AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Lun 26 Mai - 22:16

Du haut de l'infirmerie, quand on regardait vers le lac, on pouvait voir une petite tâche rouge au bord du lac. C'était celle de Kaede qui était assise au bord. Le rouge de ses cheveux contrastants avec le vert environnant.

Il y avait des ondulations sur la surface qui partait de cette petite boule de rouge. Régulière et lente.

Une grenouille passa tout prés, nageant entre deux roseaux. Le batracien avait repéré une libellule qui s'était posée non-loin. Le petit prédateur était prés à frapper l'insecte pour se nourrir. Un léger élan et la petite grenouille décolla. Elle décolla et ne retoucha la surface de l'eau qu'en deux parties parfaitement découpées comme si un laser l'avait traversée.

Kaede n'était clairement pas d'humeur. Il y a seulement 10 minutes, elle apprenait que Sanzo et sa meilleur amie, Jade, formait un parfait petit couple. Bon, rien de grave à première vu. Sauf que cela avait éveillée en elle, un sentiment parfaitement humain mais totalement inédit pour elle, à savoir de la jalousie. Kaede s'était ensuite rendue compte qu'elle aimait Jade bien plus qu'elle ne le pensait. Très probablement au delà d'une amitié très forte. La jalousie présente dans son cœur était un indicateur d'a quel point elle l'aimait.

Cette intrusion soudaine d'une personne, bien que celle-ci soit de très bonne compagnie, lui était perçue comme une agression. C'était un adversaire dans le combat du cœur qui se jouait en Kaede. D'autant plus que le combat était perdue d'avance. Éliminer son adversaire revenait à faire du mal à Jade. Et ça il en était hors de question. Mais laisser cet adversaire gagner, c'était peut être voir jade s'éloigner. Kaede avait tellement eu de mal à la faire venir vivre ici et maintenant qu'elle était la, la voir s'éloigner tout en étant aussi proche d'elle, était une torture des plus affreuses.

Bon, pour la torture c'était un peu exagérée, mais Kaede le vivait actuellement assez mal. Du coup, elle envoyait des ondes télékinétiques dans l'eau tout en se mouillant les cornes pour se défouler. En signe de bouderie, c'était d'ailleurs la première qui s'était réfugié dans sa tête, laissant libre court à la seconde de sortir un peu. La première veillait tout de même à ce que la seconde n'aille pas tuer tout le monde, prête à reprendre le contrôle quand il faut.

C'est alors qu'elle entendit dans l'herbe un pas léger approcher. Kaede se retourna et fixa de ses yeux rouges une personne qui lui fit faire un effort terrible pour ne pas relâcher l'onde sur elle, mais bien dans l'eau, faisant une nouvelle onde sur le lac, allant rejoindre les autres.
Sanzo avait devant lui une Kaede qui dans son regard n'était clairement pas la même Kaede qui d'habitude. Le rouge de ses yeux était juste intimidant, profond et remplie de mauvais sentiment. Kaede le faisait exprès forçant son "adversaire" à surmonter son regard écarlate. Elle était consciente que ses yeux rouges était assez flippant, et cette deuxième Kaede aimait assez bien jouer avec.


-Woops... C'est partit tout seul.

Elle laissa un sourire malsain se déssiner sur son visage tandis qu'elle se retournait vers le lac.

-Que... me veut tu ? Neko ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Sam 31 Mai - 9:40

(20 février)

pourquoi les choses les plus simples devaient elles obligatoirement se compliquer. La relation qu'il entretenait avec Jade était quelque chose de merveilleuse malgré les immanquables petits accrocs inévitable dans toute relation qui débutait. Ils se voyaient souvent, s'envoyaient des sms encore plus souvent. Son père et Karl avaient pris ça bien, voir meme très bien. Tout était au beau fixe.

Alors pourquoi ce soir avait il dérapé ainsi. La fatalité, la faute à pas de chance, le mauvais oeil ... Sanzo n'en savait rien.

Tout avait commencer quand la colloc de Jade, Kaede était entrée dans la chambre pour en ressortir aussi rapidement. Sanzo n'avait pas vraiment parlé à la jeune fille depuis fin juin, lorsqu'il avait fait sa connaissance au bal de promo. Il la croisait parfois dans les couloirs, un rapide "bonjour ça va" et ça s’arrêtait là. Elle était gentille, il l'appréciait.

Alors pourquoi cette tête, pourquoi ce regard et surtout pourquoi cette réaction à sa vue et celle de Jade enlacés. En plus ils ne faisaient rien de mal. Ils étaient juste assis sur le lit et le bras de Sanzo était passé autour des épaules de Jade, et ils discutaient de math en plus. Jade tentait de l'initier aux joies des chiffres.

Ils s'étaient regardés avec un puits d'incompréhension. Sanzo avait haussé les épaules, ils leur restaient du temps ensemble avant le repas et surtout les devoirs qu'il avait. Mais Jade était inquiète et Sanzo n'aimait pas la voir ainsi et surtout comment résister à un tel regard.

Il avait fini par la laisser pour essayer de comprendre ce qui avait pu provoquer une telle réaction chez Kaede.

La recherche fut simple, elle ne passait pas inaperçu. Elle s'était réfugiée près du lac. Sanzo avait grimacé, c'était l'endroit qu'il détestait le plus de l'Institut.
Effectivement elle y était, il s'en approcha sans vraiment se cacher mais avec méfiance. Il ne se méfiait pas de Kaede mais du lac ou plutôt de son eau.

Elle se retourna, les yeux curieusement rouges et une ondulation parcourut le lac. Le chat stoppa, les sens en alerte. Il y avait danger, il le sentait. Tout son être lui disait de fuir, de partir loin de cet endroit et surtout de cette fille.

Qu'est ce qui était arrivé à la gentille Kaede ? Celle qui le fixait suintait de méchanceté et de colère. Il fit un effort pour tenter d'adopter une attitude pacifique mais ses oreilles s’aplatissaient.


"je veux savoir ce qui t'arrive et pourquoi tu es aussi agressive avec moi ? Jade est super inquiète et moi aussi. "

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Sam 31 Mai - 17:35

Jeudi 20 Février 2014 – 05 : 12
Amy lui avait dit qu’elle jouait avec le feu, Rachel était d’accord ; elle était le feu, la vie, le Phénix. Mais cela ne l’empêcherait pas de se brûler car ledit feu était celui qui consumait l’âme de Kaede Kobayashi. Oui, la rousse avait été la première à laisser à la Ptite Cornue le droit de faire joujou avec son « côté obscur » mais la brune en avait fait de même, dans un but similaire qui plus était. Cela restait elle la tutrice et on lui faisait confiance tout comme, d’ordinaire, elle-même faisait confiance à Kaede. La seconde partie était intelligente, c’était un fait puisque dans le partage des choses c’était elle qui avait emportées maturité et malignité, ainsi elle savait très bien qu’elle y perdrait plus qu’elle n’y gagnerait à transgresser les règles. L’équilibre instauré par Rachel et Jade autour de Kaede affectait donc sa seconde personnalité, cependant cet équilibre avait été rompu ; et il en résultait une tension croissante qui atteignait son paroxysme en cet instant, alors que Bad-Kaede exorcisait la colère et la frustration des deux dans le lac derrière l’Institut. Hors c’était l’instant choisit par l’origine de cette perturbation et de ses sentiments pour apparaitre, pour venir clarifier les choses.

Oui, il était facile de la voir depuis son perchoir, c’était bien l’intérêt de celui-ci. Et Rachel la voyait, debout dans sa combinaison d’X-Woman, les lamelles de son manteau s’entrechoquant avec légèreté selon les aléas du vent. Bras croisés, regard fixe et yeux ouverts, elle la voyait et son visage anguleux s’était figé dans une expression neutre trahissant une tension maitrisée. Elle ne se contentait pas de la voir, elle la percevait dans son esprit, de même qu’elle percevait chacune des ondes télékinétiques générées par sa « protégée » ; aujourd’hui elle ne l’était pas véritablement puisqu’aujourd’hui elle était un danger potentiel, pour une autre personne qui était chère au cœur du Phénix. Oui, elle avait confiance en Kaede, en la bonne Kaede ; pas en celle-là. Qu’Amy pense que ce soit les deux parties d’un même esprit ou autre ne l’intéressait pas, c’était une partie de Kaede qui était toute aussi incontrôlable que pouvait l’être Rachel dans ces mauvais moments  et aujourd’hui elle avait une raison d’être dangereuse.

Jade, sa chère amie Jade, en couple avec l’être qui s’approchait d’elle, Sanzo. Que quoi déclencher la peur et la jalousie, oui, mais le fait qu’elle n’était au courant qu’onze jours plus tard, visiblement, n’arrangeait pas la chose. Non, Rachel n’avait rien dissimulé, si on lui avait posée la question elle aurait répondu ; la question ne lui avait jamais été posée. La vie avait continuée depuis les débuts du petit couple et ce n’était que lorsque Kaede avait découvert son amie et le petit ami de celle-ci enlacés dans la chambre du Phénix  en train de discuter qu’elle avait semblé réaliser. Et désormais, ils en étaient là : Kaede lacérant les eaux comme elle aurait pu le faire avec la chair humaine et Sanzo venant la voir pour l’interroger au sujet de sa fuite face à la découverte de sa relation.

Mais Silver Cat avait de l’instinct et Kaede ne faisait rien pour cacher qu’elle n’était pas dans son état naturel, le fixant avec des yeux rouges auxquels répondait la marque psychique de Rachel, dont le corps astral c’était déformé pour enserrer la zone, créant un véritable filet prêt à capter toute pensée forte émanant de Sanzo, et plonger dans le cerveau de Kaede.

Pourquoi Kaede était aussi agressive ? Par jalousie, par peur, par sadisme également. La seconde Kaede jouait à son petit jeu en bonne prédatrice qu’elle était et c’était bien pour cela que le regard du Phénix se posait sur elle jusqu’aux tréfonds de son âme. Non, Rachel ne blesserait pas Kaede de par ses pouvoirs mais la maitriser si besoin était au programme, en effet. Elle ne l’influencerait pas car c’était à la Cornue de faire son choix mais selon ledit choix c’était elle-même qui appliquerait les conséquences. C’était une pente glissante elle le savait mais elle ne sacrifierait personne.

Rachel était là, silencieuse et lointaine mais bel et bien là, tant en qualité de tutrice de Kaede que d’amie de Sanzo et enfin que de gardienne de l’Institution Charles Xavier ; une ange gardienne, c’était ainsi que son ami l’avait appelée. Une ange gardienne aussi immobile qu’une gargouille et surveillant dans ce même silence, voici ce qu’elle était. Voici ce qu’elle resterait jusqu’à ce que cette affaire se termine, d’une façon ou d’une autre.

Sanzo avait de l’expérience dans la récupération de mutants, il avait intérêt de la mettre à profit dans ce qui allait suivre, elle ne serait pas inutile. Mais Rachel ne le conseillerait pas, elle n’interviendrait que si nécessaire comme toujours et si elle prenait les précautions qui lui semblaient nécessaires à cela elle tairait son implication si elle ne la révélait pas ; elle éviterait le désastre mais ne participerait en rien à la victoire, c’était ainsi. C’était sa place. C’était son choix. Et cela ne la tendait que d’avantage puisque cela impliquait aujourd’hui des personnes qui lui étaient chères.

Karde était généralement assez forte pour reprendre le contrôle du corps face à sa seconde personnalité sur commande mais les renforcements de cette dernière rendaient Rachel ignorante de si cette capacité était altérée ou pas. Mais si la première s’avérait incapable alors se serait l’X-Woman qui s’en chargerait ; elle avait nombres de moyens de l’arrêter sans la blesser et n’hésiterait pas à les employer.  Il restait néanmoins une chance, elle voulait y croire, que la seconde personnalité ait progressée, ait commencée à se rapprocher de l’autre Kaede, que la scission soit en train de se reformer et que le monstre créé par l’enfer soit en train de disparaitre ; en un tel cas, le travail d’Amy n’aurait pas été vainc. En un tel cas, la seconde Kaede n’accomplirait pas ce qui ferait souffrir la première car elles commenceraient de nouveau à être une. Il ne serait plus question de menace et de punition mais de capacité à accepter ce qui se passait comme qui elle était ; Kaede en était capable, Rachel voulait y croire. Mais elle n’avait pas droit à l’erreur.

Caméo de Rachel

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Sam 7 Juin - 21:06

"je veux savoir ce qui t'arrive et pourquoi tu es aussi agressive avec moi ? Jade est super inquiète et moi aussi. "

Spoiler:
 

Kaede ne put s’empêcher de retenir un rire à moitie étouffé tandis qu'elle faisait mine de ne pas comprendre. La seconde personnalité voulait s'amuser avec le chat

- Oohh?  Je vois pas où est ce que je suis agressive. T'ai je agressée ? à moins que....Haaaaan c'est ça qui t'as fait peur ? dit elle tandis qu'elle fit claquer le sol d'une onde télépathique, soulevant un peu de poussière.

Elle ne voulait vraiment pas lui faire du mal. Elle voulait simplement le tourmenter. En tout cas pour le moment. La première restait quand à elle, spectatrice et laissait faire car au fond d'elle même, elle voulait voir comment il réagirait, et il y avait une part de sadisme, léguée contagieusement par l'autre. La jalousie lui faisait mal et Sanzo en était la source. Du coup, lui rendre la pareil lui semblait sur le coup un bon équilibre.

-Ho t'es trop chou avec la tête que tu fait et tes n'oreilles de petits chats ! On dirait le petit roi lion quand il feule contre les hyènes. Raaaaaw !

Oui, et dans l'histoire le papa protecteur n'est pas loin. Sauf qu'ici c'était Rachel. Kaede ne pouvait pas sentir sa présence mais elle savait tout de même qu'elle veillait sur l'institut. Et avec toutes les émotions négatives réunies sur ce point il était évident que le phénix avait porté son regard sur la zone. Et il y avait affectivement toutes l'envie meurtrière de Kaede qui reposait dans son âme scindée et qui suintait de plus en plus.

- Je comprend en tout cas pourquoi JADE t'aime beaucoup plus que votre petite Kaede protégée. T'es bien plus mignon et moins pleurnicheuse. Quoi que...Avec une ou deux oreilles en moins.

Son regard changea du tout au tout, un sursaut meurtrier venait de surgir dans l'esprit torturée. L'envie de tuer était devenue soudainement beaucoup plus forte. La sensation de la chaire qui se déchire et les os de sa victime, brisée net lui manquait.

hey..Hey...HEY !! Qu'est ce que tu fait ? Ne le touche pas...

-Heee hehehe ! Aller, approche chéri ! J'ai déjà vu ton regard sur ma poitrine, tu veut la toucher ? Vas y , regarde... dit elle en se levant et en commençant à se diriger vers Sanzo, son regard en disant long sur ces intentions. Sa main gauche glissant sur son haut, contre sa poitrine.

Stop ! STOP ! J'AI DIT STOP PUTAIN !!

- Je ne vais pas te faire de mal. T'as vu, ils sont mieux les miens pas vrais. Cela serait tellement dommage de ne pas en profiter... Personne d'autre que moi les a encore touché en plus.

L'emprise de la seconde Kaede avait surpri la première. Elle ne voulait pas lâcher. Cette haine était si forte, alimentée par la jalousie de la première. Celle-ci se mit à paniquer. Elle se voyait déjà en train de tuer Sanzo. Elle devait faire quelque chose. Elle hurlait intérieurement à Sanzo de fuir. De ne pas la laisser s'approcher, mais aucun son ne sortait de sa bouche, prise par la seconde qui ne faisait que sourire mal-sainement, prête à frapper dès que Sanzo serait à portée, ses mains sur ses deux seins, tentant d'attirer Sanzo telle une mente religieuse tandis que soudain... sa main droite se serra en un poing bien ferme, et vint frapper le visage de la cornue dans le menton pour ensuite se mettre une gifle bien sentie.

*SPAF*

Kaede en tomba sur les fesses comme une gamine que l'on venait de gifler, les larmes aux yeux, paniquée.

-Aaaaaïiiiiiieuuuhh ... Gnrf....Aaah....

Son visage avait aussi changée du tout au tout, Sanzo pouvant retrouver alors ce visage innocent et fragile habituel de Kaede...avec une deuxieme grosse marque rouge sur le figure.(Oui, la porte vous vous souvenez ? ) La première avait enfin réussie a reprendre le contrôle. Elle ne savait trop comment d'ailleurs. Etait ce elle, lorsqu'elle a vu qu'elle pouvait bouger un bras pour se frapper ? Était-ce Rachel qui l'avait aider ? Autre chose ? Elle n'en savait rien. Elle était simplement en panique et vérifier chaque seconde l'intégrité du coprs de Sanzo.

-Pardon Sanzo ! Pardon pardon !....Gnirf..... dit elle en se frottant le nez.

-Je...je voulais pas te faire mal, j'aurais du t'avertir pour l'autre, j'aurais du mais... Je suis désolé ! Ne... Ne t'approche pas ! Pas à moins de 3 mètre de moi. On sait jamais si l'autre revient. Ne t'approche pas je t'en prie...

Et désormais c'était le contraire. C'était Kaede qui avait peur du regard de Sanzo, qui avait honte d'avoir laisser l'autre avec autant de liberté. En parlant du Loup, la première l'avait enfermée profondément dans les méandres de son laboratoire intérieur, comme enterré sous des tonnes de béton, dans un sarcophage d'acier d'où seule son rire fou résonnait, la seconde, totalement coupé du monde extérieur.

Kaede restait alors la, évitant maintenant de regarder Sanzo, se serrant elle même dans les bras pour tenter de retrouver son calme.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Sam 14 Juin - 10:33

un rire ... un rire qui ne semblait n'avoir rien d'humain. D'ailleurs la fille qu'il avait devant lui ne semblait plus rien avoir d'humain. Il était inquiet mais il savait que son "ange" veillait. Il ne l’appellerait pas, il devait se débrouiller tout seul. Ce n'était pas la première fois mais quand meme la savoir à l'écoute était réconfortant et lui donnait courage.

De la poussière se mit à voler vers lui. Tout son corps était tendu mais il le contrôlait. Il se refusait de fuir. Non pas par orgueil, il s'en fichait mais pour Kaede. Pour qu'elle se calme, après tout ils étaient copains. Il se mit à ronronner mais ne dit rien. Toute parole n'aurait qu'exacerbé sa méchanceté. Elle devait se libérer et puis les mots n'étaient que des mots. Sanzo ne les prenait pas pour lui.


- Je comprend en tout cas pourquoi JADE t'aime beaucoup plus que votre petite Kaede protégée. T'es bien plus mignon et moins pleurnicheuse. Quoi que...Avec une ou deux oreilles en moins.

Un pas en arrière qu'il ne put éviter. La menace était réelle, le danger était réel. Ses yeux se plissèrent légèrement. Non il devait tenir, ce n'était que des mots, des mots lancés par une personne qui souffrait. Il devait rester calme et détendu. Il ne voulait pas lui faire mal et encore moins que Rachel soit obligée d'intervenir.

Il la fixa dans les yeux s'efforçant de paraitre plus rassuré qu'il ne l'était réellement.

Mais Kaede changea de discours. Elle le provoqua dans une posture assez lascive qui fit rougir le chat. Ça il ne s'y attendait vraiment pas. Il préférait largement la menace d'avant. En plus ... bon elle n'était pas désagréable à regarder mais c'était tout.

"toucher sa poitrine" ... non il n'en avait pas envie. Meme s'il n'avait pas eu Jade dans sa vie, il ne ressentait rien pour Kaede. Du moins pas ce genre de sentiment.
En réponse à son geste, il croisa ses bras sur sa poitrine et la fixa sévèrement dans les yeux. Il n'allait certainement pas entrer dans son jeu. Il n'avait plus du tout peur. Devant lui, il n'avait plus une jeune fille agressive mais une jeune fille perdue, seule et triste. Et ça, il savait gérer.

Puis il vit Kaede s'auto-frapper le visage avant de tomber sur les fesses et se mettre à pleurer comme une enfant.
Un complet changement de personnalité qui déstabilisa un bref instant Sanzo. Quelques mois plutot ce genre de trouble l'aurait mis vraiment mal à l'aise mais il avait évolué. Lui meme pouvait changer de forme sous l'effet de la peur, la colère ... alors pourquoi pas Kade, sans parler de Rachel.

il la regarda quelques secondes s'assurant qu'il ne courait aucun danger avant de s'approcher. Sans tenir compte de ses recommandations il s'accroupit devant elle. Il ne voulait pas la toucher, pas encore. Elle semblait tellement fragile.

"hé ça va, t'inquiète pas. Je vais bien, j'ai rien. Tu vois tu m'as rien fait. J'ai meme pas eu peur ... enfin pas trop. C'est moi qui suis désolé, je savais pas que tu avais ce genre de sentiments pour Jade. On aurait du t'en parler plus tot. Regarde moi, on va en discuter tranquillement d'acc ?  Allez calme toi. "  

il lui souriait confiant avant de farfouiller dans ses poches "désolé j'ai pas de mouchoir."

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Sam 14 Juin - 21:22

Kaede n’évoluait pas. C’était triste, en un sens, surement prévisible en un autre mais Rachel ne faisait pas dans les prévisions. Elle regardait le monde de l’instant présent et l’instant présent voyait Kaede succomber à ce qu’elle avait de pire sans retenue, sans une once d’influence inter-personnalité. Elle n’était pas agressive, non, pas dans le sens direct mais c’était aussi pernicieux que ce venin qu’elle était devenue ; la nouvelle onde télékinétique fit se crisper encore plus l’Echo dont le visage se marqua de colère. Une blessure, une seule égratignure à Sanzo et les pulsions de mort apparaitraient, et Kaede ne serait plus qu’un nom sur la liste anonyme des victimes de Rachel.

Rachel n’était pas une sadique, elle ne torturait pas comme pouvait le faire la Cornue en ces instants, mais elle était une tueuse en série et le profil de ses victimes était simplement d’être des menaces à la vie des personnes qui lui étaient chères ou à sa propre vie. Et Kaede s’en rapprochait de plus en plus. Qu’elle tue Sanzo et l’Echo du Phénix prendrait sa vie pour ramener le chat à la vie.

Les comparaisons de Kaede parlaient d’elles-mêmes ; oh, Rachel était bien trop jeune pour avoir vus les premiers Disney mais les pensés de Kaede la trahissaient et fournissaient toutes les explications nécessaires. Oh non, il n’y avait pas de papa protecteur puisque le père de Sanzo était plus une gêne qu’autre chose tandis qu’elle-même n’avait rien d’une lionne, elle se rapprochait tant d’une chienne dressée pour l’attaque que d’un rapace de chasse, elle ignorait lequel était le plus vrai et ne souhaitait pas y réfléchir.

- Je comprend en tout cas pourquoi JADE t'aime beaucoup plus que votre petite Kaede protégée. T'es bien plus mignon et moins pleurnicheuse. Quoi que… Avec une ou deux oreilles en moins.

Les fils mentaux de Rachel prirent racines plus profondément encore dans l’esprit de Kaede ; non, elle n’était pas capable de viser spécifiquement les régions modifiées du cerveau de la cornue pour y empêcher toute utilisation de ses pouvoirs mais la télépathe pourrait prendre le contrôle mental de la jeune femme si elle prenait la décision fatidique d’attaquer. Le contrôle mental n’était pas une capacité très usitée et il restait relativement grossier lorsqu’elle en utilisait, elle se contenterait de supplanter les pensées de sa cible pour que cette dernière face tout ce qu’elle-même pensait, et si Rachel parvenait de temps à autre à user de variante comme la suggestion ou l’injonction ça ne serait pas le cas ici ; une neutralisation par retrait du libre-arbitre, retrait temporaire mais retrait tout de même. Enfin, du libre arbitre de la moitié de Kaede puisque l’autre moitié recommençait à se manifester avec plus d’ardeur dans un but similaire.

La pulsion du meurtre était une pulsion sexuelle, Amy lui avait expliqué cela ; tuer était sensé procurer un plaisir orgasmique au tueur fonction de certaines conditions, le profil type pour les tueurs en série. Rachel avait ce soulagement, c’était vrai, mais elle n’y voyait rien de sexuel ni même de réjouissant. D’un autre côté, elle n’avait plus tué depuis… longtemps. Et n’avait pas envie que cela change. En revanche pour Kaede, cela avait clairement une connotation sexuelle, preuve qu’à défaut de correspondre au profil d’une tueuse en série elle n’en était pas moins une tueuse. Et le type de profilage n’intéressait nullement l’Echo du Phénix dont la haine commençait à bruler.

Kaede luttait contre elle-même mais cela n’était pas suffisant, elle avait clairement perdue le contrôle et tout ce qu’avait pu faire Amy pour réunir les deux personnalités, pour permettre à la vraie Kaede de renaitre, avait échoué. Cet échec Rachel et Sanzo l’avaient devant les yeux et il menaçait le second, il menaçait un élève, ainsi donc la première se devait d’éliminer la menace. Le piège était tendu et même si Rachel n’avait pas la moindre envie d’avoir l’impression que Sanzo lui touche un sein elle prendrait le contrôle si ce dernier avançait la main ; et il aurait également le droit à une sérieuse baffe par Kaede interposée vis-à-vis de sa loyauté envers Jade.

Mais elle n’était pas à remettre en cause, pas plus que les instincts du chat, qui s’il tentait de se débrouiller seul n’en restait pas moins sur ses gardes. Il faisait face avec courage comme il aurait put faire face à un mutant perdu qui le menaçait par crainte ; mais ce n’était nullement de la crainte et le manège de la prédatrice le déstabilisait complètement. La posture défensive était une bonne réponse mais temporaire seulement car l’agresseur allait s’adapter ou s’offusquer, même si elle n’en eut pas le temps.

Rachel n’avait pas aidé Kaede à reprendre le contrôle car supplanter les pensées d’un individu par les siennes créait un trou de mémoire, cependant le fait que la gentille Kaede reprendre le contrôle de façon violente la fit agir à son tour et son esprit s’enfonça dans celui de la Cornue pour trouver un lieu inconscient qu’elle avait déjà visité et qui avait déjà faillit la tuer.

Le laboratoire n’avait pas réellement changé, pas plus que le sarcophage où la créature qui s’y trouvait, riant. Rachel avait son apparence astrale, cheveux ardents réunis en une tresse et combinaison rouge-sang cloutée auréolée des flammes du Phénix, et elle avança son visage jusqu’au sarcophage pour y faire face à la condamnée et lui expliquer ça sentence. Kaede ne s’en souviendrait probablement jamais mais aujourd’hui, elle perdait sa seconde personnalité. Amy avait échouée, Rachel limitait les dégâts. Il faudrait à la Cornue grandir à nouveau mais elle ne ferait plus jamais de mal à quelqu’un d’autre.

*Nous t’avons donnée une chance…*

Cette déclaration était neutre telle celle d’un juge qui rendait son verdict car c’était exactement cela.

*Nous t’avons donnée une chance et tu l’as gâchée Kaede.*

Posant ses mains de part et d’autres du sarcophage, le Phénix commença à le faire chauffer pour que ses jointures se fondent. Non Rachel ne savait pas créer un blocage mental mais en renforcer un n’était pas difficile, il suffisait d’y mettre de la puissance et de la volonté. Et c’est ce qu’elle fit, soudant le sarcophage pour qu’aucune des Kaede ne puissent plus l’ouvrir, pour que la voix de la seconde disparaisse à jamais dans l’inconscient de la première. C’était un sort atroce mais c’était ainsi. Rachel en était désolée mais ne s’en excuserait pas car ce n’était pas une bêtise.

*Nous t’avons donnée une chance de redevenir une personne de bien mais désormais tu n’auras que le néant pour être témoin de ton existence. Ton rire sera ton seul compagnon en ce jour et jusqu’à ta mort !*

Sa sentence énoncée et les parois du sarcophage soudées, Rachel s’extirpa de l’esprit de la jeune mutante qui serait désormais seule dans son esprit. Qu’elle soit la vraie ou la création de l’autre cette Kaede serait désormais la seule à pouvoir s’exprimer et si jamais elle s’en redescendait au sarcophage, elle ne pourrait l’ouvrir.

Les yeux de Rachel s’ouvrirent et elle se détourna d’un Sanzo à nouveau victime de son syndrome du chevalier blanc, elle-même ayant accomplie ce qu’elle devait. Kaede rejoindrait très bientôt les dortoirs normaux et progresserait pour que l’enfant qu’elle était grandisse vers un nouvel adulte, celui qu’elle n’avait jamais pu être, en toute normalité. A compter de ce jour elle n’était plus sous le coup du programme de surveillance car le danger avait été enfermé. Si le Professeur avait souhaité, comme tous, une guérison, le Phénix avait faite son office et Sanzo était sauf.

Kaede serait désormais forcée d’évoluer, seule qu’elle se retrouverait dans sa tête d’enfant et si Rachel l’aiderait à grandir par affection, jamais elle ne pourrait oublier en la regardant ce qu’elle lui avait fait en ce jour. Une trahison ? Une trahison nécessaire.

CAMEO de Rachel

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Dim 15 Juin - 18:59

*Nous t’avons donnée une chance de redevenir une personne de bien mais désormais tu n’auras que le néant pour être témoin de ton existence. Ton rire sera ton seul compagnon en ce jour et jusqu’à ta mort !*

Un vide, un vide atroce venait de se former dans sa tête. Un trou béant d'une entité  profondément encrée dans esprit venait d'être totalement paralysée. Kaede ne voyait plus son homologue. Le sarcophage était scellé et le phénix était devant. Qu'avait elle fait ?

Kaede avait gâché le travail d'Amy à cause de sa jalousie qui avait fait perdre le contrôle à la seconde. C'est elle qui avait fait naître cette pulsion meurtrière. Comme une pulsion sexuelle pour l'amour de celle qu'elle aime.

Rachel! Attend je t'en prie... Ne.. C'est ma faute. J'aurais du faire attention. C'est ma jalousie qui l'a nourrit. Je sais me contrôler mais elle non ! Elle apprendre. C'est qu'elle apprend avec Amy. Rachel, c'est moi qui doit être punie pour me réaction stupide envers Jade. Ne la verrouille pas complètement... Libère la juste pour qu'elle apprenne. Laisse lui juste... le temps. Rachel... Rachel..

Kaede était prise d'une tristesse infinie. Tous les sentiments que la seconde gardaient précieusement, se retrouvaient soudainement relâchés. Une vague d'émotion négative la submergée soudain.

"hé ça va, t'inquiète pas. Je vais bien, j'ai rien. Tu vois tu m'as rien fait. J'ai meme pas eu peur ... enfin pas trop. C'est moi qui suis désolé, je savais pas que tu avais ce genre de sentiments pour Jade. On aurait du t'en parler plus tot. Regarde moi, on va en discuter tranquillement d'acc ?  Allez calme toi. "  

Kaede avait la parole coupée par le soudain traumatisme psychique qu'elle venait de prendre. Elle accepta et se jeta même dans les bras de Sanzo, sa présence la rassurant un peu. Cependant la vague dépressive envahie la première. Kaede serrait Sanzo de toute ses forces tandis que des pleurs incontrôlable le prenait. C'était trop d'un cou. C'est la seconde qui gérait tous cela en tant normale. Et c'était la le but d'Amy. Que les deux apprennes à utiliser les fonctions de l'autre, jusqu’à ce qu'elle se réunissent.

- Sanz... Sann.. Hnnn... Sanzo. Gomen ! J'aurais pas... J'arrive pas à m’arrêter de pleurer. Je peut pas le faire toute seule encore. Sanzo ! C'est ma faute. J'aurais pas... pas.. Pas du réagir comme ça ! C'était égoïste et stupide ! Mais, c'était la première fois que je ressentait ça. Je savais pas comment faire ! J'aurais du le dire avant. Gnnnn Rachel, s'il te plait. J'avais peur de perdre Jade, qu'elle ne veuille plus me parler pour rester que avec toi et  et... je t'en voulais parce que c'est toi qu'elle aime... Et j'ai fait une grosse bêtise. Sanzo...

La première Kaede était en surcharge émotive. Elle serrait Sanzo contre elle, dans une détresse complète. Elle tremblait de tristesse et de confusion. Elle n'arrivait plus à analyser l'activité extérieur, complètement occupée à tenté de gérer son esprit soudainement surchargée. Vivre pendant 14 ans avec deux esprits et se retrouver soudainement avec un seul était extrêmement déroutant. Et Kaede ne voulait pas que le travail d'Amy soit gâche parce que la petite cornue avait fait un caprice de cœur. Il lui fallait maintenant réparer son erreur. La résponsable de seconde, restait la première. C'était son rôle. Et,aujourd'hui, elle s'était raté devant une simple épreuve sentimentale. C'était une leçon de la vie que Kaede allait apprendre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Lun 16 Juin - 14:43

Je n’avais rien vu venir pour le coup. Lui avais-je seulement parlé de cette relation ? En toute sincérité, je ne sais pas. Ce n’est pas que son avis pouvait ou non être pertinent, c’est surtout que Kaede restait ma meilleure amie mais une amie tournée exclusivement vers le monde de l’enfance, la chasse aux grenouilles, la guerre des chatouilles ou tout autre sujet puéril qui nous permettait de rester insouciant. Sanzo et moi, c’était surtout « une histoire de grands » comme j’aurais pu et probablement dû lui expliquer, ça ne la regardait pas vraiment et même avec Rachel, nous n’en parlions que très rarement. J’avais déjà bien du mal à savoir où j’en étais pour en plus me soucier ouvertement de l’avis et des ressentis des autres exceptions faite des relations purement familiale.
J’aurai pourtant dit y faire un peu plus attention, je ne l’ai pas vu venir, c’est une grosse erreur. Je savais pourtant la situation de ma camarade de chambrée comme j’avais conscience de cette autre personnalité qui pourtant ne s’était jamais manifesté à moi ouvertement. J’y voyais une sorte de peur de la part de cette dernière car au fond, cette Kaede là me connaissait assez bien pour savoir que je n’hésiterais pas à me montrer expéditif et froide avec elle et surtout, considérant combien j’avais l’oreille de ma meilleure amie, c’est-à-dire, l’autre Kaede qui elle avait mon affection et mon soutient.

Plusieurs fois même j’avais plaidé auprès de Rachel et Amy pour un enfermement psychique de ce « cancer » inutile qui la dévorait, pour moi, le mal devait être saisi à la base et traité d’une façon expéditive et surtout définitive. A mes yeux, toutes les tentatives thérapeutiques d’Amy ne servaient strictement à rien, c’était reculer pour mieux sauter, ni plus, ni moins.
Je n’avais pas de suite suivi Sanzo lorsque Kaede nous avait surpris. Je n’étais pas aussi instinctive que les gens qui m’entouraient, il me fallait un minimum de temps avant de me décider à réagir en rassemblant mes idées. J’avais décidé de les chercher au bout d’une quinzaine de minutes Et après avoir trainé dans le rez-de-chaussée durant quelques minutes, je me décidais à me diriger vers le parc parce que j’avais souvenir que mon amie aimé à s’y réfugier ou simplement s’y promener puisque les eaux du parc lui permettaient de l’aider à se concentrer ou se calmer. Je ne m’y étais pas trompée, elle s’y trouvait avec Sanzo dans une posture qui durant quelques instant me laissa perplexe et me poussa à passer en « mode invisible » afin de mieux observer la situation en toute quiétude, je me doutais que Sanzo me repérerait facilement mais je ne voulais pas briser un début de rapprochement entre ma meilleure amie et mon petit ami même si les circonstances étaient si chaotiques que la situation paraissait assez mal engagée.

J’ignorais ce qui venait de se passer auparavant, je me contentais donc de rester en retrait en la regardant sangloter avec une tristesse sincère, laissant Sanzo aux commandes.

Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Mer 18 Juin - 9:04

Les choses semblaient à la fois se compliquer et s'arranger.
Se simplifier car Kaede se jeta dans les bras du chat en sanglotant. Il n'y avait plus aucune intention belliqueuse juste une profonde tristesse.
Se compliquer car il ne voyait pas bien le pourquoi de cette tristesse, elle ne lui avait rien fait. Et ses paroles ...
bon ok elle l'avait un peu menacé et provoqué mais c'était fini.
Elle avait été jalouse, ça arrivait. Oui Jade l'aimait mais elle aimait aussi Kaede. Sanzo ne lui avait jamais demandé de couper les ponts avec ses copines bien au contraire.
Il trouvait quand meme la réaction un peu excessive pour une simple jalousie. Bien sur il ne savait pas tout ce qui venait réellement de se passer.

Kaedé était littéralement collée à lui. Il referma ses bras comme pour la protéger et lui caressa la tête tout en lui parlant doucement. Cette crise était quand meme bien impressionnante. Voir une fille pleurer ... il détestait cela.

Et bien sur quand les choses ne sont déjà pas simples elles se compliquent toujours...
Jade. Elle n'était pas visible mais son odeur tellement repérable ... Le chat leva les yeux vers elle avant de lui sourire un peu crispé. Il aurait préféré qu'elle ne le voit pas ainsi meme s'il n'y avait absolument rien. Qu'allait elle penser en voyant sa meilleur amie sangloter dans les bras de son petit ami.

Il soupira ... une chose à la fois. Meme s'il mourait d'envie de courir vers Jade, il ne pouvait laisser Kaede ainsi.
Il la releva légèrement pour voir son visage baigné de larme. Sanzo en était vraiment perturbé voir meme inquiet. Et si les larmes ne s’arrêtaient pas ... Sanzo était dépassé, l'émotion de Kaedé était bien trop intense pour une simple jalousie, pour un simple remord.
Il lui sourit gentiment, cherchant ses mots, cherchant un moyen de la calmer. Laisser parler son coeur, il ne voyait que ça. Sa main reprit son va et vient sur la tête de Kaede. Doux et rassurant. Il devait laisser ses questions de coté.
Il finit par faire ce qu'il faisait toujours dans des situations inhabituelles. Un doux ronronnement se fit entendre. Il cherchait à l'apaiser bien sur mais aussi à se décontracter.  


"hé calme toi. Ça va aller. T'es pas toute seule, je suis là, d'acc. T'as ton petit Neko avec toi. Je te lache pas ok. T'es jalouse, ça arrive, c'est pas non plus catastrophique. Tu sais j'aurais pas aimer non plus si je t'avais vu embrasser Jade. Mais l'amour comporte bien des formes. Toi et moi on est aussi ami. Jamais je ne demanderais à Jade de couper les ponts avec toi, vous pouvez vous voir autant que vous voulez. T'as pas à t'en vouloir autant, moi je ne t'en veux pas du tout. Pourquoi tu parles de grosse bêtise ? J'ai rien, personne n'a rien. "

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Mar 24 Juin - 22:51

hé calme toi. Ça va aller.

Se calmer. Oui c'était bien. Kaede se demandait comment canaliser toutes les émotions négatives de la seconde emprisonnée. C'était un bordel monstrueux d'émotions qui commençait à sérieusement lui faire perdre pied. Elle avait mal au cœur. Et il fallait d'abord commencer par arrêter toutes cette panique. Elle n'était pas morte et l'autre était toujours présente. Elle la sentait. Elle était simplement complètement verrouillé et enchaînée. C'était pas la première fois que Kaede avait fait ça. C'est juste que d'habitude, elle fait en sorte de ranger le bordel émotionnel avant de la "punir". Les tremblements s'étaient stoppés.

T'es pas toute seule, je suis là, d'acc. T'as ton petit Neko avec toi. Je te lache pas ok.

Les chats ! Bien sur ! Les chatons c'est mignon et il faut donc vite aller voir des vidéos de chatons mignons sur YouTube !
Bien que cette idée complètement débile avait surgit de nulle part dans la tête de Kaede, elle n'avait pas été inutile dans le fait de faire diversion au flot d'émotion.

T'es jalouse, ça arrive, c'est pas non plus catastrophique. Tu sais j'aurais pas aimer non plus si je t'avais vu embrasser Jade.

Kaede écoutait Sanzo et pendant un instant elle s'imagina embrasser Jade. Les pleures se sont alors arrêtés laissant place à des hoquets incontrôlés. Le bordel émotionnel reprenait doucement place laissant de plus en plus place au silence de ses pensées.

Mais l'amour comporte bien des formes. Toi et moi on est aussi ami. Jamais je ne demanderais à Jade de couper les ponts avec toi, vous pouvez vous voir autant que vous voulez. T'as pas à t'en vouloir autant, moi je ne t'en veux pas du tout. Pourquoi tu parles de grosse bêtise ? J'ai rien, personne n'a rien.

Kaede tourna son regard rouge et brillant de larme tandis que son visage affligée de tristesse était encore secoué par ses hoquets. Effectivement, Sanzo n'avait rien. Mais Kaede lui avait mis un flingue sur la tempe. Il n'en était pas conscient, mais cela aurait pus mal se finir sans l'intervention du Phénix. Elle se demandait comment elle en était arrivé à laisser son autre elle perdre le contrôle. La jalousie est sentiment puissant et Kaede ne l'avait jamais ressentie. D'autant plus que cela touchait une personne qui lui était très précieuse.

- J'ai faillit te tuer Sanzo... J'ai...*hic* j'ai faillit te *hic* tu-hu-er...

Kaede reniflait et parlait en même temps que sa respiration irrégulière de ses hoquets de tristesse.

-Je...je l'ai laisser faire. Je lui apprend .. *hic* a se contrôler mais *hic* je l'ai parasité... *hic* je lui ai renvoyé toute ma jalousie et *hic* elle a pris ça comme une offensive... J'avais vraiment mal...*hic*parceque je... je...

Le plus dur à dire. Kaede avait été tellement avec Jade, tellement proche d'elle, si souvent. Elles avaient tellement de point commun, de souffrance commune que sa présence était devenue une drogue et ses absences, un manque terrible.

-Je... je...

Les trois mois les plus dur à prononcer dans ce monde. Kaede avait finit par les prononcer en Japonais.

-私は大好きです...

Kaede lâcha un long soupir, toujours prise de ses hoquets. Elle s’essuya les yeux.

-Je n'aurais pas du venir ici.*hic* J'aurais du aller voir directement Amy ou*hic* ou Rachel. Elles sont la pour m'aider mais *hic* je suis venue ici. C'est ma faute. Entièrement de ma faute.*hic* Pourvu que Rachel comprenne...

Elle laissa alors tomber sa tête contre Sanzo, ses petites cornes venant taper doucement contre son torse. Kaede tenait dans ses mains ses inhibiteurs. Celle-ci releva la tête et les mit. Elle les détestait et n'attaquerait personne de toute façon. Mais Kaede venait de prendre une décision. Quoiqu'il arrive et tant qu'elle ne serait pas entièrement guérit de sa double personnalité. Elle les garderait. Puisqu'elle avait provoqué l'enfermement de l'une, elle subirait aussi une punition pour son échec et s'en relèverait pour recommencer et cette fois assurer la victoire. Kaede aller faire comme elle avait toujours fait. Elle allait se battre et utiliser sa colère dans le bon sens en la transformant en motivation. Cela ne pouvait simplement plus durer.

Elle se redressa en reniflant, en regardant en direction de l'institut, et de Jade par la même occasion sans s'en rendre compte.

- Je dois les porter tout le temps maintenant. Si tu me vois sans, je t'ordonne de me gifler et de me les remettre. Je ne dois plus faire courir de risque aux autres. Et encore moins aux personnes que j'aprécie, d'accord ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Sam 28 Juin - 12:31

Elle se calmait, doucement mais elle se calmait. Il la tenait toujours dans ses bras en lui caressant la tête.

- J'ai faillit te tuer Sanzo... J'ai...*hic* j'ai faillit te *hic* tu-hu-er...
{c'est pas la première fois, qu'on essaie de me tuer}pensa t il. Mais une fois de plus, il n'avait rien.  
"oui mais tu l'as pas fait, tu t'es arrêté avant. " {et puis de toute façon Rachel ne t'aurait pas laisser faire} ça non plus il ne lui dit pas, pas la peine de l'effrayer plus qu'elle n'était.
Il ne savait pas, bien sur, que son amie était intervenue une fois de plus pour lui sauver la vie.


-Je...je l'ai laisser faire. Je lui apprend .. *hic* a se contrôler mais *hic* je l'ai parasité... *hic* je lui ai renvoyé toute ma jalousie et *hic* elle a pris ça comme une offensive... J'avais vraiment mal...*hic*parceque je... je...
il fronça les sourcils, de qui parlait elle ? De Jade ? Il ne voyait pas bien le rapport.

-私は大好きです...
{désolé ma grande mais j'ai pas compris. Je parle pas japonais moi. } Qu'avait elle peur de lui dire ? Qu'est ce qu'elle redoutait qu'il se mette en colère, qu'il la repousse ou bien avait elle peur de l'attaquer de nouveau. Elle soupira longuement, il soupira aussi. Pourquoi les choses étaient elles aussi compliquées.
Il aurait largement préféré être à une table entrain de partager un verre, avec ses deux potes mais voilà. Il était là, avec Kaede dans les bras sous les yeux de Jade.


-Je n'aurais pas du venir ici.*hic* J'aurais du aller voir directement Amy ou*hic* ou Rachel. Elles sont la pour m'aider mais *hic* je suis venue ici. C'est ma faute. Entièrement de ma faute.*hic* Pourvu que Rachel comprenne...
Là, il n'allait pas la contredire. Par contre "que Rachel comprenne quoi ?" il la regarda interloqué et ne put s’empêcher de poser la question "Que Rachel comprenne quoi ? Que t'as pas vraiment voulu me tuer, elle le sait. T'inquiète pas. Ça restera entre nous. "
sauf que c'était trop tard.

Puis elle mit sur ses cornes deux sortes de petits bracelets. C'était mignon bien sur mais Sanzo ne voyait pas trop l'utilité. Faisait elle preuve de coquetterie dans un moment pareil ? C'était étrange mais bon, c'était une fille. À moins que ce geste ne soit une façon de se rassurer. Elle se redressa en reniflant mais il n'avait toujours pas de mouchoir.


- Je dois les porter tout le temps maintenant. Si tu me vois sans, je t'ordonne de me gifler et de me les remettre. Je ne dois plus faire courir de risque aux autres. Et encore moins aux personnes que j'aprécie, d'accord ?

"heu d'accord. Ça te va super bien mais heu. On peut reprendre s'il te plait. Tu t'es mise en colère par jalousie, ça ok. Tu as voulu me faire du mal toujours par jalousie, ça ok aussi mais le reste ... je comprends rien. De qui tu parles ? De Jade ? De Rachel ? A qui t'as envoyé ta jalousie ? Qui a pris ça pour une offensive ? Qu'est ce que Rachel doit comprendre ? Bon je sais ça fait beaucoup de question mais j'aimerais bien que tu me répondes s'il te plait. "

Il obligeait rarement voir jamais les gens à lui répondre mais là. Il voulait savoir et ce n'était pas que de la curiosité. Il venait de se passer quelque chose d'important, quelque chose à laquelle il était lié et il voulait comprendre.
Il laissa un bref silence
 "ha et heu ... c'est quoi ces trucs. Ok c'est mignon mais bon . Pourquoi tu dois les porter tout le temps et pourquoi je dois te gifler si tu les as pas. Tu sais moi frapper les filles ... Je le ferais puisque tu me le demandes - enfin pas te frapper hein - mais j'aimerais bien savoir pourquoi quand meme."

il lança un regard à Jade. Avait elle entendu la conversation ? Avait elle lu sur les lèvres ? Que pensait elle ? Elle n'était pas partie était ce bon ou mauvais signe ?
Quelle galère ...

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Sam 28 Juin - 14:07

Je m'attendais pas à une telle catastrophe, je ne m'attendais pas à cela du tout. Je pensais qu'elle avait compris, je ne m'étais pas étendu sur ce sujet épineux, j'aurais du le faire. Une grossière erreur à méditer par la suite. Je n'étais pas dupe et mon regard se perdit vers les bâtiments de l'institut pour scruter les environs en cherchant une silhouette familière.  Rachel avait du intervenir, les propos décousues de Kaede le laissaient à supposer, restait à savoir ce qu'elle avait du lui dire ou le faire. C'était sa protégée, tout comme je l'étais aussi.

Je plissais brusquement les yeux lorsqu'elle s'exprima dans sa langue natale que je commençais à maîtriser de mieux en mieux, j'avais ce don de naissance pour apprendre les langues d'une façon rapide, tout comme les sciences. Je maîtrisais 5 ou 6 langues couramment et j'avais des notions dans pas mal d'autres, Kaede m'avait fait m’intéresser au japonais depuis mon arrivée .Cette phrase était des plus simple mais son sens en était terrible. Je vois. La confusion des sentiments ? Dangereux jeu que celui là ! Tu aurais du en parler à Amy , mon amie.  
J'expirais de contrariété tout en brisant mon invisibilité. Doucement je me rapprochais d'eux, affichant un visage assez triste avant de poser la main sur l'épaule de mon compagnon pour lui signifier que tout allait bien.


Je t'aime infiniment aussi koneko, mais pas de cette façon. Tu trompes aussi, l'amour sa prend plusieurs formes, ce n'est pas un seul sentiment. Tu dois apprendre.*


Je m'agenouillais pour la prendre dans mes bras, la serrant contre moi en l'amenant à moi.

J'aime cet homme, c'est comme ça. Tu devras le respecter parce que lui aussi t'acceptera comme tu es, c'est quelqu'un de bien. Je ne laisserai personne te faire du mal, tu le sais. Mais je ne te laisserais pas non plus en faire. Tu aurais du me dire toutes ces choses nouvelles que tu ressentais, je t'aurais aidé.

Stabilisant mes assises, maternant Kaede, je m'appuyais contre Sanzo en murmurant.

- Kaede a une histoire très compliquée, ce n'est pas pour rien que nous logons avec Rachel toutes les deux, ce n'était pas un caprice, c'était une décision de l'Institut. Tu sais ce que je suis et ce que j'ai fait. Nous avons trouvé Kaede à San Francisco...je veux dire...nous...le confreristes. Elle...elle a beaucoup souffert et s'est enfuit du Japon, elle était enfermée dans un centre d'expérimentations sur les mutants, ils l'ont...dressée pour être une arme...et elle peut l’être, son pouvoir est réellement dangereux, les inhibiteurs qu'elle met sur ses cornes, c'est pour bloquer les impulsions destructrices de son pouvoir.
Nous l'avons accueilli et logé, c'est la première amie que j'ai rencontré, elle szera toujours ma meilleure amie. Quoiqu'il en soit, Kyle a décidé de l'envoyer à l'Institut pour qu'on puisse l'aider à l'éduquer et l'éloigner de la violence...un peu...comme...pour moi, ensuite.
Mais ce qu'ils lui ont fait...toutes ces expériences...ces souffrances et tortures...elle a...comment dire...développée une autre personnalité. Je la nomme « 
悪魔”Ça signifie Démon ou Diable. Elle est violente, n'a pas conscience du bien et du mal, n'hésite pas à blesser et se montrer agressive pour se défendre. Kaede sait que je ne l'aime pas trop, je sais qu'elle ne m'apprécie pas non plus. Je ne lui adresse que rarement la parole mais...elle reste là...à l’affût et nous observe.
Je sais qu'Amy l'aide à la refouler mais Rachel veille sur elle au moindre dérapage. Je ne pensais pas que...enfin qu'elle...à ce point.
Désolé ma puce, je te demande pardon...nous aurions du en parler, je ne t’abandonnerai jamais, tu le sais. Tu es mon amie Kaede , ça ne changera jamais.



* En Japonais
Revenir en haut Aller en bas
Kaede Kobayashi
Élève à l'Institut Gamma
avatar

Messages : 288
Date d'inscription : 04/03/2013
Age : 27

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Jeu 3 Juil - 23:09

Kaede n'eut pas le temps de répondre à Sanzo qu'une présence des plus agréable venait d’apparaître dans son champs de vision. Son coeur ne fit qu'un tour tandis qu'elle sentait la honte monter en elle. Elle avait de nouveau envie de pleurer et faisait un effort sur-humain pour celle qu'elle aimait. Kaede était terriblement consciente de sa bêtise et l'apparition de Jade confirma encore plus sa stupidité.

Elle se demandait comment elle avait pus réagir ainsi. Pourquoi tant de colère et de douleur, transmise à se seconde moitié, lui faisant perdre momentanément la raison, mais largement suffisant pour subit un bannissement psychique du phénix.

Kaede regrettait amèrement chacun de ses gestes. Et alors qu'elle pensait recevoir une gifle, gardant les yeux fermés attendant une éventuel sentence, les mains de jade ne heurtèrent pas les joues humides de la cornues.

Bien au contraire. Celles-ci vinrent la rapprocher d'elle. Douce et protectrice. Kaede se retrouva alors la tête contre Jade. Elle vint à son tour l'enlacer par la taille dans un élan d'affection. Honteuse et amoureuse.

-ごめんなさい ... -hic- sanglota la "gentille" Kaede.

Kaede était bien contre Jade et à la fois, elle ne s'en sentait pas digne. Elle avait l'impression de l'avoir trahit et cette sensation était terriblement désagréable. Mais elle restait contre elle. Car Jade l’accueillait les bras ouverts, comme elle l'avait toujours fait. Et ce qui aurait était encore plus honteux pour Kaede, aurait été de refuser l'aide que son amie lui apportait maintenant.

Elle écoutait jade expliquer à Sanzo les origines tumultueuses et tortueuses de Kaede et surtout ces points communs qui ont rapproché Kaede de Jade. Une enfance violente, la douleur constante, physique et morale, obligée de grandir trop vite pour survivre à la lois des jungles de la ville et de la folie humaine. Kaede était celle qui avait perdue le plus pied, soumise à une éducation complètement déformée par la "science" et l'exploitation. Jade était devenue un modèle pour Kaede au même titre que Rachel.

Et bien que l'autre Kaede montrait une agressivité constante, elle commençait à aimer les autres. Les travaux de Amy portait leur fruits, cependant, il fallait du temps encore pour qu'ils mûrissent. Kaede espérait seulement pouvoir se relever d'un échec et recommençait pour ne plus faire la même erreur.

Kaede était en train de découvrir ce que c'est que d'avoir des responsabilités. Etre responsable de ses actes, de ses pensées et de soi-même. Il était temps de grandir sérieusement ou sinon, seul l’échec l'attendrait. C'était un effort à faire, un véritable travail sur soit même qu'Amy orchestrait déjà. Et parfois une fausse note s'échappe. Il faut simplement la corriger. Et Rachel avait fait une sacrée correction à la seconde qui du coup était devenue très calme. En parlant de la seconde...

Le néant, simple, sans contrainte. Elle ne pouvait même pas se voir elle même. Elle ne pouvait même pas s'entendre. Elle n'entendait que ses propres pensées dans son sarcophage d'acier et de titane. Elle était bloqué et sa folie passagère s'était dissipée laissant place à la tristesse.

Elle se demandait ce qu'elle avait fait de si mal. C'était pourtant ce que voulait sa propre sœur. Voir Sanzo souffrir autant qu'il lui faisait souffrir, voler le cœur de Sanzo comme il lui avait voler le cœur de Jade. Et puis elle ne l'avait pas stoppé. C'était pourtant ça le deal ! Elles devaient cohabiter et apprendre l'une de l'autre. L'une protégeant l'autre, et l'autre apprenant à l'une. Une équipe. La belle affaire.

Elle était maintenant muselée et bannie de sa propre conscience. Pourtant elle avait changé. Avant, jamais elle ne se serait inquiété dans une pareille situation. Elle ne gérait plus ses affaires et tout était laissé à sa sœur. Elle s'inquiétait et se demandait si elle allait s'en sortir sans elle. Un instinct bien différent de son instinct tueur. Elle s'inquiétait et avait peur, seule, dans le noir. C'était sa punition pour avoir cédée aux envies de la première. Après tout, elle l'avait créer pour sauvegarder tout le bien qu'elle avait en elle, donc, elle ne pouvait être que pur méchanceté et c'était peut être pour cela que maintenant elle était la.

C'est alors qu'une pensée, qui avait germé dans sa tête et pris le temps de fleurir, vint apparaître devant ses yeux. La seule chose, que la "méchante" Kaede avait pus emporter avec elle. Le cadeau de Rachel, celle-même qui venait de la bannir. Il y a presque un an, Le Phoenix avait risqué sa vie pour lui offrir ses visions d'espoir.

C'était " le souvenir d’avoir contemplé, à travers ses yeux à elle, une jeune femme livrée aux camps de la mort et à des mutants dont elle était responsable du malheur, une jeune femme pratiquement battue à mort à son arrivée, mais sauvée par d’autres mutants. Des mutants qui avaient un espoir, celui que tous vivent en paix, des mutants qui n’en voulaient pas aux autres de leurs actes, qui voulaient au contraire parvenir à rétablir un équilibre, qui croyaient en un rêve. La survie était leur combat, oui, mais il y avait également l’espoir de faire changer le monde, de le faire changer en mieux. Et parmi ces êtres, elle avait même fini par aimer, un amour réciproque qui avait engrangé la vie".

Kaede l'observa et remarqua et que les racines étaient née de son cœur, des graines plantées par le Phoenix lui même. Elle comprit pourquoi elle avait accepté l'aide d'Amy, pourquoi sa sœur d'esprit était ce qu'elle avait de plus chère et pourquoi elle arrivait à ressentir autre chose que la colère et la haine. Elle voulait apprendre à se contrôler, mais elle aurait besoin d'aide. Elle a besoin d'aide. Et elle restait maintenant la, flottante dans le néant avec pour seule lumière, l'espoir qui était née de son cœur et qu'elle cachait précieusement dans ses larmes.

Au finale, les deux Kaede étaient tristes, toutes les deux, partageant une émotion commune, mal grès qu'elles soient séparées.

Serait-ce la le début de leur réunification ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Sam 5 Juil - 9:08

Jade quitta son invisibilité et se rapprocha. Son visage trahissait sa tristesse et Sanzo commençait à flipper. Qu'avait elle entendu ? Qu'avait elle vu ? Que pensait elle ?
Il avait juste voulu rassurer Kaede rien d'autre. La jeune fille posa sa main sur son épaule et la serra doucement. Sanzo la regarda reconnaissant et soulagé. Elle ne lui en voulait pas. Il devait absolument lui faire plus confiance. Mais cela était tellement nouveau pour le chat qu'il ne savait comment gérer.
Jade s'accroupit et prit Kaede dans ses bras. Sanzo lui donna bien volontiers. Il ne dit rien, il n'y avait rien à dire de toute façon.


J'aime cet homme, c'est comme ça.
Son coeur se mit à battre plus rapidement et il esquissa un sourire. Si le moment n'avait pas été aussi tragique, il l'aurait embrassé mais bon, il savait quand meme se tenir ... un peu.

Puis elle s'appuya contre lui, son odeur, les battements de son coeur, son souffle ... elle lui faisait tellement d'effet.
Doucement, Jade lui expliqua la situation.

Elles avaient donc un passé en commun, et pas un beau. Violence, expérimentation et beaucoup d'autres horreurs tout comme Rachel. Pas étonnant que les trois filles se soient rapprochées.

"une autre personnalité" ok il comprenait mieux. C'était donc l'autre Kaede qui l'avait attaqué ou du moins provoqué.
Si elle n'avait pas conscience du bien et du mal, elle était plus à plaindre qu'autre chose. Elle devait être éduquée comme une enfant, dangereuse mais une enfant quand meme.
Bien sur Sanzo fut touché par tout ça. Il acquiesça légèrement de la tête.

Il ne sut que dire, d'ailleurs il n'y avait rien à dire. Il entoura les deux filles de ses bras et se mit simplement à ronronner. Quelle tristesse, pourquoi autant de violence et de méchanceté. Pourquoi détruire tant d'enfants simplement parce qu'ils étaient "différents" mais leurs différences n'étaient que physique pas mental, pas morale.
Il était en colère contre tous ces adultes si cruels et orgueilleux.

Lui plutot pacifique, fut prit d'un accès de rage bien vite réprimé. La colère n'amenait qu'à la violence. Ce n'était en rien une réponse mais plutot une provocation.
Ces gens étaient plus stupides et ignorants qu'autre chose et Kaede en avait fait les frais.

Sanzo les serra un peu plus fort que la normale.
"on va t'aider d'accord. Tous les trois on va travailler ensemble. La colère, la jalousie sont des émotions normales. Il faut juste que tu apprennes à les accepter et puis si tu as vraiment besoin de te défouler, les bois sont vastes. On a tous un monstre qui sommeil en nous. C'est à nous d'apprendre à le maitriser. Ne culpabilise pas. Je te le répète je ne t'en veux pas. "

il les serra une dernière fois dans ses bras avant de se relever et de leur tendre la main "dites les filles que diriez vous d'un verre c'est moi qui régale ? Les mauvaises choses ne doivent pas gagner. On est jeune, on doit en profiter. "

il leur sourit, confiant. Bien sur cette "positive attitude" pouvait le faire passer pour un naïf, voir un idiot mais il s'en fichait. Il n'aimait pas voir les gens tristes et encore moins quand c'était ses amis(-es surtout.)

Fin pour le chat

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   Mar 15 Juil - 7:54

J'observais un long moment cette main tendue tenant toujours Kaede fermement dans mes bras. L'optimisme de Sanzo flirtait parfois avec l'inconscience et l'aveuglement. Comment ne pouvait-on pas voir les nuages lourds dans un ciel chargé et toujours s'accrocher de façon éperdue au moindre rayon de soleil ? C'était là la force du jeune homme et j'en restais bien au delà du sentiment amoureux, complètement admirative même si ce n'était pas dans ma nature d'être optimiste. Il m'aiderait à grandir, je le savais maintenant, il m'aiderait à devenir plus forte et plus sure de moi, il veillerais sur moi avec bienveillance et patience. Voilà qui était assez inédit et pour le moins assez agréable. Il faudrait pour le coup qu'un miracle analogue puisse se produire pour kaede afin qu'elle aussi puisse devenir cette personne qu'elle aspirait à être.

Je saisi cette main en ébauchant un sourire de remerciement, puis j'aidais mon amie à se redresser, lui défroissant les vêtements avec des gestes a demi maternel, à demi sororal. Elle était sous ma responsabilité, la responsabilité du cœur et je prendrais soin d'elle comme un membre de ma famille qu'elle était ; le tout premier après Kyle à avoir su trouver mon affection. Le défroissage terminé, je sortais de ma poche un mouchoir en papier et lui essuyais le coin des yeux avec patience.

Les larmes , c'est sale, j'aime pas quand tu es es sale, quand tu rentreras, je veux que tu files à la douche. Après je te coifferais. On parlera un peu ensuite, tu veux bien Koneko ? On te laissera le temps d'apprendre, de comprendre...Ne t’inquiète pas, tu es et tu resteras ma soeur-de-coeur, tu le sais ça, n'est-ce pas ? En attendant, tu viens avec nous, d'accord ?

Quel chemin, toi et moi. Ne le vois tu pas ? Quel chemin depuis cette ruelle sombre de San Francisco alors que tout le port du quartier Sud flambait de ton arrivée fracassante et que tu tenais là interdite, prête à frapper comme un animal aveuglé par les phares d'une voiture. Quel chemin depuis cette soirée où tu as partagé pour la première fois un lit trop grand et que tu m'as fait juré en chinois parce que tu m'avais collé tes putain de pieds glacés sur les mollets alors que quelques heures plus tot tu avais dégueulassé ma douche et explosé un de mes soutifs. Que de chemin parcouru alors que nos deux têtes brunes arpentaient le Mail de SF et que je t'apprenais qu'il n'y avait pas de mal à prendre ce que l'on voulait prendre, qu'il ne tenait qu'à nous d'être ce que l'on voulait et que surtout , on emmerdait les autres, ce pays, ce monde et l'univers entier. Nous voilà sur le chemin de la vie à présent et nous y voilà toujours ensemble cote à cote sur des routes plus sures et plus agréables. Ne le vois tu pas ? Nous avons changés, oui, mais nos cœurs sont les mêmes, ils sont avides d'espoir et d'amour et, enfin, nous avons cette fois si toute une vie à vivre.

Et je serai là.



Fin pour Jade.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sur les rives du lac [PV Sanzo + MP pour qui veut]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dérives du net et des réseaux sociaux
» Divagations, dérives, digressions et autres délires
» Commerces de la ZAC Seguin Rives de Seine
» photo officiel de mon 10 km au marathon des deux rives Québec
» Photos de la ZAC Seguin Rives de Seine (trapèze)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: