AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Ven 20 Avr - 17:33

CARTE
D'IDENTITE




© avatar


    NOM : Darkhölme.

    PRENOM : Raven.

    ALIAS ET SURNOM : Mystique pour son véritable alias à la Confrérie, mais également beaucoup d'autres qui sont de l'ordre de l'usurpation d'identité ou bien une invention de toute pièce.

    ÂGE : 107 ans

    DATE DE NAISSANCE : 29 septembre 1904.

    METIER : Terroriste.

    NATIONALITE : Autrichienne.

    GENRE : Féminin.

    CLAN : Acolytes.




Pouvoirs :


  • Description : Mystique a en tout et pour tout un seul véritable pouvoir, c'est celui d'être métamorphe. Comment ça se passe donc ? De fait, elle peut arranger, en l'espace d'une à deux secondes, les molécules ou même les atomes de son corps pour modifier ainsi son apparence physique. Cela signifie entre autre, qu'elle peut changer l'intégralité de la pigmentation de son corps et donc la couleur de sa peau, qui est bleue de base, pour n'importe quelle autre, dans tous les tons différents. Ceci dit, cela ne s'arrête pas là du tout, car elle change également la forme de son corps si elle le désire. Ainsi, il est fréquent que ses bras deviennent semblables à des ailes d'avion ou à des pattes d'animaux éventuellement par exemple, bien qu'elle pourrait aussi en trouver de nombreuses autres utilités. De même pour le reste de son corps d'ailleurs, le tout séparément. Et pourtant, si elle peut prendre l'apparence de n'importe quel être humain jusqu'à aller reproduire avec une précision si grande et pointue qu'elle atteint la perfection, la pigmentation de l'iris d'autrui ainsi que les pores de sa peau et même son timbre de voix, en aucun cas elle ne recopie l'ADN de ce dernier. Elle a déjà pris l'apparence de son fils mutant, mais elle n'était pas pour autant capable d'utiliser les mêmes pouvoirs que lui. En réalité son pouvoir demeure identique à celui de sa forme originelle, celui qu'elle a toujours eu. Cependant les modifications physiques qu'elle effectue sur elle-même peuvent légèrement modifier certaines de ses capacités physiques. Par exemple, si elle se dispose d'ailes, elle peut s'envoler, si elle se dispose de nageoires, elle peut nager plus vite, et ainsi de suite, et pour reprendre les ailes d'avion citées précédemment, elles lui permettraient de planer, et non pas de s'envoler car il faudrait qu'elle atteigne une vitesse équivalente, ce dont elle est incapable. De plus, concernant sa transformation humanoïde, elle peut modifier son corps intégralement, à la condition toutefois que la masse de son corps reste à peu près identique, ou disons qu'elle ne doit pas dépasser 10 kilos de plus au maximum. Proportionnellement, sa taille ne peut pas non plus trop augmenter car sinon la masse et la taille ne s'associent que trop difficilement, et elle perd une quantité énorme d'énergie, ce qui la fatigue très vite, quelques minutes seulement suffiront à l'épuiser et faire regagner sa forme normale. En revanche elle peut rétrécir son corps absolument sans difficulté et sa masse également sans avoir la moindre complication, enfin jusqu'à ressembler à une petite fille d'une petite dizaine d'années au mieux. En ce qui concerne une transformation non humanoïde, elle est incapable de se transformer intégralement en animal, au mieux seule la moitié de son corps peut avoir un aspect de la sorte, et lui octroyer si nécessaire quelques aptitudes supplémentaires sans la doter pour autant des mêmes avantages en terme d'intensité que les hybrides. Et puis, même si techniquement elle peut se faire apparaître d'autres organes sur le corps, ils ne seraient pas fonctionnels, car cela demanderait une variation dans le fonctionnement de son organisme, ce dont elle n'est pas capable. Par exemple elle peut se faire apparaître des branchies sur le corps, cela ne voudra toutefois pas dire qu'elle sera capable de respirer sous l'eau, ses poumons restent tels quels. Ainsi une transformation totale en un objet inerte est également impossible car cela reviendrait à arrêter tous ses organes. Concrètement et d'un point de vue visuel, cela signifie que l'on voit changer la forme de ses yeux pour faire apparaître deux yeux normaux, la couleur de ses cheveux vire de façon dégradée, la forme de son visage s'allonge ou rétrécit, de même pour sa taille, et, lorsqu'elle modifie ses bras par exemple, les modifications partent du tronc de son corps pour se finir dans le bout des doigts. Or tout se fait relativement rapidement si bien qu'on a généralement l'impression que tout se passe en même temps.
    Elle a aussi déjà prouvé qu'elle pouvait se faire apparaître deux autres bras et une tête supplémentaire, mais au bout de deux minutes elle est totalement épuisée et risque même de se plonger elle-même dans le coma si elle persiste. Il va sans dire que ce pouvoir, qu'elle utilise presque constamment, ne la fatigue plus le moins du monde, et elle peut enchaîner très facilement une cinquantaine de transformations à la suite puisque cela ne la fatigue même plus, son corps s'y étant habitué. Les seules fois où elle ne peut plus l'utiliser c'est quand ses forces l'ont abandonnée presque totalement, ou qu'elle est plongée dans un état d'inconscient autre que le sommeil, ce qui lui redonnera alors son apparence naturelle.
    Mais si son apparence change si on ne se place que du point de son corps seul, cela serait bien insuffisant car sur son propre corps elle peut également faire apparaître certains accessoires, comme des lunettes, des pendentifs ou encore des montres. La seule différence est principalement que tout accessoire électronique ne fonctionnera pas, elle n'est que métamorphe après tout, pas une personne capable de modifier la réalité.


    Toutefois, un autre détail important tout de même, même de par son âge conséquent, elle n'a en rien perdu de son pouvoir ou de son efficacité car elle n'est plus, ou presque pas, affectée par la vieillesse de ses cellules qui se régénèrent à ce niveau-là, cela ne veut pas dire qu'elle a un pouvoir de régénération. Enfin si, mais il est très léger et lui permet de récupérer rapidement d'une blessure très superficielle. Par exemple, si elle se coupe avec un couteau, si la blessure n'est pas profonde, dans quelques minutes il n'y aura plus rien, mais si la blessure est plus grave, c'est impossible et il lui faut les mêmes soins qu'une personne normale. Mais une fois la blessure bien réparée, la cicatrice s'efface au bout de quelques jours. Elle a une autre tactique pour ceci, c'est à dire qu'elle est capable de déplacer ses propres organes à l'intérieur de son corps. Bien sûr le cœur ne pourra jamais se retrouver à la place du cerveau ou inversement, mais elle peut les déplacer quelque peu, environ 15 centimètres, sur le côté, ou vers le haut et le bas, pour éviter de prendre un coup mortel surtout. Si une lame venait à percer sa poitrine pour essayer de se loger dans le cœur, elle peut éviter à ce dernier d'être transpercé de part en part. Mais c'est là le seul contrôle qu'elle peut avoir sur ses organes, elle ne peut pas en altérer la fonction ou l'annuler. Ce pouvoir aussi est utilisable à volonté, enfin à condition non plus de pas prendre trop de dégâts en continu, cela va de soi.
    Et parallèlement à ce pouvoir, lorsqu'elle déplace ses organes, sa peau peut devenir légèrement plus élastique là où il n'y a presque plus d'organe pour former une sorte de poche dans laquelle elle peut y glisser quelques objets de petite taille, par exemple elle pourra y stocker deux petits pistolets et trois grenades au maximum.

  • Niveaux de maîtrise : Mystique a dorénavant une maîtrise absolument parfaite de son pouvoir que ce soit sous le coup de la colère ou autre, et la seule fois où elle ne peut pas arrêter sa transformation de s'arrêter, c'est si elle est complètement dénuée de force ou si elle tombe inconsciente.

  • Lien entre les Pouvoirs: Personnage Marvel.



Description Physique :


  • Apparence : Mystique ne passe absolument pas inaperçue lorsqu'elle est sous sa véritable forme. Puisqu'en effet, bien qu'elle ne fasse qu'un mètre soixante-quinze pour cinquante-quatre kilos, la couleur bleu foncée de sa peau la rend visible de très loin. Tout son corps de la tête aux pieds a la même couleur quasiment, les nuances de bleu se faisant surtout à causes des jeux d'ombre en fait. Elle est d'ailleurs totalement dépourvue de la moindre pilosité, peu importe où sur son corps, celle-ci n'apparaissant que selon son bon vouloir pour ressembler à une personne normale. Et comme si cela ne suffisait pas, ses yeux sont tout autant étranges car ils sont d'une part jaune, mais surtout il n'y a pas d'œil à proprement parler, pas d'iris, pas de pupille, rien ! On dirait juste que le blanc des yeux d'une personne ordinaire fut repeinte en jaune clair, et ça s'arrête là. Toutefois, cela n'offre aucune caractéristique particulière, elle voit aussi bien que les autres. Sur le sommet de son crâne ondule une chevelure rouge descendant jusqu'aux épaules, dont elle ne prend pas réellement la peine de s'occuper étant donné que son pouvoir lui suffit à apparaître de façon convenable.
    C'est d'ailleurs là un détail autrement plus important, sa forme physique change constamment selon les besoins de la situation, ou selon ses envies. Mais c'est là la forme la plus courante qu'elle a puisque dans les quartiers de la confrérie elle ne prend pas la peine de changer de forme. De plus, on peut en dire autant pour ses vêtements car il est très rare qu'elle en porte lorsqu'elle est en « civil », la plupart du temps elle ne fait qu'en prendre l'apparence. Elle porte cependant souvent des robes blanches ou bien des tenues militaires lors des missions. Contre toute attente d'ailleurs, les vêtements qu'elle crée lui tiennent chaud aussi dans la limite du raisonnable, et elle peut même faire apparaître des lunettes, des montres, en somme des accessoires vestimentaires. D'autant plus qu'elle peut également adopter des formes semi-animales, ce qui revient à un large panel de choix.

  • Signes Particuliers : Sa forme naturelle est un signe en lui-même puisque elle a une peau bleue foncée de la tête aux pieds, et ses yeux sont jaunes dénués d'iris, pupille, etc.



Caractère :

  • Mental : Raven est une personne qui d'emblée est d'un naturel très froid. Extrêmement difficile d'accès, elle n'accorde qu'à peu de monde de l'attention, à moins de le chercher, et à condition d'être un inconnu pour elle. Bien sûr cela dépendra également des besoins de la situation, car elle est également une actrice de talent et peut adopter une foule d'attitudes différentes. Ainsi c'est une personne qui, sans être timide, ne prend pas forcément la peine de s'engager dans une conversation qu'elle jugera sans valeur. Sans être spécialement dénuée du moindre sentiment, elle les laisse en règle général de côté et paraîtra même totalement antipathique par moments, même envers ses alliés d'ailleurs. Si l'un d'eux venait, par mégarde, à lui raconter un de ses problèmes, elle ne cherchera pas vraiment à le rassurer sur le moment, et fera même mine de n'en avoir que faire, et pourtant elle cherchera tout de même un moyen d'aider si on peut dire ainsi. Le plus clair du temps, cela se fera sous le cadre d'une mission dans laquelle le dit allié sera réquisitionné pour, afin de mettre ses talents à l'épreuve et lui faire ainsi retrouver confiance en lui. Sans pitié avec ses ennemis, elle garde toute de même un certain recul quant à détruire purement et simplement son fils et sa fille adoptive, car elle préférerait plutôt les rallier à sa cause si possible, même si c'est quasiment impossible. Mais sa loyauté est également très loin d'être sans faille, et encore moins d'être certaine, car elle n'en est pas à sa première trahison. Ce n'est d'ailleurs pas le seul genre de combines louches dans lesquelles elle est plongée, car elle se mêle à de nombreux actes terroristes ou à d'autres pratiques plus illégales les unes que les autres. Du moment que cela servira les plans de la confrérie ou de la cause mutante en général, elle touche à tout et manigance tout ce qui est possible. Bon parfois aussi pour sa propre personne, mais dans ces cas-là, ce sont des choses très personnelles dont personne n'est au courant.
    Elle a rejoint la confrérie non pas à contre-cœur, mais à la demande de Magnéto lui-même venu la trouver en personne. Voulant peut-être essuyé l'échec de sa propre confrérie, elle accepta tant que sa place serait à la hauteur de sa réputation. Bien qu'elle soit une personne de haut rang dans ce milieu, elle n'a toutefois pas d'attache particulière avec ses membres, qui pour beaucoup la révulsent d'ailleurs par leur côté hautain et inutile, la plupart étant les apprentis d'ailleurs. Mais elle est assez fidèle en ce qui concerne son clan, et ne cherchera pas à le trahir à moins éventuellement d'avoir des soupçons sur l'un des membres. Et elle prendra des mesures en conséquence, toutefois avec l'appui de Magnéto pour de tels actes car c'est là un recours extrême qu'elle est loin d'employer souvent.Elle méprise de ce fait avec une haine féroce les larbins de l'Institut Xavier et leur pseudo leader aussi charismatique qu'une huître morte. Elle voit leur conception de l'égalité humains-mutants comme une simple aberration. Par ailleurs, elle juge également Xavier responsable de « l'enlèvement » de sa fille. Mais pour en revenir aux humains, il faut dire aussi qu'elle ne porte pas le genre humain dans son cœur, le considérant comme le responsable de la situation catastrophique que subit la mutanité. Et bien qu'elle n'ait pas participé aux festivités, elle prévoit de nombreuses représailles contre les humains qui ont mis à feu et à sang Mutant Town, et très vite. Mais elle n'est pas non plus du genre à aller tuer tous ceux qu'elle croisera, pas comme les abrutis qui envahissent parfois les quartiers généraux de la confrérie, mais elle s'en prendra plutôt à des personnes ciblées, bien qu'elle puisse avoir une marge supplémentaire de dommages collatéraux non négligeable. Elle méprise également de tout son être les forces de l'ordre, principalement ceux qui sont chargés de s'occuper des mutants. Le BAM est son ennemi, peut-être plus encore que l'Institut lui-même. Et il va sans dire que de nombreuses missions seront menées contre le BAM, dans le but de le faire tomber, ceci dit sans trop mettre en danger le reste des mutants.


Histoire :

  • Talents Particuliers : Mystique est une combattante de très haut niveau, elle a une technique de combat particulièrement redoutable, même si elle ne battrait pas un maître des arts martiaux, elle saurait cependant lui tenir tête quelque peu. Mais elle est également très douée avec tous les types d'arme blanche, et encore bien plus avec les armes à feu, de tous types et de tous calibres. Ses talents de stratège ne sont également pas à ignorer car elle est habituée à préparer des missions spéciales terroristes. De plus elle parle un peu plus d'une dizaine de langues dont une majorité européennes. Ainsi elle parle le français, l'allemand, l'espagnol, l'italien, le portugais, le suédois au moins.

  • Possessions : Raven dispose d'un large éventail d'armes en tous genres, qu'elles soient de poing ou à longue portée, qu'elle entrepose dans les locaux de la Confrérie à disposition des autres membres, plus celles qu'elle garde avec elle soit dans sa chambre, soit qu'elle embarque discrètement lorsqu'elle s'installe dans un hôtel quelconque, ou encore dans des planques qui peuvent être dissimulées à New-York. Elle ne manque d'ailleurs pas d'argent, la plupart en liquide et provenant de sources secrètes mais certainement pas légales.


  • Biographie : 29 septembre 1904, l'arrivée d'un nouvel être sur cette planète bleue, un être que le genre humain regrettera d'avoir fait naître dans l'avenir. C'est ainsi que je vis la lumière du jour pour la première fois, en cette assez froide journée pour la saison. Que dire de plus si ce n'est que je n'ai jamais pu avoir la moindre information quant à ma naissance ? Mes parents biologiques ne sont certainement plus là pour en parler, et je n'ai jamais pu les trouver pour me venger d'eux. Oui car je ne les ai pas connus, étant donné qu'ils m'ont abandonnée à la naissance. Bien sûr cela peut se comprendre, mettre au monde un enfant aux yeux jaune et à la peau bleue, cela doit choquer, mais on garde bien ceux qui sont atteints de maladie héréditaire et incurable, alors pourquoi abandonner un enfant qui est seulement légèrement différent mais en très bonne santé ? Enfin comme je le disais, je ne les ai jamais retrouvés, principalement parce que je ne les ai pas cherchés non plus, l'idée de m'avait que trop superficiellement effleurée et je m'en fichais plus qu'autre chose en réalité.
    Je dois ma survie cependant grâce à une femme du nom de Adélaïde Darkhölme, âgée à cette époque d'une trentaine d'années, et qui m'avait trouvée seule et presque morte de froid dans une ruelle assez peu fréquentée et hostile. Tout m'était hostile de toute manière, entre les vapeurs d'urine de chat et de chien, les seringues qui avaient été utilisées et qui trônaient à côté de moi, et d'autres détails encore. Pourquoi elle était passée dans cette ruelle, je ne le sais pas, elle ne me l'a jamais dit. Mais elle m'a ramenée chez elle, où elle vivait seule depuis que son ancien mari s'était fait la malle avec une femme plus jeune. Elle n'avait pas eu d'enfants, enfin si, mais le sort s'était joué d'elle et elle les avait perdus tôt, apparemment ses capacités reproductrices étaient trop difficiles pour mettre au monde un enfant qui ne mourrait pas dans les jours qui suivaient. Ce qui expliquait le départ de son mari d'ailleurs, sans le justifier. J'étais du coup devenue comme sa vraie fille, malgré mon apparence singulière et unique. Il va sans dire que je suis restée secrète aux yeux de tous, elle n'avait presque aucune visite, et lorsque cela arrivait, elle se débrouillait pour que même mes cris soient masqués. C'est elle qui m'a appris la plupart des choses qu'un enfant normal apprend à l'école, lire, compter, écrire, un peu d'histoire et tout le reste, ainsi que des règles de bienséance que je ne suivais que très peu, envahie presque tout le temps par une rage intérieure que je ne pouvais m'expliquer. Même si l'une des raisons pouvait être que je vivais cloîtrée vingt-quatre heures sur vingt-quatre dans l'appartement, avec interdiction formelle de sortir, il y en avait vraisemblablement d'autres latentes. Naturellement, cela ne m'a pas empêchée de filer à l'anglaise lorsque l'opportunité se présentait, suffisait d'être ingénieux et le tour était joué. C'était lors de ces escapades que je commençais à aimer me déguiser et à me faire passer pour ce que je n'étais pas. Car je devais me couvrir de la tête aux pieds quasiment, ce qui n'était pas toujours très facile mais j'y parvenais tout de même. Puis je me chargeais aussi de faire quelques larcins à ce moment-là, ma mère n'étant pas spécialement riche et ne pouvant donc pas m'offrir ce que je pouvais vouloir. Et ça pouvait être des objets sans valeur ou bien des bijoux, ce n'était pas tant l'objet qui était convoité mais plutôt la réussite de l'entreprise. Il va sans dire que mes contacts sociaux étaient nuls, je n'adressais la parole à personne pratiquement, et ceux qui venaient me parler, en général, c'était des flics qui m'avaient repérée. Je ne sais pas si ma mère était vraiment au courant, j'imagine que oui mais dans ce cas-là, elle l'a toujours nié.

    Arrivèrent ensuite mes pulsions d'adolescente, et dès lors, je commençais déjà à avoir des envies de bagarre qui me chatouillaient de la tête aux pieds, c'était là un moyen d'exprimer ma frustration par rapport à mon enfermement dans l'appartement. Elle m'avait apporté un sac de frappe, il n'avait pas tenu bien longtemps faut dire. Mais la plus grande surprise de cette époque fut l'année de mes douze ans. Un cadeau tardif qui n'aura pas de prix aussi grand. Je me souviens parfaitement de ce moment-là en revanche, bien que je ne me souvienne plus quel jour exactement en cette fin d'année 1916. Oui la guerre avait déjà commencé depuis deux ans, Par chance je n'avais pas été trop affectée par la guerre, et malheureusement j'étais encore trop jeune pour pouvoir y prendre part, et en plus en tant que femme, cela m'aurait été encore plus impossible. Ma mère et moi nous étions réfugiées dans un petit village pour échapper à l'attaque des grandes villes, mais la vie y était encore plus ennuyeuse que d'habitude lorsque nous étions aux alentours de Vienne. Naturellement, c'était pour moi bien loin d'être traumatisant, malgré les explosions et les morts. En fait, je développais une sorte d'intérêt pour les explosifs, mais je ne pouvais pas les observer de près, pas dans ma condition. Et plus les jours passaient, plus je commençais à en avoir marre de n'être qu'un spectateur, et encore à moitié, si bien qu'un jour la colère a explosé, révélant en moi des capacités cachées depuis longtemps. Frappant dans des meubles de seconde zone, j'allais pour frapper dans un miroir lorsque je vis, à ma plus grande surprise, que ma peau n'était plus aussi bleue qu'elle l'était dix secondes auparavant, mais qu'elle commençait à se teinter de rose pour ressembler de plus en plus à celle de ma mère adoptive. Les yeux ébahis, je continuais à regarder tout ce processus qui se passait en moi sans pouvoir dire un mot, même si ma bouche était grande ouverte. Quelques secondes plus tard, mes lèvres s'étaient affinées, des tâches de rousseur s'étaient accaparé mon visage et ma chevelure d'origine rouge était devenue brune avec quelques cheveux blancs. Mon nez était devenu courbé lui aussi et mes yeux avaient pris la couleur verte, et ce, tout en découvrant un véritable œil normal. Je tombai à la renverse, incapable de comprendre ce qui m'arrivait. Ma mère débarqua en trombe en entendant le bruit de ma chute, et elle-même finit par s'évanouir, sous le choc de ce qu'elle avait sous les yeux. Et pourtant elle n'avait vu que mon visage… Alors que, lorsqu'elle retrouva ses esprits, il n'y avait pas que mon visage qui avait changé, j'étais devenue la copie parfaite de ma mère, les vêtements en moins. Sa réaction fut d'être terrifiée, mais en même temps, elle ne me chassa pas pour autant. Elle avait déjà adopté une enfant au physique totalement différent, elle n'allait pas s'arrêter à ce détail. Près deux heures après, je redevins normale, et je ne comprenais toujours pas ce qui m'était arrivé. Cet étrange phénomène se répercutait plusieurs fois par jour, alors j'avais une interdiction formelle de sortir, mais cette fois, je restai bien chez moi. Il me fallut environ un mois avant de comprendre que cette mystérieuse altération provenait de ce que le commun des mortels appelait être mutant. À partir de ce moment-là, j'essayais jour et nuit à essayer de maîtriser cette étrange transformation, et il m'aura fallu attendre au moins la fin de la guerre pour pouvoir y parvenir, soit presque deux ans d'entraînement intensif. À partir de là, je pouvais facilement changer de forme à souhait pour ressembler à n'importe qui. Mais je ne pouvais pas encore imiter à la perfection le timbre de voix ou les pores de la peau, mais au moins, je pouvais me balader tranquillement dans les rues, ressemblant à un homme ou à une femme aisément. L'interdiction étant levée, je pouvais plus facilement me livrer à mes activités favorites, larcins en tous genre. La vie était bien plus amusante depuis ce jour.

    Vers le début des années 20, je devins détective privée pour enquêter un peu sur tout, les causes de la guerre et ses secrets, qui en a le plus profité surtout, mais aussi pour des particuliers qui voulaient savoir si leur femme ou leur mari était toujours en vie, cela me rapportait un peu plus d'argent légalement bien que je n'ai jamais été officiellement été déclarée à ma naissance comme j'étais et cela occupait aussi mes journées. Naturellement mes méthodes ne regardaient que moi, et il est hors de question que je les divulgue. Toujours est-il que lors de cette période, j'ai fait la rencontre d'un autre mutant doté de griffes avec qui j'ai eu quelques aventures pour des vols divers, ainsi que des aventures un peu plus privées, participé à quelques activités dans lesquelles j'ai volontairement laissé mourir tous nos alliés, ce à quoi il n'a rien dit, mais après quoi je l'abandonnai en le poussant d'un train pour prendre la fuite. Peu de temps après, je rencontrais le mutant original qui avait servi à la création de ce premier, avec qui j'eus également quelques aventures sans trop de lendemains, mais surtout avec qui j'avais eu pour mission d'assassiner un scientifique allemand. Juste le temps de s'amuser quoi. La seule qui sera restée dans ma vie le plus longtemps, ce sera une mutante capable de prédire l'avenir de façon plus ou moins claire, qui avait besoin de mes services pour ses mystérieuses visions. Elle transcrivit ses visions sur papier, celles qui sont censées prédire le futur de la mutanité, mais elle disparut en même temps qu'eux, et je perdis également sa trace. Pendant la seconde guerre mondiale, j'avais tout planifié pour éliminer ce tyran nazi qui avait pris le pouvoir mais mes « amis » m'empêchèrent de mettre ce plan à exécution, et du coup, c'est également de leur faute si trop d'innocents ont perdu la vie, je ne me sens absolument pas responsable. Mais lors de cette guerre-là, j'ai participé dans l'ombre à la chute des nazis. En somme il s'agissait surtout d'aller voler des armements qui leur appartenaient, d'éliminer quelques soldats dans le plus grand secret, de piéger les lignes de chemin de fer, etc. De plus, à ce moment-là, j'avais compris également que je pouvais prendre l'apparence de quelqu'un d'autre avec des vêtements, qui plus est qui pouvaient légèrement me tenir chaud. Donc je me faisais passer pour des soldats allemands et je m'occupaient de voler du matériel et de saboter les installations électriques quand je le pouvais. Pourquoi j'avais pris part à cette guerre ? La raison en était toute simple, le régime n'avait pas à annexer mon pays. La seule chose que j'ai regrettée, c'était que ma mère adoptive avait malheureusement du sang juif dans les veines, et si tôt qu'un des soldats friand de pouvoir l'eût appris, il s'en servit pour se faire bien voir des autorités. Enfin il n'a pas vraiment eu le temps d'en profiter puisque je me suis introduit un jour chez lui, j'ai mis à feu et à sang sa maison avec sa famille à l'intérieur, et je l'ai éliminé quelques jours plus tard.

    Après la guerre vint la guerre froide entre l'est et l'ouest, et dès lors je devins agent double pour le compte des États-Unis, le tout sous le nom d'une espionne allemande de la République Démocratique Allemande, Leni Zauber. Pour le coup, j'obtenais des informations sur le régime des deux côtés, ce qui n'était pas si mal. Je n'avais absolument aucun scrupule à vendre mes informations, et je l'aurais même fait au plus offrant en tournant ma veste sans hésiter. Je pouvais parfaitement assurer ma propre sécurité en changeant de forme comme je le voulais, de plus je commençais légèrement à comprendre que je pouvais aussi modifier mon timbre de voix, la couleur de mes yeux avec exactitude et copier les empreintes digitales. Toujours est-il que c'est durant cette période que j'ai rencontré un homme qui s'avisera devenir par le futur mon mari. Oh il était plutôt gentil, mais ce n'était pas tant ceci qui m'intéressait, il était surtout immensément riche, alors autant en profiter. Le mariage se déroula sans encombre et je suis venue m'installer dans le manoir familial, malheureusement c'est après que les ennuis ont commencé. Ayant consommé le mariage à plusieurs reprises, visiblement je ne pouvais pas exaucer le vœu le plus cher de mon époux, à savoir lui donner un enfant. Malgré tous les traitements dont on pouvait faire usage, rien ne fit. Fort bien, peut-être que ma condition bien spécifique m'empêchait de donner naissance à un enfant quelconque. Un jour, mon mari, Christian Wagner, organisa une réception au manoir, et alors que j'étais seule à un certain moment, je reçus la visite d'un autre mutant à l'allure démoniaque qui me conquit et avec qui il se passa quelque chose. Peu de temps après, je découvris que j'étais enceinte de cet homme. Tout de suite cela commençait à jaser de la part de ma belle famille, et principalement mon beau-père qui me suspecta immédiatement d'avoir commis le péché d'adultère. S'il n'y avait eu que cela, ce n'aurait pas été trop grave, mais il avait également bourré le mou à mon mari qui voulut aussi une preuve de sa paternité, je fus alors obligée de réduire les deux à néant, pour ma propre sécurité. En faisant passer ceci pour une accident, c'était vite fait. Mais lorsque vint l'heure de l'accouchement, ce fut beaucoup moins facile. L'enfant avait la même couleur de peau que moi, mais contrairement à moi, il était doté d'une fourrure et d'une queue ressemblant à celle du diable. Immédiatement la panique envahit la salle, et tous partirent horrifiés. Au même moment, l'accouchement ayant épuisé mes forces, je redevins sous ma forme naturelle. Pour les quelques personnes qui étaient revenues, tout était désormais très clair, mon fils et moi, nous étions deux démons qu'il fallait chasser et faire brûler. Je pris immédiatement la fuite, mais ne parvenant pas beaucoup à distancer mes persécuteurs, je n'eus pas d'autre choix que de balancer mon fils du haut d'une falaise, même s'il ne sera pas tué puisque je l'ai revu bien des années après.

    C'est donc au milieu des années 60 que je pris la direction du nouveau continent, de force plus que de gré ! Le voyage a été très facile, suffisait de prendre l'identité de quelqu'un qui partait le jour même pour voyage d'affaires, et en première classe ! Bon c'était surtout un coup de bol de tomber sur un solitaire parti pour voyage d'affaires et dans cette classe, mais le résultat était là, et c'est bien là tout ce qui m'importait. Atterrissant aux États-Unis, j'ai préféré continuer ma route pour me cloîtrer dans un coin un peu plus reculé, le Canada. Malheureusement le message était passé partout, et on m'attendait déjà à l'autre bout. Laissant tous les faux papiers sur place et prenant la fuite comme une dératée, le plus dur avait été de fuir la capitale, puisque toutes les autorités quasiment avaient été déployées, et il fallut ruser à de nombreuses reprises pour échapper un tant soit peu à leur traque. Il fallut courir à en perdre haleine, puis revenir sur mes pas, puis emprunter « légalement » un véhicule tout en changeant d'apparence et tout le bazar. J'évitai au maximum de croiser les policiers pour leur soutirer leur arme, d'autant qu'utiliser une arme à feu pendant une fuite revenait à signaler ma position. Ce ne fut pas toujours facile et il me fallut plusieurs jours pour parvenir à atteindre des forêts éloignées, mangeant très peu voire pas du tout, si bien que je finis par sentir mes forces me quitter au fur et à mesure que j'avançais, sans savoir trop où d'ailleurs. Si bien que je finis par m'effondrer, complètement exténuée. Par chance un mutant, celui doté de griffes qui avait servi à créer mon ancien allié, passa par là, et il me sauva in extremis de la mort, en échanges de faveur qui me vaudront d'être à nouveau enceinte. Mon fils Graydon vit le jour neuf mois plus tard, le même fils qui par le plus curieux des hasards restera humain et sera même à la tête d'un groupe anti-mutants, mais je l'abandonnai aussi très vite, de même que son père que j'ai livré aux forces armées. [D'ailleurs, pour la petite info, lorsque ce fils décidera une fois adulte et dans la politique de se retourner contre nous les mutants, il fallait bien qu'il s'attende à prendre une balle lors d'un de ses discours racistes, ce que je fis de mes propres mains dans le cadre d'une mission.] Mais revenons-en au temps actuel. Je restai discrète plusieurs années d'ailleurs, laissant le temps oublier mon existence, enfin plus ou moins.
    Plus tard, au début des années 70, et de retour aux États-Unis, à Richmond en Virginie cette fois et sous de meilleures conditions cette fois-ci, je retrouvai la mutante capable de prédire l'avenir, mon ancienne amante, et je refis ménage avec elle. C'est sous ses conseils un peu obscurs toutefois que je me décidai, environ dix ans plus tard à adopter une jeune mutante, âgée alors d'une dixaine d'années, et l'élevai avec ma concubine. Ayant vaguement entendu parler d'une Confrérie menée par un certain Magnéto, je décidai d'en faire de même et fondai ma propre confrérie en 1976 ici même à Richmond ne regroupant que cinq personnes, moi et mon amante comprises, et puis quelques années plus tard ma fille adoptive lorsqu'elle fut en âge de participer à nos activités criminelles. Son but était plutôt clair, je voulais organiser des attaques terroristes pour assurer la suprématie des mutants, et surtout obtenir nos droits qui nous reviennent de droit. Et pendant ce temps, simultanément, je travaillais sous le nom de Raven Darkhölme au Département de Recherche du Ministère de la Défense. Bien que ce soit mon nom véritable, personne n'était au courant de celui-ci, ce qui me donnait un casier vierge pour le coup. C'était une période magnifique, je pouvais me frotter à toutes les recherches classées top secrètes et en apprendre énormément sur les armements en tous genres. Et même à en utiliser certains, sans compter ceux qui ont mystérieusement disparu. Je pus ainsi les ramener pour ma confrérie, qui en fit grand usage. Ma compagne me parla un jour d'une attaque qui aurait lieu contre ma propre fille adoptive, et en conséquence de quoi je préparai un piège pour réduire à néant notre assaillante. Ce qui fut un fiasco puisque notre assaillante se révéla bien plus forte que prévu, et nous mit tous en échec. Refusant d'accepter notre échec, nous profitâmes du discours raciste d'un sénateur pour relever notre Confrérie et tenter un attentat plus direct. Malheureusement les X-Men s'en mêlèrent, forcément, et le seul résultat qu'il y eut fut que mes compagnons furent capturés, à l'exception de ma fille adoptive et moi. C'est d'ailleurs à ce moment-là que je vis mon fils devenu un de ces chiens de Xavier. Mais la réunion familiale tourna court lorsque je pris la fuite, ne lui laissant guère le temps d'être certifié que j'étais bien sa mère. Peu de temps après, nous tentâmes à nouveau de libérer nos alliés mais seule mon amante put réchapper à notre tentative, si bien que ma confrérie s'arrêta là. Ou plutôt, nous ne tentâmes même pas de libérer les autres, et nous fîmes nos affaires toutes les trois. En tous cas jusqu'à ce que la jeune femme commence à perdre tout contrôle sur ses propres pouvoirs et ne s'en aille rejoindre, je ne sais comment, les toutous du crâne chauve.

    L'opinion publique commença de plus belle à se faire oppressante face à nous, les mutants, si bien que pour tenter de sauver l'image de la mutanité, je n'eus d'autre choix que de proposer nos services pendant dix ans jusqu'en 1991 au gouvernement américain, en acceptant de modifier le nom de ma confrérie, qui n'avait alors plus rien en commun avec la précédente, pour une force de libération. La tâche était relativement simple dans les ordres, beaucoup moins dans la pratique puisqu'il s'agissait de traquer les criminels mutants qui sévissaient, parmi eux le chef de la Confrérie initiale et certains de ses acolytes. Commençant peu à peu à perdre mes convictions précédentes, je devins plus ou moins incertaine quant à ma raison ici même, sur Terre. Il me fallut même sauver le sénateur que j'avais tenté de tuer auparavant, c'est dire ! Mais deux personnes furent détruites à ce moment-là, or ce qui me marqua le plus, ce fut la perte de mon amante, que je n'ai que trop difficilement supportée. Je pris à nouveau du temps pour me retrouver seule avec mes souvenirs, en mémoire de cette femme que j'avais aimée. Une fois de retour, l'action ne tarda pas à revenir au galop car nous fûmes attaqués très vite par un des plus puissants télépathe qui ne relâcha pas ses efforts car il tenta par plusieurs reprises de me faire tuer par quelqu'un qui se suicida même devant mes yeux d'ailleurs, ayant compris qu'il était manipulé. Après quoi je subis une sorte de lavage de cerveau pour faire partie d'un groupe de protection de je ne sais plus quoi, mes souvenirs étant flous quant à cette période. Enfin toujours est-il que les X-Men sont intervenus et que je me suis retrouvée dans le camp des gentils afin de repousser ce télépathe autant que faire se pouvait. Je finis même par finir par aller à l'Institut pour aller soigner mes problèmes psychologiques, car le lavage de cerveau et les événements récents n'avaient fait que m'embrouiller d'avantage. Je ne restai toutefois pas longtemps avec eux, juste le temps de créer quelques tensions supplémentaires et puis je fis équipe avec le X-Men doué d'un génie mécanique ahurissant. Même si ce ne fut que de courte durée car très vite je l'abandonnai aussi pour reprendre une vie de solitaire, n'ayant plus de lien évident avec qui que ce soit. Il me restait mes enfants, mais les divergences étaient bien trop grandes pour que cela puisse mener à quoi que ce soit. D'ailleurs, plus tard je les retrouvai tous les trois en même temps, où deux d'entre eux apprirent que j'étais leur mère, ma fille adoptive sachant déjà de quoi il en retournait pour elle. Il n'en résultat que le fait que je veuille venger ma compagne défunte, ce qui, naturellement, fut empêché par ces abrutis de l'Institut, qui me forcèrent ensuite à les rejoindre encore une fois. Néanmoins, c'est pendant cette période, et plus exactement en 1992 que je fis taire à tout jamais mon fils humain à cause de son succès pour les élections prochaines. Voilà une bonne chose de faite toujours. Peu après, à la suite d'une mission de sauvetage, je parvins à échapper aux X-Men et à reprendre le fil de ma vie seule et tranquille, bien que de courte durée puisque j'appris peu de temps après que ma propre fille adoptive allait servir de cobaye pour une intervention visant à la priver définitivement de ses pouvoirs, et je dus de nouveau intervenir pour éviter cette catastrophe. À la suite de quoi je fis une nouvelle tentative pour éliminer le sénateur, et ce fut cette fois un succès, mais la victoire fut brève car les X-Men arrivèrent peu après et je dus même me battre contre ma propre fille que je n'avais d'ailleurs même pas ménagé, un coup de couteau qui ne toucha néanmoins pas d'organe vital. Mais je fus arrêtée et faite prisonnière jusqu'à ce que je mentionne les journaux que m'avait laissé cette amante, et qui traitent du futur de notre monde, même si je n'ai jamais eu l'occasion véritablement de les lire.
    Quelques années plus tard encore, huit ans après d'ailleurs, ayant eu d'autres ennuis avec le gouvernement, c'est ce crâne chauve en personne qui vint m'éviter la peine capitale, et je fus encore une fois forcée de remplir quelques missions pour son compte, à mon plus grand dégoût il faut dire. On me proposa de faire agent double avec un autre type aux plans assez machiavéliques, voulant en premier lieu faire assassiner Xavier. Manigançant un plan avec un allié, nous fîmes croire à la mort de ce dernier, et j'échouai de mon plein gré à ma mission pour capturer ce type pour qui je travaillais. Une fois l'affaire réglée, je finis par rejoindre moi-même de mon plein gré l'institut, en faisant passer ardemment mon envie d'intégrer l'équipe des X-Men, principalement pour garder un œil sur ma fille, car le reste je n'en avais que faire. Il fut finalement décidé que je pus intégrer l'équipe, malgré les grandes appréhensions de mon fils, qui eut d'ailleurs raison car mon seul objectif n'était rien d'autre que de la faire revenir de mon côté, ce qui bien évidemment, n'avait en aucun cas marché.

    Quittant une nouvelle fois ces imbéciles en 2006, je décidai de rejoindre immédiatement leurs adversaires les plus ancrés dans l'histoire, à savoir la confrérie de Magnéto. En règle générale, l'accès se fait difficilement, il faut avoir été pistonné par quelqu'un qui est déjà de la maison, or pour moi ce fut différent. Non pas tant dans la manière, mais c'est surtout que ce n'est pas moi qui suis allée véritablement proposer mes services à la Confrérie, c'est plutôt la Confrérie elle-même qui est venue me trouver. Cela ne s'est pas passé comme pour beaucoup par un curieux hasard, mais il semblerait qu'en réalité, on me surveillait. Qui exactement, je ne saurais le dire, ce mystérieux inconnu n'a pas daigné se montrer une seule fois, et personne de la Confrérie ne m'a avoué qui il ou elle était. Et je n'ai jamais cherché vraiment à le retrouver, mais il faut dire qu'avec mon passé de terroriste criminelle, me voir intégrer à plusieurs reprises cet Institut pour élèves arriérés ne pouvait qu'inquiéter certains groupes ou groupuscules. En réalité, cette fameuse rencontre a été pour moi particulièrement hasardeuse, dans l'autre camp il semblerait que non. Ce matin-là, je m'étais confié pour objectif d'attaquer un autre politicien hurlant à la mort des mutants, ou tout du moins à mes oreilles c'était tout ce que j'en entendais, et de le mettre hors d'état de quoi que ce soit, tout avait déjà été préparé, les armes dont j'allais éventuellement avoir besoin étaient déjà en place. Je savais où il allait aller, quelle direction il allait prendre après avoir été là et là, je n'avais plus qu'à l'attendre tranquillement. Le fusil de sniper bien collé contre mon épaule, je le voyais déjà sortir de son véhicule, il ne me restait plus qu'à attendre patiemment le bon moment. Les secondes paraissaient durer une éternité, et je n'avais pas encore l'occasion de lui tirer une balle meurtrière sans que la balle ne risque d'être déviée par les masses imposantes que représentaient ses gardes du corps, et je n'avais malheureusement pas avec moi de balles perçantes. Cela aurait été nettement plus simple, mais bon, il faut faire avec ce que l'on a, hein. Puis soudain l'occasion se présenta, et ne perdant pas une seule seconde, je fis feu. Je sentis le poids du stress s'évanouir en même temps que la balle quitta le fusil pour aller se loger directement dans le cœur du politicien. Des cris, des bruits de pas affolés, des appels au secours, tels étaient les sons qui formaient la musique endiablée de la scène à quelques centaines de mètres de là. Je dépliai toutes les armes les moins encombrantes à une vitesse terrible, en gardai quelques une à l'intérieur de mon corps, surtout les plus petites (seul le sniper tenait dans une valise), et je m'apprêtai à partir en m'envolant mais ma course fut rapidement arrêtée, je n'étais pas toute seule sur ce toit d'immeuble. Un vieil homme était arrivé je ne sais comment, mais forcément par les airs vu que j'avais piégé les escaliers qui montaient sur le toit. Pour sûr il était vieux, mais demeurait toutefois nettement en forme pour son âge. Je le connaissais de toute manière, et lui aussi me connaissait très certainement, ce n'était pas les informations qui manquaient sur l'un comme sur l'autre, même si ma vraie tête n'était pas la plus réputée au sein des autorités. Mais puisque j'étais suivie depuis le début, pas difficile de me retrouver. Il va de soi que les pourparlers ne durèrent pas longtemps, déjà parce que les flics s'activaient un peu au bout de la grande rue, et ensuite parce qu'il n'y avait pas tellement de choses à discuter. Le grand chef était déjà au courant de ma propre confrérie que j'avais mené sur une période très brève, et savait pertinemment que je serais la bienvenue au sein de sa Confrérie à lui, avec un rang associé en conséquence. Il n'y véritablement qu'une seule chose que j'exigeais de lui, c'était d'avoir la possibilité de partir quand bon me semblera, sur des périodes plus ou moins longues mais temporaires, et le droit de pouvoir organiser moi-même des missions pour les autres confréristes sans forcément passer par lui, ce qu'il accepta en vue de mes capacités, même si je reste persuadée que quelque part, il gardera un œil sur mes activités. Tant qu'il ne s'immisce pas trop, je n'aurai rien à dire.
    Il me donna ensuite l'adresse de ses quartiers généraux, que je lus et fis brûler immédiatement. Le lendemain j'y étais déjà, incognito qui plus est, donc sous une identité totalement nouvelle, et déjà je pouvais sentir les nouveaux branleurs qui me jugeaient d'un simple coup d'œil. Si seulement ils savaient que j'allais bientôt être, ou même que j'étais déjà leur supérieure, ils me prendront moins de haut en attendant que je les place dans des missions dans lesquelles ils vont devoir se surpasser, tant physiquement que psychologiquement. J'eus une nouvelle entrevue, très brève, avec Magnéto à mon arrivée, et depuis, je ne l'ai pas revu énormément, entre mes absences ou les siennes. De fait, je n'ai pas eu encore trop l'occasion de lancer énormément de missions pour booster un peu ce ramassis de glandeurs, qui se révèlent alors devenir de très bons éléments, si ce n'est une qui a fait trembler New-York, à savoir une attaque organisée sur le pont pour éliminer le maire de la ville. Ce fut un beau combat entre mes hommes, sous mon commandement bien que parfois autonomes à l'exception du grand tas de muscles, et même s'il y eut des blessés, aucun ne trépassa et la mission fut une réussite. Une victoire que les X-Men n'auront pas eue, et encore moins le manchot qui pouvait se faire pousser un bras jaune contre qui je m'étais battue. Je ne sais pas trop ce qui est advenu par la suite de la Confrérie étant donné que j'ai pris mes quartiers à l'écart de la civilisation. Pourquoi je ne saurais pas le dire, j'en avais envie, c'est tout. Seul Magnéto resta en contact avec moi. Je sais en revanche que, je ne sais plus trop quel jour, la Confrérie prit d'assaut un bâtiment du gouvernement où étaient retenus prisonniers notre race, nous les mutants. Ce qui s'y passa, je n'en ai eu aucune nouvelle, je sais seulement qu'ils ont réussi à faire s'enfuir des captifs de là-bas, et aussi qu'à la suite de quoi, le gouvernement ne resta pas inactif en créant une sorte de cellule spéciale réservée à la traque des mutants dans quelques affaires qu'elles soient. Oui le BAM avait vu le jour, et aujourd'hui, je sais que je désire ardemment sa chute, et je ferai ce qu'il faudra pour que ce jour arrive. J'étais aussi brièvement en contact avec un autre type, un apprenti confrériste, que j'avais expédié du côté ouest du pays pour une mission personnelle. Il m'avait fallu insister lourdement et faire preuve de harcèlement pour le décider enfin à y aller. Car il fallait aussi organiser quelque chose de ce côté des États-Unis, et ne pas rester centrés sur la grande pomme pleine de vers. J'attends encore qu'il me fasse un rapport d'ailleurs ce type, sinon je vais devoir encore me déplacer moi-même pour aller à sa rencontre.
    Par la suite, il y a très peu en fait, j'ai entendu parler d'une nouvelle attaque organisée contre nous, menée par un soi-disant homme de Dieu, alors que si Dieu avait réellement bien fait son travail, il se serait débarrassé de lui et non de nous. Stryker était son nom, et bientôt les rubriques nécrologiques porteront son nom, il fera la une de tous les journaux, et ce ne sera alors que le début de nos représailles. C'est pourquoi je suis revenu dans les quartiers généraux de New-York, Magnéto m'ayant confié qu'il devait s'absenter un petit moment, même s'il ne savait véritablement pas pour quelle durée. Il était temps de relancer un peu l'offensive, la prison avait été un bon point, mais il fallait taper à nouveau avant que les fêlures dans les murs ne soient réparées, et il fallait frapper bien plus fort. C'est la raison qui explique mon retour en ville, et croyez-moi, ce ne sera pas de tout repos pour ces fainéasses de nouveaux qui font l'amalgame entre se battre pour la cause mutante, et taper sur tout le monde sans aucun but du tout. Il y a des têtes qui vont être prises dans des étaux, et s'ils ne changent pas d'attitude, l'étau va faire voler en éclats leur crâne vide.


Avatar : Mystique
Personnage Marvel ? : Oui [X] Non []
Double/Triple Compte? : Oui [] Non [X]
Si oui, Qui ? : /
Pseudo : White Tiger
Votre Âge : 21 ans.
Comment avez vous connu le Forum ? : Jadis par Messire Kurkaru ! Sinon j'étais Jamie sur l'ancien.

Et pour la petite bombe surprise : [vu par Haydou Oracle] BOOOOOM Very Happy


Dernière édition par Mystique le Mar 24 Avr - 21:21, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Ven 20 Avr - 18:31

Pom Pom
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Ven 20 Avr - 19:35

Bienvenue chez nous donc Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Dim 22 Avr - 11:40

Rebienvenue la bleue ! Very Happy

Je t'épargne tout les palabres présentatifs pour attaquer dans le vif du sujet, à savoir la modération de l'enfer !

On y vaaaaaaa !

Nom :Ok

Prénom : Ok

Alias : Ok

Age & Date de naissance : Si elle est née en 1904, elle a 107 ans pas117 ans Oo

Métier : Ok

Nationalité : Ok

Genre : Ok

Clan : Ok

Pouvoirs : Combien de temps prends une transformation ? Si elle tombe inconsciente reprend-elle sa forme originale ? Combien de transformation peut-elle enchainer ?

Niveau de maitrise : Ok

Lien : Ok

Apparence : J'aimerais que tu précises dans les pouvoirs qu'elle peut faire apparaître de petits objets. Si elle fait apparaître une montre, est ce qu'elle marchera ?

Signes particuliers : Ok

Caractère : Dis nous ce qu'elle pense de la Confrérie un peu plus en détail.

Talents particuliers : Ok

Possessions : Ok

Biographie : J'aimerais avoir plus de détail sur la confrérie de Mystique, notamment la ville dans laquelle elle officiait.

Citation :
[...]et puis je fis équipe avec le X-Men doué d'un gémir mécanique ahurissant.


Attention aux fautes de frappe !

J'aimerais que tu intègres des années dans cette biographie, histoire qu'on s'y retrouve un peu. Personnellement j'ai eu du mal à m'y retrouver chronologiquement parlant.

Voilouuuu ! Rajoutes tout ce que je t'ai demandé et ça devrait être bon pour un premier avis positif Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Dim 22 Avr - 13:50

Voilà j'ai édité en bleu ce que tu m'as demandé !

Puis j'ai aussi modifié un détail au niveau des pouvoirs sur les poches qu'elle peut faire à l'intérieur de son corps pour stocker des objets, j'ai agrandi un peu la capacité Wink

J'espère que tout te va maintenant ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Lun 23 Avr - 19:20

Ca me va ! Smile

Je te donne donc ton premier avis positif, félicitation !

Un second modérateur passera prochainement pour continuer ta modération, bon courage Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Mar 24 Avr - 21:07

Peux-tu décrire brièvement comment se passe ses transformations du point de vue visuel ?

Quoi ?

Bah oui, c'est tout, désolé, j'ai pas mieux. Oo

Allez hop hop hop, modifie ça et tu deviendra verte comme moi *__*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Mar 24 Avr - 21:22

Voilà j'ai ajouté quelques petits trucs dessus en vert

Même si c'est pas tout à fait évident à expliquer, j'ai essayé au mieux.

Préviens-moi si ça ne te convient pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Mar 24 Avr - 21:43

Ça me convient pas, mais comme t'es Acolyte et que Seamus est amoureux de toi, je vais te donner ton deuxième AP.

Bon RP la vieille O__O
Revenir en haut Aller en bas
Maiwenn Short
Confrériste Alpha
avatar

Messages : 928
Date d'inscription : 28/03/2012
Age : 26

MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   Mar 24 Avr - 21:46

Félicitations, nouvelle Acolyte Bêta, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Raven Darkhölme – Mystique (Terminée....)
» Raven "Mystique" Darkhölme
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: