AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zrott Kraan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zrott

avatar

Messages : 1
Date d'inscription : 24/01/2015

MessageSujet: Zrott Kraan   Sam 24 Jan - 18:53

CARTE
D'IDENTITE








© Avatar


    NOM : Kraan

    PRENOM : Zrott

    ALIAS ET SURNOM : Sikari, "l'enfant sauvage"

    AGE : 17

    DATE DE NAISSANCE : 20 avril 1997

    METIER : sans

    NATIONALITE : indienne

    GENRE : Masculin

    CLAN : Élève de l'Institut



Pouvoirs :Le chant du sommeil - absorption & canalisation de l'énergie cinétique

  • Description :

    Le chant du sommeil - Pouvoir offensif : Il est généré par un son vocal d'une fréquence de 440 Hertz, quel que soit ce qui est dit. Zrott utilise habituellement un mantra pour invoquer Shiva, le dieu du sommeil, puisqu'il croit que le dieu lui a octroyé ce pouvoir. Ce son active, sauf chez Zrott qui est protégé, la glande pinéale de ceux qui entendent ce chant et provoque la sécrétion d'une importante quantité de mélatonine. Les sujets exposés à ce son éprouvent une intense fatigue musculaire pendant les quinze premières secondes d'exposition, les forçant à s'asseoir, à s'allonger puis à fermer les yeux. Ils s'endorment après une minute d'exposition, plongent dans un coma profond après trois minutes. Le coeur s'arrête de battre après cinq minutes d'exposition au chant.

    La durée du sommeil dépend du temps d'exposition au chant. La faiblesse musculaire dure 1mn par seconde d'exposition au chant, le sommeil dure une heure par minute d'exposition et le coma une journée, quel que soit le temps d'exposition. Si le coeur s'arrête de battre, seul un choc peut le faire repartir. Après 3mn sans irrigation, le cerveau est irrémédiablement endommagé.

    Lié à la production de mélatonine, ce sommeil pourrait générer des effets immunothérapeutiques sur les maladies bactériennes et virales (SIDA, cancer...). Cependant, à ce jour, les recherches médicales sont en cours.

    Ce pouvoir n'a aucun impact dans un environnement insonorisé, tel que l'espace extra-atmosphérique. Il est inopérant sur des créatures vivantes dépourvues de glande pinéale, comme les invertébrés tels que les insectes, les vers ou les invertébrés du Mojovers, ainsi que les créatures échappant au cycle du sommeil.

    De plus, ce chant affecte toutes les créatures vivantes amies, ennemies ou neutres, à moins qu'elles ne soient sourdes ou que leur audition soit protégée contre les sons émis sur la fréquence de 440 Hertz.

    Enfin, après trois minutes de chant, le nez de Zrott saignera. Il perdra alors de 15 à 30% de son sang s'il s'arrête de chanter immédiatement, les battements de son coeur s'accélèreront, il deviendra pâle et devra boire de l'eau salée pour revenir à l'état normal. Si Zrott chante pendant cinq minutes, il perdra 30 à 40% de son sang, et seule une transfusion sanguine le ramènera à son état normal.

    Absorption & canalisation de l'énergie cinétique - Pouvoir défensif : Lorsque Zrott est conscient, son corps peut absorber l'énergie de tout objet en mouvement le heurtant. Par exemple, s'il est heurté par un objet de 80 kg se déplaçant à la vitesse de 25km/h, le corps de Zrott absorbera 12.96 KJ (kiloJoule) ou 12,960.00 Joules, le Joule servant d'unité de mesure de l'énergie cinétique.

       NdA : Pour les amoureux de la physique, l'énergie cinétique (Ek) en Joules est égale à la masse en kilo (m) multipliée par le carré de la vitesse en mètres par seconde (v2), le tout multiplié par la constante 1/2 (0.5). La formule est la suivante : Ek =1/2 mv2

       La peau de Zrott peut supporter un impact de 25 Joules sans qu'aucune trace ne subsiste. Cela représente l'équivalent d'une balle de tennis de 56g circulant à 110km/h. Tout impact, y compris celui d'un coup de poing, de pied ou même d'une gifle sur le corps de Zrott déclenche une réaction thermique. L'énergie produite par cette réaction accroît la densité moléculaire de la peau de Zrott au prorata du nombre de Joules emmagasiné. Par exemple, s'il reçoit sur la figure une balle de tennis de 56g lancée à 110km/h, non seulement il ne souffrira aucun dommage, mais la densité moléculaire de sa peau ajoutera les 25 Joules de la balle de tennis aux 25 Joules qu'il peut habituellement supporter. Il aura donc une résistance cutanée de 50 Joules. Chaque impact renforcera la densité moléculaire de sa peau, le protégeant des blessures.

    Ce pouvoir est passif, ce qui signifie qu'il ne nécessite aucune concentration particulière. Il ne se manifeste qu'a posteriori, une fois que Zrott a été touché. Il ne fonctionne donc pas lorsque Zrott est inconscient (endormi, dans le coma...) ou lorsque l'énergie cinétique dégagée est inférieure à 1J, ce qui représente un objet d'un kilo se déplaçant à 3km/h.

    Zrott ne peut pas absorber une quantité d'énergie cinétique supérieure à 1 500 KJ, ce qui correspond à un objet d'un kilo se déplaçant à la vitesse de 5 400km/h ou d'un objet de 3 tonnes à la vitesse d'un kilomètre heure. Si la quantité d'énergie cinétique est supérieure à 1 500 KJ, et s'il survit à l'impact, son corps n'absorbera rien.

    Concernant la durée de stockage de l'énergie cinétique, elle décroît proportionnellement à l'accroisssement du nombre de Joules stockées. Zrott ne peut conserver une densité moléculaire capable de supporter un impact de 1 500 KJ pendant seulement 1mn (60sc), tandis qu'il peut conserver 1KJ pendant 25mn (1500 sc), et 1J pendant 17 jours 8 heures et  40 minutes (1,500,000 sc).

    Zrott peut donc être blessé et même tué par tout moyen n'impliquant pas d'énergie cinétique : feu, froid, électricité, noyade, poison, privation d'oxygène, attaque psychique, etc. Actuellement, il ne peut pas canaliser l'énergie cinétique pour soigner ses blessures. Cependant, avec un entraînement approprié, cela pourrait être possible.



  • Niveaux de maitrise : Débutant

  • Lien entre les Pouvoirs :
    La fusillade a provoqué une modification du métabolisme de Zrott, lui permettant de transformer son corps en réceptacle et catalyseur d'énergies.



Description Physique :


  • Apparence :
    Tête nue, une chevelure raide toujours en bataille, Zrott attire l'attention par sa démarche souple et féline. Sa voix douce charrie avec elle son accent du nord de l'Inde fortement marqué. Ses sourcils fins annoncent un regard noir tantôt fuyant, lorsqu'il se trouve en face de gens qu'il ne connaît pas, tantôt farouche lorsqu'il se sent menacé. Il arbore le visage sec et émacié de ceux qui ont traversé des épreuves, impression que renforce l'absence de sourire ou de rire, des yeux qui semblent enfoncés dans leurs orbites et une stature chétive.

    Il porte toujours un Sherwani. C'est un long manteau traditionnel indien de couleur noire qui descend jusqu'au genou, qui le protège du froid et qu'il ne quitte jamais, même en intérieur. Sur sa cuisse gauche, retenu par une ceinture en peau de serpent pend un couteau affûté sur le manche en ivoire duquel est gravé le visage de Yama, le dieu du Royaume des Morts.



  • Signes Particuliers :
    Sa poitrine reste marquée des cicatrices des balles tirées par ceux qui ont tué son mentor. Mais elle arbore aussi le tatouage d'une femme à la peau bleue et aux quatre bras. Ses yeux sont rouges et elle tire la langue. Pour tout vêtement, elle porte une robe confectionnée à partir de bras humains, et son cou est orné d'un collier de têtes humaines.


Caractère :


  • Mental :
       Paranoïaque : Zrott reçu une éducation très rigoureuse. La vigilance et la méfiance sont les principaux axes de comportement du jeune Indien. Dans la forêt de Bayanar, elles lui ont permis d'être rapidement conscient des dangers autour de lui, et de s'en sortir. Mais elles l'ont également conduit à croire que les gens ne sont pas fiables, qu'ils sont mal intentionnés et qu'ils trouveront toujours une occasion d'exploiter ses failles à leur profit. Cette suspicion et la méfiance ont aussi été alimentées par l'assassinat de son précepteur.

       Narcissique : Comme, de par sa méfiance, ses échanges interpersonnels sont auto-centrés, soit les autres existent pour répondre à ses besoins, soit ils n'existent pas du tout. Son attitude génère chez Zrott une hypersensibilité à toute menace, réelle ou imaginaire, qui peut le rendre agressif et violent.

       Schizoïde : le jeune Indien montre peu d'intérêt pour les relations sociales. Froid et indifférent, il rencontre des difficultés à exprimer ses sentiments d'une manière significative. S'impliquant dans des activités solitaires, il vit déconnecté du monde.

       Respect de l'autorité : Bien que l'histoire et le profil psychologique de Zrott révèle d'importantes difficultés relatives à son insertion sociale, son éducation par des loups et de sa vie dans la forêt lui ont appris le respect d'une hiérarchie et une vision globale de son environnement. Les années passées avec son précepteur ont été l'occasion pour lui d'apprendre les rudiments de la politesse. En outre, le tatouage d'une déesse sur sa poitrine révèle un sentiment religieux et confirme sa capacité à reconnaître et accepter une autorité supérieure. S'il se sent membre d'une équipe, son insertion sociale et sa vie pourraient s'améliorer.

    Elevé dans la forêt, Zrott n'a aucune opinion concernant la mutation et les mutants. Il croit que ses aptitudes particulières lui ont été offertes par le dieu Shiva, partenaire de sa déesse protectrice Kali, et vénère pieusement ce dernier. Depuis la mort de son mentor et sa capture par le Directeur du cirque, il a peu d'estime pour le genre humain, qu'il soit humain ou mutant. Quant aux événements qui ont frappé la communauté mutante, leur écho n'est pas arrivé jusqu'au cœur de sa forêt. Zrott va donc les découvrir en intégrant la communauté mutante.




Histoire :


  • Talents Particuliers :
    Zrott ne sait ni lire, ni écrire. Elevé au sein d'une meute de loups, il sait reconnaître la place de chaque individu au sein de la meute grâce au langage sonore et corporel utilisé parles loups pour se faire comprendre, et les privilèges afférant au rang de chacun. Confronté à des canidés, il utilisera donc ce langage gestuel et verbal.

    Au côté de Baghvan, il a aussi appris à pister un gibier en suivant sa trace, à se camoufler et à tuer, notamment à l'aide de son couteau. Il sait aussi reconnaître les herbes médicinales qui poussent dans la forêt de Bayanar : celles qui guérissent, mais aussi celles qui tuent.

    Son enfance passé dans la forêt lui confère aussi une excellente mémoire visuelle et un sens de l'orientation. En chassant, il a développé son sens de l'observation. Mais il sait aussi grimper sur un arbre ou un promontoire rocheux pour échapper à un prédateur, repérer une proie, voler des œufs ou, tout simplement, avoir une vue panoramique de la forêt. Tout ce qu'il a appris de son précepteur a été mis en pratique par Zrott au cours de sa vie solitaire dans la forêt.

  • Possessions :
    Zrott ne possède ni maison, ni argent,  seulement un couteau sur le manche en ivoire duquel est gravé la figure de Yama, le dieu qui règne sur les Morts.

  • Biographie :
    Zrott ne sait rien de ses parents. Ils étaient Muryia, une tribu vivant dans la forêt de Bayanar, situé dans le district de Bastar, au coeur de l'état de Chhattisgarh, au nord-est de l'Inde.

    Comme tous les adolescents, Les parents de Zrott vivaient au Gothul, une annexe du village dans laquelle les jeunes gens vivaient ensemble. Et chaque nuit, les filles devaient dormir avec un garçon différent. Cependant, la nouvelle de la grossesse de la mère de Zrott rendit furieux les anciens du village, car tomber enceinte hors mariage était contraire aux traditions. Afin d'éviter la colère du dieu du village Lingo Pen, le nouveau-né fut abandonné aux prédateurs qui peuplaient la forêt. Et il serait sûrement mort sans l'instinct maternel d'une louve Alpha, dont la progéniture avait régalé quelques jours auparavant l'estomac d'un tigre affamé. Le jeune Zrott fut donc allaité par ses soins, et élevé comme un loup par le reste de la meute. Mais à l'âge de cinq ans, un incendie de forêt le sépara de la meute.

    L'enfant resta caché dans un arbre deux jours durant avant qu'un vieil ermite, du nom de Baghvan, ne le trouve, et ne décide de le garder comme élève. Gagner la confiance de l'enfant ne fut pas chose aisée. Zrott se comportait comme un loup, griffant, mordant et grognant, mangeant sa viande crue et gardant ses distance. Mais l'ermite tint bon, et gagna suffisamment la confiance de Zrott pour lui apprendre à parler le Chhattisgarhi et l'hindi, la chasse, la pêche et la cueillette des herbes médicinales qui lui servait à soigner les populations des villages bordant la forêt. Il l'initia également aux mystères de la terrifiante déesse Kali. Une nuit, alors que Zrott avait atteint l'âge de treize ans, le vieil homme lui tatoua sur la poitrine une image de la déesse, afin qu'elle lui accorde sa protection.

    Baghvan gardait un secret : membre d'un groupa armé d'activistes politiques, les naxalistes, il avait été pris par la police, et avait accepté de leur indiquer l'endroit où campaient ses camarades afin d'éviter la prison. Au lieu de cela, il dut s'engager dans l'armée indienne, et fut envoyé au Cachemire, dont indiens et pakistanais se disputaient par les armes le rattachement territorial. L'explosion d'un obus lui coûta une jambe. Considéré désormais comme inapte à servir, il quitta l'armée et se cacha dans la forêt de Bayanar, espérant s'y faire oublier.

    Mais il n'avait été ni oublié, ni pardonné : lui et Zrott furent découvert par ceux que Baghvan avait trahi et tirés à vue. Tous deux furent mortellement blessés, et laissés pour mort. Mais contre toute attente, Zrott non seulement survécut à ses blessures, mais cette fusillade déclencha l'émergence de puissantes aptitudes défiant toute explication scientifique, et demeurées jusqu'alors latentes.

    L'adolescent vécut plusieurs années dans la forêt, livré à lui même. Il honora d'abord la mémoire de son mentor en incinérant son corps avec du bois de santal, mais conserva son couteau au manche en ivoire sur lequel était gravé la silhouette du dieu Yama, qui règne sur le Royaume des Morts. Mais sa soif de vengeance n'était pas étanchée. Il passa ses nuits à traquer le groupe d'hommes qui avait tué celui qui lui avait tout appris. La nuit où il trouva leur campement, il versa dans leur réserve d'eau un poison mortel et resta caché jusqu'au lever du soleil. Les cris d'agonie qui lui parvinrent lui annoncèrent que justice avait été rendue. Il ne sortit de sa cachette qu'au crépuscule pour contempler leur cadavres. Mais il n'était pas seul : une vieille femme le vit, et comprit ce qui était arrivé à ces hommes. Dès le lendemain, des hommes armés le cherchèrent en vain dans la forêt. Zrott comprit alors que rien de bon ne viendrait des humains, qu'il ne pouvait se fier qu'à lui même et vécut caché du reste du monde.

    C'est à partir de ce moment que se répandit, d'un village à l'autre, la légende de cet enfant sauvage, indomptable et sanguinaire. une prime fut promise par les autorités locales à quiconque le ramènerait mort ou vif.

    Norman Mc Call, le directeur d'un cirque venu de la lointaine Amérique, entendit l'histoire de celui que les villageois appelaient Sikari, ce qui, en hindi, signifie "le chasseur", qui se déplacait et grondait comme un animal. Désireux de vérifier la véracité de cette légende, il voyagea jusqu'en Inde et rechercha discrètement l'adolescent, qu'il découvrit au bout de trois semaines de recherches intensives. A l'aide d'une paire de lunettes à infrarouges, il suivit Zrott dans ses parties de chasse pendant plusieurs nuits d'affilée. Il comprit rapidement que l'adolescent pouvait devenir une attraction incontournable, et décida de le capturer. La traque dura toute la nuit. Les aptitudes de Zrott, conjuguées à sa détermination sans faille donnèrent à Mc Call et ses hommes, pourtant équipés de motos tout terrain et de fusils à seringues hypodermiques du fil à retordre. Mais le Directeur du cirque le fit courir la nuit durant, et attendit le petit matin. L'attraper l'adolescent épuisé et aveuglé par le soleil levant fut un jeu d'enfant.

    Exhibé dans une cage comme "l'enfant sauvage des forêts indiennes", Zrott fut battu et maltraité, car non seulement il menaçait et attaquait le personnel du cirque, mais tenta sans succès de s'échapper à plusieurs reprises. Il passait ses nuits à hurler comme les loups avec lesquels il avait grandi, ce qui lui valait d'être encore battu. A peine habillé, battu et mal nourri, transi de froid, il aurait terminé sa vie au cirque sans l'aide d'une étrange femme à la peau noire et aux quatre bras.  Comme elle lui rappelait le tatouage de sa protectrice, il l'appela Kali. Elle ne le détrompa pas sur sa véritable identité : Anna Da Silva, une cambrioleuse portugaise atteinte de surdité, doté de pouvoirs psychiques, capable de léviter et de devenir invisible.

    Profitant d'une occasion, une nuit à New York, un an après la capture de Zrott, tous deux s'échappèrent du cirque. La prétendue Kali mena Zrott vers l'Institut Xavier pour Jeunes Surdoués et le laissa, lui promettant de revenir pour le ramener dans la forêt de Bayanar.


Avatar : Suraj Sharma
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
MultipleCompte? : Oui [] Non [X]
Si oui, Qui ? : N/A
Pseudo : Zrott
Votre Age : 49 ans
Comment avez vous connu le Forum ? : Par une recherche en ligne


Dernière édition par Zrott le Ven 30 Jan - 16:28, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Zrott Kraan   Dim 25 Jan - 14:21

Bonjour & Bienvenu officiel cette fois (je suis également Sage que tu as pu rencontrer en CB).

A la lecture, ta fiche semble terminée, néanmoins elle n'est pour l'heure pas conforme à nos attentes et n'est donc pas éligible à la modération. Afin de la rendre modérable, je te redirige vers le règlement qui explique en détail comment nous procédons et fonctionnons.

Merci de ta compréhension,

Amycalement

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abraham Blackwood
Agent du BAM Delta
avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 35

MessageSujet: Re: Zrott Kraan   Lun 9 Fév - 18:32

Bonsoir !

Cela fait 15 jours que nous n'avons pas eu de nouvelles concernant ta fiche. Celle-ci est-elle toujours d'actualité ? Peux-tu nous dire ce qu'il en est ?

Si tu as besoin d'aide ou d'un délai, n'hésite pas à demander =)

Cependant, si nous n'avons pas de retours d'ici une semaine, ta fiche sera malheureusement considérée comme refusée ...

Merci de ta compréhension et bonne soirée ! Very Happy

_________________

Beam me up Scotty !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Zrott Kraan   Mar 17 Fév - 19:11

Fiche refusée

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zrott Kraan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zrott Kraan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches refusées-
Sauter vers: