AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Lun 23 Juil - 17:47

Connais-toi toi-même ; Socrate.

Plus facile à dire qu’à faire. Surtout lorsque l’on est un mutant.

Amy n’avait jamais eut peur de sa mutation, elle l’avait même appréciée, la voyant comme un don. Bien sur, cela ne la rendait pas meilleure qu’un autre, juste différente. Et elle était heureuse que cette différence prenne la forme d’ailles, même si elles étaient encore toutes petites et incapables de voler, de membranes nictitantes, qui déployées transformaient ses yeux en émeraudes lumineuses, de sa capacité à guérir deux fois plus vite, ainsi que de sa capacité à faire de la photosynthèse, qui lui permettait de ne pas avoir à se nourrir de substances organiques. Concernant ce dernier point, cela la mettait à part dans le règne animal, puisqu’elle était le seul organisme entièrement autotrophe. Si on s’en tenait à la définition purement classique d’animal, elle n’en était pas un, puisqu’elle n’avait de besoins hétérotrophes pour se nourrir, cependant comme elle pouvait le faire normalement, elle se considérait toujours comme une humaine ; il était même prouvé qu’elle n’avait rien d’une plante, si ce n’était la même manière de se nourrir. Bon, cela n’avait pas découragé de bienveillantes personnes qu’elle aimait plus ou moins de lui accoler les sobriquets de Girasole, Tournesol ou Fougère. Autant, les deux premiers, c’était par rapport à son comportement lorsqu’elle faisait sa photosynthèse : elle suivait le soleil du regard, donc cela pouvait aller, mais Fougère, c’était juste pour l’embêter. Cependant, le fait qu’elle y réagisse, ce qui encourageait à continuer, traduisait bien un attachement à se surnom, quelque part. Puis tous ses surnoms étaient inappropriés de toute façon : Nephilim, elle n’avait rien de cruel ou de manipulateur ; Ptite Brune, elle était plus si petite que ça (si !) ; Girasole, tournesol ou fougère, elle n’était nullement une plante. Mais elle s’accommodait de ses surnoms comme de ses pouvoirs, avec le sourire.

Sauf que contrairement à ses surnoms, ses pouvoirs avaient dégénéré : par la force de sa volonté et un fonctionnement particulier, elle avait réussit à contrôler son facteur guérisseur, pour l’accélérer. Sauf qu’évidement, tous était parti de travers : elle accélérait tout son organisme. Et ça, c’était franchement mauvais. Elle parlait par expérience : deux arrêts cardiaques, plusieurs pertes de connaissance, de l’hypoglycémie à ne plus savoir qu’en faire…

Amy n’avait jamais eut peur de ses pouvoirs, mais elle commençait à s’inquiéter. Le Fauve avait été formel : il ne s’agissait pas d’un dérèglement de sa mutation, c’était une évolution. Pourquoi ? Comment ? Rien n’était sur. Mais son « accélération des processus biologiques » était un nouveau pouvoir, et il était définitif. A elle de le maîtriser. Cependant, chose rassurante s’il en était, son corps c’était adapté, et la production des Cellules de Sanguis, qui stockaient et transportaient la biomasse, avait doublé. Elle n’avait pas tout comprit, mais ses pouvoirs c’étaient améliorés plus vite. Ok, donc maintenant, fallait les maîtriser.

Avec toute la bonne volonté du monde, elle avait rajouté à son entrainement physique un entrainement de pouvoir ; elle avait réussie à contrôler son facteur guérisseur, et puisque c’était cela qui avait enclenché l’APB, ben elle contrôlerait l’APB tout pareil. Point.

Oui, bon, son Facteur, elle le contrôlait plus, et il ne l’avait jamais tué, donc c’était plus facile à dire qu’à faire. C’était pour cela qu’elle avait besoin de l’aide d’un ami.

Assise en tailleur dans la salle de détente de l’Institut qui était étrangement calme pour l’heure, ses divers canapés vides, chose exceptionnelle considérant les quelques uns entourant la TV, ainsi que les tables disposées ça et là, prêt des fenêtres pour certaines, assez grandes pour les jeux de société comme ceux de cartes, tout était désert. Ah, les vacances scolaires, quant on habitait réellement à l’Institut, c’était plutôt déprimant. Plus personne. En même temps, pour ce qu’elle allait faire, c’était mieux de n’avoir ni témoin, ni gêneur.

Assise en tailleur donc, la jeune femme aux traits juvéniles attendait, ses cheveux bruns réunis en une queue de cheval, son visage légèrement stressé tourné vers le sol et le survêt’ qui lui couvrait les jambes. Ça, ses baskets et un débardeur sombre, voilà comment elle était fringuée. De toute façon, elle n’était pas là pour draguer ; les deux garçons qui l’avaient intéressé dans l’Institut avaient tout deux un petit détail qui empêchait tout développement d’une relation plus qu’amicale entre eux et Nephilim : ils étaient gay. Encore la chance ! Bon, tant pis, cela restait de bons amis quant même et lui évitait d’avoir à combattre les tabous inculqués par son éducation. Bref, revenons à notre sujet : elle avait besoin de l’un de ses amis pour l’encadrer, l’aider dans son apprentissage. Samuele Lupo, un autre italien rencontré lorsqu’ils supportaient leur prof de sport Jubilation aux X-Games en Mai. Outre qu’ils s’entendaient bien, étant les seuls italiens de l’Institut malgré quelques années d’écart, ils avaient tous deux des caractères posés et altruistes, timides sur les bords mais sympathiques une fois les barrières franchies.

Plus que cette amitié cependant, c’était du pouvoir de Samuele dont elle avait besoin : il altérait l’efficacité du gène X. Donc, si elle suivait un raisonnement juste, il augmentait ou diminuait les pouvoirs ; chose qu’elle avait déjà subie de sa part auxdits X-Games : en augmentant ses pouvoirs, Samy avait déclenché une crise d’APB. En toute logique toujours, s’il réduisait ses pouvoirs, il devait pouvoir en stopper une. Si c’est logique !

Bon, elle devrait voir avec lui ce qu’il en pensait, elle lui avait juste donné rendez-vous ici à une heure qui approchait à grand pas. Samuele n’allait pas tarder à arriver, et Amy cherchait déjà ses mots.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Mer 1 Aoû - 15:20

C’était fou les rencontres qu’on pouvait faire a l’institut !

C’était l’idée qui trottait dans sa petite tête depuis déjà quelques années, quand il pensait a toutes ces rencontres (Forcées, hasardeuses ou prévues) qu’il avait pu faire : il pouvait maintenant dire qu’il était sociable ! Et oui, pendant ses premières années au sein de l’institut, il avait eu du mal à se faire de véritables amis : d’une part parce que son pouvoir l’effrayait, et parce qu’il était incontrôlable, de ce fait, personne n’osait s’approcher à moins de 50m de lui (Son ancienne limite de zone…), d’autre part parce qu’il était Italien, et qu’il avait encore quelques difficultés à parler anglais. Bien sur il savait parler anglais, mais à un niveau moindre que les trois quarts des résidents ici, et cette épine dans le pied lui avait valu de s’écarter du reste de la troupe pendant un temps, histoire de trouver ses marques.

Il fallait dire que les temps avaient changés : désormais plus confiant, et assumant pleinement sa sexualité, il était devenu une sorte d’épaule amicale pour un bon nombre d’élèves ici, et il pensait évidemment a Ashley, qui d’autres sermonnaient sans arrêt, mais dont il avait réussit à percer le mystère. La même chose pour Paladin, en qui il avait une entière confiance et qui avait sans doute été l’élément déclencheur de son évolution psychologique. Puis, la dernière mais pas des moindres : Amy. Un pur hasard les avait liés, et c’était en dehors de l’institut, à vrai dire c’était dans Central Park mais c’était étonnant qu’ils se rencontrent à cet endroit alors qu’ils vivaient tous les deux à l’institut ! Une autre Italienne comme lui, qu’il regrettait de ne pas avoir connu a ses début, mais chacun avait son histoire, et même si elle était arrivée plus tard que lui, il était content de pouvoir partager une partie de lui avec elle : ses origines !

Ce lien s’était créé naturellement, et même si les conditions pouvaient être meilleures, il avait trouvé en Amy une personne de confiance, et qui visiblement lui ressemblait sur de nombreux points : le caractère, par exemple, posée et réservée… c’était étonnant ! Aussi, elle avait montré une certaine confiance en lui lorsqu’elle lui avait demandé de l’aider dans sa maitrise de pouvoirs. Samuele avait l’habitude maintenant, et savait distinguer ceux qui réclamaient ses services par égoïsme de ceux qui voyaient en lui une aide réelle en plus de l’amitié qui les liait : et Amy était dans cette deuxième catégorie, c’était pour cette raison qu’il n’avait pas hésité un seul instant avant de lui promettre de l’aider.

Le jour J était donc arrivé, et Samuele sortait a peine de sa chambre a cet instant précis, où il se posait la question du danger qu’il pouvait représenter pour Amy : elle devait être la seule à pouvoir souffrir de gravement de ses pouvoirs a cause de lui. Il n’est pas question de perte de contrôle, mais vraiment de danger biologique… en tout cas c’était ce qu’il avait compris de ses explications. Il se dirigeait vers la salle de repos, sobrement, un tantinet stressé et apeuré de lui faire le moindre mal, mais si telle était sa demande, il se disait qu’elle devait avoir la situation sous contrôle. Il arriva alors devant la grande porte, qu’il ouvrit lentement avant d’apercevoir un vide assez déstabilisant, et quelque part esseulée dans la pièce : Amy. Il s’approcha d’elle, s’abaissa pour se mettre au même niveau, et tout en adoptant la même posture (Par reflexe) il lui dit :

- Hey salut Amy. Il manquerait plus que tu mettes ton index sur ton pouce et on pourrait croire que tu essaie de léviter !

Humour… inutile. Samuele avait le don pour faire des entrée fracassantes dans le mauvais sens du terme, et il n’avait pas dérogé a la règle c’était certain. Il afficha alors un sourire légèrement gêné, en espérant que les autres n’aient pas entendu sa phrase digne de n’importe quel bêtisier, puis il ajouta avec une voix un peu plus basse :

- Bref, comment vas-tu ? On réclame mes services ? Explique-moi bien tout ca avant de commencer hein ?!

Ceci suivit d’un clin d’œil amical pour la rassurer et lui montrer qu’il était à l’aise et que tout allait bien se passer… du moins il l’espérait.
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Mer 1 Aoû - 20:59

Samuele entra dans la pièce à l’heure prévue, s’asseyant en tailleur avant de la saluer amicalement ; salut auquel Amy répondit par un sourire et même un petit rire à sa blague. Certes, la méditation aurait put lui être utile pour ce qui allait suivre, mais ce n’était pas vraiment ce qu’elle faisait. En fait, la position du lotus était un peu différente de celle qu’elle pratiquait actuellement, mais pour l’italienne, c’était la seule position où, assise sur le sol, le sang continuait de circuler suffisamment bien pour pouvoir rester ainsi longtemps.

Elle ne comprit pas le malaise de Samy après sa blague, mais il enchaîna plutôt rapidement, avec le sourire et un clin d’œil complice :

- Bref, comment vas-tu ? On réclame mes services ? Explique-moi bien tout ca avant de commencer hein ?!

Sa bonne humeur était contagieuse et trouva immédiatement écho chez Amy.

- Bien et toi ? J’ai reçu les résultats de mes examens, je passe ; un semestre pour en réaliser deux, entre Mutant Town et l’attaque du Met, je suis quant même parvenue à passer. Juste, mais à passer ; bref je suis pas peu fière, répondit-elle avec le sourire, étant effectivement contente d’elle ; les cours d’aide avec Emma Frost comme les interminables heures de révision avaient payé.

Se relevant, elle alla faire la bise à Samuele, deux comme de coutume chez elle, puis fit quels pas en arrière, légèrement gênée.

- J’aurai effectivement besoin de ton aide, dit-elle en passant sa mais derrière sa tête. J’ai l’impression de profiter, mais j’aurai vraiment besoin de ton aide. Tu te souviens de mes « crises », quant je me mettais à bouger plus vite ? Bah j’ai fais les tests avec le Fauve, et c’est pas un dérèglement de ma mutation, c’est un nouveau pouvoir. Donc, faut que j’apprenne à le contrôler, sauf que quant j’arrive pas à l’arrêter, je fini soit en hypoglycémie, soit dans les pommes, soit en arrêt cardiaque, bien que cela ne devrait plus être le cas car mon corps c’est amélioré. Bref, j’ai peur de pas arriver à me contrôler, et comme la première fois que j’ai réussit à stopper l’APB, c’était grâce à toi. Tu te souviens à Central Park, quant t’as déréglé tout le monde, cela a déclenché une crise, mais quant t’as re-diminué, j’ai réussit à me calmer. Donc voilà, j’espérai que tu puisses m’aider, me servir de filet de sécurité, en quelque sorte.

Elle marqua une pause, souriant timidement à Sam ; elle lui demandait ni-plus ni-moins que d’utiliser ses pouvoirs en plein milieu de l’Institut, hors si elle avait tout suivit, elle ne serait pas la seule à être affectée. En même temps, il s’agissait de diminuer, pas d’amplifier, mais si cela avait des répercutions sur tout l’Institut… arf, pourquoi elle y avait pas réfléchit avant ?

S’asseyant sur le canapé le plus proche, elle attendit la réponse de Samuele comme un verdict.

- Désolée de te demander cela, je crois me souvenir que t’affecte plein de monde et c’est égoïste de ma part de demander pareil chose, mais c’était que théoriquement, si tu réduis mon gêne qui à 20% comme l’Accélération des Processus Biologiques multiplie l’activité cellulaire de mon corps par cinq, cela devrait me ramener à la normale.

Elle avait peur de déclencher son pouvoir et de ne pas le contrôler ; c’était indéniable. Mais elle s’en voulait également de ne penser qu’à elle et d’avoir fait appel à Samuele pour son pouvoir, même si sa bonne humeur et sa bonne volonté seraient également une aide précieuse dans l’épreuve, elles ne seraient pas suffisantes face à un arrêt cardiaque.

Amy n’eut pas tellement le temps de tourner ses doigts de stress ou de se faire beaucoup plus de reproche, car la réponse vint.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Sam 4 Aoû - 17:17

Samuele se releva en miroir face à Amy pour lui rendre les bises qu’elle lui avait fait. Ils étaient maintenant plus proches que quelques jours auparavant et plus le temps passait, plus il était probable qu’ils deviennent réellement ami, et ce pour plusieurs raisons : la première, ils avaient un tas de choses en commun, et la deuxième le feeling passait extrêmement bien, celle-ci découlant directement de la première raison. Il n’y avait plus de doute, une histoire à deux allait s’écrire dans le livre de leur rencontre, et de belles aventures étaient sur le point de se dérouler pour les deux nouveaux compagnons.

En parlant d’aventure, la première voyait son début à l’instant même où il l’écoutait expliquer le pourquoi du comment de sa requête. Un entrainement officieux, pour sur, mais qui visait à l’améliorer et a l’aider à contrôler d’avantage son pouvoir, et s’il avait bien compris, elle était potentiellement dangereuse pour elle-même. Les choses étaient tellement floues pour lui, et comme elle l’avait deviné, il risquait d’y avoir quelques soucis techniques si d’autres mutants se trouvaient dans la zone d’affectation de son pouvoir, autrement dit : 100m. Alors il acquiesçait en tentant de comprendre pour ne pas plonger tête la première dans les problèmes puis il lui dit en frottant ses mains sur le jean, un peu gêné mais aussi inquiet, ce qui était compréhensible, tandis qu’Amy s’asseyait sur le canapé, marquant le regret de lui demander une telle faveur.

- Euh… disons que c’est faisable, mais pas dans une pièce confinée comme celle là. Il me faudrait 100m de champ libre, où il n’y aurait que toi et moi, et personne d’autre. J’ai déjà causé quelques incidents dans l’institut, et dans cette pièce également, j’aimerais pas avoir à rendre des comptes… encore une fois.

Un sourire gêné, qui prouvait bien sa sincérité, mais qui ne signifiait pas qu’il refusait de l’aider. L’endroit était simplement mal choisi, et cela pouvait s’arranger. Il était vrai que depuis leur rencontre à Central Park, les idées devaient fuser dans la tête d’Amy, et visiblement il lui avait donné un petit coup de pouce pour se remettre des effets indésirables de ses pouvoirs, donc sa requête était légitime et Samuele ne comptait pas la laisser seule dans cette situation. En regardant alors furtivement par la fenêtre de la salle qui donnait sur le jardin, il esquissa un sourire mesquin puis en la regardant, un sourcil froncé, il ajouta :

- Mais ca peut s’arranger, dehors je crois qu’il n’y a personne !

Le parc était vide, et les 100m de sécurité étaient disponibles sur ce terrain. Il avait donc trouvé la solution pour l’aider, parce que c’était bien ce qu’il désirait : l’aider. Il ajouta alors en tendant sa main vers la jeune fille, comme un signe d’acceptation :

- Y’a de quoi faire, si tu me fais confiance bien sur !

Ce qu’il ne voulait absolument pas, c’était la décevoir, et l’empêcher d’avancer, car lui savait a quel point c’était difficile de stagner à l’institut, alors que beaucoup d’autres avançaient dans la maitrise de leurs pouvoirs a grands pas de géants. S’il pouvait l’aider à s’améliorer, il le ferait, et peu importe le prix qu’il devait y mettre. Bon, pour être honnête, la mort était la seule résultante qu’il souhaitait éviter. Dans tous les cas, au moindre problème il avait eu le reflexe de tout arrêter pour éviter un maximum de dégâts… et encore : preuve en était, sa rencontre inopinée a Great Swamp.
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Dim 5 Aoû - 14:53

Samuele n’était pas rassuré, mais accepta de l’aider : c’était faisable, dans un lieu isolé ; logique. Il avait déjà causé des incidents à l’Institut et Amy voulait éviter que cela se reproduise, surtout à cause d’elle.

- Ok t’en fais pas, je comprends parfaitement ; je m’en voudrais de t’attirer des problèmes, comme à qui que ce soit d’ailleurs.

Snatch eut un sourire gêné, auquel elle répondit par la même mimique. Suivant son regard vers l’extérieur, Nephilim comprit lorsque son ami lui fut un sourire mesquin, comme l’enfant qui s’appète à faire une bêtise. La joie se fit sur leurs deux visages, et lorsqu’il tendit la main vers elle, Amy lui fit naturellement le plus beau des sourires dont elle était capable.

- Bien sure que je te fais confiance, déclara-t-elle avec conviction, saisissant sa main et s’aidant de lui pour se relever.

Il y avait de la peur sur le visage de Samuele, mais devant ce qu’ils allaient faire, c’était plutôt logique.

- T’en fais pas, tout va bien se passer, sourit-elle à nouveau, l’entrainant par la main vers l’extérieur.

Elle connaissait l’Institut comme sa poche désormais, mais le parc également : depuis la lisière du bois, ancestral domaine de chasse pour la noble famille de Xavier mais désormais inutilisé, jusqu’à la rivière, peu profonde et cristalline, pour y pratiquer sa Photosynthèse tous les jours.

Jusqu’à l’arrivée à un point isolé près de l’extrémité de la propriété de Xavier, soit quelques hectares à traverser, ou tout du moins un point où il n’y aurait personne dans un rayon de 100m, elle se devait de faire la conversation ; ce qu’elle fit. Elle prit des nouvelles de Samuele, de ses études, de sa famille, d’un peu tout ce qu’elle savait sur lui en fait. Elle lui demanda ce qu’il faisait de ses journées, en cette période de vacances, elle-même prenant de l’avance en étudiant les livres en rapport avec ce qu’elle verrait l’année prochaine ou alors tentait d’entreprendre des activités propre à Caitlyn, sa sœur de cœur dont elle n’avait plus à faire la présentation, réputation oblige, bien qu’elle essaya plutôt de limiter les conneries et de faire des choses calmes et sensées ; chacune d’elle étant d’ailleurs une belle victoire, considérant le personnage.

Traversant l’Institut au rythme de Samuele, elle lui parla également en italien, car cela faisait du bien de pouvoir converser avec quelqu’un en sa langue natale ; une habitude à prendre, selon elle. Parlant toujours plus en lui tenant le bras, les mains aussi expressives que le visage, Amy se tritura les méninges pour qu’ils ne tombent pas à cours de sujet avant d’être arrivé ; elle fit également des pauses pour laisser place à une discussion, et non-pas à un monologue. Ce dernier arriva quant elle expliqua son pouvoir, une fois arrivé dans un coin du parc, quelques temps après leur départ, Nephilim ayant prit soin de trouver un banc pour que Sam puisse s’assoir ; elle-aussi d’ailleurs, puisqu’elle finirait exténuée.

- Bon, de ce que j’ai comprit, mon nouveau pouvoir est une accélération des processus biologiques ; mon corps fonctionne de plus en plus vite, l’activité cellulaire allant croissante. En gros, c’est un mode berserk, même si je n’ai aucune crédibilité en le disant, dit-elle sur le ton de la plaisanterie, même si c’était parfaitement vrai. Plus forte, plus rapide, plus résistante, plus endurante, même mes pensées et mon intelligence sont améliorées en fait. Le hic, c’est qu’à dix battement de cœur par seconde, je suis hyperactive, et pas qu’un peu. Puis comme je réfléchis plus vite, je panique plus vite. En gros, mon activité cellulaire est cinq fois plus rapide qu’à la normale, donc mes capacités sont multipliées par cinq, y comprit mon cœur. 600 battements par minutes, c’est la musaraigne qui fait cela, une sorte de souri ; chez l’homme, c’est mortel à 200. Ce n’est pas mon cas puisque mon corps est nourrit en permanence par la biomasse que je produis, mais une fois qu’il y a plus de biomasse, c’est hypoglycémie avancée dans tous les cas, et cela va de la perte de conscience à la tachycardie. Pour éviter cet arrêt cardiaque, car j’en ai déjà fait deux quant même, mon corps a développé une sécurité, sécurité qui ne m’empêche cependant pas d’aller sucrer les fraises. En théorie, si tu diminue mon gène X, l’accélération de mon organisme devrait diminuer proportionnellement. Donc, à 20%, l’APB – Accélération des Processus Biologiques étant un nom trop compliqué pour moi je dis APB – devait s’arrêter. T’as des questions ?

Oui, elle n’en faisait pas souvent, mais quant elle monologuait, l’italienne ne faisait pas semblant. Debout en face de Samuele, il était plutôt clair au ton de sa voix ainsi que dans son attitude qu’elle gérait le stress en s’excitant, l’adrénaline aidant surement. Ou pas d’ailleurs, elle n’en savait rien.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Dim 2 Sep - 16:26

Fier de pouvoir compter sur Amy, Samuele se sentait de plus en plus proche d’elle : il pensait qu’il avait désormais une réelle amie au sein de l’institut (Ce n’était pas la seule, mais beaucoup étaient peu enclins a se lier d’amitié avec d’autres élèves… peut être parce qu’ils acceptaient mal leurs différences ?) Alors ils s’entrainèrent l’un et l’autre vers le fond du parc, tout en discutant, affichant sans honte quelques signes amicaux visibles de tous, marquant une certaine complicité qui s’installait petit à petit.

L’enjeu du jour n’était pas des moindres, mais commençant à connaitre la jeune Italienne, il savait que cela lui tenait a cœur. Alors il avait accepté sans concession, prêt à lui rendre ce service, qui d’une part allait l’entrainer à la résistance au stress, à la pratique de son pouvoir, mais également allait permettre à la jeune fille de se sentir mieux dans sa peau. Alors pour se détendre, Amy avait trouvé la solution la plus adéquate, à savoir, parler de tout et de rien. Elle prenait de ses nouvelles, et il en faisait de même, partageant ainsi plus d’informations l’un avec l’autre, histoire de se rapprocher d’avantage. Puis ils débordèrent sur des sujets divers et variés, leur permettant presque d’oublier l’angoisse qu’ils étaient sur le point de ressentir avec cet entrainement particulièrement dangereux. Ainsi une fois arrivés à un endroit propice à ce fameux entrainement, elle l’invita à s’arrêter, profitant de l’occasion pour s’asseoir sur le banc qui trainait dans la zone dans laquelle ils se trouvaient. Elle entama alors son explication, THE explication de fou, concernant ses pouvoirs, et Samuele l’écouta bouche bée, presque honteux de n’avoir potentiellement rien compris au monologue. Plus les mots s’enchainaient, plus sa mâchoire inférieure descendait laissant entrevoir dans sa bouche, sa langue, sa glotte et tout le tralala qui était dans cette zone. Presque amorphe devant la complexité de son pouvoir, il s demandait s’il était le seul à être autant dans le flou avec cette histoire de Biomasse, lui n’étant absolument pas scientifique. Il la laissa finir, puis il fit passer quelques secondes avant de lui répondre, tout en réfléchissant :

- Euh… Donc…. Euh…. Tu veux que je diminue tes pouvoirs de 20% pour rééquilibrer… c’est bien ca ?

Il afficha une mine timide et renfrognée, presque apeuré de recevoir un coup de bâton, la scène se rapprochant particulièrement d’un cours de science de lycée voire de Faculté. Il s’imaginait Amy en professeur sadique prête à lui infliger ses coups pour que les informations rentrent dans sa petite tête. Bien sur, il était conscient que le problème ne venait pas d’elle mais bien de lui. A vrai dire, il n’avait jamais eu de rôle aussi important à jouer dans l’utilisation de ses pouvoirs, et ça il le ressentait, alors histoire que les choses soient bien claires, il ajouta.

- Et si on se plante… là tout de suite, qu’est ce qu’il pourrait t’arriver ? Je veux dire, en imaginant que je mette ton gène X au niveau 0…

La tâche allait être plus compliquée que prévue, et même si un stress supplémentaire venait de s’ajouter à celui déjà présent, il gardait sa bonne volonté et son entrain, conscient que cet épisode allait être important pour elle. Il ne pouvait pas faire faux bond à Amy… enfin, surtout pas à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Dim 2 Sep - 19:23

Samuele était… comment dire… largué, par l’expliquation d’Amy ; c’était vrai que n’ayant elle-même pas saisit les tenant et les aboutissant et tentant d’expliquer cela à l’aide d’image et de comparaisons, elle avait peut-être faire un véritable plat de spaghetti à l’italienne avec ses explications. Ainsi donc, la première question de Sam fut sur son rôle ; logique.

S’arrêtant devant la mine apeurée de l’autre italien, Nephilim en fut surprise.

- En fait, comme j’ai plus de mal à me contrôlée, j’ai de la difficulté à le désactiver avant rupture ; donc si je m’approche trop de la fin, faudra que tu me remettes à un niveau « normal », pour que je puisse me calmer et désactiver le truc avant de clamser.

Ce n’était pas la meilleure manière de le présenter, c’était vrai, mais elle y allait un peu à l’arrache. La scène était assez caricaturale de la situation en Italie, avec le nord posé et organisé et le sud bien plus bordélique et énergique. Mais cela, Amy s’en moquait assez.

- Et si on se plante… là tout de suite, qu’est ce qu’il pourrait t’arriver ? Je veux dire, en imaginant que je mette ton gène X au niveau 0…

Samuele était inquiet de mal faire, et se faisant il avait posé une question qu’Amy aurait préféré ne pas entendre. Elle n’aimait pas mentir, mais il lui arrivait souvent d’omettre un détail ou deux. Elle fit une grimace qu’elle aurait bien aimé cacher face à cette interrogation qui risquait de foutre son programme en l’air.

- Bah… euh… en fait…

Elle cherchait des mots pour dédramatiser la chose, mais n’en trouvait pas vraiment. Elle-même luttait contre la peur par de l’excitation, mais c’était déjà longuement préparée psychologiquement à ce qui allait suivre. Mais c’était vrai qu’elle prenait des risques inconsidérés. Si Cait’ ou Jubilee avaient sus ce qu’elle faisait, ou pire Mr Mc Coy ou l’une des infirmières qui eux avaient parfaitement comprit son fonctionnement biologique, elle aurait eut droit à un savon.

- Comment dire… Sa dépend. C’est les pouvoirs que tu diminue ou le gêne ? Si tu fais que bloquer mes pouvoirs, c’est pas grave, mais si le gêne disparait et que mes organes se résorbent, que je redeviens humaine, bah là… Mon sang est différent du tient : pour la photosynthèse, j’ai besoin du CO2, donc je respire aussi le CO2 au lieu de le rejetter. J’en ai presqu’autant que de l’oxygène dans mon sang. Si je perds mon gêne X, bah je fais une intoxication au Dioxyde de carbone… une intoxication mortelle

Elle avait baragouiné les derniers mot,s mais il n’en restait pas moins compréhensible. Si Samuele avait eut peur de foirer son rôle de filet de sécurité, bah maintenant il savait que s’il merdait il pouvait aussi la tuer. Yes, génial, youhou, on joue à la roulette russe avec un chargeur plein !

Nan, il ne fallait pas laisser comme cela, elle allait le traumatiser.

- Mais bon, cette saloperie de Bersek m’a déjà tué deux fois, il le fera pas une troisième, déclara-t-elles sans grande conviction. C’est pour le contrôler que je suis ici, et j’ai pas trouver de moyen prudent d’y arriver. J’espérai que tu puisse me servir de filet de sécurité anti-arrêt cardiaque, mais j’avais pas pensé au fait que tu puisse faire disparaitre mon gène.

Amy se pinça les lèvres ; elle était honteuse de mettre Samuele dans une telle situation : d’un côté, elle prenait beaucoup de risques à essayer sans lui, de l’autre elle prenait autant de risques à essayer avec lui. Il était la seule personne qui pouvait l’aider, mais avait autant de chance de la sauver que de la tuer. C’était pas génial comme situation.

Elle s’assit à son côté, compatissante et désolée.

- Je vais pas te forcer la main Samy ; je sais que je joue avec le feu, cependant j’ai pas vraiment d’autres choix que de mettre la main au feu, qui à me brûler. Je pensais que c’était un dérèglement, mais c’est définitif, donc si j’arrive pas à le maîtriser, je passerai ma vie avec ce pouvoir en épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je veux pas avoir peur de moi ; j’apprendrai à le maîtriser, même si je dois y laisser des plumes. Mais je ne veux pas non plus que tu stresse ou que t’ai peur ; je peux me débrouiller, si tu veux pas le faire.

D’un côté, elle espérait qu’il se retir, pour ne pas se tourmenter, surtout si cela foirait ; de l’autre, elle espérait qu’il reste, et pensait qu’il allait le faire, car si ce n’était pas le cas d’Amy, elle était sur que Samuele percevrait son abandon comme une trahison, ce qui était loin d’être le cas.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Lun 1 Oct - 8:37

La conversation avec la jeune fille devenait de plus en plus inquiétante : comme si au fur et a mesure des paroles qu’elle lançait à son égard, il se sentait doté d’une mission exceptionnelle, pour ne pas dire impossible. Il avait clairement conscience qu’elle lui faisait confiance, mais après tout ils ne se connaissaient pas autant que ca. Du moins il avait toujours eu du mal avec les relations amicales : ceux qu’il pensait peu attachés a lui l’étaient en fait beaucoup plus qu’il ne croyait, et vice versa. Se fiant donc a cet aspect de son sens du relationnel, il décida de ne pas lâcher l’affaire : d’abord par amitié envers la jeune fille, et deuxièmement parce qu’il était grand temps que lui aussi devienne plus confiant et plus irremplaçable que jamais. (C’était un peu fort, mais finalement il pouvait décider du destin de beaucoup de mutants s’il le voulait).

Face aux explications d’Amy, il n’eut d’autre réaction que de cligner des yeux tout en fronçant les sourcils, et ce jusqu’à ce qu’elle lui explique les détails de la pire des situations : sa mort. De quoi glacer le sang de n’importe quel homme, qu’il soit humain ou mutant, peu importe. S’il y avait bien une chose qu’il ne souhaitait pas, c’était la mort d’une de ses consœurs. Il avait déjà frôlé le meurtre au parc du Great Swamp, avec une inconnue, il ne voulait pas remettre cette histoire sur le tapis, donc les choses étaient ainsi : il n’allait pas se laisser faire par cette pseudo malédiction qu’il voyait en ses pouvoirs. Il hocha donc la tête, en signe d’accord, sans un seul bruit, marque de sa réflexion intense à l’intérieur.

Elle s’assit ensuite à coté de lui sur le banc pour le rassurer, et Samuele appréciait ce geste : c’était la preuve qu’elle était sincère et en vue de la situation, c’était une histoire de vie ou de mort. Jamais personne ne lui avait demandé autant de responsabilités, surtout pas a l’institut, et personne ne lui avait encore demandé de faire usage de ses pouvoirs dans ce but précis. Voulant la rassurer a son tour, il tourna la tête en sa direction, ses yeux bleus brillants sous la lumière du soleil, et marquant un léger sourire rassuré mais inquiet à la fois :

- Ca me va. On va faire comme tu dis.

Il regarda à nouveau en direction de ses pieds pour réfléchir une dernière fois, même s’il ne comptait pas faire machine arrière concernant la proposition d’Amy. Puis il releva la tête avec entrain et motivation pour finalement se poster debout face à Amy. Il porta ses deux mains à ses hanches et avec un sourire radieux (Preuve d’une confiance démesurée comparée a d’habitude) il ajouta :

- Bien sur dès que quelque chose ne va pas, il faut que tu le dises, en admettant que dans ton état tu puisses parler !

Finalement il n’imaginait pas encore la situation, il ne visualisait pas encore la scène et c’était probablement ce qui le perturbait le plus : puisque habituellement il avait besoin de tout savoir et de connaitre les moindres aspects de l’action qui allait se dérouler en sa présence. Comme un besoin de tout contrôler et de pallier a d’éventuelles surprises indésirables. Le fait était que dans cette situation il n’y avait pas de place pour l’organisation. Certes, il fallait instaurer des règles, mais les résultats n’étaient absolument pas prévisibles. Il ajouta :

- Tu n’as qu’à me dire quand tu seras prête, je suivrais ton rythme.
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Lun 1 Oct - 22:47

- Je vais pas te forcer la main Samy ; je sais que je joue avec le feu, cependant j’ai pas vraiment d’autres choix que de mettre la main au feu, qui à me brûler. Je pensais que c’était un dérèglement, mais c’est définitif, donc si j’arrive pas à le maîtriser, je passerai ma vie avec ce pouvoir en épée de Damoclès au-dessus de la tête. Je veux pas avoir peur de moi ; j’apprendrai à le maîtriser, même si je dois y laisser des plumes. Mais je ne veux pas non plus que tu stresse ou que t’ai peur ; je peux me débrouiller, si tu veux pas le faire.

- Ca me va. On va faire comme tu dis,
répondit-il avec un sourire inquiet, détournant le regard pour fixer ses pieds.

Elle aurait voulut le rassurer mais c’était vrai qu’ils allaient jouer un jeu dangereux, puis Samuele se motiva seul pour lui venir en aide, se levant avant d’ajouter, plein d’une confiance qui faisait plaisir à voir, que dès qu’un problème se présentait elle devait lui dire, en admettant que dans son état elle puisse parler.

- Le problème n’est pas de parler, mais de me faire comprendre. C’est comme une vidéo en avance rapide, fois cinq : je te sors des phrases complètes en moins d’une seconde, déclara-t-elle en se levant à son tour, se tenant face à lui.

- Tu n’as qu’à me dire quand tu seras prête, je suivrais ton rythme.

- Bon courage alors,
plaisanta-t-elle pour se déstresser seule plus que pour réellement faire de l’humour, ce qui ne lui empêcha pas de faire un clin d’œil. On devrait s’éloigner un peut par contre.

Contournant Samuele, Nephilim fit quelques pas, avant de se retourner vers lui. Elle lui sourit une dernière fois, l’appréhension face à ce qu’elle allait faire de plus en plus présente dans son attitude.

- Sa va pas être très impressionnant au début, mais attends une minute et tu verras.

Fermant les yeux, elle se concentra sur la manipulation mentale déclenchant jadis l’accélération du facteur guérisseur et aujourd’hui celle de tout l’organisme. Cette manipulation était simple, un simple ordre de son cerveau, plus facile à faire lorsqu’il y avait de la douleur mais finalement aussi rapide et immédiate qu’un claquement de doigt : il lui fallait éliminer la douleur. Oh, elle ne souffrait pas, donc n’éliminait rien, mais c’était cela qui faisait que son cerveau enclenchait le pouvoir, une absence d’analyse du message nerveux de la douleur.

Les premières secondes, il n’y avait pas grand-chose de visible, hormis son cœur et sa respiration s’accélérant comme si elle accomplissait un grand effort physique. Puis à partir d’une demi-douzaine, elle se mettait à avoir des difficultés à tenir en place : elle gigotait, au minimum des mains et des pieds, les tiques nerveux sur son visage apparaissant déjà bien plus rapidement, et ceux alors que sa respiration s’accélérait toujours.

Hyperactivité, elle souffrait de symptômes d’hyperactivité : impatience, difficulté à faire le vide dans sa tête car pensant à trop de choses en même temps, incapacité à tenir en place, agitation, facilité d’excitation et surexcitation, encore plus têtue et bornée, incapable de s’organiser et légèrement cyclothymique, pour ne citer qu’eux.

D’ailleurs, ses pensées partaient déjà en vrille à la vingtième seconde.

- Bon-alors-pour-résumer-je-dois-être-à-peu-prêt-à-un-tier-de-mes-capacités-maximales-là-sauf-que-je-vais-essayer-de-l’interropre-et-que-si-j’y-arrive-pas-tu-devras-me-stabiliser-ok ? déclara-t-elle en cinq ou six secondes, son parlé rapide et inarticulé.

Se crispant de tout son corps, Amy ferma les yeux, ne parvenant à arrêter de remuer. Elle devait se concentrer et se calmer, se concentrer et se calmer… comme si répéter cette putain de phrase dans sa tête allait l’aider, alors qu’elle était déjà en train de ce demander ce que Sam pensait d’elle dans cette état, s’il y avait d’autres témoins à la scène et ce que dirait Caitlyn (hormis lui mettre une baffe) quant elle apprendrait pour l’APB.

Les plus grandes difficultés du monde à se concentrer alors que cela s’accélérait toujours plus.

- Yep-Samy-un-p’tit-coup-d’main-ste-plait, déclara-t-elle encore plus vite, commençant à trembler en luttant pour garder ses muscles contractés, semblant à un pingouin cloué au sol durant un tremblement de terre, ce qui n’était pas glorieux le moins du monde. T’faudra-combien-d’temps ? enchaîna-t-elle presqu’immédiatement.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Lun 8 Oct - 13:54

Attendez… Une vidéo en avance rapide ?! Bon ok… il n’avait pas du capter les petits détails des effets de son pouvoir, et s’il comprenait bien, elle n’était pas en mesure de gérer seule ces effets, et c’était le plus essentiel. La voyant s’éloigner légèrement de lui, encore une marque d’attention envers lui qu’il appréciait grandement, il l’écouta dans ses dernières paroles avant les faits. Il lisait en elle comme dans un livre écrit pour lui : elle semblait assez angoissée à l’idée que tout se passe mal, mais elle le cachait comme elle le pouvait. S’il avait pu lui dire plus clairement qu’elle pouvait compter sur lui, qu’il était présent en cas de problème, ou même qu’elle n’avait pas avoir peur, il l’aurait fait. Cependant Samuele n’était pas tant empli de certitudes que ça. Il avait lui aussi ses doutes et ses craintes quand à la situation mais on l’avait toujours motivé a être meilleur, et a prendre son rôle de potentiel X-men au sérieux. Ce qu’il faisait aujourd’hui même, prêt à garantir sécurité et vie saine a sa nouvelle comparse. Elle lui expliqua alors de façon succincte le fonctionnement de son pouvoir afin qu’il ne soit pas surpris, puis elle commença son exercice. C’était l’œil vif et ses muscles prêts à se contracter qu’il regardait la scène. Il se tenait alors debout, les deux bras le long de ses hanches, et les sourcils légèrement renfrognés, analysant la séquence dans ses moindres détails. Il n’attendait qu’une chose : son signal.

Les premières secondes n’étaient absolument pas impressionnantes, et les effets semblaient quasi nuls. Mais il se disait que quelque chose se cachait derrière cette surface encore bien lisse pour ce qu’elle lui avait raconté à son sujet. Mais quelques secondes plus tard et de façon progressive, son corps se mit a gigoter comme si elle souffrait, comme si quelque chose lui faisait mal de l’intérieur, mais en vérité, comme elle lui avait dit, ces gestes s’apparentaient a des mouvements accélérés et de moins en moins perceptibles par les yeux du jeune garçon : ces même yeux qui étaient devenus ronds comme des billes et qui respiraient l’inquiétude. Les premiers mouvements de sa part pouvaient être détectés par les plus méticuleux de la race humaine, mais il n’agissait pas encore, car il attendait encore le signal. Il était bien sur inévitable qu’il commence à transpirer légèrement et sans même s’en rendre compte, bien trop concentré à faire usage de son pouvoir pour sauver sa moitié spirituelle.

Elle parvint finalement à s’adresser à lui de manière presque normale, mais ce n’était pas encore le moment. Tout ce qu’il avait trouvé à faire c’était d’acquiescer d’un hochement de tête, a demi (voire complètement) surpris par l’étrangeté de la situation. Puis cela dit, elle se crispa soudainement, comme si les choses sérieuses commençaient. Sans crier gare, sans préavis ni quoi que ce soit de ce genre, elle semblait partir dans un autre monde, un de ceux qui avaient de quoi effrayer le jeune garçon pourtant devenu plus fort et plus courageux avec le temps. Visiblement il lui en fallait encore !

LA ! Le signal ! Il ne l’avait presque pas entendu, tellement il était omnibulé par les effets inquiétants de son pouvoir. Mais il reprit le dessus sur son esprit et pu prendre les choses en main, a sa manière, et avec les moyens du bord surtout. Il ferma alors les yeux instantanément en grognant entre ses dents que c’était une histoire de fou. Jamais il n’avait pu imaginer qu’un jour il allait être la roue de secours d’une personne a ce point. Mais soit, les choses étaient ainsi et il fallait agir vite. Pointant la paume de sa main vers Amy, afin de diriger plus facilement son pouvoir au travers des identités X qui s’affichaient sur son radar « interne », il fit le vide dans sa tête, en oubliant ce qu’il venait de voir et en imaginant cette même scène plus sereine et saine. Descendant petit à petit, pendant près de 5 secondes pour ne pas la brusquer, il ouvrit un œil, son corps tremblant comme si sa concentration était difficilement supportable (pourtant il n’était pas si stupide que ca), et analysa les changements qu’Amy était en train de subir. Il ne se rendait pas compte de jusqu’où il pouvait aller ainsi, tout en gardant dans un coin de sa tête que s’il allait jusqu’à l’annihilation complète, il pouvait être la dernière personne qu’elle verrait de sa vie ? Il ne savait pas, il ne savait plus… le doute s’était emparé de son esprit. Il lança alors timidement, les dents encore serrées et sa concentration inébranlable :

- Je continue ? Dis-moi…

Puis la descente se fit légèrement plus rapide, il craignait vraiment d’aller jusqu’au bout mais elle, s’en rendait-elle compte ? Il ajouta de la même manière :

- Si je descends trop…
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Jeu 11 Oct - 20:29

Il fallut très peu de temps à Samuele pour réagir, enfin, trois ou quatre secondes, ce qui du point de vu d’Amy faisait autant de délais que quinze ou vingt. L’autre italien ferma les yeux en grognant avant de la désigner de la main, paume ouverte, concentré et constipé de concentration.

Cela fut très bizarre pour Nephilim, très bizarre et encore plus désagréable : tout commença à ralentir imperceptiblement, mais tout continuait de s’accélérer ; c’était comme avoir le vertige, et d’ailleurs elle l’eut, perdant l’équilibre rapidement face à ses forces contraires.

Elle tomba au sol, sur les fesses, les yeux exorbités et le visage inexpressif ; merde, cela n’avait pas fait cela la dernier fois (sauf pour la perte d’équilibre) !

Combien de temps, une demi-minute ? Un peu moins, avant qu’il ne s’exclame pour lui demander s’il devait continuer ou s’il descendant trop, accélérant la descente alors que la montée accélérait tout autant. Se déconnecter, Amy devait ce déconnecter, arrêter cette connerie d’APB !

Se saisissant de sa tête, n’ayant pas eut la surprise pour interrompre son pouvoir, elle n’y parvenait pas, et la seule chose qu’elle sentait, c’était ce mal de crâne qui croissait à vitesse grand v.

Trop descendre, trop descendre, qu’est-ce qu’elle pouvait bien en savoir ? Trop descendre, elle perdrait ses capacités d’utilisation de carbone et présenterait des signes d’intoxication, probable qu’elle-même les remarques pas d’ailleurs. Tout était-il qu’il y avait une variable qu’elle n’avait pas prévu dans la diminution du gène X : peut-être que pour un Alpha sans défauts, s’eut été tranquille, mais pour elle. Ses organes !

Elle ne ressentait pas la douleur sous Accélération des Processus Biologiques, mais là… Ses pouvoirs diminuaient, et la douleur réapparaissait.

Les membranes nictitantes ses déployèrent alors qu’elle rouvrait les yeux, la brulant ; mais ce n’était qu’une petite partie de ce qui lui arrivait : son sang aussi la brulait, ne même que son foi, et que plus ou moins tout son corps en fait. Mais le plus douloureux, devant les yeux et le sang, c’était bien les ailes. Amy se cabra en arrière, puis en avant. Leur force augmentée par l’APB, les Ala-pulmos déchirèrent le débardeur pour sortir, plus petites qu’à la normal et battant bien plus chaotiquement.

Merde, elle n’avait même plus de voix pour crier. La seule question véritablement importante, c’était : pourquoi la douleur ? Elle y était immunisée sous l’APB, alors pourquoi ? Elle cracha quelque chose, s’effondrant sur le côté.

Combien de temps pour faire cela ? Une seconde ? Deux ? Surement plus, tout ralentissait désormais.

Son corps se rebellait, et à genoux dans l’herbe, elle vomit, elle vomit un liquide mélangé, avec les sus gastriques normaux mais autre chose, une autre substance diluée.

Biomasse ; elle s’en souvenait, quant il y avait surcharge de biomasse, le Rapha déversait le surplus dans l’estomac pour la rejeter : cela lui était arrivé quant elle avait eut son second arrêt cardiaque, et qu’elle avait perdu ses pouvoirs durant vingt quatre heures. Les Sanguis, ils disparaissaient ! Ils mourraient !

De nouvelles régurgitations, et de nouvelles pseudo-secondes alors que tout se ralentissait encore. Ils rapprochaient de la normal, mais le calcul avait été faussé par le fait que l’APB n’était pas à 100% au déclenchement du pouvoir de Samuele. Amy n’avait pas la moindre idée des risques, mais ne voulait qu’une chose : que cela s’arrête !

Et pas comme la dernière fois !

La douleur reparti, et Amy s’effondra sur le flan, respirant très fort alors que ses organes reprenaient la place qui leur étaient due. Elle avait la tête qui tournait été était engourdit de partout, incapable de bougée. Dans un sal état, mais en vie. Sam c’était arrêté avant. Elle sourit.

- S… Sa… Samy… je crois… je crois que j’ai oublié un… un truc… Le… laisse-moi… deux secondes… je…

Ses paupières étaient lourdes, elle était mal, et vide. Pire qu’une gueule de bois, car elle avait la douleur en plus. Ne pas s’endormir, elle ne devait pas s’endormir. Et elle n’allait pas s’endormir, juste se reposer quelque peu…

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Dim 14 Oct - 15:06

Ses explications concernant les effets de son pouvoir sur Amy n’avaient probablement pas lieu d’être. En effet, le visuel suffisait : la voir s’écrouler sur le sol, petit a petit, sans comprendre réellement s’il était a l’origine de son mal ou si elle n’avait tout simplement pas prévu ces effets. Une chose était sure, il s’en voulait. Oui il s’en voulait d’être aussi gentil et volontaire pour aider les autres, parce que c’était ce qui le rendait dangereux. Depuis son retour de l’île sur laquelle il avait été oublié (Perdu était le mot le plus adéquat), il n’avait de cesse de se montrer bon et fort d’esprit, pour prouver a tout le monde qu’il avait évolué et que cette épreuve l’avait forgé. Mais dans les faits, c’était bien plus compliqués, la preuve en était l’état plus que chaotique de la jeune Amy qui s’affaiblissait devant lui. Il avait en toute logique et par reflexe de sauvegarde, cessé l’activité de son pouvoir en remettant son niveau a 99%, pour ne pas copier son pouvoir évidemment. Mais tout ne s’arrangeait pas : comme une scène de cinéma, cheveux au vent et regard vitreux, il se demandait ce qu’il était en train de faire. Avait il bien fait d’accepter la proposition d’Amy ? Était-il la personne la plus légitime pour assurer cet entrainement avec elle ? Une multitude de questions traversait son esprit, toutes se précipitant sans gène vers la réponse la plus facile à trouver, sauf que clairement, il n’y avait pas de solution. Une histoire d’ordre des choses, comme un destin, une folie passagère imprévisible qui avait animé son inconscient au moment où il était le plus fragile.

Tandis qu’elle se trainait sur le sol, il l’entendit lui demander quelques instants pour s’en remettre. Visiblement elle était en très mauvais état, et elle faisait presque peine a voir. Alors tout naturellement il se dirigea vers elle, encore allongée sur le flanc, et se pencha ensuite vers elle, pliant ses genoux lentement pour ne pas brusquer les choses. Il posa sa main sur l’arrière de son crâne, au travers de ses cheveux et lui tint la tête pour l’aider à rester réveillée : c’était ce qu’on lui avait appris dans les cas de chute difficile ou d’évanouissement. Puis il ajouta d’une voix douce mais inquiète à la fois :

- Qu’est ce qu’il se passe ? J’ai foiré ? Amy dis moi s’il te plait qu’on essaye d’arranger tout ca.

Il était clair qu’il se sentait fautif, et même si habituellement il ne réagissait pas a ce ressentit, il se sentait coupable de l’avoir poussée dans ce piège. C’était Amy, et pas une personne inconnue victime des effets de son pouvoir. Il fallait qu’il se rachète et il comptait bien veiller sur elle, parce qu’elle était sympathique, drôle et avait un tas de points communs avec lui. Sa conscience lui interdisait de lui faire du mal et c’était pourtant ce qu’il s’était passé. Il ajouta ensuite en se mettant à genoux près d’elle et en tendant de l’asseoir lentement :

- Je suis vraiment désolé je ne voulais pas précipiter les choses. Je ne sais plus…

Les larmes lui venaient au bord des yeux : il avait honte, et c’était surtout parce que l’histoire se répétait encore. Malgré sa prise de confiance en lui, et son caractère qui s’était endurci, cette épreuve, aux apparences si bénignes, venait de lui rappeler qu’il était un danger public. Il ne pouvait pas être serein dans un groupe, il ne pouvait pas être témoin d’une catastrophe sans se demander s’il était l’origine de l’accident. Il y avait tellement de raisons pour que les gens le détestent qu’il en venait à ne plus croire en leurs compliments et qu’il se détachait de tout lien qu’il pouvait voir comme faux. Etrangement, avec Amy les choses s’annonçaient différentes, mais alors pourquoi cet accident était venu gâcher tout ca ? Une impression de flash back indésirable qu’il était forcé de subir, comme si les choses n’étaient pas suffisantes à cet instant précis. Il analysa la situation encore quelques instants, tandis qu’Amy reprenait son souffle, puis il ajouta, craignant que les choses tournent mal pour de bon :

- Je vais t’emmener à l’infirmerie, je ne dois pas être assez prêt pour faire ce genre de choses. Je ne sais pas comment ni pourquoi tu es dans cet état, mais ma culpabilité devient trop grande.

Jeter l’éponge par dépit, alors qu’il était à deux doigts d’accomplir un nouvel exploit. Le dégout se lisait sur son visage et ses yeux gonflés a force de se retenir de verser ces larmes de tristesse évitaient autant que possible je regard d’Amy.
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Lun 22 Oct - 19:03

Ne pas s’endormir, ne surtout pas s’endormir, dans les moments comme cela, dormir c’était mourir. Mais c’était plus facile à dire qu’à faire.

La voix de Samy raisonnait au loin, alors que les yeux de Nephilim ne lui envoyaient plus que des images floues, et que la fatigue tentait de la ronger. Combien de biomasse lui restait-il ? Avec celle qu’elle avait vomie, elle n’en avait aucune idée, mais le principal, elle l’avait en tête : elle avait comprit comment stopper l’Accélération des Processus Biologiques. Pourquoi, la dernière fois, à Central Park, Samuele et son pouvoir avaient-ils stoppés l’APB alors qu’ici, ils n’avaient pas réussit ? Simplement, la surprise. Amy ne savait pas ce qui c’était passé, et la surprise de l’amplification avait déclenché son pouvoir, comme la surprise du retour à la normal l’avait arrêté. Logique, c’était très dur de la surprendre, de la surprendre réellement, considérant ses capacités de réactions. 1/125ième de seconde n’était pas une surprise suffisante pour arrêter son pouvoir, il fallait qu’elle dure plus. Leur technique de baisser le gène X avait été une mauvaise idée, car il aurait fallut au moins attendre que l’APB soit au maximum avant de le réduire, sans quoi elle avait souffert inutilement.

Avec un effort qui lui paru surhumain, l’italienne roula sur le dos, son regard se perdant dans le ciel, sa respiration étant haletante. Sam se positionna à son côté, tentant de l’aider à s’assoir. Elle lui sourit, pour le rassurer, apercevait son ombre au-dessus d’elle, surement celle de son visage, alors même qu’il s’excusait.

- T…. t’inquiète… je… j’ai connu… pire, déclara-t-elle, la bouche pâteuse et le souffle ralentissant.

- Je vais t’emmener à l’infirmerie, je ne dois pas être assez prêt pour faire ce genre de choses. Je ne sais pas comment ni pourquoi tu es dans cet état, mais ma culpabilité devient trop grande.

- A… attends…


Elle avait une idée, une mauvaise idée mais qui, dans son état altéré, lui semblait être une bonne idée, bien qu’elle eut conscience que c’était de nouveau tenter le diable. Clignant des yeux plusieurs fois pour essayer d’avoir une imagine plus nette, dodelinant toujours de la tête, elle voulut le regarder dans les yeux. Elle n’y arriva pas car il semblait éviter son regard, mais elle vit bien les larmes, et le dégout.

Zut, elle lui avait vomi dessus, ou c’était juste son haleine ? Bah de toute façon…

- Je… j’crois qu’j’ai comprit où j’ai merdouillé. C’est… c’est spé… pour arrêter l’APB, faut pas essayer de le ralentir, mais l’accélérer. J’m’attendais à s’que tu l’ralentisse, y’a pas eut de surprise. L’accélérer, j’sais pas comment sa fait, donc… S’t’as l’courage, on réessaie, mais dans l’autre sens ; sinon, tant pis, on ira une autre fois. Juste… juste que je vais pas… rester éveillée longtemps… à moins d’un coup d’pouce…

Fermant les yeux, elle bascula en arrière, uniquement retenue par les bras de l’italien. Elle les rouvrit rapidement cependant, sa vue allant un peu mieux mais l’épuisement étant toujours présent.

- D’solé d’te faire culpabiliser Samy… y’a pas d’quoi : j’suis la… la seule à avoir mal calculée mon coup… Encore un essai s’te plait, après… on va à l’infirmerie… promit… j’essayerai même de m’démerder pour marcher seule… même si j’y crois pas trop.

Son cœur se calmait, et le tournis comme l’engourdissement repartaient peu à peu, la laissant seule avec sa fatigue et sa volonté, entre les bras de Samuele. Personne ne l’avait jamais ainsi tenue dans ses bras, même pas Caitlyn, et Nephilim se dit une fois de plus que c’était bien dommage qu’il fut gay.

Mais bon, là n’était pas la question.

- A…alors, verdict ? J’ai droit à ma dernière connerie… ou pas ?

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Jeu 6 Déc - 11:26

Ecoutant les excuses et les nouvelles idées interminables de la jeune fille, Samuele continuait de cacher cette douleur qu’il renfermait au fond de lui. Il était fort probable qu’Amy s’en soit aperçue, mais rien ne changeait la donne : habitué à cacher la moindre de ses émotions, pour ne pas altérer le contact et le lien qui se formait entre eux, il s’en serait voulu d’avoir cédé devant elle. D’une part parce qu’elle lui faisait confiance, d’autre part parce que comme tout bon italien qui se respectait, il avait cette fierté qui n’allait surement pas de paire avec l’image qu’il reflétait. C’en était trop, et clairement, s’il continuait il était à deux doigts de la détruire dans tous les sens du terme. Il connaissait la force de ses pouvoirs, les avantages qu’ils lui offraient, mais parfois il oubliait les dangers dont il était bien trop souvent à l’origine. Dans ce cas précis, il était l’épée de Damoclès qui flottait au dessus de la tête innocente d’Amy. Alors, dans son esprit les choses étaient claires, mais encore fallait il qu’elle accepte la décision prise par le jeune garçon, elle était sans nul doute dotée d’un caractère bien trempé. Le verdict ? C’était simple…

- Non Amy, j’ai accepté de t’aider mais en vue des circonstances, l’unique aide que je pourrais t’apporter est celle de t’accompagner à l’infirmerie. Tu ne te rends pas compte du danger, ni de tous les risques que tu encours en ma présence…

Il essuya quelques larmes discrètes qui coulaient le long de ses joues, tentant à nouveau de cacher sa déception mais aussi sa rage de n’avoir rien pu faire de bien, encore une fois. Il repris alors en lui tendant la main, une main tremblante et a bout de nerfs : quiconque aurait pu deviner que Samuele était bien trop empli d’émotions qu’il n’avait jamais dévoilé, et que par conséquent, il commençait a ne plus pouvoir supporter tant de pression.

- On y va maintenant Amy. On reprendra ça une prochaine fois, il est inutile de se rendre malade. Considère ce jour comme le début d’une grande aventure ok ?

Il émit un sourire radieux, malgré le mal qui se lisait dans ses yeux brillants, puis il l’agrippa de force, sa main dans la sienne, et tout en se levant il la tira vers le haut afin qu’elle se lève. Encore un peu fragile, il passa son bras sous le sien pour finalement s’appuyer sur l’épaule de l’autre flanc. Il entama alors sa marche vers l’institut, l’occasion pour lui de se remémorer la moindre scène de cet entrainement pour le moins particulier.

Le visage d’Amy, qui se retenait de partir en vrille, les mots qu’elle avait du mal a aligner, ses propres larmes, qui témoignaient de sa douleur intérieure, et le danger qu’il représentait… tout ceci dans le but de comprendre de nouvelles choses, d’avancer dans sa tête et dans son corps, d’imaginer des solutions, parfois bien trop farfelues, mais une choses essentielle trottait dans sa tête : malgré le mal qu’il ressentait, il avait fait un pas de plus vers la maitrise de son propre corps, et il se sentait de plus en plus capable, même si la route était longue.

Lançant quelques regards furtifs en direction de la jeune Amy, assez mal en point, il pensait aux prochaines aventures qu’il allait pouvoir vivre avec elle, pour continuer de l’aider, et peut être qu’un jour elle allait pouvoir l’aider a son tour, du moins c’était ce qu’elle espérait.

A vrai dire, Amy était la seule personne en qui il avait une confiance infinie, et c’était d’ailleurs pour ca qu’il tenait a elle, et qu’il avait mit fin à cet entrainement. Allait-elle le comprendre, c’était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   Jeu 6 Déc - 14:23

- A…alors, verdict ? J’ai droit à ma dernière connerie… ou pas ?

- Non Amy, j’ai accepté de t’aider mais en vue des circonstances, l’unique aide que je pourrais t’apporter est celle de t’accompagner à l’infirmerie. Tu ne te rends pas compte du danger, ni de tous les risques que tu encours en ma présence…


Dommage, quitte à finir dans un état lamentable, Amy préférait que ce fusse en une seule fois. Mais elle n’insisterait pas : elle avait peut-être l’habitude d’être bornée, mais elle vit quelque chose sur le visage de Samy qui la décida à le suivre sans rouspéter. Il essuya une larme.

La tristesse, la tristesse et la colère, la tristesse, la colère et la peur ; Samuele était triste de ce qui était arrivé, mais surtout, il s’en voulait. Il s’en voulait plus qu’il n’en était utile, et était proche de la rupture. Peut-être qu’elle-même pouvait aller plus loin, mais ce n’était pas le cas de son ami. Il insista sur le fait qu’ils y allaient sur l’instant, et qu’ils reprendraient l’entrainement une prochaine fois. « Inutile de se rendre malade », de SE ; il insistait sur le fait qu’elle n’était pas la seule à y laisser des plumes.

Ce jour était le début d’une grande aventure… elle n’était pas aventureuse plus que cela, mais elle voulait bien essayer, cela promettait.

- De… d’ac’…

Samuele lui sourit, un sourire sincère même s’il était entaché de tristesse, et dans un effort, main dans la main, il la souleva. Amy aurait trouvé très romantique qu’il la porta dans ses bras, mais ce n’était ni l’instant ni la bonne personne, et il se contenta de la soutenir, la sentant bien incapable de marcher seule de façon correcte.

Elle était épuisée, et se déplacer était difficile, le premier chapitre de leur aventure se résumant à rejoindre l’Institut, et le second à ne pas tomber dans les escaliers. La randonnée n’avait jamais été un problème, cependant gravir les marches lui sembla tout un défis.

- Désolé… Samy… et merci…

Elle essaya de lui sourire, ce n’était pas très convaincant mais au moins, c’était sincère : elle était contente que ce soit lui et pas un autre. Elle allait encore se faire engueuler par Caitlyn, sa sœur de cœur peu diplomate quant il s’agissait de sa santé (et encore moins quant cela impliquait les crises de l’APB). Mais tout était bien qui finissait… pas trop mal.

C’était en effet une idée plutôt bonne de ne pas continuer, vu l’état dans lequel elle était déjà.

Là où Samuele lui lançait des regards brefs, elle n’avait pas la force d’en faire autant, passant du visage de l’italien à ses pieds quant elle devait se concentrer sur ses déplacements, exténuée mais vivante.

Objectif du prochain entrainement ? Ne pas vomir, ce serait bien. Ne pas finir à moitié out, elle laissait cela pour le troisième, et espérait qu’au quatrième ou au cinquième, elle y arriverait parfaitement. L’avenir le dirait, cela, elle ne s’en inquiétait pas. Il ne la laisserait pas tomber, c’était son ami.

Cogitant en silence sur ce mode Berserker si spécial, l’italienne se demanda jusqu’où elle pouvait aller avec ce truc. Kjerstin perdait le contrôle lorsqu’elle entrait dans ses rages, mais Amy, ce n’était pas basé sur de la rage, et son cerveau s’accélérait aussi, lui permettant de ne pas sombrer ni de perdre le contrôle. L’Accélération des Processus Biologiques était-elle un Berserk équilibré agissant également sur son intellect ? Ou était-il plus performant encore ? Les mesures de ses ailes semblaient aller vers cette hypothèse, mais elle et la science, cela faisait deux : elle ne comprenait pas grand-chose au fonctionnement de son propre corps. Elle verrait bien, de toute façon, c’était une question de patience et d’entrainement.

Se reposant entièrement sur Samuele pour réussir son attention, ils finirent par arriver à l’infirmerie, affolant les infirmières une fois de plus; bah, elles commençaient à bien la connaitre de toute façon, rares étaient les mutant auto-guérisseurs à passer autant de temps à l’infirmerie qu’elle. Mais c’était un détail.

Alors qu’elle allait être prise en charge, et accessoirement se faire sermonner, elle se tourna à nouveau vers Snatch.

- Grazie mille Samy, sei un fratello.

Ce fut avec le sourire qu’elle le quitta pour un lit, un sucre, des infirmières mécontentes et probablement quelques tests médicaux.

S’ils étaient remit le lendemain, elle retenterait bien l’expérience, mais impossible de le faire sans la présence d’une infirmière, cette fois. Qu’elle était irresponsable, heureusement qu’on veillait sur elle !

RP TERMINE pour Amy

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Connais-toi toi-même [PV : Samuele Lupo]
» The Great Swamp, État de New York [PV Samuele Lupo]
» A ton avis, connais tu bien la GB d'avant ?
» ILLAMASQUA (D)
» Signification de la lettre sur la coque des navires ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: