AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Beth M. S. Lawson | Blitz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Beth M. S. Lawson | Blitz   Mer 9 Mai - 20:34



CARTE

D'IDENTITE




© mai



    NOM : Lawson Elle a beau être israélienne sont père est d’origine américaine, d’où le nom de famille américain lui aussi

    PRENOM : Beth Mahla Sara Même remarque pour le premier nom, les deux autres étant d’origine israéliens.

    ALIAS ET SURNOM : Blitz Pseudonyme au sein du Mossad actuellement non appliqué

    AGE : 28 ans

    DATE DE NAISSANCE : 29 février 1984 Oui c’était une année bissextile

    METIER : agent de liaison du Mossad au BAM dans le département Intervention

    NATIONALITE : Israëlienne avec un visa de travail

    GENRE : Féminin ♀

    CLAN : B.A.M. [humaine]




Pouvoirs :



  • Description :

  • Niveaux de maitrise :

  • Lien entre les Pouvoirs:



Description Physique :



  • Apparence : En quelques mots Beth est un joli brin de fille. Elancée et athlétique, elle dégage un mélange de force et de détermination avec sa démarche assurée et sereine. Sans être bodybuildée elle bénéficie d’une silhouette svelte et sportive à la fois, toute en longueur bien qu’elle ne soit pas non plus une géante parmi les autres femmes : un simple mètre soixante, on a vu mieux. Son pas et vif et elle supporte mal d’avoir à rester avec quelqu’un de relativement « lent », trépignant sur place et balançant son poids d’une jambe à l’autre. Beth veut de l’action, elle le montre bien par son attitude qui même si il arrive qu’elle soit posée, est le plus souvent provocante et espiègle à la fois.

    Elle a un visage assez fin comme le reste de ces articulations. Pendant les rares moments où elle est totalement apaisée à savoir quand elle dort (et encore, elle a le sommeil assez agité comme on dit) celui-ci semblerait presque fragile et elle en aurait même l’air vulnérable. Pourtant au réveil c’est une véritable tornade qui s’empare de ces traits exprimant émotions diverses et variés qu’elle contrôle parfaitement, manipulatrice par vocation. Beth ne ressemble pas vraiment à l’idée que l’on se fait d’une israélienne ayant une peau assez blafarde et ne bronzant presque pas. Pour ce qui est du reste de son visage, des sourcils assez fins et des yeux marron assez clair, le tout relevé par des pommettes saillantes et encadré par une longue chevelure sombre et raide.

    Beth n’est pas un canon de beauté à proprement parler mais elle a un charme certain bien qu’involontaire. Elle ne se maquille pas, fuit les robes et les talons, et n’est jamais allée plus loin qu’une tresse en matière de coiffure relativement sophistiquée. Simplicité et efficacité. Elle privilégie le jean ou le pantalon en toile à la jupe, le débardeur surmonté d’une simple chemise au petit tailleur classieux. C’est ce qu’on appellera un look assez décontracté sans pouvoir le qualifier de « trop » décontracté, c'est-à-dire qu’il passe tout à fait inaperçu dans la masse d’agents au BAM. Bien sur, elle est également capable défaire un effort et enfiler comme une seconde peau ce qu’elle abhorre des tenues un peu plus élégantes et sophistiquées. Par ailleurs la robe longue et les talons hauts lui vont très bien quoiqu’elle en dise.

  • Signes Particuliers : Une cicatrice faite par balle à l’abdomen et quelques autres un peu partout ne train de disparaître peu à peu.



Caractère :

  • Mental : Beth est un agent sous toutes les coutures. Elle a été sélectionnée et préparée à parer à tous éventuels interrogatoires. Elle est programmée pour résister à la pression, appuyer sur la détente avec une froide retenue et garder le silence quoiqu’il advienne. Mettre de la distance entre ce qu’elle fait et ce qu’elle garde au fond d’elle, capable ainsi de changer de personnalité apparente comme de chemise. Beth contrôle ses moindres muscles faciaux, toute une gamme d’expression au service de son art.

    Beth c’est une vraie carapace qui ne laisse rien passer. La moindre once d’émotion apparente a été longuement travaillée pour donner cette impression d’authenticité qui confond les meilleurs. L’air neutre et serein qu’elle porte comme un premier bouclier pour se protéger du monde extérieur. Sans avoir une peur maladive qui serait très malvenu des autres, Beth est méfiante de nature, apprécie peu les contacts ou bien se force la main comme ce fut le cas dans la plupart des couvertures qu’elle a du entreprendre. Peu de gens savent ce qui se passe exactement dans sa tête à la réflexion, mais la plupart des études du Mossad sur son état psychologique la décrivent comme une personne équilibrée, dévouée et rigoureuse. Beth est en effet une personne déterminée, n’abandonnant presque jamais et ce même sous la plus grande pression, toujours apte à garder la tête froide.

    Mais au-delà des airs qu’elle se donne, des rôles qu’elle joue, de ses qualités principales en tant qu’agent Beth reste humaine bien qu’elle se donne du mal pour ne rien laisser paraître. Une humaine avec ses faiblesses bien qu’elles ne soient pas là ou on les attend le plus. Beth souffre d’un de sa propre incapacité à tisser des liens durables avec les individus, de leur faire confiance. Elle a énormément de difficultés à faire un réel travail de groupe, surtout avec des inconnus.

    L’obéissance à l’autorité dans une certaine limite. Disons qu’elle hésitera avant de sauter d’un pont ou d’assassiner son propre père mais finira par accepter s’il lui est démontré que c’est nécessaire. Toute sa dévotion est pour le Mossad et sa patrie de manière plus générale, elle n’éprouve rien de tel pour le BAM ou le gouvernement américain, toute son allégeance allant à son pays d’origine bien que née d’un parent américain.

    En tant qu’agent du BAM elle a également subit quelques enquêtes psychologiques, le BAM n’envoyant pas n’importe qui intervenir dans les problèmes ou des mutants sont impliqués afin de conserver son apparente neutralité. Beth méprise les Confréristes au même titre que la plupart des terroristes sur cette planète mais c’est également le cas de certains X-men recherchés et que les Purificateurs, mutants et anti-mutants étant logés à la même enseigne. Pour ce qui est de l’Institut de manière générale elle ne s’y oppose pas, admet que l’idée est bonne mais ne le défendrait pas dans un débat enflammé sur la question. Si on l’amène à parler de son point de vu sur la question elle dira simplement qu’elle n’a pas l’impression de faire parti d’une espèce inférieure (ou supérieure) étant parfaitement capable de maîtriser un mutant si le besoin s’en fait. Mais n’en faite pas une anti-mutante convaincue, ravi d’avoir l’opportunité de frapper des « mutos » à tour de bras, elle en est loin. Prônant la tolérance que ce soit dans ce conflit ci ou par rapport aux guerres de religions, étant elle-même de confession juive.


Histoire :



  • Talents Particuliers : Beth est polyglotte : elle parle et écrit couramment l’anglais et ce presque sans accent mais reste bien plus à l’aise dans ces deux langues maternelles à savoir l’hébreu et l’arabe. Elle a également appris bon nombre d’autres langues même si maîtrisées pour la plupart juste suffisamment pour qu’elle puisse se débrouiller en pays étranger comme l’espagnol, le français, l’italien et le portugais en langues romanes, l’allemand et le néerlandais en langues germaniques, quelques langues slaves et d’autres comme le mandarin.
    Ce serait un euphémisme de dire qu’elle est très sportive. C’est une athlète hors pair ayant suivit une formation poussée dans plusieurs sports de combats dans chacun desquels elle excelle aujourd’hui (Karaté, Kung fu, Taekwondo, boxe, krav maga, close combat, ...). Elle est ainsi parfaitement formée aux combats à mains nues et armés mais également au maniement d’armes à feu du révolver au sniper. Elle rate rarement sa cible mais n’est pas non plus surhumaine, si toute les conditions sont contre elle, elle n’a pas plus de chance qu’un autre de mettre dans le mille. Quand aux armes de précision comme les sniper, elle n'a jusque là jamais raté son coup.
    Beth a également appris à créer, stabiliser et placer des explosifs, mais aussi neutraliser les charges placées par l'ennemi. Elle a étudié plus particulièrement les composantes du TATP, triacetone triperoxyde, renommé pour sa facilité de fabrication et son haut degré de létalité mais également plus instable que d’autres.


  • Possessions : Beth possède un trois pièce à Tel Aviv où réside sa sœur en son absence et loge actuellement dans une des chambres de la Zone 1 du BAM. Elle possède peu de choses en sommes et ne bénéficie pas d’une situation financière particulière (c’est une honte ce qu’ils paient au BAM !) Elle porte tout le temps une étoile de David en pendentif que son grand père lui a offert quand elle était petite. Au niveau de ses armes de services on compte deux glocks 17 et un couteau qu’elle dissimule le plus souvent dans sa chaussure.

  • Biographie :



    09/05/12 10:30
    Etats-Unis, New York
    Triskelion, Zone 2


    « - Déconne pas Adler ! Pose douuuucement cette tasse de café ! Pas de mouvement brusque sinon je t’assure que tu vas le regretter. »

    Dans un gloussement ledit Adler s’exécute, l’air de s’amuser comme un petit fou tandis que la jeune femme brune qui semble prête à lui sauter dessus afin de lui arracher les yeux observe avec attention son action. Cette jeune femme c’est Beth quand elle n’a pas dormi depuis plus de deux jours et que la machine à café de l’étage étant en panne, chaque café compte. Ce jeune homme d’environs du même âge, qui démontre à l’instant présent une petite tendance suicidaire c’est Aaron Adler son partenaire sur le terrain. Depuis quatre mois déjà ils travaillent ensemble sur la plupart des affaires avec parfois d’autres binômes selon la difficulté de l’affaire.

    Se redressant, Beth se saisit d’un geste vif du café et tout en surveillant Adler d’un œil noir elle se dirige derrière son bureau, accolé à celui de l’agent. L’étage est en grande partie organisé en open space. Même si l’endroit est relativement rempli, chaque bureau n’a pas son agent assis en face de l’écran. Les agents du département intervention passe la plupart du temps à l’extérieur sur le terrain ou bien en salle d’entraînement même si une part non négligeable de leur travail se situe également entre ces murs. Tout en buvant le précieux liquide elle continue de surveiller Adler qui, innocence incarnée se rassoie à son propre bureau. Bien vite, l’un et l’autre finisse par s’absorber dans leurs tâches respectives.

    05/01/12 15:39
    Israël, Tel-Aviv
    Etat Major du Mossad


    Les mots si simples qui brusquement assemblés dans un curieux mélange prenne des formes, racontent des histoires. Une histoire, son avenir. L’écho d’une conversation passé. Le BAM existe depuis quelques mois aux Etats-Unis et l’Israël envisage de se doter d’une unité d’opération spéciale elle aussi spécialisée dans les affaires mutantes. En quoi ceci concerne la petite brune assise sur une chaise inconfortable ? Beth a réalisé plus de mission en rapport avec les agissements mutants que la plupart de ces collègues et sans se dire spécialiste de la chose on lui reconnait sans un doute les qualités requises. Le Mossad souhaite établir une collaboration inter-agence avec le BAM, ça elle l'a bien comprit.

    Des mots, des mots, des mots si simples. Un billet d’avion dans la poche arrière droite de son jean. Embrassades rapides à l’aéroport. Ce n’est qu’un au revoir n’est ce pas ?

    09/01/12 21:02
    Etats-Unis, New York
    Aèroport


    Le trajet en avion est long, elle ne veut pas dormir et regarde des comédies toutes plus stupides les unes que les autres et finit, affligée par s’absorber dans la contemplation du sommet du crâne de la personne sur le siège devant elle pour le reste du trajet. A l’aéroport quelqu’un l’attend, comme prévu. Quelques mots rapides, une ou deux remarques sur le décalage horaire, un rire et ils montent dans la voiture. Beth appuie sa tête contre la vitre et regarde les lumières de la city d’un air désabusé. Elle a l’impression d’être plongée dans un brouillard particulièrement épais tant la fatigue la tenaille. Elle aurait du dormir tout compte fait.

    Elle descend de la voiture en même temps que son accompagnateur qui lui explique en bavassant qu’elle a cette journée de liberté pour se remettre du décalage horaire et du voyage en avion et que son travail lui sera expliqué plus en détail le lendemain. Il parle beaucoup. Beth a cessé de répondre et se contente de sourire. C’est avec soulagement qu’elle s’engouffre dans la pièce qu’il désigne comme sa chambre pendant qu’il énumère les différents codes pour passer de la zone 1 à la zone 2. Elle écoute d’une oreille seulement tout en étudiant l’endroit d’un œil attentif. Finalement elle le remercie d’être venu la chercher à l’aéroport à une heure si tardive et referme la porte. Comme un automate elle vide sa valise et s’allonge sur les couvertures. Tout en attendant le sommeil elle se demande si elle a bien fait d’accepter d’être détachée au BAM…

    09/05/12 12:14
    Etats-Unis, New York
    Triskelion, Zone 1


    Dans la queue, tenant dans sa main son plateau vide Beth observe autour d’elle les agents se dirigeant d’un pas assure vers les cantinières. Elle n’est pas pressée mais Adler d’un regard lui fait comprendre qu’elle a tout intérêt à accélérer le mouvement, quitte à bousculer un peu les autres pour en finir au plus vite. D’un pas traînant et en soufflant Beth s’exécute.

    Elle n’aurait pas cru se fondre dans la masse ainsi au début. Il faut dire qu’elle avait toujours été décalée au Mossad jusqu’à ce que ces supérieurs prennent la décision de la changer d’affectation une nouvelle fois, renouvelant son vivier de collègues et changeant son nom pour celui de son grand père maternel, prenant son deuxième prénom comme patronyme. Mahla Bahir. Bien moins américain, plus discret. Restait la peau plus pâle que la majorité. Personne n’est parfait. Au Mossad elle ne connaissait personnellement que très peu d’agent, les grandes instances veillent à ce que personne n’en sache trop sur un autre individu, parant à toutes éventualités dans le cas ou un des agents se fasse capturer. La vie d’un agent est rythmée de secrets et de mensonges. C’est à qui sera le plus crédible. Ce qui n’empêchait pas la franche camaraderie, les coups de main et les regards complices.

    Le BAM est moins tendu, moins secret. L’on connait son véritable nom, l’organisme qui l’a détaché parmi eux. Une légère appréhension au début peut être. On dit tellement de chose sur le Mossad… Mais très vite Beth Lawson passe inaperçue. Bon agent, travailleuse et discrète, amicale sans être extravertie les gens cessent de lui prêter outre mesure attention. Et elle préfère ça.

    Beth se pose sur une chaise en face d’Adler, contemplant son assiette avec un air sombre. Le jeune homme à quant à lui déjà englouti la moitié de la sienne. Le dépaysement est une chose, la nostalgie en est une autre. Pas que le BAM ne soit pas convivial, pas qu’Adler ne valle pas son coéquipier à Tel-Aviv. Mais Le soleil d’Israël sur sa peau blafarde, une voix qui parle un hébreu, les odeurs des rues qui lui sont si familières lui manque. Alors Beth sourit et engage la conversation. Tant de choses futiles à dire…

    14/02/08 18:04
    Mexique, Tapachula


    Sans la moindre hésitation Beth fends la foule. Il fait chaud même si on est en plein mois de février. Elle croit se souvenir que ce jour marque une fête dans la plupart des pays d’occident. La fête des amoureux ? Elle ballait cette idée d’un revers de main. Elle a mieux à penser que ce que ces menus problèmes de calendriers. Elle arrive à la place où l’on lui a dit de prendre la troisième à droite. Elle s’exécute, marchant toujours d’un pas assuré et alerte à la fois. Elle rentre dans le bâtiment. Elle a déjà vérifié plusieurs fois qu’elle n’était pas suivie à titre de prévention. Il y aurait peu de raisons qu’elle le soit mais prudence est mère de sureté. Montant les marches, poussant la porte, Beth frappe symboliquement le mur pour signaler sa présence à son contrôleur sur cette mission.

    Après s’être sommairement présenté comme Blitz elle lui tend son ordre de mission et le passeport avec lequel elle a voyagé depuis Israël jusqu’à Mexico, puis jusqu’à Tapachula. Elle se passionne un instant d’une photographie exposé sur un mur pendant que le contrôleur rassemble ce qu’il doit lui remettre. Quand il lui souhaite bonne chance elle lui adresse un simple sourire. La mission peut commencer.

    09/05/12 14:48
    Etats-Unis, New York
    Triskelion, Zone 2


    La machine à café est réparée, le bureau est bien plus serein. Beth sent poindre les signes de la fatigue pendant qu’Adler affalé sur sa chaise ne cherche même plus à dissimuler son épuisement. La brune pose ses coudes sur le bureau et se pince l’arrête du nez. Elle a encore oublié d’appeler sa mère. A cette heure que font-ils ? Son père est-il sortit de l’hôpital ? Aux dernières nouvelles son cas s’améliorait mais l’on ne se remet pas d’un AVC en claquant des doigts. Une vague de culpabilité envahit Beth. En d’autres circonstances elle se serait reprise et remise au travail mais elle a finit la rédaction de son analyse des capacités de la Confrériste Syrène après quelques semaines d’intense analyse des différentes occasions ou l’on la vu faire usage de son don. Ce n’est qu’une facette du métier mais certainement pas la plus rigolote. Utile néanmoins. Aucun agent ne crache sur le moyen d’en savoir plus sur un éventuel adversaire.

    Maintenant qu’elle a finit de taper ledit rapport elle s’accorde un repos momentané. Juste assez de temps pour se fustiger. Sa mère doit s’inquiéter qu’elle ne l’ait pas appelé. Bien sur son père affirmera que c’est bien normal, que Beth doit avoir d’autres choses à penser que ce qui se passe en Israël. S’il savait ce qu’ils lui manquent. Douce nostalgie pourtant Beth se refuse l’idée même de quitter le continent américain. Elle pourrait faire une demande au Mossad, elle n’aurait rien à perdre. Mais d’un côté elle veut rester. Sa famille attendra qu’elle rentre. Deux ans, c’était ce qui avait été dit. Il reste un an et demi. Un an et demi ce n’est rien. Son père peut bien se retenir de mourir pendant un an et demi. Beth adresse à son reflet sur son écran d’ordinateur un sourire sans joie.

    Son père. Qui aurait cru qu’il serait ainsi victime d’un AVC foudroyant et se retrouverait dans cette situation de faiblesse ? Lui l’ancien agent de la CIA intrépide volant au vent selon le gré de ses envies brutalement cloué à un lit d’hôpital. Paupières closes Beth laissa vagabonder son esprit quelques instants encore. Son père l'avait toujours soutenu dans son envie de rejoindre le Mossad et plus généralement dans à peu prés tout ce qu'elle entreprenait. Sa mère inquiète avait émit plus de réserve mais c'était comme toujours rangée à son avis. En même temps, en tant que fille d'un ancien agent de ladite agence de renseignement cela aurait été un peu hypocrite et malvenu. En revanche aucun des deux ne s'étaient opposé à son départ pour l'autre côté de l'Atlantique. Beth se massa nerveusement les tempes. A la réflexion, même si elle se sentait coupable de ne pas être là pour assister à ce qui risquait d'être les derniers mois de l'auteur de ses jours ce n'était pas ce qui lui donnait le plus le mal du pays. Beth aimait énormément sa famille mais avait toujours eu besoin de conserver une certaine distance pour respirer. En un sens cette séparation ne lui pesait pas tant que ça. En un autre ça la rendait juste folle d'imaginer que les congés qu'elle avait prit pour la mi-août servirait à assister à son enterrement.

    Machinalement Beth vérifie qu’elle n’a pas de nouveaux mails. Elle en attendait un de Carol mais visiblement aucun des sœurs Lawson n’est d’humeur famille aujourd’hui. Sa sœur aînée n’aura sans doute pas trouvé le temps, prise par son métier d’interprète. Oui c’est ce qu’il faut se dire. Pas trouvé le temps. Sa sœur lui manque aussi bien sur mais c’est assez paradoxal, elle a prit l’habitude d’en être éloignée. Ironique que pour une fois que son aînée ne parte pas en vadrouille elle se retrouve de l’autre côté de l’Atlantique. Au moins cela permettait à Carol de loger à Tel-Aviv à moindre frais dans son trois-pièces sur sa propre proposition. Enfants, elle et Carol s’étaient toujours adorées et cela avait perduré jusqu’à ce que Carol parte faire son service militaire. Au bout des deux années obligatoires, à peine rentrée que Beth avait été appelée pour faire le sien. Par la suite les deux sœurs avaient toutes les deux prit des chemins différents qui les emmenaient à chaque fois plus loin sur le plan géographique. Beth avait été repérée lors de son service et rejoint le Mossad en juin 2004 pour être confirmée en tant qu’agent 18 mois plus tard. Tant des choses s’étaient passées et pourtant il était rare que comme aujourd’hui Carol ne réponde pas à ses mails. Soudain Adler l’interrompt dans ses sombres pensées :

    « - Lawson ? Toujours en vie ? »
    « - Ca va Adler. Toujours en vie. »

    Pour l’instant tout du moins. Il n’a pas l’habitude de la voir si préoccupée. Elle est si douée pour tromper son monde qu’elle en oublierait même de se dire la vérité. Elle se remet face à son clavier et pianote distraitement. Son esprit vagabonde. Elle repense à son père. Il avait débarqué il y a de ça trente-cinq ans en Israël, en tant qu’ancien agent de la CIA raisonnablement surveillé par les services de renseignements du pays. Il avait quitté l’agence américaine pour une raison qu’il n’avait jamais voulu confié à sa fille et son frère lui avait offert de l’engager comme associé dans son entreprise, une multinationale spécialisée dans la création d’objets high-tech (enfin à l’époque des écrans couleurs). Et il avait rencontré sa mère… Carol était née et elle avait suivi à deux ans d’intervalle. Deux petites filles choyées, enfance tendre encadré d’un amour discret. L’excellence dans le domaine scolaire, la discipline et des valeurs honorables. Et puis elle avait grandi pour sa plus grande fierté. Elle avait fait son service militaire et rejoint le corps d’armée de manière active avant d’être recrutée comme aspirante au Mossad. Et puis, et puis… dix huit mois de tests, de formation, de missions test jusqu’à l’ultime épreuve. La Capture… Sans doute l’un de ses pires souvenirs au Mossad.

    25/11/06 14:48
    Israël, lieu inconnu
    Opération « Capture »


    Un gémissement suivit du son distinctif d’une claque. Encore une. Beth à l’impression que son visage entier a enflé sous l’effet des coups répétés. Elle a du sang dans la bouche, du sang partout. Elle ne distingue presque plus rien, sa vision est comme floue. Elle tente de faire un état des lieux pendant que l’autre l’injurie et la menace en hébreu. Combien de temps qu’elle est là, sous terre à subir cet interrogatoire ? Elle n’a pas craché un mot. Pas encore. Comme une course contre elle-même elle attend d’atteindre sa limite ultime. Nouveau coup, dans la cage thoracique celui-ci. Beth l’accuse mais aussi tôt l’agresseur lui décoche un coup de poing dans la mâchoire. Sa tête par en arrière. Nouveau gémissement. Elle se souvient de ce qu’on lui a dit le premier jour de formation.

    « - Tout d’abord oubliez jusqu’au mot de Mossad. Vous ne devez rien dire à ce sujet. »

    On lui avait appris à mentir, sa langue se déliait habilement tissant des mensonges des plus crédibles, créant une couverture que l’on ne pouvait que difficilement confondre. Mais comment savoir s’il s’agit de l’épreuve finale ou si elle s’est bien fait surprendre ? Intérieurement Beth à du mal à admettre qu’elle a commit une erreur suffisante pour se faire repérer mais l’heure n’est pas aux tergiversations.

    « - La vie n’est pas un film d’action jeunes gens. Tout le monde parle. Tout le monde. Ce qui compte ce n’est pas de se taire, c’est de ne pas dire n’importe quoi. »

    Beth ferme les yeux. Nouveau coup de poing encore plus fort que les précédents. La chaise à laquelle elle est attachée vacille puis s’écroule, elle avec. Pendant que l’homme lui donne des coups de pieds dans le ventre et qu’elle se recroqueville elle se répète une dernière fois qui elle est sensée être, ne pas s’emmêler les pinceaux, ça lui serait fatal dans tous les cas. Elle rouvre les yeux.

    L'homme la saisit par le col et la relève avec sa chaise d'une main, la regardant d'un air dur. Sans chercher à fuir son regard, elle ne le croise pas pour autant. Elle cherche l'autre des yeux. Celui qui pose des questions d'un air affable. Celui qui joue le gentil pendant que l'autre lui démolit le portrait. Rien ne vaut les bons vieux classiques. Lentement elle est reposé au sol, sa chaise de nouveau stabilisée. La brute recule d'un pas l'air goguenard, laissant voir le bon. Pas la peine de chercher le truand, les interrogatoires se font par deux ici. Beth reprend son souffle en essayant de distinguer les traits du Bon. Elle a l'impression que le monde entier vacille sous ses yeux. D'une voix pâteuse elle lance dans un hébreu volontairement approximatif :

    « - Qu'est ce que vous voulez savoir exactement ? »

    L'homme sourit. La Brute recule vers le fond de la pièce tout en restant à proximité, aux aguets. Beth ne le regarde plus, elle ne voit pas assez pour se permettre de disperser ainsi sa vision. Se concentrer sur le Bon et ne surtout pas vaciller avant que le moment ne soit venu. Puisqu'il faut parler, parlons. Du moins tant qu'elle est encore en état de le faire.

    09/05/12 16:56
    Etats-Unis, New York
    Triskelion, Zone 2


    Méthodiquement Beth éteins son ordinateur. Sale journée. Elle est épuisée et n’a qu’une hâte : regagner la zone 1 pour se réfugier dans sa chambre et dormir, loin du macabre souvenir de l’opération Capture. L’un de ses pires souvenirs. Bien sur « l’examen » avait plus qu’une raison d’être au regard des risques que courent les agents du Mossad… Mais dire qu’elle est loin de tout cela pour au moins deux ans, ce n’est pas un soulagement, mais presque. Presque des vacances qu’elle prend au BAM à traquer les criminels mutants et anti-mutants. Ramassant son sac elle se lève sans attendre que l’aiguille ait atteint le chiffre cinq et faisant un geste vague dans la direction d’Adler elle lance comme à son habitude avec un air narquois :

    « - A demain Adler. Tâche d’arriver à l’heure cette fois. »


Avatar : Jaimie Alexander

Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]

Double/Triple Compte? : Oui [X] Non []

Si oui, Qui ? : Maiwenn Short

Pseudo : Mai’

Votre Age : 17 ans

Comment avez vous connu le Forum ? : Suspect

Mot Magique : vu par Sebvo


Dernière édition par Beth M. S. Lawson le Jeu 10 Mai - 19:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   Mer 9 Mai - 21:33

Déjà, re-bienvenu.
Ensuite, comme t’es la patronne, tu connais la chanson ; donc j’y vais : en gras les remarques importantes, en italique les facultatives et en normal le développement de ma pensée.

Nom : Ok
Prénom(s) :Ok
Alias & Surnom(s) : Ok
Age : Ok
Date de Naissance : Ok
Métier(s) : Ok
Nationalité(s): Ok – pas la double ?
Genre : Ok
Clan : Ok

Description Physique :
  • Apparence : Ok
  • Signes Particuliers : Ok

Caractère :
  • Mental : Décris-nous ce qu’elle pense de la philosophie de l’Institut (mutants et humains égaux) ainsi que des Purificateurs.

Histoire :
  • Talents Particuliers : Donne-nous sa précision avec une arme à feu, ainsi que son niveau de combat.
  • Possessions : Des armes personnelles ou professionnelles ?
  • Biographie : J’aimerai que tu insère quelques repères chronologiques, comme la date de naissance, d’enrôlement au Mossad puis au BAM… J’aimerai également que tu détaille l’opération Capture ; est-ce l’interrogatoire subit plus haut ? J’avoue ne pas avoir tout comprit à son sujet non-plus (test, réel…). Ta forme de biographie par fragments est sympas, cependant il y a donc des pants entiers qui disparaissent. Si cela peut entrer dans ta bio telle que tu la présente, pourrais-tu détailler un peu plus l’enfance, les relations familiales, notamment avec la sœur.


Voilà pour la première modo ; personnage intéressant et fiche bien rédigée, content d’avoir prit le premier tour ^^

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   Jeu 10 Mai - 19:45

Alors, alors merci d'avoir pris le temps de lire et modérer ma fiche Very Happy Voici les modifications :

Nationalité : Non elle est juste israélienne avec un visa de travail, n'ayant qu'un parent américain et n'étant pas restée assez longtemps sur le sol américain pour se faire naturaliser.

Mental :
Citation :
Beth méprise les Confréristes au même titre que la plupart des terroristes sur cette planète mais c’est également le cas de certains X-men recherchés et que les Purificateurs, mutants et anti-mutants étant logés à la même enseigne. Pour ce qui est de l’Institut de manière générale elle ne s’y oppose pas, admet que l’idée est bonne mais ne le défendrait pas dans un débat enflammé sur la question.

Talents particuliers :
Citation :
Ce serait un euphémisme de dire qu’elle est très sportive. C’est une athlète hors pair ayant suivit une formation poussée dans plusieurs sports de combats dans chacun desquels elle excelle aujourd’hui (Karaté, Kung fu, Taekwondo, boxe, krav maga, close combat, ...). Elle est ainsi parfaitement formée aux combats à mains nues et armés mais également au maniement d’armes à feu du révolver au sniper. Avec un pistolet elle rate rarement sa cible mais n’est pas non plus surhumaine, si toute les conditions sont contre elle, elle n’a pas plus de chance qu’un autre de mettre dans le mille. Quand aux armes de précision comme les sniper, elle n'a jusque là jamais raté son coup.
Je reconnais que mon indication niveau est faible mais en même temps tous ces sports de combats ont une classification différente Razz

Possessions :
Citation :
Elle porte tout le temps une étoile de David en pendentif que son grand père lui a offert quand elle était petite. Au niveau de ses armes de services on compte deux glocks 17 et un couteau qu’elle dissimule le plus souvent dans sa chaussure.

Biographie : Alors la "Capture" c'est une épreuve que tous les agents du Mossad subissent au bout de dix-huit mois de formation. Ils sont alors en mission et se retrouve dans une situation d'interrogatoire assez musclée sans savoir si il s'agit bien de l'épreuve où si ils se sont réellement fait griller, d'où l’ambiguïté dans cette partie mais j'ai essayé de clarifier un peu le tout.

Pour ce qui est de la famille et de l'enfance je n'ai pas pu faire grand chose, si vraiment ça ne va pas je ferais un "jour" spécial sur ce sujet. Les modifications sont concentrées sur le "09/05/12 14:48". J'ai détaillé son enrôlement au Mossad dans ce même jour et l'arrivée au BAM en y consacrant un "jour" (le 09/01/12 21:02). J'ai étoffé le passage de la Capture mais je n'ai pas décrit les questions, n'ayant actuellement pas franchement d'inspiration à ce sujet mais si c'est vraiment nécessaire je me creuserais bien la cervelle Razz Sinon petite note, j'ai changé d'AKA, mon cours d'allemand m'a inspiré aujourd'hui oo

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   Jeu 10 Mai - 21:16

Pour la famille, à mon avis pas besoin de faire un jour spécial : quant elle pense à son père à l'hôpital, il te suffit d'insérer un petit souvenir décrivant leur relation.
Sinon le reste est ok
Donc juste le petit détail de la relation parentale et je te donne ton AP.

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   Jeu 10 Mai - 21:48

Voilà monsieur Yhea

Citation :
Paupières closes Beth laissa vagabonder son esprit quelques instants encore. Son père l'avait toujours soutenu dans son envie de rejoindre le Mossad et plus généralement dans à peu prés tout ce qu'elle entreprenait. Sa mère inquiète avait émit plus de réserve mais c'était comme toujours rangée à son avis. En même temps, en tant que fille d'un ancien agent de ladite agence de renseignement cela aurait été un peu hypocrite et malvenu. En revanche aucun des deux ne s'étaient opposé à son départ pour l'autre côté de l'Atlantique. Beth se massa nerveusement les tempes. A la réflexion, même si elle se sentait coupable de ne pas être là pour assister à ce qui risquait d'être les derniers mois de l'auteur de ses jours ce n'était pas ce qui lui donnait le plus le mal du pays. Beth aimait énormément sa famille mais avait toujours eu besoin de conserver une certaine distance pour respirer. En un sens cette séparation ne lui pesait pas tant que ça. En un autre ça la rendait juste folle d'imaginer que les congés qu'elle avait prit pour la mi-août servirait à assister à son enterrement.
Revenir en haut Aller en bas
Sébastian von Orchent
Neutre Delta
avatar

Messages : 1258
Date d'inscription : 01/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   Jeu 10 Mai - 21:51

Voilà : Premier Avis Positif !

_________________
Le Léviathan

"Je suis un Démon, car je suis le mal provenant de l’âme des hommes, je suis celui qui a perdue la raison en contemplant la réalité et l’Humain dans ce qu’ils ont de plus noir, de plus nu, et qui l’a accepté et a décidé de s’en servir. Si vous devez raisonner en bien et en mal, considérez-moi comme un mal nécessaire, immuable et inhérent à l’Homme et à son imperfection."
402 Messages Rp

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   Jeu 10 Mai - 22:23

Voila qu'une chose à corriger pour moi :

En tant que Membre d'une Organisation Fédérale Américaine, tu vas avoir un soucis question nationalité. Alors en faite soit tu es un Agent du Mossad qui travail au BAM pour une collaboration Inter-agence ce qui te permet de garder ta nationalité Israélienne et tu le précise ainsi dans ton histoire.

Soit tu as quitté le Mossad et tu travail entièrement pour le BAM et dans ce cas la sous la demande du directeur du BAM qui considère tes services comme loyaux et important pour l'Agence Fédérale, tu as le droit de passer ton examen de nationalité avant les délais car une personne de nationalité étrangère en Amérique ne peut pas travailler pour une Agence Fédérale (Ni en politique, ni comme acteur d'ailleurs.)

Voila corrige moi cela et ce sera bon
Revenir en haut Aller en bas
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   Ven 11 Mai - 5:31

Citation :
Les mots si simples qui brusquement assemblés dans un curieux mélange prenne des formes, racontent des histoires. Une histoire, son avenir. L’écho d’une conversation passé. Le BAM existe depuis quelques mois aux Etats-Unis et l’Israël envisage de se doter d’une unité d’opération spéciale elle aussi spécialisée dans les affaires mutantes. En quoi ceci concerne la petite brune assise sur une chaise inconfortable ? Beth a réalisé plus de mission en rapport avec les agissements mutants que la plupart de ces collègues et sans se dire spécialiste de la chose on lui reconnait sans un doute les qualités requises. Le Mossad souhaite établir une collaboration inter-agence avec le BAM, ça elle l'a bien comprit.
Voilà Yhea Bon c'est court mais j'ai moins d'une minute sur l'ordinateur ce matin Razz Si ça ne va pas je ferais une modification plus amplement détaillée ce soir

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   Ven 11 Mai - 11:17

Disons que j'aimerai une réponse un brin plus étoffé, pourquoi cette collaboration et pourquoi le BAM accepterait un agent d'une Agence étrangère parmi elle... Et non Dinozo ne viendra pas à ton secours dans cette fiche OO
Revenir en haut Aller en bas
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   Lun 11 Juin - 14:16

Fiche refusée à la demande de la joueuse.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beth M. S. Lawson | Blitz   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beth M. S. Lawson | Blitz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Services secrets : fréderic Beth, numéro 2 de la DGSE
» Beth Dito va sortir sa collection.
» BETH HART & JOE BONAMASSA : DON'T EXPLAIN
» Beth Lewis – La Voie du Loup (2017)
» ♦ JEY&BETH « Toute âme est une mélodie qu'il s'agit de renouer. »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches refusées-
Sauter vers: