AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Confrérie où es tu?! [libre à 3 personnes max]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Confrérie où es tu?! [libre à 3 personnes max]   Mer 30 Mai - 22:38



  • Quelques temps avant le retour de Magnéto:

    Il était minuit quand j'avais fuis la guerre qui avait éclatée au Mutant Town, j'étais presque vidé de toute mon énergie, j'avais lutté comme j'avais pu pour rester en vie, ces satanés anti-mutants venait de porter un gros coup au peuple mutants, des morts...Des tas de morts, un véritable carnage. J'avais perdus des amis ce soir la, des gens proches qui ne méritait pas un tel sort, certain survivant comme moi avaient eu le courage de se battre, mais trop peu ont survécus...D'autres qui avaient survécus aux explosions, n'ont même pas eu le temps de s'en remettre qu'ils se faisaient massacrer par les hommes de Stryker et parmis eux de très jeunes mutants qui avaient encore une longue vie devant eux...Alors je fuyais cette folie, comme tout ceux qui tenaient à la vie, essayant de me rassurer en me disant que j'avais pris la vie de quelques'un de ces misérables insectes en leurs grillant les circuits, mais ce n'était pas suffisant...Ma peine était bien trop grande...Alors essuyant des larmes qui coulaient sur mes joues avec ma manche, je courais épuisé me réfugier la ou j'étais sur d'être en sécurité: La famille d’accueil qui m'avait recueillit quand je n'étais encore qu'un petit garçon. J'entrais donc dans cette maison et vis que cette famille regardais à la télévision le drâme qui frappait Mutant Town, en me voyant arriver les vêtements en lambeaux et tachés de sang, ils se levèrent et me prenaient dans leurs bras, soulager de me voir en vie. Avec ce que je venais de vivre, leurs étreintes qui pour moi habituellement aurait été une insulte, m'avais fais le plus grand bien. La nuit avait été longues ensuite, je me réveillais en sursaut toute les cinq minutes paniqués et en sueur, revivant dans mon sommeil l'attaque du Mutant Town...

    J'avais profité d'être de retour au bercail pour me reposer et tenter d'oublier le drâme de la veille, en colère et triste j'avais la conviction et la certitude que je rejoindrais très bientôt la cause de Magnéto...C'était certain cette fois ci, seule la confrérie des mauvais mutant pouvait me donner l'opportunité d'assouvir pleinement ma vengeance. Alors je profitais de cette journée pour me rassasié, me prendre un bain et me ressourcer. Ensuite ce soir la j'étais plus que décider de trouver ou ce cachait la confrérie, je quittais alors la maison d’accueil une nouvelle fois, sortant par la fenêtre pour ne pas que la famille s'en aperçoive et courais sous la chaleur écrasante de l'été vêtue d'un t-shirt blanc, d'un pantacourt gris et d'une paire de basket blanche. Je courais sans vraiment savoir ou je pouvais aller, je savais ce que je voulais chercher mais aucune idée de la façon de la trouver, je sentais des gouttes de sueur coulé le long de ma joue et je manquais à plusieurs reprise de me faire renverser par des voitures en traversant les routes, mais rien ne pouvais m'arrêter dans mon élan, j'avais un objectif en tête et j'avais pris la décision d'arrêter de chercher au moment ou je serais au bord de l'épuisement. Je courais à coeur perdue, jusqu'à ce que je me perde mentalement, jusqu'ici j'avais fait que suivre mes pieds et si le seul moyen de trouver la base secrète de la confrérie des mauvais mutant était justement de se perdre totalement. Aucune chance que cette base ne se trouve au coeur de New York car bien trop en évidence, ni dans une maison abandonné car trop simple à découvrir, ni même dans les égouts car bien trop sale, non cette base devait obligatoirement se trouver dans un endroit secret cacher aux yeux de tous, la ou personne aurait l'idée d'aller chercher...Alors je me lançais aveuglement sans me soucier des directions que je venais de prendre, je continuais encore et encore à courir sans m'arrêter et sans regarder derrière moi. Je continuais mon chemin encore des kilomètres afin de sortir de la ville et de m'éloigner de plus en plus des lumières et des bruits de celle ci.

    Plus j'avançais dans cette direction plus j'entendais les bruits s'estomper, la lumière de moins en moins présente me plongeais peu à peu dans le noir total. Je m'avançais toujours dans cette direction et commençait à sentir la fatigue handicapée mon métabolisme. J'avais mal aux chevilles, des points de cotés, les vêtement trempés de sueur et une soif torride. Je m'approchais au pas de course vers ce qu'il ressemblait à une forêt et plus je m'enfonçait dans celle ci plus la visibilité était restreinte. Je continuais encore à courir quelques kilomètres jusqu'à être vraiment fatigué, je m'arrêtais alors pour reprendre mon souffle et après quelques minutes, je reprenais la route à la marche toujours dans la même direction. Qu'est ce que les forêt pouvaient être étrange la nuit, le vent faisait entrechoqué les feuilles des arbres, les animaux nocturne était de sortit, des bruit étrange à certain moment se faisait entendre...Bref plus j'avançais plus je commençais à angoisser et à regretter d'être sortit de mon lit. Pour la première fois je me sentais vraiment seul...Et je dois avouer que je n'étais pas tranquille et le pire c'est que j'étais vraiment perdu même si c'était mon objectif de ce soir, je commençais à me demander si j'avais fait le bon choix. Alors je sentait l'espoir me quitté peu à peu et commençait à courir dans tous les sens, oubliant de garder mon sang froid...Cette fois ci c'était sur j'étais bel et bien perdu. Alors je m'asseyais sur un tronc couché et reprenait ma respiration dans le but de me calmer, je me levais et repris une marche plus lente tout en me parlant à moi même a voix basse pour tenter de me rassurer.

    " T'inquiète pas Gabriel...Tu va reussir..."..."Oui, je sais bien...Pour qui tu me prend ?!"..."On doit...plus être loin..Maintenant"..."Ah bon...tu crois Einstein ?!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Confrérie où es tu?! [libre à 3 personnes max]   Jeu 21 Juin - 1:30

Folle ambiance que celle qui émanait du secteur-département interne en ce début de soirée. Non pas parce qu’on se revigorait de bière et de fête, ni qu’on chahutait gaiment. Mais parce que l’alerte générale depuis l’attaque de Mutant Town la veille, ne tarissait pas en prévision du pire. C’est du moins ce que Wanda jugeait bon, maintenir en ébullition son secteur. Debout devant les ordinateurs du département, elle évaluait les informations que transmettaient, communiquaient, ou récusaient les opérateurs. Dans un vacarme de voix de salle de marché financier chacun était rattaché à un éclaireur disséminé aussi bien à New-York qu’aux Etats-Unis et tentait d’établir un dialogue clair avec ce dernier. On apprit qu’aucun confrériste n’avait subi de blessure corporelle dans le quartier grignoté par l’ampleur infernale des flammes. Un téléporteur, subsidiairement éclaireur, apparut parmi ce tumulte incessant et très vite se dégoutta de sa bouche tout ce qu’il savait. Il expliqua à Wanda après s’être porté jusqu’à elle qu’il était affecté à la surveillance de la forêt avoisinant la Confrérie. Elle avait prescrit aux internes de l’avertir de toute intrusion dans le périmètre, les externes étant probablement à ce moment ci aussi émus qu’eux-mêmes, il convenait en outre de les appuyés au mieux pour non seulement sauvegarder la Confrérie et défendre partout au Etats-Unis les intérêts de l’organisation. Il conta à Wanda ce qui l’en était dehors dans l’épaisseur de la forêt.

-Une signature thermique à un kilomètre approximativement. C’est un homme… jeune, il se figure être perdu mais il ne pas tardera à se trouver dans le sillage de l’entrée. Il est épuisé, mais personne n’est assez stupide pour s’enfoncer dans cette forêt sans un sac de sport au moins et des vivres, non ?» Il fit une mine d’effarement… "Il cherche quelque chose…
-Pour peu que vous ne l’ayez pas rabroué je considère qu’il ne représente pas une menace. Allons accueillir cet individu.
-On ne connait pas sa dangerosité, Wanda.
-Tu as raison, allons y plus vite dans ce cas, dit-elle pour railler ses propos.

Ils se mirent en route dans les corridors adjacents puis pour descendre vers l’entrée que ne tarderait pas à atteindre l’homme, empruntèrent un ascenseur. Agréable et imperceptible était le bruit mécanique durant la descente, pas plus qu’un souffle. Wanda décida qu’il serait plus judicieux d’avancer vers l’objectif, à cet instant des éclaireurs devaient flanquer discrètement et à bonne distance le signalement.
Pour parer à toute éventualité, Wanda usa d’une sphère hex, celle-ci prit son essor, et atteignit le volume souhaité. On ne discernait plus son pourtour. « Champ de protection ! » s’écria-t-elle. Ses compères et elle même étaient maintenant protéger par un champ de force invisible qui perdurerait jusqu’à ce que Wanda estime la menace nulle.
Un éclaireur observait discrètement l’individu qui évoluait dans cette forêt rigoureuse et drue. Wanda l’apercevait maintenant, le téléporteur revint au rapport.

-Je l’ai entendu marmonner quelque chose.
-HALTE ! Vociféra un des confréristes.

Wanda s'avança vers l'individu. -Qu'est ce qui vous amène jusqu' ici, jeune homme ?" Le ciel se rembrunissait à la faveur de la nuit. "Au risque de ne pouvoir rebrousser chemin qu'au point du jour..." La Confrérie savait bien que les gens qui s'embringuaient dans des équipés en cette forêt évaluaient incorrectement les distances. Mais cet homme là repoussait une nouvelle fois les records précédant en approchant d'aussi près l'une des entrées de la Confrérie. Wanda, qui s'était portée tout près de l'individu, étudia sa physionomie. Un corps athlétique surmonté d'un t-shirt blanc et d'un pantalon court gris. Des traits qui lui donnaient un certain charme. Et nul ne douta qu'il était éreinté par sa course insensée dans la forêt. "Soit vous être un joggeur qui aime défier les fondrières et les crevasses des bois, ou alors ce que vous chercher est tout autre. Suivez-nous..." Elle se retourna, un passage s'ouvrit tandis qu'elle allait en marchant. "J'oubliais, montrez-moi que vous êtes bien mutant."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Confrérie où es tu?! [libre à 3 personnes max]   Jeu 21 Juin - 15:29

Après le massacre de Mutant Town, Richard avait fait le tour de ses contacts dans le milieu de la pègre. Il n'avait pas fallu longtemps à Richard pour les convaincre de lui indiquer où trouver d'autres mutants qui désiraient s'en prendre aux purificateurs. On lui avait indiqué qu'il trouverait ce qu'il cherchait dans la forêt. Cela faisait maintenant une heure qu'il déambulait dans la forêt faisant trembler le sol sous ses pas et il n'avait toujours trouvé aucune trace d'une base quelconque et pire que tout il avait l'affreuse sensation qu'il était pourtant proche du but. Il distingua alors une voix non loin de sa position. En d'autres circonstances sa première réaction eut été de se cacher. Mais vu que chacun de ses pas devait faire trembler le sol sur environ cinq mètres, le temps qu'il se mette à couvert, il serait repéré. De plus il cherchait quelque chose et cette voix était bien la seule chose qui le raccrochait encore à sa recherche. Il s'approcha alors de la voix et il entendit une voix de femme lui répondre. Il fut un peu déçu lorsqu'il vit ce qui lui semblait être deux humains qui échangeaient des banalités. Jusqu'au moment ou la jeune femme demanda au jeune homme de lui prouver qu'il était bien un mutant. Quant au jeune homme, il sembla à Richard reconnaître un de ses voisins, mais il n'en était pas sûr.

"Bien le bonsoir !"

Dit il d'un voix forte, certain que son approche avait été repérée depuis bien longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Confrérie où es tu?! [libre à 3 personnes max]   Jeu 21 Juin - 22:14

  • Alors que je continuais de marcher dans la pénombre de la forêt, la sensation d'être épié m'envahissais, le souffle du vent faisait entrechoquer les feuilles des arbres et bien que je ne possédais pas le don des sens développés, je pouvais sentir que je n'étais pas seul dans cette forêt...Je regardais tout autour de moi afin d'essayer d'apercevoir le moindre mouvement étrange, je dois dire qu'être au milieu de nulle part ne me rassurais pas du tout, j'en devenais même paranoïaque, imaginant avoir été suivit par les purificateurs jusqu'ici, la rage et la peine du drâme du Mutant-Town était encore trop récente pour être saint d'esprit dans un moment pareil, alors je continuais de marcher dans cette immense forêt afin de trouver l'introuvable, m'enfonçant toujours un peu plus encore à chaque pas dans la perdition. Je commençais sérieusement à fatigué, mes yeux commençait à me bruler et un mal de tête commençait à pointer le bout de son nez, mais alors que je ne m'attendais plus à un miracle des bruits de pas et bientôt le son d'une voix alerter se fit entendre dans mon dos, je me retournais alors pour faire face à mon interlocuteur, enfin à mes interlocuteurs. Je vis alors face à moi une femme plutôt belle, accompagnés par d'autres personnes, elle me demandait ce qui m’amenais ici, ma première pensée, après avoir pensée pendant quelques secondes qu'elle était plutôt bonne, était la vengeance...Mais n'ayant pas l'envie et ne voyant pas l’intérêt de dire la vérité à des personnes que je ne connaissais pas, surtout à des personnes que je ne connaissais et qui en plus me suivaient dans une forêt sombre au milieu de nulle part, je répondais tout en restant sur mes gardes d'un ton plutôt froid...

    "Et vous...Vous habitez dans l'un de ces arbres ou ça vous arrive souvent de suivre les gens dans une forêt au couchez du soleil?!"


    Et oui, c'est Wanda Maximoff la première confrériste acolyte que je rencontrais en premières à ce moment la, bien que je ne le savais pas encore...Magnéto était le seul confrériste que j'avais vue et j'étais loin de me douter que c'était ça fille qui était devant moi à ce moment même. Pour le moment je la regardais, elle et ces pions...Tentant d'apercevoir la moindre émotion sur leurs visages...Mais cette filles qui comprenait très vite que je n'était pas qu'un simple randonneurs me proposait de les suivre dans un passage qu'elle venait d'ouvrir, en me demandant de lui prouver que le gêne X coulait bien dans mes veines, mais la, c'était mal me connaitre, bien que d'habitudes j'aurais sans aucun doute suivit sans broncher une femme aussi belle, la je devais avouer que sa sentait l'arnaque...Peut être le fait qu'elle était accompagner par des types bizarre, les plans à plusieurs avec des personnes des deux sexes ce n'était clairement pas mon trip, sa m'aurais surement moins déranger d'avoir une telle proposition par un groupe de femmes...De plus elle voulais voir mes pouvoirs, pour moi il y avait anguilles sous roche, commençant vraiment à croire que des purificateurs avaient réussis à me retrouver et m'avaient suivit jusqu'ici, le stresse et l'insécurité m'incitait à réagir...Après tout je ne connaissais rien des terroristes qui avait attaqués Mutant-Town"Vous...Vous êtes avec eux...?!" avait-je répondus sur mes gardes, je les fixais alors méchamment en serrant les poings, mon coeurs battaient plus vite tout à coup et mes yeux virèrent du vert clair au blanc vive parsemés d'arcs électrique, ma peau vint à s'électrifiée et des arcs électrique en jaillissait, mais alors que je contractais mes muscles prêt à attaquer au moindre mouvement brusques, je sentais le sol vibrer sous mes pieds...Quelques chose de gros ce rapprochait à grand pas et en voyant arriver cette énorme bête, comme par hasard au moment ou je venais de soulever une question intéressante, c'était devenue une évidence pour moi, les purificateurs venaient de me tendre un piège...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Confrérie où es tu?! [libre à 3 personnes max]   Sam 23 Juin - 16:20

La recommandation de Wanda paniqua le jeune homme plus qu'elle ne le rassura. S'il se révélait être un purificateur ou même un humain innocent, la prison gagnerait un détenu de plus. A l'inverse on le recueillerait comme l'oisillon tombé de son nid.

-Vous...Vous êtes avec eux...?!

-De qui parlez-vous...?" Le spectacle qui s'offrit alors à elle dédaigna sa question. "Détendez-vous..." Les yeux du jeune homme virèrent au blanc. Il serrait les poings et très vite en jaillirent des arcs électriques.

-ALERTE ! Vitupéra un des confréristes. "Quelque chose approche."

-Comment il a fait pour passer ?" On discernait une silhouette massive dans la pénombre. "Il échappé à la vigilance des éclaireurs." Le sol semblait s'ébranler sous le poids de l'individu.

- Plus jamais...! D'accord ?! Tança-t-elle autoritairement.

-On s'était fixé sur lui," dit-il en désignant le jeune homme, toujours hostile à eux.

Wanda fendit son inquiétude. "Nous sommes mutants... Votre nom ?" s'empressa-t-elle de quérir.

-Bien le bonsoir !" clama leur nouvel invité de poids.

Elle résorba son champ de force. Se pouvait-il être autre chose qu'un mutant. "Venez par ici." Un éclaireur apparut derrière celui-ci pour s'assurer qu'il réponde favorablement à l'admonestation de Wanda. Personne ne tournerait le dos pour retourner en ville après avoir aperçu une des entrées de la Confrérie. Elle avança d'ailleurs vers celle-ci. L'ouverture se referma après qu'ils furent entrés, ils se trouvaient ensemble dans un couloir central.

-Communication sécurisée." tonna un des confréristes avant de s'esbigner.

-Bien. Ici vous êtes à la Confrérie de Magnéto." Annonça-t-elle en longeant le couloir. "Je suis Wanda Maximoff..." Un ascenseur soldait le couloir. "Certains secteurs de ce complexe sont secrets. Et je dois savoir qui vous êtes avant de vous orienter. Montez. Une chance que les ascenseurs aient été construis suffisamment large et robuste pour introduire Fellps.
Ils atteignirent le secteur des apprentis. "Vous devez être épuisé...sauf peut-être vous" elle toisa Richard de pied en cap. "Mais je me hâte de vous expliquer quelques choses. Voici le secteur des apprentis, il sera le vôtre aussi. Mais chaque confrériste y compris apprenti appartient également à un des trois grands secteurs" Elle entra dans une salle de d'étude et de projection à la pointe de la technologie et qui dans ces circonstances pourrait servir de salle d'interrogatoire "Assis !"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Confrérie où es tu?! [libre à 3 personnes max]   Dim 24 Juin - 4:17

*j'ai fini par trouver, je n'y crois pas. Ainsi la Confrérie a réellement un repère dans le coin.*

Pensa Richard quant l'entrée de ce repère apparu. Il suivi Scarlet docilement en regardant étonné de gauche et de droite. Même à Mutant Town, il n'avait jamais eu l'occasion de voir autant de mutant réunis. Il ne faisait qu'en partie attention aux explications de Scarlet, il avait été accueilli du premier coup, comme si il faisait partie de la famille et il n'y était pas habitué. Lorsque Scarlet lui demanda de s'assoir, il regarda d'un air critique les chaises disposées devant lui et décida de s'assoir par terre, après avoir écarté une chaise avec une force inouïe. Le dossier de la chaise se fracassa à la pression de sa main

"Je suis désolé, je ne maîtrise pas ma force."

Dit il penaud. Richard regarda Gabriel et se demanda quel pouvait être son pouvoir. Il n'avait en effet pas vu les arcs électriques le parcourir. Puis il se souvenu des convenances. La jeune femme s'était présentées, il convenait de se présenter à son tour.

"Richard Fellps, dit Titan enchanté de faire votre connaissance mademoiselle Maximoff. Je dois dire que trouver un peu de repos n'est pas pour me déplaire."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Confrérie où es tu?! [libre à 3 personnes max]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Confrérie où es tu?! [libre à 3 personnes max]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eau libre
» Présentation des causes culturelles du rejet des personnes différentes
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» jeu des personnes celebres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: La Confrérie-
Sauter vers: