AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Furie rouge [Pv Ninon, Autre (Mp pour entrer)]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 28

MessageSujet: Furie rouge [Pv Ninon, Autre (Mp pour entrer)]   Mer 24 Déc - 0:52

- Lundi 1 Juin 2015 18H16 -

*CHTAC*

Je frappe, je me dépense. Mes examens sont terminés. Je suis apte à joindre une classe parmi les personnes les plus saines d'esprit. On m'explique que j'aurais toujours quelques restes. 16 ans de torture c'est malheureusement indélébile. Mais je suis apte. C'est écrit sur le papier. Je suis maintenant capable d'être indépendante !

*CHTAC*

Une envie d'indépendance. D'autant plus que je vis avec un exemple d'indépendance assez prononcé, portant le nom de Laura. Bien que je m'obstine à ne pas vouloir la suivre dans ses soirées, je m'imagine parfois le contraire.

En faites, je m'imagine pouvoir sortir dehors, seule, sans forcement être accompagnée ou surveillée, sans être regardée de travers, sans avoir à me justifier d'avoir des cornes sur la tête et d'avoir ses yeux qui font peurs. Depuis l'attentat, il est juste impossible de sortir seule pour les mutants les plus "visibles". On est fusillé du regard, exécuté au mur de la honte sans aucune raison que celui d'être pris pour responsable de la violence gratuite.

*CHTAC*

J'ai cette envie depuis. Cette envie de changer les mentalités, cette envie de me battre qui grandit en moi un peu plus tous les jours. Cette envie, transmise par Caitlyn, transmise par Rachel et transmise par Amy. Je veut changer, ou en tant cas, participer et  au moins essayer de changer ce monde. Pour qu'il sente un peu moins mauvais.

Mais pour l'instant je suis la, à devoir dépenser mon énergie sur des balles que je frappe le plus fort possible, raquette en main. Je frappe, sans viser. Juste à mettre le plus de force des mes bras, voir la balle rebondir et frapper encore. Je porte mes anneaux, ils sont des menottes qui m’empêche de trancher ses balles qui au plus je les frappe, au plus m’énervent. Je sent à chaque fois mon reflex protecteur s'activer et mes anneaux l’empêcher d'agir. Et surtout... Surtout ! J'AI MAL AU BIDE !

*CHTAC*

En faites, tout est parti de ça aujourd'hui ! Fin du cycle menstruelle, terminus, TOUT LE MONDE DESCEND. Bien chiant, bien douloureux et qui me met dans une fureur noire, ou plutôt rouge au vu du contexte. En faites, j'étais rouge des pieds à la tête. Chaussures rouges, joggins rouges, entre les cuisses....sans commentaire, une veste rouge, un soutient-gorge pour le sport, rouge, un visage rouge d'effort des yeux et des cheveux rouges, rouges rouges !! Alors je frappe, je frappe autant que je peut avec une raquette. J'ai pas des poings assez forts pour frapper dans des punching-balls. Je frappe encore jusqu’à ce qu'une fois de plus, une balle part contre le mur en face de moi.

Je passe pour une folle encore, mais un peu moins, c'est plus par réputation en faites. Tout le monde n'est pas encore au courant que je ne suis plus schyzophrène psychotique...

A la télé, le tennis c'est quand même plus sexy que les "NYAAAAH !" que je pousse à chaque frappe. Et les autres étudiants, venus pour faire un peu de sport, trouvent une folle furieuse dans le gymnase qui râle toute seule comme une grande. Pour les garçon c'était plutôt plaisant à voir tout de même, a cause de certains mouvements, bien que contenus avec les sous-vêtement adéquats.

Pourquoi le squatch ? C'est l'un des seules sports qui puissent me permettre de crier sans trop passer pour une cinglée. Et la j'avais juste envie de crier. Et ça faisait du bien, jusqu’à ce que la balle revienne et que je frappe à nouveau. Finalement, la fatigue commençait à s'en prendre à moi.

*CHTAC*

Je m'en vais alors m’asseoir, pour reprendre mon souffle. Je ne vais même pas chercher la dernière balle.

Je sent alors un regard, en particulier, qui s'est posé sur moi. Un regard que je connais assez bien puisque je le côtoie assez souvent depuis l'automne dernier et avec laquelle j'ai échanger mon corps. Il s'agit de Ninon. Je lui fait un sourire rapide mais mon expression ensuite indiquera facilement que... que c'est pas la bonne semaine.

- Salut Ninon. Comment tu vas ? Il fait super chaud !

Et j'étais même transpirante, mais je voyais la un moment à partager avec une amie. Peut être même lui faire frapper dans quelques balles avec moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ninon Lenoir
Élève à l'Institut Beta
avatar

Messages : 243
Date d'inscription : 09/07/2014
Age : 25

MessageSujet: Re: Furie rouge [Pv Ninon, Autre (Mp pour entrer)]   Sam 4 Juil - 18:44

La bouche encore trempée, Ninon releva son visage de la fontaine à eau du gymnase en soupirant de bonheur. Elle tendit ses bras vers le haut, mains jointes et doigts entrecroisés, pour s’étirer en souriant, heureuse de sa course. Elle en avait fait du chemin la Nini! Au fil de ses entraînements acharnés, elle s’était améliorée un peu plus à chaque fois, à l’instar de sa tenue de sport. Car Karl l’avait dit:[ *Insérez accent alleumand*] “Les pantalons de jogging sont un signe de défaite. Vous avez perdu le contrôle de votre vie, donc vous sortez en jogging.

Or, question contrôle de sa vie, Nini avait reprit du poil de la bête (même s’il fallait tout de même bien avouer que l’animal n’était que peu velu). D’abord ses pulsions culinaires, ensuite ses pouvoirs, puis ses fesses et sa Souricette, tout allais bien, ou au moins mieux! Alors jamais, oh grand jamais, Nini ne reporterait d’infâme jogging, legging ou peu importe, même pour s’exercer.
Il avait fallu se creuser la tête pour se passer du jersey, il avait fallu chercher pour éviter le pantalon, et il avait fallu se retourner les méninge pour esquiver cette coupe immonde, flasque et peu flatteuse… Alors quoi?

En fait, c’est une histoire bête…

On est obligées de la raconter?

Non... mais on va le faire quand même!



Tout commença donc dans la chambre numéro 8, le petit nid d’amour aseptisé de Ninon et Souricette.
Habiter chambre numéro 8, c’était être au rez-de-chaussée, dans l’une des très rares chambres de deux, réservées généralement aux élèves maîtrisant mal leurs capacités, aux résidents, et au personnel.
Pour Jade, c’était aussi le paradis, puisqu’à deux pas de la salle de bain.
Or, par une jolie nuit de pleine lune, au beau milieu du printemps, la tête rageusement placée sous l’oreiller, Nini pesta à nouveau contre sa voisine dont les coups du lit sur les murs n’avaient d’égal que le programme essorage d’une machine à laver. Ce n’était pas tant le fait que sa voisine d’à côté eut une vie sexuelle qui la froissa tant que ça, mais plutôt le fait qu’elle la manifesta à minuit passé, et qu’une Nini sans son précieux sommeil réparateur était une Nini dans la soupe le lendemain.
Alors vous direz, “Mais quel est donc le rapport entre la fin du jogging et la machine à laver?”, et vous aurez raison. Mais pas de précipitation, puisque la réponse arrive à la prochaine virgule, pile en même temps que le cri coïtale de la dite voisine qui fit se redresser vivement Ninon dans son lit avec un: “Mais c’est bien sur!”, parfaitement hors de propos, sauf si vous êtes familiarisés avec le tennis féminin.

Et on sait qui était dans la chambre à côté?

... Darla?

...

...

OH SEIGNEUR!

Coco avait dit “La mode se démode, le style jamais”, or, Nini, elle avait le style dans sa minijupe volantée à l’arrière, et à rayures aussi bleue que ses beaux yeux. De quoi courir avec grâce et élégance sur la piste, aussi rouge qu’un tapis sur la croizette. Malheureusement, Coco avait oublié qu’après une demie heures, le style, même s’il ne se démodait pas, en prenait quand même un sacré coup, d’où la nécessité de s’hydrater en urgence...Et c’était après avoir bu que Nini fut attirée par d’étranges bruits…

*CHTAC*

Nyyaaaa!

Quel curieux chant nuptial…
Intriguée, elle s’approcha donc avec précaution pour découvrir quelle bête exotique pouvait bien être à l’origine de cette singulières parade.

*CHATC*
Nyyaaaa!

Telle une exploratrice soucieuse de ne pas effrayer son sujet, elle se déplaça sans bruit, sur la pointe des pieds, l’oreille aux aguets… Quel oiseau rare allait-elle découvrir? Quel félin merveilleux allait-elle rencontrer? Quel spécimen fabuleux allait-el...


*CHTAC*
*PAF*

_ Argh! Je suis touchée! …

Une main sur la tête, Nini vacilla  en massant sa tempe meurtrie par l’impact d’une balle perdue. La jungle était définitivement trop dangereuse pour une petite exploratrice imprudente… Toujours la main pressées sur la tête, elle chercha du regard le banc le plus proche, mais aperçut Kaede, empoignant fermement une raquette et frappant de toutes ses forces une balle rebondissant sur le mur avant de revenir vers elle avec presque autant de force. Nini regarda l’oiseau rare qu’elle avait cherché à ses risques et périls. Tout paré de son plus beau plumage rouge, il était aussi joli que dangereux, même si son cri pouvait parfois prêter à sourire.

Comment? Se pourrait-il que ce soit notre si tendre Général qui nous ait si grièvement blessées?
Mais… mais… mais pourtant elle nous sourit, elle n’aurait pas osé nous blesser? Si?...


Nini sourit en retour avant de s'asseoir à ses côté, une fois que la bête eut l’air apaisée… ou presque, car aussi belle fusse-t-elle en rouge, cette couleur était certainement plus intimidante qu’elle n’était pré-nuptiale, et seule une autre femme pouvait lire la véritable signification entre les lignes.
Pour résumer, citons Legolas “Un soleil rouge se lève à l’horizon, beaucoup de sang a du couler cette nuit.

_ Mais… mais… mais Legolas n’est pas une femme…
_ C’est un elfe.

Car non, aucun homme ne pourrait jamais comprendre la véritable signification de cette semaine maudite et crainte, à juste raison!
Les hormones en ébullition qui vous hurlaient de cogner le premier gougnafier vous approchant d’un peu trop près et souhaitant en découdre, fusse-t-il rugbyman, jusqu’à lui faire regretter les jupons maternels.
Cette envie primaire de faire comprendre avec bestialité que ce n’est pas le bon jour pour vous titiller!
Rien de personnel, rien de méchant! Juste une simple vengeance gratuite sur un pignouf de passage ayant eu la malchance de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, comme si les ovaires prenaient le contrôle du corps façon Gundam pour extérioriser toute la douleur d’être méthodiquement broyés, avec un plaisir non dissimulé, par Dame Nature…
Lady N, comme on l’appellait dans le milieu.
Elle et tous les autres! Le coïte des voisins à deux heures du matin, la mégère mal lunée qui vous a dit que c’était le mauvais bureau, le frustré qui vous a insultée pour une jupe, Roberto qui vous a fait du charme dans l'ascenseur sur le coup de 20:00, et l’empaffé qui vous a allègrement tâté le fessier dans le métro avant de se tirer en vous souriant le plus aimablement du monde, un détestable rictus sur les lèvres, et dans lequel vous avez pu lire un “bonne journée” aussi méprisant que méprisable.
CREVEZ PAUVRES LARVES!
Car c’est en ce jour que la prophétie rouge se réalisera, et elle s’écrira dans le sang, le votre, immondes créatures puantes!

Craignez la haine et la colère de vos victimes, vermines,
Car ce douloureux châtiment trouvera son chemin jusqu’à dans votre fond…

Nini… Ca va mon Trognon?

Quoi?! J’ovule, ça te défrise?!

Oh Seigneur …

Et après, il y en avait qui se complaisent à jouer les martyrs… “Tenez, ceci est mon sang.” Tss, reviens quand tu auras tes règles, gamins!

... Nini? Ca va mieux?

... Mrf… oui

Enfin bref, tout ça pour dire qu’il ne valait mieux pas lui tirer les couettes à la Kaede, sous peine de le regretter amèrement, à part peut-être si vous aviez un ou deux cookies pour plaider en votre faveur, car si l’argent était le nerf de la guerre, le sucre était celui du chaos.

- Salut Ninon. Comment tu vas ? Il fait super chaud !

C’est le moment de la jouer tout en finesse mon p’tit trognon, délicatesse, subtilité …

_Oui, je vois ça, tu as bonne mine, tes joues sont bien rouges!

Tu le fais exprès?! Est-ce que tu sais qu’on n’a même pas un carré de chocolat à offrir à ses hormones!

_Ca va et toi? Tu as l’air… en forme, pleine de vitalité, c’est fou ça. Je ne te dérange pas au moins? Parce qu’en fait, j’étais venue boire de l’eau, et je t’ai entendu, mais je ne savais pas que c’était toi, je pensais que c’était un ois… quelqu’un d’autre… Héhé … Je ne pensais pas te croiser ici, tu faisais du squash c’est ça? Ca a l’air chouette, un peu dangereux, mais chouette quand même. Tu m’apprendrais, je n’en ai jamais fait?

Remarque non, je ne sais pas si j’y arriverai, mes bras son inutiles..

_________________
Ninon Lenoir

Cimer la Fougère ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Furie rouge [Pv Ninon, Autre (Mp pour entrer)]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Escargots sauce au vin rouge
» Fesses rouge...
» Vaccination obigatoire pour entrer en maternelle???
» 100° singe, champs morphiques et SV
» Un coussin à taper, mordre, griffer, coup de bouler?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: