AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Violet "Vi" Kensington [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Violet Kensington

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Violet "Vi" Kensington [Terminé]   Ven 29 Aoû - 22:41

CARTE
D'IDENTITE








© Anita Blake


    NOM : Kensington

    PRENOM : Violet

    ALIAS ET SURNOM : Vi (prononcé "Vaïl")

    AGE : 24

    DATE DE NAISSANCE : 17 février 1990

    METIER : Étudiante et flic

    NATIONALITE : Américaine / Canadienne

    GENRE : Féminin

    CLAN : Neutre



Pouvoirs :

  • Description :
    POUVOIR : Production de nanomachines

    Le corps de Vi produit des sortes de nanomachines, composées principalement de carbone, calcium, fer, mercure et cobalt. Leur production se fait dans le foie, les reins, et la rate.

    Ces minuscules machines biologiques, plus petites encore que des anticorps, peuvent adopter de nombreuses propriétés selon les besoins. Elles s'adaptent à toute forme de nouvelle situation afin de protéger leur hôte. Il faut toutefois noter que si ces machines sont trop sollicitées pour un usage précis, elles se "verrouillent" de manière définitive et ne peuvent plus changer de fonction. Par exemple, si Vi se fait électrocuter par un courant électrique puissant, les machines s'adapteront afin de la protéger contre cette électricité. Si le courant est vite coupé, les machines redeviendront "neutres". S'il dure trop longtemps, les machines deviendront définitivement "bloquées" sur la fonction de résistance à l'électricité.

    A l'heure actuelle, Vi dispose de deux batchs de nanomachines, toutes les deux verrouillées sur deux fonctions : téléportation à courte portée, et résistance accrue. Pour obtenir de nouvelles capacités, il faudra attendre que son corps produise une quantité suffisante de nanomachines "neutres" ce qui peut prendre un certain temps et requiert une alimentation très particulière (le mercure et le cobalt ne se trouvent pas partout). Elle mange beaucoup de poisson cru venant de régions réputées comme étant très contaminées par la pollution au mercure, et utilise des additifs alimentaires riches en cobalt normalement réservé aux animaux (pour leur faire produire de la vitamine B12).

    Si elle ne se sert pas trop de ses pouvoirs et mange ce genre d'aliments, elle peut constituer un stock suffisant en 4 à 8 mois. A noter qu'avaler un litre de mercure liquide ne servirait à rien d'autre que l'empoisonner et n'accélérera pas le processus.

    Comme évoqué plus haut, Violet dispose pour l'instant de deux lots de nanomachines, tous les deux verrouillés sur deux fonctions précises.


    TÉLÉPORTATION

    Ce premier set de nanomachines a été activé puis verrouillé lors des expériences qu'elle a subies (voir histoire).
    Il ne s'agit pas de téléportation à proprement parler mais plutôt de voyage hyperspatial. Il ne s'agit bien entendu ici pas d'aller sur une autre planète, mais d'hyperespace au sens physique du terme.

    Dans nos trois dimensions classiques (longueur/largeur/hauteur) il existe de nombreuses restrictions concernant la masse, la vitesse, ... Il n'est par exemple pas possible de dépasser la vitesse de la lumière sans provoquer une compression d'une quatrième dimension qu'est le temps et sans dépenser une énergie théoriquement infinie. L'hyperespace est un autre ensemble de dimensions dans lesquelles ces restrictions ne s'appliquent pas.

    Les nanomachines de Vi envoient donc une onde de choc quantique qui fait "basculer" les atomes de son corps vers cet ensemble de dimensions. Cela lui permet de se déplacer à des vitesses surhumaines et traverser la matière, entre autres choses. Une fois qu'elle s'est déplacée, elle peut revenir dans nos 3 dimensions normales.
    Pour un observateur extérieur, elle va subitement disparaître dans une sorte de nuage de poussière turquoise avec un claquement sec (à cause du vide laissé dans l'air) avant de réapparaître quasi-instantanément autre part, dans un nuage violet cette fois-ci et avec un autre claquement sonore.

    Ce procédé a des avantages par rapport à la téléportation "classique". Entre autres choses, elle peut se téléporter extrêmement rapidement et gagner en vitesse de façon considérable. Les lois de la physique étant différentes dans l'hyperespace, elle pourra disparaître à une vitesse de 10 km/h et réapparaître à une vitesse 6 à 10 fois supérieure.

    Il a néanmoins des inconvénients divers. Le premier et non des moindres est la distance à laquelle elle peut se téléporter. Après avoir voyagé entre 60 et 80 mètres en hyperespace, elle sera forcée de réapparaître. Cela ne l'empêchera pas de refaire un autre saut, mais limite tout de même considérablement sa vitesse par rapport à des téléporteurs pouvant parcourir des centaines de kilomètres en une seule fois.
    De plus, il est strictement impossible d'amener qui que ce soit avec elle. Les nanomachines peuvent affecter son corps, ses vêtements et les objets qu'elle porte sur elle, mais pas plus. Tenter de transporter quelqu'un avec elle risquerait de le tuer ou le mutiler, ce qui n'est en général pas l'effet recherché.

    En résumé : elle peut faire des sauts courts (60-80m maxi) et ne peut transporter personne, mais en retour ses sauts sont très rapides et réactifs.


    RÉSISTANCE SURNATURELLE

    L'hyperespace est un milieu extrêmement rude et violent dans lequel des humains ne sont pas censés s'aventurer. Afin qu'elle survive à ses voyages, un second set de nanomachines s'est adapté afin de lui fournir une résistance suffisante à plusieurs éléments.

    Le premier, ce sont les radiations exotiques que l'on trouve dans ce set de dimensions. Elle y est insensible. En soi, ça ne sert pas à grand chose dans le monde "normal" et ne la protège pas contre les radiations "standard" (alpha/beta/gamma).

    Le deuxième, c'est la pression extrêmement intense qui est subie lorsqu'elle se déplace en hyperespace. Cela lui donne une résistance physique équivalente à de la classe 5. Cela lui permet donc de résister à des chocs considérables ainsi qu'à des munitions d'armes de poing ou d'assaut. Les munitions anti-matériel, néanmoins, lui poseront toujours de sérieux problèmes.



  • Niveaux de maitrise : Ayant dû se servir de ses capacités de téléportation à de nombreuses reprises, Violet en a une excellente maîtrise. Elle a même commencé à développer des techniques de combat basées sur cette capacité, visant à pouvoir neutraliser un adversaire plus lourd qu'elle en utilisant sa vitesse pour gagner en énergie cinétique. Elle peut entrer et sortir de l'hyperespace dans des intervalles très courts (moins d'une demi-seconde) et faire plusieurs dizaines de sauts courts en quelques secondes. Néanmoins, même si elle va extrêmement vite, elle ne se téléporte pas vraiment. Ainsi, si elle peut parcourir 5 mètres quasi-instantanément, il faudra à peu près une seconde pour faire 80 mètres. De plus, après avoir parcouru l'équivalent de 900-1000 mètres, elle commencera à fatiguer et à gagner en température corporelle. Continuer risque de provoquer chez elle une fièvre épuisante voire dangereuse qui pourra durer jusqu'à plusieurs jours si elle insiste trop. Si elle insiste trop, ses veines prendront également une couleur bleu cobalt très peu discrète.

    Concernant les émotions, il est rare que celles-ci affectent ses capacités. Il est néanmoins arrivé qu'elle "saute" sans le vouloir en cas de rage intense ou quand des sentiments agressifs se font trop dominants. Chez certaines personnes, il y a un simple réflexe musculaire comme si on voulait frapper la personne en face. Chez elle, ça se manifeste de façon plus sérieuse.


  • Lien entre les Pouvoirs : Les deux capacités viennent du même pouvoir. Le premier vient des expériences qu'elle a subies, et le deuxième découle du premier. Les nanomachines qu'elle avait en réserve se sont adaptées aux conditions extrêmes de l'hyperespace afin qu'elle survive.



Description Physique :


  • Apparence : A première vue, Vi n'est pas très impressionnante. Assez petite, 1m62 environ, elle est assez menue dans l'ensemble. Quand on regarde de plus près en revanche, c'est une toute autre histoire.

    La première chose notable c'est qu'elle n'est pas ronde : elle est tankée et pas qu'un peu. Il est évident qu'elle fait pas mal d'exercice. Ce n'est pas une mini-hulk, mais la plupart des gens n'auront pas super envie que la dame leur envoie une tarte. La deuxième chose que les mâles remarqueront, c'est sa poitrine qui est étonnamment développée surtout au vu de sa taille.

    Au-delà de ça, elle a un visage agréable mais n'a pas une beauté qu'on pourrait considérer comme exceptionnelle. Le nez droit et symétrique, les lèvres modérément pulpeuses, des sourcils fins, des cheveux longs noirs et ondulés la caractérisent. Ce qui est surprenant, ce sont ses yeux. Assez petits, ils sont d'une couleur bleu cobalt surprenante, presque lumineuse, on s'attendrait presque à les voir briller dans le noir (ce qui n'est pas le cas). Bien des gens trouveront cette couleur peu naturelle et ils auront raison, étant donné qu'elle vient des nanomachines.
    Cette même couleur sera d'ailleurs visible au niveau de ses veines, si elle utilise ses pouvoirs de manière intense.

    Au niveau de l'attitude, elle irradie d'assurance en dépit de sa petite taille. Quelqu'un la regardant dans les yeux se doutera en général assez vite qu'elle n'a pas peur ou qu'elle ne le montre en tout cas pas. Sa démarche, sa manière de se tenir, vont également dans ce sens-là.

    Ses vêtements, eux, sont très variables. En général, elle s'habillera de manière pratique donc un polo ou un T-shirt, un jean, une paire de baskets, une veste pour cacher son holster, merci bonsoir. Elle a néanmoins des vêtements plus "coquets", notamment une robe de soirée noire de toute beauté, mais elle n'en est pas spécialement fan vu qu'il est plus difficile de dissimuler une arme en dessous. Elle porte en général une croix en pendentif, comme seul bijou.



  • Signes Particuliers : Vi a plus d'une cicatrice, notamment sur le bras gauche qui comporte un impact de balle à tête creuse, une morsure sur le haut de l'épaule, une large trace de griffure, une brûlure sur le biceps, et une marque de croix. Le dos n'est pas épargné, comportant une longue balafre en diagonale. Le ventre, enfin, porte une trace de morsure humaine et une autre longue cicatrice semblant avoir été faite par une épée.


Caractère :


  • Mental : Vi est quelqu'un de compliqué et certains la voient comme paradoxale, même. La plupart des gens qui la connaissent le disent et elle le sait très bien, même si elle se pose quand même pas mal de questions sur sa propre façon d'appréhender les choses...

    En premier lieu, elle ne bluffe jamais. Si elle dit qu'elle va faire quelque chose, elle le fait. Comme Martoni. Cela signifie aussi que lorsqu'elle promet quelque chose, elle fera tout ce qu'elle peut pour le tenir, ce qui fait d'elle quelqu'un d'en général assez fiable. Si elle dit qu'elle rendra un service elle le fera, si elle dit qu'elle va partir elle partira, et ainsi de suite. Pas mal de personnes ont pensé qu'il serait judicieux d'abuser de ce trait de caractère, mais il leur est en général arrivé des misères ; elle est sympa mais il y a des limites malgré tout.

    Au-delà de cela, elle a une notion de la justice très profonde et très étrange à la fois. Par exemple, si elle ne fera aucun mal à quelqu'un qui ne lui a rien fait et qui n'a rien fait à personne, elle sera prête à aller très loin pour "redresser" un tort. Si ledit tort est mineur elle passera en général par les voies légales mais si le tort en question est plus sérieux... Là, c'est une autre affaire. Elle fera toujours attention à l'aspect légal, bien entendu, mais jusqu'à une certaine limite. Par exemple, il serait illégal d'abattre un violeur de sang froid mais ça ne lui posera aucun problème éthique de le faire. Néanmoins, elle prendra garde de faire en sorte que ça ressemble à de la légitime défense. Ou un accident à la limite. Pourtant elle n'ira jamais jusqu'à torturer sa cible. Encore un paradoxe. La torture ? Jamais de la vie. L'abattre comme un clébard, derrière la grange, d'une balle dans la tête ? Aucun problème.

    En résumé, ses amis pourront toujours se reposer sur elle et n'auront jamais rien à craindre d'elle. Ses ennemis en revanche risquent d'avoir des emmerdements.

    Et ses amis, justement, verront une personne étonnamment agréable à vivre. Un peu chiante car elle refuse toute forme de galanterie classique, considérant ça comme "sexiste" et gonflant, et ayant une certaine tendance à refuser qu'on lui rende service. Mais sympa quand même. Elle a un humour caustique au possible, n'a rien contre une séance de grelucheries ni contre un bon restaurant, et sera ravie d'être la demoiselle d'honneur ou d'aider à faire un truc ou allez savoir quoi d'autre.

    C'est pareil avec les mutants en fait. S'ils sont amicaux elle est amicale. S'ils sont hostiles elle est hostile. C'est principalement pour cette raison qu'elle a une certaine estime pour l'Institut Xavier et les X-men qui cherchent à régler la situation sans attaquer les humains, et un profond dédain pour la Confrérie qui a à de très nombreuses reprises massacré des innocents complets. Quant au BAM... Elle reste neutre. S'ils ne viennent pas lui chercher de noises, elle n'a aucune raison d'être agressive avec eux. A vrai dire, elle serait même parfaitement ouverte à l'idée de coopérer avec eux dans le cadre d'une enquête, si l'opportunité se présentait. Elle sait, ceci dit, que c'est assez improbable.

    Comme on peut s'en douter de la part de quelqu'un avec ces traits de caractère très prononcés, l'attaque de Mutant Town et Yggdrasil ont provoqué chez elle des réactions très diverses, assez agressives en fait. Elle n'a pourtant rien fait de spécial, vu qu'elle était captive pendant l'attaque de Mutant Town et loin de New-York lors du massacre d'Yggdrasil.




Histoire :


  • Talents Particuliers :
    - Tir : Violet a appris à tirer en rejoignant la police. Elle est bonne tireuse et pourrait gagner des concours amateur mais n'est pas non plus un sniper d'élite.
    - Corps-à-corps : Violet s'est entraînée au MCMAP auprès d'un ancien militaire, en plus de l'entraînement "standard" de la police. Si sa condition physique et son entraînement lui donnent un bon niveau au corps-à-corps et avec pas mal d'armes de contact, elle n'est pas encore une véritable experte.
    - Physique théorique : A la base, Vi était partie pour faire des études de physique et notamment d'astrophysique. Elle a une licence en astrophysique et continue son master, pour l'instant.
    - Investigation : Vi est détective dans la police de New-York ce qui implique une certaine capacité à savoir où et comment fouiner. Cela lui donne également quelques connaissances légales fragmentaires (celles nécessaires pour être flic).
    - Conduite : Vi a son permis. Elle n'est pas fan de rouler en voiture mais elle sait comment faire. C'est tout.
    - Jeux vidéo : Violet est très forte à Call of Duty et Super Smash Bros. Ça ne sert pas à grand chose mais c'est quand même cool.


  • Possessions :
    - Un appartement assez petit (27m²) près de la station de métro de Newport. Ce n'est pas le quartier le plus élégant du monde ni le lieu de vie le plus génial, mais c'est à peu près acceptable.
    - 16.000$ en réserve sur son compte en banque.
    - Un revenu de détective 3ème grade (~46.000$/an).
    - Un Glock 19 (arme de service).
    - Un USP Match .45.
    - Un FN FNP-45.
    - Des balles Glaser Safety Silver de calibre .45.
    - Deux couteaux de combat "Applegate" et deux fourreaux pour les avant-bras.
    - Une dague longue et un fourreau pour le dos.
    - Un permis pour toutes ces joyeusetés, valable dans l'état de New-York et dans les états voisins par reciprocal carry.



  • Biographie :

    Étude préliminaire de sujet
    - Identification : Violet Kensington
    - Date de naissance : 17 février 1990
    - Lieu de Naissance : Seattle, Washington
    - Lieu de résidence : Edmonton, Alberta
    - Nationalité : Canadienne (parents) / Américaine (droit du sol)
    - Parents : Albert et Ann Kensington
    - Statut : [_] Volontaire [X] Non-volontaire

    - Date de la demande : 11 mars 2006

    - Caractéristiques : Violet Kensington présente une forte concentration sanguine de cellules anormales. Ces cellules semblent s'adapter à leur environnement pour la protéger et semblent avoir des propriétés multiples.
    - Apport à l'étude : L'adaptabilité immense de ces cellules permettrait, au lieu de conduire de multiples études différentes afin d'obtenir des résultats divers, de tout réunir en une seule et même étude centrale.

    - Ressources nécessaires : Un laboratoire standard + Une cellule de confinement + Un cadre de vie agréable, la détention étant probablement de longue durée + Une équipe complète (3 biologistes, 3 physiciens, 1 médecin, 1 chirurgien, 2 ingénieurs, 1 spécialiste en gène mutant) + Une équipe d'extraction afin de l'acquérir.

    - Conseils particulier : En raison de ses capacités, l'extraction peut se révéler difficile. Je recommande d'avoir plusieurs sédatifs différents au cas où elle s'adapterait à l'un d'eux.

    ---------------------------------------------------------------------------

    Un labo de merde. C'est là que je suis restée coincée plusieurs années... Et c'est à cause de celui-ci qu'une grande partie de mon potentiel s'est éteint. Je dis "de merde" mais en réalité les conditions de vie n'étaient pas trop désagréables. Du moins, jusqu'à ce que...

    Pourtant rien ne laissait penser que j'arriverais dans un endroit aussi stupide.  Je suis née à Seattle pendant que mes parents rendaient visite à un oncle, ou une tante, ou je sais plus trop qui... Je ne m'en souviens pas et de toutes façons la personne en question, je ne l'ai jamais croisée de ma vie. Du coup ça m'a donné la nationalité américaine. Quand mes parents m'ont raconté ça alors que j'étais gamine, je devais avoir 6 ou 7 ans, ça ne m'a pas vraiment marquée vu que je ne voyais pas trop à quoi ça pourrait me servir... Ce fut plus tard, quand mon intérêt pour le monde scientifique s'éveilla, que je réalisai l'utilité de ce statut, mais j'y reviendrai.

    Edmonton n'est pas un endroit des plus fous, autant dire les choses clairement. Mes parents, les deux, étaient astrophysiciens et se passionnaient pour l'observation. C'est pour ça qu'on vivait là : il suffisait de conduire 1 heure pour se retrouver en plein milieu de la nature sauvage et d'avoir, ainsi, une parfaite vision de l'univers sans la moindre pollution lumineuse. Et s'ils devaient faire des observations plus précises, il leur suffisait de descendre à Priddis pour se retrouver dans le Rothney Astrophysical Observatory avec son gros télescope d'1m80. De large. On croirait pas, mais c'est grand. L'un des plus grands du monde fait 2m70.

    Le fait est que la vie était un peu fade, mais pas désagréable. Il ne se passait pas grand chose à Edmonton. Un petit million d'habitants, un climat assez froid, des gens assez calmes et cool dans l'ensemble. Une criminalité assez basse, aussi. Et la question du "problème mutant" était assez secondaire. Il y avait quelques mutants, mais dans l'ensemble ils n'embêtaient personne et personne ne venait les embêter plus que ça. Après, ça venait peut-être aussi du fait que les mutants les plus déformés ou hideux restaient planqués, en dehors du centre-ville. C'est l'avantage du Canada : la majorité du pays est fait de grandes zones inhabitées, il est donc facile de se faire sa petite cabane loin de tout et de tout le monde. J'ai entendu dire à l'école qu'il y avait des villages de mutants difformes mais je n'ai jamais pu confirmer l'information.

    Car en parlant d'école, ça se passait assez bien pour moi. Mes parents m'ont transmis leur passion et vers 10 ans à peu près j'ai commencé à m'intéresser de près à ce qu'ils faisaient. Bon, je ne comprenais pas grand chose, soyons honnêtes... Mais j'avais envie de comprendre, c'était plutôt bon signe. Je me suis donc lancée dans les trucs scientifiques. Physique théorique, exploration spatiale, toutes ces choses-là. J'aimais notamment bien les systèmes binaires. C'était peut-être à cause du fait que mes parents m'aient faite regarder Star Wars assez jeune et que les deux soleils de Tatooine m'aient fascinée... Dans les faits, la vie autour d'étoiles binaires serait juste complexe, car il serait extrêmement difficile d'avoir une orbite stable autour. J'en ai fait, des calculs-fiction en utilisant l'ordinateur de mon père afin de trouver une "orbite idéale" qui donnerait un climat vivable, mais je n'ai jamais réussi.

    Comme on peut s'en douter, mes profs étaient ravis, du coup. Mes résultats étaient assez bons, je n'étais pas une analphabète et j'avais un projet ambitieux en tête. Au niveau social, j'eus moins de difficultés que mes parents. A leur époque, aimer les maths compliqués et les ordinateurs c'était la garantie de se faire tabasser mais de mon côté... Les temps n'avaient pas tant changé que ça mais un incident m'a permis d'échapper à l'imbécillité des membres les plus primaires de l'espèce humaine.

    A tout juste 13 ans, l'âge auquel les ados sont les plus stupides en général, un petit groupe de chieurs sont venus m'ennuyer. Rien de violent, mais ils m'ont harcelée pendant bien 10 minutes avec des propos pour le moins obscènes et des moqueries en tous genres. Je n'avais qu'une envie : leur crier dessus et leur foutre une trouille bleue, mais bon... Je n'étais pas bien grande et ils étaient 5 ou 6 donc je doutais fort de pouvoir les effrayer. Malgré tout, lorsqu'ils me retinrent pour m'empêcher d'aller en cours et continuer de me gonfler, je finis par me retourner, gueulant de me foutre la paix avec une voix... étrange. C'était comme s'il y avait un effet de flanger sur ma voix. Mais il y avait autre chose. Ils se sont tous reculés, terrifiés et deux d'entre eux se sont même mis à pleurer alors qu'un dernier a pris ses jambes à son cou. Ils avaient l'air absolument terrifiés. Je pouvais sentir leurs battements cardiaques qui s'étaient accélérés de façon anormale, leur respiration haletante, je sentais leur complète épouvante.

    Étant en retard je ne me suis pas attardée sur place et je suis allée en cours, mais depuis, plus personne n'est jamais venu me chercher des noises. Il me faudra 6 mois pour comprendre un peu ce qu'il s'était passé : des sortes de cellules bizarres que je produisais s'étaient adaptées à mes besoins. J'avais besoin de les terrifier, ça les a terrifiés. Et six mois plus tard, comme je le disais, elles se sont manifestées d'une manière différente : j'ai été maladroite tout simplement. Je coupais des endives pour le dîner (j'avais protesté mais ma mère resta inflexible) et alors que je soupirais et grommelais, je me coupai le doigt sans faire attention. Pas tout le doigt, hein, juste un peu. Ou plus exactement, je me coupai un peu mais pas totalement. Le couteau s'était arrêté en cours de route, comme si ma peau était devenue plus résistante en sentant le couteau passer. Surprise, je tentai de me couper la paume, mais rien à faire. Les endroits où je tentais de passer la lame du couteau luisaient d'une sorte de couleur bleutée mais sans résultat.

    Manque de bol ma mère entra à ce moment-là et je me tapai une discussion d'une heure sur le fait que l'auto-mutilation c'était pas bien et compagnie et compagnie, plus des questions gênantes style "tout va bien à l'école", "est-ce-que quelqu'un est méchant avec toi ?", "c'est parce que tu as tes règles ?" et tout ce qui va avec... Oh, je leur en veux pas. C'étaient des scientifiques, pas des psychologues, donc le côté un peu "brut de pomme" faisait partie du lot. Je serais mal placée pour leur en vouloir, je suis pareille de toutes façons. Quand j'ai un truc à dire je le dis, et si ça n'est pas politiquement correct, tant pis pour les autres.

    Je fis des tests dans les mois qui suivirent, essayant de me brûler, de sauter par la fenêtre du premier étage, ce genre de choses, mais chaque fois je ne sentais rien de chez rien. Je semblais pouvoir m'adapter à plus ou moins toutes les situations ce qui était assez grisant mais aussi inquiétant... Mieux valait faire preuve de prudence. Je décidai donc de ne pas me servir de ces étranges capacités et de me focaliser sur mes études : je ne comptais pas une bizarrerie se mettre sur la route de mes rêves, qui étaient de devenir une sommité en astrophysique. J'étais loin de me douter qu'une simple prise de sang à 16 ans signerait l'arrêt de mort de ces rêves...

    ---------------------------------------------------------------------------

    Rapport d'extraction
    - Cible : Violet Kensington
    - Date de naissance : 17 février 1990
    - Lieu de Naissance : Seattle, Washington
    - Lieu de résidence : Edmonton, Alberta
    - Nationalité : Canadienne (parents) / Américaine (droit du sol)
    - Parents : Albert et Ann Kensington
    - Statut : [_] Volontaire [X] Non-volontaire
    - [X] Succès [_] Échec

    - Membres de l'équipe et statut :
    .) Alan Dabiri - N/A
    .) Joey Langston - N/A
    .) Eve Loomis - N/A
    .) Evan Dobson - Blessures légères
    .) Jonhatan Phil - Blessures graves

    - Déroulement : A 22:17 MDT l'équipe est arrivée sur place derrière la demeure d'Albert et Ann Kensington ("La maison"). Comme indiqué par l'équipe d'observation, Violet Kensington ("La cible") était à l'arrière du jardin, d'assez grande taille, en train d'observer les étoiles à l'aide d'un petit télescope. Comme indiqué par l'équipe d'observation, les parents étaient absents des lieux. A 22:21 MDT nous sommes sortis du transport et entrés dans le jardin en passant par la porte principale qui n'était pas verrouillée. Nous nous sommes alors rapprochés aussi discrètement que possible par plusieurs directions. Je suis passé par la droite de la maison, Joey et Eve sont passés par l'intérieur de la maison afin d'emprunter la porte arrière et Evan et Jonhatan sont passés par la gauche.

    Moi-même, Evan et Jonhatan nous sommes mis en position à environ 10 mètres de la cible, à 22:23 MDT. Joey et Eve sont alors sortis par la porte de derrière, allumant par là-même la lumière de la terrasse qui a réagi à ce qui semble être un détecteur de mouvements. Cet élément pourtant capital ne nous a pas été renseigné. La cible s'est donc rendue compte de notre présence et Evan a alors tiré une fléchette tranquillisante (Fentanyl) dans le cou de la cible. Celle-ci est restée sur place l'espace d'une seconde, surprise, avant de retirer la fléchette et de se diriger vers la maison afin de s'échapper. Conformément aux informations de l'équipe scientifique, elle n'était pas sensible à la fléchette.

    Evan s'est alors interposé et l'a attrapée dans le dos afin de l'immobiliser. A sa surprise et la nôtre, elle l'a projeté à l'autre bout du jardin, lui brisant un bras. Elle a ensuite continué sa course vers la maison, frappant brutalement Jonhatan à la poitrine sur son chemin, lui brisant ainsi des côtes et écrasant son poumon droit.
    Eve a immédiatement réagi en utilisant le Taser dont les fléchettes se sont plantées dans le haut du dos de la cible. Celle-ci a laissé échapper un cri de surprise avant d'enfin s'évanouir à 22:25 MDT.

    Nous avons amené la cible dans le transport et évacué Evan et Jonhatan. Nous sommes finalement arrivés à la base sans incident supplémentaire à 23:41 MDT.

    - Conclusions : L'opération est un succès mitigé. Les informations des services de renseignements étaient incomplètes (détecteur de mouvement allumant la lumière) et celles de l'équipe scientifique étaient fragmentaires (il était question de résister aux tranquillisants et non de développer une force surhumaine).

    ---------------------------------------------------------------------------

    Analyses préliminaires

    Les cellules contenues dans le flux sanguin du sujet ont des propriétés fascinantes. L'équipe scientifique est en discussions en ce qui concerne leur nom : certains favorisent "nanomachines", d'autres "nanocytes" et les derniers "nanites". Le terme nanomachine me semble toutefois inadapté étant donné qu'elles sont produites de manière organique et ne sont pas mécaniques ou électroniques comme le seraient de véritables nanomachines artificielles. En raison de leur aspect cellulaire, le terme "nanocyte" semble approprié.

    Elles sont formées d'une couche de protection extérieur (une sorte de cytoplasme) de fibres de carbone recouverte d'Oxyde de Cobalt(II,III). Cette structure leur permet d'être extrêmement résistantes et de changer de forme facilement, tout en évitant d'être affectées par des éléments extérieurs (l'Oxyde de Cobalt(II,III) étant antiferromagnétique).

    L'intérieur est constitué de nanocristaux d'Oxyde de Cobalt(II,III) qui semblent servir à créer une forme de photosynthèse artificielle pour alimenter les nanocytes en énergie. Ces résultats seraient certainement utiles à l'équipe de Feng Jiao à l'université de Berkeley.
    Le mécanisme central qui semble donner ses propriétés changeantes aux nanocytes est faite en grande partie de Mercure (Hg). Les propriétés physiques du mercure en font un candidat idéal pour créer des machines adaptatives, et ses propriétés quantiques (notamment au niveau des couches d'électrons) ouvrent des possibilités que les physiciens jugent intéressantes.

    Nous allons commencer les expérimentations en prenant du sang au sujet et en soumettant les machines à diverses conditions extrêmes avant d'ensuite les injecter à des rats de laboratoire. Les premiers rapports de résultats arriveront dans les 6 mois.

    ---------------------------------------------------------------------------

    Rapport d'incident

    - Sujet : Violet Kensington (017)
    - Date de l'incident : 17 juillet 2007
    - Pertes :
    .) Phillip Oleg - Blessures graves
    .) Mary Langston - Blessures graves
    .) Paul Losser - Décédé

    - Situation : Sous contrôle.

    - Détail : Lors d'une prise de sang de routine, le sujet a posé la main sur la joue de Philip Oleg (médecin). Celui-ci a semblé manifester une terreur immense, se projetant contre les murs jusqu'à perdre connaissance. Mary Langston qui était de l'équipe de sécurité a utilisé son Taser sur elle étant donné que celui-ci semblait avoir été efficace lors de son extraction. Néanmoins, le sujet est resté indemne, arrachant les aiguilles et les projetant avec violence dans le visage de Mary, dont l'une dans un œil. Nous avons, lors des analyses, remarqué que les nanomachines (et non nanocytes comme le dit Robert) avaient formé une structure dans son corps semblable à une cage de Faraday biologique, le courant électrique ayant été redirigé vers le sol.

    Paul, qui était de garde avec Mary, a alors dégainé son arme de poing contrairement aux instructions qui étaient données de ne pas blesser le sujet. Celui-ci a ignoré les avertissements de Paul et a couru vers la sortie en lui arrachant son arme. Paul a alors fait usage de ses connaissances en arts martiaux afin de faire chuter le sujet au sol et de le bloquer avec une clé de bras. Le sujet a alors tiré des coups de feu dans le vide mais les balles se sont mises à luire d'une couleur bleu cobalt et se sont toutes dirigées vers Paul alors que celui-ci se trouvait derrière, comme si elles étaient devenues à "tête chercheuse". Il a pris deux balles dans le crâne et une dans le cou avant de tomber au sol, mort sur le coup.

    Le sujet s'est ensuite dirigé vers le sas de sécurité et de décontamination. L'un des gardes, Peter, a eu le réflexe d'activer la sécurité ce qui a rempli le sas de gaz soporifique au lieu des anti-contaminants normaux. Le sujet s'est alors endormi sous l'effet du gaz. Cela semble montrer que ses capacités d'adaptation sont limitées.

    Nous recommandons désormais une sécurité accrue lors des prises de sang afin d'éviter des pertes de personnel.

    ---------------------------------------------------------------------------

    Je l'ai abattu, mais ça ne me perturbe pas outre mesure.
    Et en fait, c'est ça qui me perturbe. Je ne sais pas trop comment j'ai fait mais les balles lui sont parties en pleine tête et j'ai foutu le camp sans me retourner. Et sa mort ne me pose aucun problème. Alors que ça devrait. Je ne suis pas comme ces espèces de savants fous, je suis censée avoir une conscience... Alors pourquoi est-ce-que je me fiche éperdument de la mort d'un de mes adversaires ? C'est peut-être cet endroit qui me rend folle. Heureusement que l'un des scientifiques est plus sympa que les autres... Un certain Robert. D'après lui mes capacités d'adaptation viennent de petits machins dans mon sang, produits par mes organes. Il appelle ça des nanocytes et chaque fois qu'il prononce ce mot il a l'air super fier de lui, mais vu la tête que font ses collègues, je devine qu'il est le seul à les appeler ainsi.

    D'après lui, mes capacités pourraient aider l'humanité entière... A cela, j'ai répondu que si on m'avait proposé d'aider l'humanité entière j'aurais dit "oui" sans qu'il ne soit nécessaire de m'enlever et de me tenir prisonnière. Il a eu l'air assez perturbé par cette réponse. Tant mieux, c'était fait pour.

    La semaine dernière, il semblait déçu. Je pense que ses petits tests ne se sont pas passés comme prévu... Je n'ai pas pu lui poser la question, et depuis ma tentative d'escapade, je ne l'ai pas revu. Ni personne, en fait. Pas de prises de sang ni rien de ce genre. Avec de la chance ils se sont lassés... Mais d'un autre côté, ne communiquer avec personne pendant des jours entiers devient difficile à supporter. Si cet endroit ne m'avait pas rendue folle, je pense que ça ne va pas tarder... Vu leurs méthodes, je doute fort qu'ils veuillent vraiment "aider l'humanité entière".

    ---------------------------------------------------------------------------

    Premiers résultats

    - Sujet : Violet Kensington (017)
    - Résultats : positifs

    - Détail : les nanocytes (et non nanomachines comme le dit Luke) commencent à avoir des effets. Nous avons trouvé comment les exploiter. Les premiers résultats étaient négatifs, car nous injections aux rats des nanocytes "neutres" et prêts à s'adapter à toute situation. Une fois injectés dans un corps étranger (ici les rats) ils se mettaient à attaquer le corps en question, tuant les rats d'insuffisance rénale et cardiaque. En revanche, si les nanocytes étaient stimulés suffisamment longtemps, ils finissaient par se "bloquer" dans une fonction précise.

    Nous avons donc soumis des nanocytes neutres à des séances prolongées d'électrocution et comme prévu ils ont formé une structure ressemblant à une cage de faraday afin de ne pas être affectés. Si les séances étaient assez longues, les nanocytes restaient verrouillés dans cette fonction au lieu de redevenir neutres. Une fois injectés au rat, nous avons soumis celui-ci à des courants électriques de plus en plus forts mais il n'a pas montré le moindre signe de blessure.

    Nous avons ensuite soumis des nanocytes neutres à de l'halopéridol ce qui a modifié ceux-ci, ils se sont mis à l'absorber et le métaboliser sous une forme inoffensive rendant ainsi le tranquillisant inefficace. Après avoir soumis les nanocytes à de nombreuses expositions, ils se sont bloqués comme avec les courants électriques. Nous les avons alors injectés aux rats, qui sont devenus insensibles à l'halopéridol et aux tranquillisants de la même famille (neuroleptiques agissant sur les récepteurs de dopamine).

    La difficulté réside maintenant dans le fait de faire persister les nanocytes, ceux-ci finissant par se dégrader. Il semblerait que les quantités de mercure et de cobalt dans ceux-ci diminuent, ce qui entraîne leur disparition. Faire absorber du mercure et du cobalt aux rats n'a pas donné d'effets, ceux-ci ne disposant pas des organes et cellules nécessaires à la réparation et l'entretien des nanocytes. Nos recherches vont désormais porter sur cet aspect des choses, ainsi que sur le transport entre dimensions.

    Comme évoqué lors d'un rapport précédent, les propriétés quantiques du mercure sont telles que Donna pense possible d'utiliser les nanocytes pour projeter les atomes du sujet hors de nos dimensions dans d'autres (voir son rapport complet). Cela permettrait de se déplacer sans devoir subir les lois de la physique et serait utile à des fins d'infiltration, permettant aux agents de devenir invisibles dans tous les sens du terme.

    ---------------------------------------------------------------------------

    Ils sont revenus, finalement, après 2 semaines. Ce n'était pas Robert, par contre, c'était Donna. Je ne l'aimais pas plus que ça. C'était une espèce de MILF qui crachait à peine trois mots lorsqu'elle n'avait aucun autre choix, pas vraiment ma personne favorite. Enfin, jusque là. Car en l'espace de quelques instants, elle était devenue ma personne favorite. Elle m'a donné les moyens de m'échapper.

    D'abord elle a braqué sur moi des machines diverses, qui faisaient des bruits variés mais ça n'avait aucun effet. Je lui ai demandé ce qu'elle faisait mais elle ne répondit jamais, gardant une tête déçue chaque fois que le bruit changeait. Ce petit manège dura bien trois ou quatre semaines, chaque fois que je lui demandais ce qu'était son problème, elle refusait de répondre et restait avec sa tête fermée. Ce fut après un mois environ que je finis par réussir à observer l'un des écrans et à comprendre ce qu'elle fichait. Elle essayait visiblement de perturber les couches électroniques du mercure afin que les atomes "basculent". Enfin, d'après les simulations qu'elle faisait, c'était ce qu'elle tentait de faire. Je ne comprenais pas l'intérêt à l'époque car je ne connaissais pas la théorie M mais l'intérêt me paraîtrait très vite évident...

    Car elle trouva la solution. Une énième fois, la machine fit un bruit bizarre et dans un claquement sonore, je me retrouvai prise dans une sorte de nuage de poussière. Et... mal. J'avais l'impression d'être écrasée de tous les côtés, que mes yeux ma bouche et mon nez me brûlaient, comme si j'étais à 150.000 mètres de fond dans un bassin de métal en fusion. Pourtant après quelques secondes, les choses devinrent plus claires et moins douloureuses. Je ne me sentais toujours pas bien mais je n'avais plus l'impression que j'allais mourir... Parvenant enfin à rouvrir les yeux, je vis... difficile à décrire. La géométrie n'avait aucun sens, mais je la comprenais malgré tout. J'étais...

    ... de retour. Dans un nouveau claquement sec, je me retrouvai de nouveau dans le labo. Je restai debout quelques secondes avec un air hébété avant de finalement tomber dans les vapes...

    ---------------------------------------------------------------------------

    Résultats complémentaires

    - Sujet : Violet Kensington (017)
    - Résultats : mitigés

    - Détail : l'expérimentation de Donna a fonctionné. Violet semble être passée dans un autre ensemble de dimensions pendant une quinzaine de secondes avant de revenir ensuite. Nous avons immédiatement commencé à extraire de son corps des nanocytes pour les soumettre au champ utilisé par Donna, mais un problème s'est vite posé : les nanocytes ont changé de dimension et ils ne sont pas revenus. Comme on peut s'en douter, sans être dans le corps de Violet, les nanocytes ne reçoivent pas d'instructions et ne reviennent donc pas dans le monde tridimensionnel standard. Il en va de même avec les rats qui restent coincés, n'ayant pas l'intelligence nécessaire pour ordonner aux nanocytes de revenir dans notre monde normal.

    Nous avons donc été forcés d'utiliser un hôte humain volontaire, Ellen Wagner, en phase terminale de leucémie aiguë lymphoblastique. Ancienne militaire, elle connaît bien les consignes de confidentialité. Connaissait du moins.
    Nous lui avons injecté des nanocytes neutres avant de les soumettre immédiatement au champ créé par Donna et comme prévu elle a disparu dans un claquement sonore, provoqué par le vide laissé par sa disparition (l'air s'étend brutalement). Néanmoins, Felipe a remarqué que des morceaux sont tombés par terre, certains semblant être des vêtements et d'autres du tissu vivant. Miss Wagner est réapparue après une dizaine de secondes, partiellement écorchée, semblant souffrir de brûlures radioactives et certaines parties de son corps semblaient avoir été écrasées par une presse hydraulique. Contrairement aux nanocytes de Violet, qui s'étaient adaptés aux conditions brutales de ces nouvelles dimensions, ce ne fut pas le cas de ceux d'Ellen. Elle est morte une demi-heure plus tard.

    S'il nous est donc possible de vendre à des compagnies militaires privées des fioles de nanocytes pré-adaptés et renforçant certaines caractéristiques, l'invisibilité quantique semble encore complexe à mettre en place.

    - Recommandations :
    .) Vente de nanocytes préparés à l'avance : Les nanocytes sont sans danger immédiat, même si une utilisation excessive risque d'entraîner un empoisonnement au mercure. Les capacités procurées par ces "boosts" seront suffisantes pour être convaincantes.
    .) Étude approfondie de la manière dont sont contrôlés les nanocytes : Savoir comment Violet contrôle les nanocytes permettrait de les adapter au besoin et donc de créer des fioles "universelles". Cela permettrait également de profiter de ce changement de dimensions sans danger.

    ---------------------------------------------------------------------------

    Le jour où je foutus le camp. Aucune idée de quel jour c'était, un jour de novembre mais lequel... Ces enfoirés avaient toujours de me donner la date du jour. Lorsque je finis par atteindre une ville (un patelin), je remarquai qu'on était le 17 novembre 2009 mais je n'avais aucune idée du nombre de jours que j'avais pu passer à courir.

    Ils avaient bien expérimenté leurs trucs sur moi. Cette connasse de Donna était venue pas mal de fois avec sa foutue machine pour m'envoyer dans l'espèce de dimension, et chaque fois je faisais des tests. Je savais que d'habitude je mettais entre 15 et 30 secondes à revenir dans le monde normal, donc je tentais de me déplacer, d'observer. La première chose que je remarquai était que je passais au travers des murs quand j'étais dans "l'autre monde". Je pouvais donc me tirer assez facilement. La deuxième fut que je pouvais réapparaître plus ou moins quand je voulais. La dernière était que j'allais beaucoup BEAUCOUP plus vite dans l'autre monde qu'en dehors.

    Chaque fois elle me posait des questions, me demandait si je pouvais me déplacer, ce que je voyais, mais je mentais et je disait que je ne me rendais pas compte de grand chose. Chaque fois elle grommelait, c'était évident qu'elle ne me croyait pas mais je m'en foutais royalement de son avis à celle-là... J'avais étudié mon itinéraire, je savais où aller et comment faire pour partir de là. Et quand, surtout.

    Elle était donc là avec son air déconfit habituel, en compagnie de Robert étonnamment, en train de trafiquer sa machine. Elle ignorait que je pouvais depuis longtemps passer d'une dimension à une autre sans l'aide de son truc. La pauvre. Lorsqu'elle fut prête et alors qu'elle allait appuyer sur le bouton pour tout lancer, j'observai Robert, déclarant simplement :

    - Vous étiez le plus sympa, ici. C'est dommage que vous soyez là.

    Il me regarda avec une tête surprise mais n'eut pas le temps de réagir, la machine étant en route. Comme prévu je disparus alors. J'avais 20 secondes pour tout faire, car après ces 20 secondes j'étais censée réapparaître. Après 30, ils se douteraient que quelque chose ne tourne pas rond... Profitant de la vitesse que j'avais dans cette dimension, je me dirigeai vers le poste de sécurité, réapparaissant d'un seul coup à grande vitesse, me projetant vers l'un des gardes. Je lui rentrai dedans, l'écrasant contre la console dans un craquement sinistre, avant de re-disparaître. 2 secondes. Je réapparus derrière le deuxième garde, prenant son flingue et lui tirant dans l'arrière du crâne, redisparaissant ensuite. 3 secondes. Enfin, je réapparus derrière le dernier garde, l'attrapant dans le dos et pointant l'arme contre sa tempe.

    - Verrouillez la station ou je vous mets une balle dans le genou.

    5 secondes.

    - Ils vont se rendre compte que vous êtes partie, il y a des c...

    Pas le temps. Je lui tirai donc une balle dans le genou, le type se mettant à crier de douleur. Mettant ma main sur sa bouche pour l'empêcher de faire trop de bruit, je lui foutus un coup de pied dans le genou en le fixant du regard, un regard qui disait "la ferme". 9 secondes. Perte de temps.

    - Verrouillez la station ou je m'occupe du deuxième.

    Cette fois-ci il coopéra, se dirigeant vers l'une des consoles.

    - Ne me prenez pas pour une nulle en informatique, si vous activez l'alarme sans verrouiller la base je le saurai.

    Il était lent. Il mettait une plombe à taper... Mais il tapait ce qu'il fallait. 12 secondes. Et merde. 15 secondes. Enfin l'alarme retentit et je pus voir toutes les portes se fermer sur les caméras. Celle qui m'intéressait c'était celle du garage : mon but était d'empêcher des véhicules de sortir pour partir à ma poursuite. La raison pour laquelle j'avais choisi cette heure précise était qu'à cette heure-là, un type qui ressemblait à un administrateur arrivait au bureau. Ce type était précis comme une horloge, quelque chose qui jouait en ma faveur : je savais qu'à cette heure, il ne serait pas encore dans le garage. Je pourrais donc me téléporter dans la voiture, lui piquer, et foutre le camp. 17 secondes.

    Gardant le flingue en main, je repassai dans l'autre dimension et me mis à courir aussi rapidement que possible pour atteindre la voiture. Il me fallut 1 ou 2 secondes pour finalement la trouver, réapparaissant dans le siège passager. Je ne laissai pas le temps de réagir au conducteur, qui semblait avoir une petite cinquantaine, et lui mis directement une balle dans la tête avant d'ouvrir la portière et le pousser hors de la voiture. Les gardes, trop occupés par l'alarme et le fait que toutes les portes se soient fermées, ne se rendirent compte de rien. Ou alors trop tard. Dans tous les cas, je pris le volant avant de partir... N'importe où. Aucune idée d'où j'allais.

    Je conduis aussi longtemps que je pus, jusqu'à tomber sur une sorte de petit patelin dont le nom m'échappe encore maintenant. Me doutant que la population ne m'accueillerait pas à bras ouverts, sans compter que des membres de la base vivaient peut-être là-bas, je décidai de me téléporter dans une maison vide pour piquer des fringues, de la bouffe et de l'argent. Ce fut ainsi armée d'un 9mm avec 10 balles sur 12, un petit baluchon de vêtements trop grande et 63$ que je commençai à parcourir le Canada...

    Autant dire qu'après un mois et demi à piquer de la bouffe un peu partout, je commençai à en avoir marre. J'avais pas mal voyagé vers le sud et ce fut à Windsor, la frontière des Etats-Unis, que je finis par avoir une idée pour régler ce problème de pognon. Il était autour de 7h30 du matin et un transport de fonds était en train de faire sa livraison... Sans chercher plus loin, je me téléportai à l'intérieur, ressortant à bien 80 km/h et rentrant dans le garde à toute vitesse. Cela fut suffisant à lui faire perdre connaissance, j'en profitai donc pour fourrer mes poches d'autant de billets de 20$ US que possible avant de disparaître de nouveau.

    Avant d'aller dans le labo, je pouvais avoir plein de capacités différentes mais depuis que je m'étais échappée, j'étais restée "coincée" avec le transport entre dimensions et une résistance surprenante (je pouvais me prendre un mur à 160km/h, c'était le mur qui cédait, pas moi). Du coup j'avais amplement eu le temps de m'y habituer et de m'en servir à bon escient. Dans le cas présent, c'était pour sauter de toit en toit jusqu'à arriver au pont qui servait aussi de frontière entre le Canada et le pays de l'oncle Sam.

    La frontière n'étant pas contrôlée entre Detroit et Windsor, je passai donc aux US aussi rapidement que possible, ouvrant ainsi un chapitre plus agréable de mon existence...

    ---------------------------------------------------------------------------

    Après 4 ans d'études à Boston, je me décidai finalement à descendre terminer mes études à New-York. Pas mal de choses se sont passées pendant ces 3 ans... Pour moi, pas tant que ça. J'ai acheté des faux papiers expirés auprès d'un faussaire avec l'argent volé et j'ai utilisé ces faux papiers pour me faire faire des vrais papiers. Une procédure bien compliquée mais je n'avais pas trop le choix. Mon enlèvement n'avait pas été médiatisé aux US donc personne ne s'est vraiment rendu compte de grand chose. J'aurais dû prévenir mes parents, mais le faire les mettrait en danger... J'étais quasiment certaine que ces connards traînaient autour de la maison.

    Du coup, j'ai fait mes trois années d'études tout en travaillant en tant que flic. Drôle de vocation diraient certains, surtout pour quelqu'un qui avait volé 40.000 dollars en liquide et s'était échappée d'un centre secret de recherches au Canada... Ceci dit, mes capacités m'étaient plutôt utiles. J'ai commencé en tant qu'Uni, travaillant de jour en patrouille et le soir j'avais, ben... des cours du soir quoi. Le fait de pouvoir me téléporter me permit de trouver des preuves introuvables autrement, ou d'obtenir des mandats qu'on n'aurait jamais réussi à avoir d'une autre manière. On avait notamment été appelés plusieurs fois pour le cas d'un mec qui battait sa femme, et évidemment la nana disait "non c'est rien je suis tombée dans l'escalier". J'avais un mélange de pitié et de mépris pour elle à se laisser faire comme ça, mais de toutes façons c'était pas mes affaires.

    Jusqu'au jour où les appels cessèrent. Quelque chose me disait qu'elle était morte, mon coéquipier était d'accord mais on n'avait aucune preuve. Je décidai donc de... non pas les créer, mais de les placer aux bons endroits. Profitant du fait que le type soit sorti, je me téléportai chez lui et fouinai un peu pour finalement retrouver le corps de la nana dans un congélateur au sous-sol. Ce n'était... pas vraiment agréable, j'eus même la nausée mais dans un sens c'était une bonne chose. Quelque part, ça me rappelait que j'étais encore humaine... Il me fallut quelques minutes pour me remettre et lui enlever une de ses chaussures, couverte de sang, et me téléporter hors de la maison. Je plaçai ensuite la chaussure sous une des fenêtres, sachant que notre prochaine patrouille nous ferait passer par là.

    Et ça ne rata pas. Nous trouvâmes la chaussure, les examens ADN confirmèrent ce que je savais déjà et le type termina derrière les barreaux. Ce fut mon premier coup mais pas le dernier, si bien qu'après à peine 1 an et demie on me proposa de passer à la criminelle. Le problème là-dedans était que ça m'empêcherait de continuer mes études de manière normale, je dus donc décliner... Tout en gardant ça en tête. Le lieutenant me fit une chaude recommandation écrite "au cas où j'en aurais besoin", je l'ai encore d'ailleurs. J'aimais bien ce type. C'était le cliché du flic bienveillant. Toujours à vouloir faire ce qui est juste, droit comme un I parfois un peu trop d'ailleurs, ... Son seul défaut était de trop faire les choses de manière "100% légale", disons. J'avais pu trouver plein de trucs (dealers de drogues entre autres) en faisant usage de mes capacités et non pas en attendant d'avoir un mandat.

    Parallèlement, je lus des rumeurs amusantes venant d'Irak. Des rumeurs selon lesquelles des mecs de DynCorp International auraient pris d'assaut un camp de résistants et auraient survécu aux balles sans flancher. Visiblement, ce labo à la con avait vendu quelques fioles de mes nanocytes... Mais je ne me faisais pas trop de soucis. Aux dernières nouvelles, d'après ce que m'avait dit Robert, ils n'étaient pas parvenus à les reproduire... Leur stock était donc limité dans le temps. Il arriverait forcément un moment où ils se dégraderaient tous. Ces types n'étaient plus qu'un mauvais souvenir. Enfin, je l'espérais.

    De mon côté, je finis par avoir ma licence en physique théorique avec un mémoire en astrophysique sur le voyage hyperspatial. J'étais bien placée pour en parler, mais je m'étais intéressée à l'aspect théorique... En partie parce que c'était une manière de quitter notre système solaire mais aussi pour mieux comprendre mon propre pouvoir. J'avais beaucoup appris en planchant sur la question pendant les longues nuits d'études, notamment comment me déplacer de façon "optimale", comment améliorer ma vitesse, comment sauter plus rapidement, ce genre de choses. Mon mémoire, en revanche, n'était qu'un tas de calculs théoriques, il n'y avait pas la recette magique pour aller plus vite que la lumière. Pour cela, il faudrait que j'enchaîne sur un Master.

    Je décidai pourtant de faire celui-ci à New-York. Il s'était passé bien des choses, là-bas, en peu de temps... L'attaque des purificateurs, la riposte de la confrérie, ... Chaque fois j'aurais aimé être là-bas pour intervenir mais en dépit de ma vitesse, je ne me déplaçais pas assez vite pour aller à New-York en moins d'une demi-heure : il fallait donc que j'aille sur place pour intervenir si besoin.
    Le transfert fut assez simple. Mon équipe me fit même un gâteau pour mon départ, c'était plutôt mignon et je me surpris même à rougir comme une gamine. Le reste se passa assez vite... En moins de deux semaines j'avais déménagé et j'étais Détective à la criminelle de la police New-Yorkaise. 3ème rang, évidemment. En dépit de la chaude recommandation du lieutenant, ce n'était pas assez pour passer directement Sergent ou quelque chose de ce genre.

    Je n'aurais pas dit non au bonus de paie, mais bon... Je devrais faire avec. Maintenant, restait à mêler ma vie diurne, celle de flic, et ma vie nocturne, celle d'étudiante et de fouineuse... De redresseuse de torts ? Va savoir. Je ne me sentais pas l'âme d'une super-héroïne avec un costume ridicule et une cape. D'autant qu'en tant que flic, je risquerais de devoir un jour me retrouver à enquêter sur moi-même. Mais NY était un endroit chargé, surchargé même, en haine et en ressentiment. Il me semblait évident qu'un jour ou l'autre, j'aurais un choix à faire...



Avatar : Anita Blake
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [X]
MultipleCompte? : Oui [X] Non []
Si oui, Qui ? : Kaya Spencer
Pseudo : Zlubistrik
Votre Age : 27
Comment avez vous connu le Forum ? : Shazam

Le mot magique est vu par Cérès !


Dernière édition par Violet Kensington le Dim 21 Sep - 9:26, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violet Kensington

avatar

Messages : 2
Date d'inscription : 29/08/2014

MessageSujet: Re: Violet "Vi" Kensington [Terminé]   Dim 31 Aoû - 20:51

Et voilààààààààààà, finiiiiiiiiiiiiiiiiiii (*^▽^*)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Violet "Vi" Kensington [Terminé]   Lun 22 Sep - 15:06

Bon, bon, bon…

Que dire de cette fiche si ce n’est qu’on s’attend presque à un troll, considérant que les 3 pouvoirs sont parfaitement assumés, que la nature du premier n’est ni plus ni moins qu’un baise-modo, que l’histoire impacte sur le BG du forum sans plus d’explication que cela et sans accord de l’animation, que la psychologie en tient à peine compte (de l’histoire comme des idéologies du forum sur lesquels on a pourtant tartiné), et qu’au final malgré ton niveau et le fait que tu aie été une modératrice tu fais tout ce qu’on ne veut pas voir en modération.

Hors donc avant de me lancer dans l’hypothétique modération au détail de ta fiche je vais déjà démolir les points problématiques concernant ma section, à savoir les pouvoirs.

3 pouvoirs… parfaitement assumés comme dit tout à l’heure, hiérarchisés comme tel avec chacun leurs effets et tout et tout. La production de nanomachines, si elle avait été limitée à permettre les évolutions, en gros simplement au bout d’un moment les nanites se verrouillant sur la fonction, ça serait passé mais là ce n’est pas un lien entre les deux autres pouvoirs, dont elle est à l’origine je le reconnais, mais un troisième pouvoir à part entière avec simplement pour effet de doter ton personnage de n’importe quelle capacité que tu juges appropriée dans une situation donnée sans passer par la modération et sans aucune limite de mise ; dans la bio Violet fait montre d'immunité à l'électricité, de contrôle du magnétisme, de régénération, de super-force, d'aura de peur – et le plus amusant étant que les PNJ scientifiques soulèvent ce problème dans l’histoire même ! L’immunité adaptative, ça existe, un autre personnage l’a et on l’a modéré sans problème pour la simple raison qu’elle n’était pas tournée en pouvoir baise-modo. De la part d’une ancienne modératrice qui est partie pour manque de temps avant de sortir un TC du genre ça ne passera pas. Ça ne passerait pas d’ordinaire mais ça passe encore moins, là.

Du fait si tu continues ce personnage tu es bonne pour refaire fondamentalement la section pouvoir parce qu’une telle abomination je te l’interdis. Point barre.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Violet "Vi" Kensington [Terminé]   Mer 8 Oct - 8:03

22 Septembre - 08 octobre, cela fait plus de 15 jours.

Pas de nouvelles, cette fiche est donc considérée comme refusée.

Merci de ta compréhension.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Violet "Vi" Kensington [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Violet "Vi" Kensington [Terminé]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Corvée terminée !!!!
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» Pacioretty : Saison terminée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Avant de commencer... :: Le Bureau des Inscriptions :: Fiches refusées-
Sauter vers: