AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 The World Press Photo Meeting • John Reddington

Aller en bas 
AuteurMessage
Enora Lacourt-Bourdieux
Élève à l'Institut Delta
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 26

MessageSujet: The World Press Photo Meeting • John Reddington   Mer 25 Mar - 19:06

Je me tenais devant la photo d’un arbre à la forme plus qu’étrange. Je tournai la tête sur la gauche, puis sur la droite, faisant marcher mon imagination pour pouvoir essayer de voir plus loin que cet arbre, comme l’avait surement fait l’auteur de cet œuvre. Cependant, je demeurai incapable de comprendre pourquoi cette photo demeurait meilleure que sa voisine. Toutes avaient été prises par des photographes de talent, il n’y avait aucun doute possible là-dessus. Mais le fait qu’il faille en choisir une gagnante avait quelque chose d’injuste pour les autres participants, tant chacune méritait la victoire. Je me détournais alors de l’arbre, regardant rapidement la brochure que j’avais reçue à l’entrée.

C’était la première fois que j’assistai à une World Press Photo Exposition. J’avais découvert ce concept via un site internet, découvrant alors que l’on récompensait tous les ans des photos de presse selon certaines catégories. Les photos gagnantes partaient alors en voyage au cours d’une exposition itinérante et elle avait fini par poser ses pieds à New-York. Le prix de l’exposition demeurait moyen et c’était peut être là la principale raison pour laquelle je n’y avais jamais mis les pieds auparavant, n’ayant à l’époque que le budget d’une étudiante qui prend du plaisir à sortir avec ses camarades. Mais la situation avait grandement changé. L’argent n’était plus un problème, les amis en était devenu un. J’aurais aimé proposer cela à Simon, je savais qu’il aurait adoré, mais Simon n’était plus qu’une enveloppe corporelle qui subissait un grand nombre de rééducations pour recouvrer la mémoire et récupérer ses pleines capacités. Nous n’étions pas sortis indemnes de Bleecker Street.

C’était donc seule que j’étais venue ici. Ces instants de solitude me faisaient le plus grand bien et j’avais l’impression d’être maître de mon destin quand je prenais une telle décision sur un coup de tête. Aussi, vêtue d’un Jean, d’une chemise blanche aux minces rayures bordeaux et portant un trench beige, je m’étais précipitée, en ce dimanche matin, au MET, en plein cœur de Manhattan, afin de pouvoir profiter de l’ouverture exceptionnelle du musée. Mon emploi du temps ne me permettait que peu de sorties, me retrouvant cette année en avant-dernière année d’étude et me devant d’être plus appliquée encore qu’auparavant. Certes, je me montrai toujours en tête de ma promotion, mais ce n’était pas une raison pour que je me repose sur ces acquis.

Je m’étais donc décidée à sortir un peu, profitant de New-York un dimanche, chose que je faisais rarement, préférant rester dans ma chambre de l’Institut. D’ici peu, j’envisageai de signaler au professeur Xavier que je souhaitais retourner dans une chambre en compagnie de quelqu’un d’autre. Je savais que cela l’amuserait mais, dans le fond, j’en avais presque le besoin. Il fallait percer cette bulle dans laquelle je m’étais réfugiée durant tout ce temps, me coupant du monde, des uns, des autres. Qui sait, oserai-je peut être même poursuivre mon escapade dans un restaurant inconnu pour profiter d’une bonne cuisine à une bonne table ?

Feuilletant ma brochure, je m’engageai à suivre le plan donné à l’entrée pour suivre l’exposition dans la normalité. Je m’arrêtai devant chaque photographie, appréciant le talent de celui qui en était à l’origine, découvrant de nouveaux lieux, passant de la couleur au noir et blanc. Peu de monde était présent et je ne m’en trouvai que plus aisée à profiter de l’instant. Il n’y avait pas à se presser, à se sentir bousculée devant chaque pause que l’on prenait pour observer, respectant silencieusement une certaine distance les uns avec les autres, respectant presque un instant de recueillement devant ce qui pouvait résumer l’actualité du monde de l’année passée.

Puis, une photo en particulier attira mon attention. Celle d’une femme à la chevelure flamboyante, debout sur une voiture, de la fumée s’échappant de la bouche de métro qui se trouvait non loin de là. Elle semblait hurler devant une foule de gens ameutés là. Je n’eus aucun mal à reconnaître l’instant durant lequel avait été prise la photo. D’ailleurs, elle était légendée par cet évènement sinistre auquel j’avais dû participer malgré moi. L’attentat de Bleecker Street. Me renvoyant en arrière, je revoyais le sang, la chair, les membres sans corps. Dans une lumière tamisée, le spectacle qui s’était offert à nous avait été plus qu’impressionnant et beaucoup demeureraient traumatisés à jamais. C’était le cas de mon ami qui, dans l’instant, avait été réactif, aidant, mais qui avait fini par tomber. Hémorragie cérébrale. Je frissonnai des pieds à la tête en resongeant à cela. Mais l’image que j’avais devant moi reflétait une toute autre chose. La légende était d’ailleurs accompagnée d’un sous titre. Révélation des X-Men. Sacrée Caitlyn qui avait su remuer les foules plus qu’il ne l’avait réellement fallu. J’aurais aimé être là en cet instant, la voir s’élever, elle que j’avais connue au BAM, puis à l’institut.

Je demeurai, souriante, devant cet instant volé. Le temps s’envola sans que je ne puisse m’en apercevoir, captivée par cette photo qui méritait sa place parmi toutes les autres.

_________________

Messages RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Reddington
Agent du BAM Beta
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Re: The World Press Photo Meeting • John Reddington   Sam 28 Mar - 0:47

Le Metropolitan Museum, un des plus célèbres musées au monde, derrière le Louvre et le British Museum, il faut bien dire que niveau culture, le Vieux Continent avait eu quelques siècles de plus pour acquérir de l'expérience et surtout des œuvres d'exceptions, toujours est il que le MET avait de fabuleuses collections allant des antiquités égyptiennes aux tableaux de Maitres en passant par des armures médiévales enfin il paraissait, John n'avait pas encore eu l'occasion d'y aller depuis qu'il était venu à New York, il y avait tellement d'expositions temporaires que les expositions permanentes passaient un peu à la trappe, d'ailleurs, ce matin, il n'était pas venu pour les collections classiques du MET, mais pour une exposition itinérante qui rassemblait les meilleurs photos de presse de l'année précédente, alors certes, aller au musée le dimanche, il risquait d'y avoir du monde, mais John travaillait beaucoup et le musée ne faisait pas des nocturnes ce mois ci, alors il franchit la grande porte entre les deux doubles colonnes et après s'être acquitté du prix de l'entrée, s'orienta vers l'aile dédiée au World Press Photo. En chemin, il eu droit à un échantillon du travail des conservateurs du MET qui avait su rassembler quelques œuvres de grandes qualités et John se promit de visiter le musée intégralement aujourd'hui ou un autre jour. Il finit par arriver à destination et constata qu'il n'y avait pas tant de monde que ça en définitive.

Les photos de presses que John eut la chance de contempler lui semblèrent assez inégales, autant certaines avait un fort impact dés qu'on les voyait, on en saisissait le thème instantanément, comme par exemple celle du rhinocéros ou de l'orang-outan où il était clairement question d'espèces en voie de disparition, ou alors le chinois devant la cheminée d'usine fumante ou du bateau de migrants illégaux, l'explication n'était pas nécessaires, par contre d'autres ne prenaient un sens qu'avec la notice explicative, et alors certes, les photos étaient belles et le message était là, mais il était moins évident. Une photo en particulier captiva John, celle du discours de Caitlyn Elioth (De Lauro puisqu'elle voulait qu'il l'appelle par son nom complet, enfin comme elle n'était pas dans sa tête, il pouvait tout aussi bien penser à elle comme le Castor), le journaliste avait réussi à capturer tout l'essence, toute la puissance de la X-Woman haranguant la foule, faisant un discours sur le toit d'une voiture. Cette photo le captiva pour plusieurs raisons, il avait rencontré deux fois cette femme, il avait été sur ces lieux, et Bleecker l'avait atteint directement, ce n'était pas quelque chose d'abstrait comme la pollution ou la disparition d'espèce à l'autre bout du monde. Une autre personne avait l'air très intéressé par cette photo, une jeune fille blonde d'une petite vingtaine se tenait face au cadre perdue dans ses pensées. John se pencha vers elle et dit :

Ca ne se voit pas sur la photo, mais en fait elle était pieds nus, elle avait retiré ses talons pour arriver plus vite à Bleecker, alors elle était très charismatique, mais j'avoue que ma première impression était plus mitigée.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Lacourt-Bourdieux
Élève à l'Institut Delta
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: The World Press Photo Meeting • John Reddington   Sam 28 Mar - 14:26

Cette photo était véritablement un élément attractif pour moi. Je ne pouvais dire combien de temps je restai ainsi, immobile, simplement à fixer cet instant précis qui reflétait à la fois un instant de ma vie et un de ses acteurs. Caitlyn avait fait avec moi ce qu’elle semblait faire avec cette foule à ces pieds. Nous relever. Elle avait toujours été l’un des éléments moteur de l’institut et je savais que Daniel et Charles avait placé énormément d’espoirs en elle le jour où ils lui avaient accordé ce droit de rester. Maintenant que j’y pensais, la laisser croupir dans une prison du BAM aurait été la pire erreur à commettre. Elle était l’exemple même que les secondes chances étaient possibles et à offrir. Avec moi, elle avait su me faire comprendre beaucoup de choses, notamment celle de m’ouvrir aux autres et d’aller vers eux. Malheureusement pour elle, c’était sans compter sur la disparition de Daniel Hopes qui m’avait enfermée dans une spirale infernale où la confiance n’était plus avec quiconque. Un jour, je lui devrais des excuses pour avoir été si mauvaise élève et avoir si peu écouté ses conseils.

Une vois s’éleva alors à mes côtés et je manquai de sursauter. J’avais tellement été absorbée par cette photo que je ne m’étais pas rendue compte qu’un homme se tenait désormais à côté de moi. Je l’observai rapidement, les yeux écarquillés par la surprise, tandis qu’il fit un commentaire sur cette photo. Je cillai plusieurs fois, comme pour réaliser qu’il s’adressait bien à moi, avant d’analyser le sens de ses paroles. Je n’eus pas à y repenser deux fois que, déjà un petit sourire se dessina sur mes lèvres. Mes yeux se reposèrent sur la photo et je lâchai un soupir, étouffant ainsi un léger rire et relâchant également toute l’anxiété de l’arrivée impromptue de cet inconnu. Je m’apprêtai à seulement acquiescer, comme je l’aurais certainement fait d’ordinaire, prenant ainsi le plus rapidement congé de l’individu. Mais la curiosité prit le dessus. Les détails mentionnés par cet homme prouvaient qu’il s’était tenu sur place ce jour là. Aussi, j’optai pour la réponse honnête et amusée, engageant une discussion que je ne souhaitai qu'à moitié.

« Caitlyn a le don de surprendre les gens, en effet. Et le fait qu’elle finisse pieds-nus ne m’étonne aussi qu’à moitié… Un sacré personnage, je vous l’accorde… »

Mon sourire s’élargit un peu plus tandis que je me retournai vers mon interlocuteur pour lui faire face et le dévisager de mes grands yeux d’émeraude. Il s’agissait d’un homme brun, très propre sur lui. Il m’était difficile de lui donner un âge mais je ne lui aurais pas donné plus de 35 ans. Tout comme moi, cette photo semblait l’avoir attiré, jetant sur lui son dévolu hypnotique qui faisait que nous nous tenions là. D’autres se contentaient de passer devant, l’observer quelques instants, avant de passer à la suivante. Mais lui comme moi semblions attachés à cette photo en particulier.

« Bleecker Street est un jour que l’on oubliera pas pour bien des choses et cette image est ce qu’il y a certainement de mieux à tirer de ce funeste moment. »

Je lui adressai un sourire plus mince, plus triste, avant de pencher légèrement la tête sur le côté et lui adresser un regard plus inquisiteur.

« Mais je pense que vous devez le savoir… Si vous connaissez tant de détails sur le discours qu’à fait Caitlyn se jour là, c’est que vous y étiez, n’est-ce pas ? »

_________________

Messages RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
John Reddington
Agent du BAM Beta
avatar

Messages : 208
Date d'inscription : 13/09/2014

MessageSujet: Re: The World Press Photo Meeting • John Reddington   Mer 1 Avr - 21:07

John fit peur à la jeune femme en s'adressant à elle, bien sur ce n'était pas le but recherché et il n'était même pas particulièrement discret mais bon, visiblement elle avait vraiment été accaparé par la photographie du discours d'Elioth-De Lauro et son commentaire l'avait arraché à ses rêveries, comme on peut parfois se réveiller en sursaut au milieu d'un rêve, avec cette sensation de chute immobile. Enfin, passé la surprise initiale elle eut une étrange réaction, un sourire, un soupir et puis finalement un rire. John n'était pas un expert en comportement humain, du moins pas de ce genre là, mais il ne les aurait pas rangé dans ce sens là spontanément

« Caitlyn a le don de surprendre les gens, en effet. Et le fait qu’elle finisse pieds-nus ne m’étonne aussi qu’à moitié… Un sacré personnage, je vous l’accorde… »


John n'aurait pas cru que New-York était si petit, apparemment, il venait d'adresser la parole à quelqu'un qui connaissait aussi l'avocate. Au vu de la différence d'âge, John aurait pu se risquer à différentes hypothèses, la jeune femme pouvait être de l'institut, Caitlyn pouvait être la mère adoptive d'une de ses amies ou alors elle pouvait faire des études de droits et avoir déjà croisé l'avocate, après il ne se risquerait pas à faire un choix parmi ses trois. En tout cas, elle aussi savait que Caitlyn n'était pas une personne ordinaire, loin s'en fallait, fort caractère, pouvoir surpuissant, elle avait en tout cas fait une forte impression sur John, et à tout les utilisateurs d'internets vu le succès qu'avait eu l'Helen Show qui avait été commenté en masse, partagé à l'infini, John avait même vu quelques MEME issue de cette émission.

« Bleecker Street est un jour que l’on oubliera pas pour bien des choses et cette image est ce qu’il y a certainement de mieux à tirer de ce funeste moment. »

C'est certainement l'image que je préférerais en garder, mais même si cette image est magnifique et se qu'elle représente importante, je trouve que c'est encore beaucoup trop cher payé.


Elle avait un sourire mélancolique, Bleecker n'avait laissé personne indemne, comme le 11 Septembre, toute la ville, toute la nation, tout le monde occidentale avait été touché. Le 11 Septembre avait marqué la fin de la toute puissance américaine, la première attaque sur son continent, Pearl Harbor étant une île lointaine, et les tentatives de sabotages nazis ayant été avorté. Le World Trade Center était une attaque sur un symbole des Etats Unis, Bleecker était une attaque de pure terreur sur une population, un massacre aveugle qui n'avait fait aucune différence entre homo sapiens sapiens et homo supérior

« Mais je pense que vous devez le savoir… Si vous connaissez tant de détails sur le discours qu’à fait Caitlyn se jour là, c’est que vous y étiez, n’est-ce pas ? »

Oui, j'y étais, je suis arrivé juste après son discours, mais j'ai pu lui parler, plus ou moins, elle était dans un drôle d'état, sa fille était dans le métro quand la bombe a explosait, alors c'est encore plus impressionnant qu'elle ait pu se lancer dans un tel discours dans un tel état.

Cette photo et cette évocation des événements faisaient remonter des souvenirs pas forcément agréables, s'il avait pu dormir, il en aurait probablement rêvé, mais il ne pouvait, alors il gérait ce trauma au quotidien en étant éveillé, et globalement il s'en sortait bien.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Enora Lacourt-Bourdieux
Élève à l'Institut Delta
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 02/04/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: The World Press Photo Meeting • John Reddington   Mer 8 Avr - 11:43

L’utilisation du nom de Caitlyn ne semblait pas le surprendre et mes conclusions à ce sujet se firent rapidement. Cet homme connaissait également le castor Roux, qu’il le dise à voix haute ou non. Peut-être avait-il su lui venir en aide à Bleeker ce jour là, peut-être la connaissait-il d’avant, c’était impossible à dire. De plus, la rousse avait été plus que médiatisée et s’était vue propulsée sous les feux de la rampe bien assez tôt après cela.

Tout come moi, nous tombâmes d’accord sur le fait que cette image était ce qu’il y avait de plus positif à garder de ce jour sombre. Le jour où mutants et humains ont été touchés de plein fouet et ont fait face ensemble, sans chercher à s’affronter les uns et les autres. Cependant, comme le souligna cet inconnu, c’était encore trop cher payé. Combien de pertes, combien de blessés, combien de proches ? Les vies arrachées ou transformées ne seront plus jamais les mêmes et j’avais pleinement conscience de cela car je faisais partie de ceux qui avaient du faire face à tout cela. Bleeker m’avait enlevé un ami. Certes, il était toujours en vie, mais il ne se souvenait pas de moi, il se souvenait à peine de son prénom. Les attentats semblaient surgir partout dans le monde et laissaient derrière eux plus de blessés que de survivants. La terreur. Voilà ce dont il s’agissait. On voulait nous plonger dans la peur, nous faire croire que tout serait régi par elle. Mais l’Homme semblait déterminé à lutter contre elle, prêt à en découdre si nécessaire.

Aussi quand je relevai le fait qu’il ait pu être sur place ce jour là, il ne fit que confirmer. Mon regard se reposa sur lui et je l’écoutai attentivement. Visiblement, il est arrivé à la fin de ce sacré spitch que la rousse avait servi à la foule et il avait été dans la capacité de lui parler. La fille de Caitlyn était en bas quand c’est arrivé. Je hochai sensiblement la tête. Jade. Je ne l’avais encore jamais rencontrée, mais j’en avais eu plusieurs échos à l’Institut. Elle avait survécu ce jour là, mais ça en était fallu de très peu. Elle qui se dirigeai en ville pour se promener entre amis, voilà qu’elle avait du faire face à un sacré imprévu. Tout comme moi, quand j’y pensais. Combien de personnes s’étaient tout simplement trouvées là au mauvais endroit, au mauvais moment ? Si Simon et moi n’avions pas pris la décision d’aller fêter ma pole position dans nos études, nous ne nous serions jamais trouvés dans ce métro et je n’aurais pas eu à endurer la suite seule.

L’étranger salua lui la capacité de Caitlyn à être capable de sortir le meilleur d’elle-même dans une situation pareille. Je continuai de penser qu’elle n’aurait peut être pas pris la peine de faire ce discours, si Jade n’avait pas été impliquée. Mais cela, personne ne pourrait nous le dire.

« J’y étais également… »

Mes yeux se reposèrent dans le vague et je recroisai mes bras contre ma poitrine. Je poussai un léger soupir, me remémorant ces instants terribles que j’avais traversé, que nous avions tous du traverser.

« Pas à la surface. Je fais partie des rescapés de la rame n°2, celle qui est venue écraser les restes de la première. Chaque matin je me lève, et je ne sais trop pourquoi ou comment s’est arrivé, mais je réalise combien j’ai eu de la chance. Ca n’a été qu’un terrible concours de circonstance qui m’a accordé la vie plutôt qu’à quelqu’un d’autre… J’y étais avec un ami qui, lui, est toujours à essayer de retrouver sa vie d’avant… »

Je poussai un long soupir et fermai mes yeux quelques secondes, chassant ces images de mes pensées. Puis, je souris légèrement à cet étranger et lui tandis une main amicale.

« Enora Lacourt-Bourdieux. »

_________________

Messages RP
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The World Press Photo Meeting • John Reddington   

Revenir en haut Aller en bas
 
The World Press Photo Meeting • John Reddington
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The World Press Photo Meeting • John Reddington
» L'ABBE PIERRE
» John Reddington [terminé]
» photo meeting longroy 6/7 juin (76)
» photo meeting coxi nesles (77)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: Ailleurs-
Sauter vers: