AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Promised Land

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Animation
PNJ
avatar

Messages : 150
Date d'inscription : 05/04/2012

MessageSujet: Promised Land   Mer 16 Oct - 16:16






26 Mai 2013

Quand Magnéto franchit le portail, une sorte de flash lumineux se produisit, alertant immédiatement les hommes en faction de son arrivée. Ceux ci s'empressèrent de rectifier tant bien que mal leur tenue, ou du moins la tenue que les températures tropicales du lieu leur imposaient. Le groupe de Confréristes présents sur place n'était pas bien important, moins d'une dizaine d'hommes, dont moins de la moitié veillait à assurer la sécurité du reste du groupe, les autres étant chargés de rassembler autant d'informations que possible sur les lieux improbables où ils se trouvaient. Une terre vierge, qui ressemblait à ce qui devait se trouver à la surface de la planète plusieurs millions d'années auparavant. Une impossibilité scientifique, que les conditions uniques, pour ne pas dire miraculeuses, du lieu, avait préservé. Même les créatures n'avaient que peu ou pas évolué. C'était un des mystères que les scientifiques de la Confrérie se chargeaient d'ailleurs de comprendre.

Magnéto jeta un regard, embrassant les alentours. Une terre vierge de présence humaine. Il n'avait jamais osé rêver d'un tel lieu. Il avait eu de la chance d'envoyer cette équipe d'exploration ici. Ces hommes l'avaient bien servit. Car, il venait de prendre conscience que ce lieu, et cet instant, étaient des marqueurs du renouveau. Ici, l'avenir et le passé allaient pouvoir cohabiter. Avant qu'il ne pousse plus loin ses réflexions, le chef de l'équipe s'approcha de lui, épongeant son front de la couche de sueur qui s'y était accumulé.

"Bonjour, monsieur. Nous avons mené à bien toute une batterie de tests avancés. Ceux ci semblent confirmer ce que les premières analyses indiquaient : cet endroit est une sorte de réplique de l'époque crétacée, préservée à l'identique. Nos scanners sont perturbés par les émissions électromagnétiques du lieu et il est impossible de contacter l'extérieur. Cependant, aucune forme de vie humaine n'a été détectée."

L'homme fit une pause, reprit son souffle, épongea à nouveau son front, puis reprit son discours :

"Nous avons trouvé de l'eau potable et des matières premières en quantité raisonnable. Plusieurs zones semblent assez excentrées et propices à la construction. La température y semble plus tempérée et les dinosaures s'en approchent moins. D'autres tests seront nécessaires, mais à priori ces zones seraient plus appropriées pour un campement sur le long terme et perturberaient moins la faune."

Ayant terminé son rapport, l'homme se racla nerveusement la gorge. Il avait souvent affaire au chef de la Confrérie, mais son regard d'acier le mettait toujours mal à l'aise, comme si ce qu’ils faisaient était évalué et jaugé. A plus de cinquante ans, il avait la désagréable impression d'être un jeune garçon en train de faire un exposé devant un professeur intimidant.

Magnéto prit un instant pour assimiler ce qu'on venait lui apprendre, puis se tourna vers les hommes présents sur le site.

"Mes frères ! Aujourd'hui est un grand jour dans l'histoire de notre Confrérie. Nous avons découvert un territoire vierge de la présence des humains. Un endroit, où nul ne nous montrera du doigt où nul ne nous chassera par peur, par incompréhension, par mépris... Un endroit où nous pouvons être nous même."

Puis il reprit, sa voix se gonflant sous le coup des sentiments qui l'animaient :

"Les humains ont toujours cherché à s'approprier le monde, à le refaçonner. Ils ont plié la terre à leur désir, leur avidité les a mené à la polluer et à détruire la vie qu'elle a fait naître. Même nous, qui nous opposons au joug des humains et à leurs visions avides, ils nous ont définis. Ils nous ont marqués du sceau de l'infamie, des parias. Aux yeux du monde, nous sommes devenus des "terroristes"."

Il fit une pause d'orateur, puis reprit :

"Et, à mon grand désespoir, nous ne sommes en effet guère plus, aujourd'hui, que des terroristes. Certes, révolutionnaires, certes, luttant pour mettre à bas un système corrompu. Mais nous ne proposons rien. Nous ne créons pas. Notre vision de l'avenir ne peut pas s'exprimer."

Nouvelle pause.

" Mais aujourd'hui, dans cette terre marquée par le passé nous avons la chance de proposer notre avenir. De construire la société de demain, mutante et respectueuse de la terre qui nous à vu naître ! Aujourd'hui, je proclame la naissance de la société civile mutante !"

Ses hommes réagirent en criant. Puis, quand l'agitation se fut calmée, il reprit :

"Notre confrérie va continuer sa lutte armée pour libérer le monde du joug de l'oppresseur. Mais pendant ce temps, ici, ceux qui ne peuvent ou ne veulent lutter par les armes pourront s'établir et construire. Proposer. Innover. Cet avenir sera le fruit de nos seuls efforts, à nous, mutants. Faites savoir que tous ceux qui cherchent un refuge ou un avenir que ce dernier existe. Le premier bastion inviolable de la Mutanité est né, surgissant des brumes du temps, est là ! Nous avons trouvé notre Utopia."

Nouveaux cris de joie. Magnéto sourit, puis s'apprêta à regagner la base actuelle de la Confrérie. Cette société civile allait permettre de souder la communauté de la Confrérie, et plus généralement des mutants, autour des objectifs dont tous seraient fiers. Ce projet allait enfin donner une place à ceux qui ne pouvaient ou ne voulaient s'affirmer en guerrier au sein de la Confrérie, mais qui comprenaient qu'un monde dirigé par les humains était un monde qui courrait à sa perte, ceux là auraient enfin une place. La possibilité de disposer d’un refuge sur, à l'abri des menaces humaines en motiverait d'autres. Que les bâtisseurs, les hommes de lettres et d'arts rejoignent la Confrérie, ou plutôt la nation mutante. Ces citoyens d'Utopia seraient les fondations sur lequel le futur des mutants allait se bâtir.

Son discours avait été retransmis à la Confrérie. D'ici peu, les travaux commenceraient en ce lieu. Puis il faudrait proposer aux mutants cette nouvelle alternative…
©Kurkaru

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Promised Land
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Twirling Baton
» ile des con quérants !
» [Hollandeland] Toutes les déclarations, critiques, bourdes
» galeries des fonds d'écran "wallpaper"
» Mon Opération TIMIMOUN 1957..(suite)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
X-men RPG :: La Confrérie :: Utopia-
Sauter vers: