AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 1 + 1 = 4 [pv Jade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Mar 24 Juin - 9:11

Suite de
http://xmenrpg.superforum.fr/t2289p15-it-s-a-big-big-fail-for-a-big-big-girl-jades-big-adventure-sanzo-starring-cait-and-amy-mamans-flippees

et de :
http://xmenrpg.superforum.fr/t2180p30-qui-suis-je-pv-amy

(17 mars - 16H35 - chambre de Sanzo)

le chat était fébrile et ça se voyait. Il n'était d'ailleurs pas le seul. Sean ne tenait pas en place et Kamen était plus silencieux que jamais.
Il faut dire que c'était un grand jour pour les garçons, ou plutot une grande soirée. Bien sur des gens "extérieurs" les auraient trouvé stupides et bien immature mais pour eux ... Ils allaient officiellement être présentés à Jade, la petite amie de leur meilleur ami.
Sanzo s'était brièvement demandé ce que ça serait quand il devra la présenter à son père et à Karl ... mais ce n'était pas pour tout de suite alors que pour les garçons ... c'était dans quelques minutes.
Il avait beau se rassurer, se dire que c'était elle qui lui avait proposé, qu'il lui avait répété qu'ils l'appréciaient, un doute insidieux venait le taquiner.
Et puis leur rencontre se faisait sur un terrain de basket pas au resto, ou au ciné.

Oui mais Jade avait été malade cet après midi
mais non. Amy lui avait confirmé que non.

Il avait failli lui envoyer au moins une dizaine de sms pour savoir mais c'était retenu au dernier moment. Amy lui avait demandé de ne pas poser de questions.

Sanzo tira sur son T-shirt pour la millième fois. Les trois garçons étaient habillés quasiment pareille.
Short long noir, avec le logo de la marque sur la cuisse droite. Pieds nus pour le chat à son habitude, basket pour les deux autres.
Sanzo avait le T-shirt des Miami Heart. Sean celle des Knicks de New york. Kamen un de Michael Jordan.
Cadeau de Sanzo pour noel. Un peu réticents au début, les 2 garçons avaient fini par accepter les largesses financières de Sanzo (et surtout de son père).

Un dernier regard dans la glace malgré les remarques moqueuses de Sean. Un bref froncement des sourcils et Kamen désamorça une chamaillerie meme pas commencée.

(16H45 - terrain de basket)

Ils étaient en avance et il n'y avait personne encore. Tant mieux. Ils étaient assez nerveux comme ça sans avoir l'attention d'un public.
Sean attrapa un ballon et commença quelques paniers. Malgré sa petite taille il était doué. Sanzo lui n'avait aucun mal. 3 mètres de haut n'étaient rien pour l'agile chat. Kamen se plaçait en défense et lui rentrer dedans était aussi douloureux que se prendre le mur.

Les minutes étaient longues, Sanzo n’arrêtait pas de regarder son portable et se prit le ballon sur la tête.


"arrête mec, t'es lourd. Elle va venir. Mais c'est une fille. Si elle a pas au moins 15 mn de retard c'est pas normal."

Sanzo soupira. Sean avait raison mais bon ... Le weekend avait été stressant pour le chat sans parler de cet après-midi. Kamen posa sa lourde main sur l'épaule de son ami "tu sais le temps que son cours finisse, qu'elle se change et qu'elle arrive. Il lui faut du temps. Et puis, elle aussi doit un peu stressée. Soit patient"

La patience, prendre le temps, tout le monde lui répétait la meme chose avec raison il le savait mais bon ...
Malgré tout, il était content que ses amis le soutiennent ainsi. Ils lui prouvaient qu'ils l'appréciaient et qu'ils appréciaient Jade. Le ballon reprit sa course entre les trois garçons.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Mar 24 Juin - 10:08


Sauf que JE ne suis pas en retard, VOUS êtes en avance...Contrairement à une idée reçue sur la gente féminine, je suis très maniaque aussi sur les horaires.

Oh que c'était mal de faire son entrée en mode furtif mais parfois la nervosité me poussait à me déplacer en mode invisible pour rester concentrée, dirons nous. Je venais de réapparaître, bras croisées appuyée contre l'encadrement de la porte du couloir. J'avais fait un effort vestimentaire pour l'occasion, pas de maquillage, ni d'excentricités gothiques, un simple t Shirt avec une grosse tête de castor ridicule comme effigie, T Shirt acheté par vous savez qui et frappé de la marque de sous vêtement fétiche de Cait, Lovely Castor. Une veste de survêtement pour couvrir les bras et effort suprême, une sorte de pantacourt sportif s’arrêtant à hauteur des genoux et laissant voir mes jambes nue chaussées de Air Max des plus confortables. Ca ne valait pas une jupe mais c'était là un effort qui m'avait valu le coaching intensif de Cait ( d'où la connerie de « T Shirt » enfilé sous la double de promesse de rester comme ça toute la journée et de le montrer à Mamma et sa promesse en échange de ne pas venir faire les spectatrices cheer leader ) Ce n'était en rien sexy, c'était fonctionnel et pratique...de couleur quasi exclusivement noir, même les baskets sauf évidemment le t-shirt mais comme nous n'avions rien trouvé d'autre...
Je restais un peu interdite une poignée de secondes avant de tirer nerveusement sur mes manches, traduisant là un stress évident.

Quelques mètres entre eux et moi qui me parurent aussi éloignés que l'espace entre New York et Seattle à franchir, le challenge est compliqué, vas y Jade tu peux le faire, c'est une question d'attraction terrestre et de force cinétique.
Je scelle mes mains dans les poches de ma veste en mode «  fille boudeuse » et j'avance d'un pas trop franc et ABSOLUMENT pas décontracté jusqu'au trio comme on s'avance vers l’échafaud.De loin , ca ressemble à une personne qui subit une pluie d'orage en forçant le pas dans la rue ou alors à une autre dont le string lui rentre dans les fesses en plus d'une fuite de serviette périodique...en gros, c'est un peu la honte, mais la honte c'est une marque de fabrique chez les Elioth-De Lauro.

Je m’immobilisais entre eux trois, rougissant un peu plus à chaque seconde...J'aurai du demander à Cait' de venir au fond, ca aurait fait diversion.

Humpf...heu...Salut. Et puis je ne suis pas stressée...absolument pas..du tout. J'veux dire, c'est pas comme si je ne vous avais jamais vu...Toi tu es Sean, il paraît que tu te débrouilles en maths et en jeux vidéo...hâte de t'humilier dans les deux domaines. T'as une grande gueule mais un bon fond, super, j'aime les gens qui ont de la répartie. T'as l'air sympa, si si...malgré ton look « geek à lunettes » je t'observe souvent...il faudrait juste que tu arrêtes de mater les fesses des filles en cours, ça se remarque tu sais.

Toi tu es Kamen, mais c'est un surnom...Tu es calme et posé, bien plus que ces deux là, c'est appréciable. Je suis certaine que cette épaisse montagne cache un cœur d'or et une sensibilité a fleur de peau. Je t'ai observé dessiner, tu as du talent, comme ma grande sœur Aislinn, elle peint de très belles choses*.


Et toi bon...heu...ca se passe de commentaire...( un nouveau rougissement en regardant Sanzo)...voilà...on est ensemble et...bon.

Mon dieu, ça ne se passe pas du tout comme je l'ai répété quarante fois dans ma tête, je crois que je suis en train de perdre pied, ils me regardent tous les trois avec des yeux ronds, je viens de creuser la plus grosse taupinière du monde, Mamma serait fière.

Enfin, j'veux dire que...c'est pas siiiiii stressant que ça de vous rencontrer..Ah ah ! Quoi ! C'est un non événement et heu...voilà...vous comptez pour Sanzo et moi...bon...autant le dire, je..c'est du sérieux, c'est pas un petit copain genre, truc d'ado qui se touchent la nuit...c'est du sérieux, quoi. Je...je l'aime...voilà. Alors si ca vous plaît pas tant pis...je vous casse la tête à tous les deux ( O___O) et je ne le lacherais pour rien au monde et je ( au secouuuuuuuuuuurs)..hum.. 
Non, je ne suis pas stressée, c'est cool, on...on va bien s'amuser. Je suis Jade et je...


et voilà, mode invisible incontrôlé.

ET MERDEUH ! *

Je réapparais avec une expression décontenancée, soufflant de contrariété, tirant de plus en plus fort sur les manches de ma veste.

Bon...oui, Ok...je suis peut être un peu...hum...anxieuse, alors ?
J'ai dit bonjour ? Si , non ? Et heu...d'habitude, j'suis mieux que ça...désolée.
C'est quoi les équipes ?






*1 : En Russe.
*2 : En chinois.
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Sam 28 Juin - 11:25

Les 3 garçons sursautèrent en entendant et en voyant Jade apparaître. Elle s'était "cachée". Meme Sanzo ne l'avait pas remarqué preuve qu'il était vraiment nerveux.
Le trio la détailla avec plus ou moins d'attention et un peu de gêne pour 2 d'entre eux.
Ils la trouvaient jolie quoique son T-shirt ... Si Sean et Kamen ne comprirent pas l'allusion, Sanzo lui ne put s’empêcher de sourire.
Il ne voulait pas se moquer ouvertement mais franchement quelle idée. Mais bon elle avait les jambes dénudées ce qui était une véritable preuve d'amour. Cette fois, il le remarqua et il lui sourit gentiment. En plus elles étaient belles ses jambes.
Elle s'approcha gauchement mais pas autant que les garçons qui restaient immobiles.

Sean ne savait quoi dire pour une fois. Sanzo ne savait pas trop quel niveau de familiarité il pouvait se permettre. Quand à Kamen il était égale à lui meme.
Si bien que nos 3 courageux garçons la laissèrent parler.

-------------------
(Sean)


Toi tu es Sean, il paraît que tu te débrouilles en maths et en jeux vidéo...hâte de t'humilier dans les deux domaines. T'as une grande gueule mais un bon fond, super, j'aime les gens qui ont de la répartie. T'as l'air sympa, si si...malgré ton look « geek à lunettes » je t'observe souvent...il faudrait juste que tu arrêtes de mater les fesses des filles en cours, ça se remarque tu sais.

L'interpelé la regardait avant de jeter un regard accusateur vers Sanzo lequel se défendit d'un haussement d'épaule. Comment savait elle tout cela  ? si le fait qu'elle sache pour les math et meme les jeux vidéo ne le dérangeait pas, qu'il matte les fesses des filles le gênait surtout dit ainsi.

Et puis c'était quoi ce T-shirt. Sinon dommage qu'elle s'habille ainsi car elle était vraiment mignonne oh oui très très mignonne. Il comprenait ce que le chat lui trouvait. (1 - 0 pour Jade)
Avantage aussi, la jeune fille était plus petite que lui et ça ... c'était assez rare. Sean était frustré par son  mètre 68, alors face au mètre 50 de Jade il se trouvait grand.
(1 - 1)
C'est vrai qu'il avait un look "geek à lunette" mais le sien était quand meme pas mal gothique.
(1 - 2)
mais qu'est ce qu'elle était bavarde finalement. Sanzo lui avait pourtant répété qu'elle ne parlait pas beaucoup ...
(2 - 2) mais lui restait là comme un idiot (3 - 2)
Vainqueur : Jade ... de toute façon les filles gagnaient toujours.

Sean finit par lui sourire, un vrai sourire sincère et amicale. Il l'aimait bien.


Et toi bon...heu...ca se passe de commentaire...( un nouveau rougissement en regardant Sanzo). ..voilà...on est ensemble et...bon.

De nouveau un ricanement moqueur surtout destiné à son ami. Jade continuait s'enfonçant un peu dans des explications qui n'étaient pas nécessaire aux yeux de Sean. Mais c'était une fille ...

Enfin, j'veux dire que...c'est pas siiiiii stressant que ça de vous rencontrer.. alors pourquoi bafouillait elle ainsi. Sean n'était pas quelqu'un de cruel mais là il était quand meme un peu soulagé voir satisfait. Les filles pour lui se limitaient à un "bonjour" et surtout "au revoir" quand ce n'était pas un "dégage gros nul" alors voir Jade ainsi il se dit qu'il n'y avait pas que lui qui pouvait se montrer maladroit.

Ah ah ! Quoi ! C'est un non événement et heu...voilà...vous comptez pour Sanzo et moi...bon...autant le dire, je..c'est du sérieux, c'est pas un petit copain genre, truc d'ado qui se touchent la nuit...c'est du sérieux, quoi. Je...je l'aime...voilà. Une légère pointe de jalousie. Ils avaient de la chance, tellement de chance de s'etre trouvé.

Alors si ca vous plaît pas tant pis...je vous casse la tête à tous les deux ( O___O) et je ne le lacherais pour rien au monde et je ( au secouuuuuuuuuuurs) ..hum.. 
Non, je ne suis pas stressée, c'est cool, on...on va bien s'amuser. Je suis Jade et je...


puis elle disparut, elle était vraiment stressée malgré tout ce qu'elle pouvait dire. C'était trop génial pour Sean. Il avait eu un peur qu'elle le snob, ou qu'elle se moque de son physique malgré les dires de Sanzo. Son ami étant totalement raide dingue de Jade, ses appréciations étaient plus que discutables mais non il avait raison, elle était vraiment géniale et adorable.

Il s'approcha d'elle avec un vrai sourire
"t'inquiète on est tous un peu nerveux. Regarde le chat il est prêt à bondir et moi, j'arrive à peine à aligner deux mots. (il lui fit un clin d'oeil) Je suis super ravi de faire ta connaissance, t'es vraiment mignonne, encore plus de près. Pour les jeux vidéo c'est quand tu veux mais t'as aucune chance. J'suis le meilleur ma grande. "

Il fanfaronnait, il fanfaronnait toujours pour cacher son trouble. Il se rapprocha encore un peu pour lui chuchoter "j'ai plein d'histoire sur l'autre idiot, si tu veux ...." puis il s'éloigna d'un bond afin d'éviter le poing de Sanzo.

-----------------------------
(Kamen)


Toi tu es Kamen, mais c'est un surnom...Tu es calme et posé, bien plus que ces deux là, c'est appréciable. Je suis certaine que cette épaisse montagne cache un cœur d'or et une sensibilité a fleur de peau. Je t'ai observé dessiner, tu as du talent, comme ma grande sœur Aislinn, elle peint de très belles choses*.

Il avait été surpris comme les deux autres par l'apparition de Jade mais contrairement aux deux autres, il n'avait pas bougé. Malgré son mètre 95, il était impressionné par la jeune fille. Comme la plupart de ses condisciples elle semblait si menue, si fragile.
Il ouvrit de grands yeux et un timide sourire apparut sur son visage lorsqu'elle lui parla en Russe. C'était la première fois que quelqu'un (et surtout un élève) prenait la peine de lui parler dans sa langue maternelle. Par ce simple geste, ces simples mots elle s'en était fait un allié à vie.

Elle poursuivait et finit par disparaître envahie elle aussi par le stress. Kamen donnait toujours l'apparence d'un flegme soigneusement contrôlé mais ce n'était qu'une apparence. Ses traits étaient limités dans ses expressions par sa peau graniteuse.
Beaucoup avait l'impression de pouvoir lui dire n'importe quoi, que cela ne le touchait mais c'était archi-faux. Il était tout simplement physiquement incapable de le montrer. C'était pour ça aussi qu'il était devenu violent. Mais en grandissant sa force avait surpassé la résistance d'un adolescent humain.
Obligé de faire continuellement attention, incapable d'exprimer ce qu'il ressentait (sans parler du problème de langue) il s'était enfermé dans cette image de monstre de pierre. Sanzo et Sean l'en avaient fait sortit petit à petit et là Jade ... Elle lui avait parlé spontanément malgré sa propre timidité. Elle n'avait marqué aucune peur, aucun rejet.
 

"spasibo. Vy govorite ochen' khorosho po-russki." (merci. Tu parles très bien le russe.) c'était tout pour l'instant ce qu'il pouvait dire. Il aurait aimé lui répondre en chinois, malheureusement il ne le parlait pas du tout.

-------------------------------
(Sanzo)

Il avait été surpris comme les 2 autres car il ne l'avait pas senti. Il n'aimait pas ça. Mais bon, elle était tellement jolie que tout le reste fut balayé. Il la détaille. Son T-shirt ... il savait qui lui avait donné : sa mère bien sur. Meme si elle avait mis un survêtement pour cacher ses bras, meme si le T-shirt avait une certaine amplitude, le dessin attirait immanquablement l'oeil sur les seins de Jade. Et s'il en profitait aussi, Sanzo fut envahie d'une bouffée de "Namoa" (expression déposée par Cait et Amy, empruntée sans autorisation pour l'occasion car fort à propos). Voilà qu'il était devenu un petit copain possessif et jaloux ... non pas vraiment car il ne dit rien. Jade avait fait un effort pour l'occasion. Et puis c'était une si jolie fille, il pouvait/devait au moins la laisser profiter un peu.
Elle avait les jambes nues. Sanzo n'avait jamais vu ses jambes ... quel dommage de toujours les cacher. Il resta un bon moment à la contempler ... des idées, beaucoup d'idées dans la tête. Hum ce n'était pourtant ni le lieu ni le moment. S'il continuait ainsi son corps allait le trahir et bonjour les moqueries. Sean n'y résisterait pas.

Elle s'avança, il mourait d'envie de la prendre dans ses bras, de l'embrasser comme il faisait toujours. Sauf que ... sauf qu'il y avait les deux autres. Meme s'ils allaient devoir s'y habituer c'était peut être un peu trop tot.
Elle tirait sur sa veste, elle était stressée et lui aussi par conséquence.

Avancer vers elle, quitte à la mettre encore plus mal à l'aise ...
La laisser se débrouiller ...

Aucune des deux solutions ne le satisfaisait. Finalement ce n'était peut être pas une si bonne idée.

Puis elle prit la parole non sans avoir rougi de nouveau. Qu'est ce qu'elle était mignonne.

Sanzo la regarda surpris, il ne s'était pas attendu à ce qu'elle parle autant. Elle s'était meme adressé à Kamen dans sa langue, du moins le supposa t il car il ne connaissait rien du russe.
Une fois de plus elle le surprenait et il était fier, vraiment très fier qu'elle fasse preuve d'autant de gentillesse envers ses amis.  


{je l'aime} il le savait bien sur mais chaque rencontre renforçait leur amour. Chaque rencontre et Jade se dévoilait un peu plus. Elle aurait pu lui offrir le monde, elle aurait pu lui offrir une montagne d'argent, la plus belle des voitures rien n'aurait pu lui faire plaisir que ces paroles adressés à ses amis.

Et toi bon...heu...ca se passe de commentaire...( un nouveau rougissement en regardant Sanzo) ...voilà...on est ensemble et...bon.

Il la regarda avec tendresse et tellement d'amour. Comment avait elle pu se croire à ce point inutile ? Comment avait elle pu se juger monstrueuse ? Alors qu'elle était la plus belle personne qu'il avait croisé.

La suite le fit rougir à son tour. C'était non pas la première fois, qu'elle lui disait qu'elle l'aimait mais la première fois devant un tiers et meme deux là pour l'occasion.

Puis elle disparut et réapparut. Il allait s'avancer mais Sean le précéda, pour une fois plus rapide, tandis que Kamen la remerciait en russe. "merci" c'est tout ce que le chat connaissait de la langue.
Et bien sur Sean ne put s’empêcher de faire le malin. Ce fut machinale, Sanzo lança son poing pour heurter l'épaule de son ami mais ce dernier l'évita en riant.

Sanzo s'approcha de Jade et passa son bras autour de sa taille avant de lui embrasser les cheveux.
"tu as été géniale. Merci. Je t'aime tellement tu sais. Et tes jambes sont magnifiques." lui chuchota t il avant de rependre plus fort "on se met ensemble bien sur à moins que tu veuilles être avec Kamen ?
- ba et moi ? demanda Sean un peu vexé
- oh non mon pote, j'ai hate de la voir te mettre une raclée" lança le chat avec un grand sourire tandis que Kamen secoua la tête d'un air navré. Il savait bien lui ce que cachait leur continuelle chamaillerie.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Dim 29 Juin - 7:40



"t'inquiète on est tous un peu nerveux. Regarde le chat il est prêt à bondir et moi, j'arrive à peine à aligner deux mots. (il lui fit un clin d'oeil) Je suis super ravi de faire ta connaissance, t'es vraiment mignonne, encore plus de près. Pour les jeux vidéo c'est quand tu veux mais t'as aucune chance. J'suis le meilleur ma grande. "

Bah ce n'est pas si révélateur, Sanzo est TOUJOURS prêt à bondir, il fonctionne à l'instinct, je crois que c'est une des choses qui m'attire en lui vu que je fonctionne exactement à l'inverse, je suis une cérébrale, je n'aime ni l'agitation, ni le bruit et je préfère me perdre dans des réflexions sans fin quitte parfois à paraître passive. Le compliment me fait hausser les sourcils avec une sorte d'expression interloquée. Je n'aime pas les compliments venant de personne que je connais si peu, parce qu'ils cachent toujours une demande implicite, un souhait qui n'est pas gratuit, une sorte de donnant-donnant. Pense t-il au sexe en me disant cela ? C'est fort possible, les garçons ne pensent qu'à cela de toute façon et je sais pour l'avoir observé discrètement durant deux bonnes semaines que Sean souffre du MDCS ( manque de copine syndrome) mais je le crois assez loyal envers Sanzo pour ne pas essayer ouvertement de laisser traîner des regards sur moi, de toute façon, nous cultivons le PPP dans la famille, il pourrait l'apprendre à ses dépends. « Suspicions mode On » de toute façon. Il fanfaronne au sujet des jeux vidéo...Oh, je ne connais pas son niveau il est vrai mais je suis une brutasse dans le domaine, Cait refuse de jouer contre moi, Jub se désespère de mes scores, je suis the Mistress of Joypad ! Hate de le voir à l’œuvre en tout cas...Il ne me relance pas sus les Maths, Ahah ! C'est bon, il a comprit à qui il avait affaire d'emblée, nous gagnerons du temps. De toute façon, j'ai déjà consulté ses résultats scolaires sur son dossier en...disons...explorant la base de données de la scolarité ( quoi ce ne sont PAS des dossiers sensibles, je tiens ma promesse!, il est bon, c'est vrai mais il reste loin derrière, d'ailleurs et ca sera mon «  je me la pête » time, je suis de loin pour ma moyenne d'age la meilleure élève de l'Institut, j'ai bouclé en deux mois le programme de l'année pour passer en anticipation mon degree, l'année suivante me verra essayer de boucler en un an le niveau Bachelor qui m'ouvrira les porte de l’Ingénierie en mathématiques appliquées. Pauvre Sanzo, difficile de vivre avec un génie...Huhuhu !

Ah il a pleins d'histoires sur Sanzo ? Il me faudra pas longtemps avant d'en trouver sur lui aussi de toute façon, je suis une fouineuse et j'ai la curiosité d'un troupeau entier de chèvres. C'est là un de mes nombreux défauts. Je lui souris avec une expression mesquine avant de chuchoter.

Moi aussi. J'en ai aussi tout plein...On fera du deal.



J'inclinais la tête respectueusement en écoutant Kamen me répondre en russe, mon sourire s'accentuant. J'appréciais déjà beaucoup ce garçon, parce que ce qu'il renvoyait à l’extérieur n’était pas ce qu'il était à l’intérieur. J'y voyais beaucoup de points communs avec moi, son attitude et son calme rassurant était appréciable et équilibrant dans nos caractères bien pointus de « petite bande ». J'ignorais alors cette intuition à l'époque, mais Kamen devint par la suite l'un de mes meilleurs amis et cette amitié profonde traversa toutes les épreuves, cette affinité avec lui le rendra un peu à part à mes yeux, précieux et irremplaçable dans mon univers, comme un confident et un grand frère qui aura su toujours trouver les mots et être là pour nous tempérer lorsque nous avions un peu trop tendance à nous tirer dans les pâtes avec Sanzo ou Sean.
Je cherchais mes mots un instants avant de répondre avec une pointe d'accent impossible à effacer.

Merci...j'ai appris sur le Net, je n'ai pas été beaucoup à l'école, il me manque la pratique. Tu pourras m'aider, j'espère *

Je pratiquais en Sparing Partner, le japonnais avec Kaede, l'Italien avec Amy. Je pratiquais déjà couramment le Cantonais, le Mandarin, l'Espagnol, l'Anglais, l'allemand. Je me débrouillais en Français, Russe et en Arabe.

J'avais fini de bafouiller, je ne sais pas si j'avais passé ce grand oral mais en tout cas, il aura été l'un des moments les plus flippant de mon existence. Je soupirais d'aise lorsque Sanzo m'enserra, enfin protégée de moi même et calmée par son étreinte.

  "tu as été géniale. Merci. Je t'aime tellement tu sais. Et tes jambes sont magnifiques."

Je buggais, inévitablement. Un bon gros bug des familles qui me fit tenter naïvement de tirer plus fort sur mon short pour...je ne sais pas...qu'est ce que vous voulez cacher de plus avec un Short ? C'est trop con ! En tout cas, je tortillais les pieds comme une Amy en mode taupe et décomptant à partir de 20 pour faire passer ma honte.

Ah heu..ok...tes jambes sont bien aussi ..(-_-).. J'espère que je ne suis pas trop passé pour une...heu...une bizarre. Fin bon...voilà, c'est fait.


On me proposa les équipes, je regardais Sanzo perplexe avant de commencer de cette voix toujours presque murmurante qui était la mienne.

Je préfère commence par jouer avec Kamen. Tactiquement, vous avez plus de chance de perdre à force de vous engueuler que nous de gagner à la loyale. Et si je joue ensuite avec Sanzo, il sera d'autant plus performant que son désir de se « venger «  des erreurs de Sean au match précédent le boostera...c'est..c'est tactique. J'y ai beaucoup réfléchit...une partie de la nuit.

Quoi ? Un match, c'est tactique ! Désolée, ca se prépare ! Je ne suis pas du genre à laisser les choses à la mercis du hasard.

Alors que nous nous mettons en position chacun de notre coté, je me rapproche de Kamen pour ce que j'estime une conférence tactique en mode chuchotements.

Heu..Bon. Je fais la tête, tu fais les jambes ? On va jouer une tactique Yoyo. Je suis petite, je fais du razemoquette en passant entre leurs jambes , toi t'es grand et fort, tu passe au dessus ou...hum...au travers. Mais les casses pas trop non plus ( Oo). Je vais la jouer à l'Italienne, comme leur footballeurs. Dès qu'il y en a un qui s'approche je fais semblant d'avoir été bousculeé et je geins..Je suis une fille, ils seront bloqués, comme ça toi tu marques...voilà...
J'y ai beaucoup réfléchis...l'autre partie de la nuit...en regardant des vidéos de matchs.


J'hésite un instant, avant de renifler et lui lancer un demi sourire ennuyé.

Et heu...j'espère que tu sais garder un secret...parce que de toi à moi...c'est la première fois que je joue au basket de ma vie.

Ca aussi, j'y ai beaucoup réfléchis.. TOUTE la nuit.


* En Russe.

Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Ven 4 Juil - 8:48

Sanzo l'embrassa une dernière fois avant de rejoindre son ami qui s'amusait déjà avec le ballon. Il n'était pas déçu qu'elle ne l'ait pas choisi, moins que si elle avait prit Sean. Cela ferait du bien aussi à Kamen. En plus ils semblaient déjà vraiment s'apprécier.

Les deux garçons n'avaient aucune tactique. Ils étaient là pour s'amuser comme d'habitude. Tandis que Jade et Kamen "complotaient", Sean s'approcha de Sanzo


"elle est vraiment chouette, t'as beaucoup de chance tu sais.  
- merci. C'est vrai qu'elle est géniale. Tu sais elle fait beaucoup d'effort alors vas y doucement d'acc. Soit gentil.
 - mais je le suis toujours " Sean le gratifia d'un sourire niais
"tu vois c'est ça que je veux dire. Moi je te connais, je sais que tes conneries c'est juste une façade, une protection mais pour elle ... enfin tu vois. "

le sourire de Sean s'estompa et son air se fit plus grave  "ouai je vois. Je vais essayer. Mais tu sais pour moi le fait de lui parler comme avec toi c'est ma façon de lui dire que je l'apprécie. "

Sanzo le regarda un peu songeur. Son point de vue se défendait. "ouai ... mais bon.
 - t'inquiète je fais gaffe, promis.
- merci"

Sean fit tourner le ballon sur son index tout en poursuivant "tu sais j'ai jamais eu de soeur et t'as vu comment les filles me traitent.
- et bien ça va être l'occasion d'apprendre.
 - mouai ... " il fronça les sourcils  "dis, tu crois vraiment qu'elle est si forte que ça ?
- oh oui et encore plus meme.
 - super ..." dit il en faisant une grimace de dépit "ça promet, on va se faire massacrer
- surement. De toute façon c'est pas important, je veux juste qu'elle s'amuse.
 - attend t'es pas entrain de me dire de la laisser gagner ?
- non je te le dis pas, je te l'ordonne"

Sean regarda son ami l'air abasourdi. Ça il ne s'y était pas attendu ... quoique il aurait du y penser vu le caractère du chat. Il soupira longuement, vraiment longuement. Il n'aimait pas perdre et surtout volontairement.

------------------------------------
(Kamen)

Merci...j'ai appris sur le Net, je n'ai pas été beaucoup à l'école, il me manque la pratique. Tu pourras m'aider, j'espère *

de nouveau un timide sourire
"da"

 Je préfère commence par jouer avec Kamen.

L’intéressé leva la tête. Déjà il ne s'attendait pas à ce que Sanzo propose à Jade de jouer avec lui, et encore moins à ce qu'elle le choisisse. En générale personne ne le choisissait, sauf pour de mauvaises raisons : finir dans les buts ce qu'il détestait. Il n'était pas très agile et il le savait mais il n'aimait pas que sa force soit utilisée ainsi.
Jade s'approcha de lui avec un air un peu rusé.


Heu..Bon. Je fais la tête, tu fais les jambes ? On va jouer une tactique Yoyo. Je suis petite, je fais du razemoquette en passant entre leurs jambes , toi t'es grand et fort, tu passe au dessus ou...hum...au travers. 

Son sourire s'effaça, finalement elle ne voulait jouer avec lui que parce qu'il était costaud et qu'il compensait sa petite taille. Il était déçu mais bon c'était comme ça.

 Mais les casses pas trop non plus ( Oo)
... ... l'incrédulité. Que voulait elle alors ? Il ne comprenait plus vraiment.

 Je vais la jouer à l'Italienne, comme leur footballeurs.
... ... ... il la regarda avec toujours cette meme perplexité.

 Dès qu'il y en a un qui s'approche je fais semblant d'avoir été bousculée et je geins..Je suis une fille, ils seront bloqués, comme ça toi tu marques...voilà...
là il comprenait mieux. Son regard se fit réprobateur.

 J'y ai beaucoup réfléchis...l'autre partie de la nuit...en regardant des vidéos de matchs. 
... ... réfléchir à un jeu de ballon ... Elle s'attendait à quoi ? À un match de NBI. Kamen la fixa avec un mélange de stupeur, perplexité et incompréhension. Elle n'avait jamais joué au ballon entre copain ou quoi ...

Et heu...j'espère que tu sais garder un secret...parce que de toi à moi...c'est la première fois que je joue au basket de ma vie.
... ... bon effectivement elle n'avait jamais joué au basket.

Il la regarda un moment en silence. Il allait devoir parler, devoir lui expliquer. Meme s'il parlait mieux l'anglais, il lui fallait toujours un peu de temps, ce n'était pas encore complètement naturel surtout pour de longues explications.


"je t'aime bien. Mais là tu veux profiter de Sanzo et ça c'est pas bien. Lui il veut juste que tu t'amuses. Alors laisse ça (il pointa son doigt vers le front de Jade avec douceur et surtout sans la toucher)  et joue avec ça (il montra le coeur de la jeune fille) "

De nouveau il lui adressa un sourire. "Sanzo il t'aime vraiment. Et nous aussi. T'as rien à nous prouver. On te juge pas. Sean, il joue les ...heu ... khvastun (vantard)... je sais plus comment on dit en anglais ... mais c'est sa façon de montrer son affection. Et Sanzo ... il te fera jamais de mal enfin pas volontairement. Alors amuse toi*. "

il n'aimait pas donner des leçons et parler ainsi n'était pas une chose facile pour lui il espérait que la jeune fille comprendrait ce qu'il avait voulu lui dire. D'après ce que Sanzo leur avait raconté, Jade avait aussi quelques difficultés à communiquer.

-------

 "Allez honneur à la fille. " lança Sean en meme temps que le ballon. "on va jusqu'à 10 paniers. La première équipe à les marquer a gagné. Pas de pouvoir bien sur." un grand sourire un peu moqueur à Jade il ne manquerait plus qu'elle utilise son invisibilité. Déjà que Sanzo lui avait demander de la laisser gagner.


* en russe

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Jeu 10 Juil - 8:59

Kamen m'arrache un sourire amusé et conciliant, il transpire littéralement la bonne volonté et les qualités l'humaine qui nous font nous sentir grands et nous forcent à l'amitié. Qu'est ce que vous vouliez que je lui dise ? Que je déteste perdre ? Que je suis l'incarnation même de la mauvaise fois et que je peux être particulièrement peste lorsque je suis mise en difficulté tellement je suis orgueilleuse ? L'humain est fait de ce cocktail détonant entre qualités et défauts, je n'y échappe pas non plus et à dire vrai, je trouve que certains défauts relèvent plus de la force que de l'handicape, mais je ne vois pas faire un sitting non plus pour leur expliquer mon point de vue, après tout merde ! Ils n'ont qu'à me prendre comme je suis.

Ou du moins ils essaieront.
C'est que je n'avais pas prévu certaines choses.

Jade Facts Number One. Je ne sais pas jouer au Basket et si les règles ne relèvent pas non plus de l'exercice de force en terme d’apprentissage et bien par contre maîtriser celle du « marcher » par exemple, ou simplement s'essayer à dribbler, c'est super compliqué, plus qu'une équation au troisième degrés un jour de cuite. Sean relevait toutes mes fautes ce qui me donna fortement envie de lui coller littéralement le ballon en pleine face, shit ! J'aurais du choisir le volley, ca aurait pu passer inaperçu un bon gros smach en plein dans taggle...Si au début, j'essayais de m'excuser poliment auprès de mon partenaire de jeu à qui j'avais parfaitement conscience de faire office de boulet qu'autre chose, au bout de cinq minutes tout mon vocabulaire d'injures en chinois y passait haut la main, mettez moi une perruque rousse et on aurait cru maman Cait à la recherche d'un objet égaré dans l'appartement.

Jade Facts Number Two. Je ne sais pas viser avec un ballon. C'est une horreur ! J'ai bien vu que parfois Sanzo me laissait des ouvertures aussi large que le grand Canyon pour me laisser seule devant le panier, et bien pas moyen d'y mettre ce foutu truc rond dans l'anneau ! Et puis c'est bien trop haut pour ma taille, et puis ce sport est con et pas fait pour les filles, c'est nul, c'est long et fatiguant. J'aurais du leur faire une séance d'arts martiaux, au moins j'aurai pu effacer à coup de kick le sourire de Sean qui se moquait ouvertement de ma performance, j'te prends aux maths ou a Mario Kart quand tu veux ! Serial Lover à la noix !

Jade Facts Number Three. Je n'aime pas le sport, surtout les sports collectifs. Impossible de briller par soi même par des actions d'éclats ( je vous accorde que vu la pratique et ma grande technicité, que je puisse en commettre me paraît hautement improbable, mais merde, c'est pas une raison pour contrarier une possible vocation!Il ne me manque que du talent, une couleur de peau, quelques centimètres, et heu...tout ce qui fait un bon joueur pour intégrer la NBA). Au fond, le mal est plus profond, je n'aime pas le sport tout court, je déteste transpirer parce que c'est sale. C'est pour cela que j'aimais San Francisco, le climat y est tempéré en tout et en plus embrumé une bonne partie de l'année. Ma philosophie de la vie consiste à clamer haut et fort la supériorité du cérébral sur le physique. On pourrait me rétorquer qu'un intello assis va bien moins loin qu'un con qui court mais je ne répondrais que si il n'y a pas péril en la demeure, inutile de courir, hein !

Jade Facts Number Four. Le basket, c'est le mal ! Pas parce qu'il faut être con pour courir après une baballe comme une armée de clébards débiles pour la mettre dans un panier de linge sale, non non. Juste parce que ca se joue avec les mains et que la balle frappe toujours LE SOL !! C'est crade, c'est MEGAAAAAAA CRADE ! Au début ca les a estomaqué de me voir quitter le terrain au pas de course pour retourner au vestiaire chercher ma bouteille de solution hydroalcoolique pour me frotter les mains, nous permettant ainsi de nous prendre un panier vu que le pauvre Kamen se retrouvait seul. En m'excusant , j'avais déposé la dite bouteille sur les gradins et y faisait régulièrement des allés et retours au pas de courses en pestant tous les noms du panthéon chinois. Je crois que ca les a gonflé, Sanzo aurait du leur dire pour mes ...hum...manies.
Pas grave, j'embarque avec moi la bouteille, je jouerai d'une main, voilà tout. Je peux le faire, non ? Je suis Jade quoi !

Oui mais non.

Là ce fut le drame.

Alors que j'en profitais pour me laver les mains une fois de plus alors que ce pauvre Kamen était à l'attaque loin devant. Je tenais mon précieux d'une main et aspergeais l'autre en retour lorsque la Montagne Russe eut la riche idée de me faire une passe en retrait pensant (peut être ) que je jouais une tactique de tir à trois points ( déjà que j’étais pas foutu d'en faire à deux, il devait s’être cogné trop fort avec sa faucille et son marteau, popov).
J'aurais bien voulu dire « Olala ! » en voyant le météore m'arriver sur la face mais j'ai songé là que le plus important restait de SAUVEGARDER mon précieux flacon. Donc bon, instant humiliation de recevoir total in ze face un méga ballon, je n'ai pas pu lui concéder la perte de mon compagnon d'arme ! Le « Bang » est effroyable mais je reste digne dans l'épreuve, serrant les dents et tombant lourdement sur les fesses, oui c'est un perfect double moment de honte.

Peut-on devenir jaune-rouge ? Oui oui ! A cause de l'impact, parce que CA FAIT MAL ! BORDEL ! Ça brûlé, ça pique et en plus j'ai mal des deux cotés, le visage et les fesses !! J'essaye de rester zen mais c'est compliqué !
Je n'attends pas qu'ils m'entourent, je suis déjà debout en usant de la phrase culte de ma marraine «  Même pas mal, tout en métal ! »..sauf que c'est un double mensonge, je ne suis pas en métal et j'ai mal.
Mais je suis furax et complètement humiliée, je m'empare de la balle en traitant sa maman de prostituée et d'un gigantesque coup de pied digne d'un Neymar avant que le Bresil ne choppe l'accent allemand et que la grosse Bertha ne leur défonce le fondement à coup de 7 – 1.

Et là, c'est la méga classe, la trajectoire du shoot du pied donne au ballon un trajectoire parfaite qui la fait mourir dans le panier et nous laisse tous un instant complètement estomaqué.
J'en reste interdite un instant, la face toujours chaude bouillante et rougissante sous l'impact, les larmes aux yeux et je m'esclaffe en posant mes mains sur les hanches.

BWAAAH AH ! C'est EXACTEMENT CE QUE JE VOULAIS FAIRE !

Mais comme je doute qu'on puisse me croire, et bien, je fuis vers les gradins en déclarant forfait.
Même mon honneur n'est pas sauf, journée de merde !

PS : Ca craaaaaaaame, j'ai maaaal !
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Jeu 17 Juil - 8:29

ils s'amusaient plutot bien. Sean avait fait un peu la gueule au début mais il avait réussi à mettre plusieurs paniers d'affiler, son honneur était sauf. Il avait fini par concéder un peu d'espace à Jade
En plus la jeune fille était vraiment nulle. Il n'avait cependant pas osé jubiler avec ostentation, il ne voulait pas la vexer et encore moins peiner son ami. Et puis achever un homme (ou une fille) à terre n'avait rien de glorieux.
Mais il n'hésitait à relever les fautes, le jeu était quand meme le jeu. Et puis, c'était aussi pour son bien, elle n'apprendrait jamais à jouer s'ils lui passaient tout.

De toute façon, il était bien le seul. Sanzo ne disait rien meme si parfois il levait les yeux au ciel. Il s'efforçait d'etre le plus encourageant possible. Quand à Kamen ... c'était un mur.

A chaque excuse de Jade, il levait les épaules et lui souriait. Pour lui perdre ou gagner n'avait aucune importance. Il était simplement content de jouer avec ses ami(e)s.

Nouvelle ouverture pour Jade, nouvel échec, nouvelle moquerie dans les yeux de Sean. À croire que le panier se déplaçait quand la jeune fille tirait.

Sanzo ne disait rien. Il alla chercher la balle une fois de plus avec un gentil sourire. Il ne s'attendait pas à des merveilles mais là, quand meme. Un léger agacement, un balancement de la queue, il soupira. Un visage sévère, des yeux verts, une chevelure rousse. Il se contint, il n'avait pas envie que maman Cait rapplique.

Une nouvelle disparition de Jade, Sean en profita lâchement pour marquer. Sanzo s'approcha de Kamen, la mine contrite
"désolé mec. Et merci". Un nouvel haussement des épaules  "elle est vraiment nulle. "
- ouai.
 - mais elle est mignonne"

Sanzo se mit à rire. Sean s'approcha "hé les filles on joue ou quoi"

Jade revenait avec une bouteille. Les trois garçons la fixèrent un moment interdits. Puis Sanzo relança le jeu. C'était encore plus lent et de plus en plus tendu entre Jade et Sean. Ce dernier profitant outrageusement du "handicape" que s'imposait Jade. Sanzo ne disait toujours rien mais se demandait pourquoi elle n'avait pas mis de gants et aussi pourquoi lui, n'y avait pas pensé. Il ne pensait pas que sa "manie" était à ce point destructrice.

Et il n'avait pas tout vu. Toujours amical, Kamen envoya le ballon à Jade restée derrière, sauf que cette dernière était une fois de plus entrain de se nettoyer les mains.

La scène pourrait être digne de passer au zapping sauf que sur le moment personne n'avait trouvé ça drole.
Jade venait de se prendre le ballon dans la figure avant de tomber sur les fesses.
Kamen se mit à rougir de gène. Il n'avait jamais voulu cela.
Sanzo était paniqué à l'idée que sa petite amie se soit fait mal.
Sean se retenait de rire afin de pas vexer son ami (voir se prendre un coup)

bref la situation n'aurait pas pu être pire.

Les trois garçons s'approchèrent mais elle se releva rapidement.
Kamen se prit une formidable envolée lyrique qui le mit encore plus mal à l'aise.
Sanzo ne savait pas quoi faire
Sean se marrait, impossible de rester de marbre face à ça.

Puis Jade shoota dans le pauvre ballon, responsable de tous ses maux. Sanzo n'eut pas le temps de lui dire que ça ne se faisait pas, que le ballon arriva directement dans le panier. Un magnifique panier qui laissa sans voix les garçons.


BWAAAH AH ! C'est EXACTEMENT CE QUE JE VOULAIS FAIRE ! Lança une Jade furieuse avant de s'enfuir.

"hé ça compte pas, tu triches" s'exclama Sean.
Regard ulcéré de Sanzo qui se retient pour lui foutre un coup.
"pauvre con"
 "Sanzo je ... " commença Kamen toujours aussi ennuyé par la catastrophe de son geste involontaire
- je sais mon pote t'inquiète pas, c'est pas ta faute. Quand à toi (il fixa Sean) on réglera ça plus tard"

laissant ses deux copain, il s'avança vers Jade inquiet "ça va t'as pas trop mal ? "
puis il l'entoura de ses bras tendrement, veillant à ne toucher que le tissu et laissant un léger espace entre leurs corps. Meme s'il ne transpirait pas beaucoup encore, il avait quand meme eu chaud. "hé c'est rien. Ça arrive. C'est déjà super les efforts que t'as fait. Je suis super fier de toi et tellement content. Allez viens. On se met ensemble cette fois. T'as pas des gants ? Ou sinon dois bien y avoir des bandages comme ça tes mains ne seront pas en contact directe avec le ballon"

il l'embrassa sur le haut du crane, il n'osait pas la toucher avec ses mains sales, elle semblait si vulnérable "tu préfères qu'on arrête n'est ce pas ? On peut faire autre chose ou rien. Comme tu veux. "
Elle avait déjà fait un grand pas. Il lança un bref coup d'oeil aux deux autres. Kamen n'avait pas bougé mais de la tristesse pouvait se lire dans son regard, Sean quand à lui avait repris le jeu comme si rien ne s'était passé. Il aimait bien Jade mais se sentait pas responsable de ses problèmes.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Sam 2 Aoû - 19:56


Si j'ai mal ? Mais il est con ou quoi ? BIEN SUR que j'ai super mal ! J'ai la face qui pulse comme un signal de détresse et la terrible impression qu'un train a confondu mes fesses avec un tunnel mais à part ça, tout baigne. Mais il y a autre chose de plus solide que mon adorable nez ou que mes chers fesses rebondies (dont l'hématome en devenir me donnera sans doute l'illusion de porter des couches anti fuites urinaires), c'est mon incroyable orgueil que je hisse au dessus de toutes turpitudes bassement humaines. Voilà, la douleur n'est qu'une information, très bien me voilà avertie que mes jambes sont petites, le sol TRES dur et que le visage est un mauvais plan pour arrêter une balle. ENFIN BREF comme dirait Mamma. Circulez, y'a rien à voir et puis je suis dure à la douleur, parait-il alors j'accroche un sourire meurtrie aux lèvres, forçant ma nature...Contrairement à Cait' , je n'ai rien d'une chouineuse sauf si ça peut me rapporter une augmentation d'argent de poche ou m'éviter une corvée.

Je suis en mode rouge-Amy... à part ça....je maîtrise, t’inquiète. Par contre...comment dire...je...j'ai le feu aux fesses, littéralement parlant. Répète ça et je me verrais contrainte et forcée de t'épiler au chalumeau ou à la chaux vive. Et NON, je ne veux pas de bisou magique pour guérir, c'est des conneries et nous ne sommes pas seul, pas question de te montrer l'étendue des dégâts. Hu hu Aiiiieuuh...humpf...merdeuh, çà tire quand je rigoles.

En soupirant, je pose ma tête sur son épaule en un geste de tendresse tout en tendant un pousse en l'air à l'intention de Kamen.

Hey ! UNBREAKABLE !!! Camarade ! Venge l'honneur d'une pauvre bridée humiliée, fais lui bouffer son slip pour moi, je suis forfait ! Te tracasse pas, ça va bien.

Remettre le couvert ? Ah non, même pas en rêve je me suis assez ridiculisée comme ça. Je les attends devant un tableau noir, moi ! Ils savent calculer la vitesse d'un pet de hamster sur Venus de tête eux ? Bah moi oui ! Je n'ai pas inventé le concept de l'équation-party et quelque chose me dit que ça ne rencontrerait pas un franc succès dans l'établissement. Pourtant la Physique et les Mathématiques, comment peut-on ne pas trouver ça passionnant ? Inconcevable et sans doute une activité en adéquation avec les personnes à l'esprit ouvert et vif...vif..COMME MES FESSES QUI PIQUENT, BORDEL !

Sincèrement, je préfère vous regarder en attendant que ça me crame un peu moins. Je n'ai jamais joué au Basket, c'était la première fois...je pensais que c'etait sympa pour un groupe de mecs...Je ne veux pas faire « tache » dans la bande. Ils sont sympa...j'aime bien Kamen, il a l'air très gentil et puis Sean...ben il est comme tu me l'a décrit. On finira par trouver un terrain d'entente...J'ai vu ses résultats dans son dossier scolaire et...humpf...ouiiiiii je sais ...c'est pas biennn et tout et tout , blah blah blahh..Hey..tu sais quoi ? Je t'aime...


Hop un baiser furtif sur les lèvres après un regard langoureux , c'est fait et ça calme. Qui a dit manipulatrice ? Ah non non ! Economisatrice de sermons stériles, les lois sont faites pour êtres enfreintes et les règlements détournés sinon, ils sont inutiles par essence, non ? Et puis cette arme à moi, la sensualité, ça ne marche pas sur mes mères, autant l'utiliser sur mon petit ami quoi ! Reste à tester sur Rachou quoique vu ce qu'elle a fait à Kaede..Hum Oo A éviter.

je disaiiiiiiis ? Ah oui. Donc il est très doué mais je suis la meilleure, je le bat à plat de couture en sciences et maths, d'ailleurs je bats tout le monde. Je suis sérieuse quand je te dit que je m'ennuie en cours, tu sais ? Tu m'aimeras quand même une surdouée nulle en sport ? Dis oui ou je me vexe.

Je lui décrochais un sourire entendu, je me sentais si bien avec lui, j'avais une telle complicité à ses cotés qu'il me semblait qu'il n'y avait qu'avec lui que j'étais réellement moi même, me fichant d'être « trop » ou « pas assez », me livrant sans détours dans mes cotés agaçants comme ceux attachants. Je n'aurai jamais cru éprouver de tels sentiments, une telle paix. J'hésitais un instant, plissant les yeux en regardant les garçons jouer.

- Tu te souviens ? On s'est rencontré ici...J'ai l'impression que ça fait un siècle. J'ai hésité à te parler, j'ai longtemps hésité parce que j'étais morte de trouille et perdue. J'ai du faire un choix pour moi même, un des premiers. Je n'ai pas regretté. Sanzo ? Je...je crois que je suis vraiment heureuse. Je croyais ça impossible, tu sais...vraiment. Tout ça, ça valait le coup, franchement, cette souffrance ça le valait. J'ai un avenir maintenant...j'ai vraiment un avenir. Comment tu le vois l'avenir ? Et eux ? Comment ils le voient ?
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Mar 5 Aoû - 9:12

elle était si dure et si fragile à la fois, comme Cait. Une vrai tête de mule. Mais bon il l'aimait ainsi, c'était ce qui faisait son charme. Il savait qu'il n'aurait pas aimé une chouineuse.
Un léger sourire, "le feu aux fesses" ... pour une fois, meme si ce n'était pas de sa faute. Non il ne devait pas penser à ça, pas maintenant.

Jade s'adressa à Kamen. Ce dernier ne sachant toujours pas comment réagir. Faire du mal aux autres meme involontairement et indirectement était une torture pour lui.
Il faisait tellement attention. Il lui sourit timidement. Elle était vraiment gentille. Sanzo avait beaucoup de chance.

Un baiser furtif, ce regard langoureux, il fondit. Comment pouvait il résister à ça. Impossible. Il n'avait meme pas capté qu'elle l'avait fait par "intérêt". Pauvre chat, toujours aussi naïf.
Il s'en fichait qu'elle pirate les dossiers scolaires. C'était son problème. Si elle se faisait prendre, elle en assumerait les conséquences.

Elle badinait mais il aimait ça. Elle se dévoilait chaque jour un peu plus.

Bien sur qu'il l'aimerait. D'ailleurs il ne l'aimait pas parce qu'elle était intelligent. Il l'aimait c'était tout. Parce qu'elle était elle. Surdouée ou pas. Nulle ou pas. Excessive ou réservée. Avec ses tocs et son fichu caractère.

Il aimait la Jade sur d'elle et vindicative.
Il aimait la Jade amoureuse qui se pelotonnait dans ses bras.
Il aimait la Jade rouge-Amy.

Oui Sean était aussi bon élève que lui.
Oui elle les battait largement et il en était fier.
Oui elle était nulle au basket et en sport.

Mais c'est ce qui faisait son charme.

Il l'embrassa moins furtivement qu'elle.


"tu sais ce qui fait vraiment la force c'est de se relever après un échec. Je t'aime Jade. J'aime la Jade surdouée mais j'aime aussi la Jade maladroite. Je suis content que tu ais essayé. Tu as fait l'effort de venir dans mon monde c'est le principale pour moi. Et pour eux aussi. Ils s'en fichent que tu sois nulle. Tu les as traité comme des amis, c'est tout ce qui compte. "

il attrapa la bouteille sauvée au péril de sa vie (du moins de ses fesses) et se nettoya consciencieusement les mains avant de les glisser dans celles de Jade.

"tu vois, chacun son tour. Oui je me souviens"
son regard se fit songeur. Oui il se souvenait. Elle l'avait à moitié envoyer chier et voilà que maintenant elle était dans ses bras à parler avec simplicité.

"moi aussi je suis heureux. "

oui il l'était. Il l'était parce qu'elle l'était. Il l'était parce que ses amis l'étaient. Et il l'était tout simplement.
Et quand il était heureux le chat ronronnait.

Il resserra ses bras. L'avenir. À vrai dire il n'y pensait pas plus que ça. Meme s'il ne vivait pas au jour le jour, l'avenir était bien trop lointain, bien trop invisible ou masqué. Comment savoir dans 1 an, 5 ou 10 ans ce qui sera.


"et bien je nous vois toi et moi. Deux enfants. Un garçon malin comme son père et une fille belle et intelligente comme sa mère. J'aurais repris l'équipe de récupération en tant qu'X-man et toi tu auras reçu le prix Nobel en physique, ou mathématique. Tu auras fait carrière tout en t'occupant admirablement bien des enfants, avec mon aide bien sur. Sean sera devenu le chanteur d'un super groupe et millionnaire. Et Kamen enseignera aux élèves de l'Institut le russe et l'anglais. On habitera dans une belle maison non loin ou retentiront toujours les rires. Pour Noel, nous nous réunirons tous ensemble, toute notre grande famille. Tes mères n'auront pas changé et Rachel veillera toujours sur nous. Nous vieillirons ensemble, tranquillement, appréciant chaque instant de notre vie. Et meme si tout ne sera pas rose, les bons moments l'emporteront sur les mauvais. Et nous partirons ensemble après avoir accompli tout ce que nous devions. Et meme si je ne crois pas en Dieu, je pense que nos âmes resteront liées pour l'éternité. Et si c'est pas ainsi ça sera autrement, quelle importance tant que nous serons ensemble. C'est à nous et à nous seul de créer notre avenir. "

il la fixa, énigmatique "cela t'effraie ? "

était il sérieux ... ou pas. Voyait il vraiment leur avenir ainsi ou bien l'espérait il simplement.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Sam 9 Aoû - 8:01


J'ai eu un amoureux, un amoureux comme il n'en existe aucun autre.
Il etait si plein de spiritualité, d'une douce spiritualité.
Il m'a apprit comment chanter le monde.
Il m'a montré ces couleurs que je ne voyais plus.
Et pour la première fois.
J'ai ressenti ce qu'était l'Amour.

"cela t'effraie ? "

Bercée par la ronronnement, blottie contre lui, je plissais les yeux en regardant les autres jouer. Un de ces moments décalés où le monde lui même semble trembler d'émotion et d'éternité. Ces moments habituellement on ne les perçoit pas, ils passent trop vites, trop vites même pour aller se calquer en un souvenir mais pour quelqu'un qui observe comme moi, ils sont facilement repérables parce qu'ils sont chargés de cette quiétude qui nous font apprécier la douceur de vivre. Je ne collectionne ces moments que depuis que je suis ici, ma vie a changé, véritablement et profondément. Moi même, j'ai changé et cela reste infiniment compliqué à expliquer. Il ne reste plus grand chose de Silent. Je suis devenue bavarde, insouciante, parfois espiègle. Je laisse l'adulte derrière moi et je semble vivre une vie de rattrapage. Pour une fois je sens, non je sais, qu'il y a autre chose qui m'attend là devant moi, l'avenir. Le futur.

Oui.

Je ne laisserai pas le temps de la déception s'installer. Affirmant mon assise contre lui pour me faire plus petite et menue en un besoin de protection, je poursuis.

Je n'ai pas eu d'enfance et encore moins d'adolescence. Ma vie débute réellement ici et avec vous. Je veux...j'ai besoin...de rattraper le temps, pas de l'anticiper. L'avenir me fait peur, parce que je ne sais pas comment l’appréhender. Me voir...mariée...avec des enfants, c'est...trop pour moi, du moins pour l'instant. Il y a un an je ne réfléchissais même pas au lendemain, je survivais...tu comprends ? Je survivais juste en attendant de mourir ou du moins que la rue m'arrache la vie, c’était ça mon avenir.
Je ne m'autorisais rien, je ne me permettais même pas à être moi même ou juste...tu vois...à rêver.
Des enfants ? Sincèrement....je ne vois pas. Je ne peux pas être mère, je n'ai pas eu de mère, ni de père, je n'ai eu que la violence et la rue...Je ne peux pas élever des enfants, je ne saurais pas le faire, j'ai peur...peur qu'ils deviennent comme moi.
La colère, mon minou, elle...elle ne partira jamais tout à fait. C'est comme un réflexe, une bouée. Amy m'a dit que ça serait difficile de construire, c'est vraiment difficile. Je ne veux pas être méchante mais c'est le risque.
Regarde tes amis, regarde toi...vous êtes si différents de moi...j'ai tué plus d'une dizaine de personnes et je n'ai même pas vingt ans. Je ne suis pas comme maman Cait', je ne regrette pas ce que j'ai fait, c'était juste. Du moins à mes yeux, c'est ce que je DEVAIS faire. Elle a toujours peur d'être « mauvaise » alors qu'elle a un fond de bonté hors du commun, je n'ai pas ce fond de bonté. Je suis une fille normale ayant du agir en survivante...je le referais si les circonstances le demande.
Je tuerais pour toi, Sanzo, sans une hésitation...parce que..parce que...


Je secouais la tête en serrant les dents, je n'allais pas pleurer quand même, puis quoi encore !

Parce que je ne conçois pas l'avenir sans toi.
Tu sais...je ne le dis jamais, même pas à mes mères...mais si tu savais combien j'ai été seule maintenant que je vous ais , je m'en rend compte. Si tu ne m'abandonne pas, alors oui...oui, je te promets de construire toutes ces choses avec toi mais il te faudra être patient et...et plein de douceur. ..parce que j'ai peur.
Et puis ...t'as pas besoin d'être un X Men , tu sais...tu es mon héro, c'est déjà bien suffisant.


Je le regardais en souriant, attirant son visage à moi en le tenant entre mes mains. Plongeant mon regard d'un noir profond sur ses iris surnaturelles, j'esquissais un franc sourire avant de poser mes lèvres sur les siennes et de les desceller pour la première fois attendant là mon premier baiser avec les neurones en mode déconnexion. Il fut bref, maladroit et un peu raté par la surprise de cette langue caressante mais c’était là un pas de plus de franchit. Je le stoppais un peu paniquée, le cœur prêt à exploser dans ma poitrine et aussi rouge qu'une tomate. Bref , plus agréable que je l'aurais cru, moins...dégeux. Mais complètement troublant.
Je bafouillais un « ouah... » en écarquillant les yeux et je me levais comme un diable, déboussolée et un peu dans les étoiles, mes neurones se reconnectant difficilement. J’interpellais sur le terrain les camarades de Sanzo d'une voix plus stressée que je ne l'aurais voulu.

- Ah euuuh...hum....Ey...qui...qui veut bien m'apprendre à marquer un panier en visant ? Histoire de....voilà quoi....
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Jeu 14 Aoû - 11:02

elle était si tendre, si douce et confiante. Il aimait ces moments d'intimité, d'échange et de douce quiétude. Elle parlait, parlait et parlait encore comme si elle avait retenu ces mots si longtemps, comme si enfin l'occasion lui était offerte de dire ce qu'elle voulait, sans contrainte. Et il l'écoutait attentivement. Ses bras serrés autour de cette délicate jeune fille, les oreilles captant chaque mot, chaque son, chaque intonation.


Je n'ai pas eu d'enfance et encore moins d'adolescence. Ma vie débute réellement ici et avec vous. Je veux...j'ai besoin...de rattraper le temps, pas de l'anticiper. L'avenir me fait peur, parce que je ne sais pas comment l’appréhender. Me voir...mariée...avec des enfants, c'est...trop pour moi, du moins pour l'instant. Il y a un an je ne réfléchissais même pas au lendemain, je survivais...tu comprends ? Je survivais juste en attendant de mourir ou du moins que la rue m'arrache la vie, c’était ça mon avenir.


Oui il comprenait. Il ne lui avait répondu que pour la rassurer, lui montrer qu'il envisageait l'avenir avec elle. Mais il était soulagé que cela l’effraie aussi. Ils étaient deux à l'etre. Il passa doucement un doigt sur son visage lissant le contour de front, descendant le long de sa pommette pour caresser doucement ses lèvres.

Je ne m'autorisais rien, je ne me permettais même pas à être moi même ou juste...tu vois...à rêver.
Des enfants ? Sincèrement....je ne vois pas. Je ne peux pas être mère, je n'ai pas eu de mère, ni de père, je n'ai eu que la violence et la rue...Je ne peux pas élever des enfants, je ne saurais pas le faire, j'ai peur...peur qu'ils deviennent comme moi.


{non car je serais là. Avec toi. Nos enfants ne seront pas seuls. TU ne seras pas seule} voilà ce qu'il aurait du lui dire, ce qu'il avait envie de lui dire. Mais il resta silencieux. Il comprenait. Lui avait eu un père, deux meme, assez tôt pour avoir une image paternelle, pas forcément une image idyllique mais une image quand meme. Il était trop jeune. "être père" ce n'était pas seulement bosser pour nourrir sa famille. Être père comportait son lot de responsabilité, responsabilité qu'il n'avait pas envie encore de prendre. Dans 5 ans ou plus peut être. Il avait le temps de voir. Il avait tellement de chose à apprendre encore, tellement de chose à vivre. Il ou plutot ils. Ensemble.

La colère, mon minou, elle...elle ne partira jamais tout à fait. C'est comme un réflexe, une bouée. Amy m'a dit que ça serait difficile de construire, c'est vraiment difficile. Je ne veux pas être méchante mais c'est le risque.

il l'acceptait. Sa colère, sa tristesse, ses inquiétudes, ses manies, il les acceptait toutes. Bien sur il essaierait de toutes ses forces de l'aider, de la soutenir mais pas de la changer, enfin pas trop.

Regarde tes amis, regarde toi...vous êtes si différents de moi...j'ai tué plus d'une dizaine de personnes et je n'ai même pas vingt ans. Je ne suis pas comme maman Cait', je ne regrette pas ce que j'ai fait, c'était juste. Du moins à mes yeux, c'est ce que je DEVAIS faire. Elle a toujours peur d'être « mauvaise » alors qu'elle a un fond de bonté hors du commun, je n'ai pas ce fond de bonté. Je suis une fille normale ayant du agir en survivante...je le referais si les circonstances le demande.

Son doigt continuait son va et vient. Oui ils étaient différents, oui elle avait tué et pas eux. ok elle ne regrettait rien mais ça ne faisait pas d'elle un monstre. Survivre, c'était instinctif chez tous les etres vivants, humains, animales et meme végétales pourquoi les mutants seraient ils différents. Ils étaient humains aussi meme si beaucoup préférait les considérer encore moins que des animaux.

Je tuerais pour toi, Sanzo, sans une hésitation...parce que..parce que...

{moi aussi} et il savait que c'était vrai. Jade était et serait la seule personne pour laquelle il ferait tout, vraiment tout.


Parce que je ne conçois pas l'avenir sans toi.
Tu sais...je ne le dis jamais, même pas à mes mères...mais si tu savais combien j'ai été seule maintenant que je vous ais , je m'en rend compte. Si tu ne m'abandonne pas, alors oui...oui, je te promets de construire toutes ces choses avec toi mais il te faudra être patient et...et plein de douceur. ..parce que j'ai peur.
Et puis ...t'as pas besoin d'être un X Men , tu sais...tu es mon héro, c'est déjà bien suffisant.


il lui sourit. De la patience il en avait ou plutot il en aurait pour elle, autant qu'elle en voudrait.
La douceur aussi, quand à la peur ... Et puis il n'en savait pas plus qu'elle, voir beaucoup moins. Bien sur il pouvait fanfaronner comme la plupart de ses potes mais la vérité était que Jade était la première et que tout ce qu'il savait n'était que théorie.

Puis elle l'attira vers lui, plongeant ses yeux sombres dans les siens et le monde s’arrêta de tourner. Il crut que son coeur allait exploser quand elle l'embrassa. Un vrai baiser, un peu maladroit mais si sincère. Tellement d'information lui parvint. Physique, olfactif mais aussi gustatif. Leurs langues se touchèrent, il la goutait réellement.
Le mélange de ses sens humains et félins le mettaient en transe. Il voulait plus/moins. Qu'elle stoppe/qu'elle continue.

Mais elle y mit fin trop tot/trop tard. Elle semblait ... heureuse. Quand à lui. Il la suivit du regard mais sans bouger.

"ouah" c'était aussi ce qu'il ressentait, double "ouah" meme. Elle venait de l'embrasser, un vrai baiser, un baiser d'adulte. Elle avait été à lui, vraiment à lui pendant ce si court/long laps de temps.

Il la fixait toujours tandis que Sean lui expliquait comme marquer un panier, son air mi-ironique, mi-narquois et mi-satisfait dans les yeux. Kamen le regardait lui aussi semblait satisfait, voir heureux. Aucun des deux ne dit rien meme si Sanzo savait qu'il aurait droit à un questionnaire en règle une fois seuls.

Il savait qu'il devait aller les rejoindre mais voilà, elle venait de l'embrasser. Et non seulement ses sens étaient en feu mais son corps aussi. Si son coeur arrivait à reprendre un rythme normale certaine partie demandait plus de temps. Et puis il aimait la regarder. Il posa les coudes sur ses genoux et le menton sur ses mains jointes, les yeux fixés sur le trio.

Kamen se détacha du duo et s'approcha du chat
"tu l'aimes vraiment n'est ce pas. Et elle aussi."
Sanzo était toujours un peu surpris de la finesse de son ami. Il lui sourit "ouai.
- si tu lui fais le moindre mal tu auras à faire à moi, après bien sur que j'ai mis ses mères au courant. "

Alerté par le ton sérieux, Sanzo fixa Kamen. C'était la première fois que son ami le menaçait.
"j'aime beaucoup Jade. Elle me rappelle ma soeur et personne ne fera du mal à ma soeur.
- message reçu mais t'as rien à craindre.
- ok tu viens jouer ?
- heu ... laisse moi une minute d'acc"

un léger sourire en coin apparut sur le visage de Kamen, il comprenait.

---------------

(Sean)

Sean avait suivi la scène avec un certain enthousiasme teinté d'inquiétude qu'il ne cherchait meme pas à cacher.


Ah euuuh...hum....Ey...qui...qui veut bien m'apprendre à marquer un panier en visant ? Histoire de....voilà quoi....  

il s'approcha d'elle moqueur. "je vais t'expliquer. Tu vois ça c'est le ballon (il le fit tourner sur son index) et ça (il montra le panier) c'est le panier. Tu prends le ballon comme ça, tu plies un peu le poignet et ... " avec adresse il le lança pile dedans.

"... voilà, c'est aussi simple que ça."

il alla chercher la balle et reprit de la faire tourner. Kamen s'était éclipse pour rejoindre le chat. "alors il embrasse comment le chat ? mieux que tu joues au basket j'espère. "

la finesse ne faisait parti ni de son vocabulaire ni de son caractère. Il fit tourner le ballon encore quelques instants comme s'il cherchait ses mots avant de reprendre tout en fixant Jade dans les yeux.

"tu sais, ça fait deux ans maintenant que je connais Sanzo et c'est quelqu'un de fondamentalement gentil voir meme naïf. Il ne fera jamais rien de méchant volontairement. Je te connais pas trop mais je sais qu'il t'aime vraiment et sincèrement. Si c'est juste un jeu, si t'es pas absolument sur de tes sentiments arrête maintenant. Laisse le tomber c'est pas encore trop tard. Je sais que j'ai l'air d'un idiot, mais Sanzo, lui il s'en fiche. Il voit toujours le bien chez les gens. C'est plutot cool sauf que ... sauf qu'il se rend pas compte à quel point il est vulnérable."

il laissa passer un silence, se demandant ce qu'il pouvait ou pas dire à Jade. Il savait que Sanzo ne lui dirait jamais certaine chose mais il n'était pas le chat. Et meme s'il appréciait Jade, c'était Sanzo son ami.
"dit moi  tu sais quoi véritablement de lui ?" il n'avait pas mis d'agressivité dans sa question, plus une sorte d'inquiétude, et un sentiment de protection peut être une très légère point de jalousie, encore qu'il n'aurait su dire envers qui.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Ven 15 Aoû - 10:52

Passer à autre chose après ça. Ouille, c'est pas évident. Changer de sujet surtout, ne pas s'attarder sur...hum....certaines zones de chaleur localisée en des endroits, disons, inavouables. Remercier le T Shirt Castor qui, ample et peu moulant, évite salutairement de montrer une certaine sensibilité. De toute façon, je ne suis pas dupe, il n'a pas bougé de ses gradins parce qu'il a le gourdin. Et que c'est assez embarrassant je pense de balader sa trique sous le nez de ses comparses. Chacun de son coté dès lors, on gère les dégâts de l'assaut. Olalala ! Je n'en reviens pas de ce que j'ai osé faire là, il faut que j'en parle à Amy, absolument...hum moins à Cait, elle va me troller, j'en suis certaine.

"je vais t'expliquer. Tu vois ça c'est le ballon et ça c'est le panier. Tu prends le ballon comme ça, tu plies un peu le poignet et ... voilà, c'est aussi simple que ça."

C'est ça, c'est ça...Moques toi, crétin. T'as de la chance que je sois en train de ramasser mes billes où je t'aurai gentiment démoli verbalement. Ne t'inquiètes pas, à notre prochaine rencontre , je te montre un crayon et une feuille et je t'invite à résoudre en moins de trente seconde une équation différentielle à trois inconnues.Je jette un regard chargé de lassitude à l'intention de Kamen, au moins lui il me comprend. Et laisse le rigolo chercher le ballon.

Quelqu'un qui ne sait pas nager, on lui apprend, on ne se fout pas de sa gueule...


Mais il a déjà décidé de changer de sujet à ma grande surprise. Très grande vu l'estocade qu'il décide de me décocher.

"alors il embrasse comment le chat ? mieux que tu joues au basket j'espère. "

Pourquoi ? Ca te tente d'essayer ? Quelque sois le partenaire, il y aura des dégâts derrière et la même sanction, tu te feras péter la tronche.

Ca c'est fait et parfaitement mérité.La suite me laisse perplexe et je me contente de le fixer d'un regard sévère et exempt de tout sourire. Point de vue compréhensif, il tient à Sanzo mais ses sentiments sont ambivalent, j'observe et je décrypte comme Amy m'a apprit à le faire. J'écoute et m'efforce de contenir un certain agacement. Qui est-il pour me faire la leçon et jouer le matador après m'avoir rencontrer depuis moins d'une heure ? Comment peut-il se permettre telles familiarités et telles idioties ? Pour qui se prend t-il ? Sean, c'est uniquement par amour que je calmerais ce que je ressent là.

"dit moi  tu sais quoi véritablement de lui ?"

Un instant de flottement avant que je fixe le panier, prenant le ballon dans mes mains.

Dis-moi ? Tu sais quoi véritablement de moi ? 
Parce que si tu en savais le plus gros, tu ne me balancerais pas de telles conneries. Il embrasse bien, oui, mais tu vois...je n'ai pas d'éléments de comparaison parce que moi, je n'ai jamais embrassé personne, jamais aimé personne, jamais eu d'amis comme lui en a eu. Moi j'avais la rue et la violence, le vol et les coups et je te passe ce que sous entend le mot « esclavagisme d'enfants » dans les quartiers pourris de China Town à SF.
Ce qu'il m'apporte, ce qu'il m'offre...je n'osais pas même l'imaginer en rêve, tu vois ?
C'est drole, non, une fille qui s'habille en gothique, qui ne peut rien toucher par peur des microbes ou de la saleté, qui a peur d'être touchée ou de montrer un coin de peau en public. Je suppose que ca fait rire, non ?
Mais t'es tu demandé POURQUOI je suis comme ça, comment je le suis devenue ? Tu n'aimerais pas savoir.
Ce que je sais de lui ? Je l'aime. Pas pour ce qu'il a, ce qu'il donne à voir, sa force, ses qualités. Non, je l'aime parce que c'est lui et qu'il se fiche de ce que j'étais, ce que j'ai pu faire avant. Parce qu'il voit au delà de ça et que c'est la...la première fois qu'on me voit vraiment et que je me sens belle dans les yeux d'un homme. Le reste, Sean, je m'en fiche.
J'ai déjà tué, Sean, j'ai tué pour sauver ma vie et sur ordre. Mais jamais par amour, pour lui sache que je n'hésiterais pas un instant. Ca prouve à quel point il me change, à quel point je veux changer.
Je n'ai rien contre toi mais ne te permet jamais de me juger, tu n'es pas en capacité d'y avoir droit. Ce que je peux te garantir en revanche, c'est la sincérité. Si j'accorde mon affection à quelqu'un, c'est définitif et sans malice. Nous pouvons devenir ami, Sean, j'essaye moi et tu sais maintenant combien c'est important pour moi.


Je lui tend la main avec un bref sourire.

- A toi de me dire.
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Dim 17 Aoû - 10:05

Sean fixa Jade un long moment avant de lui sourire. Elle avait de la répartie et surtout elle aimait vraiment Sanzo.

Il attrapa sa main et la serra doucement parfaitement conscient de l'importance de ce geste. Sanzo lui avait dit qu'elle avait des problèmes avec les contacts physiques et vu son comportement durant la séance de basket ce n'était pas de simple racontar.


"tu sais toi et moi sommes pas si différent. Je suis pas comme eux (il montra Sanzo et Kamen) ils savent pas ce que c'est d'avoir faim, ou froid. De sursauter au moindre bruit. De devoir fouiller dans les poubelles pour manger. T'es devenu dure par obligation et moi ... insensible d'une certaine façon pour la meme raison : survivre. Je me suis rien demandé te concernant car je m'en fichais. Je suis content pour Sanzo, t'es sympa et mignonne mais je crois ... je crois que j'avais peur que tu me l'enlèves. Tu peux comprendre. Moi aussi je l'aime, bon pas de la meme façon que toi, je te rassure j'ai pas d'attirance physique mais il a ce petit quelque chose qui oblige à révéler le meilleur. Un jour je te raconterais. En attendant ..."

il retira sa main et attrapa le ballon. Trop tot, c'était trop tot pour lui raconter, meme Sanzo ne savait pas tout. Il n'était pas comme lui, il ne faisait pas confiance si facilement. Et puis il avait honte, tellement honte. Meme s'il savait que jamais le chat ne le jugerait tout comme il n'avait jamais jugé Jade ou Rachel ou Cait. Comment son ami pouvait il comprendre ce que c'était de se faire taper dessus par un père alcoolique, lui dont le père téléphonait au moins une fois par semaine. Comment pouvait il comprendre que sa mère avait préféré en finir plutot que se battre pour ses enfants. Comme lui faire comprendre cette souffrance d'etre constamment rejeté, lui l'enfant, non seulement, non désiré mais meme pas sur du lien paternel.
S'il avait été moins intelligent peut être aurait il moins souffert. L'année chez ses cousins avait été une pause, une belle pause seulement voilà il était un mutant. En plus de tout le reste, bâtard et mutant.
Il n'avait pas vécu dans les quartiers pourris chinois de SF seulement dans ceux irlandais de NY pas sur que ça soit mieux. De toute façon la misère était partout pareil.

Il n'avait pas tué, trop lâche pour en arriver là. Et puis son pouvoir n'était pas assez puissant à l'époque.


"tiens le ballon comme ça. Tu vois. Tu dois le visualiser ainsi que le panier. Tu peux le tenir un peu au dessus de ta tête mais pas trop sinon tu vas vite fatiguer et ... "

il continua ainsi à expliquer à Jade comment jouer au basket. Elle ne l'avait pas repoussé, elle ne s'était pas enfuie comme les autres. Elle lui avait parlé d'égal à égal, comme le faisait le chat. Une nouvelle amie, la première fille finalement.

----------------

(Sanzo et Kamen)

sur le banc, les deux garçons avaient assisté à l'échange. Meme s'ils ne parlaient pas particulièrement fort, Sanzo avait tout entendu et avait voulu mettre son grain de sel mais Kamen l'en avait empêché.

"laisse leur un peu de temps. Fait leur confiance."

Alors il était resté, il n'avait pas bougé se contentant de suivre la conversation. Il n'avait pas apprécié l'attaque de Sean envers Jade. Non il ne la connaissait pas. Il avait été aussi surpris des sentiments de son ami envers lui. Il n'avait pas pensé un seul instant que ça pouvait être plus que de l'amitié masculine.
Mais Jade avait réagi avec maturité et finalement une certaine gentillesse.
Son histoire rendait le chat toujours aussi triste meme s'il la connaissait. C'était surtout cette résignation qui le faisait souffrir.

Il avait par contre été surpris par les propos de Sean. Il ne savait pas grand chose de lui. Il avait essayé pourtant mais n'étant pas du genre à obliger il n'avait pas insisté tout comme il n'avait pas insisté avec Kamen. Ses amis avaient leur histoire, leur propre passé. Sean lui avait juste dit que sa mère était morte et qu'il avait fuit son père.

"je l'aime", il avait beau le savoir, elle lui avait dit plus d'une fois, l'entendre le rendait heureux à chaque fois.

"tuer par amour" cela faisait écho chez lui aussi.


 Ca prouve à quel point il me change, à quel point je veux changer. 

Il avait sourit. Oui elle avait changé. Il était flatté d'en être (un peu) la raison.

Puis Jade avait tendu la main. Un geste extrême. Un geste emplit de symbole pour la jeune femme. Sean allait il s'en rendre compte. Lui qui se faisait constamment refouler par les filles allait il en profiter.
Oui.

Sanzo eut un sourire. L'amitié entre Kamen et Jade était une évidence, le géant avait aussi cette gentillesse naturelle mais Sean. Outre une certaine maladresse il pouvait se montrer insensible ou du moins indifférent.  


"tu vois.
- ouai t'avais raison."

Kamen ne dit rien et se contenta de sourire tout en regardant aussi Sean expliquer à Jade les rudiments du basket.

Sanzo les regarda encore un moment avant de se lever. Il s'approcha de Jade et l'embrassa avant de flanquer une bourrade amicale à Sean.

1+1 égalait 4 maintenant.  

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   Mar 26 Aoû - 22:12

J'ai toujours tendance à dire «  ça c'est une journée que je n'oublierai jamais ». Sur le coup, sûrement que je le pense oui et puis après d'autres plus belles journées viennent estomper un peu la précédente mais celle ci se place parmi mon top ten de ces moments qui marquent une vie. Oh je sais bien que à cet instant présent, je ne m'en doutes pas encore, ca à l'air d'un non événement. Juste une gamine un peu maladroite avec un passé des plus encombrants qui essaye de faire des efforts pour consolider une histoire de cœur où elle ne sait pas trop comment avancer et où mettre les pieds pour éviter les pièges à loup ou les branche d'arbre au revers assassin. Oui c'est une bonne chose, oui j'ai jeté les bases de quelque chose qui ne dépend plus seulement de moi cette fois ci et j'ignore franchement où ca va me conduire.

J'ignore alors que ce jeune homme irritant et dont on ne saurait dire souvent si le sourire est moqueur ou franc deviendra un de mes amis les plus sincères et fidèles et qu'il me mettra bien souvent dans des situations impossibles d’entremetteuse en herbe pour tenter de lui trouver l’âme sœur, je finirais même par le coacher dans le plus grand secret moi qui suis une catastrophe dans ce domaine, et il y en aura de ces secrets que nous partagerons souvent l'un , l'autre comme de ces amitiés qui a première vue paraisse construite sur des taquineries continuelles mais qui cachent une profondeur de sentiment et une solidité sincère. Il m'apprendra à jouer au Basket et un jour, bien loin d'aujourd'hui je finirais par le battre, une fois seulement mais ca suffira à me rendre heureuse. Sean n'est jamais sorti de ma vie même lorsque cette dernière sera bien entamée témoignant de cette fidélité qui nous liait tous les quatre.

J'ignorais aussi que ce grand gaillard russe un peu timide deviendrait plus qu'un ami, un confident et une sorte de grand frère qui veillerait sur moi avec un zéle et une patience admirable. Je deviendrais son professeur de langue et un jour, il nous ferait visiter sa Russie, bien que grâce à lui, je n’eus jamais besoin de guide linguistique ou touristique tant cette langue obscure était notre « moyen secret de communiquer à deux ». Oh, Bien sur, il me causera bien de souci, s'entichant un moment de ma sœur Aislinn au caractère ingénue mais calme et surtout au demi sang russe. Il me raisonnera bien des fois lorsque ma patience était à bout (surtout avec Sanzo car nos disputes seront toujours haute et en couleur, à son grand désespoir, je ne suis pas une Elioth- De Lauro pour rien!)

J'ignorais enfin où les baisers de Sanzo me conduiraient, oh je n'étais pas assez nunuche et cruche pour ne pas discerner quelques étapes en chemin passant de moments...difficilement racontable et totalement privés à d'autre embarrassant et taupinant complètement mes mères. Hé quoi ! Je n'ai pas dit que je n'avais pas de désirs hein ! Juste qu'il faudrait me réapprendre ...vous savez quoi. Mais tout ca, je pense que vous le recouvrirez par la suite car notre histoire reste à écrire et je sais que son stylo a un gros réservoir d'après marraine (enfin je le saurais plus tard) et comme moi j'adore écrire !

Oui j'ai le temps de tout ça, c'est vrai.
Mais tout prendra son origine ici dans cette sale alors que je bat des mains comme une gamine car pour la première fois de ma vie (et juste après un premier « vrai » baiser) je viens de marquer un panier en lancé franc !

Je suis un génie des Maths, on le sait et si vous ne me croyez pas, ben venez vous mesurer à moi, qu'on rigole !
Je connais tous les axiomes, toutes les formules et les théorèmes.
Aujourd'hui, je n'en appris un autre, qu'aucun livre ne m'avait jamais permis de comprendre et pour cause, on ne peut que l'expérimenter.
Grâce au cœur parfois, 1 + 1 = 4.

C'est le théorème du produit de l'amour et de l'amitié.





fin pour miss jade
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 1 + 1 = 4 [pv Jade]   

Revenir en haut Aller en bas
 
1 + 1 = 4 [pv Jade]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» jade ou jadéite
» Serpentine, Jade olive ou Bowénite ?
» changement de couleur d un jade...
» Ma fabuleuse jade verte
» jade et osidienne noire : le sommeil

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: