AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 William "Billy" Kaplan [terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Wiccan
Élève à l'Institut Alpha
Wiccan

Messages : 120
Date d'inscription : 01/04/2012

William "Billy" Kaplan [terminé] Empty
MessageSujet: William "Billy" Kaplan [terminé]   William "Billy" Kaplan [terminé] Icon_minitimeDim 1 Avr - 17:49

CARTE

D'IDENTITE




William "Billy" Kaplan [terminé] 17f302ce1c7298eb917fef9ccfa3ff9158f84888© Wiccan



    NOM : Kaplan

    PRENOM : William

    ALIAS ET SURNOM : Wiccan, autrefois Asgardian // "Billy"

    AGE : 21 ans

    DATE DE NAISSANCE : 2 décembre 1991

    METIER : Etudiant

    NATIONALITE : Américain

    GENRE : Masculin

    CLAN : Etudiant à l'institut Xavier




Pouvoirs :



  • Description : Modification et altération de la réalité.

    En gros ? Billy peut avoir beaucoup d’imagination. Ce n’est pas assez ? Et bien, disons que Billy peut rendre réel ce qu’il imagine. Il peut remodeler le monde à sa guise. Enfin. En théorie. En pratique, il reste limité par son imagination et sa capacité de concentration. De l’imagination, il en a à revendre, croyez le. De la concentration, disons que c’est un peu plus compliqué. Son pouvoir, bien qu’immense est assez difficile à canaliser. De terribles choses peuvent arriver s’il n’y arrive pas, ou simplement des choses un peu loufoques, dans le meilleur des cas, s’il n’a pas réussi à se concentrer sur son objectif. Sa capacité à imaginer et à rendre réel ce qu’il imagine est directement lié à ses connaissances, pour l’instant assez hétéroclites mais loin d’être exhaustives..

    La modification de la réalité implique qu’il peut non seulement faire apparaitre des objets, mais aussi des être vivants, et de modifier ces objets et êtres vivants, ainsi que les lois physiques de notre monde, allant même jusqu'à, théoriquement, altérer ou annuler les pouvoirs d’un mutant. Bien entendu, il ne se risque pas à faire ce genre de choses à grande échelle, il ne se risque d’ailleurs pas à altérer les autres, si ce n’est pour les endormir, les téléporter ou changer leur look.. Il n’est pas l’héritier « mutant » de la sorcière rouge pour rien, et possède les mêmes limites, à savoir, finalement, que tout n’ est une question de concentration et de stabilité mentale et émotionnelle. Cependant, à l’inverse de la belle jeune femme, il possède moins d’expérience et de connaissances, et donc affecte tout simplement moins de choses, et à une moindre échelle, sauf à de rares exceptions, lorsqu’il pousse ses limites au delà du convenable, par courage ou témérité.
    En l’état actuel, il est capable d’affecter / altérer / matérialiser sans trop de problème des éléments ayant une masse équivalente à un car ou un camion. Cela ne lui demande pas de concentration extrême, du moment qu’il récite son mantra et pointe avec son bâton ce qu’il peut affecter. Cependant, on l’a déjà vu, en se concentrant énormément, affecter une trentaine d’individus à la fois, ou tout un quartier. Potentiellement, il pourrait affecter la ville, le continent, voir la planète. Mais il ne s’est jamais risqué à faire ce genre de chose, il aurait trop peur de perdre le contrôle. En fait, pour être plus précis, il sent confusément qu'il en sera capable un jour, mais qu'il lui faudra beaucoup d'entrainement et de discipline pour y arriver (voir "maitrise").

    Concernant la concentration.. Tant qu’il se limite à affecter la masse avec laquelle il est à l’aise (c'est-à-dire, encore une fois, l’équivalent d’un car), il peut tout à fait faire des choses usuelles en parallèle, comme soutenir une conversation, esquiver, ou être attentif à son environnement.. Par contre, dès qu’il tente d’affecter une masse supérieure, il lui faut beaucoup de concentration, l’empêchant, par exemple, de répondre à une conversation, ou même d’être complètement conscient de son environnement.

    Pour faire simple, Wiccan n’arriverait tout bonnement pas à créer une substance dont il n’aurait entendu parler ou dont il n’aurait eut connaissance précédemment. Il en va de même pour les mécanismes complexes ou toute autre chose qui ferait irruption dans notre réalité. Des lasers ? Oui. Des explosions ? Des changements de matières ou de couleurs ? Oui. Mais un métal inconnu ou encore une nouvelle dimension, ça se complique. Beaucoup… De plus, étant donné qu’il doit se concentrer énormément pour les taches d’envergure, il ne lui est pas possible d’atteindre quelque chose qu’il ne verrait pas, à l’exception de la téléportation. La ou son regard se porte, il peut agir. Il n’y arrive tout bonnement pas sur les sujets qu’il ne peut pas voir. Bien sur, bien que sa vision porte loin, il n’en est pourtant pas de même avec son pouvoir. Au delà de 400 mètres, il n’est plus assez sur de ce qu’il voit, et donc son don ne fonctionne plus, n’arrive plus à altérer le monde. La réussite de ses entreprises avec son pouvoir dépend donc de son état émotionnel, des perturbations physiques, mentales ou empathique dont il est l’objet. S’il n’arrive pas à atteindre le degré de stabilité requise dans un de ses trois domaines au moment ou il utilise son pouvoir, tout peut arriver, et pas forcément à son avantage. Il peut très bien transformer une situation critique en un véritable cauchemar, pour lui, ses adversaires, ou ses amis.

    Par exemple, en voulant soigner ses amis et blesser ses ennemis, s’il perdait le contrôle, il pourrait très bien pratiquement tuer ses amis tout en donnant une force et une endurance surhumaine à ses ennemis, ou rendre ses ennemis invulnérables, alors qu’il voulait les endormir. Des plaies très douloureuses pourraient apparaitre sur lui, ses amis ou ses ennemis, dans un chaos complet, sans aucune maitrise de ce qui arriverait ou de qui serait affecté. Ou encore il se retrouverait vidé de sa force vitale, alors qu’il souhaitait se rendre intangible.

    Alors il vaut mieux être prudent. Il évite ainsi de se lancer dans des manifestations de grande envergure s’il est sous le joug de la colère ou de la peur.

    Une autre limite est à mentionner, et de taille, pour les effets qu’il n’arrive pas à reproduire spontanément (voir ci-dessous pour les effets en question). Afin de se concentrer, et pour être imperturbable, Wiccan récite une sorte de mantra, très rapidement, pour produire son effet. Ainsi s’il désire endormir plusieurs individus, il récitera, très rapidement « jesouhaitequ’ilss’endorment/jesouhaitequ’ilss’endorment » etc.

    Quelles sont donc les limites théorique à son don ? Et bien, aucune, pourrait on dire. Sauf celles mentionnées dors et déjà. Il peut donc faire de la télékinésie, se déguiser, se rendre invisible ou intangible, envoyer des messages télépathiques, s’entourer de champ de force, inverser la gravité, changer les états de la matière, faire exploser des objets, générer des champs de pression atmosphériques etc… Bien entendu, s’il maitrisait tout ça à la perfection, ce serait le pied, mais il n’en est rien. Il peut parfois produire un effet facilement, et parfois ne pas réussir à soulever ne serait-ce qu’un vélo…

    Heureusement pour lui, il apprend vite, y compris dans ce domaine. Lorsqu’il à réussi à obtenir un résultat avec son don, même quasi impossible, il y arrive beaucoup mieux la fois suivante, et encore mieux la fois d’après. Ses « mantras » sont donc plus rapide à prononcer, et parfois même deviennent accessoires. Ainsi, il s’est entrainé à produire des effets sur lesquels il sait pouvoir compter. Il sait donc, sans avoir à se concentrer particulièrement, ni chanter un mantra,
    - Se téléporter lui ou d’autres (environ 5 kilomètres) (une exception à sa limitation usuelle de devoir voir sur quoi il agit. En revanche, il doit connaitre, même approximativement, sa destination, au risque de se rematérialiser dans une surface comme un mur ou un arbre, ce qui serait létal) Il peut le faire plusieurs fois de suite, mais au dela de 4 fois, il a besoin d'un temps de repos allant de 5 à 20 minutes. Sa téléportation agit par contact, et il peut emmener avec lui 4 personnes.
    - Voler ou léviter ou faire léviter d’autres personnes, à une vitesse moyenne (il ne peut pas aller aussi vite que les individus dotés naturellement de ce don) pendant une demi heure, après quoi il commence à s'épuiser. Il peut faire voler ou léviter 3 personnes, en plus de lui. Au delà, il est obligé de créer plusieurs champs de force, ce qui l'épuise très vite (voir ci dessous)
    - Lancer des éclairs, dont la puissance est celle de la foudre, et qui partent de ses mains. Étant un jeune homme plutôt de bonne nature, la plupart du temps, ses éclairs se contentent de sonner la personne visée, mais il a bel et bien entre les mains la puissance de la foudre (tout électrokinesiste pourrait la dévier sans problème, bien sur), et donc ses éclairs, si il le souhaite (ce qui est encore une fois peu probable), peuvent bel et bien être létaux.
    - Créer des champs de force, dont la puissance est directement proportionnelle à sa concentration (il aura, par exemple, du mal à créer un champ de force très puissant tout en lançant des éclairs et en volant. Il faut faire des choix dans la vie) Usuellement, il s'en sert pour se protéger de projectiles, balles et autres effets à impacts kinétiques. Il peut parfois avoir un champ de force plus fort, résistant par exemple à une grosse pression sous marine. Il arrive tout de même à créer un champ de protection basique tout en lançant un éclair. Ce champ est une sorte de seconde peau sur lui, qui n'augmente en rien sa force, mais qui lui sert de "pare balle" amélioré. Il peut, à la place en faire une sphère ou un bouclier, protégeant une deuxième personne en même temps que lui. Générer plusieurs champs de force l'épuise très vite, et il peut tenir avec 3 champ de force environ 5 minutes. Au dela, il est sonné et met plusieurs minutes à s'en remettre.
    - Localiser des êtres vivants, sur une distance d’environ 150 kilomètres, et à condition de ne pas faire d’autres choses en même temps, avec tout de même une marge d'erreur. Disons qu'une fois sur quatre il peut se tromper. Cette localisation n'est pas psychique, mais physique. Une barrière psy n'y changerai rien donc. En gros, il est capable de distinguer la signature génétique d'une personne, sans pour autant en avoir les détails. Il a l'habitude d'appeler ça une "aura", mais les plus pragmatiques parleront plutôt de la détection d'une signature génétique, comme une empreinte digitale, en quelque sorte. Si il connait la personne, c'est beaucoup plus facile. Si il cherche une personne dont il ne connait ni l'apparence, ni le nom, ça se complique et la marge d'erreur augmente. Si, en plus, il a affaire à un métamorphe, c'est pratiquement impossible pour lui de le / la retrouver. En revanche, si il a affaire à un mutant avec une signature énergétique particulière (un pyrokinésiste, un electrokinesiste etc), sa tâche est facilité.

    Enfin, il est utile de mentionner qu’il s’aide d’un bâton finement ouvragé pour s’ancrer lorsqu’il se lance dans une manifestation d’envergure, l’aidant à mieux définir la zone sur laquelle il lâche son pouvoir. Il s’entraine pour se passer de cette aide un peu encombrante.


  • Niveaux de maitrise : William est à l’aise avec le vol et la lévitation, les éclairs (dont la puissance varie assez cependant, mais la plupart du temps celle de la foudre), les champs de forces (donc la puissance varie aussi, allant d’un simple part balle à un champ de force qui pourrait résister à une énorme pression sous marine, par exemple), la localisation de personnes (avec une probabilité d’erreur d'une fois sur quatre), et la téléportation sur de petites distances. Concernant l’altération de la réalité, c’est une autre paire de manche. Sa maitrise est directement liée d’une part à sa concentration (son bâton et ses mantras l’aident pour le moment), et à son état émotionnel. C’est une véritable bombe ambulante, sous l’effet d’une intense émotion, il pourrait déclencher des catastrophes. Le côté aléatoire de son pouvoir est le plus problématique. C’est pour ça qu’il s’entraine sans relâche à non seulement maitriser sa concentration, mais aussi à ingurgiter plein de connaissances, pour ouvrir le champ des applications… Dur dur quand on est un jeune homme poussé par les hormones… Il a le potentiel pour altérer le monde à une vaste échelle, mais ne maitrise pour l'instant pas ce potentiel. Il lui faudra beaucoup d'entrainement avant de pouvoir se risquer à affecter une ville ou encore plus. Il a donc besoin non seulement d'étendre ses limites, par l'entrainement, mais aussi ses connaissances, par l'étude, pour comprendre et donc pouvoir affecter des éléments plus complexes ou des notions plus abstraitre. La philosophie, l'art, la physique, les mathématiques, tout est bon pour étendre ses possibilités...


  • Lien entre les Pouvoirs:



Description Physique :



  • Apparence :
    Mère nature à été particulièrement généreuse avec William, preuve qu’elle ne lui en veut pas trop d’altérer sa réalité régulièrement. Ce grand garçon d’un mètre quatre vingt à un corps sculpté, athlétique et souple. Il sait naturellement bouger avec grâce, s’attirant régulièrement les regards gourmands de filles et de garçons. Son visage est fin, ses lèvres charnues esquissent presque toujours un demi sourire, et lorsqu’il sourit pour de bon c’est un véritable rayon de soleil qui illumine son visage délicat. Il a de grands cils sombres, qui veillent sur un regard étrange et captivant. Une sorte de violet sombre, virant sur le gris, avec toujours une lueur vive qui donne à ses yeux une profondeur intense. Il dégage un charisme presque magnétique. Malgré tout ça, il n’a pas conscience de sa beauté, se trouvant même plutôt moyen, même si il sait être plutôt bien fichu. Cela ajoute à l’ensemble une touche naturelle à son allure. Ses cheveux d’un noir corbeau sont souvent en bataille, parfois coupés courts, parfois, pendant une grande période, laissés à l’était sauvage. Il n’a pas une pilosité très développée, et tente malgré tout de laisser pousser un très fin duvet sur ses joues, pour faire plus « mec ». Il s’habille toujours à son avantage, haut en couleurs, tshirt moulants, jeans près du corps etc, pensant, à tord, avoir un visage banal.


  • Signes Particuliers : Bien que leur couleur n'ait rien à voir avec une mutation, ses yeux sont suffisamment peu courant pour être remarqués. Ce violet sombre, mâtiné de gris perle selon la lumière, est assez peu courant.




Caractère :

  • Mental :
    William s’est toujours senti à part, mais dans le mauvais sens, et de ce fait a toujours été d’un naturel solitaire et meurtris. Ses grands yeux rêveurs semblent observer au delà des apparences, ce qui lui donne souvent l’air d’être dans la lune. Mais c’est un véritable amoureux de la vie, et son caractère joyeux et insouciant est ce qui pourrait le mieux le définir.

    Conscient cependant de la lourde responsabilité que son don lui a octroyé, il se bat contre sa nature chaotique et émotive pour maitriser son pouvoir. C’est donc un peu une sorte de paradoxe qui mène une guerre sur le champ de bataille qu’est l’esprit et le cœur de William. Non seulement son don lui donne l’impression d’être à part, mais pas seulement. Il fait aussi partit d’une autre minorité, celle qui aime les personnes du même sexe. Il est attiré par les hommes, et, plutôt que de le cacher et de fuir cette réalité, il s’en ai affranchit de façon flamboyante, en l’avouant à ses parents et ses proches, et n’hésite pas à embrasser un garçon dont il est tombé amoureux en public. Ce n’est pas de la provocation, mais il ne voit aucun problème à le vivre pleinement. Il est très spontané, et un peu naïf parfois. Comme beaucoup de personnes ayant été longtemps persuadé d’avoir un physique banal voir ingrat, il s’est très vite réfugié dans l’humour, ajoutant indéniablement à son charisme. Il est doté cependant d’une grande qualité : le courage. Il arrive souvent à se battre pour quelqu’un d’autre, ou contre une injustice, plutôt que pour lui-même. De l’abnégation ? Non, pas vraiment. Disons qu’il a tendance à se considérer comme étant moins important. Il se sent proche des idéaux de Xavier.

    Ayant subis longtemps les brimades, et le joug de garçons violents, le rabaissant et jouant de leur supérioté physique contre lui, il ne supporte pas que les « puissants » s’imposent aux « faibles ». De ce fait, il ne voit pas pourquoi les mutants seraient supérieurs aux humains concernant leurs droits et leur comportement. Les arguments de Magneto auraient pu le convaincre à une autre époque, à une époque ou il rêvait de vengeance. Mais plus maintenant. Il a de l’amour à donner. Beaucoup… Mais sa naïveté et son insouciance, il les tient à présent en respect, il ne peut plus se permettre de faire confiance à tout le monde. Ouvrez la porte de son cœur, et il fera tout pour vous. Trahissez-le, il ne pardonnera pas.

    Enfin, concernant le Bureau des Affaires Mutantes, il s'en méfie au plus haut point. Il a peur, de façon un peu irrationnelle, que ce soit une couverture pour maîtriser les mutants, et les rendre dociles envers l'état, sans aucun libre arbitre, comme de bon petits soldats. La structure quasi militaire de cet organisme ne le rassure pas du tout, et sans être hostile aux mutants qui dont partit du BAM, il les considère comme amputé de leur droits et de leur libre arbitre. Il a peur que des abus de pouvoirs, dans tous les sens du terme, arrivent à cause de cette structure.

    Son pouvoir lui a enfin apporté ce dont il avait besoin : l’impression de signifier quelque chose, l’impression de pouvoir, enfin, agir sur le monde. Le problème, c’est que s’il se laisse aller à ses impulsions, il n’agira pas sur le monde, il le remodèlera. Il en est conscient, et ça le dérange. Quel est la saveur d’une vie si on se la construit entièrement ? Si tout ce que l’on souhaite se réalise ? S’il n’y a pas de part au hasard. C’est, sans doute, ce qui le tracasse le plus. Oh, n’allez pas croire qu’il n’a pas fait un peu « joujou » avec la réalité de tant à autres, mais ça lui laissait une impression amère, comme si la vraie saveur des choses lui avait été ôtée. D’ailleurs, si, pour une altération de grande envergure, il a besoin de s’entendre prononcer « je souhaite que… », C’est un tour que lui a joué son inconscient, pour placer des gardes fous. Le fait de s’entendre dire « je souhaite que » l’oblige à affronter son souhait en question, et à se positionner selon une morale personnelle, qui n’est pas aussi manichéenne que « blanc / noir » ou « bien / mal », mais plutôt « est ce que j’ai le droit de me considérer au dessus de cette limite du monde, et si oui dans quel but ? Quel objectif ?». Il en est donc arrivé à la conclusion qu’il devait utiliser son don de façon modérée, pour ne pas devenir ce qu’il hait le plus : un être se croyant au dessus des lois, des autres, de tout… Il a beaucoup plus de plaisir à être un jeune homme devant étudier et s’entrainer pour obtenir quelque chose, plutôt qu’un surhomme claquant des doigts pour remodeler son environnement à sa guise. C’est pour la même raison qu’il n’hésitera pas à pousser ses limites pour sauver quelqu’un d’autre plutôt que lui-même, ou encore pour rétablir ce qui lui parait juste, avec bien sur toute la naïveté et donc la marge d’erreur possible d’un jeune idéaliste.




Histoire :



  • Talents Particuliers : A force de chanter ses mantras et de moduler sa voix pour le faire, William est ainsi devenu assez doué avec sa voix, qui est cristalline et grave à la fois, assez envoutante. Ayant autrefois été victime de coups et de persécutions, il est devenu également assez fort au combat au corps à corps, s’étant entrainé avec des maîtres exigeants. Son bâton lui servant aussi d’arme, il s’exerce aussi régulièrement à le manier en tant que tel.


  • Possessions : Un bâton solide, ouvragé, lui arrivant à la poitrine, (environ un mètre 50)qui lui sert de canalisateur et d’arme à la fois. C’est un bien précieux pour lui. Il a également des accessoires de costume inspirés des légendes asgardiennes et aime parfois revêtir un casque qui pourrait tout à fait être comparé à celui d’un dieu Asgardien ou d’une valkyrie, avec des ailes blanches et argentées.


  • Biographie :
    Aucune personne ne se souvient de sa naissance, et c’est tant mieux. Rien que de penser à cette violence qui précède la venue au monde, il vaut mieux en effet ne pas s’en souvenir. William kaplan ne fait pas exception à cette règle. Cependant, le petit Billy a parfois l’impression de se souvenir d’un moment AVANT cette naissance. Il a l’impression d’avoir été déchiré, dispersé, arraché à une mère aimante, puis attiré par une nouvelle matrice. Le fait que sa mère, Rebecca Kaplan, n’ai jamais pu avoir d’enfant avant lui ne fit rien pour le rassurer plus tard sur ces impressions angoissantes. Les vagues tentatives avec des psys ne lui firent pas plus de bien. Il lui arrive encore de se réveiller, en sueur, le cœur battant à tout rompre, se rappelant qu’il hurlait avec sa voix d’enfant pour rester auprès de sa mère... De son autre mère… Mais tout ça s’évanouit bien vite, la plupart du temps. Du moins jusqu’à la crise suivante.

    Sa mère, donc, Rebecca, n’était pas féconde avant son arrivée. Elle se rattrapa assez vite, puisque William « billy », surnommé ainsi par son père, Jeff, ne fut que l’ainé de trois frères, avec lesquels il s’entendit très bien, sans en être proche pour autant, se sentant dès l’enfance à part, même au sein de sa famille.
    Et pourtant, au sein du cocon familial, il avait tout ce dont un enfant avait besoin. Sa mère, psychologue, l’entourait d’amour et d’attention, après tout le mal qu’elle avait eut pour lui donner la vie, et son père, cardiologue, veillait sur lui et lui transmettait des connaissances, sur la vie en générale, ne cherchant pas à en faire un Jeff junior, futur cardiologue. Ses parents lui laissaient le choix, sur sa vie, sur ce qu’il aimait ou pas, sur ses orientations possibles pour les études. Il ne manquait de rien, et pourtant il ne se sentait pas à sa place. Il y avait une sorte de vide dans son cœur et il paraissait étrange aux yeux des étrangers à sa famille.

    Comme la plupart du temps, lorsqu’un adolescent se sent à part, d’autres en profitent, et il devient leur souffre douleur. C’est ainsi qu’au lycée, William du très vite apprendre à trouver des chemins de traverses pour parvenir à sa destination, chemins qui passaient le plus loin possible d’un certain John Kessler. Cette brute sans cervelle avait comme passe-temps favoris de tabasser des plus faibles que lui, et en particulier le petit william. Un jour, alors qu’il s’était copieusement tabasser par cette ordure de Kessler, William partit se réfugier sur un banc, non loin d’un grand manoir. Cette demeure fichait la trouille à la plupart des gens, mais pas le jeune Billy. Il aimait s’assoir près des grands arbres, se sentant protégé et aimé, un des deux paramètre lui manquant chez lui. Alors qu’il saignait, perdu dans ses pensées, une très belle femme se pencha vers lui et lui dit des mots qui restèrent gravés en lui « la prochaine fois, défend toi, tu as le pouvoir en toi ». Et, dans une sorte de flash rouge, elle le guérit, d’un simple contact. Il était bouleversé et en même temps, il se sentait revigoré, comme transfiguré. Il eut beau rechercher de nouveau cette belle jeune femme, il n’y arriva pas, mais il sentait à présent comme une connexion avec elle.

    Il passa les prochains jours à éviter comme la peste toute confrontation potentielle. Mais, alors qu’il ne trouvait pas le courage d’affronter son ennemi pour lui-même, il le trouva pour un autre. Assistant à une scène beaucoup trop familière, ou un autre adolescent se faisait molester, et ressentant si profondément cette injustice, il eut enfin le courage de s’interposer. John se tourna vers lui, avec un sourire mauvais. « Tiens, la chochotte qui refait surface, mon puching ball préféré est de retour ? » dit-il en se ruant sur lui. Voulant protéger son camarade, Kaplan se mit entre lui et sa nouvelle victime, pointant vers lui la main dans un geste non contrôlé. Un éclair jaillit, fulgurant John et le laissant pratiquement moribond. Son camarade détala fissa, mais le plus étrange fut que personne à part lui ne semblait avoir remarqué l’éclair. Toujours est il que depuis ce jour la, les pouvoirs non maitrisés de William se déclenchèrent au rythme de ses humeurs et de ses peurs, lui donnant une sale réputation. En fait il était devenu, aux yeux des autres, un délinquant au même titre que John. Cruelle ironie.

    Comment expliquer à sa mère qu’il se faisait renvoyer parce qu’il ne maitrisait pas un don qui lui avait été donné on ne sait comment ? Comment arriver à lui parler, de plus, de son attirance pour les autres garçons, et qui venait le perturber encore plus ?

    Alors, régulièrement, il allait près du manoir. Sans arriver à retrouver la belle jeune femme, il se sentait comme observé par elle. Il se trouva alors une maison désaffectée, dans un quartier un peu mal famé, et s’entraina sans relâche, avec un acharnement étonnant pour un garçon de son âge. Il se sentait de plus en plus à l’aise avec son don, mais certains effets étaient plus faciles à reproduire que d’autres. Bientôt, il arriva à déclencher assez facilement une sorte de champ de force, assez faible, mais lui permettant de recevoir des coups plus facilement. Il se décida alors à s’entrainer à se battre, d’abord en se frottant à des voyous du coin, puis en s’inscrivant dans une salle de sport, ou il pouvait développer ses muscles et apprendre à se battre. Il baissait son champ de force au minimum, pour savoir encaisser des coups. Son corps et son caractère se durcissaient, mais il en ressortit grandit.

    Au sens littéral également, puisque le frêle William poussa rapidement, atteignant son mètre quatre vingt.
    Il apprit aussi qu’il n’était pas le seul, qu’il était un mutant, et que des gens détestaient les mutants. Il prit connaissance qu’une prison avait même été conçue pour retenir les mutants terroristes. Le cube. Ce mot lui faisait très peur. Il était perdu, ne savait plus quoi faire. Il avait finit par avouer à ses parents son homosexualité, et ils l’avaient plutôt bien pris. Mais il se sentait coincé, il avait atteint ses limites, pour la maitrise de son pouvoir. Il savait qu’il pouvait aller beaucoup plus loin, mais qu’il ne pourrait pas le faire seul.

    Un jour, alors qu’il tentait un exercice particulièrement ardu, qui consistait à redéfinir la décoration de la pièce entière ou il se trouvait, recréant meubles, peintures et autres décorations, il fut pris d’un violent mal de tête, et sa vision se troubla. Sentant confusément qu’il avait besoin de s’ancrer, de forcer son imagination à aller la ou il le souhaitait, il se mit à psalmodier, pour se calmer, et il sentit bientôt un poids lourd dans sa main. Ecarquillant les yeux, il y découvrit un bâton magnifique, parfaitement adapté à sa taille, qui serait, il le sentait, son outil de focalisation. Il l’avait tout simplement matérialisé, pour s’aider. Il s’essaya de nouveau à cet exercice, balayant la pièce du regard, en pointant les endroits à changer avec son bâton, et tout se passa mieux. La voix de la mystérieuse femme se fit entendre dans sa tête. « Enfin tu es prêt. Ton acharnement et ton courage est un véritable régal, mais il y a un homme qui pourra t’aider. Sois patient. Plus longtemps. »

    Effectivement, un homme se présenta au domicile. Charles Xavier. A l’étage, william l’entendit parler à ses parents, et son cœur battait la chamade. Il leur proposait d’intégrer une école pour surdoués, et ils n’auraient rien à payer. L’école n’était pas loin, leur fils pourrait revenir quand il le souhaitait, et la structure encadrait bien les élèves. Priant pour que ses parents acceptent, c’est ce qu’il se produisit. Il ne sut jamais si son pouvoir était intervenu, mais ce jour la, enfin, il ne se sentait plus à part, mais inclus dans une communauté. Avec un peu de chance, en plus, il y aurait un joli garçon, sensible et protecteur, qui lui sourirait enfin ?



Avatar : Francisco Lachowski

Personnage Marvel ? : Oui

Double/Triple Compte? : Non

Si oui, Qui ? : écrire ici

Pseudo : Brume

Votre Age : 30 (syndrome peter pan, que je revendique Smile)

Comment avez vous connu le Forum ? : J'avais déjà voulu vous rejoindre avant, j'avais créé la fiche de "tarot" (marie ange colbert", et je n'avais malheureusement pas pu la jouer, quelques drames dans la vie m'étant tombé dessus à l'époque...

ps : le mot magique est: vu par Maiwenn Cyrène
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
Daniel Hopes

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

William "Billy" Kaplan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: William "Billy" Kaplan [terminé]   William "Billy" Kaplan [terminé] Icon_minitimeDim 1 Avr - 18:16

William "Billy" Kaplan [terminé] Welc210
Félicitations, nouvel élève X Men Alpha les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


William "Billy" Kaplan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: William "Billy" Kaplan [terminé]   William "Billy" Kaplan [terminé] Icon_minitimeLun 24 Sep - 7:19

Wiccan a écrit:
Pouvoir(s) actuel(s) :
Altération de la réalité (avec un certain nombre d'effets "automatiques")

Pouvoir concerné par l'évolution:

Altération de la réalité. Pas vraiment un changement de pouvoir, mais plutôt de mîtrise, en terme de distance et masse...

Niveau de maîtrise du pouvoir originel (lors de l'inscription) :

William est à l'aise avec un certain nombre d'effets (listés ci dessous) et peut altérer l'équivalent d'un grand car sans se concentrer particulièrement. Au delà, cela lui demande une grande concentration. Les effets qu'il peut reproduire sans problème n'ont pas besoin de mantra, les autres "non usuels" lui demandent un mantra qu'il doit répéter jusqu'à ce que l'effet se produise.

Liste d'effets sans mantra et sans concentration particulière :
- téléportation : 4 personnes en plus de lui, par contact, sur une distance de 5 kilomètre environ
- voler et faire voler 3 autre personnes : vitesse moyenne, pendant une demi heure.
- maitrise de la foudre (éclairs et dérivés, la plupart du temps non létaux, mais c'est par choix et non pas par limitation)
- champs de force. Capable de générer 3 champs de force, en plus du sien, pour protéger d'autres personnes, mais cela l'épuise (au dela de 5 minutes).
- localisation d'être vivants / aura sur une distance de 150 km avec une marge d'erreur de 1/4.

Niveau de maîtrise du pouvoir actuel :
A l'aise avec les effets listés ci dessus. Pour l'altération de la réalité, cela lui demande une grande concentration et un mantra. Son état émotionnel, positif ou négatif, peut influencer les résultats de sa manipulation de réalité.


Évolution souhaitée :
Augmentation de la masse / distance des effets, pas de changement sur le reste.

Nouveau pouvoir / évolution du pouvoir : Une évolution dans la masse / distance affectée, William s'étant beaucoup entrainé pour ça.

Niveau de maîtrise du nouveau pouvoir : Pas de changement sur la maitrise de la réalité, pas de nouveaux effets non plus, mais une plus grande facilité à affecter les choses avec les effets automatiques (distance / masse).
Concernant la masse, de façon globale :
passage de "masse équivalente à un autocar" à "masse équivalente à une maison (200 m2)"

Concernant les distances et les changements sur les effets :

-téléportation : 6 personnes, plus de contact nécessaire, 100 kilomètre (c'est le plus gros changement, william ayant beaucoup utilisé la téléportation dans les rps listés après)

-lévitation : 6 personnes, pas de changement sur la vitesse, une heure

-foudre : pas de changement

-champs de forces : 5 champs de forces, épuisement au bout de 15 minutes

-localiser les gens : pas de changement


Lien entre le pouvoir évolué et le pouvoir normal : Pas de changement de pouvoir, mais un changement de maitrise.

Raison de l'évolution du pouvoir :

William s'est entrainé en salle des dangers, à vecu une mission au met, et s'est téléporté de tès nombreuses fois, avec d'autres personnes. Il a beaucoup suscité son don pour les champs de force, la téléportation et l'affectation de plus en plus importante en terme de masse...

Rps concernés :

La cavalerie arrive toujours en retard
cousinade
Entrainement en salle des dangers
Mission when death strike
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




William "Billy" Kaplan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: William "Billy" Kaplan [terminé]   William "Billy" Kaplan [terminé] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
William "Billy" Kaplan [terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Havre - Rue William-Cargill
» La famille Bruce.
» Aspirateur
» Alexander Funke alias Doigts de Fée (ou ce qu'il en reste) [Terminé]
» Henry "Hank" McCoy [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: