AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les accidents, ça arrive (Libre)

Aller en bas 
AuteurMessage
Zoe Timmins
Neutre Alpha
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 24/05/2014
Age : 20

MessageSujet: Les accidents, ça arrive (Libre)   Ven 20 Juin - 2:28

Zoe regarda derrière elle, apeurée, un bruit l'avait fait sursauter.

"Meow..."

Elle se calma vite quand elle vit un chat sortir d'entre deux poubelles et venir vers elle. Le petit chaton, pas plus de deux mois, miaula piteusement et se frotta sur sa jambe. il était très maigre, presque squelettique et il avait l'air de ne rien avoir mangé depuis des jours.

"Salut minet, qu'est-ce que tu fais loin de ta maman? Tu es tout seul?" ELle se pencha et caressa le petit chaton noir et blanc entre les oreilles, et il se mit a ronronner, frottant sa petite tête contre sa main. "Attends, J'ai quelques chose pour toi."

Elle prit dans son sac un demi sandwich et en retira un bout de corned beef qu'elle tendit au partit chat du bout de ses doigts fins. Le minet - minette? - dévora et en redemanda. Elle sourit et lui en donna encore. Il était tard, les rues étaient plongées dans l'obscurité et les ombres, et elle était seule avec le minou dans cette ruelle solitaire du Queens. Elle était a deux blocs de chez elle a peine. Regardant autour d'elle, elle ramassa le minou, qui se laissa faire et se colla en ronronnant contre sa poitrine, et reprit sa marche.

"Allez, je t'emmène chez moi! Je ne peux pas te laisser tout seul. Pauvre chéri!"

Elle tourna le coin et était en vue de son immeuble quand elle entendit le bruit de freins et le boucan d'une moto qui perdait le contrôle juste derrière elle. Elle se figea éblouie par le phare et sentit son pouvoir comme... exploser hors d'elle pour la protéger du danger.

Tout se passa très vite... et comme au ralenti en même temps.

La moto allait droit sur elle et son nouvel ami poilu quand elle dévia de sa course et sembla projeter en arrière de quelques mètres pour s'écraser avec boucan au milieu de la rue. Terrifiée, Zoe regarda un moment comme gelée sur place la personne, un homme, qui conduisait la moto gisant sur le béton sans bouger.


"Oh non..." Puis elle courut vers lui et s'agenouilla a ses côté. Il portait un casque épais et des vêtements de cuir. le minet s'était réfugié sous le porche de son immeuble entre temps, apeuré aussi. "Eh, vous allez bien?!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abraham Blackwood
Agent du BAM Delta
avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 36

MessageSujet: Re: Les accidents, ça arrive (Libre)   Jeu 26 Juin - 14:02


Mardi 20 Mai 2014,22:43 UTC, une ruelle parmi tant d’autres, Queens, New-York, USA

Non, Abraham n’était pas bourré et oui, il était parfaitement conscient d’être dans le Queens à cette heure avancée. N’ayant rien de bien précis à faire pour l’après-midi et au lieu de tourner bêtement en rond chez lui, il avait décidé d’aller faire un petit tour à pied. Et pour changer, il avait pris métro et bus pour aller jusqu’à Meadow Lake. Il fallait bien avouer, il y était resté deux bonnes heures, regardant les rides se dessiner sur les eaux du lac tout en écoutant ses titres favoris. Apaisement visuel et auditif. Il ne lui en fallait pas tellement plus pour se détendre.
Suite à ça, c’était bien simple, il avait commencé à se balader tranquillement, sans destination définie, avançant à son rythme, tournant dans les rues qui l’inspiraient le plus. Il avait fait quelques pauses, profitant sans vergogne des bancs mis à disposition puis d’un chocolat frappé lors d’un arrêt dans un café. Le temps clément et agréable aidant, il n’avait pas vu les heures défiler même si la luminosité diminuait progressivement. Ce n’est qu’au moment où son estomac se manifesta de façon sonore qu’il avait regardé l’heure et que les grognements étaient devenus parfaitement cohérents. Il s’était alors arrêté dans une enseigne, acheté une formule comprenant sandwich, dessert et boisson puis il était reparti tout aussi rapidement.

Maintenant, il avait fini d’engloutir son sandwich sur mesure ainsi que le brownie qu’il avait choisi. Il avait fait demi-tour, retournant progressivement vers son point de départ. Il hésitait sur la façon de faire : métro / bus ou bien sa propre technique ?

Il en était à cette réflexion quand un bruit de freins le sortit de sa léthargie. Et pas celui qui annonce des choses heureuses. Définissant sa zone d’origine par habitude, il s’y dirigea à grands pas pour en savoir plus. Et surtout apporter son aide s’il le pouvait.
Même s’il avait tout entendu, le soldat n’en vit que la fin : une moto qui terminait sa chute au milieu de la rue. Chose assez incohérente puisqu’elle glissait dans le sens contraire de celui de la circulation, son propriétaire immobile sur la chaussée. Un peu comme si elle avait un mur. Sauf qu’il n’y en avait pas en travers de la route. Le seul élément supplémentaire qui s’y trouvait, c’était une jeune fille qui courait en direction du, l’espérait-il, blessé. Il fit de même. Il aurait bien le temps de théoriser après. Il arriva en léger décalage avec le potentiel témoin qui lui se portait bien. Sans attendre la réponse à la question évidente et sans bouger le corps de l’homme, il saisit son poignet, cherchant un pouls … il n’était pas médecin, loin de là, mais il connaissait au moins comment faire ça. Et il fut soulagé d’en trouver un. Faible mais régulier.
Il attrapa de suite son portable pour appeler une ambulance, précisant le nom de la rue et d’autres détails comme le fait que la victime ne répondait pas pour l’instant mais qu’il n’y avait aucun trace de sang, sans oublier ce qu’il avait constaté sur sa respiration. Il raccrocha, confirmant son numéro. Sans ôter le casque du motard, préférant ne pas lui briser quelque chose, il releva la visière. Il retira l’un des gants et saisit la main sans réaction pour l’instant. Il reprit alors la question de la demoiselle.

« Vous m’entendez ? Si oui, essayez de serrer mes doigts. »

Sa voix était douce et calme. Il se tourna enfin vers celle qui était consciente.

« Et vous, vous n’avez rien ? Physiquement, vous allez bien ? »

Psychologiquement, ce n’était pas forcément ça mais chaque chose en son temps. Il répéta sa question auprès du motard, exerçant de légères pressions comme pour lui faire savoir qu’il n’était pas tout seul.

_________________

Beam me up Scotty !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gray Fox
Neutre Delta
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 10/12/2013

MessageSujet: Re: Les accidents, ça arrive (Libre)   Dim 29 Juin - 10:36

James avais certes un peu bu, mais rien de bien méchant, il avais surtout passer sa soirée à une passion qu'il avais découvert il y a peu et dans laquelle il étais plutôt doué, le piano. Un petit bar du Queens en avais un à disposition des clients, et en échange d'un certain temps ont pouvais avoir une ou deux mousse fraiche gratuite. Cette soirée n'étais en rien une mise en retrait par rapport à son objectif initial, mais les récents événements lui avais fait comprendre que pour être dans un état d'esprit optimum il devais faire preuve de lacher prise parfois. Et puis bizarrement sans le Silence derrière son dos il se sentai à l'aise.

Après cette soirée il avais décidé de faire un tour en moto, sans vraiment d'objectif, juste rouler, pour mettre ses idées en place, et mettre en ordre ses nouvelles infos sur le Silence et sur les événements qui ont conduit à cette attaque. A cette heure ci, tout étais vide dehors, il ne fesait pas vraiment attention à se qui se passait en dehors de la route et la plupart des gens dormais, enfin en général.

Tellement dans la lune, qu'il ne vit pas tout de suite se petit bout de femme surgir d'un coup d'une ruelle qui longeais un immeuble, et il n'eu que le temps de juré et de freiné autant qu'il le pus.

- Ho putain, juste à temps po....

Il n'avais pas eu le temps de finir sa phrase, que sa moto parti dans le sens inverse presque au même moment ou elle c'étais retourné, le choc lui fit perdre connaissance quelques instant.

"Tout étais bizarre, j'étais calme comme à mon habitude, même si j'avais perdu ma bécane, j'avais pas envie d'ouvrir les yeux, jusqu'a se que je sente quelques pression sur mon torse."

- Aie, C'est passer quoi la?

"Ma tête bourdonné comme un char, j'avais mal au côtes mais à part ça tout semble être en place, mais ma bécane est ruiné, merde. Je voyais encore flou et j'avais juste la tête d'un mec en face, même pas se petit bout de femme"

- Pas de blessé? La demoiselle va bien?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoe Timmins
Neutre Alpha
avatar

Messages : 35
Date d'inscription : 24/05/2014
Age : 20

MessageSujet: Re: Les accidents, ça arrive (Libre)   Dim 29 Juin - 14:46

Zoé était secouée et un peu paniquée alors quand le type de la moto se réveilla sans blessures apparentes, elle laissa échapper un soupir tremblotant, une main couvrant ses lèvres tremblantes et des larmes perlant a ses yeux. Le premier type lui demandais si elle allait bien, et le second renchérissait maintenant, alors elle hocha la tête et leur donna a chacun un sourire soulagé. Elle détestait les accidents et de voir des gens blessés. Elle était juste contente que tout le monde aille bien.

"Oui, ça va, pas de bobo. J'ai juste été surprise, c'est tout..."

Elle sauta presque hors de sa peau quand elle sentit quelques chose frotter contre sa jambe et elle regarda pour voir deux grand yeux vert de chat qui la regardait d'un air curieux et un peu secoué aussi. Le minet était venu vers elle dès que le danger fut passé, et elle se sentit mieux qu'il ait bien. Elle le prit dans ses bras et le serra contre sa poitrine.

"Meow..."

Elle lui donna un baiser sur la tête et il se mit a ronronner dans ses bras. Elle ne savait toujours pas si c'était un mâle ou une femelle... D'une manière étrange, ce détail lui sembla terriblement important en cet instant. Elle venait juste de presque se faire renverser par une moto, mais elle ne pouvait penser a rien d'autre que le sexe du chaton qu'elle avait sauvé juste avant l'incident.

"Je vais bien, on va très bien..."

Oui, elle était définitivement en état de choc. Elle semblait trop détachée de la réalité et trop calme malgré les grosses larmes qui lui coulaient sur les joues, avec son chaton serré fort contre sa poitrine et sa posture presque et petit bonhomme, plié sur elle même autour de son compagnon félin.

_________________


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abraham Blackwood
Agent du BAM Delta
avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 36

MessageSujet: Re: Les accidents, ça arrive (Libre)   Lun 30 Juin - 14:30

Apparemment, tout le monde aillait bien. Physiquement en tout cas.

Psychologiquement, c’était confirmé s’il en croyant ses tremblements et ses larmes aux yeux, ce n’était pas encore ça pour la jeune fille. Il l’observa rapidement à la dérobée, juste histoire d’avoir un aperçu. Cela étant, il supposait qu’elle était trop préoccupée pour s’en rendre compte véritablement. Taille moyenne, cheveux roux qui devaient lui arriver aux épaules et yeux verts si l’éclairage de la ruelle n’altérait pas les couleurs. Elle devait faire un petit soixante kilos toute mouillée. Ses affaires n’avaient pas l’air d’en être à la première jeunesse. Et si elle habitait dans le coin, qui était loin d’arborer un minimum de décence, cela pouvait s’expliquer.
Une question lui apparut immédiatement : qu’avait-elle bien pu faire ou vivre pour en arriver là à son âge ? Mais ce n’était peut-être pas le moment de poser ce genre de questions. Elle avait probablement les nerfs à vif. Assister à un accident n’était pas du meilleur effet pour le moral. Et il y avait toujours le point du recul à élucider. Sa seule théorie de l’instant ? Comme elle le disait, elle avait été surprise par l’apparition de la moto et sous cet effet, déclenché un pouvoir qui l’avait expédiée dans l’autre sens. Télékinésie ? Contrôle sur un matériau quelconque ? A voir par la suite s’il en avait l’occasion.
En attendant, le pseudo-blessé avait l’air de plutôt bien le vivre lui en revanche. A croire qu'il n'avait rien senti. Mutant résistant ? Théorie viable ... ou la chute avait été moins dure qu'imaginée. Il récupéra ses doigts et sa main, restant tout de même accroupi à ses côtés. Mais il en venait à se demander pourquoi il avait contacté les urgences. S’il avait su qu’il se remettrait aussi vite, il se serait épargné cette peine. Trop tard. Il répondit tranquillement, sans nuance de ton dans sa voix, cette dernière restant calme.

« Vous avez eu un accident. Vous avez probablement perdu le contrôle. Je ne vous ai vu qu’une fois au sol. Et hormis vous, enfin, si on peut vous considérez comme tel, pas de blessés. L’ambulance ne devrait pas tarder d’ailleurs … je n’ai pas remarqué de blessures ouvertes, je pense que les urgentistes n’auront qu’à vérifier que vous n’avez rien de cassé à l’intérieur. Vous vous sentez comment vous ? Et comment vous appelez-vous ? »

En soi, la réponse lui importait peu mais elle lui servirait à savoir s’il était vraiment parmi eux ou encore un peu sonné. Il le détailla à son tour. Taille standard pour un homme, corpulence moyenne. Les épaisseurs de cuir ne lui permettaient pas d'évaluer la présence de muscles ou non. Il penchait pour un bleu sombre pour ses yeux mais les ombres ne lui accordaient pas le loisir d’en être sûr. Il s’interrompit et se tourna vers la jeune fille qui venait de sursauter. Il chercha la raison des yeux avant de tomber sur la boule de poils qui demandait un peu d’attention. Un bref sourire éclaira ses traits avant qu’il ne regarde les deux êtres humains alternativement brièvement avant de s’arrêter sur celle qui prenait les événements le moins bien.
Il fouilla ses poches, cherchant le paquet de mouchoirs en papier qu’il y avait glissé avant de partir. Une fois trouvé, il en sortit un qu’il tendit du bout des doigts à l’inconnue.

« Allez miss, ça va aller. Regardez, il est toujours avec nous et il réussit à se soucier de votre état. La situation n’est pas si dramatique qu’elle en a l’air … »

Abraham jeta un œil aux alentours, remarquant de nouveau qu’ils étaient seuls. Il n’y avait pas d’autres âmes qui vivent à proximité. Ou alors, elles étaient tapies dans un coin et faisaient tout pour ne pas se faire remarquer. Il reprit la parole doucement.

« Je peux faire quelque chose pour vous aider ? Et ai-je le droit de vous demander à vous aussi votre prénom ? »

Toujours dans l’idée de savoir avec qui il parle. Et aussi parce que ça pouvait, ou peut-être pas, la distraire un peu. Il allait encore attendre avant de lui demander si elle avait vu quelque chose de particulier. Et encore plus pour changer le verbe voir par faire.

_________________

Beam me up Scotty !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gray Fox
Neutre Delta
avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 10/12/2013

MessageSujet: Re: Les accidents, ça arrive (Libre)   Ven 26 Sep - 13:56

Alonger sur un sol dur, on est bien, sa détend le dos et on réfléchi tranquille, enfin moi j'aime bien en tout cas, et la malgré l'accident, bin j'étais bien, je repenssais à la soirée puis pendant quelque instant de vague qui m'ont paru une éternité j'ai pensé à autre chose, les événements récent, la destruction du Silence, les cadavre trouver, les paroles de mon père et tout se qui avais détruit mon monde, j'étais déboussoller.

Mais le problème est pas la, ressaisi toi, ta une un accident et ta bècane doit être dans un sale état, j'ai pas l'habitude de boire et même avec le Ki ça peut être dangereux.

- Vous avez eu un accident. Vous avez probablement perdu le contrôle. Je ne vous ai vu qu’une fois au sol. Et hormis vous, enfin, si on peut vous considérez comme tel, pas de blessés. L’ambulance ne devrait pas tarder d’ailleurs … je n’ai pas remarqué de blessures ouvertes, je pense que les urgentistes n’auront qu’à vérifier que vous n’avez rien de cassé à l’intérieur. Vous vous sentez comment vous ? Et comment vous appelez-vous ?

- Vous enquiétez pas pour moi, la combinaison et la suitcase ont bien amorti le choc, pas de bobo, juste surpris et un peu étourdi, j'ai du glisser en essayant de freiner un peu trop brutalement. Mais tout le monde va bien c'est le principal.

Tomber en voulant éviter la ptite qu'est ce que j'invente pas, elle m'avais repousser, TK ou manipulation quelconque, voir champ de force répulsif, tout été envisageable, mais l'action n'étais pas hostile en sois, elle à eu peur, faut dire que j'ai débouller assez vite.

- James.... Heu Phenrose, Phenrose Pilltower, et vous?

Se prénom méttais venu comme ça, même pas un de mes nom d'empreint, je dois toujours pas avoir les idées clair.

Aller je commence à me lever, histoire de me dégourdir les jambes, pendant que le don juan prette ses mouchoirs et s'inquiète du ptit bout de femme. Après quelques pas j'entend les sirènes, ils ont fait super vite, ils été déjà dans le coin ou quoi?

J'ai jamais vraiment aimer les hopitaux, ni les ambulance, ni les ambulanciers, pas que leurs boulots ne sois pas important loin de la, mais j'aime pas, cette ambiance, cette odeur, il se passe rien et ont doit attendre, attendre, un comble et une perte de temps. Fallais que je trouve un truc pour couper court à tout ça. En plus il trouverai certainement bizarre cette absence total du moindre bleu ou contusion après un choc pareil.

- Ma bécane est ruiné, dommage je l'aimer bien, ça m'apprendra, pour me faire pardonner je vous invite au restau, j'ai une faim de loup, ont va écourter ses messieurs secouriste si ça vous dérange pas?

Ceux qui ont détruit le Silence doivent avoir des yeux et des oreilles partout, faire parler de moi pourrais me conduire directement à eux certes, mais si je ne sais pas dans quoi je met les pieds se pourrait être dangereux, surtout s'il pense que ces deux la sont avec moi, autant jouer la carte de la prudence et puis le ptit bout de femme m'intrigue, j'adore les chats et lui bin....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Abraham Blackwood
Agent du BAM Delta
avatar

Messages : 366
Date d'inscription : 16/01/2014
Age : 36

MessageSujet: Re: Les accidents, ça arrive (Libre)   Sam 1 Nov - 17:54

Hors jeu:
 
Qu’Abraham ne s’inquiète pas à son sujet ? Pourquoi pas. Après tout, il avait l’air plutôt bien portant pour quelqu’un qui venait de subir un accident de moto. Si la combinaison avait en effet l’air d’être de première qualité, qu’il n’ait aucune blessure ou contusion lui semblait tout de même assez étonnant. N’étant pas médecin, il s’en remettait plutôt aux ambulanciers qui ne tarderaient plus à arriver. Qu’il soit surpris et étourdi après une chute, oui, il y avait de quoi. Il était même surprenant qu’il ne soit pas plus perturbé que cela. Peut-être disposait-il d’un sang-froid à toute épreuve.
Il afficha un haussement de sourcil perplexe. Son début de théorie ne tenait pas debout. S’il avait effectivement, comme il le disait, freiné de façon un peu trop abrupte, sa course aurait continué dans le même sens. Ce qui n’était pas le cas. Loin de là. Il maintenant sa théorie du heurt de quelque chose. Peut-être que le pseudo blessé savait parfaitement ce qu’il s’était passé mais que, ne connaissait pas son interlocuteur et de ce fait, ni ses affiliations, il ne voulait rien dire. Geste qui pouvait être louable si c’était bel et bien ça. Cependant, il avait plus ou moins raison : tout le monde allait bien. Excepté la jeune fille qui semblait encore être choquée et qui ne disait plus rien. Les secours sauraient quoi faire, ils devaient avoir l’habitude de ce genre de situation.
En attendant, il avait la légère impression que l’autre tentait de le prendre pour un con. Qu’il soit encore sonné et qu’il n’ait pas les idées tout à fait claires, il l’admettait volontiers. Qu’il hésite à lui donner son identité, ça pouvait être logique. Qu’il change de prénom à la reprise, nettement moins. Il espérait que son inconnu, puisqu’il doutait que le nom soit réel, ne se pensait pas crédible. La désillusion serait sévère si c’était le cas. Néanmoins, il n’afficha aucun scepticisme et ne revint pas là-dessus. Il enregistra juste l’information qu’il prendrait soin de vérifier plus tard.

« Abraham. »

Il doutait sérieusement de  revoir l’autre homme, ce n’était pas la peine de s’étendre sur son identité. Et le prénom suffisait largement pour l’instant. Après tout, lui-même n’avait pas expressément demandé un nom.
Alors que l’inconnue ne répondait toujours pas et ne réagissait pas plus, un son caractéristique se fit entendre : une sirène. Elle allait pouvoir être confiée aux autorités compétentes. Non pas qu’elle ait besoin de soins, physiquement parlant. Elle était, d’après lui, juste choquée. A vérifier. Il écouta alors que le prétendu James-Phenrose reprenait la parole. Il lui énonçait tout ça naturellement sans sourciller. Comme s’il était la chose la plus courante au monde que d’avoir un accident et de transformer une moto en un tas inutile de métal. Quelques détails devaient lui échapper. Quant à l’invitation au restaurant, c’était un peu exagéré. Et lui avait déjà mangé de toute façon. Mais l’autre, avec ses réactions, l’intriguait.

« Désolé, j’ai déjà mangé mais rien n’empêche d’aller boire un verre. Quant à la demoiselle, je pense qu’elle sera mieux en restant ici. »

Les secours arrivèrent juste après, comme pour appuyer ses propos. Il décida de leur expliquer rapidement la situation, omettant ou modifiant certains détails. Oui, effectivement, c’était cet homme-là parfaitement valide qui avait chuté mais il n’avait rien, les dégâts matériels étant plus impressionnants que la réalité. Lui-même n’avait rien, il n’était qu’un témoin de la scène. En revanche, la jeune fille, témoin elle-aussi, semblait choquée, c’était d’elle dont il fallait prendre soin. Non ils ne la connaissaient pas et non, ils ne pouvaient dire qui elle était. Il leur laissa son numéro, au cas où, et s’éloigna, le chaton le suivant, miaulant toujours. Il s’adressa alors à l’autre homme pendant que les ambulanciers faisaient leur boulot.

« Qu’allez-vous faire de votre moto ? demanda-t-il en désignant d’un signe de tête la carcasse Autrement, si vous connaissez un coin où aller pour manger ou boire, je vous suivrais. Sinon, nous aviserons. »


Hors jeu:
 

Il n'eut pas le temps de savoir si son interlocuteur connaissait un endroit correspondant à la description que son téléphone vibrait dans sa poche. Il s'excusa et s'éloigna de quelques pas pour décrocher. Il revint rapidement et s'adressa de nouveau au dénommé James.

« Je suis désolé mais je vais devoir écourter notre soirée, il faut que je rentre chez moi rapidement. Prenez soin de vous. Et faites attention sur la route ... »

Il esquissa un demi-tour et s'en retourna, remontant rapidement la rue pour sortir du champ de vision de tout le monde et surtout des autorités. Il marcha cinq bonnes minutes avant de trouver ce qu'il cherchait : une ruelle sombre qui lui permettrait un retour tranquille chez lui et la possibilité de réfléchir à cette soirée.

_________________

Beam me up Scotty !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les accidents, ça arrive (Libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les accidents, ça arrive (Libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» Lecture libre et gratuite
» Les accidents vasculaires cérébraux ou attaques cérébrales

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: Ailleurs-
Sauter vers: