AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 ceux qui sont en laisse (PV Tristan Troy)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: ceux qui sont en laisse (PV Tristan Troy)   Jeu 23 Aoû - 13:56


Les voitures et les motos s'entassaient dans les ténèbres du garage de la Confrérie. Les néons s'éclairèrent d'un seul coup, révélant dans leur lumière la silhouette d'un jeune homme à l'air blasé. Il s'avança dans le couloir, regardant avec un petit sourire amusé les bagnoles pourries de ses compatriotes. Ils possédaient pour la plupart des vieux tanks à la peinture ébréchée, des bagnoles hideuses et d'occasion. Bref, tout ce qu'il détestait. Lui, il adorait les voitures de sport, celles qui coûtaient cher et qui obligeaient les gens à se retourner dans la rue quand elles déboulaient devant eux. C'est pour cela qu'il chérissait sa Lambroghini Aventador J Roadster et qu'il passait son temps à la bichonner. Il pianota sa carrosserie avec un air amoureux sur le visage, cherchant des yeux une quelconque rayure. Il était le seul à pouvoir la toucher, c'était la seule chose qui lui restait de sa vie d'avant. Bien sur, il possédait toujours autant d'argent mais dorénavant, il ne pouvait plus l'utiliser puisqu'il vivait au sein de la Confrérie. Il partageait sa chambre avec d'autres types et personne n'avait la moindre once de privilèges que les autres. Ici, il n'était plus le petit prince mais un garçon comme un autre, qui servait sa vie à améliorer celle de Magnéto, leur chef à tous, le roi des lieux. « Toujours aussi belle ma chérie, sans doute encore plus qu'elle. » Ses yeux se perdirent dans le néant alors qu'il repensait à Brooke, son ex copine qui lui manquait cruellement. Elle adorait sa voiture et quand elle montait dedans, c'était toujours avec une joie indescriptible. Maintenant, quand le jeune homme prenait la route au volant de son bolide, c'était seul, le siège passager désespérément vide. Sa mort lui causait bien plus de soucis que ce qu'il voulait l'admettre. Il souffrait de cette séparation, causée par des pouvoirs qu'il ne contrôlait pas à l'époque. Il soupira légèrement avant d'ouvrir la portière dans l'optique d'allumer le contact, pour lancer l'autoradio. La musique s'éleva dans les airs, répandant dans le garage le cd préféré du garçon. C'est Brooke qui lui avait fait découvrir ce groupe à l'époque. Maintenant, il n'arrêtait pas de l'écouter, une manière pour lui de se rapprocher d'elle, assurément. Quand les premières notes résonnèrent, il referma la portière avant de prendre le chiffon qu'il tenait dans sa main pour nettoyer le capot avant. Il lustra rapidement le métal, frottant fortement pour enlever les traces de poussières. Quatre jours qu'il n'avait pas utilisé sa voiture et celle-ci commençait doucement à lui faire la gueule. « Promis, demain je t'emmène faire un tour. » Flynn sursauta quand la porte du garage se referma avec un grand bruit. Il posa ses yeux sur cette dernière avant d'ériger son bouclier télékinétique de couleur rouge. Il ne voyait rien, la porte étant plongée dans le noir. « Qui est là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ceux qui sont en laisse (PV Tristan Troy)   Jeu 23 Aoû - 17:58

Mauvaise semaine pour Tristan, encore une à inscrire sur la grande liste.. Pour faire court, il lui est arrivé que des merdes pendant ces sept derniers jours : Un rendez vous annulé alors que c’était une grande chance pour lui de percer dans le monde artistique, Nadja qui était malade pour sortir de l’institut et pour finir.. Ahaha, je vous le donne en mille.. NON, ce n’est pas encore son ordinateur qui clasme a cause d’un virus ! Ce maudit problème est réglé depuis deux semaines maintenant ! Et bien qu’il soit un as pour s’attirer de mauvais logiciels, il n’a rien eut jusqu’à lord.. Le soucis actuel du prince noir est que sa moto a un sacré soucis.. Plusieurs mêmes a son grand désespoir : Un pneu crevé a l’avant, un déréglage de freins et les deux pétales cassées.. Attendez, une question se pose :Qu’est ce qu’il lui est encore arrivé pour que sa moto soit dans cet état.. Hm juste un petit conflit en ville qui a mal tourné vous répondra Tristan d’un air blasé.. En réalité, le mutant sanglant avait provoqué une bande d’anti mutant juste pour le plaisir.. Faut dire que d’hurler contre les gens de son espèce n’est pas vraiment une chose a faire devant lui.. Encore moins en ce moment, ou l’enfant des ténèbres est très irritable ! C’est la chaleur dirait il, bien qu’on sait parfaitement que des cauchemars ne cessent de hanter ses nuits.. Bref, le voila faisant des allés retours du manoir au garage afin d’apporter tous les outils nécessaires pour bricoler son véhicule..

Une roue neuve, des clés qu’il a demandé a un autre mutant et .. C’est tout pour le moment.. Les choses auraient sans doute été plus rapides, si ce n’est qu’une mutante l’a interpellé entre deux voyages.. Une nouvelle, perdue en l’occurrence, qui désire quelques informations sur les lieux.. Le connaissant très serviable par moment, le jeune troy a finit par laisser son occupation de coté pour l’aider a monter ses affaires dans sa chambre.. Chambre plutôt pas mal entre nous ! Elle est deux fois plus grande que celle du prince noir, sans compter qu’elle a une meilleure vue sur le dehors.. Ne serait il pas un peu jaloux en y repensant ? Sans doute un peu, quoi que ca lui passe vite lorsqu’il la quitte en revenant a sa première occupation de la journée.. La seule d’ailleurs.. Boaf, décidement, jamais je n’aurais le temps de me poser pour finir ma triologie.. Pense-t-il en soulevant la roue avant d’ouvrir la grande porte du manoir.. Contrairement aux autres fois et en se rapprochant plus du garage, il se rend compte quelque chose a changé depuis tout a l’heure.. Effectivement , il entend une étrange musique venant de l’autre bâtiment.. A première vu, quelqu’un semble s’amuser dans le monde des véhicules, ce qui surprend un peu le mutant aux cheveux d’or.. Sans s’y attarder bien longtemps sur ce sujet complétement inutile a ses yeux, il pénètre tranquillement avant d’écarquiller les yeux.. Jamais il n’aurait cru un seul instant avoir un accueil aussi spétaculaire au sens premier du terme.. Un autre confrériste devant une magnifique voiture de sport rouge, avec une sorte de bulle rouge autour de lui.. Faut pas dix ans pour comprendre qu’il s’agit d’un bouclier.. Cependant on se demande vraiment pourquoi se protéger ici.. C’est vrai quoi ? On est a l’abris des humains, des x mens et les autres mutants ont quasiment la même idéologie.. Ce type est un parano songe le mutant sanglant avant de lui répondre pour éviter les hostilités..

« Ne paniques pas, ce n’est que moi.. Tristan »

Sans attendre une éventuelle réponse de sa part, l’enfant de l’atome se dirige rapidement vers sa moto.. En poussant les outils sur le coté, il place la roue entre les deux trucs qui la tiennent habituellement.. Puis il la vise péniblement a l’aide de ses deux clés.. Une tache pas si facile pour une personne qui a quasiment pas d’expérience dans ce domaine.. Ce qu’on remarque rapidement lorsqu’on s’apperçoit qu’il a mit sa roue a l’envers.. Doué tristan ! Découragé, il pose les clés sur le sol en soupirant.. N’ayant pas du tout la motivation de tout défaire et de tout refaire tout de suite, il essaye de voir son problème de freins.. En vain, il ne s’y connait pas du tout..

« Euh… »

Demander au jeune mutant ou pas ? Telle est la grande question du jour.. Sérieusement, Tristan n’a pas pour habitude de demander de l’aide a qui que ce soit.. Il préfère se débrouiller tout seul comme un grand ! C’est bien joli tout ca mais peut etre qu’il devrait un peu plus faire confiance aux autres ? Après tout, un petit coup de main n’a jamais fait de mal a personne ..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ceux qui sont en laisse (PV Tristan Troy)   Ven 24 Aoû - 1:49


Quand la silhouette s'avance, se révélant à la lumière, le bouclier de Flynn s'évapore directement. L'homme n'était pas une menace ou du moins, le mutant ne le pensait pas assez dangereux pour se défendre contre lui. Il savait par réputation que l'autre contrôlait le sang, un pouvoir que le jeune Underwood ne qualifiait pas de puissant. « Je panique pas. Mais avec tous les monstres de foire qui se baladent tranquillement dans les couloirs, la prudence est de mise. » Si Flynn acceptait plutôt bien la présence des mutants, ceux caractérisés par leurs pouvoirs physiques l'insupportaient. Il les trouvait dégueulasses tous ces hybrides horribles avec leurs cornes et leurs peaux de serpents. Quand l'un d'eux s'approchait de lui, le jeune homme ne pouvait pas s(empêcher de trembler. Ce genre de monstre de foire l'inquiétait et pire que tout, semblaient se reproduire en masse. Un cauchemars dont il se serait bien passé. Pour le garçon, la beauté d'un être était plus que primordial. Il fallait être parfait pour lui plaire un tant soit peu. L'homme qui venait de débarquer n'était pas un monstre et semblait réservé, il se dirigea doucement vers sa moto sans faire gaffe à sa présence. Flynn, lui, l'observait, écoutant sa musique distraitement. L'inconnu semblait galérer à réparer sa moto et il s’aperçut avec un petit sourire qu'il ne savait même pas montrer une roue. Le BA-BA de tous mécanos. « Quand on se traîne une moto comme ça, on évite de la défoncer autant, mon pote. » Tutoyer quelqu'un qu'il ne connaissait pas et l’appeler mon pote ? Une habitude chez Flynn. Il laissa une main télékinétique se dessiner dans les airs et la guida rapidement vers la moto, tout en restant sagement à sa place, près de sa voiture. La main attrapa les clefs pour dévisser la roue et commença à retirer tous les vis. Quelques secondes plus tard -merci la force d'une tonne- la roue était défaite. Il se concentra à nouveau pour la remettre à l'endroit, terminant le travail aussi rapidement qu'un garagiste possédant un CAP mécano. « 15 dollars. » Il éclata de rire avant de se diriger vers Tristan, la main en avant en guise de salutation. L’avantage de son pouvoir ? Ne pas se salir les mouflettes. « Flynn, enchanté. D'autres problèmes sur cette moto ? J'peux t'aider si tu veux, j'me débrouille plutôt bien. Ma voiture me donne pas mal de fil à retordre mais ça me plait de passer du temps dessus. » Il détailla rapidement la moto avant de hausser les épaules. Après tout, si l'autre avait besoin d'aide, il n'allait certainement pas le laisser tomber. Ils étaient tous les deux du même camp et l'entraide devait être de mise. Faire partie de la Confrérie, c'est comme avoir une famille, mais en plus grande et en plus dingue.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ceux qui sont en laisse (PV Tristan Troy)   Ven 24 Aoû - 10:22

Reconnu pour son coté colérique, l'enfant des ténèbres a tendance de s'emporter au quart de tour.. Surtout en ce moment, où un rien l'énerve.. C'est cette semaine de merde donnerait il pour se justifier.. Cependant on ne sait que trop bien qu'il déteste échouer quelque chose qu'il entreprend.. En gros, le voila qu'il s'en prend a sa moto sans voir le véritable problème: LUI ! Car dans le fond, c est a lui de savoir réparer son véhicule, ce qui est tout a fait logique.. Lorsqu'on y repense, il ne peut qu'en avoir honte.. Les hommes sont en général reconnus par leur savoir faire dans ce domaine.. Non ? Bon ca va ! Pas la peine de le rabaisser ainsi ! C'est un coup qu'il nous en veut a mort ou qu'il nous réplique fermement que ce n'est pas dans ses domaines de compétences.. En clair, il ne s'est pas vraiment intéresser à la mécanique, en préférant rester dans le monde des arts.. Défaire la roue pour la remonter comme il faut, voila ce qu'il lui reste a faire.. Cette pensée est bien jolie mais il n'en a pas l'envie.. Disons que son échec l'a quelques peu refroidit, ce qui est compréhensible en soit.. Entre nous, on se démotive souvent la première fois ou on loupe quelque chose.. Sans compter que réparer une moto est de loin son passe temps préféré.. Bref et comme il l'aurait pu le deviner de lui même, l'autre mutant vient a son aide sans attendre la moindre demande de sa part..

Bien qu’il se tut pendant toute la manœuvre en l’observant attentivement, il n’en est pas moins agacé du comportement du jeune.. Hein ? Mais il est en train de l’aider à régler son soucis.. Le problème n’est pas la ! L’enfant de l’atome n’est pas aussi prétentieux que cela.. Juste qu’il a la nette impression qu’il se fou ouvertement de sa guele.. Non mais regardez le frimer avec sa belle voiture ! Et sa musique, de merde en passant ! Songe-t-il en poussant un long soupire de lassitude.. Faut dire qu’il a de quoi se fendre la poire en deux.. Tendis que le propriétaire de la moto avait bien galéré pour la remettre, flynn remet la roue comme il faut a une vitesse incroyable.. Le tricheur, il s'est aidé de son pouvoir.. Ahahah bah il aurait pu en faire autant le petit tritri ? Dit sa bonne conscience en s'amusant a le rabaisser encore plus.. Quelle sadique celle la ! Enfin.. C'est en cet instant que tristan se retrouve bien con et très honteux.. Les pouvoirs mutants ! Beuh, il aurait pu y penser ! Fâché contre lui même, ce qui augmente sa mauvaise humeur du jour, il jette un regard noir a l'autre mutant.. Frimeur, vas faire un tour ailleurs si j'y suis ! Drôle de façon de remercier quelqu’un.. Voila ce que ca fait quand on touche son égo, bien qu’il ne s’en vente pas.. Cependant et bien conscient que Flynn lui a rendu un service, il laisse cette mauvaise fois de coté.. Il se contente juste de lever les yeux sur lui avant de lui faire un petit signe de la tête..

« Merci.. »

15 dollars ? il est pas sérieux la ? S’il espère une quelconque récompense de sa part, il peut toujours courrir ! Tristan aurait bien pu le faire tout seul comme un grand ! Attendez, il ne lui avait rien demander a la base ! Et bien, heureusement qu’il ne l’a pas fait ! Entre nous, les choses seraient encore pire qu’a l’heure actuelle.. En gros, l’autre mutant s’aurait cru le sauveur du monde et aurait sans doute profiter de cette occasion pour se moquer d’avantage ou augmenter son prix..Quoi qu’il en soit, Tristan décide de se détourner de lui pour continuer les réparations de sa moto.. Tout seul comme un grand.. Après tout, si tous les hommes peuvent le faire pourquoi pas lui ? Dans le fond, réparé une moto n’est pas si compliqué que ça.. Certes mais quand on a aucun savoir faire, ca risque de provoquer d’énormes dégats.. Ce qui ne tarde pas a tomber sur le nez du prince noir, qui s’entête encore a prouver qu’il peut y arrivé tout seul.. Un laps de temps plus tard, il se rend compte qu’il ne peut rien faire contre ses incompétences, qu’il lui faut s’avouer vaincu.. Alors quoi, il se redresse en frottant son vieux jean, avant de lancer au jeune homme :

« Hm, j’ai un soucis avec mes freins.. Si vous pouvez voir ce qu’il en est, je vous en remercierais.. »


Une demande simple a faire, qui pourtant ne l’est absolument pas pour tristan.. le pauvre, jamais il n’aurait pensé a avoir tout ce travail quand il a acheté sa moto.. S’il aurait su bah il aurait directement fait appel a un spécialiste..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ceux qui sont en laisse (PV Tristan Troy)   Ven 24 Aoû - 11:14


L'autre n'avait pas de nom. Flynn se décida à l’appeler Celui-Dont-On-Ne-Doit-Pas-Dire-Le-Prénom. Sans doute qu'il avait un prénom merdique ou bien qu'il n'aimait pas trop en dire sur lui à ceux qu'il ne connaissait pas. Comment voulez-vous connaitre quelqu'un sans répondre aux questions les plus basiques ? Le jeune mutant leva les yeux au ciel quand son collègues le remercia pour le changement de roue. « De rien. » L'inconnu n'était pas très loquace. Il ne parlait pas, se concentrant sur sa moto, sans même relever la petite blague sur les quinze dollars. Flynn ne pouvait surement pas faire rire tout le monde, malheureusement. Ses blagues ricochaient contre l'homme aux cheveux longs comme des épées sur un boulier. Le jeune Underwood reporta son attention à sa voiture, lustrant le capot avec autant de dextérité qu'avant. Plus les secondes passaient et plus sa voiture brillait. Il dessina plusieurs mains qui se dirigèrent sur les autres parties du véhicule, l'aidant à terminer son nettoyage hebdomadaire. Il entendait parfois l'autre garçon soupirer comme si quelque chose n'allait pas avec sa moto. Il posa ses yeux sur lui puis sur sa moto avant de découvrir qu'il galérait grave. Flynn esquissa un petit sourire qui se transforma en expression indéchiffrable quand l'inconnu lui demanda de l'aide. Flynn laissa un bâillement s’échapper de sa bouche avant de se rapprocher doucement de la moto, les mains dans les poches de son jean. « Je peux voir, ouais, mais c'est pas le fait de regarder ta moto qui va la réparer. » Il posa ses yeux sur les plaquettes de frein avec un petit sourire. Le garçon examina quelques secondes la moto avant de tester les freins avec la pédale. Il se redressa, avant de poser son doigt sur les plaquettes de frein, situées sur les deux roues, sur les deux côtés. Deux entre elles ne fonctionnaient pas, ce qui limitait la bonne utilisation de la moto, ce qui mettait même carrément en danger la vie de son utilisateur. Une petite virée en moto avec c'était faire la virée de trop. « Bonne nouvelle, c'est réparable. Mauvaise nouvelle, faut les remplacer. Les plaquettes. Au moins deux. » Flynn soupira avant d'observer les environs. Il laissa son regard se perdre sur la moto d'un type qu'il détestait et qui venait d'arriver, tout comme lui. Une bonne raison pour faire ce qu'il allait faire de suite. Sa main de rubis se reforma dans les airs, traversant la pièce pour arracher promptement les deux plaquettes de frein tant convoitées. Elles revinrent vers lui et il les attrapa avec ses vraies mains. Utiliser son pouvoir, c'est plutôt, mais utiliser ses mains, c'est bien aussi. Il posa ses genoux sur le sol avant de soulever la moto avec une plateforme télékinétique. Le tournevis d'un côté et la plaquette de l'autre, il s'occupa de visser la première sur la roue avant de la moto du jeune homme. 5 minutes plus tard, il s’attelait à l'autre. Au bout de 10 minutes, les plaquettes étaient installées. Il se releva avant d'essuyer ses mains sur son jean Armani à 2000 dollars. « Voilà, ça doit être bon. Faudra que tu testes. Par contre si tu tu crashes la gueule, j'suis pas responsable. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ceux qui sont en laisse (PV Tristan Troy)   Ven 24 Aoû - 13:06

Curieusement et sans savoir pourquoi, Tristan se demande pourquoi il n’avait pas insisté sur sa paie.. C’est vrai ca, il en a plus entendu parler.. Peut être avait il comprit que ce n’était guère le moment de faire chier tristan ? Sans doute, a moins que.. Ahaha, c’est pas drôle ce genre de conneries ! Le coup des 15 dollars était donc une mauvaise plaisanterie de la part du jeune mutant ? Ah bon, hm ok.. Sur l’instant et tellement qu’il avait été pris par ses soucis de moto, il ne s’en était pas rendu compte.. Ce n’est seulement quand il décide de lacher l’affaire en laisser Flynn s’occuper du reste, qu’il s’en apercoit.. Autrement dit, dix minutes après la vanne.. Heureusement que le prince noir s’était retenue de rétorquer à cette réplique, au risque de se faire passer pour le pire crétin de la confrérie.. Ca c’est dit, c est classé, on n’en parle plus ! Ca vaut pas le coup de s’attarder a ce genre de blague, et encore moins lorsqu’on est encore de très mauvais poils.. Encore plus quand il s’aperçoit que le morveux se moque de nouveau de lui, bien que ca ne soit pas a prendre au sérieux.. Effectivement, il ne fait que bailler en se rapprochant de lui avec les deux mains dans les poches.. A ce moment là, le mutant aux cheveux d’or s’écarte un peu pour le laisser passer .. Puis, il le laisse regarder sa machine tout en restant prudent.. On ne sait jamais avec les nouveaux de la confrérie.. Certains s’amusent a faire des blagues a la con ! Néanmoins et au fond de lui, Tristan ne peut que reconnaitre que son congénère lui est d’une grande utilité.. Ca lui évite de passer par un vrai réparateur, de dépenser le peu d’argent qu’il lui reste, et puis.. Bah il fait quand même du bon boulot pour un amateur.. Bon d’accord pour ce coup la il a plutôt intérêt a se la fermer ! Durant toute la manœuvre et en sachant qu’il ne connait rien de chez rien dans les termes techniques, le jeune troy ne prononce aucun mot.. Il se contente de rester près de son véhicule en observant les faits et gestes du réparateur.. Avec un peu de chance, il arrivera a reproduire tout cela.. Bah quoi ? on ne sait jamais si sa moto tombe encore en panne..

Ce qui peut très bien arriver, bien qu’on ne lui souhaite absolument pas.. A première vu, c est les plaquettes qu’il faut changer.. Hm, d’accord, s’il le dit.. Pourquoi pas ? Après tout, il doit s’y connaitre un peu plus que tristan, qui n’aurait même pas un 4 a un éventuel contrôle.. En guise de réponse et avant qu’il ne voit le télékinésite a l’œuvre, il hoche la tête comme pour de dire : Fais mon grand, je t’empêche pas du moment ou ma moto marche bien après.. Efficacement, de nouvelles plaquettes viennent remplacer les anciennes en un laps de temps.. Pas mal du tout son boulot ! Ensuite, flynn le prévient qu’il y a quand même des chances que cela ne tienne pas.. Un teste s’impose donc.. Hm très bien, le mutant sanglant attrape rapidement son casque sur le coté, avant d’ouvrir la porte du garage.. Après quoi, il revient sur sa bécanne en la démarrant doucement.. Ouf, le son ne fait plus ce grincement horrible et il a l’air de bien gérer les poignets de freins.. Un petit coup d’accélérateur et le voila qu’il fait quelques tours dans la grande cour.. De temps en temps, il freine un peu pour voir comment marchent ces nouvelles plaquettes.. Comme les anciennes a quelques choses près remarque-t-il avant de revenir dans le garage.. Là, il éteint le moteur avant de descendre de sa bécane..

« Merci ! Elle est parfaite maintenant.. Euh.. Hm »

Content de retrouver son bijoux, oui il faut l’avouer qu’il en avait besoin de sa moto pour ses promenades en ville, il ne peut s’empêcher de pousser un petit soupire de soulagement.. Cependant, il reste encore un point noir dans cette histoire : Comment faire pour le remercier ? Hm avec le peu d’argent qu’il a actuellement, il ne risque pas d’aller bien loin s’il décide d’appliquer la méthode tradtionnelle des réparateurs.. En trouvant que quelques idées par ci par là, qui sont un peu ridicule en soit, Tristan finit par lui proposer avec un sourire amicale.. Faut bien qu’il se sociabilise de temps en temps, ca ne peut lui faire du mal.. Enfin presque.. Bon ca va, on ne sait pas encore s’il va se prendre un bide ou non ..

« Hm, je peux vous proposer d’aller en ville pour boire un coup ou.. bah si jamais vous aviez besoin de moi pour quoi que ce soit.. »

Certes ce n’est pas forcément pour aujourd’hui la sortie en ville, mais bon.. Si jamais les deux mutants arrivent a se trouver une petite soirée de libre. Quoi que l’enfant des ténèbres a rien prévu de spéciale pour ce soir.. A voir.. Si son humeur change..
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ceux qui sont en laisse (PV Tristan Troy)   

Revenir en haut Aller en bas
 
ceux qui sont en laisse (PV Tristan Troy)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heureux ceux qui sont doux de caractère, puisqu’ils hériteront de la terre. — Mat. 5:5.
» ceux qui sont pas syndiqué
» A ceux qui sont Contre.
» ALLERGIES
» Heureux ceux qui sont dans le deuil, puisqu’ils seront consolés. — Mat. 5:4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: La Confrérie-
Sauter vers: