AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 L'ami ricoré [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: L'ami ricoré [libre]   Ven 27 Déc - 18:00

J'étais levé tôt ce matin la, pas par désir, mais plus à cause de cauchemars qui revenait sans cesse me hanter. Toujours le même rêve, je suis seul dans les bois aux alentours de la confrérie, marchant à sa recherche fatigué en sueur et blessé, je sentais quelque chose de chaud me couler le long de la joue, alors d'un geste l’essuyait, je regardais ma main et en découvrit du sang. La sueur elle, me brulait l'oeil, le gauche biensur!! l'oeil qui m'avait été enlever, atrophié par des humains!! encore eux...Toujours eux, avec leurs armes, leurs bombes, leurs stupidités et leurs croyance...hum, j'avançais donc dans un brouillard d'arbres et de feuilles, mais alors que j'avançais, mon regard se focalisait sur un point brillant au loin, alors j'avançais dans cette direction, j'avançais et avançais encore, courant même pour y arriver plus vite, mais je ne gagnais aucune distance pour qui, pourquoi? je vous le demande, Mais! quand j'arrivais enfin à mon but, je fis éblouit, ébahit, étonné, surpris, content, pas content, gentiill, méchannnt, devinéééé qui ou qu'est ce, je croisâââm? elle...ma tendre, chère et unique, ma merveilleuse et talentueuse "Hope" mon espoir, mon...Amoure...

Elle était la, en face de moi, me regardant, me souriant, me murmurant des choses, incompréhensible... inaudible je dirais même...
<< Et bien quoi?! parle, non de non!! >>lui disais-je, mais, elle se tut...Continuant simplement de me regarder en me souriant, qu'elle était jolie, ses yeux vert menthe à l'eau, ne pouvait que vous faire fondre, vous faire taire...Alors, je m'approchais d'elle encore plus près, mon nez a quelques centimètres du sien, la regardant dans le fond de ses yeux, je la pris par la taille, elle me pris la joue dans une caresse aussi douce que le vent, nos lèvres se rapprochait doucement, mais alors que j'attendais le moment attendu, elle s’agrippait durement à ma veste et soufflant un son de douleurs, je reculais d'un pas pour voir ce qui se passait et me rendre contre qu'une longue lame  lui transperçais l'abdomen, elle fit brusquement soulever dans les airs, je la regardais agonisé et elle fut projeter en arrière, faisant face à son agresseur, un homme de haute carrure, les bras aussi gros que mes cuisses, un regard respirant la cruauté, je ne pouvais bouger, ma respiration était douloureuse, l'homme dans un élan me frappais à coup de machette et la...Je me réveillait en sueur...cette sueur qui me brulait l'oeil et cette cicatrice...Un rêve qui n'était qu'autre qu'un souvenir que j’essayais de combattre, d'oublier...Je rêve à présent de me venger de ces humains extrémistes, je rêve de les réduire en bouillis, Tous sans exception...Mais, je ne peux pas, j'ai une dette de vie que je dois à la confrérie pour m'avoir sauver ce jours la...

Je me levais donc de mon lit, essayant de chasser leurs visages de ma tête, je me dirigeais vers les douches et y restais dessous une bonne heure, aussi tremper qu'une éponge, aussi propre, aussi frais qu'un gardon pour ensuite casser la croute au réfectoire. J'étais pas a poil hein, non biensur, je l'avais pas précisé, mais je pensais que vous l'auriez devinez, j'étais habillé tout en jean, avec une chemise a carreau rouge et blanche, les cheveux peigné et démêlé comme il faut, je n'avais mis ni lunette ni cache oeil, je préférais le laisser respirer un peu, cette oeil bleuit et joliment atrophié, ça pouvait en dégoutez certain, mais quest-ce que vous voulez que ça me foute?! je restais assis devant un bol vide et une cuillère à la main, faisant semblant de manger, portant la cuillère à ma bouche comme ci, je mangeais des céréales, mais il n'y avait plus de céréales, mais parait-il si on s'imagine et se force a croire en quelques chose, l'esprit se met à y croire!! si si!! j'ai vue ça dans peter pan!! j'vous le jure!! après un moment j’arrêtais mes conneries car peter pan c'était indiscutablement un gros mito en collant...J'avais toujours autant la dalle. Je regardais toujours mon bol les yeux écarquillé et un sourire flippant figé sur ma bouche, comme ci je m'attendais à ce qu'il se remplisse tout seul de plein de bonne chose...
Revenir en haut Aller en bas
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: L'ami ricoré [libre]   Ven 27 Déc - 19:03

[iAujourd'hui ? Non ! Pas entrainement, déjà parce que personne ne semble être là, sûrement parce que les fêtes de fin d'années battent leur plein, et en plus Surion voulait faire autre chose que taper tout la journée sur un sac ou s'entrainer au tir. C'est pour cela que pour une fois il avait dormit plus tard que d'habitude. Mais bon, pour Peter tard c'est 7 heures du matin. Bah oui faut pas déconner non plus. Il avait décidé de passer la mâtiné sur sa moto qui en avait bien besoin, et le reste de la journée sûrement prendre l'air en ville. Il a prit sa journée de repos si on peut dire. D'ailleurs est-ce que ça existe les journées de repos à la confrérie. Sûrement pas, mais vu que personne n'est intéressé en ce moment pour un entrainement, il ne manquera à personne.

Il se leva alors tranquillement, prit une douche glaciale (d'ailleurs une ouche à l'azote liquide serait l'idéale, mais ça ne se trouve pas partout ce machin là). Il se dirigea ensuite vers les cuisines où, pour Surion, il devait y avoir quelques personnes, car il pensait que c'était à cette erreur là que les gens se levaient, mais non. Pas un chat... ah si il y en avait un. Il ne semblait pas de bonne humeur, ou c'était juste l'effet cicatrice qui traversée son œil gauche. Surion peut voir enfin la tête qu'il fait naturellement avec sa cicatrice,car oui mais de bonne humeur, il fait toujours plutôt méchant avec un cicatrice qui défigure le visage.

L'homme resta assis sans bouger, le regard vide, comme si il attendait que son bol se transforme en quelque chose. C'est peut être son pouvoir d'ailleurs, faut faire gaffe, il pourrait transformer son bol en grosse bestiole et me l'envoyait sur la tronche.
Peter alla chercher une pomme et un verre de jus d'orange.
Il semblait nouveau ici. Surion a déjà croisé la plupart des confréristes lors des différentes conférences et il ne l'avait jamais vu. Peut être un candidat pour ses entrainements. Bon, qui ne tente rien à rien, Surion va essayer de lui parler
.

-Le bol ne va pas se remplir tout seul tu sais.

Peter lui laissa le temps de réagir et poursuivit en se présentant.

-Moi c'est Peter, et si tu cherche quelque chose à mettre dans ton bol, il y a des céréales dans le tiroir là bas.

Surion indiqua le bout du meuble du réfectoire.
Peter avait changer depuis qu'il était rentré à la confrérie. Avant c'était une brute asociale et exterminateur d'ennemis et d'humains, et qui agissait sans réfléchir. Mais maintenant il est devenus plus "sympathique", car il a pu remarquer que rester dans bulle ne menait à rien, même à la confrérie.
Maintenant on va espérer qu'il réagisse, et non qui ce mette à tout casser, parce que je les interrompu dans sa méditation. C'est toujours le risque avec les nouveaux, ils sont encore instables. Enfin pour la plupart en tout cas
.

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ami ricoré [libre]   Sam 28 Déc - 9:45

La confrérie était calme, ce jour la, en même temps peut de personne était déjà levé, beaucoup de monde n'aimait pas se lever tôt quand au dehors il faisait sombre et froids et que le vent soufflait de puissante rafales ou qu'il pleuvait sans doute averse, tout le monde sans aucun doute préfèrerait rester au chaud sous sa couette lors d'une matinée de weekend, sauf ceux qui bossait biensur, je pourrais être compatissant pour eux, mais pas du tout, je préférais sans aucun doute ma situation. non pas le fait de faire des travaux d’intérêt généraux dans le centre de New York, tout les jours ou presque car y'a des jours ou je ne peux pas ou que je ne veux pas, de toute façon ne pas y aller certain jours ne fait que retarder ma présence dans ce centre, qu'est ce que j'en est à faire, j'ai toute la vie devant moi. Mais pour l'instant j'étais dans le réfectoire de la confrérie, j'aurais tout le temps après de penser à mes TIG, je me repassais encore et encore dans la tête ce rêve qui me hantais...

Alors que je regardais toujours ce bol vide, voila qu'un bruit de pas se fit entendre au loin, je n'étais donc pas le seul à veiller de bonheur, les pas se rapprochais de plus en plus au fil des secondes, pour qu'enfin une voie se fit entendre, une voie masculine.
"mon dieu un autre mutant masculin, un autre, rival potentiel, une autre cible aussi, surtout ne pas l'attaquer... repense à la raison de ta présence ici, la confrérie, ils t'ont sauvé la vie, allez soit gentil et dit lui bonjour!!"me disais-je dans ma tête; c'était un vrai combat  psychologique pour moi de ne pas attaquer cet homme, ce mutant qui m'avouait donc que mon bol n'allais pas se remplir seul et a vrai dire il avait raison, c'était évident même. Je regardais donc dans sa direction, seul ma tête bougeais avec le même air figé sur mon visage, les yeux écarquillés et un sourire malfaisant à en donner des frissons, tel la poupée de chucky, je le regardait pendant de longues secondes sans même sourcillé et après un instant "Bonjour...Peter" disais-je d'une voie lente et glacial, mais qui n'avait aucune hostilité, c'était seulement une façon naturelle pour lui de s'adresser à un homme " Mon dieu!! il s’appelle Peter!! comme Peter pan!! Peut être était ce même personnage, saurait-il me dire si ce qu'il dise dans son film est vrai, est ce que si on s'imagine se convaincre de manger des choses, l'esprit se met à y croire?!" Il me fit voir ou se trouvait les céréales que je cherchais, mais je m'en n'occupait même pas, je devais avoir une réponse " Dit moi, Pan..." lui avais-je dis en l'imaginant s'envoler dans un collant vert, puis repris " D'après toi, l'esprit peut vraiment se convaincre de quelque chose, si on y croit assez fort?!" je le regardais attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: L'ami ricoré [libre]   Sam 28 Déc - 16:42

Il lui avait répondu de façon plutôt sympathique, pour un confrériste en tout cas. Surion s'attendait vraiment qu'il allait l'envoyer se faire mettre, mais non. On va peut être pouvoir en tirer quelque chose. Cependant il semblait intrigué par mon prénom, l'aurait-il reconnu ? Non il n'a même pas donné son nom de famille ou même son surnom. Peut être de son visage ? Non plus, car vu comment il l'avait appelé, c'était juste son prénom qui l'avait intrigué. Pan ?! Sans doute une référence Peter Pan, cet enfant qui ne voulait pas grandir. Enfin bon, c'est quand même tiré par les cheveux, le comparé lui à un gamin, c'est plutôt étrange, Surion ne s'attendait pas du tout à ce genre de réaction. On peut dire que ce gars sait comment surprendre les gens.

Mais ce qui surprit encore plus, c'est la question qui suivit
.
l'esprit peut vraiment se convaincre de quelque chose, si on y croit assez fort?!
On peut dire qu'il sait y faire avec les gens, il ne s'est même pas présenté, qu'il commence déjà à poser à Peter des questions philosophiques.
Pour se faire bien voir, et surtout pour essayer après de l'engager dans ses entrainements, Surion tenta de répondre à cette question. Mais bon comme le dit certaines personnes qu'il a rencontré, Surion n'est pas un intellectuel, faut pas lui demander de réfléchir. Peter se creusa un peu la tête et lui sortit une réponse pas dénuée de sens
.

-Euh...Oui sûrement. Après je ne sais pas je me suis jamais posé la question, mais je pense que oui, c'est ce qui s'appelle, si je ne me trompe pas, la méthode Coué.

Et ouais sous ses grands airs de gros bras, le jeune mutant de glace en a dans le ciboulot... certes pas beaucoup mais il en a.

-Pourquoi cette question ?

Oui c'est vrai ça "pourquoi"? Comment il a pu se poser cette question ? Surtout aussi tôt le matin, c'est pas vraiment le moment de la journée où on est apte à réfléchir convenablement. Cet homme est de plus en plus étrange. Mais bon on va pas juger trop vite, il est peut être aussi taré, psychopathe,... euh ! Comme Surion était avant son entrée à la confrérie, lorsqu'il était en pleine vengeance et qu'il a massacré une bonne cinquantaine de personnes. Donc si c'est le cas, ils pourraient tous les deux très bien s'entendre.

-Après cette petite minute philosophique, j'aimerai connaître ton nom.

Surion a lu certaines des fiches des nouvelles recrues, mais il ne se souvient pas de toutes les photos, et certaines ne sont pas tout à fait à jour, donc si il lui disait son nom, il pourrait le connaître et savoir si il aurait besoin d'un entrainement.

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: L'ami ricoré [libre]   Lun 30 Déc - 16:39

La réponse de Peter me convenais parfaitement, d'autant plus que je connaissais déjà la méthode Coué, mais bien que je la connaissais, je me demandais si cela était vraiment faisable, cela l'était sans doute dans la mesure du possible, mais étant un mutant et avant tout un mutant Psycho, qu'est ce qui ne serrait pas possible pour moi et mon imagination débordante?! Je plissais les yeux, essayant de trouver le gout de ces céréales et elles avaient l'air succulente pardi!! "Pourquoi cette question?!" pensais-je "Mais enfin Peter, pour mes céréales!!!" lui avais-je répondu comme une évidence en lui montrant le fond de mon bol, qui était toujours vide. J'avais beau dire, je pouvais imaginer tout ce que je voulais manger, mon estomac continuais de gronder, stupide Coué tout comme sa méthode ou alors s’imaginer manger n'entrait pas dans la mesure du possible qu'importe...

AAaaaahh voila que je manquais aux convenances, Peter voulait tout savoir de moi et de moi, pourquoi toujours devoir se présenter, comme ci c'était la chose la plus importante à faire, m'enfin bref, si cela lui faisait plaisir
"Dwayne..." oui qui a dit que je devais dire la vérité?! qui sait peut être voulait-il que je lui fasse confiance pour mieux me poignarder, peut être voulait-il de l'argent ou de la drogue, peut être voulait-il me voler, peut être avait-il lu ou entendue quelque chose sur moi ou sur mes exploits et ils comptait s'en servir pour me faire viré ou arrêter?! "euh...Smith" continuais-je en cherchant quelques instant ce nom de famille qui trahissais mon honnêteté, mais je m'en cachais pas, je m'en foutait royalement enfaite. Après quelques secondes je me levais de ma chaise et allait chercher des céréales, la ou il me les avaient indiqué, pendant que j'en servais dans mon bol, j'eus un moment de réflexion 'Hey!! tu te rappelle pas?! tu dois devenir sociable!! tu va donc te présenter comme il se doit!!" je m'arrêtais donc dans mon mouvement " ok ça va!! ferme la!!" disais-je à haute voie sans même y prêter attention et je me tournais face à Peter comme ci de rien " C'est...Hydell...que je m'appelle...Joseph...Hydell" Je me déplaçais alors jusqu'au réfrigérateur et y prenait du lait, afin d'en verser dans le bol, "Alors...quest ce qui t'amène ici? tu es apprenti? ça fait un moment que je suis arriver à la confrérie, depuis l'attentat du Mutant Town enfaite..." Bien que je paraissais serein en racontant ça, une douleur me rongeais le sang et je sentais cette même sensation que j'avais ressentit lorsque j'avais perdu Hope pendant cet attentat, cette sensation qui m'avait permis de faire une démonstration de mes pouvoirs à ces envahisseurs, les déchirants de toute part. "...et je ne t'ai jamais croisé, enfin ma à mon souvenir." Peut être était celui qui m'avait soutenu pour me sortir de cet enfer alors que des explosions sifflaient de toute part, soudain le bruit du tic-tac d'une horloge résonnait dans ma tête prévenant que mon coté Psychopathe allait ressurgir, me replonger dans les souvenirs des attentats avait remonter en moi une douleurs atroce qui me mettait hors de moi, bien que tout cela se passait dans mon esprit et dans un instinct de "survie" je renversais le restant de lait sur ma tête, ce qui je dois le dire...me calma tout net et me fis reprendre mes esprits, "Aaa!! c'est froid..."
Revenir en haut Aller en bas
Surion
Confrériste Delta
avatar

Messages : 269
Date d'inscription : 29/03/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: L'ami ricoré [libre]   Jeu 2 Jan - 15:29

Décidément, il était de plus en plus étrange. Se poser une question comme celle là, dès le matin, juste pour des céréales, faut quand même être assez barré. Il semblait quelqu'un de très instable et du coup très dangereux, il va falloir apprendre à se contrôler lui même pour éviter des débordements et éviter aussi qu'il mette en danger ses confrères lors des missions. Mais il ne faudra pas si prendre comme avec Leonhard, car lui encore était plus stable et urait pu se mettre en colère et l'attaquer, contrairement à cet homme qui se montre pour le moment bizarre et qui pourrait l'attaquer à la moindre remarque. Donc il besoin d'un entrainement mais spécialisé.

Surion attendit qu'il lui dise son nom. Dwayne... euh... Smith. Cette réponse sent l'honnêteté à plein nez. Évidemment, Peter n'y croyait pas du tout, mais il comprit que "Dwayne" ne voulait pas dire son véritable nom, Peter aussi ne faisait pas vraiment confiance et était sur ses gardes à son arrivée, donc il n'aurait pas insisté sur son nom, si il ne voulait pas lui dire maintenant 'était son problème. Ce genre de personne, il ne fallait pas les brusqué au risque de s'en prendre une dans la gueule, ou de les renfermer encore plus qu'ils n'étaient avant
.

" ok ça va!! ferme la!!"


Euh... ok à qui il parle ? Il se parle à lui même ou quoi. Merde, si il et aussi à moitié schizophrène, Surion aura du boulot pour arriver à lui faire apprendre des choses. Mais il faut l'aider, si il reste comme ça il sera encore plus dangereux pour les confréristes.
Il se reprit cependant sur son nom: "Joseph Hydell". Est-ce cette fois-ci la vérité ? Surement, car ça rappelle à Surion l'une des fiches qu'il a pu lire il y a quelques jours. Des anciennes fiches qu'il n'avait encor pas lu, cela voulait dire qu'il était à la confrérie depuis déjà quelques mois.
Il se mit alors à poser d'autres questions, plus personnelles cette fois-ci. Surion répondit alors sans aucune hésitation. Il fallait lui amener une confiance, il semblait en avoir besoin.


-Je suis à la confrérie pour la même raison que tout les autres j'espère: pour défendre la cause des mutants. Je suis confrériste depuis un peu plus de 2 ans déjà, peut de temps avant les événements survenus à Mutant Town justement. C'était d'ailleurs l'une de mes premières actions en tant que confrériste. Et nom, je ne suis plus apprenti depuis quelques mois, je m'occupe de l'entrainement au combat les nouvelles recrues.

Laissons le avec cette information, peut être que si l'entrainement lui intéresse, il le demandera de lui même et ce sera d'autant mieux.

-Moi non plus je ne t'ai jamais vu, c'est très étonnant d'ailleurs, vu que j'habite tout le temps ici, et que je me rappelle d'à peu près tous les confréristes que je croise dans le couloirs. Tu ne devais pas habiter ici avant non ?

Surion le laissa répondre en croquant au gros coup dans sa pomme. Il le vît partir chercher les céréales dans le meuble, au bout de la salle, en criant un "Aaa!! c'est froid...", il s'est surement fait surprendre par la fraicheur du lait, mais au moins il n'a pas de résistance au froid, c'est donc un point à enlever sur son pouvoir. Mais d'ailleurs quel st son talents ?... A part être super bizarre.

_________________
Couleur des paroles
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'ami ricoré [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ami ricoré [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ami ricoré [libre]
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» les 6 mois de complement de libre choix de garde (la paje)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: La Confrérie-
Sauter vers: