AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)

Aller en bas 
AuteurMessage
Karl McAlister
Agent du BAM Delta
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)   Sam 23 Juin - 15:12

Il était huit heures du matin quand Karl se leva de son lit, il avait passé une dure soirée hier, un assaut dans un entrepôt d'un trafiquant mutant, où il a failli y laissé sa vie. Autant dire que aujourd'hui il n'est pas de très bonne humeur. Il manquerait plus qu'il soit obligé de sortir, car il n'avait pas du tout envie de rencontrer des gens, il préfère rester chez lui pour la journée de repos qu'il attendait depuis quelques semaines. Et évidemment, en ouvrant le frigo, il ne vît rien d'autre qu'une bouteille de jus d'orange à moitié vide, ainsi que deux canettes de bière. Bon bah plus qu'à oublié ses espoirs de tranquillité. Il finît le reste de jus d'orange, et alla prendre une douche pour se réveiller. Ensuite il s'habilla d'un traditionnel jeans et d'une chemise à carreaux, pas besoin d'autre chose, il ne fait pas très froid. Il mît son 9 mm à sa ceinture, prît ses clés de voiture, ainsi que sa plaque d'agent du BAM et sortît de son appartement.

Il roula quelques kilomètres afin d'arriver au centre commercial le plus proche, évidemment c'était le plus grand, donc forcément avec plein de monde. Il fît ses courses très rapidement et prît juste le nécessaire comme des pâtes, du lait, du jus d'orange et de la barbaque. Karl essaie de se faire le plus petit sur le trajet jusqu'à sa voiture, car c'est toujours dans ces moments là où on rencontre quelqu'un et il nous tiens la jambe pendant une heure et toi tu le laisse parler car tu es polis, même si Karl aimerait ne pas l'être à certains moment. C'est donc en frôlant les voitures qu'il atteint la sienne: Pour l'instant pas de problèmes se dit-il. Mais bien évidemment il a parlé trop vite, il aperçu au loin une étrange personne qui venait d'apparaître comme par enchantement, un téléporteur sûrement. Mais le plus étrange c'est pas son pouvoir, c'est surtout son style vestimentaire. Il était vêtu d'un collant noir et rouge qui lui moulait le corps, pas très discret, il avait aussi une cagoule de la même couleur que ses "vêtements". D'ailleurs ces vêtements là lui disaient quelque chose, Karl avait déjà entendu parler d'un homme qui s'habillait de cette façon, avec un masque, et tout le monde sait que quelqu'un avec un masque ne présage rien de bon. L'homme se dirigea vers le centre commercial, après tout même les gens bizarres vont faire leur course, mais Karl ne pouvait s'empêcher de le suivre, son devoir d'agent le poussa à savoir le but cette venue.

Il rangea donc son sac de course dans la voiture, et se mît à suivre cette étrange personne. Il resta le plus discret possible, il ne fallait pas qu'il le remarque. L'homme avait enfin de compte passé à côté du super marché et s'était dirigé vers le centre ville. Il le suivît jusqu'à une rue non loin de la zone commercial, là l'homme prît une ruelle qui menait à une boutique très étrange. Karl s'arrêta à la limite de cette ruelle afin de ne pas se faire remarquer.


Là ça commence à devenir très étrange, qu'est-ce qu'il peut bien faire là ? Pensa-t-il

Karl se tenait prêt à déguéner son pistolet, on se sait jamais ce qu'il pourrait se passer.

Spoiler:
 

_________________

SEMPER FI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)   Sam 23 Juin - 23:58



Cela faisait des jours et des heures que Chang le harcelait au téléphone, par E-Mail ... par talkie Walkie interposés, par interphone et même par interflora pour que Deadpool aille le voir.

Depuis quelques jours Deadpool finissait les restes des sushis du Sushi Gerb' de Chang ... et il était resté coincé dans les gogues. Mais pour éviter de subir le harcèlement il décida de rendre visite au chinois tenant un sushi bar.

Il sortit de son appart, prit son petit chat dans l'imper et n'oublia pas la grenade. La sortie vers le toit était tranquille, personne n'y traînait, même plus les petites racailles qui y avaient élus domicile et qu'il avait dû rosser afin de leur montrer qui c'était le chef.

Il se téléporta sans chercher la discrétion en plein milieu de la rue. Et continua sa route. Un homme se tenant non loin de lui tentait vainement de passer pour quelqu'un de discret et arborant le visage de Mark Harmon. Forcément. Il faut pas être né de la dernière pluie pour savoir que quand on pète un coup dans cette ville, on à rapidement le BAM au cul ("Et non pas le Bamako")... alors que ces trouducs prenaient le pétou pour un orage électro-magnétique de magnétude 10 sur l'échelle du grenier.

Il oublia rapidement le petit pour continuer à vaquer à ses occupations. On passe le super marché, et puis la ruelle voisine du centre commercial ... et on commence par une petite visite chez Tony Main de Velours, le fournisseur d'armes du coin qui fait office de sex-shop. Il y choisit une nouvelle paire de Taurus Raging Bull juste histoire que les anciens puissent se reposer un peu parce qu'ils ont pas mal bossés depuis son arrivée à Big Apple et un lot de grenades au phosphore.

Il reprend son chemin puis s'arrête dans la rue des femmes de joie ... tend une liasse à l'une d'entre elles et monte. Au bout d'une heure il ressort enfin, la ceinture défaite, le petit chat dans la poche de son imper et le sabre dans son fourreau ressortant légèrement du dos.

Enfin il marque son dernier arrêt chez Chang au Sushi qui bave. Il s'installe au comptoir et se sert dans les sushis qui ont plus que l'air avariés. Il glisse quelques mots à l'oreille du chinois. Et consulte un ordinateur portable que lui tend le propriétaire. Sa nouvelle cible est décidée et validée. Ce sera pour ce soir. D'ici quelques heures encore. Il va balader encore quelques heures le petit gars. Il sort du restau et se dirige vers le centre ville. Prenant le bus ou le métro selon son envie, des fois même il s'offre le luxe de prendre une rame de métro pour un seul arrêt et de prendre au sortir de la rame un taxi qui le ramène à l'arrêt d'où il avait prit la rame.

Il marque son emprise sur la filature.

Revenir en haut Aller en bas
Karl McAlister
Agent du BAM Delta
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)   Lun 25 Juin - 11:58

L'homme au collant sorti enfin de la boutique, une arme à la main, Kar avait déjà de quoi l'arrêter, mais il préféra attendre le bon moment, si il arrive. Il se dirigea ensuite vers une ruelle à... comment dire poliment... péripatéticiennes (prostitués), il y resta pendant pas loin d'une heure, Karl en profita donc pour s'installer à une table et à se sustenter en attendant que l'autre gars finisse de faire des galipettes avec la demoiselle. Il ressortit donc une heure plus tard avec le ceinture pas encore remise. Il se dirigea ensuite vers un restaurant japonais, où il enfila plusieurs sushi dans son gosier.

Le... ah oui voila Deadpool, il savait bien qu'il connaissait son nom mais pas moyen de s'en souvenir, enfin bref, Deadpool pris donc un bus, où d'ailleurs il était seul au fond du bus, vu que toutes les autres personnes avaient peur de lui, sûrement à cause de son accoutrement ridicule. Karl resta dans la foule. Ensuite Le pool pris le métro, Karl se doutait qu'il l'avait repéré, mais il continua quand même la "filature", car non seulement ça semblait amuser collant man, mais aussi Karl, qui avait besoin d'un peu de décontraction pour la journée. Et suivre ce type semblait très amusant, c'était la première fois qu'il faisait une filature, bon il est quand même mauvais, car il s'est fait repérer après quelques minutes. D'autant plus qu'il avait entendu parler de ce Deadpool, qui aimait faire de bonnes blagues, et avait un humour assez particulier. Il continua donc à le suivre, en taxi, jusqu'à ce qu'ils reviennent tous les deux au point de départ, c'est un petit rigolo celui là, se dit Karl en sortant du taxi.

Il décida quand même d'aller à sa rencontre, car la filature c'est marrant cinq minutes... enfin une heure et demi, mais il aimerait bien quand même rencontrer cet étrange personnage. Karl se précipita vers lui, prêt d'un parc encore vide, car les gamins n'étaient pas encore sorti de l'école. Il sortît son arme et le pointa en sa direction, même si il savait qu'il allait résister au tir, son arme a été améliorer pour faire de gros dégâts donc, donc même si il se relèvera, une partie de sa tête arraché, ça le calmera
.

- Allez, finis la rigolade, je vais pas demander de lever tes mains parce que sinon je vais trop ressembler à un flic, mais je vais quand même te demander de lâcher toutes armes... Et il à l'air d'en avoir beaucoup... Et de ne pas jouer au malin, j'ai la gâchette facile.

En effet, son pouvoir permet d'être plus réactif, rapide et précis, donc si il essaye un truc, il s'en prendra une dans la tête et elle mettra du temps à repousser.

_________________

SEMPER FI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)   Lun 25 Juin - 19:20

Il adore faire tourner les agents du gouvernement en bourrique. C'est tellement facile. Et ça fait visiter la ville un peu. Celui là n'a que peu de patience et pas beaucoup d'humour. Cela va rendre les choses encore plus intéressantes.



Il branche son I-pod et cale les écouteurs sur ses oreilles.

"-Ah vlà le mec qui est comme le père Noel qui sait quand on a été un vilain garnement, j'en ai de la chance, maintenant on me sert des papy au ptit dej'"

Il pose délicatement son chat à terre ("Il m'a dit de poser mes armes.") attache sa laisse au parcmètre et dégoupille une grenade dans laquelle il verse du lait. Il joue de son doigts avec la chaton durant quelques secondes, l'oeil toujours visé sur papy. Et se redresse en effectuant quelques étirements. Il se gratte l'entrejambe puis termine ses étirements. Pompes sur un doigt ... abdominaux ... bref la totale et ce durant trois à quatre bonnes minutes. Il toise le vieux du regard ... se fout clairement de sa tronche.

"- J'espère que Morgane craint pas d'être vêtue de noir ..."

Le sourire est moins dans la blague et davantage dans le grave. Narquois, mesquin. Il laisse tomber son vieil uzi de sa ceinture au sol et se téléporte derrière l’ancêtre. Son katana porté à une main fend l'air à vitesse grand V pour couper l'arme du papy en deux. Ni une ni deux, le geste est pur, parfait sans rature ...

"- Faut pas jouer avec les armes, ça peut faire bobo ..."

L'arme est passée ... à t'elle ou non touchée sa cible avec les aptitudes de papy, il ne le sait, mais qu'importe son Raging Bull à L'autre main , au niveau des roupettes du flicaillon.

"- Tu voudrai m'arrêter pour quelle raison Grand-Père ? Pour port de costume prohibé ? Range ton jouet, t'es pas au niveau petit. Et j'ai autre chose à foutre que de me préoccuper des lèches boules du gouvernement. "

Le ton de la voix est sans douceur, sans délicatesse, froid comme la lame qui renvoi son reflet à l'agent du BAM. Le doigt sur la gâchette du monstre qu'il tient dans sa main à déjà activé la première sécurité ... l’ancêtre sait que le moindre soubresaut sur la détente fera faire feu. L'oeil lui est resté malicieux. Deadpool hume l'atmosphère pour en sentir toutes les effluves.

"- Joue pas au con petit ... joue pas au con. J'ai explosé la tronche à bien plus costaud et bien plus dangereux."

C'est rare que Deadpool offre un avertissement sans frais. C'est assez rare pour être signalé.
Revenir en haut Aller en bas
Karl McAlister
Agent du BAM Delta
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 24

MessageSujet: Re: Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)   Mar 26 Juin - 16:31

Après lui avoir demandé de poser ses armes, Karl regarda le Deadpool poser ... un chat, c'est vrai qu'un chat c'est vachement une arme, ou alors peut être en l'envoyant sur quelqu'un d'autre pour le griffer ça peut faire une sorte d'arme, mais bon les chats c'est pas fait pour ça.

En tout cas son comportement avec le chat, ainsi que les étirements qu'il faisait juste après l'avoir posé, confirme bien tout ce qu'il a pu entendre sur ce fameux Deadpool, ainsi que son sens de l'humour très particulier. Karl l'observa attentivement entrain de faire son petit échauffement, il resta quand même sur ses gardes, déjà parce que, il ne fait pas ça juste pour le plaisir, donc ça sent l'attaque. Ensuite parce que connaissant un peu le loustique c'est bien le genre à distraire son adversaire avant de lui envoyer un coup fatal.

Pendant son échauffement, Deadpool lui parla de sa fille... comment pouvait-il savoir qu'il avait une fille, et surtout comment connaissait-il son nom. Et de plus, comment ose-t-il lui parler de sa fille comme ça, était-il vraiment sur de sa victoire, une régénération cellulaire ne suffit pas pour gagner une bataille, car une tête ça met du temps à repousser. Karl fût quand même déstabilisé par ce qu'il venait d'entendre
.

- Quoi ?! Tu...

Karl n'a même pas eût le temps de finir sa phrase que Deadpool en profita pour l'attaquer, avec une vitesse impressionnante en se téléportant dans le dos du Sharpshooter. Mais, perturbé par la dernière phrase du Pool, il mît plus de temps à réagir, certes suffisamment pour éviter le coup de katana dirigé vers son arme (il manquerait plus qu'il casse son beau 9 mm, non mais oh), mais il ne fût pas assez rapide et se prît quand même un coup de pommeau dans le menton, tellement fort qu'il fût envoyé sur quelques mètres. Sharpshooter reprît ses esprits aussi vite qu'il le pouvait et tira une rafle de balle en direction de la tête du Deadpool, ainsi que partout sur son corps afin qu'il est le moins de chance de parer toutes les balles. Karl se releva ensuite, se remettant le menton en place et resta prêt à lui envoyer une autre rafale dans ses dents si il avait encore envie. Il savait que sa régénération était quand même assez rapide, donc il se tînt prêt à toutes éventualités.

- En effet, ça peut faire bobo... après à toi de me dire si t'as mal, moi je vois pas bien de là où je suis j'ai pas mes lunettes de papy.

Karl garda quand même son humour, c'est important de garder son sang froid dans de telle situation. Mais il se doutait que Deapool n'allait pas rester comme ça, il continua donc à pointer son arme en sa direction.

_________________

SEMPER FI
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)   Mar 26 Juin - 20:11

TRèS CHERS AMIS MINEURS DE - DE 18 ANS, CETTE SéQUENCE VOUS EST INTERDITE !!!


Ok ouille ok ... il voulait la jouer hard le papy ? Il ne joue pas selon les règles du forum, en n'offrant aucune porte de sortie suite à l'action qu'il décrit ? Et bien pas grave ... on fera en sorte que ce soit toujours lui le perdant. Le mec il à pas pigé face à qui il se trouve, et bien soit, on va tâcher de lui rendre la mémoire et de le faire repartir la queue entre les jambes.

Il veut jouer les durs, alors que Deadpool l'était gentil, il lui laissait une opportunité de s'en sortir sans bobo ... sauf que là maintenant Deadpool l'en a décidé autrement en pointant son Raging Bull sous le menton de son auteur ... ça va couiner dans les baskets de Mark Harmon ... c'est une garantie signée Deadpool.

Au premier on va s'amuser, Morganne sa jolie petiote lui a fait faire un petit soubresaut, l'est tout traumatisé papy ... sa fifille nommée ainsi ça lui fait jouer à l'élastique avec une liane fine. Il à voulu jouer au plus malin ... il à fait une couillonade et il en subira les conséquences.


"- INTERVENTION STAFF POUR PROPOS OBSCÈNES

Les voisins qui connaissent bien Deadpool depuis qu'il vient souvent dans le quartier se mettent à lancer des paris sur la suite du combat ... et tous sans exception donnent le tueur vainqueur. Les paris montent ... les sommes grandissent vraiment. Deadpool se rapproche d'eux et parie à son tour.

"- 100 biftons pour moi et 200 que je me tape sa gamine ensuite."

Ainsi donc il à morflé ... c'est pas énorme mais ça reste douloureux. Et ouais Deadpool n'est pas doué d'insensibilité ... il à un système nerveux comme tout le monde, et quand il prend une bastos il couine. Sa blessure régénérera certes, mais ça se fait pas comme on éclate une baudruche. Le Kevlar de son costume à stoppé quelques bastos dirigées vers le bide ... lui à positionné son sabre de telle sorte que la bastos qui se dirige vers sa tronche s'écarte de sa trajectoire ... néanmoins il n'est pas divin, et il n'a d'autre choix que de prendre le reste des bastos dans le buffet ... ça fait mal. La giclée de sang est jolie ... Deadpool lui décerne un 6/10 pour la sortie artistique.

Rachid le vieux sage du quartier interpelle Deadpool en lui posant la question si ç'allait être le tour de Britney Spears ... Deadpool d'un signe de tête lui répond que oui. Encore une fois il ne se préoccupe qu'à peine du vieux gland. Les abrutis du BAM sont plus prompts à tirer qu'à réfléchir, c'est leur grand défaut. Encore heureux du reste. Maintenant Deadpool est fin prêt à faire joujou. Il envoi à Rachid son I-Pod que celui-ci branche à une sono.


"- Fous la 4 steplait."



La musique retentit dans le quartier ... Deadpool fait craquer ses phalanges. Les voisins ferment leurs volets. Comme dans un western. Deadpool avait déjà affronté les bandes qui géraient ce quartier ... désormais les voisins sont au courant ... ils se sont vus offrir par le tueur des vitrages anti-phonique. Si ce Bameur avait été doué il se serait rendu compte que ce quartier était bien géré ... il à encore fait une counerie. Rachid à embarqué le chat ... faut pas déconner.

Une grenade pète en hauteur ... Flashbang ...

Une seconde grenade pète au sol ... phonique ...

la vue et l'ouïe sont bousillés durant quelques secondes .... ou pas, Deadpool se contrefout de savoir si ça va emmerder le vioque ... après tout Kurkaru à bien fait sa diva en avertissant Deadpool sur la CB que ça se passerait mal si DP faisait bobo. Deadpool lui dédiera cette technique qu'il prépare. Rien à foutre des anciens, les anciens sont pas au dessus des règles et s'ils veulent jouer avec ... le père Deadpool et son auteur sont des pros en la matière.

Il se téléporte pile en face du vieux, la main qui tient toujours son Raging Bull frappe au niveau de la mâchoire ... tandis que le Wakizashi frappe juste au dessus du genou. Les coups sont portés de manière violente, sans respect, sans égard avec la ferme intention de faire mal. L'autre fera ce qu'il veut ... il s'en contrefout. Au pire l'auteur recevra encore un mp.

Une fois les coups placés et sans savoir s'ils sont passés, Deadpool effectue une manoeuvre de recul ... en Moonwalk, rien que ça ... histoire de démontrer au vieillard qu'il n'est rien et qu'il ne saura jamais combattre un véritable guerrier, que sa technique est ridicule face à un gars du calibre de DP.


"- fais gaffe, ça va coupe chéri .."


[Edit Jub' (modo) : Je suppose que ce topic est donc terminé/abandonné, je le classe. Mp moi si y'a un soucis]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Décidemment on ne peut jamais être tranquille dans cette ville [PV: Deadpool] (16 ans +)
» Peut on tout mettre dans une généalogie ?
» question pour tous : quoi ou qui peut favoriser l'unité dans la famille, au travail, ... ?
» Peut-il se mettre dans un "mauvaise" position?
» a quel age peut on mettre bebe dans la poussette ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: Ailleurs-
Sauter vers: