AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Passation de pouvoir [pv les X-men]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Passation de pouvoir [pv les X-men]   Lun 10 Fév - 14:29

(jeudi 21 novembre 2013 - 10 h)

Ce n'était peut être pas le meilleurs moment vu les "problèmes" rencontrés par l'équipe de récupération mais les choses devaient être faites et au plus vite. Ororo était de plus en plus fatiguée par tout ça heureusement qu'elle s'était réconciliée avec son mari. Elle ne savait pas ce que Cait avait pu lui dire mais le soir meme il était apparu dans une tenue plus que prometteuse un gros bouquet dans une main et des chocolats dans l'autre. Ils avaient passé une partie de la nuit à discuter et à s'expliquer et l'autre .. elle pourrait dire à sa fille que oui, être enceinte augmentait la libido ...
C'était donc de très bonne humeur malgré un dimanche pluvieux (mais de toute façon prévu au lit) qu'Ororo avait convoqué tous les X-men présents pour jeudi matin dans le bureau du Professeur qui fait assez exceptionnel serait présent. Elle ne savait pas trop si Rachel serait rentrée mais la jeune femme avait été prévenue.

Ororo avait revêtu son uniforme des X-men, son ventre commençait à bien ressortir, vive les molécules instables ...
elle avait préparé un discours .. de toute façon cette fois elle ne laisserait que très peu de place à la discussion .. Elle avait fait son choix, allait le proposer. Il serait accepté tant mieux .. il ne le serait pas elle avait un "bis", une personne de rechange .. Bien sur ce ne serait pas forcément flatteur pour elle mais ..

Elle arriva avec quelques minutes d'avance. Attendit que tout le monde soit arrivé et installer et commença.


"bonjour à tous et toutes. Je vous ai réuni aujourd'hui pour deux raisons. La première certain la connaisse. Comme vous pouvez le voir, je suis enceinte. La deuxième en est une conséquence, il est évident que je ne vais plus pouvoir assure mon rôle de chef des X-men. J'ai étudié attentivement les dossiers de chacun(e) d'entre vous et longuement discuté avec le Professeur Xavier. Une personne a retenu notre attention. Discrète mais efficace, elle est ici depuis assez longtemps pour connaître les rouages du système. Je sais que chacun d'entre vous l'apprécie et l'appréciera à sa juste valeur. Je pense aussi qu'il est temps pour elle de prendre son envol et d'assumer un peu plus de responsabilité. Rassurez vous, je ne vais pas disparaître et ma porte lui sera toujours ouverte. "

C'était bref, c'était concis, c'était directe. Selon les réactions elle demanderait un vote mais avant elle devait savoir ce qu'en pensait l’intéressée. Elle se tourna en souriant vers Jubilee "Jubilee es tu d'accord pour prendre les rênes des X-men s'il te plait ?"

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Passation de pouvoir [pv les X-men]   Mer 12 Fév - 9:42

C’est une impression des plus étranges de se retrouver dans cette salle, avec « l’équipe » et en de telles circonstances. Les circonstances, je les maîtrisais complètement puisque Ororo s’en était ouverte à moi, je savais très bien l’enjeu de ce qui allait se jouer ici et j’en esquissais même avec intérêt les décisions qui allaient en ressortir. Storm aimait le protocole et que les choses aillent dans son sens, moi à présent ca ne me concernait plus. La voir en uniforme de X Men était assez impressionnant même si son ventre prenait puissance pour affirmer la vie qu’il portait. Elle allait à l’essentiel comme toujours, regardant ses vis-à-vis mais n’hésitant pas dans ses mots.

Je n’avais fait aucun effort pour marquer la singularité de cette réunion, tenue civile mais soignée, un tailleur beige élaguant sous une jupe longue, hivernal. Cheveux attachés et noués en une longue tresse, droite sur ma chaise, attentive et bras croisés, juste à côté de mon aimée, ma sœur se tenant un peu à l’écart comme elle aimait à le faire. Ma posture indiquée la distance et le retrait parce que c’est ainsi que je vivais les choses depuis la passation de Rachel.
Il n’y avait plus d’équipe, ni d’individualités, le schisme était consommé. Nos points de vue empreints de directions radicalement tracées nous avaient éloignés définitivement les uns des autres. Est-ce à dire qu’il y avait alors deux types de X Men ? Oui je le pense et je pensais aussi que les deux branches pouvaient coexister là où je soupçonnais aussi que pour ces autres, nous n’avions pas d’utilité et étions dans l’erreur. Une autre marque de ce schisme, réduire la vision de Xavier à un homme, réduire le rôle de l’Institut à une milice para militaire. J’avais mes opinions, je leur avais craché au visage avec une telle force que j’avais officialisé ce que tout le monde savait silencieusement. Il n’y a pas d’équipe de X Men, du moins plus maintenant.

Je me sentais de toute évidence ostracisée par ma décision mais j’avais décidé de ne plus m’arrêter à cela. J’avançais sur ma route et j’étais venu ici uniquement par respect pour celle que je considérais comme ma mère. Le reste ne me concernait que très peu. J’attendais juste que les informations soient délivrées.

J’esquissais un léger sourire lorsqu’elle prononça le nom de Jubilée. Ororo suivait mon conseil, c’était une bonne chose et un choix que je ne pouvais qu’apprécier. Mon regard se tourna vers elle, bras toujours croisés alors que j’observais silencieusement la suite des événements.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Passation de pouvoir [pv les X-men]   Jeu 13 Fév - 19:55

Jeudi 21 Novembre 2013 – 10 : 00 A.M.
Onze jours. Onze jours qu’elle avait proposée son intervention, et que celle-ci lui avait été refusée. Onze jours qu’elle avait mi le feu aux poudres, et il était temps de contempler l’explosion. Onze jours qu’elle était partie en déclarant qu’à son retour, elle demanderait l’élection d’un nouveau chef, et alors même qu’elle n’était revenue qu’hier, la réunion allait avoir lieu.

Etait-ce lui couter l’herbe sous le pied ? Rachel ne le voyait pas ainsi, elle le percevait comme la décision d’Ororo que de prendre les devant, que de terminer les choses de sa propre initiative et non de celle d’une autre personne, et cela la contentait quelque peu. Les gens de ce monde avaient la fâcheuse tendance à ne rien faire, attendant que d’autres le face à leur place, mais Storm était sortie de cette logique, et visiblement progressée. La douleur n’avait donc pas été inutile. Celle d’Ororo comme celles de Caitlyn, de Sanzo et de Kaya. Les choses allaient bouger ; et on en était bien là où la vision du Phénix s’arrêtait, par choix. Faire bouger les choses, oui, mais ne pas les décider, y participer comme n’importe qui d’autre.

Sauf qu’y participer comme n’importe qui d’autre impliquait se lever comme n’importe qui d’autre, pour ne pas être en retard, et que, selon ses critères, la réunion était tôt. Oui, malgré ses nouvelles responsabilités, la jeune femme continuait de profiter autant que possible de temps libres et de farniente, et 10h du matin, c’était le début des horaires où elle pourrait se lever, la plus grande probabilité s’atteignant avec les douze coups de midi ; pas très sérieux pour une bénévole dans la sécurité ? S’il y avait un problème, Danger la sonnerait, et dans les minutes qui suivraient, le Phénix serait prête au combat. Pas très sérieux pour une X-Woman ? Y’avait pas d’horaire pour l’être. Enfin, sauf cas particulier, comme aujourd’hui. Et du fait, elle était là à l’heure, et elle était prête.

Levée une heure plus tôt pour avoir le temps de faire sa toilette et de se rendre au mieux présentable, Rachel avait été d’une inhabituelle ponctualité et avait immédiatement trouvée sa place dans cette pièce qu’elle connaissait bien, le grand bureau de direction, même s’il était plus le Bureau de Charles Xavier. Vêtue de sa tenue d’X-Men, une combinaison en molécules instables, orange aux manches, à l’intérieur du haut et sur les deux bandes horizontales telles une paire d’anneaux sur chaque cuisse, et rouge sur les flancs, enserrant son haut comme une mâchoire, et sur le col,  complétée par un long manteau sans manche et au bas en lamelles, de hautes bottes montant jusqu’à ses genoux, une ceinture à sacoches, des protections d’épaules, de bras, de coudes et de poignets, ainsi que des mitaines, le tout également rouge, la jeune femme attendait, appuyée d’une épaule contre le mur, bras croisés et regard dans le vague, comme absente.

Mais si elle pouvait sembler être inattentive, tel n’était nullement le cas, simplement qu’elle avait moins besoin de sa vue que de son ouïe pour ce qui allait suivre, et délaissait donc la première, gardant néanmoins conscience de l’espace qui l’entourait par ses sens psychiques. Et elle attendait, silencieusement, à l’écart, comme toujours. Le retrait restait sa position favorite, mais l’Echo du Phénix savait quant intervenir, même si son absence de discernement pouvait la conduire à ne pas voir quant elle aurait mieux fait de s’en abstenir. Mais dans le cas présent, elle ne regrettait rien ; elle avait menée à bien sa mission, malgré les quelques morts du Maine, et ils allaient pouvoir avancer dans leur unité, choses qui n’étaient pas plus mal. Et si elle n’escomptait pas s’excuser, n’ayant fait aucune erreur qui le mérite, elle comptait faire ce qu’Amy lui avait conseillé, et l’unique chose qu’elle avait retenue du discours moralisateur auquel elle avait eut le droit en rentrant : réparer. Oui, on pouvait détruire des choses, physiquement ou psychologiquement, mais il fallait toujours essayer de réparer après. Du fait, la rousse aurait à voir avec la « Mère Supérieure » une fois tout ce bordel fini. Et elle essaierait de ne rien casser, juste d’aider.

"Bonjour à tous et toutes. Je vous ai réuni aujourd'hui pour deux raisons."

Rachel n’eut aucune réaction au commencement du discours, mais y apporta toute son attention, ou plutôt le maximum d’attention qu’elle pouvait donner à une chose. Enceinte, oui, et elle ne spoilerait rien là-dessus. Et ne plus pouvoir assumer le rôle de Chef des X-Men, aussi. Cela serait une charge en moins pour elle, et elle avait déjà échouée de toute façon, quant bien même elle ne le reconnu pas officiellement. Quant à étudier les dossiers de chacun, il devait s’agir des dossiers « secrets » des X-Men, non des simples dossiers administratifs de l’Institution, sans quoi elle n’aurait rien sur elle, puisque malgré sa fausse carte d’identité qu’elle n’avait jamais sur elle, le Phénix restait inexistant officiellement ; cependant, l’existence de tels dossiers n’était pas forcément pour lui plaire, fonction de ce qui était consigné dedans. D’un autre côté, il devait sembler naturel à tous d’avoir accès à comment la tuer elle, puisqu’elle était le Phénix, donc différente ; sécurité ou hypocrisie ?

Discuter avec le Prof X, Ororo devait faire parti des rares qui en avaient la possibilité, surtout considérant qu’elle l’avait fait « déplacer » jusqu’ici (encore que le terme était mal indiqué, puisqu’il s’agissait de son bureau, et que de toute façon, il ne participerait pas outre mesure, comme d’habitude).

Une personne avait retenue leur attention ? Il n’était pas question de vote mais d’une décision venant d’eux seuls… Rachel n’ajouta rien mais n’en pensa pas moins, car une fois encore ils agissaient en structure et non en équipe, et que si la personne choisie n’était pas plus approuvée par la majorité et s’en remettait encore à une quelconque hiérarchie, les choses n’avanceraient pas mieux. Après, sans doute auraient-ils fait le bon choix, dommage qu’Ororo soit incapable de le faire seule.

"Discrète mais efficace, elle est ici depuis assez longtemps pour connaître les rouages du système."

Le hic, c’était qu’à les considérer comme un système, on niait leur individualité et que les réguler ou les uniformiser n’était pas possible, les opprimer inenvisageable. Allaient-ils répéter les erreurs du passé ? C’était possible, mais les choses n’en seraient donc pas différentes ; la personne qui succéderait à Ororo n’aurait pas plus d’autorité que cette dernière, mais elle aurait la légitimité pour essayer de réunir l’équipe autour d’elle, chose que Storm n’avait pu. Après, il était possible que les rouages du système soit du second degré, la rousse restait méfiante.

Chacun d’entre eux l’appréciait à sa juste valeur ? Bon, bah une bonne partie des X-Men foutaient le camp, pour de bonnes ou de mauvaises raisons. Il était temps pour elle de prendre son envol ; ça, c’était du figuré ! Oui, parce que bon, y’en avait quelques uns qui pouvaient voler, mais cela n’importait nullement pour les compétences de leadership. Quant à ne pas disparaitre, de toute façon, ce n’était pas une retraite, c’était une mise de limite aux investissements dans les X-Men, qu’accomplissait Ororo, non ?

"Jubilee es tu d'accord pour prendre les rênes des X-men s'il te plait ?"

Le Phénix releva les yeux vers la concernée.

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Passation de pouvoir [pv les X-men]   Sam 15 Fév - 17:04

« D'accord. Je donnerai mon maximum. »

Cela pourrait s'arrêter là, car au fond, de l'extérieur, il n'y avait rien de plus à rajouter de cette réunion plutôt extraordinaire. Au fond, pour n'importe qui se trouvant là, il n'y aurait rien de plus a raconter. Enfin... Ce n'est pas tout à fait exact, il y avait des personnes dans cette salle qui pouvait en ajouter bien plus que la moyenne. Cela pourrait s'arrêter là oui, mais je ne ferai que mentir si je ne vous transmettais que mon accord. Il en fut en effet plein d'autres que je ne pu prononcer et que je gardais alors pour moi, dans ma tête. Vous comprendrez alors pourquoi certaines personnes de cette salle sont plus enclines à devenir plus bavardes sur le sujet si étonnant qu'est : « Que s'est-il passé dans le bureau de Charles Xavier alors que plusieurs X-mens étaient conviés. ». Mais reprenons du début.

***

Reprendre la tête des X-mens sonne bien. Cela sonne comme une reconnaissance, une consécration pour la petite fille que je suis, la petite fille avec des yeux emplis d'envie et de rêves crépitant comme sa jeunesse et son pouvoir, coulant dans ses veines comme une seconde nature. C'est l'enthousiasme et la volonté de devenir quelqu'un comme celles que l'on a vu pour la première fois, fières dans leurs costumes et sûres dans leurs gestes. Reprendre la tête des X-mens cela sonne comme une récompense dûment méritée et qui ne faisait que trop tarder. Derrière les considérations méprisantes dans anciens et les moqueries souriantes des professeurs, cela brille comme une médaille. Une part de moi devrait se réjouir car je suis cette petite fille qui s'est toujours sentie inférieure et à qui on a longtemps fait comprendre qu'elle n'était pas vraiment de la trempe des anciens. Cela ne m'a pas affecté plus que cela non plus, je suis une fille au caractère assez fort pour pouvoir le supporter et ce ne fut rien d'autres que des sources de motivations supplémentaires. Je devrai me réjouir qu'enfin ces anciens, sous les yeux du professeur, me fassent confiance pour passer à l’échelon supérieur. Je devrai me réjouir de voir Ororo me regarder dans les yeux en me demandant s'il te plaît.
Et cela me réjouis.
Cela réchauffe mon cœur et je ne peux pas le nier cependant cela ne sonne pas non plus comme la plus grande des consécrations et je me sens promu à défaut de trouver mieux, à défaut de trouver d'autres personnes plus qualifiées au plus présentes. Je me sens promu à ce rang par intérim et parce qu'un enfant grandi dans le ventre de sa mère. Je me sens choisie par élimination et parce que je suis peut-être la moins pire.
Cela ne sonne pas si bien que cela et surtout pas aussi bien que dans mes rêves. Mais c'est la réalité et cela se passe réellement. Le professeur ainsi que tous les autres me regardent et je devrai m'en satisfaire et user d'optimisme pour voir le verre à moitié plein.
Pourtant je ne parviens pas à réellement m'en contenter.
Ce n'est pas de la fausse modestie, je ne fais que regarder les traces que j'ai laissées derrière moi et compter tant bien que mal le nombre d'erreurs que j'ai pu faire sans réellement avoir appris. Il y a peu de temps je partais sans un mot pour crier vengeance à l'autre bout des États-Unis, il y a peu de temps je me rendais compte avec un retard impardonnable du malaise qui pouvait régner dans le cœur de mes amies et anciennes élèves. Il y a quelques temps j'emmenais avec moi - et sans en parler avec les supérieurs - une élèves et une X-men dans une opérations risquée de sauvetage d'un terroriste recherché sans aucunes informations fiables ni précises. Dans quelques temps le passé me rattrapera et je verrai à quel point j'ai été lâche en abandonnant mes anciens camarades et en ne prenant aucune nouvelle de la fin tragique de mon ancienne équipe.
Ce n'est pas un constat très glorieux et malgré tout Storm se permet d'user des mots vides de sens dans ce contexte, comme pour se convaincre elle-même de son choix. Comme pour habiller sa demande comme une agence de pub habille un produit de packaging toujours plus coloré et merveilleux.
Efficace, silencieuse. Je me suis surprise à penser à ce moment que mon dossier n'avait pas du être si bien épluché que cela.

« D'accord. Je donnerai mon maximum. »

Les mots sont pourtant sortis naturellement, spontanément et presque par reflex. On pouvait presque lire une expression étrange sur mon visage comme si je réalisais à peine ce que je venais de dire. Ou plutôt, comme si je le réalisais trop tard, une fois les sons sortis de ma bouche.
Je soupirais alors.

« Si personne ni vois d'inconvénient, je mènerai l'équipe comme je mènes mes élèves. Et je compte bien montrer qu'être X-men et se battre en tant que tel n'implique pas forcément de le faire avec les poings. Professeur, je n'ai jamais vraiment écouté pendant vos cours et je dois avouer que je dormais quand je ne séchais pas. Je ne dirai donc pas que je suivrais votre idéal car au fond je ne le connais pas aussi bien que vous. Mais si j'ai compris une chose c'est l'esprit de cet Institut, l'esprit de cohabitation et d'éducation. Je défendrais cet esprit comme j'ai toujours essayé et voulu le faire. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Passation de pouvoir [pv les X-men]   Dim 16 Fév - 18:07

Jeudi 21 Novembre 2013 – 10 : 00 A.M.
Une nouvelle réunion des X-Men, à l’initiative de Storm cette fois, et pour un sujet encore plus délicat que la dernière fois ; un sujet qui les touchaient tout autant, mais il fallait espérer que cela se passe différemment, et je ferais mon maximum pour ne pas déraper. Cette réunion avait, de mon point de vu, autant le goût de l’échec que la précédente : échec à protéger les autres, échec à guider les autres. Pour moi, il ne fallait qu’une personne en qui croire, qu’une personne à suivre, qu’une personne capable de les mener, et qui qu’elle soit, cela ne m’importe pas, et j’ai suppliée Ororo de le faire. Mais cette dernière n’y est pas arrivée, et aujourd’hui, cette réunion sonne le glas de cette révélation. Rachel n’y est pas étrangère, je le sais, de même que Caitlyn, mais la où la Grande a déclenchée l’avalanche, la Ptite a essayé de l’endiguer ; là où le Phénix avait détruit, mon amour avait cherché à reconstruire. Et c’était bien là le premier reproche que j’ai fait à la Dernière Née des X-Men, à peine était-elle rentrée de son « on est les X-Men, on veut aider » : qu’elle fasse bouger les choses, ok, mais qu’elle aide après cela, non qu’elle se contente de partir sans se retourner vers les dégâts qu’elle avait fait. C’était peut-être ce qui était fait lors de guerre, mais en aucun cas nous n’étions en guerre entre nous.

D’un autre côté, en aucun cas nous n’étions grand-chose ; les X-Men, la X-Team, j’ai prit du recul face à tout cela, tant et si bien que certains commencent à s’interroger sur mon appartenance. Non, je n’ai pas abandonné, mais cheminait de mon côté, isolée, comme le petit mouton noir que j’ai su devenir, et ce n’est pas plus mal ; observer, juste observer, et se tenir tant loin du tribalisme qu’à disposition de chacun des partis en cas de besoin. Libres aux autres de me considérer comme ils le veulent, cela ne changera rien pour moi, d’autant plus lorsqu’ils ne sont pas d’accord sur les critères à appliquer, tant à eux qu’à moi.

Qu’est-ce être un X-Men ? Chacun a sa définition et tant qu’ils acceptent celles des autres, ils peuvent tous l’être, quant à ceux incapables de faire cela, à ceux incapables de tracer leur propre voie ou de laisser aux autres le soin de le faire, ils sont simplement « moins » X-Men que les autres, car dans une idéologie prônant l’acceptation, ne pas être capable de le faire tient du non-sens. Oui, il y a des parangons des vertus que l’ont prônent, tandis que d’autres se limitent, par choix ou incapacité, à une seule partie de ce qu’est la tâche d’X-Men, mais plus qu’aller les uns contre les autres, il faut user de cette complémentarité pour créer une harmonie, non s’entre-déchirer. Hors, c’est au chef de donner cette impulsion, et Ororo n’était ni un parangon de nos vertus, ni n’avait le recul nécessaire à nous unir. Elle a prôné une autorité paramilitaire, une autorité due, là où nous étions engagés pour faire partie d’une équipe aux côtés d’amis et de compagnon, là où nous cherchions à participer à quelque chose de plus grand, mais quelque chose qui nous laissait le choix. Espérons que les méthodes changeront, mais cette simple réunion prouve ce désir de changer, même si Ororo restera maladroite dans ses relations. Qui ne l’est pas, de toute façon ?

Personnellement, je crains l’être, vêtue comme la majorité alors que ma compagne ne l’est pas, et que cette majorité ne me considère pas forcément comme elle le devrait ; ils ont exigé de moi un prix immense pour que je les rejoigne, et comme je ne l’ai pas fait comme ils l’espéraient, il semble que certains m’ait rayé de la liste des X-Men, ou alors m’aient placée en manipulatrice derrière le rideau ; qu’ils parlent, qu’ils pensent et murmurent dans mon dos, s’est blessant, mais ne change, au final, rien. Je crains leurs regards, c’est vrai, je crains leurs réprobations et leurs jugements, mais je saurais leur faire face avec courage, s’ils décident d’en faire de même pour exprimer leurs opinions ; que plus que des paroles, il y ait des actes. Je ne parle plus non pas car je n’ai rien à dire, mais car le dire ne serait que leur donner l’occasion de s’enliser encore et encore, ainsi donc, j’agis, et fait ce qui me semble nécessaire, utile et juste.

Je suis là, dans ma combinaison en molécules instables renforcées en de nombreux endroits tant pour diminuer le côté moulant, qui me gêne au possible, que pour permettre de faire passer les circuits conducteurs des bandes luminescentes qui parcours les trois pièces de mon uniforme, qu’il s’agisse de la combinaison principale allant de ma nuque à mes pieds, dont le dos est dénudé depuis les cervicales jusqu’au bassin pour laisser sortir mes ailes et dont l’avant comme l’encadrement de ce dos-nu sont parcourus de deux lignes lumineuses, trois d’entre elles se rejoignant en une ceinture surplombant une courte jupe asymétrique mais qui a le mérite de me donner l’impression que mon sous-vêtement (si sous-vêtement il y a) n’est pas visible à cause du moulant, tandis que la dernière coule sur la jambe opposée, jusqu’à dessous mon genou où elle a le loisir de se connecter à ma botte droite et de finir sur le pied correspondant. Les bottes hautes sont également en molécules instables, toutes aussi renforcée que le reste de la tenue, et se finissent sur des talons compensés, tandis que des nouvelles lumières apparaissent aux bouts des pieds. Enfin, dernière partie de mon uniforme, des gants me remontant jusqu’aux aisselles, également agrémentés de renforts et de bandes lumineuses, dans le même objectif de protection et de perturbation visuelle que le reste de la tenue. Il y a bien une cape qui va avec cela, mais je la laisse en-dehors, elle ne m’a servie qu’une fois et était plus emmerdante qu’autre chose, tandis que je m’interroge parfois sur la possibilité d’inclure un adducteur holographique, histoire de favoriser le camouflage au besoin. Enfin Bref, je ne suis pas là pour réfléchir à cela, ce n’est ni une préparation de mission ni même une mission, chose justifiant que je n’ai pas accomplies les modifications polymorphiques nécessaires à éviter qu’on ne me reconnaisse, puisque comme la plupart des X-Men je suis à visage découvert, donc je dois rester concentrée sur mon environnement immédiat, quant bien même il ne s’y passe dramatiquement rien à l’heure actuelle.

Même si je n’ai pas de tenue « civile » comme mon aimée, je ne m’en place pas moins en soutien d’elle, postée derrière sa chaise et appuyée des deux mains sur le dossier de cette dernière, à regarder et écouter les autres qui se sont réunit aujourd’hui. Il n’y a pas tout le monde, mais il n’y aura jamais tout le monde, et fait exceptionnel, il y a le Professeur X, même si je ne pense pas qu’il soit là plus qu’en observateur ; il est le mentor de la plupart d’entre nous, mais comme tout bon mentor, il doit se retirer pour que l’on sache si l’on a bien réussit à s’approprier son enseignement, et si l’on est capable de continuer à cheminer par nos propres moyens. Ororo est attachée à lui dans un lien de paternité de cœur, cela ce voit, mais c’est un problème qu’elle ne réussisse pas à faire la part des choses ; elle ne peut nous diriger, ou même diriger sa propre vie, si elle se place en seconde, en suivante, c’est contradictoire. Après, je pense savoir ce que valent mes avis à ses yeux, donc je les garde.

Je savais qu’elle était enceinte avant qu’on ne me l’annonce, même si j’ai été parfaitement incapable de remarquer les signes précurseurs de cela, mais je constate les changements de son corps et de ses humeurs avec un intérêt scientifique, quelque part. C’est une transformation morphologique et physiologique que je lie au fait d’aimer, ou non, son enfant, et cela me renvoie à ma propre incapacité et mes propres peurs dans le domaine – choses qui n’ont rien à faire là, elles non plus, mais qui traversent mes pensées accélérées également.

"Bonjour à tous et toutes. Je vous ai réuni aujourd'hui pour deux raisons. La première certain la connaisse. Comme vous pouvez le voir, je suis enceinte. La deuxième en est une conséquence, il est évident que je ne vais plus pouvoir assure mon rôle de chef des X-men. – est-ce tout ? Tout ce qu’elle en a retenu ? Ou est-ce le peu qu’elle veut bien admettre ? – J'ai étudié attentivement les dossiers de chacun(e) d'entre vous et longuement discuté avec le Professeur Xavier. – je le crains, car rien ne semble avoir changé, dans sa manière de fonctionner, pourtant Caitlyn semblait le percevoir, j’espère que ce n’est limité qu’à la partie X-Men de sa vie, désormais qu’Ororo en développera une autre – Une personne a retenu notre attention. – les choix sont très restreint, tant à cause de la taille réduite de l’équipe, que des liens socio-idéologique de cette dernière, car s’il s’agit d’avantager l’un des partis, ou de prendre un isolé, nous répéterons les erreurs déjà commise, et s’en serait navrant ; après, j’ai bonne espoir que les conseils de Caitlyn soient suivis – Discrète mais efficace, elle est ici depuis assez longtemps pour connaître les rouages du système. Je sais que chacun d'entre vous l'apprécie et l'appréciera à sa juste valeur. Je pense aussi qu'il est temps pour elle de prendre son envol et d'assumer un peu plus de responsabilité. Rassurez-vous, je ne vais pas disparaître et ma porte lui sera toujours ouverte."

Jubilation Lee est celle qui a le meilleur rapport efficacité/lien dans l’équipe, oui, car elle fait le lien entre les différentes générations, que ce soit la vieille garde d’Ororo/Warren qui était là avant elle et l’a formée, ou la nouvelle garde de Caitlyn et moi, qu’elle a formée (chose qui fait quant même 20% de l’équipe actuelle). De plus, elle a réussi à associer la partie interventionniste et la partie pédagogue, les deux principaux mouvements qui nous divisent, en aidant et formant tout en allant sur le terrain et en se montrant fidèle à nos valeurs. Enfin, elle sait s’attirer les amitiés des gens, et non se reposer sur une autorité qu’elle imposera en la considérant due ; s’il est une personne qui peut unifier les X-Men, c’est bien notre Cap’tain. Qui va devenir le Cap’tain de tout le monde, du coup.

"Jubilee es-tu d'accord pour prendre les rênes des X-men s'il te plait ?"

La question est tellement plus complexe que cela, la responsabilité tellement plus grande… il ne s’agit pas de réellement prendre les rênes des X-men, mais de réussir à les réunir autour de ce rêve qu’ils sont sensés partager, et d’obtenir cet équilibre qu’Ororo n’a su trouver, ne l’ayant pas ni ne pouvant le donner.

Comme tous, je suppose, je retourne mon visage vers celui de mon amie, de ma mentor, de celle qui m’a permise d’être X-Men, et je lis son visage. Et sans surprise, ce que j’y lis est ambivalent. Il y a de la joie, et de ses variantes comme la fierté, mais il y a également de la tristesse, et de ses dérivés comme l’amertume. Pourquoi ? Je ne peux que le supposer, et personne, à part elle, ne devrait connaitre la réponse véritable. Il est tant de chose que l’on peut penser, tant de possibilités, mais au final, cela n’appartient qu’à elle. Un honneur et un sacrifice, un choix.

« D'accord. Je donnerai mon maximum. »

Le choix est fait, les difficultés sont envisagées, mais n’ont pas encore commencé.

Un soupire est une explication ; mener l’équipe comme elle mène ses lèves, je souris, car c’est surement comme cela que ça marchera le mieux, et tout cas c’est ainsi que je l’ai vécu. Ne pas être au-dessus de nous mais à notre côté, ainsi que devant pour donner l’exemple et derrière pour nous rattraper, comme une Cap’tain. Etre X-Men, pas uniquement ce battre avec les poings, même si cela reste une partie ; parangon de nos vertus, capables d’être et la main qui guide, et la main qui frappe, et surtout, conciliant les deux. Ne pas suivre l’idéal à la lettre mais se le réapproprier, le comprendre et l’adapter, tout en enseignant aux autres à le faire ainsi ; ne pas être les hérauts de Charles Xavier, mais être ceux de l’Idéal Xavier, de l’Institution et plus généralement, de « l’esprit de cohabitation et d’éducation ».

Je souris, je te souris Jubilee, car tu sais déjà comment, de part les mots, toucher les cœurs ; non, je ne suis pas objective dans cette pensée, car voici bien longtemps que tu as touché le mien, sur un toit durant une belle journée ensoleillée, mais je sais que tu continueras à le faire de même, comme tu l’as fait tous les jours qui ont suivit, aussi bien sur un mur d’escalade que sur des tapis ; quelqu’a été ma progression, aussi inhumaine soit-elle, tu étais toujours là et toujours en avant. Arriveras-tu à l’être pour tous ? Je ne sais, mais je sais une chose.

Et je m’avance jusqu’à toi pour te lui dire, te posant une main sur chaque bras et te souriant. Ce ne sera pas un serment d’allégeance, mais un renouvellement d’amitié.

- Tu vas réussir, Jub’. Si tu as besoin de moi, n’hésite jamais, je suis avec toi, ma Cap’tain.

J’attendrai ta réponse, puis cèderait ma place aux suivants, me retirant non sans un sourire, pour attendre mon aimée à la sortie. Qu’importe pourquoi tu es devenue notre chef, tu en avais l’âme, et les compétences, et pour moi, tu l’étais déjà, depuis longtemps, même si à un niveau tout autre. Notre trio n’a pas disparut, mais notre équipe s’agrandi aujourd’hui ; bonne chance pour nous réunir tous, mais tu m’as déjà à tes côtés, Jubilee.

_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Passation de pouvoir [pv les X-men]   Lun 17 Fév - 12:54

J’ai eu peur qu’elle refuse, il n’y a rien de plus vrai. Non pas que cela puisse signifier quelque chose à mes yeux mais que surtout tout cela nous pousserait vers un péril plus grand encore, le déchirement. Je savais le second choix d’Ororo, j’en aurais ris sans doute avant que de m’en aller. Je n’aurais jamais suivi quelqu’un comme Warren, pire, je ne l’aurais même pas écouté je doute même que vu sa transparence je puisse le considérer comme un allié sur un champ de bataille, tout au plus un civil de plus à prendre en compte. Est-ce à dire que j’allais suivre Jubilée ? Non, tout est consommé entre nous, notre dernière rencontre fut assez édifiante et nous ne nous sommes plus que croisées épisodiquement depuis. La suivre comme le clame mon aimée que je regarde avec une pointe d’étonnement et de désillusion ? Je ne la suivrais pas…l’écouter oui, parce que je la respecte et que je l’aime mais je crois que tout ce qui faisait l’équipe des X Men est complètement mort à mon regard. C’est un rêve éteint, un rêve dont je me suis enfin réveillée pour grandir et prendre une certaine indépendance.
Les formalités sont donc réglées, je n’ai plus à m’attarder, j’esquisse d’abord un hochement de tête à l’intention de Ororo suivi d’un sourire de connivence que certains pourraient percevoir comme de la satisfaction. Le top départ de la fin de séance n’est pas officiellement donné que tire ma chaise pour me lever. Je prends acte, parce qu’il n’y a que cela à faire, je prends acte de ce remaniement, rien de plus.

- Félicitations.

Ca me parait incongru de dire une telle chose mais c’est ce qui se prête pourtant le mieux à la situation. Je sais le défi que cela représente, cette place personne ne l’aurait voulu parce qu’elle ne signifie plus que la valeur qu’on veut bien lui donner. Ce n’est pas un cadeau que l’on te donne, Captain, c’est un fardeau lourd et encombrant et je n’en aurais voulu pour rien au monde. Je lui adresse tout de même un sourire courtois avant de me diriger vers la porte où m’attends déjà Amy, je ne ferais aucun commentaire alors que je remonterais le couloir pour regagner nos quartiers et retourner à nos occupations. Nous avons à nouveau un nouveau guide mais aucun chemin n’est tracé pour l’instant, en soi, c’est juste un non événement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Passation de pouvoir [pv les X-men]   Mer 19 Fév - 9:59

Ororo les regarda les unes après les autres .. car une fois de plus il n'y avait que la partie féminine des X-men .. d'ailleurs elles devraient se rebaptiser les X-women ...
Cait un peu en retrait et Amy .. les deux inséparables. Ororo était quand meme soulagée qu'elle(s) soi(en)t venue(s).
Meme si leurs idées de base étaient différentes, la présence de Cait était un soutien. Surement pour ça d'ailleurs que sa fille était là. Sa seule concession .. ou plutot marque de distance était qu'elle n'était pas en tenue ..
Rachel ... Ororo s'était aussi demandée si la jeune femme serait là .. et surtout comment elle allait réagir .. Peut être s'était elle attendue à être proposé .. mais elle était si "jeune" et surtout bien trop instable. Sans parler du danger "Phénix" .. Elle avait revêtu sa tenue mais restait aussi en retrait.
Si elles restaient toutes en retrait les choses n'allaient pas avancer ...
Jubilee ... sa "remplaçante" ...
Elle accepta .. un soulagement pour Ororo .. un léger sourire, une tension qui s'effaça.
Elle croisa le regard du Professeur ...  

mais tout n'était pas réglé ... une fois de plus, il y avait des absents .. une fois de plus les X n'était pas là ..
Tant pis .. tant pis pour eux ... elle en avait marre de se battre contre ces moulins à vent ..


« D'accord. Je donnerai mon maximum. »

{bonne chance} pensa t elle en silence. Elle se demanda si elle n'avait pas fait une erreur ... non pas de confier l'équipe à Jub mais de la confier tout court ... Confier qui .. confier quoi ...
Deux qui suivaient leur propre chemin .. un électron libre ... une qui allait avoir bien d'autres choses à penser .. un nouveau "ancien" .. et deux absents ....

"mener l'équipe comme ses élèves" ... peut être était ce la solution .. des enfants .. voilà ce qu'elles étaient ...
Elle avoua ne pas avoir été très attentive en cours ... Elle avoua ne pas connaître l'idéal du Professeur .. mais elle le défendra ..
Etrange comme discours ... que cherchait elle ... Avait elle simplement voulu faire comprendre qu'elle savait et saurait concilier les anciens des nouveaux ...
possible .. mais après tout quelle importance ... Ce n'était plus du ressort d'Ororo ...

enfin c'était fait et fini. Cait et Amy se levèrent et sortirent après un bref encouragement.
Cait sourit à sa mère .. Ororo lui rendit avec cependant un très léger froncement de sourcil ... Cait comprendra ...

que rajouter ... rien ... quoique .. Le Professeur se chargerait de la mettre au courant de l'essentiel quand au reste ..

Ororo se leva doucement.
 "bien. Si tu as des questions Jubilee n'hésite pas, ma porte est ouverte. Et je te souhaite bonne chance"
elle lui sourit gentiment. Que lui dire d'autres ...  

"Rachel .. Professeur ..." elle se dirigea vers la porte un dernier coup d'oeil au Professeur .. elle savait que rien ne sera plus pareil.
La porte se referma .. Pas de fête .. pas de champagne .. rien .. ce n'était pas une promotion .. ce n'était .. Qu'est ce que c'était d'ailleurs .. une nouvelle fuite ... ou au contraire un nouvel avenir ..

Ororo était un peu triste bien sur mais surtout soulagée .. Elle allait pouvoir s'occuper totalement de ses filles.
Il y avait une dernière chose à faire. Une lettre à écrire ... Comment allait il le prendre ... Elle n'en savait rien mais se devait de le prévenir ne serait ce que par politesse ...
Elle fronça les sourcils avant de se diriger vers la chambre des filles .. elle ne connaissait pas son adresse mais Amy surement ...  

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Passation de pouvoir [pv les X-men]   Mer 19 Fév - 13:45

« D'accord. Je donnerai mon maximum. »

Réponse claire et immédiate, sans ambigüité ou double sens, même si rapidement suivie d’un soupir, et d’une explication.

Non, personne n’y verrait d’inconvénient,  puisque la moitié des X-Men impliquées avait été formée par Jubilee, quant bien même les situations personnelles étaient complexes, tandis que l’autre avait porté son choix sur elle, et que le « reste » des X-Men s’en foutait probablement, très occupé à faire leurs choses dans leur coin ; chose faisable, qui ne méritait de reproche, tant qu’ils ne venaient pas par la suite les critiquer ou déclamer des « vérités » sur elles alors qu’ils n’en savaient foutrement rien, et qu’ils inventeraient une excuse si on les mettait face à leurs propres contradictions. C’était pour cela qu’aux yeux de Rachel, il n’y avait que très peu d’X-Men : elle ne se fiait pas à un quelconque rang mais à des actions, et si Caitlyn comme Jubilee avaient été les deux seules « véritables » X-Men, capables de marier les deux aspects de leur charge, tant idéologique que physique, il y avait tout de même de nombreux X-Men essayant d’atteindre ce stade, mais il y en avait, malheureusement, qui considérait ce rang comme quelque chose de dû, et ne faisaient plus rien pour le mériter ; et cela n'étaient pas des X-Men, tout simplement. Qu’on ne soit pas un parangon, le Phénix l’admettait, mais qu’on se considère comme tel sans rien en être, c’était soit de la mauvaise foi soit de la stupidité, dans tous les cas indigne d’eux.

Et c’était aussi grâce à ce raisonnement que la rousse était arrivée à la conclusion que Jubilee était la mieux placée pour mener l’équipe ; Caitlyn ne voulait plus avoir à faire avec la partie « intervention violente » des X-Men à moins de nécessité  absolue, renonçant à son statut d’X-Men « entier » pour chercher une autre voie, tandis que Jubilee continuait ce chemin qui avait réussit à l’Institut et à l’équipe. Et elle comptait continuer sur cette voie, avec la X-Team entière ; c’était surement une bonne chose. Rachel ne faisait pas parti des élèves de Jubilation et la fois où elle avait essayé c’était mal finie, cependant, sans doute le second essaie serait mieux que le premier, ou en tout cas, sa position en retrait et en dernier recours lui éviterait une confrontation. Enfin, elle l’espérait.

L’idéologie et l’acte d’X-Men, la bataille d’X-Men, ne se faisant pas forcément avec les poings, c’était là où la Naine Jaune réussirait à surpasser Storm, qui avait malheureusement une vision étriquée et violente des devoirs de l’équipe, hors il s’agissait bien de trouver un équilibre dans cela : prôner la paix et l’enseigner tout en restant capable de se battre pour la préserver, et non se battre pour maintenir la paix quoi qu’il en coûte sans chercher à l’avoir autrement.

S’approprier l’idéal Xavier, aussi, était un point fort, car si on le nommait « Idéal Xavier », c’était car il en était le fondateur, comme l’Institut, le premier penseur et défenseur, mais il ne s’agissait en rien de « l’idéal de Xavier », pas plus qu’il ne s’agissait de l’Institution de Xavier. S’unir autour d’un même idéal, oui, mais non par endoctrinement, par choix et par croyance commune, en acceptant les divergences de chacun puisqu’on était un mouvement d’acceptation et d’intégration, et en respectant les grandes lignes qui devaient être communes. Cohabitation et éducation, cela pouvait se résumer ainsi, en effet, et cela fit sourire le Phénix.

« Je défendrais cet esprit comme j'ai toujours essayé et voulu le faire. »

Bonne conclusion ? Elle était incapable de le dire. Bon état d’esprit ? A ses yeux, oui.

Rachel regarda les diverses réactions des membres présents, contemplant le feu et la glace du couple Elioth de Lauro ainsi que tout le reste, elle-même ne sachant réellement comment réagir. Le Phénix n’avait rien l’intention de promettre, elle agirait au besoin, comme toujours, les paroles pouvant faire du bien lorsqu’elles témoignaient d’actes et de faits, mais étant bien plus limitées lorsqu’il s’agissait de simples mots. Et alors que cela commençait à s’évider, elle fit la seule chose qui lui vint à l’esprit, et se décollant de son mur, elle hocha lentement la tête à destination de Jubilee, une fois qu’elle aurait l’attention de cette dernière.

Puis, lorsqu’Ororo s’en alla, non sans les saluer, la rousse décroisa les bras pour la suivre, la rattrapant rapidement et l’interrompant dans ses pensées, alors même qu’elle se rendait vers le couloir de leurs chambres, sur le flanc opposé de la bâtisse. Sans avoir l’intention de l’emmerder longtemps, le Phénix avait quelque chose à dire, et raccompagner l’X-Woman jusqu’à sa chambre serait amplement suffisant. Ensuite, et bien elle improviserait.

- Merci, Ororo. Merci d’avoir fait ce qu’il fallait, commença-t-elle simplement. Je pense que t’as fait le bon choix, il reste à voir ce qu’il adviendra dans les prochains mois.

Bras le long du corps et marchant au rythme de son interlocutrice, le Phénix ne la regarda pas alors qu’elle parlait, pas directement du moins, restant les yeux rivés droit devant elle. Cependant, cela changea lorsqu’elle arriva au point personnel qui l’intéressait le plus.

- Je sais que je t’ai fait mal, la dernière fois que l’on s’est vu. Ce n’était pas le but, je me suis juste montrée honnête. C’était cruel, juste mais cruel, mais ça t’a permit d’avancer. Cependant, j’aimerai… contrebalancer, maintenant.

C’était surement maladroit, mais qu’importait, ce serait dit, au moins, et franc, même si les thermes n’étaient pas forcément les bons, ou les plus agréables à entendre. Oui, elle avait blessée Ororo, et maintenant, elle escomptait lui faire du bien, pour contrebalancer, pour équilibrer, car si elle aimait faire pencher la balance en faveur des bonnes actions, par nature, elle savait aussi qu’il fallait « racheter » les mauvaises, tout comme elle aurait une manière particulière d’y parvenir.

- Mercredi prochain sort un film d’animation, La Reine des Neiges, j’aimerai te le montrer. C’est le Disney qui m’a le plus marqué durant mon enfance, et… et voilà, je voudrais partager cela avec toi.

Il n’y avait pas que l’envie de revoir le film, car cet égoïsme, le Phénix aurait très bien put l’accomplir seule, ou en y conduisant des personnes qui auraient été ravies de la suivre, comme Kaede, non, il y avait le souvenir d’un message qui l’avait particulièrement touché, à l’époque, et qu’elle espérait apte à toucher Ororo également, si ses souvenirs étaient bons. Et puis, au pire, à part regarder un moment de féérie faussement naïf comme elle devrait le faire dans quelques cinq-sept années, Storm ne risquait pas grand-chose.

RP TERMINE pour Rachel

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Warren Worthington
Résident(e) à l'Institut Beta
avatar

Messages : 214
Date d'inscription : 30/03/2012
Age : 28

MessageSujet: Re: Passation de pouvoir [pv les X-men]   Mer 19 Fév - 15:22

[HJ: J'avais pas vu le sujet  Crying or Very sad Je ne sais pas si vous avez prévenu par MP, mais j'ai rien reçu, j'en suis certain. Un bug peut-être ? :/ Quoiqu'il en soit désolé !]

Arriver en retard, voilà qui n'était pas habituel chez Warren, seulement celui-ci avait beau avoir des ailes, il n'avait pas encore un don de téléportation ou de dédoublement. Le travail qui lui était échu dans son entreprise avait duré plus longtemps que prévu. Aussi l'ange grommelait contre sa propre personne ainsi que les impondérables du moment. Il savait qu'une telle passation était importante, surtout que cela lui convenait, mais la réunion de ce matin aussi. Alors le X-Man avait tout préparé pour que les deux ne se chevauchent pas. Mais bim, raté, quelques entrepreneurs trop bavards, de gros clients qu'on ne pouvait pas planter sauf extrême urgence -du style New York est en flammes- et le voilà en retard.

Angel fit garer sa voiture dans le parking un peu en vrac et il cavala sur les marches qui menaient au hall. Le jeune homme fonça ensuite directement dans le bureau de Charles Xavier où avait lieu la "cérémonie". Il croisa Ororo dans le couloirs mais sur le tard, impossible de la déranger. Dommage car malgré leurs différents le blond aurait aimé la saluer, surtout qu'il respectait grandement son geste. La femme avait remonté dans son estime en se rendant compte qu'elle ne pouvait plus diriger l'équipe. De plus continuer la guerre froide ne servait à rien, surtout pas quand c'était lui, présentement qui donnait l'impression de se ficher de tout. Certes le trentenaire avait été un peu en retrait ces derniers temps mais c'était surtout à cause du comportement d'Ororo. Enfin le sien aussi sans doute, qui n'avait pas ses torts là-dedans ? Et surtout Angel gardait un profond respect de ses actions passées.

Ravalant un rappel dans les règles, l'ange se contenta donc de la saluer au loin, avec toute la déférence possible. Restait à savoir si Ororo l'avait vu ou pas. Bien décidé à ne pas la harceler-en plus il devait être la dernière personne qu'elle souhaitait voir- le mutant poussa la porte pour découvrir assez vite qui avait été nominé. Jubilee au centre de toutes les attentions. Passablement essoufflé et ne suant pas uniquement parce que sa mutation l'en protégeait, Angel se maintint un peu à l'écart pour ne pas couper les conversations. Visiblement il était le seul homme au milieu de cette flopées de demoiselles, les X-Mens d'aujourd'hui, beaucoup plus actives que les anciens, figures de proue de la nouvelle génération.

-Bonjour, je suis vraiment désolé pour le retard. Je pensais pouvoir tout gérer et...

Argh, se ferait-il vieux malgré sa régénération ? Enfin peu importe, prenant garde de ne pas gêner une de ses consoeurs, le mutant se permit une approche vers la nouvelle dirigeante, calme même si son souffle était encore un peu court. Calme et réservé comme il se devait de l'être toujours selon son éducation.

-Félicitations Jubilee, je suis sûr que tu feras une bonne dirigeante, Ororo a réellement bien choisi.

Warren appréciait Jubilee bien qu'il ne lui parle pas tellement. Ses idées étaient moins fonceuses, plus réfléchies mais ce n'était pas non plus une mollassonne, un entre deux qui convenait parfaitement à Warren. Enfin s'il était toujours considéré comme intégré au groupe qui, malheureusement, semblait se scinder petit à petit. Faisant fi de ses inquiétudes à ce sujet, optimiste quand à l'avenir qui pourrait les réunir, Angel salua galamment les autres personnes présentes en inclinant légèrement la tête. Après quoi il dit un pas en retrait pour laisser Jubilee s'exprimer, c'était sa journée après tout et lui n'avait aucun intérêt ni envie à s'imposer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Passation de pouvoir [pv les X-men]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Passation de pouvoir [pv les X-men]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pouvoir écrire en rose ...
» instauration d'une indemnité dite de garantie individuelle du pouvoir d'achat
» Passation
» Tout pouvoir m’a été donné dans le ciel et sur la terre. — Mat. 28:18.
» Quizz histo facile. Passation.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: