AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Esmeralda de la Vega {en construction}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Esmeralda de la Vega {en construction}   Mer 22 Aoû - 12:15

CARTE
D'IDENTITE




© avatar


    NOM : de la Vega

    PRENOM : Esmeralda

    ALIAS ET SURNOM :

    AGE : Ne vous méprenez surtout pas sur mon apparence de jeune demoiselle... Mes pieds frôlèrent cette Terre pour la toute première fois il y a 235 ans de cela...

    DATE DE NAISSANCE : 18 Mai 1777

    METIER : Être humaine n'est-il donc pas qualifié de métier en ces jours turbulents? Enfin bref... J'imagine que je pourrais toujours qualifier mon passe-temps de métier... Je divertis la gente masculine grâce à mon talent de danse. En somme, je suis danseuse (pas nue!) dans ce qu'y est aujourd'hui appelé une boite de nuit...

    NATIONALITE : Espagnole, Francaise, Américaine... J'ai vécu à tellement d'endroits quw je me sens partout chez moi... J'ai toutefois un passeport américan afin de légaliser ma vie aux États-Unis.

    GENRE : Je vous prie de me croire...Je suis une demoiselle. Donc féminin.

    CLAN : On ne cesse jamais d'apprendre... Élève à l'Institut Xavier




Pouvoirs :


  • Description : Je possède deux pouvoirs. L'un qu'on pourrais qualifier de défensif puisqu'il ne me permet d'aucune manière possible d'infliger des dommages à mes attaquants puis le second, qui se catégorise sans aucun doute comme un pouvoir passif... Alors commencons...

    Défensif: Manipulation du vecteur espace-temps
    Il s'agit de mon don principal. Celui-ci me permet de manipuler le temps à ma guise. Je m'explique... Dans un rayon de 50m, il m'est possible de ralentir, voir même jusqu'à figer le temps ainsi que de renverser ce dernier. Je peux aussi me téléporter et suis pour ainsi dire immortelle. Ce mot à pour habitude de rendre les gens nerveux... Alors laissez moi vous expliquez. Lorsque mon pouvoir se manifesta et bien, le temps s'est arrêté pour moi. J'ai cessé de vieillir. Cela n'est veut toutefois aucunement dire que je ne peux pas mourir. Je dirais même que les hématomes et blessures ont beaucoup de facilité à prendre place sur mon corps. J'ai donc seulement cesser de vieillir! Je suis vulnérable et guéris de la même manière que tout humain normal.

    Manipulation temporelle: Toutes chose, vivantes ou non, se trouvant à l'intérieur de ma zone sera automatiquement affecté, sans pour autant se rendre compte de la situation. Quelques individus sont pour ainsi dire à l'abris des effets temporels. Par exemple, les mutants avec un pouvoir similaire au mien, ceux dont la vitesse d'éxécution est améliorée (Vif d'Argent, même Angel lorsqu'il vole) et moi-même bien sûr... La durée de l'effet dépend bien évidemment de la masse à affecter. Si un objet dépasse la masse d'un camion poids lourd, il me sera impossible de le figer complètement et ne pourrai que ralentir sa course. Pour ce qui est des crétures vivantes (humanoide et animale), je ne peux que figer ou ralentir le temps pour 50 individus. Passé ce nombre, j'atteint mes limites.Sur un aussi gand nombres de gens, la durée de mon pouvoir sur eux diminue. Il m'est possible de les garder sous cet effet pendant environ une dizaine de minutes avant que mon niveau d'énergie vitale soit critique.

    Renversement temporel: Lorsque je parle d'un renversement temporel, il s'agit en quelque sorte d'un voyage dans le temps. Je peux grâce à la description exacte d'un évènement retourner dans le passé afin d'observer ce dernier. Ces voyages ne me permettent que d'observer ainsi ainsi de mieux comprendre. Lors d'un renversement je suis que spectatrice et il m'est totalement impossible d'intervenir. Je suis également capable de fouiller le passé d'un individu si un contct corporel à lieu. Mon voyage ne dure qu'aussi longtemps que le contact entre nous et si ce dernier est interrompu alors la connection est brisée. Je suis sans défense lorsque je procède à un renversement. Je tombe dans une sorte de transe et n'ai plus conscience du monde réel. Je ne peux pas voyager dans le passé à l'infini. Une limite de 500 ans avant ma naissance s'impose. C'est à dire l'an 1277... Aux maximum de mes capacités, je pourrai faire prendre part à une autre personne lors de mes voyages si un contact corporel à lieu. Je suis incapable de voyager dans le futur.

    Téléportation: Je suis capable de me téléporter partout tant que ma destination reste dans mon champs de vision. Me téléporter ne prend qu'une seconde toutefois cela demande une haute quantité d'énergie et celle-ci augmente encore plus lorsque je désire téléporter quelqu'un avec moi. La distance n'a pas réellement d'importance ici puisque mes "sauts" sont limités à mon champs de vision. Seuls la masse à téléporter et le nombre de "sauts" sont des facteurs importants. Je peux téléporter 5 adultes à la fois à conditionn que tous se touchent entre eux et que l'un d'entre eux me touche.

    Seule: 10x
    Moi+1: 7x
    Moi+5: 3x


    Passif: Mémoire décuplée
    Alors voilà, la il s'agit du fonctionnement de mon très cher cerveau. Je n'oublie absolument rien de ce que j'ai déjà lu, vu ou entendu. Croyez-moi, il y a des jours ou je considère cela comme une malédiction puisqu'il m'est également impossible d'oublier quelque chose. Ne serait-ce-qu'un simple détail... Tout est bouclé à double tour dans ma tête à jamais... Enfin bref, ceci me donne également une faculté de compréhension améliorée et d'immédiatement mettre en pratique ce que j'ai appris. Mon pouvoir est toujours actif et ne me sers pas à grand chose à part de pouvoir être un super génie si je le désirais...


  • Niveaux de maitrise : Malgré le fait que je vive depuis plus de deux siècles je dois bien confesser que ma maistrise de mon pouvoir est loin d'être au point. Comme vous pouvez certainement imaginer, les mutants, à mon epoque, ne couraient pas les rues et si leur intégration dans la société est toujours un thème délicat aujourd'hui, imaginez la situation il y a 200 ans lorsqu'on accusait encore les gens possédant des "dons" de sorcellerie....

    Malgré tout cela, le temps à porté ses fruits et au bout de plusieurs, plusieurs années d'apprentissage acharné, secret et solitaire, il faut bien se l'avouer, je parvint à finalement maitriser les renversement temporel à un excellent niveau. Certains le qualifieraient peut-être de parfait mais en ce qui me concerne, je crois fermement qu'il y a toujours place à l'amélioration. Entre-temps, je suis apte à effectuer ces voyages jusqu'à l'an 1277 sans aucune perte d'énergie notable, bien qu'une concentration sans faille soit nécessaire. Des émotions trop forts, peu importe leurs natures, troublent ma vision et rendent un renversement irréalisable. Je suis également capable "d'emmener" quelqu'un avec moi lors de mes voyages.

    La manipulation temporelle s'avère un peu plus complexe. J'ai beaucoup de difficulté lorsqu'il s'agit de proportioner l'impact de mon pouvoir... Je suis capable de ralentir et d'arrêter une action et là est bien le problème! Je ne parvient pas à déterminer si l'action doit seulement ralentir ou bien se figer complètement. Cela se fait au hasard. Qui plus est, manipuler le temps m'épuise rapidement. Bien que je n'ai parfois aucun contrôle sur le déclanchement de mon pouvoir, je n'éprouve généralement aucune difficulté à mettre fin à ses effets. La peur, la colère, la tristesse et même l'extase ont comme effet de déclancher une manipulation temporelle. Certaines émotions peuvent même amplifier mon pouvoir et me permettre d'exercer mon pouvoir à plus grande échelle, bien que cela ne soit que provisoir et ne puisse être reproduit volontairement par la suite .

    Quant aux téléportations, on pourait dire que je me débrouille... Bien que cela ne sonne pas très convaincant, je suis capable d'effectuer mes "sauts" avec une précision d'environ 80%. Il m'arrive encore d'attérir à 1m ou 2 de ma destination mais cela arrive de moins en moins souvent... Les séances de pratique sont toujours de courte durée puisque me téléporter me demande toujours une grande quantité d'énergie. Je n'ai jamais tenté de téléporter quelqu'un avec moi, puisque mon inprécision s'est déjà montré plutôt risquée par le passé...

  • Lien entre les Pouvoirs: J'aime bien croire que mon cerveau s'est pour ainsi dire adapté à ma situation. Si je dois vivre autant d'année alors il est logique que mon cerveau soit apte à se souvenir des informations acquises lors de mon séjour sur cette terre, non?



Description Physique :


  • Apparence :
    -Oserais-je vous demander votre âge charmante demoiselle?
    -Quel âge me donneriez-vous donc?
    -Hmmm.... Difficile à dire... Votre visage semble à peine sortir de l'adolescence et pourtant ... Votre regard semble si profond... Comme si vous sortiez tout droit d'une autre époque.
    -Alors...? dit-elle curieuse
    -Je dirais 19 ans.
    -Dans ce cas j'ai 19 ans...


    Je ne désire pas paraître prétentieuse, mais je crois pouvoir affirmer que je ne fait pas mon âge^^ Commencons par le commencement, voulez-vous? Je suis une jeune femme élancée fesant 1,71 pour un poids de 59kg. Je ne me considère pas particulierement musclée bien que de me qualifier de frêle serait également faux. Quelqu'un d'attentif remarquerait de fins biceps ainsi que de léger muscles abdominaux bien définis. Malgré tout, ma petite stature dégage une fausse impression de fragilité qui a bizarrement tendance à déclancher un sentiment de protection chez les gens de mon entourage. Ma poitrine n'est pas ce que la gente masculine qualifierait d'une "wooww" mais elle pleinement suffisante lorsqu'on sait la mettre en valeur. Qui plus est, j'ai une taille fine et des fesses bien arrondies pour harmoniser le tout. Les chemins que j'ai emprunté laissèrent des traces sur tout mon corps: des cicatrices. Aussi je vous met au défi de trouvez une partie de mon corps ne portant aucune cicatrice. Aussi minime soit-elle, vous en trouverez toujours une... Ma peau ne démontre aucune autre anomalie. Elle possède un halo doré me procurant ainsi un teint frais et sain à longueur d'année. J'adore mes longs cheveux. J'apprécie qu'ils me chatouille au niveau des reins lorsque je les laisse ouverts. Ils ont la couleur du chocolat en hiver et pâlisse pour prendre une teinte un peu plus chataîne en été. J'aime beaucoup expérimenter de nouvelles coiffures. Une journée c'est une tresse, l'autre des boucles, puis une tresse francaise, plaqués... Je change de tête presque tout les jours! À condition que j'ai le temps, bien sûr... Au naturel, ils sont trés volumineux et ont tendance à faire un peu comme bon leurs semblent. Oh oui, et ils ondule lorsqu'il pleut ou bien qu'il y a beaucoup d'humidité. Mon visage eh bien,... je dirais qu'il est joli. Rien de bien spécial mais tout de même beau à regarder. On m'a souvent dit que j'avais des grands yeux de la même couleurs que mes cheveux. Une sorte de marron chocolaté qui donne une certaine profondeur à mon regard. Je m'estime également chanceuse de n'avoir jamais été victime de gros problèmes d'acné ou autres types de problèmes de peau. Il m'arrivait et m'arrive encore aujourd'hui d'avoir un petit bouton ici et là mais rien de bien grave. J'ai un petit nez rond qui règne comme un roi au centre de mon visage et un une paire de lèvres rouge tirant un peu sur le prune pour couronner le tout.

    Mon style vestimentaire est en sorte un mélange entre la mode de mon époque et celle d'aujourd'hui. J'apprécie bien m'habiller et avoir de la classe, ce qui ne fais pas esclave de la mode pour autant. Les jupes, longues ou courtes, ainsi que les blazers font partie de mes vêtements de prédilection ainsi que la bottea à talon. Au quotidien j'aime bien me vêtir classe et y rajouter un petite note personnelle, régulièrement sexy. Je n'ai pas honte de porter des vêtement juste au corps et je suis d'avis que je sais mettre mes atous en valeurs sans toutefois paraître vulgaire. Le soir, lorsque je performe mes numéros de danse, je porte souvent des costumes qui oui, laisse paraître de la peau et laisse fantasmer ses messieurs, mais qui ne me laissera jamais paraître comme une "fille de joie" aux yeux du publique. Mon éducation ainsi que mes nombreuses heures de danse, m'ont au fil du temps équipé d'une démarche assurée, droite et légère. Très féminine en tout les cas.

  • Signes Particuliers : Je n'ai rien qu'on pourrais réellement qualifier de particulier... J'ai les oreilles percées mais je n'ai ni tattoo, ni piercing autre que celui dans mes oreilles. Pas même une tache de naissance! J'imigine qu'on pourrais dire que mes dizaines de cicatrices sont quelques peu particulières... C'est à vous de voir.



Caractère :

  • Mental : Afin de complètement me comprendre il faut savoir d'où je viens... On m'a élevé differement de vous. En conséquent, je ne partage que très rarement la même vision de choses que les jeunes filles d'aujourd'hui. Mon éducation fût très stricte. C'est probablement la raison pour laquelle je suis aussi exigeante avec les autres. Toutefois, je ne demande jamais rien des autres que je ne m'impose pas déjà à moi-même. Je n'ai que très peu de tolérance pour la paresse et la bêtise et je suis d'avis que seule une persévérance à toute épreuve devrait être récompensé. De ce fait, vous ne me verrez jamais abandonnez un but que je me suis fixé. Jamais! Je suis également avide d'apprendre et adore passer du temps dans les livres. Ne vous méprenez pas! Je ne suis pas froide et complètement anti-sociale... Je suis simplement quelqu'un qui choisi ses amis avec soin. Si vous m'avez en tant qu'amie, alors vous jouirez d'une alliée loyale pour le reste de vos jours. Certaine valeurs telles la fierté, l'honneur et la loyauté sont gravées dans mon âme et ce à jamais. Je ne parle pas très souvent, croyant fermement que la parole est d'argent et que le silence est d'or. Il y a certaines choses qu'il vaut tout simplement mieux garder pour soi...

    Autrefois, j'étais comme la majorité des jeunes filles que je croise aujourd'hui. Légère comme l'air, insousciante et rêveuse.... Pourtant je du rafouler ses valeurs de fillettes au plus profond de mon âme afin de survivre aussi longtemps que je l'ai fait... Lorsque je suis seule, il m'arrive parfois de laisser cours à ma fantaisie et à mes rêves de jeunes filles innocentes. Afin que vous pensiez pas que je suis une mégère, je suis également quelqu'un qui porte une oreille attentive aux problèmes des autres (sans pourtant parler des siens), je suis également généreuse, passionée, serviable et même drôle à mes heures.

    Bien que le monde tel qu'il est aujourd'hui est beaucoup plus facile pour les femmes qu'il ne l'était autrefois, je dois avouer que certaines valeurs d'autrefois me manque. La galanterie, le sens de l'honneur ainsi que le goût pour le savoir semblent s'être vaporisé au fil du temps...

    Oh oui, il vaut mieux que je vous mette en garde... Je fais honneur à mes origines espagnoles sur ce point et je démarre au quart de tour lorsqu'on me tape sur les nerfs... Juste un petit avertissement...

    Pour ce qui est des différents regroupements de mutants, eh bien je dois vous avouer que je suis quelque peu indécise... L'idéologie de la Confrérie est semblable en certains points à ma facon de voir les choses. Il est évident que nous, les mutants, sommes la prochaine maille dans la chaîne de l'évolution. Notre DNA est supérieure à la leur et ceci est un fait, donc inutile de le nier. En revanche, je trouve leur méthode d'action ainsi que leur vision trop extrêmistes. Le fait que notre race soit supérieure ne rend pas la race humaine faible et incapable pour autant... J'avoue toutefois, semblable aux membres de la Confrérie, avoir très peu de tolérance pour les humains (ou même autres mutants) qui tentent de nous pourir l'existence, allant même jusqu'à vouloir nous éliminer.
    Je me sens définitivement plus à mon aise face à l'idéologie de Xavier et de ses collègues, les X-Men. Leur concept de vouloir vivre en paix avc le reste de l'humanité me plaît. J'avoue avoir mes doutes lorsqu'il s'agit d'utiliser nos dons afin de secourir les humains en danger alors que beaucoup d'entre eux (je n'ose pas dire la majorité) nous craignent (pour ne pas dire attaquent...). Pourquoi ne pas simplement vivre et laisser vivre? Ca serait bien plus simple, non? Enfin, peut-être que de vivre en solitaire pendant plus de siècles nuit à notre côté sociable... Qui sait? Peut-être changerai-je d'idée?
    Je reconnais ne pas avoir réellement porter attention au BAM... On entend des rumeurs ici et là qu'ils sont une sorte de force de la justice pour les cas "mutants"... Je ne sais pas trop quoi en penser pour être honnête. Certain disent qu'il s'agit d'une bonne chose. Un département veillant à ce que les mutants se comportent bien. D'autres racontent qu'il faudrait être prudent face à eux... Apparement, ils ne seraient pas tous aussi nobles et honnêtes qu'ils le prétendent. Comme je vous ais dit, vivre et vivre et laisser vivre. Jusqu'à maintenant, je n'ai jamais eût affaire à eux. Donc aucune facon de me faire une opinion adéquate à leur sujet. Voyons ce que le futur apportera...


Histoire :

  • Talents Particuliers : On a le temps d'en apprendre des choses lorsqu'on vit depuis plus de 200 ans... Alors je parle parfaitement l'espagnol, le francais,l'anglais ainsi que l'allemand et j'ai de bonne base en mandarin. Je maitrise également l'escrime, les sports équestre ainsi que la danse et j'ai appris à me défendre efficacement au corps à corps dans plusieurs disciplines. Pour finir, le piano n'a plus aucun secret pour moi.

  • Possessions : Tout ce qui appartenait à ma famille depuis des générations fût soit détruit lors de la guerre ou bien il se trouve aujourd'hui bien à l'abris dans un musée. Mes seules possessions sont donc quelques milliers de dollars en banque et certaines robes et bijoux qui appartenait à ma mère.


  • Biographie :
    D'après les dires de Joaquin, notre majordome et mon père adoptif, je suis née lors d'une chaude et humide nuit de mai. Les étoiles brillaient de milles feux et chaque pièce de notre demeure étaient remplies du parfum des fleurs environnantes. La naissance fût une épreuve particulièrement difficile pour ma mère. Malgré les bons soins d'une sage-femme qui s'occupait d'elle, Joaquin dit qu'elle n'avait eût aucune chance. Elle avait perdu beaucoup trop de sang. Tous, sans exception, pleurèrent le décès de ma mère. Elle avait toujours été une femme très appréciée. Mon père n'était malheureusement pas présent le jour de ma naissance. Il avait dût s'absenter pendant quelques jours et n'arrive que 48 heures plus tard. Ce fût donc Joaquin qui me prit dans ses bras le premier. Il m'a toujours dit que j'avais été le plus beau des poupons. Quel sentimental ce Joaquin... Quoi qu'il en soit, la situation se compliqua lorsque mon père passa le seuil de la porte. Il est je crois inutile de vous expliquer qu'à cette époque, seul les héritiers masculins avaient "de la valeur". Les filles étaient considérées comme un fardeau pour la famille. Inutile en cas de guerre, incapable d'apprendre les sciences et surtout impossible pour elles de représenter le nom familial. Sans héritier, le nom "de la Vega" disparaitrait. C'est fût donc la déception faisant par la suite place à la colère qui apparût sur le visage de Don Diego de la Vega lorsqu'il apercu, non pas son fils, mais sa fille... Quelle calamité! Quel déshonneur pour sa famille! Il refusa un mois durant de voir l'enfant. Le laissant aux bons soins des nourrices. Un mois entier, pendant lequel la petite resta sans identité. Un soir, Don Diego pénétra sans bruits dans les quartiers de la petite. La bassinette se balancait au gré de la brise de Juin. La nourrice chargée des soins de l'enfant dormait profondément sur une chaise, environ à deux mètres de l'enfant, qui dormait également. Il s'approcha de sa fille, prenant soin de ne pas faire de bruit. Il s'arrêta près d'un mètre du berceau et observa le poupon. Entre-temps, quelques mèches de cheveux aussi foncés que ceux de sa mère couvrait son crane minuscule. Le jour de sa naissance, elle avait hérité du pendantif de sa mère. Il s'agissait d'un collier or auquel pendait une émeraude. Ce fût ce collier, et le souvenir à sa défunte femme, qui ammenèrent le père à finalement baptiser sa fille.

    -Esmeralda...,dit-il plus fort qu'il ne l'aurait du.

    La jeune nourrice se réveilla en sursaut et une lueur de frayeur traversa son regard lorsqu'elle apercu le maître des lieux, se tenir droit devant elle. Silencieux, il observait l'enfant. Heureusement, ce dernier dormait toujours. La jeune femme se redressa et voulu saluer son maître mais celui-ci lui fît signe de se rasseoir et de se tenir tranquille. Don Diego de la Vega avait les cheveux mi-longs de couleur poivre et sel et possédait une imposante stature. Une stature qui imposait un certain respect. C'est en parti cette dernière qui empêcha la nourrice de bouger ne serait-ce qu'un doigt lorsqu'il se tourna vers elle. Il la fixa un moment avant de s'exprimer à voix basse.

    -Esmeralda, murmura t'il.

    Puis, il tourna les talons et quitta la pièce sans un dernier pour sa progéniture ou la nourrice.

    Études, études et encore études...

Alors voilà mon enfance ne fût pas des plus joyeuses. Je passait la majorité de mon temps à étudier. La danse, le chant, la litérature, l'histoire, les langues étrangères, l'étiquette, l'équitation... Tout ce qu'une jeune demoiselle de bonne maison se doit de maitrîser sur le bout de ses doigts. Des tuteurs ainsi que mes nourrices étaient chargés de mon éducation. J'appréciait le flu continu d'informations attaché à mon rang. J'étais une élève studieuse et mon cerveau semblait pouvoir assismiler une grande quantité d'informations à la fois. Ce qui fesait naturellement mon bonheur ainsi que celui de mes tuteurs. Le seul qui ne semblait pas se réjouir de mon intelligence hors norme était mon père. Joaquin disait que selon mon père, une senorita hors du commun était encore plus difficile à marier que toute les autres. Bon, naturellement à mon jeune âge tout cela ne me disait pas grand chose. Pour moi, tout cela se résumait au fait que mon père n'était pas fier de moi... Mon père m'évitait aussi bien qu'il le pouvait. Je l'entrevu parfois dans le cadre de porte lorsqu'il venait s'informer de mes progrès avant de le voir rapidement disparaitre, exaspéré par ma progression rapide. Autrement, jamais il ne venait me voir. À vrai dire, au fil du temps j'en vint à considérer Joaquin comme mon père. Il m'apprit à monter à cheval ainsi que certaine autres chose absolument inacceptble pour une senorita, me fesant jurer de ne jamais en parler à personne. Il m'enseigna entre autres l'escrime ainsi que quelques techniques de combat rapproché très efficace en cas d'urgence. Bien sur, tout cela échappait au regard de mon père qui ne s'interessait que trés peu à mes faits et gestes. Mon emploi du temps chargé ne laissait évidemment pas beaucoup de place à ma vie sociale. Des amis, quels amis? Dans mon monde, on rencontrait des gens, devenait des connaissances, formait des alliances mais on ne devenait pas amis... Le seul que je pu qualifier d'ami était un jeune garcon prénommé Xavier. Il avait un peu plus âgée que moi et travaillait dans les champs sur notre territoire. Je ne le voyais que très rarement puisqu'il m'était interdit de sortir seule hors de l'enceinte de la demeure. Toutefois, environ deux fois par mois, Joaquin descendait controler le travail des paysans et je l'accompagnait toujours afin de pouvoir voir mon "ami".

Au début, Xavier était très réservé à mon égard. Bien que je tentai d'établir un contact, la nature de ce dernier m'importait peu, lui s'arrangeait toujours pour se trouver à plusieurs mètres de distance et pour éviter mon regards et mes sourires timides. Étant petite, je ne comprenais pas pourquoi il semblait refuser mon amitié. Un soir, je décidai de faire part de mes soucis à Joaquin. Je savais qu'il était le seul qui m'écouterait. Il avait terminé ses tâches quotidiennes et je le trouvai donc assis devant la fenêtre des ses quartiers, buvant un verre de vin. Je m'avait toujours demandé pourquoi Joaquin vivait avec nous. Après tout, les autres nourrices et serviteurs de mon père habitaient un aile différente de la notre. Joaquin m'avait alors expliqué qu'il bénéficiait d'une longue amitié avec mon père et que pour cette raison, Don Diego lui avait accordé le privilège de vivre parmis nous. Il m'avait également dit, que de vivre si près de moi lui permettait de mieux veiller sur moi. À l'époque, ces mots ne m'avait arraché qu'un simple sourire. Aujiurd'hui je sais, que jusqu'au jour de sa mort, Joaquin m'avait aimé comme sa propre fille... Je cognai donc à sa porte et sans attendre une réponse pénétra dans la pièce. Curieux de savoir qui pouvait bien le déranger à cette heure, il se retourna brusquement. Lorsqu'il m'apercu, un sourire tendre fendit son visage et son regard s'attendrit.

-Mais que fais-tu ici à cette heure? Tu devrais déjà être dans ton lit, fit-il semblant de me gronder. Bien qu'au fond il était content de me voir. Il était toujours content de me voir.

Je traversai la pénombre et pris place sur ses genoux.

-Joaquin, j'ai une question. À chaque fois que je t'accompagne dans les prés, je vois ce jeune garcon...

Déjà, le regard du majordome s'assombrit... Un de ses devoir était de protéger cette petite, et ces histoires de garcons ne lui plaisait pas... Je ne m'en rendit toutefois pas compte, du à la noirceur qui régnait dans la pièce et continuai donc ma question.

-...environ de mon âge. J'aimerais beaucoup qu'il devienne mon ami, mais lui ne semble pas m'apprécier. Mais alors pas du tout! Pourquoi ne veut-il pas me parler?

Je m'exprimait déjà très bien malgré mon jeune âge et cela compliquait la tâche à Joaquin qui devait garder en mémoire qu'il discutait avec une fillette et non avec une jeune femme. Il prit quelques secondes afin de bien formuler ce qu'il s'apprêtait à me dire.

-Écoute Esmeralda, tout cela n'est pas si simple, dit il d'une voix douce et à la fois un peu soucieuse. Comment s'appelle ce jeune garcon?
-Xavier, répondis-je sans hésiter.
-Tu vois, c'est comme si Xavier et toi viviez dans des mondes différents. Il ne voulait pas lui bourrer le crâne avec les différentes classes de leur société et des conflits que leur amitié apporterait. Pas maintenant, pas ce soir... Tout cela, elle l'apprendrait par elle-même bien assez tôt... Pour l'instant, il s'agissait de lui faire comprendre qu'elle ne devrait simplement pas se lier d'amitié avec ce jeune.
-



Avatar : Nina Dobrev
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [x]
Double/Triple Compte? : Oui [] Non [x]
Si oui, Qui ? : /
Pseudo :
Votre Age : 23
Comment avez vous connu le Forum ? : google



Dernière édition par Esmeralda de la Vega le Ven 31 Aoû - 9:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
James Tucker
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 470
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Esmeralda de la Vega {en construction}   Mer 29 Aoû - 18:40

Bienvenue parmi nous Wink !

_________________


Spoiler:
 
06/10/2011
Ma fiche - #005484
Messages RP : 132-59
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Esmeralda de la Vega {en construction}   Ven 7 Sep - 8:21

Bonjour, y a t'il des nouvelles pour cette fiche? Est elle toujours en construction?

Si je n'ai pas de nouvelles ici dans les 7 jours, la fiche sera refusée, merci de votre compréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Esmeralda de la Vega {en construction}   Sam 15 Sep - 10:16

Fiche refusée et c'est fort dommage.

Merci de votre compréhension.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Esmeralda de la Vega {en construction}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Esmeralda de la Vega {en construction}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Date de construction d'une maison familiale ?
» carrière en construction
» Ma dollhouse enfin en cours de construction !!!!! :)
» idée d'une futur réunion voir la construction du Jean Bart
» construction normande

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches refusées-
Sauter vers: