AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petit cours de combat... [ PV Rachel ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sooraya Qadir
Élève à l'Institut Alpha
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Petit cours de combat... [ PV Rachel ]   Dim 20 Oct - 7:30



Rachel & Sooraya




Sooraya avait décidé depuis pratiquement huit mois de s'entraîner au combat.

Après sa défaite cuisante face aux négriers Afghans, où elle n'avait su que crier avant de se prendre un coup de elle-ne-savait-quoi sur la tête, elle s'était dit qu'apprendre à se défendre ne serait pas inutile.
De nature plutôt sportive et fine, elle avait déjà les muscles développés grâce à son enfance en Afghanistan où elle devait par exemple moudre des céréales avec la force de ses bras. Mais il lui fallait de la technique, et ça, elle n'en avait pas.
Du coup, au moins une fois pas semaine, elle se rendait au gymnase pour apprendre le combat et pour pratiquer. Depuis les mois qu'elle y passait, elle avait appris presque toute la base du combat, et s'était à la fois assouplie et avait gagné en grâce mais aussi fermeté. De son caractère plutôt combatif et même parfois violant, comme une tempête de sable, elle se rendait aussi là-bas pour évacuer et se défouler.
Elle fixa l'adversaire en face d'elle, mouvant. Bien que ce soit une simple marionnette, elle était fixé au plafond avec un mécanisme qui la faisait bouger de droite à gauche, de haut en bas et en rond, sur elle-même. Avec toute sa motivation, un défaut persistait : elle ne savait jamais où frapper, et à quel moment. On lui disait que c'était instinctif, mais elle n'y arrivait pas. Elle voulait être partout au même moment. Mais aussi étonnant que cela puisse paraître, c'était impossible.
Sooraya pris appui sur sa gambe droite posée devant elle, dans l'espoir que sa vitesse soit plus élevée. Se penchant légèrement en avant, elle commença à courir. Arrivée à quelques mètres de sa cible, il fallait décider quand et où envoyer le coup. Elle se décida à la dernière seconde, et envoya sa gambe un poil trop tard. Elle rata le mannequin de quelques centimètres, tapant le bout du bras ballant plutôt que son nez. Le pied qu'elle avait envoyé attérit un peu plus loin, et elle manqua de se prendre le tas de plastique qui continuait encore à tournoyer, la narguant.
La jeune femme voilée soupira d'exaspération avant de réfléchir à une meilleure tactique. Ca faisait pratiquement une heure qu'elle était là, mais elle n'avait touché au bon endroit que 5 fois le mannequin en plein visage. Étant à une distance d'environ 15 mètres de sa cible, il fallait qu'elle court avant d'envoyer son poids à sa figure. Elle revint au cercle rond d'où elle devait commencer. Elle continua à fixer son adversaire, mais son énervement pris le dessus. Comment cela se faisait-il que, après huit mois d'exercice, elle n'arrivait pas à défigurer ce simple bout de plastique ? Elle le foudroya du regard, bien qu'elle savait pertinemment que ca ne servait strictement à rien.
Reprenant son appui, elle réessaya encore. Elle n'était pas du genre à abandonner si vite.

_________________

Spoiler:
 

Spoiler:
 


Dernière édition par Sooraya Qadir le Mer 30 Oct - 10:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Petit cours de combat... [ PV Rachel ]   Sam 26 Oct - 21:15

Samedi 7 Septembre 2013 – 02 : 14 P.M.
Elle ne pouvait pas se permettre de se trimbaler H24 en combinaison de molécules instables, et pourquoi pas ? Elle cherchait à être X-Men, et elle avait portés de tels habits bien plus longtemps que la plupart d’entre eux, alors pourquoi n’avait-elle pas le droit à se vêtir ainsi constamment ? Qui était-on pour lui dicter ce qu’elle devait mettre ? Oui, ça ne faisait pas normal, m’enfin, à quoi bon paraitre normale, alors qu’elle ne l’était absolument pas ? Pour s’intégrer, ça, c’était l’argument qu’elle n’avait put réfuter, et qui justifiait sa tenue.

Aujourd’hui, pas de combinaison rouge et jaune du Phénix, ou d’uniforme rouge et orange qu’elle avait voulut pour être X-Woman, et encore moins de tenue cloutée entièrement rouge sang comme elle en avait portée en tant que Limier puis par habitude, mais juste un jean et un débardeur, une base oui, mais une base dont elle se serait bien contentée. Mais non, ce n’était pas suffisant, qu’elle lui avait dit Amy ; p’tain, c’était vraiment trop’injuste ! Du coup, hop, un chapeau de paille sur le modèle des borsalinos que portait parfois la « psychologue » qui prenait un peu trop la grosse tête à vouloir la suivre maintenant qu’elle avait le droit (de suivre, pas de porter des chapeaux, puisqu’elle en portait moins depuis qu’elle suivait des gens, alors que c’était con, c’était utile pour pas se faire remarquer), déclarant que Rachel avait tout intérêt à voir quelqu’un ; ça pour sur, si le Phénix avait l’impression d’être suivie, elle irait voir quelqu’un, mais là n’était pas la question ! Pis, la jeune femme avait rajoutée une petite écharpe bleue, histoire d’être sur de paraitre « normale ». Après, considérant que si ses fringues imitaient les autres vêtements, elles restaient en molécules instables (par pure mauvaise foi, principalement), ce n’était qu’une question d’apparence. Du coup, elle avait dissimulées toutes ses cicatrices qui, elles, faisaient qu’elle n’était absolument pas normale… c’était compliqué !

Surtout que la norme, à l’Institut… après, peut-être que la norme vestimentaire ne différait pas des autres endroits du globe, mais cela, Rachel ne pouvait en être sure, puisqu’elle n’y foutait pas assez les pieds. Toujours était-il qu’en cette journée de week-end, moment béni par les étudiants qui ne changeait pas grand-chose à son régime « glandouille, cuisine et entrainement », elle avait décidée de faire une étude sur les habitudes vestimentaires à l’Institution Charles Xavier pour jeunes surdoués, histoire de savoir comme se fringuer la prochaine fois qu’elle serait interdite de tenues « spéciales ».

Hors donc, son svelte mètre soixante-quatorze avançait simplement dans l’extérieur de l’Institut, observant les différents accoutrements des différentes personnalités qu’elle croisait. C’était, en effet, assez normé, même s’il y avait parfois quelques uns qui se détachaient du lot. Pas de quoi l’inspirer fortement, cependant. C’était cela qui était bien, avec Kaede, la norme sociale inconnue au bataillon, du coup, c’était plus simple ; plus flippant, parfois, d’un point de vue extérieur, mais plus simple aussi. Les Stepford lui avaient jadis dit que c’était inadmissible : Rachel n’avait le droit de savoir se maquiller et de continuer à se fringuer comme « une sauvage » ; mais c’était pas sauvage, c’était… elle. Et non, ce n’était pas synonyme, si ?

Toujours était-il que ses perceptions extrasensorielles lui rapportaient une projection tridimensionnelle de son environnement, chose bien pratique pour prendre la mesure des personnes l’entourant, et de la structure de leurs habillements. Cependant, cela la conduisit également à une curieuse constatation, alors qu’elle s’approchait du gymnase, ou les tenues étaient plus légères et forcément plus adaptée à la pratique du sport : non seulement la tenue était non conventionnelle, mais aussi, le comportement de la jeune femme était étrange, et son activité particulière. Vêtue d’une robe complète, jusque sur le visage, l’autre s’entêtait à courir à l’encontre d’un mannequin d’entrainement qui n’avait pas la délicatesse de se laisser faire. Et après, c’était Rachel qui était bizarre. Enfin, l’impression serait surement réciproque.

Pénétrant dans le bâtiment, le Phénix regarda de ces yeux cette étrange personne. Elle s’éloignait, prenait son élan, courait, hésitait puis frappait au dernier moment, d’un coup de pied dans sa dernière tentative. Dégoulinant d’inexpérience. Rachel n’avait pas besoin de plus d’une démonstration pour voir ce qui n’allait pas, la tenue n’était pas adéquate, surtout pas pour un coup de pied, l’élan jouait contre l’adolescente, elle ne savait pas ce qu’elle faisait, et combinait mal ses coups de ce fait…

La rousse fit un rapide tour d’horizon, action assez inutile mais qu’elle fit par habitude de « normalité », puis elle se dirigea vers les gradins. Pas beaucoup de personne pour passer ce bel après-midi d’automne à s’entrainer en intérieur, ainsi la salle omnisport était très peu remplie, seuls quelques autres courageux s’attaquant aux murs d’escalade dans le coin opposé à celui des combats. La structure était suffisamment grande pour accueillir bon nombre d’exercice, et le matériel couvrait des activités de l’athlétisme aux arts martiaux en passant par l’escalade et autres équipements de musculations plus standardisés. Tant de choses qu’elle-même n’utilisait pas, d’ailleurs.

S’asseyant, Rachel entreprit d’assister à l’entrainement de la drôle de jeune femme, continuant à observer l’Institut dans son esprit, et s’interrogeant sur les buts d’une telle tenue, surtout dans similaire exercice. En tout cas, très peu pour elle de porter pareil engin : malgré tout ce qu’elle avait subit, sans les cicatrices, le Phénix savait avoir un physique enviable, surtout considérant le peu d’attention qu’elle lui procurait ; les gènes, cette chose qui l’avait favorisée au-delà du raisonnable. Elle pouvait bouffer comme quatre sans réellement grossir, elle tombait très rarement malade et elle résultait d’un croisement de lignées mutantes que certains avaient cherché à provoquer, alors bon ; pis elle était rousse, très important aussi pour elle, sa couleur de cheveux. On lui avait sorti une fois qu’elle serait parfaite en brune, mais cela l’avait faite hurler à la mort. La rousseur, c’était sacré !

A dire vrai, il ne lui manquait plus qu’une seule chose pour regarder l’élève foncer dans son punching-ball d’une façon d’une rare inefficacité, et elle se concentra quelques instants afin d’en faire apparaitre : de la pâte d’amande, son pêché mignon. Caitlyn lui avait fait goûter, pour ne pas dire l’avait sociabilisée (toute mesure gardée) avec cela, et même si le Phénix se refusait à faire une fois de plus la Statue de la Cucheté, elle continuait d’en bouffer plus que de raison, sans ressentir les mêmes conséquences postérieures que sa sœur de cœur suscitée.

Croquant à pleine dents dans son morceau, la rousse entreprit sa contemplation de « l’entrainement » de la fille en noir ; lui indiquer le cours de Self-Défense de Jubilee serait peut-être une bonne idée, m’enfin il y avait une possibilité pour que cela soit mal prit, car après tout la jeune femme ne savait rien de son vis-à-vis, et peut-être était-ce une nouvelle technique de combat fulgurante dont la mise au point secrète avait prit un paquet de temps ; même si à son avis, tout cela ne valait pas un bon coup de poing dans la gueule.

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sooraya Qadir
Élève à l'Institut Alpha
avatar

Messages : 45
Date d'inscription : 03/09/2013

MessageSujet: Re: Petit cours de combat... [ PV Rachel ]   Mer 30 Oct - 10:52



Rachel & Sooraya




Elle s'arrêta pour reprendre son souffle. Si elle s'acharnait comme ça, elle n'y arriverait pas. Mais cependant, elle venait de toucher en pleine figure, ce qui était quand-même encourageant. Elle s'éloigna du pantin encore bringuebalant et s'assit à même le sol, essoufflée. Elle entreprit de regarder rapidement autours d'elle, pour voir qui d'autres s'entraînaient. Ils y avait, au loin, plusieurs gars qui s'essayaient au poutres. Elle continua de balayer du regard la scène lorsqu'elle tomba sur une jeune femme – encore un rousse, à croire qu'il n'y avait que ça dans l'établissement – qui l'observait. Elle la reconnu après une seconde d'observation : elle avait beaucoup fait parler d'elle à cause de son tempérament dit « instable ». Mais ça, ca ne l'importait peu. Tout ce qu'elle savait c'est qu'elle était télépathe, et ça, elle n'aimait pas beaucoup. La seule chose qu'elle pouvait vraiment contenir, c'étaient ses pensées. Mais Sooraya ne pensait pas que ce soit quelqu'un qui utilisait ce pouvoir pour nuire aux autres. Cependant, instinctivement, elle transforma sa tête en sable, et à la place de ses yeux apparurent deux ronds de sable. Ce revêtement lui procurait un bouclier psychique infranchissable, même pas par le professeur Xavier.

Lorsqu'elle se rendit compte de son geste, pratiquement invisible, elle reprit sa forme normale. Elle n'avait pas à avoir peur de quoique ce soit, et si elle avait eut envie d'entrer dans ces pensées, cette femme – Rachel, si elle en croyait ces souvenirs – l'aurait déjà fait.

Soudain, une autre pensée traversa l'esprit de la jeune musulmane : ne connaissait-elle pas des techniques de combat, cette rousse ? Il lui semblait que oui. Et c'était ça dont elle avait besoin, de la technique. Et si il fallait réellement qu'elle apprenne des autres, comme lui avait vivement conseillé Caitlyn, alors peut-être que si elle y consentait, elle pouvait l'aider...
C'était un peu étrange de penser comme ça. Elle ne quémandait jamais de l'aide, non pas qu'elle estimait qu'elle n'en avait pas besoin, mais parce qu'elle n'avait pas l’habitude. Chez elle, enfin, son véritable chez elle, on apprenait seuls, en observant les autres. La seule personne à qui elle demandait de l'aide était sa mère, parce que elle l'a considérait à la fois comme son ami, son professeur, son mentor et bien évidement, celle qui l'avait mise au monde. Après, il y avait peut-être un peu d'amour propre la dedans.

Donc, le deal était là : aurait-elle le véritable courage d'aller lui demander ? Peut-être que ça paraissait assez peut commun comme raisonnement, mais ça lui posait un réel soucis.

Prenant sa décision, quitte à passer pour ellenesavaitquoi, elle se leva en douceur et se dirigea vers les gradins où se trouvait la fameuse rousse. Non, vraiment, elle se sentait ridicule à un point de non-retours. Cette fille allait la renvoyer dans ses roses, ça paraissait logique. Mais bon, maintenant qu'elle avait fait son choix, plus possible de revenir en arrière.

Elle arriva enfin dans le même rang que Rachelle, et se demanda comment l'aborder. Elle s'approcha et plongea ses yeux dans les siens, ne préférant pas se mettre à la place de la mutante en face d'elle.

-Bonjour... Hum, est-ce que vous pouvez m'expliquer comment faire pour taper dans le visage de ce foutu punching-ball ?


Et oui, pas de meilleure approche possible. Mais c'était bien ce qu'elle voulait, oui ou non ? Elle attendit le refus amusé de la personne avant de repartir travailler dans un endroit plus calme. En même temps, n'était-ce pas elle qui l'observait depuis tout à l'heure ? Si elle avait eut envie de faire du sport, elle ne serait pas là à la contempler. Alors autant qu'elle ne soit pas venue pour rien.

_________________

Spoiler:
 

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Echo
X-Men Oméga
avatar

Messages : 1011
Date d'inscription : 10/05/2012
Age : 23

MessageSujet: Re: Petit cours de combat... [ PV Rachel ]   Dim 3 Nov - 20:02

Nouvel essai, et une réussite cette fois ; elle progressait donc ! Bon à cette allure, cela prendrait un très long moment avant de pouvoir l’appliquer, puis en conditions réelles c’était inapplicable, mais il ne fallait jamais sous-estimer le moral des troupes. Ça ne leur évitait pas de se faire latter, non, mais c’était plus facile à vivre. Et considérant l’état dans lequel elle se mettait, heureusement qu’elle ne déprimait pas !

Rachel la regarda reprendre son souffle, assez dépitée, n’osant imaginer le nombre de coups d’essais inutiles avant de réussir ce coup-là qui ne l’était pas beaucoup plus, cependant lorsque son regard croisa celui de l’adolescente, elle s’en détourna rapidement. Cette réaction par contre, elle était normale, d’une timidité normée ; c’était con, de toute façon elle avait été grillée dans son épiage, mais c’était faire semblant de faire autre chose, comme si cela pouvait rattraper l’intrusivité de l’observation précédente. Et pourquoi n’avait-on pas le droit d’observer autrui ? C’était con, lâche peut-être, elle n’en savait rien, mais le Phénix avait ce paradoxale besoin d’attention alors même qu’elle n’aimait pas être au centre, et d’avoir portée son attention de façon aussi franche sur l’autre était une incitation à ce qu’elle lui soit rendue. Chose qui ne manqua pas d’arriver d’ailleurs, puisque la jeune en robe continua de la fixer, avant de transformer sa tête en sable quelques instants plus tard, à la grande surprise du Phénix. Ses Perceptions Extrasensorielles décomposèrent la structure biologique de la jeune femme, car si se transformer en sable était une chose, se transformer partiellement en était une autre, et elle tentait de comprendre comment faire cela sans endommager les organes restant ; Rachel avait déjà vu des décapités, et le fait de pouvoir « séparer » sa tête de son corps comme le faisait l’autre mutante s’en rapprochait beaucoup.  Et puis, pourquoi faire cela ? Pour se rafraichir les idées ?

Bizarre. Bizarrement bizarre même, puisque personne d’autre n’avait jamais fait cela, dans ce monde ou dans l’autre. Une inconnue au bataillon qui se bat en robe complète et change sa tête quant on la regarde. Soit elle était timide, soit elle était moche, mais la rousse ne prenait pas les paris, d’autant que d’après ses PES, la structure du visage « normal » de la jeune femme était fine, pas désagréable. Après, nombre de personnes ici ne se contentaient jamais de ce qu’elles avaient, se comparant toujours à d’autres qu’elles jugeaient meilleures sur des critères ou d’autres, se compliquant la vie parce qu’elles ne parvenaient simplement pas à s’assumer, ou à s’accepter. Complications inutiles. Cependant, fait intéressant, son esprit se dissipa également, toujours présent mais fragmenté, éparpillé. C’était drôle, ni plus ni moins ; drôle à regarder sur le plan astral, ces partis d’esprit s’agiter comme un nuance de lucioles, certes bien plus difficilement atteignable, mais tel n’était nullement le but du Phénix. Aurait-elle sut tous les rassembler ? Probablement pas, mais elle s’en moquait complètement.

La tête et l’esprit se réunirent à nouveau, reprenant leurs caractéristiques normales, et désintéressant la Grande Rousse de l’attraction que cela avait put être. La regarder reprendre son souffle n’était pas nécessaire, alors elle tourna le regard vers les autres protagonistes présents, mordant à nouveau dans sa pâte d’amande. La barre, elle ne pratiquait pas, non-pas que cela ne l’intéresse pas, mais elle prenait rarement la peine de faire des acrobaties, alors les faires sur un truc limité, c’était inutile à ses yeux. Un sport comme les autres, mais elle n’était pas fanatique de sport non-plus. Se battre lui suffisait, même si courir était nécessaire pour l’endurance, tout comme quelques étirements ; après, elle ne misait pas non-plus sur sa force physique pour frapper fort, mais bien sur ses capacités psychiques. Après, plus que le sport, c’était les fringues qui la concernaient ; débardeurs, shorts, justaucorps, elle pigeait à peu près, les codes vestimentaires pour le sport.

Dans son esprit, elle vit l’adolescente en robe s’approcher, mais ne sachant si s’était le support des sièges des gradins ou elle-même qui intéressait l’autre, le Phénix resta sur sa considération. Et puis, si elle lui lançait un regard, ne risquait-elle pas de la faire se retransformer en sable ? Visiblement non, puisqu’outre le fait que le fait qu’elle vienne la voir elle, l’autre vint se placer devant elle pour la fixer dans les yeux. C’était bien, Rachel avait trouvée une personne d’encore plus bizarre qu’elle, et du coup, à elle les réactions normales !

Face à tant d’intrusivité, le Phénix recula la tête, reformant son espace vital, alors que son bouclier se formait aussi, d’instinct.

-Bonjour… Hum, est-ce que vous pouvez m'expliquer comment faire pour taper dans le visage de ce foutu punching-ball ?

Outch, et vas-y que je viens te voir, qui t’es rien à foutre, c’que tu fais là je m’en torche, je veux juste savoir si tu peux m’être utile, sinon, tu ne m’intéresse pas. Et pis se mettre ainsi, aussi proche, les yeux dans les yeux, on aurait put croire un début de déclaration d’amour ! Soit Rachel était complètement à côté de la plaque, soit elle était pour une fois dans la normalité la plus absolue, c’était tout l’un ou tout l’autre, comme toujours !

Hors donc, la rousse eut la seule réaction appropriée et un tant soit peu classieuse pour une telle demande :

- Hein ?

Oui, elle avait parfaitement comprise la question, c’était juste que l’approche était encore plus WTF que celle de FaceBook, où les gens venaient poster sur un mur « tu veux être mon ami ? » - oui, c’était parfaitement cliché, d’un autre côté Rachel n’avait pas FaceBook, elle en savait juste ce qu’on lui en racontait.

Toujours était-il que l’autre semblait sérieuse, tout comme elle semblait y tenir. Pourquoi la voir elle ? Parce qu’elle avait regardé ? Non, plus probablement parce qu’elle avait fracassé le Prof X et deux autres élèves, m’enfin à l’habitude, ça mettait pas réellement en confiance, on ne venait pas pour profiter de l’expérience. Après, peut-être que sa côte de popularité avait réellement remontée depuis l’évacuation, Kaede ou Ariella devaient lui faire une bonne pub ! Après, une bonne pub pour se faire accoster de cette manière, Rachel ne savait pas si elle ne préférait pas devoir elle-même faire le premier pas.

Mais aujourd’hui, elle devrait bien formuler une réponse, de toute façon, alors inutile de penser au plus tard pour l’instant. Après, cela ne l'aidait pas à trouver la réponse qu'on lui demandait tout de suite.

- Euh… avec la main.

_________________
Phénix

"Des monstres ont fait de moi un monstre,
Des divinités ont fait de moi une divinité,
Seuls les humains peuvent faire de moi une humaine."






731 Posts Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petit cours de combat... [ PV Rachel ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petit cours de combat... [ PV Rachel ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit cours particulier [Zachary]
» Petit cours sur le ruby [Partie1]
» Cours de secourisme en milieu de travail
» Petit guide illustré pour comprendre l’islam
» Les rêves du nageur de combat avaient un goût de sel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: Hors Jeu :: Topics Terminés :: L'Institution Charles-Xavier et Alentours-
Sauter vers: