AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 James Howlett - Wolverine | TERMINEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: James Howlett - Wolverine | TERMINEE   Mer 23 Mai - 12:14

CARTE
D'IDENTITE




© Hugh Jackman


    NOM : Howlett.

    PRENOM : James.

    ALIAS ET SURNOM : Logan, Wolverine, John Logan, Jim Logan, Weapon X, Serval, Le Glouton, le Borgne, Mutant n°9601, Emilio Garra, L'Arme Chi, Experimentation X, Agent Dix, Peter Richards, Mai' keth, Dragon Blanc, Capitaine Terreur, la Mort, Ol' Canuklehead …

    AGE : 189 ans.

    DATE DE NAISSANCE : 28 septembre 1823.

    METIER: Ancien Agent Secret, Logan passe désormais pour un Enseignant de l’Institut Xavier dispensant le Sport, la Mécanique et les Arts. Mais plutôt les Arts Martiaux. Quand il n’est pas sur les routes à mener sa petite vendetta personnelle ou à régler de vieilles affaires qui ne concernent que lui …

    NATIONALITE : Logan est Canadien. Cependant, passant la plus claire partie de son temps sur le territoire Américain et résidant à l’Institut Xavier durant de très nombreuses années, bien que n’ayant pas la Double Nationalité Américaine, il possède un Permis de Séjour longue durée. Son renouvellement est constamment, ou presque, effectif de par les services rendus par le mutant ou encore l’influence du Professeur auprès de l’Administration.

    GENRE : Masculin.

    CLAN : X-Men.




Pouvoirs :


  • Description :

    " I'm the best there is at what I do, but what I do ISN'T very nice! "
    Wolverine.

    Naturels comme Artificiels, les pouvoirs de Wolverine imitent les qualités du petit mammifère dont il porte le nom. S’il doit ses extraordinaires compétences à la force de son génome, Logan peut également remercier ou bien maudire son passé comme sa vie pour lui avoir autorisé les capacités qui font toute sa puissance aujourd’hui, en faisant un mutant puissant et pour le moins efficace.

    - Pouvoir Passif :
    À l'origine, son principal talent est son facteur de régénération tissulaire incroyablement rapide qui lui permet de cicatriser très rapidement après une blessure. Ses plaies se referment à vitesse grand V, si bien que des lacérations à l’arme blanche s’effacent le plus souvent sous les yeux de celui qui a porté le coup, à son grand étonnement, alors que la reformation rapide des chairs expulsera tout projectile hors du corps du mutant en quelques poignées de secondes tout au plus alors qu’il faudra attendre aux alentours d’une à plusieurs minutes pour que ne se reforme entièrement des muscles arrachés comme réduits en cendres. Cette capacité de régénération est, tout bonnement ahurissante et autorise même Wolverine à reconstituer l'intégralité de son corps à partir de son cerveau ! Cette faculté peut très bien amener à voir, un jour, le mutant à l’état de squelette régénérer l’ensemble de ses tissus charnels en l’espace de quelques minutes. Mais les tissus charnels ne sont pas les seuls à se voir reformés par ces incroyables capacités. Ainsi, les tissus nerveux sont aussi affectés et laissent à penser que le Mutant Canadien pourrait, inconsciemment, voir se reformer les lésions mineures faites à son cerveau. Cependant, ces dernières auraient des effets néfastes sur sa mémoire, l’altérant irrémédiablement…

    Il est, de plus, assez intéressant de noter que de telles cicatrisations rapides ne laissent aucunes marques sur le corps de Logan qui ne connait donc pas la définition du mot cicatrice… En revanche, celle du mot douleur est marquée au fer rouge dans sa chair. En effet, ses incroyables dons peuvent lui autoriser de nombreux types de guérisons sans jamais manquer de passer par la notion de peine comme de souffrance. Alors, lorsqu’il encaisse les coups il éprouve la douleur dans sa pleine intensité. Ce n’est pas des plus agréables, mais c’est le prix à payer pour disposer de cette intéressante capacité de régénération.

    D’autres conséquences heureuses découlent de cette faculté. En premier lieu, un processus de vieillissement extrêmement ralenti, au point de faire passer l’Arme X pour un sémillant trentenaire dans la force de l’âge alors qu’il pourrait bien être, en réalité, âgé de plus de deux cent ans ! De son pouvoir découle, également, une résistance physique exceptionnelle qui lui permet de soutenir un effort pendant plusieurs jours sans ressentir de fatigue, son corps se prémunissant lui-même des toxines embarrassantes qu’il sécrète comme l’acide lactique, alors qu’il reste toujours soumis à la douleur. Une douleur qu’il côtoie lors de chacune de ses blessures et qu’il s’autorise également à utiliser, parfois, à son avantage comme un facteur d’intimidation supplémentaire, par exemple. Néanmoins, Serval est toujours nécessiteux d’Oxygène pour subsister et ne peut donc pas vivre sans respirer. Sa condition de grand sportif lui autorise des apnées d’environ deux à trois minutes, au grand maximum et au prix de terribles efforts, mais il n’en reste pas moins vulnérable au vide sidéral comme aux noyades. Ces dernières étant les plus dangereuses pour lui, son squelette de métal lui offrant de don de couler comme une pierre ou presque… Enfin, le facteur de guérison de Wolverine lui offre une immunité aux maladies et à la plupart des substances toxiques à des doses non massives. Une faculté à même de combattre l’alcoolisme comme le tabagisme massif du mutant qui voit son corps réduire à long comme à moyen terme les effets nocifs de ces substances dangereuses. Il est donc plus que rare de voir le Glouton sombrer dans l’ébriété…

    Qui plus est, Wolverine semble bien immunisé à toutes les maladies et autres virus connus sur terre, en plus d’être apte à combattre efficacement une multitude de virus mutants sans toutefois lui assurer une guérison complète. Il peut ainsi retarder l’apparition de symptômes létaux de plusieurs dizaines d’années mais aura besoin d’un antidote de synthèse pour voir sa vie sauvée. Enfin, l’Adamantium qui couvre les Os et les Griffes du Mutant biaisent totalement cette capacité. En effet, l’indestructible métal sécrète en permanence une sorte de poison contre lequel l’organisme de Logan doit lutter. Ainsi, il est probable que sans Adamantium les Capacités de Régénération du Mutant soient plus extrêmes et rapides que jamais, mais il n’aurait alors plus rien d’indestructible… Facteur essentiel de ses capacités, si Wolverine se trouvait débarrassé de son Facteur de Régénération, par le biais d’une annulation de ses pouvoirs par exemple, les conséquences en seraient terribles. On pourrait alors imaginer une intoxication progressive de son organisme par l’Adamantium qui, en temps que métal lourd déjà présent dans l’organisme de Serval, l’empoisonnerait pour un décès quelques semaines plus tard.

    - Pouvoir Passif :
    Les Supers-Pouvoirs de Logan le placent donc dans une catégorie de Mutants présentant des caractéristiques animales majeurs en plus de ces capacités de régénération accrues. Wolverine voit donc son corps se rapprocher de l’animal au travers une pilosité plus importante que la moyenne, une densité musculaire bien plus importante que celle d’une banal Homo Sapiens Sapiens et dentition proche des grands carnivores de par la présence d’hypertrophiées canines amenant plus de sauvagerie que jamais au personnage et à ses traits. De l’animal, il tire également une panoplie de sens hyper-développés, voyant ou entendant bien plus distinctement qu'un humain normal et sur un spectre plus étendu. Dans une situation de calme absolu ou presque, il serait capable d’entendre le bruissement d’un mouvement aux environs de 500 mètres, cet incroyable don étant la plupart du temps pollué par l’ambiance sonore. Bien plus sensibilisés aux infrasons et aux ultrasons, Logan possède également une vision parfaite et sans défaut pour un être humain qui peut se faire presque thermique des choses au point de lui autoriser une vision nocturne quasi normale, à la manière des félins.

    Si son ouïe semble s’approcher des plus experts canidés, sa vue semble calquée sur les félins les plus performants. Et que dire de son sens de l’odorat, le plus développé de tous ? Il fait du Mutant un Chasseur et Traqueur hors pair, à même de distinguer une cible parmi un large panel d’odeurs et de la distinguer dans toutes situation que ce soit. Cependant, il n’en reste pas pour autant infaillible. En effet, bien que décomposant les odeurs dans un spectre de couches successives, qui lui permettent de fragmenter un parfum global en une somme de senteurs distinctes, il reste totalement dépendant de la trace laissée temporellement par les odeurs. En effet, disparaissant au fil du temps, il reste dépendant de la présence d’une infime odeur sur les lieux. La plus infime senteur lui permet toutefois de se lancer sur une piste. Généralement, il est capable de percevoir une odeur neuf à douze heures après le passage de sa cible tant sa truffe est sensible et affinée. Néanmoins, fonctionnant comme les plus grands chasseurs animaux, il reste également dépendant du vent qui peut porter ou déporter les odeurs. Cette maitrise de ses sens autorise, de plus, Logan à agir comme un véritable « détecteur de mensonges » ou polygraphe apte à déceler par de nombreux détails qu’un humain ou mutant lambda ne saurait percevoir si son interlocuteur lui dit, ou non, la vérité. Son sens du touché, participant à cette intéressante capacité, est également plus développé et lui autorise une sensibilité accrue aux vibrations comme aux textures entrant en contact avec sa peau.

    Le postulat selon lequel est censé fonctionner ce « polygraphe » est que le fait de mentir provoque une réaction émotionnelle et s'accompagne donc de manifestations psychophysiologiques. Par exemple, le stress engendré par le mensonge augmenterait la transpiration et donc la conductance cutanée. Si Wolverine n’a aucune preuve de la fiabilité de cette méthode, il n’a plus vraiment tendance à croire quelqu’un dont il entend la respiration comme les battements de son cœur s’accélérer, dont il perçoit une faible élévation de température corporelle sous ses doigts ou bien dont il voit le diamètre pupillaire croitre. Cette méthode n’a rien d’infaillible et n’est pas à même de dispenser la vérité absolue, mais elle lui apportait de bons résultats du temps de ses armes dans les services secrets…

    - Pouvoir offensif :
    Mais Wolverine se voit encore plus proche de la bête que de l’humain par la présence trois Griffes Rétractibles jaillissant du dos de ses mains, entre deux des doigts du mutant. Composés d’Os extrêmement dense, elles sortent à la volonté de Logan en déchirant les tissus organiques qui cicatrisent immédiatement autour des griffes. C’est la partie la plus visible de la mutation de Serval et celle qui est à même de l’identifier clairement comme un Homo Superior aux yeux de la population. Dangereuses à l’origine, ces Griffes n’en devinrent que plus redoutable à la suite des expérimentations dont à fait l’objet l’Arme X.

    - Pouvoir défensif :
    Car les pouvoirs naturels du mutant en ont fait une cible idéale pour des opérations expérimentales, son facteur de régénération lui autorisant de survivre à bon nombre de protocoles expérimentaux développés par des savants plus ou moins fous. C’est donc au cours d’une expérience que James Howlett devint l’Arme X lorsque son squelette, incluant ses griffes, a entièrement été recouvert d’Adamantium, le métal le plus dur qui soit. Ceci a eu pour effet de rendre l’Animal indestructible tout en le dotant d’Armes plus redoutables que jamais.

    Cependant, cet ajout technologique n’aura pas eu que des effets positifs sur la mutation naturelle du mutant. En effet, à l’origine le facteur de guérison était capable de reformer n’importe quel membre désolidarisé du corps ou encore de « rattacher » ce dernier en faisant s’épouser les lèvres de la plaie massive. Si une Greffe de membre coupée est toujours possible, tout pendant qu’elle soit réalisée dans un délai suffisamment court pour que l’Organisme de Logan n’ait pas eu le temps de former une définitive cicatrice au moignon, la régénération complète d’un membre coupé à son articulation est désormais impossible. Ainsi, si Logan venait à se faire « couper » la main, cette dernière ne pourrait pas être régénérée et laisserait le mutant à l’état de simple Manchot ou bien de simple « tête parlante » s’il venait à voir sa tête séparée du reste de son corps. D’aucuns avancent que la régénération de Logan se fait de « tissus à tissus » et qu’une reformation de son squelette n’est plus possible du fait que ce dernier soit auréolé d’un manteau d’Adamantium.

    - Pouvoir offensif :
    L’ajout d’Adamantium sur le complet Squelette du mutant aura, par ailleurs, permis de doter ce dernier d’un lot de Six véritables lames métalliques assez redoutables. En effet, ainsi revêtues ses Griffes son capables de trancher presque tout élément solide existant, excepté l’Adamantium lui-même. Une Porte de Coffre Fort de Banque ne résisterait pas à l’assaut de ces griffes du moment que Logan les emploie avec une force suffisante… Ce qu’il fait avec brio ! Constamment sollicités par prés de cinquante kilos d’Adamantium, les muscles de Logan se sont adaptés et densifiés au point de lui offrir le luxe d’une force surhumaine. Si le poids de son squelette lui interdit de sauter un Canyon entier, Serval est capable d’exploits propres aux plus grands athlètes olympiques humains, surpassant tous les records mondiaux dans toutes les disciplines sportives sans pour autant les pulvériser. Si on excepte la force physique brute… Car soulever un ou plusieurs hommes au dessus de son corps afin de les balancer contre un mur avec suffisamment de violence pour éclater celui-ci n’est pas un problème pour Wolverine. De par son indestructible squelette, il peut manipuler avec aisance des masses qui briseraient des os ordinaires. A dire vrai, la limite de poids soulevée par Logan à bout de bras se situe aux alentours de six cent kilogrammes lors d’un effort aussi bref qu’intense alors qu’il est capable de pousser, tirer ou déplacer un poids d’environ deux tonnes tant que celui-ci est encore posé sur le sol. Autant son corps que ses griffes lui servent à bloquer et encaisser des projectiles comme des attaques qui auraient raison d’une constitution ordinaire alors qu’elles n’arrachent qu’une vive douleur au mutant canadien. Bien que cette surprenante greffe l’ait rendu particulièrement vulnérable aux utilisateurs de Champs Magnétiques, il n’est pas peu dire qu’elle forme une paire redoutable avec les pouvoirs naturels dont dispose Logan !

    - Pouvoir défensif :
    Enfin, de par ses facultés de guérison avancées et les puissants écrans de protection psychique implantés par le Professeur Xavier, Wolverine est un mutant qui résiste plus qu’honorablement, et même très fortement, aux attaques comme aux manipulations Psychiques en tout genre. D’autant que l’esprit du Glouton est barré par une sorte de « cicatrice mentale » causée par tous les traumatismes qu’a pu rencontrer l’Arme X tout au long de sa vie. La combinaison de toutes ces données agit donc comme une sorte de protection naturelle aux Attaques des Télépathes. Les accès mémoriel sont donc extrêmement ardus et aucun des Télépathe ayant attaqué son esprit n’a put lui offrir autre chose que des brides de sa longue mémoire disparue. Mais l’intérêt véritable demeure dans l’extraordinaire résistance dont fait preuve le Mutant contre les Manipulations mentales qu’il combat grâce à ce surprenant moyen de défense épaulé par un esprit combattif qui n’est jamais émoussé et qui interdit à quiconque, hormis lui-même, la maitrise de ce corps alliant les aléas de la mutations comme les renforts technologiques due à l’implantation ! Il n’est, toutefois, pas certains que les Mutants Télépathes de Classe Alpha ne soient pas capable de se jouer de lui à force de persévérance comme de puissantes rafales mentales. Ils se heurteraient, toutefois, à la Fierté du Canadien qui n’a pas l’intention de devenir un pantin entre les mains de quiconque…

  • Niveaux de Maitrise :

    " I refuse to die... upside down... It's too stupid... "
    Wolverine.

    Fort de plus de cent ans d’expérience, Wolverine maitrise à merveille ses pouvoirs. Comment pourrait-il en être autrement ? La seule chose qu’il ait à faire étant de libérer ou d’enfermer ses griffes couvertes d’Adamantium au cœur de sa chair. Son Facteur d’Auto-Régénération n’a jamais été aussi performant et le prévient de toute blessure sans qu’il n’ait à fournir le moindre effort mental. Ce qui peut être un problème … En effet, le Mutant Canadien n’a aucun moyen d’intervenir dans son propre processus de régénération. Totalement indépendant de sa volonté, ce dernier prévient toutes les blessures immédiatement mais il n’autorise pas son bénéficiaire à agir sur son intervention afin de la retarder, de l’accélérer ou tout simplement de l’ignorer. D’aucun pense que c’est un inconvénient, Serval voit plutôt cela comme un bénéfique allié permanent. Peut être à tord qui sait. De plus, Logan n’a aucun contrôle sur la douleur qu’il peut ressentir ni les sentiments qu’il éprouve lors d’un combat. Aussi, il peut lui arriver, sous l’influence d’un événement fort, de sombrer dans des accès de sauvagerie et de rage incontrôlables qui décuplent son agilité et sa force mais biaisent totalement son jugement comme son discernement et peuvent l’amener à malmener ses propres alliés …


Description Physique :


  • Apparence :

    " There are no men like me. Only me. "
    Wolverine.

    Surprenant. S’il y avait un mot pour décrire le vieil X-Men, je pense bien que j’emploierai celui ci. Du haut de son mètre et soixante centimètres pour un quatre vingt neuf kilos des familles, James Howlett avait déjà tout du Musculeux Athlète. Mais ajoutez-y une greffe d’environs cinquante kilos d’Adamantium sur le squelette et une importante densification musculaire, vous touchez presque les cent cinquante kilos interdisant toute visite médicale chez un praticien sans qu’il ne fonde un fusible en pensant à une hallucination. Wolverine en impose très clairement physiquement, jouant dans la cours des combattants aux muscles extrêmement puissants et a l’allure vindicative, aux proportions taillées pour l’affrontement violent au corps à corps. Il a clairement le profil du Vétéran Guerrier qui a sillonné l’Enfer et en est revenu pour le raconter.

    Un cou qui n’est pas sans rappeler celui d’un taureau, large tout en étant affûté, dégageant au moindre sourire accentué deux muscles sous hyoïdiens saillants et encadrés par de puissants trapèzes rabattus sur de solides épaules de granit. Son torse est large, abritant une cage thoracique volumineuse et couverte par de puissants muscles pectoraux fortement développés, protégeant des poumons qui ne demandent qu’à engloutir des volumes d’airs sans répit dans des joutes éternelles. Si le torse est large, il s’amincit en descendant vers la taille, dévoilant une ceinture abdominale où chaque muscle est détaché l’un de l’autre dans une succession de creux réguliers, semblable à des blocs de pierre bruts empilés les uns sur les autres dans un jeu de construction à la régularité surprenante. De ses épaules charpentées tombent deux bras puissants. Les biceps du combattant jouent dans le surdimensionné comme dans la cours des muscles secs, autant épurés qu’étirés et qui offrent une puissance rare.

    Si le haut du corps est un modèle de puissance, le bas est quand à lui une œuvre presque parfaite consacrée à l’agilité et la vélocité. D’une aine aux muscles taillés en V descendant d’un abdomen merveilleusement construits découlent deux jambes parfaitement équilibrées, ni trop longues, ni trop courtes, juste équilibre entre allonge au combat et rapprochées pour des foulées rapides. Des cuisses volumineuses sans en être proéminentes en passant par des genoux entourés de tendons semblant aussi solides que des chaînes d’acier pour ce terminer sur des mollets également allongés sur un péroné de taille normale, notre fumeur invétéré a réellement à sa disposition un corps taillé pour le combat sauvage qu’il affectionne !

    Il est temps de remonter cette construction musculeuse pour s’attarder sur un élément aussi charismatique qu’important chez tout personnage : le visage. Un dégradé de teintes sombres se retrouve dans cette toison coiffée en V qui couvre le crâne du X-Men en un parfait concert de pointes dressées vers les cieux et lui donnent une silhouette et une allure animale. Silhouette qui n’est pas sans rappeler celle des grands félins ou bien canidés vivant en meute quand on croise Logan de face dans la pénombre, ces deux épis capillaires majeurs évoquant clairement deux animales oreilles. Devant ce large front et ces cheveux épineux, on ne peut que ce rendre à l’évidence et dire que c’est la rudesse qui caractérise ce visage encadré par d’épaisses pattes allant couvrir les joues creusées de Logan.

    Un nez fin mais allongé est placé au milieu de ce visage en longueur se terminant par un menton pointu qui s’aplatit soudainement, non sans donner un air menaçant à l’Arme X, poursuit cette représentation faciale. C’est la seule brutalité d’une expression narquoise qui vint à dessiner les lèvres fines et légèrement pincées du Mutant Canadien. Lèvres qui sont la plupart du temps fendues d’un sourire carnassier pouvant prendre une expression bien plus paternaliste comme amicale au contact des rares compagnons qui ont su trouver grâce aux yeux brun pétillants de Wolverine.

    Vous ne trouverez jamais une seule égratignure comme cicatrice sur ce corps musclé que Logan pare le plus souvent d’un attirail vestimentaire à faire pâlir le commun des Bikers comme des Redneks. Il faut dire que le musculeux mutant est bien loin des standards de la mode et qu’il se fiche de cette dernière comme de son premier Cigare ! Chemises à carreaux, jeans aussi crasseux que troués, débardeurs aux coloris allant du blanc au noir en passant par différences nuances de gris ou encore T-Shirts sombres tendus par ses muscles puissants sont ses parures les plus communes. Ajoutez-y des Vestes en cuir râpées et des bottes, vous obtenez Logan au quotidien. Quelques chapeaux pour la forme viennent, parfois, compléter l’attirail du baroudeur aux mâchoires refermées sur un sempiternel Havane allumé…

    Quand il quitte le monde civil pour rejoindre le Clan des X-Men ou bien pour mener sa petite vendetta personnelle, Logan revêt un uniforme qui a beaucoup changé avec le temps. Enfilant une combinaison sombre qui lui colle à la peau, il devient un des plus redoutable X-Men. Des mitaines de cuir noires enserrent ses mains alors que ses lanières sombres ceignent ses avants bras. Bottes sombre relevées de quelques plaques jaunes sont de rigueur, du jaune que l’on retrouve au niveau des manches courtes de sa combinaison ainsi qu’à la ceinture qu’il passe à sa taille et qui peut renfermer toute sorte de gadgets. Enfin, Logan porte en toute situation ses plaques militaires autour du cou. Frappées de son matricule et de son surnom « Wolverine », elles restent le seul vestige de sa mémoire fragmentée par le temps comme les épreuves.

  • Signes Particuliers :

    " Even the Devil can bleed. "
    Wolverine.

    Premier point qui distingue Logan de tous ses semblables : sa dentition ! Celle du Mutant est à même de faire le rapprochement avec la condition de ce dernier. Toutes ses dents sont plus agressives dans leur forme qu’une dentition humaine et évoquent plus la mâchoire d’un grand carnivore. Preuve en est faite de par ses canines hypertrophiées qui affirment encore plus durement le sourire rare du baroudeur amateur de Havanes.

    Enfin, Logan est doté d’un système pileux extrême développé qui renforce son apparence sauvage et peut même faire penser à une sorte de fourrure humaine, comme peut en témoigner sa barbe comme ses pattes drues et hirsutes. On est même en en droit de se demander si son abondante pilosité ne lui aurait pas permis de supporter la rudesse du climat des Rocheuses Canadiennes dans lesquelles il a vécu à la manière d’un sauvage pendant de longs mois voir même des années.


Caractère :

  • Mental :

    " I'm coming for blood; no law, no code of conduct. You put me in the right direction, you get the hell out of my way. "
    Wolverine.

    Il est commun de dire qu’il ne faut pas juger quelqu’un sur son apparence, mais il est de coutume, pourtant, de le faire et l’image que renvoi Wolverine n’est pas forcément des plus flatteuses pour lui. En effet, d’apparence Logan semble être un costaud enclin à déclencher toute sorte de rixes et qui apprécie particulièrement les endroits où l’on boit à outrance dans les effluves de tabac, au cœur des éclats de rire et où l’on se tape fort dans le dos entre bons camarades. Mais ce n’est là qu’une des facettes de la personnalité de notre homme aux larges épaules. S’il parait en marge des institutions dans son attitude un brin hirsute et sauvage ce n’est que pour rejeter plus de hargne et de détermination dans ses combats aussi rares que violents. Tout ceci concorde à lui donner une image d’homme brutal, un portrait accentué par ses déplorables rapports publics avec le leader des X-Mens.

    La moindre des choses que l'on puisse dire à son sujet, c'est que Serval est un homme atypique. Comme tout personnage, il a ses faces sombres et ses côtés lumineux. Si on devait trouver Six qualités pour le décrire, elles seraient sans doute les suivantes : tout d'abord, sa Fiabilité. En effet, le Canadien est un mutant sur lequel on peut compter, jamais il ne laisserait tomber ses alliés même au prix d’une main comme de sa vie. Il n’est d’ailleurs pas rare que l’Arme X se soucie du sort de ses compagnons au cours d’un affrontement. Puissant et droit, Wolverine est le genre d’Homme qui sera toujours présent pour soutenir ceux qu'il chérit, dans les bons comme dans les mauvais moments, et ce même si il ne sait pas forcément quoi faire une fois acte de présence fait. Mais une présence même silencieuse vaut souvent bien mieux que la solitude, n'est-ce pas ?

    Viennent ensuite son Courage & sa Volonté : Au combat comme dans la vie, Logan est un peu une locomotive inébranlable, dont la voie est toute tracée. Peu importe les remparts, peu importe les adversaires qui se dressent sur sa route, il trouve toujours les ressources nécessaires à la victoire. Si bien qu'on se demande qui pourra l'arrêter. Pas lui-même, en tout cas. Il a déjà repoussé ses limites en de si nombreuses reprises qu'il n'a pas à douter de sa capacité à réitérer l'opération. Cependant, il est conscient de la difficulté accrue de la chose. Chaque nouvelle étape le rend plus fort, certes. Mais elles le rapprochent également tant et plus de la mort. Ce n'est pas comme si cette dernière lui faisait peur. Kamikaze avéré, Wolverine est même de ceux qui l'affrontent volontairement, qui cherchent à jouer avec les limites entre elle et la vie. Force est de constater qu'il est très habile à ce petit jeu. C'est là la conséquence de sa parfaite préparation physique, mais surtout de ses redoutables capacités !

    Mais Serval est aussi quelqu'un d’Instinctif. Ses capacités d'anticipations et de prises de décisions dans chaque situations, couplées à ses terribles pouvoirs font de lui un général de guerre au sens stratégique important, mais aux capacités combattives hors normes, si bien qu'il se permet à chacune de ses batailles de combattre en tête des X-Mens. Confiant en ses capacités et en sa propre personne, Wolverine est sans nul doute un des meilleurs éléments à la disposition du Professeur Xavier actuellement. Il est bon de savoir que la force du mutant ne vient pas seulement de son intellect mais bien de son instinct hors norme qui, jusqu'à présent, ne l'a quasiment jamais trompé. Combattant se remettant souvent en question, si jamais vous parvenez à prendre cet homme dans votre toile, n'entreprenez jamais de tisser cette même toile une seconde fois, car c'est avec certitude que vous en serez la victime.

    Du fait de ses amitiés comme de son comportement chevaleresque pour ceux qui furent, dès leur naissance, opprimés par leur vie, on peut dire sans crainte que le Glouton est un homme relativement Protecteur sous ses aspects d’Ours mal léché. Il éprouve une certaine affection pour les êtres fragiles, les infirmes, les monstres de foire et autres choses brisées. Son amitié comme son affection ne s’arrête pas au jugement de ses yeux, bien au contraire, il se montrera plus protecteur et paternaliste comme amical avec les mutants que la nature a doté d’une fragile comme monstrueuse constitution. L’amitié sincère qu’il porte pour un téléporteur à fourrure bleue et la relation patriarcale qu’il impose à une frêle gamine capable de devenir intangible en sont le parfait exemple. S’il pense qu’il serait un père exécrable, je serais prêt à parier le contraire.

    Dernier point essentiel pour bien cerné l’animal aux griffes d’Adamantium, il est important de souligner le côté Serein autant que détaché du mutant canadien. Nul doute ne semble habiter Wolverine, nul tremblement à même de le faire flancher dans les moments de Chaos comme de destruction. C’est bien simple, Logan semble tout droit sorti du genre d’unité qui ne craint pas de mouiller le maillot ! Le genre de soldat à même servir dans des régiments d’Elite bardés d’armes énormes, de cicatrices, de héros et qui brandit une bannière de l’Horrible Apocalypse qui Tue ! C’est un putain de vétéran capable de rire au nez de la mort, de lui coller une tarte à la crème sur la gueule et de lui piquer sa faux en tirant sur son cigare ! Le genre de type capable de se battre pour sauver le monde en multipliant les blagues et les bons mots pour ses équipiers tout en déversant des torrents de sang. Sa répartie cinglante et sa sempiternelle habitude à surnommer tout le monde « Bub », se font l’écho d’une certaine notion de coolitude… L’Allégorie du Super Héros en somme…

    Vient maintenant le revers de la médaille car il n’est pas de personnage parfait et le mutant Canadien possède toute une batterie de défauts. Insatisfait, il ne se contente que rarement de ce qu'il obtient, surtout quand des bribes de sa mémoire son en jeu. Il lui en faut plus, toujours plus, tendez lui la main et il vous dévorera le bras ! Aussi remue t’il ciel et terre pour retrouver les fragments de son passé, quitte à délaisser l’institut du jour au lendemain pour se lancer sur une piste nébuleuse au possible. Des situations qui peuvent le mettre en porte à faux avec ses compagnons, notamment Cyclope, qui ne manque pas de remettre en cause son sens des responsabilités. Mais sa petite vendetta personnelle est au dessus des brimades et des exaspérations de son public.

    Taciturne, Wolverine illustre à la perfection la Maxime du parlons peu mais parlons bien. Sa parole est d’or et peu sont ceux qui peuvent le qualifier de bavard. Logan reste le type d’homme à ne l’ouvrir que quand il a quelque chose d’intéressant à dire et quand son auditoire peut trouver ses informations des plus intéressantes. S’il ne parle presque jamais, il a pourtant toujours le mot qu’il faut, la parole qui force le respect, le conseil que l’on serait bien fou de refuser ou alors la réplique acide venant de l’art de rependre du sel sur les plaies. Caractériel, il ne supporte pas les vantards imbus de leur petite force et aime les moucher en lançant d’un ton dédaigneux : « J’parle pas aux gamins avec la tête pleine d'air » quand il ne leur colle pas une trempe pour leur remettre les pieds sur terre.

    Logan se caractérise également par sa Perte de Foi envers l’humanité. En effet, s’il avait à l’origine du mal à croire l’idéal du Professeur, consistant à penser qu’humains et mutants peuvent vivre ensemble, Serval finit par s’y faire et fut longtemps convaincu qu’humains et mutants pouvaient cohabiter en paix, les dernières décisions du gouvernement comme l’orientation de la politique envers le « Problème Mutant » lui ont fait perdre tout espoir ou presque, le renvoyant dans une des époques les plus sombres de son passé. Il perçoit de plus en plus la cause mutante comme une sordide redite de la Shoah, Mutant Town ne faisant qu’illustrer sa pensée comme une première étape vers l’exclusion totale prélude au génocide. Auschwitz ne fait, depuis longtemps, plus son devoir de mémoire alors que la communauté mutante n’est que de plus en plus opprimée et enchainée dans des lois d’exception avec le temps qui passe. Et s’il n’est pas en accord avec la pensée de Magneto, qu’il respecte en temps que mutant comme en temps que défenseur d’une cause qu’il ne condamne pas pour autant, il n’embrase plus aveuglément les doctrines de Xavier non plus. C’est comme s’il avait eu à choisir entre la Peste et le Choléra… Il reste fidèle aux X-Men plus par amitié pour une grande partie de ses membres que par une conviction idéologique profonde, sa philosophie personnelle étant qu’en combattant le terrorisme mutant il pourrait bien générer une icône à même de modifier la pensée collective, mais au fond de lui il en doute… Se battre contre les Terroriste afin de supprimer l’oppression envers les Mutants avec pour mot d’ordre de ne jamais reculer, ne jamais abandonner un combat ou penser à sa sécurité : seul le résultat final compte, peu importe la manière, tant qu'elle est faite avec force et rigueur. De tous les X-Men, il représente surement la pensée la plus Radicale !

    Doté d’un Code de l’Honneur très strict et d’une certaine éthique, l’Arme X semble bien vivre à une époque qui ne lui correspond pas. A dire vrai, Wolverine hait ceux qui n'ont pas de fierté et d'orgueil, estimant que l'Honneur est une des rares vertus liées aux humains et aux mutants, ce qui en fait une figure de « Samurai Raté » selon ses dires. Abhorrant les pleutres, Logan apprécie tout particulièrement les adversaires qui font tout leur possible pour survivre, sans en arriver à la fuite, car comme il le dit lui-même souvent « Quitte à mourir, autant le faire avec panache! ». Plutôt mourir debout que de vivre à genoux, le combat est l'essence de son existence, de sa survie. Direct, Violent et Immédiat, Serval se défini par un goût prononcé pour les combats aussi violents qu’expéditifs qui mettront en valeur sa puissance et celle de son adversaire. Wolverine fait dans le sonore et le dégueulasse, c’est son style… Et bien qu’il n’y prenne que peu de plaisir, il se démarque de ses compagnons par sa violence et est le seul à enfreindre la règle chère à un certain casse-couille : « les X-Men ne tuent pas », bien qu’il ne manque pas de souligner qu’il n’a jamais frappé de ses griffes quelqu’un qui ne l’avait pas auparavant menacé.

    De plus, il est intéressant de noter que le Canadien est quelqu'un de relativement Susceptible, si bien que lorsqu'il est sur le terrain, il s'énerve assez facilement, sortant de ses gonds pour au final pas grand chose. Si cela pourrait être fatal pour la plupart des gens, la puissance et la force d'instinct comme les pouvoirs de Wolverine font ici la différence avec les autres. Logan est un individu capable de tuer un adversaire étant supposé rester en vie, si ce dernier le provoque de trop, et sur des sujets sensibles, ou si, justement, il est lui-même un sujet sensible …

    Enfin,Logan reste dans les esprits comme Misanthrope complet. Le X-Men n’est absolument pas le genre d’homme à se fondre dans un groupe avec une aisance particulière. La présence des autres le met mal à l’aise et il reste un solitaire pur et dur, bien qu’ayant pu fournir une sorte d’image paternelle à certain des étudiants de l’Institut. Mais il met toutefois un point d’honneur à rester ce Pilier des X-Mens auquel peuvent s’accrocher ses semblables, ce protecteur silencieux agissant dans l’ombre et protégeant son monde aussi bien qu’autrefois. Ne vieillissant pas ou peu, il ne lui reste plus qu’à attendre pour transmettre son feu à la nouvelle génération y gagnant, probablement, de nouveaux camarades et des êtres chers. Mais il perdrait, tôt ou tard, une des choses qu’il aime le plus au monde … Du fait qu'il continuera à vivre longtemps alors que tous ses amis mourront autour de lui petit à petit. Tisser des liens n’est donc, pour Logan, que la première étape vers la souffrance qu’entraine la future disparition.

    Observateur, ce n’est pas peu dire qu’il a souvent un avis arrêté sur bon nombres de choses comme de personnes dans le monde. S’il respecte profondément Magneto, en temps que mutant défenseur d’une cause autant qu’en temps que rescapé de la Shoa, il a le plus profond mépris pour les actes extrémistes de la confrérie qui ont le don de le foutre en rogne. S’en prendre à des humains innocents n’aura, pour lui, que le rôle d’huile jeté sur le feu de la haine des humains et c’est dans ce but qu’il compte toujours combattre les terroristes mutants à la manière d’une icône à même de montrer aux Homo Sapiens Sapiens que tous les Homo Superior ne sont pas taillés dans le même bois. Ainsi, il applique la maxime du « l’ennemi de mon ennemi est mon ami » pour ce qui est du B.A.M. Soldat en son temps, il sait que leurs membres obéissent à des ordres et ne leur voue pas de haine particulière, pouvant même se reposer sur certains en temps qu’alliés avec la dose de méfiance que lui impose leur allégeance à un gouvernement pour lequel il n’a pas voté. Et qu’il n’apprécie pas beaucoup par ailleurs…


Histoire :

  • Talents Particuliers :

    " I really like beer. "
    Wolverine.

    A vrai dire, s’il a déjà poussé à leur summum les capacités offertes par sa condition de mutant, Wolverine est expert dans de nombreux arts martiaux, ses longues années de service, d’entrainement comme de voyage de par le monde lui ayant permis d'affiner ses techniques. Il utilise aujourd'hui son propre style offensif comme défensif, basé sur une connaissance conséquente des arts martiaux. Parmi ses nombreuses techniques, pléiade d’entre elles sont inspirées d’arts modernes et traditionnels alors que d’autres peuvent s’apparenter à des regains de disciplines passées tels que le Pugilat entre autre. Au fil du temps et de ses Voyages, Logan est devenu, virtuellement, un maître de tous les Types d’Arts Martiaux et aurait bien pu expérimenter tous les styles de combat connus sur terre. L’Arme X s'est spécialisé dans un mélange de Lutte, Karate Kyokushinkai, Muay Thaï, Ju-jitsu, et Freestyle Wrestling lui permettant de combattre avec une puissance saisissante au corps à corps. Le manque de polyvalence que lui impose ses pouvoirs est donc compensé par son extraordinaire maitrise en combat rapproché par une technique de combat sauvage, ne ménageant que trop peu la protection son corps. Serval est sans nul doute l'un des plus grands experts en combat physique que porte le monde et le plus redoutable combattant à main nue du corps des X-Men.

    En temps qu’ancien Agent Secret et Soldat ayant pris part à un très grand nombre de conflits au travers du XIXème, le Glouton est un tueur expérimenté, à l’aise avec toute sorte d’armes à feu. Combinant ces acquis à un voyage prolongé dans la contrée du soleil levant, Logan aura longtemps été bercé dans l'art du Kenjutsu. Habile manieur d'épées, et ce sous toutes leurs formes, l’amateur de Havanes est tout à fait capable de brillamment se battre avec une d'entre elles, que ce soit un Katana léger ou une bien lourde "claymore".

    De plus, toutes les expériences guerrières de Logan lui ont permis de développer un sens tactique et stratégique à même de s’agglomérer à son instinct de survie pour en faire un mutant expert dans le domaine de l’infiltration. Ainsi, à l’aide de ses sens hyper-développés et de ses compétences militaires, Wolverine peut infiltrer n’importe quel complexe avec une certaine aisance et une discrétion magistrale de par ses compétences en camouflage. Il est de la plupart des missions de reconnaissance pour le compte des X-Men et s’en sort toujours, ou presque, avec brio en ramenant les informations indispensable au succès des opérations.

    Par le biais de son incroyable longévité qui lui aura permis de parcourir le monde, Wolverine a acquis d’immenses connaissances sur de très nombreuses cultures et de très nombreuses langues. Ainsi, Logan parle couramment l’Anglais, le Japonais, le Russe, le Mandarin, le Cheyenne, l’Espagnol, l’Arabe et le Lakota. Il a, également, des connaissances certaines en matière de Français, Thaï, Vietnamien, Allemand, Italien, Portugais, Coréen, Hindî et Perse. De quoi en faire un traducteur de premier ordre mais surtout un soldat capable de se fondre très facilement dans une population pour diverses missions d’infiltration.

    Autre point important, Wolverine a un certain talent dans le domaine de la mécanique de par ses sens hyper-développés. Capable de distinguer une avarie de moteur sur un simple bruit à peine suspect, il n’a que peu de mal à réparer tout élément mécanique avec un certain talent. Particulièrement à l’aise avec les véhicules à deux roues, Logan les pilote également avec un certain brio qui ne manque pas de lui autoriser toute sorte de fuites et autres courses poursuites croustillantes. Un don pour la conduite qui se retrouve dans son habilité à manier le X-Jet à bon port et dans de bons délais. En revanche, il n’est pas plus à l’aise que ça avec les autres appareils volants. Il pourra très bien maintenir un avion comme un hélicoptère en vol avec une certaine facilité, mais la phase d’atterrissage lui sera quelque peu délicate… Sa connaissance de forces armées lui offre également le luxe de savoir se débrouiller aux commandes d’un bon nombre de chars d’assaut et autres joyeuseté.

  • Possessions :

    " Ninety percent of accidents happen at home, bub. "
    Wolverine.

    L’objet le plus important et le plus précieux en possession du Mutant Canadien est, sans nul doute, l’Épée de Muramasa. Mythique, il n’y a pas d’autre mot pour qualifier cette lame. Ce statut n’a bien évidemment rien avoir avec sa forme ou la finesse de ses finitions. Muramasa a gagné ses éternels galons en n’étant utilisée par son maître qu’en de rares occasions. Sa longueur totale, manche et lame comprise, s’élève à cent huit centimètres. Là où le noble Katana se démarque de ses confrères de taille semblable, c’est notamment par sa légèreté (environ 900 grammes) ; ce qui contribue d’ailleurs à sa grande maniabilité. Cet outil de mort se voit pourvu d’une lame aiguisée comme un rasoir longue de soixante & dix centimètres. La lame de l’arme est constellée de motifs en vaguelettes qui suivent sa légère courbure jusqu’à la pointe de l’objet tranchant. Un tranchant qui reste pour le moins exceptionnel, passant de la teinte claire au sombre sur le plat de la lame dans un dégradé progressif du plus bel effet. Forgée à partir de sa propre rage, Muramasa est, avec le Carbonadium, la seule chose à même de passer outre le facteur de haute régénération tissulaire du mutant au point de pouvoir le tuer. S’il porte encore l’arme avec lui pour l’heure, Wolverine compte bien la confier sous peu à une personne de confiance pour que les X-Men aient un moyen de l’arrêter dans le cas où il se retournerait contre ses proches.

    Pour le reste, Serval peut contenir l’ensemble de ses possessions essentielles dans un seul sac de voyage. Il n’est pas du gène à accumuler une foule de souvenirs et se contente de vivre avec le strict minimum. Sa garde robe n’est pas la plus étoffée qui soit et se conforme au caractère sauvage du mutant qui n’est pas vraiment du genre à multiplier les sorties boutiques pour étoffer les placards de sa chambre à l’Institut. Il possède bien quelques reliques de son passé de baroudeur, gagné à grand renfort de parties de cartes, jeux à boire et autres sauvages combat en cage, mais l’essentiel de ses gains de l’époque se composait de poignées de dollars … Des dollars qui dorment sur un sombre compte en banque où ils côtoient la petite fortune engrangée par le mutant au cours des diverses missions qu’il a, autrefois, pu livrer pour le compte du gouvernement Canadien.



Dernière édition par James Howlett le Lun 28 Mai - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: James Howlett - Wolverine | TERMINEE   Mer 23 Mai - 12:15

  • Biographie :

    " I been a lot of things in a lot of places -- a sickly kid named James Howlett, a killing machine called Weapon X, a "hero" goes by Wolverine -- but this...this is where I became a man. "
    Wolverine.

    sous le Nom de James Howlett le 28 septembre 1823, la vie de celui qui se ferait plus tard appeler Wolverine commença dans le courant du XIXème Siècle dans l’Alberta, au Canada. Second fils de John et Elizabeth Howlett, James était un enfant particulièrement fragile multipliant les crises, contagions et autres allergies tout au long de sa croissance, alors que celle-ci le faisait de plus en plus ressembler au jardinier de la Famille, Thomas Logan. Contraint de passer la majeure partie de son enfance dans sa chambre pour ne pas succomber à ses faiblesses, James eut pour compagnon de jeu et ami, Dog Logan, le fils du jardinier, et Rose O’Hara. Un lien fort se tissa entre les enfants, plus spécialement entre les deux jeunes hommes d’autant que Dog sauva un jour James de la noyade. Mais comme rien n’est éternel, James & Dog virent leurs chemins diverger à mesure que le temps passe et que les choix du fils du Jardinier allaient à l’encontre des valeurs de James. Les Actes de Dog à l’égard de James causèrent même le renvoi de son père, un jour où le futur Wolverine souffrait de plus fortes fièvres qu’à l’accoutumé.

    Mais le Jardinier était un alcoolique autant qu’un sadique et en ce jour où son renvoi l’avait rendu plus furieux que d’habitude, il s’arma d’un fusil pour aller se faire justice chez les Howlett alors que son fils marchait dans ses pas. Se frayant un chemin à coup de feu entre les domestiques de la famille, le jardinier vint donc implorer Elizabeth de le suivre dans son départ. Mais face au refus de cette dernière et à l’arrivée de son mari, Thomas Logan perdit plus que jamais ses nerfs et déchargea son arme au visage du propriétaire du domaine Howlett. Les multiples détonations firent sortir James de son lit. Et quand l’adolescent souffreteux âgé d’environ 12 ans posa son regard vide sur le corps sans vie de son père, il sombra dans une rage aveugle qui mit au jour sa mutation. Des Griffes d’Os jaillirent donc du dos de ses poings et laissant libre court à sa fureur, l’adolescent fondit sur le Jardinier dont il n’était plus que le portrait légèrement déformé. Il est bien possible que ses griffes se soient violement enfoncée dans le torse de celui qui aurait illégitimement crée James au contact charnel d’Elizabeth. Retournant ses griffes contre celui qui pourrait bien être son « frère », James laboura donc le visage de dog de trois sillons sanglant avant de sombrer dans un état presque végétatif sous le coup des émotions trop violentes pour son jeune âge.

    Il est probable que les pouvoirs de guérison du jeune mutant soient entrés en action pour le prévenir de grandes souffrances mentales en supprimant une bonne partie de sa mémoire, effaçant ainsi de nombreuses informations relatives à son passé alors qu’il fuyait en compagnie de Rose, vers une destination dont il n’avait que faire au final… Passant finalement les années suivantes en compagnie de Rose dans une colonie de mineurs en Colombie Britannique, James prit le nom de Logan pour cacher son identité et se révéla vite comme un homme clé du camp. Sa force ne faisant que s’étendre au contact des tâches les plus rudes alors que sa mutation lui autorisait une progression à grande vitesse. Grandissant pour devenir, avec surprise, aussi fort que féroce, il en fut même capable de « vivre » au sein d’une meute de loups, apprenant à chasser comme un animal. C’est durant cette période que Logan s’éprit de forts sentiments pour Rose, mais il préféra les garder pour lui alors que la jeune femme rousse s’engageait pour la vie avec l’homme qui avait tout apprit au mutant Canadien. Mais toute période de calme n’est qu’un évident prélude à de féroces tempêtes…

    Aux portes de sa Mort en 1844, le Grand-Père de Wolverine se décida à retrouver ce dernier et employa donc à ces fins les services d’un Dog Logan qui avait bien grandit pour devenir un homme de colossale stature. Ce dernier retrouva finalement Serval en un temps extrêmement court pour un humain qui n’était pas sensé avoir de dons particuliers pour la traque. Quoi que … Toujours est-il que quand il fit face au futur Wolverine, ce dernier ne le reconnut pas, sa mémoire l’ayant effacé de ses souvenirs… Aussi fort qu’il fut par le biais de ses mutations, Le Glouton ne fut pas de taille face à Dog. Et alors qu’il était étendu au sol, la mémoire revint à Wolverine qui relâcha ses Griffes pour la première fois en public ! Aveuglé par la rage, il fondit vers Dog de la même façon qu’il fondit sur son père quelques années auparavant… Mais ses griffes ne déchirèrent que le corps de Rose qui venait de s’interposer. Morte dans les bras d’un Wolverine brisé par le chagrin et qui ne vit même pas Dog repartir sinistrement.

    Coupable de tout ce malheur à ses yeux, Logan s’enfuit du camp pour s’enfoncer dans les bois en hurlant sa souffrance. Il semble qu’une nouvelle fois ses pouvoirs soient entrés en action et effacèrent progressivement ces douloureux souvenirs de sa mémoire alors qu’il vivait comme un loup au milieu des forêts. Adopté par une meute, il resta des années à vivre ainsi, comme une bête sauvage et parcourut les boisées étendues pour finalement passer la frontière et atteindre les Etats-Unis, touchant ainsi le territoire des Indiens Pieds-Noirs au cours de l’année 1856. Il y retrouva une bonne partie de son humanité au contact d’une des membres de la tribu dont il s’éprit et avec laquelle il vécut en paix. C’est à cette époque qu’il hérita du surnom de « Wolverine », un élément qui survivra toujours à sa changeante mémoire. Mais comme toujours, c’est en tragédie que se termina cette partie de l’Histoire, quand la jeune femme finit sauvagement lacérée par une bête, par un homme ou bien par un homme qui se fit passer pour une bête …

    A mesure que les éléments approchent, la mémoire de Logan ne lui autorise plus tous ses souvenirs, toujours est il qu’à la suite de cet événement il embrasa clairement ses pouvoirs de mutant et s’en servit pour devenir un implacable soldat qui prit son premier service lors de la Guerre de Sécession. Inévitablement rappelé par les rocheuses du Canada, le Serval s’en retourna donc plus tard vers son Pays d’Origine et finit par s’engager dans l’Armée Canadienne, servant dans la Brigade du Démon à la veille de la Première Guerre Mondiale. C’est avec les Galons de Caporal que Wolverine fut lâché dans l’enfer des tranchées, ses pouvoirs de régénération tissulaire lui autorisant de survivre à ce qui fut une nouvelle expérience allégorique de l’horreur.

    La Guerre n’est pas ce que l’on imagine en lisant des Contes pour enfants… La Guerre est une des pires expériences que l’on puisse vivre… Non seulement elle prive de compagnons et d’êtres chers, mais elles laissent des cicatrices qui ne guériront jamais sur le cœur et les âmes de ceux qui y survivent. La Guerre a beaucoup changé les gens et pas toujours en mieux … C’est à cette période que Logan a commencé à boire, de plus en plus souvent et que plus en plus d’alcool. Les années passèrent dans les conflits et l’alcool, jusqu’à ce que ne revienne un des plus lourds fléaux du monde. Wolverine fut de ceux qui prirent part au D-Day, le débarquement de Normandie pendant le Seconde Guerre Mondiale. Caporal Parachutiste dans le Premier Escadron Aéroporté Canadien, il connut de nombreux champs de bataille en France, Belgique, Hollande comme Allemagne et Pologne… Il fut de ceux qui se portèrent volontaire pour un saut visant à libérer Auschwitz et contempla avec dégout et colère ce qu’est capable de faire l’homme dans les plus extrêmes proportions de la discrimination, dans le génocide.

    Ces vision de la folie Homo Sapiens Sapiens en tête, Wolverine fut mobilisé sur un nouveau terrain de Guerre et rallia donc les combattants du Pacifique contre la Politique de Domination Japonaise. Capturé lors d’une mission de sabotage, il fut déporté dans un camp de prisonnier de Nagasaki. Ses capacités mutantes lui autorisant de fuir, il fut caché par une jeune japonaise nommé Atsuko. Malheureusement, celle-ci périt, comme plus de la moitié de la ville dans l’explosion de l’engin nucléaire lâché au 9 août 1945 à 11h02. Logan y survécu, dévasté d’avoir, une nouvelle fois, perdu une femme dans sa vie. La Guerre terminée, il partit pour la Chine et y vécut quelques temps en y apprenant les Arts Martiaux et en tissant des liens avec une autre jeune femme : Itsu. Cette dernière mourut dans des circonstances rappelant trait pour trait celles de la disparition de la jeune indienne plus d’un Demi-siècle auparavant. Comme si l’auteur du meurtre n’était qu’une seule et même personne …

    Un nouvel épisode tragique bousculant son existence, Logan décida d’en finir avec ses voyages et s’en retourna sur le sol américain pour vivre de ses talents. Après tout, il est le meilleur dans ce qu’il fait même si ce qu’il fait n’est pas très moral comme joli à voir… Recruté dans une équipe comportant quelques membres aussi « spéciaux » que lui, Wolverine fut une nouvelle fois parachuté dans un terrain boisé, mais cette fois humide, chaud et en proie aux flammes. Servir pendant la Guerre du Viet-Nam de 1964 à 1972 attira sur le mutant Canadien le regard des Services Secrets des Etats-Unis comme du Canada pour finalement être placé dans une Equipe uniquement constituée de mutants à qui furent implantés des altérateurs de mémoire. De son passé, Wolverine ne garda que des bribes fortes, la vision d’Auschwitz en fit partit… Le tout afin de finalement intégrer le Projet Arme X en 1974.

    C’est ainsi, et après examen approfondi des capacités du mutant, que Wolverine vit l’intégralité de son squelette, incluant ses griffes, recouvert d’Adamantium. Ce métal, indestructible ayant pour but de le rendre indestructible, fut greffé par le biais d’un procédé extrêmes douloureux qui finit de mettre à mal sa mémoire déjà empruntée. Quelques temps plus tard, Serval devint incontrôlable et fuit le projet en faisant passer de vie à trépas la grande majorité des participants de ce dernier. Ironiquement, il déambula pendant quelques années dans les rocheuses canadiennes près de l’endroit où il est né, réduit à l’état d’animal sauvage ou presque. Mais au bout d’un certain temps, sa mémoire lui revient partiellement tout comme ses capacités et l’expérience qu’il avait pu engranger tout au long de sa martiale carrière. Mais il ne se souvenait pas de son passé qui restait embrumé ou enfermé dans son cerveau par les implants malsain du projet Arme X, ses plaques militaires restant le seul témoin d’un passé oublié …

    Sortant des Rocheuses Canadiennese en 1978, Logan revint à la vie Civile mais sans toutefois tout comprendre de ses étranges réflexes. Entrer dans un restaurant d’autoroute en repérant immédiatement les lieux pour identifier les sorties possibles, savoir le nombre exact de voitures qu’il y a sur le parking et pouvoir réciter leurs plaques sans jamais se tromper, voir que la serveuse qui amène le petit-déjeuner à la table numéro quatre est gauchère, que le type au comptoir en est déjà à son deuxième verre, qu’il pèse cent douze kilos et sait se défendre en cas de besoin, savoir que s’il avait besoin d’un révolver le routier dans le camion rouge pourrait surement l’aider et savoir qu’à cette altitude s’il doit courir à toute vitesse il fera largement deux kilomètres avant de perdre une seule goutte de sueur … Comment peut il savoir tout ça sans savoir qui il est ?

    Sous l’impulsion d’un jeune couple qui l’aida à retrouver tous ses réflexes « humains » à défaut de sa mémoire, Logan intégra le Département H Canadien au printemps 1979 où il finit par exécuter un grand nombre de missions. Des missions qui attirèrent l’attention d’un illustre personnage : le Professeur Xavier. Ce dernier, à la recherche de Mutants pour encadrer ses premiers élèves, proposa donc à Logan de le rejoindre dans son Institut. D’abord sceptique, Wolverine finit par briser ses engagements avec le Gouvernement Canadien pour rejoindre les X-Men, son choix étant grandement motivé par l’attirance qu’il pouvait avoir pour une des élèves du chauve télépathe. S’il avait à l’origine du mal à croire l’idéal du Professeur, consistant à penser qu’humains et mutants peuvent vivre ensemble, Serval finit par s’y faire et devint progressivement un membre important et une pierre angulaire du dispositif des X-men. Solitaire et distant à ses débuts, Logan se lia progressivement d’amitié avec certains des mutants, faisant office de figure paternelle pour d’autres alors qu’il refusait l’autorité de certains autres …

    C’est dans un subtil mélange d’engagements envers Xavier, de recherche d’identité et de sentiments avoués comme refoulés que Logan passa la plus grande partie du reste de sa vie jusqu’à ce jour. Missions, périples et recherches mentales du Professeur amenèrent le mutant Canadien à recouvrer quelques bribes de sa mémoire. Avide de se retrouver et éternel insatisfait, Wolverine en cherchait toujours plus sur son passé et alors que Xavier ne faisait que le mettre sur la voie, Serval était désireux de résultats plus rapides et plus probants. Certains souvenirs d’un passage au Japon lui revinrent en tête et il profita d’une mission au pays du soleil levant pour rechercher des informations sur sa vie passée. A cette occasion, le Glouton rencontra une nouvelle femme qui allait compter dans sa vie. Combats, amour et intrigues furent au rendez vous de cette nouvelle idylle que Wolverine pensait être la première. C’est à cette occasion que le Mutant mis la main sur le Sabre Muramasa. Mais comme à chaque fois que sa route croisa celle d’une femme importante, cette dernière succomba également, laissant le mutant seul face à son chagrin. Un chagrin qui sembla libérer quelques uns de ses souvenirs. Wolverine se souvenait de lui comme étant un samurai au Japon, un Agent Secret aux Etats-Unis, un Soldat en Europe et une bête sauvage au Canada… Si nombre de ses souvenirs lui manquaient encore, Logan avait dorénavant une plus grande conscience de tout ce qu’il avait pu être et de son extraordinaire espérance de vie.

    De retour à l’Institut, Logan y reprit ses activités habituelles en s’enfonçant plus que jamais dans l’Alcool, le Tabac et l’Adrénaline au point d’en mettre à mal son propre facteur de régénération constamment sollicité face aux toxines qu’imposait ce nouveau style de vie. Devenu un épicurien amateur de bonne chère et alcoolique de surcroit, il se mit à vivre au jour le jour ses plaisirs et s’imposa de faire aujourd’hui ce qui lui est proposé. Tabac, Combat, Bouffe & Alcool, il s’interdit les interdits ! N’étant plus que l’ombre de lui-même, Wolverine sortit finalement de sa torpeur en apprenant qu’il avait une fille… Ou plutôt un clone. Mais un clone qu’il considéra vite comme étant sa propre fille. S’il n’avait aucune idée de ce que pouvait bien être un père, il entreprit de remonter la pente pour le bien de celle qui faisait office de rayon de soleil dans son existence. Pour qu’elle ne le voit pas comme un sale cabot grimé en humain… Il eut, dès lors, une vue assez patriarcale de l’institut. La fraternité, le mérite et le respect prirent encore plus d’importance dans ses actions.

    « N'écrase pas ces jeunes pousses, c'est seulement le commencement de leur ère ! » Voilà qui résume parfaitement le nouveau Leitmotiv et les Motivations essentielles du Mutant Canadien. Plus soucieux de son entourage, Wolverine porte une attention particulière à la jeune génération et aux méritants Elèves de l’Institut, sans toutefois quitter son apparence hirsute et sauvage. Avec celle de se foutre à demi nu, Logan prit dès lors la salle habitude de toujours tout défoncer sur son passage. Ce qui peut être un trait amusant ou effrayant est surtout très couteux, partout où l’Arme X passe. Toutefois, Xavier semble avoir alloué un budget spécifique à Wolverine, qui doit réaliser plusieurs boulots qu'il ne devrait pas avoir à faire simplement pour compenser l’investissement financier. S’il semble ne vivre que dans le combat et les entrainements, c’est pour pouvoir acquérir une force suffisamment importante pour protéger les petits jeunes qu’il côtoie au quotidien. Il n’est d’ailleurs pas rare que Serval se soucis du sort de ses compagnons au cours d’un affrontement …

    Passant désormais son temps entre ses occupations à l’institut et ses recherches plus ou moins musclées sur ses propres origines, Wolverine mène, en parallèle de ses activités d’X-Men, une petite vendetta personnelle pour retrouver sa mémoire et ceux qui sont à l’origine de tous les morbides souvenirs qui émergent dans ses rêves… Il a également suivi toutes les évolutions récentes de la société, regardant avec un regard halluciné la naissance d’un « Problème Mutant » et voyant d’un très mauvais œil l’intervention du Gouvernement dans leurs affaires. Les récentes Lois et Directions prises par la politique du Gouvernement actuel l’ont fait hurler de rage alors que les souvenirs d’Auschwitz revenaient plus fréquemment dans son esprit. Estimant que ces lois n’étaient que le premier pas vers une escalades de mesures plus exclusives les unes que les autres, semblables à la montée du nazisme il y a des années, Logan confronta son point de vue à celui du Professeur Xavier et le Mutant Canadien ne put garder son calme devant ce qu’il estimait être un aveux de faiblesse de la part du dirigeant de l’institut. Le ton monta vite entre les deux hommes et le caractère impétueux de Wolverine prit le dessus alors qu’il hurlait son départ vers l’inconnu dans un accès de rage assez incroyable et aux aspects plus bestiaux et primitifs que jamais…

    De nouveau en cavale, Serval avalait les kilomètres en chevauchant une des vrombissantes motos empruntée à l’Institut, parcourant le continent Americain, et bientôt Sud-Americain, en se forgeant un avis sur la problématique mutante, survivant de divers combats clandestins pour amasser de quoi remplir le réservoir jusqu’à la prochaine ville ou bien payer le train qui le conduirait dans un Pays Frontalier. Renouant contact avec certaines de ses relations du temps où il disposait d’un permis de tuer, Wolverine traversa donc le Mexique, la Colombie et bien d’autres contrées pour finir par atteindre le Brésil et y retrouver un vieux contact à même de l’éclairer sur la situation mondiale du fait de ses relations. Le vieux Joao, n’ignorant rien de la condition mutante de son hôte, ne lui cacha pas la situation actuelle bien pire que sur le continent du Nord. Les rafles de mutants dans les favelas étaient monnaie courante autant que les lynchages clandestins. A mesure que ce morbide spectacle se faisait de plus en plus visible sur la route vers Rio de Janeiro, Serval peinait de plus en plus à contenir sa rage face à la douleur de ceux qu’il avait appris à appeler « frères ».

    Cette dernière finit par exploser dans un des miteux bars clandestins d’une favela quelconque, quand des hommes plus ivre que de mesure ne dénudèrent un gosse bien trop couvert pour dévoiler une mutation de son épiderme qui le dotait d’un semblant d’écailles pareilles à celles de Caïmans… La bastonnade donna au Canadien une violente envie de gerber et c’est soudainement qu’il entra dans un accès de rage animale incontrôlable pour voir ses griffes de métal trancher la chair des tortionnaires et teinter les murs d’un carmin macabre. A son retour à lui, Wolverine prit conscience du danger que pouvait représenter ses instincts animaux et était prêt à se livrer pour ses crimes une fois le gosse en sécurité. Mais ce dernier le conduit dans un lieu bien particulier, une institution des Arts Martiaux Mixtes où une véritable légende vivante de ce sport devint une sorte de « mentor ». Rickson Gracie et l’intégralité des combattants Brésiliens de la Black House lui exposèrent leur vision de la cause mutante, certains d’entre eux la vivant même dans leur chair. Retrouvant un brin la foi devant ces Homo Sapiens qui traitaient des mutants en égo, Wolverine les aida à lever de nouveaux fonds, servit d’enseignants à de jeunes orphelins mutants et accompagna même quelques combattants vers l’Octogone de l’UFC.

    Amicalement, Rickson aida le Canadien à juguler sa rage par le biais de techniques de relaxation mentale venue de l’Aïkido comme du Bushido. Touché par cette expérience, Logan finit par prendre congé pour s’en retourner vers son pays d’adoption à son rythme, suivant sa propre voie… Il se trouvait au Panama quand furent perpétrés les attentats de Mutant Town. Ecumant de nouveau les bas fonds de la société Américaine et constatant la misère dans laquelle pouvait vivre une grande majorité de ses comparses Etat-Uniens, c’est en constatant le caractère mondial de la problématique mutante que Wolverine s’en retourna vers New York pour un crochet vers Mutant Town. Ce qu’il y vit le plongea des années en arrière et il lui semblait revenir dans une version revisitée de l’enfer des Ghettos Polonais comme d’Auschwitz. La différence avait toujours le pouvoir de mener à l’exclusion totale et c’est avec une haine non consommée que Wolverine imaginait déjà le gouvernement voter la prochaine étape : l’exportation et l’isolement des mutants dans ces quartiers dégueulasses ! Force était de constater que tout le monde n’était pas aussi ouverts et tolérants que ses amis Brésiliens…

    Bouillonnant, Logan en arriva à la conclusion que le terrorisme mutant était à l’origine de la crainte des humains pour les Homo Superior. Et bien qu’il doute, en connaissance de cause, de la capacité humaine à accepter la différence, Wolverine prit de nouveau la direction de l’Institut Xavier en espérant y être toujours indispensable. Souhaitant réintégrer le corps des X-Men pour combattre les instigateurs de la peur dans les consciences collectives, avec pour but ultime et secret d’amener l’égalité dans les droits aux mutants, Wolverine conduisait à vive allure en direction de ce lieu qui s’approchait le plus de la définition de maison, un cigare fumant au coin de sa mâchoire.


Avatar : Hugh Jackman.
Personnage Marvel ? : Oui [X] Non [] Double/Triple Compte? : Oui [] Non [X]
Votre Age : 24 ans.
Comment avez vous connu le Forum ? : Je cherchais un RPG X-Men sur Google. J’ai vu de la lumière, je suis entré… Je tiens juste à préciser que j’avais déjà posté cette présentation il y a de cela un an ici mais que je l’ai retouchée le plus possible pour ne pas jouer la redite. Je sais pas si Mutant Town est toujours d’actualité, si ce n’est pas le cas, je changerai ! Il y a dans le lot pas mal d’influences autres que le caractère premier de Wolvy, j’en ai peur :p




Dernière édition par James Howlett le Lun 28 Mai - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: James Howlett - Wolverine | TERMINEE   Jeu 24 Mai - 17:56

Hmmm un ancien agent des services secrets Canadien, ça me dit quelque chose Wink

Je te souhaite la bienvenue sur le fofo ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: James Howlett - Wolverine | TERMINEE   Jeu 24 Mai - 18:13

Bienvenue le poilu Smile

bonne chance pour ta modération Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: James Howlett - Wolverine | TERMINEE   Sam 26 Mai - 18:12

Okay, bob ! Let's do this !

AGE+DATE DE NAISSANCE : Si l'age de ton personnage lui est inconnue, cela n'empêche pas qu'il en possède un. De même si c'est un age inconnu par toi car non mentionné dans Marvel, il faut quand même que tu en inventes un.

POUVOIRS :

Régénération : Lorsqu'il se régénère, cela lui fait-il mal ? Combien de temps met un bras à repousser ? Peut-il régénérer son cerveau si il venait à être lacéré ? Est-ce qu'il régénérerait sa tête si on venait à le décapiter ou plutôt le reste de son corps ? Résiste-t-il à l'annulation des pouvoirs ? Si il n'y résiste pas, en combien de temps l'adamantium le tuerais si il venait à être privé de son facteur guérisseur ? Je n'ai pas bien saisi une chose, tu dis qu'il ne peut pas régénérer sa main si on venait à l couper. Je suis d'accord qu'il ne peut pas régénérer l'adamantium de ses os, mais le reste, il pourra bien régénérer ses os, sa chair et tout le reste, non ?

Résistance : Les plus puissants télépathes peuvent-il le contrôler ou avoir une influence sur son esprit ? Peut-il résister à des noyades ? Peut-il tenir longtemps en apnée ?

Sens exacerbés : Jusqu'à combien de mètres peut-il voir et entendre ? J'aimerais un peu plus de détail sur ce que tu appels le « détecteur de mensoge », peux-tu m'expliquer un peu plus en quoi cela consiste ?

Capacités accrues : Quels types de bonds peut-il faire, qautet-il plus haut et plus loin qu'un homme normal ? Court-il plus vite ?

APPARENCE :

Wolverine fait 1 mètre 60. De plus, il est « musclé », ok, il en « impose musculairement », sûrement... Mais il reste quand même petit, cela joue sur l’appréciation que peuvent avoir les autres à son égard, non ?

SIGNES PARTICULIERS :

Je serais tenté de dire que la coiffure n'est pas un signes particuliers, cela va plus dans la partie APPARENCE.

MENTAL :

Merci de ne pas citer de personnages Marvel autre que Xavier et Magneto dans ta fiche autre que des frères, des sœurs ou des parents. Que pense-t-il du BAM et des purificateurs ? Que pense-t-il des agissements extrémistes de la confrérie ? Des attentats gratuits tuant des humains innocent ?

TALENTS :

Sait-il conduire des avions ? Le X-jet ? Ou des véhicules moins conventionnels (tank, hélicoptère...) ?

POSSESSION :

Ok

BIOGRAPHIE :

Indique sa date de naissance, s'il te plaît. À quel âge a-t-il manifesté sa mutation pour la première fois ? De même, j'aimerais que tu indiques plus souvent son age lorsque tu parles de tel ou tel événement, car on ne sait plus très bien si il est enfant, adolescent ou adulte.
    Citation :
    mais il préféra les garder pour lui alors que la jeune femme rousse s’engageait pour la vie avec l’homme qui avait tout apprit au mutant Canadien.

De qui fais-tu mention ici ?
    Citation :
    la disparition de la jeune indienne plus d’un Demi-siècle auparavant.

J'ai du mal à suivre : Qui est cette indienne ? Rose ?
En quel année s'est déroulé le projet X ? Que faisait-il lors des attentats de Mutant Town ?

Voilà pour un premier tour, corrige cela et préviens-moi lorsque ce sera fait, bon courage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: James Howlett - Wolverine | TERMINEE   Lun 28 Mai - 14:40

Well… T’es dur avec moi, bub ! It’s clobberin time ! ! !

AGE+DATE DE NAISSANCE : Ajoutés, j’ai cherché de la symbolique et un minimum de « réalisme », faisant de Logan un natif du signe de la Balance parce que je trouvais ça sympa de voir Wolvy d’un signe dominé par la Lune. Et puis 1823étant une année marquante chez les Séminoles, je pouvais pas passer à côté !

POUVOIRS :

Régénération : Je dois bien dire que la plupart de tes questions m’ont demandé de gros efforts de réflexion. Pour répondre à la plupart j’ai couplé trois éléments éléments : les facultés de régénération d’X-23, que je vois plus ou moins comme un Wolverine sans Adamantium, les facultés de régénération de Deadpool pour l’aspect morphologique, autant que pour me servir de certaines situation aux quelles on l’a vu se frotter, et le personnage de Wolverine – Weapon X dans Age of Apocalypse pour l’influence de l’Adamantium sur une blessure majeure. Il y a à boire et à manger dans mes interprétations et explications, mais tes questions m’ont vraiment foutu en galère je dois dire XD

J’ai essayé de répondre au mieux à chacune de tes questions. J’ai ajouté la notion de douleur, tenté de mettre au point une graduation des blessures par la vitesse de régénération et me suis creusé l’esprit pour tenter de fournir des répliques à tes interrogations. Les inspirations viennent de pas mal de versions différentes de Wolverine, que ce soit des Comics, de Jeux Videos comme des films. Par exemple, j’ai un peu honte de dire que la réponse à la lacération du cerveau vient de X-Men Wolverine Origins quand Striker lui plombe le crâne… J’ai eu beau chercher pour le poison de l’adamantium, j’ai rien trouvé d’officiel donc j’ai repris le cycle mortel d’intoxication à un métal : le diméthylmercure. On peut pas dire que tu ne cherches pas dans le détail en tout cas bub !

Résistance : Précisions apportées !

Sens exacerbés : Précisions apportées ! Pour ce qui est du détecteur de mensonge, il fonctionne surtout sur les « civils » non entrainés en jouant sur l’accélération du rythme cardiaque lors d’un mensonge, comme le percevrait un détecteur avec son capteur qui est ici représenté par les sens hypertrophiés. En y repensant, il y a une scène comme ça dans un film avec De Niro mais je me souviens plus le nom…

Capacités accrues : Encore une fois, précisions apportées ! Là par contre, je me suis très clairement inspiré de Captain America pour le descriptif et le côté « Super Athléte » complet autant que capables de performances physiques exceptionnelles sans pour autant être monstrueuses. Si on excepte la force physique brute…

APPARENCE :

Modifié.

SIGNES PARTICULIERS :

Déplacé.

MENTAL :

Modifié pour les personnages Marvel autre que Xavier et Magneto dans la fiche. J’ai essayé de donner un avis sur tes différentes questions, mais franchement j’ai galéré… Peut être pas convainquant.

TALENTS :

Précisions apportées !

POSSESSION :

Enfin un point positif ! ^^

BIOGRAPHIE :

J’ai donné les indications demandées et ai ajouté le plus souvent possible des rapaires temporels par des événements historiques (Guerre de Secession, WWI & WWII) comme des années directement.

Citation :
mais il préféra les garder pour lui alors que la jeune femme rousse s’engageait pour la vie avec l’homme qui avait tout apprit au mutant Canadien.

Je fais référence à un mineur du Camps où vivaient Logan & Rose et avec lequel cette dernière finit par se marier.

Citation :
la disparition de la jeune indienne plus d’un Demi-siècle auparavant.

Il s’agit de la membre de la Tribu des Pieds Noir qui aida Logan à recouvrer une partie de son humanité aux environs de 1856 comme indiqué dans l’histoire. Donc pour le coup, c’est plus près d’un siècle plus tôt… Je corrige !

J’ai placé le Projet X en 1974, l’idée étant qu’à l’aube d’une défaite au Viet-Nam soit lancé le projet pour initier quelque chose à même de renverser la vapeur dans mon esprit. Je le mentionne pas dans l’histoire, c’est juste une de mes théories foireuses ! J’ai rajouté un passage sur les attentats de Mutant Town durant lesquels il se trouvait au Panama…

J’espère que ça t’ira, bub !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: James Howlett - Wolverine | TERMINEE   Sam 2 Juin - 10:59

Ouais, je fais dans le détail, mais bon, qui dit fiche longue, dit modération douloureuse. Mwouahaha...

Bref, tout ça me va parfaitement, je te donne ton premier avis positif bub !

À plus en Rp, peut-être ! Et bon courage pour la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: James Howlett - Wolverine | TERMINEE   Sam 2 Juin - 21:41

Vin diou la fiche OO

Tout d'abord bienvenue Very Happy Je te dirais bien que je suis la seconde modératrice à venir m'occuper de toi, blablabla, que je ne mord pas (ou pas trop en tout cas What a Face), qu'apprendre la taille de Wolverine vient de bouleverser ma vie et tant d'autres choses mais le truc c'est que je n'ai rien à redire sur cette fiche OO Après est-ce qu'il faut te féliciter ou bien Seamus parce qu'il est passé avant et à d'ores et déjà ratissé les rares erreurs... Bref je m'égare, retiens que je trouve ta fiche très agréable à lire et que tu as un deuxième avis positif. Et parce que j'ai la classe une validation dans la poche en même temps Cool

Félicitations, nouvel X-men Béta, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Howlett - Wolverine | TERMINEE   

Revenir en haut Aller en bas
 
James Howlett - Wolverine | TERMINEE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» James Howlett | Wolverine [TERMINEE]
» James Howlett - Wolverine | TERMINEE
» James Howlett alias Wolverine [Terminé]
» Expédition Bismarck - reportage de James Cameron

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: