AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 MRA [pv Caitlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: MRA [pv Caitlyn]   Dim 30 Aoû - 10:13

Dimanche 9 aout. Milieu d'après midi. Bord du lac.

MRA. Trois lettres. 3 malheureuses petites lettres.
Mutant Registration Act
Sage m'a demandé ce que j'en pensais. Ma réponse ne lui a pas plu. Pour ma défense non seulement elle m'a prise un peu par surprise mais surtout le Sénateur venait juste de faire son discours. Bon c'est sur qu'avec internet tout se sait si vite mais quand meme. Depuis j'ai revu son discours. J'ai parlé non seulement avec d'autres élèves mais aussi avec mon père et Karl. Meme la fantasque Moon m'a donné son avis.
Je me suis demandé ce que pouvait en penser Jade. Et Caitlyn. Et Amy. Mais je n'ai pas osé. Pas encore. Pas maintenant. Je la vois parfois (souvent) seule. Je ne la suis pas, je ne l'espionne pas, je ... en fait je ne sais pas.
Que dois je lui dire ?
C'est si compliqué.
Cette Jade est elle encore MA Jade ? Celle d'avant Bleecker.
Bien sur un adulte me dira que si je lui parle pas je ne saurais pas mais aurais je la force de surmonter et d'accepter ce savoir ?

Je lève les yeux. Le soleil est chaud, vraiment chaud. Il caresse mes bras et mes jambes nus. C'est agréable.
Tout devrait être aussi simple. Aussi bon. J'entends des cris et des rires. L'insouciance. Il devrait être donné à tous. À nous tous. À notre age on ne devrait pas se poser autant de questions. Avoir autant de problème. Tout ça pour une toute petite chose. Quelque chose qu'on ne voit meme pas mais qui nous empoisonne la vie.
Je n'ai jamais eu de problème avec ma mutation jusqu'à ces 2-3 dernières années.
Je me dis que ma vie aurait été plus simple si je n'avais pas rejoint l'Institut. Plus simple mais tellement morne. En fait finalement j'adore cet endroit et tout ce que j'y ai vécu. J'adore mes ami(e)s. Mes camarades de classe. Mes professeurs.

Et puis il y a encore tant de choses que j'ai à découvrir. Tant de beauté. Tant d'horreur. Autant de petits bonheurs que de grands malheurs et inversement.
Non je ne suis pas et ne serais jamais un confrériste. Magnéto aspire peut être à la paix mais il ne le fait que par la guerre. Je crois au discours de Xavier. Je crois en un monde non pas meilleur mais plus juste. Je suis un indécrottable idéaliste naïf mais je n'ai vraiment pas envie de le perdre.

Cela va bientôt faire 1 an. Je dois avancer. J'ai déjà commencé. C'est dur. C'est douloureux. Mais il le faut. Alors j'ai laissé un mot dans son casier en début de semaine. Elle viendra ou pas mais au moins j'ai fait le pas.


"s'il te plait.
Le lac dimanche.
S cat "


L'endroit n'est pas anodin. Ce lac dont je me méfie tant. Cette eau limpide et traitre. Il représente tellement pour moi. Tout ce que je déteste mais aussi tout ce que j'aime.
La beauté du lieu n'est plus à démontrer tout comme son calme. Mais il ne faut pas s'y fier. Il ne lui faut pas grand chose pour se déchainer. Je trouve qu'il représente bien l'Institut du moins à mes yeux.

Allongé je regarde le ciel. Pas de nuage. Quelques oiseaux le traversent. Elle viendra. Je sais qu'elle viendra car elle vient toujours. Elle a voulu me tuer mais je ne lui en veux pas. Elle souffrait tellement. J'ai tant à lui dire.
J'ai vu son interview sur internet il y a quelques jours.
Il m'a surpris bien sur. Quoique.

"l'avocate des mutos" je n'aime pas ce terme. Je le trouve raciste et discriminatoire voir totalement réducteur et pourtant, c'est bien ce que nous sommes aux yeux des non-mutants.
Je me suis demandé si ce "brave" sénateur avait pensé à cela. Avait il vu une "chance" pour nous ? Était il animé d'une réelle intention de nous aider ?
J'avoue ne plus savoir. Peut être ai je été injuste ?
Trop rapide dans mes conclusions. Trop prisonnier de mes idées.

Ça m'énerve car ça voudrait dire que Sage avait raison et ça ... ouai ok je suis immature mais je le reconnais c'est déjà un bon début non.

Tout à mes réflexions j'attends donc Cait

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Lun 31 Aoû - 6:00


Alors qu’il regardait toujours le ciel, une tête en contre plongée fit son apparition à l’envers dans son champ de vision ce qui sous entendait que l’empêcheur de penser en rond se tenait juste au-dessus de lui et le surplombait.
Ses cheveux roux cascadaient en longues mèches le long de son visage au teint de porcelaine, elle s’était munie d’un large chapeau blanc de type Panama afin de couvrir sa tête des assauts des rayons du soleil d’Aout et ses yeux étaient camouflée sous ses éternelles lunettes de soleil aux verres bleutés. Elle esquissa un sourire carnassier si forcé qu’il en devenait comique et l’interpella d’une voix aux accents moqueurs.

- Hey Minou, donner des rdv par texto, c’est cool. Préciser l’heure dedans c’est mieux. C’est que je suis une femme très occupée, moah.

Elle le laissa se redresser tout en portant son regard sur les environs avec un sourire satisfait. Elle s’étira à la manière d’un félin en écrasant en bâillement et vint s’assoir en tailleur à ses côtés en geignant.

- J’rigole.D’façon, le Dimanche , c’est fait pour glander et puis on est censé être en congés non ? De toi à moi….des journées comme celle-là, je préfèrerai les passer en Irlande à bouquiner près d’une cascade dans un sous-bois….mais Taxi Aislinn n’est pas toujours disponible…Shit.

Elle l’observa un instant derrière ses lunettes avant que d’un geste lent elle ne vienne les baisser pour plonger ses yeux surnaturels dans les siens.

- Un mois…Je me donnais encore un mois avant de faire le premier pas pour venir rétablir le contact. Je ne te demanderai pas comment ça va, je me doute qu’on en sort pas aussi facilement….Ce que tu as traversé…chacun doit trouver sa méthode pour en guérir, le tout restant de respecter le choix de l’autre, n’empêche…Tu m’as manqué. Vraiment.

Elle esquissa un franc sourire avant de lui ébouriffer les cheveux dans un geste d’affection.

- Et pas qu’à moi.

Elle reprit son sérieux lui laissant le temps d’interagir à sa guise et s’absorbant d’abord à gouter la quiétude du lieu. Elle se laissa aller à un soupire avant de murmurer.

- Ce n’était plus moi…

Elle laissa passer un silence.

- Tu ne veux peut-être pas aborder le sujet mais j’ai besoin de te le dire. Ce que tu as vu en bas….Ce n’était plus moi. Je suis désolée de tout ce que j’ai dit et faillit faire….J’ai perdu la boule. Jade était…partie. Tant de douleur…de tristesse…de sentiment d’injustice et d’impuissance….Je n’arrive même plus à me souvenir de comment j’ai pu en arriver à une telle solution…à me tromper à ce point. Je ne suis qu’une humaine, Sanzo, pardon si…si j’ai échoué et si je t’ai déçu. C’est une leçon pour nous tous et spécialement pour toi. Nous pouvons tous basculer. Tous nous laisser emporter par quelque chose qui nous dépasse. Personne….Personne n’est infaillible, qu’on porte un X à la ceinture ou pas, un gène X ou pas.

Elle soupira.

- Une chose est sure…je suis interdite de terrain à présent, tu parles d’un Wonder beaver ! De « tout juste tolérée » je suis passé à « dangereuse » pour certains. Mais ce n’est pas grave. Lorsqu’un combat nous tient à cœur, on trouve toujours des armes pour se battre. Je ne lâcherai pas l’affaire, on ne me fera pas renter dans le rang ni fermer ma gueule. Je ne disparaitrais pas, même si ça en arrangerait plus d’un. J’ai encore des choses à faire, à dire et des gens qui me tiennent à cœur…toi par exemple.

Elle laissa échapper un ricanement amusé.

Ohhhhh….Ça ne sera pas simple.
J’me planterai encore, c’est sûr ! Parce qu’on apprend qu’en se cassant la tronche et se remettant en question… mais j’essaierai de m’améliorer, j’t’assure.
Au fond, ceux qui refusent de se remettre en question…ceux-là n’apprennent rien de la vie et passe à côté de la leur…fin…c’est ce que moi, j’en pense.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Ven 4 Sep - 7:36

elle est venue. Elle est là. Je le savais elle viendra toujours.
Ses cheveux roux sous un chapeau blanc. Des lunettes pour cacher elle aussi son regard. Je la comprenais mais je déteste quand meme ses lunettes. Enfin ...

elle me sourit et me chambre. Comme d'hab.
Rien n'a changé en apparence et cela me rassure.
Ses mots me rassurent.
Elle n'est pas fâchée au contraire.
Elle est toujours Caitlyn, ma Caitlyn.

Je laisse échapper un léger rire. Une femme occupée, c'est vrai. Puis tandis qu'elle s'assoit je me redresse. Son odeur me parvient.

L'Irlande ... c'est vrai que c'est sa patrie. Personnellement je ne connais pas. Un jour peut être. Mais pour l'instant je suis bien content d'etre à NY et au soleil. Londres déjà me suffit largement.

Je la laisse badiner savourant nos retrouvailles et notre amitié. Elle m'a manqué, terriblement manqué.


- Un mois…Je me donnais encore un mois avant de faire le premier pas pour venir rétablir le contact. Je ne te demanderai pas comment ça va, je me doute qu’on en sort pas aussi facilement….Ce que tu as traversé…chacun doit trouver sa méthode pour en guérir, le tout restant de respecter le choix de l’autre, n’empêche…Tu m’as manqué. Vraiment.

je baisse la tête à la fois honteux et heureux. Je lui ai manqué. Mon sourire s'agrandit tandis que je fixe ses yeux si étranges. Au moins elle, elle les baisse ses lunettes.

"toi aussi tu m'a manqué et je te remercie de ne pas avoir forcé les choses. "

- Et pas qu’à moi.

je me rembrunis un peu. Voilà pourquoi elle était venue. Je m'y attendais un peu bien sur mais sincèrement je ne pensais pas qu'elle aborderait si tot le sujet.
Jade. Un sujet encore douloureux pour moi et pourtant. Cela va faire bien tot 1 an.


- Ce n’était plus moi…

je fronce les sourcils sans bien comprendre. De quoi parle t elle ? Le silence s'installe mais j'attends.

- Tu ne veux peut-être pas aborder le sujet mais j’ai besoin de te le dire. toujours cet air perplexe. Effectivement le sujet "Jade" je n'ai pas envie d'en parler mais bon ...

Ce que tu as vu en bas….Ce n’était plus moi. oh c'est donc de ça qu'elle veut me parler. Je me détends, me rapproche d'elle. Nos bras se frôlent légèrement, nos jambes aussi. Je sais qu'elle n'apprécie pas vraiment les contacts.

Je suis désolée de tout ce que j’ai dit et faillit faire….J’ai perdu la boule. exactement mais qui ne l'aurait pas perdu. Tu as perdu ta fille.

Jade était…partie. Tant de douleur…de tristesse…de sentiment d’injustice et d’impuissance….Je n’arrive même plus à me souvenir de comment j’ai pu en arriver à une telle solution…à me tromper à ce point.
la douleur. La souffrance.

Je ne suis qu’une humaine, Sanzo, pardon si…si j’ai échoué et si je t’ai déçu.
me décevoir ? Alors c'est ça. Caitlyn tu me connais mieux que ça.

C’est une leçon pour nous tous et spécialement pour toi. Nous pouvons tous basculer. Tous nous laisser emporter par quelque chose qui nous dépasse. Personne….Personne n’est infaillible, qu’on porte un X à la ceinture ou pas, un gène X ou pas. ça je le savais déjà.

Je fixe l'eau la laissant poursuivre. Vider son sac. On en a tous besoin aussi. J'ai passé ma colère sur Sage le mois dernier. Aujourd'hui je vois les choses avec plus de recul.


- Une chose est sure…je suis interdite de terrain à présent, tu parles d’un Wonder beaver ! De « tout juste tolérée » je suis passé à « dangereuse » pour certains.

c'est dommage. Je trouve que c'est du gâchis. Tout ça pour une simple erreur. Elle a pourtant raison : nul n'est infaillible et surtout pas ceux qui le croient. Je dirais meme que ce sont eux les plus vulnérables. Ce savoir faillible nous permet d'avancer, de se forcer, de grandir pour surmonter nos failles.
Elle était faillible oui mais surtout lucide.


Mais ce n’est pas grave. Lorsqu’un combat nous tient à cœur, on trouve toujours des armes pour se battre. Je ne lâcherai pas l’affaire, on ne me fera pas renter dans le rang ni fermer ma gueule. Je ne disparaitrais pas, même si ça en arrangerait plus d’un. J’ai encore des choses à faire, à dire et des gens qui me tiennent à cœur…toi par exemple.

je reporte mon regard sur elle avec un léger rire. Ça c'est elle. Teigneuse, volontaire et amicale. Mon amie. Mon mentor.

Ohhhhh….Ça ne sera pas simple.
J’me planterai encore, c’est sûr ! Parce qu’on apprend qu’en se cassant la tronche et se remettant en question… mais j’essaierai de m’améliorer, j’t’assure.
Au fond, ceux qui refusent de se remettre en question…ceux-là n’apprennent rien de la vie et passe à côté de la leur…fin…c’est ce que moi, j’en pense.


je lui prends la main et la serre doucement. Mes yeux plongeant dans les siens.

"Caitlyn je ne t'en veux pas pour ce qui s'est passé en bas. Je ne t'en ai jamais voulu. Tu sais ... je crois ... je crois que tout au fond de moi, je le voulais. Je le souhaitais. Elle ... Jade était là morte dans mes bras. Seule. Et toi tu ... moi et elle. Ensemble. À jamais. J'ai vu tes mains. J'ai vu tes arcs et j'ai pensé : oui. Mais ... cela aurait fait de toi une meurtrière et ça ... jamais Cait. "

je sens les larmes me monter à ces souvenirs que j'avais si bien tenté d'enfouir mais finalement qui ne me laissaient aucun répit. Voilà pourquoi je n'avais voulu voir personne. Voilà pourquoi j'avais si peur de lui parler. Voilà pourquoi je ne veux pas voir Jade.

"je ... je n'ai pas pu la sauver. Je n'ai pas pu te sauver. Je n'ai rien pu faire. Elle était morte et toi ... aussi. Je vous ai tué toutes les deux par mon choix. J'ai choisi la non-mutante ... "

je sers les dents. Je ne veux pas pleurer. Je ne veux plus pleurer.

"et je le referais. "  

je soupire et esquisse un pauvre sourire. Anticipant ce que je suppose qu'elle pourrait dire je lève la main.

"s'il te plait n'essaie pas me rassurer d'accord. Tu as ta culpabilité et j'ai la mienne. Tu vis avec. Je dois aussi le faire. Oui tu te planteras encore et moi aussi. Et heureusement. Comme tu l'as dit : nous ne sommes que des humains. Mutant certes mais humain. "

un nouveau soupir, puis un silence avant que je reprenne. J'en ai des choses à lui dire. Mon mentor. Ma confidente.

"j'ai repris les entrainements ... avec Sage. Je ne l'aime pas beaucoup. Elle est ... froide, distante et n'a aucun sens de la pédagogie et du sociale surtout avec nous. Si tu savais ce qu'elle m'a dit. Sa première question, et c'est de ça en fait que je voulais te parler, a été sur le MRA. Nous étions 3 : mon coloc, Charlie, son copain Ian et donc moi. Chacun devait dire ce qu'il en pensait. Et je ... nous l'avons fait. Effectivement nous avons répondu scolairement mais ... comment pouvions nous savoir ce qu'elle voulait vraiment ? Elle ne nous dit rien. Enfin, bref, nos réponses ne lui ont pas plus et elle m'a traité de confrériste. Ça m'a énervé. Vraiment énervé. J'ai l'impression que ... qu'elle a son idée des X mais ... il n'y a pas un X mais des X. non...  C'est ce que tu m'as appris, c'est ce qu'Amy m'a appris. Pas de super héros. Juste "des humains avec des capacités exceptionnelles". "

je souris. Cette phrase, combien de fois l'ai je entendu et répété .

"et l'autre jour, j'ai entendu ton discours sur le MRA. "l'avocate des mutos". Ça m'a bouleversé et surtout fait réfléchir. Du coup, j'ai ré-écouté le discours du Sénateur. Tu crois ... tu crois vraiment qu'il avait ça en tête ? Tu crois vraiment qu'il a fait ça pour nous, pour notre bien à nous ? "

je la fixe sourcils froncés.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Sam 5 Sep - 7:31

"Caitlyn je ne t'en veux pas pour ce qui s'est passé en bas. Je ne t'en ai jamais voulu. Tu sais ... je crois ... je crois que tout au fond de moi, je le voulais. Je le souhaitais. Elle ... Jade était là morte dans mes bras. Seule. Et toi tu ... moi et elle. Ensemble. À jamais. J'ai vu tes mains. J'ai vu tes arcs et j'ai pensé : oui. Mais ... cela aurait fait de toi une meurtrière et ça ... jamais Cait. "

Elle se tendit un peu, Sanzo s’ouvrait et ses pensées lui faisaient mal. Il continuait quelque part à l’idéaliser, à tenter de s’efforcer d’occulter toute cette face ténébreuse qui faisait parti de son être. Une meurtrière ? Mon dieu, elle l’était déjà et depuis longtemps et qu’importe le sang qu’elle verserait pour s’amender, ses terreurs nocturnes n’avaient pas disparue pour autant et lui rappelaient à chaque fois le goût de la culpabilité et combien prendre la vie d’un être était au fond une chose simple à faire mais compliqué à en assumer le poids de la responsabilité. L’enfer ne l’avait jamais quitté, quoi qu’elle fasse, qu’elle dise ou qu’elle aime. Il était là, présent comme une promesse de vengeance pour ceux qu’elle y avait précipité, ils l’attendaient là-bas…tout simplement. Il existe des actes dont on ne peut pas se débarrasser, on ne se lave pas la conscience comme Jade se lave les mains : les taches d’un rouge carmin sont indélébiles.
Lentement elle enleva ses lunettes et les plia, les gardant fermement serrées dans la main, la tête légèrement baissée et le visage devenu très adulte.

"je ... je n'ai pas pu la sauver. Je n'ai pas pu te sauver. Je n'ai rien pu faire. Elle était morte et toi ... aussi. Je vous ai tué toutes les deux par mon choix. J'ai choisi la non-mutante ... "

Et c’est à elle qu’il dit cela. Sanzo s’est comporté avec excellence, comme il aurait dû le faire. Il a fait ce qu’il pouvait faire, sauver qui il pouvait sauver. Jade n’est qu’un paramètre de cette passation in situ, il est devenu ce qu’il voulait devenir ce jour-là : dans la douleur et le sang, il a payé le tribu de son choix comme tous les autres X Men. Ses pensées la ramènent à son épouse.
Est-ce pour cela Amy ? Est-ce pour cela que ton choix s’est porté sur ceux qui pouvaient encore être aidé à défaut de ceux déjà morts même si ta fille, notre fille faisait partie du nombre ? Etait-elle dans la raison alors que j’agissais une fois plus de manière immature et emportée par mes émotions ? Et Aislinn…Quelle leçon m’a-t-elle donné ce jour-là, elle aussi s’est comporté avec mesure et justesse. Comme la X Woman qu’elle aurait dû devenir, sermonnant celle que je ne suis pas. Au fond, il n’y a que moi. Il n’y a que moi qui ai fait n’importe quoi. Sage n’a pas tort. Quelle piètre X Woman je fais. Je n’aurais jamais dû le devenir, tout n’était qu’une erreur de casting, même mes raisons n’étaient pas nobles, je le suis devenu par amour pas par convictions. C’est un gâchis terrible mais..que serais-je devenu sinon ?


"s'il te plait n'essaie pas me rassurer d'accord. Tu as ta culpabilité et j'ai la mienne. Tu vis avec. Je dois aussi le faire. Oui tu te planteras encore et moi aussi. Et heureusement. Comme tu l'as dit : nous ne sommes que des humains. Mutant certes mais humain. "

Ses lèvres se refermèrent sur des paroles qu’elle ne prononcerait pas et à défaut, elle tourna le visage vers le lac pour fixer l’onde sous le soleil brulant. Elle n’a rien à lui répondre, Sanzo est devenu ce qu’elle a cessé d’être, elle est partagée entre immense fierté et une infinie tristesse.

Il reprend la parole pour lui parler de ce qu’il fait, de ce qu’il traverse comme épreuve. Sage…
Sage n’est pas une pédagogue, il a entièrement raison sur ce fait, elle joue un rôle comme un acteur et dieu sait derrière ses lunettes combien elle joue de rôles pour faire face à une vérité mordante : l’absence totale d’identité et de vie personnelle. Sage est une sorte de disque dur emplit de données, une imitation de vie. Peut –être est-ce dû à sa mutation, peut-être à ce qu’elle a traversé comme épreuves, mais les fait sont là. Elle n’est que fausseté et absence totale d’empathie personnelle. A titre personnel, c’est une horreur. Mais Sage reste une excellente X Men, et en cela elle sait ce qui est bon pour eux et comment ils doivent progresser, même si son esprit borné et obtus, plein de ses certitudes et de ses conclusions l’empêchera de les comprendre et de développer leur potentiel « humain » vu qu’elle semble en être totalement dénué. Au mieux elle sera « respectée » au pire détestée mais cela , en toute logique, ne lui posera pas de problème. Même si son opinion sur Sage est définitive, elle a appris à se classer dans la catégorie « respectée » car même si cette dernière ne se prive pas de la déprécier totalement, et à raison après réflexions, Caitlyn respecte son engagement et son point de vue.

L’analyse de Sannzo n’en reste pas dénuée de sens pour autant. Sage incarne une des visions de la X woman et désire ardemment que sa vision devienne la norme, devienne parole de vérité, ça a un nom. On appelle ça du fanatisme, ou de l’endoctrinement. Comment pourrait-il en être autrement ? En super ordinateur, elle a ses directives, et elles sont forcément les plus judicieuses. On lui demande de les inculquer aux jeunes. C’est donc en toute logique qu’elle le fera en ignorant les autres ou les dépréciant puisqu’elles ne suivent pas ses conclusions. On ne peut pas raisonner avec un ordinateur, c’est 0 ou 1, argumenter ne sert à rien si il vous dit 0, le 1 ne sera qu’une « syntaxe error ». Mais elle reste la « petite protégée de Xavier » douce, docile et surtout obéissante surtout depuis qu’il a perdu la confiance aveugle d’Ororo. Qu’il finisse par lui confier le poste clé de la sous-direction n’a finalement rien d’étonnant. Charles Xavier n’est pas aussi blanc qu’on peut le croire, c’est un intriguant, intelligent et redoutable et il sait manipuler son entourage pour arriver à ses fins. Peut-être en a-t-il eu assez des troubles fêtes dans son établissement ? Il prépare le futur de l’Institut et a peut être fait en sorte qu’il ne puisse avoir qu’une alternative, X men ou élèves : Sage.
La pensée unique, le « culte du chef »…finalement le fossé entre confréristes et X men n’est plus si profond qu’il n’y parait ou peut être que finalement, les anciens clivages ne veulent plus rien dire, les véritables enjeux se situant ailleurs.
Un débat sur le MRA ?
De quel droit ? Surtout en se posant comme garante de ce qu’il était juste de penser et de répondre. On ne juge pas une opinion personnelle, on l’appréhende, on la contre argumente mais on n’a pas le droit de la juger. Sage s’aventure sur un chemin qui ne la regarde pas, un chemin dangereux et interdit : celui de la liberté d’opinion.
La réflexion de Sanzo sur l’anecdote des confreristes la fait sourire. Un prélude sur la question finale beaucoup plus complexe qu’il n’y parait.
Elle prend le temps de réfléchir, comme si elle endossait une sorte de sérieux professionnel qui poussait à la rendre d’une maturité rare.

- Il y a deux volets sur la question du MRA….un volet personnel et éthique qui dépend du fond du sujet et pas de sa forme et qui finalement ne concerne que ta propre opinion vis-à-vis de la mutanité et de sa place dans le monde. Ce volet, personne…pas même une X Woman…ne peut et ne doit en orienter la réflexion. Personne ne t’a demandé de naitre avec un gène X, personne n’a à te demander de justifier s’il est bon ou non d’en faire l’étalage public. Ca ne regarde que toi…et ta liberté d’opinion. C’est la liberté la plus intime, la plus essentielle en ce monde. Et Personne n’a à te dire ce qu’il est bon de penser. Mon frêre est un ex confreriste…Jade est une ex confreriste…j’ai écouté leur opinion, leur façon de voir les choses se heurte parfois à la mienne mais toute opinion reste fondée à mes yeux du moment qu’elle est libre et personnellement murie. On peut y adhérer ou non, mais la juger comme bonne ou mauvaise, non.
La dessus, ce n’est donc pas à moi de te dire, si oui ou non….il faut ratifier cette loi.


Elle fit une pause.

- Le second volet est plus problématique….il se base sur une vision à moyen terme des choses et un aspect purement…comment dire…constitutionnel. En gros si le Fond dépend de la liberté d’opinion, la Forme est largement discutable.
Ma fille ainée vient d’un univers parallèle ou les Mutants ont été forcé de lever les armes pour se faire entendre au point de créer leur propre nation et de l’imposer aux yeux du reste de l’humanité, ils ont gagné la paix…oui mais si il n’y a pas eu de guerre à proprement parlé, la co existance à été chose impossible.
Rachel vient d’un futur qui a vu la mutanité internée dans des camps et exterminée. Elle incarne à elle seule, le cauchemar confreriste.
Ca ne se fait pas du jour au lendemain…ça commence toujours de manière légale. Les choses arrivent parce qu’on les laisse faire ou parce qu’on ne trouve pas de réponse appropriée pour y répondre. L’option de rejet et de violence anti loi humaine, c’est la confrérie. L’option de proposer et d’adapter, de créer les conditions pour que nous puissions vivre ensemble, c’est la nôtre. Deux options, un même problème.
Je pense que cette disposition est raciste et a été rédigé par des personnes anti mutantes et peut engendrer les conditions d’un pire pour notre race.
Parce que ca a toujours commencé par cela. Mais je pense aussi qu’elle va dans le sens de l’Histoire. C’est une herbe folle, une réponse « logique » au « problème » mutant qui se gave de préjugés et de peur. Mais c’est à nous qu’il appartient d’y apposer un tuteur pour la contenir et l’empêcher de pousser.
De nature une loi n’est ni bonne ni mauvaise…Les gens qui s’en servent lui en donne la couleur.
Mon discours allait dans ce sens.
Nous devons jouer le jeu, la rendre « positive »
Nous DEVONS nous en servir pour aller plus loin, pour exiger une contrepartie légale. Quand on décide de solutionner un problème d’état, on a deux options : une option législative ou coercitive, en gros la loi ou la violence. Ils ont choisi la loi et c’est tant mieux !! Pour nous tous humains comme mutants.
Mais il ne faut pas leur laisser le monopole de la loi pour autant. Il faut rendre le débat public, s’investir, exister…prendre ce micro qu’on nous force à utiliser pour y dire autre chose, pour EXIGER autre chose.
Sanzo…
C’est maintenant que l’Histoire commence, c’est maintenant qu’elle s’écrit. Il faut que les mutants apprennent à exister !
C’est cela le MRA.
C’est le combat que je mène…

Et oui « avocate des Mutos » c’était un peu …hum…déplacé mais ça a marqué l’opinion, ma voix est entendue.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Lun 14 Sep - 9:27

Je la vois enlever ses lunettes et l'en remercie d'un sourire. Je déteste vraiment les lunettes. Peut être est ce mon coté hybride félin qui ressort ou simplement mon éducation ... j'en sais rien, mais j'aime voir à qui j'ai à faire.
Et puis Caitlyn n'a pas à se cacher surtout pas avec moi.
Et j'aime ses yeux. Ce bleu si intense me rappelle le ciel de Floride, mon ciel.

Je vois son regard qui s'égare sur le lac et le suis. Elle ne me répond pas de suite prenant le temps de la réflexion. Elle a murit.
Sa réponse me prend au dépourvu meme si elle ne me surprend pas totalement. Caitlyn a toujours agit ainsi. La liberté d'opinion. Je comprends mais je me demande jusqu'à quel point les mutants y ont droit, vraiment droit.
Si ce droit nous était accordé pleinement et réellement il n'y aurait pas de Confréristes, il n'y aurait pas d'Institut, il n'y aurait pas de X-men. Notre liberté d'opinion, oui à la rigueur mais notre liberté d'expression, de parole ... meme entre nous elle n'était pas toujours respectée alors comment le pourrait elle avec ceux qui pensent autrement ...

Je soupire. Remontant mes genoux j'appuie mes coudes dessus avant de poser mon menton sur mes mains jointes.

J'avoue que moi meme je n'ai pas toujours respecté cette liberté. Je me souviens d'une discussion avec Karl sur Magnéto. Le "méchant". Mais aujourd'hui j'en sais plus sur les Confréristes. J'en ai croisé, j'ai parlé avec certains et ils ne sont pas si méchant que ça. Au fond, ils ne font valoir que leur liberté d'expression et d'opinion et surtout leur liberté de vivre.
Seule leur méthode est à réprouver.

Puis Cait se lance dans une explication tout en prenant soin d'utiliser des termes simples. Elle ne m'assène pas son jargon juridique. Mon regard s'est de nouveau fixé sur elle. Je l'écoute avec soin.
Aislinn, Rachel ... deux mutants "d'ailleurs".
Deux personnes ayant déjà subit tout ça. Ayant vécu déjà tout ça. Avec des résultats si différents. Elles, qu'en pensent elles du mra ?
Y voient elles un possible bienfait ou au contraire ?
Et Jade ?


- Je pense que cette disposition est raciste et a été rédigé par des personnes anti mutantes et peut engendrer les conditions d’un pire pour notre race.
Parce que ca a toujours commencé par cela.


ça c'est pas super réjouissant.

Mais je pense aussi qu’elle va dans le sens de l’Histoire. C’est une herbe folle, une réponse « logique » au « problème » mutant qui se gave de préjugés et de peur. Mais c’est à nous qu’il appartient d’y apposer un tuteur pour la contenir et l’empêcher de pousser.
De nature une loi n’est ni bonne ni mauvaise…Les gens qui s’en servent lui en donne la couleur.


"alors c'est donc à nous de lui donner la bonne direction mais ... " je murmure.

Mais notre direction est elle la bonne ? Comment savoir ? Est elle bonne parce que nous la pensons bonne ?
Elle poursuit alors que je suis toujours avec mes interrogations.


Mon discours allait dans ce sens.
Nous devons jouer le jeu, la rendre « positive »
Nous DEVONS nous en servir pour aller plus loin, pour exiger une contrepartie légale. Quand on décide de solutionner un problème d’état, on a deux options : une option législative ou coercitive, en gros la loi ou la violence. Ils ont choisi la loi et c’est tant mieux !! Pour nous tous humains comme mutants.
Mais il ne faut pas leur laisser le monopole de la loi pour autant. Il faut rendre le débat public, s’investir, exister…prendre ce micro qu’on nous force à utiliser pour y dire autre chose, pour EXIGER autre chose.
Sanzo…
C’est maintenant que l’Histoire commence, c’est maintenant qu’elle s’écrit. Il faut que les mutants apprennent à exister !
C’est cela le MRA.
C’est le combat que je mène…

Et oui « avocate des Mutos » c’était un peu …hum…déplacé mais ça a marqué l’opinion, ma voix est entendue.


je souris, "déplacé" je ne sais pas mais en tout cas oui elle a marqué l'opinion. Puis mon sourire s'efface lentement.
"Cait mais ... comment ... comment peut on être sur qu'on lui donne la bonne direction à cette loi ? Tu parles de débat public, de s'investir mais ... comment savoir qui a raison ? Est ce que ... est qu'au final nous ne nous trompons pas ? Doit on vraiment attendre le résultat pour savoir si nous avons bien choisi ?"

je soupire de nouveau " Et en fait si je comprends bien nous devons nous servir de leur propre arme et la retourner contre eux. Mais ... est ce que c'est vraiment ça la solution. N'est ce pas une autre forme de violence ... Tout ça c'est si compliqué. Pourquoi les adultes compliquent ils tout ... "

je la regarde avec un pauvre sourire volontaire niais "ils pourraient pas régler tout ça à Mario Kart " reprenant mon sérieux "tu as du courage en tout cas. De faire tout ça, de dire tout ça. Et merci de le faire pour tout ceux qui ne le peuvent pas ou qui n'en ont pas le courage "

je lui attrape doucement la main "je sais que t'aime pas trop ce genre de compliment mais tu es en quelque sorte notre Martin Luther King. "

oui tu es quelqu'un de bien Caitlyn meme si tu as tendance à l'oublier.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Mer 16 Sep - 6:07

"Cait mais ... comment ... comment peut on être sur qu'on lui donne la bonne direction à cette loi ? Tu parles de débat public, de s'investir mais ... comment savoir qui a raison ? Est ce que ... est qu'au final nous ne nous trompons pas ? Doit on vraiment attendre le résultat pour savoir si nous avons bien choisi ?"

Elle esquisse un leger sourire avant de tourner la tête et de plonger son regard dans celui du jeune homme avec une douceur inhabituelle.


- On ne peut pas être sûr, mon chou, mais on DOIT faire un choix.
Celui qui se targue de détenir une vérité et de l’appliquer de force aux autres est un fasciste et un abruti. Mais la nature humain est ainsi faite et l’Histoire est ce que nous en faisons. Un homme peut agir pour le bien et faire ce qu’il peut, si un autre mieux placé et ayant les pouvoirs décrète qu’il est un con, il est fort probable que c’est ce qu’en retiendra l’Histoire immédiate…mais j’ai foi…j’espère que la vérité sera rétablit un jour, sur le tard. L’injustice c’est un sentiment purement humain…et contre lequel on est souvent désarmé.
C’est une question de cœur, tu vois ? D’intégrité.
Si pour toi, ce sentiment d’injustice se manifeste à propos de cette loi, c’est qu’au fond il y a un risque qu’elle prenne la mauvaise direction et que ton cœur parle.
On peut se tromper, le progrès, il ne nait que des erreurs et de la volonté d’y remédier.
Ce que je sais c’est que les pires drames de l’Histoire à travers les âges…on les doit surtout et avant tout à ceux qui ont décidé d’attendre, d’attendre lâchement de savoir si leur choix était le bon.
Parce que ceux-là…ils auraient pu agir…mais n’ont rien fait.
Nous nous trompons tous les jours, Sanzo, sur le gens, les choses, les connaissances….mais ton cœur lui, lorsqu’il parle, il ne se trompe pas.
Dans un certain point de vue, les X Men ont raisons…les confréristes ont raison, le gouvernement a raison, même les purificateurs ont raison ! Ils combattent pour une cause qu’ils pensent juste, ils agissent. C’est dans la façon d’exprimer leur vérité que ça se complique ensuite…
Ecoute ton cœur mon ami…écoute le. Ca a toujours été ton plus fidèle ami. C’est grâce à lui que tu deviendras ce que tu dois devenir. Et certainement pas grâce à un entrainement drastique et la décision froide et vide de sens d’une assemblée de fantômes en costume latex, ah ah !


Elle émit un rire navré en secouant la tête avant de reporter son regard sur le lac.

Et en fait si je comprends bien nous devons nous servir de leur propre arme et la retourner contre eux. Mais ... est ce que c'est vraiment ça la solution. N'est ce pas une autre forme de violence ... Tout ça c'est si compliqué. Pourquoi les adultes compliquent ils tout .

Elle tiqua un instant et fronça les sourcils.

- Nope…Tu n’as pas compris.
Une loi peut se ranger dans la catégorie des armes oui, mais ce n’en est pas une. C’est un liant qui permet de garder une cohésion sociale dans un groupe qui abandonne une partie de ses libertés fondamentales en échange d’une protection et d’une garantie d’un « meilleur vivre »
C’est comme un gilet par balles et un flingue, ce sont tous deux des armes et pourtant leur différence saute aux yeux. L’un protège, l’autre attaque.
Une loi ne doit pas être une arme, il n’est pas question de la « retourner » contre eux. Il est question de l’utiliser dans son sens principal pour OBTENIR cette protection, tu vois la nuance ? Je sais que c’est un peu compliqué…Mais dans le domaine législatif, il n’y a pas a proprement de « combat »…juste une question « d’intérêt ». Cette loi peut être implicitement « mauvaise » car elle ne tend en fait qu’à protéger les humains des mutants. Même si elle dira le contraire. C’est à nous juristes de faire en sorte qu’elle ne soit pas dévoyer et qu’elle serve aussi à protéger les mutants. Et pour ça, il faut exiger plus…il faut Réclamer plus pour forcer à expliciter à légiférer d’avantage dans ce but par amendements ou par jurisprudences.. C’est ça « équilibrer une loi » pour la rendre juste.
J’attendrais de voir les dispositions de cette loi…mais mon cœur lui, il me dit que mon job, notre job va être d’opérer cet équilibrage.
Mon combat n’est pas CONTRE quelqu’un, il est POUR quelque chose. C’est la justice.


Elle se frotta les cheveux tout en s’ébouriffant en tirant le bout de la langue.

- Ouuuuuh excuse-moi de t’assommer comme ça, c’est vrai que tout est toujours très compliqué. Comme choisir ses fringues le matin.

ils pourraient pas régler tout ça à Mario Kart ,tu as du courage en tout cas. De faire tout ça, de dire tout ça. Et merci de le faire pour tout ceux qui ne le peuvent pas ou qui n'en ont pas le courage, je sais que t'aime pas trop ce genre de compliment mais tu es en quelque sorte notre Martin Luther King. "

Elle lui rendit son sourire légèrement gênée.

- Boah…Arrêtes ! Mario Kart, je n’ai plus le temps d’y jouer….Et surtout je crois que j’ai été viré du club des joueurs en réseau. Je fais juste ce que je peux avec ce que j’ai ou l’espace qu’on me laisse pour le faire, ça me dérange pas cependant de nager à contrecourant…j’écoute mon cœur, je ne m’efforce pas de jouer un rôle aux yeux des autres. C’est sans doute ça, être un adulte et oui c’est très compliqué.
Quand à être MLK, c’est flatteur mais faux, déjà je suis transparente pas chocolat et puis ce que je sais, ce que je fais, je le dois surtout aux autres, mes amis et ma famille, et pour les autres. Je ne suis plus forcément la bienvenue ici, je le sais. Tant pis, je ferais avec !
Mais l’idéal de Xavier…Ca ! ca mérite ce que je fais…Pas les X men, l’homme ou l’Institut. Son idéal, parce que cet idéal, il n’appartient à personne, il appartient à tout le monde. Chaque personne qui œuvre pour est un X Men et les X men sont partout. Pas simplement ici.

« L'Institut, les X-men ce n'est pas des pseudos, ce n'est pas Graymalkin Lane, ce n'est pas New york et ce n'est meme pas les USA. L'Institut, les X-men sont partout. Partout ou NOUS décidons d'etre. Partout ou NOUS décidons de protéger. Partout ou NOUS décidons d'enseigner. Partout ou NOUS décidons d'agir. Chacun d'entre nous, tous autant que nous sommes. »

C’est ce que m’a appris ma mère. Ororo Munroe. La plus formidable X Woman que j’ai jamais vu. C’est pour ça que je continuerai toujours, parce que j’ai foi en cette vérité et c’est ma vérité.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Lun 21 Sep - 9:06

"faire un choix" ... tout le problème était là.
Ecouter mon coeur. C'est ce que je faisais. C'est toujours ce que j'ai fait et ...
voilà où il m'a amené. Mon coeur je l'ai perdu il y a un an. Je l'ai donné et il m'a été arraché.

Mon coeur m'a fait faire un choix.


"mon coeur il ... " je commence dans un murmure.


- Nope…Tu n’as pas compris.
Une loi peut se ranger dans la catégorie des armes oui, mais ce n’en est pas une. C’est un liant qui permet de garder une cohésion sociale dans un groupe qui abandonne une partie de ses libertés fondamentales en échange d’une protection et d’une garantie d’un « meilleur vivre »
C’est comme un gilet par balles et un flingue, ce sont tous deux des armes et pourtant leur différence saute aux yeux. L’un protège, l’autre attaque.
Une loi ne doit pas être une arme, il n’est pas question de la « retourner » contre eux. Il est question de l’utiliser dans son sens principal pour OBTENIR cette protection, tu vois la nuance ? Je sais que c’est un peu compliqué…Mais dans le domaine législatif, il n’y a pas a proprement de « combat »…juste une question « d’intérêt ». Cette loi peut être implicitement « mauvaise » car elle ne tend en fait qu’à protéger les humains des mutants. Même si elle dira le contraire. C’est à nous juristes de faire en sorte qu’elle ne soit pas dévoyer et qu’elle serve aussi à protéger les mutants. Et pour ça, il faut exiger plus…il faut Réclamer plus pour forcer à expliciter à légiférer d’avantage dans ce but par amendements ou par jurisprudences.. C’est ça « équilibrer une loi » pour la rendre juste.
J’attendrais de voir les dispositions de cette loi…mais mon cœur lui, il me dit que mon job, notre job va être d’opérer cet équilibrage.
Mon combat n’est pas CONTRE quelqu’un, il est POUR quelque chose. C’est la justice.


A mon tour je fronce les sourcils. Flingue et gilet par balles humf j'ai l'impression d'entendre mon père. Il aurait compris l'image c'est sur. Se servir de la loi pour se protéger et protéger les autres et non pas comme une arme ... Je suis pas sur de bien ... non pas comprendre mais arriver à voir comment. Mais Cait est avocate, elle a fait des études. C'est son domaine, pas le mien. Meme si scolairement je sais que je pourrais le faire, trop de chose m'échappe encore.

- Ouuuuuh excuse-moi de t’assommer comme ça, c’est vrai que tout est toujours très compliqué. Comme choisir ses fringues le matin.

je lui souris meme si l'allusion aux fringues me dépasse encore plus ... c'est facile pourtant ... pantalon, chemise et hop on est habillé.  

- Boah…Arrêtes ! Mario Kart, je n’ai plus le temps d’y jouer….Et surtout je crois que j’ai été viré du club des joueurs en réseau.  Je fais juste ce que je peux avec ce que j’ai ou l’espace qu’on me laisse pour le faire, ça me dérange pas cependant de nager à contrecourant…j’écoute mon cœur, je ne m’efforce pas de jouer un rôle aux yeux des autres. C’est sans doute ça, être un adulte et oui c’est très compliqué.
Quand à être MLK, c’est flatteur mais faux, déjà je suis transparente pas chocolat et puis ce que je sais, ce que je fais, je le dois surtout aux autres, mes amis et ma famille, et pour les autres. Je ne suis plus forcément la bienvenue ici, je le sais. Tant pis, je ferais avec !


je la regarde horrifié. "Ne part pas" lui crie mon coeur "ne me laisse pas. Pas toi" mais mon cerveau comprend. Enfin ... il admet, tolère, accepte ... non finalement guère plus. Elle poursuit cependant.

Mais l’idéal de Xavier…Ca !  ca mérite ce que je fais…Pas les X men, l’homme ou l’Institut. Son idéal, parce que cet idéal, il n’appartient à personne, il appartient à tout le monde. Chaque personne qui œuvre pour est un X Men et les X men sont partout. Pas simplement ici.

« L'Institut, les X-men ce n'est pas des pseudos, ce n'est pas Graymalkin Lane, ce n'est pas New york et ce n'est meme pas les USA. L'Institut, les X-men sont partout. Partout ou NOUS décidons d'etre. Partout ou NOUS décidons de protéger. Partout ou NOUS décidons d'enseigner. Partout ou NOUS décidons d'agir. Chacun d'entre nous, tous autant que nous sommes. »

C’est ce que m’a appris ma mère. Ororo Munroe. La plus formidable X Woman que j’ai jamais vu. C’est pour ça que je continuerai toujours, parce que j’ai foi en cette vérité et c’est ma vérité.


oui l'idéal du Professeur mérite de se battre. Tous les jours.
Je lui souris. Là je comprends.
Là je suis d'accord.
Là je me retrouve.

Sa dernière phrase fait écho dans ma tête. Madame Munroe je ne la connais pas vraiment. Je l'ai juste croisé une fois. Une grande dame un peu sévère avec un bébé. Puis elle est partie. Je ne sais pas pourquoi et à vrai dire ça m'est égale. Les prof vont et viennent tellement. De toute façon je ne l'ai jamais eu. Peut être était elle bien, peut être pas. Peut être est elle une grande X-men comme le pense Cait ... ou pas. Je n'en sais rien.
Cait l'admire comme j'admire Cait. Un jour peut être que quelqu'un m'admirera moi aussi ...
hum ... je délire là ... reviens sur terre le chat.
Mais ce qu'elle a dit ...
oui il n'y a pas un X-man mais des X-men.

Mes yeux s'égarent sur le lac, toujours aussi calme. Il y a autre chose que j'aimerais lui parler. Autre chose que j'aimerais lui demander mais les mots ne sortent pas. Je ne peux pas.
Je soupire.
De nouveau j'ouvre la bouche
"comment ? ... ... non rien laisse tomber" je marmonne
les mots ne sortent toujours pas. Je dois avoir l'air d'un poisson hors de son bocal.
Je voudrais savoir comment "elle" va.
Je voudrais savoir comment "elle" s'en sort.
Je voudrais savoir si "elle" est heureuse, si "elle" ne souffre pas trop.
Je voudrais savoir ce qu'"elle" sait, ce dont "elle" se souvient mais ...
rien.

Je suis content qu'on se soit retrouvé. Qu'on se soit parlé. Que tu sois venue.
Je ne veux pas que tu partes.
Je ne veux pas partir.
Je te regarde et je pense que c'est formidable d'avoir une amie.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Lun 21 Sep - 11:25


Elle savait.
Le « comment ? » avait suffi.
Jade.
Caitlyn n’était pas aveugle, Bleeker avait forcément changé la donne mais il lui était impossible d’aborder ce sujet avec lui sans se montrer intrusive et Jade jouait la comédie du déni comme elle savait si bien le faire. Elle n’était pas dupe pour savoir lire entre les lignes et sans doute l’absence du félin était la préoccupation principale de la jeune fille. Mais elle ne pouvait pas interférer dans cette discussion si elle devait avoir lieu. Elle savait qu’elle ne serait pas de très bon conseil par une trop grande implication affective pour les deux parties. Jade était sa fille et Sanzo un intime de sa famille, la situation était bien assez explosive et complexe entre eux sans qu’elle mette les pieds volontairement dans le plat.
Elle se contenta de soupirer et de reporter son attention vers le lac un petit instant et resta silencieuse, jouissant là de leur complicité bien palpable.

- Sanzo…

Ce n’était pas une interrogation. Elle se redressa et se releva, le regardant depuis sa petite hauteur.

- Le temps a passé….mais il ne faut pas le laissait passer trop non plus.
Bleeker..nous avons soufferts, certains plus qu’ils n’auraient du, plus qu’ils ne pouvaient le supporter…Mais la vie ne s’arrête pas pour autant et on ne DOIT pas l’arrêter pour autant. On ne reviendra pas sur ce qui a été fait parce que c’est le passé, mais on ne doit pas tourner le dos au présent…ni à l’avenir.
Ouvre les yeux et avance, écoute ce que ton cœur à encore à dire, il n’y a que le présent qu’on puisse sauver, et l’avenir préparer.
Oh…en parlant d’avenir…


Elle porta le regard derrière Sanzo ou la silhouette d’une jeune fille cheminait vers eux, drapée dans une robe légère blanche, on ne voyait guère que sa crinière rousse, déliée sous le soleil qui contrastait avec le reste de sa pâleur. Attendant qu’elle fusse à portée de voix , Caitlyn fronça les sourcilles en s’exclamant.

- Ey ! Il fait chaud et sa tape dur ! Les rouquines ça met UN CHAPEAU ! Je ne vais quand même pas devoir te l’imprimer sur un t-shirt, tête de mule ! Tu iras te faire foutre pour que je te trouve de la crème apaisante quand tu seras carbonisée ! C’est déjà l’heure de partir au zoo ?


La jeune fille s’immobilisa près de Caitlyn, accordant un bref regard à l’hybride et un hochement de tête poli.

- Ce n’est pas un zoo, maman, c’est une réserve naturelle au Kenya. Non…c’est pas ça. C’est un gars qui te demande au téléphone…Fisher, ton travail…

Caitlyn grogna et s’empara du téléphone portable en soupirant.

- Oui…On a dit « pas le Week end » , Nath ! c’est pas compliqué à comprendre, le week end c’est la famille, déjà que…quoi ? Le rapport Garrison ? qui balancé ? quelle injonction ? borrrdel !


Elle mit la main devant le portable et s’adressa à Sanzo.

- Heu désolé…ca va être un peu long.


Elle se mit à s’éloigner avec le portable, marchant calmement le long de la berge jusqu’à être hors d’écoute ou de portée de voix.

- T’as de quoi noter ? Hein ? Ben de tête c’te blague….tu crois que j’ai des duplicata à l’appart ? bon, notes : termes d’injonction Peter contre Elie. Prologue…

Aislinn la suivit du regard puis reporta son attention sur le jeune félin, l’observant avec calme et une certaine passivité. Elle finit par mettre les deux mains jointes derrière le dos et demanda d’une voix sans concessions.

- Je peux te poser une question ?
Tu n’as pas été en capacité de sauver ma sœur parce que personne n’était en capacité de le faire, elle est morte à cause d’un fou et d’une bombe. Mais à présent qu’elle est revenue, qu’elle ne trouve pas le courage ni les mots pour te dire combien elle t’aime, combien elle souffre de ton absence et combien elle regrette : pourquoi donc as-tu décidé de la tuer jour après jour en agissant comme si elle était morte ?
Si tu ne l’aimes plus, ai au moins l’honnêteté de lui dire. Parce que là, au moins tu es en capacité de le faire.
Jade souffre à cause de toi et de cette situation, cela m’agace plus que toute chose, alors tu ramasses « tes couilles » et tu agis comme un mec et si tu l’aimes toujours, arrêtez tous les deux un peu vos gamineries et parlez-vous !
On ne vit qu’une fois…normalement.


Elle sembla réflechir un instant, son visage s’illumina un instant alors qu’elle le va le bras et la main avec un signe satanique et un sourire idiot.

- YOOOOLOOOOO !!
….enfin, je crois que c’est comme ça qu’on dit.



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Jeu 24 Sep - 11:04

j'aurais du m'en douter. Mais ne l'ai je pas fait exprès ? Peut être pas exprès, exprès mais juste un peu exprès. Avoir une réponse à une question impossible à formuler. À me formuler.

Je n'aime pas trop son attitude et j'ai peur.
Elle me toise.
Elle n'est plus mon amie
Elle est la mère.

Et puis ... non
je n'aurais pas du douter d'elle.
Elle a raison je le sais. J'ai commencé. J'ai recommencé le présent et meme l'avenir.
Mais celui là ... oui je suis bloqué au passé.

Je soupire.
Elle s'interrompt pour un regard derrière moi.
Une silhouette s'approche.
Je me souviens d'elle. Aislinn. L'autre fille de Cait. Elle était dans le métro. C'est d'ailleurs elle qui a "sorti" sa mère et moi par la meme occasion.
Je me souviens de ses mots, de son regard, de son autorité.

Cait plaisante, alors qu'Aislinn me regarde froidement. Meme si je le peux le comprendre je n'aime pas ça. En fait, elle m'intimide. Elle donne l'impression de savoir.

Le boulot. Un coup de fil urgent et Cait s'éloigne en maugréant me laissant seul avec Aislinn.

Puis elle attaque. Meme pas bonjour, meme pas ça va ... directe elle m'attaque. Non je n'aime vraiment pas ça.
En plus de quoi elle se mêle.



- Je peux te poser une question ?
Tu n’as pas été en capacité de sauver ma sœur parce que personne n’était en capacité de le faire, elle est morte à cause d’un fou et d’une bombe. Mais à présent qu’elle est revenue, qu’elle ne trouve pas le courage ni les mots pour te dire combien elle t’aime, combien elle souffre de ton absence et combien elle regrette : pourquoi donc as-tu décidé de la tuer jour après jour en agissant comme si elle était morte ?
Si tu ne l’aimes plus, ai au moins l’honnêteté de lui dire.  Parce que là, au moins tu es en capacité de le faire.
Jade souffre à cause de toi et de cette situation, cela m’agace plus que toute chose, alors tu ramasses « tes couilles » et tu agis comme un mec et si tu l’aimes toujours, arrêtez tous les deux  un peu vos gamineries et parlez-vous !
On ne vit qu’une fois…normalement.


Je la regarde bouche bée. Mon coeur se sert. Je ne veux pas en parler. Surtout pas avec cette fille.
Puis comme avec Sage c'est la colère qui me submerge.
Je me dresse, vexé, énervé, choqué et surtout penaud devant cette fille. Je grogne méchamment avant d'inspirer un grand coup.
Mais elle s'en fout royalement. Elle m'a asséné ce qu'elle avait à me dire sans aucune retenue, sans aucun compassion. Me déteste t elle d'avoir fait souffrir sa soeur ?
Elle aurait été un garçon je crois que je lui mettais mon poing dans la figure mais c'est une fille ...
pfff pourquoi suis je toujours entouré de filles avec autant de caractère ...
Je soupire. N'est ce pas ce que j'attendais finalement. N'est ce pas ce que je voulais.
Ne venait elle pas de prononcer exactement ce qu'il fallait.

Mon orgueil de mâle en prend un sacré coup mais au moins ma colère reflue comme une vague.

Surtout qu'elle termine par un signe complètement absurde et un "Yolo" que je ne comprends pas. Elle vient d'une autre planète ou quoi.
Cette fille est vraiment très bizarre.

Je me rassis et fais signe à Aislinn d'en faire autant.
Ce n'est pas Cait.
Ce n'est pas Amy
mais cette fille a quelque chose. Un "je ne sais" quoi de familier. Peut être ses cheveux roux qui ressemblent tant à ceux de sa mère.

Mes yeux s'égarent de nouveau sur le lac. J'entends vaguement Cait qui parle au téléphone.


"parce qu'elle est morte Aislinn. La Jade que je connaissais est morte. Là bas. Toute seule. Et je l'ai tenu dans mes bras. Et je l'ai remonté de cet enfer. Tu l'as vu toi aussi. Tu m'as vu. "

ma voix est calme et posée. Bien plus que je ne l'aurais pensé.  "je ne sais rien de la nouvelle Jade. Et je suis terrifié. Mort de trouille. J'ai peur ... peur des reproches dans ses yeux. Peur qu'elle m'en veuille de l'avoir laissé mourir. Peur ... peur qu'elle me le dise de vive voix. Qu'elle me dise que c'est fini. Je suis lâche c'est vrai. Je crois ... je préfère le doute. Me dire que "peut être que" ... que "un jour" "

j'avais prononcé son prénom. Je crois bien que c'était la première fois depuis ... depuis ... si longtemps.

je reporte mon regard sur Aislinn avant de poursuivre
" et tu te trompes. Elle ne m'aime pas. Elle ne m'aime plus et ce, avant bleecker street. Elle ne m'aime plus depuis que je lui ai annoncé que je deviendrais un X-man. Jade n'est pas la seule à être morte ce jour Aislin. Elle n'est pas la seule à mourir jour après jour. Je suis aussi mort qu'elle. Mais tu as raison. On doit se parler. "

de nouveau un soupire "meme si je suis pas aussi sur que toi qu'elle le veuille. Ni meme qu'elle m'écoute. Tu sais ... "

qu'est ce qui me poussait à me confier à  elle ? J'en sais rien. Absolument rien. Peut être parce qu'elle était qui elle était. À la fois proche et lointaine.
Parce qu'elle était la soeur de
la fille de
ou tout simplement parce qu'elle était là. À ce moment.
Et puis c'est elle qui avait lancé le sujet.
Il y a des choses qu'une fille comprend d'instinct. Qu'elle sait.


" Jade ... elle ... enfin ... c'est " je me mets à rougir, comme un adolescent mais après tout c'est ce que je suis. Un ado qui vit sa première et véritable histoire d'amour.
J'estime avoir le droit de rougir.
Avoir le droit d'etre effrayé
Avoir le droit d'etre perdu et ne pas savoir quoi faire.

Ok je suis un mec ... et alors ...
J'ai toujours trouvé cette raison idiote et c'est pas aujourd'hui que ça va changer.
Un mec ne pleure pas ...
un mec doit se montrer fort ...
il doit faire le premier pas ...
connerie
connerie
connerie

un mec est humain tout comme une fille.
Je suis sur que Karl serait d'accord avec moi. D'ailleurs c'est lui qui m'a expliqué tout ça. Lui et ses 100kg. Lui la montagne de muscle qui perd ses moyens devant un oisillon tombé du nid.

Mais bon c'est comme ça. "moi Tarzan, elle Jane"
alors puisque je dois être "Tarzan" je vais "ramasser mes couilles" et aller parler à Jade.
Être un homme.

La parité ... connerie. La parité existe quand ELLES le souhaitent. Quand ELLES le désirent.
Et puis puisque "moi Tarzan" j'enfile mon "armure", fais semblant de ramasser quelque chose par terre et souris mi- moqueur mi-reconnaissant à Aislinn.


"tu vois je les ramasses. Merci de me les avoir rapporté. Jade a de la chance d'avoir une grande soeur comme toi. Je vais lui parler ... ou du moins essayer"

puis je la regarde  "et toi ? Ça va ?"
après tout elle est la soeur de Jade. Elle l'a vu aussi morte.
Après tout elle est la fille de Cait. Elle l'a entendu vouloir tout détruire. Elle l'en a meme empêcher.
Et c'est une fille.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Jeu 24 Sep - 12:36

Aislinn sembla rester stoïque un instant, elle afficha une sorte de moue boudeuse un peu contrariée. Son « Yolo » n’avait pas eu l’effet, « super, on –est-tous-des-jeunes-cool » qu’il aurait dû avoir, encore une expression de plus à effacer de son carnet. Elle soupira et réaffirma sa position droite comme un « i » en attente. Elle écouta avec une grande attention le jeune homme et s’interrogea lorsqu’elle le vit mimer son geste. Et hocha la tête sur le côté quand il lui posa la question.

- Moi , Bah oui….Toi par contre, tu dois etre un peu neuneu parce que « ramasses tes couilles » c’est une image ! tu ne savais pas ? Et puis je ne suis pas aveugle, y’avait rien par terre..
Cependant…tu as perdu cette lumière dans le regard, je te connais mieux que tu ne le penses, c’est cette lumière qui faisait toi, l’extraordinaire combattant que tu étais.


Elle hésita, embarrassée et murmura comme un aveu.

- C’est ton autre toi qui m’a appris le plus important. Apprendre à me relever. Toujours et encore.
Au début…je croyais que le Sanzo de mon monde était radicalement différent de toi, que vous ne partagiez qu’un nom, une ressemblance physique et un âge sensiblement plus avancé pour le mien….mais plus je t’observe, plus j’y vois un écho…Les mots durs te font avancer, non ? Comme ses mots à lui me faisaient avancer moi.
Retrouve ta lumière Sanzo. Cette lumière n’est pas restée cloitrée dans les débris souterrains de Bleeker Street. Cette lumière est là-bas…dans une chambre de l’Institut. Même la plus idiote et froide raison de ma jeune sœur n’a pas pu museler son cœur.


Elle esquissa un léger sourire.

- Moi je vais « tip top coolos la vie ! ». Je gère des situations de ce genre depuis l’enfance. Je gère les crises et les crises glissent sur ma peau sans m’atteindre. Je considère toujours un résultat plutôt qu’une conséquence. Ma sœur va bien, elle est en vie quoique tu en penses. Elle t’aime éperdument quoique tu t’imagines. Ce n’est pas à moi de te dire ce qu’elle a sur le cœur même si je partage ses pensées avec une confiance totale et réciproque. Mais ce que je peux t’affirmer c’est que c’est avant tout à ELLE qu’elle s’en veut et ça n’a rien à voir avec bleeker mais avec ses choix et son imbécile orgueil.
Tu ne le sais pas je pense…Mais Jade a trouvé la mort avant tout parce qu’elle a cherché comme toi à sauver qui il était possible de sauver. Si elle n’était pas revenue sur ses pas pour sortir Ninon du wagon, le second wagon ne l’aurait pas percuté. Elle a fait un choix. Elle en a subit les conséquences. Tu n’aurais absolument rien pu y faire, rien du tout. Ta culpabilité ne sert qu’à te priver de ta lumière, te priver de réparer et reconstruire. On se bat toujours pour quelque chose de réalisable, quelque soient les idéaux dont on s’aveugle, tu te bats implicitement pour construire…je sais que c’est cela qui faisait défaut à mon Sanzo…mais tu as, à ton âge, cette possibilité : prends là ! Aimes Jade et fais en une source de ta force.
Alors tu avanceras ou sinon tu meurs dès à présent, tout simplement mais l’état d’entre deux, crois en mon expérience, il ne sert à rien et n’est utile à personne.
Tu as tellement à vivre…tellement à faire…tellement à donner et à recevoir.
Retrouves la lumière, inonde bleeker de sa lueur.

Elle secoua la tête d’un air désabusée.

- Jamais je n’aurais penser…que c’est moi qui te dirait ses mots là un jour…le destin est vraiment farceur.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Lun 28 Sep - 8:47

bon ok pour l'humour je repasserais. Je la regarde un bref instant me  demandant si je dois le lui expliquer, puis décide que non. Une autre fois peut être.

Cependant…tu as perdu cette lumière dans le regard, je te connais mieux que tu ne le penses, c’est cette lumière qui faisait toi, l’extraordinaire combattant que tu étais.

l'extraordinaire combattant que j'étais ?!?!?!
?!?!?

mais de quoi me parle t elle ?
Moi un combattant ... quelle bonne blague.
Je ne peux m’empêcher d'ailleurs d'émettre un ricanement sarcastique. Et elle venait de dire qu'elle me connaissait.

Puis elle poursuit après un léger embarrât.
Je comprends mieux. Elle aussi vient ... "d'ailleurs". Du coup la curiosité prend le dessus. Un autre moi. Pas tout à fait moi mais comme moi.
Waou en plus une sorte de mentor, de professeur. Un moi qui serait ou plutot a été pour Aislinn ce que Cait est pour moi ... c'est super génial ça.

Après ça comment ne pas croire au destin.

Elle poursuit avec sa lumière ou plutot la mienne. Elle a raison. Ma lumière est restée dans les ténèbres.
Ma lumière ... Jade est ma lumière. J'avais jamais réfléchi à ça comme ça mais c'est vrai.


- Moi je vais « tip top coolos la vie ! ».
je fronce les sourcils. Bon pour les expressions elle repassera. Elle peut pas dire simplement bien ou super. Enfin elle vient d'ailleurs. Peut être que là bas ils ne parlaient pas comme nous.

Jade s'en veut tout comme je m'en veux. On est dans un putain de cercle vicieux. Je me rends compte à quel point nous sommes idiots et si jeunes.

Je soupire. Non je ne savais pas que Jade avait essayé de sauver Ninon. Je n'ai parlé ni à l'une ni à l'autre après. Je savais juste que Ninon aussi se sentait coupable. Je l'avais entendu à l'infirmerie.
Quelle ironie.
Quel gâchis.

C'est étrange mais je me sens mieux. Aussi absurde que cela puisse paraître je me sens mieux. Je commence à me pardonner grâce à cette fille.
Je ne sais pas si j'ai une lumière dans le regard mais elle en tout cas est très douée comme briquet.


- Jamais je n’aurais penser…que c’est moi qui te dirait ses mots là un jour…le destin est vraiment farceur.

je lui souris "c'est vrai mais je crois qu'il n'y a rien sans raison. Tu sais Rachel et ta mère pensent que je ne vois pas leur coté sombre mais c'est faux. Ce n'est pas que je ne le vois pas, ou que je refuse de le voir c'est surtout que elles, elles ne voient que ça. Elles ne voient pas leur bon coté. Quand Jade est morte, je n'ai vu que le mauvais coté de sa mort. J'étais tellement malheureux qu'elle ne soit plus là que tout le reste a disparu. Je ne voyais aucune bonne chose dans sa mort et celles de tous ces pauvres gens. J'ai encore du mal à en voir à vrai dire mais ... peut être que finalement tout ça n'a pas été inutile ni vain. "

je soupire "je sais je suis un incorrigible optimiste naïf ."

je me lève d'un bond, soulagé et plus enthousiaste que jamais. J'ai une lumière à récupérer.
Je tends la main à Aislinn
"merci pour tout. Ton Sanzo était quelqu'un de bien. Il serait très fier de ce que tu es devenue. Un jour tu me parleras de lui. Je veux tout savoir. "

je le pense vraiment. Aislinn ressemble tellement à sa mère. "et heu ... on reparlera aussi de tes expressions" je lui lance avec un clin d'oeil taquin.

Maintenant j'avais hâte. Hâte de voir Jade. Hâte de lui parler. Hâte qu'on s'explique. Hâte qu'on se retrouve
et surtout totalement mort de trouille.  


hrp:
 

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   Mer 30 Sep - 5:53

"merci pour tout. Ton Sanzo était quelqu'un de bien. Il serait très fier de ce que tu es devenue. Un jour tu me parleras de lui. Je veux tout savoir. "

La jeune irlandaise saisit la main tendue tout en changeant d’expression de visage, légèrement plus sombre. Elle murmura comme pour elle-même

-Non, je ne pense pas qu’il puisse être fier de ce que je suis devenue. Je devais incarner l’espoir et la paix, la justice et la bonté, le meilleur des X Men, j’ai lamentablement échoué entre la folie et le meurtre. Je me suis consumée sur d’obscurs chemins, des chemins dont on ne revient pas intègre, ni indemne.
Savoir….Ce n’est jamais bon. Le savoir n’est bon que lorsqu’on l’utilise judicieusement.  
Je te l’ai déjà dit une fois dans les ténèbres… Prends soin de ma sœur. Elle est bien plus fragile que ce que tout le monde pense, bien plus perdue aussi. Elle a renoncé aux grandes écoles justes pour être ici. Tu devines, je pense, les vraies raisons de ce renoncement.  Mérite-la.


et heu ... on reparlera aussi de tes expressions"

- Ah ? , elle sortit son petit carnet d’expressions de sa poche, Tout est là ! C’est Jade qui m’aide à le tenir à jour même si mes mères m’ont dit qu’elle me racontait souvent des conneries, je suis sure qu’il y en a d’utile dans le tas mais faut faire le tri  et ça… « ça prend grave chier la tête » ! Si tu veux m’y aider, c’est bien volontiers. Le vocabulaire des jeunes d’ici est si….complexe.

Elle fut interrompue par Caitlyn qui revenait de sa discussion téléphonique

- T’es encore avec ce truc ? On t’a déjà dit que c’était un tissus de conneries !

Elle esquissa un large sourire en l’agitant devant sa mère.

- Sanzo m’a dit qu’il m’aiderait à trier !!
- Le balancer ça serait plus radical, hein ! M’enfin, si tu veux l’aider tant mieux, évite juste d’en rajouter d’autres dedans, elle fait des progrès mais c’est une sacrée éponge
- Comme Bob ! S’écria l’Irlandaise avec une joie un peu trop appuyé.

Elle se tourna consternée vers Aislinn , la fixant un peu embarrassée pour elle.

- Oui….c’est un dessin animé…je regarde en Irlande, le matin en déjeunant, c’est amusant, j’avais jamais regardé de dessin animé avant.
- Hum…oui oui mon chou, comme Bob on va dire. Bon…Minou, je suis désolé mais on doit aller au Zoo
- Réserve naturelle !
- Oui bon c’est le même ! J’espère qu’on se reverra souvent Sanzo, et si une question te tracasse en ce qui concerne le MRA, n’hésite pas, notre porte est toujours ouverte. Ou même juste…pour nous voir, ok ?

Elle déposa un baiser sonore sur le front du jeune garçon avant de le saluer d’un signe de main et de prendre congé. Aislinn à sa suite. Elles laissèrent le chat à ses réflexions tout en discutant toutes les deux.

- Il voulait quoi, à la base ?

- Des Infos sur le MRA, je t’en ai déjà parlé mais ca et pisser contre le vent c’est pareil avec toi.

- Plutôt me faire tondre la tête que de signer ce truc…


- Attends de voir d’abord avant de juger.

- C’est tout vu. Façon je ne suis pas américaine.

- Je t’ai déjà dit que si, tu as une carte d’identité irlandaise, et tu es américaine par droit du sang. Tu as la double nationalité.

- Mais je ne veux pas.

- C’est à la naissance, bébé-lune. Tu es irlando-américaine, comme moi.

- Et ben je me torche les fesses avec le MRA, voilà.

- (soupire) ce maudit carnet….

- Non, ça c’est de moi !

- Par le Sang du Christ…Aislinn

- Sanzo va parler à Jade ! Il l’aime encore !

- …Qu’est ce…qu’est-ce que t’as été lui dire ?

- Rien d’autre que ce qu’il savait déjà…

- Oui ben, pas un mot de ça à ta soeur, laisses les se débrouiller, ca ne regarde qu'eux, ok ?




Fin du rp pour mère et fille.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: MRA [pv Caitlyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
MRA [pv Caitlyn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Passation : Caitlyn Elioth [Caitlyn Elioth - Rachel Summers]
» Nobody's Halloween {Amy, Caitlyn, Kaede, Kaya, Rachel}
» Caitlyn, les photos !!!
» Rester cool ... en toute situation. [Pv Caitlyn Elioth]
» Vendetta Acte II : Teresa Grigori {Evangelina Grigori, Caitlyn Elioth & Amy de Lauro}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: