AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Roadrunner [John Reddington]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Clayton
Apprenti Delta
avatar

Messages : 71
Date d'inscription : 22/01/2014
Age : 26

MessageSujet: Roadrunner [John Reddington]   Dim 23 Nov - 17:10

- Hé l’avorton ?
- Hiim ! Euh j….. oui ?
- Tu saurais pas où j’peux trouver la Fifth Avenue 66th Street ?
- Ben… euh…
- C’est pas un nom de rue, Euh, petit. Tu sais ou tu n’sais pas !!?
- Euh j…j… je… biin…. Euh…. Je s… sniff… houiiinnn !!!

Ooooh bon sang d’nom de dieu….. Il a fallu que le premier passant que j’questionne soit un handicapé mentale de 14 ans que j’fous une trouille monstre avec ma tête de porte-bonheur, au point qu’il chiale autant qu’un marmot de 6 ans qui se serait fait voler sa sucette, son froc vite trempée à l’entrejambe par son urine. Je savais bien que j’faisais peur au commun des mortels comme pas possible et sans le moindre effort occasionné, mais pas à c’point-là. Voilà qu’les piétons aux alentours braquant leurs regards sur nous sans s’arrêter en chemin, se demandant c’que la bête immonde en face du pauvre gamin tout innocent à bien put faire pour le mettre en larme. Pourtant j’porte ce casque de motard qui masque la moitié d’ma tronche, seule la visière expose mes yeux mystiques d’un rouge au contraste orangé. Gros facepalm lasse pour moi devant cette scène aussi pitoyable, accoudée sur le guidon d’une Harley Davidson biker noir où je trône en c-moment même. Tein, si j’lui fais un tel effet avec mes yeux, j’risque très certainement d’lui faire une crise cardiaque sans mon casque…….

Je pivote la poignée de l’accélérateur, rugissant bruyamment le moteur de la bécane pour tracer la route loin d’ce pisseux d’mes deux. Y a pas à dire, j’ai bien fait d’prendre ce beau bébé à son ex-propriétaire qui doit encore reposer en paix dans la benne à ordure d’un pub paumé à 50 kilomètres de New-York. Tout comme son casque ainsi ce long manteau en cuir épais marron qui me va presque comme un gant et qui m’plait bien. Ce gras du bide de la nuit dernière qui aurait mieux fait d’écouter mon avertissement au lieu d’continuer à m’chercher des noises avec ses allusions d’anti-mutant primaire. Avec ses deux mètres et son gabarit qui n’avait rien à envier du mien j’avais vraiment crue avoir affaire à un mutant pourvue d’une force et une résistance inhumaine. Mais nope ! Juste un simple humain dont la tête à fait un jolie bruit d’biscotte par la première mandale Morganienne. Mais passons !
Quelques semaines plus tôt, alors que je déambulais sur Facebook, je suis tombé sur la page d’un mutant assez connu pour ses « vidéos » très poussée sur la critique portant sur la vie quotidienne des mutants en société. Rien avoir avec ces mutants frustré qui font des vidéos pour vomir toute leur haine sur les humains et incitant ses frères et sœurs mutants à tuer les gangs anti-mutants en masse. Ceux-là finissent généralement six pieds sous terre à manger les pissenlits par la racine quelques jours plus tard, et n’font pas de bon confréristes avec leurs bases reposant essentiellement sur la frustration. J’leurs donne pas une semaine avant qu’ils ne désertent les lieux, faute d’avoir rien pigé sur le véritable sens idéologique de l’organisation pro-mutante. Trop focaliser sur la partie « action » et basta. Je n’ai pas la certitude si ce type est un mutant ou bien un humain ce prenant pour un homo-Superior. Aucune photo de sa tronche, juste une icône stylisée d’un poing levée enveloppé par une hélice d’ADN, sachant que j’ignore a quoi il ressemble. il ne s’est jamais filmé son visage, juste son torse. Aller savoir pourquoi….. mais il a accepté par message privée, hier soir, que je vienne le voir aujourd’hui. Son adresse était affichée sur son profil et elle n’avait rien de fictif. Je le sais car j’ai elle y était sur internet. Par précaution j’ai pris soin de n’pas révéler mon appartenance à la Confrérie. On n’est jamais trop prudent, surtout dans un réseau social connu pour être espionné par le FBI et certainement le BAM. Une nouvelle occasion aussi pour mettre ma nouvelle méthode de recrutage en pratique !

Mais alors que je prends un raccourcie en passant par une banlieue paisible de la grosse pomme……

- Qu’est-c’que……..

Ralentissement spontanée de ma moto tandis que mes yeux balaye un quartier complètement dégradé par des tags et graffitis tout moches sur les maisons, les voitures sur un rayon d’au moins 25 mètres. Même le SDF pionçant non loin devant moi n’a pas été épargné, portant fièrement les couleurs de la Gay Pride. Apparemment il n’a pas encore finie de décuver pour l’avoir remarquer. C’est la marie qui va être content du bordel multicolore, huhuhuh !
Toujours en faisant du surplace, je tends mon index  vers le tag d’un lampadaire à ma portée, puis palpant la texture de la peinture par le pouce et l’index. La peinture est encore fraiche. Ca n’fait pas longtemps que l’saligaud a fait ça. Je dirais aux alentours de 2 à 3 heures. Quelques habitants au alentours constatent les dégâts par leurs fenêtres, d’autres sortent de chez eux pour mieux observer l’ensemble, jusqu’à ce qu’ils constatent avec fureur l’état des murs de leur baraque. Tain, j’espère vraiment que ça n’soit pas « Mutantwarrior » le fautif, celui que je suis censé aller rencontrer chez lui. Parce que sinon, hors de question d’aller l’recruter ! Autrement, la réputation de la Confrérie va s'prendre un coup d'fouet... mais violent quoi ! Comme cette zone du quartier quoi……..

_________________



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Roadrunner [John Reddington]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Reddington [terminé]
» The World Press Photo Meeting • John Reddington
» "Revivre à la campagne" de John Seymour (livre)
» John Wayne
» John Lennon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: La Confrérie-
Sauter vers: