AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jade Dikinson Aka Silent [terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Ven 27 Déc - 19:48

CARTE
D'IDENTITE





© Avatar

    NOM : DIKINSON
  • PRENOM : JADE
  • ALIAS ET SURNOM : Silent ( depuis la confrérie), Sun Yon ( fausse identité principale), Jade Kenneth (actuelle), née sous le nom de Xiang ( ce qu'elle ignore)
  • AGE : 17
  • DATE DE NAISSANCE : 20/01/1996
  • METIER : Ex Terroriste, Etudiante à l'Institut en cursus Analyste programmeuse  
  • NATIONALITE : Américaine née à San Francisco, d'origine chinoise.
  • GENRE : Fille
  • CLAN : Eleve Institut (Ex confreriste)

Pouvoirs :

  • Description : Champ photokinétique/invisibilité. Pouvoir Défensif ( actif)

    Il s’agit simplement d’une photokynésie DE BASE (contrôle et altération du spectre de la lumière). Même si en terme de potentiel, la photokynésie offre de multiples perspectives allant de la modification des coloris à la création d’illusion ou de « mirages », la jeune Jade n’a pas vocation à exprimer tout le potentiel de sa mutation et n’en restera qu’à ce qu’elle sait déjà maitriser en le perfectionnant puisque l’exposition en tant que « combattante » ou que future x men n’est absolument pas envisagée.

    Jade peut donc disparaitre à la vue des hommes et faire disparaitre des « cibles » dans un périmètre limité qui s’étend comme un « champ »et le tout sous impulsion psionnique et non pas physique. Elle ne peut que faire disparaître des êtres vivants et ce qui est en contact directement avec eux ou porté par eux ( vêtements, valise) sans pour autant que le volume de l'objet porté dépasse celui de l'être humain, la raison en est mal définie, peut-être est-ce dû à la nécessité d’un lien psychique avec les cibles lorsque le champ s’étend autour d’elle et que ce lien reconnait l’activité cérébrale du sujet pour l’isoler du spectre lumineux le faisant basculer dans une gamme du champ non visible par manipulation photochromatique. C’est l’explication scientifique la plus logique. Le périmètre en lui-même s’étend selon la condition de concentration et la condition physique,  de sa propre personne pour s’extraire du champ de vision à une surface de 3 m2 maximum, le nombre de cible nécessite de la concentration réduisant l’attention de Silent sur son environnement et donc ne peut atteindre que 5 individus en plus d’elle-même pour l’instant.
    Les cibles ne sont pas affectées dans le champ et peuvent se voir entre elles, de même les objets qu'ils transportent, si ils les lâchent, ils redeviendront visibles. Si un individu prend un objet Jade devra "redéfinir" le lien pour le faire passer dans son champ sans quoi, l'objet restera visible.
    Concernant la visibilité du spectre lumineux de la part d'animaux, je suppose que cela doit jouer mais n’étant pas un expert das le domaine, je peux simplement vous dire que " certainement" ca vient altérer l'invisibilité mais à quel point, ca m'est impossible à le préciser, ne connaissant pas personnellement de félins pour pouvoir me l'expliquer ( ou demandez à Sanzo, voire Cerberus)

    La durée du champ dépend bien entendu des paramètres du nombre de cibles et de sa condition physique, il peut sous des conditions aggravées au maximum etre maintenu durant moins de 1 minute et peu sous des conditions moyennes de 1 à 2 personnes sans paramètres handicapant durer 2 à 3 heures. S’il ne s’agit que de sa propre personne, Silent peut altérer sa visibilité durant 5 à 6 heures. La réaction entrainant le déploiement d’un champ est rapide, moins d’un dixième de seconde.
     
    A noter que tous les chiffres fournis se voient divisé par trois si le spectre lumineux est altérer par la nature de l’environnement (composition de l’atmosphère différente, milieu aqueux). A noter que Silent peut avoir ses capacités activées (parce qu’elles ne sont en aucun cas passives) bloquées par l’attaque d’un télépathe rompant le mécanisme psionique ou le bloquant à sa source. A noter qu’elle échappe à tout enregistrement vidéo numérique ou photographie lorsqu’elle est en son champ, elle reste cependant repérable par le son, ou par une vue thermique (infrarouge).
    A noter que son pouvoir ne  la protège pas d'une attaque par lumière visible, genre laser.
     
  • Niveaux de maitrise :

    Le pouvoir de Jade s’est manifesté à 12 ans, elle l’a utilisé depuis cet âge de manière répété ce qui lui donne un très bon contrôle sur ce dernier. Le caractère ombrageux et introverti de Silent lui permet un très bon contrôle de ses émotions et son émotivité est un élément de sa psychologie qu’elle a « travaillée » au point de fonctionner sous vide émotionnel lorsqu’elle se voit charger d’une mission. De ce fait, ses liens psionniques sont forts et la petite Jade ne perd quasi jamais le contrôle de son don. Si elle le fait sous forme de « crise de colère » flirtant avec la rage lorsque ses émotions sont hors contrôle, son pouvoir se manifestera de manière chaotique mais égocentré sur sa propre personne : elle deviendra invisible jusqu’à ce qu’elle retrouve contenance. Nous l’avons déjà évoqué tout à l’heure, sa capacité dépend aussi bien de son état psychique que de sa condition physique, si Jade est épuisée il connaitra des « ratés » dans son activation ou son maintien. Après épuisement, il subsiste une période réfractaire concernant l’activation du pouvoir, celle-ci peut durer quelques heures. Le sommeil lui permet de récupérer rapidement pleine possession de ses capacités. Jade a besoin de beaucoup de sommeil après une utilisation prolongée de son pouvoir ( cela peut aller jusqu’à 14 h).
    Un choc ou un coup violent bisera sa concentration, elle résorbera le champ par réflexe.
  • Lien entre les Pouvoirs :
    Jade ne dispose que d’un seul pouvoir.


Description Physique :

  • Apparence :

    Jade est de type caucasien par son père, asiatique par sa mère et c’est pourtant le type asiatique qui prédomine chez elle à part sans doute des yeux moins bridés et une morphologie moins frèle qu’un type purement asiatique. C’est une jeune fille au sortir de l’adolescence mais qui aime à user d’artifices pour modifier quelque peu son apparence afin de dissimuler des blessures psychologiques profondes. D’une taille relativement petite d’un metre cinquante passé et d’un poids de 45 Kg, c’est un bien petit calibre qui a hérité d’une morphologie féminine mais enfantine car il est très rare de la voir peu vêtue, Jade ayant une pudeur quasi maladive. Une poitrine bien proportionnée à sa morphologie, des formes harmonieuses, Jade est ce qu’on peut qualifier de jolie le problème restant qu’elle dissimule ses formes le plus souvent sous des tenues excentriques. Sa démarche est presque féline et d’une discrétion presque effacée ce qui tranche une fois de plus avec ses choix vestimentaires. Lente et calculatrice dans ses mouvements, elle ne semble pas nerveuse. L’accent trainant de San Francisco s’entend à l’évidence de sa voix pourtant très mélodieuse et charmeuse mais au volume sonore très faible qu’on la dirait souvent murmurante. Son mutisme est évident, ses paroles économes.

    Au naturel son visage reflète son type asiatique mais les formes elles viennent trahir les vestiges d’une enfance encore proche, nez légèrement effacé mais plus européen pour le coup, visage rond et peau nette et lisse d’où surgissent ses yeux plutôt débridés et la noirceur de ses iris qui peut étonner par une profondeur troublante, son sourire est large est magnifique mais il est d’une grande rareté, son expression étant souvent très neutre. Sa chevelure ne tire pas vers le brun mais plutôt une couleur auburn ce qui trahit une fois de plus son métissage, cheveux fins et lisse, elle ne les portera que mi long avec une frange mais la voir au naturel est là aussi très rare puisque Silent se teint souvent les cheveux en noir corbeau et préfère les couper à la garçonne, comme certaine écolienne japonaise. Elle porte souvent un maquillage venant blanchir son visage afin de lui donner un aspect laiteux à la limite du blafard pour coller à son look.

    Son look. Voilà sans doute ce qui la défini le mieux. Un mélange de vêtements gothiques et punks et une pointe de lolita gothique. Souvent des accessoires incongrus comme des bottes lourdement sanglées, des corsets, des gants et des colliers cloutés ou des ombrelles ouvragées de tissus. Cuirs, broderies, plaques de métal  Silent se veut parfois une sorte de cathédrale punk, excentrique et austère à souhait. Vous ne la verrez jamais en street wears ou en vêtements colorés, elle porte le sombre comme un étendard aux couleurs dominante de pourpre, noir, gris et violet. Le degré d’intimité concédé par Jade vous permettra de la découvrir moins fardée, moins « déguisée » puisqu’il s’agit bien d’un déguisement social afin de se protéger du monde par un réflexe de construction d’armure là où d’autres construisent des masques sociaux. Jade utilise une défense analogue basée sur la dissimulation physique puisque socialement comme nous le verrons, elle reste à la limite de la sociopathie.
  • Signes Particuliers :

    Son look sans doute peut passer pour un signe particulier parce qu’il est chevillé à un aspect psychologique de sa personnalité. Cependant, nous ne décrirons ici que quelques cicatrices dont un impact de balle sur le flanc droit et une large cicatrice sur la jambe droite. Blessures reçues lors des événements de San Francisco de Septembre 2013.  Notons aussi et c’est ici un aspect que très peu de personnes ont pu voir, de larges cicatrices sur le dos, marques mutilantes de coups de fouet reçus lors de ses mauvais traitements lorsque elle fut réduite à l’esclavage durant l’enfance.

Caractère :

  • Mental :

    Généralités

    Silent a une personnalité complexe mais que l’on peut facilement résumer en quelques lignes. Cette personnalité s’est forgée à travers les affres d’un passé l’ayant littéralement balafrée au point de l’abimer dans sa psyché comme dans son comportement social. Elle manifeste tous les signes pathologiques de troubles obsessionnels du comportement et d’ailleurs son comportement social la porte vers l’associalisation et des éléments de sociopathie.
    SDF livrée à elle-même suite à une histoire de vie tragique et malheureuse, elle souffre de dérangements psychologiques sévères se traduisant par des TOC sur l’hygiène et la propreté. Sa maniaquerie la caractérise : capable de prendre jusqu’à 6 douches par jour et se lavant les mains plus de 30 fois dans la journée au point de se déplacer en permanence avec une bouteille de solution hydro-alcoolique. Elle déteste la saleté et le contact physique avec un tiers ou les aliments (elle mange avec ses propres couverts et ne touche jamais la nourriture) ayant aussi développé une pudeur maladive, elle ne se laissera pas voir dénudée (même des zones physique neutre).   Enfant battue et abusée sexuellement par sa famille, elle nourrit une haine viscérale envers les humains qui  s’exprime souvent par une violence muette et expéditive. Pourtant, introvertie et calme en apparence, elle bouillonne cependant intérieurement d’une colère inextinguible qu’elle maitrise parfaitement. Il est très rare de la voir extérioriser cette colère parce que sa colère mène à la perte de contrôle et qu’elle déteste cette sensation de ne plus être aux commandes de sa propre vie même si son caractère de "suiveuse » vient mettre en évidence qu’elle fantasme cette capacité de contrôle. Elle sait se montrer cassante malgré sa réserve qu’elle conservera face à des inconnus, elle se vexe très facilement et optera pour la bouderie comme mode de défense. Econome en paroles, elle n’est pas des plus souriantes et enjouée  et socialement elle cherche l’isolement et l’effacement préférant s’exprimer dans d’autre domaines plus solitaires ou protégés (l’informatique, les mathématiques et la méditation).

    La colère comme moteur.

    C’est la colère qui lui a permis de se relever et de continuer d’exister face aux horreurs qu’elle a subit. Océan de fureur auto alimenté qu’elle canalise en permanence et qui ne s’exprime que par des phases de « folie furieuse » ou elle est capable du pire aussi bien envers les autres qu’elle-même. Une colère sourde qu’elle conceptualise plutôt qu’elle ne personnifie. Colère envers l’humanité, colère envers des sentiments qui s’expriment chaotiquement comme l’affection ambiguë et mal définie qu’elle ressent envers Kyle qu’elle voudrait père, frère et  parfois amant, la jalousie qu’elle ressent envers Jubilation Lee et Caitlyn Elioth pour les places qu’elles ont prises auprès de son mentor et le respect cependant qu’elle ressent pour elles, l’une pour un transfert admiratif, l’autre pour l’Amour qui reste sa force, les sentiments violents et incompréhensibles qu’elle musèle pour Kaede, l’affection pour Rachel Summer et pour Lorna Dale comme les deux pôles extrêmes de deux modèles inconciliables. De toutes ces incompréhensions, Jade nourrit sa colère comme un volcan grondant sous la pression.

    La part de monstre en elle.

    Elle déteste l’humanité, non pas dans ce qu’elle pourrait offrir de justifications idéologiques envers le conflit Mutants/Humains mais tous simplement pour l’horreur dont elle est capable, horreur qu’elle a attesté elle-même et horreur à laquelle elle participe car Jade reste une tueuse froide et insensible. Cette part de monstruosité est née des monstruosités qu’elle a subit. Jade ne regrette rien, n’éprouve pas de remords pour ce qu’elle fait puisque les remords sont incapables de changer les faits, la notion de rédemption ne l’intéresse pas, elle agit sous vide émotionnel, rien de plus. Elle a jusqu’ici une dizaine de morts plus ou moins justifiés sur son ardoise mais ses morts ne l’empêchent absolument pas de dormir : ils sont justifiés à ses yeux par sa vision pragmatique du monde où la fin justifie toujours les moyens. Si jade sait créer ce vide émotionnel et s’y enfuir pour tuer, elle ne peut agir contre la colère qui bouillonne en elle et menace de déborder, elle y jette son énergie afin de la museler, curieuse funambule sur un fil dressé entre perte de contrôle et contrôle renforcé sur soi. Jade n’est pas mauvaise par essence, pas plus qu’elle n’est méchante ou cruelle. C’est une survivante, elle agit comme tel, en mode survie. Jade n’est porté vers la violence que lorsqu’elle est nécessaire mais contrairement à une personne qui rationnalise son utilisation, Jade elle, ne lui pose aucune limite autre que la réalisation de l’objectif à atteindre, quoi qu’il lui en coute.

    Le Mur du Silence.

    « You’re a Silent Girl, Don’t you ? » C’est une des toutes premières phrases prononcées par Kyle Kenneth qui a marqué la jeune fille au point d’en faire ce pseudo qui ne la quittera plus. Silent, ce silence pesant entre elle et les autres et qui l’emprisonne en son âme, cette douleur qu’on ne peut pas échanger avec les autres dont on se méfie pour le mal qu’ils pourraient vous faire, le mal qu’ils vous feront inévitablement puisque le Mal est dans la nature humaine. Jade n’arrive pas à comprendre ses émotions ni les interpréter, de ce fait, elle à fait le choix de ne plus les exprimer la plupart du temps. Il faut un degré d’intimité et de confiance énorme pour passer ce mur et commencer à l’entre voir telle qu’elle est vraiment : fragile, perdue, en besoin de repères et d’affection. Jusqu’ici, deux personnes peuvent l’atteindre dans cette fragilité : Kyle Kenneth et Kaede Kobayashi. Parce qu’ils ont franchis la porte, Jade ne saurait définir clairement leurs places respectives dans ses sentiments, parce qu’elle n’y arrive tout simplement pas. C’est un amour, c’est certain mais un amour monolithique et indéfinissable. Ce qui est certain c’est que Silent reste bien plus ouverte qu’elle ne le pense om qu’on le pense au premier abord :  ses rencontres à l’Institut le prouveront. Elle peut changer et changera pour le peu qu’on passe ce mur du Silence et qu’on creuse dans le brulot indécis qui se dessine derrière.

    Mais qui est Jade Dikinson ?

    Passé les artifices dont elle dispose par ses tenues excentriques « protectrices » qui la déguise au monde et par ses silences qui la maintiennent gardienne de ses émotions. Jade reste une jeune fille pragmatique et terre à terre. Peu enclin à rêver, travailleuse et douée d’une intelligence remarquable pour les sciences concrètes : elle aime apprendre et comprendre, elle aime étudier et relever des défis intellectuels comme les casses têtes ou les énigmes de logique. Accroc de la micro-informatique et de la technologie, elle est ce qu’on peut définir comme une « geekette », toujours assoiffée de nouveautés et d’explorations du monde virtuel. Elle n’aime pas le travail d’équipe, solitaire dans l’âme, elle reste organisée à l’extrême, sa maladie du rangement le prouve. Elle aime avoir des repères, des habitudes, des rituels de vie et déteste l’imprévu qui a le don d’aiguiser une mauvaise humeur qui tend à la bouderie. Lorsqu’elle est en confiance, elle peut se montrer espiègle et franchement douée dans l’art de la plaisanterie verbale ( cassages) mais la faire rire est une chose assez rare.  Elle a la passion des jeux vidéo, art dans lequel elle excelle. Elle reste très peu démonstrative dans ses paroles et ses gestes, ce qui rend ses moments de tendresse encore plus rares à percevoir. Sentimentalement, l’amour est un concept qui lui est étranger et de ce fait son orientation reste floue : on ne lui connait aucune « aventures » depuis les tragiques évènements de son enfance et pour cause, elle a développé un profond dégout pour les rapports physiques depuis cette époque et sublime toute pulsion sexuelle en colère depuis, son mécanisme de censure psychologique l’ayant complètement bloquée dans le domaine.

    Oublies le Reste du Monde.

    N’oublions pas que Jade n’est PAS un personnage débutant sa vie par cette fiche. Elle a été jouée et rodée à travers de multiple RPs depuis plus d’un an en qualité de PNJ avant de devenir un PJ à part entière. En tant que tel, elle a participé à beaucoup d’Events et croisé beaucoup de personnages. Elle s’est forgé une vue « intérieur » du monde du RP en vivant les évènements.

    Que dire de l’humanité à par ce qui est déjà établi ?
    Elle la déteste par sa nature pour ce qu’on lui a infligé MAIS la rend responsable de tous les maux, voyant dans la mutanité, une sorte de « réponse au Mal qui ronge l’humanité ». Nous sommes typiquement dans un mécanisme de racisme primaire ou Jade se trompe évidemment de colère tout en refusant par aveuglement de comprendre qu’un mutant reste avant tout un humain souffrant du même tiraillement Mal/Bien. Jade a besoin de conceptualiser sa haine, de diriger sa colère, de la justifier. C’est dans son ressenti envers l’humanité qu’elle l’a exprimé. Kyle l’a confronté à l’erreur de ces déductions mais Jade avait pour l’instant BESOIN de croire en ses chimères pour survivre. Un travail d’ouverture d’esprit va pouvoir être opéré. Pour Jade, Mutant et humain ne peuvent pas cohabiter, l’un doit s’imposer pour « effacer » le mal de l’autre. Ou alors comme la Confrerie le suppose, il faut construire un état a part en attendant d’être assez nombreux pour s’imposer comme référence. Sa mutation la laisse indifférente, elle n’a d’avantage que de permettre de clamer haut et fort sa « non humanité ».

    La Confrérie.
    Peu idéologue, c’est une suiveuse et elle s’accroche d’abord à un homme : Kyle Kenneth, avant que de s’accrocher à une cause. La confrérie l’intéresse en ce qu’elle a de violent, dans cette approche de Refus de l’Humanité et de combat contre elle. Silent ne voit pas plus loin que le bout de son nez sur les questions de l’après ou les questions d’éthique. Un rapport manichéen des choses : les bons mutants contre les mauvais humains, ce crédo lui suffisait. C’est avant tout la « différence » dans son statut de « hors la loi » qui peut la séduire. Elle reste admirative des femmes fortes comme Lorna font le discours idéaliste l’a profondément touché. Les attentats confreristes comme Yggdrasil la laisse froide, pour ainsi dire complètement indifférente, elle ne se réjouit pas des pertes humaines mais ne s’en formalise pas non plus. Elle aurait sans doute même voulu y participer afin de trouver un exutoire pour sa colère mais Kyle pour des raisons de désaccord l’en a empêché. A l’évidence, le confreriste l’a intégré à la confrérie surtout pour la protéger d’elle-même et tenter de lui faire comprendre que son point de vue était construit sur des fondations branlantes. L’allégeance de Jade va toujours dans une approche ségrégationniste des choses tant qu’on ne lui aura pas fait comprendre le contraire. Rappelons qu’elle se trouve « placée » d’urgence à l’Institut en Septembre 2013 et que cette décision n’est pas de son fait. Elle gardera toujours une approche compréhensive de la confrérie par la suite même si elle refusera par la suite de combattre dans ses rangs et de combattre tout court.

    L’institut et X Men
    Les X Men : ils sont des traitres mutants mais des traitres « complexes » avec qui elle a appris de force à composer. Kyle a de l’empathie pour eux puisque certains sont de sa parenté, elle a donc dû composer avec ça pour ne pas entrer en conflit avec son mentor. Elle ne les comprend pas mais n’a pas cherché pour l’instant à le faire. Ne croyant pas en l’idéal de Xavier, elle trouve que leur combat n’a aucun sens et qu’ils devraient se rallier à des personnes bien plus éclairées sur les réalités des rues comme Miss Dale ou Magneto. Les X Men ne sont pas mauvais, ils sont juste dans l’erreur mais ne doivent pas pour autant être des obstacles, il faut les mettre hors d’état de nuire ou les rallier à la réalité. Certains d’entre eux comme Jubilation Lee force son admiration au point de considérer avec tristesse qu’elle ne fut pas à ses côtés dès le départ. Son point de vue va évoluer au fur et à mesure de son cheminement à l’Institut.
    L’institut est une bonne chose puisqu’il offre un refuge à des jeunes mutants comme cela en a été le cas à Kaede. Silent a plutôt un sentiment positif en ce qui concerne Charles Xavier et son école, ses buts éducatifs sont louables, elle respecte profondément cet homme pour la bonté dont il fait preuve pour son « peuple » mais renie son action armée par les X Men et la juge contreproductive dans la « révolution mutante ».

    Le BAM et les Purificateurs.
    Ils sont à mettre sur le même plan. L’un comme l’autre devrait être éradiqué. Une « police mutante » qui préfigure la Gestapo et les « Camps mutants »  incapable de venger les cendres de Mutant Town et de la souffrance de tout un peuple ! La balafre que devrait porter chaque mutant dur comme une arme, la preuve ultime de la monstruosité de l’Humanité. Ce qui nous mène aux Purificateurs, manifestation dégénérée de la haine humaine : force politique et populiste en devenir qui pousse la mutanité sur le chemin de la survivance face à l’oppression.

         
    Nous avons donc là les principes idéologiques d’une « confreriste de base » tournés vers une haine injustifiée et mal orientée dans ses fondements. Cette haine trouve ses origines dans la colère et la souffrance. Un travail psychologique de fond, un travail d’éducation, de conscientisation et d’explications va permettre à Jade de perdre ses croyances et d’en constituer des nouvelles, plus personnelles. Parce qu’après tout du haut de ces explications, l’évidence de ce qui sort de ce portrait complexe est que la jeune Jade souffre surtout de n’avoir aucune perspective d’avenir, aucun but propre dans sa vie que de survivre. L’institut va lui apprendre, tout simplement, à vivre.


Histoire :

  • Talents Particuliers :

    Talents linguistiques.
    Jade a le don pour l’apprentissage des langues, elle parle Mandarin standard couramment et à même tendance par nature à privilégier ce mode de dialecte (langue maternelle). De même, elle maitrise Cantonais puisque c'est la langue courante à China Town de SF.
    Elle parle couramment l’espagnol aussi bien que l’anglais et à des bases d’Allemand, de Russe et de Français qu’elle comprend plus ou moins dans le texte. Suite à son rapprochement avec Kaede, elle est en phase d’apprentissage du Japonais. L’apprentissage du Chinois et Cantonais s’est fait naturellement, celui de l’espagnol dans la rue et via le Net. Celui des autres langues par des cours en ligne qu’elle a piraté.

    Talents informatiques et mathématiques.
    Notion de programmation et construction de système d’exploitation, assez douée en hacking, hard core gameuse, friande de technologies de pointes. Esprit mathématiques par excellence, logique et douée pour les énigmes. C'est un génie des Mathématiques, son QI la place en tant que tel dans la tranche des 2 % de la population mondiale qualifiée de "surdouée". Elle est dotée d'une intelligence d'apprentissage hors du commun. Geekette devant l’éternel et éternelle lève tard.

    Talents en combats
    Très bon maniement des armes de petit calibre, notamment le Glock, elle n’aime pas les armes blanches et en a un peu peur. Elle sait se battre et pratique à un niveau amatrice confirmée, adepte de la voie neijia (voie interne) , elle base ses techniques sur la maitrise de sa respiration et en dérive un style Tai-chi-chuan.
    Elle pourrait facilement tenir tête à deux à trois adversaires non armés mais pas plus. Des assaillants armés poseront plus de problèmes, elle esquivera facilement les armes blanches et aura tendance à se servir de son pouvoir pour frapper de manière invisible. A noter qu'elle est infiniment plus dangereuse lorsqu'elle couple son pouvoir avec sa technique de combat même si sa concentration s'en trouve grandement diminuée pour maintenir longtemps l'invisibilité qu'elle ne pourra limiter qu'à elle même en ce cas de figure. Jade sait se battre mais est loin d'être une experte, elle manque de puissance et d'endurance, c'est la son défaut.
    Elle est aussi adepte de la méditation.
  • Possessions :

    A son arrivée Jade ne possède plus rien que ses vêtements tachés de sang et que deux téléphones, celui de Kyle et le sien.
  • Biographie :

    Elle regarde l’écran une longue minute et vous fixe de ses iris noirs un peu inexpressifs, comme perdue en elle-même avant de s’adosser à nouveau contre la chaise de son bureau. On devine à l’image une prise de vue via webcam mais l’embarra qui se dessine sur les traits de l’adolescente est bien perceptible. Elle finit par se tasser sur sa chaise tout en soupirant lourdement.

    - C’est totalement con comme exercice, j’espère que tu en as conscience Amy.


    Elle lève une main paresseuse pour afficher un doigt d’honneur à l’écran qu’elle agrémente d’un rictus avant de basculer la tête en arrière.

    - Et ne crois pas que j’en suis incapable…parler de soi…même si c’est plus facile devant une caméra, c’est juste…c’est complètement con, c’est tout. Et d’abord, qui ca peu intéresser, toi, bien sûr…Pourquoi tu ne demandes pas dans ce cas, je te dirais ce que tu dois savoir, toi et tes foutus trucs de psy…Tu fais chier, vas t’faire !

    Elle coupe l’écran d’un geste rageur. Nouvel enregistrement, elle semble plus calme à l’image, comme absente, coudes sur la table.

    - J’ai pas d’passé…il sert à rien ce passé-là. Tu sais c’que c’est Dikinson ? C’est rien…c’est un nom pris dans un journal au sujet d’une marque de pneu pour faire américain, j’aimais le « son » quand on disait Jade Dikinson, je trouvais ça…classe. Mon père, il l’était américain, j’crois bien. Mon père ça aurait pu être n’importe qui. Je suis née un 20 janvier en 1996, c’est tout ce que je sais avec certitude. Je suis née dans un dispensaire pour indigents de San Francisco dans China Town. Ma mère m’a appelé Jade parce que ca faisait plus américain…mais j’sais même pas mon nom de famille…j’m’en fous. Ma mère c’était une pute, une pute camée au crack et moi juste un accident « professionnel ». Elle n’a pas voulu avorter, p’tete qu’elle aurait dû.
    On était les «  not will » c’est comme ça qu’on nous appelle, une tribu de gamins vivant en bande dans les squats que les souteneurs et maquereaux exploitent en attendant de leur trouver une utilité plus « sérieuse », pour les filles , d’façon, c’était tout trouvé, hein ? Juste que ça dépasse 12, 13 ans et c’était sur les rails…on peut s’acheter tout à China Town, tu sais ? Tout, même l’innocence et surtout tout ce qui est illégal : une enfant ça coute bonbon. Ma jeunesse s’est passée comme ça…entre vols, rapines, délinquances et coups de pieds et coups de poings. J’étais douée, je me suis jamais fait prendre…ma mère était un cadavre ambulant, la ville mon terrain de jeu. Je me suis faite toute seule, mais contrairement aux autres, j’avais un gout certain pour l’apprentissage, j’étais curieuse de savoir, de comprendre…Je trainais souvent dans les bibliothèques pour voler des livres avant qu’on m’en chasse, je vivais du système D tout en continuant de penser que peut etre , l’éducation pouvait me mener ailleurs…mais bon, j’étais lucide sur ce que j’étais, une Drop Kid…sans avenir.

    J’ai découvert ce que j’étais à 12 ans…ce que j’étais et ce que j’allais être. A 12 ans lors d’une course poursuite avec les flics suite à un vol à l’arraché, j’ai…je sais pas. J’ai souhaité qu’on ne me voit pas alors que j’allais me faire prendre comme une bleue. Et c’est arrivé. Ils étaient là, dans cette impasse à quoi ? Un mètre ! Alors que j’étais pétrifiée dos au mur sauf qu’ils ne me voyaient plus. J’ai su…j’ai mis du temps à comprendre mais j’ai su. Les mutants, on en parlait, c’était fréquent mais bon…on n’en croisait jamais. J’ai lu des livres, des magazines pour comprendre…et j’ai compris. Je me suis dit que la chance allait enfin tourner…non. Ma mère à cesser d’écarter les cuisses un soir de novembre de ces même 12 ans, overdose, un truc du genre….j’en sais rien…ca ne m’a…rien fait. J’ai toujours été seule, de toute façon. Le problème, ça restait le manque à gagner…et puis tu sais…une machine, ça se remplace.


    Un long silence alors qu’elle semble plus sombre, la tête entre ses bras a demi couchée sur la table.

    - Ils appelaient ça le dressage…et c’est exactement ce que c’était….Putain..je….je vais pas t’faire un dessin non ? Entre le fouet et les…tu vois…J’aimerai dire que j’ai toujours résisté, j’aimerai…dire que…mais..C’est dans ma tête, tu sais…c’est dans ma tête là…gravé pour toujours. Ils ont tout pris…ils ont tout cassé…ca a duré des mois, parce que je ne voulais pas plier…je veux dire…le « faire » sans contrainte, donner au lieu qu’on le prenne par violence. C’est la colère qui me faisait tenir et l’espoir que cette saloperie de pouvoir puisse se manifester de nouveau pour que je puisse quitter cette pièce de merde dans cet hotel merdique où j’étais enchainée sur un matelas.
    - J’y suis parvenu, j’avais à peine 13 ans, il s’affairait au-dessus de moi…j’ai fait le vide…un vide en moi comme un gouffre, alors qu’il me bavait dessus…et je suis parti. C’était la première fois que…que je tuais quelqu’un, j’ai profité de sa stupeur pour l’étrangler avec mes chaines. Et j’ai frappé ensuite son visage jusqu’à ce qu’il..qu’il n’en reste plus rien. Cette colère, elle ne s’éteindra jamais.


    Un long silence ou elle fixe la caméra comme complètement ailleurs.

    - Oh oui ca a fait du bordel…mais tu as déjà essayé d’attraper un fantôme ? Difficile hein ? Ils m’ont cherché, oui…et je n’ai jamais été très loin…j’apprenais…j’apprenais la vengeance. J’avais un don et je le mettais en pratique. Je vivais comme un animal, de squat en squat mais c’est toujours ce que j’avais fait. A 14 ans, je ne vivais plus que pour une chose, les tuer tous.
    Je menais ma propre vendetta. Le Cartel de Yuoh, il était connu à China Town pour pratiquer jeux illégaux, vols et esclavagisme d’humains et de mutants. J’étais pragmatique et méticuleuse. J’en ai tué 5, je te passe les détails…C’est au 6eme que j’ai croisé sa route : j’avais 15 ans.
    Kyle Kenneth…il était venu « régler » le problème de l’esclavagisme mutant…liquider aurait été plus à propos.
    Ton beau frère…tu sais…il peut faire preuve d’une violence que tu n’imagines pas. Je l’ai vu entrer dans un entrepôt de la Marina ; seul, cigarette aux lèvres, face à vingt personnes. Un véritable massacre, une machine de guerre sans pitié…c’était la première fois que je voyais un mutant opérer avec son pouvoir…la première fois que « ca avait du sens ».  Il n’a laissé qu’un seul survivant alors que j’observais cloitrée dans mon invisibilité ce jour là…pour qu’il puisse raconter aux autres, un seul…et il a parlé de la Confrérie comme signature. J’ai su ce qu’il me restait à faire…Qu’il m’apprenne à devenir plus forte pour que je puisse continuer à me venger, à me venger encore et toujours.
    Et il n’a jamais voulu, foutu tête de mule


    Un bref soupire accompagné un léger sourire.

    - Je l’ai suivi durant deux mois avant qu’il ne finisse par me remarquer. Le jour de notre « rencontre », il m’a dit que j’etais une fille silencieuse, j’ai dit que j’etais …Silent. Je préfère garder pour moi les circonstances de cette rencontre, c’est…c’est quelque chose d’intime. Ce qu’il faut comprendre c’est que ce jour-là, j’ai intégrée définitivement la Confrérie de San Francisco, c’était en Avril 2011. Il y avait déjà Fastpass, on a fini par former une famille.
    Je l’ai toujours suivi, que ce soit à Frisco ou à New York, j’ai rencontré les gens qui comptait pour lui, je t’ai espionné avec Cait dans ce bar où elle a chanté pour toi à San Francisco, j’ai failli casser Jubilée en deux quand il me l’a présenté sur la plage de cette même ville. Puis Kaede est arrivée, ma première vraie amie, la première personne avec qui je me sentais…plus seule. Elle est venu ici, j’étais contre mais Kyle a décidé. Toute façon, tu sais tout ca, non, puisque tu as lu nos lettres à Kaede et à moi…faut pas me prendre pour une idiote. J’ai assisté à ton mariage, j’ai failli pleurer même ! Si c’est vrai !
    Il s’est passé tant de choses en deux ans…Tant de choses….
    Puis septembre 2013 est arrivé…et j’ai atterri ici sacrément amochée i après que la Confrérie de l’Ouest a été balayé par les Zodiaques, Kyle m’a ordonné de rester cachée ici…et…depuis j’attends, avec Rachel et Kaede dans une chambre commune où j’ai appris à revivre en groupe.


    Elle redressa la tête en soupirant. Elle afficha un sourire un peu provocateur, sourire qui ne lui ressemblait pas.

    - Et depuis…bah…je ne sais vraiment plus où j’en suis en fait….C’est…C’est ce que tu voulais que je dise ? Hum…C’était fastoche ! Quand je pense que Rachel à chialé comme une madeleine en faisant ça, pfff…ca ne me fait ni chaud, ni froid. Ca ne compte pas, ce n’est pas moi.

    Son sourire se crispa jusqu’à s’effacer peu à peu alors que ses lèvres tremblaient.

    - ….tu fais chier…tu fais vraiment…

    L’enregistrement se coupe brusquement.

    Fin Novembre 2013.


NDA : Les deux dernières années sont évoquées brièvement car jouées EN rp mais si vous le désirez je peux lister les Rps concernés dans lesquels Silent intervient en qualité de PNJ, il doit y en avoir une dizaine environ. les personnages cités l'ont été avec leur accord, sauf Kaede mais je l'em.... ! Na !  

Avatar : Misaki Momose
Personnage Marvel ? : Oui [] Non [x]
MultipleCompte? : Oui [x] Non []
Si oui, Qui ? :
Caitlyn Elioth, Kyle Kenneth
Pseudo : Castor Roux
Votre Age :
Taggle ><
Comment avez vous connu le Forum ? : En cherchant un site porno sur les rousses. Google indique : site Number one en Redhead et Rencontres lesbiennes.


Mot de passe vu par moi même, oui je connais le règlement, je vous zut.

vu par (parce que ton autorité ne vaut rien ici, mouahahahaha !)


Dernière édition par Jade Dikinson le Dim 29 Déc - 22:27, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 15:02

Je suis prete a etre modéliser et je m'auto souhaite bonne chance parce que personne m'a dit bienvenue

je vous hais.  No 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 15:14

Bonjour,

Bienvenue sur notre forum. Je t'invite à aller lire le règlement. Si cette fiche est terminée, merci de l'indiquer entre crochets dans le titre de ta fiche.
Pour toute question, tu peux envoyer un MP à Jubilation Lee.
A bientôt,

E.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 15:24

ok !

Si jamais j'utilise un vocabulaire un peu top complexe pour ta blondeur, n’hésite pas à me MP, je peux essayer de t'envoyer des dessins à colorier pour t'aider  flower 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 16:41

Jade,

Je dois d'abord te prévenir qu'en tant que TC, cette fiche est non-prioritaire et passera donc en dernier dans la liste des fiches en attente de modération.

Comme Nate Grey est à moi et que DeadOfAngel n'est pas terminé, voici donc ta modération (dans ta face, j'aurais envie de dire).

Comme tu connais très bien le système, je ne vais faire aucun effort de mise en forme, comme ça, je gagnerai du temps et je pourrai me consacrer à mes RP pourris avec Caitlyn Elioth qui me fait des attouchements après avoir complimenté mes fesses.

Nom : OK
Prénom : OK
ALIAS : OK
Age : OK
Date de naissance : OK
Metier : tu peux retirer son nom à ce niveau, ça n'a pas de lien
Nationalité : Américano-chinoise, ça veut dire un passeport chinois et un passeport US ? Parce qu'il me semble que tu peux pas cumuler deux nationalités dont une chinoise, à vérifier.
Genre : OK, même si j'ai quelques doutes à ce niveau...
Clan : OK

Pouvoirs :
Description :
Peux-tu indiquer si le pouvoirs est offensif, défensif ou passif (comme Jason par exemple) à cet endroit plutôt qu'au niveau des liens ? Puisque si elle évolue, elle pourra avoir plusieurs pouvoirs de types différents et pourtant un seul lien.

Les personnes sous l'effet de ce pouvoir peuvent-elles se voir entre elles ?
Que se passe-t-il si une personne sous l'effet du pouvoir de Jade prend un objet, ou en lache un ?
Y'a-t-il des animaux qui peuvent voir Jade malgré son invisibilité parce qu'ils perçoivent un peu plus que le visible humain ? Genre les chats ?
Son pouvoir la protège-t-elle d'une attaque par lumière visible, genre un gros laser rouge ?

Maîtrise :
Que se passe-t-il si elle se prend des coups ou si elle perd conscience pendant que son pouvoir est activé ?
Je te renvoie vers ce RP pour plus d'information : http://xmenrpg.superforum.fr/t1693-meurtriers-pv

Description physique :
Apparence :
juste pour pinailler, américain n'est pas un type, mais un mélange de type. Beaucoup d'américains peuvent avoir des origines asiatiques, africaines, caucasiennes, ou un mélange de plusieurs origines. Donc, le père est-il caucasien pour justifier l'étonnement à ce que ce soit le type asiatique qui prédomine chez Jade ?

Signes Particuliers :
Ok

Caractère :
Mental :

Généralités :
Si on peut résumer la personnalité complexe de Silent en quelques lignes, pourquoi t'as besoin de nous chier plusieurs milliers de mots pou/SBAF... Ok

La colère comme moteur :
Ok

La part de monstre en elle :
Ok

Le Mur du Silence :
Ok

Mais qui est Jade Dikinson :
Ok

Oublie le Reste du Monde :
Bon, c'est assez complet, je vois pas quoi demander d'autre, et ça reste cohérent, donc, même si ça m'écorche de le dire, c'est une très belle section.

Histoire :
Talents Particuliers :
Ok, rien à redire.

Possessions :
Ok, mais si je la chope à me piquer des bijoux, ça va chier !

Biographie :
De ce que j'ai compris, elle n'a aucun état civile, si ? Alors, il faudrait préciser ça dans sa nationalité, tout en haut de ta fiche.

Pour le reste, je n'ai rien à redire, et arrêter la bio au moment où commencent les RP en tant que PNJ, personnellement, ça me va. Je ne peux en revanche pas m'engager pour mes petites camarades.

Juste un petit détail. D'après  ce RP, il est évident que Jade est complètement amoureuse de Swap (et de son style vestimentaire au passage) et pourtant, tu n'en parles pas du tout dans ta fiche, c'est pas très cohérent.

Bon, plus sérieusement, pas grand chose à changer, selon moi. Fais ces modifs et je te donne ton premier AP.
A bientôt,

E.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 17:36

Modifications apportées en couleur ( juste le temps que tu les valides)

Merci pour ta réponse éclaire !

Comme quoi t'es pas si nulle que tu le chiales à Warren  Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 18:58

Il manque encore le passage pour expliquer qu'elle est amoureuse de Sw/SBAF...
Bon ok, tu as ton premier AP.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 19:16

merci merci, t'es pas si naze en fait  Cute 
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 22:04

Yo, tu savais que j'étais LA X-women ?
Et bien figure toi que je suis aussi LA modératrice.
Et toc !

Au niveau du pouvoir y'a une petite incohérence du fait des modifications visiblement.
Les objets portés par elle ou les personnes qu'elle rend invisibles peuvent être invisibles (on le lit clairement dans les RPs ou ses habits deviennent invisibles.)
Malgré tout tu marques : Elle ne peut que faire disparaître des êtres vivants.

Du coup je pense qu'il faudrait retirer cette phrase. Ou l'étoffer en indiquant qu'un objet seul ne peut être rendu invisible sauf si il est porté par quelqu'un se trouvant dans son champ d'action.

Pour les compétences de combat : J'aimerai une petite précision sur le talent qu'elle a. Donc en gros : face à combien d'opposants non armés sans réelles formations de combat ni forces particulières peut-elle tenir. (Pas besoin d'être très précis, le but est surtout d'avoir une idée vague de ses compétences qui pourront être étoffées et détaillées en rp.)
En plus on sait déjà qu'elle fait pas le poids face à une Jubilee donc te casse pas la tête.

À plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 22:21

Elle met sa race à Jubilé " LA X men" quand elle veut, hé !

Corrections apportées, je sors des bols de riz pour l'entrainement...
Revenir en haut Aller en bas
Jubilation Lee
X-Men Alpha
avatar

Messages : 2056
Date d'inscription : 23/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 22:29

Gymnastique le Jeudi et le Samedi à 15h
Arts-martiaux le Lundi et le Mercredi à 8h
Méditation le Mardi à 17h

Ne sois pas en retard ou gaffe à tes fesses. ET LÂCHE MA CONSOLE !

Deuxième AP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Dim 29 Déc - 23:07

Félicitations, nouvelle Élève Delta, les portes de X-men rpg te sont enfin ouvertes!

Avant de commencer à jouer, n'oublie pas d'aller te recenser sur la liste des avatars , la liste des pseudos et la liste des pouvoirs.

S'il s'agit d'un double compte, pense aussi à poster sur la liste des multi comptes.

S'il s'agit d'un personnage marvel, n'oublie pas de te signaler sur cette liste.

Enfin, si tu veux qu'un joueur joue quelqu'un que tu as évoqué dans ta fiche, merci de remplir le formulaire que l'on trouve ici. N'oublie pas de mettre le lien vers la fiche de ton personnage dans ton profil, et si le cœur t'en dit, tu peux aller rédiger une fiche de relation ici.

D'avance merci et surtout, bon rp parmi nous!


_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amy de Lauro
Agent du BAM Gamma
avatar

Messages : 2226
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   Mer 1 Oct - 18:01

Jade Elioth-De Lauro a écrit:
Changement(s) constaté(s)

  • Section(s) concernée(s) : Évolution psychologique et sociale

  • Description :

    Jade a, comme expliqué, été rapatrié suite à la destruction brutale, liquidation dira t-on, de la Confrérie de la Cote Ouest de San Francisco en septembre 2013.
    L'enjeu de la psychologie de ce personnage était le changement suite à une modification  de mode de vie et la construction de nouveaux repères au sein de l'Institut. Un an après, force est de constater que les changements sont radicaux.

    La Colère, une amie intime et crainte.

    Toujours présente mais beaucoup moins virulente qu'auparavant, elle n'est plus l'unique moteur des réactions de la jeune asiatique. Son contrôle reste problématique et les débordements peuvent arriver la plaçant dans un hors contrôle plutôt dangereux. Les altercations le prouvent, une fois lancée ou passée une certaine limite, Jade ne peut s'arrêter d'elle même et pourrait causer des dommages sérieux, voire létaux sans trouver la force de se freiner. Elle devra donc être stoppée comme l'animal brutal qu'elle peut devenir. La Colère est moins sollicitée et le vide qui en résulte l'a plongé dans une fragilité psychologique évidente ou le doute l'habite en permanence dans ses actions comme dans ses décisions à prendre. La période de « surveillance » auprès d'autorités de l'Institut capables de la contrôler a pris fin lorsqu'elle a manifesté l'évidence d'un contrôle avéré sur ses accès de colères, du moins ce qui les provoquent. D'abord plus ou moins isolée dans une chambre, la socialisation aidant, la marche suivante de vivre avec une autre élève a été envisagé. Paris un peu fou lorsqu'on sait sa capacité à se fermer à tout individu provenant de l'extérieur.

    Vivre plutôt que Survivre.

    Le temps, chose enfin concédée, lui a permis de se révéler à travers ses défauts humains et un comportement somme toute classique d'adolescente bornée et bien consciente de ses potentiels. Ces traits de caractère ne pouvaient éclore sans un terreau fertile et une situation en stabilisation lui permettant de se construire plutôt que de se protéger. Jade apprend la vie, fait ses expériences et connaît échecs et réussites. Sa situation d'anormalité a basculé dans une normalité déstabilisante au point qu'un suivi psychologique a du se mettre en place pour la guider pas à pas dans ses comportements et sa compréhension d'elle même.
    La confiance fut compliquée a donner, une figure déjà connue d'elle, celle d'Amy De Lauro lui a permis d'entamer un travail de réflexion débuté pourtant sur une note de défi un peu méprisant et tournant autour du dédain, défense classique de la jeune fille.
    Cette confiance exclusive se traduisait rapidement par un attachement classique là aussi d'un besoin de mère de substitution, l'admiration pour Amy surtout pour ses qualités d'intelligence et de réflexion qui lui font écho, aidant à l'identification.  

    La socialisation reste difficile, Jade manifeste cependant le désir de s'ouvrir aux autres, à Jubilée, Rachel Summer en qui elle voit un « survivante » ayant traversé des douleurs analogues et à Caitlyn Elioth la rattachant à la figure paternelle de son frère Kyle Kenneth qui déjà font parti de sa vie et bien entendu à son repère en la personne de Kaede, sa seule amie sur qui elle reste lucide vu ses troubles mentaux évidents.
    Les moyens pédagogiques favorisent aussi cette stabilité, Jade connaît à présent son vrai potentiel intellectuel et y voit une revanche sur le destin qui se traduit par effet pervers par une attitude parfois hautaine et condescendante de « petit génie » égocentrique. Attitude souvent surfaite à usage exclusivement tourné à faire fuir ceux qui voudraient approcher son monde et voir de plus prêt ses fellures.

    Les liens et leur complexité.

    Du statut de « tantes », le couple Elioth- De Lauro a opté pour des raisons du cœur à celui du parents. De ce fait, Jade est un membre a part entière de ce que Caitlyn nomme avec affection « la tribu ». Officiellement adoptée, Jade a maintenant une famille et un nom dont elle est fière. Bien entendu son caractère la porte plutôt vers Amy avec qui elle a un lien fusionnel d'abord d'imitation puis d'affection inconditionnel éprouvant ce besoin intime de la rendre fière et qu'elle lui garde son amour. Mais le lien avec Caitlyn n'est pas surfait pour autant, juste qu'il mettra plus de temps à se stabiliser le caractère de la rousse incendiaire étant toujours aussi entier, caractère que la petite Jade admire en secret même si elle n'hésite pas à titiller le niveau intellectuel de sa mère par besoin de briller. Jade se montre pourtant  une fille aimante et obéissante,Amy faisant figure d'autorité d'éducation et Cait de protection et d'affection irraisonné mais son intellect la pousse a toujours tester les limites et les repousser. Comme toute personne de son age, on peut estimer que Jade est en pleine crise d’adolescence a retardement. Elle clame son désir de vouloir être traité en adulte mais a ses besoins d'enfant.
    Ses mères sont un élément essentiel de son monde, elle les défendra bec et ongle y jetant toute sa colère si le besoin s'en fait ressentir.
    Sa relation avec « sa grande soeur » Aislinn l'attache un peu plus à cette notion de tribu. Elle dénigre souvent cette grande sœur pour son coté cruche qu'elle relie avec la rousseur de sa mère Cait, mais ce comportement sociétal ne se retrouve pas en privé où elle se montre plus câline et attentionné avec elle car la bonté d'Aislinn et cette sorte de mélancolie lascive qui l'habite en permanence la touche et la peine. Elle aime sa sœur mais se garde qu'on le remarque un peu trop par pure fierté mal placée tant elle se voudrait etre « l'unique sujet d'attention » de ses mères.
    Les liens qui la relient à Rachel, officiellement sa famille sur papier et dont elle rappelle avec fierté qu'aux yeux de la loi elle est la SEULE famille du Phénix sur ce monde sont un mélange complexe de confidente, amie et mentor, comme elle aime à le dire, elle est sa Filleule et elle c'est un lien unique.  

    Outre le cercle fermé de la famille, il reste le monde autour.
    Un sentiment inédit a prit place dans le vide laissé par le colère en régression. L'amour et la cohorte de ses manifestations. D'abord incapable de se projeter ni dans une construction d'avenir et ni dans une relation, jade etait loin d'en comprendre les troubles, Jade l'a refoulé avec mépris. Mais l'amitié complexe et ambiguë qu'elle a lié avec Sanzo Aoe, seule personne capable de la voir sous ses excentricités et de faire preuve de patience l'a changé, l'a adoucie dans ses relations avec les autres, moins extrême, tranchée et intransigeante. Un sentiment de dépendance s'est installé suivit de la manifestation de désir et de pulsions sexuelles qu'elle ne gère d'abord qu'en les sublimant dans les activités intellectuelles.
    Jade culpabilise de sa faiblesse car elle juge l'amour comme un sentiment secondaire et encombrant, elle finit naturellement par y céder avec pléthore de questions comme à chaque fois qu'elle s'engage sur un chemin la terrifiant. Depuis  que les choses sont claires, elle construit sa relation avec son petit ami faisant des erreurs communes toujours basées sur la peur de décevoir tant elle se sent « pas à la hauteur » physiquement des attentes de son compagnon.  Son comportement post traumatique générant ses nombreux tocs et phobies pose bien entendu de lourd problèmes et ralentissent considérablement l'évolution naturelle du couple. Sexuellement , Jade se montre inventive et à l'écoute des désirs de l'autre, bridant et muselant les siens par peur de perte de contrôle de la situation car elle est dominante c'est une certitude et elle sait le montrer mais il subsiste un réel blocage sur la nudité complète ou tout ce qui touche à la pénétration de par ses expériences traumatisantes.

    Jade explore aussi les chemin de l'amitié, multipliant les liens avec les autres même si son attitude à la première impression reste hostile et repoussante par simple peur. Elle éprouve un grand attachement à « la bande » comme elle la nomme et que constitue les amis de Sanzo. Elle passe son temps à libre en dehors de sa famille à traîner avec eux plus spécialement avec Kamen dont le calme la repose et l'équilibre et avec qui elle se sent des liens de fraternité évident.  
    Ninon Lenoir, sa collocatrice a développé chez elle l'ouverture aux autres et renforce cette construction dans la tolérance et la compréhension. En effet, elle ressent une grande complicité et une affection faites de petite vacheries et de moments de tendresse envers la jeune française qui comme Sanzo mais dans des circonstances plus forcées ont su forcer les barrières de la jeune fille.

    Une amélioration plutôt qu'une guérison.

    Les TOC subsistent et encombrent la normalité de la vie de la jeune fille. Mais à noter que les tenues excentriques de Jade, bardées de dentelles et de cuir noir et violet sont maintenant réservées a l'extérieur et aux non initiés. Dans l'intimité, elle s'habille plutôt sobrement et « no look » comme toute jeune fille de son age et se montre au naturel car mise en confiance. Elle fait de réels efforts dans l'acceptation de son corps , grace aux encouragements de ses mères et de Sanzo. Ses cicatrices dorsales restent un complexe insurmontable qui alimente sa colère si on en fait la remarque mais sur le reste, la jeune fille en privé ose les vêtement dénudant ses jambes, moins les bras, quand au décolleté, c'est hors de question pour l'instant. Jade reste extrémement pudique.

    Vision du Monde.

    Du changement là aussi. Si on ne bascule pas pour autant dans une vision purement idéaliste de l'approche de Xavier, on s’éloigne complètement de la vision de base nourrie par la haine de l'humain du confreriste de base. Jade méprise toujours pour autant l'Humanité à titre personnel et ne sera pas du genre à tendre la main gratuitement ou de manière altruiste, même envers ses congénères. Elle préfère suivre la voie de l’indifférence mais non de l'aveuglement. Sa vision du monde reste sévèrement pessimiste, un monde laid et corrompu dont il ne faut rien attendre, elle se sent privilégiée d’être à l'Institut et suit sa vie dans des purement egoiste, le reste du monde peut bien s’écrouler. Elle admire le travail de ses mères mais le déteste parce qu'il est risqué et qu'elle les aime.  Elle se fout royalement des enjeux de ce monde même si elle les analyse avec une précision éclairée. Seul le  progrès scientifique et la recherche trouve grasse à ses yeux  mais l(évolution de l'humanité n'est pas son but, juste la satisfaction d'avoir trouvé une place et une reconnaissance.
    Jade préfère se dire que sauver le monde est hors de propos tant qu'on essaye pas de se sauver soi même.

  • Cause(s) StoryLine : Une Story Line menée sur un étalement chronologique de 1 an IRP regroupant des rencontres personnages ( Cait, Amy, Sanzo, Rachel, Jubilée, Ninon....) sur une centaine de posts Rp.


_________________
Nephilim

La seule constante de l'univers est le changement





1.174 Messages Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jade Dikinson Aka Silent [terminée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jade Dikinson Aka Silent [terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !
» Logan / James Howlett / Wolverine (Terminée)
» jade ou jadéite
» Serpentine, Jade olive ou Bowénite ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Corbeille :: La Corbeille :: Anciennes fiches-
Sauter vers: