AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fryderyk Pryzbylewski

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robert Mercer
Agent du BAM Beta
avatar

Messages : 258
Date d'inscription : 01/04/2012

MessageSujet: Fryderyk Pryzbylewski   Sam 8 Sep - 22:13

**Ce personnage est mon ancien DC. Compte tenu que je ne pouvais pas le jouer, je l'offre à qui le veut sous certaine condition pour ne pas dénaturer le personnage. Cette fiche ne peut être copié partiellement ou entièrement. Elle est posté à titre indicatif et elle ne remplace pas le besoin de créer sa propre fiche lors de sa validation.**

CARTE
D'IDENTITE




© Bob Mercer


    NOM : Pryzbylewski

    PRENOM : Fryderyk Karol

    ALIAS ET SURNOM : Fryderyk est souvent traduit par Frédéric. Professionnellement, on fait appel à lui sous de nom de Dr Pryzbylewski. Dans sa jeunesse, plusieurs des copains de classes le surnommaient "Prez", soit un diminutif de son nom de famille.


    AGE : 48 ans

    DATE DE NAISSANCE : 3 janvier 1964

    METIER : Psychiatre spécialisé en comportement criminels et consultant privé pour le BAM, le FBI et la police de New York

    NATIONALITE : Américaine, mais ses parents sont d’origine polonaise.

    GENRE : Homme

    CLAN : Neutre
    Statut : Libre, mais sous conscentement de Bob Mercer




Pouvoirs :


  • Description : Le Dr Pryzbylewski a la capacité de produire des phéromones qui influence les émotions des gens qui les absorber. Les phéromones permettent de plonger les victimes dans tous les états émotionnels possibles (colère, dépression, joie, désir, peur, etc). Les effets peuvent être très étendu allant de la simple émotion jusqu'aux plus grandes psychoses.

    Voici quelques exemples concrets de faible intensité jusqu'à une intensité maximale:

    Colère - à faible niveau, la victime peut ressentir une simple frustration alors qu'à plus haut niveau, il pourra devenir violent envers les autres, incluant ses amis.

    Peur - à faible niveau, la victime pourrait voir son rythme cardiaque accélérer, mais à forte intensité, il pourra carrément être paralysé par sa peur.

    Joie - elle pourra varié du simple sourire à l'euphorie.

    Désir - elle pourra varié de la simple envie, mais pourra devenir un désir carrément incontrôlable près à tout pour le comblé.

    Tristesse - La victime pourra passé de la simple état de blues ou pourra même être plongé dans un profond état dépressif et suicidaire.

    Toutes les émotions sont donc possibles et leur intensité varie de très faible à très intense.

    Pour être effectives, les phéromones doivent être inhalées si bien qu’un mutant qui ne respire pas sera immunisé. Les filtres ou un masque à gaz peuvent réduire la vitesse d’absorption voir immunisé le porteur.

    Le rayon d’effets de son pouvoir est d’au maximum 3m s’il est à l’extérieur. Par contre, cette zone pourrait être réduite si la ventilation est importante et qu’elle emporte avec elle les phéromones. Pour la même raison, une pièce fermée pourra permettre d’augmenter sa zone d’effet, car le volume de la pièce pourra être saturé de phéromone au bout d’un moment (environ 100m³ par minute). Si la victime sort de la zone d’effet, son organisme mettra un temps équivalent pour éliminer les toxines qu’il en a fallu pour les absorber. Plus une victime est soumisse régulièrement au produit et plus longtemps son organisme mettra de temps à se purifié. En temps normal, une personne sera sous l’emprise du pouvoir en environ 1 minute si sa respiration est normale. Une respiration lente ou rapide aura un effet sur l’assimilation des phéromones. Lorsque l'organisme est purifié, les victimes conservent l'intégralité de leur mémoire et son conscient de ce qu'ils ont fait. Il ressent souvent un sentiment d'incompréhension par rapport à leur action.

    Il ne peut pas cibler qui sera touché par ses phéromones, car elle s’envole autour de lui comme le parfum d’une fleur si bien que toutes les personnes dans une pièce fermée auront les mêmes effets. Le vent pourra aussi jouer un rôle important dans le transport de ses phéromones. Il ne ressent aucune fatigue à les produire par ce ne demande aucun effort musculaire ou intellectuel. C’est les pores de sa peau qui s’écrête ses phéromones à l’aide de glande spéciale. Ces glandes sont présentes chez tous les humains, mais elles sont normalement beaucoup moins développées.

    Les phéromones sont de microscopiques particules,pratiquement invisible sans utiliser de microscope, si bien qu’une pluie peut précipiter ceux-ci. Le précipité est inoffensif temps qu’il n’est pas évaporé de nouveau. Les phéromones émises sont actives au maximum durant 24h, mais on constate une diminution de leur intensité dès la douzième heure. Un émotion légère aura donc plus aucun effets peu de temps après la douzième heure, mais un émotions intense deviendra modéré après la 18e heure et légère après la 22e et disparaîtra à la 24e heure.. Le Dr Pryzbylewski ne peut pas sécréter plusieurs types de phéromones en même temps, mais il peut les sécréter de façon successive.

    D’ailleurs, les personnes qui ont un odorat surdéveloppé subiront des effets plus intenses. Ses phéromones produisent une odeur très légère, quasi indétectable pour un humain normal, mais caractéristique pour les mutants pisteurs ou certains animaux. Ceci le rend donc facile a retrouvé par ceux-ci lorsqu’il utilise son pouvoir. Son odeur est normale lorsqu’il ne l’utilise pas. Cette odeur peut facilement être absorbée par des objets comme un tapis ou des vêtements et celle-ci sera conservée pendant près de 24h soit le temps que les phéromones soient actives. L'odeur est particulière à état émotionnel si bien qu'un sentiment de joie sera agréable et florale alors qu'un sentiment de haine sera aigre et légèrement repoussant.

    Les animaux aussi subissent les effets des phéromones, par contre, ceux-ci sont limités à leur gamme d’émotion possible pour le cerveau de l’espèce en question (un éléphant pourra ressentir plusieurs autres émotions alors qu’un vers de terre ne ressentira jamais d’émotion, car son cerveau est trop peu évolué). Cette limite du cerveau est aussi présente chez les humains. Une personne droguer ou un cerveau disfonctionnel limitera la gamme d'émotion possible. Par contre un cerveau saint pourra véhiculer toutes les émotions possibles sans égard à la personnalité de l'individu. Un mutant aillant la capacité de controler ses émotions ne pourra pas utiliser son pouvoir si le docteur l'attaque à moins d'avoir une résistance particuliaire aux phéromones.

    Fryderyk n’est pas un télépathe et il ne peut donc ne pas implanter une idée concrète chez ses victimes, mais il peut créé un état émotionnel propice pour qu’elle soit générée par la victime elle-même. Voici un exemple concret pour voir la différence : Il ne peut pas forcer une personne à coucher avec lui, mais il pourra la rendre amoureuse de lui, follement amoureuse, et débordante de désir et elle voudra d’elle-même coucher avec le docteur par passion sexuelle.

    Finalement, le Dr Pryzbylewski est immunisé aux effets des phéromones et ce qu’elles sont produit par lui ou par une autre source. En fait, son cerveau a tellement souvent subi les effets des phéromones qu’il a fini par ne plus tenir compte de ceux-ci dans son fonctionnement. Son cerveau reste, par contre, sensible à toutes les autres types de manipulation émotionelle ou psychique.

  • Niveaux de maitrise : Son expérience fait qu’il possède assez bien son pouvoir, par contre, de très intenses émotions, comme le fait de risquer de mourir ou la mort d'un être cher, feront qu'il produira des phéromones près de ceux-ci de façon involontaire ou incontrôlée.À plus au niveau, le docteur pourra non seulement ciblé ses victimes, mais, en plus, sécréter plusieurs types de phéromones en même temps.


  • Lien entre les Pouvoirs: Toutes ces capacités sont en liens avec les phéromones produites par les pores de sa peau.


Description Physique :


  • Apparence : Le Dr Pryzbylewski est un type grand (1m90) et assez mince (88kg). En premier lieu, il est impossible de ne pas remarquer sa canne. En fait, suite à un accident de voiture il a perdu une partie de la mobilité de son quadriceps droit. Une longue cicatrice parcourt tout ce muscle blessé. Cette blessure le fait donc lourdement boiter et rend ses déplacements sans canne laborieux. Son visage est agréable malgré qu’il démontre des signes d’usure évidente. Ses yeux sont d’un bleu acier intense lui donnant un regard attirant et triste. Sa mâchoire est assez fine et ceci accentue son front proéminent et ajoute un aspect intellectuel à son visage. Son visage est normalement mal rasé et ses cheveux sont courts et composés de cheveux poivre et sel. Son sourire est composé de lèvres mince et malheureusement il se fait assez rare, car il est trop souvent caché derrière un visage stoïque et sérieux. Il est du type caucasien. Il porte normalement des vêtements propres de qualité qu’il complète souvent d’un veston. Par confort, il porte des baskets.

  • Signes Particuliers : Il est handicapé et doit donc se déplacer avec une canne. De plus, l’odeur florale de ces phéromones le rendre facile à pister.



Caractère :

  • Mental : Le Dr Pryzbylewski est un être intelligent et suffisamment rusé pour déjouer les patients les plus doués. Lorsque ceux-ci lui cachent quelques choses, son sens de la déduction et sa perspicacité en viendront rapidement à bout. Il a une bonne confiance en ses moyens et ceci se traduit souvent par un sentiment de supériorité quasi méprisant. Professionnellement, il a soif de défi. Les patients peu intéressants le laisseront froid aux points qu’il cherche à les éviter. Il choisira souvent d’attendre confortablement couché sur son canapé qu’un patient digne d’intérêt se présente à lui que de prendre par aux missions de terrain. Un cas intéressant compris et analysé deviendra banal et il le délaissera sans réel égard à la personne que ce cas représente. C'est d’ailleurs pour cela qu'il a peu de relation profonde et solide dans son entourage. Il est toujours prêt à donner des conseils, et ce même si l’on ne lui a rien demandé. Mondialement célèbres pour certain de ses articles sur des criminels célèbres, il rêve pourtant d’avoir encore plus de gloire. Il croit qu’il recevra sûrement le Nobel de médecine et avec son tallent ceci reste possible. Il corrigera indéniablement toute personne qui ne souligne pas son titre de docteur avant de l'interpeller. Comme tout spécialiste, il est surtout connu dans les cercles d’initiés en psychologie, malgré quelques apparitions à la télévision.

    Il aime bien se croire rationnel, mais il est évident qu’il est une boule d’émotion. Son sang est chaud et ses colères sont aussi injustifiées que subites. Par chance ses émotions changeantes demeurent rarement longtemps extrêmes. Il est impatient et il cherche souvent à provoquer les gens pour rapidement arriver à ses fins. Il pose ses questions directement et n’a pas peur de recevoir des réponses aussi franches. D’ailleurs pour atteindre ses fins, il devient parfois malhonnête.

    Il lui arrive souvent d’utiliser son pouvoir à son avantage ou pour aider les autres. Que ce soit pour séduire une très jolie femme ou pour dynamiser une soirée terne, il n’hésite pas. Ce comportement est principalement dû au fait qu’il est paresseux si bien qu’il choisit fréquemment la voie la plus facile. Il avoue d'ailleurs fréquemment que les émotions réelles n'ont pas de réelle valeur, car elles peuvent se réduire à une explication chimique dans le cerveau. Un médicament pourra donc donner des effets aussi valables qu'un coup de foudre par exemple. De plus, il est légèrement narcissique et il accordera toujours une part importante de sa vie à ses plaisirs et à sa personne. Il est un épicurien épanoui et il aime donc les objets de valeurs, la bonne nourriture, la musique et le sexe. Il est ouvertement bisexuel et désire souvent ce qu’il ne peut pas obtenir ou qui lui résiste. Il est peureux et préfèrera toujours la fuite face au danger. Il sera par contre prêt à attendre les idées les plus noires de ses patients confortablement assis dans son fauteuil. Il garde un certain mépris pour le sport et choisira toujours de resté confortable assis avec un bon livre. Ce comportement était présent bien avant son accident et celui-ci le confirma un peu plus.

    Il adorerait produire un livre sur la psychologie de Magnéto. Il trouve pertinent le personnage même s'il est évident qu'il est lourdement atteint de plusieurs pathologies mentales. Il est évident que son expérience dans les cas nazis y est pour quelque chose. Une cause à effet évident. Ensuite, le Dr Pryzbylewski est plus près de la mentalité de du professeur X, car celui ci croit en la cohabitation passive entre humain et mutant. Par contre, il n'est pas aussi utopiste que lui. Finalement, il voit d'un très bon oeil l'instauration du BAM par le gouvernement, car il croit qu'une escouade mieux préparée à intervenir sur les incidents mutants sera plus efficace.



Histoire :

  • Talents Particuliers : Avant tout, le Dr Pryzbylewski est un érudit intellectuel qui s’intéresse à l’homme à ses expressions. Il connait donc beaucoup de choses sur l’art écoutant beaucoup de musique, lisant beaucoup de livres et visitant régulièrement les musées. Bien qu’il soit scientifique, il a peu d’intérêt pour les autres domaines scientifiques, en dehors de ceux qui touchent directement les humains (anthropologie, sociologie, psychologie…), comme la mécanique ou l’astrophysique si bien qu’il ne pourrait réparer sa voiture s’il lui arrivait un pépin par exemple. De par sa formation, il est un spécialiste de renommée mondiale du comportement humain. Il s’est d’ailleurs spécialisé avec le temps dans les comportements criminels qu’il trouve beaucoup plus passionnant. Ceci lui permet donc de produire des schémas psychologiques précis pour aider les enquêteurs dans leur recherche. Il a aussi complété son doctorat de médecine avant sa spécialisation si bien qu’il en connait beaucoup sur la santé humaine. Il n’a jamais tenu une arme et il n’a jamais suivi de cours d’autodéfense. Bien qu’il se passionne pour les arts, il n’en pratique aucune et préfère largement plus observé et apprécié le travail d’un virtuose que d’en faire.

  • Possessions : Rien de bien particulier pour un psychiatre professionnel qui gagne environ 500.000$/an. Il possède donc une maison de deux étages situé sur l’île de Manhattan pas très loin du centre-ville de NY. La bâtisse est bicentenaire et bien conservée. Le tout est protégé par un bon système d’alarme compte tenu de la valeur des lieux, des objets et des informations qu’il contient. Son cabinet privé est au rez-de-chaussée et il possède donc une importante banque de données sur ses différents patients. Il a aussi une réserve significative de différents médicaments dans une pharmacie fermée sous clé. Il habite un grand loft luxueux qui est situé à l’étage. Un garage sous la résidence permet de stationner ses voitures (un cabriolet Mercedes-Benz 300 SL de 1963 et une Berline BMW de Série 5 de 2011). Le Dr Pryzbylewski est un érudit dans plusieurs domaines comme l’art (littérature, peinture, musique, philosophie) et la science si bien qu’il a une impressionnante bibliothèque. C’est aussi pour cela qu’il possède plusieurs pièces de collection qu’il choisit avec goût. Chaque accessoire est choisi pour sa qualité et sa beauté.



  • Biographie : Il est le fils cadet, il a trois frères, d’une famille de juif polonais qui emménage en Amérique dès 1939 soit peu de temps avant la Deuxième Guerre mondiale et l’invasion de leur pays par l’armée nazi. Le père est un médecin familial et sa mère une infirmière compétente. Ces emplois permettent donc à la famille d’avoir un niveau de vie aisé qui offre un milieu de vie saint. Son père autoritaire encourage les études en médecine si bien que les quatre frères font ce choix professionnel. Fryderyk est par contre le seul à se spécialiser en psychiatrie et ce choix vient de penchant pour le comportement humain qu’il acquière de façon précoce dès l’enfance. En fait, la précocité de son développement et son intelligence supérieure font qu’il s’ennuie rapidement en classe. Son comportement devient donc espiègle et il prend un malin plaisir à agacer son entourage. Il est doué et prend plaisir à créer des réactions de plus en plus fortes chez ses victimes. La découverte de sa mutation se fait en douceur vers l’âge de 13 ans. Au départ, elle se traduit par le fait que les gens avec qui il est en contact ont tendance à prendre un état d’esprit similaire au sien. La réalité est que l’organisme est pour le moment limité à la produire des phéromones près de son état émotionnel et qu’il contrôle par l’émissivité de ceux-ci. Ses parents s'aperçoivent rapidement du pouvoir du jeune, car son frère ainé est aussi un mutant. Le milieu saint dans lequel il vit permet une acceptation et un épanouissement de ses capacités. Sa famille, très pragmatique, croit en l'égalité entre les mutants et les humains. Ses résultats scolaires sont malgrés tout excellents et il intègre une université de qualité.

    À l’université, ses résultats sont moins démarqués que précédemment. Son talent est pourtant indéniable, mais il s’applique peu sur ces différents travaux scolaires qu’il trouve sans substance. Avec le temps, il contrôle beaucoup mieux son pouvoir, il charme l’un des doyens, avec sa mutation, mais aussi par ses qualités humaines, et celui-ci consent à lui donner des patients de taille. Leur relation durera que quelques mois, mais ce fut suffisant pour que Pryzbylewski publie un article qui fait qu’il se démarque alors qu’il complète au même moment son doctorat. Rapidement, il est propulsé sous les feux de la gloire grâce à la publication complète de son doctorat sur un célèbre criminel et du haut de ses 27 ans il fait figure de prodige précoce. L’ouvrage est même republié dans une version simplifiée pour le grand public. Le nouveau docteur s'habitue rapidement et facilement à cette renommé bien qu'elle soit pour l'instant assez restreinte aux spécialistes du domaine médicale.

    Quelques années plus tard, il est condamné à 5 ans de prison pour trafic et vente illégale de médicament. En prison, il crée rapidement des liens étroits avec le plus grand parrain russe des É.-U. Après près de deux ans, il est libéré et publie un portrait intime et précis du patriarche russe. Il révèle aussi que son emprisonnement était faux et qu’il ne visait qu’à faire une thérapie sur ce monstre, il invente le terme de Gonzo-thérapie pour l’expliquer. Le succès de l’ouvrage est immense et ceci le rend riche et fait de lui l’un des psychiatres les plus en vus de la planète. Certains détracteurs lui reproche de faire de la thérapie spectacle. Ce succès lui ouvre les plus grandes portes que ce soit envers les célébrités ou la possibilité d’acquérir ce qu’il veut. Il se livre donc corps et âme dans ce nouveau mode de vie plein de péchés. Part contre, cette expérience le laisse amer et affecté par la violence des milieux criminels si bien qu’il refuse de répéter l’expérience par la suite préférant attendre ces patients confortablement assis dans son cabinet. Par chance, les patients se bousculent à sa porte et il peut donc les sélectionner selon leur pertinence.

    Sa chance n'est pourtant pas éternelle et il se retrouve à faire une sortie de route en février 1998. La sortie de route est spectaculaire et le saut se termine près de 20 mètres plus bas au pied d'un ravin. La passagère est morte quelques heures plus tard à l’hôpital. Il s’agissait d'une femme avec qui il venait de passé la soirée. Le Dr est plongé dans un profond coma pendant près de 5 semaines et son réveil rassure rapidement les spécialistes, car le cerveau n'a pas subi de lésion. Par contre, sa jambe droite est amochée et il conservera une mobilité partielle de celle-ci. Il reprend la pratique deux ans après son accident et publie quelque peu avant cela un livre sur son expérience avec la mort. Le livre mélange habilement la psychologie et la spiritualité et il s'écoule à des dizaines de milliers d'exemplaires en librairies. Il est même invité à en parler sur le plateau de Oprah!

    La suite de la dernière décennie est assez monotone. Il travaille sur quelques patients considérables, mais rien pour décrocher son Nobel. Il est appelé à présenter ses travaux dans des universités du pays, mais aussi à l’internationale. Il publie quelques articles spécialisés. La grande différence est qu'il est maintenant fréquemment sollicité par les différentes forces de l'ordre dans leur recherche criminelle ou pour établir les évaluations de ceux-ci. Il voit dans cette collaboration la chance d'atteindre, car la police lui offre ceux-ci sur des plateaux d'argent, les criminels les plus intéressant psychologique et professionnellement parlant. La réaction des criminels de leur côté est très diverse. Bien qu'ils soient rarement volontaires, leur peine les oblige fréquemment à suivre ce genre de thérapie auprès d'un psychiatre dans le but de les guérir ou du moins de mieux les contrôler.


Avatar : Hugh Laurie
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [X] Non []
Si oui, Qui ? : Bob Mercer
Pseudo : Bob
Votre Age : 25 ans
Comment avez vous connu le Forum ? : recherche google d’un forum de RPG mutant

_________________

Bruce Willis

Spoiler:
 


L'agent Bob Mercer AKA DeadSmile parle en ''slategrey #708090"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fryderyk Pryzbylewski
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: