AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les soeurs Elioth- De Lauro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les soeurs Elioth- De Lauro   Jeu 3 Sep - 16:39

Aout 2015 - Sud de Manathan, Seward Park

Elle matérialisa son vortex au coin de Seward park à l’angle d’une rue tout en ayant bien pris soin que personne ne soit dans les environs. C’est la jeune Jade qui en émergea en premier, toujours vêtue de sa tenue d’écolière japonaise new look branchée, en jupe plissée et longue chaussettes noires, elle portait une veste décalée entre le violet et le bleu, veste cintrée qui lui arrivait pourtant en bas des fesses. Son premier réflexe fut de cligner des yeux et de chausser immédiatement ses fines lunettes rondes afin de reposer ses yeux du flash aveuglant qui précédait « la traversée » ; Elle changea de main son sac contenant son nécessaire de voyage, vêtements propres qu’elle laverait à nouveau par sécurité, et produits d’hygiène quotidienne indispensable à tout périple et s’immobilisa pour attendre un instant son ainée qui se dessina hors du vortex et le ferma d’un geste désinvolte.
Elle s’avança à son niveau la dépassant d’une large tête et porta son regard vers l’immeuble résidentiel avec un air préoccupé.
Jade soupira et relança la marche sans pour autant rompre le silence, Aislinn la suivait légèrement en retrait, son mystérieux regard vide plongé vers quelques pensées qu’elle ne désirait pas partager.
L’immeuble de la résidence de location fit son apparition et Jade s’immobilisa.

- Tu es certaine de ne pas vouloir venir ?


La grande fille depuis ses talons plissa le regard en esquissant un sourire entendu.

- Certaine. L’homme qui vit ici ne m’est rien.

- Tu es dure, siffla l’asiatique, c’est ton grand père et il est ta famille.

- Non, c’est le père de Maty certes mais aussi celui qui méprise ma mère.

- Tu ne le connais pas…tu n’as même pas essayé de…


- Jade….

- Pfff….et c’est moi l’asociale ? C’est un homme intelligent et cultivé, j’adore passer du temps avec lui, il m’apprend l’art, la culture et ses avis sont souvent très argumentés

- Tant mieux pour toi.


- Tu n’attends même pas Maty ?


- Non. Elle rentrera de toute façon plus tard…Et il y a toujours le net, si l’envie lui prend de se manifester.

- Ne parle pas comme ça…Maty fait ce qu’elle peut.

- Je ne discuterais pas de ça avec toi, de toute façon…tu es sa préférée, on finit par le savoir.

- Pardon ??

- Qui serait là pour veiller sur Maman alors que tu te prends des vacances ici ?

- Attends…tu te prends pour qui là ?? C’est ma MERE je te rappelle et ce n’est pas parce qu’elle travaille que je vais arrêter de vivre et m’empêcher de la voir pour soutenir tes envies.

- Sa place n’est pas ici, elle EST auprès de ma maman !!


- Ais’ tu déconnes grave là…tu ES sensé être l’adulte ! Qu’est ce que tu me chantes, tu veux que je choisisse un camp ?! quel camp ?? et pour quelle guerre ?? Est-ce que tu peux cinq minutes te mettre à sa place à Maty. Tu crois qu’elle pense quoi ? Tu crois que ça l’éclate ? Si nous ne sommes pas foutue, nous leurs filles de faire la part des choses, tu sais comment ca va finir !! Il y aura d’autres jours, d’autres bon moments, elles ont traversé pire… Maman t’a demandé quelque chose ?


- …non…

- Alors qu’est ce que tu viens te monter la tête encore ?! Ce qui compte c’est notre amour…notre amour à toutes les deux…tu comprends ça…Maty a besoin de nous comme nous avons besoin d’elle….leurs choix sont difficiles mais nous restons une famille, tu comprends ? Une famille ! Pfff tu es bien comme caitlyn toi, impulsive et incapable d’une once de recul dès que ça te touche.

- Et toi comme Maty, froide et distante !! Je ne veux pas que cette famille se…se disloque…j’ai trop…trop souffert pour la voir… Ah !! Flute ! laisse tomber !

Jade se contenta de la regarder un instant et esquissa un sourire.

- Ais’…ça n’arrivera pas.
Et si elles merdent, on sera là pour leur rappeler….sœur et sœur…pour toujours. Tu n’es pas la seule à veiller sur elles…tu sais.


Aislinn afficha une sorte de moue boudeuse et porta son regard vers la rue déserte.

- Jade…est…est-ce que c’est pour ça que…que tu as renoncé à partir à la Fac ?

Elle resta comme un instant pétrifiée sous la demande avant de se retourner pour ne pas affronter le regard de sa sœur.

_ ….non…..Je suis jeune….J’ai le temps pour les études…et puis je ne suis pas prête à partir….c’est tout. On en a déjà parlé pourtant. C’est MON choix.


- Le sacrifice….c’est une longue tradition familiale….


Elle se tourna vivement et la toisa un instant d’un regard mauvais avant de se détendre et d’esquisser un large sourire.

- Tout comme l’obstination, Bébé Lune…
Je dois y aller, je saluerais Grand Père et Maty pour toi…au pire je mentirais.

Elle salua d’un geste et reprit sa démarche vers les immeubles avant d’entendre la voix d’Aislinn l’interpeller derrière elle et de se tourner à nouveau.

- Jade !! ….je t’aime…ma petite sœur.

Elle esquissa un frêle sourire avant de répondre.

- Encore une chose que je sais déjà…ma Grande Sœur…une de plus. A dans 2 jours ! ok ? et tu viendras me chercher à l’appartement…pas dehors. Ok ?

- ….oui…et embrasse Maty pour trois.
Revenir en haut Aller en bas
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Les soeurs Elioth- De Lauro   Ven 4 Sep - 17:09




Fin aout, Manoir des Oldfield, Irlande.

Jade écrasa un lourd bâillement avant de réajuster ses lunettes et tabuler sur sa liseuse. Elle tortilla son cou afin de trouver une place plus confortable sur le flanc droit de sa sœur déclenchant en retour un grognement de mécontentement de cette dernière qui émergeant de sa léthargie porta son bras contre le visage afin de cacher ses yeux de la lumière du soleil qui jouait à intermittence avec les branchages de l’arbre sous lequel elles avaient élu domicile.

- hummmmgll….tu as la tête lourde !

- Et toi les os saillants…c’est étonnant d’ailleurs, tu es plutôt boulote.

- Nooon…j’ai juste des formes…au moins je ne ressemble pas à un petit garçon, moi.

Jade soupira, posa sa tablette sur le ventre, se détendant sous l’air chaud d’été et ferma à demi les yeux en profitant du bruit de l’eau de la rivière qui coulait non loin d’eux.

- J’ai une sacrée paire de seins pour un petit garçon…

- Les miens sont bien plus gros…

- J’ai du mal à croire qu’on tienne cette conversation.

- Ta faute….laisse-moi…humm…atterrir.

- Dis, l’écolo de service ? Ca te dérange pas de polluer l’air pur de cette belle nature avec ta puanteur.

- Hein ? Oh…le cannabis c’est naturel dis. Et puis c’était un tooouuuut petit joint …juste pour…pour être bien…

- La fumée dans les cheveux ça pue, et mes fringues aussi…t’as de la chance que Tante Ruth s’en tape de ton « vice ». En attendant, je suis bonne pour un bain et un lavage de fringues…Si Maty sent cette odeur sur moi… tu sais quelle danse tu vas prendre !


- Elle danse Maty ? Hihi hi..

- Non mais elle va te faire danser oui….je ne te couvrirais pas la dessus…sale droguée.

- TON odeur…TON problème, huhuhu

- Mais bien sur…avec tes pupilles aussi dilatée que des pièces de monnaie et ton sourire niais…Sherlock va me pointer du doigt, certain. Tu rigoleras moins quand tu te feras prendre Grande Sœur. Elle a déjà eu du mal à sevrer maman…alors la numéro 2, elle attaquera plus radical. Au moins la drogue te fait pioncer, c’est déjà ça…

- Maty…se frotter à moi ? …hum….je crois que je l’éclate.

- Ah bon…Au lieu de divaguer…tu ne préfères pas dormir dis ?

- Non sérieux…si elle ne déclenche pas son berserker, j’ai une chance. Je suis née pour ça…née pour être une guerrière. Née et formée pour être une X Men.

- Faites place à Wonder pétard ? Par le Sang du Christ comme dirait maman…

- Mais j’rigole pas, zut. J’ai commencé ma formation de combat à 9 ans. A 11 j’avais déjà des cours de tactique en combat, a 13 je maitrisais 7 arts martiaux.

- Marraine aussi…mais elle, elle sait faire des pizzas…tu fais moins ta maligne, hein ?

- Tu dis ca car tu t’ai faite tôler par maman !


- Ben heu…ce n’était pas rien…tu l’as jamais vu en colère toi…

- Pfff, j’l’éclate Maman…même en mode tigresse, elle bouge comme une vache bourrée d’arthrose. J’éclate QUI J’VEUX !!

- Et Phénix tu l’éclates??


- ….heu…naaaannn. Elle fait tout peur avec ses gros yeux et pis elle brule …. Et l’autre…là…heu…L’internet explorer sur patte..

- …haa !! Sage ?

- Oui !! la toute raide là…je suis sure qu’elle se connecte en USB par le fion tant elle stricte..

- Pf…krr..krrr hihihi…t’es conne !

- Elle porte des lunettes parce qu’elle louche ! na !

- Arrêtes tes bêtises, Miss Cylon c’est surement une Badass…c’est ce qui se dit..

- J’l’éclaaaate !!!

- Bon calme toi…ou je te fous la gueule dans la flotte !

- ….toaaaahh ??? Pfff…tu sais pas rire.

- Si mais avec des gens qui ont encore leur lucidité. Dors un peu Ais’.


Le silence retomba quelques instants dans la prairie alors qu’au loin, les oiseaux se faisaient entendre.

- Diiis ? T’as couché avec Sanzooo ?

- Mais Ais’ !!! -____-

- Booah…on est sœur quoi…

- Ca ne te regarde pas ça…

- Il a un gros kiki ?

- Mais mais…Maiiiis..

- Oohh…un petit kiki alors ?

- MAIS NAN ! Il a un kiki de bonne….pff Alalala, tu arrêtes oui ?

- Petiiiite cochoooone…

- Ce n’est pas parce que tu es dénuée de vie sexuelle que je dois l’être aussi !! Merde ! On n’a pas couché si tu veux savoir, on a failli…c’est tout.

- Ohh….tu finiras comme nos mères…lesbienne !

- NAN ! HE-TE-RO, tu entends HE –TE –RO

- Même avec Nini ??

- Ta gueule, Aislinn !

Un nouveau silence.

- Et avec Sanzo…tu vas remettre ça ?


- Mais merdeuuuuh ! on n’est plus ensemble !!

- C’est pas ce que disent tes soupires…huhuhu…et tes regards quand on évoque son nom…

- O…occupe-toi des tiennes de fesses O____O

Elle se redressa et frotta sa jupe, la surplombant de toute sa petite taille.

- Quand tu es stoned, t’es d’une chiantise ! ce n’est pas croyable !!!

Aislinn se redressa sur ses coudes gardant ses appuis et lui adressant un sourire carnassier.

- Moi je rentre… Fit jade en se retournant laissant la rouquine à son observation.

- Et bien moi…JE T’ECLAAAAAAAATE !!!!


Elle n’eut que le temps de se tourner pour voir Aislinn bondir sur ses jambes comme un diable hors de sa boite et se ruer sur elle pour l’attraper au corps.

- HEYYYYYYYY ???? HOOOOOOOO !!! SPECE DE COOOOOOOOOOONNNN…..


Au loin le silence et la quiétude qui ensommeillait le manoir ne fut plus troublé que par le bruit sourd d’un lourd plongeon dans l’eau claire d’une rivière d’Irlande.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Les soeurs Elioth- De Lauro   Dim 6 Sep - 7:42



Manoir des Oldfield - Fin Aout 2015

Sa tasse de chocolat chaud toujours en main, elle observait.
Il était rare de voir Aislinn ainsi, du moins d’assister à ce spectacle créatif. Jade mesurait ainsi toute l’intimité qui les reliait elle et sa sœur tandis que le pinceau de de cette dernière s’affairait à happer les couleurs de sa palette pour courir sur la toile et faire naitre ces variations de couleurs vives que l’on pourrait croire imprécises mais qui avaient cette logique de son architecte divin. Jade assise sur un tabouret dans ce petit atelier baigné de lumière que Aislinn avait fait sien n’en était que plus silencieuse et respectueuse. Ce processus créatif chez sa sœur était d’une intimité qui confinait à sa psyché dont elle gardait parfois la porte violemment fermée à tous. Aislinn, au fond, révélait sa nature profonde par son art et le regard acéré de sa jeune sœur savait le voir, lui qui courrait de toiles en toiles posées çà et là dans l’atelier dans un capharnaüm rassurant. Portraits familiers ou non, paysages du monde…tout ce que l’œil habitué de l’énigmatique voyageuse pouvait ou avait contemplé un jour, et bien entendu ces étranges toiles de couleurs vives comme de mystérieux nuages colorés qui s’étalaient de toile en toile en variante magnifique mais dont le sens lui échappait complétement.

Elle plissa les yeux une fois de plus, incapable de comprendre pourquoi l’esprit si réaliste de sa sœur s’égarait parfois dans ces chimères énigmatiques. Jade n’aimait pas les énigmes car elles supputaient des solutions et bien entendu, elle détestait ne pas avoir de solution.



Elle se racla la gorge un instant pour briser le silence.

- Dis….Qu’est-ce que ça représente ?

Le pinceau cessa sa course sur la toile et le regard si concentré de la jeune femme sembla se troubler avant qu’elle ne le porte sur le haut de la toile. Délicatement elle la quitta des yeux comme un amant quitte des bras aimants et posa son pinceau sur la palette avant que de reculer d’un pas pour mieux observer l’ensemble, se faisant elle se trouvait côte à côte avec sa sœur toujours juchée sur son tabouret.

- Quelque chose….que je n’arrive pas à reproduire. Quelque chose que j’ai perdu.

- C’est une chose que tu as vu alors ?

- C’est quelque chose que j’ai vécu plutôt. On le nomme le « Chant des mondes »

- Comme un champ de fleurs ?

- Non…comme une musique, un chant. C’est…c’est difficile à expliquer c’est fait de sons, de lumière, de sensations et peut être d’émotions…ça je l’ignore.

- C’est un endroit ?

- Oui…mais on ne peut pas y aller…Il faut…je ne sais pas comment t’expliquer…être éveillé à une certaine conscience…une conscience cosmique. Cet endroit….quand j’étais une Voyageuse. Il était essentiel pour moi, pour nous. C’est une sorte de « nœud » où tous les univers s’entremêlent et se touchent et ils….ils « chantent » et résonnent en une harmonie. Et cette harmonie…elle te berce, te réconforte. C’est..c’était la seule émotion que l’on sentait…la paix, le vide et la paix. Toute voyageuse…a besoin de cela, besoin d’être dans cet endroit, comme un long quai de gare emplit de chaleur, comme un phare dans la nuit.

- Comme des papillons de nuit attirés par la seule lumière.

Aislinn, comme surprise, se tourna brusquement et ses iris bleu agrippèrent celles d’un noir profond de sa jeune sœur avant que son visage se fende d’un large sourire bienveillant.

- Oui….c’est exactement cela.


- Cet endroit…il te manque ?

- Chaque jour….C’était…un peu…mon chez moi.

- Je comprends.

- Mais j’ai été banni du Clan et Phénix m’a supprimé tous mes pouvoirs liés à cette « conscience cosmique », je ne pourrai plus jamais y retourner. C’est terrible de savoir que cet endroit existe…et ne plus pouvoir le voir dans toute sa splendeur, et enfin toute son émotion.

- C’est de la nostalgie.

- Disons…qu’avant à cause de l’oblitération et de ma nature de Voyageuse, j’ignorais sentiments et émotions…je sais à présent et je…parfois je..

- Tu te sens seule.

Elle l’observa de nouveau surprise, avant de baisser le regard avec un sourire entendu.

- Maty…elle déteint sur toi.

- Pas besoin de décrypter les signes quand on écoute les cœurs…ça c’est maman.

- Bien vu…nous sommes chanceuses…chanceuse d’avoir de telles mères.

Jade esquissa un sourire et tendit la main pour caresser avec tendresse le visage d’Aislinn.

- Nous sommes chanceuses d’être sœurs.

Aislinn ne répondit pas, se contentant de sourire jusqu’à ce que quelque chose attire son attention et la fasse se retourner. Tout autour d’elle, les couleurs disparaissaient jusqu’à ne plus être que des nuances pastel de violet et de bleu.

- Qu’est ce… ?? C’est …c’est toi. C’est le Silent World. Pourquoi tu fais ça ??

- Parce que c’est mon chant du monde. Donne-moi ta main.


Elle s’exécuta lentement, le regard perdu dans la contemplation de cet univers coloré. Jade serra sa main entre la sienne avant de la faire glisser sur le poignet et de lui relever le bras.

- Mon Chant du Monde, il vient de moi….il vient du cœur. Ca a toujours été un monde de solitude…il me ressemble. Repliée, enfermée sur moi-même. Mais les choses changent. JE change.

Elle plissa les yeux et porta son regard vers la direction pointée par leur deux bras levés. Et en serrant les dents, les agita d’un geste sec. Aussi tôt le Silent World se troubla dans la direction faisant apparaitre un monde en couleur jaune, se mêlant aux nuances bleutées et violettes

- Wouahhhh !!!! Jade !!! Comment tu fais ça ?

L’asiatique laissa éclaté un rire léger.

- Je n’en sais foutrement rien…

Elle tourna le bras en une autre direction et y fit apparaitre du rose.
Leurs deux rires fusèrent ensemble.

- Je t’offre la toile, tu peindras le monde !!

- Donne-moi du vert ! ouiiiii ! Du rouge !!!

Et le monde se barbouilla de teintes colorés sous leurs gestes jusqu’à ce que brusquement le rire de jade cesse et que le Silent World se disperse alors que la jeune fille chancelle et s’affaisse sur elle-même. Elle fut rattrapé de justesse pas Aislinn qui s’alarma aussi tôt.

- Oooooh…hey ! Jade ! Ca va ?? Ptite Sœur, ca va ??

Elle rouvrit les yeux dans les bras d’Aislinn.

- Ouais…ca…ma tête tourne…j’ai l’impression d’être…d’avoir couru 10 bornes.

- Crétine pourquoi tu ne l’as pas dit…tu n’avais jamais utilisé ton pouvoir ainsi ?

- Je…C’était bon de t’entendre rire et puis je voulais…recréer le Chant du Monde…pour toi…pour que tu comprennes que ta maison…c’était nous. Ça sera toujours nous.

Aislinn les larmes aux yeux la serra fortement dans ses bras.

- Je le sais…je le sais petite idiote ! Vous êtes ce que je chéri le plus au monde, ma famille. Et Toi tu ne seras plus jamais seule dans ton Silent world, petite Sœur. Si tu te sens seule un jour… Souviens-toi…souviens toi de ce jour….ou nous avons peint le monde avec nos cœurs….

- Je m’en souviendrais, je te le promets.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les soeurs Elioth- De Lauro   Sam 19 Sep - 18:49

Institut - Chambre des Elioth-de Lauro - Debut Septembre 2015

- Ooooooooohhh, seigneuuuur, je te lègue c’que tu veux, j’ai laissé un blanc sur le testament, t’as qu’à te servir…

La tête enfouis dans l’oreiller, elle émit un lourd grognement avant de s’étendre de tout son long, toujours couchée sur le ventre sur son « lit de camp » trônant dans le salon. Aislinn assise en tailleur et concentrée sur son jeu arborait une expression d’un sérieux comique, ne pouvant s’empêcher de tirer le bout de la langue dans son effort de concentration, le regard hypnotiquement rivé à l’écran. Elle gesticula en émettant des petits cris d’animal piégé en levant plus haut la manette avent de rester scotchée avec une expression de dépit en voyant le véhicule cocasse quitter la piste et tomber dans le ravin. Du fond de l’oreiller Jade émit un ricanement froid en gémissant.

- T’es nulle. Tu t’es encore vautrée….c’est en punition pour ta non-compassion. Hu hu hu hhhaiiieuh.

Visiblement déçue, la jeune rouquine reposa sa manette sur la table basse en soupirant.

- Les simulateurs sont vraiment peu réalistes sur votre monde, c’est complètement obsolète, pfff !
- Hummm…C’est pas un simulateur crétine, c’est un jeu ! Mario Kart ! C’est fait pour s’amuser !

L’Irlandaise sembla en proie à une intense réflexion avant de se relever.

- Oui ben, je ne vois pas l’amusement de perdre. Jeu ou simulateur.
- C’est parce que tu perds et que t’es une quiche…Si tu te lèves, va réchauffer ma bouillotte s’te plait.

La jeune Jade fit la grimace et soulevant ses fesses, ôta de sous le bas ventre, la petite bouillotte qui s’y trouvait avant de la tendre à l’aveugle en destination de sa sœur.
Tout en la prenant, la rousse se dirigea vers la cuisine et le microonde alors que Jade poursuivait

- Taiiiiin...C’est sûr, Dieu est un mec, y’a qu’un esprit male et tordu pour inventer les règles, le premier jour c’est toujours l’horreur, j’ai l’impression qu’on va devoir me creuser un trou dans le Parc avant l’heure de la diffusion de Walking Dead. Connerie de chromosome double X !

Depuis le coin cuisine, Aislinn devant son microonde esquissa un sourire avant de pouffer légèrement et de revenir vers elle.

- Tu exagères…tu as été violentée, fouetté, on t’a tiré dessus plus d’une fois, tu as été tué par un attentat et tu couines comme une chèvre pour un bobo au ventre…
- Une chèvre ne couine pas, ignare.
- Peut-être mais toi qu’est-ce que tu geints ! lèves ton cul, hop, je remets ton truc.

Elle s’exécuta et l’irlandaise ayant fini sa besogne se vautra de tout son poids dans le fauteuil près de la table basse.

- A quelle heure rentre maman ?

- Ouuuuuuhhhhhhh, la vache….ca fait du biennnnnn…hein ? Mhm, pas avant huit heures.

Aislinn lui adressa un sourire alors que toujours sur le ventre, Jade tournait le visage vers elle.

- Tu vas survivre, ptit Citron.

- Ouais…ben t’as de la chance de ne pas connaitre les affres « du premier jour »
- Ca doit dépendre des filles…

Aislinn regarda la pièce autour d’elle légèrement absente avant de continuer.

- Ça te gonfle pas trop de vivre avec maman la semaine ?
- Non…je crois qu’elle est contente en fait, elle n’aime pas être seule et comme Amy n’est là que le Week’, on s’occupe à deux et je retourne dans ma chambre le week end.
Elle fait toujours des cauchemars tu sais…

- Je sais oui.
- Le tout c’est de la rassurer quand ca arrive et qu’elle émerge. Maty m’a briefé. C’est une routine à prendre…elles ont besoin de nous…tu sais.
- Deifur… elles peuvent gérer. J’veux dire..pour la Fac..
- Putaiiiiin, recommence pas avec ça…tu me soules.
- Si ça t’amuse de te faire engueuler. C’est ton choix. Elles l’ont mauvaises, j’ai entendu maman crier jusqu’en Irlande.
- Je veux rester ici, c’est tout. Oui ca a chié mais j’ai mes raisons.
- J’espère que ça en vaut la peine, petite sœur.
- Oui…ça vaut le coup et puis je prépare la prépa à distance, je l’aurais. Et puis…Maman se sent moins seule et Maty…je crois que ça la rassure que je ne m’envole pas si vite.
- Et puis y’a Sanzo.
- Ta GL.
- Mouais…
- Tu sais qu’elles veulent que je trouve un job ? Genre j’suis une parasite si je reste là. Pourquoi on ne t’emmerde pas toi ?
- Parce que je sais m’occuper de moi ?
- Mais moi aussi !!
- Et là, de qui je m’occupe ?
- …Ca…Ca compte pas, sale vache irlandaise.
- Je pourrais t’appuyer sur le ventre si l’envie m’en prenait. Juste pour voir...
- Tu es sadique. Tu le sais, hein ?
- Ca ne doit pas être compliqué de trouver un petit job pour te rendre utile à l’Institut. C’est peut-être pour te sociabiliser plus ou te rendre responsable.
- Hummm peut être donner des cours aux profs, ils sont effroyablement mauvais…
- C’est sûr que si vous vous y mettez à deux, toi et ton ego vous doublez les perspectives de trouver un travail.
- Mon ego t’emmerde et même en mode veille pour toi, ça serait facile. Pas de ma faute s’ils sont assez incompétents dans les domaines de l’éducation ici. Ce n’est pas toi qui a l’impression d’être une calculatrice dans un royaume de bouliers.
- Et femme de ménage, ça c’est ton job rêvé !
- Le pire c’est que tu as l’air sérieuse…Trouve moi un balaie, tu vas voir où je vais te le carrer.
- Tu es vulgaire, Jade Elioth- de Lauro
- Et toi stupide, Aislinn Elioth-de Lauro !

Jade s’était redressée d’un bon en appuis sur ses bras. Elles s’observèrent en silence un instant, le visage fermé  jusqu’à que Jade n’en pouvant plus grimace légèrement de douleur.

- Recouche toi…tu te fais mal pour rien.

Elle s’exécuta en grognant et enfouis à nouveau le visage dans l’oreiller.

- Vas me chercher un verre d’eau.


Aislinn ne bougea pas, regardant le dos de sa sœur et commença à esquisser un sourire entendu.

- …Vas me chercher un verre d’eau s’il te plait.

Elle se leva et se dirigea vers la cuisine en murmurant.

- Voilà pourquoi. Tu as encore besoin d’évoluer ma puce. Que tu le veuilles ou non, tu as besoin des autres et besoin de grandir. Tu as besoin de t’ouvrir.
- J’ai déjà 2 mères, pas besoin d’une troisième….
- Non en effet. Mais tu auras TOUJOURS une sœur que ça t’emmerde ou non et une GRANDE sœur.
- ….on va dire ça….

Elle posa le verre sur la petite table et s’installa à nouveau dans le fauteuil et le silence retomba sur la pièce.

- Ais’ ?
- …Hm ?
- Tu restes pour dire coucou à Maty sur Skype quand maman sera là ?
- Bien sûr.
- …..merci.
- C’est aussi ma mère, elle me manque aussi.
- Nan je veux dire..merci pour…ah laisse tomber.
- ….oui…pour « ça » aussi je reste.
Repose toi.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les soeurs Elioth- De Lauro   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les soeurs Elioth- De Lauro
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Session hiver 2011 des ateliers "Rivalités entre frères et soeurs"
» Italie: reprise des recherches de soeurs jumelles enlevées par leur père, qui s'est suicidé (4ème jour de recherche)
» Atelier "Frères et soeurs sans rivalités"
» "Y'a t-il des soeurs..." ???
» chaussures entre freres et soeurs

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Les Outils :: Fan-Fiction-
Sauter vers: