AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Silk Road [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Silk Road [Libre]   Mar 5 Mai - 13:16

La 12e édition du Congrès National du Peuple qui se déroula au cour de l'année 2013 a vu un changement majeur en terme de santé en République Populaire de Chine. En effet, le Ministère de la Santé s'est fut reformé en une nouvelle institution étatique pour des motifs encore flou. Cette nouvelle institution se nomme désormais La Commission Nationale de la Santé et du planning Familial (CNSPF) et a permit de changer de direction pour coller au mieux aux nouvelles ambitions du Parti Communiste Chinois et aux volontés du Conseil D'état. Il est de notoriété publique désormais que la prééminence du Parti Unique dans les affaires politiques, judiciaires et sociales de la Chine verrouille des libertés chères aux philosophies et idéologies démocratiques occidentales.

Chen Zu, comme de nombreux politiciens et ministres Chinois, ne fut qu'un outil pour la justification d'une politique globale. Malgré tout, il ne faut pas oublier son apport à l'avancée du pays dans le domaine de la santé et juger a posteriori la raison de son départ au profit de Li Bin à la tête de la Commission National de la Santé. C'est en effet l'illustration parfaite des tensions internes et de la toute puissance du Parti. Chen Zhu ayant étudié en France et contribué à la création d'assurance santé dans le pays était vu et est vu encore aujourd'hui comme un homme bienveillant aux intentions sociales nobles. Un homme consciencieux et talentueux. Mais c'est cette philosophie de vie et cette droiture qui est sans nul doute à l'origine de son éviction. Arrive alors Li Bin, dont la réussite majeure reste un unique doctorat dans une université chinoise. On la décrit comme avide de reconnaissance et soumise aux ordres du Parti.

Ajoutons enfin à cela le contexte mutant qui par la notion de donner à certains êtres des dons presque divins va à l'encontre de la politique communiste chinoise. Cela débouche sur l'export massif de drogue mutante créée il semblerait bien au sein des frontières de la République populaire de Chine. Si il y a bien une institution qui pourrait posséder des informations ou les dissimuler, ce n'est autre que la Commission dirigée par Li Bin. Ce fut donc une première étape d’enquêtes pour les différentes agences mondiales concernées par le problème. Mais il va sans dire que la voix diplomatique n'aboutit à rien. La Chine restant fermée au sujet de la question mutante et également fermée quand à l'intérêt soudain des pays occidentaux et/ou onusiens envers leurs politiques intérieurs.

***

Les relations entretenues au pays par ses parents lui ont permit de pouvoir circuler plus ou moins librement en Chine. Son caractère indétectable lui permet même de déjouer les potentiels tests de mutations qui peuvent être effectués dans des lieux sécurisés. Enfin, son rôle d'X-woman fut le moins médiatisés par rapport à d'autres éléments de l'Institut Xavier. Il fut donc plutôt facile pour les cyberpathe des X-mens tel que Danger d'effacer subtilement tout ce qui pourrait, sur les réseaux internets, la rattacher aux X-mens. Ce fut donc une mission longue et périlleuse de collecte d'information ainsi que d'infiltration dans les différents cabinets et institutions liées à la Commission National de la Santé et du planning familiale, la CNSPF de la république populaire.

Mais c'est en ce moi de mai que ses pieds touche à nouveau le sol américain. Un retour parmi les siens, un signe de vie, une résurrection ; voilà des termes pouvant qualifier le simple fait qu'elle se présente à nouveau dans le hall de l'Institut Xavier pour jeunes surdoués. Mais il est pourtant pour elle bien trop tôt pour parler de retour. Habillée en civil : jean, veste noire et les cheveux longs ; elle dépose ses bagages au sol, n'espérant croiser personne en ce milieu de matinée. Les cours doivent avoir lieux et même si des élèves pouvaient la voir, elle doutait qu'ils se souviendraient de son nom et de son visage. Elle récupère les clefs de sa chambre dans son sac et monte les escaliers comme si elle était pressée. Elle a en effet une sorte de rendez-vous et souhaite avant tout poser ses affaires avant de s'y rendre.

[Hors-RP : Ce sujet est libre de préférence pour des personnages pouvant connaître Jubilation Lee et avoir un intérêt particulier dans les maigres informations qu'elle ramène avec elle. Donc des X-mens ou membre du BAM par exemple. Elle est à l'Institut actuellement mais je peux la faire se déplacer à NY dans ma réponse suivante si besoin (pour le BAM j'imagine).
Je tiens à rappeler que mon activité étant des plus inexistantes, j'invite les joueurs voulant répondre à ne pas espérer un rp rapide et à prendre en compte le fait que je puisse ne plus répondre même si ce n'est pas mon intention.

PS : Je me sers du contexte du Speed X uniquement pour tenter de justifier le fossé RP qui me manque entre aujourd'hui et mon dernier post. Je ne vais cela dit pas jouer le passage de Jubilee en Chine d'une manière qui pourrait perturber les plans de l'Animation. Ce n'est pas mon but. Le reste a pour source Wikipedia & consort. Si toutefois ça pose problème ou si il y a des incohérences, n'hésitez pas à me le dire par MP. Je n'ai en effet pas tout suivi ces derniers temps...

J'espère que ce post ne sera pas le dernier de l'année 2015 pour moi. En tout cas ça me fait plaisir de revenir ici et d'y être encore admis. =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Silk Road [Libre]   Mer 13 Mai - 14:35

Mardi 5 Mai 2015 – 09 : 56 A.M.
Les échéances tombent comme des sentences en ce moment. Début juillet, j’ai mes soutenances de thèses alors même que depuis trois semaines, Caitlyn est en burnout et se cloitre dans l’appartement ; je n’arrive pas à gérer. Je n’ai jamais rien réussie à gérer seule de toute façon et voir tout ce que j’ai construit depuis que je suis ici s’effondrer pièce par pièce ne me donne rien d’autre que l’envie d’abandonner. Je ne le ferais jamais, cependant. Abandonner c’est perdre toute chance de réussir alors que s’il est quelque chose que la vie m’a apprise, malgré ma jeunesse, c’est que tant que l’on se bat il est une chance de réussir. Et Dieu sait que c’est une bataille, cette vie. D’un certain point de vue, une bataille que la quasi-totalité des gens perdront ; d’un autre, une bataille que l’on gagne en étant heureux. Je ne le suis plus mais je continue d’essayer à ce que les choses, à ce que les personnes que j’aime, le redeviennent ; on n’est jamais heureux seul. Et quand bien même, je ne voudrais pas être heureuse seule, sans amour et affection. Je suis dépassée mais je continue, je coure dans cette existence faites d’épreuves, de hauts et de bas, en sachant que même si l’on continue de s’enfoncer vers le bas il viendra bien un moment où l’on remontera. J’ignore si Caitlyn a cet optimisme mais j’essaie de l’avoir pour deux. Lui donner du temps, qu’elle sorte de la dépression, qu’elle accepte suffisamment le monde pour que ce dernier puisse l’aider là où l’on semble impuissantes, nous qui sommes ses proches. Jade poursuit sa préparation aux études, elle les aura – elle aura tout, elle saura les conquérir comme elle a conquit le reste de sa vie – et construira à son tour, tout en tâchant d’être là dans sa discrétion observatrice. Ce n’est pas de la timidité et elle est là autant qu’on semble en avoir besoin, prête à aider sans prendre d’initiative. C’est un comportement que j’avais à son âge également, ma rencontre avec Caitlyn l’a changé et j’espère qu’elle retrouvera quelqu’un pour lui faire changer également.

Je trouve le passé rassurant. Il est passé, dans ses réussites comme dans ses problèmes. Il est certain, il ne changera jamais. Je me souviens du passé à défaut de connaitre le futur et cela me rassure ; c’est peut-être con, c’est peut-être une belle illusion, mais c’est ainsi pour l’heure. Plus de projets à faire, seulement des projets à terminer et d’autres avortés, alors je me souviens pourquoi et comment on voulait les faire. Ce souvenir ne remplacera jamais les projets eux-mêmes mais tant qu’il demeurera vivace les projets pourront renaitre également ; après, on en sera passé à autre chose. C’est comme ça que le monde fonctionne, passer à autre chose à défaut de pouvoir s’arrêter ; inhérent au temps et à son écoulement. Le temps n’épargne que le souvenir et l’amplifie souvent car nous y agglomérons la comparaison avec ce qui l’a précédé et suivit, nous le contextualisons à défaut de le vivre ; un beau souvenir sera embelli, un mauvais souvenir rendu pire encore. J’ai beaucoup des deux et malgré que cette période se place globalement dans la seconde catégorie de souvenirs, il n’en est pas moins des éclats de lumières. Rien n’est tout blanc ou tout noir, comme on dit.

Ma combinaison est noire et blanche, ou plus précisément noire avec des lignes blanches qui en deviendront floue dans le feu de l’action ; elles sont pensées comme tel et dans ce but, me partant des épaules pour m’en aller me ceinturer et me descendre jusqu’aux pieds, se retrouvant également sur les gants longs partant des mains jusqu’aux aisselles et des bottes à talon compensé renforcées pour le combat dont l’une supporte le bokken rétracté, alors même qu’à l’avant de ma ceinture se trouve le communicateur en X cerclé et qu’à l’arrière se tient le Pistolet à Impulsion Tesla. Mes cheveux forment ce carré court et noir encadrant mon visage à la peau plus pâle que la norme alors que je m’en quitte ma chambre, ayant mon « entrainement » dans quelques minutes à peines ; entrainement est un bien grand mot car si le principe y est il s’agit surtout d’un défouloir, actuellement. Je ne peux régler mes problèmes à coup de poing mais en donner me permet d’évacuer la pression. Je m’améliore encore, je pense, même si ce n’est pas ce que je cherche à faire. Les X-Men se doivent d’avoir des capacités martiales inégalées et étant la seule mutante physique d’X-Team il me faut mettre la barre plus haute que tous les autres. Techniquement, c’est fait.

Et ma technique me vient en grande parti d’une personne, une personne dont je n’avais plus que le souvenir et cela me fait m’immobiliser de surprise lorsque je la vois dans le couloir. Mes sourcils se relèvent, mes yeux s’écarquillent et ma bouche s’entrouvrent, puis mes yeux se plissent, mes joues montent et mon sourire ce fait. Elle agit rapidement comme si elle espérait être furtive mais je l’ai vue. Ses cheveux ont poussés contrairement à sa taille mais malgré celle-ci elle n’aurait pu m’échapper. Voici qui pourrait rapidement tourner à une scène gênante je pense, même si ces retrouvailles je les ai souvent souhaitée. Jubilation Lee est une mentor et une amie, qui visiblement s’en revient elle-aussi.

- Ciao Cap’tain, lui dis-je alors que je commence à m’approcher d’elle, la regardant directement.

Je ne m’attendais pas à la revoir et ça n’en fait que plus plaisir, je lui ferais volontiers la bise voir l’accolade si elle accepte toujours cette familiarité avant de reprendre la parole.

- Bienvenu à la maison, ça fait plaisir de te revoir. Comment vas-tu ?

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Silk Road [Libre]   Dim 31 Mai - 8:08

Elle laisse chuter son sac sur le sol. L'accolade est franche, amicale et précède des baisers sur les joues de la jeune femme. Une brise de bonheur souffle légèrement dans ce couloir, comme une aura autour des deux amies. Lorsque la voix d'Amy avait atteint ses oreilles, sa tête s'était relevée cherchant rapidement la provenance de ce son si familier. Le visage de la sino-américaine se mit à rayonner un peu plus. Elle se surprit à penser que cela faisait des mois qu'elle n'avait plus ressentie ça, noyée dans une solitude tenace s'accrochant à son âme au fur et à mesure que sa mission s'éternisait. Cela faisait longtemps que le sang ne lui était pas monté à la tête, chauffant ses joues, écarquillant ses yeux et élargissant ses lèvres pour que le monde puisse y entrevoir son sourire. Cela faisait longtemps que son cœur n'avait pas accéléré par une soudaine poussée d'adrénaline due à une émotion autre que la peur, le stress ou l'instinct de l'animal qu'elle pouvait être. Cela faisait longtemps que son corps n'avait pas sentit la chaleur d'un autre, que son cerveau n'avait pas enregistré de signes amicaux. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été aussi apaisée qu'en ce jour.

Ce tourbillon de pensée était bien réel, au fond d'elle. Mais il avait du mal à sortir de la carapace qu'était devenu son visage après les jours plus ou moins durs qu'elle avait du supporter. Ils furent difficiles, pour elle en tout cas. D'aucuns diront que ce ne fut pas si terrible et que pire peut se produire. Et ils auront sans doute raisons. Malgré tout, un visage si longtemps crispés, une mâchoire si longtemps serrée ne peut retransmettre parfaitement des émotions si pures, simples et joyeuses. Il lui faudra un peu plus de temps, à Jubilation, pour redevenir celle qui portait si bien son prénom : une optimiste au crédule sourire. Cela dit, elle guérira vite et va déjà mieux à présent. Il n'y a donc nul besoin de la prendre en pitié.

«  Amy ! »

S'exclame-t-elle enfin, alors qu'elle fait un pas en arrière, tenant les épaules de son ancienne élève pour avoir le recul nécessaire afin de l'observer de haut en bas et de bas en haut. Ses mains lâchent prises et son visage se détend alors que son regard retrouve sa stabilité en fixant les yeux de l'italienne. Elle se gratte la tête, comme perturbée et lâche enfin.

« T'aurais pas encore grandit toi ?! Ça me fait plaisir de te voir, vraiment ! Combien de temps a passé depuis que j't'ai vu, hein ? Faudra que tu me racontes tout d'accord, je veux tout entendre de ta bouche ! On a tellement à se dire pas vrai ? Ça va sinon ? Je t'ai pas trop manqué ? Nan je dis ça mais tu sais… je suis la première a qui j'ai manqué… heu non, a qui vous m'avez manqué. M'avez ? Avez ? M'avez ? Enfin bref tu m'as comprise hein ! »

Débit de parole aussi ininterrompue que décousu, voilà les conséquences d'une restriction de la parole sur le long terme à une éternelle bavarde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Silk Road [Libre]   Mer 3 Juin - 22:22

Les signes de joies sont là et le contact est donné sans la moindre retenue ; cela fait plaisir, cela rassure également. Le temps a passé, des choses ont changé mais notre amitié est restée et a survécue. Son expression est plus difficile qu’avant, le visage de Jubilee en témoigne tout autant qu’elle-même tâche de témoigner qu’elle est bien là. Il y a un pas d’éloignement mais aucune perte de contact le temps qu’elle m’examine, cela me fait sourire de part sa signification. Un peu de doute, surement le temps de trouver quelque chose à dire puisque l’habitude n’y est plus. La réplique change mon sourire de la joie simple à l’amusement, qui n’en est qu’une forme complexe, puis la suite simplifie à nouveau le tout. Questions et exclamations, enchainées sous le flot d’émotion, je réagis à chacune à défaut d’avoir le temps de répondre ; les temps de paroles, une vieille habitude qu’elle n’a vraisemblablement pas perdue. C’est cool. Quand à la confusion finale…

- Oui, t’inquiète pas : j’ai compris ton beau lapsus, plaisante-je, ayant parfaitement compris. Tu nous as manquée aussi et il y a en effet beaucoup à ce dire.

Me baissant pour ramasser son sac, je lui tends une fois de nouveau « à son niveau » puis reprends la parole.

- Et oui, j’ai pris deux centimètres… le mètre soixante-dix est dépassé, enfin !

Par le passé, nous étions les P’tites : Caitlyn la P’tite Rousse, Jubilee la Cap’tain et même si on avait jamais osé le « P’tite Cap’tain » je suis sur qu’éluder « Capitaine » portait ce sens, et moi la P’tite Brune ; pas une au-dessus du mètre soixante. D’où ma victoire d’avoir dépassé le soixante-dix. Même si…

- Après, y’a les talons aussi. – compensés certes mais présents tout de même, et sur une demi-douzaine de centimètres – Mais bon, on dira rien. Enfin, à propos de la taille. Je te raconte en même temps que tu déballes tes affaires ou tu les poses juste et on va boire un truc.

Non, je n’oublie rien, il n’y a aucun problème là-dessus. Une fois la réponse obtenue, je lui demande une seconde pour prendre mon communicateur et l’ouvrir, y lançant un message à celle qui est surement la seule à avoir le sien d’activé actuellement ; Rachel devra m’excuser mais je sèche l’entrainement aujourd’hui, Jubilee est revenue. Et en revenant à Jubilee justement, je range le gadget et parle à nouveau.

- Rachel passera surement te dire bonjour tout à l’heure, d’ordinaire on s’entraine en SdD comme le suggère la tenue. Mais aujourd’hui, j’ai plus important.

Je me permets un clin d’œil, sans même savoir quand sera le « tout à l’heure » de mon autre amie mais me concentrant sur celle présente.

- Niveau aller, disons qu’on a connu mieux comme pire de mon côté. Moi je suis stressée comme pas possible à cause des soutenances de thèses qui arrivent trop vite et Cait’ est en dépression à cause de la médiatisation. Ce n’est pas la joie et bien la galère.

Je grimace quelques secondes, restant pensive avant de relever les yeux vers elle.

- Et toi, ça va ? Mission bien passée et contente de rentrer ?

J’ignore pourquoi Jubilation était partie, il y a des mois de cela, mais je n’ai pas grand risque à supposer que lorsqu’un X-Men quitte domicile et travail de façon plus ou moins précipitée c’est pour une mission confiée par notre fondateur et coordinateur inter-équipe, Charles Francis Xavier. Il n’est pas notre chef, sensément, mais il est ce qui y ressemble le plus même si chaque groupe a son propre leader. D’ailleurs, voici qui risque de froisser des égos ces histoires de chefs mais on verra plus tard. Rachel est grande, elle s’expliquera.

Prête à suivre et aider Jubilation, j’écoute et considère ses paroles toute en étant consciente de ne pas avoir encore répondu à tout ; cela viendra, je n’oublierai pas le résumé des événements mais évite de monopoliser la conversation comme je sais si bien le faire. Je suppose également que Jub’ devra sans doute voir Xavier prochainement, pour le débriefing, et n’ai aucun problème pour l’accompagner et l’y attendre. Peut-être que, considérant la finesse de mon ouïe, je serais indésirable ou dans le cas contraire qu’il serait inutile de me faire le résumer de mission mais ce n’est pas ce qui m’intéresse. Je veux savoir comment cela c’est passé pour mon amie, pas ce dont il s’agissait.

Je me doute que ça ne sera pas forcément du plus joyeux cela aussi et serais parfaitement prête à relancer la conversation en changeant de sujet si Jubilation le veut, après tout elle a en effet manquées bien des choses ; pas forcément des plus gaies d’ailleurs. Le fait qu’on ait retrouvée puis perdue Emma, l’attentat de Bleecker Street, les problèmes en répercutions puisque Jade y est morte malgré une résurrection de la part de Rachel et que Caitlyn a perdu le contrôle face à son corps, obligeant Aislinn à l’expédier dans le désert du Sahel, le fait qu’on ait toutes ou presque été auditionnées par le BAM et que nos deux rousses se soient médiatisées au nom des X-Men, celui que l’on ait tenté une collaboration avec le Triskelion et que Forge soit revenu également. Le rythme n’a pas franchement descendu niveau (mes)aventures depuis son départ, à croire que c’est lorsqu’on est loin de l’Institut qu’on est au plus calme.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Silk Road [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Silk Road [Libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» Lecture libre et gratuite
» Normandie vol libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: