AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Sam 11 Jan - 14:37

(Samedi 16 novembre - matinée)

Une semaine depuis ce "merveilleux" dimanche où Rachel s'en était prise à eux. La semaine avait été horrible pour Ororo. Incapable de travailler, elle s'était faite remplacer pour ses cours.
Son mari avait fini par rentrer tard mais était reparti au petit matin. Depuis ils ne se voyaient presque plus alors qu'elle avait de plus en plus besoin de lui. Ce n'était que le jeudi soir qu'elle avait fini par "l'attraper" et la conversation avait été .. douloureuse. Les paroles de la jeune femme avait eu un profond impact sur lui et il se posait beaucoup de questions .. sur lui et surtout sur leur couple. Ororo n'avait pas besoin de ça. Elle voulait son mari, elle voulait qu'il la soutienne mais elle ne savait comment le rassurer. Le couple était à la limite de la rupture .. s'ils ne s’étaient pas connu depuis si longtemps leur mariage aurait surement pris fin mais après plus de 15 années de galères, de séparations et surtout de retrouvailles ils avaient une certaine force que Rachel n'avait pas pu brisé.

Elle l'avait traité de con mais ce n'était pas le pire loin de là.

Elle l'avait traité de bouche trou sans se rendre compte de la difficulté de sa position. Humain, il était, humain il serait toujours. Combien de fois l'avait il regretté ... surtout plus jeune. Il avait fini par faire avec, par accepter qu'Ororo serait toujours plus forte que lui sinon il ne serait jamais resté avec. Au fil du temps, il avait trouvé sa place, établit un certain équilibre. Il l'avait toujours soutenu dans toutes ses décisions, se plaçant en retrait, acceptant de n'etre que "le bouche trou", "l'humain", "le mari de ..." jusqu'à ces derniers mois. Il en avait eu assez, assez d'etre éloigné de sa femme.

Rachel l'avait accusé d'avoir corrompu Ororo mais elle n'était pas là quand il l'avait récupéré suite à Mutant Town, elle n'était pas là quand ils avaient combattu ensemble âgés à peine de 15 ans. Elle ne savait rien de sa vie, de leur vie, elle ne connaissait que celle d'une autre Ororo, d'un autre T'Challa ... Possible qu'ils aient été mieux ... ou pire.
Mais lui, il la connaissait bien sa prêtresse noire, il savait à quel point elle était fragile, que cette façade si soigneusement fabriquée n'était rien, bien moins épaisse qu'une feuille de papier ...

Elle l'avait accusé de l'avoir "soumise", "torturée" et pire mais ce n'était pas lui. Rachel était toujours dans son ancien monde. Elle avait sa propre vision d'eux et malheureusement pour elle ils n'étaient pas ceux de son univers. Ils étaient eux et simplement eux. Leur monde n'était pas parfait loin de là mais il n'était pas si horrible que ça et surtout il n'était pas comme celui de Rachel .. du moins pas encore.

Et pourtant .. oui les humains et les mutants pouvaient s'aimer, sincèrement. Ils en étaient la preuve .. mais une preuve fragile. Ils avaient eu de la chance de naitre et vivre dans un pays plus "tolérant" sur certaine chose. Le Kenya n’échappait pas aux guerres de pouvoir, aux racismes religieux ni aux catastrophes naturelles notamment la famine mais les mutants n'étaient pas réellement un problème. Oui peut être avaient ils abandonné .. ou pas .. Cet enfant n'était il pas justement la preuve de leur espoir .. Quand à le cacher .. de qui .. de quoi ... Ils ne savaient meme pas s'il serait mutant ou pas .. d'ailleurs peut importe. Ils l'aimeraient, ils l'aimaient déjà.

Elle l'avait accusé de ne plus tendre la main sans rien connaître de lui. Elle ne savait meme pas qu'une partie de leurs salaires servait à payer des instituteurs, des médecins kényans. Elle ne savait pas qu'ils avaient créé des écoles dans leur pays d'origine. Elle n'avait jamais vu les photo et les dessins sur le mur dans le bureau d'Ororo.
Elle ne savait pas qu'ils étaient par leur naissance "responsable" chacun d'un peuple, d'un petit village, de vieillards et d'enfants ...
Elle ne savait pas non plus qu'ils participaient d'une certaine façon à la préservation de la faune non loin du lac Victoria. Leur domaine était vaste et surtout les animaux en totale liberté ... gare aux contrebandiers, ils étaient sévèrement punis.

Non elle ne pouvait pas savoir et ils n'avaient pas eu le temps de lui dire .. Elle ne savait que ce qu'elle voulait bien savoir ..
Elle avait porté des accusations sans leur laisser la moindre chance de se défendre. Elle avait été le juge, le jury et surtout le bourreau.  
Elle avait asséné ses vérités et était partie ... A eux de faire avec, de réparer les dégâts, de se rassurer maladroitement car trop blessés.
T'Challa avait été blessé dans sa fierté masculine et Ororo dans celle de mère et épouse. Chacun se voyait le "méchant" de l'histoire, celui qui avait "enchaîné" l'autre.

Hier soir il était resté, les choses allaient pouvoir reprendre comme avant .. ou presque mais ce matin il était de nouveau parti. Ils avaient quand meme pris le petit déjeuner ensemble mais après il avait prétexté un rendez vous de travail ... elle n'était pas dupe. Elle avait totalement confiance en lui mais ...
Après une douche rapide elle s'était décidée à sortir un peu de la chambre. Elle ne pouvait rester indéfiniment enfermée elle avait quand meme des cours à assurer. Ses élèves n'étaient pour rien dans ses problèmes, elle ne devait pas les "punir". Les traits tirés par la fatigue, les yeux encore rouges d'avoir pleuré, vêtue comme jamais d'un vieux jean, d'un pull de son mari trop grand, de son gros gilet qu'elle affectionnait, elle se dirigea vers la bibliothèque. Elle n'était pas maquillée et ses cheveux à peine brossés. Elle répondait du bout des lèvres aux jeunes qu'elle croisait par simple politesse. Les murmures et les questions allaient bon train. Son état allait rapidement faire le tour de l'Institut .. quelle importance.
Elle avait pris son ordinateur pour préparer ses cours et le contrôle de début d'année.  
Poussant la porte de la bibliothèque plongée dans un silence quasi religieux, elle avisa Caitlyn. La jeune femme semblait plongée dans ses livres. Ororo fronça brièvement les sourcils avant de se diriger vers elle. Elle hésita quand meme un peu .. mais n'était ce pas l'occasion ... et il fallait bien reconnaître que Caitlyn lui manquait.

Un peu gênée, quêtant et espérant l'approbation de sa fille, elle tira la chaise mais sans s’asseoir.
 "bonjour Caitlyn. On peut discuter s'il te plait ..."  
son ton était las. Elle n'avait rien à voir avec l'Ororo que sa fille connaissait. Elle semblait si fragile, sur le point de se mettre à pleurer. Plus de femme forte et énergique que rien ne semblait atteindre. Fini la X-men qui l'avait obligé à se dépasser. Il n'y avait meme plus de colère, cette colère si chère qui lui permettait de tenir. En quelques mots Rachel l'avait en quelque sorte brisé. Elle avait prononcé ces mots si terribles qui l'avait complètement anéanti. Rien à voir avec Amy.

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Sam 11 Jan - 17:28

La dernière ligne droite, celle qui demande le plus de sacrifices, celle où on l’on se rend compte que le temps n’est pas aussi élastique qu’on l’aurait souhaité. C’est Amy qui me supporte le plus, c’est elle qui est la plus patiente aussi. Je « force », elle le sait bien. L’examen est dans moins d’un mois, je me laisse peu de temps libre, j’essaye de suivre un planing de révisions, Amy m’a aidé à le construire car c’était complètement nouveau pour moi. Je dors peu, trop peu, entre 4 et 5 heures par nuit, je passe mon temps à enregistrer, à lire jusqu’à ce que ma tête refuse de suivre et que je finisse harassée dans un état second et au bord de l’épuisement, victime sans doute de violentes céphalées qui me laissent nauséeuse et déphasée mais que je ne ressens que par les effets secondaires comme les charges de mon pouvoir, la sensibilité à la lumière et un regard qui a oublié son vert émeraude d’origine pour n’être plus qu’un ciel bleu. Amy dit que je tire sur la corde et s’inquiète, je sais que je peux mieux, je ne la décevrais pas, je crois que nos activités nocturnes lui manquent tout autant qu’à moi, mais je suis tellement lasse que j’essaye de lui concéder deux soirées par semaine, le reste du temps se passe en lecture dans le salon dans un silence qui ne me ressemble pas. Quatre à cinq livres par jour, c’est de la pure folie, j’en ai parfaitement conscience mais ma capacité à retenir par cœur s’entraine comme n’importe quel pouvoir, je me suis promis d’y arriver, je le ferais en un an là où d’autres mettent cinq ans, je deviendrais cette juriste capable de protéger les droits mutants et de faire respecter l’égalité entre humain et mutant. Pour l’heure mon regard parcourt les lignes avec vélocité, j’y mets toute ma concentration, attention soudainement brisée par une voix familière.

"bonjour Caitlyn. On peut discuter s'il te plait ..."

Je connais cette voix, je l’ai connu plus enjouée ou plus ferme. Plus solide et plus charismatique, elle ressemble à un écho fantomatique de ce qu’elle a été. Et ce regard que je lève sur elle me confirme la chose. Fatiguée, diminuée. Ororo ne se ressemble plus, c’est une combattante née mais cette combattante la a cessé de combattre et à déposer les armes. Elle n’est qu’une sorte d’image délabrée d’elle-même et mon cœur se serre à sa vue alors que simultanément, mon regard se fait étonné. Nous sommes en froid c’est une évidence, un froid douloureux et sans explications suite à ce grand déballage durant la passation de ma sœur, mais j’ignorais combien cela aurait pu être dévastateur, je soupçonnais que Rachel puisse y être pour quelque chose, mais pas à ce point, elles avaient eu des mots, oui, mais Rachel avait décidé de se rendre seule aux Philippines, à croire que son idée s’était soldée par un « refus » caractérisé de la part de la « chef des X-Men », X Men avec qui j’avais pris des distances à présent. Je n’étais pas préparée à cette discussion et encore moins avec elle dans un tel état, j’ai hésité un instant, l’observant comme si je la voyais pour la première fois puis d’un geste rapide je fermais l’ouvrage que j’étudiais.

- Vous n’allez pas bien.

Ce n’était pas une question, une affirmation presque murmurée d’une voix douce. Je me levais, rangeant en pile mes livres.

- Je ne veux pas qu’on vous voit ainsi. Allons dans mon appartement pour discuter, Amy est occupée ailleurs.

J’avais conscience de lui parler d’une façon dirigiste, mais je le faisais avec un empressement qui trahissait un peu mon inquiétude. Je levais vers elle un regard solide agrémenté d’un demi-sourire alors que je poussais ma chaise pour la remiser contre le bureau d’étude.

- Ne vous faites pas prier, s’il vous plait, je ne prie qu’un seul Dieu et il n’a pas une mine aussi affreuse.

Depuis quand avais-je fait montre d’une telle force de caractère et d’une telle assurance ? Sans doute jamais à ses yeux mais les choses avaient changé à présent, de jeune fille j’étais passé à femme, une femme sure de ses choix et de ses mots.

Si elle me suivait, elle trouverait une chambre en désordre, trahissant un débordement dû aux études avec des ouvrages et des notes recouvrant une partie du living. Seule la salle de Bain et la Chambre sembleraient impeccablement tenue, domaine défendu par Amy.

Caitlyn refermerait alors la porte derrière elle, débarrassant avec empressement deux des fauteuils et s’excusant de ne pas pouvoir fournir un thé à son hôte car il lui fallait d’abord faire la vaisselle, chose qu’elle avait promis à son épouse de faire…il y a trois jours. Caitlyn attendrait ensuite que la X Men lui parle de la raison de cette volonté de la voir ou de toute autre sujet de discussion.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Lun 13 Jan - 8:21

oh que non elle ne se ferait pas prier .. et ce sourire, meme timide comme il lui avait manqué. Les choses étaient vraiment devenu compliquées mais Cait lui manquait c'était indéniable.
La Cait qu'elle avait devant elle avait grandi, muri. Le mariage lui avait fait du bien ainsi que manifestement son éloignement avec les X. tant mieux pour elle.

Ororo la suivait en admirant cette femme énergique et pleine d'assurance qui avançait d'un bon pas. Quand l'avait elle vu ainsi .. jamais .. Cait s'était toujours "cachée" dans l'ombre d'une autre ... Amy plus "intelligente", plus jolie, plus femme ... Jubilee, la sportive, plus discrète mais qui finalement savait faire passer ses idées en douceur ... Emma .... (sans commentaire) et elle meme ... la "chef", la mère, la X-men avec un grand X .. mais aujourd'hui .. Cait avait enfin trouvé et pris sa place et Ororo en était ravie.

Arrivée devant le nouvel appartement dans lequel elle n'avait pas mis les pieds depuis le mariage Ororo lança un regard circulaire et ne put retenir un léger sourire. Dire que c'était en désordre serait un euphémisme ... des bouquins, des feuilles trainaient un peu partout et meme de la vaisselle sale.
Plus en forme elle serait allée directement et aurait commencé à la laver. Elle n'aimait pas le désordre, sa propre maison étant toujours impeccable. Finalement elle avait encore quelques trucs à apprendre à Cait. Elle regrettait aussi que la cuisine n'ait pas pu être plus grande pour pouvoir mettre un lave-vaisselle.

Elle s'assit plutot lourdement dans le fauteuil que sa fille venait de lui dégager et la fixa tristement. Caitlyn ne semblait pas hostile mais pas franchement amicale. Elle attendait. Ororo soupira décidément rien ne lui serait épargné.  


"tu me manques "   voilà c'était dit. "je suis désolée, sincèrement. J'ai pas été une bonne mère avec toi. J'ai pas su ou voulu voir ce que tu me demandais vraiment et aujourd'hui ... Rachel a raison .. tout ceci c'est ... Je suis complètement folle et inconsciente ... "

la colère remontait lentement, une colère qu'elle n'avait pas ressenti depuis bien longtemps. Une colère qu'elle avait tenté de dompter mais qui faisait sa force. Mais cette colère fut submergée, balayée par la tristesse et les accusations de Rachel. Ororo flancha une nouvelle fois, une larme coula sur son visage.
Ce moment aurait du être heureux mais c'était tout le contraire.


"T'Challa .. je crois .. il m'en veut et .. Rachel ... elle a dit des choses, des choses horribles .. et toi ... et ... "

elle porta sa main à son ventre  "et je suis enceinte" Un flot des larmes jaillit comme dimanche dernier, de lourds sanglots presque enfantins, des sanglots d'une douleur qu'elle n'arrivait plus à maitriser, d'une tristesse qu'elle ne surmontait plus et surtout d'une fragilité qu'elle n'arrivait plus à cacher.

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Mar 14 Jan - 21:25


"tu me manques " "je suis désolée, sincèrement. J'ai pas été une bonne mère avec toi. J'ai pas su ou voulu voir ce que tu me demandais vraiment et aujourd'hui ... Rachel a raison .. tout ceci c'est ... Je suis complètement folle et inconsciente ... "

Je m’attendais à tout bras croisés, mais une introduction aussi franche et tournée vers l’émotion, certainement pas. Je clignais des yeux, ouvrant la bouche sans savoir quoi répondre tout en décroisant les bras pour les laisser tomber le long du corps. Parler avec Ororo serait difficile parce qu’à présent une part de moi-même en venait à rejeter la fonction qu’elle représentait. J’avais fait complètement le deuil des X Men en tant qu’équipe me consacrant à présent aux intérêts de le d’Institut en non plus à celui de la milice privée de Charles Xavier. Je ne formerais personne, n’endoctrinerais plus personne et j’allais en finir avec ma fonction de responsable de l’équipe de récupération. L’éclat dans le regard de Jubilée m’avait bien fait comprendre que c’était terminé, que ce jour-là lors de la passation de Rachel, j’avais immolé Fuzzy sur l’autel d’un choix, ne restait plus que Caitlyn Elioth-De Lauro. Je n’étais plus des leurs et je ne voulais plus l’être de toute façon, pas de la façon dont ils voulaient me voir l’être. Mais je ne renoncerais pas pour autant au titre de X Men, parce que je défendais l’Institut avec toutes mes armes, même la violence au besoin et je ferais comprendre et appliquer l’Ideal de Xavier d’une façon tout aussi périlleuse, j’affrontais le monde de dehors dans ses travers humains là où ils se contentaient d’une « traque au vilain » et d’un combat fratricide sous couverts de « divergence d’opinion ». Bleu contre vert, ça se résumait à ça ? Tant mieux. Mes iris courraient les deux couleurs sans problème à présent.

Mais ce n’était pas Tornade qui me parlait ici, c’était tout simplement Ororo. Je n’avais plus rien à dire à Tornade à part l’acceptation ou le refus, et surement plus un « à vos ordres », ni à elle, ni à personne. Oui ma mère me manquait, oui Rachel avait sans doute raison sur beaucoup de points mais sa maladresse en terme de relations sociales la rendait toxique au poison de ces vérités qu’on adoucies par affection. Rachel aimait et détestait, sans demi-mesure. Elle ne ménageait personne, j’en avais aussi fait les frais, et j’en ferais encore les frais comme ces disputes amères entre sœurs qui n’occultent pas qu’elles savent se faire autant mal que s’aimer. Et Rachel excellait dans l’art de la douleur.

"T'Challa .. je crois .. il m'en veut et .. Rachel ... elle a dit des choses, des choses horribles .. et toi ... et ... "

Et moi ? Moi je n’étais plus là, c’est un tort, oui. Mais toi mère ? Où étais tu ? T’Challa ne t’en veux pas parce que cette lumière dans son regard quand il le voit, je la connais par cœur, c’est cette même lumière qui me guide, cette même lumière qui se pose sur moi chaque matin. Je n’hésiterais pas à te le rappeler ou à lui dire aussi.

"et je suis enceinte"

Outch. Voilà qui me fait plus mal que de te voir pleurer. J’aimais à me dire ton enfant, celui-là me criera muettement en plein visage que je ne le suis pas. Et moi ? Quand serais-je mère ? Devrais-je y renoncer ? C’est injuste. Je ne suis ni mère, ni enfant. Ce n’est pas juste car on m’enlève tout, tu ne seras plus ma mère, tu seras la sienne. J’essaye de me réjouir mais je n’y arrive pas, dans mon affect, l’égoïsme de mes liens se dresse en loi. Je me fiche de perdre Tornade, mais Ororo non, pourtant la vie qui croit en toi m’enterre déjà. Ce fétus se nourri de mon lien, le rongeant patiemment jusqu’à ce qu’il cède.

Et il cédera.

Je te regarde pleurer et je n’ose rien, fortement embarrassée, terriblement déstabilisée. Je ne me permettrais pas un geste de réconfort, je te respecte bien trop pour ça. Seul mon regard bleu azur trahi à présent le débordement e l’émotion qui bouillonne, ce satané mouchard hérité de ces mystérieuses évolutions. Je finis par m’assoir à même le sol en tailleur, juste devant toi, mon visage levé vers toi.

- Je n’ai pas été une très bonne fille non plus…et ce bébé me remplacera bientôt. Je devrais être heureuse, j’y arrive pour vous oui mais pour être honnête, je n’y arrive pas totalement pour moi…même si, Dante m’est témoin, c’est ce qu’il se doit d’être fait. Il est temps de vivre pour vous, je crois. Il est temps de vous autoriser à cela, de recevoir cette bénédiction et…sauf votre respect….d’envoyer chier le reste. Les X men, Xavier, Rachel…tout le reste parce que rien ne compte plus, n’est plus important que cette vie que vous êtes en train de créer. C’est là, la plus belle œuvre qui restera de vous, la plus grande Bagarre que vous pourrez remporter. Ce petit être, il aura besoin d’Ororo, il se fout de Tornade…

Je tendais mes deux bras vers elle, mains ouvertes comme pour recevoir une accolade, mon regard s’embrumant de larmes.

- Comme j’ai besoin d’Ororo et je me fous de Tornade…maman ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Sam 18 Jan - 12:03

les larmes continuaient tandis qu'un (long) silence s'étaient abattu entre les 2 femmes. Puis Cait prit la parole, une certaine tristesse dans la voix. Ororo la regarda à travers ses pleurs, elle la vit s'assoir à ses pieds comme le ferait un enfant. Elle la vit relever son visage, un visage si femme et si fragile.
Elle reprit avec des mots tristes, des mots qui la (les) faisaient souffrir mais aussi des mots d'amour. Car Cait ne manquait pas d'amour bien au contraire. Puis elle tendit ses mains avec une interrogation.

Ororo se laissa glisser à terre et prit sa fille dans ses bras avant de la serrer avec peut être un peu trop de force. Mais elle en avait besoin, elles en avaient besoin. Cait serait toujours sa fille.


"oh ma chérie. " elle lui embrassa les cheveux " bien sur que tu seras toujours ma fille. Rien ne pourra nous séparer. Peu importe ce que Tornade peut dire à Fuzzy, peu importe les différents qui les opposent. Ce n'est qu'un travail, un boulot comme tant d'autres. Comprends tu maintenant l'importance de compartimenter ta vie. Jamais Ororo ne pourra en vouloir à Caitlyn, jamais la mère n'en voudra à sa fille .. le reste n'est que du travail rien d'autre. "

Elle lui essuya doucement les yeux et rapidement les siens  "cet enfant ne va pas nous séparer bien au contraire. Il aura besoin de toi ... JE aurais besoin de toi. J'ai tellement peur tu sais. Déjà avec toi je me rends compte de toutes mes erreurs mais tu es une adulte, tandis que lui .. Je doute à chaque instant. Ce combat est l'un des plus difficiles car il est un combat de la vie ... Je ne suis pas sur d'en être capable .. seule. Je suis perdue. "

de nouveau elle serra Cait dans ses bras avec un léger soupir ... "envoyez chier le reste" ... le conseil était bon .. mais comment .. comment dire "non" à un homme à qui elle devait tout ou presque. Comment tourner le dos à ses responsabilités ...

"je .. je ne sais pas comment faire Caity. Je suis partie déjà plusieurs fois et je suis toujours revenue. J'ai une dette envers lui .. une dette qui ne s'effacera jamais. Peut importe ce qu'il peut faire, pourra faire ... rien n'effacera cette dette, tu comprends. Je ne peux pas l'abandonner."

elle la regarda avec un pauvre sourire, finalement elles étaient pareilles ou presque, s'accrochant désespérément à une image parentale.
"je ne peux pas m'enfuir encore. Pas cette fois. Alors que dois je faire ... Rachel m'a demandé de laisser ma place de chef des X-men .. mais .. qui serais je ... Suis je trop orgueilleuse ou égoïste ? Dois je n’être qu'une femme enceinte .. J'ai peur Caity et cette peur me ronge. Cela fait trente ans, trente longues années ... pratiquement toute ma vie que j'ai été au coeur de l'action, que je me suis battue, que j'ai affronté différents ennemis et gagné ... mais là .. c'est les miens que je dois affronter. Ma famille ... "mes" X-men ... Rachel a raison sur un point : tu représentes bien plus les X-men que moi ou du moins une partie des X-men mais dois je mettre ce fardeau sur tes épaules ... car c'est un fardeau .. un très lourd fardeau. "

elle la regarda droit dans les yeux .. non elle ne pouvait pas. Cait y arriverait Ororo n'en doutait pas mais cela la détruirait définitivement. De plus Cait avait été très clair sur ce point, elle ne voulait plus rien avoir à faire avec cette partie des X-men.

"non je ne le ferais pas ... Tu as su tourner la page et avancer ... tu es si forte ma Caity. "

un mélange de fierté et de tristesse l'envahie. Si Cait avait besoin de sa "mère", Ororo avait besoin de sa fille. D'ailleurs en ce moment les roles semblaient inversés.

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Lun 20 Jan - 18:18

Ce contact lui avait manqué, c’était indéniable. Jamais Ororo ne s’était livrée avec autant de lâcher prise, autant d’émotion. Elle la conserva contre elle, savourant sa chaleur, les yeux enfin clos d’être aimée, d’être choyée comme elle le souhaitait, doucement bercée comme l’enfant qu’elle se voulait être, bercée par sa mère. Oui, indubitablement ce contact maternel lui avait manqué. Elle la fixa avec étonnement lorsqu’elle lui confia l’idée de lui confier la direction des X Men à elle, n’avait-elle pas compris encore de quoi il en retournait, elle la laissa conclure sur sa force présumée avant de nouveau de la serrer contre elle en soupirant, l’ayant embrassé sur le front.

- Mère…Ne m’abandonnez jamais...jamais.

Elle prit une profonde inspiration avant de prendre le visage de son ainée entre ses mains, la fixant de ses iris bleutées par l’émotion.

- Je ne suis forte que par et pour les autres, j’ai appris à l’être, ce n’était pas innée. Je crois qu’il est plus que temps que vous m’écoutiez pour une fois. Ma sœur a sans doute été cruelle avec vous mais il est des points sur lesquelles elle a complètement raison. Et pour comprendre ces points, rien de tel que de prendre de la distance et du recul pour y réfléchir. Vous ne devez pas rester dans cette position, Ororo. Vous n’arrivez pas à fédérer une équipe, c’est un fait. Vous ne voyez plus que le coté combat de l’idéologie de Xavier, vous ne prenez plus le temps de « parler », d’apprendre, de tendre une main. Pourtant vous pouvez toujours le faire…la preuve avec l’affection que vous me prodiguez.
Vous avez toujours été la guerrière, devenez la femme de paix…Ca commence par l’amour, l’amour que vous donnez autour de vous, à cet enfant, à moi, à ceux qui en ont besoin.
Vous ne devez pas « quitter » le professeur mais déléguer le poste de leader à un autre le temps de votre maternité, le temps d’apprendre à nouveau à tendre cette main, posez ce fardeau, déléguez, partagez le.
Vous n’etes pas éternelle Ororo, qui pour prendre votre suite si nous ne « formez » personne à être un leader ?


Elle s’efforça à sourire, un sourire chargé de tendresse et de compréhension.

- Je ne serais pas celle-là. Je vais devenir avocate et défendre l’idéal d’intégration par la loi, pas par les poings. Jubilée a assez de qualités pour le devenir, elle est ce lien entre la vieille garde et la nouvelle génération….Elle peut être cette rassembleuse, moi je le crois en tout cas. Pourquoi ne pas travailler en collaboration avec elle ? pourquoi ne pas la former à être cette leader que vous êtes tout en vous tenant en retrait ?
Charles comprendra cela, s’il le faut j’irai lui expliquer, j’irai tous leur dire T’challa aussi, je tiens à lui parler dès ce soir et si vous refuser de me communiquer son numéro, j’irai le débusquer dans son trou et le ramener par la peau du c..du..dos. Je veux qu’on laisse ma mère souffler, elle le mérite. Vous avez appris à être mère à travers moi, laissez-moi apprendre à être une fille à travers vous. Reposez-vous sur moi, laissez-moi vous aider durant votre grossesse et qui sait…un jour peut-être…moi aussi…j’aurai cette chance.
Vous n’êtes pas seule, je suis là, à vos cotés.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Mer 22 Jan - 11:11

- Mère…Ne m’abandonnez jamais...jamais.

ces mots lui firent mal sans vraiment comprendre pourquoi .. Avait elle donné l'impression à Cait de la laisser tomber .. Toute cette incompréhension .. tous ces non-dits .. Elle serra encore plus fort sa fille comme si elle ne voulait plus  jamais la laisser partir.

Puis Cait lui parla ... des mots durs mais dit avec tendresse ... contrairement à Rachel, Cait prenait soin de ne pas la blesser. Avec douceur elle la mettait "sur la touche" d'une certaine façon mais elle le faisait pour sa mère rien d'autre.  


Vous n’etes pas éternelle Ororo, qui pour prendre votre suite si nous ne « formez » personne à être un leader ?

Cette évidence la frappa de plein fouet .. elle n'y avait jamais pensé ... et pourtant elle avait frôlé la mort bien des fois .. Ororo soupira comment avait elle pu être autant aveugle .. et aveuglé.

Je ne serais pas celle-là. Je vais devenir avocate et défendre l’idéal d’intégration par la loi, pas par les poings. 

Sa petite fille .. avocate ... Ororo lui sourit à travers ses larmes, elle était si fière d'elle.

Puis Cait lui parla de Jubilee .. Ororo était d'accord, elle avait pensé à cette jeune femme si discrète. Elle avait assuré au delà de ses espérances lors de leur mission commune et encore plus en décembre. Depuis elle travaillait dur mais sans se faire remarquer. Oui elle ferait un très bon chef.

La suite l'étonna, elle avait beau connaître sa fille elle était toujours surprise par sa façon de parler .. meme si Cait faisait d’énormes efforts en sa présence. Mais aujourd'hui elle lui pardonnait volontiers ses écarts de langage et sa proposition lui fit chaud au coeur. Cait prenait vraiment ses intérêts à coeur. Pauvre T'Challa après Rachel, il allait avoir à faire à Cait ...
Elle l'embrassa tendrement avant de s'essuyer les yeux


"jamais ma chérie, jamais je ne t'abandonnerais,  je te le promets ... et merci, merci pour tout. J'accepte ton aide avec grand plaisir et je suis soulagée. Je n'aime pas être en froid avec toi.

de nouveau elle lui caressa les cheveux, les yeux brillants de fierté
"tu seras une grande avocate, tu en as le talent ... Tu sais parler aux gens et surtout les écouter. Je suis si fière de toi ma Caity  "

elle lui prit doucement la main et la posa sur son ventre. "La docteur m'a dit que le bébé commençait à ressentir les caresse alors .. Cait je te présente ton nouveau petit frère ou petite soeur ... Bébé voici ta grande soeur Caitlyn. "

elle reporta son regard sur Cait "Je sais que c'est difficile pour toi mais un jour viendra ou tu auras ton propre enfant meme si Amy a du mal avec cette idée, laisse lui le temps ... Avec ce bébé les choses pourraient changer. Et puis vous etes jeunes mariées .. regarde le temps qu'il m'a fallu ... Je sais que T'Challa en voulait un depuis bien longtemps mais je n'étais pas prête.  Un enfant est une lourde responsabilité et encore plus pour nous. La possibilité qu'il soit un mutant est effrayante tu sais. Chaque instant je me demande quelle vie il va avoir ... "

Ororo soupira et sourit à Cait "enfin je sais au moins qu'il sera aimé et que tu seras à mes cotés. Et ça ... Tiens d'ailleurs il y a quelque chose que je veux que tu fasses pour moi ... Je sais que je suis à cheval sur le savoir vivre et la politesse mais une fille n'a pas à vouvoyer sa mère tu ne crois pas ? Et puisque je ne suis plus ta supérieure hiérarchique j'aimerais que tu me tutoies."

elle se sentait mieux, rassurée, elle n'était plus seule. Cait l'aidait et l'aiderait. Elles auraient surement des sujets de conflit c'était inévitable mais au moins elles savaient qu'elles seraient là l'une pour l'autre.

"une dernière chose : ne soit pas trop dure avec T'Challa, je sais qu'il m'aime et qu'il est malheureux. Rachel l'a traité de con, l'a accusé de m'avoir détourné de mon idéale et surtout dit qu'il était un mauvais père ou plutot qu'elle plaignait le bébé d'avoir un père comme lui .. tout ça parce qu'il a prit ma défense alors qu'elle ne sait rien de lui ni de nous. Si tu savais comme je m'en veux ... "

en y repensant les larmes n'étaient pas loin mais elle savait que si quelqu'un pouvait arranger les choses c'était Cait. T'Challa l'appréciait beaucoup, il lui avait dit.

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Ven 24 Jan - 17:04

La chaleur à nouveau, chose dont je ne pourrais jamais me passer alors que les yeux clos je la laisse me serrer dans ses bras pour me faire sentir combien je compte, combien elle a besoin de moi. Ce lien improbable entre nous m’est tellement précieux que sans doute elle ne le saura jamais totalement. Je suis bien dans ses bras, protégée comme j’aurai aimé l’être dans le passé, comme je ne l’ai pas été. Comme ce petit être qui grandit en toi a de la chance de t’avoir comme véritable mère, Ororo, comme j’aurai aimé être bercée par toi et rassurée lorsque les ombres inquiétantes s’agitent sur mon sommeil. J’aurai été différente, tout aurait été différent.

- "jamais ma chérie, jamais je ne t'abandonnerais, je te le promets ... et merci, merci pour tout. J'accepte ton aide avec grand plaisir et je suis soulagée. Je n'aime pas être en froid avec toi.

Ma voix apparat un peu étouffée du fin fond de ses bras aimant.

- Moi non plus mais je n’étais pas en froid, vous savez. Jusqu’ici j’ai toujours du me justifier pour mes dires et mes actions, en allant faire des sortes de rapports. Je pense que cette époque est révolue. J’ai laissé venir à moi ceux qui m’aiment ou disent m’aimer pour pouvoir trouver le temps de m’expliquer. J’ai changé, maman. Je suis mariée, j’ai un but dans la vie, un but que je vais décliner en objectifs et pour la première fois depuis toujours, j’ai vraiment l’impression d’être moi-même et d’avoir les cartes entre les mains. Je n’ai jamais eu autant confiance en moi. Je me suis trouvé. Ça me fait tellement plaisir que vous puissiez comprendre ça.

Quoi d’autre pour quelqu’un comme moi qui souffre d’un gouffre de manque d’affection et d’attention que d’entendre une personne que vous chérissez vous montrer combien elle est fière, je le vois dans ses yeux.

- "tu seras une grande avocate, tu en as le talent ... Tu sais parler aux gens et surtout les écouter. Je suis si fière de toi ma Caity "

J’esquisse un sourire triste en haussant un peu les épaules une fois libérée de son étreinte, elle met le doigt là où ça fait assez mal.

- Oh non, je ne le serais pas, je ne me fais pas trop d’illusions à ce sujet. Rattraper 5 années d’études en un an et demie, c’était de la folie. Si je n’étais pas capable de mémoriser grâce à mon pouvoir, jamais je n’y serai parvenu et je pense que je suis quasi au point sur le savoirs théoriques mais..mais je ne passerais pas les oraux. Là aussi à cause de mon pouvoir. Mon esprit…est…hum…saturé d’électricité et mes pensées vont dans tous les sens…Je suis capable de tenir une conversation, comme maintenant avec vous…et je me rends bien compte que ma manière de parler, mon vocabulaire, tout ça…il a évolué depuis que je suis à l’Institut. c’est tellement différent de ce que j’étais lorsque j’étais une gamine des rues et c’est plutôt cool. Mais tenir une plaidoirie, c’est technique, construit, argumentatif…j’en suis incapable. Vous voyez maman, c’est comme si on me donnait un puzzle, je connais chaque pièce, je connais l’image de fin…mais il m’est impossible de les emboiter les unes aux autres…Je n’y arrive pas, c’est pas une question d’apprendre « à parler », c’est mon cerveau qui fonctionne…différemment. Emma m’a dit que c’était un « cauchemar » pour les télépathes quand on se ballade « la dedans »…Je veux bien l’croire.

Elle m’écoute avec patience avant de s’emparer de ma main pour la porter à son ventre, ce qui a pour effet de me paniquer un peu, pas par le contact mais parce que ça me fait belle et bien peur.

- La docteur m'a dit que le bébé commençait à ressentir les caresse alors .. Cait je te présente ton nouveau petit frère ou petite soeur ... Bébé voici ta grande soeur Caitlyn. "

Grande Sœur ? je suis déjà la Grande Sœur de Grande Rousse et je tiens à ce lien, étrangement je n’arrive pas à me projeter comme sœur de ce fétus. C’est trop tôt, bien trop tôt et je ne me sens pas prête à partager ce lien avec cet enfant. Ororo est ma mère, oui, mais lui ou elle n’a pas à avoir de lien avec moi si il ne le choisit par ou si je ne le choisis pas non plus.

- Je.. wow… Vous êtes sure, que y’a pas de risque, avec mon électricité et tout. Je…Hum..Je préférais un garçon moi, perso. Comme ça je resterais votre fille uniquement et puis j’ai déjà Rachel en petite sœur. M’enfin, on verra !

Je m’efforce de lui décocher un large sourire mais mon embarra est perceptible, Ororo va un peu vite pour moi mais elle va toujours trop vite, c’est là un de ses traits de caractère.

- Je sais que c'est difficile pour toi mais un jour viendra ou tu auras ton propre enfant même si Amy a du mal avec cette idée, laisse lui le temps ... Avec ce bébé les choses pourraient changer. Et puis vous etes jeunes mariées .. regarde le temps qu'il m'a fallu ... Je sais que T'Challa en voulait un depuis bien longtemps mais je n'étais pas prête. Un enfant est une lourde responsabilité et encore plus pour nous. La possibilité qu'il soit un mutant est effrayante tu sais. Chaque instant je me demande quelle vie il va avoir ..

Sujet épineux que celui-ci, sujet sur lequel je ne m’ouvre pas tant il est personnel et tant il signifie beaucoup à mes yeux.

- Hum..Je ne sais pas. Amy sait que je le veux, vraiment, je le veux mais elle n’est pas prête et ca la terrifie, littéralement. Elle fuit le sujet de discussion, elle fuit tout court dès que j’en parle, je crois que ça a crispe au point de la rendre physique « bloquée », un peu quand on évoque le sexe en dehors de notre intimité. Je ne veux pas qu’elle accepte parce qu’elle me cède comme on cède à un caprice. Je veux qu’elle le souhaite aussi fort que moi. Je peux même le porter si elle..je…désolé, ca me peine de parler de tout ça. Je ne sais pas si on en a parlé, c’est assez tabou mais…j’ai déjà « techniquement » été mère. On a vu ce que ça a donné. Même de ça, on évite d’en parler et pourtant, j’ai une fille…une fille qui n’a pas hésité à me laisser torturer et me faire mourir…je crois que…que je préfère adopter plutôt que de mettre au monde, un autre monstre comme celui-là.

J’espère qu’on puisse rapidement changer de sujet, elle m’offre heureusement une porte de sortie
.
- Il y a quelque chose que je veux que tu fasses pour moi ... Je sais que je suis à cheval sur le savoir vivre et la politesse mais une fille n'a pas à vouvoyer sa mère tu ne crois pas ? Et puisque je ne suis plus ta supérieure hiérarchique j'aimerais que tu me tutoies.

Je me tasse sur moi-même adoptant un mine misérable et vraiment embarrassée, je m’attendais depuis longtemps à cette doléance, je voulais juste la repousser un peu.

- Erf…Je n’ y arriverai pas. C’est une marque de respect, pas envers votre rôle d’ X Men, mais envers vous. Les personnes que j’ai respecté le plus au monde, je ne peux que les-vous voyer…Ca a commencé avec Monsieur Hopes. Ce n’est pas une question de politesse, détrompez-vous, les filles comme moi…on fonctionne à l’envers…on tutoie par bravade mais dès que ça touche le cœur et le respect, on ne peut pas faire autrement que vous-voyer. Vous ne m’avez pas élevée, oui je sais bien, je n’ai pas pu vous connaitre comme une enfant et me réduire au monde du « tu » enfantin mais je vous considère comme une « seconde mère », ce qui fait que j’en aurais connu trois…Ma mère biologique dont je ne sais d’elle que l’anecdote que nous avions la même couleur de cheveux, Jessie qui m’a élevée à San Francisco. J’aimerai dire…tant bien que mal en « fermant » trop souvent les yeux sur ce qui se passait sous son propre toit. Et il y a vous, ma « mère de cœur »…Je vous aime, n’en doutez jamais.

Dernière recommandation sur un sujet qui lui tient à cœur.

- une dernière chose : ne soit pas trop dure avec T'Challa

- Bah, j’ai l’air si bourrine que ça ? Non, je veux juste lui ouvrir les yeux et lui remettre en mémoire ce qui doit compter le plus pour lui. Il doit avoir passé l’âge de faire du boudin, non ? Je me doute que Rachel n’a pas dû être très tendre avec vous mais elle pensait vraiment faire quelque chose de juste, et puis la communication avec une représentante de l’autorité, il faut bien avouer que Rachel a toujours eu beaucoup de mal. J’essaierai de lui dire d’y aller molo un peu…
Alors sinon ? C’est quoi le programme d’une Ororo au repos ? Vous avez envie de fraises ou des trucs du genre ? Les vêtements ça va ou vous voulez qu’on fasse du shopping ?


Je me suis relevé pour tenter de jeter un coup d’œil vers la kitchenette pour voir si il n’y a pas vraiment possibilité de nous préparer un thé.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Sam 25 Jan - 11:05

Tout en lui écartant de nouveau une mèche qui n’arrêtait pas de tomber sur ses yeux, Ororo lui sourit. Puis avec la meme patience qu'elle avait envers certain de ses élèves elle reprit "alors je t'aiderais. Tu sais ce n'est pas plus difficile que n'importe quel entrainement. Ton cerveau est comme ton pouvoir, puissant mais indiscipliné. C'est à toi de lui apprendre, de le maitriser. Regarde notre dernier entrainement ... tu as parlé de puzzle alors sert en .... Ne cherche pas directement l'image de fin mais plutot comment y arriver le plus logiquement possible. Commence toujours par le début pour arriver à la fin ... et pas l'inverse. Et surtout ait confiance en toi Caity. "

son regard était un peu plus sévère, un peu plus prof. Cait n'était pas la première à avoir des difficultés. Elle voulait aller trop vite et du coup rien n'était organisé ... mais c'était dans son caractère ... Le métier qu'elle avait choisi n'était pas des plus faciles .. Elle devrait effectivement se montrer méthodique .. et ça ... pas évident de l'apprendre à l'age adulte.

Je.. wow… Vous êtes sure, que y’a pas de risque, avec mon électricité et tout.

Ororo lui sourit en secouant la tête et son regard changea de nouveau .. plus indulgent ... plus ... comme celui d'un prof qui écoute son élève lui dire que le chien a mangé son contrôle ... un mélange de pitié, de compréhension et d'exaspération "Cait ... voyons ... "

Cait préfèrerait un garçon et Ororo le comprenait .. Elle cela lui était égale ... elle avait peut être une préférence pour une fille mais c'était surtout "tribal" .. sa grand mère avait eu une fille, sa mère avait eu une fille .. elle voulait poursuivre et donner à son clan une fille.

Elle sent sa douleur et sa réticence à l'évocation de son propre enfant. Cait en souffre ... Ororo espère que les choses finiront par s'arranger dans le couple. Elle ne dit rien meme si le terme de monstre la choque un peu. Elle ne sait pas grand chose de cette histoire sauf qu'elle a fini douloureusement ... et que Cait en souffre. Elle laisse le sujet de coté .. ce n'est pas le moment.

Le "problème" du tutoiement n'est pas non plus un bon sujet. Cait lui explique son fonctionnement. Ororo a un peu de mal à comprendre le raisonnement mais elle acquiesce. Par contre elle comprend mieux ce qui pourrait empêcher Cait de devenir une grande avocat .. elle fonctionne à l'envers ...
Trois mères .. 3 personnes totalement différentes qui lui ont montré des chemins différents .. comment arrive t elle à s'y retrouver ... Cait s'est construite sur tant d'exemples ... elle est tel l'acier ... composé d'un certain nombre d'éléments chimiques ... solide en théorie mais qui peut finir par se casser.

De nouveau un sourire face à son langage. Oui elle peut être un peu bourrine .. ou plutot maladroite meme si T'Challa s'offusquera moins de ses écarts de langage qu'elle.
Ororo soupira
"oui je sais bien pour Rachel mais c'est le problème .. elle ne se rend pas compte des conséquences .. à moins que cela ne lui soit égale. Je ne pense pas qu'elle soit méchante .. elle suit son chemin et fait ce qu'elle pense juste .. sauf que ... Il y a la façon de le dire ... Enfin .. à vrai dire je n'ai pas très envie de parler de Rachel ... "

Alors sinon ? C’est quoi le programme d’une Ororo au repos ? Vous avez envie de fraises ou des trucs du genre ? Les vêtements ça va ou vous voulez qu’on fasse du shopping ?

"à vrai dire je préfèrerais un bon thé quoique un bon plat de gweno me tenterait bien ... quand au shopping j'en serais plus que ravie mais avant ..."

à son tour elle se leva et ayant capté le coup d'oeil de Cait la rejoignit. "le début Cait .. toujours commencer par le début. Je lave tu essuies."  

Sans attendre elle entreprit de débarrasser un peu l’évier et d'y faire couler de l'eau chaude. Une Ororo au repos .. impensable. Ce n'était pas son genre. Elle allait ralentir un peu bien sur mais le repos ... "la vaisselle et la cuisine, il n'y a rien de mieux pour bavarder tranquillement"

Ororo était soulagée et bien plus détendue. Les travaux domestiques ne l'avaient jamais rebuté au contraire. Une tache simple ... et surtout un moment de partage et de bavardage.

"au fait je ne t'ai jamais demandé mais votre lune de miel s'est bien passé ? Tu as aimé le voyage ?"

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Dim 26 Jan - 7:25

Cerveau indiscipliné ? Je la regarde avec une mine déconfite et perplexe. Ma pauvre mère n’a pas percuté ce que j’ai essayé de lui expliquer de manière un peu trop succincte il est vrai. Ce n’est pas une question d’entrainement ou de capacité mais de possibilité. Mon système neuronal fonctionne de manière anarchique et non conventionnel au point que la seule chose, jadis, capable de le freiner et d’y apporter du calme restait l’utilisation de stupéfiants, chose qui m’est interdite à présent par celle qui partage ma vie. L’entrainement n’y ferait rien puisque cela se résumerait à l’idée saugrenue d’apprendre à un poisson à respirer hors de l’eau. C’est une question de gêne, un problème de répercutions d’une modification génétique indue par le gène X. Je ne peux pas agir là-dessus et la remédiation pédagogique n’y changera rien. J’hésite à lui faire part de cela mais ce sont nos « retrouvailles », je ne veux pas noircir un tableau plus que nécessaire. Je suppose que d’essayer de m’aider lui permettrai d’avoir l’impression d’être dans ma vie, de se rapprocher de moi…Je la laisserai faire en ce cas et je me contente donc de baisser les yeux en signe d’acquiescement.

Le gros moment de honte alors que mains sur les hanches je cherchais en tournant la tête par quoi je devais commencer pour débarrasser le plan de travail. Restait-il du thé ? Rien n’est moins sûr ! Amy en buvait beaucoup alors que j’étais plutôt café, et la voilà qui me fait comprendre qu’elle s’attaque à ma vaisselle ! J’affiche à nouveau une bouille surprise avec de gros yeux ronds un peu comique. C’te honte ! Caitlyn, sauveuse du monde du haut de 26 ans et dont la mère enceinte doit venir faire le ménage tellement elle fiche la pagaille avec son hygiène de vie déplorable !

- Maiheuu… Maman !

Oui c’était de l’embarras, et puis passer de « maman » à « mère » était bien plus acceptable à présent que laisser tomber le vouvoiement. Je m’empourprais légèrement ce qui n’était pas difficile à remarquer avec mon teint de peau si clair. Je soupirais brièvement en priant le sang du christ qu’Amy ne rentre pas plus tôt pour me trouver misérable en train d’essuyer la vaisselle que ma mère lave : au mieux, j’aurai le droit à du trollage en règle durant 1 mois du style « Quoi , y’a plus de papier toilette puce ? Et bien téléphone à Maman qu’elle t’en ramène » au pire une bonne séance de bouderie et de privation pour le soir de notre activité commune préférée. Je m’empare d’un torchon en murmurant.

- Ok mais par pitié, si Amy arrive dites que vous m’avez forcé sinon, j’suis mal…j’avais juré d’le faire début de semaine -___- mais j’suis débordée avec tous ces livres à retenir…3 à 4 par jours…je ne dors plus que 4 heures et j’hésite à me mettre des perfusions de caféine.

"au fait je ne t'ai jamais demandé mais votre lune de miel s'est bien passé ? Tu as aimé le voyage ?"

Un bref rire qui se ponctua par un large sourire, la question me plaisait bien entendu.

- Deux mois fabuleux…Au début, je me disais que j’allais grave me faire c..aheum…m’ennuyer sur un bateau mais le temps a filé si vite ! Bon, les premiers jours, on n’est pas beaucoup sorti de la cabine parce que heu..ben…heu…on était fatigué. Et puis au moins, on embêtait personne là-bas même si le regard des gens, vous savez, deux femmes ensembles qui se montrent « naturellement » amoureuse, ça gène toujours, même de nos jours. Mais comme Amy et moi, on n’a pas de problème à afficher notre homosexualité alors du coup…ça fait grincer des dents. La lutte pour faire reconnaitre « la différence », c’est notre truc, non ? Black, mutant, gay…faut dire que je cumule ! Rousse, Mutante, Gay ! Imaginez si vous aviez été ma mère biologique ? Black en plus ! Bah…Mais je m’égare…( oui et c’était l’illustration même de ses discours incohérents). J’ai vu de dauphins ! Non mais des vrais ! Et puis la tempête c’était chaud mais vous savez j’ai le pied marin, du coup je ne suis pas malade et comme la nourriture était bonne, c’était vraiment un beau voyage. Et puis c’était surtout d’etre loin de tout ça qui était bien, plus de responsabilités, de tracas…ah…ça…Et puis l’Irlande ! Mon pays natal, bon j’étais un peu déçu en découvrant mon village natal, m’attendais à…j’sais pas. San Francisco , c’est grand vous savez en comparaison. Vous avez déjà séjourné là-bas ? Sébastian nous y a offert un appartement donnant sur le Golden Bridge en cadeau de mariage ! On compte y aller pour le nouvel an, histoire de voir. Par contre, Enora nous a surpris avec l’appartement de Hopes au Vatican, j’aurais tellement aimé qu’il soit là au mariage…Paix a son âme. Ah ! Et puis en Irlande, j’ai passé la nuit du jour de mon anniversaire dans le manoir ou je suis née, le Manoir Elioth. Il nous appartient à présent, James me l’a offert…aussi en cadeau de mariage. Finalement vu ce qu’on a récupéré, il faudrait se marier tous les trois ans. Bon pour les impôts par contre, ca va être tendu du string de gérer tout ça et…oups…pardon pour tendu du String. Je sais pas pour vous mais j’ai eu vachement de mal à porter des strings, ca fait que quelques temps que j’en porte, j’sais pas les vêtements féminin, c’est difficile…pis à part vous pour m’aider dans les choix de vêtements c’est chaud pour les couleurs et tout. Amy me prépare mes tenues vous savez ! Même là-bas sur le bateau ! Sinon, c’était étrange de se retrouver dans la chambre où on est née, ça fait quelque chose…J’ai vu la tombe de mes parents aussi…bon j’ai pleuré mais pas beaucoup…enfin si quand même, m’enfin Amy était là donc ce n’était pas grave. Pas comme quand j’ai regardé Titanic la première fois, d’ailleurs j’ai eu peur de couler dans le bateau, mais Amy vole de ce fait, on s’en fout….Faudrait que je me remette à la natation tiens…Vous nagez vous ? Sinon oui c’était bien…..
Pourquoi vous riez ? J’ai dit un truc qu’il ne fallait pas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Lun 27 Jan - 11:14

Un sourire devant la gêne de Cait et surtout son besoin d'excuses bidons ainsi qu'un regard de connivence.

"d'accord. Et tu n'as pas besoin de te justifier. D'ailleurs j'aurais du rajouter un lave-vaisselle .. enfin s'il avait eu sa place mais tu vois ... je pensais que vous préféreriez un grand lit ... "

un trait d'humour bien étonnant chez elle, une allusion coquine qu'elle ne se laissait jamais aller à dire .. Cait commencerait elle à déteindre sur elle ...

Elle lavait machinalement avant de tendre à Cait pour qu'elle essuie et range. Un travail simple et toujours ce sourire alors que sa fille lui racontait sa lune de miel.
Meme si son discours était décousu, Ororo en écoutait chaque mot, en savourait chaque mot. Elle n'était pas vraiment choquée .. elle ne l'était plus. Cait était comme ça et au fond cela lui plaisait. Elle ne dissimulait pas, elle était elle-meme, vrai et naturelle. Cependant Ororo ne put s’empêcher de hausser un sourcil à l'évocation du string tout en se mordant les joues pour ne pas rire .. C'est vrai qu'en matière de goût vestimentaire ...

Et plus Cait parlait plus son sourire se transformait pour finir par un grand rire. Un vrai rire, un rire grave et chaleureux, un rire qu'elle n'avait pas eu depuis si longtemps .. un rire que sa fille ne connaissait pas. Devant elle se tenait Ororo, la vrai Ororo.
Celle de 18 ans qui blaguait avec ses "anciens" amis, la fameuse équipe ... car s'ils avaient passé des moments durs, des moments de conflit, ils en avaient passé de merveilleux, plein de complicité et de bon temps. Ces moments lui avaient tellement manqué.

Elle riait tellement qu'elle dut poser l'assiette. Son fou-rire dura une bonne minute avant qu'elle ne puisse se reprendre un peu essoufflée.


"Excuse moi ma chérie mais c'est si bon de rire ainsi.. cela faisait tellement longtemps .. "

Les mots ne venaient pas ... trop d'émotion, trop de sentiments.
Elle s'essuya les yeux et les mains encore humides elle enlaça Cait
"non tu as dit ce qu'il fallait ... tout ce qu'il fallait ... j'avais .. j'avais juste oublié ce que c'était de simplement vivre .. Je t'aime tu sais .. je t'aime vraiment énormément"

après le rire, les larmes qui menaçaient de nouveau mais cette fois des larmes de joie. Cait venait de lui redonner le goût de vivre, le goût d’apprécier le moindre petit instant et surtout l'envie de se détendre, de laisser un peu Storm et tous les tracas qu'elle trainait. Être simplement Ororo, être tout simplement une femme, une mère avec sa fille ...
et ce fou-rire était la preuve qu'elle ne l'avait pas oublié .. simplement mis de coté ... Storm avait pris le dessus depuis si longtemps ...
Aujourd'hui, Ororo reprenait sa place, elle s’était tant battu pour la retrouver en vain jusqu'à maintenant .... Là à ce moment précis, dans cette situation si .. banale ...  dans cette minuscule cuisine à faire la vaisselle avec sa fille, à simplement l'écouter parler ...  Storm avait été relégué au second plan, Ororo avait gagné et son rire en était la preuve ...

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caitlyn Elioth
X-Men Beta
avatar

Messages : 1618
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 30

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Ven 31 Jan - 20:41

Cette déclaration d’amour assez brusque me laissa perplexe un petit instant, une assiette toujours dans la main et le torchon dans l’autre. J’inclinais légèrement la tête, surprise et rougissante avant d’élargir mon sourire et de lever les yeux au ciel avec désinvolture.

- Bah…Ben oui hein Amy dit tout l’temps « toi, faut t’aimer… », c’est que quelque part, ça doit être vrai, non ?

Je posais mon assiette pour en prendre une autre, tout en la quittant du regard un instant.

- Je vous aime aussi, maman. Je vous aime sincèrement. Il est grand temps que vous vous occupiez de vous un peu. Posez votre fardeau et avancez dans un nouveau chemin, vous n’y serrez pas seul. T’chala sera là et j’y serai aussi…et plus tard, votre enfant aussi. Je l’ai déjà dit à l’époque, à quoi sert de se battre pour un rêve, si on ne peut pas le vivre non plus ? On croit souvent que la chose la plus significative est de se sacrifier pour un idéal, c’est faux…La chose la plus significative reste de savoir l’appliquer et montrer à tous qu’il est réalisable. C’est pour ça que je passe ce diplôme et puis de toute façon, vu mon niveau actuel, même si je n’y parviens pas, je pourrai être conseillère juridique pour l’Institut…en plus d’être une conseillère sociale. Seulement, le mieux pour mon couple serait que je trouve un moyen de m’assumer « financièrement »…Nos revenus sont minces à Amy et moi…trop minces pour avoir des perspectives d’avenir plus « larges ». C’est toujours l’argent qui domine le monde…ca ne changera pas, ça.

Je soupirais en affichant une mine un peu ennuyée avant de lui jeter un coup d’œil amusé.

- Oh, et j’étais sérieuse pour T’challa, je compte l’appeler dès ce soir et le rapatrier pour vous tenir chaud sous la couette…Vous le voulez avec des fleurs ou des chocolats ? Foi d’Elioth-De Lauro…Et vous savez ? Je suis aussi prise de tête qu’une De Lauro et aussi Chieuse qu’une Elioth…Je crois qu’il va avoir du mal… Si j’étais aussi délurée qu’on le dit, je vous demanderai bien si le fait d’être enceinte emballe votre libido…juste pour savoir à quoi je dois m’attendre, huhuhu…Je suppose que ça ne se dit pas, non ? Bon…on oublie alors.

Un rire bref avant de soupirer d’aise.

- En Tout cas….Comme tout sera propre, je suppose que ca va plaider pour la mienne ce soir…de libido…Et puis j’ai besoin d’une pause, je fatigue un peu. Demain je bloque un créneau shopping entre deux livres ? ok ?




Fin du Rp pour Miss Elioth.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ororo Munroe
X-Men Alpha
avatar

Messages : 239
Date d'inscription : 20/02/2013

MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   Sam 1 Fév - 8:55

toujours ce grand sourire sur les lèvres, cette petite flamme de vie dans les yeux. La proposition de Cait ne manquait pas de charme ..  

"fleurs ET chocolats ma chérie .. il mérite bien cette petite "punition". Je vais te donner son numéro mais il n'est pas bien loin tu sais. Il est simplement parti se "réfugier" dans les dortoirs des garçons. Jamais le professeur Xavier ne l'aurait laissé partir. Quand à ma libido .. je te dirais ça demain"

elle lui fit un clin d'oeil complice. Parler sexe meme avec sa fille ... elle n'en était encore pas là. Cait n'avait pas la meme retenue.

"d'accord pour un shopping demain ... en après midi s'il te plait .. j'ai comme dans l'idée que la nuit risque d'etre courte "

elle avait totalement confiance dans sa fille, si quelqu'un pouvait lui "ramener" son mari c'était bien elle. Meme si elle pouvait ne pas macher ses mots elle avait plus de tact que Rachel et saurait "appuyer ou ça faisait mal", et du mal Ororo en avait. En fait c'était leur première "vrai" dispute et ils ne savaient pas comment la gérer .. meme si le terme dispute était un peu fort. Ils ne s'étaient pas vraiment engueulés juste une grosse incompréhension et surtout l'impossibilité d'aider l'autre. C'était cela surtout qui les avait (momentanément) séparé.

Les choses allaient s'arranger elle le lisait dans les yeux de sa fille. Elle n'était plus seule ...



Fin

_________________

Nombre de rp

Ashake:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Réconciliation (?) ... mère et fille pas toujours facile [pv Caitlyn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mère et fille dans la même tenue
» La vie de couple, c'est pas toujours facile...
» ma fille a toujours faim!
» un enfant qui demande toujours de l'attention besoin de solutions
» Quelques trucs pour la fête des mères...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: