AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Sam 10 Mai - 9:32

suite directe de http://xmenrpg.superforum.fr/t2260-deux-pv-sanzo

(Dimanche 9 février 2014 - Chambre de Rachel)

Sanzo sortit de la chambre en sifflotant .. dire qu'il était heureux serait un euphémisme .. aux anges .. au 7ème ciel .. serait plus exact ... Il avait encore l'odeur de Jade dans son esprit, la courbe de son corps menu, la chaleur de ses lèvres, le ....


{reprend toi minou ...}

impossible ... et puis elle l'aimait .. et lui aussi ... bien sur tout n'était pas rose .. ils auraient des épreuves à surmonter .. leurs parents .. le .. "problème" de Jade   .. mais bon il s'en fichait .. son ciel personnel était parfaitement dégagé .. ces vilains nuages étaient si loin ... quoique .. un gros (très gros) avait surgit ...
Rachel ... non meme cela n'entamait pas son bonheur ... et puis Jade lui avait demandé ... comment lui refuser ... Il avait décidé d'etre mature .. et laisser sa honte prendre le dessus et rendre triste une personne qu'il estimait énormément et meme qu'il aimait n'était vraiment pas digne d'un homme ..

S'il voulait qu'on le considère comme un adulte il devait se comporter comme tel .. donc première chose trouver Rachel ... elle n'était pas dans sa chambre puisqu'il en venait .. les cuisines peut être ... au pire il chiperait des gateaux et de la pate d'amande ...

il arpentait donc allègrement les couloirs sous les regards parfois curieux, parfois amusés de ses camarades quand il tomba sur eux au détour d'un angle ..

Toujours aussi stupides, toujours aussi fier de leur bêtise et de leurs muscles ... Les yeux de Sanzo se rétrécirent ... et il se mit à gronder ... Ils portaient encore les marques des coups de Jade et il ne put s’empêcher de sourire .. un sourire moqueur .. leurs yeux se croisèrent ... défit ... L'un fit rouler ses muscles, l'autre montra les dents ..

L'affrontement n'était pas loin .. Sanzo sourit
"t'as rien à craindre Jade n'est pas dans le coin" .. pure provocation ..

"ha oui t'en a fait quoi ... elle te prépare ta pâté " (ricanement des acolytes)  

Sanzo le toisa de la tête aux pieds .. sa queue fouetta l'air un long moment .. puis il passa sans rien dire d'autre .. Le pire pour ce genre de grande gueule c'était de laisser courir .. Il était plus intelligent que ça .. et puis une bagarre n'aurait rien donner de bon à part une satisfaction personnelle de bien courte durée .. En plus de savoir que la frêle Jade leur avait refait le portrait était déjà une immense satisfaction ...

Sanzo se retourna et leur fit un clin d'oeil
 "ouep elle cuisine à merveille .. surtout du connard poché ..  "

L'autre accusa le coup .. cherchant une nouvelle vacherie histoire de montrer qu'il était le plus fort "et tes copines lesbiennes elles vont bien ..." nouveaux ricanements moqueurs

Sanzo serra brièvement les poings et gronda plus fort

{calme le chat .. retient toi ... }

il inspira fort par le nez pour se calmer .. du moins en surface .. Il le fixa dans les yeux toujours avec un grand sourire presque amical  "aussi bien que toi et tes potes" ..

L'allusion était tellement grossière que meme un tel abruti pouvait la comprendre .. puis toute réflexion quittant son pauvre cerveau, il fonça sur Sanzo poings en avant .. sauf que le chat était déjà bien loin .. il n'avait aucun chance de le rattraper ... ne restait dans le couloir que son ricanement qui accentuait la frustration de la brute ..

(cuisines)

Il avait retrouvé son calme et était plutôt fier de lui .. pas de bagarre meme s'il en mourait d'envie .. Il avait tenu bon et suivit ses principes : pas de bagarres entre mutants .. Il trouvait ça tellement débile alors qu'ils étaient tous dans la meme galère .. Ils avaient bien assez d'ennemis au dehors pour ne pas s'affronter entre eux .. mais bon tous ne pensaient pas la meme chose ..

Dans les cuisines c'était l'agitation .. et il se fit jeter à peine un pied posé ... Une des jeunes commis eut quand meme le temps de lui dire que Rachel n'était pas là ... dommage il n'allait rien pouvoir piquer ..

Sanzo repartit donc à sa recherche .. elle n'était pas à l'infirmerie, ni dans le garage, ni à la bibliothèque .. pas de  Rachel dans le bâtiment ... Il sortit donc en direction des bois peut être profitait elle du soleil ..
et c'est là qu'il la vit .. bien sur il aurait du y penser ..
Il y avait une sorte d'ironie dans cette rencontre .. et tellement de souvenir .. mais après tout pourquoi pas ..

(les toits)

Il fit le tour du bâtiment cherchant l'endroit stratégique .. son endroit. Un bond agile .. puis un autre .. un appuie ... et il grimpa sur les toits lestement .. trop facile pour le chat .. Sa jambe avait merveilleusement bien récupéré ..

Il savait qu'elle l'avait "vu" au moment meme ou il avait décidé de grimper .. et peut être meme avant ...aussi ne se donna t il pas la peine d’être discret. Il la contempla un moment .. elle était toujours aussi belle .. mais son coeur ne s'emballa pas .. Il l'aimait beaucoup c'était indéniable mais ce n'était pas ce qu'il avait cru ...

Il s'approcha en souriant avant de s'assoir près d'elle
 "salut Rachel comment vas tu ?" pas d'angoisse, pas de honte juste la joie de la revoir, de retrouver une amie .. car c'est ce qu'elle était une amie ..

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Sam 10 Mai - 14:44

Dimanche 9 Février 2014 – 03 : 39 P.M.
Elle était là, surplombant l’étendue blanche depuis son perchoir qui en était couvert également ; les toits de l’Institution X étaient interdits d’accès et elle se chargeait de le faire respecter en tant qu’agent de sécurité mais du fait il n’y avait personne pour le lui interdire à elle et il n’y avait pas de meilleur point de vue sur toute l’Institut que celui là, au sommet de l’infirmerie. Alors elle attendait sur l’extrémité de cette petite tour, yeux clos et en tailleur, observant le monde comme elle était seule à le voir. Ces lieux ne se voulaient-ils pas le phare de l’avenir meilleur ? Elle s’y tenait en gardienne, sa silhouette frêle vêtue d’une longue veste noire, d’une échappe de même couleur, d’un jeans et de botes brunes montantes, méditant à quelques centimètres de la couche de neige. Une gardienne contente, un sourire énigmatique sur les lèvres.

A l’instar de Danger, elle voyait tout l’Institut dans son esprit, elle voyait chaque action de chaque être et pouvait même entendre les échos de leurs paroles par leurs pensées fortes ; ce qu’elle avait vu l’avait mise de bonne humeur. Bon, elle avait faillit s’étouffer à un moment mais comme toujours, c’était la faute à Jade ! Néanmoins cette maladresse du cœur prouvait la présence et la force de ce dernier et le Phénix avait regardé le petit couple se former avec attendrissement. Jade était sur la voie de la guérison et Sanzo pourrait l’aider à remplacer la haine qui la cimentait et cela, la rousse ne pouvait qu’en être contente. Et pour lui également, elle était contente : il aurait enfin quelqu’un qui ferait écho à ses sentiments. Tout allait pour le mieux dans l’îlot d’Utopie qu’était l’Institution Charles Xavier mais elle-même songeait également à l’au-delà et à ce qui se passait et se passerait très loin d’ici. Mais pas de quoi l’ôter de son sourire, les choses n’avaient pas encore commencées et elle se devait de continuer d’œuvrer ici. Ce soir Jade aurait des félicitations et des encouragements, ainsi qu’un gros câlin si elle le permettrait, et il faudrait peut-être aller repêcher Kaede qui bouderait dans les toilettes parce qu’elle n’avait rien vu venir. La vie continuerait et très bientôt Jade devrait prendre son indépendance de la chambre pour réintégrer la normalité ; même si elles n’y étaient pas encore puisqu’il fallait garder en tête qu’hier encore elle cassait des têtes.

Tête d’ailleurs qui, pour le meneur des trois, avait sautée ; ce qui ne l’empêchait pas de repartir chercher Sanzo lorsqu’il le croisa dans les couloirs. Rachel soupira profondément alors que les deux adolescents se mesuraient leur queue tandis que les suivants avaient visiblement déjà oubliées les excuses de la veille… Joe n’avait rien comprit et revint à la charge de la même manière, à se demander pourquoi il avait été accepté ici alors qu’il passait son temps à remettre en cause les notions que l’on y enseignait. Et quand il s’apprêtât à refaire la bagarre, chose ne lui ressemblant pas puisque malgré sa régénération il restait une grande gueule ne voulant pas se faire taper, le Phénix imprima un message très clair directement dans son cerveau.

*Il suffit abruti fini ! Tu t’es déjà fait renvoyer hier, tu cherches à faire ton baroud d’honneur ? En attendant que tes parents viennent te chercher tu vas rester calme ou c’est moi qui te calmerai, compris Joe ?*

Voilà qui aurait le don de lui faire lâcher les sphincters, il n’était jamais agréable d’entendre une voix, tout aussi fluette soit-elle, surgir dans son esprit pour engueuler de façon agressive ; ça surprenait d’autant plus qu’elle n’avait rien à foutre là et que toute fluette qu’elle soit elle ne semblait pas s’égosiller.

Ceci étant fait, elle regarda un pan conquérant satisfait d’avoir mieux valut que l’autre alors que c’était justement ce genre d’altercation qu’il fallait éviter à l’avenir s’il se promenait en compagnie de Jade ; Sanzo partait aussi gauchement que d’habitude mais sa marge d’erreur était bien plus réduite à moins qu’il ne prévoit de se battre contre sa petite amie qui n’avait pas autant de maitrise. Qu’il ne se pose pas comme la partie sage et posée du couple était déjà l’une des choses qui faisait son absence de chance avec le Phénix mais là cela risquait de les foutre dans la merde ensemble. D’autant qu’il n’était pas loin de craquer. Etre privé de sorti tout les deux ne signifiait pas au petit couple qu’ils sortaient ou ne sortaient pas ensembles, juste qu’il n’y en avait pas un pour rattraper l’autre. Et c’était sensément elle la bourrine de tous…

Sanzo semblait chercher quelque chose, commençant par les cuisines, dans lesquelles régnaient pas mal d’agitation ce qui maintiendrait Rachel loin d’elle (de toute façon elle avait déjà cuisinée avec Jade le jour précédent donc elle n’allait pas en faire une activité quotidienne non plus), puis remontant vers l’infirmerie, dont elle-même en évitait l’intérieur autant qu’elle le pouvait, et ensuite les garages avant de revenir au manoir… C’était impressionnant de voir Sanzo déambuler dans l’Institut : partant de sa chambre à elle, au premier étage sur l’aile droite, il allait aux cuisines, au rez-de-chaussée et au milieu du bâtiment (encore, ça c’était relativement proche) puis s’en retournait au quatrième pour voir l’infirmerie, à l’extérieur du bâtiment avec la cinquantaine de mètres qui les séparaient des garages, puis dans la bibliothèque qui était en centre et vers l’avant du manoir. Et enfin il retourna dehors vers les bois qui encadraient le gymnase et les garages, couronne protectrice à l’avant de l’Institution. Comment perdre une demi-heure à la chercher partout. Quoi qu’il cherchait, il ne le trouvait pas mais d’un autre côté il cherchait n’importe comment, laissant amplement le temps à ce qu’il cherchait de changer de position entre ses divers déplacements. Mais qui pouvait-il chercher ainsi ? D’habitude, les adolescents se contentaient de sortir leur portable et de textoter pour savoir où se retrouver. En tout cas c’était amusant de voir Sanzo jouer à Snake dans l’Institut, sachant qu’il avait plus de risque que pas mal de monde de se mordre la queue.

Lorsqu’il tourna le regard vers les toits du bâtiment, Rachel rouvrit les yeux et lui fit coucou de la main, avant de se réinstaller en le percevant approcher. Cette action particulière lui mit le doute : ne serait-ce pas elle qu’il cherchait depuis le début ? S’eut été très con mais le Phénix était habituée à se sentir conne de toute façon. Par contre une autre question importante restait de savoir si elle le virait du toit ou pas parce qu’après tout il n’avait rien à y faire.

Il n’était pas discret mais la discrétion était surfaite face à une télépathe dotée d’un sens de la matière qui jouait les sentinelles depuis un point de mire. Et lorsqu’il marqua une pause, elle rouvrit les yeux à nouveau et attendit qu’il vienne s’assoir, ne cachant pas son contentement qui augmentait ; ainsi donc il avait décidé de tout faire le même jour ? Ou bien était-ce le fait que c’était officiel et vrai avec Jade qui lui donnait la force de revenir lui parler à elle ? En tout cas la bienveillance de Silent lui faisait tout autant plaisir que le retour d’une personne qu’elle avait commencée à considérer comme perdue.

"Salut Rachel comment vas-tu ?"

- Bien. J'suis contente pour vous : vous êtes mignons ensembles.

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Mer 14 Mai - 9:37

- Bien. J'suis contente pour vous : vous êtes mignons ensembles

... ... ... bien .. heu .. ok .. contente .. oui ... mais de quoi parlait elle ... haa .. de Jade .. et lui .. heu mais .. heu ...
Sanzo resta interdit un long moment .. il ne savait pas à quoi s'attendre mais certainement pas à ce genre d'accueil ... Il ne savait pas si elle était vraiment contente de le voir .. ou pas ... meme si elle avait dit être contente ...
bon elle ne lui avait pas sauté au cou ... en était il satisfait .. pas sur .. Cette fois au moins il aurait su comment agir et pris son geste pour ce qu'il était ... Et oui là elle aurait été contente de le voir.

Il faillit se relever, s'excuser de l'avoir dérangé et repartir ..

d'un autre coté .. c'était Rachel .. il savait que parler pouvait lui être difficile ... Son sourire finit par revenir et il écarta les bras avec un clin d'oeil un peu moqueur

"pas de calin cette fois .. t'inquiète pas je saurais me tenir et heu .. merci ... "

En plus il y avait moins de risque puisqu'il était assis ... de plus depuis qu'il était avec Jade il avait prit conscience que son amour pour Rachel n'avait rien à voir ... à peine une amourette ...  Il reprit plus sérieux " tu es vraiment contente .. je sais que .. enfin .. moi je .. " et voilà ... il bafouillait de  nouveau .. difficile d'exprimer ce qu'il ressentait ...
D'un coté qu'elle, non seulement accepte mais approuve sa relation avec Jade était un soulagement mais d'un autre .. sa fierté masculine en prit un coup .. meme pas une toute petite pointe de jalousie ...

Il soupira ...
"je tiens à m'excuser .. sincèrement .. j'aurais du venir te voir plutot .. et pas pour Jade mais .. de ... pour ce qui s'est passé en novembre ... tu sais .. t'as rien à te reprocher .. t'as été formidable et sans toi .. enfin bref voilà .. merci .. et pardon .. pardon d'avoir mis si longtemps à venir te parler ... en plus ça n'a rien à voir avec toi .. c'est moi .. et uniquement moi ... je me sen .. tais si ..lâche et minable ... du coup je n'avais pas le courage de t'affronter .. J'avais peur que tu me méprises ou pire rejettes et du coup .. ben en fait c'est moi qui t’aie laissé tomber .. Je crois .. que j'attendais que .. enfin tu aurais du venir me secouer les puces ... non .. c'était à moi de venir ... enfin .. voilà .. et heu .. si t'étais fâchée ça serait normale ..  et je comprendrais .. et .. pareil si tu veux plus me voir ... "

voilà .. c'était dit .. leur relation allait elle prendre un nouveau départ ... une simple mais profonde amitié ..

il lui sourit un peu craintivement quand meme et se mit à ronronner avant de nouveau écarter les bras
"toujours ami ?"

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Ven 16 Mai - 17:11

Sanzo fit silence et resta immobile, la conduisant au bout d’un moment à lui lancer un regard interrogateur ; il avait buggé ou quoi ? Surement, puisqu’il  fini par s’en remettre avec un geste pour le moins étrange et un troll parfaitement comprit : en cas d’érection incontrôlée il finirait la queue dans la neige à défaut du bec dans l’eau histoire de se calmer de la façon la plus radicale qui soit. Mais il disait savoir se tenir alors il le ferait.

"Tu es vraiment contente… je sais que… enfin… moi je…"

- Je sais que je peux me montrer possessive mais c’est une petite amie, pas un amie, j’ai pas la sensation que ma place soit menacée.

Protectrice à en être possessive, la peur de perdre ou d’être perdue conduisant à envier l’exclusivité de la place à laquelle elle aspirait auprès d’une autre personne. Parfaitement applicable dans un couple mais absolument pas dans un groupe de pairs hors c’était le groupe de pair qui l’intéressait avec Sanzo, pas le couple. Ça aurait été plus difficile pour elle qu’il lui présente une nouvelle amie ou même Océane parce qu’elle aurait pu se sentir menacée dans sa place mais ce n’était pas le cas d’une petite amie, d’autant plus celui de Jade.

Il recommença à parler, s’excusant sincèrement de ne pas être venu la voir plus tôt, et « pas pour Jade » ; si à la première parole Rachel était pleine d’indulgence, à la seconde elle se fixa dans la perplexité. Pourquoi était-ce pour Jade qu’il était venu ici ? Elle lui avait demandé ? Un petit sourire à cette idée, ainsi qu’un mémo qui se perdrait surement comme quoi elle devait remercier Silent pour avoir dit ce qu’elle-même n’aurait jamais prononcé ; mais si elle oublierait le mémo, la gratitude ne disparaitrait pas, elle.

Novembre, novembre, novembre… première « extraction » d’équipe en difficulté et Rachel avait fait elle ne savait plus combien de morts… surtout elle avait fait fuir Sanzo et Kaya. La seconde se confrontait à la vérité entre paroles, intentions et choix et cela restait très distant pour le Phénix, mais son ami, cela avait été plus douloureux bien qu’elle ait adoptée l’éternelle technique de l’attente, partant du principe qu’il viendrait lorsqu’il serait prêt même s’il s’excusait aujourd’hui du temps que cela avait nécessité ; sans doute s’excuser de la nécessité de l’intervention d’une tierce personne était plus à propos mais dans un cas comme dans l’autre la rousse ne lui en tiendrait pas rigueur. C’était Sanzo : autant de maladresse que de bonne volonté, les deux s’alimentant l’une l’autre puisque plus il était maladroit et plus il mettait de la bonne volonté pour compenser mais plus il mettait de la bonne volonté dans ses actions et plus il était maladroit ; ça faisait parti de son charme, d’autant plus qu’il ne s’en montrait d’une habilité d’autant plus surprenante lorsqu’il faisait mouche. Un cœur d’or avec deux mains gauches ; même si Rachel, toute gauchère qu’elle était, restait persuadée qu’on puisse parfaitement être adroit avec deux mains gauches. Pis Sanzo était aussi gaucher en plus !

Hum, elle avait perdu le fil des paroles de Sanzo pour le coup ; d’un autre côté il galérait pas mal donc elle ne devait pas trop avoir manqué de trucs.

- Tu es venu me voir quant tu étais prêt, Sanzo. T’as pas à t’excuser de si ça ait été long ou court, dit-elle avec un sourire. Ce que tu as vu dans le Maine est ce dont je te parlais depuis le début : l’autre partie. Je suis un tout et c’est ce tout qu’il faut accepter avant de commencer à l’aimer.

Posant pied à terre, Rachel vint se placer en face de lui, accroupie, avant de reprendre avec un léger sourire.

- Je suis pas fâchée, j’ai aucune raison de l’être. Je comprends parfaitement qu’on puisse me craindre pour ce que je suis capable de faire et c’est bien. Sinon ça n’aurait pas autant de valeur qu’on m’accepte comme tu es en train de le faire.

Toujours ami ? Cette question la fit sourire, mais pas uniquement d’amusement ou de contentement. C’était illustrer une évidence et elle avait un moyen de la sceller, cette même évidence.

- La première fois que l’on s’est rencontrés, tu m’as montré comment tu voyais le monde pour m’aider à le voir. Veux-tu que j’en fasse de même aujourd’hui ? Même si les choses sont différentes d’alors, notre amitié n’a pas changée, pas pour moi.

Paume ouverte et verticale, elle lui présenta sa main face au visage, l’arrêtant à une distance respectable pour lui laisser le choix de répondre comme il l’entendait. Mais s’il en approchait son visage, s’il y fermait les yeux et y appuyait nez et front, il verrait à son tour un monde bien différent du commun.

Les sens psychiques ne dépendaient d’aucun des cinq sens physiques même si par soucis de commodité on les assimilait à une vision ; en réalité ils étaient tellement plus. Tout autour d’eux, dans un certain rayon englobant en ce jour le manoir entier et une petite partie de la base souterraine, était perceptible comme une image mentale, mouvante et colorée, tridimensionnelle et lumineuse. La lumière était un courant n’éclairant nullement le monde mais s’y heurtant pour s’y réfléchir et continuer ainsi dans une infinité de couleur changeante à chaque rencontre, tandis que le son se répandait comme des rides à la surface d’une eau universelle, vaguelettes muettes accompagnées d’échos lointain formulant des idées et des concepts ; les pensées fortes raisonnant sur le plan astral. Tout y était est plus encore, les formes physiques dans une entièreté liquide et translucide, vues de partout à la fois, mais également les formes astrales, lumières dans les lumières et s’étendant dans une quatrième dimension accrochée à la base même du monde physique. Et l’on « voyait » de partout à la fois, quand bien même on portait son attention sur une chose ou une autre le reste restait là ; ce n’était pas de l’omniscience mais cela y ressemblait, tout comme cela ressemblait à une toile de Van Gogh de part sa mouvance constante et ses couleurs faussées, ne dépendant plus nullement de la lumière qui s’y heurtait. Et l’on comprenait d’où venait cette fluidité liquide lorsqu’on approchait notre attention, les choses se grossissant jusqu’à défier l’imagination et la compréhension humaine pour se résumer à des planètes et leur satellite, liées entre elles par de l’interaction électromagnétique et que l’on nommait simplement Atomes.

Rachel avait toujours compté les sens psychiques parmi ses pouvoirs mais ils avaient grandement bénéficiée de son ascension en tant que Phénix et ce rajout permettant l’arrivée des lumières et des sons le rendait aux yeux de la jeune femme aussi magnifique que perturbant. Elle ne s’employait pas toujours à les percevoir, ce contentant des groupements moléculaires et d’un noir total. Restait à savoir si Sanzo profiterait de cette image embellie pour l’occasion mais cela, la jeune femme n’en doutait pas ; elle supposait même que l’attention de son ami se porterait sur Jade et que du fait, il ressortirait de l’expérience rouge pivoine.

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Sam 17 Mai - 12:38

- Je sais que je peux me montrer possessive mais c’est une petite amie, pas un amie, j’ai pas la sensation que ma place soit menacée.

Encore une fois ils n'étaient pas vraiment sur la meme longueur d'onde ... enfin peut importe ... meme c'était mieux puisque parfaitement clair pour tous les deux. Ils s'aimaient bien, s'appréciaient ... en ami ...
Une chance que Rachel ne considère pas Cait comme une "amie" du chat ... d'ailleurs il se demanda brièvement comment elle la considérait ... D'un autre coté vu la relation profonde entre les deux femmes ... enfin pas profonde comme avec Amy ... argggg le chat se noie encore une fois ...
Il secoua brièvement la tête pour échapper à toutes ses droles de pensées ... un mal de crane le guettait sinon ... surtout que Rachel pouvait lire dans son esprit ...
Il pensa à Jade ... pas sur que ça soit mieux dans un sens ...


- Je suis pas fâchée, j’ai aucune raison de l’être. Je comprends parfaitement qu’on puisse me craindre pour ce que je suis capable de faire et c’est bien. Sinon ça n’aurait pas autant de valeur qu’on m’accepte comme tu es en train de le faire.

Il lui sourit ... "la craindre" ... tout le problème était là ... la craignait il ... oui d'une certaine façon mais surtout il l'aimait ... rien à voir avec Jade ou meme Cait ... c'était un amour teinté d'énormément de respect et d'une confiance absolue ... Elle lui avait non seulement sauvé la vie mais surtout elle avait protégé son âme ... et ça ...

Puis il la regarda s'accroupir devant lui et lever une main ... ... Il la fixa muet de stupeur ... stupeur et gratitude encore une fois ... Elle lui offrait le plus beau des cadeaux ... elle lui offrait son monde ... une partie d'elle meme ... Le chat en fut ému ... lui qui avait eu peur qu'elle le rejette ...

il la fixa un long moment histoire de maitriser l'émotion qui l'étouffait ... puis il lui prit d'abord la main dans les siennes. Aucune peur ... simplement une totale confiance et une façon de la remercier ... Il étreignit sa main avec force avant d'y poser son visage en souriant ...

et son monde bascula ... Ce qu'il vit était ... indescriptible ... déjà la première impression fut une légère panique. Ses mains se cramponnèrent instinctivement sur l'avant bras de Rachel ... Le chat avait l'impression de se trouver ... dans l'eau ... meme si ce n'était pas vraiment ça ... Tout ce qu'il voyait était ... mouvant ... chatoyant ... il voyait meme plus qu'avec ses yeux de félin ... quand aux sons ... c'était encore pire puis qu'il ne les "entendait" pas mais les voyait ... enfin il "voyait" comme des rides sur l'eau ... c'était vraiment déroutant pour le félin qu'il était ... Ses oreilles étant aussi importantes voir plus que ses yeux ...

Abasourdi, il tenta de "maitriser" son regard et ses yeux se portèrent sur les toits ... sauf que ce fut ses yeux physiques qui bougèrent ... Il devait regarder avec son esprit ... pas ses sens physiques ...

il ne savait pas non plus si Rachel l'aidait d'une certaine façon en dirigeant son esprit ... ni si elle ressentait tout ce qu'il ressentait en ce moment ... En tout cas son monde était vraiment étrange et déroutant ... mais pas désagréable ...

Sanzo finit par sourire sincèrement et surtout apprécier ... Il n'avait aucune maitrise et se "baladait" ici et là ... Il tendit meme une main dans le vide pour toucher un mur ... avant de vraiment réaliser que son corps n'était absolument pas à cet endroit ... Il se demanda s'il pouvait passer à travers ... et à peine l'avait il pensé qu'il l'avait fait ... et qu'il les vit ... enfin plutot qu'il en prit conscience ... Il mit quand meme quelques secondes avant de comprendre ... comprendre que ces formes mouvantes étaient simplement des élèves ...
bien sur il voyait leur visage, leur corps mais ... il voyait bien plus ... et surtout ... tout ce qui composait l'etre humain ... Il avait l'impression d'etre autour ... mais aussi à l'intérieur ...
Impressionnant comme sensation ... encore plus que la plus grande des grandes roues ... ou les meilleurs montagnes russes ...

Sanzo se mit à respirer un peu plus vite, émerveillé par tout ce qu'il voyait ... Dire que son amie avait ça en permanence devant les yeux ...

Alors qu'il s'émerveillait devant ce spectacle comme un gosse la veille de Noel, il se mit à penser à Jade ... ce fut comme si son esprit n'attendait que cela ... A peine y avait il pensé qu'elle était devant lui ... encore plus magnifique ... elle semblait ... miroiter ... étinceler ... plus vraiment solide ... Il voyait bien sur ses habits mais aussi chaque structure de sa peau ... de son corps ... de son être ... Il était totalement subjugué par la beauté qu'elle dégageait ... déjà qu'il la trouvait superbe ...
Il l'entendait meme penser ... et il se mit à rougir ...

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Jeu 22 Mai - 14:11

Une secousse de tête au fait qu’elle ne sente pas sa place menacée ; était-ce une maladresse ? Surement, puisque pour Sanzo c’était la place d’amoureuse qui venait de changer et cette simple phrase signifiait qu’elle n’en avait jamais voulue. Mais c’était honnête et s’il était une chose que le Phénix mettait en avant dans chacune de ses conversations, pour le meilleur et pour le pire, c’était son honnêteté franche et parfois maladroite et vexante.

Un sourire à l’acceptation de l’entièreté pour ce qu’elle avait de bien comme de mauvais et Rachel n’en fut que plus contente, continuant de sourire à diverses intensités fonctions des moments. Mais elle avait un sentiment autre que ce simple sourire car celui de Sanzo n’était pas seulement joyeux, il était autre chose et si elle ignorait quoi, elle attendit simplement que cela passe, accomplissant ce qui lui passait par le cœur.

Une hésitation émue alors qu’elle lui tendait la main d’une étrange façon et la jeune femme prit parti d’attendre, ne cachant pas sa surprise lorsqu’il lui prit la main ; peut-être aurait-elle dû expliquer ? De toute façon, son geste était, comme tous les autres, principalement destiné à signifier son action, à poser une question, elle n’aurait eu besoin d’aucun geste pour lui montrer ce qu’elle avait à lui montrer mais continuait d’en faire en guise d’interrogation, préférant le langage universel à une quelconque langue dont les mots l’éprouvaient toujours rapidement.

Une fois le visage de l’adolescent contre la paume de la jeune femme, la marque psychique de cette dernière lui couvrit l’œil gauche alors qu’elle étendait ses pensées à celle de son ami, laissant filtrer ce qu’elle percevait. De la peur, incontrôlable et incohérente, fut la première réaction à cette vision du monde si différente, ce n’était pas surprenant : la peur de l’inconnue, la peur de la nouveauté, la peur due à la perte des repères… bref plus ou moins la peur de l’Homme par rapport au Mutant. Et il s’accrochait le Sanzo ! Heureusement qu’il n’avait pas de griffes en lieu et place des ongles parce qu’il se servait du bras du Phénix comme d’une bouée de sauvetage là.

Oui, c’était aussi mouvant que l’onde mais ce n’était pas mouillé alors Sanzo avait interdiction de pensé qu’il était un chat et n’aimait pas l’eau, d’abord. C’était toujours bizarre la première fois et tant que l’adolescent ne lui vomissait pas dessus cela lui allait, quant à la tentative de déplacer ses yeux… le Phénix eut un ricanement bienveillant alors que son ami se contentait de baisser les yeux. Les sens physiques se réglaient « automatiquement » sur l’objet de l’attention, les yeux se tournaient vers lui et les oreilles occultaient légèrement les autres ; les sens psychiques avaient cette même délicatesse mais comme pour un aveugle retrouvant subitement la vue, il fallait s’y habituer. Ne pas essayer de bouger mais se concentrer, c’était là le secret : concentrer son attention sur un détail afin d’en occulter un peu les autres, à l’instar de l’ouïe.

Non, Rachel n’aidait pas le chat à s’y retrouver parce que se perdre dans ce qu’elle lui montrait lui permettrait de l’apprécier au mieux. Il était débrouillard de toute façon. Et oui, elle avait accès à ses pensées et savait ce qu’il ressentait, à défaut de le ressentir elle-même. Un monde étrange et déroutant ? Pas réellement. Un monde nu et au plus prêt de la réalité, oui, et c’était cette proximité sans tabou ou concession qui pouvait devenir déroutante. Mais elle insensibilisait surtout aux « horreurs » de la nature ; comment avoir peur de viscères et d’effusion de sang lorsqu’on les percevait déjà dans les corps d’autrui ? Mais on n’était pas obligé de se concentrer sur leur présence et Sanzo se baladait comme une feuille au vent, pour cette raison même qu’elle ne le guidait pas, sans prendre l’entière mesure de ce qu’il percevait ; et c’était sans doute mieux.

C’était assez drôle de le voir tenter d’agir physiquement à l’intérieur même de l’image mentale ; Rachel le pouvait, en un sens, par télékinésie, mais lui était avant tout un être de chair et contempler le monde en tant qu’esprit dépassait son entendement, lui offrant de ce fait la belle innocence d’un enfant. Une attention sur un mur, une question et l’attention passe de l’autre côté ; il limitait sa vue ainsi, pour ne pas avoir à traiter trop d’informations et ne pas se « perdre » dans cette immensité intérieure.  Et à défaut de se perdre il retrouva rapidement le nord (expression toute aussi étrange que celle des deux mains gauches puisque son centre d’intérêt final n’était pas au nord mais au nord-est de leur position), et comme le Phénix s’y était attendu en quelques minutes son ami commença à rougir.

- Fais gaffe, j’ai pas de douche froide mais j’ai de la neige, déclara-t-elle avec amusement, alors qu’une question lui venait à l’esprit. Dis, c’est quoi selon toi la différence entre l’admiration et le voyeurisme ?

Bon, maintenant qu’elle avait surement tout cassé le trip romantique, Rachel se retira des pensées de Sanzo pour mettre un terme, peut-être un peu violent, à la vision trop « complète » de Jade. Il faudrait beaucoup de temps pour qu’elle se dévoile dans cette fragilité physique et cela pourrait frustrer le pauvre chat qui sortait déjà de mois de masturbation préventive alors le Phénix aidait un petit peu – à limiter la frustration, pas à la masturbation préventive, ça…

- J’étais sure que tu la regarderais, poursuivit-elle, contente d’avoir enfin pu prévoir un truc autre que « aujourd’hui je fais cramer la bouffe ». Laisses-lui le temps de se dévoiler, elle aurait beaucoup de difficulté à faire. Tu as perçues ses cicatrices, tu comprends pourquoi elle se cachera, même de toi.

Les cicatrices de Jade, étrange similarité avec celle de Rachel et que si ni l’une ni l’autre ne les avait dévoilées à son vis-à-vis toutes deux avaient instinctivement perçues, victime d’un malheur différent à un âge similaire et dont les séquelles étaient, pour certaines, proches.

- Tu n’as pas réellement entendue ses pensées, juste ses pensées fortes ; si un jour je tiens la chandelle par télépathie, ça sera sous l’accord des deux. Enfin, avec l’accord de vous deux.

En parlant d’allumer et de tenir la chandelle, une question lui revint à l’esprit et le Phénix ne sut si elle devait la poser à Sanzo sachant qu’elle l’avait proposée à Jade d’autant plus qu’il n’était pas sure qu’il soit au courant et qu’elle n’avait pas envie de se prendre la tête à réfléchir à cette question. Du coup elle la tut.

- Vous êtes au début d’une aventure du cœur, Sanzo, une aventure qui n’est pas sans difficultés mais qui vaut la peine d’être vécue. La compréhension et l’acceptation, c’est la base ; plus tu connais, comprends et accepte la personne que tu aimes, plus cette base est saine.

Théorie excluant le coup de foudre mais Rachel pensait qu’un amour de la première impression avait bien moins de chance de survivre à l’épreuve du temps ; heureusement, ce n’était le cas d’aucune des romances d’aucun de ses protégés.

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Sam 24 Mai - 8:59

- Fais gaffe, j’ai pas de douche froide mais j’ai de la neige, déclara-t-elle avec amusement, alors qu’une question lui venait à l’esprit.  Dis, c’est quoi selon toi la différence entre l’admiration et le voyeurisme ?

Son esprit totalement occupé par la vision de Jade, il lui fallut quelques secondes pour comprendre que Rachel lui parlait avec la voix. Puis  la jeune femme "coupa le contact". Déstabilisé, Sanzo s'accrocha de nouveau à son bras. C'était comme être retiré brutalement de l'eau, ou réveillé en sursaut. Il ne put s’empêcher un léger grondement de surprise voir de mécontentement avant de lui sourire de nouveau. Tout cela était tellement magnifique qu'il ne voulait rien gâcher.

"désolé pour le grondement tu m'as pris par surprise." il n'était pas du tout fâché, il s'excusait meme. "qu'est ce que tu me disais ... la différence entre l'admiration et le voyeurisme ... heu ... franchement ... j'en sais rien ... enfin je veux dire ... si tu connais pas la personne je dirais que c'est du voyeurisme ... mais si tu l'aimes vraiment ... non ?? enfin ... quoique ... (il fronça les sourcils)  j'ai beau aimer Cait je crois que ... je crois que là ça serait du voyeurisme ... ou meme Amy ... encore plus meme ... mais Jade ..."

il sourit bêtement, c'était le sourire d'un garçon amoureux. Il n'avait pas l'impression d'avoir fait preuve de voyeurisme, curiosité oui, admiration certainement.

"le voyeurisme c'est ... quand tu me montres tout nu à Cait" petite remarque au passage, toujours avec le sourire. Il ne lui en voulait pas vraiment.

Il pencha la tête sur le coté, pensivement. "tenir la chandelle par télépathie" ... heu ... oui ... mais il ne voyait pas bien le comment du pourquoi ... enfin peu importe. Peut être que Rachel lui faisait simplement comprendre qu'elle était content pour lui et pour Jade.


- Vous êtes au début d’une aventure du cœur, Sanzo, une aventure qui n’est pas sans difficultés mais qui vaut la peine d’être vécue. La compréhension et l’acceptation, c’est la base ; plus tu connais, comprends et accepte la personne que tu aimes, plus cette base est saine.

Ca ... elle avait raison bien sur mais quand la personne n'était pas bavarde c'était deux fois plus difficile. Enfin il n'avait pas envie que Jade lui montre "son coté obscure" pour la comprendre entièrement. Il savait qu'elle en avait un et il l'acceptait. Elle avait ses manies et ses inquiétudes, lui aussi.

"finalement vous vous ressemblez sur de nombreux points. Tu sais c'est un peu idiot mais ... arf comment te dire sans te faire de la peine ... ... enfin ... voilà ... j'ai un peu l'impression que ... enfin que ... tu as ... disons "préparer le terrain" ... "

ses mains se serrèrent autour de celle de Rachel  "ne le prend pas mal d'acc. J'apprécie ... vraiment énormément tout ce que tu m'as appris. Mais ... je m'en veux un peu et en meme temps je suis super heureux. J'espère sincèrement qu'un jour toi aussi tu retrouves quelqu'un. Tu le mérites. Tu es vraiment quelqu'un de génial, et tellement généreuse, Rachel, ne laisse personne te faire croire le contraire."

Reconnaissant, il laissa un silence, les yeux perdus dans ceux de son ami. "dis moi ... tu parlais de voyeurisme mais ... tu n'as jamais été tentée de ... disons intervenir ? Voir toujours comme ça, et toutes ces pensées de tout le monde ... au bout d'un moment ça doit être ... usant non ? As tu un ... une sorte de refuge ou un bouton on/off ? Et jusqu’où tu peux "voir" comme ça ? Quelle distance je veux dire ? Et ... heu toi ... j'aurais pu te voir aussi ? "

maintenant la curiosité était là. Maintenant qu'il avait "gouté" au monde de Rachel, il la comprenait mieux et surtout comme elle venait de lui dire, acceptait mieux qui elle était. Sa force, son pouvoir ... le Phénix ... quoique pas tout à fait encore. Il avait encore un reste de peur qui l'en empêchait.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Sam 24 Mai - 14:10

Sanzo Aoe alias Silver Cat avait des capacités très particulières, tant pour un mutant qu’un garçon de son âge ; où alors c’était effectivement une question d’âge mais ça le Phénix n’en savait rien. Toujours était-il que plus que mériter la classification Eliothienne de « Felino Erectus » suite à une maladresse assez explicite, il avait cette possibilité de faire varier non seulement son sang dans son sexe mais aussi son esprit. Et du coup il mit un temps sacrément long à répondre à son troll qui du fait ne gâcha en rien le moment romantique !

Mais l’arrêt de la connexion télépathique le fit bien plus réagir puisqu’il s’accrocha à son bras et grogna ; il était mignon. Et il s’en excusa tout de suite après alors que Rachel n’en avait strictement rien à faire, du grognement.

Oui-oui, c’était ça, la différence entre l’admiration et le voyeurisme ; une question hasardeuse qui était passée par là, avait faite toc-toc et était sortie. Il ne fallait pas s’inquiéter, c’était tout à fait normal pour elle. Et visiblement elle n’était pas la seule à ne pas savoir d’autant que Sanzo, qui était à l’origine de l’association d’idée mère de la question, commençait à essayer de le tourner en sa faveur. Donc si tu ne la connais pas c’est du voyeurisme et si tu l’aimes vraiment c’est de l’admiration ; « enfin quoique ». Euh… apprécier Caitlyn ou Amy… joker. Surtout que c’était un sujet beaucoup plus complexe qu’il n’y paraissait depuis un certain jour de décembre et qu’il fallait éviter d’ébruiter ça au maximum. Mais pour elle, l’admiration disposait d’un consentement de la personne là où le voyeurisme se nourrissait de son ignorance, un peu comme quant elle l’avait montré tout nu à Cait’ oui ; ça ne s’était pas passé comme cela mais c’était un point de vue défendable car si le Phénix n’avait su comment réagir et avait eu besoin de l’avis d’un témoin elle ne l’avait pas fait simplement pour mater. Dans tous les cas ça ne la ralenti nullement sur sa lancée.

"Finalement vous vous ressemblez sur de nombreux points. Tu sais c'est un peu idiot mais… arf comment te dire sans te faire de la peine… enfin… voilà… j'ai un peu l'impression que… enfin que… tu as… disons « préparé le terrain »…"

- C’est pas faux, hasarda le Phénix pour ne pas être contrariante, le laissant lui prendre les mains sans faire autre chose que pencher la tête sur le côté, d’interrogation.

Ne pas le prendre mal signifiait qu’il y avait un risque que ça le soit, alors elle attendit de l’entendre, ce risque. Apprécier tout ce qu’elle lui avait apprit, ce n’était pas ça. Ressentir des sentiments ambivalents, ce n’était pas ça non plus. Espérer qu’elle retrouve quelqu’un parce qu’elle le mérite, ce n’était encore pas ça. La complimenter non plus, c’était bon à la gêner pas à la vexer ! Par contre s’amuser à se perdre dans ses yeux voilà qui la laissait perplexe.

"Dis moi… tu parlais de voyeurisme mais… tu n'as jamais été tentée de… disons intervenir ? Voir toujours comme ça, et toutes ces pensées de tout le monde… au bout d'un moment ça doit être… usant non ? As tu un… une sorte de refuge ou un bouton on/off ? Et jusqu’où tu peux "voir" comme ça ? Quelle distance je veux dire ? Et... heu toi… j'aurais pu te voir aussi ?"

Tout en réfléchissant à la réponse, le Phénix prépara une boule de neige bien froide pour l’arrêter dans sa lancée au moindre dérapage.

- Tu m’as vu mais tu n’as pas arrêtée ton attention sur moi, donc tu n’en es pas conscient, c’est tout. Ton esprit n’est pas habitué à tout voir en même temps alors tu t’es focalisé sur un point d’attention.

Sous beaucoup d’aspect une telle capacité était du voyeurisme, en effet, cependant c’était justement qu’elle lui soit naturelle et traitée comme telle qui amenait Rachel à douter qu’elle l’utilise comme tel. Néanmoins il n’était pas question de cela mais de choses bien plus terre à terre.

- J’m’emmerde rarement à voir les sons et la lumière mais les groupements moléculaires sont là H24, oui. Au repos, quant je ne me concentre pas dessus, je perçois que dans un rayon de dix mètres, en gros depuis ma chambre je vois jusqu’à celle d’Ororo et celle d’Amy et Cait’, mais également les étages au-dessus et en-dessous.

Chose compliquant de façon extrême les tentatives d’endormissement tous les soirs ! Autant, le lien psychique et les relents d’orgasme elle avait fini par gérer, elle n’emmerdait plus personne même si elle finissait toujours aussi humide qu’après un rêve érotique et n’avait pas à se masturber comme certaines de ses voisines, mais les mouvements dans tous les sens et le « voyeurisme » posaient toujours autant problèmes puisqu’elle avait l’habitude de se réveiller au moindre mouvement ; hors donc ses nuits étaient moins du dix-douze heures d’affilé que du six-huit heures plus trois-quatre heures après que tout le monde se soit levé.

- Les pensées fortes j’ai aussi tendance à les bloquer, histoire de pas avoir toutes ces voix dans ma tête tout le temps. Par contre pour les limites… j’en ai aucune idée. Sans doute n’y en a-t-il aucune.

Son ton se faisait plus sombre, plus distant, preuve d’une crainte muette et d’un détachement silencieux. Après quelques secondes à regarder dans le vide, le Phénix releva les yeux pour prendre la parole avec un peu plus de contenance.

- C’est pas usant, c’est comme voir, entendre, sentir, etc. c’est normal. Enfin je le vis comme tel. C’est rassurant, également, car je sais toujours ce qui m’entoure, on ne peut pas me surprendre ou m’approcher sans que je le sache. C’est utile aussi, en voyant le corps des gens ainsi je peux les guérir plus facilement et ça m’aide à comprendre le fonctionnement des choses.

Le fonctionnement mécanique des choses, non celui « logique » des gens. Il y avait incontestablement beaucoup de personnes pour mieux comprendre la mécanique des machines ou des êtres vivants qu’elle mais sa vision même incapable de comprendre théoriquement lui permettait d’agir en pratique et si la comparaison avec un homologue en pleine santé était ce qui lui permettait de guérir quelqu’un, sans doute pourrait-elle améliorer également. Cela ne l’intéressait pas, elle touchait du doigt ses possibilités mais restait dans les limites de son humanité, c’était son choix, c’était pour cela qu’elle était le Phénix : elle n’en ferait pas mauvais usage.

- Et j’interviens, de temps en temps. Ça me permet de surveiller l’Institut en général, de voir tout ce qui s’y passe et de pouvoir intervenir au mieux, au cas où. Mais j’observe surtout, je n’interviens que si je le dois.

Et d’une certaine manière, cette habitude s’en allait décroissante alors qu’elle-même apprenait à se désengager, à laisser le monde aller à travers ses difficultés alors même qu’elle pourrait grandement simplifier les choses de par ce qu’elle était. Elle aurait pu protéger Amy et Caitlyn des malheurs qui leurs arriveraient en Irlande, elle aurait pu empêcher des guerres et soigner des épidémies ; elle aurait pu être un messie mutant ou une divinité vivante. Ça ne l’intéressait pas. Elle agirait en tant qu’humaine, se limitant autant que possible et impactant le monde à la manière des autres ; oui, les X-Men lui avaient donné un refus lorsqu’il s’était s’agit d’aider des sinistrés humains accaparés qu’ils étaient dans leur vaine guerre contre les Maraudeurs, mais elle avait également pu redonner l’espoir à certain d’entre eux. Elle n’imposerait rien, elle agirait simplement.

- Après j’aide aussi des personnes qui paument des choses, genre des clés ou autre, en les faisant réapparaitre. Même si j’ai pas suffisamment d’affaires pour, je fonctionne en bordel organisé : rien n’a de place prédéfinie mais je sais toujours où sont les choses.

Même si elle ne le précisa pas, le summum de l’exploitation de ses sens psychiques restait l’application guerrière, pour connaitre l’entièreté du champ de bataille en temps réel et dispose d’une carte tactique entièrement fiable ; le sens de la matière était une capacité de télékinésie et lui permettait d’employer la sienne mieux que la plupart, ayant conscience de lieux bien au-delà de sa vision physique. Mais son utilisation principale restait pour altérer la matière, genre transformer l’air en pâte d’amande ou changer l’apparence de ses fringues en molécules instables ; moins dangereux et plus utilitaire, sans doute une utilisation « cheep » et réductrice de son potentiel mais c’était ce qu’elle voulait en faire et elle restait décisionnaire suprême de ses actes.

- Ey, t'as réussi à me faire monologuer, bravo minou. Ça te tente qu’on descende avant que quelqu’un te voit et que je sois obligée de te dire que t’as pas le droit d’être sur les toits ?

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Ven 30 Mai - 10:00

il n'y avait plus rien de l'amour qu'il avait cru avoir développé pour son amie. Elle était devenue une amie. Pas une "simple" amie puisqu'elle était importante pour le chat. Mais il n'avait rien derrière ses gestes. Des gestes qu'il aurait d'ailleurs eu avec Cait.

Tu m’as vu mais tu n’as pas arrêtée ton attention sur moi, donc tu n’en es pas conscient, c’est tout. Ton esprit n’est pas habitué à tout voir en même temps alors tu t’es focalisé sur un point d’attention.  

Cela voulait il dire qu'il l'avait ignoré ... ce n'était pas ce qu'il avait voulu faire.

"un point d'attention" ... oui Jade était son point. Il l'avait cherché. Parmi tous ses camarades, son esprit s'était focalisé sur la plus importante, celle qui tenait le plus de place dans sa vie.

Il se mit à rougir lorsque Rachel lui expliqua la portée de son pouvoir. Son regard s'était machinalement dirigé vers le  dortoirs des garçons et il avait calculé la distance qui le séparait ... moins de 10 mètres ...  plus de 10 mètres pas évident. Cela voulait il dire qu'elle "voyait" sa chambre ... Meme s'il n'y faisait rien de mal, cette idée le mit mal à l'aise. Voyeurisme ... là il aurait dit oui mais d'un autre coté, elle ne pouvait pas faire vraiment autrement.

"chambre d'Ororo, celle de Cait et Amy" ... là il en était franchement gêné connaissant le caractère directe de Cait ... il secoua la tête, ce genre d'image et d'idée le déstabilisait toujours, encore plus là que Rachel pouvait les "voir" vu l'intensité de sa gêne. Il essayait de "réduire le son" ... pas évident.


- Les pensées fortes j’ai aussi tendance à les bloquer, histoire de pas avoir toutes ces voix dans ma tête tout le temps. Par contre pour les limites… j’en ai aucune idée. Sans doute n’y en a-t-il aucune.

Ouf elle n'avait peut être pas entendue ses dernières pensées. Finalement c'était dur aussi pour la personne en face que pour la jeune femme. Il comprenait mieux aussi pourquoi la majorité des élèves la craignaient et ne s'approchaient pas d'elle. Savoir qu'elle pouvait d'un simple "coup d'oeil" tout savoir était effrayant.

Sauf que, Sanzo n'était pas effrayé, du moins pas par ça. C'était aussi dur pour Rachel, toujours devoir se contrôler,  faire attention continuellement.

"aucune limite" ... Sanzo était triste pour son amie. S'il avait pu tout simplement appuyer sur un bouton et lui permettre un peu de repos il l'aurait fait sans hésiter.

Puis elle lui expliqua "les bons cotés" : "Ne pas pouvoir la surprendre", "soigner les gens", "retrouver des objets". Il fronça les sourcils. Il n'aimait pas trop cette dernière idée, il la trouvait trop réducteur. Rachel valait mieux que ça.

Il resta songeur un moment malgré sa question
"mmm tu sais, c'est cool qu'on ait pu se parler. Je te comprends mieux. Et en fait c'est super rassurant que tu sois là. Les autres se rendent pas compte à quel point tu te donnes à fond pour eux, ils profitent juste des avantages sans chercher mais moi je sais maintenant. Je sais que si on peut vivre ici en toute quiétude c'est grâce à toi. Les mutants ne sont peut être pas des Dieux mais toi t'es notre ange gardien. "

il se leva d'un bon agile  "ouai ça serait moche que tu te fasses engueuler par ma faute. Mais heu avant est ce que ... est ce que je peux te remercier pour tout ? Panique pas et m'envoie pas en bas, hein, c'est juste amicale rien d'autre "

il écarta les bras "calin ?"

hrp:
 

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   Ven 30 Mai - 21:58

Et bah le minou il rougissait en apprenant la portée des sens psychiques ; oui elle le voyait « nu » en ce moment même et cela ne la troublait absolument pas. C’était d’ailleurs un argument pour sa défense contre toute accusation de voyeurisme sur lui : c’était la situation le problème, pas le fait qu’il ait la première queue et le deuxième cerveau à l’air ou en train de dresser le drapeau. Mais c’était anecdotique ainsi poursuivit-elle sans s’interrompre, que le sang monte au visage de son ami lui évitait de descendre à d’autres endroits plus mal placés.

"mmm tu sais, c'est cool qu'on ait pu se parler. Je te comprends mieux. Et en fait c'est super rassurant que tu sois là. Les autres se rendent pas compte à quel point tu te donnes à fond pour eux, ils profitent juste des avantages sans chercher mais moi je sais maintenant. Je sais que si on peut vivre ici en toute quiétude c'est grâce à toi. Les mutants ne sont peut être pas des Dieux mais toi t'es notre ange gardien."

Elle était le Phénix, elle protégeait la vie, elle était Rachel, elle protégeait les siens ; c’était normal qu’ils puissent vivre en toute quiétude, elle était heureuse d’y participer. Elle avait vu ces lieux brûler et ne le permettrait pas ici, et si cela faisait d’elle leur ange gardien c’était cool. Elle sourit à ce compliment, même si d’autres mots le précédent lui avaient posés quelques problèmes. Oui, très peu ce rendaient compte ou ne serait-ce que cherchaient à se rendre compte de ce que d’autres faisaient pour eux, cela ne concernait pas que Rachel, car la plupart n’en avaient rien à faire, ils prenaient sans chercher à rendre ou à donner à leur tour, ils prenaient parce que ça leur semblait naturel, dû. Comment pouvait-elle se donner à fond ? Elle venait d’un monde où elle n’avait pas eu le choix de faire autrement et elle continuait d’agir ainsi, même aujourd’hui. Et…

"Câlin ? "

- Heing ?

Regardant à nouveau Sanzo, qu’elle avait certes perçu bouger mais n’avait pas réellement écouté perdue dans ses pensées, le Phénix raccrocha au bon mot et au bon geste pour se dire qu’elle avait raté quelque chose. Et d’importance visiblement vu la conclusion. Il voulait un câlin ? Question stupide mais preuve d’une surprise bien réelle, une surprise partagée entre le ravissement de la demande et quelques interrogations toutes aussi fortuites au sujet de son jeune ami. Oh, ce n’était pas méchant ce qu’il demandait, bien au contraire, mais c’était assez maladroit aussi. Les câlins avec les filles, désormais qu’il était en couple, il faudrait faire attention.

Qu’aurait pensée Jade si elle avait vu faire cela ? Elle avait pas grand-chose à penser, elle avait déjà le premier baiser et si Sanzo s’y réessayait avec Rachel c’était un coup de boule cette fois. Qu’aurait fait Jade si elle avait su cela ? A part mettre toutes les poussières qu’elle ramasserait dans la chambre sous les draps du Phénix durant un mois entier (chose qui ne gênerait pas tant que cela la concernée), probablement rien. Mais de la part de Sanzo, n’était-ce pas un risque d’être ambigu ? Non, il n’aimait pas la jeune femme, il l’avait enfin comprit, mais son sentiment n’en restait pas moins de l’attirance et il n’avait pas disparut d’un seul coup, si ? S’eut été vexant et attristant pour Rachel, même si cela eut permit d’éviter pas mal d’emmerdes. Elle acceptait de concéder un câlin amical et sans sous-entendu mais elle n’avait la certitude qu’il serait perçu ainsi ou n’entrainerait pas de vieille remontée.

La fidélité, c’était sacré, plus encore que la félinité surtout lorsqu’on savait que les chats étaient des coureurs ; moins que les chiens mais d’un autre côté la femelle du chien c’était la chienne, ça n’aidait pas. Rachel avait beau ne pas y connaitre grand-chose au second degré, les noms d’oiseaux elle les comprenait ; même si elle ne comprenait pas pourquoi on appelait cela des noms d’oiseaux alors que ça parlait de beaucoup de choses aussi diverses que variées mais rarement d’oiseaux. Et elle dérivait dans ses pensées au lieu de se concentrer sur l’instant présent, Caitlyn lui avait refilé son syndrome… Il manquait plus que les « enfin bref » d’Amy et sa capacité à monologuée et Rachel était définitivement contaminée par le couple lesbien. Ah mais Sanzo l’avait faite monologuer tout à l’heure !

EN-FIN-BRE-FEUH : elle n’allait pas laisser le minou bras écartés après une telle demande servir d’épouvantail aux oiseaux qui s’étaient tirés en Afrique, après tout elle-même elle était tactile, elle avait besoin de contact et n’hésitait pas à en demander même s’il lui était plus difficile de les concédé. Et puis Sanzo était et restait un ami, jeune et inexpérimenté mais un ami quand même, peut-être pas le meilleur puisqu’il avait lui-même un meilleur ami déjà mais l’un des rares et des plus précieux. Le Phénix ne pouvait pas non plus s’empêcher de souhaiter que le jeune couple réussisse, elle les soutiendrait de toute sa bienveillance et ils sauraient qu’elle était là tout comme ils sauraient ce qu’elle faisait et était prête à faire pour eux. Un ami et une protégée, quoi de plus pour s’attirer sa bienveillance ? Une double dose de maladresse, une de fragilité et une de sincérité, c’était déjà une bonne chose.

Elle mettrait ça sur le compte de la maladresse et de la sincérité et de toute façon irait faire le pendant à Jade d’ici la soirée, pour l’instant elle laissait l’adolescente se reposer pour se remettre de ses émotions tout en faisant face à l’adolescent qui était plus sur des siennes qu’il ne l’avait jamais été et les exprimait avec une nudité n’admettant le voyeurisme.

Alors Rachel sourit et malgré un bug assez long, écarta les bras à son tour pour le prendre et l’enserrer comme la précieuse personne qu’il était. Oh que oui, c’était cool qu’ils aient pu se parler mais c’était également cool qu’ils aient pu s’étreindre.  Quand bien même ça la plaçait sur la trajectoire de sa boule de neige sapeur-pompier, puisqu’elle était chargé d’éteindre l’incendie hormonal s’il se déclenchait. En parlant de cela…

- S’tu bandes, j’le dis à Jade en plus de t’refroidir encore une fois, déclara-t-elle doucement alors même qu’il était encore dans ses bras.

RP TERMINE pour Rachel

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pas de lune cette fois .. [PV Rachel]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Alors cette fois ci tu vas t’enfuir ? ALESSIA&MATTHEW
» Voilà, c'est fini, TSVP
» Petit sondage prénom fille cette fois! lol!
» Célestine souffre !edit:cette fois elle perd du poids!!!
» Cette fois c'est volontaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: