AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Chroniques du Forum

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
X-men RPG

avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 01/04/2012

MessageSujet: Les Chroniques du Forum   Mar 9 Sep - 19:59

Cette chronique qui se complètera au fur et à mesure a pour but de vous permettre de mieux appréhender l'univers de jeu ( que l'on nomme Background du Jeu) afin de saisir l'ambiance qui s'en dégage, d'orienter vos futures Story Line ou de comprendre ce qu'il est REALISTE de faire ou non et ce que vos personnages savent du monde dans lequel ils évoluent.


Mutation.

La mutation est un phénomène rendu public milieu des années 90 même si le phénomène émerge depuis la fin des années 70, d’abord associée à des dérives expérimentales sur l’étude atomique, les plus grands généticiens soutiennent à présent la thèse évolutionniste du phénomène. D’abord marginal, la logique sécuritaire a prédominé jusqu’en 1995 où le Parlement Américain, réunit en congrée s'est vu forcé de « reconnaitre » suite à des affaires médiatiques de cruauté envers mutants,   l’existence du phénomène mutant légalement par le Mutant Act, et la mise en forme de l’ébauche d’un « Droit Mutant » qui a pour but de préserver et de lutter contre la discrimination que subie cette opulation. Le terme mutant est associé à un traitement « racial » par classement, non par idéologie. Le Mutant Act découle du premier amendement, il offre la légalité et la protection aux mutants. L’Amérique se veut pionnière dans l’établissement à terme d’une Mutant Bill Of right mais sa mise en place pose de nombreux problèmes, notamment les dérives indépendantistes ou ségrégationnistes qu’elle suggère. Cette Bill of Right est toujours à l’étude depuis 2005. L’Amerique offre officiellement la tolérance aux mutants ainsi que la protection, devenant la première destination d’exode des concernés fuyant le parcage ou les pogroms. Officieusement, la population reste divisée.
Le climat est le même que celui qui s’était instauré toutes les années 60 entre WASP et population afro-américaine, on retrouve les même dérives surtout extrémisées en milieu rural, moins en milieu urbain. L’émergence de mouvement radicaux, Purificateurs et Terrorisme génétique envenime la situation.


Le Royaume Unis

Le cas de l'Angleterre et du Royaume Unis vis-à-vis de la "menace" mutante est particulier. En effet elle partage à la fois une politique semblable à celle du reste de l'Europe occidentale tout en s'adaptant aux affaires mutantes à l'image des États-Unis.
Pour rappel, l'Union-Européenne s'est décidée en faveur d'un Droit Mutant visant à protéger mais aussi à ficher ces personnes atteintes d'une mutation tout en autorisant l'ouverture de camps secrets, emprisonnant contre leur gré les mutants classés comme potentiellement dangereux pour leur pays. L'Angleterre suit tout à fait cette ligne de conduite: la plupart des mutants y sont répertoriés et surveillés tandis que les mutants classés « 00 » sont enfermés pour une meilleure neutralisation.
Mais pour une meilleure protection de la population civile, un équivalent anglais du Bureau des Affaires Mutantes fut fondé, nommé le MI-13 (pour Military Intelligence, section 13). Celui-ci est basé à la Portwell House, Londres, comme symboliquement placé à quelques mètres du ministère de la défense. Similairement à son équivalent outre Atlantique, cette autorité gouvernementale à pour but de prendre en charge toute affaire liée de près ou de loin à un ou des mutants, victimes comme criminels.
Mais comme la politique mutante de l'Angleterre ne se résume pas à glaner par-ci par-là de bonnes idées des pays voisins, il faut souligner qu'elle a aussi quelques particularités vis-à-vis des mutants. En effet c'est un des seuls pays au monde à employer ouvertement des mutants en dehors du cadre du MI-13 ou du B.A.M, pour ne citer qu'eux. Les mutants ainsi employés le sont car jugés utiles par le gouvernement pour effectuer certaines tâches.
A noter aussi qu'une grosse entreprise privée TIMERS  s'est montrée pionière quand à l'étude des mutants et de leur potentiel, cette entreprise est à présent passé sous contrat avec le pays et sous droit de regard du MI -13.
Malheureusement, le motif de ces embauches inhabituelles restent souvent secrètes pour des raisons évidentes de sécurité nationale, les mutants ainsi embauchés finissant parfois anoblis dés lors leur travail accomplit, pour cause de service rendu à la Nation. C'est le cas de Phénix des X Men qui s'est vu donné la nationalité anglaise.



L’Europe.

L’Europe de l’Ouest suit plus ou moins les démarches de l’Amérique même si le Conseil Européen n’a pas hésité à négocier une Loi de Sauvegarde prônant un renforcement d’un Droit Mutant en échange de « Camps d’Internements » secrets emprisonnant arbitrairement des sujets mutants classés « 00 », c’est-à-dire dangereux pour la sauvegarde et continuité des souverainetés étatiques. Ces camps de rétentions ont été approuvés officieusement et diplomatiquement par la CIA et la branche diplomatique du BAM comme « sacrifice nécessaire » pour donner à la plus large partie des principaux concernés une protection légale.
L’Europe de l’est et l’Asie restent opaque sur la politique mutante, peu d’informations ont filtré. On pense que des camps ont été mis en place et que la récupération à des fins scientifiques ou militaires est de mise.(surtout en Chine). Le japon joue sur les deux tableaux, la présence de laboratoire d’expérimentation sauvage et arbitraire sont avérés surtout depuis la médiatisation de la destruction de l’un d’entre eux en 2013 qui a provoqué un véritable scandale d’Etat.



New York.

Une des villes les plus concernées par le « phénomène mutant ». C’est aussi la ville des X Men car on en croise souvent comme le rappel inlassablement les médias. NY est l’eldorado mutant, la population y est plus favorable qu’ailleurs même si une partie reste méfiante. C’est la ville la plus mutante du monde avec le pittoresque Alphabet City un quartier connaissant une forte population mutante et qui fut le siège d’une horrible action des Purificateurs qui marqua l’opinion publique ces dernières années. On sait que c’est dans la région de New York que se trouve le mystérieux Institut Charles Xavier qui accueille de jeunes mutants, des rumeurs affirment que les X Men seraient une sorte de milice privée de ce même Professeur Xavier, mais rien n’a été officialisé ni par les concernés, ni par l’Etat qui refuse d’officialiser publiquement la nature de ces X Men. New York reste une ville dangereuse mais pittoresque où il n’est pas rare de voir se croiser jeunes gens jouant les héros redresseur de torts (comme la mystérieuse Reverse) et les fameux X Men médiatiques. Les actions d’anti mutants peuvent éclater cela et là, mais ces phénomènes restent à la marge et vite maîtrisés par les autorités.  A Noter que la dernière manifestation ayant frappée d’effroi la ville fut l’apparition d’un vaste oiseau de feu dans le ciel de la ville le 12 Décembre 2012.



Mutants et Médiatisation.


La mutation est un phénomène médiatique, certains diront même « people ». Les interventions des X Men par exemple sont souvent relayées par la Presse ou l’Internet sur les supports des réseaux sociaux. Ainsi, les évènements de plusieurs « batailles urbaines» ont été diffusés comme celles de San Francisco ayant rasé une résidence ou de quartiers de New York. Les média s’intéressent à ces nouveaux héros comme par l’exemple le Phénix et ses intervention auprès des victimes de catastrophes naturelles et de dérapages mutants à NY comme à l'étranger ou du cocasse « Wonder Beaver », X Woman excentrique filmée maintes fois en interventions d’urgence et qui a su soulever la sympathie de l’opinion et replacé malgré elle les X Men sous les feux de l’actualité. Des figures comme le Beaver, Tornade, Cyclope, Phénix sont connues à NY mais aussi dans tout le pays. Mutants sont bien souvent au cœur de productions littéraires, cinématographiques, même publicitaires ! Ils font partis intégrantes du paysage de cette première décennie du 21eme siècle.



Le Programme Hopes.

La collaboration entre le BAM et l’Institut Charles Xavier s’est vu matérialisé en 2010 par la mise en place d’une action commune : programme de réhabilitation et d’intégration. Ce programme depuis 2013 porte officiellement le nom de « Programme Hopes » en hommage posthume à l’ancien Intendant de l’Institut Daniel Hopes disparu tragiquement en avril 2013. Ce dernier est l’initiateur de ce programme et a occupé par la suite une fonction de direction du service diplomatique au sein du BAM, servant de « relai » entre l’Institut et le BAM.
Ce programme offre l’opportunité suite à une décision de justice et un aval du BAM à un condamné Mutant dont la mutation est manifestement la cause de ses exactions d’être placé à l’Institut dans un but d’éducation et de réinsertion sous une double tutelle d’un agent de probation au BAM et d’un Référent à l’Institut. Une commission de révision est tenue trimestriellement pour juger des progrès de la personne placée et de l’aménagement des restrictions de mobilité ou de droits auxquels il peut prétendre.
La personne placée est sous responsabilité de l’Institut, elle ne peut pas quitter le territoire américain sauf dérogation exceptionnelle, elle ne peut pas non plus quitter l’Etat de New York sans autorisation, le suivi est strict et les écarts de conduite peuvent remettre en cause leur participation au programme et voir le participant être remis en incarcération en cas de non respects des clauses.



Le Speed X.

C’est une drogue se présentant sous une forme proche de l’héroïne. Elle n’a aucun effet notable pour les personnes ne possédant pas le gène X, a dose raisonnable, elle est même inoffensive.
Chez les porteurs du gène l’effet est tout autre. Elle provoque un sentiment de bien être comparable au Crack ou tout autre narcotique classique en beaucoup plus intense , elle améliore la perception de l’environnement et booste légèrement le potentiel de la mutation (augmentation des capacités de 10 % tout au plus). Son utilisation déclenche une addiction quasi immédiate, et c’est ce qui la rend extrêmement dangereuse, la « descente » qui suit l’utilisation (manque) a des effets terriblement dévastateurs et une perte de contrôle des pouvoirs accompagne souvent les symptômes de manque habituel. Cette drogue est létale, fatale généralement au bout de moins d’une dizaine de prise. Ce qui fait d’elle un fléau en devenir pour la population mutante. Parfois surnommé « Death X » ou «  Peste Mutante », le Speed X est en constante progression malgré sa forte mortalité reconnue.
On ignore toujours où et par qui cette drogue a été élaboré, d’autant plus qu’on ignore totalement comment « le facteur discriminant » peut fonctionner dans le déclenchement des effets sur un porteur du gène X. Les experts scientifiques du BAM sont secrètement à l’œuvre pour en percer les mystères mais la composition intéresse aussi les généticiens comme Moira Mc Taggert qui a officialisé la découverte du Gène X et qui travaille chez l’Institut Xavier ou la Confrérie qui y voit une arme pouvant être retournée contre les humains.
Il semblerait que les laboratoires fabriquant le produit proviennent d’Asie, c’est d’ailleurs sur la cote Ouest des Etats Unis, a Los Angeles et San Francisco que la drogue a fait son apparition courant 2013. A présent elle s’est diffusée sur la côte Est. Les Mutants en crise de manque provoquent de plus en plus de troubles urbains et cela de plus en plus fréquemment, il n’est pas rare que les X Men doivent intervenir pour stopper un mutant hors contrôle, hors contrôle qui généralement se voit se solder par un arrêt cardiaque. C’est un phénomène qui commence à inquiéter les médias.



L’Institution Charles Xavier pour Jeunes Surdoués

Ouverte au début des années 90 et située sur la rive est de l’Est Branch Reservoir à environ une heure de route de New York et 8 kilomètres au nord de Salem Center, l’Institution Charles Xavier pour Jeunes Surdoués, plus simplement nommée l’Institut, est une école construite sur les terres des fermiers hollandais Graymalkin et ouverte comme dirigée par le dernier de leur descendant, Charles Francis Xavier. Manoir reconvertit puis amélioré afin de pouvoir accueillir toujours plus d’élèves, l’institution privée dispense des cours allant de la Middle School aux études supérieures dans de nombreuses disciplines et ce malgré un personnel relativement restreint. La majeure partie du personnel comme des étudiants étant logée sur place, l’école Xavier est quelque chose de relativement autarcique et son lien avec la figure de proue de la cohabitation pacifique entre humains et mutants laisse facilement à penser que le terme « surdoués » signifierait tout simplement mutants même si aucune position n’a été officiellement prise, tant par l’école que par les autorités ; un secret de polichinelle qui a néanmoins pour mérite de ne pas attirer sur elle les exactions du conflit raciste qui agitent régulièrement NYC, le profane ignorant tout de son lien supposé avec le groupe de mutants des X-Men ou de sa collaboration avec le Bureau des Affaires Mutantes à la réinsertion de délinquants mutants par l’intermédiaire du Programme Hopes ; des choses qu’il reste possible de découvrir si l’on se renseigne suffisamment sur les sujets cependant.



Les X-Men

Les X-men sont un groupe de mutants dont les membres font régulièrement la une de la presse même s’ils n’ont pour l’heure développée aucune interface médiatique. Tour à tour qualifiés de super-héros, de terroristes ou de milice privée, ils sont des hors-la-loi estimés par certain comme un danger pour la sécurité nationale mais leurs interventions ayant toujours été en faveur des citoyens, indifféremment de leur race, et du maintient de l’ordre ils semblent disposer d’une certaine tolérance vis-à-vis des autorités spécialisées dans le traitement des mutants. Apparu pour la première fois dans les années 2.000 pour combattre les actions terroristes de la Confrérie des Mutants, il ne reste aujourd’hui plus personne de l’équipe originelle même si le groupe s’est indiscutablement développé ; aux premières célébrités telles que Cyclope et Marvel Girl se sont rajoutées d’autres plus récentes comme Paladin, Wonder Beaver ou Phénix, chacun apparut lors de divers affrontements inter-mutants ou autres catastrophes afin de protéger la population. Des débuts d’institutionnalisation de membres des X-Men ont également déjà commencé, les deux dernières travaillant réciproquement avec le Bureau des Affaires Mutants et son équivalent britannique, même si les rumeurs les lient à Charles Xavier, venant renforcer les arguments de leurs détracteurs comme quoi ils ne seraient rien de plus qu’une milice privée cherchant à faire bien voir leur espèce auprès du public. Malgré que leurs apparitions soient concentrées sur les USA il semble qu’ils possèdent des groupes d’actions sur la totalité du globe tandis que le fait que le Gouvernement Américain et le BAM ne leur donnent aucune légitimité sans pour autant les condamner pour leurs actions laisse un grand flou quand aux véritables natures et objectifs du groupe, inspirant bien des théories conspirationnistes farfelues.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les Chroniques du Forum
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suggestions pour le forum: Mariage non filiatif, une plaie!
» Qui du forum participe à la MESA 2010
» Anniversaire du forum + Remerciements de Brigitte!!!
» Choisir la bannière définitive pour notre forum (fini)
» Forum privé.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Règlement/Histoire-
Sauter vers: