • Est-ce qu’il peut modifier la voix des doubles ? Ou c’est sa propre voix qu’ils « portent » ? Ou ils ne parlent pas du tout ? (c’est aussi possible What a Face)


Niveau de maitrise
    Ok


Lien entre les pouvoirs
    Ok


Apparence
    Ok


Signes particuliers
    ok


Mental
    Ok


Talents particuliers
    Ok


Possessions
    Ok


Biographie

    Ok


Avatar Ok,
Personnage Marvel Ok
DC/TCOk
Pseudo Ok
Votre Age Ok
Connaissance du forum Ok

C’est une bonne fiche, j’me vengerai plus tard oo
Juste répondre à mes deux questions de curiosités, histoire d’avoir des trucs à demander, parce que j’aime pas rien demander OO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Mar 28 Aoû - 21:28

Modifié en rouge.

Toi je ne te fais pas d'explications de trois pages comme pour SVO parcequetuesblonde parce que tu le veut bien.
Oui, je sais être concis ! OO
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Mar 28 Aoû - 21:48

hm OO c'est bête que tu es dis que ton perso pouvait modifié la voix, ça aurait été cool une petite bonne femme avec une grosse voix d'homme OO

M'enfin... Même si je peux t'obliger à le faire... parce que je veux pas tu passes...





Ca me va, Second Avis Positif Ma vengeance sera terrible
Revenir en haut Aller en bas
Paladin
X-Men Beta
avatar

Messages : 228
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   Mar 28 Aoû - 22:02

Félicitations, nouvel Agent du B.A.M Alpha, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________

Paladin

Spoiler:
 


Paladin + armure d'énergie

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tomàs M. Blake - Squad [TC - Fiche terminée]
» Wade Wilson alias Deadpool (fiche terminé)
» Alissa "Cali" Grigori, aka Kina ... [Fiche Terminée]
» Nikolaï M. Kolyakov [Fiche terminée]
» Alice Carpenter - La Justice est aveugle [Fiche Terminée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: