AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Rachel Summers [TERMINEE/TC]

Aller en bas 
AuteurMessage
Echo
X-Men Oméga
Echo

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 25

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMar 5 Juin - 20:09

CARTE
D'IDENTITE



Rachel Summers [TERMINEE/TC] Rachel10
Rachel Summers Comics


    NOM : Summers (nom de jeune fille), Richards (nom marital)

    PRENOM : Rachel Anne

    ALIAS ET SURNOM : Marvel Girl (en l’honneur de sa mère), Rachel Grey (lorsqu’elle utilise le nom de sa mère), Phoenix/Phénix (puisqu’elle possède la Force Phénix)

    AGE : 21 ans

    DATE DE NAISSANCE : 5 Septembre 2007 (Réalité Alternative)

    METIER : Ancienne Limier (chasseuse de mutant), futur étudiante

    NATIONALITE : Américaine (Réalité Alternative)

    GENRE : Féminin

    CLAN : Résidente à l’Institut




Pouvoirs

  • Description :
    Rachel Anne Summers-Grey dispose des mêmes pouvoirs que sa mère, Jean Grey, à savoir la Télékinésie et la Télépathie toutes deux de haut niveau, ainsi de l’héritage de la Force Phénix, mais également de capacités propres, à savoir le Voyage Temporel. Son potentiel exact est inconnu, et grâce au Phénix, ses pouvoirs semblent non seulement illimités, mais elle dispose également de ceux de l’Entité.

    • Télékinésie (Offensif) : Le premier et plus puissant pouvoir de Rachel est sa Télékinésie, car elle est une Télékinésiste de haut niveau. Capable de manipuler et de réorganiser la matière au niveau moléculaire, ses applications sont presqu’illimités, et peuvent empiéter sur les domaines des autres Kinésies (puisqu’elle agit sur les molécules, pouvant par conséquent manipuler les molécules d’eau, ou bien, en manipulant des molécules complexes pour les décomposer en molécules plus petites et plus stables, créer une combustion et manipuler les flammes). De manière générale, la nouvelle Phénix utilise sa télékinésie de trois manières :
      - offensive, avec des poussées télékinétiques et autres interactions mentales avec des objets pour les déplacer, les faires léviter ou les briser. Dans le domaine, son potentiel naturellement élevé lui permet de soulever 10t cumulées, d’exercer une pression équivalente et de projeter des objets jusqu’à une distance de 10 kilomètres, bien que cette distance diminue d’1m par tranche de 10kg. Elle est capable d’interagir avec la matière tant qu’elle a conscience qu’elle se trouve là, donc généralement dans son champ de vision ou à une distance de 10m autour d’elle (notez que cela est modifié par l’utilisation passive de la télékinésie). De plus, grâce à ses capacités de manipuler la matière, elle est à même de léviter et de voler, ainsi que de faire léviter ou voler les personnes autours d’elle. Elle peut atteindre une vitesse théorique vertigineuse, cependant elle se limite à 500 km/h et vole généralement à 250km/h, car son corps, même protégé par télékinésie, ne pourrait survivre à sa vitesse maximum, et son cerveau n’analyserait pas les données suffisamment rapidement pour lui permettre de se diriger. Elle utilise couramment la télékinésie pour interagir avec des objets comme si elle les manipulait manuellement, et s’avère capable de les démonter mentalement, de les modifier (en ré-agençant leurs molécules) voir de les désintégrer (en séparant leurs molécules). Elle se sert souvent de cette capacité pour altérer ses combinaison de molécules instables pour mieux les adapter à ses goûts, mais pourrais s’avérer capable de modifier des choses de plus en plus complexes avec plus de maîtrise, peut-être même jusqu’à des êtres vivants. Chez ces derniers, elle s’avère pour l’instant capable de maintenir une plaie fermée et de stopper un écoulement de sang, au mieux (donc pas de guérison). Elle ne peut pas accomplir de transmutation alchimique (changer une matière en une autre) simplement en ré-agençant les molécules, bien qu’elle puisse déclencher des combustions (cf. parenthèse sur les autres Kinésies) ou des changements d’états en jouant sur la distance intermoléculaire ou l’agitation des molécules (la température). Cependant, elle peut désintégrer n’importe quelle matière ;
      - défensive, en créant des boucliers télékinétiques pour se protéger ou protéger autrui. Ces boucliers peuvent être d’une circonférence variable, ne pouvant pas dépasser 10m3, et sont malléables (ils ne sont pas obligé d’être des sphères), disposant d’une résistance de classe 10 (résistant jusqu’à 10t de pression), capables par conséquent de dévier la totalité des projectiles solides conventionnels. Les coups de plus de 10t le briseront net. Etant donné la capacité de Rachel à affecter les molécules, ce bouclier protège également des attaques d’énergies, arrêtant ou déviant les projectiles de tous types. Cependant, ce bouclier n’est pas indestructible, et laissera filtrer des températures supérieure à 10.000 degrés (avant il parvient à maintenir la température ambiante interne), des éclairs de plus 10.000 Volt, etc. Si, théoriquement, Rachel peut se rendre dans l’espace en s’entourant d’un bouclier hermétique, elle n’est pas capable pour l’instant de supporter la sortie de l’atmosphère ;
      - passive, car elle est capable de détecter la matière l’environnant (malgré son contrôle moléculaire, elle est incapable d’identifier les gaz et autres), et ceux dans un rayon pouvant s’étendre théoriquement jusqu’à 10km si elle se concentre uniquement dessus, mais étant en pratique limité à cents mètres (après quoi son cerveau serait incapable d’assimiler toutes les informations) et d’une dizaine de mètres lorsqu’elle est au repos. Elle perçoit donc son environnement par le biais d’un sixième sens, lequel apparait comme une visualisation 3D dans son esprit, bien qu’il n’y ait ni couleur ni détail (impossibilité de reconnaitre une personne où la marque d’un objet, par exemple, à moins de posséder un contact visuel avec). Cela lui accorde une conscience de son environnement et des dangers l’entourant (comme un objet en mouvement qui se déplacerait rapidement). De plus, si elle dispose d’un contact visuel avec un objet, elle est à même de cerner ses éléments jusqu’à le décomposer mentalement (un peu à la manière d’un logiciel informatique), ce qui lui permet d’avoir une compréhension des procédés mécaniques innée.

    • Télépathie (Offensif) : Le second pouvoir de Rachel est la Télépathie, étant également une télépathe de haut niveau. Cependant, son manque de finesse et de formation rendent sa puissance brute bien moins dangereuse qu’elle ne pourrait l’être. Sur une distance de 10km, Rachel est capable de communiquer ses pensées, de lire dans les esprits et de les manipuler, pouvant créer des illusions convaincantes, se rendre invisible elle, autrui ou autre chose (en effaçant la perception d'autrui l'objet dissimulé), ou projeter des rafales mentales, et ce soit indistinctement (sur toutes les personnes présentes) soit sur une dizaine de personnes spécifiques. Elle peut également projeter sa forme astrale, pouvant même batailler sur le plan astral (bien que son absence de subtilité ou de stratégie formelle fasse qu’elle doit s’en remettre uniquement à sa puissance pour gagner, et donc peut être défait par des télépathes moins puissants mais plus expérimentés) ou se retrouver à des lieux de son corps sous forme de projection (la limite étant la-encore 10km sur le plan physique et n’en possédant pas vraiment sur le plan astral), étant capable de percevoir son environnement et d’utiliser ses dons. Elle est également capable de détecter les esprits l’environnant, et ceux également dans un rayon pouvant s’étendre théoriquement jusqu’à 10km si elle se concentre uniquement dessus, mais étant en pratique limité à cents mètres (après quoi son cerveau serait incapable d’assimiler toutes les informations) et à une dizaine de mètres lorsqu’elle est au repos. Enfin, elle sait protéger son esprit ou celui des autres des attaques et des intrusions mentales, principalement en élevant un bouclier télépathique autour.

    • Voyage Temporel (Défensif) : Rachel a fait preuve d’une variété de ses capacités permettant d’accomplir des actions de voyage dans le temps : elle semble être capable de se déplacer psychiquement dans le flux temporel, pouvant transplaner la conscience d’une personne à travers le temps dans une version plus jeune ou plus âgée de cette personne, ou alors le plus proche ancêtre ou descendant vivant, voir sous la forme désincarnée d’une forme astrale. Cette capacité fait que la psyché reste ancrée avec le corps d’origine. Rachel est capable de transporter ainsi une seule personne, cependant avec les pouvoirs du Phénix, elle est parvenue à envoyer son propre corps dans le flux temporel et ainsi à voyager physiquement dans le temps. Dans le cas d’un de ses voyages, la puissance de l’Entité est suffisante pour que Rachel puisse choisir la destination, aussi bien le temps, le lieu que la réalité. Cependant, ses tentatives pour changer son présent en altérant le passé ont révélé une chose : en cas de rupture avec l’histoire déjà écrite, cela crée une nouvelle ligne temporelle, parallèle à la première, et n’affecte donc en rien cette dernière, tout simplement.

    • Force Phénix (Entité) :
      • Description : l’Entité nommée la Force Phénix est une manifestation de la force vitale primaire de l’univers, immortelle et indestructible, dérivant des psychés de tous les êtres vivants. Quant elle possède un être humain, l’Entité est capable d’accroître les pouvoirs de son hôte jusqu’à des niveaux illimités et de lui conférer certains de ses propres pouvoirs. La principale capacité de se pouvoir est donc de permettre de transgresser les limites données dans les pouvoirs ci-dessus, leur donnant une puissance cosmique : Rachel est capable de manipuler la matière, au niveau subatomique et sans aucune limite connue, ce qui s’étend à n’importe quelle énergie et tient plus de l’altération de la réalité que de la télékinésie (puisqu’en réalignant les atomes, elle peut virtuellement transformer la matière). Cependant, l’activation de la Force Phénix ne lui confère pas instantanément des pouvoirs illimités, mais accroit ses capacités de manière constante et exponentielle, sans aucune limite connue. Ainsi, si Rachel restait suffisamment longtemps sous l’influence de l’Entité, faire des choses comme soulever des continents ou voyager dans l’espace à vitesse Subluminique serait envisageable. Comme ci cela n’était pas suffisant, la Force Phénix dispose de ses propres pouvoirs, parmi lesquels se trouve les capacités de voyage temporel et spatial, d’absorption énergétique (de tous types d’énergies et sans réelles limites), de résurrection (d’elle-même ou d’autrui), de projection de rafales destructrices (dont la puissance est variable mais potentiellement sans limite), ainsi que des pouvoirs télépathiques et télékinétiques d’une puissance infinie. Le choix d’un hôte se fait par sélection au niveau de ces deux dernières capacités, puisque ce dernier doit disposer de pouvoirs télépathiques et télékinétiques de haut niveau pour ne pas être consumé par ce pouvoir. Même lorsque la Force Phénix quitte un hôte, elle laisse derrière elle une petite fraction de son pouvoir, appelé écho. La Force Phénix, bien que présente en permanence dans le corps de Rachel, ne lui confère pas ses pouvoirs en continu. L’Entité choisit d’intervenir lorsque son hôte a besoin des pouvoirs qu’elle confère, même si cela entraine un contrecoup lorsqu’elle se retire. Lorsque la Force Phénix est active, une ombre de Phénix entoure l’hôte comme une aura de flammes.
      • Objectif(s) : Né du vide entre les états d’existence, la Force Phénix est un enfant de l’univers. Lors des derniers instants du précédent univers, la Force sauva toute existence de la damnation éternelle. Du fait qu’il représente la totalité du cycle vie/mort (résurrection incluse), on suppose que son but est de permettre à la vie de l’univers de perdurer, et que cela passe parfois par la nécessité de prendre un hôte mortel pour intervenir directement. Les motivations d’êtres d’une telle envergure ne sont pas appréhendables de même que leur psychologie (si jamais ils en ont une), cependant on peut se demander si la raison du lien entre Rachel et le Phénix n’est pas plus qu’un simple héritage…


  • Niveaux de Maitrise :
    Après l’apparition de ses pouvoirs, Rachel n’a pas reçue de formation pour les utiliser, et part conséquent la mutante n’a apprit à utiliser que son pouvoir de Télékinésie en tant que Limier. Elle a malgré tout conscience de tous ses dons et de leurs limites.

    • Télékinésie : La Télékinésie est le pouvoir que Rachel maîtrise le mieux, car non seulement elle le fait instinctivement, mais elle a aussi apprit à l’utiliser durant sa carrière de Limier. Ainsi, les émotions ont un impact relativement peu important sur sa maîtrise de la Télékinésie, et elle est capable de l’utiliser de pratiquement toutes les manières qu’elle le souhaite. L’utilisation de ce pouvoir ne la fatigue pas tant qu’elle manipule moins de 3t, la fatigue modérément jusqu’à 6t (elle pourrait l’utiliser pendant une heure avant de devoir se reposer moitié moins de ce temps) et au-delà, elle ne peut le maintenir qu’une dizaine de minutes. Elle peut toujours agir en parallèle (marcher, parler, se battre…) à moins qu’elle ne doive dépasser ses limites. Dans ce cas, elle peut supporter un excédent de poids jusqu’à 10% de sa masse normale maximum (soit 1t supplémentaire) mais ne peut alors que ralentir les déplacements de l’objet, ne pouvant le projeter, devant se trouver immobile et concentrée uniquement à sa tâche. Au-delà de 11t, l’objet tomberait purement et simplement, Rachel étant incapable de le ralentir, tandis que dans tout les cas, la fatigue fera qu’elle ne pourrait le porter beaucoup plus longtemps qu’une minute. Les pressions télékinétiques suivent également cette logique, bien que Rachel ne puisse dépasser les 10t. Si, en théorie, elle serait capable d’arracher des points précis d’un être, elle doit pouvoir les percevoir, donc un bras, c’est faisable, un organe, non. Elle peut cependant séparer toutes les molécules d’un corps (pour le désintégrer) car elle ne cherche pas à viser un point précis. Concernant le vol, elle est capable de maintenir la vitesse de 250km/h durant presque quatre heures, pour une demi-heure seulement à sa vitesse maximum pratique (500km/h), tandis qu’elle dispose de deux fois moins de temps si elle doit également transporter d’autres personnes. Sa zone de perception extrasensorielle physique ne lui réclame aucune attention lorsqu’elle est de 10m, et sa concentration complète lorsqu’elle la pousse au maximum de 100m (à noter qu’elle peut utiliser simultanément les deux capacités de perception extrasensorielle à leur maximum, bien qu’elle ne puisse alors plus agir à côté). Du fait de son utilisation instinctive, il lui arrive d’utiliser sa télékinésie sans s’en rendre compte ; par exemple, lorsqu’elle cherche quelque chose, il est possible qu’elle agrandisse inconsciemment sa zone de perception extra-sensorielle pour le retrouver. Cependant, elle ne peut pas voir ses pouvoirs renforcés ou diminués par ses émotions, bien qu’elle puisse agir par reflexe (s’entourer d’un bouclier si elle a peur par exemple).
      Du fait de sa maîtrise moléculaire, elle est apte à user d’une partie des autres kinésies existantes. Chacune d’elle ayant son propre mode de fonctionnement et ses particularités, Rachel éprouve des difficultés bien plus grandes que dans l’utilisation macroscopique de sa Télékinésie. Pour la partie Pyrokinétique, cela est relativement aisé : allumer ou éteindre un feu, simple. Le diriger par contre, si elle y arrive, c’est pas des plus fins. Elle donne globalement la direction et essaye de limiter la taille, s’il le faut en créant un bouclier autour. Les flammes produites sont naturelles et donc d’une température de 1.500°C, Rachel n’ayant pas moyen d’en altérer la chaleur. L’utiliser l’Hydrokinésie basique, soit au niveau macroscopique, est plus simple, car elle rentre dans les critères classiques de sa Télékinésie. Donc, en fonction de la masse d’eau qu’elle déplace, elle sera fatiguée normalement (tel qu’indiqué plus haut). Il n’est pas question de parvenir à extraire l’eau des cellules ou autre. La Thermokinésie est également faisable, puisque la température dépend de l’agitation des molécules. Dans se domaine, elle doit se concentrer, cela entrainant une fatigue modérée (elle pourrait l’utiliser pendant une heure avant de devoir se reposer moitié moins de ce temps) et elle pourrait altérer la température l’environnant d’un degré par tranche de 5 secondes, pouvant contenir les températures dans des bulles télékinétiques pour qu’elles n’affectent qu’un endroit. La Cryokinésie est plus délicate, car si Rachel peut, par l’intermédiaire de la Thermokinésie, transformer l’eau en glace, elle est pour l’instant incapable de remodeler cette dernière. Idem pour la vapeur d’eau. La Chronokinésie est un art qu’elle pratique à sens unique : elle peut ralentir ou stopper le mouvement des molécules, donc grossièrement le temps, mais c’est tout. C’est cependant fatiguant de maintenir les molécules figées, et Marvel Girl ne pourrait les maintenir ainsi qu’une dizaine de minutes. L’Electrokinésie, l’Aerokinésie, la Phytokinésie et la Photokinésie sont parfaitement étrangère à son pouvoir en l’état normal des choses. Enfin, elle est capable de Biokinésie rudimentaire, mais n’a pas assez de maîtrise pour la pratiquer sur un être vivant, ce contentant d’altérer ses costumes de Molécules Instables ou de stopper les écoulements de sang en refermant (et maintenant refermées) les plaies. Enfin, si elle est théoriquement capable de créer des explosions, elle ne maîtrise pas cet aspect de son pouvoir (bien qu’elle soit apte à séparer les molécules dans une désintégration, cela n’a pas d’effet de souffle).

    • Télépathie : La maîtrise qu’a Rachel de ses capacités télépathiques est presqu’exclusivement instinctivement, n’ayant pas réellement été formé à cela. Elle a besoin de ce concentrer pour user de sa télépathie, et si elle reste capable de créer des boucliers mentaux, de transmettre ses pensées et d’entendre celles des autres sous n’importe quelles condition, elle ne pourra pas viser spécifiquement des personnes en plein milieu d’une fusillade sans leur accorder une attention conséquente. Dans le même état d’esprit, il lui sera impossible de créer des illusions convaincantes ou de plonger en profondeur dans l’esprit d’une personne si elle ne ce concentre pas dessus, bien que le niveau de concentration lui permette de continuer d’agir tout en le faisant, mais dans des conditions calmes. Sous toutes conditions, elle n’est nullement capable de stopper les pensées d’autrui, ne pouvant pas les paralyser, ou d’émettre des manipulations à retardement. Porter une attaque mentale ne pourra se faire que si elle dispose d’un contact visuel avec sa cible (même la localiser télépathiquement ne suffit pas) et la puissance sera variable en fonction du temps de préparation que Marvel Girl y accordera. Enfin, le contrôle mental et la forme astrale requiert une concentration complète et Rachel ne peut entreprendre aucune action à côté : elle semble endormie ou inconsciente, bien qu’elle parvienne à utiliser ses dons selon les modalités normales. Sa zone de perception extrasensorielle psychique ne lui réclame aucune attention lorsqu’elle est de 10m, et sa concentration complète lorsqu’elle est de 100m (à noter qu’elle peut utiliser simultanément les deux capacités de perception extrasensorielle à leur maximum, bien qu’elle ne puisse alors plus agir à côté). Du fait de sa maîtrise limitée, les émotions la perturbent, et pour utiliser efficacement sa télépathie (à plein potentiel), elle doit être parfaitement calme, reposée et concentrée. La colère peut la pousser à lancer des attaques mentales involontaires d’une puissance proportionnelle au degré de l’émotion, tandis que la surprise peut la conduire à dresser des boucliers mentaux et la tristesse les fragiliser. Une montée soudaine d’émotion peut interrompre les illusions créées par Rachel comme ses fouilles mentales. L’utilisation de la télépathie n’est éprouvante pour son corps que si elle doit entrer en conflit avec un autre esprit, ainsi sur des personnes de disposant d’aucunes capacités psychiques ou résistances à celles-ci, Rachel n’éprouve pas le moindre mal. Cependant, face à d’autres télépathes ou créatures disposant de résistance, l’accumulation de fatigue dépendra de la puissance qu’elle rencontre. Enfin, son utilisation instinctive de la télépathie combinée à ses troubles mentaux ont poussé le Surmoi de Marvel Girl a établir un mode de fonctionnement en appelant à sa conscience pour utiliser ce don, pour qu’elle ne risque pas de créer des dégâts durant son sommeil (c’est cela qui entraine la manifestation d’une signature lumineuse dorée du Phénix sur son œil gauche lorsqu’elle utilise la Télépathie).

    • Voyage Temporel : C’est le pouvoir que Rachel maîtrise le moins bien, car le plus complexe de tous. Il faut à Marvel Girl une grande préparation pour projeter l’esprit de quelqu’un d’autre ou le sien dans le temps, ainsi qu’une connaissance précise du temps où elle désire voir la projection arriver (jour, année…). Cependant, il existe un raccourci pour l’utilisation de ce pouvoir, car une amie de sa réalité lui a implanté par hypnose un mot codé pour déclencher un voyage temporel : « Dark Phoenix ». L’unique fois où cette injonction a été utilisée, l’Entité c’est également activée pour transplaner Rachel vers une autre époque, cependant l’absence de contrôle de la mutante a entrainé sa réapparition certes dans une époque différente, mais également dans un univers différent. Rachel n’est pas consciente de la présence de ce mot de contrôle et l’époque visée étant celle du présent du forum, il est impossible de savoir si ce mot aurait encore un effet (peut-être un retour vers son futur ?). En règle générale, il lui faut dix minutes de concentration dans un calme parfait pour parvenir à projeter une personne, et une fois la totalité des transferts finis et son pouvoir interrompu, elle devra se reposer et ne pourra plus l’utiliser pour un nombre de jour égal aux nombres de personnes transportées.

    • Force Phénix : Rachel ne contrôle pas véritablement la Force Phénix ; elle peut volontairement y faire appel, mais l’Entité est libre d’intervenir ou non, tandis que cette dernière peut également intervenir sans l’autorisation de Marvel Girl (à noter qu’elle est toujours intervenue en faveur de son hôte jusqu’à lors). Cependant, une fois les pouvoirs de la Force activés, Rachel dispose d’un contrôle absolu sur ses propres capacités améliorées, mais également sur celles conférées par l’Entité. Les limites normales de ses pouvoirs n’ont plus court, mais grâce à la puissance cosmique dont elle dispose, Phénix n’a aucune difficulté à les maîtriser et ne ressent plus aucune fatigue dans leur utilisation. Ses capacités télépathiques dépassent celles du Cerebro et ses capacités télékinétiques lui permettent presque de remodeler la réalité, puisqu’elle agit à un niveau subatomique. Son voyage temporel lui permet de transporter physiquement elle et d’autres individus dans le flux temporel et de contrôler avec exactitude leur lieu et horaire d’arrivée, ainsi que la dimension dans laquelle elles réapparaissent. Enfin elle dispose des pouvoirs de la Force Phénix, à savoir l’absorption énergétique, la résurrection et la projection de rafales destructrices (puisque les autres permettent de booster ses propres pouvoirs). Ces dernières fonctionneraient de la même manières que l’augmentation des pouvoirs de Rachel, et donc seraient de plus en plus puissantes à chaque instant. Elle peut théoriquement user de la Force Phénix indéfiniment, car cette capacité ne la fatigue pas réellement, mais lorsque l’Entité se retire, elle cause une grande fatigue, pouvant même aller jusqu’à rendre Rachel inconsciente si la durée du contact est supérieure à cinq minutes, et dans le coma si elle dépasse les dix minutes (à noter que si Marvel Girl peut théoriquement en mourir, l’Entité la ramènerait à la vie).
      De manière générale, il lui faudrait une minute pour multiplier par 10 ses capacités propres, et les autres resteraient équivalentes (donc un rayon destructeur aurait en réalité le même potentiel destructeur qu’une poussée télékinétique, sauf qu’il userait de capacités énergétiques).

  • Lien entre les Pouvoirs :
    Marvel, mais tous sont basés sur ses capacités psychiques hors du commun, et leur amélioration par une Entité dévirant des psychés cumulées de tous les êtres vivants (donc le psychisme).


Description Physique

  • Apparence :
    Rachel Summers est une jeune femme svelte de taille moyenne, à savoir 174cm, légèrement émaciée, ne pensant que 57kg. Sa finesse n’entrave cependant en rien son aspect martial, car malgré sa carrure fragile, Marvel Girl n’est composée que de fins muscles taillés par un entrainement physique régulier et des conditions de vie rudes dans un futur alternatif plus que sombre. Elle a la peau claire marquée de plusieurs tatouages, et ressemble à sa mère : deux yeux verts sont incrustés dans un visage à l’ossature marquée, sculptée par ses conditions de vie, et une chevelure d’un roux de feu, parfois longue parfois courte, en fonction de ses envies et besoins du moment. Son visage semble sculpté, tant ses traits sont acérés, son nez, ses pommettes et ses joues géométriques. Ses sourcils sont fins et surplombent un regard pouvant à l’envie être d’une froideur haineuse ou d’une chaleur douce. Rachel ne dispose d’aucune imperfection visible sur son visage, s’employant à les dissimuler soit télépathiquement soit grâce à l’utilisation de maquillage. Elle dispose par contre de petites cicatrices sur une grande partie du corps, principalement des coupures et des griffures, ainsi que de deux tatouages, l’un facial et semblables à des griffures se dirigeant vers le centre de son visage, et l’autre dorsal, sous l’aspect d’une figure très géométrique stylisant une sorte d’oiseau. Le reste de son apparence est équilibré, gracieux, et somme toute assez lambda, la rendant belle mais pas séduisante. On notera tout de même l’absence de grain de beauté.

    Si son apparence peut lui permettre de passer inaperçue, ses tenues laissent généralement moins indifférentes. Ayant grandit à l’Institution Xavier en tant que fille de deux X-Men, elle a été très tôt habituée aux costumes en molécules instables ; lesquels ne sont pas des plus discrets ! Noirs et jaune/vert, ils s'adaptent au support sur laquelle ils se trouvent et résistent aux changements d'état, isolent thermiquement (maintenant la température corporelle constante jusqu’à environ 5°C) et sont simple à réparer, puisqu’il suffise de presser les deux bouts déchirés l’un sur l’autre. Cependant, Rachel ne se contente pas des combinaisons complètes que sont originellement les costumes, usant de ses capacités d’altération moléculaire pour les adapter à ses goûts, les transformant généralement en tenue deux pièces, brassières ou t-shirt dévoilant son ventre ainsi que jupe courte ou pantalon moulant, le tout complété par des gants ou des brassards, des bottes à talons et une ceinture. Ce style vestimentaire très féminin peut carrément devenir provoquant, la tenue la plus étrange qu’elle peut être amenée à adopter étant une combinaison entièrement rouge des plus voyantes. Malgré tout, Rachel est également parfaitement à l’aise avec des tenues simples tels jeans et débardeur, veste et pull, etc. elle porte également parfois des lunettes de soleil effilée, et à toujours autour du cou un collier dont le médaillon est une croix cerclée, symbole des X-Men, qui lui sert de porte-bonheur et est son bien le plus précieux.

  • Signes Particuliers :
    Rachel dispose de plusieurs tatouages, premièrement des marques semblables à des griffures qui lui furent données lorsqu’elle chassait les mutants et qu’elle dissimule généralement par télépathie, télékinésie ou du simple maquillage, non seulement pour paraitre plus normale mais également pour éviter d’avoir à repenser aux douloureux souvenirs rattachés à la période de sa vie symbolisée par ces marques qui s’étendent sur son visage comme une bonne partie de son corps ; et secondement, sur le dos, la forme d’un pictogramme du Phénix qui permet de la localiser à tout instant (ces marques ont été écrites dans son génome afin de ne pouvoir être enlevées) grâce à l’aide d’une technologie avancée. Elle a également quelques cicatrices un peu partout.

    De plus, lorsqu’elle utilise ses pouvoirs télépathiques de manière consciente, une signature lumineuse dorée du Phénix apparait sur son œil gauche, et lorsqu’elle utilise les pouvoirs de l’Entité, elle est entourée d’une aura de flammes irréelles semblables à un Phénix.


Caractère

  • Mental :
    Comme la plupart des personnes, la personnalité de Rachel a été forgée par deux grandes périodes : jusqu’à l’âge de sept ans, par l’éducation familiale, et ensuite par ses expériences personnelles. Cependant, du fait d’une vie sanglante menée dans un futur apocalyptique, le fait que Rachel puisse avoir un comportement presque normal tient du miracle, et d’une bonne dose de bienveillance de la part de l’Entité qui est en elle. Les grandes lignes de sa personnalité ont été basées sur l’éducation qu’elle a reçu à l’Institution Xavier jusqu’à ses treize ans, ainsi la jeune femme a toujours crut en l’utopie de Charles Xavier, à savoir que mutant et humain sont égaux, mais dispose d’un peu plus de mal à croire qu’ils peuvent vivre en harmonie. L’expérience qu’elle a tirée de son propre monde lui indique le contraire, bien qu’elle n’en impute pas la faute à la totalité de l’Humanité et que les mutants ne soient pas exempts de toutes souillures : pour elle, il existe des gens de bien des deux côtés, qui peuvent vivre en paix entre eux, mais cette paix est sans cesse déstabilisée par les idiots et autres racistes des deux camps. Elle déteste la Confrérie encore plus que leur idéologie, leur en voulant pour les dégâts qu’ils ont causés et le fait que se soit leurs actions qui aient conduite à la création des Sentinelles et au massacre de tant d’innocents. Ce sont des aveugles bornés, et il ne faudrait que leur propre échec pour leur ouvrir les yeux. Elle comprend cependant Magnéto, qui avait déjà vécu une fois les atrocités qui ont été commises et qui en essayant à tout prix de les empêcher de se reproduire, avait conduit à un renouveau du passé. Il n’était pas si cruel en fin de compte, il était juste devenu ce qu’elle-même ne veut absolument pas devenir, un être consumé par la haine. Elle ne sait pas ce qu’il est dans cette Réalité, mais ne peut s’empêcher de garder le souvenir du vieil homme qu’elle a connu, et qui s’est sacrifié pour elle. Rachel admire également Charles Xavier, dans cet univers comme dans l’autre : il est toujours le phare de sagesse et de bienveillance qui illumine la partie du monde qui a bien voulut croire en lui. Les factions qu’elle a découvertes dans cette Réalité ne l’ont pas laissé de marbre : les Purificateurs, pour ce qu’ils ont fait, ont gagné sa haine et sa rancune ; il existe trop de ressemblances entre eux et les humains de son monde, à la différence que chez elle, les hommes osaient revendiquer leurs actes alors que les Purificateurs se placent en croisés d’une cause supérieure et d’une volonté divine. Volonté dont Rachel a la preuve qu’elle n’existe pas. Le BAM représente pour elle et un espoir et un cauchemar à ses yeux, car il est un organisme de police pour mutant. Donc en théorie il est là pour éviter qu’un conflit ouvert entre humains et mutants ne s’enclenche, et ce en pourvoyant une justice impartiale des deux côtés ; cependant, il se veut ouvertement répressif, et pourrait tout-aussi bien devenir une armée d’une nouvelle génération au service du gouvernement, voir reprendre le rôle des Limier de sa réalité. Et cela effraie Rachel plus que tout ; cependant, l’Institut partage avec le Triskelion un programme de réinsertion des jeunes mutants délinquant, donc ils semblent être de confiance. Phénix ne sait pas quoi penser d’eux pour l’instant, et se forgera une idée par elle-même, lorsqu’elle en aura l’occasion.

    Concernant sa personnalité à proprement parler, Rachel dispose d’une qualité pouvant vite se transformer en défaut : elle est protectrice à en devenir possessive. Quant elle s’attache à quelqu’un, elle ne le fait pas à moitié. Ces caractéristiques naturelles ont été grandement amplifiées par le fait que toutes les personnes qu’elle a aimées sont mortes, et qu’elle veut plus que tout que cela n’arrive pas à nouveau. Du fait de sa perte de repère depuis son arrivée dans notre monde, elle peut s’avérer encline à s’attacher très rapidement, trop peut-être pour son propre bien. Cela vient principalement qu’elle a peur de se retrouver de nouveau seule, mais pourrait la conduire à être manipulée, ce qu’elle craint également. Du fait, elle oscille souvent entre la méfiance et l’envie d’aller vers les autres. C’est une personne au naturel gentil, malgré les épreuves qu’elle a traversées, mais qui peut s’avérer réservée et n’ose pas trop avouer ce qu’elle a sur le cœur, mais tienant à monter son courage et à suivre un sens de la justice irréprochable, son époque ayant forgé le premier mais n’ayant pas été propice au second. Elle peut également faire preuve d’impulsivité, n’ayant pas toujours le tact ou le bon sens de réfléchir suffisamment avant d’agir ; en effet, Rachel se laisse généralement guider par ses émotions, qui lui ont bien servies jusqu’à lors, la haine étant un moteur efficace. Elle peut donc être plutôt colérique, mais devrait du fait se montrer plutôt joyeuse ou triste en général, cachant très mal ses émotions. Rachel dispose de quelques problèmes avec son sentiment d’identité et d’appartenance, du fait qu’elle ne vient pas de cette réalité et qu’elle a par conséquent du mal à trouver sa place, ou à avoir l’impression de l’avoir fait. La liberté que lui offre cette réalité alliée à son impulsivité fait qu’elle aimerait reprendre son comportement normal là où il avait été stoppé, huit années plus tôt ; si elle osait, elle pourrait se montrer assez puérile, ce que ses choix de tenus confirment plutôt bien d’ailleurs : elle semble les aimer courtes et légères. Mais même si elle parvenait à adopter un comportement insouciant d’adolescente, à se montrer égoïste dans une certaine mesure et à reprendre le cours normal d’une vie, elle ne pourrait jamais vraiment dissimuler ou oublier ce qu’elle a vécu. Elle est trop marquée. Si sur le long terme, cela ne devrait plus transparaitre, il y a des choses que Rachel n’oubliera jamais, et ne voudra jamais plus faire. Tuer est la principale : elle a trop tué, et ne s’en souvient pas assez, sa conscience ayant refoulé, dans un processus naturel d’amnésie visant à se protéger, la majeure partie de ce qu’elle ne pouvait pas accepté avoir fait. Cependant, même avec le probable soutien du Phénix, le surmoi de Rachel ne dispose pas d’assez de résistance pour bloquer indéfiniment tous ses souvenirs, ainsi il arrive que certains ressurgissent (voir le Syndrome de Répétition, décris plus bas). Ses souvenirs sont de plus rappelé par les lignes d’assermentation qui lui couvrent le corps, et qu’elle veut dissimuler à tout prix, au regard des autres comme au sien. Pour ses mêmes raisons, Rachel ne veux plus jamais devoir traquer un mutant ; elle croit fermement que cela pourrait la pousser a ré-adopter ses comportements de chasseurs de mutant, ce qu’elle veut éviter plus que tout. Bien qu’elle ne puisse le voir, la marque Shi’ar lui rappelle également de mauvais souvenirs, même si elle ne voue pas la même rancune féroce face à ces extra-terrestre que face à ses bourreaux de chez les Limier. De plus, elle ne pense pas qu’ils puissent lui poser problème dans cette réalité. Elle veut protéger les mutants, même si elle n’a pas suffisamment confiance en elle pour l’instant, et qu’elle préférerait éviter toute forme de violence. Cependant, Rachel se sait capable de recommencer à ses battre pour protéger ceux qu’elle aime, car bien qu’elle soit perdu moralement, elle sait ce qu’elle doit aux X-Men et espère qu’un jour, elle pourra les regarder en face. Elle ne sait si cela arrivera cependant.

    Car son futur est flou, pour l’instant : Rachel ne sait pas encore ce qu’elle va devenir, ou pouvoir devenir, dans cette nouvelle Réalité. Elle a perdu tous ceux qu’elle aimait, et craint fermement se trouver face à leurs alter-égo de ce monde. Ils ne sauront pas qui elle est, mais pourra-t-elle elle oublier ce qu’elle leur a fait ? Comment regarder des gens dans les yeux alors qu’on les a peut-être tués de ses propres mains ? De plus, elle ne sait pas vraiment où se placer, car une seule chose est sure : il n’y a pas de Rachel Summers sur ce monde ; elle n’a pas d’alter-égo, et est par conséquent une intruse. Ainsi donc, elle ne sait pas vraiment si elle pourra s’intégrer, tout en ayant peur de ne pas y arriver. Elle n’a de plus jamais été habituée à un monde « en paix », bien qu’elle l’appelle de tous ses vœux. Une fois encore, elle ne sait pas si elle pourra s’adapter. De plus, c’est la première fois depuis des années qu’elle peut penser à son avenir, qu’elle peut penser à en avoir un. Mais lorsqu’on a vécu toute sa vie dans cette certitude qu’on était un esclave et que l’on ne connaitrait rien d’autre que la prison, comment envisager son avenir ? Elle a 21ans, est veuve et à survécue à une guerre, aux camps de concentration et à tous ceux qu’elle connaissait ; comment faire quoi que se soit de son être après cela ? Elle cherche sa voie, ne sachant si elle aurait les capacités morales de rejoindre les X-Men dans l’espoir de protéger ce qui pourrait devenir son nouveau foyer, si elle pourra ne serai-ce que mener une vie un temps soi peu normale en commençant des études ou si elle tournera mal, comme l’a fait Magnéto. Rachel ne sait pas ce qu’il va advenir, mais sait qu’elle doit avancer pour le découvrir.

    Rachel ne s’est jamais véritablement interrogée sur sa mutation : elle l’a eut, et à très vite, trop vite, eut autre chose à penser. Enfin, pour ce que ses pensées lui appartenaient. Sa période dans les Limier a laissé de nombreuses cicatrices morales, qui seront décrites plus bas, mais Rachel a oublié une partie de ce qui c’était passé durant cette période. Elle sait avoir tué certains X-Men, mais ne saurait dire lesquels à l’exception de son père, et sait que le mal qu’elle a commit ne lui permet aucune rédemption. Xavier semble en désaccord avec cette pensée, et même si le Professeur X a probablement raison, Marvel Girl n’est pas encore prête à l’admettre. Les tortures endurées pour faire d’elle une chasseuse de mutant ont aussi bien marquées ses chairs que sa psyché, mais ne sont rien comparées à ce qu’elle a dû faire par la suite. En adoptant les surnoms de sa mère, Rachel espère parvenir à avoir un peu de la bravoure que cette dernière possédait, d’après les dires de ceux qui acceptaient de lui en parler. Si l’idée des rencontres avec les différents X-Men engendre chez elle de la crainte et de l’appréhension, ce n’est rien comparé à celle avec ses parents : avec sa mère, qu’elle n’a que peu connue, ce sera des retrouvailles dont elle a souvent rêvée, mais du fait des atrocités qu’elle a commise et que dans ce monde, la jeune mutante n’existe pas, elle ne sait pas comment cela va se passer, ni même si elle osera lui avouer qui elle est réellement. Concernant son père, elle devra se montrer forte pour ne pas simplement tomber à genoux devant lui en implorant son pardon pour l’avoir tué ; s’il y a bien une rencontre dont elle a peur, c’est celle-là. L’alter-égo de Kate l’intéresse également, car elle pourrait redevenir le point d’ancrage de Rachel et sa meilleure amie, comme elle l’a été dans sa réalité. Cependant, seul Charles Xavier est au courant de la vérité concernant Rachel, et elle-même ne sait pas si dévoiler son histoire est une bonne chose. Probablement pas d’ailleurs, mais d’un autre côté, elle doit la vérité aux autres si elle espère se faire accepter d’eux.

    Elle a comprit cependant que ses pouvoirs sont puissants, et par la même dangereux, et si elle ne les craints pas, ce n’est pas le cas de la Force Phénix et de l’ampleur qu’ils prennent lorsqu’elle l’utilise. Par conséquent, elle a peur qu’ils soient utilisés à mauvais escient, ce qui a déjà été le cas par le passé : si l’Entité n’a jamais été soumise, même par les Shi’ar, ses propres capacités sont déjà capables de faire beaucoup de dégâts, ce que Rachel veut à tout prix éviter. Elle craint beaucoup d’être à nouveau manipulée, et affronter les dangers du monde extérieur lui semble difficile, d’autant qu’elle n’a pas encore exorcisé ses propres démons.

  • Toubles Mentaux :
    Rachel souffre actuellement d’un ESPT, dû aux traumas psychiques causés suite aux horreurs qu’elle a commise en tant que Limier ainsi qu’à la mort récente de ses proches. Bien qu’elle ait été aidée par Franklin Richards et Kate Pride dans sa réalité d’origine, les interventions thérapeutiques utilisées et l’hypnose de ces derniers ont certes limités les dégâts, mais n’ont pas empêché l’Etat de stress post-traumatique de devenir chronique. Elle souffre donc de plusieurs troubles :
    • Hyperexcitation somatique : pouvant prendre la forme d’une agitation où d’une angoisse irraisonnée, elle se déclenche généralement lorsque Rachel est confrontée à une situation lui rappelant son passé ;
    • Syndrome de répétition : il s’agit principalement de souvenirs récurrents et intrusifs (des « flashs ») ou de cauchemars lui faisant revivre des scènes de son passé, généralement violentes et sanglantes ;
    • Syndrome de l’évitement : il s’agit d’anxiétés situationnelles. Etant donné ce qu’elle a fait, Rachel a peur de se trouver confronter à des personnes ayant eut un lien avec son passé (notamment des X-Men qu’elle aurait tué) ;
    • Dépression : du fait de sa totale perte de repère depuis son arrivée dans notre univers, Rachel est en pleine dépression. Ainsi, il lui arrive d’avoir des pertes de motivation, d’espoir, d’envie ou d’estime de soi, croyant qu’elle ne parviendra jamais à s’adapter à ce monde et qu’il ne sert à rien d’essayer, que quoi qu’ils fassent, il tend inexorablement vers un équivalent de son futur à elle, qu’après ce qu’elle a fait, elle ne pourra jamais réussir à faire quoi que ce soit de bien, qu’elle est nulle et autres dépréciations de circonstances.

Note : du fait de la nature curative et non-définitive de ces troubles, j’ai préférer les mettre dans une section à part à celle du Mental, pour pouvoir parfaitement séparer les deux.

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Echo
X-Men Oméga
Echo

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 25

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMar 5 Juin - 20:10

Histoire
  • Talents Particuliers  :
    Rachel a suivit la formation au combat des Limiers, qui lui ont inculqué le combat à mains nues et l’utilisation des armes de corps-à-corps comme à feux, et à téléchargées les connaissances de Kate sur l’entretient et l’utilisation de véhicules terrestres (motos, voitures, camions, etc.) et aériens (hélicoptères et avions). Du fait de ses conditions de vie habituelle, c’est une excellente combattante, capable de vaincre sans l’aide de ses pouvoirs une demi-douzaine de soldats ayant reçu un entrainement standard ou de tenir quelques temps face à un soldat d’élite. Elle sait se servir d’un grand nombre d’armes blanches comme médiévales, et des armes de poing et d’épaule. Si elle reste au corps-à-corps d’une adresse équivalente en combat armé qu’à mains nues, elle est capable à distance de toucher jusqu’à 200m avec une arme de point et 400m avec une arme d’épaule, en cas d’immobilité et de visée. Sont tir en mouvement réduit par quatre sa portée de précision. Elle n’a pas beaucoup de connaissance scolastiques, du fait de l’interruption de sa scolarité, bien qu’elle dispose cependant de capacités d’apprentissage améliorées grâce à ses capacités télépathiques lui conférant une mémoire photographique. Enfin, Rachel possède la force normale d’une femme de son âge et de sa constitution engagée dans un exercice physique régulier.
  • Possessions :
    Rachel n’a presque rien : son seul souvenir de son monde est un pendentif de l’Institution Xavier (décrit dans le physique), auquel elle tient énormément. Sinon, elle dispose de quelques vêtements dont une tenue en molécule instables octroyée par l’Institut. Elle de dispose ni de papiers d’identités ni d’argent.
  • Biographie :
    Lorsque Rachel reprit conscience, elle était en position allongée. Tout était noir autour d’elle ; elle ne voyait rien. Pourtant, même les paupières clauses, elle aura dû savoir ce qui l’entourait. Ses sens lui revinrent un à un, alors qu’elle restait parfaitement immobile, d’un calme forcé.

    Tout d’abord l’odorat, lui apprenant qu’il n’y avait nullement les odeurs de cendres et de morts qu’elle avait tant côtoyé ; trop côtoyé. Tout était propre ici, ni sueur, ni crasse.
    Que c’était-il passé ?

    L’ouïe lui revint ensuite, lui apportant le bruit régulier d’une machine ; une machine de soin. Elle avait déjà entendu ce bruit auparavant, lorsqu’elle avait été conditionnée pour devenir un Limier. Son corps portait encore les marques des expériences qui avaient été pratiquées sur elle dans l’objectif d’en faire une tueuse de mutant, chacune des marques semblables qui couraient depuis son visage sur une bonne partie de son physique lui rappelant le mal qu’elle avait subit et celui qu’elle avait fait. Pourquoi la soignaient-ils, alors qu’elle avait réussit à échapper à leur contrôle et qu’elle s’était retourné contre eux ? Cela n’avait aucun sens.
    Que c’était-il passé ?

    Le touché fut le suivant, et Rachel découvrit avec stupeur qu’elle était sur un lit, couverte par un drap léger et installé sur un matelas, ayant même un oreiller. Ce n’était pas leur genre, un tel luxe pour les prisonniers ; surtout les prisonniers comme elle. Elle n’aurait pas dû se réveiller. Kate, elle, ne se réveillerait plus jamais. La jeune femme se souvenait de tout, sauf que ce qui s’était passé. Son amie avait dit quelque chose, un dernier cri face au monde et à la Sentinelle qui la tuait, un simple mot que son amie n’avait pas réussit à saisir. Puis il y avait eut la perte de contrôle, comme jamais auparavant. Et maintenant ici.
    Que c’était-il passé ?

    La peur en guide, Rachel ouvrit les yeux. La lumière crue provenant du plafond l’éblouie quelques instants, puis une fois qu’elle fut habitué, elle découvrit les murs immaculés d’un hôpital. Pourquoi l’avaient-ils emmené ici ? Pourquoi la soignaient-ils ? Qu’allaient-ils encore pouvoir lui faire ? Elle ne voulait pas redevenir un Limier ; elle ne le voulait pas !

    Rachel se mordit la langue avec toute la force qu’elle put. Ils ne l’auraient pas vivante. Tant pis, de toute façon, elle avait déjà tous perdu. Famille, amis, elle avait assisté à leur mort, et l’avait même exercé pour certains. Plus jamais cela.

    Des bruits de pas, de l’affolement ; on essaye de l’empêcher de se suicider. Une aiguille fut plantée dans son bras, et la mutante retourna dans les limbes de l’inconscient.

    ***

    - Pourquoi avez-vous fait cela ?

    Cette simple phrase, prononcée par une voix grave et neutre, fut ce qui l’accueillit à son réveil. Cette voix, elle était familière, trop familière, comme revenant d’un passé lointain et perdu à jamais ; elle la connaissait, mais ne pouvait croire qu’elle était réelle.

    C’était eux, ils tentaient de la tromper ; une hallucination, il s’agissait d’une hallucination. Cela ne pouvait pas être vrai…

    Combien de temps ? Que lui avaient-ils fait ? Qu’avaient-ils bien put lui faire pour qu’elle entende la voix d’un mort.

    Rachel recommença à paniquer.

    - Calmez-vous, vous n’avez rien à craindre, reprit la voix, douce et autoritaire, d’un paternalisme rassurant.

    C’était… c’était impossible…

    Rachel essaya de se mordre à nouveau, mais ils avaient bloqués sa mâchoire et protégé sa langue. Elle commença à se débattre à nouveau.

    Elle se redressa violemment, ouvrant les yeux et fusillant l’homme du regard.

    La stupeur la prit lorsqu’elle voit son visage ; c’était impossible.

    Rachel retomba drue contre le matelas, les larmes ruisselant sur son visage alors qu’elle contemplait celui de l’autre.

    Ce n’était pas réel…

    ***

    Elle ouvrit une nouvelle fois les yeux, et l’autre n’avait pas bougé. Il était toujours là, accoudé à son fauteuil roulant, son visage allongé en triste témoin des années qui passaient, ces yeux d’un bleu clair brillant d’une bienveillance sans égale pointés sur elle.

    - Qui sont-ils pour que vous les craignez autant et préfériez mourir plutôt que d’être capturée. Parlez sans crainte, il ne vous arrivera rien ici.

    - Vous… n’êtes pas… réel… dit-elle simplement.

    Il souri, délaissant pour un instant son air grave et réservé pour qu’une onde de bienveillance inonde son visage. Rachel ne pouvait détacher les yeux de ce dernier, de cette personne, de la lumière qui se reflétait légèrement sur son crâne chauve.

    - Et pourquoi ne serai-je pas réel ?

    - Parce que… vous êtes… morts… sous mes yeux, Professeur…

    Il ne sembla même pas surprit ; preuve que tous cela n’était qu’une tromperie.

    C’était cela sa punition ? Ils allaient la torturer longuement pour la punir ?

    Rachel se rendormi avant d’avoir put tenter quoi que ce soit.

    ***

    Il n’avait toujours pas bougé ; toujours un gardien veillant à son chevet.

    - En admettons que je ne sois pas réel, accepteriez-vous de me raconter votre histoire ?

    A quoi cela rimait ? Pourquoi la Sentinelle ne l’avait pas tuée, pourquoi était-elle ici ? Que c’était-il passé ?

    * C’est ce que j’aimerai découvrir également ; que c’est-il passé ? *

    Dans son esprit, il était dans son esprit ; par reflexe, Rachel éleva ses défenses télépathiques. Et elles fonctionnaient !

    Comment était-ce possible ? S’ils la torturaient mentalement, n’auraient-ils pas dû lui mettre un collier inhibiteur ? Ils savaient à quel point elle pouvait être dangereuse, pour l’avoir utilisé pendant des années, alors comment avaient-ils put commettre une erreur aussi grossière ?

    Rachel recommença angoisser, ses défenses mentales tombant en lambeaux.

    C’était réel… Le Professeur Charles Xavier était bel et bien en face d’elle. Que c’était-il passé ?
    - Vous êtes apparut non loin de New-York, il y a deux jours, comme un météore de flammes sortit de nulle part, expliqua le professeur avec calme et tempérance. Savez-vous où vous êtes ?

    Rachel, allongée et les larmes aux yeux, le contemple.

    - Je suis à l’Institution Xavier…

    Elle était jeune, mais elle se souvenait. Elle se souvenait du manoir, de l’école, de tout ce qu’il y avait eut, avant les flammes.

    - Comment vous appelez-vous ?

    - Rachel… Rachel Anne Summers…

    Cette fois, une pointe de surprise passa sur les traits du Professeur. Summers… un nom qu’il connaissait bien.

    Il se pencha, encore plus attentif que jusqu’à lors.

    - Racontez-moi tout, Rachel.

    Elle le regarda dans les yeux ; elle ne voulait pas. Cela faisait trop mal.

    - Laissez-moi vous aider alors…

    Elle cria, repoussant son fauteuil d’une poussée Télékinétique. Elle ne voulait pas… Elle ne pouvait pas…

    Le Professeur revient vers elle, il lui tend quelque chose. Un médaillon avec le signe de l’Institution Charles Xavier ; son médaillon Rachel pâlit et dégluti avec difficulté.

    - Donnez-le-moi… s’il vous plait…

    Il ne servait à rien de menacer ; elle n’avait rien à dire et rien qu’elle puisse faire d’autre que supplier. Ce médaillon était ce qu’elle avait de plus important, la seule chose la liant à sa famille, à son enfance à l’Institut, à ce qu’elle savait avoir été son bonheur. Elle s’en serait terriblement voulut de l’avoir perdu, mais le voir ainsi juste hors de portée, c’était également difficile. Les larmes lui montèrent roulèrent sur ses joues.

    Charles Xavier déposa le porte bonheur dans sa main, la mutante répondant à ce geste d’un sourire de gratitude.

    - Quant vous serez prête, dites-le moi.

    Rachel se retourna sur le flan, tournant le dos au mentor de ses parents et serrant son médaillon contre son cœur en leur souvenir.

    ***

    Cette fois, elle le vit arriver. Ou plutôt le sentit arriver ; ses pouvoirs revenaient. Elle percevait désormais non-seulement la pièce, mais un peu des alentours aussi. Tout était comme dans son souvenir.

    Elle se redressa, toujours le médaillon en main, et ouvrit les yeux pour le regarder.

    - Je m’appelle Rachel, et je suis née le 5 Septembre 2007 dans l’Etat de New York, à l’Instit Charles Xavier, dans laquelle mes parents étaient professeurs. Je pense que vous savez de qui il s’agit.

    Le Professeur murmura deux noms, et Rachel hocha simplement la tête. Cependant, il y avait quelque chose d’étrange dans l’expression de Charles Xavier, comme s’il réfléchissait.

    - Vous dites être née en 2007, nous sommes en 2012 et… vous n’existez pas. Il n’y a nulle Rachel Summers qui vit ici.

    Elle se relaissa tomber, mollement, contre son oreiller. Mais que c’était-il passé ?

    - Raconte-moi ton histoire, et peut-être parviendrons-nous à-le comprendre.

    Rachel hoche la tête ; cela va être dur, mais elle doit le faire.

    - Je m’appelle Rachel Anne Summers, et je suis née le 5 Septembre 2007 dans l’Etat de New York, à l’Instit Charles Xavier, dans laquelle mes parents étaient professeurs. J’y ai grandit, même si je suis rapidement devenue orpheline de mère. Un autre mutant, ennemi des X-Men, a déclenché des évènements qui ont conduit à sa mort, bien que je fusse trop jeune pour me souvenir de quant ce fusse exactement. Malgré cette perte, ce manque, j’étais heureuse là-bas ; comme je ne le serais jamais plus par la suite en tout cas. Je m’en souviens parfaitement, vivant une enfance heureuse et épanouie jusqu’à mes 13 ans. Nous formions une grande famille : il n’y avait pas que mon père et mes oncles, il y avait un grand nombre de personnes qui me virent grandir et auxquelles je reste très attachée malgré les années qui me séparent de leur mort.Rachel s’interrompit, laissant une larme couler au souvenir de ses proches disparus, dont elle avait même exécuté certains. Je ne me souviens plus quel jour c’était, mais je me souviens de l’année ; 2020, c’est durant cette année que le monde a changé…

    Elle s’interrompit, la tristesse montant à l’assaut et les larmes témoignant de cette émotion. Elle devait pourtant parler, témoigner des malheurs à venir, ou en tout cas de ceux qui étaient passés. Elle serra le point sur son pendentif, avec une telle ardeur que les articulations en blanchirent.

    - Je veux que vous sachiez que je ne vais pas vous mentir sur ce qui va suivre, Professeur. Là d’où je viens, le monde c’est écroulé en 2020. Pour nous, les mutants, le monde c’est écroulé en 2020. Il y avait toujours eut cette hostilité entre les deux espèces, mais jusque là, cela n’avait jamais dégénéré. Tout à commencé par l’assassinat d’un Sénateur ouvertement anti-mutant par la Confrérie. Cet acte de barbarie envers un homme politique aussi haut placé a eut des conséquences qui ont nuis à toute la Terre : le monde a été prit de panique, et le vent de paranoïa a poussé le gouvernement à la production d’armes capables de nous exterminer. Les Sentinelles qu’elles furent appelées ; des robots tueurs de mutants, qu’elles étaient réellement.

    Rachel serrait toujours le poing, la colère se joignant à la tristesse, suivit par les remords, créant une tempête émotionnelle qui la torturait.

    - Il n’y avait pas qu’elles ; il y avait les Limier aussi… l’Institution Xavier fut attaqué par l’armée, la plupart des résidents, des élèves et même certains X-Men furent tués. Ce fut votre cas… Ils vous ont assassiné devant mes yeux. C’est cela qui a déclenché l’apparition de mes pouvoirs. J’avais 13 ans, et je venais de tout perdre dans le sang et la violence, les cris et la haine, la douleur… mais le pire restait à venir, pour moi comme pour les autres. J’ai été capturée, enfermée dans un laboratoire où ils ont mené sur moi un grand nombre d’expériences douloureuses visant à faire de moi l’un des Limier ; une chasseuse de mutant. Ils ont réussit à me soumettre. Je n’ai que peu de souvenirs des années qui ont suivis ; peut-être était-ce leur conditionnement mental, peut-être ma mémoire refuse simplement de me montrer la totalité des atrocités que j’ai commise. Des flashs, je n’ai le droit qu’à des flashs… ce qui est suffisant pour me rappeler lesquels de mes amis, de ma famille, j’ai tué…

    La jeune femme lâcha un sanglot. C’était dur, revivre et raconter toutes les atrocités dont elle se souvenait par fragment, qu’elle savait n’être qu’une portion de la réalité. Cela l’éprouvait beaucoup. Elle revoyait les visages mourant de nombre de personnes qu’elle connaissait et aimait, comme celui de son propre père. Elle pleurait, mais dès qu’il tentait de l’apaiser, elle le rejetait. Que ce fusse mentalement ou vocalement ; elle devait finir son histoire.

    - Non… vous… vous devrez tout savoir, si vous voulez… l’empêcher… Vous voyez ses marques ? Ses… lignes ? Elles sont la résultante d’opérations visant à me soumettre. Je les cache d’ordinaire, car elles me rappellent tout le mal qui a été fait, que j’ai fais. un reniflement, elle reprend la parole. Leur contrôle a finit pas céder, je ne sais pas exactement comment ou pourquoi, mais toujours est-il qu’ils n’ont conduit avec les autres, dans des camps de concentration. Je ne leur étais plus d’aucune utilité, et grâce à des colliers inhibiteurs, ils pouvaient nous garder prisonnier, comme ils l’avaient déjà fais au siècle précédent avec leurs propres frères. J’ai retrouvé quelques X-Men survivant, et j’ai rencontré Magnéto. Il n’était plus chef de la Confrérie depuis longtemps, mais je ne parvenais pas à lui pardonner ce que ses actions avaient entrainé ; il était responsable au même titre que les humains qui avaient mis en place cette politique. Cependant, même en enfer un ange peut faire son apparition. J’ai rencontré dans ce camp la personne qui ne permit de ne pas sombrer dans la folie pour ce que j’avais fait. Il s’appelait Franklin Richards, et il m’aida à surmonter les atrocités que j’avais commises.  Il semblait être le seul à n’avoir aucun ressentit pour tous le mal que j’avais fait. Les autres, ils ne me le disaient pas, mais je le sentais bien, sans même user du moindre pouvoir. Il n’y avait qu’une seule autre personne qui ne semblait pas m’en vouloir : Kate. Mais ce fut grâce à Franklin que je surmontais le malheur que j’avais fait sans m’ôter la vie. Nous finîmes même par nous marier.

    Malgré un petit sourire, la jeune femme ne parvenait à être pleinement heureuse à ses souvenirs avec son mari ; elle savait trop bien que cela ne durerait pas. Elle regarda Charles Xavier, qui écoutait une fatalité du destin à laquelle il avait réchappé, mais que son empathie lui faisait ressentir aussi bien qu’elle.

    - Avec Franklin, Magnéto et les rares X-Men encore aptes, nous avons voulut changer le passé ; nous avons même cru y parvenir, car lorsqu’ils parvinrent à désactiver mon collier inhibiteur, je pus envoyer l’esprit d’une amie vers le passé pour qu’elle empêche l’assassinat du Sénateur. Je ne sais pas comment ils l’apprirent, mais les Sentinelles tentèrent de faire un massacre dans le camp ; seules deux personnes en réchappèrent : Kate, mon amie renvoyée dans le passé, et moi. Les autres durent se sacrifier pour qu’on puisse s’enfuir. Et cela n’aurait été possible sans l’intervention d’une puissance extérieure : comme on l’avait découvert huit années plus tôt avec l’activation de ma mutation, mes pouvoirs étaient hérités de ma mère. Cependant, elle m’avait légué autre chose : une puissance au-delà de l’imagination. Elle s’appelait la Force Phénix. C’étaient cette force qui m’avait permit de m’échapper, et dont je n’avais pas eut conscience jusqu’à lors. Avec elle, mes pouvoirs devenaient… effrayants. De ce qu’on m’en a expliqué, c’était une Entité cosmique qui avait des pouvoirs défiant l’imagination, et même si elle n’en conférait qu’une partie à ses hôtes, c’était plus que suffisant pour friser l’omnipotence. Les X-Men l’avaient déjà rencontré, quant elle avait prit ma mère pour hôte ; c’est de là que vient le nom de Phénix, mais je suppose que vous savez déjà tout cela. Ma mère est morte à cause de cette Entité, car un autre mutant a tenté de pervertir son esprit pour les soumettre à sa volonté. Si sa force de caractère lui permit de tenir quelques temps, finalement la corruption engendra le Phénix Noir, lequel détruisit une étoile et attira l’attention des Shi’ar. Les X-Men et vous êtes parvenus à ramener ma mère à la raison, mais leur contre-attaque a réenclenchée une crise et pour éviter la réapparition du monstre, ma mère s’est suicidée. Si je ne suis pas née dans votre dimension, j’espère que cela évitera à ma mère de mourir, ou que vous parviendrez à empêcher sa disparition.

    La mutante fit une pause, cherchant à reprendre le fils de son éprouvante histoire.

    Bref, lorsque Kate s’est réveillée, ayant réussit à changer le passé, nous avons découvert que cela n’avait en rien affecté notre présent. On peut changer le cours des choses grâce aux voyages temporels, cependant, le passé reste de marbre. Notre seule consolation fut de nous dire que dans un futur au moins, le bordel pacifique que nous avions connu avant cette Troisième Guerre mondiale avait été sauvé. Mais Kate n’avait pas perdu espoir que nous changions notre monde ; nous avons tenté d’arrêter les sentinelles, avec la puissance du Phénix. Cela devait nous permettre de vaincre, mais malheureusement attira sur nous de nouveaux ennemis. De ce que j’en ai comprit, ils s’appelait les Shi’ar, et étaient des ennemis de l’Entité que m’avait légué ma mère. Nous les avons combattus, mais leurs Commando de la Mort étaient bien plus aptes à se confronter au Phénix que les humains ne l’avaient jamais été. Ils m’ont capturée et marqué dans le dos. Il ne s’agit pas d’un simple tatouage, mais d’une marque inscrite directement dans mon génome avec pour simple but de pouvoir me localiser à tout instant, et de savoir si le Phénix est actif. Avec l’aide de Kate et d’un des Shi’ar, nous sommes parvenue à nous enfuir et avons reprit notre tentative  de destruction des Sentinelles. Nous avons pénétré dans le laboratoire d’un Projet visant à construire une nouvelle génération de Sentinelles plus intelligentes, plus résistantes, plus meurtrières que les précédentes, les humains ayant visiblement appris de leurs affrontements avec le Phénix. Cependant, il s’est avéré que c’était un piège : la Sentinelle s’éveilla, tandis que les murs du laboratoire semblaient bloquer les pouvoirs de Kate. Nous avons essayé d’affronter le robot, mais nous avons échouées.

    Rachel se tue une nouvelle fois. Elle n’avait encore jamais fais le résumé de sa terrible vie à qui que ce soit, et de ce confier à cette figure qui, dans son monde, l’avait vu grandir, cela lui avait fait du bien. Elle n’osait pas le regarder, bien consciente qu’il devait soit la prendre pour un monstre, soit pour une folle. Les preuves étaient là pourtant : les marques, blessures et tatouages, et son arrivée surnaturelle sur ce monde… Il n’y avait pas à douter !

    - Je vous crois, lui confirma-t-il.

    Rachel souriait ; malgré les larmes, malgré la tristesse, Charles Xavier était là, figure paternelle bienveillante et symbolique d’une époque passée porteuse de bonheur.

    - Après… Je ne me souviens plus. Je crois qu’avant de mourir, Kate a crié quelque chose. Je n’ai pas entendu. Je me suis réveillé ici, elle marqua une longue pause, tentant de se remettre de ses émotions.

    Sa main lui faisait mal, tant elle avait serré le pendentif ; le Professeur lui prit délicatement la main, la regardant dans les yeux. il n’avait besoin de rien dire, sa gestuelle et son visage, son regard même, parlant pour lui.

    - Que va-t-il se passer, maintenant ?

    - Vous allez vous reposer, reprendre des forces. Vous êtes en sécurité maintenant, alors dormez sans crainte.

    Il commença à s’éloigner, mais Rachel l’interpela.

    - Ne dites rien à mes parents ; je ne veux pas qu’ils sachent… pour moi, pour ce que j’ai fait…

    Comme une enfant, elle serrait ses draps d’anxiété. Elle avait peur, entourée par tant de gens qu’elle avait connu, mais qui eux ne savaient rien d’elle. C’était mieux, car elle les avait tous vu mourir, et pour certain, c’était elle-même le bourreau. Elle avait peur de les revoir. Elle avait peur qu’ils lui rappellent ce qu’elle avait fait, qu’ils ne l’acceptent pas. Elle avait peur lorsqu’elle ferma les yeux, enfouissant son visage dans un oreiller mouillé.

    ***

    Qu’allait-il se passer maintenant ?

    La question avait bien plus de portée que le Professeur n’avait bien voulut l’admettre. Qu’allait-il se passer maintenant ?

    Qu’allait-il advenir d’elle ?

    Elle ne savait rien de ce monde, si ce n’était qu’elle ne devait pas s’y trouver : elle n’existait pas ici. Pas de Rachel Anne Summers-Grey.

    Elle était une étrangère à cet univers ; une étrangère, mais aussi une intruse : elle n’aurait pas dû se trouver là. Ce monde était mort pour elle, ainsi que ses habitants. Comment regarder des gens dans les yeux alors qu’on les a peut-être tués de ses propres mains ? Et comment le faire envers ceux qu’on se souvenait avoir assassiné ? Elle n’aurait pas dû se trouver là ; elle aurait dû mourir aux côtés de Kate face à la Sentinelle.

    Pourquoi ? Pourquoi l’Entité l’avait-elle sauvé, alors qu’elle n’avait rien fait pour sa mère, des années plus tôt ? Rachel avait grandit sans sa mère, une mère qui aurait put éviter que son monde ne devienne tel qu’il était. Alors pourquoi le Phénix l’avait-il sauvé elle et pas sa mère ?

    Et pourquoi l’avoir envoyé ici ? Pour lui monter ce qu’elle n’avait jamais eut ? Pour lui donner une seconde chance ?

    Elle n’en méritait pas ; Rachel n’en méritait pas. La jeune mutante en était persuadée. Il y avait tant de monde qui le méritait, mais pas elle ; tous les X-Men de son monde, non seulement ses parents, mais également le Professeur, Kate, Franklin, peut-être même Magnéto ; mais pas elle.

    Il ne servait à rien d’essayer de reconstruire quelque chose : elle ne le méritait pas, et n’y arriverait pas. Elle préférait mourir plutôt que de recommencer la guerre, mais n’avait jamais été préparée à la paix ; elle ne savait pas comment s’y prendre. Puis il y avait tous ces visages qu’elle connaitrait et qui eux ne la connaitrait pas. Tous ces visages dont elle connaitrait la fin.

    - Je n’ai pas besoin d’être dans vos pensées pour pouvoir vous dire que vous avez tord, Rachel.

    Le Professeur venait une fois de plus d’entrer dans l’infirmerie, qui était heureusement vide de tout autre élève, bien que certains soient passés depuis son arrivée. Rachel n’était pas surprise, puisqu’elle avait détecté l’approche du fauteuil roulant quelques instants auparavant, sans vraiment y avoir prêté attention.

    - Je sais que cela va être dur après ce que vous avez vécu, mais laissez-nous une chance de vous aider. Votre vie est la succession du malheur, mais ne la laissez pas se résumer à cela, s’éterniser ainsi. Le monde ne se résume pas à ce que vous en avez vu, et vous ne vous résumez pas à ce que l’on vous a forcé à faire. Vous n’avez pas qu’un monde à découvrir, vous avez votre propre vie ; ne croyez-vous pas que vos proches auraient voulu vous voir heureuse ?

    Rachel le regarda longtemps, gardant le silence ; il avait probablement raison, comme toujours.

    Elle n’avait jamais eut grand-chose, mais avait tous perdu quelques jours plus tôt.

    Cependant, tel le Phénix, il lui était donné une occasion de renaitre de ces cendres. Saurait-elle la saisir ?

Avatar : Alyssa Campanella & Rachel Summers Comics
Personnage Marvel ? : Oui [X] Non []
Double/Triple Compte? : Oui [X] Non []
Si oui, Qui ? : Sébastian von Orchent/Amy de Lauro
Pseudo : Séb’
Votre Age : 18
Comment avez vous connu le Forum ? : Recherche internet, il y a quelques temps maintenant
Mot de Passe : [Vu par Rachel Summers [TERMINEE/TC] 693308... euh, Rachel Summers [TERMINEE/TC] 2820745088]

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
Sébastian von Orchent

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 25

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMar 5 Juin - 20:17

Comme indiqué dans le titre : Triple Compte. Donc non prioritaire.

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMar 19 Juin - 19:56

Bonne chance pour la modo ! Pom Pom
Je sens que celle-là ça va faire partie de celles que personne veut prendre Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMar 19 Juin - 20:02

Bonne chance Rachel! Je ferais en sorte de ne pas m’approcher de toi, même si c'est tentant. On est censé être marié dans un futur mais bon je tiens pas a ce qu'ont mettes au monde Hyper. Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
Sébastian von Orchent

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 25

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMar 19 Juin - 20:13

@Anna : 10.000 mots, la seconde fiche la plus longue que j'ai jamais pondu ; certes, mais quant même. C'est surtout qu'elle est pas prioritaire ^^
Mais merci quant même Very Happy

@Franky : t'en fais pas, comme je l'ai assuré l'autre fois en CB, je ferai pas de connerie ; ni Hyperstrom ni Styffe. Nos personnages sont mariés dans un futur alternatif, futur ou Franklin est mort d'ailleurs, tu n'es donc pas son mari. Je n'ai nullement l'intention de développer une relation amoureuse avec Rachel ; et même dans ce cas, t'es trop jeune. J'ai déjà formulé mon souhait de rp avec toi, mais comme je l'ai dis, c'est pas pour réitérer les conneries que mon personnage semble affectionner dans le Comics ; je le reprends assez tôt pour éviter ce genre de boulette. J'envisage plus la relation qui pourrait se développer entre Rachel et toi comme une sorte de protectorat ou de fausse maternité, bien qu'il y ait déjà Karma et Carol qui se crêpent le chignon pour cette place XD
Bref, t'en fais pas, je suis pas là pour tout faire péter, directement comme indirectement Wink

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMer 20 Juin - 10:16

Bon je commence doucement car je modère de mon téléphone.

1. Futur étudiante en quoi?
2. Le vice peut être, mais quelle réalité (plus pour garder en archive quelle version de Rachel)

Pour les pouvoirs :

De ce que je me souvienne, Rachel a su avec Psylocke couvrir toute une ville d'un bouclier? Elle a su aussi agir avec sa télékinésie hors de l'atmosphère terrestre pour sa portée? En tiens tu compte ou préfère tu brider un tel niveau?

Combien de temps pourrait elle tenir une pression télékinétique sur une personne? Aurait elle la force d'arracher une partie d'un être de son corps à distance? Ou le fait de ne pas pouvoir visualiser l'organe la dérangerait?

Peut elle manipuler les molécules au point de créer une explosion ? Si oui à quelle puissance? Ou elle n'a pas encore cette maitrise?

En télépathie, est elle capable de "paralyser" une personne? Pourrait elle aussi créer des hypnoses ou des commandes qui agiraient avec retard sur la cible? Est ce que ses traumatismes pourraient la rendre dangereuse en cas d'utilisation et maitrise de la télépathie? Est ce que par exemple en plein cauchemar, ne risque t'elle pas d'envahir l'esprit d'autrui tout en restant endormie?

Pour le voyage temporel, a t'elle une ancre? Si elle modifie un passé, elle fait une nouvelle ligne, mais sait elle revenir dans le présent de la ligne temporelle précédente ou de la nouvelle?


Pour le Phénix, on est d'accord que l'entité est quasi de puissance illimité, mais pourrait tu donner malgré tout une échelle de puissance de ce qu'elle pourrait faire actuellement. Du niveau de puissance, du temps d'absorption...


Voila je pense que ce sera un bon début Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
Sébastian von Orchent

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 25

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMer 20 Juin - 16:52

Les modifications ont été apportées en gras (cependant, si tu préfère en couleur ou autre, aucun problème, c'est juste en prévision de l'histoire).
Comme d'habitude cependant, je vais développer quant nécessaire.
Donc, pour tes deux premières questions :
Futur Etudiante en quoi => Honnêtement, j'en sais rien. du fait qu'elle commence comme dépressive, j'y ai pas vraiment réfléchit et je me suis dit que cela viendrait en rp. Après, si ça pose problème, je suis disposer à l'enlever.
La Réalité Alternative => C'est du vice XD Encore une fois, je n'y ai pas réfléchit car je ne pensais pas que cela avait de l'importance : j'ai pas l'intention de la faire retourner la d'où elle vient. Après, ci cela a pour but de la différentier d'une potentielle autre Rachel qui viendrait d'une autre réalité alternative, je le fais sur le champ. Je pensais juste que les personnages étaient limités à un seul exemplaire, pas qu'on pouvait avoir des doublons. Bref, je vais pas être original si je dis Terre-811 (la normale pour elle quoi). Je peux en donner une autre ?

Pour les pouvoirs :
Pour le bouclier, j'ai définit ses limites actuelles à 10m cube, donc il n'est pas question de couvrir une ville d'un bouclier dans l'état actuel des choses. Il n'est pas vraiment question de brider Rachel, puisque ses pouvoirs pourront évoluer (avec mes délais habituels) pour se rapprocher de ceux du comics. C'est juste que pour un début, cela n'a pas vraiment d'intérêt d'avoir le boost au maximum (surtout dans le cas d'un personnage comme Rachel où le maximum est potentiellement illimité). Donc, non, pour l'instant, à moins d'avoir Phénix activé, j'ai 10m3. Pour l’atmosphère terrestre, idem, sans le Phénix, ce n'est pas envisageable. (Précisions apportées dans la catégorie Description/TK)
Pour la pression télékinétique, c'est déjà dit : "L’utilisation de ce pouvoir ne la fatigue pas tant qu’elle manipule moins de 3t, la fatigue modérément jusqu’à 6t (elle pourrait l’utiliser pendant une heure avant de devoir se reposer moitié moins de temps) et au-delà, elle ne peut le maintenir qu’une dizaine de minutes." la manipulation inclue la pression télékinétique, puisqu'il s'agit d'une manipulation. (Précisions apportées dans la catégorie Maîtrise/TK)
Pour l'arrachage, c'est uniquement si elle le perçois, bien qu'elle puisse désintégrer un corps (Précisions apportées dans la catégorie Maître/TK)
Concernant les explosions... tu vas me détester. Cela a mit en évidence un oubli de ma part : la Télékinésie Moléculaire empiète sur le territoire des autres Kinésies. Donc, j'ai pondu un paragraphe sur les autres kinésies et leur maitrise (Maitrise/TK). Si j'en ai oublié, n'hésite pas à me le faire remarquer.
Concernant la paralysie et le retardement télépathique, elle n'en est pas capable (Maître/TP)
Pour le Voyager Temporel, la projection astrale revient toujours au corps d'origine et le Phénix permet de choisir même la réalité d'arrivée (Description/Voyage Temporel)
Les modifications concernant le Phénix ont été apportées et dans la description et la maîtrise : il s'agit d'une croissance exponentielle et constante de ses capacités.

Voilà pour le début (et la partie polémique) ^^

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMer 20 Juin - 17:29

Ok, je continuerai surement demain quand je passe pour vérifier le reste une seconde fois.

Pour étudiant cela me va, donc elle a envie de reprendre des études, mais elle sait pas encore quoi?

Tu n'es pas obligé de donner la réalité d'ou elle vient, c'était purement du vice.

Pour les pouvoirs ok les limites, je voulais juste savoir si tu connaissais les vrais capacités et si c'était un choix ou un oubli la limite que tu lui a mise pour l'instant
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
Sébastian von Orchent

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 25

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeMer 20 Juin - 17:35

C'est cela, pour les études, on verra en rp vers quoi elle se dirigera Smile

Pour les capacités, comme dit dans ma demande au Staff, je n'ai jamais trouvé de puissance chiffrée et l'indication "illimitée" ne me plait pas. J'ai donc fait ce qui me semblait déjà (et l'est) très puissant, en suivant la même logique pour pour une super-force (10t) et en collant de l'équivalence un peu partout.

et merci de la patience que t'as eus, rien que les pouvoirs et l'identité c'est presque 3.800 mots (sachant que la fiche en est désormais à 11.100) ^^

EDIT : par contre, personne a vu mon MdP... Pour la peine, je fais comme Mai', je m'auto vois OO

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeSam 23 Juin - 16:48

Bon, j'ai lu, relu, rerelu...

Je n'aime ni le Phoenix, ni le voyage temporel... Mais tu as fait un excellent travail à ce sujet. Je sais que tu es un bon joueur, mais je ferai cette remarque pour n'importe quel joueur donc je le souligne quand même :

Je tiens bien entendu à rappeler que Phoenix est une entité qui apporterait plus d'utilité RP que puissance, et te demanderai donc d'éviter tout abus d'une telle puissance. Tout comme le voyage temporel.

Voila, sinon franchement je n'ai pas grand chose à redire, cela me convient et tu as ton premier avis positif
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
Sébastian von Orchent

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 25

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeSam 23 Juin - 17:08

Merci Very Happy

Concernant ton avertissement, je n'ai pas grand intérêt à user du Phénix en rp, sauf sous conditions exceptionnelles et face à des gens pouvant l'affronter (donc actuellement, personne). D'une parce qu'il n'a aucun intérêt dans la ligne de conduite que je compte faire prendre à Rachel, à savoir la guérison de ses troubles mentaux puis la tentative d'une vie normale, de deux parce que même en combat, s'il a la classe en Comics, il n'est pas intéressant de pouvoir pulvériser un adversaire en rp. De plus, les deux pouvoirs principaux sont déjà d'un niveau suffisamment élever pour qu'il n'y ait pas à en rajouter.
Même principe pour le voyage temporel, surtout que sans le Phénix, c'est juste envoyer un esprit dans le temps, donc très limités niveau rp.

Voilà, sa fait partie des bêtises que j'éviterai, comme Styffe et Hyperstrom Wink

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeDim 24 Juin - 10:01

Ouai, je veillerais à ne pas m’accoupler à Rachel, une fois devenu adulte Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeDim 24 Juin - 12:00

Vous me forcez à pinailler là !

D'abord SVO qui fait une fiche, y'a plus grand chose à dire et si en plus elle est modérée par l'autre Seb, il ne reste plus rien pour moi. Mais comme c'est mal de pinailler pour des choses inutiles. Je te donne mon deuxième AP.

Cependant, et comme disait un certains Kurt Wagner sur une fiche de Stryfe, "I'm watching you bastard". En clair, tu as, après la validation, entre tes mains une Over-Bill. Fais en bonne usage car les applications ne se réduisent pas qu'à dégommer du vilains !

Mais tout ça tu le sais mieux que moi, il n'y a qu'à voir ta partie mentale pour se rendre compte que tu maîtrise le perso. Belle fiche en tout cas, trop longue, mais belle fiche.

À bientôt en RP j'espère. (pas avec ce compte néanmoins OO)
Revenir en haut Aller en bas
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
Maiwenn Short

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 28

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeDim 24 Juin - 12:15

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Welc210
Félicitations, nouvelle Résidente à l'Institut Omega, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________
Rachel Summers [TERMINEE/TC] 309768Maiwennkit1s
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
Jubilation Lee

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 25

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeJeu 27 Juin - 15:00

Changement(s) constaté(s)

  • Section(s) concernée(s) : Pouvoirs & Mental

  • Description :
    Psychologie :
    Je suis le Phénix, et je vais renaitre de mes cendres…
    Rachel A. Summers, Last Hope
    Qu’est-ce que le Phénix ? Est-ce l’Entité Multi-universelle connue sous le nom de Force Phénix, manifestation immortelle, indestructible et mutable de la force primale de l’univers, à savoir les énergies psychiques des psychés de tous les êtres vivants qui sont, on été ou seront ? Ou est-ce l’humain qu’il choisit pour devenir son réceptacle, son avatar ?
    Cette question peut paraitre stupide, et pourtant, elle est nécessaire pour comprendre la nouvelle philosophie de Rachel : elle est le Phénix. Telle est sa place dans l’univers, dans cet univers, tel est son rôle. Bruler ce qui ne marche pas, épurer l’univers des menaces futures à la vie ou permettre son renouvellement à la manière d’une agriculture sur brûlis, voilà comment elle perçoit son rôle de Phénix. Rôle sacré et immuable, qu’elle devra accomplir quoi qu’il en coûte si la sensation de « flammes » la prend. C’est ainsi qu’elle se perçoit, tout du moins, car les subtilités de la fusion lui échappe, preuve même qu’elle n’est pas entièrement une avec la Force Phénix et que cette dernière possède toujours une certaine indépendance, ne partagent pas tous ses secrets. Cependant, la jeune femme s’en moque, car elle n’est pas que le Phénix, mais également Rachel, et avoir une place dans l’univers ne lui assure pas une place dans ce qui lui tient le plus à cœur, son monde d’adoption, et c’est ce qu’elle veut, trouver sa place parmi les « mortels ».
    Jusqu’à lors, la jeune femme a été confrontée tour à tour à la dépression puis à l’impossibilité de trouver sa place dans le monde, aussi bien socialement parlant à l’Institut que de façon plus générale, car si elle voyait tous les points communs avec son monde, elle en voyait également les différences. Passive face à cela, elle a essayé de l’observer et de le maitriser, à la manière de Descartes « se rendre maitre et possesseur de la nature ». Cependant, les récents évènements, après avoir faillit perdre ses amis Ernest Lenoir et Caitlyn Elioth, ont fait comprendre à la jeune femme que son retrait était le principal frein à son intégration : comprendre comment le monde fonctionnait n’était pas nécessaire pour s’y intégrer, il fallait au contraire interagir avec lui. De ce fait, pour trouver sa place, Rachel escompte adopter une politique interventionniste face au monde, et « forcer le passage » : si, en tant que Phénix, elle considère ne devoir prendre part aux guerres des hommes, elle veut user de ses capacités comme « ambassadrice de la bonne volonté mutante », et ainsi contribuer à l’idéal de Xavier dans le rapprochement entre les deux espèces. Pour ce faire, le nouveau Phénix escompte intervenir dans les endroits où son pouvoir peut être utile à des causes humanitaires, comme les lieux de sinistres ou de catastrophes naturelles. Ainsi, elle pourra être utile, tant à l’Humanité qu’à faire le pont entre l’homme et le mutant, sans prendre parti pour leurs querelles. Pareillement, elle pourrait être amenée à se rendre sur une zone de guerre pour protéger les réfugiés et aider à leur évacuation, si nécessaire. En vérité, la politique de Rachel en tant que Phénix sera énormément basée sur sa propre vision des choses, et sur ses capacités d’empathie, ses choix d’intervention seront donc parfaitement arbitraires et fonction de ce dont elle sera au courant ou non. Elle n’a pas pour but de jouer les super-héroïnes défendant la veuve et l’orphelin, et laissera donc les affaires de justice aux soins des hommes.
    Cependant, Rachel sait qu’elle n’est pas que le Phénix, et elle ne compte pas oublier sa principale force, celle qui guidera peut-être ses actes : son humanité. Elle veut être présente pour ses amis, elle veut s’en faire de nouveaux et être appréciée pour qui qu’elle est, non pour ce qu’elle est. Toujours partagée entre l’envie d’aller vers les autres et la méfiance qu’elle a envers eux, sa fusion avec le Phénix lui a donné plus de confiance en elle, une certaine sagesse et un certain recul également, mais également un certain sentiment d’insouciante et d’invulnérabilité qui peuvent la pousser à commettre des erreurs. Elle veut découvrir le monde comme une humaine, même si elle veut également faire usage de ses capacités pour essayer de l’améliorer, et cela devra passer par une curiosité et un certain nombre d’expériences qu’elle aurait dût avoir durant son adolescence, mais également sa vie de jeune adulte. Si les études lui semblent trop complexes, Rachel n’a pas perdu l’espoir de s’y essayer, ayant un intérêt particulier pour la philosophie, mais elle veut également se mettre à l’art, qui est de son point de vue plus libre et facile d’accès. Se trouver des passions et des hobbies plus simples et détendant qu’aider le monde, qu’elle pourra partager. Le principal art qu’elle aimerait exercer est l’écriture, pour lui permettre de témoigner à la manière d’Anne Frank. Tous cela reste encore flou, considérant le nombre incroyable de possibilité, mais elle s’y essaiera, car elle considère que si elle n’essaie pas, elle n’aura jamais la possibilité de réussir.
    Si elle a conscience d’attirer l’attention de par ses actes et son rôle, Rachel ne s’en préoccupe que peu, trop confiante en ses capacités à se sortir de toute situation et à vaincre à ceux qui voudraient manipuler le Phénix. Cependant, si elle sait effectivement faire la guerre, elle n’a aucune expérience dans les jeux d’ombres et de tromperies, et si elle a peur d’être à nouveau réduite en esclavage, utilisée contre sa volonté, la jeune femme n’a pas l’expérience nécessaire pour en reconnaitre une manipulation bien ficelée. Elle est et reste avant tout guidée par ses émotions, ainsi elle essayera de faire plaisir et d’aider ceux qu’elle aime, contre vents et courants s’il le faut, même s’il est facile de l’amener à douter une fois sa confiance acquise ou encore que la pousser dans les extrêmes. Rachel reste donc  influençable, tant par son envie de faire le bien que par son attachement à ses proches.
    Malgré ce que l’on pourrait penser, elle n’est cependant pas sortie d’affaire. S’il est vrai que s’unir au Phénix lui a donné une bouffée d’oxygène, elle doit encore, plus que maintenir la tête hors de l’eau, apprendre à nager, et cela implique également qu’elle puisse échouer et retomber dans la dépression. Mais elle a confiance dans les autres pour l’aider à s’en sortir, comme elle a confiance en elle pour les aider s’ils ont besoin d’elle ; plus qu’un échange de bons procédés, elle veut y voir une partie de la nature humaine qu’il faut cultiver, chez elle comme chez les autres. Elle se sait capable du meilleur comme du pire, et estime avoir suffisamment accomplit le second pour pouvoir se concentrer désormais sur le premier.
    Ses positions concernant les X-Men ont également évoluées, car si elle veut trouver sa place à l’Institut, et si sa nouvelle condition la rassure quant à sa peur d’eux, cette peur reste bien réelle. Pour se racheter, elle envisage d’essayer d’en faire partie, cependant elle ne sait pas si sa propre vision du Phénix comme les devoirs qu’elle s’impose ne sont pas en contradiction avec les objectifs paramilitaires des X-Men, et elle ne veut pas placer la puissance du Phénix sous l’ordre d’un être, fusse-t-il aussi droit que Charles Xavier. Sa décision concernant sa « famille » de l’Institut reste donc encore floue, car si elle les aidera et protégera, n’hésitant pas à abandonner son statu de neutralité de principe si un conflit engage ou menace l’école, faire partie intégrante des X-Men, outre l’obliger à outrepasser ses peurs, risque de lui imposer des limites dont elle ne veut pas. Elle reste cependant d’une fidélité totale envers la doctrine de l’Institut, même si elle ne condamnera pas certains actes Confréristes, sans pour autant les approuver, si elle les estime nécessaires ou justifiés. Le BAM en revanche risque de devenir plus que jamais son adversaire, car elle a conscience de transgresser bien des lois des hommes de par ses actes, même si son existence même est à remettre en cause si elle devait s’y plier. Elle n’a pas perdue de vue son objectif de les étudier, mais n’hésitera pas à la confronter au besoin. De même, elle escompte empêcher qu’une version similaire à son propre futur ne se réalise sur ce monde, et pourra ainsi rendre visite aux principaux partis et personnalités impliquées, ainsi que rechercher les prémisses d’un projet Sentinelle ou Limier pour les détruire encore dans l’œuf.

    Pouvoir :
    Force Phénix :
    Née du vide entre les états d’existence, la Force Phénix est une manifestation de la force vitale primaire de l’univers, dérivant des psychés de tous les êtres vivants qui sont, ont été ou seront, étant de ce fait la somme de toute vie et de toute mort, immortelle et indestructible. Représentant le chicle de la vie et de la mort, la Force Phénix est chargée de purifier le Multivers par les flammes, épurant ce qui « ne fonctionne pas » pour permettre à la vie de prendre un nouveau départ, et agit en s’incarnant au travers d’un ou plusieurs hôtes, qui accompliront son dessein en devenant des avatars de l’Entité. Rachel dispose d’une portion de la Force Phénix, une fraction d’infinité ; si, jusqu’à lors, cet Echo du Phénix était resté dans l’esprit de Rachel, se servant d’elle comme hôte et lui prêtant ses pouvoirs, entrant en symbiose avec elle de façon ponctuelle avant de retourner en un état d’activité suspendu considéré comme du « sommeil » par la jeune femme, les récents événements les ont conduit à fusionner, Rachel devenant à son tour un avatar du Phénix.
    De ce fait, le pouvoir de Force Phénix c’est modifié dans son fonctionnement même, puisqu’il est désormais actif en permanence. Cependant, du fait que ce soit Rachel qui contrôle les pouvoirs de la Force Phénix, non la Force elle-même, l’étendue de ces derniers s’en trouve amoindrie, puisque la jeune mutante ne dispose pas d’un contrôle aussi absolu que l’avait l’Entité. En effet, cette fusion est limitée par l’accès dont dispose Rachel à la Force Phénix : la partie qui a fusionnée avec elle ne lui a pas laissé libre accès, comme elle avait put le faire pour Jean Grey, et si, du point de vue de la jeune femme, cela ne fait aucune différence, cette fusion reste « incomplète ». Bien que le Phénix ne fasse plus qu’un avec l’esprit de Rachel, il garde une certaine indépendance, telle la possibilité de s’en séparer ou de prendre des décisions contraires à celles de la jeune femme si jamais elle venait à renier leurs objectifs. Phénix ne partage donc pas la totalité des capacités et des connaissances de la Force, bien que leurs consciences ne soient pas séparées en tant normale, et qu’elle ne puisse elle-même s’en séparer ou faire la différence. Ainsi, si elle est théoriquement capable de manipuler la matière, l’espace, le temps ou n’importe quelle forme d’énergie, Rachel est loin d’explorer cette omnipotence.
    • Pouvoir Cosmique :
      La Force Phénix tire sa puissance de la source d’énergie illimitée constituée par la force vitale des générations futures, et est capable d’accroitre les pouvoirs de son avatar jusqu’à un niveau cosmique. De ce fait, tous les pouvoirs de Rachel ont été altérés par la fusion, comme il sera décrit en dessous. Cependant, du fait du mélange de capacités mutantes et cosmiques, Rachel serait capable de continuer d’user de ses pouvoirs même en cas d’inhibition de son gène X, le Phénix possédant des capacités de télépathie et de télékinésie, mais elle s’en trouverait affaiblie, devant uniquement compter sur la puissance de l’Entité et non sur ses propres pouvoirs.
    • Flammes du Phénix :
      Auparavant, lorsque l’Echo de la Force Phénix se manifestait à travers Rachel, la jeune femme était auréolée de flammes psychiques, flammes composant la Force elle-même. Désormais qu’ils ont fusionné, la mutante est capable de faire appel sciemment à cette énergie, qui se manifeste toujours de la même manière, ainsi que de la maitriser. Les Flammes du Phénix sont des flammes psychiques d’une grande puissance, capable à volonté de guérir ou de blesser, aussi bien physiquement que mentalement, de déclencher d’immenses forces télékinétiques et énergétiques, pouvant réduire de grandes surfaces en cendre en quelques instants. Leur portée comme leur puissance sont en croissance constante, dépendant de la puissance  de la force vitale qu’elles puisent dans la réserve illimitée à disposition du Phénix.
      De plus, en repliant leurs énergies sur elles-mêmes, les Flammes du Phénix sont capables d’ouvrir des Trous de Ver, des raccourcis dans la trame même de l’espace-temps. En effet, en physique, les trous de ver son des objets issu des propriétés de l’espace-temps, formant un raccourci à travers ce dernier, raccourci que le Phénix est apte à emprunter. Pour le représenter simplement, on peut se représenter l'espace-temps non comme une feuille de papier, la surface de cette feuille étant pliée sur elle même pour former un espace à trois dimensions. Alors qu'en parcourant la distance séparant deux points de cette feuille, de manière linéaire, à la surface de la feuille, le temps pour se rendre du point A au point B serait d'une certaine importance, alors que l'utilisation du raccourcis "trou de ver" permettrait un voyage du point A directement au point B non pas à la surface de la feuille de papier, mais à travers le trou de ver, en un temps conséquemment réduit; la feuille étant repliée sur elle-même permet au point A de toucher directement le point B, la rencontre des deux points, serait le trou de ver. L'utilisation d'un trou de ver permet donc le voyage d'un point de l'espace à un autre (déplacement dans l'espace), d'un point à l'autre du temps (déplacement dans le temps) ou les deux simultanément.
    • Absorption Energétique :
      La Force Phénix est une manifestation mutable de la force vitale de l’univers, et si sous sa forme naturelle, le cycle de vie en cours et suffisant pour l’entretenir, elle peut également se nourrir des énergies présentes dans l’univers. Cette absorption énergétique est, considérant la nature même du Phénix, applicable à tout type d’énergie, et permettant de reconstituer les infinies réserves de l’Entité, sans réelles limites. Le Phénix pourrait réutiliser cette énergie, plutôt que pour se nourrir lui-même, pour nourrir ou guérir son hôte, ou encore augmenter ses pouvoirs, consumant ce qu’il absorbe de la même manière que les énergies cosmiques habituellement fournies.
    • Résurrection :
      La Force Phénix est une manifestation de la vie et de la mort, et est capable d’user des énergies vitales qui la constituent pour influer sur la vie et la mort, pouvant ramener à la vie les êtres décédés. La résurrection est un pouvoir complexe, tant d’utilisation que d’éthique. Jouer avec la vie et la mort est, même pour l’Entité qui les incarne, à faire avec parcimonie.
      Si elle venait à être brisée, la Force Phénix se reconstituerait dans un lieu nommé Chambre Blanche, revenant instinctivement « à la vie ». Il s’agit là d’un processus entièrement passif, et qui surpasse totalement l’avatar. Une fois qu’elle aurait reconstituée ses forces, la Force Phénix pourrait de nouveau intervenir dans le multivers, pouvant reprendre son ancien hôte ou en trouver un nouveau.
      Dans le cas du décès d’une autre créature, aussi bien l’avatar, l’hôte ou une tierce personne « mortelle », il y aurait deux possibilités de résurrection, respectivement nommées par Rachel « renaissance » et « réincarnation ». Dans les deux cas, la seule différence entre l’hôte et une tierce personne est que si l’hôte peut commander la résurrection d’un tiers, il ne peut pas commander sa propre résurrection, ainsi seule la Force Phénix elle-même qui peut ramener le Phénix à la vie.
      La première méthode, la réincarnation, consiste à transférer la vie d’un autre être, qui mourrait ou n’existerait jamais, dans la personne décédée, qui pourra revenir à la vie instantanément, purgée de toute blessure et même maladie. Ce processus peut en théorie être accomplit sous n’importe quelle condition, même en cas de destruction physique ou psychique complète, car le Phénix pourrait entièrement recréer le corps et la psyché du défunt. La brutalité de cette méthode sur le bénéficiaire peut entrainer des effets secondaires, un « mal de la résurrection », pouvant prendre la forme d’une immense fatigue ou d’une perte de repères physiques ou psychiques (perte de mémoire concernant les évènements précédant la mort ou incapacité à savoir où l’on est), même si ce n’est pas forcément le cas.
      La seconde méthode, la renaissance, consiste à place la personne morte ou mourante dans un cocon protecteur, dans lequel elle hibernera durant une certaine durée le temps que le cocon le régénère, chose pouvant prendre, fonction des dégâts physiques et psychiques, jusqu’à six mois. Le cocon est parfaitement scellé, invulnérable aussi bien physiquement que psychiquement (bien qu’il puisse être déplacé), attendant que la personne à l’intérieur ne soit complètement guérie pour disparaitre après « l’éclosion ». Cette manière est bien plus douce que la précédente, ne prélevant que d’infimes quantités d’énergie vitale au court du temps, et permettant de ramener à la vie sans devoir consumer une autre vie. La personne sortant du cocon connaitra une véritable renaissance, la « douceur » de la méthode là laissant non seulement en parfaite santé, mais également dans sa meilleure forme physique, parfaitement revigorée.
      Si jamais la Force Phénix venait à être séparée de l’hôte durant la mort, il y aurait plusieurs possibilité : soit le Phénix mourrait avec elle, et se retrouverait en son sein dans la chambre blanche, soit il mourrait à cause d’elle, et serait désintégrée physiquement et psychiquement. Dans un tel cas, seule une résurrection par « consommation » de vie permettrait de la ramener, la Force elle-même devant recréer la psyché et le physique de son avatar.

    Psychokinésie :
    Rachel est une Télékinésiste de haut niveau, héritière de Jean Grey et détentrice des pouvoirs cosmiques du Phénix. Capable originellement de manipuler la matière au niveau moléculaire, sa fusion avec l’Entité a accrue cette portée jusqu'au niveau subatomique, et ses possibilités d’applications et d’utilisations sont presque illimitées, à tel point que sa télékinésie est en réalité de la Psychokinésie, capable d’affecter la totalité des kinésies existantes. La puissance maximale qu’elle peut déployer est reconnue comme de classe 100+, considérant son potentiel Oméga. En vérité, son potentiel est en évolution constante, n’ayant pas de limite propre, pouvant les franchir lorsqu’il les rencontre. Ainsi, sa Télékinésie est proprement illimitée, bien qu’elle doive faire appel à ses pouvoirs pour déclencher leur développement. Cela équivaut tant pour la puissance brute que pour la portée, bien qu’elle ne puisse pas agir sur ce qui échappe à sa conscience. Au repos, la Psychokinésie de Rachel est de classe 100 et de portée 100km, même ci cette base peut être amenée à évoluer, et il lui faudrait une minute pour multiplier par 10 ses capacités, tant de force que de portée.
    • Télékinésie :
      Rachel est capable d’interagir mentalement avec la matière, qu’elle soit inerte ou vivante, pour la déplacer, la faire léviter, la broyer, ou encore créer des champs télékinétiques, des pressions télékinétiques et des rafales de force.
      Lorsqu’elle altère les objets au niveau macroscopique, Rachel peut les déplacer et les faire léviter, chose lui permettant également de soulever son propre corps ou celui d’autres personnes pour voler aussi bien dans les airs que dans l’espace, pouvant atteindre des vitesses théoriquement vertigineuse mais étant incapable de se déplacer autrement qu’en ligne droite au-delà de la vitesse du son, et parvenant à manœuvrer de façon complexe (comme par des figures aériennes) jusqu’à 500km/h ; elle doit être, ainsi que ses passagers, entourés d’un bouclier télékinétique pour parvenir à franchir certaines vitesses ou certains environnement (comme l’espace).
      Ses champs télékinétiques peuvent avoir des formes variées, du bouclier à la poussée télékinétique. Les boucliers sont des champs télékinétiques qu’elle peut remodeler à l’envie, respectant les règles de classe de Télékinésie de Rachel, et en s’en entourant, elle peut créer une exo-armure augmentant ses capacités physiques dans les mêmes proportions ; considérant le champ d’affectation dont elle dispose, ses boucliers peuvent s'imperméabiliser à tout type de matière (incluant les gaz) ou d’énergie (avec une résistance équivalente à sa classe), excepté l’Adamantium et le Carbodanium, bien qu’ils puissent être transpercés par l’application d’une attaque trop supérieure à celle qu’ils peuvent encaisser, ainsi ils n’auraient pas le temps de s’adapter et seraient traversés. Les poussées quant à elles peuvent prendre l’apparence de rafales de force, une projection d’énergie télékinétique pure, ou de pression, les puissances des deux dépendant, comme les boucliers, de la puissance télékinétique de Rachel.
    • Altération de la Matière :
      Agissant à un niveau moléculaire, augmenté par le Pouvoir Cosmique à un niveau subatomique, la Télékinésie de Rachel ne se contente donc pas d’altération à l’échelle macroscopique, mais bien à toutes les échelles existantes. Ainsi, son interaction mentale avec la matière va jusqu’à lui permettre de la remodeler ou la désintégrer.
      En manipulant les atomes et les molécules, la jeune femme est capable de remodeler la matière, soit pour lui donner d’autres formes, soit pour la désintégrer, soit, en combinant cette capacité avec son Sens Télékinétique qui lui permet de percevoir la matière à différentes échelles (jusqu’à l’échelle subatomique), pour altérer les matériaux, pouvant ainsi agir sur l’intérieur même de la matière et aller jusqu’à changer les atomes constituants ladite matière, pouvant par exemple transformer de l’oxygène en or. A ce niveau d’altération, la Télékinésie ressemble beaucoup à de l’altération de la réalité, et se limite principalement à son imagination et ses connaissances.
      En jouant sur la distance intermoléculaire, elle est capable d’accroitre ou de diminuer la densité des objets, pouvant écarter les molécules jusqu’à les rendre à un état proche du gaz, ou les resserrer pour atteindre une résistance équivalente à celle du diamant. De telles modifications sont très dangereuses sur des organismes vivants, puisque qu’une désintégration se produit si les liaisons intermoléculaires sont accidentellement détruites, mais sur de l’inerte, Rachel est généralement prête à prendre ce risque. A l’inverse, si elle augmentait trop la densité de la matière, elle prendrait le risque de la faire s’effondrer sur elle-même en créant un mini-trou noir. Un objet avec la densité d’un gaz pourra se traverser comme tel, et un autre avec la résistance du diamant sera aussi résistant que le matériau, bien que cette résistance ne soit pas classée (donc, un être à force classe 1 pourra le détruire normalement).
      De plus, comme il l’est dit, Rachel peut briser toutes les liaisons moléculaires de tout ce qui compose un objet pour le transformer en nuage de molécule, le désintégrant parfaitement pour ne rien en laisser à l’échelle macroscopique. Cette désintégration ne produit pas de souffle ou autre, l’objet se contente de se disperser en petits nuages jusqu’à devenir invisible à l’œil nu.
      Bien qu’elle puisse en théorie exercer une pression suffisante sur les molécules et les atomes pour les faire s’effondrer sur eux-mêmes et créer un micro-trou noir, cette capacité reste hors de sa portée à l’heure actuelle.
      Enfin, Rachel maintient instinctivement sa cohérence moléculaire, se prémunissant face aux désintégrations et autres modifications de sa structure moléculaire (impossibilité de ralentir ou d’accélérer ses molécules, cf. Chronokinésie – cela ne l’immunise en rien contre les altérations temporelles « véritables » de la Chronopathie – ou de la transmuter en une autre matière, d’augmenter ou de réduire sa densité, etc.). La limite de cette cohérence est si elle rencontre une force supérieure à sa propre psychokinésie, qui pourra alors briser sa cohérence normalement (notez que ce processus ne l’empêche en rien d’être blessée, puisqu’une blessure n’altère pas la cohérence de ses molécules).
    • Sens Télékinétique :
      Rachel dispose d’une perception psychique de la matière qui l’entoure, un « sens de la matière ». Son environnement apparait dans son esprit comme une visualisation tridimensionnelle, bien qu’il n’y ait pas de couleur, et est apte à cerner la matière jusqu’à un niveau moléculaire ou subatomique. Par ce bais, elle peut observer son environnement physique comme si elle possédait une seconde vue omnidirectionnelle, et peut également, en augmentant l’échelle, percevoir des choses échappant à l’œil humain. Elle dispose désormais d’assez de précision pour pouvoir voir les détails de la matière, et ainsi reconnaitre ce qui l’entoure comme si elle le voyait (voir mieux, considérant que la distance n’altère en rien la perception), cependant, plus sa perception s’étend, plus elle devient imprécise, et Rachel serait incapable de percevoir les détails au-delà de 100m. de même, plus elle essaie d’accroitre sa perception de la matière, plus son champ de perception se réduit, ainsi, pour une échelle moléculaire, elle serait limitée à 5m de rayon, et 2m pour l’échelle subatomique. Au repos, son rayon est de 10m, et son échelle macroscopique.
      Combiné à sa Télékinésie, elle est capable de décomposer la matière, et également l’altérer de l’intérieur en modifiant les atomes la constituant, pour permettre des transmutations de la matière même.
    • Pyrokinésie :
      En décomposant des molécules complexes en molécules plus petites et plus stables, Rachel est apte à déclencher une réaction chimique de combustion, ou à l’inverse, elle peut stopper cette réaction. Ainsi, elle peut contrôler le feu, en créant ou en éteignant d’une simple pensée, pour peut qu’il y ait de l’air autour d’elle. Les flammes ainsi créées sont naturelles, variant entre 1.200°C (pour les flammes bleues) et 1.500°C (pour les flammes jaune-orangées), bien que Rachel puisse altérer leur température en agitant les molécules (cf. Thermokinésie). En modelant leur apparence, Rachel peut projeter des fronts de flamme sous différentes formes (cône, boule, colonne, etc.), tandis que si la vitesse de ces derniers dépasse celle du son, cela crée des explosions de flammes.
      Combiné à la Chronokinésie, cela permet de créer de véritables explosions, dont la puissance est liée à la puissance télékinétique, dont l’équivalence est une tonne de TNT par classe de télékinésie (donc, au repos, une explosion maximale équivalente à 10t de TNT).
    • Chronokinésie :
      La Télékinésie de Rachel affectant les molécules, elle est capable de ralentir leurs mouvements jusqu’à les figer, chose donnant l’impression qu’elle a figé le temps. Les personnes figées ne garderont aucun souvenir de leur période figée, puisqu’il ne s’agit pas de paralysie, même si ce n’est pas une altération du temps à la manière des Chronopathes. A l’inverse, si elle peut ralentir les molécules, elle peut également les accélérer de manière brutale et incontrôlée, entrainant de ce fait une explosion de l’objet en question. Ces explosions dépendent de la masse de l’objet, mais sont principalement des explosions engendrant un souffle, non une flamme, bien qu’elles puissent également contenir du shrapnel, fonction de la matière de l’objet ainsi détruit. Bien que ce processus se rapproche de la désintégration, il est plus chaotique et plus partiel, séparant les groupements de molécules et non toutes les molécules.
      Combiné à la Pyrokinésie, cela permet de créer de véritables explosions, dont la puissance est liée à la puissance télékinétique, dont l’équivalence est une tonne de TNT par classe de télékinésie (donc, au repos, une explosion maximale équivalente à 10t de TNT).
    • Thermokinésie :
      En agitant les molècules, Rachel parvient à altérer la température de son environnement, pouvant l’augmenter ou la réduire à une échelle de 1°C/s. Les limites qu’elle peut atteindre sont en fonction du temps et non de la température, ainsi avec suffisamment de délais, elle pourrait atteindre le zéro absolu ou la température du soleil. L’utilisation de sa Thermokinésie entraine, sur la nature, les effets normaux de liquéfaction, de fusion ou d’ébullition de la matière.
    • Hydrokinésie :
      La télékinésie de Rachel agissant à un niveau moléculaire, elle est capable de manipuler la matière liquide dans les mêmes conditions que la matière solide, mais étant également capable de maitriser les états de l’eau, comme la glace (cf. Cryokinésie) ou la vapeur d’eau (cf. Aerokinésie), ou encore d’en altérer les caractéristiques (comme la pression, ou la salinité, bien qu’elle puisse uniquement retirer le sel, pas en rajouter venu de nulle part – les pressions qu’elle peut exercer sont équivalentes à celles de ses pressions télékinétiques). Si elle est apte à manipuler l’eau à l’intérieur même des cellules, elle se restreint beaucoup dans cette utilisation à cause de la complexité de celle-ci, bien que ce procédé puisse lui permettre de manipuler le sang, l’urine et toutes les cellules contenant de l’eau.
    • Cryokinésie :
      Grâce à sa maîtrise moléculaire, Rachel est à même de remodeler la glace et la neige, et de les déplacer comme tout autre objet solide, mais elle peut également les créer à partir de l’humidité ambiante (sous réserve qu’il y en ait), grâce à la Thermokinésie. En jouant sur la distance intermoléculaire, la jeune femme est capable de rendre ses éclats de glace extrêmement tranchants ou solide, capable comme certains blizzards de pénétrer l’acier ou de tailler en pièce un être humain en quelques secondes.
    • Aerokinésie :
      Rachel est apte à manipuler les molécules de gaz, comme elle le fait avec la matière solide ou liquide. Elle est incapable de reconnaitre les différents gaz, mais sait les déplacer, les compresser, les dilater, et même, par altération atomique, générer une atmosphère respirable ou renouveler celle qui l’entoure. En manipulait l’air autour d’elle, elle est capable d’accomplir toute action équivalente à celles de sa télékinésie, si ce n’est qu’elle agit en créant des courants d’air et non directement sur la matière. Ses courants d’air peuvent avoir la même puissance que sa Télékinésie, et elle peut créer des tornades.
      En alliant cette capacité à son Hydrokinésie, Rachel est capable de manipuler la vapeur d’eau, mais dans une certaine mesure de provoquer des précipitations.
    • Géokinésie :
      Grâce à sa maîtrise moléculaire, Rachel est à même de remodeler la terre et ses dérivés (roche, sable) et de la déplacer comme tout autre objet solide. Elle est également capable de créer des séismes, en exerçant des contraintes sur les roches et relâchant brusquement la pression. Les tremblements de terre ainsi créés sont liés à la puissance Psychokinétique dont elle dispose, à raison d’une amplitude 1 par dizaine de classe (donc, en temps normal, de 1 à 10).
      En combinant ce pouvoir à la Thermokinésie, la jeune femme est apte à créer de la lave, avec l’Aerokinésie, des tempêtes de sable, avec l’Hydrokinésie, des coulées de boues.
    • Biokinésie :
      En altérant les atomes et les molécules d’un être vivant, Rachel est capable de faire preuve de Biokinésie. L’utilisation la plus simple dont elle puisse faire preuve consiste à stopper les écoulements de sang et à ressouder les plaies, restaurant la structure moléculaire pour les refermer. De part ce biais, si elle est en théorie capable d’altérer un corps vivant de la même manière que pour la matière inerte, elle ne maitrise pas le fonctionnement du corps humain suffisamment bien pour ne pas risquer d’endommager ou de détruire des parties vitales d’un organisme en le modifiant. Cependant, Rachel c’est exercé à l’art de la guérison, et est capable de réparer tout dégât physique. S’ils sont internes, elle devra faire appel à son Sens Télékinétique pour percevoir l’intérieur du corps à soigner ; par ce biais, elle est également capable de blesser, pouvant agir à l’aide de ses autres kinésies à l’intérieur même d’un organisme. Rachel n’est pas capable de guérir les maladies ou les infections à l’heure actuelle, seulement les blessures physiques, cependant si ces dernières laissent de tels dommages, elle serait apte à les traiter.
      Le contrôle au niveau moléculaire ou subatomique de son corps permettrait en théorie à la jeune femme d’altérer sa propre structure physiologique ou génétique, cependant elle n’est pour l’instant capable que des modifications mineures de son apparence, pour dissimuler ses cicatrices (en particulier les Marques d’Assermentation des Limiers), ou encore pour altérer ses taux hormonaux ou phénoménaux.

    Télépathie :
    Rachel est une Télépathe de haut niveau, héritière de Jean Grey et détentrice des pouvoirs cosmiques du Phénix, mais son manque de finesse comme de formation font qu’elle sous-exploite grandement son potentiel. Avec de la maitrise, la jeune femme deviendrait parmi les meilleures télépathes du monde, cependant elle use pour l’instant plus de sa puissance brute qu’autre chose. La portée maximale qu’elle peut atteindre et le nombre d’individus auquel elle peut se connecter sont, considérant son potentiel Oméga, illimités, son potentiel étant en évolution constante, n’ayant pas de limite propre, pouvant les franchir lorsqu’il les rencontre. Au repos cependant, la Télépathie de Rachel est d’une portée de 100km et peut isoler une centaine d’individus, bien qu’au-delà de la dizaine leurs pensées ne soient plus qu’un bruit de fond dans son esprit, ou bien affecter tous ceux présents dans un certain rayon, capacité de base pouvant évoluer par la suite, et il lui faudrait une minute pour multiplier par 10 ses capacités, tant de portée que d’affectation. Lorsqu’elle fait usage de sa télépathie, sa puissance psychique est telle qu’une signature psychique apparait sur son œil gauche, prenant la forme d’un phénix lumineux.
    • Transmission de pensée :
      Utilisation la plus simple et la plus basique de la Télépathie, souvent nommée de même temps elle est les fondations même, la transmission de pensée permet à Rachel de communiquer ses pensées et d’entendre celles d’autrui. En Télépathie, la jeune femme est capable d’accéder à tous les strates de pensées accessibles aux télépathes mutants :
      Les pensées fortes, qui sont les pensées suffisamment puissantes pour produire un écho sur le plan astral, sont perçues de manière passive, ne requérant aucune connexion avec les autres esprits, même si du fait, il est difficile de retrouver le propriétaire de la pensée télépathiquement parlant. La jeune femme bloque généralement les pensées entrantes de cette manière, et empêche parfois les siennes de sortir grâce à un Bouclier Télépathique, principalement lorsqu’elle est méfiante.
      Les pensées de surface ou pensées instantanées (celle qu’a la personne au moment précis de la transmission), ainsi que les informations liées à la pensées (comme les émotions, les messages nerveux attirant l’attention, etc.), peuvent être perçues en se connectant à l’esprit d’autrui, Rachel étant à même de « lire » celles d’autrui comme d’imprimer les siennes dans l’esprit, pour communiquer. Cela est simple, sans effort, et à moins qu’elle ne transmette ses propres pensées, le sujet lambda n’est pas capable d’identifier sa présence. Cette capacité lui permet d’entrer dans les rêves, pouvant interagir avec le rêveur et ses projections.
      Les pensées profondes, soit les données cérébrales du sujet (mémoire, personnalité, connaissances, etc.) sont plus difficiles d’accès, l’esprit du sujet opposant naturellement une résistance. Généralement, Rachel fait preuve de discrétion pour ne pas être détectée, mais en cas de manque de temps ou d’émotion trop forte, elle peut rentrer suffisamment violement pour que sa cible se rende compte de sa présence, chose n’étant pas sans danger pour cette dernière (puisqu’il s’agit d’une attaque télépathique). Une fois qu’elle a accès aux niveaux plus profond de l’esprit, Rachel peut non seulement lire mais également télécharger la mémoire ou les connaissances du sujet dans son propre esprit, pour les acquérir, chose fonctionnant tant pour les capacités théoriques que pratiques. Elle n’est pour l’instant pas capable de modifier ce qu’elle lit ou télécharge, et ne pourrait ainsi transférer ses propres données cérébrales dans un autre cerveau.
      Enfin, la dernière strate est le Pur Esprit, la partie la plus profonde de l’esprit d’un être, correspondant à son essence, son « âme », cependant, Rachel n’y a pas accès. Seule l’Entité de la Force Phénix sous forme pure (non incarnée dans un être humain) est capable d’accéder au pur esprit et c’est dans cette partie de l’esprit de la jeune femme que l’Echo du Phénix qu’elle possède réside, désormais qu’ils sont en symbiose.
    • Sens Télépathique :
      Rachel dispose d’une perception psychique du monde astral qui l’entoure, un « sens astral ». Ainsi, sans même se concentrer, elle peut percevoir les fils psychiques et autres altérations du plan astral, son environnement télépathique apparaissant dans son esprit comme une visualisation tridimensionnelle, lui permettant se surveiller toute activité télépathique autour d’elle. Par ce bais, elle peut observer son environnement psychique comme si elle possédait une seconde vue omnidirectionnelle.
    • Détection de Mutants :
      De part sa formation de Limier, Rachel a été entrainée à détecter les mutants, étant capable de percevoir la différence d’activité cérébrale qui sépare les Homo Sapiens des Homo Superior, à l’instar du Cérébro. De plus, elle est capable d’identifier la puissance des pouvoirs mutants en fonction de l’activation de la zone cérébrale modifiée, sachant que plus ils sont puissants, plus c’est aisé pour elle de le détecter.
      En combinant ce pouvoir avec son Sens Télépathique, elle est à même de localiser autour d’elle les humains et les mutants, et d’avoir une idée du facteur de puissance des seconds.
    • Bouclier Télépathique :
      Comme nombre de télépathes, Rachel sait protéger son esprit par la création de boucliers télépathiques. Un bouclier télépathique permet d’isoler l’esprit qui en bénéficie de l’extérieur du Plan Astral, le protégeant ainsi des intrusions et des attaques. Lorsqu’un télépathe souhaite traverser un bouclier qui ne lui appartient pas, il se déroule un jeu de force entre le bouclier et l’attaquant qui tente de le briser, lequel peut être brutal, à coup d’attaques télépathiques contre le bouclier dans le but de le briser, ou très fin, les tentacules cherchant la moindre faille dans la bulle pour s’y engouffrer. Les principaux points faibles de tout bouclier sont les propres tentacules télépathiques de son créateur, et Rachel ne fait pas exception : si elle peut toujours user de ses pouvoirs télépathiques à travers son bouclier, le fait que ses tentacules le traversent fait que s’ils sont retourné contre elle, le bouclier ne sera d’aucun effet. En tant que pouvoir télépathique, un bouclier laisse son emprunte sur le plan astrale, et la protection qu’il fournit est donc directe, face aux capacités télépathiques affectant directement l’esprit, il n’est d’aucune utilité pour se soustraire à une détection, par exemple. Cependant, tous les boucliers ayant la signature astrale de leur créateur, si ce dernier protège plusieurs personnes, chacune d’elle aura sa signature, ce qui peut confondre les télépathes inexpérimentés (les autres ayant suffisamment put observer le phénomène pour déduire qui est l’émetteur de touts les boucliers.
      De plus, même si son bouclier n'est pas toujours actif, la puissance psychique de Rachel lui permet de disposer de quelques protections de manière constante. Toute tentative d'extirper son esprit de son corps entrainerait une réaction de défense automatique ; si cela n'impacte en rien sur ses propres capacités, comme la projection astrale, cela permet à la Télépathe d'être immunisée aux pouvoirs d'absorption de l'esprit ou d'échange de corps. Il est à noter que cela ne change rien pour une possession ou de contrôle mental, puisqu'elle ne réagirait pas forcément assez vite pour empêcher son esprit ou son corps d'être dominé, tandis qu'il est possible que la personne cherchant à échanger de corps se retrouve dans le sien également, auquel cas elle devrait le partager avec Rachel et lutter pour le contrôle à l'instar d'une possession.
    • Projection Astrale :
      Comme nombre de télépathes, Rachel est capable de séparer son corps astral de son corps physique, son esprit quittant sa boite crânienne, laissant son physique inconscient. Sous forme d’esprit, Rachel est capable de remodeler son apparence astrale à l’envie, cette dernière a naturellement la forme de Rachel, si ce n’est qu’elle est nue à la peau rouge, que les marques des Limiers sont noirs et qu’elle dispose de flammes en guise d’yeux, de sourcils et de cheveux ; flammes qui auréolent son corps tout entier, formant un phénix autour d’elle. Sous cette forme, elle peut accéder aux différentes strates du Plan Astral et continuer de pratiquer sa Télépathie, mais également sur le plan physique, sous la forme d’une projection intangible, où elle pourra alors faire usage de tous ses pouvoirs. Lorsqu’elle utilise sa projection astrale, le corps de Rachel lui sert d’ancre, ainsi elle restera toujours liée à lui et capable d’y retourner instantanément, même si elle ne ressent plus rien de ce qui lui arrive. S’il venait à être détruit, la jeune femme continuerait d’exister sous forme d’entité psychique.
    • Attaque Télépathique :
      Rachel est capable de porter différents types attaques télépathiques. Tout d’abord, elle sait concentrer sa puissance psychique et se servir de ses tentacules comme de ceux de ses adversaires pour guider ses frappes. Méthode simple mais pas sans danger, elle peut lui permettre de blesser, de forcer l’accès à un esprit (cf. Transmission de pensées profondes), de briser des sceaux psychiques (pour détruire une modification cérébrale ou autre), mais peut être retournée contre elle si l’on utilise ses fils psychiques. De ce fait, les Limiers lui ont appris une alternative d’attaque psychique, consistant à concentrer sa puissance psychique sur la trace psychométrique laissée sur un objet, et ainsi d’utiliser l’objet comme vecteur de transmission de l’attaque en lieu et place de ses fils psychiques. Principalement utilisée sur des munitions solides, ces « Psy Bolt » infligent, en plus des dégâts physiques, dégâts psychiques. Selon la puissance psychique mise dans une attaque, elle peut avoir une résonnance sur le plan physique, à l’instar de la marque psychique présente sur son œil.
      Les attaques télépathiques de la jeune femme sont capables de tuer, causant une douleur mentale jusqu’à pouvoir détruire totalement l’esprit d’un être vivant. Ses attaques laissent pour traces des lésions cérébrales avec pour, en cas de destruction complète, un état de mort cérébrale. Elles peuvent également détruire une partie spécifique des pensées profondes, comme un souvenir ou une connaissance ; bien que proche de la modification mémorielle, il ne s’agit pas de telle capacité ici, Rachel ne modifiant pas, mais détruisant, ainsi, la partie de la psyché détruite, ainsi que ce qu’elle contient, est perdue à jamais, il n’y a pas de possibilité de retour en arrière.
    • Illusions Télépathiques :
      Rachel est capable, en altérant les pensées de surfaces d’un individu, truquant les informations qui s’y trouvent. Elle peut ainsi altérer les perceptions mentales pour générer des illusions.  Capacité extrêmement vaste basée sur son imagination, c’est cette dernière qui fait office de limite aux mirages qu’elle peut concevoir. Cependant, pour l’esprit abusé, les illusions semblent parfaitement réelles, pouvant entrainer des blessures mentales ; l’esprit croit que le corps est blessé et ce dernier réagit comme si c’était le cas. Dans un cas extrême, les illusions de Rachel peuvent être mortelles.
      Cependant, en altérant les perceptions d’autrui, Rachel peut également ce rendre indétectable aux sens de celui-ci, aussi bien la vue que l’ouïe, le toucher ou l’odorat. Elle peut appliquer cela à d’autres personnes ou objets, quelque soit leur taille, ou même des détails ; elle usait autrefois d’illusions pour dissimuler ses cicatrices de Limiers, par exemple.
    • Contrôle Mental :
      Rachel est capable de manipuler les esprits d’autres individus, parvenant ainsi à la contrôler mentalement. Le contrôle mental consiste à altérer, comme pour les illusions, les pensées instantanées, mais plutôt que de les tromper, il s’agit alors de les contrôler. Le nombre d’applications est, comme pour les illusions, assez conséquent.
      La première et plus évidente est le contrôle mental à proprement parler, qui consiste en un contrôle continu des pensées de surface. En « pensant à la place » du sujet, Rachel peut en contrôler les faits et gestes, et ainsi le forcer à accomplir sa volonté. Cela demande une grande concentration de la part de la jeune femme, qui doit maintenir son emprise sur le sujet. Pour se faire, elle doit accomplir avec lui un duel de volonté. Si elle le gagne, elle parvient à prendre le contrôle de l’esprit de la cible, et peut de ce fait lui commander d’une simple pensée ; le contrôle qu’elle a sur le sujet est indirect, car elle n’a pas accès à ses pensées profondes, et le sujet ne gardera aucun souvenir de la période de contrôle mental. De plus, un individu sous son contrôle ne sera pas au maximum de ses capacités, du fait de la lutte inconsciente qu’il continuera d’effectuer durant tout le temps du contrôle. Plus la lutte serait acharnée, chose dépendant de la force de volonté de la cible, et plus ses capacités seront diminuées, même s’il restera toujours capable de faire des actions « simples ». En cas d’action pouvant attenter à la vie du sujet, la lutte de son esprit deviendra encore plus difficile, notamment s’il s’agit d’une action suicidaire, car l’instinct de conservation entrera en compte et fournira de nouvelles forces.
      La seconde application du contrôle mental est bien plus fine que la première, étant nommée suggestion. Plutôt que de lui dicter sa conduite de A à Z par contre contrôle mental direct, il s’agit d’altérer une unique pensée, ou un unique raisonnement, de la cible, de manière à influencer ses choix. Plus le choix est important aux yeux du sujet, plus il est difficile de l’influencer, pareillement, au niveau de Rachel, si sa cible recommence le raisonnement qui l’amène à une décision, elle pourra se défaire de la suggestion de la jeune femme, qui n’aurait de prise qu’une seule fois (en gros, le sujet fera deux fois le même raisonnement pour arrivé à des choix différents). La suggestion est bien plus discrète que le contrôle mental, même si ses applications sont plus restreintes et son utilisation plus complexe, puisqu’il faut influencer au bon moment. Une suggestion se doit d’être en accord avec la personnalité de la cible, elle ne peut pas prendre un choix contraire à sa moralité.
      La troisième application consiste en des injonctions ; contrairement au contrôle mental, l’injonction télépathique est ponctuelle, même si elle peut conserver un effet dans le temps. Rachel n’est pas capable de donner des injonctions autres qu’instantanée, maitrisant très mal ce pouvoir, qui nécessite une altération à retardement de l’esprit de la cible. Ainsi, les ordres qu’elle pourra donner devront être simples et courts, la cible devait pouvoir les accomplir dans les instants suivant l’injonction, avec un maximum d’une dizaine de seconde.
      Cependant, l’altération des pensées de surface permet également d’autres effets : si elle est à même de tromper les sens, elle peut également tromper le cerveau. Ainsi, Rachel est capable d’accentuer, de créer ou d’inhiber des sensations physiques par altération de l’esprit, pouvant par exemple faire taire la douleur, ou à l’inverse en déclencher.
    • Possession :
      En exportant son schéma de pensée dans une autre créature vivante et intelligente, dotée d’un esprit humain (incluant mutant), Rachel est capable de prendre possession de son corps. Bien que proche du contrôle mental pour la cible, la Possession en est bien différente en réalité : si, comme pour le contrôle, un duel de volonté doit avoir lieu, en cas de victoire de la jeune femme, elle ne se contentera pas d’altérer les pensées du sujet mais les enfermera dans un coin de son cerveau, alors que les siennes prendront le pas. De se fait, à la différence du contrôle mental, la lutte se terminera une fois le vainqueur désigné, et s’il s’agit de Rachel, le possédé ne pourra plus se libérer seul, la présence psychique de la jeune femme étant bien plus puissante que lorsqu’elle contrôle. Lors d’une possession, Rachel ne guide pas un possédé de façon indirecte, mais se retrouve littéralement dans son corps, pouvant agir comme s’il s’agissait de son propre physique. Ce contrôle est bien plus performant que l’indirecte, considérant que le possédé dispose de toutes les capacités de Rachel, également ses pouvoirs du fait de leur nature psionique, mais aussi celles de l’hôte, dont la jeune femme à accès aux pensées profondes. Les connaissances qu’elle aurait par l’intermédiaire de son hôte sont temporaires, tant qu’elle reste dans le cerveau de celui-ci, à moins qu’elle ne décide de les télécharger dans son propre esprit. L’esprit de l’hôte est parfaitement conscient de ce qu’il advient de son corps, étant un témoin muet enfermé dans sa propre tête, ressentant tout ce que ressent son corps sans pouvoir lui commander. Il peut même échanger des pensées avec Rachel, selon la volonté de cette dernière, qui contrôle l’opacité de la prison. Si jamais le possédé venait à se faire tuer, à part partager la douleur de sa mort, la jeune femme ne subirait pas d’autres contrecoups, pouvant réintégrer son corps sans peine.
    • Lien Psychique :
      Rachel est capable de tisser avec d’autres esprits des liens psychiques. Les liens psychiques sont forgés par une proximité affective importante, permettent aux deux bénéficières de pouvoir communiquer inconsciemment. Il s’agit principalement d’un lien empathique mineur, permettant à l’un de ressentir les émotions extrêmes de l’autre, mais également d’une sorte d’instinct, permettant à chacun des bénéficiaires de « suivre le fil » jusqu’à l’autre. La communication se fait dans les deux sens, ainsi, si Rachel peut envoyer un message, l’autre le peut également ; cependant, seule Rachel peut se servir du lien psychique pour dresser une communication de pensées, à moins que l’autre soit également télépathe. La distance n’importe pas, ni même l’époque, même si se sont les versions synchrones qui seront reliées entre elles (par exemple, si Rachel est enfermée dans le futur, se sera la version de son présent de la personne avec qui elle a le lien qui recevra l’appel à l’aide, non celle du futur). L’exemple le plus concret d’utilisation de lien psychique se produit lorsque l’un des deux partis est face à un danger qu’il ne peut affronter, ses émotions étant alors si extrêmes que l’autre saura d’instinct que le premier est en danger, et vers où se diriger pour l’aider. Chaque lien n’est pas présent en permanence sur le plan astral, et ne se recréer que lorsqu’il a besoin d’être utilisé.
      Lorsqu’un lien est actif, Rachel est à même d’utiliser ses pouvoirs télépathiques pour atteindre l’autre bénéficiaire du lien, et ce quelque soit la distance qui les sépare (cela vaut pour l’espace-temps).

    Voyage Temporel :
    Rachel dispose également d’un pouvoir qu’elle n’a pas hérité de sa mère, celui de voyager dans le temps. Par une variation de ses pouvoirs, elle s’est montrée capable de se déplacer dans le flux temporel. A l’origine, cette capacité était uniquement liée à sa Télépathie, lui permettant de transplaner l’esprit d’une personne à travers le temps dans une version alternative d’elle-même, logiquement plus jeune ou plus âgée, ou alors dans son plus proche ancêtre ou descendant vivant. Pour son cas personnel, elle était également apte à apparaitre sous la forme de projection astrale, selon les modalités de cette capacité. Cependant, depuis que le Phénix a augmenté ses pouvoirs, Rachel est devenue capable de se déplacer physiquement dans le flux temporel, et ainsi de voyager physiquement dans le temps. Dans un cas comme dans l’autre, la jeune femme était capable d’emporter des « passages » avec elle, ou de les envoyer seuls dans le flux temporel, étant apte à choisir la destination, aussi bien en terme d’époque que de lieu. Cependant, si elle venait à altérer les lignes temporelles en usant de sa capacité de Voyage, elle se contenterait de créer une nouvelle ligne, non d’altérer celle dont elle est originaire.
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
Jubilation Lee

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 25

Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitimeJeu 27 Juin - 15:02

  • Niveau de Maîtrise :
    • Télékinésie/Hydrokinésie/Cryokinésie/Aerokinésie/Géokinésie :
      Déplacer les choses par la pensée est l’utilisation la plus simple et la plus basique des pouvoirs de Rachel, celle qu’elle maitrise le mieux, tant de manière instinctive que par formation. Sous conditions standards, manipuler la matière ne la fatiguerait pas plus que marcher, Rachel pourrait user de ses pouvoirs pendant plus de 10h sans ressentir de contrecoups outre qu’une fatigue normale pour une marche de cette durée. En vérité, elle serait plutôt limitée par les contraintes physiologiques normales (faim, soif, sommeil…). Dans un cas extrême, elle pourrait en user durant près de 3 jours, mais elle atteindrait les limites de la résistance humaine dans ce délai. Cependant, faire appel au Pouvoir Cosmique et dépasser ses limites est plus éprouvant, et réduirait le temps en fonction de la puissance supplémentaire à laquelle elle fait appelle ; n’étant pas instantanée mais croissante et continue, il n’est pas possible de dire avec précision quelle durée Rachel pourrait tenir en fonction de quelle puissance, cependant, il faudra comparer l’augmentation à un effort physique de plus en plus intense.
      Il existe cependant des cas particuliers, les poussées télékinétiques. Etant ponctuelles, non étendues dans le temps, les rafales de force sont comparables respectivement à un sprint (pour les rafales), et entraineraient donc, fonction de la puissance utilisée et de la résistance rencontrée, une fatigue plus ou moins grande.
      Etant donnée la nature particulièrement docile de ses pouvoirs, Rachel use souvent d’eux de façon inconsciente. Elle pourrait ainsi faire maladroitement tomber un objet et le faire léviter pour qu’il ne se casse pas, ou encore s’aider de télékinésie pour ne pas perdre l’équilibre. Les émotions n’impactent pas sur ses pouvoirs de manière directe, par des pertes de contrôle ou des amplifications, mais une trop grande colère pourrait la pousser à vouloir évacuer de manière violente mais contrôlée, pour éviter la perte de contrôle d’un autre pouvoir (Pyrokinésie/Chronokinésie dans le cas de la colère), en exerçant  une forte pression télékinétique sur son environnement, pouvant broyer toute matière inerte au alentour ; portée à l’extrême, ce fait pourrait entrainer un effondrement de la matière, et l’apparition de sa capacité à générer des micro-trous noirs. Il ne s’agit cependant pas d’une perte de contrôle, mais d’une utilisation consciente de ses pouvoirs, ainsi si on lui fait remarquer, elle sera apte à se ressaisir ; Rachel maitrise ses pouvoirs, pas ses émotions.
    • Sens Psychiques (Télékinétique/Sens Télépathique/Détection de Mutants) :
      Les « sixièmes et septièmes » sens de Rachel sont présent de façon passive et constante, même lorsqu’elle dort. Lié l’un à l’autre, elle ne peut affecter l’un, pour étendre sa portée par exemple, sans affecter l’autre. Au repos, leur distance est de 10m, et la jeune femme peut les étendre ou les rétracter à volonté sans le moindre effort, la seule véritable limite étant le nombre d’information que son cerveau parvient à emmagasiner. Ainsi, si les Perceptions Psychiques ne sont pas en elles-mêmes fatigantes, pas plus que d’entendre ou de voir, si le nombre d’informations devient trop conséquent, elles pourront causer des maux de tête pouvant aller jusqu’à l’évanouissement. Les maux de tête commenceraient à apparaitre aux alentours des 10km, et l’évanouissement risquerait d’intervenir si elle dépasse les 100km, sachant que la qualité de perception diminuerait avec la distance. Evidement, ces conséquences sont liées au nombre d’information, ainsi dans le vide spatial, où elle ne percevrait rien sur 100km, elle n’aurait aucun effet secondaire, tandis que 10km à New York implique un nombre colossal d’informations à traiter.
      Ces capacités étant aussi très dociles, Rachel peut en user sans même s’en rendre compte, par exemple, lorsqu’elle cherche un objet ou une personne.
    • Boucliers Psychiques (Télékinétique/Télépathique) :
      Rachel use principalement de ses boucliers psychiques inconsciemment, de manière intuitive. Ainsi, elle est constamment entourée d'un champ de protection à la fois sur le plan physique et sur celui astral, et si elle est visée par une attaque localisée par l’un de ses sens psychiques, elle adaptera son bouclier pour s'en protéger par pur réflexe ; bien évidement, si elle n’a pas conscience de l’attaque, elle n’aura pas le réflexe de le faire, tandis que si elle fait confiance à la personne, elle ne le modifiera pas non plus. Par exemple, si un étranger essaie de la bousculer, Phénix se protégera, par méfiance, tandis que si c’est un ami, non. Les boucliers sont généralement d’une puissance adaptée à l’agression, ainsi plus cette dernière sera perçue comme violente, plus ils seront résistants. Ils ne peuvent cependant pas dépasser les limites ainsi, tant en terme de résistance que de taille, étant adaptés à sa seule personne.
      Phénix peut également créer consciemment des boucliers, renforcer ou maintenir ceux existant. Cela se fait par une action de la volonté, et ne la fatigue pas plus que de marcher (10-12h continues, avant de nécessiter du repos), à moins qu’ils ne subissent des chocs importants ou ne soient très étendus, auquel cas les variables sont nombreuses, mais réduisent le temps qu’elle peut le maintenir. Elle peut également, de façon consciente, créer plusieurs boucliers, aussi bien physiques que télépathiques.
      La tristesse a un effet particulièrement néfaste sur les boucliers psychiques de Rachel, les fragilisant, et si elle venait à abandonner, pouvant les détruire complètement. A l’inverse, la colère et la rage pourraient lui servir de moteur et la renforcer.
    • Altération de la matière :
      Remodeler la matière est en revanche bien plus compliquer. Attention, par remodeler, il ne s’agit pas de tordre ou de casser, mais d’altérer la matière même pour lui donner une nouvelle forme, chose se passant à l’échelle moléculaire. Rachel fait cela d’instinct, et doit donc se limiter à des formes relativement simples. Elle sera capable de créer des objets simples, ne comprenant nul mécanisme interne. Grossièrement, cela revient à traiter la matière comme de l’argile que l’on peut modeler à l’envie. Par exemple, elle pourrait faire d’un block de métal une clé, mais pas une montre. Plus la forme qu’elle cherchera à atteindre sera compliquée, plus il lui faudra du temps, ainsi si des formes géométriques sont l’affaire de quelques secondes, une sculpture pourra lui prendre une dizaine de minutes. Les Molécules Instables se prêtant particulièrement bien à l’exercice de remodelage de la matière, Rachel est apte à redessiner les tenues ainsi composées d’une simple pensée, pouvant même leur faire adopter des apparences et des textures différentes (qui sont alors une imitation de la texture véritable, les molécules instables gardant leurs propriétés).
      Transmuter la matière est encore plus difficile. Par transmuter, on parle de changer une matière en une autre, par exemple, l’oxygène en or. Cette capacité lui est impossible sans connaitre la composition de la structure atomique de la matière de départ et de la matière d’arrivée, chose qu’elle obtient généralement par observation grâce à son Sens de la Matière. Il lui faut donc généralement un exemple « sous les yeux » de ce à quoi elle veut aboutir, bien qu’elle puisse apprendre par cœur la composition de la structure atomique d’un objet. Plus la structure qu’elle cherche à obtenir est complexe, plus il lui faudra du temps, et elle est incapable de créer des métaux Marvelien ou des organismes vivants de cette manière. Pour une opération relativement simple, comme créer de l’oxygène, cela se fait quasiment instantanément, cependant, pour des molécules complexes, cela peut prendre des minutes voir des heures, fonction de la complexité. Rachel estime que si elle en était capable, il lui faudrait une dizaine d’heure pour créer un corps humain viable. Une fois qu’elle a transmutée la matière, elle peut bien entendue la remodeler.
      Désintégrer la matière est, en un sens, l’altération de la matière la plus simpliste qui soit. Rachel y parvient de façon volontaire et instantanée, sur commande, mais a suffisamment de maitrise sur cet aspect pour ne pas risquer de déclenchements involontaire.
      Du fait de la difficulté relative de l’altération de la matière, la jeune femme n’an aucun risque de provoquer des altérations de façon accidentelle ou involontaire, elle doit se concentrer sur la tâche.
    • Pyrokinésie :
      La manipulation du feu chez Rachel est liée à sa colère, et également à son impulsivité. Bien que capable de le déclencher ou d’éteindre un feu d’une simple pensée, la manipulation des flammes est fonction de son degré de nervosité. Dans tout les cas, elle est capable de les diriger, et si, lorsqu’elle est parfaitement calme et dans un environnement paisible, elle peut parvenir à faire des sculptures de flammes, lorsqu’elle doit agir dans l’empressement ou sous le coup d’une émotion fort, il s’agit généralement de jet de flammes ou de boules de feu, la jeune femme dirigeant le front de flammes de façon grossière. Dans des cas extrêmes, elle peut même recourir à des boucliers télékinétiques pour protéger l’environnement.
      Elle peut également accélérer le front de flammes pour qu’il dépasse la vitesse du son, créant ainsi une explosion pyrokinétique. Cet effet est plus complexe que diriger les flammes, et Rachel ne l’utilise que ponctuellement, n’ayant pas de risque de le déclencher involontairement.
    • Thermokinésie/Chronokinésie :
      Altérer les molécules, Rachel le fait généralement inconsciemment, ainsi elle se contente de constater les effets que cela a au niveau macroscopique. Donc, elle utilise indistinctement sa Thermokinésie et sa Chronokinésie. Etant donner qu’elle doit affecter le champ moléculaire de façon constante, l’une comme l’autre son particulièrement fatigante pour la jeune femme, ainsi, changer la température ou figer son environnement, si elle reste capable d’agir normalement à côté, est loin d’être une promenade de santé. Suivant la portée qu’elle utilise et la puissance dont elle dispose, la durée peut être plus ou moins longue, mais est de l’ordre de l’heure, difficilement plus.
      Cependant, faire exploser la matière est une action ponctuelle, liée à la colère refoulée éclatant ponctuellement. Encore mal maîtrisée, l’explosion Chronokinétique est généralement utilisée communément à l’explosion Pyrokinétique, mais seule, si Rachel peut le déclencher d’une simple pensée, elle doit généralement être en colère, et il lui arrive, lorsqu’elle ne parvient pas à refouler cette dernière, d’en déclencher accidentellement.
      Encore une fois, du fait de la docilité de ses dons, elle peut être amenée à en user involontairement, pouvant figer le temps de surprise ou altérer la température si elle ne lui convient pas.
    • Biokinésie :
      La Biokinésie était peu ou prou l’altération de la matière appliquée à un être vivante, elle est aussi complexe à utiliser. En règle générale, pour les soins, Rachel se sert de son Sens de la Matière pour percevoir les dommages au niveau moléculaire, et les résoudre de ce fait, comparant la structure endommagée à sa propre structure ou à une autre présente dans les environs, et essayant de reproduire la chose.
      Les altérations physiques et physiologiques sont en revanche limitées à son propre organisme, et si la dissimulation de cicatrices est un acte parfaitement maitrisé, il lui arrive encore de les faire disparaitre par honte, inconsciemment. La régulation des taux hormonaux et phénoménaux est en revanche parfaitement inconsciente, lui servant principalement à mieux se maitriser, mais pouvant également déclencher des réactions involontaires en cas d’émotions ou de sentiments trop forts, soit pour les inhiber soit pour les amplifier, fonction de la psychologie par rapport à l’émotion ou au sentiment (ainsi, sur une réaction négative, elle aura tendance à inhiber, et une positive, à amplifier).
    • Transmission de pensée :
      Transmettre ses pensées comme celles des autres est la base de la Télépathie, une base relativement simple à maitriser. Rachel le fait entièrement instinctivement, n’ayant pas reçue de formation à cela, et doit se concentrer un minimum pour l’activer, ayant bridée ses propres pouvoirs télépathiques pour ne pas risquer d’utilisation involontaire. Une fois connectée, elle peut maintenir la connexion indéfiniment, et entendre les pensées de l’autre ou lui parler n’est pas différent que d’utiliser l’ouïe et la voix, même si avec le nombre, cependant, cela peut devenir fatiguant, à l’instar d’un brouhaha physique. Elle pourra de ce fait transmettre sans difficulté à toutes les personnes présentes, mais pas toutes les écouter. Accéder aux strates de pensées profondes est en revanche déjà plus difficile, et elle n’y parviendra que dans un calme relatif. Si elle venait à lire la mémoire ou à la télécharger, elle pourrait accomplir un transfert d’une année par seconde, chose également valable pour les connaissances et les savoirs ; de fait, elle parle théoriquement toutes les langues. Le téléchargement de mémoire ou de personnalité ne risque pas d’entrainer de troubles de la personnalité chez elle, son esprit les classifiant comme étranger.
      Elle est sans difficulté capable de bloquer indéfiniment les pensées fortes entrantes, et une dizaine d’heure les pensées fortes sortantes. Enfin, il lui arrive rarement de laisser dériver quelques pensées personnelles le long de ses fils, mais uniquement lors d’une pensée particulièrement forte ou équivalent. Ainsi, de trop fortes émotions peuvent être transmises le long de ses fils psychiques de façon involontaire, mais elles n’ont pas d’autres impacts sur sa transmission de pensée.
    • Lien Psychique :
      Rachel doit posséder un lieu émotionnel très fort avec une personne pour pouvoir tisser un lien psychique avec elle, et ce lien doit être réciproque. Amitié ou amour, fraternité, elle ne peut pas le faire avec n’importe qui. Une fois le lien tissé, il perdurera jusqu’à la mort d’un des deux bénéficiaires, ou à ce que leur relation émotionnelle se brise. Rachel peut également à dessein détruire l’un de ces liens, de même que tout télépathe. Le temps de création du lien varie fonction de la proximité, et peut aller d’une dizaine de minutes à une demi-heure, sachant qu’il nécessite également un contact physique durant toute la durée.
    • Projection Astrale/Possession :
      Rachel maitrise relativement bien son corps astral, donc sa projection astrale, cependant, lorsqu’elle en use, son corps devient inconscient, comme si elle dormait, même s’il lui sert d’ancre. Elle peut donc y revenir d’une simple pensée, quelque soit la distance parcourue sur le plan astral ou même physique. La jeune femme peut utiliser indéfiniment sa forme astrale, ne ressentant pas la fatigue de son corps, et serait théoriquement capable de survivre uniquement en tant qu’entité psychique si son physique venait à être détruit.
      Par manque de maitrise, Phénix ne différentie pas la possession de sa projection astrale : elle possède un corps vivant lorsque sa projection y pénètre, tout simplement. Comme pour la projection astrale, elle pourrait donc théoriquement maintenir une possession indéfiniment. De façon naturellement, elle se bat pour la domination du corps, et si elle perdait, elle s’en retrouverait éjectée jusqu’à son propre physique, cependant, après une victoire, Rachel ne peut tenter d’inverser les rôles pour laisser au propriétaire les commandes, elle ne dispose pas d’assez de maitrise pour passer en psyché secondaire.
      Plus inquiétant, si son corps venait à être détruit et qu’elle se retrouvait en possession de celui d’une autre personne, la jeune femme aurait instinctivement tendance à en faire sa nouvelle ancre, absorbant l’esprit hôte dans le sien de manière à se réincarner parfaitement. Elle n’aurait aucun contrôle là-dessus, n’ayant pas conscience de le faire, et les changements prendraient une huitaine d’heures.
    • Attaque Télépathique :
      L’attaque télépathique de base est simple : il suffit à Rachel de concentrer sa puissance psychique, ou tout autre émotion ou sentiment mauvais, puis de se servir de son lien avec l’autre esprit pour lui envoyer la décharge. Capable de charger la puissance comme d’en envoyer à répétition, elle génère de ce fait de véritables rafales mentales. Les Psy Bolt suivent le même principe, sauf que plutôt que d’être guidé par son esprit, ils le sont par des objets, ainsi donc la jeune femme doit prévoir leur charge psychique avant utilisation, au moment de la création.
      Les attaques psychiques standard étant basées sur une concentration psychique, l’apparition d’un sentiment mauvais ou d’une émotion violente, tel la colère, peut déclencher sa concentration dans l’esprit de Rachel puis sa libération sous la forme d’une attaque, dont la puissance sera liée à l’intensité du ressenti. D’ordinaire, cela se dissipera dans le plan astral alentour, sans faire de dommages humains bien que cela puisse détruire les structures astrales présentes autour d’elle, cependant si elle était connectée à un esprit à cet instant, l’attaque pourrait naturellement suivre le fil et le blesser, avec des dégâts normaux.
    • Illusions Télépathiques :
      La création d’illusions est une capacité que Rachel aime beaucoup, car elle fait appelle à son imagination et n’a pas de réelles limites si ce n’est cette dernière. Pour des illusions simples, comme faire ressentir une blessure ou autre imperceptibilité, cela n’est pas réellement dur, quelque soit le nombre d’esprits qu’elle affectera, puisqu’il s’agit d’une altération relativement mineure, et elle pourrait ainsi en user assez facilement quelque soit les circonstances. En revanche, pour créer des illusions complexes, tel qu’un environnement entier, elle devrait se concentrer et visualiser l’entièreté du monde, de ce fait, même si encore une fois le nombre de personnes n’importe que peu, elle devrait se trouver dans un environnement calme et serein, et ce concentrer d’avantage. Elle ne peut créer qu’une seule illusion complexe, ou plusieurs simples, sachant qu’une complexe implique forcément un grand nombre de simples, et toute personne touchée par l’illusion aura la même illusion, bien que dans le cas d’un monde « onirique », elles aient chacune leur position à l’intérieur, fonction de la répartition dans l’espace originelle.
      De fait de la concentration requise, une montée soudaine d’émotions ou autre choc peut interrompre les illusions de Rachel, qu’elles soient simples ou complexes. De plus, son propre subconscient peut apporter des ajouts à ses illusions, notamment si l’une d’entre elle éveille une émotion particulière, déclenchant des effets secondaires imprévues.
      Rachel ne pourrait pas maintenir ses illusions plus de 10h de façon ininterrompue, et si elle essayait de franchir cette limite, ses mirages disparaitrait tout simplement à la fin du temps imparti, elle-même s’effondrant de fatigue, inconsciente pendant quelques heures.
    • Contrôle Mental :
      Le contrôle mental est dans la continuité des illusions, mais en version bien plus difficile. Il n’a rien à voir avec la possession non plus, et si elle devrait vaincre leurs défenses psychiques pour les contrôles, fonction de la forme de contrôle, les conditions d’utilisations sont bien différentes :
      Pour le contrôle mental à proprement parler, la jeune femme devra avoir un environnement calme, comme pour la création d’illusions complexes, et devrait ce connecter à chaque esprit qu’elle voudra manipuler. Fonction du nombre, cela sera de plus en plus difficile pour elle, même si elle n’a pas réellement de limites. Autour d’une quinzaine de personnes, d’une vingtaine grand maximum, elle pourrait continuer d’agir en même temps, mais de façon restreinte, devant ce concentrer pour guider les pensées du groupe, tandis qu’au-delà, elle devrait rester immobile et se consacrer uniquement à cette tâche. Là encore, une montée soudaine d’émotions ou autre choc interromprait le contrôle.
      La suggestion est en revanche bien plus simple, il lui suffit d’une petite altération ponctuelle au bon moment et le tour est joué. Elle peut le faire sur une personne, de façon obligatoirement volontaire considérant le timing requit, et c’est sans le moindre effort.
      De même, les injonctions sont assez simples, puisqu’elle ne parvient pas à en faire des longues ou des à retardement. Ainsi, elle donne l’ordre, oralement, et la cible accomplit ; elle peut de ce fait en théorie enchainer les ordres, ainsi qu’affecter indistinctement toute personne présente dans un certain rayon, cependant cela est relativement fatigant, et elle ne pourrait enchainer plus d’une dizaine d’ordre sans commencer à perdre le contrôle. Les injonctions peuvent être utilisées accidentellement si, sous l’influence d’une émotion, elle dispose d’une très forte envie que les autres accomplissent quelque chose et qu’elle le cri ; elle ne peut pas en donner à une seule personne de façon involontaire, et les injonctions passent forcément par la parole.
    • Voyage Temporel :
      Le voyage temporel est la capacité la plus complexe de Rachel, car la plus difficile à utiliser, et celle à laquelle elle s’est le moins exercée. Il faudra distinguer la Projection Astrale à travers le temps du déplacement physique, de même qu’il faudra distinguer le fait de s’envoyer elle-même dans le temps ou d’envoyer quelqu’un d’autre, dans le temps. Dans tous les cas, il lui faut une connaissance précise du temps où elle désire voir la projection arriver (jour, année…), ainsi que potentiellement un lieu.
      Le plus simple pour Rachel est de simplement projeter son esprit dans le temps. Quelques minutes de concentration dans un calme relatif, un tiers de douzaine à une demi-douzaine fonction dudit calme, le temps qu’elle parvienne à accéder au flux temporel, puis il lui suffira d’utiliser sa projection astrale de façon standard, se repérant par rapport au flux temporel et s’y réintégrant comme elle s’intégrerait au monde physique.
      Méthode plus complexe mais cependant applicable à autrui, proche de la première, il s’agit de projeter l’esprit dans le flux temporel, mais de le lier à un autre corps. Il lui faut une dizaine de minutes de méditation dans le calme le plus total, ainsi qu’un contact physique avec la personne à transplaner, pour parvenir à faire cela. Une fois ceci fait, la personne peut rester dans le temps de façon définitive, mais peut décider d’elle-même de revenir, comme Rachel peut la ramener. Elle pourra transporter plusieurs personnes de cette manière, mais nécessiterait de garder son état de transe méditative, et pourrait ainsi avoir besoin de dix minutes par transfert. Une fois les transplanations finies, Rachel aurait besoin de dormir un nombre d’heures égales aux nombres de transferts effectués.
      Summum de la difficulté, il s’agit du Voyage Temporel physique. Bien plus épuisant que les deux autres, elle pourrait, après avoir atteint la transe méditative, donc après une dizaine de minute dans le calme complet, se déplacer physiquement, ainsi que toute personne ou objet dans un certain rayon, dans le temps, devant se diriger de la même manière qu’en projection astrale. Une fois réinsérée dans la trame temporelle et le monde physique, elle serait incapable d’utiliser de ses pouvoirs de voyage temporel pendant un nombre de jour égal aux nombres de personnes transportées, et souffrirait d’un épuisement physique nécessitant une nuit complète de repos ainsi qu’un repas entier.
      Considérant la difficulté de s’extraire du flux temporel pour voyager en son sein, le voyage temporel accidentel est tout bonnement impossible par absence de maitrise. Cependant, Kate Pryde a implanté par hypnose un mot codé dans l’esprit de Rachel pour la forcer à se plonger physiquement dans le flux temporel ; bien qu’elle l’ignore, si Rachel venait à entendre les paroles « Dark Phoenix » (non applicable à Phénix Noir, juste en anglais), elle se projetterait involontairement et au hasard dans le flux temporel, emportant avec elle quiconque la tiendrait. A l’origine, l’époque avait été décidée par le Phénix, mais désormais qu’elle est fusionnée avec, la destination serait aléatoire, bien que située dans le passé.
    • Flammes du Phénix :
      Les Flammes du Phénix sont l’essence même de ce dernier, sa manifestation physique et psychique. Rachel peut faire appel à elle à volonté, d’une simple pensée, cependant, comme elle puisse dans la puissance cosmique de l’Entité, elle se fatiguera de manière normale si elle dépassait ses limites. Du reste, il s’agit surtout de vouloir pour que les flammes accomplissent, qu’il s’agisse de blesser ou de guérir, ainsi Phénix parvient à les utiliser sans difficulté, et considérant leur lien avec la Force Phénix, elle en a le contrôle absolu, ses émotions n’influençant en rien leur utilisation, qui doit être consciente et voulue.
      Cependant, il existe une réaction particulière, où les flammes commenceraient à « consumer » Rachel : si jamais elle se trouve en présence d’un élément que le Phénix doit purifier, la jeune femme devrait le bruler à l’aide de ce pouvoir, sans quoi elle devrait contenir les flammes, qui la rongeraient de l’intérieur pour la dominer, comme un instinct du Phénix.
    • Absorption Energétique :
      Le Phénix se nourrissant d’énergie, lorsque Rachel en absorbe, elle n’est nullement fatiguée. Selon où est redirigée l’énergie absorbée, cela peut même revitaliser Rachel, outrepassant les limites naturelles de faim, de soif et de sommeil. De plus, le Phénix pourrait puiser dans les énergies de la Force elle-même pour combler des besoins auquel il ne pourrait pas physiquement subvenir, comme par exemple lors d’un voyage dans l’espace. L’absorption énergétique n’est pas liée à une émotion, et comme les autres pouvoirs du Phénix, peut faire appel à elle à volonté, d’une simple pensée, et ne peut donc pas l’utiliser de manière inconsciente.
      Cependant, il existe la encore une réaction spéciale, nommée « la Faim du Phénix ». Si la Force Phénix est trop affaiblie pour quelques raisons que ce soit, elle pourrait éprouver le besoin de se nourrir de grandes quantités d’énergies, luttant alors comme pour le cas des Flammes, contre Rachel, pour éviter un comportement « primaire ». Par le passé, l’absorption d’une étoile a été suffisante à faire taire la faim du Phénix, de même qu’une immense dose émotionnelle.
    • Résurrection :
      Les capacités de résurrection du Phénix sont l’un des pouvoirs les moins maitrisés de Rachel, car plus qu’y faire appel dans un cas extrême, la jeune femme sait qu’elle touche à l’un des fondamentaux de l’existence, et que cela a un prix, et peut avoir un sévère coût. Le principe de résurrection est, aux yeux de la Nouvelle Phénix, simple : une vie pour une vie. Ainsi donc, si elle veut ramener quelqu’un à la vie, il lui faut en sacrifier une autre, chose que sa morale lui impose comme volontaire ; si elle peut tuer, Rachel ne considère pas qu’il est en son pour de décider qui va vivre ou mourir, et donc de transférer la vie des uns sur les autres. Ainsi, la personne perdant sa vie doit être consentante (chose n’étant pas forcément le cas de la personne ramenée à la vie).
      Dans le cas de son propre décès, il s’agirait plutôt à la Force Phénix de trancher, puisqu’elle-même serait morte, cependant, pour la résurrection d’autrui, c’est à elle de choisir. Comme dit, commander une résurrection peut se passer par deux biais : le cocon, plus lent mais ne consommant que peu d’énergie vitale et n’entrainant pas le sacrifice d’une vie, et la résurrection instantanée. Rachel a tendance à préférer la seconde solution, car bien qu’elle n’aime pas l’idée de devoir sacrifier quelqu’un pour sauver quelqu’un d’autre, les délais de renaissance de la première sont à son avis trop longs, et généralement, elle ne considère pas avoir suffisamment de temps pour cela, car une résurrection n’est jamais quelque chose à faire à la légère, et seuls les cas les plus extrêmes nécessitent son usage ; cas ayant, généralement, besoin d’être effectués rapidement dans le temps.
      Il est inenvisageable qu’une résurrection advienne accidentellement, et Rachel devra disposer de suffisamment de temps pour parvenir à la faire, ne pouvant rien accomplir d’autre ou utiliser de ses pouvoirs propres durant ce temps (la Résurrection étant liée aux Flammes du Phénix, ces dernières seront actives, mais Phénix ne pourra user d’aucun pouvoir de télépathie ou de psychokinésie). En effet, même si elle peut être rapide, une résurrection requiert son attention la plus complète et sa concentration. La résurrection instantanée sera instantanée, réactivant les processus biologiques une fois le corps soigné par les flammes, tandis que le cocon mettra une dizaine de secondes à se mettre en place, les flammes se solidifiant pour le créer. Une fois ceci fait, Rachel sera à nouveau parfaitement apte à agir normalement.



  • Cause(s) StoryLine :
    Rachel a fusionnée avec l’Echo du Phénix présent en elle, et les pouvoirs fournit par le Phénix sont désormais unis avec les siens, chose qui entraine une modification globale des pouvoirs du personnage. De plus, ces derniers ont également évolué au fils des rps.
    Le Phénix est ce qui lui a permit d’arriver dans la Réalité du forum, et il a continué à la protéger par la suite, comme lors de Prend ma main où il l’empêche de se suicider, ou Reculer pour mieux sauter où, s’appuyant sur les propos d’Ernest et de Franklin, il la convainc que si elle n’essaie pas une chose, jamais elle ne pourra la réussir. Il intervient également dans Last Hope… où, alors que Rachel se vide de son sang, il crée un monde onirique dans son esprit pour, avec l’aide d’Ernest et d’Emma Frost, la pousser à prendre la bonne décision, et à s’engager sur la voie du Phénix. On apprend dans La vérité n’est pas dans les gènes, elle est dans le cœur que le Phénix a un plan pour Rachel, et que l’un des êtres qu’elle aime le plus (Ernest, Sanzo ou Caitlyn) doit passer par les Flammes du Phénix pour que ce plan ce réalise, chose qui arrive dans Traquée, lorsqu’elles ramènent à la vie Caitlyn.
    Rachel a également découvert l’usage de nouvelles capacités dans les rp Paix élémentaire qui témoigne de sa tentative de maitriser les quatre éléments primaires (feu, eau, terre et air, ce dernier étant le seul immaitrisé), Chassez le naturel, il revient au galop où elle fait exploser un arbre de colère et se blesse toute seule, Si ce n’est toi… lorsqu’elle fait à dessein exploser une personne après l’avoir torturée, et Traquée, où elle torture à mort deux alter-égo des bourreaux de Caitlyn en faisant appel à la vision interne des corps et à la Biokinésie comme l’Aerokinésie.
    Enfin, Rachel accepte de vendre sa vie au Phénix, comme ce dernier l’a prévu, à la fin de Traquée, se sacrifiant pour que la Force ressuscite Caitlyn, entrainant de ce fait Le Chant du Phénix : Renaissance où se produit effectivement la fusion.


  • Intérêt(s) StoryLine :
    « Je tiens bien entendu à rappeler que Phoenix est une entité qui apporterait plus d'utilité RP que puissance, et te demanderai donc d'éviter tout abus d'une telle puissance. » m’a dit feu-Sebastian Shaw sur ma fiche ; cette évolution est dans cette optique. Rachel a un potentiel de destruction qui, même sans le Phénix, fait d’elle l’un des personnages, si ce n’est le, les plus puissants du forum, à l’heure actuelle. Cependant, la conduite de jeu et la personnalité même de mon personnage éliminent toute notion de compétition ou de domination, le but n’est pas d’être la meilleure, la plus forte ou autre. Le Phénix pourrait tout réduire en poussière si la fantaisie lui en prenait, oui, cela n’a pas changé depuis l’inscription, cependant cela n’a toujours pas plus d’intérêt à jouer en rp qu’avant.
    Outil, oui, car plus que ses pouvoirs, c’est le BG apporté par l’incarnation du rôle du Phénix qui m’intéresse, et ce rôle implique divers choses, comme la neutralité. Neutralité de principe, oui, car Rachel reste humaine, et dispose d’une vision du bien et du mal faussée, entièrement subjective, ainsi que de la forte propension à retourner les armes de l’ennemi contre lui. Dissuasion ou véritable arme, je serais tenter de dire ni l’un ni l’autre, même si ce ne serait pas entièrement vrai. Elle peut être donc considérée comme une dissuasion, puisqu’elle n’hésitera pas à intervenir si l’on s’en prend aux personnes qu’elle aime, ou à l’Institut. Une arme également, car elle suit ses propres objectifs et passions, qui peuvent la porter au-devant de certaines choses, soit dans une quête de vengeance soit dans son rôle de Phénix, car bien qu’elle considère qu’elle doive protéger la Terre, elle reste impulsive, et je ne prends même pas en compte le fait que des factions puissent tenter de la manipuler. La neutralité de principe permet de la tenir éloigner de toute animation ou éven qui ne la concernerait pas d’un point de vue affectif, cependant des choses liées à des réminiscences de son passé tel des programmes similaires aux Limiers ou aux Sentinelles la verrait intervenir, tel qu’expliqué dans l’évolution du mental. Le principal point d’évolution sur ce fait serait si elle rejoignait les X-Men, chose dont j’ignore moi-même la possibilité ou non, car c’est le seul personnage sur ma trinité pour lequel je ne fais pas de plan et que je laisse s’épanouir dans les aléas. Cependant, les X-Men ne sont pas un groupe agressif ou dominant, donc même si elle en faisait parti, je ne m’inquiète pas tellement de ce fait.
    Pour la suite, je tâcherai de rester cohérent avec mon personnage, dont le but premier est de trouver sa place parmi les gens. Certes, la dépression ne la cloisonne plus à un environnement bien défini, et en définitive très restrictif, cependant, jamais elle ne s’amusera à détruire pour le plaisir ou par incohérence. Rachel reste un personnage dont l’intérêt est de développer son fond humain, non de disposer d’un sentiment de puissance et d’invincibilité destiné à compenser quelques manques de réussite irl. Les utilisations les plus impressionnantes de ses pouvoirs seront dans la lutte contre les catastrophes naturelles, mais considérant qu’elle veut donner une bonne image des mutants, ce sera plus protéger que tuer (bien qu’elle soit les deux extrêmes comme toujours). De plus, à moins de l’arrivée d’une catastrophe naturelle irp, ce sera plutôt des simples citations d’actes hrp, et cela laisse peut de possibilités au PVP. Après, il est possible de la voir ponctuellement massacrer des humains liés à des recherches sur les Limiers ou les Sentinelles, mais cela restera cohérent avec la SL, il ne s’agira ni de plaisir ni de passe-temps. Les faits rp entraineront des conséquences rp, et je ne suis pas en mesure de savoir quels seront les épreuves auxquelles elle sera soumise, je définis les bases d’un caractère qui évoluera au fil des mots. Elle n’est pas construite dans l’optique du PVP ou du PVH, et je ne pense pas me servir de tous les pouvoirs décris si dessus un jour ; je suis toujours dans l’optique de l’utiliser de manière « intelligente et mesurée », même si la mesure vient de changer du fait de sa prise en liberté comme du fait qu’elle devienne active. Oui, elle essayera de changer le monde, mais pas par la violence et les massacres. Le complexe de l’arme a été développé irp, et la conclusion qui s’en est dégagée est qu’elle est une arme, oui, mais qu’elle est autre chose, également : une humaine.



  • Remarque(s) :
    A l’origine, considérant les lacunes en Marvel lorsque j’ai prit le personnage de Rachel Summers, j’ai traité la Force Phénix comme une Entité de type Force, tel que décris dans le Guide des Entités, en supposant qu’elles étaient inspirées de la Force Phénix. Cependant, désormais que j’ai commencé à me cultiver en Marvel, je me suis aperçu que si le Phénix disposait de sa volonté propre, il n’agissait pas comme les Entités de type Force, mais par une sorte de symbiose, de fusion avec son hôte. Ainsi, ce n’était pas l’hôte du Phénix, comme il s’agissait pour les Entités inventées, ou des choses comme Tarnaq, mais bel et bien le Phénix lui-même, incarné. De plus, le Phénix lui-même n’apparaissait dans l’univers et ne prenait hôte que lorsqu’il avait quelque chose à y accomplir, généralement la destruction d’un truc ou d’un autre, pour préserver un plus grand nombre de vies (comme lors de l’incident avec les Stepford Cuckoos).
    Cela m’a donné l’idée d’une évolution SL pour Rachel, impliquant l’évolution des pouvoirs et de la psychologie du Phénix lui-même. Considérant que je touche par là potentiellement plusieurs personnages, je suis parti du principe que le Phénix de Rachel n’était qu’une partie de la Force Phénix, brisée suite aux évènements des Phoenix Five. Cela n’importe pas réellement au niveau du BG, si ce n’est que d’autres personnages peuvent de ce fait posséder le Phénix simultanément à Rachel, puisqu’elle n’en a qu’une partie (même s’il est déjà arrivé d’avoir plusieurs avatars du phénix simultanément, dont les évènements des Phoenix Five, au moins c’est officiel, là, et je peux faire mon commerce).
    J’étais, par manque d’expérience principalement, resté très vague sur les objectifs du Phénix, dans ma fiche, et cet arc SL m’a permit de trouver une explication à ses buts et motivations, ainsi que de faire avancer mon personnage sur la ligne BG qu’elle suit depuis le début, à savoir l’adaptation au monde. Considérant que dans Marvel, c’est à travers Rachel que la Force Phénix découvre la simple beauté de l’existence humaine, cette adaptation en tant qu’objectif long terme me semblait cohérente et intéressante.
    Malgré ce qu’on peut penser en lisant cette (énorme) évolution, les pouvoirs de Rachel sont moindres qu’avant, puisque j’avais définit les pouvoirs du Phénix comme de « l’altération de réalité », la bestiole tenant presque de l’omnipotence ; chose étant, dès qu’on l’activait, pas mal dure à jouer puisqu’à brider constamment, même si l’absence relative d’imagination et d’intelligence de ma Rachel aidait bien. Désormais, c’est plus limité et explicite, même si, Potentiel Oméga et Pouvoir Cosmique aidant, le terme illimité revient souvent, notamment en termes de puissance brute. Cependant, toutes ses modifications font que j’ai entièrement refaite ma section pouvoir, donc que j’ai posté un pavé presqu’aussi long que la fiche. Ainsi donc, ma conclusion, cher modérateur, sera un simple « bravo » pour avoir tout lut Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Rachel Summers [TERMINEE/TC] Empty
MessageSujet: Re: Rachel Summers [TERMINEE/TC]   Rachel Summers [TERMINEE/TC] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Rachel Summers [TERMINEE/TC]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rachel Summers [TERMINEE/TC]
» Joyeux anniversaire Rachel
» Neige de sang de Lee Rachel
» Caïn Oswald - [TERMINEE]
» [ A Day To Remember] La Rue et Ailleurs ( Abrabiiiird, Cait, Rachel (voire X Men), Clara)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: