AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Héritiers - Part. 1 {Alan West}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sage
X-Men Alpha
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Héritiers - Part. 1 {Alan West}   Lun 4 Aoû - 15:28

Ce rp est une suite directe à Héritage et Héritiers.
Mardi 8 Juillet 2014 – 02 : 15 P.M.
Tout est d’une incroyable similarité avec la semaine précédente, si ce n’est le temps ; l’orage c’est terminé et le beau temps est revenu mais à part cela, c’est la même heure, la même salle et la même tenue. En revanche, ils ne sont pas tous convoqués ni convoqués en même temps, un ordre de passage s’étant dessiné avec pour simple référent l’ordre des copies. Ceux qui ont rendus les premiers ont leur réponse les premiers et considérant les dissertations de certains même avec quinze minutes par personne il est improbable qu’elle prenne du retard.

Elle est là, avec ce même tailleur noir et cette même coupe réunissant ses cheveux noirs en un chignon à l’exception de deux mèches et du toupet, assise à cette même place devant cette même table au milieu de cette même salle dont cependant l’une des chaises a été bougée pour être mise devant son bureau. Elle a ses lunettes aux verres rouges sur le nez et les divers dossiers des diverses personnes accessibles d’une simple pensée ; l’une des premières d’entre elle semble être un cas atypique mais c’est beaucoup dire dans un lieu comme l’Institution Charles Xavier.

Professeur, il est très récent et s’est tout aussi rapidement inscrit au Projet Héritage avant de répondre à sa convocation. Le dossier d’inscription au Projet a été assez bien rempli, surtout considérant la moyenne ; il fait parti des rares à ne pas se définir exclusivement par ses pouvoirs et par conséquent à avoir prit en considération ses aptitudes et ressources en dehors de ce qui lui est conféré par la nature. Peut-être cela vient-il du fait d’un pouvoir d’usage plus commun et moins spectaculaire que les autres mais elle y voit surtout un signe de maturité parfaitement en adéquation avec sa condition de professeur : Alan West est bien plus avancé dans sa quête identitaire que ne l’est l’élève moyen. Il est également entrainé au combat, Kung-fu de niveau de deuxième dan lui permettant de combattre aussi efficacement avec les armes traditionnelles de son art qu’à mains nues ; un deuxième dan pouvait paraitre peu concernant les capacités de combat de la plupart des X-Men, néanmoins si l’adulte n’était plus débutant dans sa discipline martiale il continuerait à progresser durant son potentiel apprentissage ainsi c’était une base que tous n’avaient pas forcément. Le polylinguisme peut aider pour l’approche de personnes étrangères ou la facilitation des communications, c’est un point dont elle tient compte aussi car elle se fait un devoir d’évaluer au mieux les forces et les faiblesses des autres et le dossier Héritage d’Alan West est l’un des rares à lui permettre de le faire à peu prêt efficacement. Physique Banal, une chose à laquelle peu de gens pensent mais qui peut être utile en effet, même si rendue plus difficile par le port d’une combinaison en molécules instables généralement. Et les connaissances en chimie sont plus que logique considérant sa fonction mais peuvent, à l’instant de ses pouvoirs, lui conférer une certaine efficacité en soutien. Sa créativité est une donnée trop subjective pour qu’elle soit réellement évaluée à partir de la concise description qu’il en donne cependant c’est prit en compte également car il y a surement des raisons qui lui ont fait marquer cela et elles s’exprimeront sur le moment. Ses contacts sont par contre une donnée aussi quantifiable qu’exploitable et s’il est loin de pouvoir prétendre à un réseau comme celui que forge le Club des Damnés c’est d’une grande utilité tout de même, d’autant plus qu’il est rattaché à un administratif lié à Mutant Town. Son sens du sacrifice, enfin, est une chose à double tranchant d’autant plus qu’elle a été causée par le traumatisme du décès d’un proche ; si un X-Men peut être amené à donner sa vie, se déclarer prêt à la sacrifier pour autrui n’encourage pas à mettre ladite personne en danger. Néanmoins c’est son choix.

Elle n’a pas eue beaucoup de recherches complémentaires à faire sur Alan West, principalement concernée par le fait que sa mère soit morte lorsqu’il était enfant et qu’ainsi le sens du sacrifice précédemment évoqué se tourne probablement plutôt vers la protection des enfants et adolescents, chose ayant jouée dans sa profession au même titre que sa mutation, et sans doute dans sa volonté de rejoindre les X-Men. Ce qui les emmène à sa perception d’un X-Man. Perception qu’il décline à la manière d’une liste plus que d’une dissertation mais à défaut de facilité la compréhension de son raisonnement sa facilitera sa décortication.

Il y a beaucoup de vrai dans ce qui a été écrit mais du faux également, ainsi que des points de vu plus ou moins partagés. Le réalisme sur la condition d’un X-Man est souvent entrecoupé d’un idéalisme pessimiste même s’il n’est pas exprimé comme tel, tandis que la vision de certains aspects de la tâche à accomplir ou des sacrifices à consentir est étriquée. Néanmoins, Sage ne peut que constater que certaines parties qu’elle critique sont en accord avec sa propre manière d’œuvrer et du fait elle sait également qui aller voir pour changer cela ; les mêmes personnes qu’elle conseillera à Alan West.

Renvoyant l’élève précédent, elle lui indique d’entrer sobrement, lui donnant une poignée de main tout aussi sobre avant de s’en retourner à sa place, s’asseyant poignets posés contre la table dénuée de tout objet et doigts croisés à pouces égaux. Elle attend qu’il en fasse de même avant de rentrer dans le vif du sujet.

- Les grandes lignes de votre perception du rôle d’X-Man sont orientées vers un sacrifice de soi exacerbé allant en contradiction avec le fait d’être des êtres humains. Vous parlez de ne devenir qu’un outil, qu’une fonction, dénué de désirs personnels ou d’ambitions autres que celles lié à l’idéal d’une personne qu’ils symbolisent. De ce fait, je vous conseille de prendre contact avec des personnes comme Amy Elioth de Lauro, Caitlyn de Lauro-Elioth ou Ororo Munroe.

Sans doute ces trois personnes sont-elles les meilleurs exemples de conciliation de vie d’X-Men et de vie personnelle, ayant toutes une famille et des désirs en dehors de leur statut spécial. De plus, elles le conduiront surement à revoir sa définition d’humanité car il s’agit de personnes très humaines n’ayant nullement besoin d’autres humains « normaux » pour symboliser cela ; comme la quasi-totalité de la X-Team même si certains semblaient échapper à la règle. Enfin, cela permettra de contraster cette notion de « famille » pour qu’Alan West ne soit pas aussi désillusionné sur ce point qu’il ne le sera du para-militarisme X-Men dont l’entrainement supérieur était avant tout destiné à la confrontation, qu’elle soit pour protéger les autres ou non ; des choses Mme Elioth de Lauro et Mme Munroe seraient plus à même d’expliquer que Mme de Lauro-Elioth puisque cette dernière incarnait une voie qui n’avait rien de guerrière, une voie accessible et louable mais qui ne devait pas en occulter celle qui restait, malheureusement peut-être, la principale.

- Vous devriez également prendre en compte que les X-Men sont relativement bien structurés et ne se limitent nullement à la X-Team résidant ici.

X-Team dotée de sa propre chef d’équipe et chargée des interventions dans le secteur comme de la protection de l’Institut mais ne contenant qu’un faible pourcentage de X-Men dont l’étendue du réseau à travers le monde et la nature des diverses missions n’était probablement connu que de Charles Xavier lui-même. Très peu avaient conscience de la partie submergée de l’iceberg mais elle en avait fait partie prêt de la moitié de sa vie ainsi ne se privait-elle pas de la montrer du doigt.

- Avez-vous des questions ?

_________________
Sage

J’évalue, je prévois, j’agis ; mon Don, ma Malédiction.





174 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan West
Résident(e) à l'Institut Beta
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 1 {Alan West}   Mar 5 Aoû - 14:28

Cela faisait une semaine que j'avais fait ma dissertation sur ce qu'était un x-man. J'avais rendez-vous afin de recevoir mes résultats. Rendez-vous reçu sous la forme d'une lettre semblable à la convocation me conviant à l'épreuve de la semaine précédente. Je m'étais organiser pour arriver un peu en avance. J'attendis calmement l'heure de mon rendez-vous me préparant à l'entretien. La porte, après peu de temps, s'ouvra laissant apparaître Sage. Sa tenue semblait similaire à la semaine dernière. Elle m'invita à entré puis me serra la main avec une sobriété rare. Ses lunettes au verre teinté rouge sur son nez bloquait toute possibilité de voir ses yeux.

Une fois tout les deux assis, la X-woman entra dans le vif du sujet sans commencer par une session où elle brisait la glace comme on aurait pu si attendre. Certes ce présenté n'était pas indispensable ayant été la X-woman responsable de l'épreuve de la semaine passé. Je savais que la durée des entretiens avait été fixé à quinze minutes. Je me demandai la raison de ce choix singulier de démarrer dans le vif d sujet, s'agissait-il d'un test pour vérifier notre niveau de vigilance. Je n'en avais aucune idée mais si elle avait été choisi pour l'entretien elle devait être plus que compétente.

Elle me décrivis sa conclusion sur ma dissertation, j'étais orienté vers un sacrifice de moi exacerbé contradictoire avec le fait d'être un être humain. De plus, je ne parlais que de devenir un outil, une fonction sans désirs personnels, ni ambition. J'écoutai chaque mot qu'elle prononça, tenant compte des informations qu'elle donnait. Elle me donna par la suite trois non d' X-woman qu'elle me conseilla. Ses noms étaient Amy Elioth De Lauro, Caitlyn De Lauro-Elioth et Ororo Munroe.

Je ne pus m'empêcher de réagir au nom d'Amy, Seul X-woman que j'avais déjà rencontré dans la liste des X-woman qui m'était conseillées. Je me rappelai alors le moment où j'avais pris rendez-vous avec elle pour l'aider dans sa thèse. Les autres nom de sa liste m'était connue que par ce qui se disait dans les couloirs et les plaque nominatif des chambres des X-men. Pour Caitlyn, elle partageait la chambre d'Amy. Pour ce qui est de Ororo, j'avais entendu des discussion entre de jeunes élèves discutant de son bébé.

Trois X-woman, trois mère de famille y avait-il un message caché? S'agissait-il d'une coïncidence? Je n'avais aucun moyen d'être sur, surtout qu'à part mes informations sur Amy, je ne disposais d'aucune information fiable. Les bruits de couloirs étant rapidement déformés, il était des plus complexes de découvrir la réalité qui se cache derrière ces dernier. Puis, les mots qu'avait utilisé Sage me donnèrent la solution. J'avais une tendance au sacrifice contradictoire au concept d'humanité. Elle voulait sûrement que j'apprenne à écouter mon humanité.

Sage décida ensuite de me donner une autre information. Les X-men était très structuré et ne se limitait pas à la X-team de l'institut. Cette information m'intrigua énormément. En y repensant, c'était logique, concentrer tout les représentant d'une idéologie dans un même lieu était le meilleur moyen de se rendre vulnérable à une attaque des opposants idéologiques. Cette information était le choix tactique qui me semblait le plus optimal.

L'X-woman vint à me demandai si j'avais des questions. J'avais de nombreuses questions certaine moins utile que d'autre. Je pris donc quelque secondes pour remettre mes idées en place et tenir compte des informations qu'il m'avait été données. Selon moi, le plus important était de confirmer ou infirmer les informations sur les X-woman que la femme au lunette rouge me conseilla. Je me décidai donc de commencer par avoir une meilleur connaissance des X-woman conseillé.

-J'y ai jamais vraiment pensé mais il est logique qu'il y ai des x-men dans d'autre lieu du globe, stratégiquement c'est plus efficace que concentrer toute c'est force dans un même lieu. Sinon, que pouvez-vous me dire sur les X-woman que vous me conseillées ? Depuis mon arrivé, je n'ai rencontré qu'Amy et je n'aime pas me fier qu'au bruit de couloir déformant la réalité. Et à partir de quelle moment me conseillez-vous de prendre contact avec ces derniers ?

Mes deux questions avaient une importance certaines à mes yeux. La première avait pour principale intérêt de m'aider à établir avec qu'elle X-woman prendre contact en premier et me préparer à ses rencontre du mieux possible. Ma deuxième question était bien plus d'ordre pratique. Les X-woman ayant probablement une partie de leurs emploi du temps uniquement connue des X-men. Il valait mieux demandé à un autre membre de la X-team selon lui le meilleur moment pour prendre contact.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sage
X-Men Alpha
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 1 {Alan West}   Lun 11 Aoû - 15:12

Les réactions d’Alan West sont égales à celles de tout autre et dans les probabilités majeures, il n’y a rien de surprenant dans son attitude. Sa timidité le pousse à se rassurer quand aux méthodes employées par son interlocutrice et il le fait parfaitement seul tandis qu’il réagit au seul nom d’X-Woman qu’il a déjà rencontrée ; elle-même n’est pas au fait de cela mais lit et calcule, tout simplement. La réflexion du jeune homme le pousse probablement à intérioriser les remarques qui lui sont faites pour savoir quoi remettre en question sur sa pensée ainsi qu’à se questionner et est probablement tournée sur ce qu’il sait des X-Woman, les célébrités locales pouvant faire jaser considérant la taille de l’Institution et les bruits qui couraient même si ces derniers vont être de moins en moins présents à mesure que les élèves partiront. Ses conclusions lui appartiennent à lui seul mais elles ne semblent pas l’émouvoir tant que cela. Sujet clos, donc.

L’aparté conduit à une nouvelle réflexion mais n’accapare pas l’esprit d’Alan West bien longtemps et ils sont parfaitement libres d’en revenir au sujet principal et aux questions qu’il peut se poser. Questions nombreuses d’après les contractions de son visage et la réflexion nécessaire à savoir lesquelles poser et/ou par où commencer.

- J'y ai jamais vraiment pensé mais il est logique qu'il y ait des x-men dans d'autre lieu du globe, stratégiquement c'est plus efficace que concentrer toute c'est force dans un même lieu. Sinon, que pouvez-vous me dire sur les X-Woman que vous me conseillez ? Depuis mon arrivé, je n'ai rencontré qu'Amy et je n'aime pas me fier qu'au bruit de couloir déformant la réalité. Et à partir de quel moment me conseillez-vous de prendre contact avec ces derniers ?

- Amy Teresa Elioth de Lauro, née Grigori, 21 ans, américano-italienne, interne en psychologie et conseillère en stratégie à Frost International. Personnalité conciliante et contradictoire, égocentrique et extravertie, valeureuse et volontaire. Peut avoir tendance à l’ignorance volontaire et à la recherche du contrôle. Réside et travail à temps partiel à l’Institution Charles Xavier. L’après-midi est le meilleur moment pour la rencontrer, excepter les lundis et vendredis où elle donne ses consultations.

- Caitlyn Emilie de Lauro-Elioth, adoptée Kenneth, 26 ans, irlando-américaine, conseillère sociale et juridique. Personnalité altruiste et ambivalente, directe et douce, sage et sacrificatrice. Peut faire preuve de difficultés avec les contacts et dispose d’une tendance au repli sur soi. Réside et travail à temps partiel à l’Institution Charles Xavier ainsi qu’à l’extérieur. Ses horaires de conseillère sociale sont le meilleur créneau pour la rencontrer.

- Ororo Iqadi T’Challa-Munroe, 31 ans, américano-kenyane, professeure d’histoire-géographie en congé maternité, X-Woman de seconde génération et ancienne chef de la X-Team. Personnalité affirmée et aimable, bienveillante et bienfaisante, impulsive et indépendante. Peut sembler fière et hautaine mais cassera cette impression par son contact. Réside et travaille à l’Institution Charles Xavier. Elle sait rester à disposition au besoin même s’il faut garder en considération les contraintes liées au nourrisson.


Résumé bien trop court pour rendre justice mais ce n’est pas à elle de décider de ce qu’elle peut dire ou non vis-à-vis des autres X-Woman alors elle se contente du minimum facilement découvrable. Elle n’a aucun lien particulier avec les de Lauro-Elioth car même si elle doit la vie en partie à Fuzzy elle ne l’a jamais côtoyée plus que le nécessaire considérant le malaise qu’elle déclenche à la jeune femme de part sa simple présence même si cette dernière ne se prive pas de lui attribuer des sobriquets dans le dos, tandis que la relation avec Nephilim se maintient à du respect mutuel et distant, consciente qu’elle est de la différence de maturité plus que d’âge et ceux malgré les apparences. Peut-être essaiera-t-elle lorsque le couple sera sorti de sa mauvaise passe, quelle qu’elle soit. En revanche Sage est attachée à Ororo qu’elle côtoie autant  qu’elle le peut, quotidiennement de ce qu’elle essaie, même si elle le montre également autant qu’elle le peut ; l’une des rares qui puisse peu ou proue être qualifiée d’amie en devenir même si elle ne la tutoie toujours pas.

- Le résumé est réducteur de par sa concision mais il ne s’agit que de vous donner une idée de la personne.

Rencontrer les gens sans préjugés sur eux lui semble une bonne méthode pour les accepter comme ils sont, sans déformer au préalable l’image « qu’on s’en fait » ; néanmoins il s’agit d’un avis personnel mais elle estime ne pas avoir à justifier son choix.

- Considérant votre propre caractère, la prise de contact la plus facile sera probablement avec Amy de Lauro, que vous avez déjà rencontrée, puis Ororo Munroe et enfin Caitlyn Elioth.

Elle a également des probabilités concernant laquelle des trois X-Woman acceptera le plus facilement le tutorat d’Alan West, ou n’importe quel autre d’ailleurs, mais elle les garde pour elle car elle n’a pas à influencer ce choix, juste à le proposer. Et que les statistiques sont suffisamment proches pour qu’elle ait « tord » dans son évaluation malgré sa connaissance des passifs liés aux X-Men des trois tutrices potentielles.

- Autre chose ?

Seules ses lèvres ont bougées alors qu’elle s’exprimait, le reste de son corps gardant sa position inchangée.

_________________
Sage

J’évalue, je prévois, j’agis ; mon Don, ma Malédiction.





174 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan West
Résident(e) à l'Institut Beta
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 1 {Alan West}   Mar 12 Aoû - 9:30

L'entretien avec Sage continuait. L'X-woman répondit à mes questions d'une manière des plus surprenantes. Pendant ses réponses, pas un mouvement hormis ceux de ses lèvres. Je n'avais jamais vu ça et ne pus m'empêcher de faire un sourire de fascination. Je venais de rencontrer une de ses personnes rares. Le type de personne qui démontrait que le monde méritait d'être défendu. Elle me rappelait les raisons de mon inscription. Les raisons pour les quelles je voulais participer à quelque chose de plus grand qui me permettrait de donner leurs chances aussi bien aux humains qu'aux mutants. C'était la raison qui m'avait pousser à m'inscrire au projet héritage et je ne le regrettais pas.

J'écoutai la réponse de Sage en mémorisant les informations qu'elle me donnait. Les doubles nationalité était une bonne base de recherche afin de couplé les informations de Sage avec les coutume propre à la seconde nationalité pour éviter d'être surpris lors des contacts. Je tentai ensuite d'analyser les informations concise sur les caractères des trois X-woman. Le caractère était la base que je devais connaître afin d'éviter de savoir à quoi m'attendre et les horaires pour établir le moment où je prendrais contact. Sage m'indiqua par la suite que son résumé était réducteur et n'était là que pour me donner une idée de la personne.

À ce moment, je fus étonné. Je ne comprenais pas pourquoi elle avait fait une telle précision. Avait-elle tendance comme moi à craindre de décevoir autrui ? Était-elle timide ? Était-elle introvertie ?Je n'en avais aucune idée et tenant compte de la limite de temps de cette entretien, je n'avais pas le temps de lui posé des questions moins professionnelles. J'avais toujours aimer discuter avec des personnalité atypique. Elle permettais d'apprendre à aimer découvrir les autres. Sage avait aussi réussi quelque chose de très remarquable. Elle me mettait parfaitement à l'aise. J'ignorais si c'était le port de ses lunettes rouge ou si cela venait de son absence d'attente particulière à mon égard mais je n'étais pas aussi stressé que je l'aurais crus.

Par la suite, La directrice du projet Héritage me ramena à la réalité en me donnant selon son expertise, un classement dans les prises de contact qui me serais le plus facile. Selon elle, Amy serait la plus simple suivi d'Ororo terminant par Caitlyn. Je pris donc cette information en compte dans mes réflexions personnelles. Amy comme premier contact me semblait aussi une bonne idée. Cependant, je devais aussi prendre en compte les deux autres possibilités. Après tous, si Sage me les avaient proposé, c'était quelle pensait que j'avais une chance d'être pris sous l'aile de chaque une de ses trois X-woman.

Amy était pour le moment mon premier choix, son rôle de conseillères en stratégie devrait lui permettre de m'aider à profiter du plein potentiel de ma mutation. De plus, le fait que l'on se soit déjà rencontrer rendait plus logique que j'aille la voir en premier afin de commencer plus rapidement. Je m'interrogeais aussi sur ce que Sage voulais dire en disant qu'Amy pouvait être contradictoire et le meilleur moyen de le savoir était de la côtoyer plus souvent.

Pour Ororo, le seul inconvénient que je remarquai était aussi un avantage. Son nourrisson qui lui permettrais de sûrement comprendre mon besoin de protéger les autres mais si elle me voyais trop souvent, mes secrétions seraient peut-être un danger pour lui. Je n'avait pas envie de mettre en péril la vie d'innocent et donc si Amy ne voulait pas me prendre sous son aile je devrais trouver une solution pour préserver l'enfant d'Ororo si elle acceptait de me prendre sous son aile.

Pour Caitlyn mes craintes provenaient plus de ma personnalité. J'avais peur de pensé avoir fait quelque chose de travers si jamais elle se repliait sur elle. L'absence de plus d'information était un peux plus délicate pour juger des avantages et des inconvénients. L'avantage c'est que à part dans le cas où Ororo me prenne sous son aile j'avais de grande chance de rencontrer Caitlyn. Sage fini par me demander si j'avais autre chose à lui demander ce qui me ramena une fois de plus dans la réalité.

-Une fois le mentor trouvé, y a t-il des démarche administrative ou autre que je doive effectuer afin de vous faire savoir que j'ai un mentor ? Les X-woman que vous m'avez conseillées ont-elle déjà accès à ma dissertation où pas ?

Deux nouvelles questions, une question pratique et une question ayant pour but de déterminer le temps d'attente avant d'aller à la rencontre des X-woman conseillées. Je n'avais plus d'autre questions légitimes à par celle là toutes mes autres questions étaient des questions adaptées en cas de rencontre. Je me décidai de ne pas les posé car c'était pas le bon contexte pour ce type de question. J'avais l'espoir de pouvoir discuté un autre jour avec la X-Woman sans avoir de limite de temps. Sa compagnie me paraissait agréable avec son coté atypique qui m'intriguait. Je restai la prêt à écouter les réponses de la X-woman avec toute mon attention.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sage
X-Men Alpha
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 1 {Alan West}   Ven 15 Aoû - 16:02

De 6B+12C à 1A+2A+5B+26A en passant par des 4A, 5A ou B, 6B, 7B ou 7C, 12B ou C, 17B, 21A, elle voit tout ce qui arrive sur le visage de son interlocuteur alors qu’elle parle et les possibilités des causes, vis-à-vis de ses mots des secondes précédentes comme des réflexions probables entamée par l’esprit du jeune homme, s’imposent à sa conscience. Elle le lit, comme s’il était annoté d’une légende digne d’un schéma, pointant les origines et recoupant les informations, établissant des théories évaluées en probabilité. C’est froid, c’est distant, comme se trouver derrière un écran ou une vitre, mais c’est ainsi. Alan West n’est pas seulement intéressé et content de ce qu’elle lui dit mais aussi de la manière dont elle le dit, il s’en réjouit et s’en fascine, cela ne l’amuse ni ne le malaise. Etrange, improbable, secondaire. Et il le sait puisqu’il finit, fort heureusement, par se concentrer sur le sujet principal comme en témoigne certains des chiffres précédents, malgré le fait qu’ils aient été triés dans l’ordre numérique.

Lui laissant tout loisir à la réflexion elle poursuit ce qu’elle faisait en parallèle de son côté, tant la consultation d’autres dissertations et fichiers et le croisement d’informations médiatiques sur des sujets divers pouvant être potentiellement utiles depuis les cours des bourses du monde pour éviter que Tessa Hartley ne lui soit plus d’aucune utilité à des événements relatés par des journaux locaux de tous les USA accessibles depuis le net afin de trouver de probables mutants dans le besoin. Le temps s’écoule de sa façon millimétrée et elle le traite comme tel, parfaitement consciente de combien a durée et de combien durera encore au maximum cette séance. Quand enfin vienne les questions du résident, elle ajoute aux choses qu’elle accomplit les réponses à lui fournir.

- Une fois le mentor trouvé, y a t-il des démarches administratives ou autre que je doive effectuer afin de vous faire savoir que j'ai un mentor ?  Les X-Woman que vous m'avez conseillées ont-elle déjà accès à ma dissertation ou pas ?

- Les X-Men se gèrent eux-mêmes indépendamment de l’Institution et n’ont pas réelle administration. Votre tutorat sera registré mais vous n’avez nulle démarche à accomplir. Vous trouver un mentor excepté.

Elle laisse une pause pour signifier qu’elle change de question et reprend avec la même monotonie immobile.

- Toute la X-Team a accès à votre rédaction même s’il leur ait laissée l’initiative de venir la consulter. Deux des X-Women conseillées, Amy Elioth de Lauro et Caitlyn de Lauro-Elioth, étant elles-mêmes issues du Projet Héritage elles doivent s’attendre à recevoir des demandes de tutorats, en théorie. Néanmoins les X-Men n’ont pas été avertis des diverses propositions qui vous sont faites considérant que c’est à vous, non à eux, de prendre contact.

Cela étant dit c’est encore une fois théorique puisqu’elle a parlé à ceux qui la côtoient de ce qu’elle fait vis-à-vis du Projet Héritage, certain étant donc au courant que leurs noms sont évoqués et à qui. Peut-être une maladresse de sa part que de ne le faire à tous mais considérant le peu de relations entretenues elle voyait mal comment simplement les avertir ; une froide notification comme pour les élèves et résidents ? C’eut été faisable mais pas fait puisque la X-Team était à 70% inscrite au Projet Héritage en tant que tuteur potentiel et qu’il n’y avait de mal ni à citer un nom pour ce qu’il pouvait apporter ni à faire les liens ; c’est l’un de ses rôles après tout. Néanmoins la possibilité qu’on lui reproche son manque de transparence, possibilité logique considérant le rôle qu’elle a tenu ces douze dernières années, est envisagée et elle saura s’excuser et apprendre si elle se produit. Cela serait peut-être même l’occasion d’avoir certaines discussions difficilement entreprenables autrement ; elle est ouverte à la critique et c’est une méthode comme une autre pour engager la conversation à ses yeux.

Toujours accaparée à son grand nombre de choses simultanées et toujours aussi immobile, elle attend les éventuelles réponses d’Alan West tout en ayant déjà un arbre de probabilité à l’esprit de ce qu’elle a déjà observé et déduit de l’homme. Elle ne prend néanmoins pas l’initiative de mettre une fin possiblement prématurée à cet entretient même s’ils s’y dirigent inéluctablement.

- Autre chose ?

Simple question qu’elle se rend compte avoir posé quelques instants avant. Simple constatation d’une mécanicité forcée qui la convainc de la valeur des sobriquets qu’on lui donne même si, de son point de vue, certains Cylons sont bien plus humains qu’elle n’arrive à le paraitre, tout machines qu’ils soient. Simple constatation qui la conduit tout de même à fermer les yeux, ces derniers bien à l’abri derrière ses lentilles teintes à en être opaques pour les cacher en effet. Une erreur ? Non. Mais un signe d’une difficulté qu’elle peine beaucoup trop à surmonter. S’eut été une erreur si elle avait tenté d’y remédier mais considérant qu’elle se donne entièrement à une fonction en faisant abstraction du reste ce n’est que probabilité logique ; même si elle aurait préférer demander si c’était tout. Néanmoins la synonymie des deux phrases est suffisante à ce qu’elle ait sa réponse.

Et en cas de réponse négative, à la question posée, elle clora l’entretient comme elle l’a commencer, rompant finalement son immobilisme pour raccompagner son vis-à-vis jusqu’à la porte de la salle avec les politesses d’usage.

_________________
Sage

J’évalue, je prévois, j’agis ; mon Don, ma Malédiction.





174 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alan West
Résident(e) à l'Institut Beta
avatar

Messages : 90
Date d'inscription : 01/06/2014
Age : 27

MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 1 {Alan West}   Sam 16 Aoû - 16:01

Sage fidèle à l'image qu'elle avait montré d'elle même durant cette entrevus répondit à mes questions avec cette même attitude atypique. Attitude me donnait envie de mieux la connaître même si j'étais conscient que ce n'étais ni le lieu ni le moment pour cela. J'écoutai chaque mots qu'elle prononçait m'imprégnant des informations qu'il transportait. J'étais ravie du déroulement de cette entretiens. J'ignorais toujours la couleurs des yeux de Jade, yeux toujours camouflé par ses lunettes au verre teinté rouge.

Je savais à présent qu'une fois le mentor trouvé je n'aurai pas à faire de paperasse et cette nouvel m'enchanta. La paperasse était ennuyeuse et prévisible. Je fus cependant, intrigué sur la méthode dont mon tutorat allait être registré. Mon futur mentor allait il devoir faire de la paperasse auprès des X-men un peu à l'image d'une note de service. Je ne pus m'empêcher d'imaginer une feuille avec le nom de chaque X-men et les élèves qu'il avait pris en tutorat. Je me forçai à arrêter de faire divagué mon esprit entre les différentes possibilité pour écouter la réponse à ma second question que Sage donna après un blanc.

Sage m'indiqua que ma dissertation était en libre accès pour toute la X-team m'est qu'elle n'avait pas prévenue les différentes concerné. Elle m'expliqua, ensuite, la raison pour la quelle elle n'avait prévenu aucun des X-men qu'elle m'avait conseillé. Elle jugeait que c'était à moi de faire l'effort de prendre contact avec eux et pas l'inverse. Malgré cela, elle ajouta que pour Amy et Caitlyn, étant membre du projet héritage elle s'attendrait à recevoir des demande. Je pris notes de ses informations et fus ravies.

Je pris cela comme un aveux de test. J'étais persuadé que pour pouvoir tenté d'apporté une harmonie entre les humains et les mutants, il fallait apprendre à s'adapter à chaque personne. Prendre contact avec un membre de la X-team et le convaincre de nous prendre sous son aile était en quelque sorte un test pour voir si on en était capable. De plus, ça me permettrais de garder conscience que rien n'est jamais acquis.

Par la suite, Sage me demanda si j'avais autre chose à demander avec exactement la même questions que plus tôt dans l'entre vus. Ceci me fis à nouveaux pensé à une possible timidité de l'X-woman. Je lui souris avec bienveillance en espérant la rassuré. Je pensai en même temps à d'autre informations que je demandais mais plus j'y pensais plus les questions qui me venait en tête était des questions hors sujet. On étais ici pour le projet héritage et non pour apprendre à ce connaître.

-Je vous avouerai que je n'ai que des question hors sujet qui me vienne à l'esprit donc je dirait que je n'ai rien de plus à demandé. En tout cas j'ai été ravie de passé cette entretien. J'ai appréciez votre compagnie, vous êtes une personne remarquable. J'espère qu'on auras l'occasion de se reparlé dans un contexte moins formel.

Je me levai avec toujours un sourire au lèvres très marqué. Je venais de passer un entretien avec une X-woman qui malgré que je ne savais rien de plus sur elle à part des hypothèse non vérifié, avait réussi à me donner envie de discuté avec elle. Depuis que j'étais arrivé à l'institut, c'était la première que j'avais envie de discuté avec une personne pour une autre raison que de vouloir l'aider où par curiosité. Je voulais discuté avec Sage pour m'ouvrir vers l'inconnu.

Je laisser à Sage le choix de sa manière de clore l'entretien. Je ne pus m'empêcher de penser que je n'aurais pus rêver meilleur résultat pour cette dissertation. Sage avait réussi l'exploit de me donné un résultat important pour mon avenir sans me stressé. Je trouvais cela remarquable, jusque maintenant personnes n'avait jamais réussi et ça forçait ma fascination envers l'X-woman.

Une fois à l'extérieur de la Salle je me dirigeai vers la bibliothèque afin de faire des recherche sur les cultures italienne, irlandaise et kényane.

RP TERMINEE pour Alan

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sage
X-Men Alpha
avatar

Messages : 202
Date d'inscription : 19/05/2014
Age : 23

MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 1 {Alan West}   Sam 16 Aoû - 20:10

Alan continue dans son comportement improbable mais présent qui en devient donc probable dans son cas particulier et son intérêt est une fois encore tant pour les informations que pour celle qui les donne. Lui plait-elle ? Une possibilité, là encore, néanmoins c’est un intérêt pour l’heure limité dans ce qu’il pourrait devenir. Qu’il apprécie l’entretient est une bonne chose pour lui mais une chose en définitive secondaire ; un plus mais un plus que beaucoup n’ont pas. Elle n’a rien fait pour lui donner et se contente de continuer de le décrypter alors qu’il cherche à en faire de même. Curiosité vis-à-vis d’elle alors même qu’elle n’est qu’intermédiaire. Elle soutient le regard vairon consciente que ses yeux morts sont dissimulés derrière des verres à la teinture opaque, une décision qu’elle a prit en venant puisqu’il est en sa possibilité de faire varier l’opacité de ses cyber-lunettes.

Contentement face à l’absence d’administration ; il y a une administration mais elle se fait d’elle-même par l’intermédiaire de Danger, les X-Men n’ayant réellement de temps à perdre avec cela. Signaler qu’on possède un apprenti n’est pas chose longue et considérant les capacités de surveillance de Danger cela sera surement automatiquement registré dès que l’X-Men accepterait, l’IA ayant accès à la quasi-totalité des salles du manoir, exception faite des privées qu’étaient chambres et dortoirs.

La suite apporte son nouveau lot de réflexion à Alan West et il semble trouver ses propres conclusions non sans n’être ravi de ce qu’elle lui a dit. Un sourire à sa question reposée l’amène à des conclusions propres comme quoi c’est soit la mécanicité qui met à l’aise et contente son interlocuteur soit il voit clairement qu’il y a quelque chose derrière cela ; et dans tous les cas c’est une source de curiosité qu’il ne cache nullement dans ses paroles.

- Je vous avouerai que je n'ai que des questions hors sujet qui me vienne à l'esprit donc je dirais que je n'ai rien de plus à demandé. En tout cas j'ai été ravi de passé cet entretien. J'ai appréciée votre compagnie, vous êtes une personne remarquable. J'espère qu'on aura l'occasion de se reparlé dans un contexte moins formel.

4A, de sa part cette fois ; c’est là l’unique réaction qu’elle concède alors qu’il se lève en souriant plus que franchement. Se levant également elle ne le quitte pas des yeux pas plus qu’elle ne quitte son impassibilité et continue de recouper les données sur lui comme sur elle-même et tous les sujets qu’elle fait pour s’occuper l’esprit utilement. Alan West n’est pas méchant, il est curieux et intéressé. Par elle. Pourquoi ? Elle a une liste de possibilité avec un pourcentage pour chacune, elle ne peut pas s’en empêcher, dont la fiabilité dépend de la justesse de son évaluation du jeune homme.

Jeune homme qui lui laisse l’initiative pour gérer la fin qu’il a signifié de la parole et du geste et elle entreprend donc d’agir à son tour ; même si elle a une réponse à fournir qui lui demande réflexion.

- Surement, est la réponse la plus appropriée en considération des variables que sont la taille de l’Institution et les interactions de ses membres ainsi que les divers efforts de socialisation des partis concernés ; et cela ne ferme pas la porte sans pour autant confirmer.

Sa dernière tentative de socialisation remonte à quelques jours plus tôt, avec une adolescente studieuse, et l’a convaincue d’éviter de s’y essayer à nouveau. L’entêtement dans le sujet de discussion primaire était une erreur de sa part mais elle pense que de toute façon même en abord d’un autre sujet il était toujours plus probable que cela finisse ainsi qu’autrement, surtout considérant son interlocutrice. Sa conclusion d’alors n’a pas à être remise en cause par un nouvel essai de socialisation avec Alan West : c’est lui qui fait l’effort, cette fois. En tout cas il en a la volonté.

- La majeure partie de mon temps est répartie entre la bibliothèque, le parc et ma chambre même s’il est possible de me trouver aux heures de repas au réfectoire et en terrasse.

Voici qui engage un peu plus déjà ; c’est néanmoins énoncé comme le reste, tant dans l’intonation que dans la manière.

Décroisant les mains elle s’en va vers la porte qu’elle ouvre de la main gauche alors même qu’elle lui tend la droite pour une poignée de main d’au-revoir. Six minutes se sont écoulées et la rencontre est close, il lui en reste sept avant la prochaine. Elle referme donc la porte avant de s’en retourner s’assoir ; la journée continue même si quelques pensées personnelles interfèrent.

Qu’est-ce qui peut intéresser Alan West chez elle ? Une liste et des probabilités. Dans quel sens est-il intéressé ? Une liste et des probabilités. Néanmoins l’avantage des probabilités est que même la plus improbable peut se réaliser. Reste à savoir lesquelles elle-même est capable d’apprécier ou juste de supporter ; une liste et des regrets.

RP TERMINE pour Sage

_________________
Sage

J’évalue, je prévois, j’agis ; mon Don, ma Malédiction.





174 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Héritiers - Part. 1 {Alan West}   

Revenir en haut Aller en bas
 
Héritiers - Part. 1 {Alan West}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L’ONE introduit en Bourse une part de son capital dans EET
» Titi part en pension - Titi vertrekt met pensioen
» Départ anticipé
» boutique mac lyon part-dieu
» MARK (part of Avon)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: