AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hit me baby one more time [Pv Jubilee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Hit me baby one more time [Pv Jubilee]   Dim 9 Déc - 14:06


Hit me baby one more time!



Jubilee & Snatch


Une volonté de fer animait le jeune Samuele depuis quelques mois, et sans même comprendre pourquoi, et par quelle magie il s’était lancé dans cette aventure, il avait décidé lui-même de filer tout droit dans la gueule du loup. A proprement parler, il fallait avoue que le jeune Snatch contenait en lui une rage qu’il n’arrivait pas a exprimer, une force qu’il retenait sans cesse, au point de s’en rendre malade, trop apeuré par ses capacités et les dangers qu’ils pouvait représenter : un meurtre involontaire, voire plusieurs, de nombreux accidents a son actif : heureusement que le Professeur Xavier le soutenait, et qu’il savait masquer les erreurs comme personne ne l’avait jamais fait pour lui. Hélas, il était temps pour lui de se pousser en avant, et suite a un entretien avec son plus grand mentor, et suite au manque d’entrainement de ces derniers temps, il avait été décidé que Samuele se fasse violence une bonne fois pour toute. Sur les conseils du directeur de cette école pour le moins spécial, il avait du s’inscrire a l’un de ces entrainements spéciaux auxquels il n’avait encore jamais voulu, ou osé participer. Il fallait dire que dans le manque de confiance pur et dur, Samuele était le champion dans cet institut, du moins, il faisait partie de cette minorité qui acceptait mal d’être une machine de guerre, et surtout qui pensait pouvoir cacher leur don pour faire comme si de rien n’était. Il fallait faire un point sur ses envies et ses désirs les plus chers, et parmi eux, un en particulier intéressait Samuele : pouvoir être un élément utile pour ses confrères, en combat, ou tout simplement au sein de cet institut, et même si cela ne signifiait pas obligatoirement de devenir X-men, il souhaitait tout simplement être légitime dans cette société qui évoluait sans cesse et sans jamais crier gare.

Quelques jours auparavant, il avait décidé de se rendre à la vie scolaire, pour se renseigner d’avantage sur ces entrainements pour le moins spéciaux : quand on savait que certains s’absentaient plusieurs jour, où que d’autres finissaient à l’infirmerie, on était sur qu’il s’agissait de la salle des dangers. D’ailleurs, les sueurs étaient bien présentes sur son visage lorsqu’on lui annonça qu’il était contraint de se confronter a cet environnement (En expliquant bien sur que c’était pour son bien et son intérêt… blablabla… mouais, pas très convaincu le garçon). Il finit alors par s’inscrire à l’un de ces entrainements avec Jubilée, qui avait instauré des créneaux horaires précisément pour entrainer individuellement des jeunes élèves plus ou moins expérimentés. Une seule approbation de sa part, et son nom était inscrit sur la liste : coup de massue pour Snatch qui ne pouvait plus faire marche arrière. A vrai dire il n’était pas angoissé, puisqu’il ne connaissait absolument pas le fonctionnement de cette salle, et qu’il ignorait la teneur de cet entrainement, mais il y allait un peu à reculons tout de même, assez déçu d’en être arrivé là. Désormais, le rendez vous était pris. Et le jour J était arrivé.

Se rendant dans les sous sols, avec l’autorisation de l’équipe enseignante, il avait pour consigne de se rendre d’abord dans le vestiaire qui était situé plus en avant de la salle des dangers. Une tenue allait lui être proposée, et après l’avoir enfilée seulement, il était autorisé à se rendre dans cette salle fatidique. Chose qu’il fit, tout en affichant un air sérieux une fois arrivé dans ces couloirs interminables, neutres et fades des sous sol. Aucun bruit ne venait perturber le silence relatif qui régnait ici bas, si on occultait les ventilations, et les machines en tout genre qui devaient probablement se cacher dans tous les recoins des sous sols. Il fallait bien avouer que Samuele n’était pas très à l’aise en dessous, et ne savais ni comment deviner quelle porte lui permettrait d’entrer dans ce fameux vestiaire, ni comment accéder a la salle des dangers ensuite. C’est seulement après avoir aperçu une porte ouverte, laissant échapper une lumière blanche assez puissante qu’il se conforta dans l’idée d’avoir enfin trouvé son premier but. Il entra dans la salle sans se faire prier, puis découvrit un tas de vêtements déposés sur l’un des bancs incrustés au mur du vestiaire. A vrai dire, il s’était vite rendu compte qu’il ne s’agissait pas de plusieurs vêtements mais bien d’un seul, et qu’il ressemblait en tous points à la tenue que portaient les X-men en mission. Cette fameuse tenue en molécules instables qui intriguait 99% des élèves de cet institut, il y avait droit. Mais alors qu’allait il découvrir d’encore plus énorme dans cette salle des dangers ? Il se préféra donc se déshabiller pour l’enfiler et la fermer jusqu’au bout, en laissant ses propres affaires de sport sur ce même banc, pour ensuite analyser la teneur de la chose. Assez ahuri face a l’image qu’il devait renvoyer en portant cette tenue, il était tout de même satisfait du résultat que cette tenue lui apportait, a vrai dire une certaine classe, lui permettant d’afficher un sourire légèrement béat, en contraste total avec son état d’esprit de cette seconde même. Ajustant pour la dernière fois certains détails, comme la ceinture, ou ses manches mises de travers, il sortit du vestiaire et entendit à quelques mètres plus en avant, une nouvelle porte s’ouvrir pour laisser entre voir cette salle des dangers.

Il s’approcha lentement, inquiet et excité à la fois, et lança un regard dans la salle sans y voir personne. La hauteur du dôme était impressionnante, et la résonnance à l’intérieur pouvait effrayer le plus courageux des êtres vivants de cette planète. Osant à peine entrer un seul pied dans l’arène, il se laissa tomber sur le rebord du cadre de la porte et attendit la présence de Jubilée qu’il attendait par peur de faire mal certaines choses. Après tout, si les élèves n’avaient pas le droit de descendre dans les sous sols sans autorisation, c’était bien pour une raison. Il guettait le moindre bruit, signe potentiel de l’arrivée de son professeur du jour, tandis qu’il continuait d’analyser les lieux de son perchoir. Comment est ce que cette salle pouvait simuler un environnement complet alors que d’un point de vue visuel, il n’y avait rien dans cette salle. Il restait donc encore une énorme part de mystère que Samuele tentait tant bien que mal de déchiffrer.
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Hit me baby one more time [Pv Jubilee]   Mar 11 Déc - 4:53

▬ Hit me Baby ▬
One more time

Depuis quelques temps, j'avais mis en place pendant mon temps libre des horaires où je pouvais faire des entraînements individuels aux volontaires en salle des Danger. Je trouvais cette salle totalement spectaculaire mais surtout avec des capacités pédagogiques pour la maîtrise de techniques de combat ou de pouvoir très inintéressantes et même beaucoup plus intéressantes que le gymnase dans lequel je passe la quasi intégralité de mon temps. Les horaires variaient suivant les jours de la semaine mais on pouvait s'y inscrire en passant à la vie scolaire sans forcément avoir à me contacter. Je retrouvais des habitués qui aimaient bien s’entraîner avec moi pour différentes raisons : certains me trouvaient sympathique, d'autres avaient des pouvoirs similaires au miens, d'autres encore voulait juste me battre en duel... Mais il arrivait que je trouve des inconnus au beau milieu de cette salle ou du moins, des personnes que je rencontre très rarement. Il est vrai que l'on connaît le visage de presque tout le monde dans l’Institut puisque nous vivons comme une sorte de communauté, mais c'est plus la même chose lorsqu'il s'agit de mettre un nom sur ce visage. Quoiqu'il en soit, c'était plus dans ce cas de figure que je me rendais au sous sol de l'Institut en ce moment même. J'avais, comme tous les jours, regardé les inscriptions et j'y avais vu le nom de Samuele Lupo qui avait choisis Jubilation Lee comme professeur particulier. Si mes souvenirs étaient bons, je n'étais pas trop malchanceuse. Samuele n'a jamais posé de problème et on entend de lui qu'en bien et puis chose plus importante, il est loin d'être vilain.

Sortant de l’ascendeur, je me dirigeais, une feuille récapitulant le dossier de l'élève et les informations qui pouvaient m'être utiles pour la séance à la main. J'avais une combinaison en molécule instable sauf que mon privilège de professeur m'autorisait à la personnaliser. Mes cheveux étaient long et détachés alors que j'avais bien évidemment mes lunettes sur le front, mâchant un chewing-gum négligemment. Mes pas résonnaient dans les couloirs que je commençait à connaître et j'aperçue mon élève, au bout de ses derniers, adossé contre la porte de la salle des Danger. Il semblait être prés, habillé de ces costumes ridicules sur tout le monde sauf sur moi. J'étais on ne peu plus souriante comme à mon habitude ne me pressant pas plus que ça pour aller à la rencontre de Samuele.

« Salut beau gosse ! Prêt ? Tiens, je me demandais ton prénom on le prononce à l'américaine ou d'une manière plus exotique ? Je dis ça à cause du "e" qui me perturbait... »

Je m'étais arrêtée à sa hauteur, non pas que je faisais sa taille, mais je n'étais pas entrée véritablement dans la salle des Dangers, préférant rester comme lui juste devant pour en savoir un peu plus sur ses objectifs et ce qu'il comptait faire. Mais après réflexion, c'était idiot de rester planté là. Il était loin d'être un gamin et c'était un élève plutôt expérimenté alors j'allais me comporter avec lui de la bonne manière sans lui tenir la main pour lui présenter Danger.

« Bon, on va pas rester comme des cons dans l'entrée, entrons. C'est ta première fois ? »

Oui, je parlais bien de sa première fois qu'il venait dans cette salle pour s'entraîner et non d'autre chose. Question qui pouvait paraître plutôt bête étant donné son âge. J'imaginais qu'il était déjà venu là plusieurs fois mais comme je ne voyais aucune mention sur les feuilles que j'avais dans les mains, je n'ai pas pu m'empêcher de lui poser. Après un rapide coup d’œil sur la paperasse, je continuais de papoter tout en restant aimable et souriante. Soudain je fis une grimace, comme si je ne comprenais pas quelques chose. Après avoir dévisagé Samuele je me mis à lui demander :

« Dis-moi ? Tu as mis un caleçon sous ta combi ? Nan je dis ça parce que y'a deux clans... Y'a celui des péripatéticiennes de l'Institut comme Frost qui ne mettent aucun sous vêtement et puis y'a le clan des cathos comme Amy qui ne peuvent pas mettre leurs combinaison sans sous-vêtement... Enfin bref, c'est pas ça que je voulais te demander... Je m'égare et je t'interdis de me poser la question. »

C'était sortit plus ou moins tout seul mais je n'en étais aucunement gênée, je parlais machinalement comme si on avait, Sam et moi, élevé des cochons ensemble depuis notre plus tendre enfance. Mais après m'être replongée dans les papiers, je relevais la tête, comme ci ce que je voulais dire m'étais soudainement revenu.

« Ah oui... Bon je lis annulation, amplification et copie des pouvoirs... Je pourrais faire semblant de comprendre, mais je sais pas mentir alors heu... Tu as un objectif pour être venu t'entraîner ici ? »

C'était plus une question d'usage pour savoir quel genre d’entraînement serait le mieux approprié pour lui : une mission en terrain dangereux, des exercices physiques pour développer son corps, un combat en situation réel... Il y avait e nombreuses possibilités dans cette salle et il fallait juste que je trouve la situation qui permettrait à ce gamin aussi vieux que moi, d'améliorer ce qu'il voulait améliorer en venant ici. C'était aussi l'avantage de ce genre de séance : l'élève vient pour travailler ce qu'il désire. Je regardais Sam en attendant les réponses à mes nombreuses questions plus ou moins existentielles et utiles, les yeux grands ouverts, tout comme mes oreilles et une bulle de chewing-gum gonflant petit à petit devant ma bouche sans jamais éclater.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hit me baby one more time [Pv Jubilee]   Mar 11 Déc - 12:51

L’instant approchait à grands pas. Cet instant précis qui lui faisait peur en un sens, mais qui marquait également une avancée monstrueuse dans son avenir de potentiel X-men. Il n’avait pas choisi la route la plus simple, la plus dégagée, mais c’était pour son bien, et il avait le soutient d’un bon nombre de grands qu’il admirait. Il était prêt, ou pas… cela restait à voir. Mais il n’avait pas vraiment le temps de penser a ça en particulier, puisque sans crier gare, il vit arriver Jubilée, sa tortionnaire, descendant de l’ascenseur et s’approchant de lui avec la négligence et la nonchalance qui la caractérisait. Le chewing gum toujours collé à la bouche, il ne pouvait s’empêcher de penser à ce qu’on lui avait toujours dit a ce sujet : « Le chewing gum, ca tord les dents ! » Mais concrètement cela ne le regardait pas, il avait à peine bougé la tête, presque tétanisé par tout ce qu’il allait vivre, sans même savoir ce qu’il allait se passer : un bon gros mystère (Et boule de gum, pour le coup ca marchait plutôt bien comme vanne). Il la laissa poser ses questions, sans broncher, même si certaines l’intriguaient plus qu’outre mesure, considérant qu’ils ne se connaissaient pas plus que ca, mais cela le faisait rire (intérieurement seulement). Il avait toujours apprécié le caractère de la Jubilée, du moins, ce qu’il entendait a son sujet. A la question sur l’origine de son nom, il répondit simplement :

- A l’italienne. Tout simplement, mais j’ai l’habitude… appelle moi Sam, ca ira très bien.

Puis vint la question de sa première expérience. Sa première expérience ici dans la salle des dangers évidemment… cette dernière suivit d’une question plutôt étrange bien que déplacée, sur sa tenue « SOUS » sa combinaison. Bon elle le moulait, et a bien des endroits du corps, c’était indéniable, mais alors pourquoi lui poser cette question ? Quelque chose clochait ? Pour s’en assurer, il jeta un bref coup d’œil maladroit à sa tenue, et particulièrement a son entre-jambe, pour être certain qu’il n’y avait rien de choquant, et qu’il avait bien fait les choses. Il se pouvait très bien qu’il ait oublié un élément de la tenue… une coque, ou un truc comme une ceinture… alors quelques secondes plus tard, il décida d’en faire abstraction et répondit avec un certain malaise :

- Oui c’est ma première fois ici. On m’a conseillé tes entrainements, et euh… ma tenue est un peu moulante, elle me gène un peu j’espère qu’il n’y a rien de choquant ? J’ai mis des sous vêtements en plus !

Bon okay, la petite folle furieuse du skateboard commençait à l’inquiéter sérieusement mais il ne laissait rien transparaitre. Du moins il essayait, parce qu’avec elle on n’était a l’abrit de rien. C’était comme gagner des milliards, mais des billets de Monopoly… vous voyez le genre ? Toujours une surprise au coin de la rue.

Ensuite, vint la question la plus intéressante du jour… ses pouvoirs. Toujours délicat à aborder avec des « inconnus » surtout sur le fonctionnement, alors il enchaina, en répondant par la même occasion a sa question sur ses objectifs.

- Mes pouvoirs… c’est complexe. Je décuple automatiquement le gène X dans les 100m alentours, j’appelle ca les 200%. Mais je dois me contrôler pour arriver à ne pas les booster. Je peux arriver à les annuler si je descends a 0% par exemple, par contre, si je reste a 100%, la normale pour toi, je risque de copier ton gène X. Même puissance, mais maitrise différente pour le coup. Et oui aussi je détecte la présence des gènes X… je suis un radar en gros. Et mon objectif, serait de savoir utiliser mes pouvoirs dans des conditions qui nécessitent que je les emploie, sans avoir à me cacher derrière d’autres mutants à chaque fois. Il faudrait que j’apprenne à me débrouiller par moi-même. Tu vois ce que je veux dire ?

En général, beaucoup affichaient un regard vide à la suite de ces explications, mais si elle ne comprenait pas elle allait bien comprendre en le voyant à l’œuvre. Puis il posa une ultime question avant de se lancer dans le grand bain… une question qui lui brulait les lèvres depuis son arrivée.

- Et euh… Comment ca marche ici ? Cette salle est vide.

Difficile d’en placer une entre chaque bulle de chewing gum, la journée promettait d’être folklorique !
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Hit me baby one more time [Pv Jubilee]   Ven 14 Déc - 2:52

▬ Hit me Baby▬
One more time

C'était donc la première fois qu'il venait ici, cela expliquait en partie son attitude et pourquoi il était plutôt distant avec cette salle aux airs parfois inquiétant lorsqu'on ne la connaît pas. Mais il ne devait pas s'inquiéter, Jubilee était là. Malgré mon air surpris lorsqu'il m'avait annoncé qu'il n'était pas venu ici une seule fois depuis son entrée dans l'Institut, j'étais d'autant plus surprise lorsqu'il me sortit tout un monologue sur ses pouvoirs que je ne compris bien évidement pas entièrement. Mais c'était plutôt impressionnant d'en savoir autant sur son pouvoir. Beaucoup de personnes se contentent simplement de l'utiliser et de voir les effets sans trop se poser de question et ce fut longtemps mon cas jusqu'à ce que je découvre qu'il y avait des possibilités bien plus grandes. C'est d'autant plus étonnant que des personnes qui connaissent un rayon sur leur pouvoir sont des assidus de l'entraînement de ses derniers et voir ce gamin en savoir long sans être allé dans la salle des Danger une seule fois était plutôt inédit pour moi, en tant que professeur.

« Ok, je vois, un néophyte. Bon... Alors tes pouvoirs je vais dire que j'ai compris. Entre le boost, la copie et l'annulation c'est quel truc avec lequel tu es le plus à l'aise ? »

J'en avais terminé des petites blagues énervante qui ne mettent jamais à l'aise mais qui me font bien rire. Je m'avançai dans la salle, déposant les feuilles dans un terroir qui sortie du mur, l'air tout à fait attentive. Il fallait commencer par le début, présentation de la salle des Dangers, c'est toujours un grand moment de voir les yeux de quelqu'un qui est transporté dans cette salle qui peut transformer un environnement tout entier. Moi-même cela me laisse toujours sur les fesses même si je commence à m'y habituer étant donné tous les cours que j'ai fais ici et aussi tous les entraînements que j'ai eu ainsi que la passation avant de devenir X-Woman. Je me retourna vers Samuele, écartant les bras avec un grand sourire pour lui présenter la salle.

« He bien dans ce cas, bienvenu dans la salle des Dangers Samu ! C'est vrai qu'elle semble vide et froide mais tu verras elle te réserve pleins de surprise. Mais avant tout, il faut te présenter Danger. Danger ? Venez dire bonjour à cet élève qui ne vous connais pas je vous prie. »

Danger apparu, au début comme un hologramme mais ensuite elle semblait bien réelle. Toujours plus froide que la salle des Dangers, elle restait tout de même très imposante avec tout ces circuits électroniques, ses cables et la ferrailles qui la composait.

« - Bienvenue Samuele Lupo, bonjour Jubilation Lee je suis Danger, celle qui s’occupe de la surveillance de l'Institut et plus particulièrement du fonctionnement de la salle des Dangers dans laquelle vous vous trouvez. Cette salle dispose d'hologrammes qui peuvent projeter des images devenant réele par la suite. En d'autre termes, lorsque vous êtes dans cette salle, vous pouvez être transporté n'importe où et tout ce qui apparaît deviens réel. Miss Lee, tout est prêt pour débuter l'entraînement de votre choix. 
- Merci bien, je pense qu'on va commencer en douceur avec le troisième programme.
- Très bien. »

Danger disparu, ne laissant plus que Sam et moi au milieu de cette salle qui n'avait pas encore bougé, car ce sera pour plus tard. La porte se referma dans un bruit sourd et je m’apprêtais à exposer à notre grand novice le déroulement de l'entraînement.

« Bon alors, tu te bats avec des armes d'habitude ? On va faire un combat, toi contre moi, les pouvoirs sont autorisés sauf que je pourrais contrôler l'environnement par le biais de ma voix pour te mettre dans des conditions qui me permettront de mieux te connaître et de mieux t'entraîner. Tu fais du sport sinon ? »

C'était en quelque sorte ma manière d'enseigner, j'aimais bien savoir à qui j'avais à faire pour lui donner des exercices adéquats qui lui permettront de mieux se développer Son pouvoir était totalement différent du miens il fallait donc absolument que je le comprenne pour mieux le former et pour qu'il le maîtrise plus rapidement et dans de bonnes conditions. Ma deuxième tendance, c'est que je trouvais qu’utiliser ses pouvoirs sous le stress d'un combat permet de mieux le comprendre aussi soi-même. Souvent les élèves pensent absolument maîtriser leurs pouvoirs parce qu'ils arrivent à le faire fonctionner entre les cours, dans la cours de récréation. Mais lors d'un combat, la peur, le stress et l'adrénaline dévoilent une toute autre facette de votre personnalité et aussi de vos capacité mutante. C'est en tout cas, comme cela que j'ai appris et comme cela que j'enseigne : beaucoup de mise en pratique et moins de théorie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hit me baby one more time [Pv Jubilee]   Dim 6 Jan - 15:54

Son regard un brin inquisiteur, et sa mine nonchalante comme elle avait l’habitude de faire le rendaient assez perplexe. En effet, c’était peut être une honte de ne pas avoir mis une seule fois les pieds dans cette salle des dangers dans la mesure où cela faisait des années qu’il était à l’institut, et qu’il commençait à avoir de l’expérience… cela dit, il était tout juste prêt a se faire confiance a lui-même pour des missions ou des aventures moins officielles, alors forcer les choses et aller de plus en plus vite, il fallait pas pousser non plus ! Ainsi après son explication, il l’entendit se questionner de manière plus simpliste sur son niveau, visiblement assez perturbée par l’explication qu’il lui avait donnée de ses pouvoirs. Il lui répondit tout naturellement, le regard interrogé, et les mots glissants entre ses dents, comme inconscients, comme s’il y avait un piège. Il y avait énormément de choses qu’ils ne pouvaient pas comprendre l’un de l’autre, mais comme il le disait toujours, il ne fallait pas se fier aux apparences :

- Le plus simple pour moi c’est de décupler les pouvoirs, puisque c’est un automatisme… bonne réponse ?

Ensuite, entre deux bulles roses bonbons, elle lui présenta la salle, qui restait de loin le plus grand mystère de cette journée. Entre l’angoisse et la peur, il tentait de cacher les effets que ce lieu provoquait chez lui, sans forcément afficher un taux de réussite exceptionnel. Il avait froid, probablement un effet psychosomatique de l’histoire, mais les vrais frissons se firent ressentir lorsque Jubilée s’adressa tout naturellement a une personne visiblement cachée dans le coin. Les yeux écarquillés, et la mine inquiète, il fit un tour sur lui-même pour s’assurer qu’il n’avait pas oublié quelqu’un, comme pour se rassurer qu’ils étaient bien deux, et qu’il n’était pas sous l’emprise d’un gaz quelconque ou autre… pour se rendre compte finalement qu’il allait bien mais que les choses allaient se corser. Il entendit cette personne « Danger » le saluer, lui ainsi que Jubilée, après avoir fait son apparition. Imagination ou réalité il ne savait plus où donner de la tête, surtout si on considérait la nature de cette femme… un robot, un cyborg, du moins quelque chose qui ressemblait a une femme mais d’une froideur encore plus intense que celle qui caractérisait la pièce même. Sa voix pénétra ses oreilles, et berça Samuele qui n’était pratiquement plus en mesure de suivre le fond de la conversation. Il fit son retour à la raison au moment ou son coach fit le choix du troisième programme pour animer son entrainement. Le « En douceur » ne le faisait rire qu’à moitié, car en effet, rien en ces lieux n’avait pour but de le rassurer, et encore moins les évènements qui allaient se dérouler, surtout lorsque Jubilée se mit à parler d’armes. Si ses yeux pouvaient sortir de leur orbite, comme dans les dessins animés, ils n’auraient pas eu à se faire prier, mais les choses allaient de plus en plus rapidement et Samuele se devait de suivre à la lettre les recommandations de Jubilée. Il ne supportait pas les erreurs évitables, alors il buvait d’une certaine façon les consignes de Jubilée le Tyran. Il lui répondit ensuite, une fois que Danger était belle et bien absente :

- Des armes ? Euh… je n’y ai jamais songé je te l’avoue. Pour le sport, je m’entraine régulièrement pour l’endurance et un bon équilibre physique, mais je n’ai pas d’enseignement spécial dans un domaine particulier.

Cette vague de questions avaient eu le don d’ouvrir de nouvelles portes dans ses possibilités et de créer de nouvelles opportunités. Un de ses plus grands problèmes était quand même son grand manque d’offensive. Il ne pouvait pas se lancer seul à la conquête du monde, il devait épauler ou se faire épauler par les autres… il perdait donc énormément en terme d’autonomie dans son rôle de potentiel X-men et il se doutait bien que cela pouvait être un frein dans sa progression. C’était pour cette raison que l’idée de maitriser une arme ou un sport de combat était alléchante. La question aussi simple fut elle, avait nourri certains de ses désirs, et avait attisé sa motivation, voir l’avait décuplée. Alors porté par cet élan il ajouta aussi vite :

- Je me débrouillerais avec ce que j’aurais… à moi d’explorer les pistes non ?



Au début tremblant de peur, il bouillonnait désormais d’impatience à l’idée de se lâcher et de montrer de quoi il était capable, même si incontestablement il allait avoir du mal à tout maitriser desuite. C’était comme si soudainement l’entrainement et l’essence même du dépassement de soi avait enfin pénétré son esprit pour prendre tout son sens. Il s’abandonnait déjà à de nouveaux rêves, de nouvelles idées qui allaient probablement animer ses nuits pour le plus grand bonheur de ses colocataires. Il lança un nouveau regard en direction de Jubilée, mais rien de nouveau : des bulles, encore des bulles, toujours des bulles. La tension était néanmoins palpable, tant que Samuele ne voyait pas l’entrainement concrêt se dérouler pour son plus grand bien. Il ajouta alors timidement, presque géné par le silence qui résonnait presque en ces lieux :


- Au fait, en douceur… c’est heu…. La vérité ?


Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Hit me baby one more time [Pv Jubilee]   Ven 11 Jan - 16:00

L'heure n'était plus à la parlotte et au délibérations, j'avais un temps imparti à respecter et surtout une séance à faire. La chose qui m’inquiétai le plus c'était que ce jeune Samuele n'avait pas l'air attentif. Au début, en tout cas, c'est l'impression que j'avais. Cela devait certainement être du au fait que tout soit nouveau pour lui mais là encore nous aurions pu gagner du temps si je l'avais eu à quelques un de mes entraînements au gymnase pour établir son réel niveau physique. Mais peu importe il fallait que je compose avec ce que j'avais et j'avais décidé de faire mon entraînement en trois étapes.

« Non mon gars, ici on est dans la salle des Dangers et crois moi elle porte bien son nom... Soit prêt au pire, toujours, quelque soit ta situation. Tu passeras peut-être pour un paranoïaque, mais ça t'évitera des mauvaises surprises. Reste concentré, à l’affût et sur tes gardes en toute circonstance dès que tu te trouves en mission, en salle des Danger ou même lorsque tu ne te sens pas en sécurité, dans la rue ! Bref. On va faire ton entraînements en trois étape et la première commence maintenant. Je ne te demande pas si tu es prêt, on ne l'est jamais. »

Bien entendu, j'aurais tout le temps pour débriefer avec lui et avoir une attitude peut-être un peu moins agressive mais cette première attaque verbale avait pour but de me montrer comment il pouvait réagir en situation de stress. Bien évidemment je n'avais pas choisis un programme très difficile et surtout dangereux en soi mais ça, Samuele ne le savait pas. C'est à ce moment que l'environnement changea du tout au tout dans un métamorphose splendide et grandiose de la salle des Dangers. Des centaines de milliers d'hologrammes étaient en train de faire leurs travail, mais l'illusion restait bien réel.

La muraille de Chine, en pleine hiver. Le vent était fort et je me tenais à côté de Samuele, sur cette grandiose muraille. Le paysage était superbe, la neige recouvrai le sol et les rempart qui longeait les crêtes des collines blanches.


« C'est toujours impressionnant quand la salle des Dangers change. Bien, tu crois peut-être que c'est qu'une illusion mais tout ici est bien réel ! »

Je ramassais alors un peu de neige pour la tasser et la lancer sur la tête de Samuele histoire qu'il comprenne que c'était bel et bien réel à moins qu'il ne l'esquive. Nous étions face aux marches qui descendait pour encore remonter et cela à n'en plus finir. Je regardais Samuele et m'apprêtais à l'informer de cette première épreuve.

« Première étape : l'échauffement. Je vais tester tes capacités physiques un peu. Je suis ton ennemi et tu dois m’attraper. Un jeu d'enfant n'est-ce-pas ? Cependant je peux utiliser mes pouvoirs tandis que toi, tu devras te forcer à ne pas les utiliser et cela quelque soit ta situation. La seule chose que tu devras faire c'est regarder derrière toi...

Je commençais à m'éloigner de lui, trottinant sur les marches avec une agilité alors qu'un grondement sourd se faisait entendre au loin. On ne pouvait pas sauter par dessus ses remparts sans risquer de mourir de la chute. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que derrière Samuele, toute la muraille s'écroulait sur elle même comme des dominos et que cette éboulement se rapprochait à grande vitesse ver Samuele. Il n'y avait qu'une issue, courir devant. Et pour mettre fin à tout cela, il fallait me rattraper ou mourir.

… et courir ! Mais n'oublie pas, le sol glisse ! »

Et je me mis alors à sprinter dans ses escaliers montant et descendant, ses escaliers sans fin alors que le monde semblait s'écrouler derrière nous. J'étais son ennemi, il ne devait pas non plus l'oublier car bientôt il comprendrait que le danger peut également venir de devant si il ne me rattrape pas assez. J'étais rapide et agile, mon entraînement sportif était tel qu'il était difficile d'imaginer Samuele me rattraper surtout que je commençais avec un peu d'avance. Mais ce n'était pas forcément le but. Je m'apprêtais à surveiller ses compétences physiques : sa vitesse, son endurance, sa vision du terrain, son agilité et son équilibre sur ce sol gelé et sur ses marches et aussi ses reflex mais ça... vous le comprendrez plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Hit me baby one more time [Pv Jubilee]   Mer 16 Jan - 16:02


Spoiler:
 


Paranoïaque, mauvaises surprises… encore des mots qui avaient de quoi inquiéter Samuele, encore indécis sur la légitimité de sa présence en ces lieux malgré la poussée intempestive de volonté, et pour ainsi dire, assez angoissé à l’idée que Jubilée sur-considère son niveau. Ce qu’il craignait le plus, c’était son coté offensif qui ne lui avait jamais apporté quoi que ce soit de bon, tout simplement parce qu’il n’existait pas : Aider les autres, les freiner, voilà le panel qu’il pouvait proposer en cas d’opposition fortuite. Depuis peu il avait appris à contrôler cette nouvelle facette de son pouvoir qu’était la « synchronisation du gène X », ainsi nommée par Paladin, et qui pour être honnête, ne s’apparentait qu’à une simple copie des pouvoirs d’autrui. Tellement peu confiant a son égard, et déçu par les effets qu’il pouvait provoquer (surtout à lui-même) qu’il n’en parlait que très peu, attendant le meilleur moment pour le dévoiler officiellement : ce jour là, il sera capable, fort et confiant.

Ainsi, parlant crument, choisissant parfaitement ses mots, Samuele n’eut d’autre réaction que de se concentrer au maximum pour ne louper aucun détail des consignes, pour parer a toute éventualité, et surtout être prêt au bon moment, même avant. De toute façon, elle ne s’était pas interrogée sur l’état du jeune garçon, pour savoir où il en était et s’il était prêt, les choses allaient commencer de plus belles et il n’imaginait pas a quel point. En effet, à peine avait elle terminé sa phrase semi-provocatrice à son encontre, que le paysage se déroba sous ses yeux, offrant à Samuele un spectacle de lumières et d’ombres magnifique : tout simplement une machine qui se mettait en place et qui de ce point de vue, impressionnait le jeune garçon. Bouche bée devant cette technologie qu’il n’imaginait pas un seul instant pouvoir toucher du doigt un jour, il se sentait déjà avancer dans la mission de sa vie, celle qui le promettait à un avenir de X-men si son cœur et son esprit le voulaient bien. La salle glauque, sombre et simpliste au premier abord était devenue la concrétisation d’un paysage un milliard de fois plus grand, comme si les murs s’étaient étirés, comme s’il était entré dans un machine a téléportation, et pourtant tout était si faux, pourtant aussi vrai que Samuele était en vie sur cette planète. C’était du moins ce que lui avait confirmé Jubilée quelques instants après qu’il ait pu apprécier le magnifique paysage de la muraille de chine, enneigée et imposante, tout à fait l’image qu’il s’en faisait, mais en dix fois plus impressionnant.

Seule la boule de neige envoyée par la jeune X-men ramena Samuele sur le chemin de la concentration : encore une preuve que tout était à vivre intensément en ces lieux, en sentant la fraicheur de la neige sur son visage, et pouvant toucher et ressentir sa texture comme s’il était véritablement sur cette muraille. Il avait eu besoin de quelques instants pour s’y faire, mais l’exercice était bel et bien sur le point de commencer : il enleva le reste de neige encore logé dans les recoins de son visage, son col tout en écoutant la bulle de chewing gum mobile lui expliquer le reste de l’opération. Il se sentait si grand, avec cet entrainement, et pourtant si petit, au milieu de ce paysage qu’il n’aurait jamais espérer voir un jour. Le regard figé en sa direction, perçant et concentré, il écoutait attentivement les consignes :

« Première étape : l'échauffement. Je vais tester tes capacités physiques un peu. Je suis ton ennemi et tu dois m’attraper. Un jeu d'enfant n'est-ce-pas ? Cependant je peux utiliser mes pouvoirs tandis que toi, tu devras te forcer à ne pas les utiliser et cela quelque soit ta situation. La seule chose que tu devras faire c'est regarder derrière toi... »

Sa gorge se noua à peine avait-elle parlé de cette interdiction de faire appel a ses pouvoirs, contrairement à elle qui en avait le droit. Il ne laissa rien transparaitre, toujours aussi déterminé à aller au bout de cet entrainement, et persuadé qu’il allait falloir se dépasser plus que de coutume. Ensuite une partie des consignes attira son attention…Regarder derrière lui ?! Chose qu’il fit aussitôt sans même se rendre compte qu’elle, avait commencé à trottiner vers l’avant le laissant sagement avec un danger étonnant qui venait lui taper la bise. Un éboulement avançait en sa direction tandis que son entraineur avait pris la fuite, c’était assez déstabilisant, et dans son corps les signes du danger ne se firent pas attendre, du moins les signes avant-coureurs d’un état d’angoisse et de stress intense auquel il était habitué si on comptait le nombre de frasques qu’il avait commis, se mettant perpétuellement en danger au sein de l’institut… plusieurs explosions potentielles du château, meurtre involontaire… autant de tours dans sa petite cervelle qui lui ordonnaient de courir et de se mettre sérieusement au travail. Jubilée était devant, il devait être à sa hauteur, c’était son but.

… et courir ! Mais n'oublie pas, le sol glisse !

Sans blague ! Il laissa échapper un léger « Bordel » se frayant un passage entre ses dents serrées, puis la course était enfin entamée. Il ne s’agissait pas d’un footing de base dans le parc de l’institut, loin de là, puisque derrière lui le danger était bel et bien présent, à en oublier qu’il s’agissait avant tout d’une simulation. Il était donc parti sur un rythme convenable mais néanmoins rapide lui permettant de garder un peu d’avance sur l’éboulement qui ne semblait vouloir qu’une chose, avaler Samuele en une seule bouchée : triste image qu’il s’était imaginé avant de courir pour ce soit disant « échauffement ».

Une chose était pourtant parvenue a son esprit, et ce a sa plus grande surprise : même si durant les premières secondes il avait donné une énergie suffisante pour devancer assez le danger, il avait décidé ensuite de ne pas trop donner dès le début. Un échauffement qu’elle disait ? Autant ne pas se rendre malade desuite… en vue de ce qu’elle lui réservait ensuite. On n’était jamais assez prudent avec elle, c’était bien sur un fait qui se vérifiait à ce moment même de l’entrainement. Ainsi entre deux glissades potentiellement contrôlées, et quelques mains sur le sol pour rattraper une chute qui pouvait mettre fin a cet entrainement, il accélérait pour prendre de l’avance et ralentissait en fonction de l’avancée du danger… une chose était certaine il était difficile de regarder derrière lui, devant lui et de réguler sa vitesse pour ne pas mourir d’un manque d’énergie. Le point positif de l’instant, c’était son radar qui lui permettait de savoir plus où moins ou en était Jubilée de son avancée surtout lorsque sa tête était tournée vers l’arrière. Plus il avançait plus il avait envie de la rattraper… donnez lui quelques minutes pour s’habituer à l’environnement et la machine sera en marche, celle que très peu ont pu rencontrer à l’institut, et qu’encore moins ont pu freiner.

Son regard se figea, son corps se raidit, et son buste adopta une posture droite et fière dès l’instant où son esprit entra en adéquation avec le but de la mission. Ses bras frottant à un rythme régulier son buste qui semblait contracté par l’effort, il avançait d’un pas assuré, diminuant le nombre de chutes, concentrant toute son attention sur le sol glissant et le sol qui se dérobait derrière lui. Les entrainements physiques de Paladin (Et les nuits crapuleuses…) avaient bel et bien changé le corps de Samuele, à tel point qu’il se surprenait parfois. Jubilée quand à elle était parfaitement adroite, mais c’était connu, il se souvenait d’elle à Central Park… des capacités d’agilité exceptionnelles, c’était clair. Une chose était certaine, l’esprit de Samuele était toujours aussi malléable, il n’y avait qu’à comparer Samuele 5 minutes auparavant, et Samuele à l’instant présent. Pourquoi n’était-il pas capable de faire la même chose dans sa vie quotidienne… ? Désolant.

- Ok… prépare toi j’arrive !

Un soupçon de compétitivité dans ses paroles ainsi que dans son regard, il se mit a accélérer de plus belle… il avait tout bonnement l’impression que le paysage lui appartenait, il ressentait tout ce qu’il touchait, de ses pas dans la neige au vent frais qui fouettait son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Hit me baby one more time [Pv Jubilee]   Dim 20 Jan - 11:24

À n'en pas douter ce jeune Samuele n'était pas le plus mauvais des élèves que j'avais eu. Même si sa mise en action laissait à désirer il faisait preuve d'assez de calme pour prendre les choses une par une et rester organisé dans son approche de l'épreuve. Il commença donc plutôt doucement, jugeant la vitesse de l'éboulement et surtout son adhérence au sol. Malgré quelques faux pas, il commença rapidement à accélérer tandis que je maintenais mon avance me retournant régulièrement pour l'observer. Il soufflait bien, régulièrement et on sentait qu'il avait une âme plutôt sportive et presque compétitive. Malgré tout ses efforts je percevais progressivement des choses qui pouvaient causer chez lui plusieurs chutes. La meilleure tactique était de faire des foulées plus courte, mais plus rapide, les bras toujours écartés pour garder l'équilibre dans les marches et pouvoir se réceptionner en cas de chute. Plutôt que le dos rigide et droit, il fallait avoir une attitude plutôt souple et décontractée pour amortir un maximum les descentes de marches répétitives qui pouvait, si on était trop gainé, commencer à faire mal aux articulations. Cette souplesse qu'il lui manquait se ressentait lorsqu'il devais regarder autour de lui, derrière surtout, mais devant aussi pour juger les distances.

Après l'avoir observé quelques minutes, me retournant et courant à reculons dans les marches ou sur le sol glissant avec une grande aisance. Je commençais à réfléchir à la suite des événements. Son attitude de sprinteur lui faisait regagner rapidement du terrain sur moi. Il courait et courait encore après m'avoir annoncé d'un ton de défie qu'il viendrait rapidement me rattraper.
Le but de tout cela était donc clair. J'évaluais sans forcément prendre des notes son endurance et son agilité dans cette épreuve de course sur un terrain peu favorable mais avec un enjeu forçant à aller vite. Je jugeais aussi si il paniquait ou non lors d'une épreuve ou le danger était présent même si elle restait dans l'échelle de difficulté plutôt simple voir simpliste. Cependant, il m'arrivait régulièrement de voir des élèves qui restaient presque pétrifiés lors de ce genre d'entraînements ce qui me donnais comme information de leur faire travailler la prise de conscience d'une situation et les réactions qu'il faut avoir pour en sortir. Le courage ne s'apprend pas, mais il vient progressivement au fur et à mesure qu'on a confiance en soi et en ses capacités, au fur et à mesure qu'on prend de l'assurance avec son corps. C'est en quoi je croyais, un entraînent physique n'aide pas qu'en combat il aide dans la vie de tous les jours, à se contrôler, à contrôler ses émotions et à pouvoir faire face à tout type de difficultés que la vie peut nous forcer à affronter. Certains font cette approche par le travail intérieur sur soi, la réflexion et la prise de recul par l'apprentissage scolaire. Moi, j'ai toujours appris la vie par le sport, je me suis toujours vidée la tête et ouvert l'esprit grâce au sport. Même si mon enfance m'a forcer à grandir trop rapidement. Lorsque j'étais qu'une gamine je n'aurais jamais pu rester assise plus d'une heure pour réfléchir à quelque chose de particulier, mais depuis que je pratique toute sortes d'activités sportives je suis désormais capable de méditer pendant des demies journée entière. Comme si le fait de me fatiguer me faisait prendre conscience que la tranquillité et le calme que peut offrir la concentration à des bons côtés. C'est depuis que j'arrive à me concentrer que mes pouvoirs ont augmentés en puissance.

Mais pour en revenir à la situation actuelle il me manquait encore quelque chose à juger dans cet exercice. Cette dernière chose c'était l'attention ou la concentration qu'il faut avoir à chaque instant. Ne pas se relâcher aussi bien dans la tête que dans le corps. D'une voix forte j'annonçai :

« N'oublie pas que je suis ton ennemie ! »

Puis je lui lançai quelques plasmoïdes. Des petits éclairs de plasma rapide et vif, mais bien entendu visible et tout de même assez lent pour que leurs trajectoires soit analysées par l’œil humain et que le temps de réaction soit assez court pour pouvoir les éviter. Ils étaient inoffensif et au moindre contact il provoquerait l’effet d'une grosse pichenette. Bien entendu cela peut perturber ou déséquilibrer surtout que l'explosion de ceux-ci provoque un flash lumineux certes très faible, mais qui peut aussi perturber. La meilleure solution était donc de les éviter. J'en envoyais quelques un du bout de mes doigts en direction de Samuele. Ils étaient pas très nombreux au début, je verrais si il arriverait à les esquiver tout en maintenant l'allure. Je me retournais donc régulièrement pour lui en balancer deux ou trois à la figure histoire de le tester. Cela me permettrait de connaître les réflexes du jeune homme avant de poursuivre sur un autre entraînement ou je testerais d'autres de ses capacités.
Bien évidemment cette période de test est enregistrée aussi par Danger qui se chargera elle-même d'établir des rapports que d'autres professeurs pourront lire pour connaître aussi le niveau de Samuele et pour éviter qu'ils aient à refaire tout ce que je suis en train de faire aujourd'hui en salle des Dangers. Cependant c'était primordial, il n'avait pas été dans cette salle et des données manquaient à son sujet. Même si les évaluations duraient souvent longtemps et que de son côté à lui il ne voyait pas trop d 'évolution de ses talents, cela permettrait pour ses futurs entraînements de travailler des choses bien spécifique pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hit me baby one more time [Pv Jubilee]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hit me baby one more time [Pv Jubilee]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Baby Carrier Storchenwiege
» siège/coque baby safe gr0/0+ de britax/romer et bases
» Diversification Menée par l'Enfant (Baby-led Weaning)
» Rock your baby !!
» combien pr 1 baby sitter ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: