AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ben Ashfield [Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ben Ashfield
Neutre Delta-Epsilon
avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 29

MessageSujet: Ben Ashfield [Terminé]   Lun 2 Avr - 14:35

CARTE
D'IDENTITE




© Brume


    NOM : Ashfield

    PRENOM : Ben

    ALIAS ET SURNOM : Parce que vous trouvez que Ben c'est pas déjà assez court comme ça ??

    AGE : 23 ans

    DATE DE NAISSANCE : 03 juin 1988

    METIER : Photographe / Paparazzi

    NATIONALITE : Américaine

    GENRE : Masculin

    CLAN : Neutre




Pouvoirs :


  • Description :
    Transparence. Cékouaca me direz-vous ? En fait, un bête pouvoir entre la suggestion et la manipulation mentale. A défaut d'être invisible, Ben est... transparent. Prenons un petit exemple qui permettra de clarifier les choses : en vous promenant dans la rue, vous croisez un groupe de dix personnes, mais seul un retient votre attention. Et bien Ben fera toujours parti des neuf autres. Il est bien présent, matériel, d'ailleurs, vos sens peuvent tout à fait le percevoir puisque son pouvoir se déclenche de toute façon par leur biais, qu'il s'agisse d'un contact visuel, auditif, olfactif etc..., direct ou indirect, par le relai de systèmes d'enregistrement par exemple. Simplement, votre cerveau n'assimile pas sa présence, pas consciemment du moins, et si vous êtes forcés de vous confronter à lui (à cause d'une discussion qu'il entame, par exemple) il y a de fortes chances que quelques heures plus tard, vous l'ayez parfaitement oublié. Au mieux rêverez-vous cette nuit d'un hurluberlu rejouant Chantons sous la pluie au milieu de la foule... C'est fou ce que l'inconscient peut délirer parfois !

    Attention toutefois, il ne s'agit pas d'invisibilité et sa présence est relative aux circonstances : impossible de monter tout seul sur le tapis rouge, au milieu des flash de ses confrères. L'endroit étant le centre des attentions, on mettrait sans doute plus de temps à se poser des questions sur son identité que pour le mec lambda et on l'oublierait vite une fois disparu de la scène, mais on le verrait. Par contre, s'il se greffe dans un groupe montant les dites marches, il n'aura là aucun souci pour passer. Il ne peut pas s'installer au centre d'une réunion top-secrète à faire le pitre, mais dans un coin discret, s'il reste silencieux et immobile, et qu'il est auparavant rentré en suivant les secrétaires qui amenaient le café, il a sa chance. Bref. Les règles sont assez rapides à capter, ce qui explique qu'il ait vite su comment obtenir un peu d'attention malgré tout.

    Ce genre de capacité a quelques avantages (il entre facilement dans une majorité d'endroits où il n'a pas à mettre les pieds, les systèmes d'enregistrements ont beau capter son image, il passe de toute façon entre les mailles de la vérification humaines qui suit), mais comme on l'imagine bien, surtout un énorme défaut. Difficile de faire sa vie lorsque personne ne vous prête attention, et à ses début, le jeune homme aurait sans doute craqué si ses frères n'avaient pas été immunisés. La malédiction d'une capacité active en permanence. Pour lui, apprendre à contrôler sa mutation voulait dire être capable de la réfréner à volonté mais ce ne fut pas une mince affaire que d'y parvenir. Très peu de gens sont capables de passer outre cette emprise si lui-même ne fait pas l'effort : Elie et Seth, protégés par la relation fusionnelle qu'ils entretiennent tous les trois, et certains mutants mentalistes, ceux disposant de barrière mentale par exemple, ou capables d'annuler le pouvoir des autres.

    "Mais j'te connais toi !" Si pendant quelques années, le jeune homme est resté parfaitement transparent aux yeux de la majorité de ses contemporains, une évolution de sa mutation lui a permis de faire un pied de nez au destin. Contrairement à sa capacité de base, ce pouvoir-ci est parfaitement conscient et demande à être activé par un effort de concentration. Grâce à lui, Il arrive non seulement à exister aux yeux d'autrui, mais il endosse en plus pour ses cibles un statut de personne déjà connue : Connaissance, ami, amant, supérieur hiérarchique, ennemi... Il ne maîtrise pas encore toute la palette de relation et ne peut en général souffler mentalement que le minimum d'infos à sa victime pour que sa tentative soit crédible, mais il s'y attelle de bon cœur après tant d'années d’ "invisibilité". Quelle joie quand un parfait inconnu vous tombe dans les bras alors que vous le rencontrez pour la première fois de votre vie, tout heureux de retrouver "Benny, son vieux copain de classe !". En ce qui concerne la durée de cette suggestion mentale : les résultats sont variables. Plus il aura passer de temps à se concentrer pour arriver à ses fins et plus il aura de chance de laisser une marque durable dans l'esprit de sa victime. Cela peut donc aller de quelques secondes pour donner une impression de déjà vu à la personne (qui se secouera au bout de quelques minutes pour passer à autre chose) à une longue minute, à plusieurs reprises, afin de rester graver dans une mémoire pour deux ou trois jours. Cependant, même s'il a fait l'effort d'une suggestion assez précise, c'est bien souvent l'esprit de sa cible qui brode autour de la relation suggérée, et il n'a que peu d'influences sur les possibles souvenirs communs. Il est également à noter que la transparence prend toujours le pas sur cette suggestion d'identité : pas de repos pour les braves, s'il veut qu'on continue à le remarquer après l'utilisation de son pouvoir, il est obligé de refréner l'autre.

  • Niveaux de maitrise : : A défaut d'une maîtrise parfaite qui lui permettrait de renverser la vapeur et de rester "opaque", c'est à dire normalement perceptible pour tout le monde, en permanence en choisissant de temps en temps la transparence, Ben a acquis un certain niveau de son pouvoir lui permettant de refréner son "don" avec un minimum de concentration, pendant plusieurs heures s'il le faut. Cependant, les émotions fortes ou une fatigue importante restent toujours problématiques pour lui. En ce qui concernent les souvenirs qu'on garde du mutant, c'est assez simple. S'il a marqué un minimum, il reste dans un coin de mémoire et le souvenir peut ressurgir avec une simple stimulation. Ça n'a pas toujours été aussi facile d'ailleurs, au tout début, ses propres parents l'oubliaient constamment quand bien même la présence des deux autres frères auraient pu leur raviver la mémoire.

    Son deuxième don est bien plus complexe que le premier, il est loin d'en contrôler tous les aspects : ses cibles reconnaissent en lui une relation, il éveille des émotions positives ou négatives chez eux en fonction de ce qu'il désire mais à part son prénom, leur souffler des souvenirs communs est plus délicat. Il tente parfois une technique un peu hasardeuse consistant à évoquer les dits souvenirs de vive voix avec eux dès qu'il en a l'opportunité, mais les résultats ne sont pas toujours très probants. De toute façon, Ben n'a jamais été un garçon très pointilleux et s'il manipule, c'est plus pour s'amuser que par réelle esprit calculateur. Ça ne le perturbe donc pas vraiment, au contraire. Tout comme le fait d'avoir encore besoin de se trouver à proximité de sa cible : il agit à l'instinct et prépare rarement son coup à l'avance, ça ne change donc pas grand chose. Les situations absurdes sont ses amies même s'il peine à simuler des relations sociales saugrenues ("Je suis ton pèèèree ! Comment ça, non ?"). La limitation de la fatigue est aussi valable pour ce don, malade ou crevé, il est incapable de se concentrer suffisamment. Quant à ses émotions, elles peuvent être traîtresses : sa capacité est déclenchée ou bloquée de façon impromptue, lors d'une grosse frayeur par exemple. En général l'instinct de conservation fait bien les choses et même s'il n'a pas choisi la teneur de relation, il s'en sort bien... En général. Heureusement qu'il court vite, ça fait toujours mauvais genre de soudainement passer pour le type qui a largué la petite sœur chérie de sa cible.

  • Lien entre les Pouvoirs: La perception qu'à autrui de lui, voilà ce qui relit les capacités du jeune homme. Tantôt parfaitement inexistant au reste du monde, tantôt suscitant des émotions et sentiments plus forts qu'il ne le devrait en se faisant passer pour ce qu'il n'est pas... Dans le premier cas, la manipulation est bien inconsciente, dans la deuxième, il s'agit par contre d'une volonté tout à fait assumée (et sans remords, en plus) de la part du mutant.



Description Physique :


  • Apparence : Rien ne ressemble plus à un Ashfield qu'un autre Ashfield. Quelle surprise de la part de triplés, n'est-ce pas ? Yeux gris, teint facilement hâlé, cheveux châtain… Heureusement, leur façon d'être diffère, il serait sinon impossible de les distinguer. Quelques indices permettant de reconnaître que l'on a affaire à Ben ? Sa carrure d'abord, s'il avoisine les 1m75 tout comme ses frères, il oscille entre 68 et 70 kg, plus léger qu'Elie qui pratique les salles de sport avec assiduité, dans les mêmes eaux que Seth qui se soucie plus que lui de son image mais "n'a pas que ça à faire". Sa coupe ensuite, s’il porte les cheveux courts, ils sont généralement coiffés en bataille, au contraire de ses frères qui y portent une attention plus soutenue. Même combat en ce qui concerne la pilosité faciale d'ailleurs, Elie et Seth se rasent de près tous les matins quand le photographe arbore en général une barbe de quelques jours. Des trois frères, Ben est également celui qui sourit le plus souvent. Même songeur ou détaché, il garde une physionomie ouverte. Il a le rire communicatif, du moins si on lui prête attention... ce qui, on l'a compris, n'est pas toujours gagné. Il arbore presque toujours une démarche nonchalante et une allure décontractée, se faisant un devoir d’être une injure dans toute son attitude à ce qui pourrait s’apparenter de près ou de loin à la rigueur militaire.

    Évidemment, il pourrait aussi bien se dandiner comme une poule ou arborer une belle tête de babouin que tout le monde s'en ficherait éperdument, si son pouvoir n'est pas contenu, ses traits ne marquent jamais la plupart des gens.

    Ben est aussi lunatique dans sa façon de s’habiller que dans sa façon d’être : parfois vêtu de façon très conventionnelle, il est cependant plus probable de le voir arborer des vêtements aux couleurs flashy ou à la coupe délirante, toujours dans le but de tester jusqu’où il peut pousser le bouchon. Et la provocation peut parfois aller loin : un jour affichant des badges "Vive la Confrérie" au milieux des locaux du B.A.M., un autre se ramenant en blouson de cuir, jean déchiré et bonnet à crête de coq dans des soirées huppées auxquelles il n’est pas convié... Repousser les limites de l'absurdité est un passe-temps comme un autre après tout.

  • Signes Particuliers : Rien qui vous permettra de le reconnaître à coup sûr. Et même si c'était le cas, vous vous en rappelleriez pas, alors c'est bien la peine !



Caractère :

  • Mental : Ben est un garçon que l’on pourrait qualifier, dans un sens, de flegmatique. L’apparition de son pouvoir, si elle a commencé par le déprimer, a ensuite beaucoup influencé son caractère, et il a tendance à se sentir intouchable, d’où cette sorte de détachement et de légèreté qui le caractérisent. Une philosophie toute personnelle : fait ce que tu veux, expérimente ce qui te chante, le monde continuera de tourner sans toi ! Ses actes ont si peu de conséquences ! Assez joueur, le passe temps favori du jeune homme est de tester ses limites, de voir jusqu’à quel point il peut aller sans que personne ne s’intéresse à ce qu’il fait. Ce n’est pas quelqu’un de foncièrement méchant mais il a une conception de la morale un peu personnelle, et que des objets ne lui appartenant finissent dans sa poche ne le perturbe pas, tout comme le fait de s’introduire dans la vie privée des gens par pure curiosité. Indiscipliné, l’idée de rejoindre un quelconque groupe tel que l'Institut Xavier ou la Confrérie ne l’a jusqu'ici jamais effleuré. Il estime d'ailleurs que les Ashfield remplissent leur cota héroïque avec Elie, lui qui aspire tant à rejoindre le B.A.M. (dont le seul intérêt, aux yeux de Ben, est d'avoir un nom marrant). Le monde est un immense terrain de jeu : le phénomène mutant n'en est qu'une caractéristique supplémentaire. Une caractéristique particulièrement intéressante d'ailleurs, dont il a du mal à comprendre pourquoi certains la rejettent avant tant de violence, alors qu'elle offre de si chouettes possibilités. Individualiste certes mais humaniste à l'extrême surtout : il ne fait de différences entre personnes et les avis contraires le laissent perplexe, sans doute une conséquence de sa mutation qui l'a laissé longtemps en marge du monde, indifférent aux luttes entre pro et contre mutants.

    Grand gamin dans l'âme, le mutant est un jeune homme décalé et très sociable, frôlant souvent l'exubérance, entre ses tenues hautes en couleur et l'humour absurde qu'il affectionne. Après plusieurs années de transparence complète, il profite pleinement de ce nouveau contrôle qui lui permet d’enfin marquer la mémoire des gens. Il adore aller taper la discute avec de parfaits inconnus, parfois transparent et s’amusant à conduire une discussion sans queue ni tête sachant qu’on l’oubliera vite ensuite, parfois juste présent, parfois jouant sur sa seconde capacité pour se faire de nouveaux amis en un claquement de doigt. Les relations sur le long terme lui passent souvent au dessus de la tête, il a tendance à rechercher l'affection de n'importe qui, n'importe quand.

    Malgré tout, Ben reste un garçon lunatique, fragilisé par les débuts de sa mutation difficile. Il oscille entre sa philosophie nonchalante et de petites déprimes passagères, déprimes qui le poussent généralement à aller se scotcher à un de ses frangins ou à un de ses doudous du moment. Malgré le fait que la vie les ait mené chacun vers des voies différentes, la fratrie Ashfield reste extrêmement soudée et depuis que ses frères sont trop occupés par leurs occupations respectives pour se voir aussi souvent qu'avant, ils communiquent énormément par messages interposés.


Histoire :

  • Talents Particuliers : Ben est plutôt doué en photographie. C'est un peu le seul point fixe dans sa vie, avec ses frères bien entendu. Il a débuté par désœuvrement quand adolescent, il séchait la plupart de ses cours, et s'est rendu compte plus tard qu'au delà de la satisfaction de réussir une belle image, il pouvait se servir de ce talent, combiné à ses capacités mutantes, pour des buts beaucoup plus pragmatiques !

  • Possessions : Son appareil photo professionnel pour commencer. Il ne s'en sépare jamais, c'est son gagne-pain après tout ! Excepté cet objet qui lui est essentiel, le jeune homme a tendance à accumuler un bric à brac d'affaires hétéroclites, la plupart du temps sans réel usage puisqu'il ne les récupère que parce qu'elles l'ont amusé. D'ailleurs, comme il n'a pas de logement à proprement parler et qu'il erre de chambre de motels en squattage intempestif, il finit toujours par les semer derrière lui. C'est un moyen comme un autre de marquer sa présence.

  • Biographie : Décidant de frapper un grand coup pour se rapprocher de leur but ultime, former une des sept familles du célèbre jeu de carte, le couple Ashfield pondit (ou du moins son élément féminin) trois enfants d’un coup, et ce le même jour. Il faut croire que cette expérience fut suffisamment douloureuse pour que la famille revoie ses exigences à la baisse et se contente des trois bambins. Cinq à la maison, c’est déjà pas mal.

    Dans la tribu Ashfield, je demande donc le père. Adam de son petit nom. Policier aguerri, il est très apprécié de ses supérieurs, peut-être parce qu'après la gestion de trois gosses qui ne tiennent pas en place, arrêter de dangereux criminels passe pour une partie de plaisir. Et puisque c'est une bonne pioche, passons donc à Cassandra Paine, à présent Mme Ashfield, qui travaille dans l’hôpital de New York où ses enfants viendront au monde. Infirmière de son état, elle a choisi un emploi où sa douceur naturelle font des merveilles. Ses enfants profitent sans complexe de sa gentillesse. C'est bien connu, les mioches n'ont aucune pitié pour leurs pauvres parents.

    Pour finir, je demande les trois fils (comment ça, c’est de la triche ?) ! Il faut dire qu’arrivant exactement le même jour, il est difficile de les dissocier. Seth naquit le premier, au terme d’un accouchement un peu douloureux, suivi à quelques minutes près d’Elie, puis de Ben. On pourrait croire que pour caser tout ce petit monde, les Ashfield disposait d’une jolie maisonnette dans la banlieue newyorkaise mais que nenni ! Adam et Cassandra ne roulaient pas vraiment sur l’or et les trois enfants partirent, après quelques jours d’observation, vivre avec leurs parents dans un petit appartement du centre-ville.

    Trois enfants à la maison peuvent être source de tracas, mais cela n’empêche pas Adam et Cassandra de réussir la jolie performance de donner autant d’amour à chacun des triplés. Évidemment, leurs métiers respectifs sont assez prenants, surtout celui du père. Le policier est souvent de sortie, mais les aventures qu’il raconte à son retour ne font que le rendre plus grand et plus fort aux yeux des triplés. D’ailleurs, leur mère réussit à combler le vide lors de ses absences, et si son emploi du temps chargé l’empêche d’être là à la sacro-sainte heure du goûter, c’est une voisine qui vient ravitailler les enfants en confiture et surveiller leurs jeux. Seth, Elie et Ben, comme la plupart du temps dans ce genre de fratrie, ont une relation fusionnelle, et il est impossible de les séparer sous peine de crise de nerfs à trois voix. Petits, peu arrivait à les distinguer à l’exception de leurs parents. Les enfants mangent, dorment, jouent, vivent exactement au même rythme. En grandissant, chacun trouve sa place au sein du trio qui n’en devient que plus harmonieux. Elie le conquérant ouvre la marche lors de leurs jeux, Ben le suit, curieux des découvertes qu’ils font, et Seth veille sur leurs arrières, couvrant les deux autres lors de leurs bêtises. A l’école : même topo. On ne peut séparer les trois frères. Cependant, si Ben et Elie préfèrent de loin la récréation, Seth est plus facile à distinguer dans ce milieu car le bon élément du trio, celui sur lequel on copie en cas de trous de mémoire. Ben apprécie assez. Il aime trop ses frères pour montrer un quelconque signe de jalousie. D'ailleurs, les devoirs étant faits à six mains, il en profite aussi.

    C'est au tout début de leur puberté que les premières manifestations de leurs pouvoirs respectifs eurent lieu, avec plus ou moins de visibilité. Évidemment, le couple Ashfield n'avait pas pu se contenter d'engendrer un seul mutant. Les trois frères avaient toujours tout fait ensemble et sensiblement au même moment, ils n'allaient pas s'arrêter en si bon chemin ! Heureusement, leurs parents étaient des gens ouverts qui, passés les premiers moments de surprise et de doute, furent présents pour leurs fils et tentèrent ce qu'ils pouvaient pour les aider dans cette transition difficile.

    Seth s’en tira plutôt bien, se découvrant au fil du temps une mémoire qui devenait de plus en plus précise, de plus en plus exhaustive. Les garçons s’en amusèrent beaucoup, surtout pour faire tourner leurs professeurs en bourrique, d'autant plus que bon élève quel que soit le domaine, il apprit vite à gérer cette capacité pour éviter les contrecoups désagréables.

    Elie eut plus de soucis. Ses nuits se firent soudainement agitées, et les triplés ne tardèrent pas à découvrir que ce n’étaient pas les cauchemars qui l’empêchaient de dormir mais des projections astrales impromptues. Évidemment, leur mère était toujours là pour soutenir son fils, et ses frères l’aidèrent autant que faire se peut, mais ce ne fut pas une partie de plaisir pour le petit garçon.

    Quant à Ben… Il crut d’abord être passé entre les mailles du filet et qu’il n’aurait jamais de capacités aussi formidables que les deux autres. Puis, il se rendit compte que s’il passait entre les mailles d’un filet, c’était celles de la réalité. Petit à petit, les gens ne faisaient plus attention à lui. S’il sortait acheter du pain pour rendre service à sa mère, tous les clients lui passaient sous le nez sans que la vendeuse s’en rende compte, et il était obligé de sautiller dans tous les sens en braillant pour qu’enfin on le remarque. A l’école, le professeur oubliait systématiquement son nom à l’appel. Et si quelqu’un s’adressait au triplé, il le faisait toujours en regardant Seth et Elie, n’accordant pas la moindre attention au troisième frère. Profondément déprimé, le garçon ne s’en raccrocha que plus fort à leur trio : les deux autres semblaient heureusement immunisés contre sa transparence. Ce n’était par contre pas le cas de ses parents qui l'oubliaient constamment, à moins que le gosse leur saute littéralement dessus. Blessé, le jeune homme finit par accrocher des pancartes un peu partout dans la maison "Vous avez des triplés, pas des jumeaux !", et il songeait sérieusement à leur fabriquer des fiches de révision avec son nom et les effets de son pouvoir, histoire qu’on cesse de lui passer à côté, quand un drame survint et brisa la petite famille.

    Les trois frères avaient à peine une douzaine d’années quand la terrible nouvelle tomba. Leur père, parti depuis un certain temps pour une mission d'infiltration, y avait laissé sa vie. Tout ce qu'on leur offrit pour consolation fut l'assurance qu'il était mort "en héros, dans l'exercice de ses fonctions", ce qui était bien peu pour trois gamins esseulés. Leur mère s’écroula littéralement, incapable d’affronter le deuil, tombant dans une profonde dépression et les jeunes hommes n’eurent pour seul réconfort que la présence de leurs frères à leur côté. Obligés de prendre en main le foyer, Seth, Elie et Ben se battirent pour rester ensemble avec Cassandra, vivotant grâce à la pension de veuve de leur mère et s’occupant du maximum pour soulager la pauvre femme devenue apathique. Cette période fut d’autant plus difficile pour le jeune homme qu'elle perdait peu à peu pied avec la réalité et ne s'apercevait plus du tout de sa présence. A côté de lui, ses frères se retranchaient dans un chagrin transformé en colère, chose qu’il était incapable de faire. Seth montrait de plus en plus d’obstination dans ses études, tandis que de son côté, Elie se refermait sur lui-même, toujours très handicapé par le manque de sommeil dû à son pouvoir incontrôlable.

    Au bout du rouleau, Ben pris une décision. Il fallait qu’il se détache. Non pas de ses frères auxquels il était toujours lié par un amour profond, mais des peines que lui provoquaient cette maudite capacité. Lentement, en grandissant, le jeune homme se reprit en main. Il apprit à accepter son pouvoir, et eut de moins en moins de scrupule à s’en servir, n’allant presque plus en cours puisque de toute façon, les professeurs ne faisaient pas attention à lui. C’est pendant cette adolescence qu’il alla le plus loin dans le test de ses limites, et qu’il prit l’habitude de se comporter de manière exubérante pour qu’on fasse attention à lui. Peut-être parce qu’il était plus en paix avec lui-même, le jeune homme parvint petit à petit à maitriser son don, à s’opacifier aux yeux des autres, lorsqu’il se concentrait. Il enchaîna pas mal de stupidités pendant cette période, se retrouvant plusieurs fois au poste de police après s’être introduit dans des endroits où il n’avait rien à faire et où on finissait par le remarquer. Heureusement pour lui, on l’oubliait toujours très vite lorsqu’il se tenait à carreaux, et il parvint à chaque fois à sortir au nez et à la barbe de tout le monde. En manque de reconnaissance malgré le lien fusionnel qu'il entretenait avec Seth et Elie, le jeune homme chercha l'affection un peu partout, un peu n'importe comment. Il ne tomba pas amoureux, mais eut plusieurs aventures à droite à gauche, pour le simple plaisir d'être perçu par les gens, et pas toujours oublié quand il faisait un effort pour maîtriser sa transparence.

    Vue sa scolarité chaotique, le newyorkais ne poursuivit pas très loin ses études. Chacun des frères continua sa vie dans la direction qui lui correspondait et après une scolarité brillante, Seth parvient à devenir cadre dans une importante société d'import-export. Elie, quant à lui, suivit les traces du père qu’il avait toujours admiré et s’engagea dans la police, rêvant depuis sa création à rejoindre le B.A.M., malgré les moqueries de son indiscipliné de frère.

    De son côté, Ben se fit pendant un moment parasite. Il vécut quelques temps encore dans l’appartement à présent bien vide de leur enfance, puis dut le quitter, incapable de s’occuper de Cassandra sans ses frères. Heureusement, Seth continua à pourvoir aux besoins de leur mère, et les jeunes hommes se mirent d’accord pour lui trouver une aide à domicile capable de soutenir la femme qui n’était plus que l’ombre d’elle-même depuis longtemps déjà. Ben vagabonda un moment, dormant à droite à gauche, squattant régulièrement chez ses frères, indécis sur ce qu’il voulait faire de lui, avant de songer à utiliser ses capacités pour gagner sa vie. Vendre des photos de célébrités, quel moyen intelligent pour pouvoir se payer un toit ! D’autant plus que le jeune homme commençait à développer sa seconde capacité et que son carnet d’adresses était grandissant… Par ce biais, peu honnête il est vrai, il réussit à poursuivre son travail de free lance pour des journaux plus prestigieux, et se retrouva de plus en plus souvent impliqué dans des reportages plus intéressants et plus dangereux. Il faut dire que la transparence a eu du bon lorsqu'il s'est retrouvé à Mutant Town le jour de la descente des "purificateurs". Un appareil photo entre soi et l'horreur, c'est encore le meilleur moyen de prendre de la distance. Malgré cet épisode un peu traumatisant qui l'a suffisamment remué pour remettre en cause quelques uns de ses principes, comme celui de considérer toute l'humanité sur le même plan et de ne pas intervenir dans la marche du monde, sa vie lui plait bien. Il finit toujours par trouver les ennuis, à coup de défis les plus stupides les uns que les autres mais d'après lui, c'est tout ce qui en fait l'intérêt.... disons le franchement : ses frères ne partagent pas forcément son point de vue.



Avatar : Craig Horner
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
Double/Triple Compte? : Oui [] Non [X]
Pseudo : Erreur 404
Votre Age : 23 ans
Comment avez vous connu le Forum ? : Wiccan. Ne l'écoutez jamais, c'est un fourbe tentateur !

Mot magique : Sitoplééé ? Ah non ._. ? Bon ben, [Vu par Haydou] alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 27

MessageSujet: Re: Ben Ashfield [Terminé]   Lun 2 Avr - 15:56

Félicitations, nouveau Neutre Delta-Epsilon, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Ben Ashfield [Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Pacioretty : Saison terminée
» Contrat de travail à durée indéterminée à temps complet (modele)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches validées-
Sauter vers: