AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais (Pv Warren)

Aller en bas 
AuteurMessage
Lucas Slang
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais (Pv Warren)   Dim 24 Aoû - 12:49

Lucas faisait attention à la route sinueuse dans la montagne, même si la jeep Cherokee accrochait bien au bitume. Il ne voulait pas les envoyer dans le ravin escarpé. Il ne reste que quelques kilomètres avant d'atteindre le chalet qui était perdu dans les montagnes rocheuses septentrionales.

Quelques jours auparavant Lucas avait senti un léger coup de blues chez Warren. Ce dernier visiblement avait dû vivre une épreuve difficile. Le beau brun avait donc décidé de lui changer les idées. Lucas avait ressenti le besoin de se retrouver seul avec son amant, loin de tout ce qui pouvait les parasiter. Lucas estimait qu'ils avaient du temps à rattraper. Lucas avait demandé à Warren de prendre ses dispositions pour être libres quelques jours et de lui faire confiance pour la suite des événements. L'avocat avait posé quelques jours de congés. Il s'était dit que se mettre au vert ne leur ferait pas de mal. L'avocat avait envie de grands espaces et voir autre chose, de quitter le tumulte de la vie New Yorkaise. Il s'était rappelé qu'un de ses anciens clients Joey Whitewood lui avait dit qu'il possédait un chalet perdu dans les montagnes canadiennes. Joey avait décrit ce lieu comme son havre de paix. Lucas, à l'époque, l'avait tiré d'une sale affaire d'escroquerie qui aurait pu le ruiner. Joey avait été très reconnaissant et il lui avait proposé mainte fois de pouvoir séjourner dans ce chalet. Lucas n'avait jusqu'à présent jamais eu le temps de mettre les pieds là-bas. Il s'était donc dit que cela pouvait être l'occasion et qu'un peu d'isolement loin du tumulte de la ville ne serait pas refus. Il avait donc appelé Joey qui s'était fait une joie de pouvoir rendre ce service à son ancien avocat. Lucas avait ensuite réservé deux billets d'avions. Il avait juste passé comme consigne à Warren de prendre des affaires pour la randonnée et des chaussures adéquates pour la marche. Il lui avait aussi précisé de prendre des vêtements chauds pour le soir.
Pour le voyage, Lucas s'était habillé comme le parfait bûcheron canadien. Il portait une chemise à carreau couleur rouge et marron, un blue jean délavé et au pied de bonnes chaussures de randonnée. Il avait mis ses affaires dans un grand sac à dos qu'il portait en attendant Warren dans le hall de l'aéroport. Il se sentait près pour ce petit voyage et la nuit d'avant le départ il avait été excité comme une puce. Exceptionnellement le soir il n'était pas resté avec Warren. Lucas ne voulait pas trahir la surprise et il avait quelques derniers préparatifs à régler. Il avait donc donné rendez-vous à son ange directement à l'aéroport très tôt le matin.

Le voyage s'était passé sans encombre, Lucas ayant essayé de donner le moins possible d'élément sur leur destination. Il laissait Warren faire les suppositions qu'il voulait.

A l'arrivée au Canada, une location d'un véhicule attendait les deux amants. Pour une fois Lucas avait opté pour un véhicule tout terrain, délaissant les voitures de luxe et sportive. La jeep était cependant très confortable et parfait pour affronter les routes montagneuses. A sa grande surprise l'habitacle était spacieux et fort raffinée au niveau des finissons. De plus le véhicule avait pas mal de chevaux sous le capot. Lucas avait pris la route en programmant le GPS. Ils y avaient quelques heures de route avant d'arriver à destination. Joey avait conseillé à Lucas de se ravitailler dans un petit village dans la vallée avant d'affronter la montagne. C'était le dernier signe de civilisation avant des kilomètres.
L'avocat avait donc fait le réapprovisionnement en victuailles dans une petite épicerie. Il avait décidé qu'il ferait lui-même la cuisine le temps de leur séjour. Lucas n'était pas un grand cuisinier, mais il se débrouillait. En général l'avocat faisait souvent appelle à des traiteurs ou des plats à emporter. Il avait l'envie de faire plaisir à son gourmand amant de le rassasier par des petits plats fait maison. Il avait consulté Warren sur ce qu'il désirait manger durant leur séjour.
Il avait aimé faire ses courses avec Warren comme l'aurait fait n'importe quelque couple. Il avait indiqué à Warren que le plus haut sommet qu'on distinguait du village était le mont Ulysse. L'information lui avait été donné par la vendeuse de l'épicerie qui avait littéralement dévorer Lucas des yeux.

Puis ils avaient repris la route. Plus qu'ils s'avançaient plus la route devenait sinueuse. Au détour d'un petit chemin escarpé, le GPS finit par ne plus les localisés. D'après les indications que possédait Lucas le chalet se trouvait perdu dans la montagne au beau milieu des bois.

Après encore une bonne heure de route ils arrivèrent à destination. Lucas gara le véhicule devant un petit chalet typique de la région. L'habitation était faite entièrement en bois. Elle était perdue en pleine forêt dans la montagne, loin de tout signe de civilisation. Lucas regarda machinalement l'heure sur son téléphone portable et il constata qu'il n'avait pas de réseau. *Au moins je ne serais pas dérangé ici.*

Il attrapa son sac à dos et farfouilla dans une des poches afin d'y prendre les clefs pour ouvrir la porte.

« Allons découvrir les lieux. »

Après avoir passé une à une les clefs dans la serrure, Lucas finit par trouver la bonne. Ce qui commençait réellement à énerver l'avocat. *Punaise elle va s'ouvrir cette maudite porte.*

Lucas trépignait d'impatience de voir l'intérieur de la maisonnette. Quand il pénétra, il arriva dans la pièce principale composé d'un coin salon et cuisine équipée. Il y avait une cheminée et devant cette dernière une peau d'ours. *Absolument cliche, mais j'adore.* Le mobilier était sommaire et rustique. A l'étage se trouvait deux chambres et une salle de bain. Lucas commençait à se sentir un peu fourbu par le voyage.

« Je te laisse t'approprier les lieux, je vais ranger les courses. »

Lucas retourna à la jeep et il prit les commissions. Puis il commença à les ranger dans la cuisine en farfouillant dans les placards pour voir ce qu'il s'y trouvait.
En ouvrant l'un des sacs de courses il tomba sur une bouteille de Whisky qu'il avait acheté. *Un verre ne serait pas de refus.* Cherchant Warren du regard, il lui lança.

« Tu veux boire quelques choses ? »

Sans réellement attendre la réponse il commença sa quête de la recherche de verres, qu'il finit par trouver dans un des placards.

« On ne devrait pas être mal ici ! Qu'en penses-tu ? »

Il espérait que cet environnement dépaysant conviendrait à son amant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
Résident(e) à l'Institut Beta
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 29

MessageSujet: Re: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais (Pv Warren)   Mar 26 Aoû - 2:16

Warren n'avait pas vraiment eu le temps de se demander quel plan fomentait Lucas, il était trop occupé à réfléchir sur sa prochaine décision. Depuis leurs retrouvailles accompagnées d'un repas sur le toit, l'idée avait fait son chemin, et le matin même en rentrant, grisé par une nuit de folie dans l'institut, une boule dans son estomac l'avait décidé. Il ne parvenait plus à passer le seuil de l'école sans songer au mal que lui avait fait Ororo ainsi que cette impression d'être un étranger. Personne n'avait joué en cette faveur, mis à part Tornade peut-être et encore sans le vouloir, c'était lui qui se sentait passer malgré tout à autre chose, il se décalait, quittant des années de vie pour cherche un autre sens à cette dernière. Enfermé dans son bureau, refusant tout appel, le jeune homme avait longuement réfléchi, immobile comme une statue car ses pensées absorbaient toute son énergie. A la fin de la journée, il était sorti, vidé de n'avoir rien fait et tout fait à la fois. Angel avait annoncé qu'il quittait les X-Mens bien que son entreprise continuerait de financer l'institut et que pour l'instant, il demeurait professeur d'économie. Ca avait été une grande honte pour lui mais aussi un soulagement car il ne se trouvait plus à sa place ici au sein de l'équipe, trop dynamique, aux façons de faire qui lui étaient étrangères.

Avoir délaissé tout un pan de sa vie l'avait fait revenir changé chez lui. Il avait été surpris d'y trouver Lucas, oubliant presque qu'ils s'étaient retrouvés. L'avocat était parti dans la soirée, laissant Angel dans une peur aussi compréhensible qu'adolescente et stupide. Et si le brun disparaissait à nouveau ? S'il partait pour ne pas revenir ? Fiévreux, le jeune homme aux pensées pourtant voltigeantes s'était attaché à ne rien faire sinon s'assoir dans un fauteuil pour ensuite s'endormir. Le lendemain, plein de courbatures il avait rapidement fait ses bagages selon les instructions de son ami avec plus ou moins de rigueur. Heureusement le jeune homme n'oublia ni les vêtements chauds ni les bonnes chaussures bien que ces dernières ne soient pas spécialement de randonnée.

La route fut assez capricieuse mais la voiture quoique loin d'être luxueuse tenait bon. Elle était spacieuse et bien finie, ce qui permit au blond de terminer sa nuit dedans tandis que Lucas conduisait. A vrai dire l'homme d'affaires s'était complètement laissé mener, n'essayant même pas de deviner quoique ce soit. Il sortit de sa torpeur tant physique que mentale lorsqu'ils arrivèrent dans le chalet. Surpris, Warren observa les alentours, reserrant son pull roulé -tellement séduisant comme vêtement- contre lui. Il retira néanmoins son manteau, déployant ses grandes ailes pour les étirer après ce long voyage. Comme s'il n'avait pas vu l'avocat auparavant, Angel ne put s'empêcher de sourire en remarquant sa tenue de bûcheron et il eut même un petit rire en admirant le chalet. Le cliché même du voyage romantique, ne restait plus qu'un monstre à faire apparaître pour transformer ça en mauvais film d'horreur puisque chez lui aussi, le réseau ne passait pas. Pour autant, Warren n'avait pas envie de compliquer la tâche à son amant, aussi choisit-il judicieusement de ne pas se moquer, quand bien même ses intentions n'avaient jamais été méchantes. C'était encore tendu entre eux, mieux valait essayer d'arranger les choses au lieu de les envenimer et puis la vue sur la montagne restait fort sympathique.

-J'en pense que je vais me faire ce mont.

Déclara le jeune homme avec un petit air de défi ancré sur le visage. Warren avait hâte de voir quelles seraient ses limites en volant, après avoir réussi à atteindre le sommet du mont blanc en suffoquant, manquant presque de mourir tant il avait forcé. Son besoin sauvage de faire l'amour à Lucas l'autre jour n'avait pas disparu, quant bien même il avait été satisfait, par extension, le blond avait un grand désir d'actions et de défis. Parler ainsi n'était pas de son genre mais pour oublier ses déboires il était volontaire, prêt à mettre le paquet afin d'éviter de s'appitoyer plus. Il était temps de se retrouver, de calculer à nouveau ses limites et de vivre l'instant.

Warren quitta un instant la fenêtre pour retourner sur la table en bois rustique, suffisamment solide pour résister à une tempête semblait-il. Il sortit les affaires du sac et les rangea dans le frigo, se trompant probablement d'étages pour la viande ou les produits laitiers mais depuis le temps qu'il faisait appel à des traiteurs, il ne fallait pas trop lui en demander. Il était déjà bien gentil d'aider, n'ayant pas spécialement envie de confiner le pauvre Lucas au rôle de femme au foyer-quoiqu'il l'avait mérité après son absence.-

-Je prendrais une boisson chocolatée, pas envie d'alcool pour le moment, et oui... Ça a l'air sympa, un peu spécial, je ne m'étais pas attendu à cette destination mais pourquoi pas.

En effet, il avait pensé que Lucas l'aurait emmené dans un endroit aussi exotique mais plus, comment dire, chaud. Avec la plage et des filles en bikini mais au fond c'était peut-être tout aussi bien de se retrouver au fin fond de n'importe quoi avec une bouteille de Wisky, une boisson chocolatée et son mari (dont le statut était encore en suspend.). Après avoir rapidement fait le tour de la chambre, le jeune homme proposa de sortir dehors. Quelques flocons tombaient, se glissant dans son plumage immaculé, il se rendait compte que cela faisait des années qu'il n'avait pas touché à la neige, se contentant de la regarder en haut de son building.

-Viens voir il neige.

Lança innocemment le blond, oubliant ses soucis et son aveu sur son départ des X-Mens. Il était simplement amusé par les flocons, ébouriffant son plumage lorsque la neige s'infiltrait dedans.

Il n'avait pas touché la neige depuis des années, mais ne l'avait pas vu depuis un certain temps non plus pour être juste, trop absorbé par ses affaires. Comment avait-il pu perdre un tel spectacle ? Totalement sous le charme, Angel retomba en enfance, il attrapa un petit paquet et forma une boule dans sa main. Les sourcils froncés, il attendit le premier qui sortirait du chalet... Et il n'y avait pas beaucoup de monde à ce poste. Avait-il seulement un jour joué avec la neige ? Probablement pas à défaut de l'avoir déjà vu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lucas Slang
Agent du BAM Alpha
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Re: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais (Pv Warren)   Lun 1 Sep - 10:16

Lucas avait espéré un brin plus d'enthousiasme de la part de Warren. Visiblement le chalet n'avait pas eu l'effet escompté. L'avocat savait au combien il était difficile de satisfaire un homme qui pouvait tout posséder sur cette terre. Lucas se doutait que combler les désirs de Warren ne serait pas une tâche facile. L'avocat aimait relever les défis et il se disait que peut être qu'avec le temps, son ange finirait par apprécier la simplicité des lieux et la tranquillité de la montagne. Il fallait aussi que tous les deux se remettent du voyage. Lucas quant à lui adorait ce lieu, bien loin de ce qu'il pouvait vivre à New York. Entre l'agitation de la ville et son métier, ce lieu présentait tous les aspects pour être un havre de paix. Le fait d'être coupé de la civilisation était presque une aubaine. Ni lui, ni Warren ne serait tenté de téléphoner à leur travail. Lucas savait au combien Warren était un monstre de travail et qu'il lui était difficile de se couper totalement du monde. Lucas le comprenait, gérer une entreprise mondiale n'était une tache dès plus facile. L'heure n'était pas de penser au boulot, mais bien uniquement de se ressourcer et de se retrouver l'un et l'autre.
Warren avait visiblement envie de relever des défis et d'affronter la montagne.

« Si cela te fait plaisir de jouer les aventuriers. Tu ne m'en voudras pas, mais je passe mon tour. »
*Je n'ai pas d'ailes donc gravir ces pentes à pied très peu pour moi...*

Lucas apprécia l'aide au rangement que lui apporta Warren. Le beau brun n'était pas trop maniaque là-dessus. Lucas pensait qu'il y avait plus important à faire et qu'il ne fallait pas perdre trop de temps avec ce genre de choses. Le fait de voir Warren s'activer dans la cuisine ne lui déplaisait pas. Bien au contraire, il trouvait cela très amusant d'agir comme le ferait n'importe quel couple. Warren était plus sage que lui sur les boissons.

« Pas souci, j'en m'occupe de suite. »

Lucas farfouilla encore dans les placards cherchant une casserole. Il avait envie de lui faire à l'ancienne sans utiliser le micro-onde. Il finit par dégoter une petite casserole, il y versa du lait qu'il mit sur le gaz. Il rajouta ensuite le chocolat délicatement qui teinta aussitôt le lait dans une douce couleur. Rapidement l'effluve du mélange commença à s'élever et à embaumer le chocolat dans le chalet. Lucas remuait régulièrement pour que le lait ne déborde pas.
Les paroles de Warren à l'extérieur surprirent Lucas.

« De la neige !!! »*Déjà en cette saison ! Non mais il blague.*

Lucas alla jeter un coup d'oeil par la fenêtre. Il vit alors des flocons virevolter tranquillement. *Punaise l'hiver va être rude alors.* Contemplant ce spectacle Lucas en oublia le chocolat sur le feu qui déborda. Un bruit de crépitement ce fit entendre quand le lait entra en contact avec le gaz.

« Et merde... »

Lucas se précipita pour retirer la casserole dessus du feu. Dans l'action et son empressement la main gauche de Lucas toucha la casserole chaude. Il se brûla sans gravité, mais ressentit une légère douleur. Fort heureusement par réflexe il enleva sa main aussitôt. Son visage ayant été déformé par une grimace provoquée par la légère sensation de douleur.

« Aie... »

Il attrapa la casserole violemment qu'il posa sur le côté et éteignit le gaz. La gazinière était toute maculée par le chocolat qui avait débordé.
Lucas se dirigea vers le robinet d'eau froide et passa sa main dessus afin d'arrêter la progression de la brûlure. Le froid sur sa main le soulagea immédiatement. Lucas resta ainsi plusieurs minutes afin d'être totalement apaisé. Puis il chercha dans son sac à dos sa trousse à pharmacie. Il mit un tulle gras sur la brûlure avant de le recouvrir un pansement.
*ça commence bien, à peine arrivée me voilà déjà estropié. *
Il retourna dans la cuisine, nettoya rapidement ses dégâts. Puis il prit un mug et versa le chocolat dedans. Puis il se servit une bonne dose de whisky, histoire de se remonter le moral. Il attrapa les deux boissons et il sortit pour aller l'apporter à Warren.

« Tient voici ton*maudit* chocolat. » En ce dirigeant vers lui. Lucas n'ayant pas vu que Warren avait une boule de neige. Lucas devait admettre que le spectacle était magnifique. Il s'immobilisa un instant pour contempler le bal qu'effectuer les flocons.

« Je pense qu'il va nous falloir du bois, sinon on risque de mourir de froid cette nuit. » *Je connais un moyen de te réchauffer. Pour garder la chaleur on dit qu'il faut se mettre nu au corps à corps.* Cette idée salace lui fit esquisser un petit rictus coquin.
« Il y a une remise derrière le chalet où il y a des bûches. J'irais bien chercher du petit bois dans les alentours avant qu'il ne soit trop imbibé d'eau ! »

Lucas était assez confiant de trouver son bonheur dans le coin au vu de la densité du bois qui les entourait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais (Pv Warren)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'y a que les montagnes qui ne se rencontrent jamais (Pv Warren)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La foi deplace les montagnes
» volcans, montagnes et océans sur notre climat
» survoler les montagnes
» Je débute : comment faire des montagnes (nowakowski)
» Les Sudètes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: Ailleurs-
Sauter vers: