AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeMar 12 Juin - 12:36

C'était trop classe.

Oui, cette notion revenait souvent chez Miranda : elle aimait quand un truc était "classe". Et hier soir, elle avait vu un truc super classe : BATMAN. Costume noir, volant de toit en toit pour sauver Gotham City, avec une voix grave, et des gadgets cool, c'était juste génial ! D'ailleurs beaucoup de monde aimerait bien une fois pour rigoler sauter de toit en toit comme ça. Sauf que la différence entre Randi et la plupart des gens, c'est que quand elle a une idée stupide, elle la met à exécution.
La voilà donc qui sortait du magasin de costumes avec un ensemble de Batman (à 120$ quand même) et un air tout à fait ravi. Ce soir, le Chevalier Noir protègerait New York ! Enfin protègerait... elle se contenterait de faire la maline sur les toits, hein.

Le reste de la journée fut passé à faire des ajustements. D'abord, enregistrer des paramètres de voix : elle passa des heures entières à analyser la voix de Christopher Nolan dans "The Dark Knight", afin de pouvoir la reproduire. Ensuite, des ajustements avec l'alliage : il fallait qu'elle modifie un peu sa "carrure" et son volume pour qu'elle rentre pile dans le costume et que ça fasse un effet Batman. Elle ne pourrait évidemment pas prendre l'apparence de Nolan : elle n'avait pas son ADN, donc elle aurait son apparence normale. Juste plus musclée en apparence, quoi.

Et alors qu'elle semblait satisfaite avec ces modifications, la soirée démarra. Parfait !
La brune se goinfra rapidement avec un peu n'importe quoi. Elle avait ouvert son frigo, vu des crevettes, mangé des crevettes, vu une demi-omelette aux pommes de terre qu'il restait, mangé une demi-omelette aux pommes de terre qu'il restait, vu deux mandarines, mangé deux mandarines ; une chance qu'elle n'ait pas vu du lait moisi et passé de date. Elle aurait parfaitement pu se l'envoyer, vu que sa capacité d'attention était, ce soir, équivalente à celle d'un enfant de 5 ans qui aurait bu du café.

Et finalement, hop ! Munie de son costume héroïque, elle grimpa sur le toit de son immeuble et commença sa "patrouille". Tataaam ! Il aurait fallu qu'il pleuve un peu pour l'effet dramatique, et d'ailleurs elle était très déçue que la météo refuse de lui donner ce petit plus. Elle arriva en tout cas rapidement sur le toit d'un immeuble en bas duquel il y avait des passants. La brune lança alors, avec sa voix de batman :

- LES RUES DE GOTHAM SERONT PLUS SÛRES CE SOIR !

Avant de prendre sa cape et disparaître. LA CLASSE ! Les mecs ne devaient pas en revenir d'avoir vu Batman ! Allez elle allait tenter une ou deux acrobaties ! Là, parfait : il y avait un toit bien plus bas. Elle descendit donc par l'escalier anti-incendie, passant devant une fenêtre derrière laquelle il y avait cinq ou six jeunes en train de discuter. Ils affichèrent tous un air pour le moins pantois en voyant miss Batman passer, et elle déclara :

- Ne vous en faites pas ! Bientôt, la justice frappera le Joker et ses sbires !

Et hop, elle sauta vers le toit en contrebas devant les yeux assez sidérés des jeunes en question. Bon, l'atterrissage n'était pas super, mais c'était pas grave, personne avait rien vu de toutes façons.

Randi continua un moment ses pérégrinations sur les sommets de New York, pendant une bonne vingtaine de minutes, lançant une phrase cliché et un peu ridicule chaque fois qu'elle voyait des passants. HEY ! Avec de la chance, elle serait dans le journal demain ! En première page même ! Elle imaginait déjà les gros titres : "BATMAN PROTEGE LA VILLE" ! Ce serait juste hilarant !
Mais pour l'instant, l'endroit par lequel elle passait était un peu désert. Elle n'avait vu personne depuis deux ou trois minutes et l'ambiance n'était du coup pas terrible ; elle décida de corriger ça immédiatement. Hop !

La brune lança le navigateur internet, se rendit sur youtube, et trouva rapidement ce qu'elle cherchait : la musique du vieux film de Burton ! Hop, elle lança la vidéo, mettant en guise de sortie son... Sa voix ! Voilà donc qu'elle sautait de toit en toit en jouant la musique de Batman. Si ça c'était pas la classe quand même, mince, elle savait pas ce qu'il leur fallait aux gens.
Mais arriva un moment qui DEVAIT arriver tôt ou tard : une ruelle un peu large. La brune bondit et ne faisant pas attention, elle fit un saut trop court... Pas grave, elle n'avait qu'à s'accrocher au rebord et se hisser ! Comme Batman !

Mais Batman ne pesait pas 220 kilos.

- Ahhh non va t'faire fouuuuuuuutre ! cria-t-elle alors que les briques s'arrachaient net, la cyborg tombant comme une pierre.

Le choc fut rude, produisant un son à la fois de métal heurté et de bitume qui craquait, car le sol avait également souffert, des morceaux de goudron voltigeant en l'air lors du choc.
Les systèmes automatiques ayant détecté un impact, ils interrompirent la musique pour lancer à la place un diagnostic général de tous les systèmes principaux et secondaires. Le disgnostic fut rapide : pas de dégâts. Par contre, clairement il y avait eu une bonne commotion et même si la brune était consciente, elle était un peu désorientée.

- Saleté va... grommela-t-elle tout en se relevant maladroitement, et surtout en vérifiant l'état de son costume. Il était tout neuf, quoi !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeMar 12 Juin - 17:59

On entendait des rires à tout va dans toute la pièce. Au fond de la salle se trouvait une bande d’individus qui parlaient de tout et de rien, qui ricanaient sans cesse et qui tapait du poing la table quand quelqu’un osait dire qu’il n’était pas d’accord avec ce qu’il se racontait. Cette bande était dans un restaurant plutôt chic, voir très luxueux. Un restaurant dont les prix des plats et autres menus n’étaient même pas affichés sur la carte. Un restaurant dont les serveurs se dandinaient comme des balais et parlaient à la française. Il suffisait que dans ce restaurant, on lève le petit doigt pour qu’un serveur ou serveuse vienne obéir aux caprices de la clientèle. Il se trouvait que, dans la bande d’individus qui se trouvait au fond de la salle, il y avait Lénore Hoffman. La jeune femme était en plein dîner avec des « amis » à elle, ou plutôt des hommes et femmes d’affaires possiblement utiles pour la renaissance de son entreprise. Car en effet, depuis peu, la mutante avait hérité du patrimoine de son père, décédé ou plutôt suicidé. Ainsi, même si à la fin du règne de son géniteur, l’entreprise Hoffman avait coulé par la faute de l’héritière, cette dernière était bien sûre, persuadé que son business allait fonctionner à merveille. Parce que tout simplement, la jeune femme était assez intelligente pour gérer une marque de la mode de luxe pour femme mais aussi et surtout les moyens. Le travail sera facile, étant mutante cyberpathe, elle a un avantage considérable pour réussir dans sa vie professionnel.

En tout cas, elle faisait ami-ami avec toutes ces personnes pour mieux vider leurs comptes bancaires mais aussi créer des alliances. Bien entendu, elle n’aura jamais confiance en eux, mais sans qu’eux, ne le sachent, si jamais ils font un pas de travers dans le chemin de la collaboration, la belle blonde n’hésitera pas à user de son don pour les remettre à leur place. C’était ça qui faisait rire Lénore, c’est qu’ils sont trop ignorants sur leur véritable situation et voir un pauvre appât se débattre avant qu’il ne meure manger pas un gros poisson, était juste un spectacle magnifique.

Ils étaient une petite dizaine autour de cette table, champagne, caviar et autres plats luxueux étaient servis aux clients. Lénore jouait la carte de la sympathie tout en se montrant persuasive et un peu naturel pour mettre ces personnes dans sa poche. Il n’a pas fallut longtemps pour que cela se fasse, son charisme et son sourire ont joué des merveilles encore une fois. Enfin pour les hommes, dans le lot, il y avait deux femmes, une un peu greluche, qui mit un peu plus longtemps pour accepter le marché et la seconde qui faisait sa bourgeoise sévère afin de déstabiliser Lénore. Elle cherchait les points faibles de celles-ci en parlant de son père, de son enfance, enfin plutôt en la questionnant. Elle demanda aussi de lister son expérience professionnelle et bien entendu de savoir comme allait se dérouler la suite pour son entreprise. Lénore ne se laissa pas faire, impassible devant les remarques irrespectueuses de la Madame coincée-coincée du dimanche. Elle l’envoya valser dans les orties quand la question ne lui plaisait pas, elle renvoya les questions quand elle ne voulait pas répondre, elle lui a clairement dit, qu’elle ne l’aimait pas, mais que si elle voulait que son entreprise d’accessoires pour femmes remonte, il fallait qu’elle fasse confiance à Mlle Hoffman. Elle savait tout du compte en banque de la femme réticente, et cela faisait peur. Elle a eu peur oui, c’est sans doute pour ça qu’elle a au final accepté.

La soirée se passa ensuite d’humeur plus festive afin de fêter la réussite prochaine de l’héritière. Et puis, ils sortirent, l’un deux paya pour la jeune femme, espérant sans doute attendre plus d’elle. Et oui, ce dernier, homme de la quarantaine, plutôt bel homme, aguichait Lénore depuis le début de la soirée, elle fit la femme inaccessible, de toutes façons, elle l’est. Et puis, pas relation avec le personnel. Mais c’était drôle de le voir agir ainsi, en se disant que tout était dans sa poche. Or, pas du tout. Elle resta respectueuse mais s’il osait faire plus, un pauvre sort financier lui arrivera. Ce serait dommage, il a de quoi apporter beaucoup à l’entreprise. Dans la rue, tous marchèrent, certains alla rejoindre leur voiture, les femmes prirent un taxi, au bout de quelques minutes, il ne restait que Lénore et cet homme voulant la mettre dans son lit.

Vous ne voulez pas venir prendre un dernier verre chez moi ? Tout sourire.
Non merci, j’ai assez bu. Et puis je suis trop fatiguée pour explorer votre lit. Elle lui fit comprendre, que elle-même avait compris le manège du Monsieur.
Et bien, vous êtes cash jusqu’au bout vous. Je n’ai vraiment aucune chance ?
Aucune, je ne suis pas une fille facile et vous n’êtes pas mon type d’homme.
Dommage, puis-je au moins vous raccompagner jusqu’à votre voiture ?
Non plus, je suis une grande fille, et je sais me défendre. Mais merci de l’avoir proposé. Sourire en coin.
Très bien, très bien, je vous laisse tranquille. Passez une bonne fin de soirée, et à bientôt pour les affaire. Dit-il, un peu agacé de ne pas avoir réussi à charmer Lénore et en partant.

La jeune femme lui fit signe de la main pour dire au revoir. Cet homme avait l’air gentil, trop gentil pour Lénore. Mais les plus gentils sont parfois les plus sadiques en affaire. Comme la jeune femme. Sauf que elle, n’est pas gentille, elle n’est ni méchante d’ailleurs, elle a juste la vengeance facile. C’est en marchant sur ses hauts talons et en robe courte bleue marine, tout en remettant sa veste en cuir, que la jeune femme s’arrêta net. Une interférence venait de surgir. Pourtant, elle n’était pas branchée au réseau. Elle se massa la tempe une seconde, tout était revenu dans l’ordre. Mais cela l’intriguait énormément. En plus, il y avait eu un genre de petite secousse dans la rue. Qu’est-ce qui se passait encore ? Lénore, sur ses gardes s’avança, regardant discrètement mais furtivement un peu partout autour d’elle. Et là, c’est dans une ruelle, qu’elle vit l’une des choses les plus étranges qu’elle est put voir depuis sa naissance. Au milieu de la ruelle, elle aurait cru voir Batman, étalé de tout son long au sol. Perplexe, elle resta postée face au chemin bétonné, calme mais continua d’observer la situation. Vu la secousse, l’énergumène a dut tombée de haut, et le seul haut possible était le toit, vu que toutes les fenêtres des immeubles étaient soit en bon état, soit fermé. Etrange. Ce qu’il y avait de plus étrange, c’est que l’interférence venait de la personne au sol et que celle-ci n’avait pas l’air si assommée que ça. En effet, avec une chute aussi haute, on est normalement mort. Elle pouvait très bien partir, mais croisé Batman qui à l’air de pesée une tonne et qui en plus cause des interférences cyberpathiques, n’est pas une chose qui arrive tout les choses. La curiosité prit le dessus.

Hm… Vous allez bien ? Sourcils froncés. Vous êtes tombé de haut… Besoin d’aide ?

Un petit silence.

Mais je vois que vous n’avez pas l’air si amoché que cela… Même le vrai batman aurait souffert avec cette chute. Elle avait bien compris que le batman par terre, n’était pas Batman. Et puis, Batman, n’existe pas, de toute façon. Par contre, vous avez fait des dégâts... Ca va encore coûter cher à la ville… et les journalistes vont se faire un plaisir de parler de ça… Dois-je les appeler pour vous faciliter le travail ? Sans aucun jugement, je peux bien me demander que votre déguisement ait été fait pour se faire remarquer non ? Dit-elle calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeMar 12 Juin - 19:49

Désorientée était le bon terme. Ca ne se voyait pas trop pourtant, car évidemment ses membres mécaniques obéissaient au doigt et à l'oeil, mais si elle avait eu des muscles de chair, elle aurait été en train de tituber. Elle voyait un peu trouble, mais ce n'était pas à cause de dégâts quelconques, c'était le choc.
Elle tentait de revenir un peu à elle, se frottant le visage, mais elle entendit une voix parler.

Relevant le nez, Miri aperçut une femme qui devait avoir autour de la trentaine. Manifestement celle-ci était en train de lui parler. Elle entendait des mots mais ne comprenait pas trop, et la seule chose qu'elle put dire (avec sa voix normale) fut :

- ... vous avez les sourcils froncés. ... nan. Vous pouvez pas avoir euh... les sourcils froncés. Vous êtes pas froncés, vous êtes américaine...

Clairement elle était à l'ouest. La brune ferma les yeux quelques secondes pour revenir à elle, se concentrant un peu. Bon. Elle était tombée, en faisant la gogole avec un costume de Batman. Avec le recul, c'était une idée stupide d'ailleurs, mais ce genre de situation, c'est-à-dire avoir une idée TROP GÉNIALE et se retrouver dans les ennuis après, c'était assez familier.
La femme en face d'elle lui avait parlé. Elle avait dit des mots. Randi se mit subitement à comprendre -avec du retard- ce que la blonde venait de lui dire. Elle lui avait demandé si tout allait bien, puis proposé d'appeler les journalistes. Les journalistes ? Ah non, elle voulait être une sorte de caméo marrant, pas faire la première page !

Elle se mit à regarder son costume pour voir si celui-ci avait souffert de la chute, tout en répondant d'une voix un peu lointaine, vu qu'elle était encore un peu déglinguée :

- Euh... non... ça va... c'est la faute du...

Elle s'interrompit subitement alors qu'elle observait la cape, affichant un air outré.

- OH MAIS PUTAIN QUOI MA CAPE ! SÉRIEUX ! Pffff la prochaine fois j'me déguiserai en Bob l'éponge. Là au moins pas de risques d'abîmer un costume neuf !

La brune enleva l'ensemble masque/cape et observa le tout avec un air inquisiteur, comme si le fait de jeter un regard noir aux accessoires pourrait les réparer... Mais constatant que ça n'avait pas d'effet, elle haussa les épaules négligemment avant de rouler le tout en boule négligemment et le caler sous son bras droit.
Elle releva ensuite le nez, détaillant (dévisageant même) son interlocutrice avec un air curieux. C'était qui elle, et elle voulait quoi ? Ca se trouve c'était une copine du Joker ! Mais bon, vu que Miri n'était pas vraiment Batman, si le Joker avait vraiment existé, il ne serait pas venu l'embêter. Après quelques secondes elle fit du coup part de ses conclusions à Miss Hoffman :

- Bon, je pense que vous n'êtes pas une complice du Joker. C'est en partie, j'avoue, du au fait que le joker n'existe pas, mais ça n'en réduit pas mon talent de déduction et d'enquêtrice d'exception ! D'ailleurs, si j'voulais, j'pourrais être encore plus forte que Batman ! J'ai juste pas le temps, car je suis occupée à... euh... repasser... mes lacets... et à euh... rechargeuh... recharger monmon... téléphone.

Bon ce n'était peut-être pas parfaitement convaincant, mais ces activités peuvent prendre du temps, on sous-estime souvent à quel point c'est chronophage tout ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeMer 13 Juin - 21:44

Elle était dérangée.

Lénore n’arrivait pas à comprendre comment des personnes pouvaient se comporter ainsi. Après la jeune femme commença elle-même à se demander pourquoi elle avait décidé de venir voir ce qu’il se passait. A oui, c’est vrai, l’interférence et le côté « jesurvisaprèsavoirchuterdutoitd’unimmeuble ». C’était en effet, une situation étrange qui avait poussé sa curiosité à venir voir ce qu’il se passait. Ecoutant d’une oreille les paroles de la dérangée, Lénore l’observa. Elle paraissait lourde, enfin, il y avait quelque chose qui clochait dans son apparence, et non, on ne parle pas de la tenue de Batman, enfin Batman qui a décidé que Robin était l’amour de sa vie. Et donc, qui s’est travesti.
Pendant la parlotte ou monologue de la timbrée, Lénore s’était mise sur le réseau pour essayer de capter quelques choses venant de celle qui s’était déguisée en Batman. Mais rien de très prenant, elle ne voulait pas se faire prendre, elle resta loin et que quelques secondes juste pour retrouver ces possibles interférences, mais là il y en avait plusieurs, donc encore une chose de plus louche. On aurait dit que la personne tombée du toit était un cyberpathe qui a un pouvoir plutôt instable. Mais, elle douta sur cette hypothèse, si c’était le cas, elle aurait ciblé depuis sa chute sur le réseau mais là ce n’est pas le cas et puis, vu les dégâts par terre… Une force ou un poids surhumain ? C’était étrange.

Déjà que vous avez l’air idiote en Batman, vous feriez peur aux enfants en étant costumée en éponge... C’est un conseil, vous avez l’air de vouloir attirer la sympathie des autres.

C’est en parlant que Lénore se questionna sur la morphologie même de la personne qui se trouvait en face d’elle. Elle paraissait épaisse, lourde… Et en parlant, on aurait dit une bègue mais une bègue un peu robotisée. Elle resta perplexe et sur ces gardes, elle paraissait folle en plus, et on ne sait jamais comment un fou peut agir.

Vous êtes sûre que vous allez bien ? Physiquement parlant et le cerveau ? Vous vous êtes peut être fait un traumatisme crânien, vu la chute…Dit-elle, naïvement. Sinon, je vous confirme, je ne connais pas ce Jocker, de toutes façons, je n’aime pas les clowns, ils sont trop gamins pour être intelligents.

Elle resta un instant à la regarder. Elle était vraiment louche. Mais bon, comment Lénore devait se comporter ? Etre amicale et tenter de la connaitre un peu plus pour assouvir sa curiosité ? Ou au contraire, la laisser là, tourner les talons et rentrer chez elle retrouver son foutu chat Balthazar ? Elle ne savait pas trop sur le moment. Y’avait-il un réel intérêt à connaitre cette personne ? Elle n’était pas humaine c’est sûre… Si ce n’était pas le cas, Lénore pouvait devenir Mère Thérèsa. Mais bon, elle décida de rester… Même si elle risque de le regretter au bout d’un moment.

Dois-je vous amener à l’hôpital ou appeler les urgences ? Si vous pouvez choisir la deuxième option ou rien du tout, cela m’arrangerait. Dit-elle calmement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeJeu 14 Juin - 21:32

- QUOIIIIII ??

Miranda avait l'air horrifiée. Elle ne CONNAISSAIT PAS LE JOKER ? Mais, on leur apprend quoi aux gens à l'école de nos jours ? Elle n'avait jamais entendu parler du JOKER !?? C'est dingue ça, c'était comme n'avoir jamais entendu parler de Bowser ! C'était de la culture parfaitement inutile, mais pourtant indispensable pour avoir une vie sociale normale ! Enfin... Bon, peut-être pas. Mais c'était quand même important.

- Vous savez pas qui c'est le Joker !? L'ennemi juré de Batman ? Qui rigole, totalement dingue ! Mais dingue, genre pire que moi, et je suis pas dingue, juste un peu sonnée par la chute c'est tout !

La jeune femme face à elle était plus que suspecte. D'abord elle ne connaissait pas le Joker, et en plus elle ne semblait pas non plus connaître Bob l'éponge. Hmhhhh... Clairement, il n'y a que quelqu'un avec des trucs à se reprocher pour avoir un mode de vie pareil. Elle haussa un sourcil et pencha la tête en avant, observant Lénore de la même façon qu'un flic examinerait un suspect pendant un interrogatoire. Les chefs d'accusation : coupable de ne connaître ni Bob l'éponge ni le Joker. Il fallait en savoir plus sur ses intentions, car qui sait, peut-être que c'était vraiment une personne maléfique qui était justement en train de passer par là pour planter une bombe qui détruirait New York.

Et d'ailleurs, oui... Tiens... QUE FAISAIT-ELLE A CET ENDROIT !? Il n'y avait personne à part elle dans ces ruelles, c'était forcément suspect !

- Pas d'urgences, tout va bien ! Hmmmhhhh... Que faisiez-vous, hier soir à 19h30 ?

Clairement, Randi avait plus l'air bizarre qu'inquiétante. Après, pourquoi 19h30, aucune idée, elle avait pris une heure totalement au hasard, en espérant que ça donnerait quelque chose. On ne sait jamais au fond. D'ailleurs, dans les films, les enquêteurs de génie exposent toujours leurs conclusions géniales d'un coup, comme ça, paf, avec une musique pleine de suspense, et subitement le méchant ouvre de grands yeux surpris, ne comprenant pas comment le héros a bien pu faire pour mettre à jour ses projets démoniaques !
Oui, il fallait qu'elle fasse ça, elle se lança donc, improvisant complètement au hasard complet :

- Haha, je sais ! Vous étiez là pour planter un micro-espion, car un dignitaire venant tout droit euh... disons du Mozambique... devait rencontrer un agent secret de la CIA ici. Vous comptiez récupérer les informations secrètes avant eux, afin de pouvoir après leur faire du chantage et leur revendre les informations contre 50 millions de dollars Polonais ! Mais vous n'aviez pas compté mon arrivée euh...

Miranda tourna la tête vers son point de chute, dans un angle... impossible. Bien 130 ou 140°. Elle revint ensuite à Lénore, avec l'air très fière d'elle.

- ...mon arrivée totalement volontaire, visant à euh... ne pas vous laisser le temps de poser les micros ! Haha, kess'vous dites de ça !? Très bon plan, c'était bien joué, mais... vous n'aviez pas pensé que je serais là !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeVen 15 Juin - 20:05

Elle en avait mal au crâne tellement que la jeune femme disait n’importe quoi. Lénore ne comprenait plus rien et regrettait son passage par ici. Postée devant la folle, elle attendit qu’elle se calme pour pouvoir en placer une. Le problème c’est qu’elle n’avait même plus envie d’essayer de comprendre quoique soit, elle voulait partir, mais si elle tournait les talons, la folle allait sans doute lui atterrir dessus comme une vielle masse. Mais bon, elle allait bien finir par partir si jamais l’autre ne se calmait pas. Elle regretta de ne pas avoir l’homme de tout à l’heure dont elle a oublié le nom. Elle tenta de s’en rappeler, aucune idée, tans pis. Retournons à la tarée. A non, Lénore vient de se rappeler que demain, elle devait aller faire les boutiques avec l’une des garces de ce soir. Ah oui c’est vrai… Bon c’est dommage. Demain soir, elle a un nouveau dîner, puis elle va devoir aller poser des fleurs sur la tombe de son père… A non, ça c’était une chose dîtes pour faire plaisir, elle ne le fera pas, faut pas trop lui en demander non plus. Bon alors, la tarée, elle était rendue où ? Elle faisait la flic ou je ne sais quoi d’autres, une pile cette chose. Lénore en était fatiguée d’avances. La jeune femme ne bougea pas à part la suivre du regard, la jolie blonde ne faisait rien d’autres, elle envoya juste un sms en sortant son téléphone un moment donné pour dire à sa secrétaire qu’elle devait être au pied levée à 6h du matin au bureau demain. Comment ça, la secrétaire devait dormir ? Ben tans pis, elle sera réveillée. Elle sortit de ses pensées un instant quand elle vit la folle tourné la tête de façon étrange… Sa tête avait comment dire, été tourné un peu de trop pour paraitre naturelle. La jeune femme resta un moment muette mais surtout perplexe face à ça. Puis elle prit la parole quand elle put le faire.

Je ne sais pas ce que vous racontez et à vrai dire je n’ai même pas écouté la moitié, vu que je ne me sentais pas concernée. Mais je commence à croire que vous vous êtes échappée d’un service psychiatrique… Et je vais finir par vous y ramener si vous continuez à parler de choses qui n’ont rien à voir avec moi et avec sans doute, personne. Enfin, dans ce coin actuellement. Dit-elle calmement.
Elle fit un silence un instant, toujours aussi perplexe. Et puis, elle ne laissa pas une seconde de plus pour parler du sujet dont elle souhaite avoir la réponse.

Vous êtes mutante n’est ce pas ? Une mutante qui a le don d’avoir une résistance accrue et une possibilité d’avoir des ligaments et muscles aussi souple qu’un verre de terre ?
Elle réfléchie un instant.

Ou plutôt, vu les dégâts que vous avez fait en tombant, et le bruit métallique que vous avez pu réaliser en terminant votre chute, vous ne seriez pas une espèce de robot ? Ou du moins, vous avez sans doute des choses métalliques et robotiques en vous, j’ai pu remarquer que votre tête n’avait pas été tournée d’une manière très fluide… Vous me rappelez Robocop

La tarée voulait jouer aux enquêtrices, Lénore marcha droit dans ce chemin là. Cela ne la gênait pas au contraire, elle en avait l’habitude. En tout cas, elle resta postée devant la folle en attendant la réponse. Sans doute qu’elle allait de nouveaux agir de manières exagérées mais bon, on se fait à tout, ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeVen 15 Juin - 20:33

A la réponse de Lénore concernant le fait qu'elle n'avait rien écouté, la cyborg afficha un air dépité. Elle aurait espéré tomber sur quelqu'un de plus marrant, qui joue un peu le jeu, quoi... Et finalement Lénore finit par évoquer la possibilité que Miranda soit une mutante. La brune n'eut pas l'air surprise, ni rien de ce genre, de toutes façons sa chute assez brutale l'avait plus ou moins grillée : quelqu'un tombant de cette hauteur se serait écrabouillé par terre, et le bitume serait sorti vainqueur de l'affrontement. Ici il était sacrément bousillé, et il n'était pas nécessaire d'avoir des dons de déduction exceptionnels pour comprendre que Randi n'était pas tout à fait normale.

Elle soupira donc longuement, gardant cet air un peu déprimé. Le fait de respirer un grand coup de cette manière n'était pas vraiment nécessaire, mais tout comme le bâillement, c'était un des réflexes conditionnés par le cerveau qu'elle avait conservés. Elle répondit ensuite, toujours la mine un peu boudeuse et déçue :

- Pff... Nan, c'est pas ça... Vous pourriez jouer le jeu, je sais pas... Je veux dire, quand on a des super-pouvoirs on peut faire le super justicier, comme certains mutants, mais les miens sont inutiles, alors chais pas, j'essaie de m'amuser un peu malgré tout...

Il fallait avouer que concrètement, ses compétences en infiltration et piratage n'étaient pas vraiment réclamées par le monde entier. A vrai dire, elle s'était même faite remballer à son premier "entretien d'embauche" avec Goldfox. Manque de bol, les capacités de son corps mécanique ne lui donnaient pas beaucoup d'autres ouvertures professionnelles intéressantes.

Oh, oui certes, cette capacité qu'elle avait de raisonner de manière informatique pourrait faire d'elle une programmatrice de génie mais dans les faits, elle avait passé plus de six ans à coder le firmware de son corps mécanique au lieu de s'amuser, faire semblant de réviser, dire des bêtises avec des copines en gloussant et draguer des mecs. Du coup autant dire que là, dans l'immédiat, elle n'avait aucune envie de faire de la programmation à plein temps.

Mais le fait était qu'elle n'avait aucune envie que trop de monde soit au courant pour son corps mécanique ; Goldfox était au courant et c'était d'ailleurs déjà trop. Elle répondit donc assez rapidement, avec un ton étonamment moins gamin et plus sérieux :

- Ni l'un ni l'autre, je suis... faite d'une sorte de métal liquide inutile.

Elle haussa subitement un sourcil. Elle semblait bien au courant au niveau des mutations, elle... Et c'était un danger potentiel. Purificateurs ? Dangereux. Confrérie ? Dangereux. Institut ? Possiblement dangereux. BAM ? Dangereux. Il n'y avait pas grand monde qui pourrait être vraiment non-hostile.

- Vous en savez des trucs sur les mutations... commença-t-elle du coup en haussant un sourcil. Vous êtes du Bureau Anti-Mutants ?

C'était l'option la plus "agréable" pour Miranda. La plupart des agents du BAM (pas tous mais la plupart) étaient humaine, et ils ne se promenaient pas forcément armés en permanence, contrairement aux Purificateurs. Mieux valait faire une petite recherche. Elle fixa des yeux le visage de son interlocutrice un instant, prenant une capture de son visage.
Elle lança ensuite rapidement un explorateur internet, collant l'image sur un moteur de recherche et comparaison d'images afin de voir si elle pourrait trouver quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeMer 20 Juin - 14:20

Jouer le jeu ? Ah, c’était un jeu ? Donc elle n’était pas vraiment folle. C’était juste une femme qui voulait jouer, jouer à quoi ? Au super-héros et aux méchants ? Aux cow-boys et aux indiens ? Lénore n’a plus l’âge et même quand elle avait âge, elle préférait décapiter les poupées Barbies de sa petite-cousine qui lui avait volé un bijou. Et oui, même à cette époque, elle était rancunière. Enfin bref. Elle ne cernait absolument pas la personne qui était devant elle. En apparence, elle devait avoir la vingtaine, mais mentalement, difficile à dire… Elle pourrait être très intelligente, mais ceci serait profondément dissimulé derrière une grande gaminerie. Oui, Lénore pensait ça pour l’instant, elle ne se confirmerait rien. La jolie blonde restait toujours aussi perplexe devant cette... chose. Caractériellement c’était dur à savoir ce qu’elle était, mais physiquement, c’était pire. Elle faisait trop robot pour être que simple mutante. L’inconnue avait elle-même dit qu’elle l’était mais, était-elle vraiment que cela ?

Pouvoirs inutiles ? Vous avez le don de peser 3 tonnes et c’est pour ça que vous avez quasiment détruit le béton en dessous de vous ? Ou plutôt, le don de la régénération, ce qui vous as permis de survivre à cette chute ? Dans ce cas, vous n’êtes pas aussi malchanceuse que vous le pensez… Par contre, pesez trois tonnes, cela ne doit pas être facile tout les jours. Enfin, je ne suis pas compatissante pour un sous avec votre sort… C’est dommage mais tans pis pour vois, si vous n’aimez pas vos pouvoirs… n’est ce pas.

Elle resta un instant à écouter la suite, pas très intéressante, mais bon, il fallait bien l’écouter. Elle se descendait bien toute seule. Elle était tombée sur une dépressive bipolaire ? Et ben, c’est pas la joie. Il serait temps de fuir avant de finir psy. Après quelques instants, l’inconnue demanda si Lénore faisait partie du BAM. La bonne blague. Le BAM. Elle sourit en coin.

Je pourrais, mais, on va dire que je n’ai pas le caractère et l’idéologie qui va avec. Mais bon, ils prennent n’importe qui… Vous devriez postuler. Peut être que l’inutilité que vous êtes pourras leur servir.Elle ne reprenait que les propos de l’inconnue, aucun jugement n’était dis. Et si j’étais du Bureau, cela vous aurait fait quoi hein ? Vous avez des choses à cacher ? Un temps. Enfin, toutes façons, je ne vois pas pourquoi je pose la question, ça ne m’intéresse pas. A vrai dire, je suis venue ici par simple curiosité… Vous avez fais un boucan phénoménal, je croyais à un mort.

Et puis, l’inconnue la fixa. Un bouton sur le nez ? Non jamais. Hm, elle cherchait un truc. Non, elle ne savait pas qu’elle était sur le réseau, mais sa manière de la fixer ne faisait que penser à l’idée que l’inconnue cherchait l’identité de la jolie blonde. De toutes façons, Lénore n'était pas connectée, donc aucun moyen de savoir ce que l'autre faisait pour l'instant et de découvrir qu'elle était aussi cyberpathe.

Au lieu de chercher, autant me demander qui je suis. Je m’appelle Lénore Hoffman, peut être avez-vous entendu parlez de moi dans les journaux pour avoir repris l’entreprise de ma famille. Enfin, ce n’est pas si important. Et vous, qui êtes-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeMer 20 Juin - 15:46

Alors qu'elle faisait sa recherche, la blonde face à elle fit une remarque qui arracha un air totalement outré à Miranda.

- COMMENT CA TROIS TONNES ! Je pèse pas trois tonnes ! Je suis... fine, et délicate, avec le fessier euh... Bon, généreux, mais pas gros, ni gras ! Gé-né-reux ! C'est pas pareil.

La brune croisa les bras, affichant un air parfaitement satisfait de sa répartie, et ce fut justement à ce moment-là que ses recherches commencèrent à donner quelque chose. Et pour aider par dessus, en plus elle donna son nom, ce qui permit du coup à Randi de chercher celui-ci sur Google sans aucun problème et tomber sur une page -courte mais existante- de Wikipédia. Décidément il y avait des pages pour tout. Une fois elle avait même trouvé une page (longue en plus) sur Gargamel. Elle prit donc un air encore une fois très fier d'elle, lisant la page :

- Lénore Jalyn Hoffman, née le 3 février 1984, Directrice Générale de la marque du même nom, se spécialisant dans la vente de vêtements féminins. L'entreprise a récemment changé de production, auparavant spécialisée dans les vêtements masculins, suite à la reprise par Mlle Hoffman de l'entreprise à son père.

Alors qu'elle lisait à voix haute, elle semblait regarder un peu dans le vague, comme si elle voyait quelque chose que les autres ne voient pas. Dans un sens c'était effectivement le cas, vu qu'elle affichait la page internet de façon semi-transparente devant elle. Elle passa ensuite sur google images, fronçant les sourcils et observant les diverses images. Pas grand chose.

- Ca non... s'en fout... s'en fout... non... non plus... hmouais.

Elle revint ensuite au "monde réel", son regard semblant s'animer de nouveau, alors qu'elle se mit à afficher un ample sourire, l'air un peu profiteuse sur les bords d'ailleurs.

- Ohh vous me feriez des réductions sur vos fringues ? Il faut que je me rachète des pantalons, enfin j'en ai déjà mais voilà, et vous en avez des pas mal ! Je connaissais même pas en plus, c'est dommage ça. Enfin allez, un petit 50% ! En échange j'vous dis qui je suis !

Elle ne comptait pas une seule seconde dire qui elle était, mais dans un sens vu qu'elle pouvait facilement devenir n'importe qui... La brune se mit à l'oeuvre. Hop, un profil facebook créé avec une photo d'elle et le nom "Lara Aran". Oui, Lara Croft et Samus Aran. La blonde ne comprendrait probablement jamais les références. Ensuite, un blog avec des articles bidon écrits à l'arrache, puis le faux site-perso de son père où il y avait un article sur sa fille qui obtient son diplôme et qu'il est très fier. Elle se mit ensuite à lancer des dizaines de recherches Google simultanées afin de faire remonter les liens, et tadam !
Bon ce n'était pas vraiment du boulot d'élite, la fausse identité avait été créée à la turbo-arrache en 5 secondes. Elle pouvait faire mieux, mais avec plus de temps. Au moins elle avait un nom et prénom à donner.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeMer 4 Juil - 18:02

Lénore soupira. Oui, elle ne savait plus vraiment se comporter face à la folle. Toutes deux venaient radicalement de deux mondes différents. Pour une fois qu’elle avait l’esprit ouvert en se disant qu’elle pourrait tenter de connaitre une tarée tombant d’un toit, Lénore fit le mauvais le choix. Elle regarda l’heure à sa montre, il faisait tard. La jeune femme voulait rentrer chez elle, prendre un thé, s’enfoncer dans son canapé avec une couverture et son thé entre les mains et regarder la télé. Pour ensuite aller se coucher un peu plus tard dans la nuit. Ah oui, Lénore sait se reposer, elle ne fait pas que travailler et elle n’est pas aussi rigide lorsqu’elle est seule chez elle. Chez elle, c’est son nid, elle s’y sent bien, elle se détend au maximum, pas au point de chanter sous la douche non plus, mais c’est peut être une autre personne. Pour le moment, face à l’inconnue, elle était celle qu’elle est toujours lorsque la jolie blonde est en compagnie d’autres personnes. Froide, limite hautaine et pressée. Elle était prête à tourner les talons quand l’inconnue récita une page wikipédia que Lénore connaissait de tête. Intriguant, elle se retourna vers la jeune femme, surprise.

Vous apprenez des textes par cœur ? Attendez… C’est impossible. Vous êtes une mutante de trois tonnes à l’allure robotique… Je ne pensais pas ce que vous êtes entrain de dire, vous ne pouvez pas être télépathe… Et avec les interférences de tout à l’heure… Tiens. Une cyberpathe ?

Ne demandez pas comment Lénore réfléchis aussi vite, elle l’a toujours fait, et n’espérait pas se tromper. La jolie blonde a toujours été perspicace vous devinez ce qu’était les gens, et avec cette découverte, un doute sur l’inconnue venait de s’envoler. Si la jeune femme était cyberpathe, cela expliquerait les interférences du à la chute de celle-ci. C’est étrange d’en croiser une, mais curieux aussi. Que peut-elle bien faire avec ce don ?

J’espère que je n’aurais pas de migraines à cause de vous. Votre chute a laissé quelques traces sur le réseau. Elle ne se cachait pas pour le coup. Et non, je ne fais pas de réduction, rien n’est lancé pour l’instant, et les soldes, cela n’existe pas chez moi. Pas besoin de corrompre pour savoir qui vous êtes, la réponse viendra d’elle-même, si j’ai le courage d’attendre jusque là.Sourire en coin.

Elle s’était connecté sur le réseau pour peut être trouvé l’inconnue. Mais elle se fit à rien sur le net, elle préférait voir les réactions et attendre les propos de l’interlocutrice. Au pire, si elle n’avait pas de réponses, cela ne changera pas sa vie. Dans deux jours au max, elle aura oublié cette rencontre, trop préoccupée par son entreprise et ses soucis personnels.

Vous savez, pas besoin de s’activer si rapidement sur la toile pour faire croire je ne sais quoi. Votre cerveau est en ébullition depuis tout à l’heure, ce n’est pas fatiguant ? A moins que vous ne soyez pas tout à fait mutante et que vos batteries soient chargés entièrement. Dit-elle pour sous-entendre le petit côté, « vous êtes trop métallique pour être une vraie femme ».
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeJeu 5 Juil - 17:42

Quoi, pas de réductions, c'est sérieux là !? Mais... Mais... Mais... Pourtant Miranda était tellement sympa ! Pourquoi pas de réductions alors ? C'était vraiment pas très généreux de la part de Lénore... Bon, dans un sens, la brune ne devrait pas être aussi surprise que ça que son interlocutrice soit peu généreuse, au fond en tant que chef d'entreprise elle doit faire des profits, mais même, c'était pour le principe quoi. Quand y'a Miri quelque part, on lui fait des réducs, parce qu'elle est sympa, c'est d'une logique IMPLACABLE pourtant. D'ailleurs, elle s'empressa de protester :

- Mais pas de réductions, mais... mais enfin c'est moi, quoi, je mérite bien une petite ristourne, par exemple sur euh... Elle sembla réfléchir un moment, alors que les images défilaient devant son regard. Tiens, ce pantalon-là ! Enfin... Ouais nan vous pouvez pas le voir. Mais celui-là quand même.

La cyborg s'interrompit, toutefois, alors qu'elle était en train de réfléchir à ce que venait de dire miss Hoffman. Car en fait, dans la réponse de la blondinette, Randi ne s'était concentrée que sur le "pas de réductions", ce qui la contrariait. Beaucoup. Mais après un bref instant de réflexion, elle réalisa qu'en fait la chef d'entreprise et reine de la mode avait aussi dit d'autres trucs. Cyberpathe, le réseau tout ça... Finalement cette rencontre était peut-être bien plus intéressante qu'elle ne l'imaginait au départ... Malgré le manque de réduction sur les pantalons, qui restait une source importante de déception, il fallait l'avouer.

- Cyberpathe... Peut-être. Par contre de quel réseau vous parlez, internet ? Comment ma chute aurait-elle pu laisser une trace sur le net, je n'y étais même pas connectée quand je suis tombée. Enfin, non, si j'y étais connectée chuis bête, vu que je jouais la musique du film Batman... Mais j'ai pas posté "LOL LES KOPINE JE VIEN DE TOMBERS" sur facebook, ou un truc du genre.

Clairement, cette histoire de réseau la laissait sceptique. Contrairement à la majorité des cyberpathes, elle n'avait pas d'accès à distance aux machines, un défaut amplement compensé par le fait que son cerveau soit en symbiose biologique totale avec tout appareil auquel elle peut se connecter. Mais le fait était qu'elle ne sentait pas les machines ou équipements électroniques autour d'elle, et ne pouvait pas bricoler un ordinateur juste en le regardant. Elle devait établir une connexion, soit par du sans-fil, soit une connexion physique.

Mais la blonde continuait sur les batteries, et Miri afficha un sourire amusé, riant comme si Lénore venait de dire une blague. Pourquoi riait-elle ? Car au fond, la mère Hoffman n'avait rien dit de drôle... Elle ne savait pas trop. Peut-être par réflexe, ou quelque chose du genre, mais le fait était que les batteries de Miranda commençaient à perdre en puissance. Certes, elles étaient censées tenir 1 an facile, mais 1 an ça passe vite et elle était récemment passée sous les 50%...

- Haha, mes batteries, à fond ! Très drôle, vraiment ! Haahahaha mais c'est... enfin. Bon. Voilà quoi. Hein. Vous avez pas de l'uranium ?

Quoi ? On ne sait jamais, ça vaut le coup de demander, et ça coûte rien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeMer 11 Juil - 17:15

Les gens avaient décidément trop d’espoir. Et non, ce n’est pas parce que c’était « elle » que l’inconnu allait avoir une réduction. De plus ses propos confirmaient les dire de Lénore, la jeune femme déguisée en batman était bien cyberpathe. Elle trainait sur internet pour voir les trucs à la mode. En tout cas, elle était bien étrange, ça Lénore n’allait pas l’ignorer c’est certain. Mais bon, elle en avait marre de rester planter là. Mais maintenant voilà que c’était elle qui posait les questions, hm nouveau soupir.

Je ne vous connais pas assez pour parler des choses auxquelles je pense. Vous ne voulez pas vous dévoiler non plus, alors je ne vois pas pourquoi j’expliquerai plus ce que je pense. Et puis, j’en ai peut être trop dit, et même si vous m’aviez dit votre identité, je n’aurai peut être pas expliqué ma situation. Enfin, vous connaissez mon nom c’est déjà bien de trop. Dit-elle toujours aussi calmement.

Pour autant, elle avait toujours envie de savoir ce qu’était vraiment cette mutante. Et peut être que pour savoir plus de choses sur elle, il fallait creuser un peu plus et que Lénore se dévoile aussi. Mais est-ce qu’elle a vraiment envie ? Elle ne dévoile pas sa mutation à n’importe qui, elle a toujours été très discrète sur ce sujet. Mais, la pauvre inconnue commençait à prendre Lénore pour une idiote et ce n’est pas la meilleure des solutions pour continuer une conversation.

Ne commencez pas à me prendre pour une idiote. Je sais que vous êtes cyberpathe, je les reconnais facilement point. Ne chipotez pas sur ce sujet là. Si vous réfléchissez un peu, vous pouvez vite trouver le pourquoi du comment. Sauf si vous être trop jeune pour comprendre l’entièreté de votre pouvoir. Enfin, je ne vais pas faire un cours la dessus, je n’ai pas l’envie. Silence. Sinon, vous êtes tellement lourde et votre corps est tellement est tellement « robotique » que pendant votre chute vous avez fait planter le wifi, si je peux dire ceci ainsi. Et ne je ne peux dire que ça.

Elle regarda l’heure sur sa montre.

Bon, l’heure tourne, et c’est fatiguant de rester debout à vous regarder… Je vais marcher un peu et même peut être rentrer chez moi, je tombe de fatigue.

La jeune femme tourna les talons et débuta sa marche.

Je vous conseillerai de partir d’ici, le coin devient vite malfamé par ici.

[HRP = Tu peux me suivre bien entendu OO Je ne t’abandonne pas dans ton coin xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeLun 16 Juil - 18:33

Miri ne comprenait pas trop les réponses de Lénore. Parler des choses auxquelles elle pense ? La brune n'avait jamais demandé à quoi pensait son étrange interlocutrice reine de la mode. Alors pourquoi ? La blonde reprocha à la cyborg de ne pas lui avoir donné son nom... C'était pourtant indispensable qu'elle évite de se faire identifier par qui que ce soit. Elle avait trop souvent manqué de prudence, et laissé son nom à des personnes sans être certaine que les gens en question étaient sûrs... Et si quelqu'un de douteux lui mettait la main dessus, la vie deviendrait rapidement pourrie. Vraiment pourrie.

Elle haussa en tout cas les épaules, suivant miss Hoffman l'air de rien, comme si elle avait été invitée à venir, avec un sourire un peu naïf.

- Vous m'avez pas répondu pour l'uranium ! Et je parle pas des fleurs hein, ajouta-t-elle, confondant avec Géraniums.

C'était en tout cas vrai : elle n'avait pas répondu, et cette histoire de batteries allait devenir rapidement un problème. D'ici six, sept mois maximum, ses réserves d'énergie seraient épuisées et elle devrait tenir avec le système de secours qui avait une autonomie extrêmement limitée, quatre heures environ, en n'activant aucune fonction "superflue". Se procurer du combustible nucléaire n'était pas très facile aux Etats-Unis, et Miri hésitait même à aller en Europe afin de pouvoir en récupérer. Rentrer dans une ancien site de lancement de missiles atomiques ne serait pas chose facile, mais avec ses capacités de changement d'apparence, ce serait plus simple que de trouver de l'uranium sur le sol américain sans se faire chopper.

Peut-être qu'il y avait une sorte de truc entre les cyberpathes, genre une solidarité/esprit de famille ou quelque chose du genre ? Il fallait tenter de jouer là-dessus, de toutes façons Randi n'avait pas grand chose à perdre à part peut-être des réductions sur des pantalons (même si cette réduction était très hypothétique il fallait l'avouer).

- Entre cyberpathes, faut savoir s'entraider quoi ! Tiens, d'ailleurs, comment vous avez survécu vous, à votre cyberpathie ?

Elle appuya alors sur le bras de Lénore, deux ou trois fois, comme si elle faisait "pouet pouet", comme pour voir en quoi elle était faite.

- Vous avez l'air normale, du coup je me demande comment vous avez fait. Un traitement pour limiter l'expansion du silicium ?

Miranda ignorait qu'il y avait d'autres genres de cyberpathes qu'elle, de fait, elle se demandait pourquoi Lénore était encore dans son corps humain alors qu'en théorie avec des nerfs couverts de silicium elle devrait être paralysée au mieux, morte en étant réaliste vu son âge avancé. Oui, parce qu'il ne fallait pas oublier qu'elle parlait à une vieille. Important, ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeLun 16 Juil - 19:04

Lénore marchait tranquillement sans se soucier si la cyborg la suivait ou pas. Elle souhaitait rejoindre sa voiture pour rentrer chez elle, mais en tout cas hors de questions que l’inconnue la suive. Non, on n’entre pas chez Lénore, c’est elle qui rentre chez les autres. Un point c’est tout. Et oui, et là vous vous dites que quand elle charme un homme, ce n’est pas chez elle que cela se finit. Et bien, en tant que femme, c’est l’homme qui invite, et comme il n’y a jamais de suite, aucun ne visite le loft de la jeune femme. De toute façon, ils en seraient trop jaloux et leur fierté d’hommes n’en serait que trop atteinte et ceci gâcherait trop la soirée.

L’inconnue revint sur son histoire d’uranium. Pourquoi en voudrait-elle ? Elle a un business là dedans ? Non, impossible, vu sa dégaine, à part être SDF, elle ne peut être grand-chose. Bref. Enfin de compte, il n’y avait peut être rien d’intéressant chez elle, mais il fallait bien répondre à sa question, sinon elle allait revenir encore et encore.

Pourquoi de l’uranium ? Quel est votre intérêt pour récupérer cette matière ? Je suis désolée, mais je ne marchande pas là dedans. Je n’en ai pas, ça ne m’intéresse pas. Par contre, allez voir d’autres hommes d’affaires qui sont là-dedans, vu que vous adorez chercher sur le net, vous devriez en trouver. Dit-elle avec un peu d’agacement.

Toutes deux continuèrent leur chemin, l’inconnue la suivait comme un petit chien. Cela devenait terriblement agacement. Le petit chien, commença à parler de cyberpathie, Lénore avait envie d’applaudir mais elle se retenue un minimum. Supportant les accolades elle répondit :

Oh, vous avez enfin compris que je l’étais aussi. Vous en aurez mis du temps. La rouille ne doit pas faire bon ménage chez vous.

Comment a-t-elle survécu ? Ah, elle était en danger de mort pendant sa mutation ? Elle n’était pas au courant. Enfin, elle savait qu’elle risquait gros si son père le découvrait à ce moment là, mais autrement non. Elle n’a pas cherché à survivre, elle a apprit à se maitriser et puis c’est tout. Pourquoi parler de silicium ? Elle partait en vrille.

Sachez, que je ne suis pas comme vous. J’ai un organisme humain avec le gène mutant. Je n’ai pas besoin d’huile pour marcher, je n’ai pas besoin d’essence, je n’ai pas besoin d’aucune substance chimique pour vivre et je n’ai aucun boulot à resserrer dès que mon cerveau dit stop. Silence, elle reprit calmement. Pour répondre à votre question, je n’ai fais qu’apprendre à me maitriser moi-même avant de maitriser mon pouvoir. Il faut se contrôler pour contrôler la mutation. C’est tout simple, c’est une histoire de logique. Je n’ai jamais eu de problèmes pour survivre, puisque je n’ai jamais eu à la faire dans ce domaine. Cela vous va comme réponse ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitimeLun 30 Juil - 0:37

La réponse de Lénore laissa Miranda quelque peu sur les fesses. Il était possible d'être cyberpathe sans aucun des effets secondaires qu'elle avait subis ?? Clairement, Miri savait qu'elle avait tiré la mauvaise carte pouvoir, mais en plus, au sein du pouvoir qu'elle avait, elle avait tiré la sous-carte pourrie ? Non, c'était pas ça. Dans la carte pouvoir, elle avait la catégorie... Nan... Dans la famille cyberpathe, je demande... Bref, le fait était que c'était la loose du coup !
Contrairement à elle, miss Hoffman avait pu garder son corps normal, n'avait pas été paralysée et rien de ce genre ! Et en plus elle avait plein de pognon mais ça, ce n'était, pour autant que Miri n'en sache, pas forcément lié au pouvoir. En retirant de l'équation la variable pognon, le résultat était tout de même plus qu'intéressant. Comment cela se faisait-il ? Qu'est-ce-que ça changeait ? Si la blonde voulait se débarasser de la jeune cyborg dingue, c'était raté.

Car elle en avait, des questions maintenant... Sa déclaration avait soulevé énormément d'interrogations chez la jeune femme métallique, qui ne savait même pas par quoi commencer. Déjà, il fallait faire une pause rapidement, elle posa donc la main sur l'épaule de la PDG BCBG Chicos Top maquillage parce que je le vaux bien, serrant la main. Pas assez pour lui faire mal, évidemment, mais la poigne de Miranda était très ferme : il ne s'agissait pas de muscles qui serrent, mais de moteurs réglés à une certaine intensité. La prise était donc extrêmement différente.
Elle parla alors sans attendre de réaction :

- Attendez attendez... démarra-t-elle, fronçant les sourcils, l'air de tomber des nues, comme si on venait de lui dire que papa noël n'existe pas. Bon, déjà je n'ai pas d'essence mais d'uranium pour les batteries, je n'ai pas besoin non plus de substances chimiques pour vivre à part de la bouffe, et mes boulons... En fait il n'y a pas de boulons, tout est scellé par des verrous magnétiques. Et le titane ça rouille pas, sauf quand... Enfin on s'en fiche ça.

Tout ça c'était des détails. La brune revint donc à sa préoccupation principale qui était la capacité, jusqu'ici inconnue de Miri, à pouvoir être cyberpathe sans finir paralysée.

- Vous êtes cyberpathe, mais vos nerfs ne sont pas couverts de silicium ? C'est... Enfin c'est possible ? Vous n'avez jamais été paralysée, vous n'avez pas du vous faire faire de corps sur mesure pour survivre ni rien ?

Clairement, si Miranda avait l'air d'une adolescente dingue quelque secondes auparavant, là elle avait l'air on ne peut plus sérieuse. Elle avait une tendance naturelle à délirer, mais elle savait reprendre son sérieux quand les circonstances l'exigeaient, et là elle était face à une découverte pour le moins unique, et préoccupante d'ailleurs, car cela signifiait qu'il y avait probablement bien plus de "types" de mutants et de cyberpathes qu'elle ne l'imaginait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Empty
MessageSujet: Re: Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]   Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Patrouille héroïque ! [PV Lénore J. Hoffman]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» US Navy : sujets divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: Ailleurs-
Sauter vers: