AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sage
X-Men Alpha
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}   Lun 4 Aoû - 20:14

Ce rp est une suite directe à Héritage et Héritiers.
Mardi 8 Juillet 2014 – 02 : 45 P.M.
Mieux vaut trop que pas assez ; c’est un dicton qu’elle a parfaitement mit en application pour ses rendez-vous car malgré l’hypothétique quart d’heure qu’elle leur accorde, la plupart sont terminés en bien moins de temps. Ils commencent tous pareil cependant : à l’heure précise, la porte de la salle de classe, la même qu’une semaine plus tôt, s’ouvre sur la femme en tailleur noir, la même qu’une semaine plus tôt, qui porte toujours ses cheveux en chignon à l’exception des deux mèches et du toupet et ses lunettes aux verres rouges, comme une semaine plus tôt. Les principales différences sont au niveau de temps, le soleil et le ciel bleu étant venus tenir compagnie à la chaleur estivale, et des motifs, puisqu’il s’agit non plus de faire mais d’avoir les résultats. Les convocations individuelles ont commencé à partir des deux heures et tous les quarts d’heure se sont succédés des personnes, quand bien même celles les précédant était partie bien plus tôt ; ni retard ni avance mais une exactitude maitrisée.

Ainsi maitrisée que les dossiers des élèves, elle s’y essaie. Néanmoins la plupart des dossiers d’inscription au Projet Héritage sont vides ou peu s’en faut et si cela est très révélateur du degré de sérieux avec lequel la potentielle formation d’X-Men est prise cela lui pose également problème pour trouver des informations, la renvoyant aux dossiers scolaires et autres bases de données de l’Institut voir d’ailleurs où elle n’a pas forcément légitimité d’accès. La prochaine élève est de ceux-là : d’après son inscription, ses capacités se limitent à ses pouvoirs qu’elle décrit comme eux-mêmes limités. Mais à fouiller au sujet de Melody Arreyss elle a trouvé bien plus que cela.

Plus qu’un dossier à l’Institution Charles Xavier, fait tant bien que mal malgré l’absence de coopération de la zoomorphe, c’est chez les forces de l’ordre que l’adolescente est la plus registrée. Sa disparition d’un orphelinat de New York a été un fait divers de l’été 2012 et alors que l’officier G. Mastrianni de la division des mineurs de la NYPD remuait le moindre recoin, allant jusqu’à contacter des Français pour essayer de savoir où l’enfant s’était enfuit, cette dernière c’était pointée à l’Institution Charles Xavier comme une fleur en espérant s’y faire accepter. La pagaille administrative qui s’en était suivie avait due être impressionnante car plus que la fugue d’une structure des services sociaux et l’absence de nationalité américaine de « Kitty Cat », il avait fallut expliquer comment une adolescente de 12 ans décrite comme instable psychologiquement, à cause d’une expérience de mort imminente, au point qu'on lui refuse les demandes d’adoption avait réussie à traverser le Bronx, l’arrondissement le plus dangereux de NYC, et plus de quatre-vingt kilomètres dans l’Etat de New York, sans suivre les routes traditionnelles puisque l’autoroute 684 et les petites voies secondaires mentant à l’Institut rallongeaient le trajet d’une quinzaine de kilomètres, probablement sans aide, puisque son signalement avait été donné et que même s’il l’avait été plusieurs heures après sa disparition personne ne s’était manifesté pour déclarer qu’il l’avait vu, et ce afin de trouver une école privée dont la véritable nature n’était connue que du gouvernement ; le tout sans que ladite école qui abritait un groupe paramilitaire non-gouvernemental soit impliqué dans ce qui aurait été aisément qualifiable d’enlèvement. Néanmoins le fait que l’Institution ait averties les autorités compétentes afin de collaborer avec elles en toute légalité avait permit d’éviter le pire, principalement grâce à l’association avec le BAM, chez qui l’affaire avait atterrit dès que la condition mutante de l’adolescente avait été dévoilée, dans le cadre du Programme de Réinsertion ; si Melody Arreyss avait en effet quitté son orphelinat originel, elle était désormais sous le regard du Triskelion, chose qui additionnée au fait qu’elle soit mineure lui valait un tuteur légal en plus de l’habituel agent de probation.

Chose qui complique également l’accès à un programme tel que le Projet Héritage ou à toute activité « particulière » de l’Institution. Maintenant l’entrainement des premiers X-Men avait commencé très jeune, plus encore que l’âge de la fugueuse qui malgré ses capacités supposées n’a pas causé d’autres troubles depuis ceux qui l’ont conduite ici, ainsi donc une chance lui est laissée comme à tous les autres.

La présence d’une introduction et d’une conclusion, certes non scolaires, a été appréciée, de même que la manière de réfléchir en partant du point de vu des médias pour tenter de discerner la vérité et de se forger un avis propre en remontant le prisme qu’ils créaient, partant d’un point de vue « prémâché » pour se tourner vers une réflexion plus personnelle. Mais si c’était là un pari risqué considérant les images déformées et contradictoires qu’ils renvoyaient sans être capable de se mettre d’accord entre eux alors même que les X-Men qui se contentaient de se maintenir comme des marginaux pour éviter toute politisation, ce ne fut pas réellement cela qui posait le plus de problème.

    Kitty Cat a écrit:
    Voilà pour ce qui, à mon sens, caractérise les X men.

Tout tient dans cette phrase qui si elle préludait à une pseudo-partie sans doute tentative d’un trait d’humour est en réalité le commencement de la conclusion tout autant que la conclusion sur ce qui ne va pas. En plusieurs points Melody Arreyss s’est rapprochée de ce qui était demandé, dans le premier paragraphe et dans ce qu’elle a noté comme conclusion, mais cela n’empêche nullement son erreur.

Arrivée à la porte l’X-Woman l’ouvre et invite la concernée à entrée, lui laissant l’initiative d’une poignée de main qu’elle-même accomplira avec la même sobriété que son appel si cela est accomplit, puis s’en retourne à sa place pour s’assoir et placer ses poignets contre la table vide, doigts croisés et pouces égaux, invitant l’élève à s’assoir si c’est nécessaire.

- Vous avez fait un hors sujet, Mlle Arreyss. Vous vous êtes beaucoup renseignée sur les X-Men, le groupe et les éléments le composant, faisant preuve d’une bonne méthode de réflexion pour votre âge, cependant ce n’était pas ce qui vous était demandé. Il était question d’X-Man, non d’X-Men ; de l’individu et non du groupe. Il s’agissait de manière de vivre et de rapport à l’idéologie et au fait d’en être un, non des objectifs et critères d’admissions.

Elle ne prend pas de pincette, elle n’a pas à en prendre. Le temps est limité et bien trop pour que Melody Arreyss puisse recommencer sa dissertation qui, par ailleurs, est une très bonne preuve de son écart par rapport aux événements courants des X-Men ou même de l’Institution X en général. Néanmoins elle n’a pas l’intention de la laisser le bec dans l’eau et il est une chose sur laquelle elle estime pouvoir l’interroger en moins de quinze minutes.

- Pourquoi voulez-vous être X-Woman ?

_________________
Sage

J’évalue, je prévois, j’agis ; mon Don, ma Malédiction.





174 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}   Mer 6 Aoû - 15:40

ambiance musicale:
 

"Sjool, Paran Moyshi♫ Ar, Jar'ruk Moy Sin♪"

Les mots qui franchissent les lèvres de l'adolescente, assise sur ses talons, le dos contre le mur, ne semblent rien vouloir dire. La musique qui les accompagne, doux accompagnement au piano, n'est audible qu'aux oreilles de la jeune fille, via l'écouteur unique de sa console. La seconde voix qui l'accompagne, elle, n'est audible que dans les pensées de Melody, un mélange entre le souvenir qu'elle a de la voix de la chanteuse, et celle de Lauranna. Encore une fois, elle est arrivée en avance, trop nerveuse pour rester à attendre dans sa chambre. Araë l'a même "jetée" du canal, tellement elle était agitée... Bon, ça l'a aidée à se reprendre un peu, parce que c'est pas souvent qu'elle se fait sonner les cloches...

"Dha gya'left tal fooyryuu ♫ Malich fuide aslaat erensboiye♪"

Le garçon qui la précédait est sorti sans même la regarder il y a déjà quelques minutes, l'air intrigué, comme s'il ne savait pas s'il avait au final réussit ou pas. Est-ce qu'elle se sentira comme ça, elle aussi? Une respiration longue, et elle augmente d'un cran le volume. Enfin, vu que la musique est déjà à fond, ça n'a pas d'effet, mais bon.

"Yool ta tiera hareiku hare ♫Falan lei..."

La porte qui s'ouvre interrompt Kitty en plein milieu d'un vers. Sautant sur ses pieds, elle arrache le fil de l'écouteur et fourre le tout dans son sac, quasiment dans le même mouvement, sans même vérifier que l'appareil est bien éteint. Dans l'encadrement, le visage de Sage, presque sévère dans l'austérité de ses expressions. Une expiration longue et (elle l'espère) discrète, et elle s'avance, n'osant s'avancer à serrer la main du professeur. Est-ce que c'était Lauranna ou Jack qui avait dit, une fois qu'on ne serrait la main que pour se rapprocher de l'autre, et donc pas dans un entretien scolaire? Elle s'en fiche, en fait. De toute façon elle ose pas. Déjà elle arrive à ne pas regarder ses pieds, c'est bien!

Une fois qu'elles sont toutes deux assises, Kitty les mains refermées sur les doigts de l'autre, le professeur prend la parole. Et ses premiers mots ont pour résultat que Kitty se mord la lèvre. Un hors sujet. M! Hochant la tête, l'adolescente ne se rend pas de suite compte qu'elle serre tellement ses mains qu'elle y laisse la marque des ongles. Ce n'est qu'à la question d'après qu'elle s'en rend compte et desserre ses mains.

Pourquoi elle veut devenir X woman, hein? Si encore elle avait une raison précise, exacte...

"Parce que tu en as marre que je te protège... Mais quand comprendras tu que c'est aux adultes de protéger les enfants?"

La voix de Lauranna, sur la fin, ressemble à celle d'Araë, lors de la partie de la semaine dernière. Ara qui joue toujours des personnages si protecteurs... Secouant légèrement la tête, elle répond d'un léger "Nt" à sa "soeur". Bon, d'accord, il y a un peu de ça. Elle voit tous les adultes de son entourage qui défendent leurs opinions, elle a la tête pleine de livres et de mangas où les héros ne sont pas plus vieux qu'elle et sauvent le monde... Bien sur que ça joue et lui donne à elle aussi l'envie de simplement faire quelque chose... Mais c'est pas juste ça.

"A la base, je n'avais pas vraiment envie d'être une X-girl,"

Oui, parce qu'avant d'être une X"woman", elle a le temps... Et puis ça va plus vite. Bon, annoncer qu'elle veut pas c'est pas le meilleur moyen de, mais si elle le zappe, ça ressemblera plus à rien. Enfin, fermons cette parenthèse de l'auteur, surtout que Melo, elle, s'est pas interrompue.


"juste d'utiliser mes pouvoirs pour ma future vie professionnelle. J'aimerai être vétérinaire. Mais je sais très bien qu'avec les tensions actuelles, ce serait... Compliqué d'user librement de mon pouvoir. Il faut avant tout que ça s'apaise. Les X-mens essaient de calmer le jeu, et vous avez plus de euh... D'équipement, voilà et de monde que je ne pourrais en rallier seule."

En clair, non, elle n'a pas de pulsions héroïques ou quoi... Juste envie de pouvoir avoir la paix. Se rendant compte qu'elle a oublié un truc, elle reprend la parole.

"Et je sais que je pourrais laisser les autres faire, que je suis juste une enfant blablabla... Mais ma mère nous a appris, à Lau et moi que si on voulait quelque chose, la moindre des choses c'était de pas rester à attendre que ça nous tombe dans le bec."

Bon, d'accord, faut remettre dans le contexte, à l'époque, c'était quand les gamines demandaient à leur mère pour avoir un gouter, et voulaient pas se lever pour aller le chercher parce que y avait le dessin animé à la télé... Mais bon, ça reste vrai, hein... Sur cette dernière phrase, elle avait pas réussit à garder le ton sérieu et posé qu'elle avait prit pour essayer d'être plus "adulte". Elle s'était légèrement animée, pour réfuter un argument que, certes, Sage n'avait pas sorti, mais que pas mal de monde avait déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Sage
X-Men Alpha
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}   Mer 13 Aoû - 15:05

Les réactions les plus probables apparaissent sans se faire attendre, tant au niveau de la contrariété vis-à-vis du hors-sujet que du fait que du haut de ses quatorze ans, Melody Arreyss ne sache pas pourquoi elle veut devenir X-Woman ; l’X-Woman lit l’environnement qui l’entour avec plus de précision qu’il n’en est bon pour la santé mentale et plus que son détachement pratiquement autiste c’est cette compréhension aigue et intrusive de ce qui lui fait face qui la caractérise. La légère absence de l’adolescente déclenche une réaction de dissipation qui ne peut pas plus lui échapper que la réponse en deux lettres qui doit signifier quelque chose de bien différents que les sigles passés en revu par la conscience de la mutante, lesquels vont d’un diagramme de l’alphabet latin à une désignation du Nouveau Testament en passant par une abréviation utilisée dans le domaine de l’autisme et d’un code de statut de la liste rouge de l’UICN. Quelle que soit la signification de la réponse néanmoins c’est surtout le fait qu’il s’agisse d’une réponse à une action de dissipation mentale qui est indicateur, surtout lorsqu’on est conscient de l’instabilité psychologique passée de l’enfant. Fait consigné qui sera renvoyé à qui de droit.

"A la base, je n'avais pas vraiment envie d'être une X-girl, commence-t-elle avant de poursuivre rapidement pour ne pas se laisser éliminer par un critère qu’elle sait éliminateur, juste d'utiliser mes pouvoirs pour ma future vie professionnelle. J'aimerai être vétérinaire. Mais je sais très bien qu'avec les tensions actuelles, ce serait… Compliqué d'user librement de mon pouvoir. Il faut avant tout que ça s'apaise. Les X-mens essaient de calmer le jeu, et vous avez plus de euh… D'équipement, voilà et de monde que je ne pourrais en rallier seule."

Traduction plus que n’avoir aucune idée de l’engagement nécessaire et du coût que peut signifier prêter serment à l’Organisation elle ne le fait que parce que l’Organisation peut faire quelque chose pour elle, non parce qu’elle a la conviction de pouvoir apporter quelque chose elle-même ou de pouvoir aider. Cette chose s’appelle de l’instrumentalisation et si l’X-Woman n’a pas plus de réaction que de norme elle ne lui a nullement échappée.

"Et je sais que je pourrais laisser les autres faire, que je suis juste une enfant blablabla… Mais ma mère nous a appris, à Lau et moi que si on voulait quelque chose, la moindre des choses c'était de pas rester à attendre que ça nous tombe dans le bec."

- Bonne mentalité, renchaine-t-elle immédiatement pour couper court à l’ironie de Melody Arreyss qui a pourtant dit là sa seule phrase valable. Néanmoins il me faut vous éclairer sur les objectifs de cette Institution dans laquelle vous résidez depuis maintenant une année. Vous plus que tout autre, dans le cadre du Programme Hopes du Bureau des Affaires Mutantes, êtes ici pour apprendre à maîtriser vos « pouvoirs » afin de pouvoir vous intégrer parfaitement à la société et ainsi contribuer à la transmission d’un message de paix et de cohabitation pacifique. Tous les étudiants doivent, au terme de leurs études, être en mesure d’exercer un métier, avec ou sans l’aide de leurs capacités mutantes, tout en sachant se faire accepter des humains. C’est en effet compliqué considérant les mentalités actuelles mais c’est à vous que revient la charge de les faire changer, les X-Men ne sont que l’avant-garde de ce mouvement et les protecteurs de ceux qui le suivent. De plus, la volonté d’instrumentalisation de leur potentiel à des fins personnelles dont vous faite preuve est la pire raison qui peut conduire quelqu’un à tenter de rejoindre l’Organisation ; être X-Man est quelque chose d’exigeant pouvant demander de lourds sacrifices personnels à l’individu, il ne s’agit pas que la cause vous serve mais que vous serviez la cause.

A l’exception de ses lèvres, elle est restée parfaitement immobile durant son discourt, parlant de cette même voix monocorde dénuée de la moindre hésitation.

- En considération de vos motivations, je vous conseille que poursuivre votre cursus scolaire normal à l’Institution, qui vous fournira tout ce que vous attendez, plutôt que de tenter de faire partir d’une Organisation qui plus qu’entrer en contradiction avec vos engagements auprès du Triskelion ne vous correspondra pas dans sa mentalité même.

La raison du hors sujet de Melody Arreyss apparait clairement à la lumière de cette considération : elle n’a pu parler de ce qu’est être un X-Man car plus que n’en avoir la moindre idée elle n’en a pas l’intérêt, ce n’est qu’un moyen pour elle et non par elle, une différence qu’aucun des X-Men n’accepterait tant elle va dans une direction autre que cette même base qu’ils partageaient tous, le tendre la main vers l’autre. Aucun don de soi est incompatible avec faire parti de l’Organisation puisque c’est la première chose demandée par cette dernière, à divers degré fonction de ce que la personne est prête à offrir.

Restant impassible, elle regarde l’adolescente et la lit comme le flux d’informations que décrypte son cerveau et ses yeux ; la discussion est bientôt terminée mais elle lui laisse le loisir de répondre.

_________________
Sage

J’évalue, je prévois, j’agis ; mon Don, ma Malédiction.





174 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}   Mer 27 Aoû - 8:24

Euh...? Les objectifs de l'institut, elle les connait déjà, non? Genre apprendre à maitriser ses pouvoirs, pour pas faire paniquer les gens comme l'avait fait Hélène. Et merci de lui rappeler au passage qu'elle a  un garde chiourne, c'est pas comme si ça l'amusait.

Alors que le professeur développe sur la nécessité pour chaque étudiant de se faire accepter comme mutant, par lui même, Melody ne cache pas ses doutes. Les adultes en ont parlé, lors d'une de ces discussions à pas d'heure une fois les gosses couchés (enfin, sauf elle, décalage oblige), de ces livres ou les loups garous, vampires et fés se révèlent au monde. Elle même n'a pas lu les livres, mais Marina, étudiante désoeuvrée et bibliophile s'est fait un plaisir de les lui raconter. Et ce qu'en a retenu Melody, c'est que les fées acteurs, riches, "classes", elles ont pas eu de difficultés. Mais que la nounou fée, ou le postier loup garou, eux ils en ont eu. Perte du travail et compagnie, reclassage dans des réserves. Et même dans la justice, dans un tome ou ils catégorisent les "tueurs de fés" comme de simples chasseurs. Autant dire que le parallèle lui semble très facile à faire.

Et puis euh... comment ça "instrumentaliser"? Ou plutôt c'est quoi le problème d'être réaliste?! Là, les joues de l'adolescente rougissent tandis qu'elle entend peu à peu l'adulte lui intimer (ou du moins est-ce ainsi qu'elle le comprend) de laisser travailler les adultes et d'étudier sagement à l'école.

"Si je résume, vous me reprochez d'avoir un objectif pour quand les tensions seront apaisées? Ou d'avoir l'espoir qu'elle le seront assez vite pour que je puisse réellement faire ce que je veux avant d'être grabataire et en fauteuil roulant? Je cherche pas à "instrumentaliser" qui ou quoi que ce soit, je suis juste réaliste. Je sais ce que je veux faire, pourquoi je veux le faire, j'ai un objectif qui me soutiendra dans les difficultés et m'évitera d'oublier pourquoi je me bas. Par contre, si vous voulez dire que je suis pas prête à renier mes valeurs pour les X-men, c'est vrai aussi, mais bon, ça devrait pas poser de problèmes, j'ai juste pas envie de tuer torturer kidnapper des innocents...

Je sais très bien qu'être X-men, c'est dangereux. Mais honnêtement, je deviens vétérinaire. Cool. J'utilise mes pouvoirs parce que flute, et j'essaie en même temps d'apaiser les gens de mon quartier en leur montrant "hey, les gars regardez vous voyez, c'est utile pas dangereux". Youpi. Et au premier barouf mis par la confrérie ou les purificateur, j'ai au moins 5 cons beurrés qui viennent, et au mieux essaient de me casser la gueule et toutes mes sources de revenus, au pire essaient de me buter. Et y réussissent sans doutes, parce que je suis PAS à l'épreuve des balles. Alors non, je préfère vraiment être X-girl, c'est à mon avis plus sur et plus efficace, même si je suis limitée par le BAM. Ca peut même être un atout, une forme de lien, histoire que vous soyez plus traités la moitié du temps comme des criminels..."


Ce qu'il y avait de bien, c'est que sous la colère, Kitty s'était totalement lachée, même si au début, elle avait essayé de rester calme. Oubliée la politesse, les mots polis et les euphémismes. Elle dit ce qu'elle pense, comme elle le pense, parle avec les mains, et son ton comme son visage respirent la sincérité. Bon, elle exagère un peu, surtout quand elle force sa voix pour imiter quelqu'un qui parle, mais ça, c'est un défaut habituel chez elle. Et au moins, balancer tout ça, ça l'a calmée... Quelques inspirations, parce qu'elle a pas beaucoup repris son souffle dans tout ça, et elle reprend la parole d'une voix plus posée.

"Je suis une enfant, et je sais que ça veut dire qu'il "faut" me protéger. Mais ça veut pas dire que je peux rien faire."
Revenir en haut Aller en bas
Sage
X-Men Alpha
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}   Dim 31 Aoû - 18:03

Ses paroles laissent Melody Arreyss dubitative et contrariée. Elle le voit et le traite comme l’information que c’est, ni plus ni moins, extrapolant sans le moindre mouvement des probabilités sur les prochaines réactions de la jeune adolescente. Son degré de connaissances de sa vis-à-vis entraine une variante de fiabilité de ses statistiques mais c’est également inclut dans ce qu’elle perçoit et plus qu’en tenir compte elle sait avoir suffisamment de capacités d’analyses pour que toutes les possibilités soient incluses, que les chiffres les accompagnants soient exacts ou non. Et cela lui prend bien moins de temps que la brève réflexion de son interlocutrice qui s’empresse pourtant de lui répondre alors que son pouls s’accélère et que son irrigation varie ; 4D+5C+7C+23C, voici à quoi elle résume la réaction faciale de son interlocutrice alors que cette dernière prend la parole.

"Si je résume, vous me reprochez d'avoir un objectif pour quand les tensions seront apaisées ? – faux – Ou d'avoir l'espoir qu'elle le seront assez vite pour que je puisse réellement faire ce que je veux avant d'être grabataire et en fauteuil roulant ? – faux, attaque à l’encontre du directeur Xavier – Je cherche pas à "instrumentaliser" qui ou quoi que ce soit, je suis juste réaliste. – faux puis vrai mais de toute façon c’est une caractéristique humaine exacerbée par la société contemporaine que d’instrumentalisé son environnement – Je sais ce que je veux faire, pourquoi je veux le faire, j'ai un objectif qui me soutiendra dans les difficultés et m'évitera d'oublier pourquoi je me bats. – vrai – Par contre, si vous voulez dire que je suis pas prête à renier mes valeurs pour les X-men, – vrai – c'est vrai aussi, mais bon, ça devrait pas poser de problèmes, – faux – j'ai juste pas envie de tuer torturer kidnapper des innocents…"

Intéressante conceptualisation de ce qu’est être un X-Man qui aurait méritée d’être abordée plus en détail. Les X-Men peuvent être amenés à tuer, c’est là l’un de leur sacrifice même s’ils ne le font pas par plaisir mais par dernier recours, les X-Men ne torturent pas par principe même s’il est récemment arrivé qu’ils laissent d’autres faire le sale boulot en détournant le regard mais c’était également un sacrifice de leurs convictions pour une nécessité plus grande, les X-Men ne kidnappent personne cependant et cette éventualité prouve que la jeune fille a de la suite dans les idées même s’il est bien trop tard pour employer cette histoire ; et une bien mauvaise idée surtout considérant comment elle considère les gardiens de ce lieu. Considération qu’il faudra sans doute explorer.

"Je sais très bien qu'être X-men, c'est dangereux. – vrai – Mais honnêtement, je deviens vétérinaire. Cool. – naturel plutôt, considérant que c’est l’objectif long-terme – J'utilise mes pouvoirs parce que flute, – choix probable aux considérations des arguments implicites – et j'essaie en même temps d'apaiser les gens de mon quartier en leur montrant "hey, les gars regardez vous voyez, c'est utile pas dangereux". – soit ce que l’Institution Charles Xavier tente d’enseigner – Youpi. Et au premier barouf mis par la confrérie ou les purificateur, j'ai au moins 5 cons beurrés qui viennent, et au mieux essaient de me casser la gueule et toutes mes sources de revenus, au pire essaient de me buter. – réducteur et inexact mais une possibilité néanmoins dévoilant l’extrémisme de Melody Arryess dans ses considérations – Et y réussissent sans doutes, parce que je suis PAS à l'épreuve des balles. Alors non, je préfère vraiment être X-girl, c'est à mon avis plus sur et plus efficace, – faux – même si je suis limitée par le BAM. - vrai – Ca peut même être un atout, une forme de lien, histoire que vous soyez plus traités la moitié du temps comme des criminels…"

Elle est restée immobile et impassible durant la tempête, n’ayant même pas besoin de bouger les yeux de derrière ses lunettes aux verres rouges pour garder considération de tous les actes de l’adolescente. Adolescente qui entreprend de se calmer et de conclure par deux nouvelles vérités même si l’une est très subjective, considérant que les entrainements des premiers X-Men ont commencé avant leurs quatorze ans ; c’est son cas.

- Mademoiselle Arryess, le fait que vous ayez un objectif long-terme ne vous est nullement reproché et légitime votre place au sein de cette Institution. Néanmoins cela ne va pas plus loin. Au cours des deux dernières années, deux X-Men sont décédées, l’une d’elle après avoir été torturée, et une troisième a également été torturée bien qu’une équipe ait pu l’extraire à temps. Les adversaires confrontés ne sont pas « cinq cons beurrés » mais des êtres bien plus dangereux et les X-Men n’ont pas vocation à tuer, torturer ou kidnapper et encore moins à l’encontre « d’innocents » ; cette pensée sur eux malgré votre volonté de les rejoindre témoigne que vous ne faites cela que part intérêt personnel et c’est cela qui est problématique. L’Institution Charles Xavier pour jeunes surdoués vous apportera tout ce que vous attendez, elle vous formera pour devenir vétérinaire et vous pourrez y suivre des cours de self-défense. Cela n’implique en rien un quelconque engagement envers l’Organisation. Vous dites vous-même n’être prête à renoncer à vos valeurs, qui diffèrent de celles que nous enseignons et que par conséquent les X-Men se doivent de posséder, mais vous ne serez pas non plus capables de faire d’autres renoncements alors qu’ils vous seront demandés avant même que vous ne soyez intégrée. Il ne s’agit pas de protéger ou de ne rien faire : l’Institution Charles Xavier ne se limite pas aux X-Men. Vous n’avez pas la mentalité pour essayer d’en devenir et cela nous ne pouvons vous l’enseigner à la différence des compétences. Quant à des liens avec le BAM, ils existent déjà sans quoi, à défaut d’être considérés comme des criminels par une certaine partie de la population, nous serions traqués comme tels et cette école serait fermée.

Même si la réalité est plus complexe que cela, elle s’y limite, bien consciente que si l’avis atypique de Melody Arryess est partiellement faux concernant les membres et les actions de l’Organisation elle marque quelques points dans ce qu’ils sont capables de faire. Ils se salissent les mains pour que de jeunes égoïstes n’aient pas à le faire et que l’une d’elle, non contente de critiquer cela et de n’être prête à le faire elle-même, veuille en être est au mieux une perte de temps au pire un risque de fuite si elle découvre quelques uns de leurs secrets.

- Suivez vos cours, apprenez à vous défendre, cela suffira à assurer la réussite de vos objectifs de vie sans vous faire la risquer ou accomplir des choses pour lesquelles vous n’êtes pas prête. Les X-Men n’ont pas vocation à être éternels. Ils font ce qui est nécessaire pour que des personnes comme vous puissent, plus tard, changer les mentalités et la société.

Melody Arryess n’attend rien des X-Men si ce n’est ce qu’ils offrent déjà, par l’intermédiaire de leurs actions au-dehors comme dans l’Institut, et n’a pas vocation à leur rendre la pareille comme elle le dit elle-même. L’X-Woman en a tenu compte et les développements qui lui sont présentés ne font que la renforcer dans sa décision. Elle ne bouge pas, physiquement et mentalement, expliquant à son tour de quoi il en retourne.

- Vous pouvez passer outre mes conseils et tout de même tenter de trouver des tuteurs cependant il est peu probable qu’ils vous acceptent tout comme il est peu probable que vous puissiez vous faire à leurs entrainements, pour les raisons déjà explicitées.

_________________
Sage

J’évalue, je prévois, j’agis ; mon Don, ma Malédiction.





174 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}   Lun 8 Sep - 19:42

Bon décidément, elles arrivent pas à se comprendre... Et pourtant, Mélo à l'impression qu'elle essaie d'être claire...

"Mademoiselle Arreyss, le fait que vous ayez un objectif long-terme ne vous est nullement reproché et légitime votre place au sein de cette Institution."

Ben encore heureux qu'on lui reproche d'avoir un minimum l'idée de là où elle veut aller, parait que c'est quand même ce qu'on étudie en entretien de motivation...

"Néanmoins cela ne va pas plus loin. Au cours des deux dernières années, deux X-Men sont décédées, l’une d’elle après avoir été torturée, et une troisième a également été torturée bien qu’une équipe ait pu l’extraire à temps. Les adversaires confrontés ne sont pas « cinq cons beurrés » mais des êtres bien plus dangereux"


D'accord, et c'est quand qu'elle lui sort du neuf? Non parce que elle le sait que c'est dangereux. Mais au moins c'est CHOISI, pas subi. Et ça fait toute la différence... Si l'adulte espérait effrayer l'enfant, elle n'a pour toute réponse qu'un léger soupir, et un regard exaspéré au ciel, plus ou moins bien caché (plutôt moins que plus d'ailleurs)

"et les X-Men n’ont pas vocation à tuer, torturer ou kidnapper et encore moins à l’encontre « d’innocents » ; cette pensée sur eux malgré votre volonté de les rejoindre témoigne que vous ne faites cela que part intérêt personnel et c’est cela qui est problématique."

Hein? Euh... Nan, définitivement elles se sont pas compris... Si c'était le kiff de la miss, elle aurait chercher à rejoindre la confrérie, lors de sa fugue! Parce que honnêtement, les crasses des autres gosses et l'incompréhension des adultes, elle le sait, c'est ce qui a rendu jedusor voldemort. Elle, elle est pas comme ça. Elle est juste pas harry potter et son syndrôme idiot du héros non plus...

"L’Institution Charles Xavier pour jeunes surdoués vous apportera tout ce que vous attendez, elle vous formera pour devenir vétérinaire et vous pourrez y suivre des cours de self-défense. Cela n’implique en rien un quelconque engagement envers l’Organisation."


Oui, merveilleux... pour l'ado en colère ça sonne TOUJOURS comme du "vas voir ailleurs et laisse les adultes gérer ça t'es trop petite pour comprendre..." A ce stade, elle n'écoute quasiment plus... Et ça continue, l'institution c'est pas que les X-mens... C'est vrai. Mais bon, y a les X-mens qui se battent, et les autres... Elle ne voit rien avancer. Personne qui intervient dans les instances dirigeantes, personne qui parle dans les médias... Et pourtant, ça aussi c'est se battre. Et non, elle parlait pas de faire le lien avec le BAM! Pas comme si elle était la preuve que ce lien existait...

Une pause. Ca y est, elle à fini? Ah, non. Visiblement le prof a quand même écouté ses cours de communication. Elle même n'en a eu que le retour de Marina et ses explications pas très claire, mais le côté "critique constructive les avait bien fait rire. Surtout avec Ephreïm en train de rager sur LOL. Après le négatif, le petit truc gentil de "vous pourrez changer le monde plus tard". Ouais, mais non.

Lorsqu'enfin, elle est sure que le professeur à terminé, elle prend la parole d'une voix étonament calme.

[color:19cf=#cyan]"Vous n'avez absolument rien compris de mes motivations. Je sais ce que je veux, je sais pourquoi je le veux, et si vous êtes incapable de le comprendre, tant pis. Précisons simplement que si j'étais du genre à m'attaquer à des innocents, je ne serai pas venue ici il y a deux ans. Sur ce, je vous souhaite une bonne journée."

Tout en parlant, l'adolescente à remit son sac sur les épaules. Tant pis si elle a pas le droit de sortir, elle prend le gauche. Elle ne va même pas claquer la porte, même si la colère se ressent dans la façon dont elle serre son sac, les lèvres serrées. Elle attendra d'être dans son dortoir...

[j'me sis rendue compte que j'avais confondu le code couleur de l'anglais et du français... ^^" du coup, je remet le tout en anglais]
Revenir en haut Aller en bas
Sage
X-Men Alpha
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}   Jeu 11 Sep - 16:42

La dubitation disparait mais la contrariété reste et s’amplifie malgré qu’il n’y ait plus de crise de colère chez la jeune adolescente. Néanmoins cette dernière a des réactions bien déplaisantes alors même qu’elle écoute le discourt à vocation explicative ne s’embarrassant nullement des émotions qu’il devrait porter ; après tout, elle-même est la troisième X-Woman dont elle parle. Le soupire et les eux au ciel à l’évocation des morts sont d’un irrespect qu’elle accompagnerait bien d’une punition mais elle n’en fait rien si ce n’est commencer à déprécier personnellement cette enfant qui veut jouer les adultes en enchainant les réactions puériles et se moquant de ce qui arrive aux autres, même quant elle veut les rejoindre. Comme toute expression personnelle cependant cela se bloque et elle n’en manifeste rien, ce qu’elle qualifie d’autisme lui permettant de rester concentrée et de poursuivre ses paroles. Poursuite qui n’améliore en rien la situation puisqu’elle n’engendre qu’exaspération et un léger mépris, puis de la colère à nouveau et un désintérêt grandissant. Ainsi cela s’en rapproche de la fin, inéluctablement.

Melody Arreyss est une adolescente normale avec son envie de rébellion et son sentiment d’injustice, elle n’en fera qu’à sa tête comme la majorité de ceux de cet âge et se réfugiera derrière le même slogan ; car considérant l’utilisation qui en est faite il ne s’agit plus d’une excuse mais d’un slogan, de son point de vue. Une adolescente normale qui a le bon sens de se calmer car la surenchère ou les éclats de voix n’ont pas le moindre effet sur son interlocutrice, avant de réagir exactement comme prévu. Elle va même un peu plus loin puisqu’elle clos d’elle-même la conversation, non sans passer par une l’énoncé d’une évidence qu’elle espère cependant retourner contre l’X-Woman alors qu’elle est la première à l’avoir employée, se contredisant seule du fait ; une chose que l’X-Woman suscitée ne soulignera pas cependant.

Se levant en même temps que la jeune fille, elle s’en va lui ouvrir la porte avec la même mécanicité qu’elle a fait pour tous les autres. Il n’y a pas de déception, pas d’énervement ni de tristesse, pas de surprise ou quoi que ce soit d’autres ; des faits prévisibles se sont déroulés et des réactions du genre cet après-midi en verra d’autres. Cela n’a aucun impact, le train de leurs avis roule sur le rail de son indifférence. Elle est ici pour évaluer et conseiller, elle l’a fait, c’est aussi simple que cela ; c’est limité à cela. Rien de personnel, en bien comme en mal, un simple traitement de donnée et Dieu sait que c’est là sa spécialité.

- Bonne journée à vous aussi, conclu-t-elle avant de la laisser partir, s’en retournant au bureau préparer le prochain rendez-vous.

Elle ne fait aucune remarque sur la colère et la frustration de l’adolescente, elle n’a pas à en faire, pas même sur le fait qu’il ne faille abîmer les biens prêtés par l’Institut sous peine de devoir les rembourser dans le cas de détérioration volontaire. Les émotions se tasseront et sans doute Melody Arreyss poursuivra dans son idée, c’est son droit, tout en lui gardant rancune, c’est une probabilité comme une autre. Elle en tout cas n’oubliera pas la réaction aux décès de personnes qui, à défaut de lui être proches, n’ont nullement choisie leur fin et ne méritent pas qu’on déconsidère leur souffrance. C’est personnel et cela n’a rien eu à faire dans cette affaire ainsi elle n’en a pas tenu compte ; de toute façon, c’est arrivé en fin d’affaire et n’aura donc aucun impact.

Elle n’ira pas parler de ce qui c’est passé ici aux autres X-Woman, ce n’est pas utile sur le registre de l’Organisation car elles connaissent toutes leurs valeurs et si l’une d’entre elles pense pouvoir faire changer la jeune adolescente c’est son droit d’essayer. Elle-même ne fonctionne pas à l’espoir et le laisse aux autres ainsi c’est-elle contentée des probabilités imposées à sa conscience pour son évaluation de « Kitty Cat » en en concluant qu’elle ne la ferait pas changer de point de vue.

Elle suivra l’évolution de cette histoire et de cette jeune personne néanmoins, ce n’est pas pour le temps que cela lui prendra ni par bienveillance, car elle lui reconnait la qualité d’une forte volonté ; trop forte peut-être considérant qu’elle en tient de l’entêtement mais au moins Melody Arreyss continuera d’avancer pour cette raison même qu’elle a évoquée. Peut-être qu’avec la maturité elle deviendra plus sage, c’est ainsi que fonctionne la norme. Mais pour l’heure les choses sont inchangées et ne sont pas prêtes à le faire.

Nouveau quart d’heure, nouveau dossier, nouvel élève. La vie continue. Elle continue toujours.
RP TERMINE pour Sage

_________________
Sage

J’évalue, je prévois, j’agis ; mon Don, ma Malédiction.





174 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Héritiers - Part. 2 {Kitty Cat}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’ONE introduit en Bourse une part de son capital dans EET
» Titi part en pension - Titi vertrekt met pensioen
» Départ anticipé
» boutique mac lyon part-dieu
» Hello Kitty Accessories Collection

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: