AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Mar 13 Mai - 20:50



Mi Mars 2014.

Le décors ? Hum..une chambre d'élève de l'Institut. La sienne je crois. Les acteurs, je les connais de vue, sans plus et de quelques bribes qu'il m'a délivré à leur sujet. Je sais qu'il tient à eux et que ce sont ses amis, je dois donc me montrer cool pour être intégrer...Mais qu'est ce qu'être cool quand on souffre d’asociabilité comme moi ? Cool c'est être dans le moule ou c'est être différent ? En toute honnête, je ne sais plus très bien ! Alors...Autant m'essayer à un...nouveau rôle, non ?  En tenue de latex, mélange de rouge sang et de noir emprunté à Caitlyn (pour les bottes et le long manteau aussi ) et coiffée comme Amy avec le même regard surnaturel ( trafiqué je ne sais comment?), J'arrive dans l'encadrement de la porte en prenant une pause lascive.

Qu'est ce qu'il y a les gars ? Hum ? Je suppose que vous n'en avez jamais vu deux comme moi ! Vous croyez qu'on m'a mise ici dans ce trou à chat avec moi, erreur ! C'est VOUS pauvres petits puceaux abrutis qui êtes ici avec moi ! JE suis Silent, la Grande ! La fuckin' Ex Terroriste à Frange. Je maitrise l'informatique et le Kung Fu comme personne. Xavier lui même me demande conseils...J'ai tout appris à Jubilée, d'ailleurs c'est à présent ma femme de ménage et mon porte fringues personnel. Bavez pauvre  mortels car des comme moi, Jamais vous ne pourrez vous en palucher..

D'un geste, j'attrape Sanzo pour le basculer comme une poupée entre mes bras, penchée sur lui alors qu'il prend la pause d'une cavalière effarouchée.

Tais toi, bébé...détends toi, Jady Honey est avec toi ♥ Alors les gars, vous voulez que j'appelle mes copines pour voir si votre gay attitude est réversible, Hum ? Vas falloir me vous-voyer et m'appeler madame pour ça...A Genoux, Larves !!! Et NETTOYEZ MOI CE BORDEL ! CA SENT LE PONEY ICI

Regardant Sanzo avec un regard langoureux et autoritaire à vous arracher le slip.

En parlant de poney...C'est l'heure de ton cours de langue, ma « beatch ». Chut tu applaudiras après.

Rideau....................

....................................................


Elle se réveille dans un cris muet et agitant les bras, crachant par réflexe en baragouinant en chinois, aussi éberluée qu'une chouette avant de se fracasser le crane sur le sommier du dessus en re- jurant à nouveau en chinois.

Non de...non de...Olalalaaa !!! AIEUUUUUUUH !

Elle se recouche un instant en gémissant, frottant énergiquement le front en grognant.

Saleté de caboche à la noix, Jade arrêtes tes conneries..je ...j'arriverais jamais...Je...je vais encore décommander, pas moyen ><

Elle devait juste faire une sieste pour se « reposer » parce qu'elle dormait peu. Entre ses livres d’études et ses longues conversations par textos avec Sanzo jusqu'à pas d'heure, elle empêchait souvent la chambrée de  dormir au point qu'on la menace d'exil, de grèves de ménages ou de lui foutre son téléphone dans les cachettes de Kaede (elle était mignonne T_T, derrière la télé étant une SUPER cachette pour Kaede...).
Depuis presque 20 jours, elle jouait l'arlésienne avec les amis de Sanzo au grand désespoir de ce dernier. Prétextant toujours une bonne excuse pour se décommander et repoussant l'inévitable rencontre.
Elle ferait un effort, promis...mais, plus tard.

Pour l'heure, c'est un autre genre d'effort qu'elle venait de faire pour rejoindre Sanzo : un effort vestimentaire par le port d'une robe ! Elle avait demandé conseil à ses mères et sur le net s’était commandé une belle robe d'une couleur bleu pastel lui allant jusqu'en dessous des genoux mais laissant quand même à l'air ( chose improbable) mollets et chevilles, les manches étaient longues bien sur, il ne fallait pas pousser, non plus. Elle s’était nettoyée avec son savon offert par le jeune homme et s’était même intéressé au parfum fruité de Caitlyn sans oser lui demander d'en acheter mais Amy remarquait facilement ce genre de chose. Ravissante, elle n'en savait rien....apprêtée pour plaire : à l'évidence.

Elle chaussa ses sandalettes consciente d’être à la bourre d'au moins 30 minutes et ne pensa PAS a consulter ses textos sur son téléphone, se mettant en route en soupirant d'aise mais contrariée de sa nouvelle grosse bosse sur son front...Tant pis, on ne peux pas tout avoir.

Elle venait de tourner dans le couloir lorsqu'elle entendit sa voix...et puis d'autres...connues aussi. Elle stoppa immédiatement. Entendant Sanzo dire qu'elle devait se trouver dans la chambre d'une voix un peu embarrassée. Un vil traquenard ! Impossible de se montrer comme ça devant les autres ! C'est une horreur. Elle fit demi tour au pas de course passant immédiatement en mode invisible in extremis alors qu'ils tournaient dans le couloir ? Détalant dans le corridor comme une Rachel vers un stock de Pate d'amande, elle dérapa et se planta lamentablement la tête dans la première porte avec un Chtonk grandiose perdant une sandalette au passage.

Le « Putain de Merde !* » en chinois fut parfaitement audible ainsi que la porte des Elioth-De lauro s'ouvrant avec une cait décoiffée, un stylo sur l'oreille mais habillée décemment passant la tête d'un air circonspect avant d’étouffer un Wiiip sonore en reculant brusquement  comme si une grosse bête venait de s'engouffrer entre ses jambes pour se cacher dans la chambre. Elle referma aussi tôt la porte, la sandalette seule témoin du terrible drame qui venait de se jouer.
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Sam 17 Mai - 8:02

(Mi-mars)

1 mois qu'elle lui avait "je t'aime" et embrassé .. 1 mois qu'il en avait parlé à son entourage .. ou presque .. Cait et Amy étant absentes .. meme si Sanzo était sur que Jade leur en avait parlé ... Peut être meme Rachel ..
1 mois qu'il voulait lui présenter "officiellement" ses deux meilleurs amis ..
Enfin 20 jours .. il lui avait laissé une semaine histoire qu'elle se fasse à l'idée .. sauf que .. sauf que la situation avait empiré .. pas entre eux .. non ils filaient le parfait amour .. mais entre Jade et ses amis ..
en fait la situation n'avait pas empiré puisqu'elle n'avait jamais lieu ... pas de rencontre ... quelques vagues aperçus dans les couloirs aux sorties des cours .. rien de bien agréable et surtout bien trop rapide pour le chat ..  

Les 5 premières fois ou elle avait prétexté une excuse à la dernière minute .. ok pourquoi pas ..
mais meme si Sanzo pouvait être super lent pour certaine chose il n'était pas débile et avait fini par arriver à cette conclusion : Jade n'aimait pas ses amis ...
et plutot que le lui dire elle fuyait .. Il s'était meme demandé si Rachel ne la prévenait pas vu la rapidité qu'elle mettait à s'enfuir .. sauf qu'il ne voyait pas son amie dans ce rôle ..
Une fois il avait meme failli la "coincer" à la bibliothèque ... mais son pouvoir l'avait bien aidé .. et surtout il n'avait pas voulu faire d'esclandre dans ce lieu de calme et tranquillité ...
Il avait donc cessé de la harceler avec ça mais au bout de quelques jours c'était Sean qui l'avait fait ...et quand son ami voulait quelque chose ... il pouvait parler durant des heures et des heures et des heures ..
Le chat s'était retrouvé coincé entre sa petite amie fuyante et son meilleur ami gonflant.

La situation tendue fatiguait le chat .. et malheureusement ses notes s'en ressentaient .. il s'était déjà fait rappeler à l'ordre plusieurs fois par ses prof .. de là à ce qu'ils en parlent à son père ..
Cette fois il avait décidé de "l'obliger" d'une certaine façon .. ce n'était pas la meilleur mais il n'avait plus le choix ..
Il lui avait donc donné rendez vous sans lui dire qu'il serait accompagné ... Elle ne voulait pas se montrer raisonnable .. tant pis ..

Surtout qu'il ne voyait pas pourquoi elle réagissait ainsi .. il lui avait parlé de ses copains .. bon Sean pouvait être saoulant mais il n'était pas méchant .. et au pire il suffisait de le laisser parler .. quand à Kamen ... il était encore plus silencieux qu'elle .. et si Jade avait bien appris une chose c'était qu'il ne fallait pas juger sur le physique ...

Vu qu'une fois de plus elle lui/leur avait posé un lapin, Sanzo avait décidé d'aller directement la chercher dans sa chambre .. C'est donc en bavardant que les 3 amis s'engagèrent dans le couloir qui menait à la chambre qu'elle partageait toujours avec Rachel .. pas évident pour 3 élèves de se trouver dans la partie réservée au X-men ... Au pire Sanzo pouvait dire qu'il avait rendez vous avec Cait, Amy ou Rachel .. Finalement être ami avec 3 X-men aussi importantes était un avantage .. Enfin bref .. ils n'avaient rencontré personne ..

Ils étaient presque arrivés devant sa porte quand ils entendirent un "chtonk", une voix parlant chinois, un drole de cri et surtout une porte qui claquait ..
Les 3 garçons se précipitèrent ... rien à part une sandalette tout près de la porte des Elioth-de Lauro. Sanzo se mit à renifler ... Jade évidement ... elle leur avait encore échappé mais cette fois elle avait oublié non seulement sa sandale mais aussi que Sanzo pouvait la suivre à l'odeur malgré son invisibilité ..

Il ramassa la chaussure et la contempla un bref instant ... une sandale ... il soupira ... .. voulait elle jouer à Cendrillon ... Sauf que c'était raté .. le chat n'avait rien du prince charmant et était plutot contrarié ... Ca commençait à bien faire  ...

Il frappa un coup à la porte avant de l'ouvrir sur une Cait décoiffée et surtout surprise ... Il n'osa entrer quand meme. Malgré son mécontentement, il n'oubliait pas les bonnes manières ... Il renifla brièvement .. elle était là il en était certain .. son odeur était inscrite dans sa mémoire olfactive .. surtout qu'elle s'était servie du savon qu'il lui avait offert .. Il y avait Cait bien sur mais aussi Amy .. qu'il ne voyait pas non plus ... Il ne prit meme pas la peine de saluer les jeunes femmes la colère montant .. sa queue commençait à battre furieusement l'air .. Jade non seulement s'était une fois de plus enfuie ... mais surtout c'était réfugiée chez ses tantes .. il ne savait pas ce qui l'agaçait le plus ... C'était .. une pure traitrise de sa part .. bien sur il ne savait pas qu'elle n'avait pas volontairement choisi ce lieu ..
D'une voix assez forte et irritée il lança à travers la pièce :


"Jade je sais que tu es là ... si tu essaies de t'enfuir par la fenêtre je demande à Rachel de te rattraper .. et tu sais comment ça finira .. (menace déloyale qu'il ne mettrait pas à exécution bien sur .. quoique .. ce jeu de cache cache commençait à l’énerver .. en plus Jade s'était réfugiée chez ses tantes .. ça s'était déloyale ...)  Jade .... montre toi ou je viens te chercher ... tu ne peux pas m'échapper tu sais .. je te l'ai déjà dit tu n'es pas invisible pour moi ... je peux te sentir ..."

un silence histoire de lui laisser une première chance de se montrer ...

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Lun 19 Mai - 20:21

Dimanche 16 Mars 2014 – 01 : 32 P.M.
La vie continue et la vie est belle, c’est ce que l’on pourrait dire. C’est dimanche, dimanche vacance comme on dit (ou pas) et donc on tourne au ralenti chez les Elioth de Lauro. Enfin, à part la troisième qui nous joue à chat avec un chat mais c’est ce soir qu’on aura les résultats du match. Jeans normal et t-shirt marron, j’attends assise contre la fenêtre à regarder l’horizon et le soleil, membranes nictitantes déployées. Je prends le soleil, ça a toujours été l’une de mes grandes activités à défaut de réellement la définir comme favorite ou même appréciée mais elle m’est aussi naturelle que manger même si elle ne m’empêche pas de finir par m’ennuyer. Et même si je suis d’une grande patience je remercie mon aimée de m’aider à participer aux comptes en plus d’avoir la patience de le faire. Oh, je ne râle pas autant qu’elle, je n’ai pas la moindre notion du coût de la vie ou autre, je sais juste qu’au bout de cinq calculettes grillées en s’énervant il faut soit arrêter le massacre soit prévoir un budget calculatrice (ce qui me vaut un regard noir et sournois de castor froissé) et que j’adore me rendre utile pour elle ; il n’y a qu’un moyen de me faire taire et je sais être têtue comme une mule alors je finirais occupée de toute façon et si Madame Caitlyn de Lauro souhaite les avoir fini avant ce soir elle devra bien accepter mon aide sans quoi je la perturberai de toute façon. Ce n’est pas pratique de faire les comptes avec une jeune femme allongée sur la table, hein ? D’un autre côté si elle le fait à côté de moi en me snobant je serais vexée aussi…

Enfin Bref je me retrouve à faire des maths pour aider alors que je n’aime pas les maths mais j’aime aider donc même si Caitlyn n’a rien demander je pense que mon intervention est positive ! Enfin elle n’est pas positive très longtemps puisque quelque chose finit par venir s’heurter à notre porte d’entrée, libérant une magnifique voix et une langue bien connue qui me font conclure que la fille de Caitlyn a opérée pour une marche à reculons afin de faire connaissance avec les amis de son petit ami ; oui, quant elle fait des trucs dans le genre c’est la fille de Caitlyn, je n’ai absolument pas de mauvaise fois là-dessus. D’ailleurs, le fait que mon aimée aille ouvrir prouve qu’elle en est inconsciemment consciente et qu’elle assume cet état de fait. Par contre le « wiiip » indique un imprévu et me fait détourner la tête de la fenêtre pour regarder vers l’entrée où visiblement on a approchées de trop prêt une zone de droit exclusif !

La porte n’est pas encore refermée que je me lève pour suivre ouïe et odorat à la recherche d’une jeune femme qui est venue se réfugier dans les jeans de ses mères alors qu’elle est bien trop grande pour ça et qu’il n’y a qu’une seule personne qui approche le jean de chacune de ses mères et c’est l’autre !

- Alors ma belle, un problème avec ton rendez-vous ? Si tu t’inquiètes pour ça, non tu n’as pas trop mit du parfum que t’as piquée à ta mère.

Je sais où est Jade tout comme je sais qu’il ne sert à rien de la regarder dans ses cas là, du fait je regarde Caitlyn en souriant puisqu’elle sait parfaitement que c’est elle, la mère en question ; j’ai réussi à accepter l’idée de la fille, j’arrive à le dire tout comme je l’appelle « ma belle » pour qu’elle arrête de stresser sur son physique, néanmoins je ne me désigne pas en tant que sa mère, j’avance à ma vitesse quand même !

D’après ma mémoire, ça doit faire une demi-heure que les adolescents se sont retrouvés, je me demande ce qui à bien pu déraper après tout ce temps pour qu’une Silent invisible ne fuit jusqu’à chez nous et, je le crains, ne dérape à son tour pour finir tête contre la porte.

- Je vais te chercher de l’arnica, essaie de reprendre ton souffle d’accord ?

Alors que j’avance jusqu’à la maigre armoire à pharmacie que deux régénératrices peuvent avoir afin d’en sortir les petites granules, j’entends des pas ce préciser dans le couloir, ainsi que le problème en faire autant. Oh, ce n’est pas Sanzo le problème, loin de là, mais Sanzo n’est pas seul et Jade aussi sociable que… Caitlyn n’est diplomate lorsqu’elle est en mission ? En tout cas, le petit ami ne tarde pas à frapper à la porte ; mais pas comme d’habitude, cependant. D’habitude, Sanzo est l’exemple même de l’éducation, trois coups et une minute d’attente avant de demander s’il y a quelqu’un, les bonjours et au revoir même si tu le croise plusieurs fois dans la journée ; il fait parti des gens capables de faire une dizaine de formules de politesse différentes dans un ascenseur pour peu qu’il y ait un peu de monde. Hors là c’est : un coup et j’entre en mode chat-pas-content. Est-ce qu’il crache quant il est en colère ? Je l’ignore mais ça ne m’effarait pas et je continue ce que je suis entrain de faire dans la salle de bain.

"Jade je sais que tu es là… si tu essaies de t'enfuir par la fenêtre je demande à Rachel de te rattraper… et tu sais comment ça finira… – il est sérieux là ? Il croit que Rachel va prendre son parti dans une dispute de couple ? Moi je pense savoir comment ça finira et ça serait plus drôle qu’autre chose – Jade… montre toi ou je viens te chercher… tu ne peux pas m'échapper tu sais… je te l'ai déjà dit tu n'es pas invisible pour moi… je peux te sentir…"

- Bonjour à toi aussi Sanzo, dis-je alors que je sors de la salle de bain, barrette d’arnica à la main. Fais gaffe où tu mets ton nez, ça pourrait devenir inconvenant, poursuis-je tranquillement pour calmer les choses en espérant que personne ne surenchérisse au risque d’être moi-même calmée sous peu. Salut les garçons.

Tout en parlant, je passe à côté de la position de Jade pour discrètement lâcher le tube d’arnica histoire qu’elle puisse s’en sertir, tout en me demandant si pour le troll je ne devrais pas changer l’odeur émise par mes glandes odorantes ; mais je n’en fais rien, je reste neutre dans ce conflit. Enfin, neutre pro-Jade quoi.

- Alors que se passe-t-il jeunes gens ?

M’en retournant m’assoir à la fenêtre, je ne les perds pas de vue grâce au reflet ni de l’ouïe ou de l’odorat.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Mar 20 Mai - 17:54



La bonne nouvelle c'est qu'on commençait à respirer financièrement, nous avions évacuer le problème de l'entretien du Manoir Elioth ainsi que tous les désavantages financiers en confiant les clés à notre tante Ruth qui sans rouler sur l'or s'était battit une confortable situation, après tout, elle avait pris à charge Aislinn qui du fait de sa situation d'expatrier dimensionnelle en retraite forcée devenait un véritable boulet vu qu'elle ne travaillait pas ni ne gagnait quoi que ce soit.  Je soupçonnais d'ailleurs l’intriguante tante d'avoir au passage pillé les réserves d'Adrien mais après tout il serait de mauvais goût de réclamer quelque héritage après ce qui s’était passé la bas. Restait ce foutu cadeau empoisonné de Hopes en l'encombrant pied à terre italien et les impôts de celui de San Francisco. Il me faudrait trouver une solution pour tout cela et j'avais décidé de prendre conseil auprès de Sébastian pour monter une société  à biens fonciers ou un truc du genre pour nous couvrir aux yeux de la loi et des impôts. Bien entendu ces tracasseries passaient largement au dessus de l'adorable caboche de ma tendre épouse qui n'y entendait rien à ces questions qui me pourrissaient la vie et préférait s’étaler sur la table en un appel évident au stupre et à la fornication rien que pour tenter de me distraire et que je m’intéresse à elle. Fallait gérer un budget pour trois, c’était chaud en en plus on avait une ado sur le dos, une ado ca ne se contente de vieux fringues et d'une boite de playmobils par mois pour qu'elle nous foute la paix ! Non, elle a SES marques de fringues et veut SES geekeries...Merde quoi ! Qu'elle retourne les voler, ca coûtait moins cher, on devrait la foutre à la rue pour lui apprendre la vie...non...elle en vient...T_T. On devrait, dans ce cas,  foutre Amy dans la rue pour qu'elle apprenne la vie...non c'est une plante d’intérieur qui a besoin du Pokon que je lui distille nuit après nuit. Quand je pense qu'elle ne veut pas que j'ai un hamster et qu'elle se tourne la fourrure sur la table comme un chat au soleil...J'irai me plaindre à Rachel, elle au moins elle m'écoute sans rien dire ( mais comprend t-elle seulement de quoi je parle?).

C'est  ca, minaude, saleté ! Je ferais semblant de ne pas te remarquer pour la peine même si mon regard dévie souvent vers ses courbes d'une manière indiscipliné...Par le Sang du Christ, je suis son esclave sensuelle et sexuelle, c'est dit T__T et d'façon, fait chier ce budget, je vais la prend...Jbong ? Comment ça «  JBONG » ? Il n'y a aucun poltergeist à l'Institut qui jure en chinois et comme la seule autre Yoko Ono qui occupe l'étage aurait vu la porte crier pitié en vieil Ant si l'envie lui avait pris du haut de son mettre vingt de frapper comme ça, il n'y avait qu'une autre personne pour faire ce genre de chose : la fille d'Amy avait encore fait une connerie, parce que quand elle fait quelque chose de mal, c'est sa fille, c'est logique ! D'ailleurs le fait qu'elle ne bouge pas de sa place par honte prouve qu’elle en est inconsciemment consciente et qu’elle assume cet état de fait.

Mon projet libidineux restant en l'état mais se colorant d'une frustration bien légitime, je décide de m'enquérir de la situation en allant ouvrir la porte avant de sentir alors que je scrute le couloir sans la voir une sorte de chose affolée mais parfaitement invisible me courir entre les jambes en manquant de me faire tomber pour se cacher dans l'appartement.
Bon autant le dire, j'en ai marre et comme toute bonne Elioh/Oldfield je le manifeste à ma sauce, c'est à dire en gueulant. Je referme la porte alors qu'Amy salut notre invitée surprise puis je lance au vide avec une voix particulièrement agacée.

   
Bon c'quoi ce'bordel....Vous êtes prié d'aller jouer à cache cache ailleurs que dans NOTRE appartement ! Et puis tu sais combien ça coûte une porte ? Moi je sais parce que  j’étais en train de faire  les comptes et je DETESTE faire les comptes et que..Mais...tu aurais pu casser réellement cette porte tu sais ? Tu t'en rends comptes ? Et parle que je vois vers où je dois gueuler, ca m'énerve encore plus.

J’étais lancée pour continuer à laisser éclater mes remontrances que je trouvais légitimes lorsque ma compagne laissa tomber d'une façon cavalière qu'elle partait à la recherche de l'arnica ce qui suggérait...une blessure légère, certes mais une blessure ! Oh mon dieu, elle s'était fait mal ! Mais pour de vrai alors ? Ma fille était blessée ? J'affichais une mine décomposée et complètement paniquée. L'Information me percutait de plein fouet : ma petite jade s’était fait mal, insupportable ! Mode Panique « On ».

L'arnica ? Quoi ? Quoi ? Elle est blessée ? Hein...où ça jade ! Jade !...redeviens visible...montre moi ça tout de suite...Je..L’infirmerie peut être , faut appeler quelqu'un? Tu...Sweeeeety. maaagne.je..Jade REDEVIENS VISIBLE !  BORDEL ! Assis toi...mets ta main dessus...tu ...je vais te chercher un pouf...bouge pas...hein...connerie de porte ! J'ai toujours dit...dangereux...connerie de bois tout dur et...par le sang du christ...faut faire attention aussi...

Je courrais à la recherche d'un pouf afin qu'elle puisse se relaxer si elle n'arrivait plus à tenir debout, je ne connaissais pas l'étendue des dégâts et je flippais grave ma race pour ainsi dire !

Allez dis moi où t'es mon Ptit citron, arrêtes de m'faire vieillir de dix ans à la seconde  et ..
(Oui mon petit citron, outre que j’étais son Pot de Lait à cause de la blancheur de ma peau, je la surnommais mon citron parce qu'elle était aussi lumineuse que le soleil mais aussi acide que l'agrume lorsqu'elle s'y mettait)...Hum ? ( Sanzo après avoir tambourin venait de faire irruption dans la pièce en clamant haut et fort sa colère). ... Plait-il ?

Je restais perplexe un long instant en le regardant avec des yeux ronds avant que mes neurones puissent retrouver leurs connexions logiques d'une façon tellement anarchique et whathefuckesque que la lumière revint brusquement sur une information délivrée bien auparavant dans la discussion. C'est surement ce que l'on nomme un effet kiss kool à méga retardement.  Je tournais la tête pour regarder dans la direction où je pensais que ce trouvait l'effrontée le tout en affichant à nouveau une expression outrée et contrariée.

….Que ?! ...Comment ca MON parfum ?...Tu vas voir tes fesses ! Tu sais combien ca coûte ?
PLUS CHER qu'une porte !
( A Amy en me dirigeant vers Sanzo d'un pas ferme et qui n'augurait rien de bon) C'est bien ta fille tiens !!! Aucune notion des prix !

Regard de feu sur le pauvre minou et intonation TRES persuasive.

TOI !

L'index tendu, je frappais sa poitrine en le désignant d'un ton accusateur.

Depuis quand tu rentres comme ça chez les gens  sans  êtres invité, on aurait pu être en train...de..être occupées ! Tu BAISSES D'UN TON face à moi  et tu rentres là !
( Regard porté vers le couloir aux deux compères restés en retrait)
ET vous.... Cassez vous ou je vous grille les rares poils qui vous poussent, bande d'étudiants. Y'a eu un attentat contre ma porte, vous pourriez devenir des victimes collatérales...Le chat MALPOLIS va prendre des leçons d'éducation...il vous sonnera dès que le conseil de famille sera terminé.

Je claque la porte avec violence en soupirant lourdement, me retournant en croisant les bras en une attitude inquisitrice.

Bon...D'une..fais pas répéter ta mère, jeune fille...on attend des explications et de deux...au cas où ca vous échapperait à vous deux(éclat de voix exaspéré)  JE NE DISPOSE PAS DE SUPER SENS ! Du coup j'en ai marre de m'adresser à un mur et de ne pas savoir où tu es...tu apparais ET tu me montres ce bobo !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Mer 21 Mai - 18:26

La mission , « il faut sauver l'élève Jade » avait parfaitement réussi puisque mon raffut avait permis de débusquer un des deux castors hors de sa tanière et m'avait laissé une opportunité de sortie ou plutôt d'entrée. Je m'étais faufilée entre ses jambes avec distinction et classe manquant d'opérer un strike au passage et elle avait eu la bonne idée de refermer la porte sur ma misérable existence. Je me redressais en tentant de retrouver mon souffle suite à cette brève cavalcade et constatant avec horreur qu'il me manquait une sandalette ! Mince ! Je me tenais donc là à cloche pied, jambe recroquevillée en arrière parce qu'il n'était pas question que je pose ce pied sur un sol sans doute sale de poussières, micro débris humain et acariens en tout genre ! Je me sentais pas encore ridicule à dire vrai, mais le ridicule de cette position de « chat perché » pour éviter « chat furax » ne m’échappait pas le moins du monde, on apprend à composer avec ses grands moments de solitude parait-il, d'autant plus simple que je suis invisible, ça c'est mon avantage !

Alors ma belle, un problème avec ton rendez-vous ? Si tu t’inquiètes pour ça, non tu n’as pas trop mit du parfum que t’as piquée à ta mère.

Amy est pire que le père fouettard, elle sait toujours si tu as été sage ou pas. D'un geste réflexe, je sens le col de ma tunique pour attester de l'odeur. Non, ce n'est pas si fort, j'avais de toute façon « emprunté » le flacon de Cait la veille avec comme projet de le remettre discretos dans la salle de bain le soir en allant me laver les mains juste avant de passer à table puisque nous prenions au moins un repas ensemble à trois dans la journée, voire les deux quand possible . Ca « fortifiait l'esprit de famille » selon Caitlyn mais surtout ça l'empêcher de culpabiliser de devoir se servir de grosses assiettes toute seule alors qu'Amy picorait dans la sienne. Une douleur vive me fit grimacer et porter la main au front alors que le Castor montait dans les aiguës à propos de sa porte et du prix que cela coûtait. Cait était une grosse chiante radine quand elle s'y mettait, il y a avait pour moi toujours moyen de trouver de l'argent lorsqu'on en avait plus. Le fric, c'était pas si compliqué à trouver et la légalité, ben c'était fait pour ceux qui s’embarrassaient de scrupules et étaient incapable de gérer une situation à risque ou alors celles qui comme la rousse râleuse vivait justement du Droit. Quoiqu'il en soit. Elle me prenait ouvertement le melon avec sa porte et je lui tirais la langue d'un air blasé tout en frottant énergiquement (et bêtement) ma seconde grosse bosse sur le front. Bien sur tout ceci à cloche pied pour éviter l'horreur d'un pied nu sur le sol et sous couvert d'invisibilité pour éviter quelques degrés de plus dans la colère Eliothienne. *

La suite me laissa sans voix.
Un pur moment de panique de Cait qui me pensait probablement à l'article de la mort. Amy m'avait expliqué qu'elle risquait de me surprendre très souvent tant ses humeurs et comportements fantasques pouvaient déstabiliser et que paradoxalement, cela faisait parti de son charme. Mais je ne me serais jamais douté qu'elle puisse être si sincèrement touché parce qui pouvait m'arriver, elle manifestait toujours une certaine désinvolture qui semblait sonner comme un détachement vis à vis des situations, mais pour le coup, elle « pétait vraiment » les plombs. J'allais apparaître pour la rassurer quand Sanzo déboula.

Je ne l'avais jamais vu comme ça, aussi énervé et pour tout dire , cela me peina beaucoup qu'il puisse me menacer d'en appeler à Rachel pour m'humilier ou venir me traquer jusqu'à chez moi pour m'adresser des reproches pleins de colère. Décevant et blessant...oui...au point qu'en viennes à souhaiter réellement que Cait le foute dehors alors que je ramassais le tube d'Arnica, les larmes au bord des yeux. Il ne cherchait pas à comprendre, il explosait directement.
Pour l'instant, je ne pouvais pas faire autrement qu’apparaître.

Me voilà apparaissant, yeux rougis par les larmes, posant enfin le pied nu par terre avec deux magnifiques bosses sur le front.
Mon regard va de l'une à l'autre alors que je tire nerveusement sur l'une des manches de ma robe en un geste trahissant un profond mal être.
C'est Cait qui une fois de plus réagit en premier.

Oh Puce, Ca y est tu t'es décidée à la mettre ? Tu es mignonne à croquer sauf ...ces grosses bosses...C'est..laisse moi te mettre de la..
Me suis endormie...je voulais lui faire plaisir et...je ne peux pas...je ne peux pas me montrer comme ça à des inconnus...tu me forces en me prenant en traitre, t'es qu'un....UYtEFgTr0 *

Sans rien ajouter, je décroise les bras et traverse la pièce d'un pas décidé en chouinant pour aller m'enfermer dans la salle de bain.

Hey hey heyyyy...Jade...laisse moi te soigner et...(A Sanzo).. reste là toi, SURTOUT, Amy...essaye de lui expliquer et...rhaaa merde...

Caitlyn regarde Amy d'un air navré avant de me poursuivre pour ouvrir cette porte qui DECIDEMENT ne se ferme pas, à croire qu'elle refuse un peu d'intimité dans leur couple. Je n'ai même pas le temps de protester qu'elle soupire avant de me prendre dans ses bras alors que je pleure comme une gamine.


* sale con en chinois
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Jeu 22 Mai - 8:12

Quand et surtout comment tout cela avait il pu déraper à ce point ... ce matin ... hier ... y a 1 mois ... non en fait tout cela avait commencé quand il l'avait rencontré dans le gymnase. Si triste ... si seule ... et surtout si belle ...
Cette solitude et cette souffrance lui avaient arraché le coeur ... c'était plus fort que lui, il détestait voir des gens (surtout des jeunes comme lui) souffrir ainsi ... encore plus quand cette personne était aussi mignonne. Mais il s'était trompé, une fois de plus.
Tous ces mots "je t'aime", "fait moi confiance" ... et meme ce baisé ou cette soirée ne voulaient finalement rien dire. Elle s'était moquée de lui et lui avait plongé. Elle avait joué à la jeune fille perdue et lui stupide chat qu'il était avait non seulement marché mais couru.


{... ... non Jade n'est pas comme ça ...
- bien sur que si ... c'est une fille ... regarde comment elle a retourné la situation en te faisant passer pour le vilain aux yeux de ses tantes ... souviens toi de Rachel ... }


non Rachel avait essayé de lui faire comprendre dès le début ... ça n'avait rien à voir ...

mais la porte avait claqué et elle l'avait traité de sale con ... Quelques mots en chinois lui étaient restés dont celui là (il aurait d'ailleurs préférer l'oublier)

Il ne bougeait plus, les yeux sur cette porte et meme si ses oreilles captaient la conversation son cerveau refusait toute compréhension.

Il s'était trompé ... Voilà .. c'était ça .. finalement Jade s'était rendue compte qu'elle ne l'aimait pas .. et fuir devant ses amis étaient juste un prétexte .. une façon "délicate" de lui faire comprendre les choses ... mais il n'avait pas compris ... il s'était bêtement accroché ...

Un trou se forma au beau milieu de sa poitrine .. faut dire qu'il était accro à sa drole de petite amie ... il n'avait vraiment pas de chance avec les filles ...

Il leva la main ... devait il s'accrocher ... laisser tomber ... Sa main n'alla pas au bout de son geste ... elle resta suspendu à quelques millimètres du bois.

Pourquoi s'accrocher ... Meme si Amy était restée calme, 3 contre un, il n'avait aucune chance. Cait ne lui avait meme pas laisser le temps de s'expliquer et elle s'en était prise à ses camarades ... quand à Jade ... Rejeter ainsi toute la faute sur lui ... alors qu'il n'avait rien fait ...

il recula de quelques pas ... "reste là" lui avait crié Cait ... mais il n'en avait pas envie ... quoique ... fuir était toujours son premier reflex ... aujourd'hui était il en danger ... non ... pas vraiment mais il souffrait ...

tête basse, il se détourna de la porte, de la chambre et surtout de Jade ... il ne devait plus l'importuner ... elle ne voulait pas de lui il en était maintenant certain, meme s'il trouvait qu'elle aurait pu être un peu plus franche.

De nouveau il se heurta à quelque chose de dur, décidément ce n'était pas son jour. Il leva les yeux ... c'était son copain Kamen. Le colosse l’empêchait de faire une grosse bêtise.
Sanzo se décala mais se fut Sean qui se plaça devant lui, il soupira
"les gars ... "

bras croisés, il savait qu'il lui serait impossible de faire bouger Kamen ... seule solution passer par dessus sauf qu'il n'en avait ni la force ni le courage.

Kamen posa sa grosse main sur la poitrine de Sanzo et le poussa légèrement.
"Madame Caitlyn a dit "reste là"" Malgré de véritables progrès en anglais, Kamen parlait toujours aussi peu.

Sean lui passa un bras autour des épaules
"tu l'aimes vieux, c'est juste un malentendu, gâche pas tout ... c'est une nana ... c'est leur spécialité ...
- depuis quand t'es devenu un expert en fille
- depuis que tu te conduis comme un crétin "

il regarda son ami, un nouveau soupire, il n'avait meme pas le courage de se disputer avec lui  
"je dois faire quoi alors ?? attendre le bon vouloir de mademoiselle ...
- ouai mec ... tu attends gentiment que ces dames aient fini
- c'est pas juste" il avait pris un ton boudeur d'un gamin de 7 ans
- c'est la vie vieux ... bienvenue dans le monde des adultes.
- pffff t'es nul
- ouai je sais mais c'est ce qui fait mon charme" Sean lui sourit sincèrement ... comment résister. Sanzo était sensible à l'amitié que lui portaient ses deux amis.

- elle m'a quand meme traité de sale con
- ba qu'est ce qui t'étonne là dedans ... t'es un sale con"

Sanzo se dégagea de son ami et lui flanqua un coup de poing dans l'épaule ... pas trop fort quand meme.
Puis il s'assit dos au mur, rongé de nouveau par le doute et l'inquiétude.
"t'es sur de toi ?
- mais oui ... elle craque littéralement pour toi. N'aie crainte. T'es un vrai séducteur minou
- mmm ... franchement avec elle j'ai plus l'impression d'etre la souris que le chat
- c'est normale. Elle aussi a peur
- de moi ?
- ouai de toi, de moi, de nous, des mecs ... des autres ... tu sais tout le monde n'a pas ta faculté à aller vers les autres aussi facilement.
- ouai mais bon ... se réfugier chez ses tantes (nouveau ton boudeur)
- et ou voulais tu qu'elle aille crétin ?? "

Sanzo fixa Sean qui était abasourdi par une telle crétinerie de la part de son ami. Décidément Jade avait raison, ce chat était trop con.

"tu serais aller ou toi ? "

... "chez mon père" ... oui c'était sur ... ou allait on quand on se sentait mal ... "chez soi" ... et chez Jade c'était la chambre de ses tantes.

Alors qu'ils discutaient la porte se rouvrit ...



hrp:
 

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Ven 23 Mai - 18:30

Caitlyn est une bonne mère, attentionnée et aimante, c’est rassurant de l’avoir à son côté dans les bonnes comme les mauvaises périodes de la maternité puisqu’outre son expérience plus grande et sa maturité plus… mure… une fois sur deux, elle n’hésite pas à faire les choses. Mais ça reste une Elioth élevée par des Kenneth, donc forcément elle gueule.  Hors ça reste aussi Caitlyn, donc elle gueule jusqu’à ce qu’elle ait une autre raison de gueuler. Du coup aujourd’hui elle gueule pour la porte après en avoir fait de même pour les comptes en faisant des associations d’idées entre les deux (heureusement qu’elle évite les malencontreuses considérant mes « menaces » précédente) avant de simplement gueuler qu’elle ne sait pas où gueuler. Et puis elle change de disque parce qu’il y a une « blessée » ; Seigneur-Dieu ce que je l’aime !

Un coup sur la tête, ça va niveau blessure, hein ? Mon dieu, le jour où on aura un enfant en bas âge, pour peut qu’il soit chahuteur, elle va me faire une crise cardiaque. Je l’imagine déjà essayer de convaincre un enfant de quatre ou cinq ans que la balançoire c’est dangereux et que si les autres enfants y ont droit c’est parce que leurs parents sont aussi irresponsable que moi ; parce que ma politique avec les bobos reste que ce n’est pas grave de ce les faire tant qu’on s’en occupe bien après. Même dans une cellule capitonnée on ne pourra pas empêcher un enfant de se faire mal, alors il ne faut pas paniquer et avoir les bons médicaments, c’est tout. Le meilleur médicament reste le bisou magique mais je ne pense pas qu’il soit du gout de Jade : trop grande, trop propre, trop rationnelle. Puis un bisou magique d’une Caitlyn paniquée c’est prendre le risque d’un coup de boule pas magique du tout.

Ptit citron… faut vraiment que je propose que Jade hérite du titre de Ptite Brune, à la limite Ptite Brune Jr, parce que je suis désolée, les noms fruitiers… encore que je suis très contente de mon abricot et Jade ne se plaint pas de celui là. Faudra juste que je demande la signification et surtout qu’on se mette d’accord pour celui d’un futur enfant ; cherry si c’est une fille, ça passe ! MAIS on n’en est pas encore là.

Je passe le bug à retardement même s’il me fait une nouvelle montée de tendresse et assumant parfaitement que le fait que Jade n’est aucune notion est prix vient de ma filiation (après tout, elle a déjà la poisse de  Caitlyn, faut que j’ai une petite partie aussi), puis je reste relativement en retrait lors du retour de souffle de l’explosion Eliothienne.

Le « TOI » est simplement magnifique et j’avoue avoir un instant peur qu’elle ne lui en mette une mais c’est finalement deux-trois coups d’un doigt entrainé sur le torse qui font reculer le chat hors de notre territoire, dissipant ses deux camarades d’une menace illogique car je ne la laisserai pas aller voir les rares poils qui leur pousse considérant où un tiers d’entre eux leur poussent, puis une fois l’envahisseur repousser asséner le coup de grâce ici même.

Bon… D'une… fais pas répéter ta mère, – laquelle ? J’ai pratiquement rien demandé moi, je suis toute innocente telle la blanche colombe perchée sur sa chaise à l’écart, hein ? – jeune fille… on attend des explications et de deux… au cas où ca vous échapperait à vous deux… – non, je suis innocente, j’ai rien fait, c’est pas moi, j’étais sur la chaise, ne me gueule pas dessus ! – JE NE DISPOSE PAS DE SUPER SENS ! – et heureusement pour toi parce qu’à gueuler comme ça c’est encore plus désagréable – Du coup j'en ai marre de m'adresser à un mur et de ne pas savoir où tu es… tu apparais ET tu me montres ce bobo !

Et elle le fait, larmes aux yeux et une chaussure en moins, sans compter deux hématomes sur le front ; pour le coup, on a beau être très douées avec Caitlyn, on n’a jamais réussi à se faire deux bosses en une seule chute. Elle doit avoir apprit ça avec Kyle. Je me retourne vers toute la scène lorsque le malaise se montre par l’intermédiaire du tic habituel alors que Caitlyn saute une nouvelle fois d’une idée à l’autre.

Oh Puce, – c’est MOI puce… NAMOE – Ca y est tu t'es décidée à la mettre ? – bah c’était pas un peu pour ça qu’elle l’avait achetée ? – Tu es mignonne à croquer – vrai et heureusement que c’est bleu pastel et non bleu électrique sans quoi j’aurai buggé un peu – sauf… ces grosses bosses… C'est… laisse moi te mettre de la…

L’arnica arrêtera la douleur et la pommade fera dégonfler, à moins que ça ne soit l’inverse – ou autre chose – j’en sais rien ; moi et les médicaments. Je me souviens juste qu’on me donnait de l’arnica étant jeune, quand je me cognais – chose arrivant d’ailleurs plus souvent sur le coin des meubles qu’en plein air.

Me suis endormie… – ma pauvre petite Jade, il faut dormir la nuit, pas geeker sous la couette – je voulais lui faire plaisir et… – c’est pas grave de ne pas y arriver ; je me lève pour me diriger vers elle, suivant également ce qui se passe de l’autre côté de la porte – je ne peux pas… je ne peux pas me montrer comme ça à des inconnus… tu me forces en me prenant en traitre, t'es qu'un… 混蛋

Oh, joli, je la connaissais pas celle-là ; mais je me doute de ce qu’elle signifie. D’autant plus que Jade s’en va s’enfermer dans la salle de bain pour dresser un rempart de plus. Caitlyn répartie les tâches et je ne peux m’empêcher de me sentir exclue, alors même qu’elle s’empare de notre fille dans ses bras pour l’y laisser pleurer. Je suis heureuse de les voir ainsi, de voir cette complicité se développer entre elles, mais je n'aime pas ne pas y avoir ma place ; non pas que j’ai peur que l’une ou l’autre ne m’abandonne, c’est impossible, juste que… je suis égocentrique, surement.

Mais je suis capable de compromis également : je m’avance jusqu’à elles alors que Sanzo se fait maintenir en place par ses amis, m’accroupissant à leur côté avant de poser ma main sur la joue de Jade et de lui en souligner l’œil pour en chasser les larmes.

- Ça va aller ma belle, tu nous fais confiance ? Je vais aller calmer le jeu du côté de ton CPC, couillon de Petit Copain, pendant que ta mère va t’aider à te remettre. On va tout arranger. Pour toi.

Un sourire rassurant à sa destination alors même que j’apprends que mon interprétation du qualificatif de Sanzo était entièrement sous-évaluée – d’un autre côté le fait qu’il comprenne et pas moi est très révélateur – puis me lève non sans un clin d’œil à Caitlyn, que je laisse avec notre fille parce qu’on a beau se la refiler lorsqu’elle fait des conneries, elle reste à nous deux et on la veut comme telle lorsqu’elle est ainsi fragile, et enfin m’en vais jusqu’à la porte, l’ouvrant sur trois adolescent dont le seul à avoir la majorité semblait le moins mature.

- Alors, le Couillon de Petit Copain, commençai-je tout en refermant la porte derrière moi, je suis assez d’accord avec Sean sauf pour la partie insultante. Et légalement, on serra bientôt ses mères au passage.

M’adossant à la porte, je pose mes mains contre le bois, plus ou moins au niveau de mes fesses afin d’éviter toute glissade impromptue.

- Vous n’étiez pas sensés aller à son rythme, Sanzo ? Tu dois la connaitre un minimum pourtant. Tu dois avoir conscience que la piéger est une très mauvaise idée. Elle a pu s’enfuir mais t’imagine si elle n'avait pas pu ? Qu’aurait-elle fait selon toi ?

La dernière question est un reproche parce qu’on sait parfaitement l’un et l’autre jusqu’où peut aller Jade et c’est un manque de responsabilité de sa part que de chercher à l’acculer.

- Sean, Carmen, est-ce que vous pouvez y aller s’il vous plait ? Je dois parler à Sanzo seule à seul. Je vous tiendrai au courant si on arrive à rattraper la chose mais pour l’instant il y a pas mal de choses que je fais dire et que je préfère que vous ignoriez ; ce n’est pas par moi que vous devrez les apprendre.

J’attends qu’ils partent pour poursuivre, les remerciant pour leur compréhension au passage. Sanzo a de bons amis mais il peut tout gâcher s’il le fait de la mauvaise façon.

- Je comprends ta colère et ta frustration mais je te demande de penser quelques secondes. Oui être séparé entre ton groupe de pairs et ta copine est difficile d’autant que Jade est une copine particulièrement difficile mais à forcer le passage tu ne gagneras qu’à ce qu’il se referme. Tu ignores combien elle fait des efforts ne serait-ce que pour être avec toi. Regardes ce que tu tiens dans la main. Une sandale. Tu te rends compte qu’on voit son pied ? Tu te rends compte que ce n’est absolument pas la saison mais qu’elle a essayé quand même de se montrer. Progressivement elle ôte les couches face à toi et ça lui a prit plus d’un mois pour en arriver là, à ces sandalettes, à cette robe… Devant tes amis, elle restera aussi blindée qu’envers n’importe qui d’autres et ce blindage la coupera de toi également si tu la force à l’adopter. Tu es attiré par les filles à problèmes et tu leur fais la promesse de ne pas en être un mais tu es maladroit, ce n’est pas un tord mais tu te dois de faire d’autant plus attention, du coup, tu comprends ?

Je laisse un instant de pause, attendant qu’il confirme ou infirme, franchement et honnêtement.

- Quand Jade va sortir de là, parce qu’elle va sortir, j’aimerai que vous trouviez un coin tranquille pour discuter, tout les deux, que vous soyez aussi franc que possible. Dis-lui pourquoi c’est si important pour toi qu’elle rencontre tes amis et pourquoi elle va y arriver, pourquoi elle va arriver à le faire. Rassure-là et encourage là. Ne la force pas. Tu penses y arriver Sanzo ?

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Sam 24 Mai - 14:10

c'était Amy, une chance ... peut être. Il n'était pas sur de réussir à affronter Jade ni meme Cait mais Amy ... Malgré le peu de différence d'age, elle était tellement adulte et puis elle était sa psy.

- Vous n’étiez pas sensés aller à son rythme, Sanzo ? Tu dois la connaitre un minimum pourtant. Tu dois avoir conscience que la piéger est une très mauvaise idée. Elle a pu s’enfuir mais t’imagine si elle n'avait pas pu ? Qu’aurait-elle fait selon toi ?

Finalement pas sur que ça soit mieux. Ok la piéger n'était pas la bonne solution mais de là à tout lui mettre sur le dos ...
Aller à son rythme ... cela faisait un mois ... UN mois ... il avait beau être patient ... un mois quoi ...


- Sean, Carmen, est-ce que vous pouvez y aller s’il vous plait ? Je dois parler à Sanzo seule à seul. Je vous tiendrai au courant si on arrive à rattraper la chose mais pour l’instant il y a pas mal de choses que je fais dire et que je préfère que vous ignoriez ; ce n’est pas par moi que vous devrez les apprendre.

Un coup d'oeil entre les garçons, un signe de tête de Sanzo et ses amis s'éclipsèrent non une certaine inquiétude. Ils connaissaient bien leur ami.

Puis tout s'enchaina, finalement c'était mieux que les 2 autres ne soient pas là meme s'ils auraient certainement pu l’empêcher de déraper.

Non il ne comprenait pas ... il se leva furieux, mécontent, injustement compris, adolescent perdu. Tout en faisant les 100 pas devant Amy il agitait les bras, la chaussure toujours dans la main.


"non tu comprends pas (il était tellement énervé qu'il en oubliait les bonnes manières. Sa queue se balançait furieusement et ses oreilles s'agitaient dans tous les sens. Il ne criait pas encore mais ce n'était pas loin) et moi non plus ... 1 mois, ça fait un mois qu'elle me ment, qu'elle s'enfuit sans oser me dire la vérité ... UN MOIS Amy ... Cait t'a déjà menti aussi longtemps, j'en doute ... et là c'est moi qui m'en prend plein la gueule alors que j'ai rien fait. Tu trouves ça juste toi et pourquoi je serais le seul à faire des efforts. On s'est juré d’être franc l'un envers l'autre, d'avancer ensemble ... et en plus elle se planque chez vous. Trois contre un, c'est juste ça, c'est ça ses efforts ... et moi, j'ai qui moi ... personne. Mon père est à des centaines de km ... Cait et toi, vous savez meme pas ce qui s'est passé mais vous avez déjà décidé que j'étais le méchant, que tout était de ma faute ... tu trouves ça juste. Si j'étais pas le garçon je suis sur que vous n'auriez pas réagi ainsi ... J'ai meme pas eu le temps de dire quoique ce soit que Cait m'a claqué la porte au nez. Merde quoi.
Pourquoi elle m'a pas dit directe qu'elle avait besoin d'un peu de temps ou mieux qu'elle n'aimait pas mes copains, au moins j'aurais compris, j'aurais fait avec ... non au lieu de ça mademoiselle me plante à chaque fois, m'envoie des sms d'excuses bidon ... ouai je sais j'aurais du m'en apercevoir plus tot. Vous avez raison, je suis vraiment trop con. Et puis je lui ai jamais rien demandé juste proposé. Je voulais pas l'acculer juste ... je sais pas qu'elle me parle. En plus franchement mes potes l'aiment bien. Ils s'en fichent de son look, de son caractère renfermé ... Kamen parle encore moins qu'elle ... Eux ils sont contents que j'ai une copine alors pourquoi pas l'inverse ... pourquoi elle est pas contente que j'ai des amis, elle a bien des copines elle c'est pareil ...
Quelle robe ... quel pied nu ... j'ai meme pas eu le temps de la voir ... juste de l'entendre me traiter de sale con. Tu trouves ça sympa toi ... pas moi.
(il avait pris un ton boudeur)
J'ai pas envie qu'elle change surtout pas pour moi et encore moins pour mes copains. Tu me l'as dit toi meme et je lui ai répété : elle n'avait pas à essayer d'etre comme les autres. Je n’arrête pas de lui dire que je l'aime comme elle est. La seule chose que j'aimerais c'est juste de la franchise ... c'est si compliqué que ça ... Je croyais que c'était ça l'amour ... enfin faut croire que non. C'est mon père qui a raison. Je pensais ... enfin en te voyant avec Cait, vous avez l'air si complice, tellement sur la meme longueur d'onde ... et puis merde c'est quand meme elle qui m'a embrassé ... Ca aussi ça voulait rien dire ... J'ai pas l'impression de lui demander la lune, juste d’être franche ... tu sais, au fond je me demande si ... "

de nouveau l'évidence, il s’arrêta et se rassit dos au mur, posa ses bras sur ses genoux relevés puis sa tête cachée dans ses bras

"je crois en fait qu'elle ne m'aime pas. Pas vraiment. Elle était toute seule en février, t'étais pas là ni Cait mais moi si ... elle en a profité ... Quel abruti ... encore un fois j'ai eu peur, je voulais être comme les autres. Je crois que j'ai zappé tout ce que tu m'avais dit ... "

il releva légèrement la tête, ses cheveux tombant sur son visage, des larmes coulant de ses yeux.  "je sais plus quoi faire Amy. J'aime cette fille ... j'en suis raide dingue. C'est pas seulement physique, c'est plus profond que ça. Tu sais Rachel m'a montré son monde et la première personne que j'ai cherché c'est Jade ... elle est si belle ... J'ai jamais eu de mère et mon père, niveau relation avec les femmes c'est vraiment pas top, alors mon seul modèle c'est Cait et toi, ce qui complique encore les choses. Je fais ce que je peux avec ce que je sais mais ça n'a pas l'air de vraiment marcher ... Je suis vraiment perdu. Comment je peux la rassurer et l'encourager alors que je suis pas sur de ses sentiments envers moi. Dis moi s'il te plait ?"

les larmes avaient cessé mais pas la tristesse qui l'avait envahi. Il avait besoin d'etre rassuré et encouragé pas jugé et rejeté.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Sam 24 Mai - 20:21

- Et ouais, on est les X Men, on arrange aussi les petits cœurs brisés...vrai de vrai ! ( un sourire échangé avec Amy alors qu'elle replace une mêche de mes cheveux le long de mon visage puis s'empare de son tube de crème en me fixant d'un air sérieux)
- Sniff ...arrête...arrête de te foutre de moi...j'suis pas une gosse. ( bouderie)
- Ah ? Alors pourquoi tu agis comme, hum ? Tout ça pour avoir un bisou magique ? Et comment peux tu être maladroite au point de te faire DEUX bosses en un coup ? ( Elle applique la crème avec une douceur maternelle, agenouillée devant moi)
- C'est...c'est parce que j'me suis réveillée en sursaut et j'ai oubliée que je dormais dans le lit du dessous...
- Kowah ? La GRANDE Jade à oublié un détail de ce genre, elle qui n'omet jamais rien...est-ce l'Amour qui te voile les neurones ainsi, jeune fille, ou juste le manque de sommeil, hum ? ( son air désinvolte est insupportable, elle minaude pour me distraire alors qu'elle termine d'appliquer sa mixture)
- Pff...arrête de faire l'andouille, je..hum...c'est sérieux quoi..
- Dixit celle qui ressemble à une petite chèvre des bois avec ses deux grosses bosses sur la caboche en guise de petites cornes, hu hu..bouge pas...je colle le pansement. ( c'est impressionnant comment elle s'applique comme si il s'agissait d'une chose essentielle et demandant la plus grande précision, je crois que c'est jusqu'ici l'un des plus beaux gestes d'amour qu'on m'est fait, il tient dans ce petit pansement idiot)
- Je ne suis pas une chèvre...et puis j'ai l'air de quoi avec un pansement en forme de croix sur le front, c'est ridicule. ( bouderie et gène)
- Non, ta bouille de hamster après avoir pleuré oui par contre...tes yeux sont tout rouge, on dirait un lapin russe...( elle s'approche presque nez collé contre le mien avec un sourire crétin)
- Pfff... t'es..t'es bête...( sourire, elle me fait fondre, elle est plus fourbe que moi au fond)
- Ah ? Un lapin russe qui commence à sourire, hein ? C'est plus sympa à voir. (elle plisse les yeux en me caressant le visage d'un revers de la main)
- Ah, et tiens...Je connais un grand bête qui doit se morfondre dans le couloir...tu sais « un sale con »..
- J'ai pas dit ça..
-Si si...
- Tu sais pas parler chinois !
- Non je sais insulter en chinois par contre, on a arpenté le même bitume de la même ville, Ptit Citron. Traité son copain de sale con, n'est jamais une bonne démonstration d'affection...fin j'crois..ta mère et moi, dès fois on utilise des mots crus aussi mais c'est pendant qu'on..
- JE n'veux pas savoir>< ! ( moue boudeuse, regard fuyant)
- Savoir quoi ? ( son air satisfait me force à sourire à nouveau)
- Arrête de me trôler....( air a demi malheureux et reconnaissant)
- Pas avant de faire de nous des grand-mères, gamine...là tu veras combien c'est compliqué c'métier là ( elle se redresse mains sur les hanches)
- C'est pas prêt d'arriver, il...il doit me détester...il était en colère...j'ai encore tout foiré mais...pourquoi il m'a tendu ce piège aussi...je...il avait dit qu'on irait à notre rythme, je ne peux pas me montrer comme ça devant... des « gens »...
- Ce ne sont pas des gens...ce sont ses amis et il les aime comme tel, s'il veut te les présenter, c'est qu'ils comptent pour lui.
- Mais...je...je ne sais pas quoi leur dire, et si ils me trouvent ridicule ou...ou tarte et qu'ils lui disent de me laisser tomber. Il me parle tout le temps d'eux...moi..je...à part Kaede....Rachou et vous...c'est...Je ne sais pas quoi dire. Si je me loupe, c'est sur ils vont me détester et il va m'abandonner.
- Il t'aime, crétine, il est dingue de toi...il est juste TRES maladroit autant que tu es empotée avec tes sentiments...on dirait ta mère tiens.
- Je fais des efforts pour lui plaire...et pour me sentir mieux avec mon corps...regarde la robe et lui...il...il s'en fout !
- Il t'a dit ça ?
- Bah..
- Tu lui en a laissé le temps entre un « je me cache » et un « sale con » ?
- hum...
- Oui...On est d'accord, tu vois le problème ? La base du couple c'est la communication.
- Mais il sait comment je suis et je...
- Tu lui as dit EXPLICITEMENT tes craintes ?
- Mais non mais il est assez subtil si..
- Nope ! DRIIIIIING Mauvaise réponse !  C'est un mec Jade. Les mecs ne sont jamais subtil, si tu veux qu'ils baissent la cuvette des chiottes, il FAUT leur dire. Ils ne devinent pas, un mec qui devine les choses sans que tu parles et soit un télépathe ou soit une femme. C'est une des règles de communication Homme Femme. Il faut lui dire clairement que tu as peur qu'ils te jugent mal et que lui t'abandonne, et là seulement, ses deux neurones vont se percuter sauf si tu mets un décolleté, là c'est plus dur...
- Caitlyn ><
- Quoi, moi j'suis pas psy...j'suis conseillère sociale et j'te parle vrai !
- Comment j'peux réparer alors ?
- Facile ! Avec ta langue.
- Mais..NON ! On n'a pas encore pour le baiser et...J'y arrive paaaas !
- Par le sang du Christ ! EN PARLANT, sombre crétine ! Plan de bataille...Tu vas sortir et aller lui dire tout ça...ensuite si tout va bien, tu feras le premier pas et tu choisis un terrain neutre pour rencontrer ses copains...ca devrait bien se passer parce que si Sanzo t'aime il fera en sorte de te mettre à l'aise puisque tu lui auras dit tes peurs.
- J'peux pas sortir comme ça....je n'oserais plus....pas aujourd'hui.
- Écoute...ta piaule est à l'autre bout du couloir et il est devant...j'peux rien faire pour toi et...tu tailles pas comme moi.
- Oui, t'es plus forte..
- Je..Ey ! Taggle hein ! Je sais l'dire en chinois si tu veux....et..hum....attends...je connais quelqu'un qui pourrait nous aider. ( elle sembla se concentrer une longue minute avant de plisser les yeux)
- Tu fais quoi ?
- Je demande à Rachel de t'apporter des fringues « classiques » enfin...classique pour toi.
- Tu es aussi télépathe ?

- Nan, mais ma sœur à toujours des oreilles qui traînent partout d'façon...
Revenir en haut Aller en bas
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Sam 24 Mai - 22:44

Dimanche 16 Mars 2014 – 01 : 41 P.M.
Jade Dikinson-Kenneth-Elioth-de Lauro-Oldfield-Grigori-surement quelque chose en plus mais elle avait oublié n’était pas ce qu’on appelait une personne stressée de la vie, le problème étant que si comme tout le monde il lui arrivait de stresser, à répétition d’ailleurs depuis qu’elle sortait avec Sanzo Aoe-tout court, elle avait la bienveillance de faire partager ce stress. Oh, le Phénix la comprenait et l’encourageait à sa manière tout en gardant ce même œil bienveillant sur le petit couple, néanmoins elle ne pouvait pas le faire tous les jours non plus. Du fait, à la trois ou quatrième rencontre évitée de justesse avec les amis du petit ami, et bien Rachel avait légèrement décrochée de Plus Lente La Vie, et lorsqu’il avait été question de « juste Sanzo » et d’une belle robe ainsi que d’un parfum qui piquait le nez et avait été « emprunté subtilement » à Caitlyn, et bien la rousse s’était arrêtée aux encouragements habituels. Et le résultat était le suivant : à la quarante-et-unième minute de match, elle découvrait que plus qu’avoir une demi-heure de retard, de bosses en trop et une chaussure en moins, Jade avait réussit à littéralement tout gâcher, en ceci aidée par un Sanzo qui s’était cru plus malin que tout le monde et avant fait EXACTEMENT ce qui lui avait été déconseillé par ce même tout le monde en forçant les choses.

- Nan, attends Pete, j’ai un problème là…

*Excuses-moi Cait’ mais je suis un peu prise là. Je suis invitée à Londres pour…*

- Nan Pete, tu peux pas m’aider. C’est une affaire… inracontable…

*Re-excuses-moi je fais deux choses à la fois et quant ça implique la bouche ça complique toujours tout…*

- Nan, même en 20 ans dans les services secrets t’as pas put voir ça.

*Je suis au téléphone en même temps. Avec le mec du MI-13. *

- Bon, Pete, c’est pas d’un super-agent dont on a besoin mais de marraine la bonne fée, excuses-moi mais je te rappellerai plus tard, j’ai une affaire urgente. Dis à Sa Majesté que je l’embrasse et que je chercherai dans le dico ce que ça veut dire. Bye.

*C’est bon. Hors donc faut que Jade change de fringues sans que Sanzo qui est derrière la porte soit au courant ? Je m’en charge.*


Assise sur le bureau de la vie scolaire, le téléphone de cette même vie scolaire dans une main et l’autre la maintenant en équilibre, le Phénix se concentra pour élargir ses perceptions psychiques jusqu’au lieu du drame, découvrant rapidement la situation que l’esprit de Fuzzy lui avait somme toute parfaitement résumé entre deux sujets qui n’avaient rien à voir. Ce fut donc avec une décontraction relative que Rachel reprit la conversation, bien consciente qu’elle devrait créer tout un gros bordel pour faire passer les fringues d’une pièce à l’autre et qu’il était plus simple plutôt que de laisser Jade changer de tenue de lui faire changer la tenue.

La première chose fut d’établir le contact, ce qu’elle fit de la même manière que précédemment.

*Toc toc, c’est moi. Je peux entrer ? T’inquiète pas, mon esprit est toujours pas sale parce qu’il ne peut toujours pas se salir, c’est toujours un esprit. Désolée que ça ce soit mal passé, la prochaine fois j’irai vérifier si tu veux. Sanzo est très con pour le coup mais toujours pas méchant, m’enfin je vais pas te refaire les discours : ça va mieux se passer maintenant, vous pouvez pas faire pire de toute façon. Donc t’as besoin de nouvelles fringues, je vais te faire un coup de baguette magique d’accord ? Flippe pas, tout ce qui va se passer est aussi normal que quelque chose qui m’implique. Je vais commencer par déstabiliser les molécules de ta robe, ok ? Ça va devenir un peu moulant et seconde peau MAIS c’est que temporaire. Tu te souviens ce que je fais avec mes fringues ? Bah je vais te faire la même chose. Hors donc je voudrais que tu penses le plus fort possible à la tenue que tu veux adopter, je me charge du reste ! Abracadabra.*

Se concentrant pour visualiser les molécules de la robe de Jade, Rachel commença par les transmuter en molécules instables, ce qui eut les effets esthétique de rapprocher le tissu bleu pastel de la peau alors que la sensation du contact en devenait très différente, suite à quoi elle entreprit de les remodeler selon la volonté de Jade, continuant de lui transmettre ses pensées durant tout le processus histoire d’éviter la panique.

*Comme dans Cendrillon mais dans le désordre : t’as paumée ta chaussure de bal mais t’as quant même marraine la bonne fée pour venir t’exhausser le souhait qui te permettra de retrouver ton prince. Au passage, on gomme les traces de larmes ou tu les veux encore ? C’est peut-être plus sage d’attendre que Sanzo les ait vues pour qu’il sache, non ? Ton prince est peut-être aussi subtil qu’un bulldozer en excès de vitesse mais il n’est pas insensible non plus ; loin de là d’ailleurs vu comment s’agite sa queue… non, l’autre queue.*

Ayant presqu’achevé le travail de sculpteuse de tenue du dernier recours, le Phénix prit une vue d’ensemble de sa création avant de simplement conclure.

*C’est bon, ça te va ? Ça va aller Jade, ais confiance en toi. Et en lui. Et au pire t’as le PPP. C’est super-efficace sur les mecs et je pense encore plus sur Sanzo. Tu veux que je reste en ligne ?*
CAMEO de Rachel

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Lun 26 Mai - 15:34

La colère revient et il me refait la même scène que lorsqu’il était question de sa dispute avec son père, ce n’est donc pas un adulte ou même un adolescent que je vais avoir devant moins mais un garçon voir un garçonnet ; un enfant. Tourner en rond comme un fauve en cage, agiter les bras d’agacement, et parler, me renvoyant la balle à la figure là où je la lui avais donnée avec des explications pour qu’il fasse le bon choix. Mais il n’a rien écouté.

"Un mois, ça fait un mois qu'elle me ment, – qu’elle s’esquive, oui, qu’elle ment, non, ou alors il est des points que j’ignore – qu'elle s'enfuit sans oser me dire la vérité… – Est-ce un mensonge où l’indice d’un problème ? – UN MOIS Amy… – oui, tout février, le mois le plus court de l’année – Cait t'a déjà menti aussi longtemps, – je me rédis et me referme, car s’il compte la jouer de cette manière là il a déjà perdu : Caitlyn a tenté de se suicider lorsqu’elle n’a pas réussi à me révéler la vérité, la fuite était aussi différente que définitive… – j'en doute… et là c'est moi qui m'en prend plein la gueule alors que j'ai rien fait. – les deux ont fait des choses dans cette affaire mais je m’occupe de ton cas, Sanzo Aoe, et si tu te considères tout blanc alors nous n’avons rien à nous dire et tu n’as rien à dire non plus à Jade ; remets-toi un peu en question où son qualificatif sera bien mérité – Tu trouves ça juste toi et pourquoi je serais le seul à faire des efforts. – rien écouté, tant pis pour lui – On s'est juré d’être franc l'un envers l'autre, d'avancer ensemble… – rien écouté, tant pis pour lui – et en plus elle se planque chez vous. – non, elle se planque chez elle et il est vraiment à côté de la plaque de ne pas l’avoir comprit – Trois contre un, c'est juste ça, – nous sommes donc opposés ; j’en prends bonne note – c'est ça ses efforts… – il n’a rien écouté et j’appui le diagnostique de Jade cette fois. – et moi, j'ai qui moi… personne. Mon père est à des centaines de km… Cait et toi, vous savez même pas ce qui s'est passé mais vous avez déjà décidé que j'étais le méchant, – je lève les yeux au ciel et lui soupire à la gueule ; on en est là – que tout était de ma faute… – rien écouté, toujours – tu trouves ça juste. – ce n’est pas une question, c’est une affirmation ; s’il compte se la jouer à la Kaya il va s’enfoncer tout seul ; patience, le laisser parler et répéter ce qui a déjà été dit ensuite – Si j'étais pas le garçon je suis sur que vous n'auriez pas réagi ainsi… – alors là… donc c’est parce qu’on est lesbienne qu’on peut pas encadrer les mecs… Sanzo, tu me déçois, et énormément – J'ai même pas eu le temps de dire quoique ce soit que Cait m'a claqué la porte au nez. – qui a reculé face à elle alors qu’elle lui parlait pour sortir de la chambre ? – Merde quoi."

A l’écouter, j’ai l’impression qu’il connait moins Jade que Kaede ou Rachel, chose assez effrayante quand même. Non, il ne vit pas avec elle mais l’on ne peut pas dire que leur « collocation » soit ce qui les ait réellement rapproché considérant le peu de temps que passe chacun des partis dans sa chambre. Jade a complètement laissées tomber Kaede et Rachel pour les repas voir les soirées, même si je pense que c’est temporaire et qu’elle recommencera à s’habituer à leur compagnie et à la norme de l’établissement – enfin je l’espère – d’ici quelques temps, alors qu’il soit aussi ignorant de son fonctionnement est… ça se passe de commentaire. Tout comme sa victimisation d’ailleurs.

On a raison, il est vraiment trop con ? Puisque je n’ai pas d’autres choix que d’être incluse dans le « on » alors oui, tu es vraiment trop con, Sanzo Aoe. Personnellement je te considérais comme maladroit, légèrement borné et hyper-sensible mais si c’est la connerie qui te sied le mieux je suis ouverte d’esprit. Qualité nécessaire à mon travail.

Tu ne voulais pas l’acculer alors pourquoi as-tu fait ça ? Tu voulais qu’elle te parle alors pourquoi as-tu ramenés tes potes à qui elle n’a jamais parlé ? Ils l’aiment bien ? Non. Ils aiment l’image que tu leur en as déteint. Nuance. Ils ne la connaissent pas. Sans doute l’aimeront-ils bien plus tard mais ils ne l’apprécient pas plus que Rachel ou Kaya qui sont des gens avec qui en définitive tu es le seul à avoir un lien. Tu aimerais qu’ils l’aiment bien mais ça ne s’est pas encore fait. Ils sont contents pour toi, parce que toi tu as une copine, la copine n’importe pas, c’est anonyme ça, « une copine », tu le fais même précéder de l’article indéfini. Jade aussi est contente que tu ais « des copains », c’est les tiens, ils n’existent que par rapport à toi, ça s’arrête là. Quand à ses copines à elle, c’est vrai qu’il y en a nombre, et qu’elle ne tend pas à s’en éloigner tant pour être avec nous qu’avec toi. Tu t’aveugles complètement mon pauvre Sanzo.

"Quelle robe… quel pied nu… j'ai même pas eu le temps de la voir… juste de l'entendre me traiter de sale con. Tu trouves ça sympa toi… pas moi."

- Et tu ne la connais pas assez pour savoir qu’elle réagit dans les extrêmes ?

Alors ça c’est sorti tout seul et même s’il n’a probablement rien entendu du fait que je l’ai interrompu ça devait sortir parce qu’à défaut d’être un sale con c’est un sale gosse là.

Il ne veut pas qu’elle change ? Donc il se moque de ses efforts, ce qui explique pourquoi il ne les voit pas. Donc il se fout de ne pas pouvoir la toucher, qu’elle soit mal à l’aise et tout ce qui la concerne elle. Il veut qu’elle soit comme il le veut, non comme elle essaie d’être pour lui. C’est bien, j’ai trouvée une personne plus égocentrique que moi, Caitlyn va être épatée.

- Elle n’essaie pas d’être comme les autres, elle essaie d’être elle-même. Et la franchise est la chose la plus compliquée dans un couple parce qu’on essaie toujours de ne pas décevoir l’autre, parce qu’on essaie toujours de le préserver et de se montrer à la hauteur de ses attentes, même si on n’y arrive pas. Si je peux me permettre un conseil, arrêtes d’idéaliser ton père et si tu dois vraiment traiter les femmes en objets sexuel comme lui, ne t’approche plus jamais de Jade. Caitlyn et moi avons traversées des épreuves dont tu n’as PAS IDEE pour en arriver où nous en sommes. Nous sommes chacune morte une fois sous les yeux de l’autre et nous nous sommes faites souffrir plus de fois que tu n’as croisée Jade à l’heure actuelle. On l’a travaillée, notre complicité, on l’a travaillée, notre harmonie, toi tu attends que ça arrive tout d’un coup sans rien avoir à faire, ni à sacrifier ni à concéder, ça marche pas comme ça. Et tu t’es entiché d’une personne dont le passif est plus difficile à vivre que ce qu’on avait vécues toutes les deux lorsqu’on s’est mises ensemble, tu t’attendais réellement à ce que se soit dans la poche ?

Je le regarde s’adosser au mur non loin, tournant la tête vers lui alors qu’il abandonne.

"Je crois en fait qu'elle ne m'aime pas. Pas vraiment. Elle était toute seule en février, t'étais pas là ni Cait mais moi si… elle en a profité… Quel abruti… encore une fois j'ai eu peur, je voulais être comme les autres. Je crois que j'ai zappé tout ce que tu m'avais dit…"

C’est… horrible. C’est horrible de la croire capable de faire cela, de la croire comme cela. Oui, tu es un abruti Sanzo Aoe, mais pas pour ce que tu crois. Tu ne sais plus quoi faire ? Tu m’étonnes. Tu aimes cette fille ? Tu m’étonnes également. Pas seulement physique… j’espère sinon ce n’est que de l’attirance, non de l’amour. C’est ce qu’a ton père, il est attiré puis il tire et ça ne va pas plus loin ; pas de problème, pas d’attachement, c’est de la masturbation mutuelle. Rachel t’as montré « son monde » ? Je fronce les sourcils car je ne vois pas en quoi cela importe ni même ce que tu appelles « son monde ». La première personne recherchée c’est Jade… si belle Jade… qu’est-ce que cela prouve ? Qu’est-ce que cela est sensé prouver ? De l’attirance ?

Jamais eu de mère et un père goujat, et en substitution Caitlyn et moi ; tu es expert pour te mettre dans une merde noire, Sanzo. Je ne comprends même pas comment c’est possible de nous prendre pour exemple alors que nos sexes diffèrent du tien.

"Je fais ce que je peux avec ce que je sais mais ça n'a pas l'air de vraiment marcher… Je suis vraiment perdu. Comment je peux la rassurer et l'encourager alors que je suis pas sur de ses sentiments envers moi. Dis-moi s'il te plait ?"

- En lui faisant confiance. En la regardant pour ce qu’elle essaie de montrer et non pour ce que tu veux voir en elle. Elle n’est pas ta copine, Sanzo. Vous êtes un couple. C’est parce que vous êtes un couple que tu peux l’appeler ta petite copine non parce que tu l’appelles ta petite copine que vous êtes en couple. Tu vois la différence ? A t’écouter parler d’elle, tu ne la vois pas, tu ne la connais pas. J’arrive à en savoir plus sur elle d’un seul regard que toi ne semble en savoir alors qu’elle a essayé de te le montrer.

Je m’interromps pour rompre le contact avec la porte et m’avance pour m’accroupir face à lui, lui prenant les mains et cherchant à capter sur regard pour reprendre avec douceur.

- Tu refuses de voir les efforts qu’elle fait parce qu’elle ne fait pas ceux que tu voudrais qu’elle fasse. Tu veux faire comme ton père ? Contrôler tes partenaires pour un échange de service mutuel sans complication ? C’est ça qu’il fait. Il ne donne pas, il échange, il ne veut pas avoir à se prendre la tête ni à aimer. Si tu ne peux pas faire confiance à Jade ou l’accepter comme elle est, si tu ne veux pas lui reconnaitre une existence en dehors de la tienne, votre histoire ne marchera jamais. Tu penses au singulier, tu penses pour toi, pas pour elle, pas à vous deux. Tu passes à côté de tout ce qu’elle cherche à te dire, que ce soit directement ou indirectement, et ce n’est que lorsqu’elle te claque quelque chose à la gueule que tu te mets dans tous tes états. Tu crois qu’elle t’aurait traité de sale con et qu’elle se serait enfuit si elle ne t’aimait pas ? Tu crois vraiment qu’elle t’aurait manipulé pour se distraire ? Tu crois vraiment qu’elle ne t’aime pas ? La connais-tu si peux pour croire en tes propres paroles ?

- On n’est pas à trois contre un, non. Caitlyn aide Jade et moi je t’aide toi, vous avez tous deux des tords et des raisons car c’est toujours comme ça que ça se passe. Maintenant, vis-à-vis de Jade, du fait que tu sois « raide dingue », je n’ai qu’une question pour toi : l’aimes-tu suffisamment pour endurer ce qu’il y a à endurer à cause et à côté d’elle ?

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Ven 30 Mai - 11:59

elle ne s'était pas enfuie, elle ne l'avait pas giflé, non Amy avait patiemment écouté tout ce qu'il avait sur le coeur. Un coeur un peu perdu et injuste. Elle s'était accroupie et lui avait pris les mains avec douceur. Tant de gentillesse de sa part. Il avait honte de son emportement, honte d'avoir forcé les choses.

- Elle n’essaie pas d’être comme les autres, elle essaie d’être elle-même. Et la franchise est la chose la plus compliquée dans un couple parce qu’on essaie toujours de ne pas décevoir l’autre, parce qu’on essaie toujours de le préserver et de se montrer à la hauteur de ses attentes, même si on n’y arrive pas.

Mais ce n'est pas ce qu'il voulait ... enfin il ne savait plus trop. Oui il voulait la franchise, mais il n'avait pas eu l'impression de faire ressentir une quelconque déception à Jade du moins pas consciemment. Il avait cru qu'en lui rapportant les conseils qu'Amy elle-meme lui avait donné, il l'aiderait.

Si je peux me permettre un conseil, arrêtes d’idéaliser ton père et si tu dois vraiment traiter les femmes en objets sexuel comme lui, ne t’approche plus jamais de Jade.

Il manifesta son agacement, il n'aimait pas qu'elle parle ainsi de son père, meme si encore une fois il était d'accord avec elle (et qu'il ne savait pas à quel point elle avait raison).

Caitlyn et moi avons traversées des épreuves dont tu n’as PAS IDEE pour en arriver où nous en sommes. Nous sommes chacune morte une fois sous les yeux de l’autre et nous nous sommes faites souffrir plus de fois que tu n’as croisée Jade à l’heure actuelle. On l’a travaillée, notre complicité, on l’a travaillée, notre harmonie, toi tu attends que ça arrive tout d’un coup sans rien avoir à faire, ni à sacrifier ni à concéder, ça marche pas comme ça. Et tu t’es entiché d’une personne dont le passif est plus difficile à vivre que ce qu’on avait vécues toutes les deux lorsqu’on s’est mises ensemble, tu t’attendais réellement à ce que se soit dans la poche ?

Non il ne s'attendait pas à ce que cela soit facile mais certainement pas aussi difficile, comment d'ailleurs aurait il pu le savoir ...

 En lui faisant confiance.

... ... ... mais c'était le cas ... du moins le croyait il ... enfin quoique maintenant il n'était plus trop sur ... non finalement en réagissant ainsi, en ayant de tel mot il ne lui avait pas fait confiance, il avait douté d'elle, de ses paroles et de ses sentiments.  

En la regardant pour ce qu’elle essaie de montrer et non pour ce que tu veux voir en elle. Elle n’est pas ta copine, Sanzo. Vous êtes un couple. C’est parce que vous êtes un couple que tu peux l’appeler ta petite copine non parce que tu l’appelles ta petite copine que vous êtes en couple. Tu vois la différence ?  

Amy était dure mais juste en fait. La différence oui maintenant il la voyait mais parce qu'elle la lui avait fait remarquer. Alors c'était ça un vrai couple.

A t’écouter parler d’elle, tu ne la vois pas, tu ne la connais pas. J’arrive à en savoir plus sur elle d’un seul regard que toi ne semble en savoir alors qu’elle a essayé de te le montrer.

Non ... si ...  il la regardait, du moins il l'avait aussi cru. À moins qu'effectivement il n'ait été aveuglé par l'image de la petite copine.

- Tu refuses de voir les efforts qu’elle fait parce qu’elle ne fait pas ceux que tu voudrais qu’elle fasse.

Il fronça les sourcils, là il n'était pas trop d'accord. Quoique ... finalement en voulant l'obliger à rencontrer ses potes il n'avait pas pris en compte ses sentiments à elle, sa peur. Il baissa les yeux honteux de son attitude qu'Amy lui renvoyait en pleine figure.

Tu veux faire comme ton père ? Contrôler tes partenaires pour un échange de service mutuel sans complication ? C’est ça qu’il fait. Il ne donne pas, il échange, il ne veut pas avoir à se prendre la tête ni à aimer.

Non il ne le voulait pas. Il n'aimait pas cette facette de son père. Et encore il ne savait pas tout.

Si tu ne peux pas faire confiance à Jade ou l’accepter comme elle est, si tu ne veux pas lui reconnaitre une existence en dehors de la tienne, votre histoire ne marchera jamais. Tu penses au singulier, tu penses pour toi, pas pour elle, pas à vous deux. Tu passes à côté de tout ce qu’elle cherche à te dire, que ce soit directement ou indirectement, et ce n’est que lorsqu’elle te claque quelque chose à la gueule que tu te mets dans tous tes états. Tu crois qu’elle t’aurait traité de sale con et qu’elle se serait enfuit si elle ne t’aimait pas ? Tu crois vraiment qu’elle t’aurait manipulé pour se distraire ? Tu crois vraiment qu’elle ne t’aime pas ? La connais-tu si peux pour croire en tes propres paroles ?

À chaque remarque les oreilles du chat s'abaissèrent de honte et en meme temps la compréhension et le soulagement faisaient surface. Alors tout ce qu'il avait pris pour du négatif n'était que du positif. Une façon de lui faire comprendre les choses. Mais pourquoi tout compliquer de la sorte.  
{parce que c'est une fille} Sean avait il eu un éclair de lucidité, avait il vu ce que son ami n'avait encore pas compris.

Garçon et fille, un fossé pouvait les séparer mais l'amour était un pont qui les rapprochait. Il soupira, un très très long soupire


"elle a raison je suis vraiment un sale con. Non je ne crois pas à tout ce que j'ai dit. J'étais en colère et surtout j'ai eu tellement peur que ... {qu'elle m'abandonne. J'ai si peu confiance en elle que j'arrive à me persuader d'une telle bêtise ... quel nul. } J'ai vraiment tout foiré. Enfin ... j'ai plus qu'à réparer maintenant n'est ce pas ? "

 l’aimes-tu suffisamment pour endurer ce qu’il y a à endurer à cause et à côté d’elle ?

un sourire un peu pitoyable à Amy.  "merci. Et la réponse est oui. Je vais faire attention, être plus attentif à elle. Lui montrer qu'elle peut compter sur moi et surtout ne pas la forcer mais lui demander calmement le pourquoi de son refus ou de sa peur et l'aider à le surmonter. Et si ça m’énerve ou si je comprends pas, je viendrais vous voir plutot que la faire souffrir. Et heu, désolé pour le tutoiement et d'avoir forcé votre porte."

les choses n'étaient pas irrémédiablement perdues, du moins il l'espérait de tout coeur. Ça n'allait pas être simple mais il avait repris confiance aussi bien en lui qu'en Jade. Toutes ses peurs n'étaient qu'imaginaires, simple relent de cette angoisse de l'abandon. Et puis finalement Jade n'avait pas agi autrement que lui lorsque Rachel lui avait fait comprendre qu'ils ne seraient que des amis. Lui aussi avait fuit.

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Dim 1 Juin - 15:30

Avoir Radio-Rachel en direct, c'est rassurant. Et puis elle « toc-toc » toujours avant, ce qui me permet d'évacuer toute pensée stressantes ou « incongrues » avant qu'elle ne s'incruste, je ne sais pas si ça change quelque chose mais moi ça me rassure un petit peu de me dire que je garde un minimum de contrôle sur la télépathie ! Je me fais des idées hein ? Oui je crois bien mais quand on est une petite mutante sans trop de pouvoirs, on fait ce qu'on peut.

* Je sais Rachou...c'est juste...j'ai tout foiré je crois. Tu vois, je t'en parlais l'autre jour, c'est pour ça que je déteste les surprises, a chaque fois que j'essaye d'en faire, je faill tout le temps. C'est nul d'être moi, j'te jure...Olalalala...Je dois penser alors ? Et ca se construira tout seul ? Et c'est Gratuit ? Parce que Cait avec son budget...elle va encore criser !*

Ça aurait pu passer pour une burqa en style pantalon et sous pull pour l'adapter. Pas de couleur, juste un noir profond, pas de texture moulante, un tissus assez lâche mais hyper couvrant, une véritable combinaison de motard avec gants noir inclus et ras du cou col Mao. Seul le visage échappait au tissus. Le vêtement trahissait ma pensée du moment, me cacher aux yeux du monde, me protéger de ce qui pouvait me faire du mal et pour l'heure ca l'incorporait malheureusement aussi. Amy aurait soupirée d'un air contrit tant s'en était criant de mon état psychologique. Comment pouvait-on se sentir blessée et honteuse en même temps ? Je ne sais pas, mais c'est assurément ce que je ressentais.

_ Oh...puce...t'exagère pas un peu là ?


Elle me regardait avec une expression a demi peinée et accusatrice, bras croisés tout en tapotant avec le tube d'arnica sur le haut du bras.

Et puis c'est charmant avec tes deux gros pansements sur le front...tu veux un casque de motard pour aller avec , la Daft Punk ?

Elle m'arracha un regard blasé plein de dédain alors que je répondais mentalement à la Bonne Fée des Pizzas.

* Super !! Gardes les larmes, d'façon...tout mon maquillage l'est foutu. Je sais qu'il n'est pas insensible, c'est de ma faute, je ne suis pas douée pour ce genre de chose. Je te ferais un gros câlin tout à l'heure. Merci pour tout Rachou et je penserai au PPP *


Je me tournais vers Cait alors qu'elle soupirais pour rouvrir la porte de la Salle de Bain en lançant à l'intention d'une auditrice invisible.

Merci pour l'citron, Petite Soeur, passe boire un chocolat chaud ce soir...on fera le débriefing !

Je restais interdite dans le salon tirant nerveusement sur ma manche et perdant mon regard vers la télévision allumée.

Hum...bon...je vais...je vais rester là en attendant qu'ils terminent de parler et qu'ils partent...après je retournerais dans la chambre. Désolée pour tout...le...enfin tu vois.

La Californienne esquissa un sourire amusé avant d'approcher de moi et de poser sa main sur ma joue, puis glisser jusqu'à tenir mon menton entre l'index et le pouce, me fixant avec sérieux.

Non Jade. Le corollaire du Non dit dans les « Grands Ennemis du couple », c'est de laisser pourrir une situation. On peut réparer lorsqu'on casse les choses mais il faut juste trouver le courage de mettre en route le chantier. Ca tombe bien, t'as la tenue de chantier
T'es dingue ! Je dis quoi moi ? C'est tout embrouillé dans ma tête...Je..je sais pas...et lui il est...

D'un geste lente et tendre elle pose le plat de sa main sur ma poitrine du coté gauche m'occasionnant un regard surpris et gêné.

Ca vient de là, ma fille. C'est ton cœur qui doit parler, ta tête tu la fous en vacances. L'amour ne se rationalise pas, ne se mathématise pas, ne se commande pas...c'est un feu qui brûle dans ton cœur et te pousse à faire des miracles, Jade, fais un miracle...tu en es capable parce que tu aimes..
Tu...on...on dirait un putain de témoin d'Jesus ou un truc du genre.
Nan...J'suis juste une putain d'femme amoureuse ou un truc du genre.

J'aurais voulu lui dire que je l'aimais, là maintenant parce qu'elle était admirable en tout cas jamais plus je ne me moquerais de son grand cœur, c'était ca qui caractérisait maman Cait : son cœur et cette capacité à aimer sans concession. Elle m'en laissa pas le temps, posant les mains sur mes épaules et me retournant comme une crêpe pour me diriger avec force vers la porte.

Chaud devannnnnnt !
N...Non attend j'suis pas prête ! Je te deteeeeeste, mamannn ! * (en chinois)


____________________________________________________


La porte s'ouvre laissant apparaître la bouille de Caitlyn mode espionne, amusée et souriante, son sourire s’élargit en voyant Sanzo et de son bras tendue et s'agitant elle saisit le poignet d'Amy en riant brièvement.

Salut ! Ey ! psssst ? Vous voulez voir un tour de Magie ?

Elle fait entrer de force sa compagne dans la chambre en la tirant par le bras en poussant au dehors une jade avec un regard de chouette apeurée en échange.

HOP ! Magiiiiiiie ! Et bonne après midi ! A ce soir.

La porte se referme en claquant, laissant Jade complètement rigide comme hébétée bras ballants et regardant Sanzo en tirant nerveusement sur ses manches et rougissant brusquement.

- Bah ...heu...en fait...C'est que...bon...C'est parce que...ben...heu...voilà...je..t'es pas...t'es pas un sale con...et...et moi j'suis une grosse nulle...et ettt..je...je peux avoir un calin ? ..je meurs de honte...
Revenir en haut Aller en bas
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Dim 1 Juin - 21:32

Oui, tu peux avoir honte, Sanzo Aoe, mais au moins tu pourras progresser car personne n’aime rester dans sa honte. Tu es perdu mais c’est ta première relation et tu avances tout seul, sans l’attendre, en pestant et manipulant ainsi forcément que tu te perds et que tu la perds au passage. Quant à l’agacement pour mon point de vue sur ton père, si tu savais comme je serais capable de lui chier dessus après l’avoir croisé ne serait-ce que cinq minutes, tu en serais dégoûté. J’apprécie autant Karl que je déprécie ton père et je te laisse la mesure de combien tu m’as parlé de l’un et de l’autre.

Beaucoup d’émotions lui passent sur le visage puisque j’ai beaucoup parlé pour en rajouter aux flots chaotiques qui s’y trouvaient déjà. Je lui montre les choses et continue mon job de psy en heures supplémentaires et pour le bien mutuel de mon patient et de ma fille. J’espère que cela suffira, j’espère que je ne récupérerai ni l’un ni l’autre en déprime et qu’ils réussiront à poursuivre sur cette voie où nous les lâcherons sous peu. En tout cas ils sont bons pour un débriefing demain durant leurs séances de psy respectives.

Nous touchons à la fin de la résolution de ce conflit, tant de mon côté que de l’autre où j’entends déjà Jade se remettre après qu’elles aient faite appel à Rachel pour un changement de tenue express – changement de tenue impliquant la conversion de l’actuelle impliquant la destruction de cette chose que Caitlyn a payé si chère impliquant que Caitlyn gueule contre ça puisqu’elle est visiblement la seule au courant du coup de la vie ; si nous en arrivons vraiment là je lui préciserai qu’une tenue en molécules instables, quelque soit sa forme, c’est 300.000$ – afin de permettre à notre fille d’être plus à son aise. Et visiblement elle exagère un peu ; mon dieu Jade, qu’est-ce que tu vas nous sortir encore ? Le casque des Daft Punk ? Rachel serait fan.

Je reviens à notre discussion avec Sanzo alors qu’il me répond en reconnaissant en toute bonne foi qu’il est un sale con – même si je le limiterai à « con » personnellement, il n’a pas cette envie de nuire qui pourrait justifier le qualificatif de « sale ». Mais oui, tu n’as plus qu’à réparer maintenant.

"Merci Et la réponse est oui. Je vais faire attention, être plus attentif à elle. Lui montrer qu'elle peut compter sur moi et surtout ne pas la forcer mais lui demander calmement le pourquoi de son refus ou de sa peur et l'aider à le surmonter. Et si ça m’énerve ou si je comprends pas, je viendrais vous voir plutôt que la faire souffrir. Et heu, désolé pour le tutoiement et d'avoir forcé votre porte."

- Tu peux continuer de me tutoyer si tu veux, je préfère ça au vouvoiement, souris-je en réponse, et puis pour la porte, il te suffira de faire un chèque à Caitlyn pour la rembourser et tout ira bien.

Vais-je détendre l’atmosphère ? C’est une tentative comme une autre et si j’arrive à le faire ne serait-ce que sourire avec un peu plus de conviction que là c’est bon à prendre. D’autant plus que notre petite Jade se fait pousser vers la porte par une témoin d’Jésus qui l’a justement retrouver en étant une femme amoureuse ; heureusement qu’elle n’a jamais crié son nom à lui ou même « seigneur » parce que j’en serais super-vexée : NAMOE.

Alors que la porte s’ouvre j’aide l’adolescent à se relever, me tournant en même temps que lui pour apercevoir Jade et… elle est sérieuse là ? Son truc c’est une combi qui lui part des pieds jusqu’à la gorge (incluse) et lui couvre même les mains ! J’ignore s’il est humainement possible de l’enlever… en fait, la burqa n’est pas si éloignée dans le concept considérant que les seuls centimètres carrés de peau qui sont visibles sont ceux de son visage.

Et même après que Caitlyn m’ait saisie par le poignet pour nous montrer un tour de magie, je continue de la regarder avec des grands yeux de chouette éveillée en plein jour ; mais merde, elle avait tant progressé ! J’espère que ce n’est pas définitif et que c’est juste pour rencontrer les amis parce que sinon…

Oh, on me tire le bras, ça veut dire que je dois y aller ; j’obtempère au tour de magie de mon aimée pour disparaitre là d’où vient le sujet de ma surprise/interdiction/sidération/etc. et les laisser tous les deux en finissant moi-même avec mon aimée. Une fois la porte claquée, je regarde la pièce et ce qu’on faisait me revient en mémoire sauf que voilà quoi, après ça, je vais passée l’après-midi à me demander comme ça se passe chez les deux mini-tourtereaux et que jusqu’à ce qu’on ait le résumer je me rongerai les sangs et je serais incapable de faire autre chose. Au moins Caitlyn ne sera pas emmerdée pour faire ses comptes.

Retournant m’assoir à ma place au soleil légèrement hébétée, j’en conclue que demain, on est bonne pour passer à l’acceptation du physique façon travaux pratique. Bon, je vais déjà me préparer psychologiquement même si ça fait longtemps que je l’ai promis. Néanmoins j’ai la question d’introduction de la séance : Jade, définis-moi ton rapport à ton physique. Je sais aussi que durant son monologue je devrais fermer la porte à clé parce que ce qui se passera ensuite sera un exercice d’acceptation dont je ne veux surtout pas être surprise à le faire avec. Je devrais pas avoir autant de mal, les mères elles n’ont pas de mal à parler, à montrer et à regarder leur corps et ceux de leur enfant à ces derniers et vice-versa, non ? Mais je suis mère débutante moi et mon enfant elle va me sortir un truc que je ne préfère pas imaginer. Elle n’en est pas contente, je le sais, elle en est très distante, je le sais aussi, mais j’espère que ça sera plus argumenté qu’un simple « c’est un nid à poussière qui ressemble à un épouvantail »…

RP TERMINE pour Amy

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Jeu 5 Juin - 8:00

- Tu peux continuer de me tutoyer si tu veux, je préfère ça au vouvoiement, souris-je en réponse, et puis pour la porte, il te suffira de faire un chèque à Caitlyn pour la rembourser et tout ira bien.

Une légère inclination de la tête et surtout un grand sourire. Si tout était aussi facilement réparable qu'une porte, porte qui s'ouvrit d'ailleurs et sur une Caitlyn rigolant.
Sanzo la regarda avec une certain méfiance mais elle ne semblait pas lui en vouloir, bien au contraire.

Avant qu'il ne puisse réagir, elle attrapa Amy et poussa Jade. La porte claqua de nouveau sur une Cait hilare et Amy interloquée.

Sanzo porta son regard sur Jade ... Un pantalon noir, un pull noir, des gants noirs. La honte de Sanzo grimpa encore un peu. Comment avait il pu être aussi méchant pour la pousser ainsi dans ses retranchements ... En plus de la honte il se sentait coupable.


- Bah ...heu...en fait...C'est que...bon...C'est parce que...ben...heu...voilà...je..t'es pas...t'es pas un sale con...et...et moi j'suis une grosse nulle...et ettt..je...je peux avoir un calin ? ..je meurs de honte...

si il était un sale con ... ou un con tout court et non elle n'était pas une grosse nulle.

"un calin" ... ce mot mit quelques secondes à parvenir à son cerveau, c'est vrai qu'il n'était pas toujours très rapide.

"un calin" ... elle n'était donc pas fâchée

"un calin" ... la toucher, la prendre dans ses bras, la serrer contre lui ...

d'un bond il fut à coté d'elle, ses bras l'entourant avec douceur. Il ne put s’empêcher de l'embrasser sur le haut du crane hésitant à toucher son visage, sa peau.


"si, je suis un sale con et tu n'es pas une grosse nulle. Je n'aurais jamais du te forcer"

sa main caressait ses cheveux dans un geste apaisant, et il se mit à ronronner. Il ne savait que trop dire. Pour une fois il aurait bien voulu comme Rachel pouvoir lui parler directement dans son esprit, lui faire comprendre à quel point il se sentait mal et surtout combien il l'aimait.

Il avait douté d'elle par peur. Elle avait peur de rencontrer des gens, lui avait peur au contraire d'etre rejeté ... il formait vraiment un drole de couple.

Sa main gauche glissa sur le bras de la jeune fille jusqu'à la rencontre du gant, puis ses doigts se mêlèrent au sien sans se fermer, dans un geste interrogatif. Il n'aimait pas le contact du tissus qui malgré sa douceur lui semblait rêche et dur. Il ne sentait pas le velouté de sa peau, ni sa chaleur. Son odeur aussi était masqué. Timidement, il porta la main de Jade à son visage pour y déposer un léger baiser.

Il resta un moment ainsi essayant à travers ses gestes de lui faire comprendre tout ce qu'il n'arrivait pas à lui dire. Il le fallait pourtant. Un léger soupir
"va falloir qu'on parle tu ne crois pas ?"

pour l'instant il n'en avait pas vraiment envie, il serait bien resté là, Jade dans les bras.

"tu ... tu veux commencer ?"

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Sam 7 Juin - 7:54



Au moins il n'est pas fâché ! Je suppose que a l'instar de Cait', Amy a du faire un très gros travail pour lui expliquer certaines choses, c'est l'avantage d'avoir deux mères protectrices dans ce cas là, chacun récupère une partie du problème et l'ajuste pour trouver une solution. Calin accepté ! C'est encore mieux ! Je me sens rassurée dans ses bras, il doit le sentir à la manière dont je pose ma joue contre son torse, je suis « un modèle réduit » il me le dit souvent pour me taquiner. Du moment qu'il m'aime et qu'il ne lui vient pas l'idée de monter d'autres maquettes ailleurs, ça me va au fond. J'espère que je ne lui apparaît pas trop ridicule avec mon gros pansement sur le front qu'il évite d'embrasser, dommage, c'eut été pour le coup un véritable bisou magique.

Ce que je ressens ? Une douce chaleur et un immense soulagement. C'est la première fois que je le vois se fâcher après moi et je n'apprécie pas du tout cela. Il ne m'en veut pas, je ne supporterais pas qu'il m'en veuille, je ne lui dit pas souvent que je l'aime, ce n'est pas un mot que je lache facilement mais il sait que il n'en a que plus de valeur. Comme prévu, je ne sais pas vraiment quoi dire après une telle tempête, je suppose qu'on doit parler, oui, c'est aussi ce qu'à dit Cait'. Mais c'est la partie qui me plait le moins, j'aime être avec lui, j'aime qu'il me regarde, me fasse rire ou simplement me tienne la main ou qu'il m’enlace mais dès qu'il s'agit de verbaliser ce que je ressent, c'est toujours un exercice compliqué.

Il me dit qu'il faut parler, que je dois commencer à le faire, il me le propose du moins et il a raison. Je vais faire l'effort. Mais avant, je ne veux pas qu'il pense que ce qui vient de se passer change mes sentiments, c'est ce qui me fait le plus peur.

Oui...mais attends deux secondes.

Je me hisse sur la pointe des pieds et je l'embrasse sur les lèvres comme il m'arrive de le faire, c'est là où nous en sommes, ce baiser singulier où je m'attarde quelques secondes pour sceller mon affection pour lui mais qui ne va pas sans déceler mes lèvres puisque c'est autre étape plus loin encore. Je souris, yeux clos lorsque je me sépare de lui en soupirant.

Je t'aime...ok ?

J'attends sa réponse avant de lui sourire à nouveau et de lui prendre la main.

Je...je préférais qu'on aille dans plus loin...Amy a des oreilles de chauve souri et j'suis pas certaine que Cait n'ait pas l'oreille collée derrière la porte...


Un juron étouffé derrière la porte et un bruit de cavalcade me fit lever les yeux au ciel, et elles disent que je suis d'une nature trop curieuse, hein ?
Nous avons trouvé refuge prés de la bibliothèque ou une sorte d'alcolve dans le renfoncement du couloir nous permet une vue sur le parc par d’immenses baies vitrées, des bancs sont disposés là pour ceux qui aiment s'y installer pour lire à la clarté de la lumière vive des grandes ouvertures, c'est très souvent un endroit où j'aime rester, invisible lorsqu'il y a trop de monde. J'observe le parc en me berçant de ma musique dans mon casque ou je me plonge dans un bouquin dans cet endroit calme et passant à la fois. Pour l'heure, il n'y a personne, c'est parfait.

Humpf...Je...je ne sais pas dire en fait. En fait...pour t'expliquer, j'avais décidé de...de faire des efforts pour être plus « féminine » et...heu...c'est con mais je me suis endormie comme une merde, j'ai pas regardé mon portable au réveil en mode panique...d'ailleurs c'est l'origine de la première bosse...C'te connerie de lit Jumeau...d'façon, je vais changé de chambre, j'emmerde tout le monde la nuit à geeker...Rachel a ses limites niveau patience. Donc bref...je me suis ramené au pas de course et...et...ben t'es arrivé AVEC eux. Je ne savais pas moi...j'avais pas lu tes messages. Je peux pas...je peux pas me montrer comme ça à un autre que toi...ca me stresse terriblement. Il me faut mon...ma...mon « armure », tu vois ? J'ai...j'ai peur. J'ai paniqué...voilà.

Je laisse passer un long silence alors que je regarde par la fenêtre, soudain plus sombre.

- J'ai peur...parce qu'ils comptent pour toi...et...que si ils ne m'aiment pas, ils peuvent peut-être te persuader que je ne vaut pas le coup. Et que tu coup, tu m'abandonnes. Je n'arrive toujours pas a comprendre ce que toi tu me trouves pour etre aussi gentil et patient avec moi et mes...heu...problèmes...alors être « jugée » par des gens qui comptent pour toi, c'est juste...terrifiant. Je sais, j'aurais du te le dire plus tôt...j'ai cru...que...bah enfin...c'est la honte quoi d'avoir peur des potes de son copain, parce qu'en plus Maman Cait a raison...Si ils sont tes potes, c'est que forcément ils sont biens....mais moi, je sais même pas si je suis « bien ». Si tu savais les rumeurs qui courent sur mon dos...tu m'as dit que c'etait des conneries et qu'il ne fallait pas que ca me touche, mais...ca me touche toujours parce que d’être maqué avec « la psychopathe asociale », ça te retombe aussi dessus...si en plus tes meilleurs potes te font la tronche à cause de moi...olalalala...qu'est ce que j'vais devenir...Tu sais, mon minou, c'est hyper chiant d'être moi parfois...J'aimerai avoir un bouton « off » dans ma tête pour arrêter de me poser tout le temps des questions sur ce que je devrais faire, ce que je dois faire et ce que j'ai fait...
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Jeu 12 Juin - 10:18

Elle était d'accord pour parler, d'accord pour commencer.

Oui...mais attends deux secondes.

Une très légère contraction qu'il s'efforça de maitriser. Une brève inquiétude dans ses yeux fixés sur ceux de Jade.
Mais elle se hissa simplement sur la pointe des pieds pour l'embrasser. Ce baiser meme s'il paraissait semblable aux autres était différent pour le chat. C'était un baiser de réconciliation, un baiser de promesse, un baiser d'amour. Un baiser qui lui fit comprendre à quel point elle l'aimait.
Il lui rendit. Il aimait le contact de ses douces lèvres sur les siennes. Son goût. Sa chaleur. Lèvres closes il ne pouvait apprécier son haleine mais il sentait le souffle de sa respiration. Elle ne se rendait pas compte de tout ce qu'elle pouvait évoquer à travers le moindre contact et encore plus quand elle l'embrassait. Comment avait il pu être aussi aveugle et bête. Il n'aurait jamais du faire confiance à son cerveau mais à ses sens et à son instinct. Le félin savait bien plus que l'humain.
Ses lèvres à lui étaient entre ouvertes mais il ne forçait pas. Un jour elle y viendrait d'elle meme.


Je t'aime...ok ?

Il le savait bien alors pourquoi avoir autant douté ... Une erreur qu'il aurait pu payer vraiment très chère. Il lui sourit.  
"moi aussi. "

et c'était vrai.

Un léger rire à l'évocation d'Amy avec des oreilles de chauve souris "BatAmy" ... sans parler du juron étouffé venant de la porte. Il ne leur en voulait pas bien au contraire. Bon il allait devoir payer la réparation de la porte mais c'était pas bien grave.

Main dans la main ils parcoururent les quelques mètres qui les séparaient d'une "cachette" de Jade. Lui n'y allait jamais, il préférait largement les toits.

Assis, il passa ses bras autour d'elle, tandis qu'elle lui expliquait. Silencieux, il l'écoutait. Même si ses yeux semblaient perdus dans la contemplation du parc ses oreilles étaient pointées vers Jade.
"des efforts pour être plus féminine" ... la robe et les sandalettes dont l'une était encore dans sa poche de pantalon.

Cendrillon et son idiot de prince charmant.


Donc bref...je me suis ramené au pas de course et...et...ben t'es arrivé AVEC eux. Je ne savais pas moi...j'avais pas lu tes messages. Je peux pas...je peux pas me montrer comme ça à un autre que toi...ca me stresse terriblement. Il me faut mon...ma...mon « armure », tu vois ? J'ai...j'ai peur. J'ai paniqué...voilà.

Elle se tut. Lui ne dit rien, juste un léger ronronnement comme pour l'encourager, ses bras se resserrant autour d'elle. Elle avait besoin de temps ... il lui accordait c'était la moindre des choses. Un baiser sur le haut de sa tête, une façon de la rassurer et de se faire pardonner.
Non elle ne savait pas, elle ne pouvait pas le savoir vu qu'il ne lui avait pas dit. Il avait agi sur un coup de tête, sans aucune réflexion.

"mon armure" ... oui il voyait. Ainsi c'était pour ça, uniquement pour ça. Elle n'aimait pas forcément s'habiller ainsi, c'était comme son "bouclier", une façon de se cacher.  
"j'ai peur ... j'ai paniqué" ... oui réaction tout à fait normale qu'il aurait du anticiper s'il n'avait pas été aussi égoïste. Il n'avait pensé qu'à lui.

Elle reprit :


J'ai peur...parce qu'ils comptent pour toi...et...que si ils ne m'aiment pas, ils peuvent peut-être te persuader que je ne vaut pas le coup. Et que tu coup, tu m'abandonnes.  

La meme peur ... finalement meme s'ils fonctionnaient pratiquement à l'opposé ils avaient la meme peur. Était ce ça l'amour : avoir peur de l'abandon de l'autre ...

oui ses copains comptaient mais elle aussi, encore plus même.
Oui il n'aimerait avoir à choisir mais ce n'était pas le cas au contraire.
Qu'elle ne valait pas le coup ... comment pouvait elle dire ça ... avec toutes les preuves qu'il lui donnait ... enfin qu'il avait l'impression de lui donner. Il soupira ils étaient aussi bête l'un que l'autre.


alors être « jugée » par des gens qui comptent pour toi, c'est juste...terrifiant. 

Oui c'était terrifiant, il en savait quelque chose. Jade avait elle su pour Kaede ? Il ne lui en avait pas parlé.

.c'est la honte quoi d'avoir peur des potes de son copain, 

non c'était pas la honte. Chacun réagissait différemment. Sanzo savait aussi que ses copains avaient aussi peur qu'elle mais eux (enfin surtout Sean) lui avaient dit. De nouveau Sanzo soupira.

Si ils sont tes potes, c'est que forcément ils sont biens....mais moi, je sais même pas si je suis « bien ». Si tu savais les rumeurs qui courent sur mon dos...tu m'as dit que c'etait des conneries et qu'il ne fallait pas que ca me touche, mais...ca me touche toujours parce que d’être maqué avec « la psychopathe asociale », ça te retombe aussi dessus...

{oui ce sont des chics types et toi aussi tu es quelqu'un de bien ma jolie Jade} pensa t il. Il allait devoir une fois de plus le lui répéter et encore et encore jusqu'à ce qu'elle en soit convaincue.

Oui il avait entendu les rumeurs mais elles n'étaient pas pire que celles qui avaient circulé sur Cait ou sur Rachel. Il s'était meme battu pour Cait et il se battrait pour Jade. Et puis, il ne voyait pas les choses de cette façon. Sans vouloir se vanter il espérait plutôt que sa "bonne réputation" aiderait Jade à être mieux tolérée et acceptée. C'était peut être prétentieux de sa part.


 si en plus tes meilleurs potes te font la tronche à cause de moi...olalalala...qu'est ce que j'vais devenir...

si elle savait à quel point Sean l'avait gonflé pendant des jours pour la rencontrer, elle ne dirait pas ça.

Tu sais, mon minou, c'est hyper chiant d'être moi parfois...J'aimerai avoir un bouton « off » dans ma tête pour arrêter de me poser tout le temps des questions sur ce que je devrais faire, ce que je dois faire et ce que j'ai fait...

"mon minou" que c'était doux à entendre. La seule à l'appeler ainsi c'était Cait mais il n'avait pas la meme signification dans la bouche de Jade.
"un bouton "off"" ... comme Rachel. Il sourit.

Il laissa un silence tout en l'embrassant et en lui prenant la main. Son pouce traçant des petits cercles sur le gant.
"tu sais je ne suis pas tellement différent. Moi aussi j'ai peur, moi aussi je me pose tout un tas de questions. Et mes copains sont pareils. Eux aussi ont peur que tu les aimes pas, ou que tu me largues parce que je passe trop de temps avec eux. Du coup ... ben voilà. Je ne te raconterais pas leur histoire car c'est à eux de le faire mais eux non plus n'ont pas eu une enfance facile. Kamen, le plus grand, parlait à peine anglais quand il est arrivé. Tout le monde se moquait de lui. Quand à Sean ... je sais qu'il complexe vachement sur son physique. Mais tu vois ils ont été vraiment heureux quand je leur ai dit qu'on sortait ensemble. Et je sais qu'ils t'aiment vraiment meme s'ils ne te connaissent pas encore. En fait si je t'ai "piégé" de la sorte c'est aussi parce que Sean me tanne depuis plusieurs jours pour te rencontrer."

il lui leva doucement le menton pour voir ses yeux  "je ne t’abandonnerais pas Jade et certainement pas pour eux. Et s'ils m'obligent à le faire c'est que ce ne sont pas de vrais amis. Quand aux rumeurs ... je sais qu'elles font mal, mais elles finiront par disparaître. Regarde pour tes mères ou Rachel. Et si elles persistent je leur flanquerais une bonne raclée."

Un grand sourire aux lèvres, il lui montra les dents en grognant. "Je peux être très persuasif tu sais, ça ne sera pas la première fois. Tu es quelqu'un de bien Jade. La preuve tu t'inquiètes pour moi de ce que les autres disent. Je te le dirais encore et encore jusqu'à ce que tu en sois persuadée et ne crois pas que c'est uniquement par amour. Quand au bouton malheureusement là je ne peux rien faire ... enfin sauf ça"

il l'embrassa doucement sur les lèvres. C'était rarement lui qui prenait l'initiative mais cette fois ... puis il reprit ses mots "je t'aime Jade ... ok ?"

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Jeu 19 Juin - 19:47

La vie est faite de ces premières fois, ces fameuses premières fois qui comptent. Je lui dirait un jour combien c'est compliqué toutes ces choses pour moi, je lui dirait combien c'est difficile de vivre alors qu'on s'est contenté de survivre. Les deux concepts sont radicalement différents. On supporte lorsqu'on survit, on se contente de garder les yeux ouverts pour surmonter les vagues, les unes après les autres, on ne compte pas, on ne conjugue qu'au présent sans plus faire aucun projet. Vivre c'est construire, pierre après pierre et de ce fait c'est un chemin parsemé de ces premières fois, celle qui comptent donc, et celle ci en est une : première dispute et première réconciliation.

Je ne suis pas démonstrative en public, il le sait. C'est ainsi parce que je considère que ce qu'il y a entre nous n'est pas fait pour être exposé et donné en spectacle, cet amour que je cultive en m'étonnant de ce qu'il est et de la manière dont il croit en est toujours à m'étonner. Je ne sais pas, j'ai du mal à comprendre où cela va me mener : j'aimerai tellement avoir des réponses à mes inquiétudes mais l'Amour ne se raisonne pas, ça en est frustrant, je crois.
Je pourrais lui dire que je l'aime passionnément, mais je ne sais pas ce qu'est la passion, j'ignore même la bonne définition de ce que je ressens et pour tout vous dire, pour quelqu'un comme moi, c'est véritablement un sujet de stress permanent. Ce que je sais, c'est ce que je lui dit est vrai : je l'aime. Si Aimer est avoir envie d'être avec l'autre, penser à lui plus que pour soi même, vouloir être la meilleur pour lui et tenter de lui donner tout ce qu'il pourrait vouloir, si c'est effectivement avoir peur qu'il se détourne, qu'il vous laisse au point de préférer qu'il vous blesse plutôt qu'il vous laisse : alors oui, c'est certain, j'aime ce jeune homme.

C'est pour cela que je m'attarde si longuement sur ses lèvres et que je finis par me blottir contre lui, la tête contre son torse, cherchant la douceur des battements de son cœur, l'idée qu'il puisse battre uniquement pour moi me plaît énormément mais je ne suis pas assez fleure bleue pour lui dire, je n'ai rien d'une sentimentale et je ne veux pas le devenir, il l'est bien assez pour deux. Je respire son odeur, immobile contre lui, les yeux clos et le souffle court. Je ne lui dirais pas cela, mais je crois que les choses changent, plus je prolonge ce genre de contacts, plus j'aimerais qu'il se prolonge et deviennent plus intense, la chaleur parfois me prend et certains désirs se dessinent, je crois que c'est de l'excitation, sans doute, en tout cas c'est bien plus fort que l'attirance et franchement, c'est très troublant.
Je ne suis pas aveugle au point de ne pas concevoir qu'il doit ressentir la même chose, j’évite certaine partie de son corps lorsqu'on s'enlace, je soupçonne une dureté inédite qui bien que compréhensible me fait parfois « grave flipper ». J'essaye de ne pas y penser mais parfois le soir....olalala. Oui bon ><. ..Et puis c'est sale !

Je rougis, ça m'apprendra à m'égarer mentalement , heureusement que je sais résoudre en pensée des inéquations a quatre inconnus ce qui me permet d'orienter ma psyché vers des choses plus pointues...HUMPF...plus ...plus..complexes. Je me demande quelle tête il ferait si se rendant compte de mon trouble il me demandait à quoi je penses et que je répondais «  ton sexe »....,....,.....BON....On passe à cinq inconnus ! Au fait ? C'est moulant à quel point les combinaisons en molécules instables ? Assez au point de mettre en évidence érectilité mammaire ? Olalala, comment qu'elles disent déjà ? Ah oui...C'TE HOOOONNTE !
Je toussote en me redressant, soudain un peu mal à l'aise, il me faut un autre sujet de discussion !

Humm.. euh...en ce qui concerne Kamen et Sean...c'est...demain, c'est bon ? J'ai...ca te dirait une partie de Basket Ball au gymnase ? J'ai une tenue de goth-sport sympa et J'aime bien moi...j'ai peur de ne pas savoir quoi dire sinon, au moins là...on pourra jouer et combler les « silences »...Si tu veux, tu tiendras avec moi, je veux bien prendre un handicape....Krrr...krrr...hihihi ! ...Oh merde...si...si je ris ils vont aussi se foutre de ma fiole. T___T

Mon rire, vaste sujet qui me vaut bien des trolls. Sanzo le trouve complètement en décalage avec ce que je suis mais avec indulgence me dit qu'il me donne un coté craquant, c'est sûrement ça être amoureux ! En tout cas, ma décision est prise, demain, c'est le Grand Match !


Fin pour Jade, à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
Sanzo Aoe
Élève à l'Institut expérimenté(e) Delta
avatar

Messages : 1105
Date d'inscription : 03/11/2012

MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   Sam 21 Juin - 12:14

Elle était blottie contre lui et plus rien n'avait d'importance.
Elle était blottie contre lui et ses lèvres ne se dérobaient pas.
Elle était blottie contre lui et il sentait son odeur, sa chaleur. Tout ce qui faisait elle. Tout ce qui faisait qu'il l'aimait.
Peu importe les disputes, les incompréhensions, les hésitations, elle était contre lui et ils s'aimaient.
La terre pouvait bien continuer de tourner eux semblaient hors du temps.  
Le chat en savourait chaque minute, chaque seconde.
Il regardait ses yeux clos. Il respirait son souffle court. Et s'il n'entendait pas son trouble, le sien était aussi fort.
Son corps parlait pour lui. Curieusement cela ne le dérangeait pas. Ils étaient ensemble et ils s'aimaient.
De toute façon lui non plus n'était pas prêt, un jour peut être.
Il remarqua une soudaine rougeur qui la rendait que plus mignonne et plus désirable.
Sa main descendit doucement le long de son dos avant de s’arrêter dans le creux de ses reins. Il n'osa pas descendre sur ses fesses.
C'est elle qui finit par rompre le charme.

Elle lui proposa une rencontre demain. Il n'y voyait pas d'inconvénient. Une partie de basketball pourquoi pas. C'était pas forcément leur jeu préféré mais ils se débrouillaient. De toute façon c'est juste histoire de faire connaissance. Et puis elle avait raison non pas sur "combler les silences" car le chat doutait qu'il y en ait beaucoup mais au contraire empêcher Sean de trop parler.


Si tu veux, tu tiendras avec moi, je veux bien prendre un handicape....Krrr...krrr...hihihi !

Il la regarda, lui un handicape, elle ne l'avait jamais vu en sport. Surtout ce genre de sport. Atteindre le panier à 3 mètres du sol était un jeu d'enfant pour lui meme avec un ballon dans les mains. Il finit par sourire surtout à cause de son rire. Il aimait son rire. Complètement en décalage il indiquait surtout une certaine décontraction et bien être meme si, maintenant, il était un peu nerveux. Elle était vraiment trop mignonne.

Oh merde...si...si je ris ils vont aussi se foutre de ma fiole

possible mais il n'allait pas lui dire. Il haussa les épaules tout en l'embrassant légèrement "ok pour demain soir sur le terrain, vers heu ... 17h. Ça nous laisse du temps. S'ils rigolent je les assomme. Mais tu sais ils risquent d'etre aussi nerveux et intimidés que toi alors ne stresse pas déjà. En attendant si on en profitait un peu pour continuer notre réconciliation. Tu nous fais un peu d'intimité ma chérie ?"

il referma ses bras sur elle et ses lèvres reprirent possession de celles de Jade tandis que le monde devenait flou.

FIN

_________________

Nombre de rp  cat 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)   

Revenir en haut Aller en bas
 
IT'S A BIG BIG FAIL FOR A BIG BIG GIRL : JADES BIG ADVENTURE ( Sanzo, Starring Cait and Amy : Mamans flippées)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MAC Digi-Pops Collection (Nordstrom Exclusive)
» Swatches Pigments Pure Luxe
» Roch Voisine - Comme j'ai toujours envie d'aimer
» 4 mamans catholiques
» Mascara Plush Lash

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: