AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Evolution de relance pour Amy de Lauro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Evolution de relance pour Amy de Lauro   Lun 30 Mai - 22:04

Fiche de personnage : Amy de Lauro/Teresa Grigori

Changement(s) constaté(s)

  • Section(s) concernée(s) : Mental, Apparence, talents particuliers, possessions, Clan, Avatar

  • Descriptions :
    Mental
    Par le passé, Amy avait de nombreuses croyances : en la Famille, en l’Amour, en le Destin, en Dieu, en la Mutanité, en les X-Men. Les épreuves, les déchirures, les séparations, les abandons d’elle comme des autres, tout cela l’a conduit à les perdre peu à peu. La famille qu’elle avait tant peinée à construire c’est dissoute, l’amour pour lequel elle était prête à tout faire c’est éteint, le destin qu’on lui avait promis a disparu, le dieu en lequel elle avait foi a été renié, la Mutanité pour laquelle elle espérait l’a déçue et elle a quittés les X-Men qui l’ont formée et aidée.

    Amy perçoit à présent les liens officiels, comme le sang ou le mariage, comme des entraves et des obligations, des choses forçant des relations là où elles devraient les consolider. Elle est devenue bien plus croyante en l’amitié et dans ces affects qui se partagent sans avoir besoin de reconnaissance ou de justification, gardant cette même loyauté et sincérité qu’elle a toujours eu envers ses proches, que dans les liens officiels. Construire un foyer ne l’intéresse plus, la jeune femme y préférant l’indépendance et l’absence de contrainte se trouvant dans le célibat. Aimer ne la concerne plus, elle l’a fait de toute son âme et a sombré dans un abîme lorsqu’elle a perdu cela. Ce sont là des souffrances qu’elle n’escompte plus s’infliger et elle tend à être bien plus libre dans ses actions qu’auparavant, acceptant sa simple volonté comme motivation suffisante malgré l’incapacité à outrepasser complètement son ancienne timidité dans certaines situations. Ainsi, elle tend à se montrer indépendante et parfois fantasque, cherchant à oser tout ce qu’elle peut assumer par la suite.

    Amy avait construite sa vie autour de sa famille et de son amour, étant prête à tout faire pour eux, embrassant destinée et adoration. Persuadée que c’était là son univers et son avenir, elle s’y est battue sans compter et a changé son corps comme ses aspirations afin d’y correspondre. La perte de cela l’a conduite à remettre en question son existence même, la poussant à envisager d’y mettre un terme tant elle se percevait comme une coquille vide, mais finalement elle a fait le choix de continuer malgré tout. Ayant passé un nouveau palier d’évolution afin de tendre vers ce « qu’elle aurait due être », la jeune femme n’en éprouve pas moins un sentiment d’incomplétude et de devoir être plus qu’elle-même. Cela passe tant par l’image de leader et de mentor qu’elle se construit, faisant montre de sagesse et de guidance envers ceux qui acceptent de lui concéder similaire position, que par un besoin de partager ce qu’elle a de plus intime, qu’il s’agisse de sexe ou de partages de pensées voir de corps envers ceux de ses proches en qui elle a suffisamment confiance pour cela. Pour ces mêmes raisons, elle a développée une certaine dépendance à l’absorption d’électricité et se « drogue » régulièrement afin de disposer d’un courant électrique dans son organisme ; c’est purement psychosomatique et elle n’a aucun symptôme de manque ou d’altération de l’esprit due à des psychotropes à cause de cela.

    Par le passé, Amy avait aussi un profond attachement à la normalité et à l’humanité qu’elle craignait de perdre de par sa mutation. La maitrise de sa mutation et l’impuissance normale face à ses faiblesses humaines l’a cependant conduite à revisiter cette position pour lui préférer une appréciation de son anormalité et un certain détachement de l’Humanité. Qu’elle soit normale ou anormale ne lui importe plus, elle prend à bras le corps ce qu’elle est et devient car c’est là sa nature. Une nature qui ne changera pas fonction du contexte socioculturel de ses interlocuteurs. Quand à l’Humain, il s’agit d’un jugement subjectif qui limite la vision des êtres à des aspects de ce qu’ils sont et peuvent être hors elle ne veut plus d’une telle hypocrisie : il n’y a plus, pour elle, d’Humain. Il n’y a que des individus capables de différentes choses et l’Humanité se compose du meilleur comme du pire.

    Cette approche vaut aussi pour la communauté mutante, une communauté à laquelle Amy n’a plus véritablement le sentiment d’appartenir depuis la promulgation du Mutant Registration Act. Jusqu’à cet amendement, la jeune femme croyait fermement dans la volonté des mutants d’être reconnus et acceptés comme tel mais le rejet massif de la possibilité de s’intégrer par le biais du recensement lui a fait comprendre que la plupart des mutants étaient tout aussi communautaristes que les humains. Si elle conçoit parfaitement qu’une grande part de la population craigne les dérives d’un tel registre, elle espérait que les mutants choisissent de faire confiance et d’aller vers l’Humanité hors elle-même est l’une des rares à l’avoir fait. Du fait, si elle assume son statu de mutante aux yeux du monde, Amy perçoit une grande partie de la communauté mutante comme Mutanité plus que comme partie de l’Humanité.

    Ses avis sur les clans et leurs idéologies sont donc bien différents de ce qu’ils purent être par le passé, sans pour autant entrer en rupture complète. Dans son esprit, les diverses factions mutantes se répartissent fonction des deux idéologies principales :

    L’Idéal de Cohabitation Pacifique est un idéal d’intégration et d’acceptation afin de changer la mentalité comme les institutions pour que la société et la population soit en paix avec elle-même. Amy se retrouve dans cela, n’ayant guère connus de problèmes d’acceptation malgré qu’elle était « la bizarre » durant son enfance et étant d’une nature à aller vers les autres et à les accepter comme ils sont. Du fait, cela est pour elle la seule doctrine viable même si elle est loin d’être parfaite puisque l’Humanité n’est et n’a jamais été en paix avec elle-même. L’apparition des humains mutants nécessite une adaptation et le mouvement de Xavier prône de la faire par l’éducation et la responsabilisation, une chose que les trois factions liées font à leur manière.
    Le Bureau des Affaires Mutantes est ainsi un accomplissement de l’Idéal de Cohabitation Pacifique de part sa volonté de traiter les mutants comme des sujets certes à part mais intégrés à la société actuelle. L’image sécuritaire promise à sa création a complètement cédée la place à un organisme de régulation et d’intégration, tant utile au maintient de l’ordre qu’à l’insertion au sein dudit ordre. Bien que le BAM suive la politique du gouvernement américain, Amy ne croit pas que les membres du Trium et la plupart des agents du Bureau accepteraient des dérives de leur autorité ; d’un certain point de vue, elle a également rejoint l’organisation afin de surveiller que cela n’arrive pas et de pouvoir aider au mieux X-Men et résistants si cela venait à arriver.
    Les X-Men suivent aussi l’Idéal de Cohabitation pacifique mais ils ont pour la plupart cessé de chercher l’intégration à la société. Ils sont les parangons des valeurs prêchées par Charles Xavier mais doivent faire des compromis tant avec lesdites valeurs que la société humaine tandis leur nature marginale et non-officielle freine grandement leurs possibilités. Aux yeux d’Amy, l’existence d’une force d’intervention d’élite et indépendante de toute politique est une nécessité mais implique aussi que lesdits membres soient séparés de ce qu’ils essaient de faire pour les autres. Sans être un mal, la jeune femme considère qu’il s’agit là de son principal problème avec l’organisation, un problème qu’elle a résolu en intégrant officiellement le Bureau des Affaires Mutantes, bien qu’elle soit toujours loyale à Charles Xavier et favorable à son ancienne faction. Ce n’est pas parce qu’elle a échouée à être X-Woman qu’Amy ne peut servir leur idéal et les aider à travers d’autres institutions, les X-Men ne sont pas la seule voie et c’est une leçon qu’elle a durement appris.
    L’Institution Charles Xavier ne l’enseigne pas car elle fonctionne comme un microcosme parfois déconnecté des réalités mutantes d’un point de vue social. Zone de non-droit assumée par les autorités, l’Institut est bien trop communautaire et tend à donner l’image que les X-Men sont le seul moyen de faire progresser l’Idéal au-dehors de ses murs car les élèves ne perçoivent ledit extérieur qu’à travers un prisme médiatique. Amy considère les objectifs bons mais la démarche mauvaise de part le manque d’ouverture de l’Institution, une nécessité sécuritaire de par la présence des X-Men mais une faille tout de même. Si le modèle de l’école de Xavier se rapprochait plus d’un modèle d’école normale et si l’institution scolaire se trouvait modifiée par les moyens de l’Institut Xavier, l’intégration des mutants parmi les humains se ferait par un processus naturel de côtoiement et d’habituation dès le plus jeune âge. Une école privée éduquant une élite intellectuelle mutante séparée de l’Humanité pour sa protection n’encourage aucun des partis à accepter l’autre comme normalité.
    Le HellFire Club suit aussi, dans une mesure qui lui est propre, l’Idéal Xavier. En effet, le Cercle Intérieur comme la façade officielle jugent tout deux indistinctement de la nature de l’individu et placent à égalité humains lambdas et humains mutants pour peu qu’ils aient les critères requis à appartenir au Club. Ses objectifs premiers étaient certes mauvais, même si les divers renversements sabordèrent toute chance de réussite, mais l’acceptation et l’intégration sont réelles malgré un rapport à la société et aux lois déraisonnables. Amy a de nombreux contacts au HellFire Club, pour une personne de sa condition, et considère l’institution avec méfiance tout en sachant que ce sont les membres du Cercle Intérieur qui en font la véritable nature.

    Le Mouvement Confrériste suit le même objectif, à savoir une société adaptée à la présence de l’humain mutant, mais passe par le chemin de la révolution afin de changer plus rapidement et violement le système social mondial. Il prône un combat pour la survie face à des adversaires qui nuisent à la communauté mutante que ce soit directement ou indirectement tout en enseignant une idée de l’évolution de l’humain vers l’humain mutant. Et si Amy reconnait la supériorité factuelle de la plupart des mutants sur la plupart des humains, de même que la supériorité de certains mutants sur d’autres, elle ne considère pas que le fait d’aller contre la société soit productif pour la changer. La révolution est un dernier recourt auquel elle n’est pas prête à faire appel par ferme croyance qu’on construit toujours mieux avec les autres que contre eux.
    La Confrérie des Mutants, toute impliquée qu’elle puisse être dans l’amélioration de la société, est donc quelque chose de partiellement contreproductif à ses yeux. Le nombre et le non-respect des lois des Confréristes ont leurs avantages, puisqu’ils leur permettent de faire le sale boulot à l’encontre des organisations extrémistes là où le BAM voir les X-Men ne peuvent pas aller, mais sont à double-tranchant, puisqu’ils alimentent ainsi la peur du mutant et la chaine de violence avec les autres extrêmes. De plus, la Confrérie n’étant guère regardante sur les membres qu’elle emploie, un certain nombre de ses membres sont des exclus de la société et des criminels, générant encore plus cette image de mutant terroriste et dangereux pour le commun.
    Les Acolytes, eux, sont quelque chose de bien plus efficaces. Premièrement, leurs compétences et leurs formations font d’eux les dignes rivaux des X-Men. Secondement, ils sont entièrement secret puisqu’agissant sous couvert de la Confrérie et ne nuisent en rien à la perception de la communauté mutante tout en accomplissant nombre de choses pour elle, à l’instar du reste de la Confrérie. Si l’avis d’Amy est mitigée sur la Confrérie, elle est relativement favorable aux actions des Acolytes tant que celles-ci restent mesurées car, contrairement aux X-Men, les disciples de Magneto ne retiennent pas leurs coups afin d’éviter les victimes ni ne cherchent à donner une bonne image d’eux.
    Le Black Hawk, nouvelle incarnation de Weapon X, est le troisième clan à opérer selon l’idéologie Confrériste aux yeux d’Amy. La raison en est simple : ils éliminent les meneurs afin d’empêcher tout mouvement ou révolution et sont clairement dans cette démarche militarisée qui conduit à l’envenimement du conflit. La jeune femme connait leur existence et ne l’apprécie pas, quand bien même leur éthique semble s’être améliorée par rapport aux précédentes incarnations. A l’instar des X-Men, le Black Hawk dispose d’agents d’élite, de fonds et de logistique importants ainsi que de renseignements de pointes qui les rendent problématiques à repérer, identifier et contrer.
    Les Purificateurs s’inscrivent aussi dans l’idéologie Confrériste mais en guise de contre-mouvement. Ils optent pour la violence et le terrorisme afin d’empêcher les mutants de créer une société qui leur serait adaptée et admettent la possibilité de l’humain mutant comme remplaçant évolutif de l’humain lambda, chose qu’ils tentent d’éviter par la guerre sainte. Malgré leur aspect fanatique et ultraviolent, les Purificateurs sont des hommes de convictions et seuls les traumatismes qu’ils ont imposés à Amy par le passé l’empêchent de les juger à l’égal des branches radicales de la Confrérie.

    Physique
    Comme à chaque changement majeur de sa psychologie, l’apparence d’Amy a également connu un changement majeur. Contrairement aux précédentes, cependant, cette altération a aujourd’hui été parfaitement volontaire afin de « tendre vers ce qu’elle aurait due être ». Cette apparence a été officialisée auprès des autorités, même si elle tend à connaitre des changements esthétiques au gré des humeurs de sa propriétaire, en même temps qu’une nouvelle identité, Amaranth Teresa de Lauro.

    Disposant d’une silhouette en sablier, Amy mesure désormais 160cm pour 57kg et dispose de mensurations de 91E-63-91. C’est une jeune femme approchant de la trentaine dont la peau peut varier en teinte comme en défauts tout en étant uniforme. Sa couleur de cheveux comme le style de ceux-ci varient régulièrement mais sont principalement roux et mi-long, généralement laissés libres. Son buste assez fort, sa taille fine et ses hanches aussi larges que le premier tandis que les proportions de tout cela ne doivent rien au hasard et donnent à son physique un équilibre impressionnant ainsi qu’une poitrine et des fesses travaillées. Comme le reste de son apparence, l’attitude d’Amy peut s’avérer extrêmement changeante, allant d’une adulescente approchant les vingt-cinq ans particulièrement libérée vis-à-vis de son corps à une professionnelle des interventions paramilitaires ayant sang froid et réactivité. Néanmoins la gestuelle de la mutante est toujours vive et maitrisée, témoignant de capacités physiques exercées et même surhumaines pour ceux capables de le déduire.

    Cette vivacité est particulièrement visible au niveau des yeux d’Amy, désormais verts puisque leurs pupilles ont été injectées de la chlorophylle mutante, car ils bougent quasiment constamment afin d’observer un maximum son environnement. Cela lui offre un regard particulièrement intense et pénétrant parfaitement intégré à son visage, surplombé par un front large et des sourcils disciplinés. Son nez droit est assez marqué tandis que sa bouche est étroite malgré des lèvres pulpeuses et que son menton suit cette même logique, étant petit mais légèrement prononcé. La jeune femme est et reste une personne très expressive, tant du visage que des gestes qui accompagnent généralement ses discours et ressentis, et peut  manifester toute la gamme des émotions humaines tout en éprouvant plus de facilité à marquer l’impassibilité que par le passé. Sa voix transmet également parfaitement sa nature interne, étant suave malgré son parlé rapide et cachant une certaine violence à l’instar d’un reflux sous des eaux tranquilles, provenant d’une gorge assez large par rapport à ses épaules.

    Au niveau du style vestimentaire, Amy dispose de trois grands axes afin de gérer sa garde-robe. Elle porte ainsi, dans la vie de tous les jours, des tenues composées de pantalon, de haut et de veste assez simples principalement accompagnés de chaussures passe-partout comme des baskets ou un peu plus distinguées comme des talons compensés. Néanmoins, lorsqu’elle cherche réellement à se distinguer, la jeune femme se dirige vers des robes longues et sophistiquées, ayant appris à se mettre en valeur. La mutante pouvant altérer son apparence à l’envie, celle-ci est généralement pleinement parti prenante de ses tenues et peut connaitre des variations minimes afin de s’y adapter au mieux en termes de complémentarité de couleur et de coiffure. Enfin, la tenue de travail de l’ancienne X-Woman est une tenue de Molécules Instables modifiée afin de suivre les mêmes schémas de celle qu’elle possédait chez les X-Men : combinaison complète de couleur noire et renforcée afin d’être moins moulante, elle dispose d’une fermeture éclair allant de la ceinture à la gorge, d’un dos nu allant d’au-dessus de la ceinture à au-dessous de la nuque afin de pouvoir déployer ses ailes et de lignes lumineuses partant de ses épaules jusqu’à ses genoux en longeant les flancs et le dos nu suscité ainsi que de ses bras jusqu’à ses mains gantées. Des bracelet de protection et des protèges-genoux disposent également de bandes similaires, produisant des flous lorsqu’elles se déplacent à vitesse surhumaine, tandis que des bottes renforcées montent jusqu’aux chevilles. Bien que les équipements puissent varier, elle possède généralement une ceinture multi-usage et un holster de cuisse.

    Talents Particuliers
    Amy de Lauro dispose d’un parcourt scolaire assez atypique et d’une formation extrêmement poussée, bien au-delà des standards normaux du Bureau des Affaires Mutantes.

    Sa spécialisation X-Men ayant été le combat au corps-à-corps et la mutante poursuivant un entrainement quotidien intensif dans un mélange de plusieurs disciplines, Amy devrait se rapprocher d’un Maitre d’Art Martial au niveau de la technique. Son style se base sur une combinaison des mouvements explosifs et percutants liés à des déplacements linéaires ou en zigzag du Xingyi Luihe Quan, des ciseaux acrobatiques très spectaculaires du Vovinam Viet Vo Dao et des contres et déviations de force du Wing Chun. Cela donne un mélange particulièrement axé sur les esquives, les contres et les saisies mélangeant arts internes et externes et se voyant développer dans une recherche personnelle. Les objectifs clairs de cet art sont la neutralisation rapide par l’exploitation des points faibles du corps humain tout en se maintenant hors de portée des coups adverses par l’esquive et les déviations à la recherche d’ouvertures. De plus, le Vovinam disposant d’une quinzaine d’armes, Amy sait manier les doubles couteaux, le sabre, la hache, le bâton, la hallebarde, le pistolet, la baïonnette, la règle, la machette, le sabre large, l’épée et l’éventail de façon avancée. Ainsi, sans l’aide de ses pouvoirs, elle est capable de confronter une dizaine d’adversaires entrainés ou un autre maitre pratiquant un entrainement technique depuis au moins une décennie indifféremment d’un armement quelconque. Lorsque l’on rajoute à Nephilim les capacités surhumaines dues à sa mutation, le nombre d’adversaire ne compte plus réellement puisque sa force lui permet d’infliger des dommages osseux au moindre coup, dommages normalement limités à des fêlures en cas de frappe normale, et que sa vitesse et son endurance la rende aussi résistante que difficile à toucher. Afin de minimiser les blessures au combat, Amy a cependant développé un certain nombre de technique consistant à frapper de la paume afin de projeter son adversaire à plusieurs mètres plutôt qu’à lui endommager les os.

    Amy est également capable de manier les armes à feu avec une grande précision, son entrainement chez les X-Men ayant été performé au sein du Triskelion. Spécialisée dans les armes de poing, elle est capable de toucher une cible jusqu’à une centaine de mètres si elle est stable et jusqu’à une trentaine si elle est instable ; ses capacités d’analyse étant surhumaines, elle est stable à partir du moment où elle peut caler son arme et viser, qu’elle soit en mouvement ou immobile. Cependant, elle est instable à partir du moment où elle tire sans viser, avec deux armes ou quelqu’autre condition l’empêchant d’aligner son viseur à son regard. Malgré la portée supérieure des armes d’épaule, la maitrise moindre dont dispose la jeune femme avec leur utilisation l’empêche d’en faire meilleur usage que d’une arme de poing.

    Intégrer le BAM a également offert à la jeune femme l’occasion de suivre une formation accélérée dans l’investigation et la criminologie, des capacités amplifiées par sa mutation une fois encore. Si elle dispose de connaissances similaires à un agent du BAM normal dans les domaines de l’enquête, les sens et l’intelligence mutante lui permette d’effectuer les analyses et les déductions avec plus de précision que la moyenne. Son QI est estimé à 525, lui offrant la possibilité de faire la plupart des étapes d’une investigation plus rapidement qu’un humain normal pour peu que cela n’implique pas l’utilisation de machines scientifiques.

    Le cursus scolaire d’Amy étant terminé, elle est officiellement reconnue comme une Docteure en Psychologie Clinique spécialisée dans l’impact de la mutation sur la psyché de l’individu et Docteure en Psychologie spécialisée dans la synergologie et les utilisations des expressions et micro-expressions faciales dans les domaines courant. Plus que lui donner le titre de Psychologue et le droit d’effectuer des consultations, cela la spécialise dans les individus mutants et dans le décryptage du langage corporel. Des connaissances reconnues s’ajoutent à celles d’Emma Frost en sexologie et lui permettent tant d’enseigner que d’intervenir en tant que spécialiste au sein du Triskelion.

    Enfin, ayant appartenus aux X-Men et ayant été en contact prolongés avec des membres et anciens membres de groupes divers, Amy dispose d’un grand nombre d’informations secrètes sur les X-Men, l’Institution X, le HellFire Club, les Maraudeurs et connait les existences du Black Hawk et du Walhalla. Néanmoins, ses informations sont sous sceaux psychiques, principalement placés dans son esprit par Charles Xavier, afin de s’assurer qu’elles ne tombent pas en de mauvaises mains. Lors de son assermentation par le BAM, la jeune femme a subie les mêmes opérations afin de conserver les secrets du Triskelion hors de portée des télépathes de bas et moyens niveaux.

    Possession
    Amy de Lauro est une Agente du Bureau des Affaires Mutantes qui dispose d’un salaire légèrement supérieur à la moyenne des agents, justifié tant par ses capacités spéciales que par son rôle particulier au sein de l’organisation. Là où un Agent de Terrain du BAM gagne en moyenne 55.000$/an, l’Agente de liaison avec les X-Men est à 60.000 soit 5.000$/mois. Cependant, la jeune femme touche régulièrement entre 2.000 et 4.000$ pour des conférences concernant ses connaissances dans diverses universités ou organismes de maintient de l’ordre et a acquis par héritage une partie de la multinationale Witcom, créée par Christopher Witman Senior et usurpée à Christopher Witman Junior par Sébastian von Orchent. Etant présente principalement dans les secteurs du textile, de l’agro-alimentaire et de la banque, Witcom dispose d’un chiffre d’affaire d’environ un milliard de dollars et Amy possède 40% de ses actions, pouvant escompter sur une rente approchant les 200.000$/an. Bien que le legs de Chris Witman ait été falsifié, aucune enquête n’a jamais été menée de par la légalité totale de l’entreprise et son lien avec le mystérieux Club des Damnés.

    De part les connexions dans le Club des Damnés et les X-Men, Amy dispose d’un réseau assez important dans les milieux des sociétés secrètes, des intellectuels et des entreprises. Sans être colossal, ces connaissances lui permettent d’accéder à la plupart des lieux nécessitant invitation et facilitent énormément la prise de contact avec des gens de la haute société ou des milieux occultes. Elle ne dispose cependant pas de l’influence nécessaire à disposer d’une carte de Membre du Club des Damnés et ne peut donc que très difficilement faire jouer des faveurs avec quiconque. Ce réseau est néanmoins inconnu, bien que supposé, par ses supérieurs aux BAM.

    Amy a faite la demande auprès du BAM afin de pouvoir disposer d’une combinaison en Molécules Instables qu’elle a personnalisée afin de remplacer celle qu’elle disposait en tant qu’X-Woman (et qui est entreposée dans la salle de briefing des X-Men à l’Institut). Cette combinaison suit les mêmes schémas que la précédente : elle dispose d’un dos nu assez imposant pour laisser passer les ailes d’Amy, de lignes lumineuses afin de créer des flous lumineux perturbateurs en combat et c’est vue rajouter des gants dont le sommet du poing permet de diriger une décharge électrique localisée à la manière d’un taser, des brassards de protection et des genouillères capables d’encaisser balles non-perforantes et lames faites dans des matériaux standards. Une ceinture multi-usage permet d’accrocher tout le nécessaire d’Agents du BAM, depuis le talkie-walkie aux menottes en passant par une batterie énergétique, la plaque d’identification et les chargeurs de l’arme de service. Une arme de service qui se trouve dans un holster de cuisse et consiste en un Glock 19 standard.

    Afin de ne se trouver qu’à quelques kilomètres du Triskelion, où elle peut avoir un dortoir sur demande pour ses périodes de casernement, Amy colloque un appartement F4 au premier étage d’un immeuble résidentiel dans Seward Park, à l’est de China Town et au sud de Little Italy et de Mutant Town dans Manhattan. Il possède trois chambres, une salle de bain, une salle à manger/séjour, une cuisine et un balcon. Elle partage le loyer avec Ezechiel Grigori, son géniteur et ancien trafiquant d’art dans le bloc soviétique détenant une collection de pièces de plusieurs millions intervenant comme expert dans divers musées et organismes artistiques, qui est en règle malgré son passé criminel.

    Clan
    Suite à sa rencontre avec le Directeur Nicholas Fury et aux choix des X-Men de l’envoyer comme agent de liaison au Triskelion, Amy a quittés les X-Men pour devenir une employée du BAM toute en continuant d’assurer le lien entre les deux organisations. Bien qu’elle soit rattachée au Secteur Interne, l’ancienne X-Woman se retrouve régulièrement sur les enquêtes et les interventions nécessitant les X-Men mais ne suffisant pas à l’envoie d’une équipe complète. De plus, elle participe activement à l’aspect social du BAM par l’intermédiaire du programme de réinsertion et des consultations offertes aux registrés.

    Avatar
    Suite à son changement d’apparence, l’avatar d’Amy devient Scarlett Johansson. Même s’il est envisageable de retourner à des avatars d’Olivia Wilde pour des périodes de temps limitées, celle-ci est désormais libre.

  • Niveau de Maîtrise (s’il y a lieu) : N/A

  • Cause(s) StoryLine :
    Considérant le départ de Caitlyn Elioth, partenaire de jeu depuis prêt d’un millier de rp, et à l’interdiction de la citer pour des faits ne s’étant pas passés en jeu, il est impossible de revenir parfaitement sur les causes de cette évolution. Les changements psychologiques sont néanmoins parfaitement logiques aux considérations de la « perte » de la famille d’Amy, et entrainent consécutivement les changements physiques, tandis que la mise à jour des talents particuliers est la simple occasion de récapituler les dernières centaines de rp effectués par mon personnage depuis sa dernière évolution.

  • Remarque(s) (s’il y a lieu) :
    Il s’agit ici d’une tentative de relance du personnage d’Amy de Lauro suite à la rupture de StoryLine avec ceux de Caitlyn Elioth, Jade Elioth de Lauro et Aislinn Lyov-Elioth.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlie Reyes
Élève à l'Institut Delta
avatar

Messages : 218
Date d'inscription : 24/08/2014
Age : 22

MessageSujet: Re: Evolution de relance pour Amy de Lauro   Sam 4 Juin - 9:48

Evo trop complète pour être modérée
Petit Blanc bien ennuyé
Aurait pu dire un ou deux trucs, s'il avait voulu chipoter
Mais s'eût été sans grand intérêt.

Après cinq lectures et trois cafés
Sans question réellement utile à poser
Il dit à la bleue, un rien frustré
"Fous le camp d'ici, t'es validée".

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Evolution de relance pour Amy de Lauro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Méthodes et conseils pour démarrer ses locks
» Conseils et astuces pour entretenir nos locks au quotidien
» où trouver du tissu pour inserts et lingettes?
» Marche pied pour poussette
» Poussette avec landau pour campagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille-
Sauter vers: