AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Maiwenn Short AKA la Syrène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Maiwenn Short AKA la Syrène   Lun 2 Avr - 20:49



CARTE
D'IDENTITE




© Mai’


    NOM : Short

    PRENOM : Maiwenn

    ALIAS ET SURNOM : Syrène (la)

    AGE : 21 ans

    DATE DE NAISSANCE : 27/01/1991

    METIER : Terroriste

    NATIONALITE : Américaine

    GENRE : Féminin ♀

    CLAN : Acolyte (alleeeeeeeeeeez Cute)




Pouvoirs :


  • Description :

    Le pouvoir de Maiwenn (et oui, le pouvoir, pas les What a Face) est le contrôle du son. A l’origine elle était dotée de la capacité de contrôler celui de sa propre voix pour détruire les choses et mesmeriser les individus dans un périmètre donné puis sa maitrise à évolué et elle a été capable de contrôle le son en général en rentrant en « osmose » avec toutes les vibrations soniques l’avoisinant. En continuant dans cette voie elle a apprit à contrôler la trajectoire de ses ondes aussi elle peut faire en sorte qu’une personne ne puisse brutalement ne plus percevoir aucun son ou modifier une voix pour utiliser se sont afin que quelqu’un l’entende parler elle sans qu’elle n’ait pour autant à utiliser sa véritable voix. Son pouvoir se décline également de cette façon :


    « Il y a des silences qui sont de dangereux explosifs ! » ~ Daniel Pennac – Kamo et moi

    Destruction : L’intitulé du pouvoir laisse rêveur n’est-ce pas ? Maiwenn tire une grande partie de sa puissance offensive par sa capacité à « détourner » le son de façon à détruire relativement tout par la puissance des ondes soniques. Et tout ça inclut du building à la porte en bois en passant par la flûte de champagne et le corps humain sur lequel les dommages peuvent être irréparables. Les dégâts varie selon la résistance des matériaux composant ce qu’elle vise mais le plus souvent l’opération de prend guère plus de quelques minutes pour détruire quelque chose de conséquent. La puissance de son cri peut atteindre au maximum une équivalence de cinq tonnes. Même si elle s’aide régulièrement de sons extérieurs pour utiliser cette facette de son pouvoir elle le fait fonctionner presque exclusivement avec sa propre voix. Maiwenn peut cibler ses attaques au mètre près et frapper avec autant de force que ce soit à un mètre ou a cent même si au-delà de cette limite son potentiel devient très limité. Par conséquent elle ne fait pas de son potentiel destructeur une histoire de finesse préférant les destructions d’apparence plus massive comme celle d’immeubles ou de buildings.

    Pour celle-ci on comparerait facilement la puissance de la Syrène a celle d’un séïsme de magnitude 7.6 à ceci près que la magnitude se calcule aussi bien en terme de dégâts qu’en terme d’importance de la zone concernée or Maiwenn ne peut agir que dans un maximum de deux cent mètres. Pour économiser ses forces, Maiwenn s’efforce de repérer les failles et les murs porteurs desdites constructions afin d’être le plus efficace possible. Pour aboutir à une destruction d’une construction en dur elle enverra une sorte de salve d’onde particulièrement forte sur le ou les points ciblés mais si elle rencontre une résistance du type de construction parasismique lui donnant du fil à retordre elle devra augmenter l’énergie consacré au cri et s’en verra forcément plus fatigué. On estime en « immeuble » qu’elle pourra en détruire peut être jusqu’à trois d’affilé mais se retrouvera épuisée après cet effort. En revanche une destruction bien maniée en visant directement le bon endroit pour provoquer l’effondrement ne la fatiguera que modérément.

    Contrairement à la destruction d’immeuble celle d’êtres vivants ne se pratique pas en quelques secondes le temps d’un cri assez puissant pour venir à bout des résistances de la construction. Le processus dure plusieurs minutes, de cinq à dix selon le cas et le nombre de personnes mais également la distance à laquelle elles se situent par rapport à elle. La puissance du cri « broiera » lentement les organes de sa ou de ses cibles et si elle ne provoque pas la mort car arrêtée trop tôt, elle peut avoir de graves séquelles si on a dépassé les trois minutes. Maiwenn peut s’attaquer à un groupe allant jusqu’à une dizaine de personne assez rapprochée physiquement, ne parvenant pas à séparer l’influence de son attaque sur tout son périmètre mais sur une zone concentrée d’une aire d’environs trois mètre cube. Globalement, cette zone peut se situer n’importe où dans les deux cent mètres l’entourant. Il est a noté que généralement une fois l’attaque lancée sortir du champ d’action est presque illusoire. Maiwenn ressent globalement autant de fatigue par la mort d’un groupe de dix personnes que pour la destruction de deux immeubles. Elle favorise les « exécutions massives » à des morts individuelles qui l’épuisent plus sur le long terme.

    Un des rares moments ou Maiwenn est vulnérable est lorsqu’elle est en train d’utiliser cette attaque justement. Elle cesse automatiquement d’utiliser son ouïe surdéveloppée et on peut alors la prendre par surprise voir la neutraliser. Si elle perd sa concentration (pas parce qu’un ahuri lui a hurlé « Oh un éléphant rose ! » en pointant du doigt derrière elle, plus si on vient de lui faire effectuer un vol plané sur plusieurs mètres) l’attaque cesse immédiatement.


    « Tu rencontreras d'abord les Sirènes qui charment tous les hommes qui les approchent ; mais il est perdu celui qui, par imprudence, écoute leur chant » ~ Homère – L’Odyssée

    Mesmer : Ce que Maiwenn appelle le mesmer c’est l’emprise hypnotisante que peut prendre sa voix. En la modifiant d’une certaine façon elle parvient à faire en sorte que les individus capables de comprendre ce qu’elle raconte lui obéissent dans une certaine mesure. En effet plusieurs limites s’opposent à cette première facette de son pouvoir :
    ► Un individu ne parlant pas un mot d’anglais ne sera pas sensible à la majorité des ordres pour ne pas dire tous, il faut qu’il comprenne un minimum ce qu’elle lui raconte. Par contre elle peut évidement le faire dans plusieurs langues.
    ► Elle ne peut pas ordonner quelque chose à quelqu’un allant à l’encontre de son instinct de survie basique comme le fait de sauter du dix-huitième étage ou d’arrêter de respirer encore que. Cela peut dépendre de la personne, si cette dernière a des tendances suicidaires à l’origine il y a une chance que Maiwenn parvienne à la contraindre de sauter.
    ► Selon le caractère de la personne son emprise est plus ou moins forte. On remarque aussi que son mesmer marche bien moins bien sur les mutants et qu’il a tendance à s’estomper à la moindre distraction si elle n’y prend pas garde. Après savoir si cette particularité est du à leur capital génétique ou à un blocage inconscient qu’elle a à privé un mutant de sa volonté.
    Maiwenn peut en revanche utiliser son pouvoir sur une dizaine de personne et non pas sur une seule, à condition bien sur de ne pas donner trop de subtilité dans ses ordres. Plus c’est simple plus ce sera efficace. Elle ne ressent pas de signes de fatigue au-delà de trois personnes ou bien si elle est forcée de mesmeriser sur le long terme comme pour mener un interrogatoire de plusieurs heures.
    L’hypnotisation marche quand bien même il n’y a pas de contact visuel entre elle et sa cible. Il suffit juste que celle-ci soit en mesure de l’entendre et bien sur Maiwenn de la situer grâce à son ouïe. Elle peut donc mesmeriser dans un périmètre d’une centaine de mètre en théorie mais dans la pratique, afin d’éviter l’épuisement elle se limite à une cinquantaine de mètre grand maximum. Lorsque le processus est lancé, le plus souvent il y a un temps d’adaptation de trois secondes à plusieurs minutes pendant lequel la personne lutte ou bien est simplement désorientée puis elle agit, le plus souvent comme un automate mais peut également agir naturellement avec ceux qui l’entoure selon l’ordre donné et les conditions dans lesquelles il a été donné, plus les conditions étant favorables plus la personne ne semblera pas être sous mesmer.


    «La nature, qui ne nous a donné qu’un seul organe pour la parole, nous en a donné deux pour l’ouïe, afin de nous apprendre qu’il faut plus écouter que parler. » ~ Proverbe Turc

    Ouïe surdéveloppée : L’appellation est inexacte, les oreilles de Maiwenn n’ont rien de plus que n’importe quel humain ou mutant mais pourtant elle entend beaucoup mieux de la moyenne, passant outre les murs, la distance et autres obstacles potentiels à la bonne propagation du son si elle en a le désir en amplifiant les vibrations pour ces oreilles seules. Maiwenn peut donc entendre toute conversation dans un périmètre de cinquante mètre sans avoir à se concentrer tant elle a pris cette habitude et peut aller jusqu’à 150 mètre ce qui la fatiguera déjà plus mais sans pour autant l’épuiser. Le fait que ce soit elle qui décide de l’intensité à laquelle elle entend les sons lui permet de ne pas être trop incommodée par ce surplus sensoriel s’il commence à devenir gênant. Il lui faudra néanmoins un petit temps pour réduire par exemple l’effet d’une corne de brume à 10 centimètres de ces oreilles, déjà pour ce remettre de sa surprise et ensuite pour s’isoler des sons avoisinants.


    «Les sons doivent être saisis au vol par les ailes pour qu’ils ne tombent pas dans les oreilles des sourds. » ~ Eugène Ionesco – La leçon

    Vol : C’est le pouvoir découvert le plus récemment par la Syrène et donc celui qu’elle maîtrise un peu moins bien que les autres même si elle reste relativement à l’aise. En se propulsant de son cri elle parvient à se maintenir en l’air pendant plusieurs heures s’il le faut même si elle s’épuise vite, devant utiliser la même quantité d’énergie que pour détruire un immeuble sauf que là, ça ne dure pas trente seconde mais plusieurs minutes voir plusieurs heures. Le fait est que la différence entre son cri destructeur et celui lui permettant de voler est extrêmement mince, il n’est pas rare qu’elle provoque des dommages accidentellement c’est pourquoi elle s’efforce de voler un minimum en ville (ça et le fait que ça soit relativement repérable). Elle peut néanmoins ne pas tout détruire sur son passage, tout est une question de dosage. En plus selon les aléas du vent qui sont un véritable danger pour elle si elle ne parvient pas à les prévoir elle doit gérer la force de son cri. Comme pour la destruction elle ne peut pas voler sans utiliser sa propre voix et non pas uniquement les sons avoisinants. Reste aussi le problème de la pression. Maiwenn doit appliquer les mêmes consignes de sécurité pratiquée en plongée comme elle l’a appris à ses dépends la première fois qu’elle a vraiment pris de la hauteur. Maiwenn peut voler jusqu’à 100 km/h pour le moment avec un vent favorable et une météo si possible peu pluvieuse. Sa vitesse de « croisière » est 60 km/h. Elle ne peut pas prendre de passager pesant plus de 40 kg autant dire, pas de passager du tout mais la contrainte viens plus de sa forme physique que de son manque de puissance au niveau du pouvoir.


  • Niveaux de maitrise :

    Maiwenn a une très bonne maîtrise de son pouvoir sous toutes ses formes. Elle a pleinement conscience de ses limites et joue avec de par ses longues années d’entraînement à la Confrérie. Elle use toujours modérément de son pouvoir et s’économise afin de ne pas se retrouver épuisée comme pendant l’attaque de Purificateurs et sait gérer son énergie pour le mieux. Bien sur il reste une certaine marge pour le progrès. Jamais elle n’aurait envisagé un jour de voler quelques années auparavant si quelqu’un ne lui avait pas glissé l’idée dans la tête. En fait le potentiel de Maiwenn est certainement déjà bien entamé mais il reste surement des évolutions probables qu’elle découvrira d’ici quelques années (en fait jamais OO Ca fait déjà suffisamment beaucoup comme ça ><)


  • Lien entre les Pouvoirs : Le contrôle du son n'est qu'un seul pouvoir Rolling Eyes



Description Physique :


  • Apparence :


    Maiwenn est mince. Extrêmement mince. Rare sont ceux qui connaissent son passé, mais si ils le savaient ils seraient sans doute moins surprise par sa corpulence. La jeune fille a été anorexique durant son adolescence et même si elle ne semble pas prête de faire une rechute, elle reste un peu trop filiforme pour que se soit fin. Certaines filles compenseraient se manque de graisse par du muscle mais ce n’est pas le cas de la mutante qui n’est pas comme qui dirait une fan de sport même si elle a bien été obligée d’avoir une condition physique… respectable. Pas autant que ceux qui l’ont entraîné le voulait au départ mais suffisamment à son goût.

    Elle est plutôt pâlotte comme fille, à croire que sa peau n’a jamais vu le soleil. Bien sur si dans un élan de stupidité elle s’endormait sur une plage entre 11 heures et 14 heures elle changerait de couleur. Pour passer au rouge vif et ne plus pouvoir esquisser un geste sans étouffer un gémissement de douleur. Vous l’aurez compris elle a la peau fragile (même si n’importe qu’elle personne normale aurait eu les même symptômes après une exposition pareille OO).

    Maiwenn a de longs cheveux blonds qui lui tombent jusque dans le bas du dos même si le plus souvent elle les attache pour éviter d’être gênée. Il lui arrive fréquemment de devoir se teindre les cheveux et de se dissimuler par tous les moyens pour passer inaperçue malgré sa « renommée » si l’on peut dire. Les criminels avec une prime aussi élevée qu’elle, sorte rarement pour de raisons futiles et c’est également son cas. Néanmoins elle a du passer maître dans l’art du déguisement.

    Quand vous regardez Maiwenn… le plus souvent elle ne vous rend pas votre regard. Elle est ailleurs, elle pense à autre chose. Trop loin pour vous. Pourtant elle sait que vous êtes là, son oreille est omniprésente. Maiwenn a tendance à mettre les gens peu sur d’eux mal à l’aise sans avoir à dire un mot, juste par son attitude. Quand elle vous regarde c’est le plus souvent sans vous voir et c’est glaçant. Maiwenn sourit peu. Bien sur c’est une humaine, son visage peu parfois se détendre en présence de personnes qu’elle estime et apprécie. Elle peut même se laisser aller à rire. Son corps rigide peut s’assouplir et ses yeux pétiller. Ce n’est juste pas son état naturel.

    Elle s'habille simplement sans trop avoir un style particulier mais le plus souvent avec des vêtements souples et pratiques sans toute fois sacrifier son élégance au passage. Maiwenn n'est pas ou plutôt n'est plus une fille superficielle et n'a de toute façon pas franchement l'occasion de faire les magasins, aussi sa garde robe pourrait paraître limitée. Néanmoins elle se débrouille toujours pour être à son avantage.

  • Signes Particuliers :

    Maiwenn a un pouce plus court que l’autre. Ca ne se voit pas beaucoup pour ne pas dire pas du tout mais c’est une particularité comme une autre. La peau de son épaule droite est anormalement lisse mais assez inégale. Il semblerait qu’elle porte une cicatrice qui autrefois devait représenter quelque chose. Impossible de déterminer ce à quoi c’était sensé ressembler.



Caractère :

  • Mental :


    Maiwenn est une personne très lunatique. Du jour au lendemain, que dis-je ! d’une heure à l’autre elle peut passer du bonheur total à une colère noire sans aucune raison apparente. Il faut dire que ce qui se passe dans sa tête doit échapper au commun des mortels. Rares sont ceux qui arrivent à rester sur la même longueur d’onde qu’elle, ce qui explique ce petit décalage. Cela ne l’empêche pas de pouvoir également être adorable et très sociable. Mais le plus souvent elle réserve cette facette de son caractère aux rares élus qu’elle apprécie (ou bien assez qui tape plus fort que la moyenne, juste au cas ou.) Aussi Maiwenn peut bien être considérée comme une véritable mégère. Mais la plupart se retiennent de lui dire en face, soit pas crainte (ce qui n’est pas tout à fait idiot) soit par respect.

    La jeune Confrériste peut en effet également provoquer ce sentiment chez ses pairs de par son engagement et sa volonté. Maiwenn ne lâche jamais rien sans toutefois en devenir inutilement téméraire. Elle trouve toujours avec audace une façon de réaliser les missions qui lui sont confiées. Pourtant la Syrène conserve toujours son libre arbitre. Elle suit la Confrérie corps et âmes, partage totalement l’idéologie de Magnéto mais se réserve le droit d’exprimer son désaccord même si il faut bien reconnaître que jusque là l’occasion ne s’est pas présentée. Elle ressent une sorte de mépris mêlé de colère froide par rapport à l’espèce humaine. Elle est persuadée que les Hommes doivent laisser la place à l’espèce suivante. Elle connait aussi l’intolérance et la violence dont la plupart font preuve face à une mutante. Le caractère de Maiwenn a été forgé pendant qu’elle essayait de survivre à la dure loi du plus fort ce qui lui a donné un instinct de conservation admirable. Mais aussi une sorte de besoin de trouver un foyer, un pied à terre. La Confrérie c’est trouvé sur son chemin au bon moment si l’on peut dire. Aujourd’hui, elle répugne l’idée de faire du mal à un mutant mais si celui-ci s’avère problématique pour la sureté du plus grand nombre et s’oppose aux plans de la Confrérie elle n’hésitera pas longtemps. Aussi elle ne hait pas les X-men même si par habitude elle les trouve antipathiques. Quand au B.A.M… Cet instrument de pouvoir la laisse dubitative. Elle n’y voit qu’un moyen d’utiliser les mutants contre les mutants utilisé par le gouvernement.


Histoire :

  • Talents Particuliers :

    Un talent particulier ? Maiwenn sait se défendre physiquement, de nombreux Confréristes ont veillés à ce qu’elle ne se retrouve pas démunie dans un cas extrême mais de la à dire qu’elle est doué en sport de combat il y a un monde. En revanche Maiwenn en bonne passionnée de musique joue de la guitare et du piano même si cela fait un petit bout de temps qu’elle n’a pas eu l’occasion d’exercer. Elle parle l’anglais (sa langue maternelle), l’espagnol et l’allemand (assez sommairement, elle a appris ces deux langues pendant trois ans à l’école). Enfin un non-talent pour ne pas dire un véritable handicap : Maiwenn ne sait pas conduire même si de par son pouvoir de vol la gêne occasionnée est relativement mineure. Elle n’a jamais eu l’occasion d’apprendre.

  • Possessions :

    Maiwenn n’a pas de possession particulière, ne s’attachant pas particulièrement aux biens matériels. Elle ne possède pas de véhicule n’étant pas capable d’en conduire et pas de logements autres que celui qu’on lui a assigné à la Confrérie. Pas de bijoux fétiches ou d’accessoires dont elle ne peut se séparer. Par contre elle est à la tête d’une petite fortune amassée lors d’un braquage relativement foireux et par d’autres façons plus ou moins légales. Une véritable possession ? Son carnet d’adresse. Maiwenn a été nommée pendant un temps Directrice du Département Recherche à la Confrérie et était chargée de s’assurer que la Confrérie ne manque de rien, de l’électricité à l’arme de destruction massive en passant par l’internet haut débit. Elle a ainsi commencé à se faire un paquet de relation dans les milieux pas très nets capables de fournir par exemple des molécules instables, si dures à trouver pour la Confrérie. Il faut dire que quand elle veut Syrène sait se faire des amis.


  • Biographie :



    Il y a tant que choses à dire. Tant d’histoires à raconter pour prétendre connaître celle de Maiwenn. Elle-même ne sait plus trop d’où elle vient, ça mémoire a été soufflée comme des aigrettes par un ouragan par une explosion qui a bien faillit la tuer. Comme un automate elle est capable de dire qu’elle est née dans les quartiers défavorisés de New York. Que sa mère était une prostituée alcoolique et camée et qu’elle n’a jamais su qui était son père. Que petite elle a subi contre son gré des actes qui l’ont marqué au fer rouge bien qu’elle ne puisse pas s’en souvenir. Qu’elle n’a jamais été douée à l’école sauf en chant. Qu’un jour lors pendant son adolescence et avant qu’elle ne découvre sa mutation un producteur musical l’a remarqué. Qu’elle est sortie « du trou » comme elle l’appelait mentalement. Partie de son quartier. Quitté sa mère et son univers pour les paillettes d’une vie nouvelle. Les paillettes piquent les yeux par fois, leur éclat à bien faillit la rendre aveugle. Elle sait qu’elle était superficielle et stupide, heureuse d’être une pseudo-idole aussi critiquée qu’aimée par un public majoritairement féminin qu’elle qualifie aujourd’hui d’« écervelées ». Elle sait que pendant cette période elle a découvert sa mutation et qu’un membre de sa maison de disque lui a fait subir un chantage, menaçant de révéler sa nature comme si être mutante allait ruiner sa carrière. Elle sait qu’elle a marché dans ce chantage jusqu’à ce que l’homme finisse par le révéler à un journal people estimant que finalement cette option serait plus rentable. Elle croit se souvenir que déchue et méprisée elle s’est vengée de cet homme en détruisant son yacht sans que personne ne l’a soupçonne. Et puis qu’elle est retournée dans son quartier, qu’elle a assisté aux funérailles de sa mère morte d’overdose. Qu’elle a part la suite prit un petit boulot de serveuse se refusant de suivre les traces de sa mère en faisant le trottoir et disant accessoirement non à la drogue. Que la vie était dure mais qu’elle l’avait toujours été.

    Ce qu’elle sait de cette période pré-Confrérie est flou. Les seuls souvenirs qu’elle a de cette période sont ceux qui sont imagination a fabriqué à partir de conversations avec certains de ses amis après son accident et après avoir épluché des magazines du temps de sa « célébrité ». Elle ne se souvient même pas du visage de sa mère. Par bien des façons elle s’est élevée seule. Toujours. Et contre tous. Jusqu’à ce qu’un Confrériste pousse la porte du bar ou elle était serveuse. Et qu’elle fasse intentionnellement démonstration de ses pouvoirs déclenchant des réactions anti-mutantes dans le bar. Et que l’Acolyte n’envoie le plus virulents des ivrognes au travers de la fenêtre. Qu’il lui parle de la Confrérie. Avant qu’elle ne se rende à la Confrérie une première fois puis hésitante face marche arrière découragée par un homme-crapaud aux manières à revoir. Et finalement qu’elle ne se rende à une réunion organisée par la Confrérie et qu’elle ne rencontre Magnéto pour finalement être belle et bien enrôlé. Avant qu’elle ne fasse une rencontre décisive avec une sorte de boule de muscle géante toute habillée de rouge portant un casque et parlant très très trèèès fort. Ce mutant en plus de devenir une sorte d’ami l’entraîna et lui permit d’évoluer mais aussi de lui faire rencontrer des individus avec qui elle forma l’équipe des X-Ecutor. L’un d’eux fut temporairement son ami/amant/copain/conjoint/partenaire et accessoirement collègue. Avant qu’il ne la quitte en même tant que la Confrérie pour les beaux yeux reptiliens d’une X-men. Dés lors Maiwenn se concentra sur son avancée au sein de la Confrérie. Malgré son jeune âge elle gagna peu à peu le respect de ses pairs et devint directrice du département Recherche pendant un temps. Son fonction consistait à s’assurer que la Confrérie ne manque de rien et puisse accessoirement tenir un siège. Puis vint la mission sur le Pont. L’enlèvement du maire qui dégénéra. D’autres rencontres, d’autres amis. Peu à peu la jeune fille devient femme et perd les restes de son innocence. Elle tue sans états d’âmes. Et puis on l’envoie en Europe et en Asie. Des missions s’enchaînent, des contacts se créent. Et dans une mission assez suicidaire en solitaire la belle tombe dans un piège. La base anti-mutante dont elle force l’entrée explose et elle avec. On la retrouve sous les décombres, indemne. Enfin presque. Il lui manque 16 ans de souvenirs. Et oui ça change la donne.

    Récemment Maiwenn a vécu les événements dits du « plan Néron » avec l’attaque des Purificateurs dans Mutant Town ou elle a cherché à sauver des vies mutantes tout en essayant de mettre fin à celles desdits Purificateurs. Cela ne l’a on ne peut plus conforter sur ses positions bien sur (en même temps pour que ça soit le contraire il faudrait qu’il s’en soit passé des choses). Suite à ces événements elle a une nouvelle fois pris des galons si l’on peut dire et est passée Acolyte après quatre années au service de la Confrérie.


Avatar : Emma Watson
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [] Non [X]
Si oui, Qui ? :
Pseudo : Mai’
Votre Age : 17 ans
Comment avez vous connu le Forum ? : Recherche sur google il y a 4 ans… Je vous aime Cute
Mot magique : vu par Maiwenn Cyrène MAWAWAWA

_________________


Dernière édition par Maiwenn Short le Dim 18 Nov - 9:20, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Mar 3 Avr - 20:06

Fiche terminée ! Prête pour ta modo Sea' Cool Pour information Maiwenn était classifiée Alpha sur l'ancien forum et j'ai modifié environs toutes les parties de ma fiche. Sans exceptions >< Mais j'ai respecter tout ce que j'avais marqué dans l'ancienne c'est juste qu'en quatre ans le style de rédaction.... change. Ah, et :

JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~JE SUIS UNE GROS-BILL ~
Mais c'est pour ça que tu m'aimes Cute

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Daniel Hopes
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 860
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Sam 7 Avr - 6:20

fiche refusée par sadisme


non sérieux, je vois rien à y redire

si un modo veut bien constater ce fait, on valide pour faire de la place

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Sam 7 Avr - 8:00

Tatata, pas de favoritisme inter-rouge, s'il vous plait !

Désolé Zuzu, mais j'ai indiqué que je modérerais cette fiche alors je vais le faire, esprit modérateur et conscience modératrice oblige...

POUVOIR :

Destruction :

À combien de tonne équivaut la puissance de son cri lorsqu'elle est au maximum ?
Pour la destruction des bâtiments :
- Des constructions parasismiques résisteront-ils ?
Quelle est l'aire maximale qu'elle peut toucher avec ses ondes ?

Mesmer :

Comment se passe l'hypnotisation ?
Quelle condition sont nécessaire pour que cela réussisse en terme de distance notamment ?
Doit-elle regarder sa cible dans les yeux ? Doit-elle la toucher ?

Ouïe :

Si, lorsqu'elle amplifie les sons, on venait à lui crier dans les oreilles ou à emetre un bruit très fort dans ses oreilles : Serait-elle gênée?

Vol :

Quelle vitesse peut-elle atteindre ? Ses ondes détruisent elle en même temps le chose qu'elles touches (une rue, des immeubles) ?

Voilà, pour le reste, c'est tout bon, très bonne fiche pour ne pas dire excellente. Ce fut un plaisir à lire.
Préviens-moi quand les modifications seront terminés et... Oui bon, tu connais le blabla.

À plus !
Revenir en haut Aller en bas
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Sam 7 Avr - 10:55

*Maiwenn Short mord la conscience de Seamus

Mesmer :
Citation :
L’hypnotisation marche quand bien même il n’y a pas de contact visuel entre elle et sa cible. Il suffit juste que celle-ci soit en mesure de l’entendre et bien sur Maiwenn de la situer grâce à son ouïe. Elle peut donc mesmeriser dans un périmètre d’une centaine de mètre en théorie mais dans la pratique, afin d’éviter l’épuisement elle se limite à une cinquantaine de mètre grand maximum. Lorsque le processus est lancé, le plus souvent il y a un temps d’adaptation de trois secondes à plusieurs minutes pendant lequel la personne lutte ou bien est simplement désorientée puis elle agit, le plus souvent comme un automate mais peut également agir naturellement avec ceux qui l’entoure selon l’ordre donné et les conditions dans lesquelles il a été donné, plus les conditions étant favorables plus la personne ne semblera pas être sous mesmer.

Ouïe :
Citation :
Le fait que ce soit elle qui décide de l’intensité à laquelle elle entend les sons lui permet de ne pas être trop incommodée par ce surplus sensoriel s’il commence à devenir gênant. Il lui faudra néanmoins un petit temps pour réduire par exemple l’effet d’une corne de brume à 10 centimètres de ces oreilles, déjà pour ce remettre de sa surprise et ensuite pour s’isoler des sons avoisinants.

Vol :
Citation :
Le fait est que la différence entre son cri destructeur et celui lui permettant de voler est extrêmement mince, il n’est pas rare qu’elle provoque des dommages accidentellement c’est pourquoi elle s’efforce de voler un minimum en ville (ça et le fait que ça soit relativement repérable).
Citation :
Maiwenn peut voler jusqu’à 100 km/h pour le moment avec un vent favorable et une météo si possible peu pluvieuse. Sa vitesse de « croisière » est 60 km/h. Elle ne peut pas prendre de passager pesant plus de 40 kg autant dire, pas de passager du tout mais la contrainte viens plus de sa forme physique que de son manque de puissance au niveau du pouvoir.

Je m’occupe de la destruction mardi sans faute Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ampère
Acolyte Beta
avatar

Messages : 124
Date d'inscription : 28/03/2012

MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Sam 7 Avr - 22:30

Cyrène Amp\' Cool

_________________

Merci Ash pour l'avatar. Gif de tumblr


Merci Palouf!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Dim 8 Avr - 0:14

Salut Maiwenn...

Dès que tu a le temps je t'attends a Central Park pour reprendre notre RP...

A+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Dim 8 Avr - 13:05

J'ai toujours rêvé de pouvoir écrire ça :

Birnvenue Maiwenn et bon courage pour la modération !! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Mer 11 Avr - 11:28

Voilà, destruction modifiée Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Mer 11 Avr - 11:30

C'est Ok pour moi ma belle.

À bientôt en RP !

Deuxième avis positif
Revenir en haut Aller en bas
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   Mer 11 Avr - 11:32

Félicitations, nouveau Acolyte Alpha, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maiwenn Short AKA la Syrène   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maiwenn Short AKA la Syrène
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Maiwenn Short AKA la Syrène
» Fuis moi je te suis... [Pv Maiwenn Short]
» M a i ~ Maiwenn Short
» Fiche personnelle de Maiwenn Short
» Pas de mini short en Amérique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: