AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 There's no place like THIS home. (Exodus)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: There's no place like THIS home. (Exodus)   Mer 16 Juil - 10:17


Désespérant.
Heureux qui comme Ulysse a fait un long voyage puis a retrouvé l'effroyable condition de la misère humaine et de ses limites intellectuelles habituelles. Berlin, le froid germanique et le phrasé orthodoxe de la Kultur monolithique, cul coincés le jour mais cuisses écartées la nuit, Goethe n'est plus de ce siècle et la jeunesse a sacrifié le remord sur l'autel de la modernité. Que voulez-vous , Deux guerres lassent. La veille Europe à ce goût de madeleine de Proust et l'expérience pratique de la roulure routarde. L’austérité diurne se conjugue avec la deverguonderie nocturne, c'est là la moindre des consolations au voyageur « lost in translation » que je m'efforce de paraître. L’Allemagne, ses forêts et ses collines et inévitablement ses emmerdes. Six mois d'europe pour parfaire l'accent et fortifier la langue aux sources des couleurs universelles, blonde, rousse, brune...Qui a dit Chauve ? Peut-être un soir, l'alcool et la drogue aidant.
Nonobstant ces  considérations primaires mais indispensables, mission couronnée d'un évident succès. Nos finances sont assainies et s'exportent sur la plaque européenne par d'habiles et complexes montages financiers dont je contrôle chaque rouages. La confrérie d'europe de l'ouest se porte bien, mon tandem avec Mystique fut à l'image de notre relation, ombrageuse et faites de coups de sang et de coups de rein..de Rhin fut plus à propos d'ailleurs. Impossible de tomber d'accord sur les décisions à prendre, sur qui etait à la manœuvre et bien entendu sur qui baisait l'autre. J'ai concédé un Math nul, elle m'a concédé une revanche...parfait, j'ai un nouveau point de chute à Düsseldorf et un Waterbed que je  croyais enterré légitimement avec les années 70.
Les Zodiaques, épineux problème qui nous a amputé d'une Confrérie. Suite aux informations de l’incompétent surfer en charge de la direction de cette succursale hélio tropique, j'ai sollicité quelques rendez-vous et bouger quelques pions sur l’échiquier, mettant hors jeu certains et remplaçant quelques autres. Zodiaque n'est plus un problème, ses cendres dansent dans la paume de ma main et les reines que je tire fermement nous montreront un chemin pertinent...le chemin du Cartel de Xiang Piang et de la production de Speed X. C'est un coup pertinent à jouer, à eux de savoir comment ils veulent le jouer et d'en mesurer les conséquences.
Je suis dans cette écurie d'Augias à ce sujet.

Ca sent le fumier...pas l'adjectif, non car il sied quasi à tous les occupants...pardon...squatteurs...des lieux. Ca sent la bouse et le composte, le poney crade, la colonie d'Amazones à l'hygiène douteuse. Pauvre confrérie, c'est le décomposition qui te parfume ainsi  ou quelque mutant dégueulasse y trainant son inutilité ? Parce qu'il est vrai que le soir venant lorsque la déprime de Wagner me grignote, je me suis perdu dans la lecture des profils de quelques nouveaux venus, j'ai franchement cru qu'on se lançait dans l'action parodique, le Grand Barnum de Magneto s'enrichit de quelques spécimen gratinés. Sans doutes Exodus a t-il pour plan d'engraisser pour le Barnum quelques T Rex d'Utopia, prions pour qu'ils apprécient manger végétarien... ou les Mister Freeze.
Pour le peu, on me prendrait pour un VRP dans mon costume Armani a 2000 $, ce qui représente à vu de nez la totalité du budget annuel entretien des locaux des lieux si on en juge l'odeur et la vue déplorable qui s'offre au visiteur. Mais OU va tout mon fric ? Ces fonds que j'injecte dans les caisses occultes de l'organisation que j'ai co-fondé avec Erik ? Le Barnum ? Oui....Faites que les numéros ne sentent pas le réchauffé au moins, du style «  Mesdames et Messieurs, Je vais chasser et tuer les méchants purificateurs de mes seuls poings ! » , je crie au remboursement, directement !

Je frappe de manière négligé à sa porte, Le Grand Rouge est terré dans sa tanière, peut-être jouis t-il d'une climatisation et aération personnelle ?
Une fois rentré, je me contente de soupirer lourdement avant de me poser dans un siège face à lui.


Tu m'impressionnes Benet...sincèrement...Je sais que tu as été élevé à la dur mais tout de même...ces locaux...tu attends qu'un malheureux gratte une allumette et fasse exploser la battisse ? Ca empeste le cadavre et la misère, inscrit les en colonies de vacances à Utopia et profite de l'absence pour noyé tout à l'eau de Javel...C'est pire qu'une ménagerie.
Sinon...tu as les « respectueuses salutations » de Mystique...Traduction, elle s'emmerde sévèrement à Düsseldorf et veut être relevée. Je viens au rapport...j'en ai terminé avec... « nos» affaires. Par où commences t-on ?
Revenir en haut Aller en bas
Exodus
Acolyte Gamma
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: There's no place like THIS home. (Exodus)   Jeu 21 Aoû - 0:06

Il n'y a pas d'ordinateur dans le bureau d'Exodus. Ce dernier a toujours préféré les documents papiers à ce qui peut être affiché sur un écran. Une simple question d'habitude, certes, mais il y a des habitudes que l'on ne veut pas changer même en connaissant les potentiels bienfaits. Le vaste espace que possédait l'ancien bureau de Magnéto fut petit à petit comblé par de grandes étagères où y est stockée et entreposée une multitudes de documents, livres, rapports, cartes… Le sentiment de grandeur qui émergeait dans a tête de toute personne convoquée par Lensherr fut, de fait, remplacé par un sentiment de suffocation au milieu de ces grandes bibliothèques. Cela ne suffisait d'ailleurs pas à Exodus qui stocke également des documents dans d'autres bureaux abandonnés. Beaucoup de puristes s'affoleraient de voir le fameux bureau d'Erik transformé et réduit à l'état d’entrepôt de parchemins et feuilles usées. Mais où sont ces puristes et anciens de la maison aujourd'hui ?
Assis dans le vide, lévitant au dessus de son bureau encombré, Exodus parcourait de ses yeux sans pupilles les multitudes de feuilles défilant dans une bourrasque télékinétique devant son nez. Que pouvait-il bien faire, si ce n'est lire tous ces trucs ? N'était-il pas plus occupé à se déplacer et agir aux quatre coins de la planète ? C'est aussi ce que les confréristes qui entraient et le voyaient ainsi dans son bureau se disaient. Petit à petit les rumeurs circulaient des bouches des quelques personnes restant et squattant les lieux. Exodus était devenu l'unique explication qu'ils trouvaient à la chute évidente de leur clan. On parlait alors de chef incompétent, inactif, incapable, pas en phase de son époque, inconscient des réalités de ce siècle et ainsi de suite. Bien sûr, on le disait tout bas, le pensait encore timidement mais le pensait bel et bien et l'intéressé lui-même semblait conscient de ces rumeurs sans pour autant en prêter plus d'attention.
Il s'arrêta de faire tourner ses documents pour les remettre doucement à leurs emplacement alors que Jason Wyngarde entrait dans la pièce. Ce dernier n'attendit pas longtemps avant d'ouvrir le bal et la conversation. Reposant ses pieds sur le sol, debout, Exodus soupira légèrement face aux remarques de Jason, se dirigeant vers son siège pour s'y asseoir en désignant un fauteuil de la main à l'intention de Wyngarde.

« Bien le bonjour à toi aussi Wyngarde. Cette chère Mystique sera bientôt rappelée pour reprendre le service scientifique en déclin, comme le reste. J'ai préparé ton fauteuil à l'assemblée des mafieux sataniques. Le Hellfire Club empeste bien plus à mes yeux que cette confrérie. Mais puisque c'est les ordres d'Erik, je me retiendrai d'aller y faire le ménage. J'imagine que tu en sais déjà plus que moi sur les rumeurs circulant sur les possibles membres du cercle. Je vais donc éviter de t'importuner avec les informations que j'ai pu récolter. Je te rappellerai simplement de ne rien lâcher comme information sur l'opération d'Utopia, ordre de Magnéto encore une fois. »

Exodus s'arrêta un instant, posant son coude sur l’accoudoir afin d'y maintenir sa tête du poing. Dire que c'était les ordres de Magnéto ressemblait quelque peu à la bonne excuse, mais concernant le Hellfire Club et Utopia, il s'agissait réellement de sujets envers lesquelles Bennet n'aurait pas eu la même politique qu'Erik. Il reprit aussitôt.

« Pour le reste ça m'est égal même si dans le fond, que le projet en Terre Sauvage soit un échec ne me gène pas non plus. Que la confrérie soit souillée ou insultée m'importe peu aussi d'ailleurs. Si ça peut t'aider à me ramener le plus d'infos possibles sur les membres du cercle et leurs activités, ne te prive pas. »

Encore une pause, son visage et son expression devenant quelque peu plus sérieuse.

« La formation d'une nouvelle génération au cercle intérieur n'est plus un fantasme. Si cela venait à être connus de certains services gouvernementaux et militaires une réponse ne se ferait pas attendre. J'aurai donc besoin de tes talents pour déceler de potentiels investissement suspects de ce côté. M'accorderai-tu ce caprice, Jason ? Bien sûr, je suis apte à t'en accorder un en échange… »

_________________
« Well... It's seams that blood must be spilled after all. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: There's no place like THIS home. (Exodus)   Dim 7 Sep - 7:00



Triste spectacle que ce roi régnant dans un palais vide. De confrérie, il  n'en reste plus que le nom et pourtant elle n'a jamais été aussi puissante que depuis qu'elle s'est fondu dans le décors. On la sait dans l'ombre, on la suppose partout et nulle part, et c'est exactement ce que nous faisons, ce que nous voulons atteindre. La confrerie a cette saveur de l'Argent, ce pouvoir de n'être que murmure et d'être au centre de toutes les attentions. les groupuscules devenant de plus en plus autonomes mais n'attendant qu'un geste ou un durcissement de ton pour se ranger derrière le leader.

Les jeunes loups aux dents longues ne vont pas tarder à émerger, et comme tout loup ils auront leur utilité, à l'évidence.

J'en sais suffisamment pour supposer que ses objectifs sont ambitieux et que la personne qui tire les ficelles et de ceux qu'il faut mieux avoir avec que contre soi. Non pas qu'il puisse être terrifiant au point d'y réfléchir avant de le noyer sous les coups mais surtout que nous sommes, lui et moi, constitués des mêmes ténèbres. Ce n'est pas notre mort qui pose véritablement problèmes, mais le tsunami de merdes qui suivra l'acte. Tu peux trucider l'araignée, oui, sortir de sa toile c'est une autre affaire.
Utopia est notre problème, pas celui du marécage depuis lequel nous opérons.

J’écoutais avec distraction les propos de Benett, j'y relevais une  certaine lassitude. Sans doute que l'inaction minait le vieux soldat qu'il était.

il est peu de chose dont je me prive.
Nous avons de nouveaux « investissements ». Le tout grace aux informations de Grudge, dommage de l'avoir retiré du circuit ceci dit en passant : il faudra songer à quelques moyens de pression pour le faire revenir aux affaires le moment venu. On ne jette pas un revolver déchargé, on le recharge.
Mais pour l'heure, j'ai pris la liberté de me pencher sur les informations concernant le Zodiaque.
Taurus a fini au zapping télévisuel de la cote Ouest, Grudge a effacé Virgo et Aries lavant l'affront fait à feu la confrerie de la San Francisco.
J'ai pris soin de retrouver Sagitarius, Leo et capricornus...ils ont depuis regagné les étoiles.
Réduit de moitié, la pauvre équipe a du recruter à l'urgence et surtout disparaître dans le paysage. Gémini est le plus dangereux. Inaccessible, mystérieux et bien plus prudent que ses sous fifres, impossible de le percer à jour, j'ai rendu copie blanche. Je suppose un gros poissons, un de ceux qui casse les lignes de pèche.
J'ai décidé de passer par un cheval de Troie.
Quelque tours de passe passe plus tard, tu as devant toi le nouveau Virgo. On ne se moque pas, Evelyn Grandier passe très bien en jeune télépathe sans scrupules et motivés par l'argent, une vie , tu sais, c'est si simple à fabriquer...Les gens ne voient bien souvent que ce qu'ils veulent bien voir où ce qu'on leur donne à voir, je sais me montrer très persuasif à ce petit jeu.
Tout ça pour dire, que nous avons nos entrées dans le Zodiaque.
Ainsi que 15 caisses de 150 kg  de Speed X à disposition dans un entrepôt de Los Angeles...Trésor de guerre de Capricornus qui semblait être TRES prévoyant pour se constituer une petite retraite. En tout cas, elles serviront au Service Scientifique de la confrérie, si  il existe toujours...


Un nouveau silence alors que j'aiguisais mes pensées.



Un caprice ? Non...Un conseil. Nous allons avoir besoin d'un bouc émissaire d'envergure, d'un homme sous contrôle pour de brouiller les pistes sur le plan intérieur. La confrérie va imploser que tu le veuilles ou non, et ni Magneto, ni toi n’inspirent le respect pour rassembler. Il serait préférable d'anticiper la fronde, voire de contrôler d'emblée la tête pensante, met lui une laisse et lâche lui du leste, mais garde soigneusement la main rivée dessus pour rappeler qui commande le moment venu.

Ayant dit ce que j'avais à dire, je me lève en défroissant mon costume.

Yitzhak Anavim
Un parfait arriviste dont les dents rayent le parquet, il se voit déjà se faire pomper le dard par quelques groupies à l'endroit même où tu poses ton auguste fessier, mon ami...Et il est ecouté...de plus en plus.
Tout homme a un prix, un mutant encore plus.
A toi de choisir la nature de la laisse mais si elle dépasse tes moyens, n'hésites pas à  faire appel à mes ressources, j'ai main mise sur tous les vices de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Exodus
Acolyte Gamma
avatar

Messages : 62
Date d'inscription : 30/06/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: There's no place like THIS home. (Exodus)   Ven 31 Oct - 13:37

Des paroles toujours aussi perforantes. Des mots toujours aussi mesurés. Effrayant, cet homme est effrayant et l'avoir comme soit-disant allié n'est en rien rassurant. Oui, il y a des araignées que l'on ne peut écraser sans avoir affaire à la toile. Oui, ils sont identiques et c'en est pas moins agaçant. Les écraser dans le creux d'une main serait pas une mauvaise chose et cela calmerait au moins Benett. Mais il n'est pas assez idiot pour agir de la sorte. Il n'est pas non plus assez idiot pour ne pas savoir se débarrasser d'une araignée sans toucher à sa toile ou même en détruisant la toile avec. Du Paris se bat contre des personnes de se type depuis qu'il est en age de combattre. C'est son destin et le fardeau qu'il s'impose, le sous-estimer sur ce point s'avérerait être une grave erreur.  

« Nous ? Je te sens bien impliqué pour une fois, Jason. Que se passe-t-il ? La confrérie t'importe désormais que ton argent y est injecté ? Quoiqu'à tout bien y réfléchir ce fut toujours le cas.
Je vois, c'est habille et bien pensé de ta part. Faire à mon tour ce que Magnéto a fait avec moi. Néanmoins, je doute avoir le même état d'esprit que vous deux. Si ils ne me craignent plus et qu'ils projettent un quelconque coup d'état je ne peux que leur souhaiter bonne chance. Ils apprendrons à me craindre le moment venu. Je n'en ai pas terminé avec la confrérie et je ne compte pas partir avant que mon travail soit effectué.
J'espère pour tes jeunes aux dents longues qu'ils sont prêt à assumer leurs actes, à moins que tu ne fasses partit de ceux qui leur monte la tête et les motive à agir pour le bien de la cause en éradiquant cette direction molle et vieille que j'incarne.

Paranoïaque, c'est sans doute ce que je suis devenu avec la solitude. Mais ne sois pas inquiet pour moi, ce monde ne m'importe pas plus que mes obligations envers lui. Obligations que je suis le seul à m'être imposées.
Et si un jour viendra où on veut me chasser de ce fauteuil, soit, je montrerai alors à ces jeunes des facettes du monde qu'ils ignorent et des cartes qu'ils n'ont pas dans leurs jeux. De telle sorte qu'ils apprennent que je ne suis pas là uniquement parce que je le veux mais parce que la confrérie a besoin de moi... La confrérie a besoin de moi... plus qu'elle n'a besoin de dissidences.

Yitzhak Anavim. Je le connais, je l'observe aussi bien que toi. J'entends aussi bien que toi les murmures de ces murs. Mais je ne ferai pas l'erreur de suivre tes conseils ou tes caprices car nous n'avons simplement pas la même notion de l'entreprise.

Cela dit, je ne sais pas réellement pourquoi je te raconte tout cela. Cela fait longtemps que tu vois clair dans mon jeu et c'est l'une des rares choses de ce monde qui m'effraie.
Puisque ma demande initiale était de t'accorder une chose en échange de la mienne, alors je vais faire un effort pour anticiper la fronde. C'est tout ce que je peux te promettre, Wingarde.
 »

_________________
« Well... It's seams that blood must be spilled after all. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: There's no place like THIS home. (Exodus)   

Revenir en haut Aller en bas
 
There's no place like THIS home. (Exodus)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La grand-place de Mons le 16 décembre 07
» Haute Fidélité et Home cinema
» une phrase clé pour remettre les gens en place!! mais quelle phrase??
» Comment récupérer un peu de place sur votre disque dur
» Mise en place du Portail

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: La Confrérie-
Sauter vers: