AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le plan de Tarnek [PV: Mystique]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Le plan de Tarnek [PV: Mystique]   Mer 10 Oct - 21:29

Tarnek avait un plan qui lui trottait dans la tête depuis un moment, depuis plusieurs mois, peu après sa rencontre avec Selena et son combat face à l'amure démoniaque Soul. Cette idée lui viens depuis qu'il a découvert ce nouveau pouvoirs, cette dimension personnelle qui se trouvait là depuis le début, sous ses yeux, entre deux portails, ce vide qu'il pensait être le néant. Car ce néant était vaste, très vaste, un désert tout blanc, aucune couleur, pas de vrai lumière, ni de vivre, il s'agissait d'une pièce unique dont seul Tarnek avait la clé. Et il avait longtemps réfléchis aux différentes utilités de ce grand hangar, il avait trouvé une bonne utilité, faire de cet endroit un entrepôt pour la Confrérie, ou sinon une base secrète, utile pour la Confrérie, il en serait le gardien de la porte et cela leurs permettraient d'être cacher dans un endroit indétectable pour le reste du monde. Mais pour en faire une base secrète, il fallait tout équipé et cela allait avoir un coût pour pouvoir tout récupérer,car même si cela ne serait pas du matériel volé, il fallait savoir ou le trouver. Durant de long mois il a réfléchis à quoi faire de cet endroit, puis finalement il l'a trouvé, sa dimension était plutôt grande, environ 120km², un espace assez vaste, plus grand qu'un ville, il pouvait donc sans problème y créé à l'intérieur une base ou un refuge tout en faisant les stocks d'armement ou autre pour augmenter les armes des confréristes. Son plan final était de faire cela, c'est pourquoi il voulait voir le maître du Magnétisme pour lui présenter son plan, mais avec son rang de simple confrériste, il fallait plus qu'une simple idée pour parler de ce projet à Magnéto. C'est pourquoi il commença son plan seul dans son coin, il voulait commencé par le basique, quelque vivre ainsi que de petite arme simpliste, des armes de chasse, il était donc aller seule quelques semaines plus tôt en ville pour se charger de ses courses, mais cela avait mal tourné et il c'était fait attaqué par le BAM et avait bien faillis y passer.

C'est pour cela qu'il avait eu une nouvelle idée, s'il voulait volé quoi que ce soit il ne devait pas le faire seule, déjà il allait lui falloir une équipe de choc, des mutants du secteur Externe spécialisé pour le terrorisme, capable de tenir la situation assez longtemps pour que Tarnek sois tranquille. Bien sur il fallait une équipe de confiance, forcément il fallait donc des membres de la Confrérie mais le russe ne les connaissais pas tous alors il allait bien devoir trouver un intermédiaire à cela. De plus s'il devait déjà commencer à équipé sa dimension avec quelques vivres et affaires, il fallait bien qu'il entre en contact avec quelqu'un pour lui fournir tout cela. Il avait plusieurs chose à mettre au clair pour que tout son plan ce passe à merveille, mais afin de tout prévoir, d'avoir les meilleurs informations pour tout, il fallait avant tout avoir ses informations. Quelle base attaquer ? Quoi voler ? Qu'est ce qui serait intéressant de prendre ? Que voudrais Magnéto ? Que faire ? Quand le faire ? Tant de question auquel le russe ne pouvait répondre seul, il lui fallait de l'aide pour répondre à cela, et il savait très bien quel genre de personne pourrait l'aider pour cela, les mutants du secteur de l'Intelligence, eux avaient tous ce qu'il fallait pour récupérer ce genre d'information. Le téléporteur ce tourna alors dans l'idée d'aller voir un de ses mutants pour l'aider dans son plan, mais ce qu'il voulait c'était le must, le top qualité pour les informations car il voulait frapper fort pour montrer à Magnéto de quoi il était capable, de montrer ses convictions pour la Confrérie et espérer aussi rejoindre les rangs d'Acolyte. Alors pour faire fort il partit justement à la recherche d'une personne très connu dans la Confrérie et même à l'extérieur, une mutante très intelligente, la meilleure des espionne, une acolyte hors pair, semblable au bras droit du maître, et qui plus est la chef de la section de l'Intelligence, il s'agissait de Mystique.

Mais allé voir un acolyte était compliquer, surtout Mystique, une chef de section, elle était donc très haut placé dans la hiérarchie alors une fois de plus Tarnek ne serait qu'un pion à ses yeux alors il ne fallait pas commettre d'erreur. Il pouvait pensée qu'elle ne serait pas aussi occupé que Magnéto avec le plan M mais en tant que chef de l'Intelligence, elle devait avoir beaucoup de boulot, ainsi pour la trouver, il préféra directement aller la chercher dans ses quartiers. Tarnek se leva tôt le matin pour traverser la Confrérie à la recherche de Mystique, il se trouvait dans la résidence des Acolytes, au moment d'entrée dans leurs couloirs, il regarda un peu partout pour ne pas se faire voir et entra en se faisant petit, il ne voulait pas vraiment se faire voir. Arrivant alors devant la porte de la mutante qu'il cherchait tant, il toqua à la porte en parlant à travers pour voir si elle était bien présente et surtout se présenter en faisant bonne impression.


« Bonjour Mystique, j'espère que je ne vous dérange pas et encore moins que je ne vous réveille pas, je suis Tarnek Zabrovski, Confrériste du secteur Externe, mais je pense que tout cela vous le savez. Je viens vous voir pour requérir votre aide pour la composition d'un plan visant à aider le maître en renforçant la Confrérie. Puis-je entrer ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le plan de Tarnek [PV: Mystique]   Jeu 29 Nov - 21:42

De si bon matin, j'avais face à moi trois piles de dossiers, certaines étant nettement plus lourdes et plus conséquentes que d'autres. Et à l'intérieur même de ces piles, les dits dossiers variaient du tout au tout dans leur composition et leur contenu. Ces trois piles se composaient essentiellement des différents secteurs au sein même de la Confrérie : Interne, Externe et Intelligence. En principe, je n'avais strictement aucun accès sur les deux premiers secteurs, en tous cas pas en ce qui concerne les rôles essentiels, les éventuelles missions en préparation, mais ne me voyant non pas au-dessus de Magnéto mais à un niveau quasiment identique en terme d'importance, j'avais moi-même jugé nécessaire de collecter toutes les informations possibles sur les membres de la Confrérie d'une part, et pour une quatrième catégorie ceux qui avaient eu des liens, directs ou non, avec cette précieuse organisation terroriste. Les portés disparus, les fuyards, tous ceux-là étaient sous surveillance, mais par manque de personnel, pas aussi poussée que je l'aurais désiré. J'avais la liste des membres qui appartenaient à tel ou tel département, et ceux qui jusque-là n'en avait aucun, et pour certains, j'avais même pu obtenir des indices sur la nature des missions attribuées, mais en quantité insuffisante pour déterminer précisément la nature des objectifs visés, à court ou à long terme. Ce que je déplorais toutefois par-dessus tout, c'était la maigre épaisseur de la pile concernant les confréristes du secteur Intelligence, à savoir celui mon département que je dirigeais. Sensiblement similaire à celui du département Interne, mais comme j'étais en charge du premier, je me sentais presque blessée.
Enfin pour en revenir à ces dossiers, quand je dis – en admettant que je puisse révéler de telles informations – toutes les informations possibles, je pousserais presque le vice jusqu'à connaître les moindres fréquences de passage aux commodités. Presque rien ne m'échappait, j'avais pu interroger les membres de la famille de la personne concernée en me faisant passer pour n'importe qui, même en me faisant passer pour la mère de ce dernier en ayant usurpé l'identité de la kidnappée auprès du père. Les anciens ou nouveaux amis, collègues et ainsi de suite n'échappaient à la règle. Je pouvais également devenir cette personne, d'un point de vue physique, pour connaître les sentiments et impressions des autres à mon égard, et donc à l'égard de la personne à l'étude. Les lourds secrets du passé éclataient, qu'il s'agisse d'avoir été enfant de chœur et être aujourd'hui terroriste, d'avoir fait acte de violence aggravée d'une quelconque manière sur sa propre famille, même les plus innocents d'entre eux. Ce que je cherchais le plus à connaître, c'était les motivations de tout un chacun. Naturellement pour certains ils étaient clairs, mais pour d'autres, je demeurais persuadée qu'il y avait foule de raisons latentes, bonnes ou mauvaises. Je voulais particulièrement m'assurer de la loyauté de la plupart d'entre eux. Trop de membres avaient déjà basculé du mauvais côté, et trop de secrets pouvaient être divulgués. Je me serais déjà moi-même volontiers chargée du sort des déserteurs, mais ils étaient souvent protégés par les toutous de Xavier, ce qui rendait difficile leur approche.

Je poussai les dossiers qui ne concernaient pas mon département. La seule membre que je connaissais vraiment était Fatale, mais les trois autres, Selena Sadovski. Ailyssa Peryu et Mary-Ann Klaus, je ne les avais jamais rencontrées. Étrangement il n'y avait que des femmes dans ce département, mais c'était une remarque sans réel intérêt. Ce qui m'énervait toutefois à un degré fort peu soutenable était qu'en vertu du petit nombre de membres, et de la non-connaissance de chacun d'entre eux, je n'étais pas en mesure de leur préparer des missions personnelles, ou en groupe, même si je pouvais déjà avoir des idées à traiter afin de mesurer l'ampleur de telle ou telle action, connue ou non du grand chef. Naturellement j'avais mes cibles, mes bêtes noires, qui n'étaient d'ailleurs pas forcément de l'ordre de l'humain, mais j'étais vraiment dans l'incapacité à tout réaliser seule. Il me fallait un appui, un soutien numérique et aussi des pouvoirs qui me serviraient au cas où les choses pourraient très mal tourner et se retourner contre moi. Aussi, ne cédant pas à la colère mais demeurant somme toute dépitée, je sortis de mes quartiers et partis réfléchir dehors, et me libérer un peu l'esprit. La plupart des membres ayant rejoint le département Externe était bien souvent de ceux qui pouvaient me servir, mais il fallait tout de même laisser une chance aux petits nouveaux qui demeuraient bien cachés pour la plupart. Je pris aussi la décision d'aller lire une autre fois les dossiers concernant ces potentielles valeurs futures de la Confrérie.
Mais en arrivant aux abords du corridor menant à ma chambre, je ne pus m'empêcher de remarquer l'étrange présence d'un individu pour qui l'idée même de se trouver ici relevait d'un défi auquel peu de gens se risquaient. Il n'y avait sans doute pas de règlement qui interdisait l'accès aux quartiers des Acolytes, mais en général, les autres membres y étaient conviés sur invitation, et non en se faisant prier d'y entrer. Mais si je pouvais très bien relever l'affront quant à cet état de fait, en réalité, j'étais plutôt contente de voir qu'il y avait enfin un confrériste venu me solliciter pour une quelconque raison. Vraisemblablement importante d'ailleurs sinon quoi il ne se serait pas donné la peine de venir me déranger. Je peinais à le reconnaître puisque j'étais dans son dos, mais je l'avais déjà vu sur un des dossiers, quant à savoir lequel, je ne saurais le dire.
Il se présenta de lui-même dans le vide sous le nom de Tarnek Zabrovski, et en effet j'avais vu son nom sur les dossiers du département Externe. Je ne le connaissais pas beaucoup, et ce sera peut-être l'occasion pour lui d'avoir une très nette impression sur sa personne, et ce en visant vers le haut. Silencieusement, je m'approchai de lui, tout en demeurant derrière lui bien sûr, et j'écoutais chacun des mots qu'ils prononça. Aussi curieux que cela puisse paraître, il parla du maître en désignant vraisemblablement Magnéto, mais plus étonnant encore il parla d'un plan susceptible de nous rendre encore plus fort, et ce malgré les cuisantes défaites que nous encourons très (trop) régulièrement. Le laissant véritablement terminer son petit discours, je me postai tout juste dans son dos afin de lui répondre :

« Tu as de la chance, si j'étais pas arrivée pile maintenant t'aurais jamais eu ta réponse. En effet je sais qui tu es, mais cela importe peu. L'essentiel étant surtout que tu m'expliques très clairement ce fameux plan dont tu parles, et surtout, que tu ne me fasses pas perdre mon temps. Sais-tu combien de personnes ont eu cette même audace ? Et si tu veux entrer, rien ne t'en empêche, tu peux pousser la porte. Mais c'est peu probable que tu sortes sans un gros trou dans le ventre. »

En effet, derrière la porte il y avait un verrou spécial qui était relié à un canon de fusil à pompe. Et quiconque ouvrait la porte sans désactiver l'arme finissait… eh bien de l'autre côté du mur. Sauf ceux qui connaissaient le truc. Il était toutefois rare qu'il soit activé alors même que j'étais à l'intérieur, mais pourquoi pas après tout. Je l'invitai à entrer et lui fit prendre place derrière un bureau qui n'avait rien du luxe, mais spacieux et sur lequel il y avait les dossiers qui n'avaient pas été rangés mais que je décalai sur le côté. Puis je repris d'une voix toujours aussi glaciale et dénuée de la moindre intonation :

« Je t'écoute, en quoi ton plan pourrait-il être un plus à la Confrérie ? Et aussi, en quoi pourrais-je t'aider à parvenir à cette fin ? Il vaut mieux pour toi que j'y vois là un réel intérêt. Alors, à toi maintenant. »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le plan de Tarnek [PV: Mystique]   Jeu 29 Nov - 22:35

Sans faire vraiment attention, Tarnek avait fait son petit monologue dans le vide, face à une porte fermé qui renfermait à l'intérieur seulement du matériel, la personne qu'il recherchait ne se trouvait pas dans sa chambre et cela il l'apprit par une petite voix provenant de derrière. En entendant la voix, le russe sursauta légèrement car il n'avait pas entendu la mutante s'approcher de lui, il ne s'était même pas rendu compte qu'elle était juste derrière lui, vraiment effrayant. Même au naturel, cette femme était silencieuse, elle ne faisait pas un bruit, passait ou elle voulait, c'était un ninja des temps moderne et s'il était la c'était justement pour la voir. Elle disait que le téléporteur était chanceux qu'elle sois arrivé maintenant car sinon il ne l'aurait pas vu et aurait continuer à parler dans le vide, en effet ce fut bien sa veine qu'elle soit la car s'il avait essayé de rentrer il ne serait probablement plus de ce monde. Comme il s'en doutait, Mystique connaissait bien son identité, elle savait qui il était, alors essayé de lui mentir ne servirait à rien, cela n'aurait fait que mettre de la tension entre eux et pour le moment il ne voulait pas. Très vite la mutante à la peau bleu mit les points sur les i et Tarnek se sentit mal à l'aise, elle espérait qu'il ne lui ferait pas perdre son temps en espérant que son plan serait assez bon. Le russe avait foi en son projet, pour lui ce n'était pas une idée vaine que la mutante allait pouvoir réfuter, ce qu'il redoutait c'était surtout de mal expliquer ou de ne pas être précis dans ses explications, c'est dans ses parties qu'il allait pouvoir titiller la curiosité de son interlocutrice. Pour marquer un peu plus le trait d'une entrevue, Mystique fit entrer Tarnek à l'intérieur de ses quartiers, cela n'avait pas l'aspect d'un hôtel 4 étoiles, à vrai dire ce n'était pas très chic, mais il y avait le nécessaire pour pouvoir vivre sans problème à l'intérieur. Elle se plaça alors au bureau en poussant sur le côté de grosse pile de dossier afin de pouvoir écouter le plan.

Maintenant c'était au russe de jouer, il devait être franc, jouer cartes sur table et y mettre tout ses atouts, Mystique était haut placé dans la hiérarchie de la Confrérie, s'il arrivait à tenir un discours avec assez de vigueur et de conviction, si son plan allait réussir à la séduire, il n'allait pas seulement pouvoir renforcer la Confrérie avec son plan, il allait surtout pouvoir être bien vu par Mystique, si elle avait une bonne impression de lui, Magnéto allait sans doute avoir lui aussi une bonne impression du mutant et cela lui ferait donc monté les échelons. Mais par quoi devait-il commencer, est-ce que Mystique connaissait tout sur tout du mutant, que savait-elle sur lui, tout cela lui ne le savait pas, si elle connaissait ses pouvoirs alors il pourrait aller directement au but, si elle ne connaissait rien alors il devrait tout expliquer, mais elle n'affirmerait jamais qu'une information puisse lui échapper alors pour ne pas lui manquer de respect, il allait tout raconter.

« Mon plan n'est pas vraiment complet, je ne suis partie que sur une hypothèse, un plan basique basé sur mes pouvoirs, mais il me manque un vrai but, des cibles, une équipe, tous ce qu'il faut pour construire un plan qui serait parfait. Mais mon plan n'inclus pas qu'une mission, en fait il s'agirait plus d'une équipe spécial pour un but similaire sur chaque mission. »

Tarnek commençait déjà mal, il n'était pas partie dans le vif du sujet mais il n'expliquait rien de ses pouvoirs, il expliquait juste le point ou il en était dans son plan, des informations pas très utile et surtout soporifique pour la mutante. Il allait devoir reprendre à zéro, il venait de mal commencer donc elle n'allait pas vraiment être contente, mais techniquement la communication, ce n'est pas vraiment ce que l'on demande à un mutant du secteur Externe.

« Bon mon plan est basé sur mes deux pouvoirs, comme vous le savez je suis un téléporteur, mon premier pouvoirs est donc d'utiliser des portails de téléportations pour me téléporter mais la portée entre deux portails n'est que de 500m alors déjà je ne suis pas très utile pour téléporter toute une équipe. Mais combinée avec mon deuxième pouvoir, qui m'a permis de posséder une dimension personnelle de 120km², va me permettre déjà de déplacer toute une équipe en la faisant entrer dedans. Mais cela n'est qu'un exemple, mon plan est d'utiliser ses deux pouvoirs pour aider la Confrérie. »

Tarnek reprit alors son souffle, il semblait s'améliorer mais son explication sur ses pouvoirs étaient très longue et sans intérêt par rapport à son plan de base.

« Mon plan est de tirer profit de ma dimension personnelle pour dans un premier temps pouvoir transformer une partie en mini base secrète de la Confrérie, une base secrète dont je serais la clé, permettant ainsi d'avoir une seconde cachette en sécurité. Mais le problème déjà se situe sur le fait que ma dimension est chaotique, il n'y a pas vraiment de lumière, le sol, les murs le plafond est blanc, cette couleur provoque ainsi une lumière naturelle en permanence. Mais surtout il n'y a aucune source d'électricité, aucun vivre, pas d'eau, rien permettant de s'installer définitivement sans équipement, ce qui devient très handicapant, alors la base créé ne serait que temporaire et les conditions de vie très déplorable. »

Cette partie du plan n'allait pas vraiment intéresser Mystique, bien que cela puisse être intéressant, elle n'allait pas pouvoir faire grand chose pour cette première partie, à moins qu'elle possède aussi les finances et un accès sur l'équipement déjà existant des biens de la Confrérie afin de voir si cela pouvait être possible. La deuxième partie devrait être plus intrigante et intéressante à ses yeux.


« La deuxième partie de mon plan utilise aussi mes deux pouvoirs. Nous savons bien que la race humaine, impuissante contre nos pouvoirs, essaie de nous surpasser en améliorant sa technologie, créant alors des armes anti-mutante incroyablement puissante. Même avec nos pouvoirs, il arrive que certain mutant ne puisse tenir tête à cette technologie, même de notre côté il doit exister des mutants un peu faible. La preuve par exemple avec ses mandroides, des robots qui ont été construit afin de nous tenir tête et qui c'est souvent montrer efficace. Mon plan vise donc à utiliser cette technologie, en utilisant ma dimension personnelle nous pourrions voler cette technologie pour la retourner contre ses créateurs et devenir encore plus puissant. C'est à partir de là que j'aurai besoin de votre aide. Je ne connais pas tous sur tous contrairement à vous, mon plan nécessite de faire diversion ou de tenir tête à nos assaillants pendant que je m'empare de cette technologie, c'est pourquoi il me faudrait une équipe de choc, composer de puissant mutant capable de combattre assez longtemps pour tout dérober. Dans cette équipe il me faudrait aussi des mutants de l'Intelligence afin de planifier toutes ses attaques, de nous aider à créer des plans, récupérer des informations sur nos cibles. Les objets viser sont soit des armes ou avancées technologique très puissante et utile pour nous, ou sinon des armes de destruction massive voir bactériologique afin de montrer un statut puissant en tant que terroriste mutant. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le plan de Tarnek [PV: Mystique]   Lun 3 Déc - 9:13

Je pouvais sentir la peur dans l'attitude du confrériste qui prenait place en face de moi, et qui lançait semble-t-il des regards dans la chambre qui m'avait été allouée. Comparée à une chambre d'hôtel, elle ne payait vraiment pas de mine, enfin pour être plus précise, comparée à une chambre d'hôtel digne de ce nom. Les murs étaient blancs, à l'instar des nouvelles bâtisses dont on avait ômis de s'occuper de la peinture intérieure, et les seuls images ou documents qu'il pouvait y avoir de plaqués dessus étaient des articles de journal que j'avais jugés importants, comme le passage à tel ou tel endroit de tel homme politique duquel il fallait que je m'occupe le plus rapidement possible, des photos non pas de ma famille, quelle bonne blague, mais de personnes qui m'étaient d'un intérêt certain, ce pour diverses raisons. Cela pouvait être parce qu'il serait intéressant à entrer en contact avec cette personne, pour le recruter dans le cadre d'un mutant, ou d'un informateur potentiel. Enfin, ces documents étaient vraisemblablement une façade dans l'éventualité où quelqu'un viendrait à pénétrer dans ma chambre sans mon autorisation. Ce n'était que des hommes politiques sans grande importance, ce n'était pas un sénateur influent par exemple, ni un candidat à la mairie de New-York ou de la ville où une seconde base était implantée sur la côte ouest et dont je tairai le nom. Les affaires les plus importantes n'étaient d'ailleurs pas rangées ici, à l'exception de tout ce qui touchait au plan M en général et aux trois départements. Enfin en dehors des murs, il y avait certes un lit qui dépassait et de très loin la qualité des dortoirs des apprentis, mais eux étaient là pour apprendre, pas pour être dorlotés. Et lorsqu'ils auront mon âge, ils seront soit morts, soit ils auront compris que la vie n'a rien d'une partie de plaisir, c'est plutôt une partie de chasse dont on connait l'heure de l'ouverture mais jamais celle de la fermeture. Ce n'était pas non plus un lit à baldaquin avec tous ces idioties de dentelle ou de je ne sais quoi, c'était juste nettement plus confortable. Il y avait également une armoire, histoire de faire bonne mesure vu qu'elle était vide, ou presque, seulement des tenues chaudes d'ailleurs, vu que je n'avais pas besoin du reste. Des étagères pour y ranger tout un tas de dossiers, de livres sur des sujets précis, il ne s'agissait pas vraiment de s'adonner à la fiction, même si dans certains on pouvait trouver de bonnes théories à creuser.

Mais je fixais mon attention sur ce russe, si je me rappelle bien le dossier c'était là son origine, il n'était pas le seul et rares étaient ceux qui ne venaient pas de là quand il s'agissait de ces pays de l'est contre lesquels le gouvernement était souvent en désaccord. Bien que j'en avais donné l'impression, je ne le connaissais pas vraiment, j'avais feuilleté plusieurs fois son dossier mais j'aurais été bien incapable de donner des informations précises à son sujet. Même son pouvoir me faisait défaut, ou du moins j'en avais qu'une vague idée. Cela peut paraître étrange oui quand on sait qu'il s'agit de la chef du département Intelligence, mais allons bon, j'en avais lu des dossiers sur beaucoup, et certains avaient des pouvoirs similaires aux siens. Mais mon but initial avait fonctionné à merveille, comme beaucoup de personnes, il avait agi différemment en étant face à moi que par moyen technologique interposé. Il avait d'ailleurs fait la meilleure bêtise qu'on puisse entendre, et qu'on entend partout chez les élèves, à savoir commencer un discours en dénigrant son propre travail. Même lorsqu'un travail est inachevé ou que l'on a une bien faible opinion de celui-ci, il ne faut jamais partir perdant, car cela ne fait qu'accentuer la résistance de l'observateur. D'autant plus que dire qu'un plan n'avait pas de vrai but, c'était vraiment sur le fil rouge qu'il partait.
Par chance, il put se reprendre, et ce sous mon regard indifférent. D'ailleurs, mes yeux n'étant constitués que de jaune d'un bout à l'autre, je me demande bien comment quiconque aurait pu y déceler la moindre parcelle d'émotion, d'intérêt ou d'attention particulière. De plus, j'avais croisé mes mains sous mon menton et avait laissé ce dernier reposer dessus, et j'étais restée parfaitement immobile, seule ma respiration trahissait mon inactivité, et encore elle n'était qu'à peine perceptible. Son pouvoir avait des facettes qui étaient fort loin de me déplaire, c'était indéniable, mais sur d'autres en revanche il y avait de quoi être déçue, enfin en ce qui me concerne moi et mes intérêt personnels uniquement. Il est vrai que son moyen de téléportation était bien ennuyeux, surtout si on voulait voyager au-delà des mers, et en ce sens il ne valait pas grand chose. En revanche, le point qui m'intriguait le plus était celui de cette fameuse dimension à laquelle il avait accès. Je ne me privai pas pour lui en faire la remarque d'ailleurs, après qu'il ait terminé d'annoncer son plan.

« Avant de juger ton plan, j'aimerais d'abord éclaircir quelques points quant à tes pouvoirs. Tu dis que ton premier pouvoir est véritablement inutile pour transporter une équipe puisque tu ne peux déplacer la matière que sur 500m. C'est ton point de vue à ce sujet. Or dans une ville comme New-York, c'est vraiment inutile ? »

Sans crier gare, je sortis d'un des tiroirs un pistolet 9mm auquel on avait fixé un silencieux très performant. Enfin je pris tout de même mon temps, car j'aurais pu faire certainement le tout en à peine une seconde. Je le pointai immédiatement sur lui, directement entre les deux yeux. Je commençais à compter à partir de trois, et à zéro j'allais presser la détente. Bien évidemment, je me doutais qu'il ne s'attendait pas à ce que je tire vraiment, aussi lui tirai-je dessus, mais heureusement pour lui, c'était des balles à blanc. Le flingue qui était armé, je l'avais sur moi pour des raisons de sécurité. Il allait certainement avoir une marque, à moins qu'il ait utilisé un portail pendant que j'avais tourné la tête en fermant et d'aucune manière fait attention à quoi que ce soit, surtout ce qui peut être sonore. C'était là une façon de lui montrer que ses pouvoirs pouvaient être utiles bien qu'on en pense le contraire, et si cette méthode pouvait être encore plus létale et ce au moyen de balles réelles, le sous-effectif de la Confrérie ne le permettait guère. D'autant que je savais que son pouvoir était réellement utile. Puis je repris la conversation :

« Maintenant que tu as pu déduire l'utilité que ton pouvoir peut avoir, à savoir que 500m dans une ville comme New-York permettait d'échapper à un danger par exemple, il va falloir en discuter. Tu as vaguement parlé de ce dont il retournait, et avant d'analyser les points de ton plan, il va me falloir de plus amples informations sur ces deux pouvoirs. En ce qui concerne la téléportation, il y aura certainement peu de choses à dire en plus de qui a déjà été dit, mais cette mystérieuse dimension dont tu as parlée, avant d'y jeter nos hommes, je veux savoir comment elle fonctionne. Dans les moindres détails. Je te laisse expliquer, ensuite viendra l'interrogatoire. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Le plan de Tarnek [PV: Mystique]   Mar 4 Déc - 16:53

Mystique restait neutre, une vrai statut face aux arguments de Tarnek au niveau de son plan, elle ne montrait aucun signe montrant un quelconque intérêt pour ce qu'il disait, on aurait même l'impression qu'elle dort en posant sa tête sur ses mains. Mais le russe ne devait pas montrer de signe de stresse ou autre, il devait seulement faire son pitch, faire son long monologue, comme un acteur sur scène, mais bien sur il fallait oublier le côté théâtral avec les beaux gestes et belles paroles. La première parole et réflexion de la mutante fut le fait de contrer le téléporteur en demandant si le fait de pouvoir se téléporter de 500m est si inutile que sa, en soi, se téléporter de 500m même sur une plaine est très utile, même si ses bonds sont très limité sur la distance, cela reste tous de même un bon exploit. Le seul hic, surtout dans le travail d'équipe est que pour téléporter les membres de son équipe, il doit balancer un portail dans leurs directions et donc en se faisant aspiré il seront téléporter. C'est bien plus handicapant que d'autre téléporteur qui n'utilise pas de portail mais se téléporte directement, bon après il existe bien de bon point dans cela, mais cela reste juste un avantage en solo et non pour le travail d'équipe. Tarnek devait donc clairement expliquer l'histoire de ses portails pour montrer que ce n'était pas super même dans la ville car il fallait envoyer les portails sur ses alliées.

Il commença alors à ouvrir la bouche quand Mystique sortit un objet très étrange et surtout sorti du contexte d'un entretien, il était rare normalement de sortit une arme à feu lorsqu'on doit écouter les plans trouver par ses subordonnées. Aux yeux du mutant, le seul contexte ou une personne sortait une arme pendant un entretien avec une autre personne serait celle d'un mafieux qui demanderait ses derniers mots au traître de la famille, mais bon même la c'était qu'un stéréotype. Son interlocutrice commença alors à compter en pointant son arme en direction du mutant, elle n'était pas sérieuse là ? Elle n'allait pas lui tiré dessus tous de même ? Quoi que … Tarnek n'était pas sur des actes de l'Acolyte, il serait dingue de penser qu'elle le tuerait mais en même temps le fait qu'elle ai mit un silencieux montre bien qu'elle ne veut pas se faire entendre. Un choix s'offrait alors au russe, sois il mettait simplement sa bulle protectrice, montrant juste qu'il savait se défendre, sois il créait deux portails, un devant l'arme et l'autre juste à côté de la tempe de la mutante, afin de lui montrer qu'il savait se défendre et surtout contre attaqué, montrant ainsi qui était le patron. Au moment ou la mutante appuya sur la détente, Tarnek n'eut d'autre option que de recourir à sa bulle de protection, le coup partie alors et traversa le corps du mutant, il n'avait rien. Il avait été bien forcer de choisir cette solution car Mystique étant la deuxième sur le plan de la hiérarchie, lui montré un brin de supériorité pouvait finir mal, il joua donc la carte de la paresse.

Après avoir tirer, elle ajouta qu'elle voulait bien en savoir un peu plus sur ses pouvoirs avant d'aborder le plan en détail, après tout ce n'était qu'une démarche de sécurité, il fallait bien s'assurer des limites du mutant et surtout savoir si cela ne pouvait pas mal tourner. Ce qui l'intriguais beaucoup semblais être cette petite dimension personnelle, après tout, comme le montrait le téléporteur, cette dimension était une mine d'or.


« Vous êtes malade de me tirer dessus, si c'était pour tester et me montrer que mes pouvoirs sont inutiles sa servait à rien, je sais bien qu'il est utile mais seulement dans une opération en solo. Pour faire court, je possède trois pouvoirs, ma bulle de protection que vous venez de voir ainsi que mes deux autres pouvoirs. Ma bulle, je ne peut l'appliquer que sur moi, mais elle me permet d'être invulnérable à de nombreuse attaque. Mon portail de téléportation est très utile comme technique de contre attaque car je peut renvoyer une attaque à un adversaire, mais si c'est pour téléporter une personne il va falloir que j'envoie mon portail dessus pour le téléporter, c'est le hic pour son utilisation en tant que moyen de transport en équipe. Pour ce qui est de ma dimension, ce que vous devez savoir c'est qu'elle fait environ 120km², elle est entièrement blanche donc peut paraître infini et surtout elle génère de l'oxygène. Que voulez vous savoir de plus ? »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le plan de Tarnek [PV: Mystique]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le plan de Tarnek [PV: Mystique]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» plan de mso
» POUR FAIRE COMME CARRIE B : BON PLAN :-)
» Plan de CMT
» Un bon plan pour se garer près de la gare ?
» Modem sur le plan local

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: La Confrérie-
Sauter vers: