AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Cousinade (kurkaru)

Aller en bas 
AuteurMessage
Wiccan
Élève à l'Institut Alpha
Wiccan

Messages : 120
Date d'inscription : 01/04/2012

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeLun 2 Avr - 17:16

« Chère maman… je sais que je t’avais dit que je passerai tous les weekends, mais il faut se faire une raison, je suis surchargé de boulot ici, et je ne peux pas venir aussi souvent que prévu. » C’te bonne blague… William était allongé sur un banc, dans la partie du parc qui rejoignait l’entrée de l’institut, près des énormes grilles qui souhaitaient parfois la bienvenue et qui restaient d’autres fois closes. Il se rappelait d’ailleurs les avoir franchis il n’y a pas si longtemps que ça. Bref. C’était donc une lettre mièvre, aux mensonges dissimulés astucieusement, qu’il était en train de rédiger, mâchouillant son stylo en se laissant bercer par les rayons du soleil… Pas très inspiré, il tentait de se motiver en se disant que c’était pour la bonne cause. Dès que son stock de bons petits plats serait vide, ce qui arrivait à vitesse grand V, il irait faire sa visite sacerdotale en pays Kaplanien.

« L’école est vraiment chouette, et je me suis fais plein de nouveaux amis ». Encore un mensonge. La vérité c’est que, perdu dans la masse, sa timidité était revenue, et il avait en fait bien du mal à se nouer des relations, pour l’instant tout du moins. Le fait de partager sa chambre était parfois un peu compliqué, surtout lorsque son regard se perdait dans quelques contemplations fugaces…

« Pour les cours, c’est un peu plus complexe. Il faut qu’on arrive, avec les profs, à évaluer mes besoins et à planifier toute mon année. Mais ne t’inquiètes pas, j’aurai largement de quoi remplir ma « petite tête vide » comme tu le dis ». Faisant une pause, mâchouillant son stylo, il réfléchit quelques instants à son programme d’études. Il n’était pas encore au point, mais quelque chose se dessinait. Il avait tordu le planning dans tous les sens pour, outre les cours particuliers liés à son don, arriver à apprendre ce dont il avait besoin. D’un niveau scolaire correct, il lui fallait maintenant approfondir la physique, la philosophie, ingurgiter un maximum de bouquins sur tout un tas de trucs. Et, si possible, se ménager du temps pour faire un peu de musique. Il allait être bien occupé, mais il savait que c’était une des clefs pour maitriser son pouvoir sans le laisser faire « n’importe quoi », même si il devait par ailleurs tenter de trouver comment « faire n’importe quoi » avec ce même pouvoir, sans que ça parte en vrille. Pas facile du tout.

Une des facettes de son pouvoir était lié à son imagination. Il ne fallait donc pas la bridée en ramenant tout à la science et à la logique. Son entrainement à la salle des dangers l'avait éprouvé aussi, et il savait qu'il y en aurait d'autres. C'était très bien, il en avait grandement besoin. Mais ça ne rendait pas les choses plus faciles. Pouvoir tout faire ou presque ne signifiait pas avoir le temps de le faire. C'était son plus grand problème. La seule parade qu'il avait trouvé au chaos de son don, c'était de se concentrer en répétant ce qu'il voulait. ça marchait, mais ça n'était pas quelquechose qu'il pouvait faire d'instinct, ou de façon réflexive. Il fallait donc qu'il arrive à reproduire des formes connues de son pouvoir, sans avoir à le prononcer... Il y arrivait déjà avec quelques trucs... C'était un début.

Sans compter qu’il se sentait bien seul, et que ça faisait un p ‘tit moment qu’il avait pas eut de contact autre que visuel avec la gent masculine.

Il poussa un soupir à fendre un arbre. Soudain pris de panique, il regarda les arbres les plus proches. Ouf, fausse alerte. Toujours est il qu’en s’étirant et en balayant le décor du regard, il aperçu une silhouette approcher de la grille d’entrée. Faisant une drôle de moue, il finit par hausser les épaules, et déploya son grand corps pour aller saluer ou renseigner le ou la nouvelle venu(e).

_________________
Cousinade (kurkaru) 8bc498a04dd1b4a8444b55ad058a243cc9b478ff
Spoiler:
 


Dernière édition par Wiccan le Jeu 5 Avr - 11:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
Kurkaru

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 30

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeMer 4 Avr - 11:59

Adeline jeta un coup d'oeil à travers la grille. Elle ne savait pas exactement quel serrait la meilleur solution pour entrer dans le batiment. Fallait il presser l'interphone ou attirer l'attention d'un des étudiants qui se trouvaient à l'intérieur ? L'interphone lui permettrait à coup sur d'entrer, mais elle risquait d'avoir à attendre qu'une personne compétente vienne l'escorter. Elle n'était pas sure d'avoir envie d'être escorté à moins d'y être réellement obligé. Bien sur, il allait devoir entrer en contact avec les autorités de l'institut, à moins d'un gros coup de chance. Ceci dit, ne pas appuyer sur la sonnette risquait de ne pas être apprécié des membres de l'institut, pour peut qu'ils soient jaloux de leur vie privée. Et si elle se mettait réellement ces autorités à dos, cela compromettrai fortement ce qu'elle avait en tête. Bref, elle hésitait toujours. D'autant qu'elle avait entendu des rumeurs sur les capacités des personnes qui résidaient dans l'institut. On parlait de pouvoirs aussi étrange que celui de lancer des rayons lasers par les yeux ou de pouvoir soulever des masses inimaginables. .. Ou encore la lecture dans les pensées. Cette dernière capacité l'inquiétait plus. Elle n'avait pas réellement envie qu'on vienne regarder ce qui se passait dans sa petite tête. Pour être franc, ce serrait même très dommageable pour elle si quelqu'un décidait de faire cela. C'était ce qui avait expliqué qu'elle hésite tant avant de venir en ces lieux. Mais elle avait finalement décidé de courir le risque. Il était improbable selon elle qu'un télépathe s'amuse à fouiller dans les esprits de tous les habitants de l'institut, ou même juste dans celui des visiteurs. Son inquiétude trouva une résonance dans un écho sourd et distant. D'une pensée, elle calma l'esprit collectif dont elle émanait, en insistant particulièrement sur le plus inquiet parmi tout ses chéris. Ces mâles, ils s'inquiétaient pour un rien.

Elle allait presser la sonnette quand elle aperçu du coin de l’œil que sa présence avait attiré l'attention de quelqu'un. Un jeune homme. Quand il s'approcha, elle put plus clairement le distinguer. Il était assez grand, et sa démarche gracieuse laissait entendre qu'il avait une bonne maîtrise de son corps. Il avait les cheveux d'un brun sombre... Non, c'était une reflet du soleil. Ils étaient plutôt noir ailes de corbeau. Quand il proche elle pu distinguer son regard, d'une couleur originale. D'un petit geste qui se voulait nerveux, elle fut passer une mèche rebelle derrière son oreille. Le jeune homme avait un aspect plaisant... Mais il n'était pas le seul. Adeline se savait séduisante, pour avoir été l'égérie du lycée et de l'université. Peut de gens résistaient à ses charmes naturelles et elle était douée pour manipuler et envoyer des signaux. L'air nerveux, en était un. Son interlocuteur était un garçon, ils avaient souvent tendance à se vouloir protecteur et chevalier servants des faibles femmes. Dès qu'il fut assez prêt pour entamer une discussion convenable, elle prit la parole :

"Bonjour... Je m'appelle Adeline Heston. Je voudrais voir quelqu'un, ici, à l'institut. Est -ce possible ?"

Elle adressa ensuite à son interlocuteur un petit sourire, qui pouvait tout et rien dire. Encore une fois, elle ressentit que ses chéris étaient inquiets. Mais plus que ça elle avait ressentit de la part de l'un d'entre quelque chose entre la colère et la jalousie. Ils étaient tellement jaloux. Comme si elle pouvait leur préférer un homme, aussi mignon soit il. Elle repoussa les sentiments extérieur, et attendit que le jeune homme lui réponde. Avec un peu de chance le jeune homme serrait suffisamment troublé par une jeune femme ayant environ 25 ans, brune, superbe, habillé avec un tailleur strict pour accéder à toute ses demandes sans chercher plus loin. Sinon et bien elle se débrouillerait. Se retournant brièvement, elle fit signe à la voiture qui se trouvait quelques mètres plus loin de se garer et de couper le moteur. Quelques instants plus tard elle était rejoint par un homme d'age mur, habillé comme d'un costume d'apparence assez coûteuse. Il se déplaçait avec une raideur assez caractéristique, comme s'il avait des problèmes articulaires.

_________________
Cousinade (kurkaru) 158115ForumKurkaru1signature
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wiccan
Élève à l'Institut Alpha
Wiccan

Messages : 120
Date d'inscription : 01/04/2012

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeJeu 5 Avr - 10:57

Il ne se pressait pas spécialement, car, en vérité, il se demandait bien ce qu’il allait pouvoir faire pour le ou la nouvelle venu(e). Il connaissait un peu mieux l’institut, mais à peine. Il savait se rendre à la bibliothèque, a l’administration, avait un peu couru dans le parc et s’était frotté à la salle des dangers… A part ça, sa connaissance des lieux était un peu approximative. Il faut dire qu’il n’était pas la depuis très longtemps. Trop tard de toutes façons pour faire machine arrière. La courtoisie la plus élémentaire, maintenant qu’il s’était montré, était d’aller jusqu’au bout. Et si ça se trouve, c’était un mec mignon en détresse…

Approchant, donc, il distinguait de mieux en mieux la silhouette qui attendait derrière la grille. Une jolie jeune femme, habillée avec sobriété et élégance, semblait un peu nerveuse. Peut être une nouvelle mutante qui venait trouver aide et refuge ? Après avoir discuté avec certain de ses camarades, il avait compris que tous n’avaient pas eut la chance d’avoir atterrit ici de façon planifiée. Certains avaient subis des traumatismes, et considéraient l’institut plutôt comme un refuge, et non pas comme une école. Autant pour ses grandes idées de cohabitation constructive entre humains et mutants… La comparaison le fit tiquer. N’était il donc, finalement, plus humain ?
Arrivé près de la grille, il put regarder avec candeur la nouvelle venue. Elle était vraiment jolie. Replaçant une mèche de cheveux derrière ses oreilles, elle s’adressa à lui. Il se frotta l’arrière du crane, conscient que sa tenue était du coup un peu négligé…

« Enchanté, moi c’est Billy… Hmmm… Vous pouvez préciser votre demande ? Vous avez un nom en tête ? Où vous voulez tout simplement rencontrer une personne de l’institut disons… officielle ? ». Il fronça quelque peu les sourcils alors que, faisant un signe à la voiture derrière elle, elle se retourna brièvement. Pas un taxi, comme pour sa propre arrivée. Mais un chauffeur. Un type ne tarda d’ailleurs pas à sortir de la voiture. Merde.. trop vieux… Mais chic… L’homme était habillé de façon classe, et avait semblait-il quelques difficultés à marcher… Il fit une moue amusante, non conscient des émotions, parfois, qui pouvaient se lire sur son visage. Revenant à la fraicheur du visage de son interlocutrice, il précisa.

« On peut contacter l’administration dans les deux cas. Soit pour vous trouver une personne en particulier, soit pour contacter un enseignant ou … » ou quoi ? Avait-il seulement le droit de prendre ce genre de décision ? Se rappelant son arrivée, il se dit que ça ne pouvait de toutes façons pas faire de mal d’aller se renseigner auprès de cette chère Mme stinger… « ou l’adjoint du directeur » . Il y avait ça ici ? Aucune idée !!! Et puis il ne pouvait pas trop en dire. Si elle connaissait quelqu'un ici, tant mieux. Sinon, il ne se sentait pas de lui révéler que l'institut abritait des mutants...


_________________
Cousinade (kurkaru) 8bc498a04dd1b4a8444b55ad058a243cc9b478ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
Kurkaru

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 30

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeLun 9 Avr - 14:15

Pas vraiment une flèche ce petit. On aurait dit qu'il n'était même pas capable de voir la ou était son intéret. C'était vraiment agaçant. Elle allait donc devoir faire en sorte qu'il comprenne, même avec son crane un peu dur. Ce qui allait nécessiter qu'elle joue un peu plus la comédie. Ce n'était pas bien difficile, elle avait passé sa vie à jouer la comédie. Elle avait commencé très jeune, pour faire plaisir à ses parents, pour donner une apparence de petite fille sage. Son père avait toujours été jaloux du sort qui avait été réservé à son frère. Il trouvait injuste qu'un coup du sort ait mit la fortune familiale entre les mains de celui à qui elle n'était pas destinée. Non qu'il ait préféré son grand frère, un sale mutant. Mais plus exactement il aurait préféré que tous cette argent soit le sien. Il cherchait donc constamment les faveurs de son père à lui, en s’exhibant comme le fils parfait. Qui se devait bien sur d'avoir une famille parfaite. Elle avait donc du jouer la petite fille parfaite. Et elle s'était rapidement rendu compte que ça lui facilitait la vie. Ça et ses sourires angéliques. Une bonne petite tête blonde. Enfin, si elle n'avait pas eu les cheveux ailes de corbeau, on aurait sûrement dit ça. Par la suite elle avait trouvé ça si facile de jouer la comédie, d'être toujours celle qu'on attendait qu'elle soit que c'était devenu une sorte de seconde naturelle. Cerner son interlocuteur, voir ce qu'il attendait, puis devenir exactement cela. Elle avait perfectionné sa technique à l'école primaire et au lycée, devenant l'égérie parfaite que toutes les jeunes filles in rêvaient de devenir. Tout ça sans décevoir son père.

C'était en entrant à l'université qu'elle avait sentit qu'elle avait une limite, qu'elle ne pourrait pas rester la poupée parfaite toute sa vie. Elle s'était découverte quelques passions assez étrange et que la morale aurait sûrement réprouvé, mais ça ne lui suffisait pas. Ce n'était que quand son don s'était éveillé qu'elle s'était sentit mieux. Ça et tout ce que son don lui avait permis de faire par la suite. Elle ne s'était jamais sentit aussi bien depuis ce jour. Enfin, certains jours particulier avaient même été encore meilleurs.... Mais la n'était pas la question. Conservant son apparence de jeune femme perdue et légèrement inquiète, elle ne manqua cependant pas le regard qu'il jeta à l'homme qui l'accompagnait et qui faillit lui faire froncer les sourcils. Elle se reprit cependant et répondit :

"En fait je cherches mon cousin, John Heston... euh, je crois qu'on ne le connait pas sous ce nom, ici. On m'a dit qu'il était facile à reconnaître. Hum..euh, comment dire ? Il est petit et vert, en fait, si j'ai bien compris ..."

Elle fit une petite pause, histoire de jauger de l'effet de l'histoire sur le jeune homme. S'il paraissait intéressé elle essayerait d'aller verser dans le mélo afin de l'attendrir. Elle fit encore un petit sourire, qui pouvait être interprété n'importe comment et bascula le poids de son corps sur une jambe, laissant l'autre légèrement pliée. Quand elle eu entendu la proposition qui lui était faîtes, elle pencha légèrement la tête, puis acquiesça :

"Oui, faisons cela. J'espère juste que les démarches ne seront pas trop compliquée. Vous pourriez nous faire entrer ?"


Si ce n'était pas plus difficile que ça, autant en profiter. Elle avait bien fait de venir accompagnée. Toutes les administrations étaient pareil : il suffisait de mettre un avocat dedans pour que soudainement des rouages inextricables se mettent en marche. Elle attendit donc patiemment que le jeune homme veuille bien se donner la peine d'ouvrir la porte. Une fois à l'intérieur, elle devrait se réfréner. Il fallait cependant espérer qu'elle ne croiserait pas l'un de ces fameux télépathes. Mais elle était certaines que leurs capacités tenaient d'avantage de la rumeur et qu'elle serrait parfaitement à même de repousser quiconque chercherait à pénétrer son esprit. D'une impulsion elle calma à nouveaux ses chéris qui avaient recommencés à s'agiter.

_________________
Cousinade (kurkaru) 158115ForumKurkaru1signature
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wiccan
Élève à l'Institut Alpha
Wiccan

Messages : 120
Date d'inscription : 01/04/2012

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeMer 11 Avr - 19:39


William ne savait pas trop ce qu’il était censé faire, surtout après les attaques de mutant town (on n’était jamais trop prudent), mais d’un autre côté, elle ne paraissait pas faire partit de la catégorie « fanatique dangereuse ». Le complet veston derrière elle avait pas spécialement l’air dans son assiette, aussi se demanda-t-il fugitivement si elle ne venait pas tout simplement annoncer une mauvaise nouvelle. Genre quelqu’un de la famille de quelqu’un était mort… Ce serait pas spécialement cool, et William n’était jamais à l’aise avec ce genre d’annonce.

Cependant, elle eut tôt fait de rectifier le tir en précisant sa demande. Le nom qu’elle lui servit n’alluma pas l’once d’une étincelle de reconnaissance dans sa tête, mais la description qui suivit fit s’agrandir ses yeux au fur et à mesure qu’elle lui parvenait. Kurkaru ! Elle parlait de Kurkaru. Quand il était arrivé ici, on lui avait parlé du gnome, sorte de légende urbaine. Il s’était dit que c’était à peu près autant crédible que les alligators dans les égoûts de New York… Il voyait avec un air débonnaire les étudiants déposer de la bouffe pour lui, histoire de pas se faire piquer la leur… Mais il devait bien admettre que la bouffe en question disparaissait. Aussi, une fois, s’était-il posté en embuscade, afin de vérifier par lui-même. Il s’était presque endormis lorsqu’il avait vu, très furtivement, le petit être venir morfaler l’offrande. Depuis, il l’avait croisé quelques fois, mais jamais vraiment parlé. Le fait de lui « voir » appliquer une identité le pris un peu par surprise, et il se sentit quelque peu honteux. C’était un mutant, comme lui, mais dont la mutation avait changé son apparence. Ça ne changeait rien à son aptitude : celle de verrouiller les pouvoirs mutants, et d’autres trucs encore… William n’était pas du tout à l’aise avec ça, même si il reconnaissant une utilité assez évidente à ce don. Mais la révélation de son propre don avait été le truc le plus cool qu’il lui était arrivé jusqu’ici. Le fait de le perdre, même temporairement, lui faisait vraiment mal au cœur… Aussi, donc, n’avait-il tout simplement pas fréquenté Kurk jusqu'à présent. Le pauvre devait d’ailleurs souffrir un peu de solitude, car nombreux étaient les élèves à faire comme lui. Il lui faudrait faire des efforts. Il ne savait que trop ce qu’était être rejeté et solitaire…

« je… je le connais oui… enfin… pas vraiment personnellement, mais je vois qui il est..… Faudra passer par l’administration, par contre, parce que ce sont eux qui sont le plus à même de vous dire ou il est… Venez, entrez… » Et il ouvrit la grille.
Il se mit en retrait le temps de laisser passer la jeune fille, ses bonnes manières ayant eut un sursaut de rappel, merci maman…. Il se rappelait douloureusement les nombreux coups de louches, cuiller, et autres sautes d’humeur lorsqu’il se comportait comme un goujat chez lui…

Il ouvrit donc la marche, en direction de l’entrée du manoir à proprement dit, se rappelant sa propre découverte des lieux… Magnifiques, impressionnants… Ils allaient passer devant la statue du prof, il pourrait alors faire son petit laïus.

_________________
Cousinade (kurkaru) 8bc498a04dd1b4a8444b55ad058a243cc9b478ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
Kurkaru

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 30

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeDim 22 Avr - 16:38

Donc, la description que lui avait fait son cher oncle était bien exact. Le jeune John Heston, ou quelque soit son nom existait bel et bien. Ou du moins quelqu'un qui correspondait suffisamment à la description pour que l'espoir soit permis. Apparement il servait également d'hôte à son cousin Franklin, pourtant décédé depuis plusieurs années s'il fallait en croire les registres d'état civil et quelques coupures de presses de l'époque. Si ce que son oncle lui avait expliqué était vrai et dans son intérêt il valait mieux que ce le soit. Le vieux n'était pas encore mort et elle n'avait pas encore fait de lui un de ses esclaves fidèles. Elle voulait être sur que ce qu'il lui avait raconté n'était pas complètement bidon. Et puis il fallait encore qu'il trouve une solution pour que l'intégralité de ses biens soient légalement transféré à sa personne. Pour l'instant s'était sa fille qui était l'héritière légitime. Fille qui était également bien en sécurité avec ses chéris. Mais pour l'instant ils étaient simplement portés disparus. Pas légalement décédé. Ce qui s'opposait au fait qu'elle touche la somme. Ca et le fait qu'elle ait également un autre oncle. Il faudrait qu'ils fassent connaissance un de ces jours. Une connaissance approfondie. Elle n'avait jamais eu l'occasion de le rencontrer, écoutant seulement ce que son père, oncle et parfois son grand père disait de lui. Pas du bien en ce qui concernait son grand père, bien entendu. Un mutant qui avait décidé de devenir policier. Difficile de dire quel était la plus grosse des deux tares dans l'esprit de son grand père. Quand à son père, lui il ne l'aimait pas mais lui était légèrement reconnaissant. Reconnaissant de bien avoir diminué la distance entre lui et le fauteuil de PDG. Pour le bien que ça lui avait apporté. Enfin, ça pouvait attendre. Il était membre du Bureau des Affaires Mutante et mutant. Deux points qu'elle n'avait pas vraiment envie de gérer pour l'instant. La il fallait qu'elle se concentre sur ce qu'elle était en train de faire. A savoir se jeter dans la gueule du loup. Enfin, de la brebis, de ce qu'elle avait compris de l'idéologie du maître des lieux. Un homme qui pensait que tout le monde était comme lui, trop effrayé par la violence. Alors qu'il existait des hommes et des femmes qui n'étaient as si facilement effrayés. Des gens comme elle à vrai dire. Ceci dit, ce serrait l'occasion d'essayer de comprendre la philosophie des suivants de ce Xavier. Elle avait un échantillon sous la main. Il n'était pas bien intelligent, mais il pourrait sûrement lui en apprendre un peu plus. Elle se rapprocha donc de lui au moment où il ouvrait la porte... Et fut bien obligée de reconnaître qu'elle était impressionnée. La pièce était... et bien, elle respirait l'argent, de son point de vue. Mais aussi un d'un certain goût, qui lui plaisait. Elle prit mentalement note de se faire construire quelque chose de ce genre quand l'heure serrait venue.

"C'est... c'est surprenant. Je ne m'attendais pas à ça dans une école ... Votre directeur doit être quelqu'un d'extra ordinnaire, non ? Du peu que j'ai apprit sur lui..."


Elle lui laissait le soin de compléter les trous dans ses phrases. C'était une technique éculée pour faire parler les gens. Elle avait aussi prit soin de réduire la distance entre eux. Sans que cela devienne inconvenant, bien sur. Mais un garçon de son age ne devait pas avoir besoin de beaucoup pour stimuler son imagination. Cela et un petit sourire, lui aussi innocent. Tout en se faisant, elle regardait un peu partout, admirant la pièce. Elle n'avait pas mentit, elle était surprise. C'était mieux que l'endroit sordide ou elle vivait pour l'instant. Mais on ne pouvait pas tout avoir. Son logement actuel était sur et permettait à ses chéris de vivre sans être dérangés et sans attirer l'attention. Et ses invités étaient également peut sujet aux envies d'évasions. Tout en discutant elle continuait de suivre son guide.

_________________________________

YOHHHHHHHHHOHOHOHOHO ! Kurkaru était dans le parc de l'institut en train de regarder les Pictsies débattre. Cela faisait quelques temps qu'ils volaient des choses dans l'institut, aussi étaient ils bien équipés. Ce qui ne les empêchaient pas de toujours être habillé dans des morceaux de tissus qui ressemblaient à des kilts, ou simplement à des jupes. Les Pictsies ne semblaient pas vraiment souffrir du froid et trouvait le surplus de tissus plus ennuyeux que réellement efficace. Mais ils étaient très curieux ce qui faisait que des objets disparaissaient pour qu'il en comprenne le fonctionnement. Si la sous pente où Kurkaru vivait tenait déjà largement du bric à brac avant leur venue était maintenant... proche de la décharge. Les Pictsies avaient également commencé à explorer les alentours. Quand ils avaient des questions, il les posait à Kurkaru, ce qui n'était pas forcément une superbe idée. Ils avaient donc entendu parler du concept d'animaux domestiques et avaient trouvé l'idée excellente. C'était pourquoi Bob Monsieur avait demandé à quelques un de ses plus féroces guerriers d'aller trouver quelques animaux. Après quelques essais non concluants qui s'étaient soldés par le retour de serpents, de cafard et d'une perruches, les Pictsies avaient finalement mit la main sur 2 chats et un chien. L'un des deux chats était un vieux matou, image du chat de gouttière bagarreur. L'autre était un jeune chat qui n'avait pas un an. Le dernier était un chien qui devait beaucoup manquer à son maître, considérant son poil soyeux et bien entretenu. Les trois animaux étaient chacuns attachés à un arbre et les Pictsies discutaient de la méthode appropriées pour les dresser. Et Bob profitait de l'occasion pour expliquer sa façon de pensé à son frère...

" Lwars, jwe twe le dwis encwore une fwois mwais nwon, un ecurweil swest pas un animal de gwerre, Myards !
-Bwen, Bob, qu'il est ptwi, swait sur, mais il est futwé !
-Plus futwé que twa cwait pwa dur !
-Mwerci Bob ! Mwai pour le pwtit ?
-Jwai dit non !
-Bwon, je mwoccupe de miaou ! Il va mwoins rigwoler !"

Sur ses mots Bob s'approcha du chat de gouttière qui le regarda d'un sale œil. Ce qui n'était guère difficile puis qu'il n'en avait qu'un, d’œil. Il gardait un air passif, mais ne lâchait pas Bob du regard. Il ne bougea pas quand il entra à porté de ses griffes, attendit... Puis bondit. Mais Bob l'avait déjà précédé. Il s'était accroché sur le museau du chat, se tenant aux oreilles et les jambes enserrant la mâchoire. Il prit autant de recul que possibele, puis frappa la tête du chat avec la sienne, le coup de boule magistral faisant gémir l'animal. Kurkaru lui, jouait avec le chien, lui lançant un baton, puis luttant avec l'animal pour le recupérer, ce qui le faisait beaucoup rire. Il ne se demandait pas comment les animaux étaient arrivés la. Les animaux eux n'en étaient toujours pas revenu d'avoir été saisit par les pattes, un Pictsies par pattes et transporté la....

_________________
Cousinade (kurkaru) 158115ForumKurkaru1signature
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wiccan
Élève à l'Institut Alpha
Wiccan

Messages : 120
Date d'inscription : 01/04/2012

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeMer 25 Avr - 17:28


Les deux « invités surprises » le suivirent tranquillement, alors qu’il remontait l’allée en direction du manoir. Il se rappellait sa propre arrivée, et son regard qui parcourait les étendues, le parc, les jeunes mutants au loin qui faisaient un sprint, un autre qui volait, et toute cette incongruité qui se mettait en place pour former un trout cohérent. Il avait été aussi très impressionné par la statue représentant charles xavier, beaucoup plus que par la venue de l’homme chez lui, qui dégageait pourtant une aura de puissance et de protection presque palpable.

Les lieux avaient plus ou moins hérité de cette aura. On se sentait protégé, ici, et non pas écrasé par le poids de la demeure pourtant imposante. La jeune fille fut visiblement très impresionnée elle aussi, et lui demanda de lui parler du directeur.
« Monsieur Charles Xavier ? C’est quelqu’un d’extraordinaire… Vu que vous connaissez la particularité de certains de nos résidents, je peux bien vous le dire. C’est un homme doté d’un pouvoir inimaginable. Il peut lire les pensées des gens ! Si l’envie lui en prenait, il pourrait savoir, la, tout de suite, ce qui vous passe par la tête… Parfois ça fait froid dans le dos… » Il avait encore parlé trop spontanément et il le regretta immédiatement. Premièrement, inutile de parler des pouvoirs des autres à une inconnue.

Enfin, elle n’était pas vraiment inconnue, du coup, puisque son cousin était un mutant de l’institut. Deuxièmement, d’après ce que les gens racontaient ici, Charles n’usait jamais de son pouvoir de cette façon. Il allait le préciser, quand il se ravisa. Inutile d’insister sur un point qu’on ne veut pas creuser, de toute façon.

D’ailleurs, à bien y réfléchir, cela ne faisait certes pas longtemps qu’il était arrivé à l’institut, mais il n’avait jamais eut l’occasion de le revoir. Tout un tas de rumeurs courraient, sur le fait qu’il dirigeait une équipe en mission. Les fameux xmens… Tout le monde rêvait d’en faire partit, mais redoutait qu’on le leur propose. De toutes façons, la plupart des élèves étaient loin d’être suffisamment prêts ou entrainés pour le faire. Lui-même avait encore du pain sur la planche. Mais, parfois, la nuit, il rêvait qu’il vivait des aventures avec eux… Toutes sortes d’aventures… Le rose lui montat aux joues, alors que la jeune femme se rapprochait de lui.
Ayant laissé le temps aux invités d’admirer le décors, il reprit la route vers la si agréable Mme stinger et son air de robot coincé. Elle était bien présente, aussi fit-il rapidement les présentations.

« Mme stinger ? il y a la une parente de Kurkaru..euh.. enfin … Vous savez… » il fit signe à la cousine du gnome de s’avancer.
« le mieux c’est de vous laisser présenter votre requête… Je veux pas me mêler des affaires de famille, ça me regarde pas. Je reste là en cas de besoin, pour la suite. »

Et il se recula de quelques pas. Pendant ce temps la, dehors, le fameux cousin observait des expériences plutôt étranges sur les animaux…

_________________
Cousinade (kurkaru) 8bc498a04dd1b4a8444b55ad058a243cc9b478ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
Kurkaru

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 30

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeJeu 17 Mai - 10:26

Lire dans les pensées des gens ? C'était donc vrai. Elle avait bien du mal à comprendre comment quequ'un pouvait être capable de faire quelque chose comme ça. C'était véritablement dérangeant que de savoir qu'une personne pouvait venir lire dans ses pensées les plus intimes. D'autant plus que la personne qui se donnerait la peine d'agir ainsi ne pourrait pas vraiment l'apprécier. Surtout si ce que disait le gamin était vrai. Le maitre des lieux devait être protecteur envers ses résidents à tout le moins. Mais comment les résidents pouvaient ils faire confiance à quelqu'un qui avait un tel pouvoir ? Elle n'aurait jamais supporté ça. Elle aurait toujours été sur le fil, à chercher si jamais les pensées qu'elle avait étaient réellement les siennes. Mais de tout façon elle n'était pas si faible qu'elle ressentait le même besoin que les moutons à vivre en troupeau. Elle faisait parti de la caste des prédateurs. Et parmi les prédateurs elle avait même un rang très particulier. Elle était la reine, la reine des
plus mortels des chasseurs de la terre. Elle aimait ce titre de reine, maitresse de la destiné d'un peuple, le sien. Elle était parfaitement conciente que cela faisait aussi référence aux pondeuses insectes, ce qu'elle appréciait moins. Mais peut être était il plus proche de la réalité.

"Ca ne vous fait pas douter ? Je me demanderais toujours si mes pensées sont à moi, ça m'inquiète un peu maintenant que vous le dites."

Avoir l'air d'une potiche pas forcément futée était aussi une stratégie. Personne ne se doute qu'une personne qui agissait bêtement pouvait être autre chose qu'une bécasse. Ou quelque soit le masculin de bécasse. Quelques instants plus tard le jeune homme (qui avait enfin sembler montrer les premiers signes d'une prise de conscience des attentions qu'elle lui portait). La femme était d'apparence assez quelconque et n'avait pas l'air d'avoir de réel compétence de décision. Une bureaucrate. Excellent. Les bureaucrates étaient simple à impressionner. Surtout quand on avait un avocat à sa disposition.

"Bonjour Madame. Je m'appelle Adeline Heston, je suis la cousine de John Heston. Je crois que vous le connaissez sous un autre nom ici. Kurkaru m'a dit ce charmant jeune homme. Si vous voulez plus de détail mon avocat, Maitre Drum, se fera un plaisir de vous fournir tous les documents nécessaires. Car voyez vous il a subit un grand nombre de tord de la part de ma famille, que je compte réparer."

L'homme s'approcha de la femme. Celle ci eu l'air perdu pendant quelques instants. Puis elle prit soudain une décision, ouvrant pour la première fois la bouche. Elle avait un ton mécanique, robotique. Cela agaça quelque peut la jeune femme. Et aussitôt un rugissement fantome se fit entendre quelque part, dans son esprit. A nouveau elle dut calmer ses chéris.

"Bonjour. Installez vous et montrez moi ça. Jeune homme, allez voir si vous pouvez trouver John Heston/ Kurkaru. Merci."


Adeline fit un superbe sourire à son guide et un autre à la secrétaire. Décidément tout se passait comme sur des roulettes. D'ici peut elle aurait enfin mit la main sur son cousin et si son oncle avait dit la vérité elle aurait fait un grand pas en avant.


___________________

Pendant ce temps, dans le parc... Et bien, les cris d'animaux résonnaient. Les Pictsies s'étaient décidés pour se mettre tous ensemble à l'activité de dressage. Ils s'étaient assemblés en cercle pour observer le combat de titan entre leur chef, Bob Monsieur et le chat. Celui ci ne s'était pas vraiment remis du premier coup de boule et titubait. Bob s'était accroché à son collier et lui donnait des coups de pied sur le flanc pour le faire avancer.

Pendant ce temps, Kurkaru qui s'était lassé du match, essayait de détacher le chien... Et contre toute attente il y parvint. Et l'animal sentant qu'il avait la la dernière chance de sa vie de ne pas subir le même sort que le chat s'enfuit à toutes jambes. Kurkaru, qui tenait la laisse à la main fut entrainé à sa suite, vers la résidence.


"YOHHHHHHHHHHOOOOOOOOOOHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOHOHOHOHO".

Immédiatement les Pictsies, interrompue dans leur contemplation du match, se lancèrent à leur poursuite. Kurkaru et le chien étaient important, autant dire qu'ils n'avaient pas l'intention de le laisser s'enfuir comme ça. Aussi, dans un gros charivari d'insultes, de cris et coups variés, les Pictsies essayaient de ne pas se faire distancer...



hj: pas super, désolé.

_________________
Cousinade (kurkaru) 158115ForumKurkaru1signature
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wiccan
Élève à l'Institut Alpha
Wiccan

Messages : 120
Date d'inscription : 01/04/2012

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeDim 27 Mai - 22:20


Elle semblait avoir ticqué lorsque le jeune homme avait mentionné les formidables pouvoirs de Charles Xavier. Normal, après tout. Rien que de penser qu’un homme pouvait à tout moment lire dans votre esprit donnait la chair de poule. Pour ce qu’il en savait, ce n’était pourtant pas le genre du prof de faire pareille chose, sauf en cas de nécessité. N’empêche que ça faisait flipper. Point.

Il ne comprenait donc que trop bien les réactions des gens face à se don. D’ailleurs, si il s’en donnait la peine, il serait surement capable de projeter ses pensées, lui aussi, mais il n’en avait pas spécialement envie. Et si ça tournait mal et qu’il finissait lobotomisé ? Ou qu’il se mette à entendre toute la ville dans sa tête ? Il avait bien assez de soucis comme ça. Elle fit d’ailleurs part de ses inquiétudes à William. Ce dernier fit un sourire énigmatique, avant de répondre

« Si on se met à avoir ce genre de doutes dans une école qui renferme autant de cas spéciaux, on finit rapidement chez les fous… Savoir qu’il peut le faire ne veut pas dire qu’il le fasse en permanence. Et puis, honnêtement, je ne pense pas à avoir à cacher grand-chose… Enfin… Faudrait pas que mes pensées vagabondent dans certaines circonstances, quand mon regard croise des jolies.. euh… choses… »

Mais déjà, Adeline passait à autre chose et présentait sa requête à la secrétaire revêche. Elle voulait voir kurk pour réparer certains tords qu’il aurait subit. De nouveau, William se demanda ce que pouvait être la vie de Kurkaru. Ici, il était presque une légende, mais pas forcément dans le bon sens du terme. Un peu honteux de ne pas s’être intéressé plus que ça à son « camarade », Billy se demandait bien ce qu’il aurait pu dire si on le questionnait sur l’étrange mutant vert.
Mss Stinger décida pour lui, puisqu’elle le chargeât d’aller trouver le mutant.

« Pas de problème, maaame… ». Pas de problème, pas de problème, il fallait le dire vite. Comment trouver kurkaru, lui qui passait son temps à se planquer, ou à fouiner dans des endroits pas possibles. Il faut dire que les élèves en général ne cherchaient pas spécialement à le voir. Son… Pouvoir était perturbant, pour commencer. Deuxièmement, il avait disons… une personnalité hors norme. Bref. Il fallait le trouver, à présent.

Il y avait une chose qu’il avait appris à faire assez vite. Trouver les signatures, les empreintes des gens. Métaphoriquement parlant. Bref, pour faire simple, il arrivait à trouver, sans trop se tromper, les personnes qu’il recherchait. Dans le cas de personne qu’il ne connaissait pas, c’était plus dur. Dans le cas de mutant, c’était plus facile. Kurk était un mutant tellement particulier que c’était un peu plus complexe. Il fallait qu’il étende sa « toile sensitive » sur tout le campus, et qu’il isole l’endroit ou il sentirait que son don ne fonctionne plus.
Il se mit donc au travail, s’isolant dans le couloir, et fermant les yeux. Il sentit effectivement une sorte de vide sur sa toile, saturée au demeurant de signatures en tout genre. Il fut donc surpris de « voir » que sa cible se trouvait dans le parc, s’il ne se trompait pas. Il connaissait assez bien les lieux maintenant pour pouvoir se téléporter sans danger aucun, ce qu’il fit immédiatement.

La scène qui se déroulait sous ses yeux était totalement loufoque et ubuesque. Il put donc commenter la suite très intelligemment :
« oh… mais… que… Kurkaru ? » alors que des animaux, un mutant vert et des gnomes hystériques lui fonçaient dessus.


_________________
Cousinade (kurkaru) 8bc498a04dd1b4a8444b55ad058a243cc9b478ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
Kurkaru

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 30

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeDim 10 Juin - 15:41

Surpris par l'arrivée impromptues d'une créature la où il n'y avait rien une seconde auparavent, le chien pila. Kurkaru, projeté vers l'avant se dégagea soudain de la laisse du chien et vola en direction du garçon qui venait de se matérialisé. Pas du tout choqué par le cours déconcertant des événements, Kurkaru amortit l'impact avec agilité, utilisant son élan pour attraper Wiccan au niveau de l'épaule, puis glissant le long de son dos. Le chien, quand à lui, n'avait pas attendu pour reprendre sa fuite éperdue. Malheureusement, le petit arrêt qu'il avait du faire pour éviter le nouveau venu l'avait trop ralentit et plusieurs Pictsies avaient réussit à sauter sur son dos. Il ne faisait maintenant plus guère de doute que l'animal n'allait pas tarder à être recapturer, mais ça, c'était une autre histoire. Si j'en ai envie, je vous la raconterais plus tard. Ou pas. Car il s'agit d'une épopée héroique, de celle dont on fait des romans, voir des mythes.

Bien sur en modifiant deux trois détails comme le lieu de l'histoire (prenons par exemple un endroit moins trivial : les enfers infernaux du feu, par exemple), les protoagonistes (remplaçons les Pictsies par une personne au cœur pur, brave comme aucun autre, bref, une sorte d'idéal pictsies, que l'on pourrait nommer Pie XI si on ne risquait pas des ennuis Vaticanneau, un peu comme à Venise). Puis, pour finir, il faudrait dramatiser un peu la situation, en entraînant la fin du monde si le chien des enfers n'est pas vaincu. Mais bon, comme je l'ai dis, ce n'est pas le sujet du présent récit. La nous avons affaire à une aventure bien moins épique : la rencontre entre le preux garçon et le sale petit farfadet (si, si, je vous assure). Bref, pour reprendre le cours de notre récit, Kurkaru, maintenant retourné sur terre, faisait fasse au derrière du nouvel arrivant. Bien que doué d'un sens commun assez particulier, Kurkaru avait au moins comprit que pour discuter avec quelqu'un, lui faire face était la meilleur des solutions. Après un cours instant de réflexion, il fit donc quelques petits sauts autour du jeune homme, pour essayer d'identifier la partie de son corps à laquelle il fallait s'adresser. Il finit par y parvenir. Pendant ce temps, le gros des Pictsies les avaient rejoint se tenant à distance raisonnable de l'homme. Kurkaru prit la décision d'engager la discussion, sans attendre :


"Kikou ! Moi c'est Kurkaru ! Et toi t'es qui ? Le roi des ouistiti ? T'as fait comment pour arriver, poil aux nénés ? T'es un super héros, zéro, crado ? Tu peux faire des éclairs, comme ma grand mère, au chocolat, comme mon papa ? "


Pendant ce temps, Bob Monsieur avait réussit à convaincre sa monture de lui obéir. C'est donc trônant sur un chat de gouttière qu'il parvint à l'endroit ou se trouvaient les autres Pictsies. Comme il était le chef, c'était à lui de parler. Il lui fallait décider s'il allait tolérer cet humain ou pas. Il fallait se méfier des humains. L'un d'entre eux avait tué un pictsies ! C'était un crime grave, une offense majeur ! Alors depuis, il fallait de méfier des grands. D'ailleurs, il faudrait qu'ils élaborent des techniques efficaces contre eux !

"Twou est quwi twa ? Nwou on nwest les Pictsies ! Ni dwieu, ni mwaitre ! Fni de fwaire awoir ! Si twu veuw le nabwot, faudra discwuter !

Cwest bwien wai, ça ! Fwaut toujwours finiwir par bwar !


Lwars mon fwere, twait toi."

Aussitôt les pictsies dégainèrent leurs armes improvisées, clous, morceaux de bois pointus et autres instruments visiblement destinés à faire mal. Ils n'attaqueraient pas tant qu'ils n'en auraient pas reçu l'ordre, mais étaient prêt à le faire. Et bien sur, chacun d'entre eux était recouvert de bave N plus ou moins fraîche. Les Pictsies, contrairement à Kurkaru, avaient rapidement compris à quoi cette substance pouvait bien servir. Aussi se roulaient il dedans fréquemment. De toute façon leur conception de l’hygiène très poussée le leur permettait, dans quel ne remettait pas en cause le bain bisannuelles dans les toilettes de l'institut.

Kurkaru, lui, n'avait pas du tout perçu les implications de ce que venait de dire Bob et se contentait de faire un sourire niais. Il espérait que la journée allait continuer aussi bien qu'elle avait commencer en lui permettant de se faire un nouvel ami. Avec qui il pourrait jouer à des jeux marrants. Comme par exemple qui pille le plus de nourriture dans le frigo ou qui arrive à faire le plus de bruits en lançant des objets dans les escaliers de l'institut.

_________________
Cousinade (kurkaru) 158115ForumKurkaru1signature
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wiccan
Élève à l'Institut Alpha
Wiccan

Messages : 120
Date d'inscription : 01/04/2012

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeVen 15 Juin - 12:25


C’était totalement surréaliste. Comment des personnages si petits pouvaient engendrer un tel chaos ? Bien sur, dès que vous mettez des animaux dans n’importe quelle équation, ça devient le bordel immédiatement. Mais tout de même. William était pétrifié, comme un faon qui voit arriver les phares d’une voiture, ou plutôt d’un camion, en se disant « c’est quoiiiiiiiiiiiiiiiii ? » tout en sachant qu’il faut fuir, mais sans en être capable.

Il vit dont arriver ce qui devait être Kurkaru, en vol plané, sur lui. Incapable de l’éviter ou de faire quoi que ce soit d’autre, d’ailleurs, il sentis un impact sur son épaule, ce qui le fit fléchir un peu, puis il sentit le mutant vert glisser dans son dos. Mais il n’avait pas le temps de se demander grand-chose, car, en parallèle à cette scène, le malheureux chien qui sortait d’on ne savait ou, avait à peine eut le temps de se débarrasser de son précédent cavalier qu’il était déjà pris d’assaut par des créatures encore plus petites, qui hurlaient joyeusement, contentes d’attraper leur butin de chasse. Pauvre bête !

Un sourcil relevé, se massant un peu l’épaule, Wiccan , pas très rassuré, se préparait à agir, s’il le fallait… Avant de se rappeler avec un coup au cœur que son pouvoir ne pouvait pas marcher près du mutant vert, et que c’était en partie à cause de ça que la plupart des élèves, et mêmes des profs, respectaient une distance de principe entre eux et Kurkaru. Bref. Fallait pas compter sur son don pour quoi que ce soit pendant les prochaines minutes ou heures qui allaient suivre.

Le dit Kurkaru s’adressa à lui en des termes fleuris, il était visiblement plus adepte de poésie que de prose… Il n’était pas du tout au courant de ce détail, en même temps il n’avait, jusqu’à aujourd’hui, pas cherche à connaitre spécialement son « camarade » à la peau verte. Que faire à présent ? Billy ne savait pas si il fallait qu’il réponde en rime lui aussi, ou si ça allait le vexer ? C’est que les autres qui accompagnaient le jeune mutant n’avaient pas l’air très commode. Ils brandissaient des armes pointues, qui dégoulinaient d’une substance pas très engageante. Du poison ? Ou pire ? Bref, Wiccan n’avait aucune intention de l’apprendre par une méthode empirique.

« euh…
Mon prénom c’est Billy ,
certains m’appellent Wiccan.

Je suis venu ici
sans sortir les rames.

Un clin d’œil et hop,
me voici arrivé,

le temps de faire un stop,
et peut être te parler. »


Sur ces entrefaits, ou putôt avec des entrechats, c’est un mini nabot qui revint, trônant sur un matou, et accompagné de sa clique. Ils avaient l’ai très méfiants. Comme William était partit sur sa tirade, il fallait aller jusqu’au bout, et il répondrait ainsi d’ailleurs aux menaces des nouveaux venus. De toutes manières, si ce qui se disait était vrai, son pouvoir ne marchait tout simplement plus en présence de Kurkaru.

« Adeline Heston prétend être ta cousine ;
Et voici ce qu’elle dit, de ses lèvres purpurines :

« mon cousin kurkaru il te faut chercher ,
et près de ma vertue a tout pris le ramener.

J’ai ici des papiers, tracts et documents ,
qui effaçeront nos dettes, peines et autres tourments. »

Me voici donc, Kurkaru,
Ici et maintenant,
te demander simplement ,
de me suivre dans l’bahut. »


Tain la vache, pourvu qu’il n’ait pas à parler longtemps comme ça, c’était… épuisant. Un peu inquiet, William guettait les réactions de kurkaru et de son étrange clique… Il n’avait pas ses pouvoirs, mais il savait tout de même se battre, le cas échéant. Son corps s’apprêtait à le faire, alors même que son esprit espérait une toute autre alternative.

Il ne savait pas quoi penser du nabot vert. Les autres, ils ne lui inspiraient décidément pas confiance, mais lui... Il était vraiment intriguant. Il y avait une certaine innocence à laquelle William n'était vraiment pas insensible. Et son instinct était en train de lu ihurler qu'il y avait anguille sous roche avec la cousine, mais malheureusement, son esprit était entouré de ouatte et n'entendait pas les cris d'alerte.


_________________
Cousinade (kurkaru) 8bc498a04dd1b4a8444b55ad058a243cc9b478ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
Kurkaru

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 30

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeSam 16 Juin - 14:23

YOHOHOHOHOHOHO ! Le monsieur semblait sympathique, et il parlait bizarrement. C'était la première fois quelqu'un parlait comme ça à Kurkaru. Peut être que c'était quelqu'un qui était tombé sur la tête quand il était petit et que depuis il parlait plus normalement ? Il avait vu ça, une fois, dans un truc à la télévision ! Ou alors c'était de la magie ! Il allait faire apparaître des créatures super géniales, voir mieux et puis ensuite ils allaient vivre des aventures absolument extra ordinaires ! D'ailleurs, Kurkaru tenait absoluement à rencontrer un dragon ! C'était trop fort comme créature. D'abord ça volait. Comme Kurkaru, mais pas avec le même sens. Ensuite c'était gros et cool. Mais cool, cool, pas juste cool comme des lunettes ou comme certain type qui se prenait pour des types cool parce qu'ils s'appelaient James et qu'ils avaient des clowns. Ou des clones. Non, vraiment cool. Et enfin parce qu'ils crachaient du feu. Ca c'était vraiment méga génial. Kurkaru avait essayé une fois. Il s'était concentré très fort et avait pensé à un gros tas de flammes, puis il avait craché autant qu'il avait pu. Bon, ça ne s'était pas très bien fini, car il n'avait craché que de la salive, sur un groupe de jeunes élèves qui passaient par la. Elles n'avait pas compris son explication et avait essayé de lui courir après. Kurkaru avait trouvé ça très amusant, mais il avait vite gagné parce que les filles n'avaient pas couru très vite et qu'aucune d'entre elle n'avait voulu le poursuivre quand il avait commencé à escalader la façade de l'institut. C'était dommage, ça aurait été très drôle. Bon, toujours était il qu'il fallait voir si une créature ou un autre phénomène magique ne se produisait pas. Kurkaru se mit donc à regarder de tous les côtés, cherchant frénétiquement à voir ce qui allait se passer. Puis, quand il devint manifeste que rien ne se produirait, il se retourna vers le jeune mutant. Il pencha la tête sur le coté et plaqua quelque peut ses oreilles en arrière, ce qui lui donnait l'air triste, puis il attendit encore un moment. Finalement il prit la parole :

"Oui qui sont les dragons ? Et pis, pourquoi tu parles bizarre, par saint lazarre, dans la gare ? "

Et après quelques secondes d'hésitation, Kurkaru pencha sa tête de l'autre côté, signe d'une intense réflexion :

"C'est quoi une cousine ? Et pourquoi il faut qu'elle soit pour Purine ? C'est qui Purine ? Et c'est quoi un bahut ? "

Kurkaru, intrigué, se mit à sautiller autour du jeune homme, comme si cela pouvait le faire répondre plus vite. Le vocabulaire de Kurkaru était limité, d'autant qu'il avait une tendance certaines à l'utiliser des mots que pour le plaisir d'entendre leurs sonorités. Souvent Plasm tout court était obligé de le corriger longuement avant qu'il ne comprenne le sens réel d'un mot. Pendant se temps, les Pictsies, eux, n'avaient pas vraiment l'air ravi de la réponse. Ils étaient même légèrement énervés... Ce qui entraina une nouvelle discussion entre Bob et Lars...


"Jwe swuis swur qu'il se mwoque de nwous !

-Mwais pit êtwre que cwest juwste un cwode ? Jwai trouwé pluwieurs swens plwanqué !

- Cwest à dwire ?

-AEmJqMItd

-Pwardon ?

-Bwein, cwest un gwendre de messawge....

Le chat feula, ce qui mit fin à la tirade de Lars. Bob lui mit un coup de poing derrière l'oreille pour le calmer. Immédiatement l'animal cessa de faire du bruit. Se grattant la joue quelque instant, il fit ensuite un grand geste, indiquant aux Pictsies de se déployer en cercle autour du jeune homme. Peut être qu'il pourrait faire une monture si jamais il n'était pas coopératif. Après tout, si on tapait assez sur la tête d'une créature, elle finissait toujours par obéir.

"Twu nwous dwis ce qweu tu weu au nwabot sans pwarloter, ou bwien cwa wa mwal se pwasser, cwest cworrect nwon ?"

Les pictsies n'avaient pas vraiment l'intention de se montrer sympathique avec un grand. Quand bien même celui ci serrait un grand qui parlait bizarrement. S'il était tombé sur la tête, c'était son problème. Au pire, il leur servirait de moyen de transport, ça le rendrait utile. Et s'il cherchait à jouer au méchant, et bien les pictsies lui apprendrait qu'ils étaient très doués à ce jeu. Quand on est petit et bleu dans un monde plein de danger, on n'a pas le choix. On devient vite le plus dangereux, sinon c'est foutu.

_________________
Cousinade (kurkaru) 158115ForumKurkaru1signature
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wiccan
Élève à l'Institut Alpha
Wiccan

Messages : 120
Date d'inscription : 01/04/2012

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeMer 4 Juil - 12:15


(mes plus plates excuses pour le retard que ce rp a pris, j’ai eut des moments pas simples à gérer dernièrement..)

Il avait trouvé Kurk, ce qui était un bon point. Ce qui l’était beaucoup moins, c’était les espèces de… trucs qui avaient visiblement décidé que les chats et les chiens faisaient des montures adéquates. D’où ils sortaient, eux ? Il y avait une invasion de pygmé sous exta à l’institut ? Si c’était le cas, il faudrait peut être prévenir quelqu’un non ? Ça craignait un peu, la…
En fronçant les sourcils, pas à l’aise, Wiccan observait le manège de la joyeuse troupe. Dans un coin de son esprit, gravé au fer rouge, il y avait ce sentiment d’être en danger. Pas spécialement par l’attitude de Kurk, mais par son pouvoir. Il était prêt de lui, ce qui signifiait qu’il n’avait plus aucun moyen d’altérer la réalité. Il fallait donc compter uniquement sur son bon vouloir, et si ça dégénérait, et bien… ça dégénérerait sévère….
Visiblement, sa tirade n’eut pas l’effet escompté, kurk avait pas l’air facile à suivre et encore moins à canaliser dans une conversation. Il avait l’impression de voir un gamin tout excité autour de lui, sautillant comme un diable hors de sa boite. Il eut un sourire, car billy était assez amusé, malgrès la situation pas très confortable pour lui. En revanche, les autres nabots ne semblaient pas du tout sympathique, et ils l’encerclèrent bien vite, ce qui fit faire deux pas en arrière a wiccan. Peine perdu, il était cerné. Par des gnomes dégueux avec des pointes empoisonées, et sans son pouvoir. Il redevint sérieux instantanément. Le chat qui servait de monture ne fut visiblement pas spécialement ravi de sa nouvelle condition, mais le nabot bleu qui le dirigeait lui remis les idées en place d’un bon coup derrière l’oreille…. Wiccan haussa un sourcil. Pauvre bête….

« bon. Je reprend… Quelqu’un de ta famille, qui s’appelle Adeline , veut te voir, kurkaru, pour te donner… » il réfléchit… S’adressait-il à une sorte d’enfant ? « un cadeau ? » après tout, un héritage, c’était un peu comme un cadeau non ?. Il y avait un truc qui le gênait vraiment. Comme une impression nauséeuse. Il fit un geste apaisement aux gnomes, montrant qu’il n’avait pas d’arme.
Et kurk qui parlait de dragon, et qui, visiblement, cherchait partout si il y en avait un…

« pas de dragons avec moi non… Encore que.. Peut être que je pourrait en faire apparaitre un, mais tant que je suis prêt de toi, ça marche pas… Je n’ai plus de pourvoir mut… euh… magique… » mouais… Faire apparaître un dragon hein ? rien que ça !.. Enfin, une illusion, ça, ça devrait être possible, et pas trop dangereux… Mais bon, de toutes manières la question ne se posait pas, vu qu’il était totalement démuni de son pouvoir en présence du mutant vert. Néanmoins, tout en le trouvant dégueux, il avait presque un air sympathique… Enfantin… Une certaine… candeur ou pureté dans son regard et son attitude. Il monta d’un cran dans son échelle de valeur, ce qui, au moment ou il se fit cette réflexion, le fit tiquer. De quel droit jugeait-il les autres ? Et quelles valeurs, d’ailleurs ?
« du calme. Je suis juste venu dire ça. Que la fille qui s’appelle adeline, et qui connait Kurkaru, à un cadeau pour lui et qu’elle veut le voir… Elle l’attend dans la grande maison la » il pointa l’institut du doigt…

Le but, ne l'oublions pas, était tout de même de ramener kurk devant sa cousine et Miss Stinger, même si elle avait un air revêche et que Kurk n'était généralement pas un nom à la mode dans l'institut, à en juger par les rumeurs qui courraient...



_________________
Cousinade (kurkaru) 8bc498a04dd1b4a8444b55ad058a243cc9b478ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
Kurkaru

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 30

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeLun 27 Aoû - 17:53

Alors qu'Adeline terminait de présenter les différents points de son dossier, elle se rendit compte que quelque chose clochait. L'un de ses chéris hurlait dans sa tête. Mais faisait tout pour lui cacher son identité. En se concentrant, elle parvint à identifier le responsable de ces cris... Non sans surprises ni consternation. Il s'agissait de Drum. Il était sur le point de prendre sa nouvelle apparence. Pourquoi ne lui avait il pas fait savoir qu'il en était déjà rendu à ce stade ? A cause de ça, tout allait être perdu. En regardant avec attention Drum, il lui fut facile de repérer les signes préalables à la mue. Ses veines avaient prit une couleur bleutée, sa peau se marbrait par endroit de noir. Ce qui expliquait ça démarche si raide ces derniers temps. L'imbécile avait cherché à retarder les effets de la transformation, sûrement dans l'espoir de plaire ainsi d'avantage à sa maîtresse. Une fois qu'un de ses chéris avait atteint un tel stade, il n'en avait plus que pour quelques secondes, au mieux une minutes avant de se transformer. Elle n'avait plus la possibilité de rester et de se faire passer pour une créature innocente comme elle le souhaitait au départ. Tout ça parce qu'un de ses chéris avait décidé de prendre une initiative personnelle. Elle veillerait à lui donner une bonne leçon quand ils auraient rejoint la Termitière. Mais pour l'instant, il fallait qu'elle agisse. Et vite. Avant que... Trop tard. La métamorphose s’opérait. Toute apparence humaine avait déserté Drum, alors que sa peau laissait place à de la chitine, que sa tête s'allongeait et donnait naissance à des mandibules. Deux paires de pattes apparurent lui déchirèrent les flancs. La transformation était terminée. Et le tout sous les yeux écarquillés de la secrétaire. Merveilleux. Elle n'avait donc qu'une seule solution : faire la femme surprise et hystérique, complètement inconsciente de ce qui avait pu provoquer une telle transformation. La secrétaire, bien qu'ayant manifestement été tout aussi surprise et choquée par la transformation et sa soudaineté, réagit avec plus de sang froid, pressant un bouton. Manifestement celui ci déclenchait une alarme et peut être autre chose. La violence de la sirène n'allait pas aider : son chéri tout juste transformé n'était pas encore familier avec les nouveaux modes de perceptions qui étaient les siens. Un tel hurlement ne faisait que l'énerver.

Ayant eu le temps de rassembler ses idées, Adeline ordonna mentalement à son chéri de trouver John Heston et de l'emporter. C'était la seule solution. Pour sa part, conservant son apparence de jeune femme paniqué, elle se rua vers la porte, cherchant à s'enfuir. Mais contrairement à ce que pourrait croire un observateur, elle ne fuyait pas le monstre mais bien l'institut. Pendant ce temps, le Slézoide, énervé par le bruit, choisis de s'en éloigner, sautant par la fenêtre. Il détecta immédiatement la présence du jeune homme qu'il avait vu un peu plus tôt en compagnie de sa maîtresse. Le jeune homme devait trouver John Heston, comme lui. La créature qui était avec lui était donc John Heston. Il allait donc la capturer et tuer le jeune homme pour son plus grand plaisir. Sa maitresse lui avait fait du charme !

Pendant ce temps, profitant de la confusion générée par l'alarme, Adeline avait rapidement rejoint la cloture. Et avec une force et une souplesse dont on ne l'aurait pas cru capable, l'avait franchie puis accédant au véhicule avec lequel elle était venu, s'éloigna rapidement. Elle attendrait un peu plus loin si de voir si son chéri avait réussi sa capture. S'il n'était pas revenu vers elle dans quelques minutes, elle mettrait autant de distance que possible entre elle et l'institut...

_____________________

Pendant ce temps, les pictsies étaient en grand conciliabule concernant leur décision. Devaient ils oui ou non laisser Kurkaru aller avec le grand. Après tout, il y avait un cadeau dans la balance. Mais comme l'avait fait remarqué plusieurs pictsies, rien ne garantissait que le cadeau soit un alcool fort ou même quelque chose qui se boive, aussi avaient ils un peu de mal à se décider. Plusieurs proposaient de plutôt réduire le jeune homme en esclavage ou alors de lui faire faire des danses exotiques avec des palmes. Pourquoi des palmes me demanderez vous ? Et bien, c'était une idée de Lawrs, qui avaient enthousiasmé, même si plusieurs Pictsies n'étaient pas très sur de ce qu'étaient des palmes. Probablement un boisson forte. Mais alors qu'ils étaient toujours entrain de discuté et que Kurkaru s'amusait à tirer sur le pantalon du jeune homme, un bruit sourd se fit entendre. Les Pictsies se mirent immédiatement sur leurs gardes... Et firent face à la créature hideuse qui les chargeaient.

Kurkaru, lui pencha la tête, complètement inconscient d'un potentiel danger. Il réfléchit quelques instants (si on peut appeler ça réfléchir), puis décida que la créature était une amie et il se dirigea joyeusement vers elle, tout en chantant :


Juste après m’être apprêté, avant de m’aventurer, je m’apprête à préparer mon beau sac d’aventurier… Quels objets dois-je emmener ? Ai-je assez pour m’équiper ? Au moment de tout lister, j’ai bien envie de pleurer…

Caaaaaar…

J’ai une épée molle, des bottes qui rigolent, un bouclier rose et bleu, une armure qui craint le feu. J’ai un casque en tôle, une ceinture qui colle, un caillou défectueux, une arbalète pour les vieux.

Et la suite n’est pas mieux…


hj : comme tu vois, j'ai pas été super rapide non plus.
Parole de la chanson gégène de RDA.

_________________
Cousinade (kurkaru) 158115ForumKurkaru1signature
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wiccan
Élève à l'Institut Alpha
Wiccan

Messages : 120
Date d'inscription : 01/04/2012

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeMar 9 Oct - 14:07


(bon... déja... toutes mes excuses..; le temps à filé, et j'en avais malheureusement aucun pour rp Sad... j'espere me rattraper vite)

Sentant son pantalon tiraillé par le gnome, William eut une pensée fugace. (et merde, maintenant j’ai de la bave verte sur mon futal). Il n’en quittait pas moins des yeux les créatures bruyantes et étranges qui réduisaient en esclavage ce pauvre chat. Encerclé comme il l’était par ses créatures, et sachant qu’il n’avait plus à sa disposition ses pouvoirs, on ne pouvait pas dire que William était vraiment dans un environnement propice à la détente et la bonne humeur. Nerveux, avec l’impression de s’être fait avoir sans savoir en quoi exactement, il se dandinait d’un pied sur l’autre, essayant de repérer ses pistes potentielles de sortie. Si il sautait par-dessus celui la, il pourrait surement courir jusqu’à cet arbre la bas, puis s’éloigner suffisamment pour utiliser son pouvoir ? Quelle portée avec le don horripilant de Kurk , d’ailleurs ? Il y avait –il eut des études de faites à ce sujet ?

Alors qu’il envisageait pour la 4ème fois au moins de tenter sa chance, un horrible son coupa net toute tentative de fuite. L’alarme s’était déclenchée, et, le plus flippant dans tout ça, c’est qu’il ne l’avait jamais entendue jusqu'à présent.
Se retournant précipitamment alors qu’un bruit de verre brisé annonçait de façon violente l’arrivée de catastrophe slizoide, Wiccan ne comprit rien à rien à ce qui se déroulait à présent sous ces yeux…

Face à eux, une monstrueuse créature était en train de les charger. Pas de problème, Wiccan allait tous les téléporter en lieu sur, et faire d’une pierre deux coups, et donc ramener kurk auprès de sa cousine et de Miss Stinger.
Il se concentra sur son pouvoir, englobant du regard les petites créatures et kurk, et ferma les yeux… Il ne lui fallût pas plus de 2 secondes pour se rappeler avec une cruelle urgence qu’il n’était plus maître de son pouvoir, car au contact de Kurk. Décidément, quel ennuyeux pouvoir que le sien. Son cœur se mit à battre plus vite, et, ne sachant pas comment expliquer à Kurk le danger, il parla aussi rapidement que son cœur :

« Kurk, ce n’est pas un amis… Et… Et ma magie a disparue, je ne peux pas nous sortir d’ici, attention il est dangereux !!! Il faut appeler à l’aide ! ». En attendant, il ne souhaitait pas spécialement se trouver sur la trajectoire de cette horreur. « Pareil pour vous » parvint-il tout de même à dire aux picties, alors qu’il faisait tournoyer son bâton, avec des pas chassés, comme lorsqu’il affrontait un voyou dans un des ces entrepôts glauques qu’il avait maintes fois visité afin de se former au combat… Sans pouvoir, ses chances étaient minces, la créature en face semblait mastoque et rapide. Peut être que ces petits êtres avaient eux aussi de la ressource cachée ? Mais d’où venait cette horreur, d’ailleurs ? et comment avait-elle pu franchir les protections et les detections de l’institut ? Et, bordel de moine, où étaient passé les profs quand on avait besoin d’eux ?

… Avec un peu de chance, le pouvoir de kurk allait aussi marcher sur ce… machin, mais William avait un sérieux doute. Il fit donc un bond, fruit de nombreuses heures passées à s’entrainer, et se posta en diagonale, pour venir en aide s’il en était besoin à kurkaru, profitant de son allonge avec son bâton de combat, tout en s’éloignant un peu des picties, ce qui était un bonus non négligeable et une amélioration de sa condition précédente. L’alarme bleuglait à n’en plus finir, et tout avait pris une tournure encore plus chaotique, ce que n’aurait pas cru possible le jeune mutant quelques minutes plus tôt encore…

_________________
Cousinade (kurkaru) 8bc498a04dd1b4a8444b55ad058a243cc9b478ff
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Warren Worthington
Résident(e) à l'Institut Beta
Warren Worthington

Messages : 214
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 31

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeVen 19 Oct - 22:00

Une alarme. Qui que quoi dont où lequel et ses dérivés? Le cerveau humain avait cette formidable capacité à se tirer d'une tâche particulièrement ardue d'un coup pour se plonger dans une autre avec les questions adaptées pourvu qu'il soit un minimum entraîné. Celui de Warren l'était. Il lui fallut deux secondes pour réaliser ce qui se passait et se précipiter dans le hall, le tout sans non plus détruire ce qui se trouvait sur son passage. Il fallait savoir doser son énergie, se montrer dynamique mais pas au point de se lancer aveuglément. Angel avait reçu un long entraînement pour cela, il se retrouva donc apte au combat, conditionné pour devant la secrétaire qui lui dressa un portrait de la situation. Kurkaru. Aussitôt le jeune homme pensa à son dossier très connu parmi le corps professoral. Ce fut donc plus facile pour lui de se souvenir des aptitudes du garçon. Annulation de pouvoirs... Le jeune homme devait donc faire attention de ne pas trop approcher le gnome sous peine de ne plus pouvoir voler. Wiccan lui était un mutant très prometteur, Angel ne se souvenait pas parfaitement de ses dons mais il avait tout de même pris connaissance du dossier lui-aussi mis sous les feux des projecteurs étant donné le potentiel de l'adolescent.

Le X-Man avait aussi été mis au courant de la fuite de la cousine du petit être vert, surprise par la transformation de leur avocat. Ne doutant pas que c'était aussi une victime, tout du moins pour le moment car ils étaient dans le feu de l'action, le mutant décolla. Il passa en revue ce qui se tramait dehors. Inutile de posséder une vue d'aigle pour distinguer le champs de bataille, ici et là des petites bestioles récemment apparues dans le sillage de Kurkaru-tel un nouveau pouvoir- gambadaient tandis que Wiccan leur échappait grâce à son bâton. Le principal intéressé lui fondait sur la bestiole, soit pour l'attaquer même si cela paraissait invraisemblable vu sa taille, soit pour faire ami ami, ce qui paraissait encore plus illogique vu la tête du monstre et son agressivité.

Warren descendit en piquée, prenant garde à rester éloigné de Kurkaru, il arrivait face à la bête qui le séparait du garçon verdâtre. Pour évaluer les capacités de la créatures, le mutant fondit dessus, essayant de ne pas recevoir de graves blessures tout en négligeant l'arrachage obligé de quelques plumes au passage. Celles-ci repoussaient déjà alors qu'il remontait. La régénération, ça avait du bon bien qu'Angel ait pu voir ses limites lors de l'attentat perpétré dans son entreprise.

-Kurkaru éloignez-vous!

Lança-t-il dans la vaine espérance que le gnome le comprenne avant de signifier à Wiccan sa mission du moment.


-Rattrapez la cousine, Elle va se blesser à courir ainsi!

Angel espérait que le garçon l'avait entendu de là-haut. Selon ses calculs d'expert du vol, ce serait le cas, mais il pouvait toujours se tromper. Quoiqu'il en soit, il prétendait ainsi faire travailler un futur x-man potentiel sans lui faire courir trop de risques. Bien entendu il devrait être prudent car la cousine affolée avait peut-être des pouvoirs qui se déclencheraient sous le coup de la panique.

Le blond se transforma en Archangel pour projeter ses fléchettes empoisonnées sur la créature qui s'en retrouva légèrement ralentie mais sans plus étant donnée sa masse. Cela permis toutefois au X-Man d'entrer en corps à corps. Depuis sa transformation involontaire avec Josh Folley, le jeune homme craignait un peu qu'Archangel revienne à l'attaque, incontrôlable mais il n'avait présentement pas le choix. Heureusement le guerrier était revenu sous son pouvoir et le contrôle était bien meilleur, tout comme sa régénération qui fonctionnait à nouveau.

La créature qui ne semblait même pas être un mutant, ou alors d'un nouveau genre puisqu'imunisé contre les pouvoirs de Kurkaru n'était pas facile à combattre mais Angel en avait vu d'autres, et tandis que les autres X-Mens protégeaient les élèves, les ramenant dans un coin isolé de la présence de la bestiole, le jeune homme achevait le combat.


Il se releva épuisé, ébouriffant ses plumes mis à mal pour s'envoler et chasser la créature le plus loin possible à défaut de pouvoir la stopper. Celle-ci demeurait puissante et s'occuper des enfants était primordial. D'ailleurs Wiccan devait faire marche arrière car la cousine était trop loin désormais.

-Wiccan, pas la peine, elle est trop loin. Nous allons envoyer une équipe la chercher. Allez rentrez


Fit-il après être revenu, se posant sur le sol, fourbu mais plein de volonté pour accompagner les deux jeunes à l'intérieur. Il se sentait étrange aux côtés du gnome, comme plus pesant, la situation n'était pas très agréable, il avait également perdu sa vue si aiguisée, pour lui voir normalement était presque devenir myope au niveau d'une personne normale, c'était donc difficile à gérer, sans parler de la régénération qui ne pouvait plus soigner ses plaies mais bon, il ferait avec. L'avantage d'avoir un mari qui élimine les dons, c'était de s'entraîner à cela et éviter la panique.

-Kurkaru, vous connaissiez cette dame? C'était votre... Cousine d'après ce que m'a dit la secrétaire, et l'homme qui l'accompagnait vous l'aviez déjà vu? Et vous, qu'avez-vous pu voir?

Demanda-t-il en s'intéressant enfin aux émotions des deux jeunes qu'il n'avait jusque là pas eu le temps de décrypter. Il savait que c'était difficile de les faire parler maintenant mais plus c'était chaud, plus ce serait précis. Enfin aussi précis que cela puisse être venant de Kurkaru.
Revenir en haut Aller en bas
Kurkaru
Élève à l'Institut Gamma
Kurkaru

Messages : 1035
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 30

Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitimeDim 21 Oct - 19:23

Ils seront mes guerriers, ces nains qui sortis de moi. Telle la bave N, je les façonnerai et leur apprendrait quoi faire. Leur bêtise sera de fer, leur humour d'airain. Je les vêtirai d'une grande culotte et leur dispenserai les meilleurs piques à olives. Ni l'âge, ni la maladie, ni aucun fléau n'aura prise sur eux. Leur tactiques et leurs machination seront telles que nul ne pourra les vaincre. Ils seront mon bouclier contre les Ténèbres. Ils seront les Défenseurs de ma collection d'insectes. Ils seront les Pixtsies et ils ne connaîtront pas la loi, ils feront la loi.

-- Kurkaru Empereur des pixtsies--

Car oui, tels étaient les commandements de Kurkaru. Ses légions déferlaient dans le cosmos, brisants les bastions des ténèbres, pliant ses opposants comme un pli un canapé clic clac, c'est à dire avec classe et d'une seule main ! Oui, parfaitement, tel était la façon de faire de Kurkaru de la terre 68892632196238655196566688 Beta, conquérant de l'univers. Mais pour la version de Kurkaru (également beta, mais malheureusement pas uniquement à cause de la numérotation de l'univers), n'avait pas vraiment un instinct grégaire. Ni même d'instinct tout court, à en croire la façon dont il semblait être bien décidé à ne pas se protéger du monstre qui approchaient. Les Pictsies eux, avaient parfaitement compris la notion de violence et étaient bien décidés à s'en servir contre la menace qui apparaissait. Ils se mirent immédiatement en devoir de jeter à peut prêt tout ce qui leur tombait sous la main (armes, bout de bois, pierre, autres Pictsies), sur la menace. Ils avaient cessé de porter attention au jeune homme, concentrés qu'ils étaient sur la menace bien plus concrète. Ceci dit, ils fallaient bien avoué que s'ils ne subissaient pas de pertes, c'était que le monstre n'était pas très concentré. Une demi douzaine Pictsies avaient saisit Kurkaru et le transportait aussi vite que possible à distance de la créature. Cependant, ils n'avaient que peut de chance. La créature se dirigea à tout vitesse dans la direction des fugitifs, n'accordant qu'un violent coup de queue au porteur de baton. Alors qu'il n'était plus très loin de Kurkaru, une créature volante repoussa l'ennemi.

Le monstre se retrouva rapidement acculé par la puissance à laquelle elle faisait facet. Elle lâcha un dernier hurlement de rage, avant de fuir. Kurkaru, lui, n'avait strictement rien compris à l'échange, se retrouva soudainement déposé au sol par les Pictsies. Ceux ci se mirent en devoir de se rassembler et rameuter les différents animaux qui composaient leur cortège. Pendant ce temps, Kurkaru, lui était retourné voir le garçon au baton, comme ci de rien était, en faisant diverses cabrioles. Hum ? Oui, l'instinct de conservation d'une poule. Et encore, peut être même pas. A se demander comment ils avaient fait pour survivre seul pendant si longtemps. Une intervention divine, un ange perché sur son épaule, ou un écrivain pas très inspiré, probablement. L'un des 3. Fin, j'avouerais jamais pour la trois.

"C'était qui, lui ? Un ami ? Un truc bizarre, qui bave et qui mords, dor ? Mais qui mords , moral à zéro, toto ?"

Kurkaru se gratta la tête, puis la pencha de côté. Il ne savait pas trop où il en était, et il y avait toujours cette histoire de quelqu'un qui voulait le voir. Ca, c'était cool. Ca voulait dire quelqu'un avec qui jouer pendant ! Ou à embêter. Enfin, quelqu'un quoi. Kurkaru aimait bien rencontrer des gens, c'était toujours intéressant. Et puis, avec un peu de chance, on pourrait lui expliquer ce qui venait de ce passer. Puis, il vit l'homme qui volait s'approcher de lui. Il ne comprit pas vraiment cette histoire de Veston dont on lui parlait. Il ne portait pas de veston, il en était quasiment sur. A moins qu'il ne puisse porter un veston invisible sans le savoir ? Cela méritait une petite enquête.

J'ai pas de Veston, tonton ? Et t'es qui, twa ? Un bar à cuda ?


Kurkaru entreprit donc de renifler Warren, puis essaya de le contourner, pour voir ses ailes. Et peut être pour sauter dessus. Ca devait être drôle de jouer avec ça. Pendant ce temps, les Pictsies, qui s'étaient rassemblés, se rapprochaient pour voir ce dont il retournait. Eux aussi regardait Warren avec intéret, se demandant s'ils n'allaient pas pouvoir lui trouver un usage. Bob Monsieur était certain qu'il ferait un excellent moyen de transport. Bon, maintenant, il fallait réussir à atteindre la tête pour lui mettre des coups de boules... Allez, en avant ! Comme un seul homme Pictsies, les Pictsies se ruèrent vers Angel, cherchant à le capturer et à l'assommer à grand coup de boules.


"En Awant les gwars ! Cwa frwa un swuper pwiaf rwien qwa nwous !"


Ca valait bien la peine de venir en aide à des créatures aussi ingrate. Mais où allait le monde, je vous le demande !


_________________
Cousinade (kurkaru) 158115ForumKurkaru1signature
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cousinade (kurkaru) Empty
MessageSujet: Re: Cousinade (kurkaru)   Cousinade (kurkaru) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cousinade (kurkaru)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’Oiseau et les Minimoys [PV : Kurkaru]
» Cousinade des BREDEL à Saint-Vigor-d'Ymonville

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: